AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Prototype 3.P.1.C. [Quête PV Joy et David]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Game Master
D comme Dieu!
D comme Dieu!
avatar

Surnom : Dieu ou Maitre
Pouvoir : Modérer, kicker, administer et tout et tout quoi
Points de Puissance : 100 000 Points
Points de Réputation : 100 000 Points
Points du Membre : Over 9 000 !!!
Messages : 986

MessageSujet: Prototype 3.P.1.C. [Quête PV Joy et David]   Ven 30 Sep - 17:08

HDJ:
 

C'était terrible ! Déjà, quelle idée terriblement con que d'essayer de créer une réplique d'une clé des songes. Ah mais franchement, faut être le premier des cons pour trouver que cette idée est une bonne idée. Et apparemment, c'est le cas du Professeur Weinchister, scientifique créateur d'arme reconnu. Son labo est basé à Armacity, tout naturellement. Il mène diverses recherches nombreuses mais celles lui prenant le plus de temps et d'énergie dernièrement étaient ses études sur Fatal. En effet, il s'était basé sur des études d'une créature érudite d'il y a bien longtemps, qui avait étudié le phénomène magique qu'étaient les clés des songes et qui avait pu approfondir son étude sur Fatal, vu qu'il l'avait eu en possession. On peut se demander qui lui a fourguer les notes de ce type. Ce serait à marchand aux dents longues et aux oreilles lus longues encore ça m'étonnerait pas. Si vous voyez de qui je veux parler. Bref, ce scientifique un peu timbré si vous voulez mon avis avait pour projet de créer un objet spécial. Une clé des songes artificielles faite sur le Modèle de Fatal.

Mais le soucis, c'est que ça vient à ce savoir qu'il fait des recherches de ce genre. Forcément, ça attire les voyageurs un peu belliqueux. Et ce qu dût arriver arriva. Un type pénétra dans la labo sécurisé du professeur en laissant un indice de taille. Tout laissait croire qu'il s'agissait d'une queue de crocodile laissé par un voyageur morpheur reptilien. Le seul connu à ce jour assez fort pour venir à bout des pièges installés dans le labo et s'en sortir vivant était un dénommé Harlock Grouth. Vous savez ça de qui ? Eh bien le professeur lui même qui a engagé un duo de bouffons... euh, de voyageurs pour récupérer son arme ou la détruire. Il préfère encore que le fruit de ses travaux disparaisse plutôt qu'il ne tombe entre de mauvaises mains. D'autant que cette clé des songes artificielle est instable, elle peut être dangereuse pour son utilisateur et peut être même pour un royaume tout entier. Qui sait, elle pourrait exploser en provoquant ainsi la disparition de tout un royaume, le prof' ayant eu besoin de concentrer une très grande quantité d'énergie dans l'arme pour reproduire les effets de Fatal. Si l'arme venait à exploser, toute l'énergie serait relâchée et ça pourrait être vraiment terrible.

- Vous faites quoi ?
-oh allez mec les laisse pas comme ça ! je sais que c'est des rôlistes mais te fous pas de leur gueule hein! donnes leur un peu plus d'éléments j'sais pas.
- ok ça va ! Vous êtes où ?!
- Non mais tu te fous de ma gueule là ?! ça les aide pas plus! et plus là je passe pour un taré à parler seul !

Bon ok ok ! Après un entretient avec le professeur qui vous a donné tous les éléments ci-dessus, vous décidez la nuit suivante, cette nuit-ci de vous endormir en pensant à une personne, le suspect principal de cette enquête. Après tut, vous avez vu le labo et en effet, toutes les traces laissaient à croire qu'il avait été pillé par un morpheur reptilien. On ne peut pas tourner le dos à de si grosses preuves.

Quand vous apparaissez dans le monde des rêves, vois débarquez à Kazinopolis. Autant vous dire que trouver quelqu'un dans toute cette cohue, dans tout ce peuple c'est pas simple. Vous savez par contre, par le prof' que ce voyageur a de sales fréquentations, des rumeurs disent même qu'il bosse pour la famille, ce qui expliquerait ce qu'il fait ici, vu que Kazinopolis est l'un des gros repères de la famille de par la présence de l'un des tontons dans cette ville. ... euh.. C'est bon ?! là j'ai le droit de le dire ?! Ok cool ! Que faites vous ?!

HDJ:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dream-land.forumactif.org
Joy Killamanjiro
Indiana Joy
Indiana Joy
avatar

Pouvoir : contrôleur des chiffres
Points de Puissance : 40 650 points
Points de Réputation : 56 500 points
Points du Membre : 741 points
Double Compte : Diavolo Mayor
Messages : 691

MessageSujet: Re: Prototype 3.P.1.C. [Quête PV Joy et David]   Mar 11 Oct - 18:38

Joy sortait de l’entretien avec le professeur en ayant l’impression d’avoir rencontré un olibrius dépourvu de tout sens de la sensibilité humaine, ou de la raison. Les deux ensemble donnaient un cocktail explosif, et le professeur, assez justement nommé Weinchister ne lui semblait pas foncièrement fou, ni dangereux, juste un ambitieux qui ne se rendait pas compte de ce qu’il faisait. L’entretien avait pris une tournure où le vieux prof expliquait son cheminement d’études jusqu’au vol, en insistant subtilement régulièrement sur son génie et sur ses visions scientifiques en avance pour son époque. De quoi donner un mal de crâne au matheux qui ne voyait rien d’autre qu’un taré de plus en blouse blanche, préférant la science et sa trouvaille demandant trop d’énergie, plutôt que se consacrer aux vies autour de lui – à les préserver de toute menace potentiellement mortelle. Comme quoi, même à Dreamland les savants fous étaient impitoyables dans leurs travaux, et inconscients dans leurs manœuvres. La seule raison pour laquelle Joy allait répondre à la demande du professeur était qu’il préférait s’assurer que cette arme soit détruire, mais surtout pas rendue à son premier propriétaire. Hors de question, et il sera prêt à se battre pour détruire ce qu’il y aura à détruire. Une fausse clé des songes, quand on pense aux vraies, ça a de quoi donner des sueurs froides génétiquement modifiées…

Suite à un jet de chance particulièrement réussi sur un dé à vingt faces, il avait croisé un jeune voyageur qui était possiblement intéressé par l’offre, et qui l’avait accompagné dans cette aventure top secrète qu’on appellera sobrement « La Quête des deux Héros qui ont une Destinée », comme dans tout bon jeu de rôles qui se respecte. La rencontre se passa à peu près de cette manière – je rapporte les faits car je suis extérieur à l’histoire tout en la suivant attentivement...certains m’appellent le Conteur, d’autres le Faiseur-de-Conneries, d’autres encore ont eu dans l’idée que j’étais le Générateur de Jock, mais la vérité est tout autre, et sale, et sombre, et sans nom…




- Alors euh, on prend connaissance de l’affaire auprès du scientifique.
- Oui, et j’en profite pour fouiller la salle.
- Tu touches à deux fioles, l’une d’elles se renverse sur ton bras, et du feu grégeois vivant s’empare de ton corps et tu meurs.
- Non mais j’ai pas fait ça en fait. Je me suis assis et j’ai écouté le MJ, enfin le PNJ, enfin le scientifique taré, là.
- Il vous dit qu’il a été volé et…
- Il dit ce qu’on a lu quand le barman nous a présenté la quête ?
- Ouais, mais en plus clair. Du genre « tenez, cette queue de croco était dans mon labo après le cambriolage ».
- T’as plus moins flag comme indice ?
- Ben, vous avez tous les deux zéro en détective privé, connaissances des rues, déduction, intuition, intelligence, réflexion personnelle, skate sur deux roues, pâte à sel et savoir ancestral des courgettes.
- J’ai une compétence intitulé « taxidermiste » ça m’est utile ?
- Tu veux savoir si tu peux empailler le scientifique ?
- Par exemple. Ça rapporte de la thune ?
- Ça pourrait, mais j’vais dire que non pour éviter un meurtre arbitraire.
- Je vais chercher du coca, qui en veut ?
- On est en RP dialogue avec le PNJ, là.
- Bon, qui en veut quand même ?
- Sers-moi un verre steup.
- Pourquoi tu as un van hippie qui s’appelle Mylène Farmer sur ta fiche ?
- Tiens regarde ! Pendant ce temps je déclenche une avalanche moi. Enfin j'essaie.







Ce n’est pas pertinent ! Donc après l’entretien avec le scientifique, Joy cogitait et David qui l’accompagnait le regardait comme s’il le déshabillait du regard, comme s’il lisait en lui et ses capacités, et avec cet indice de taille qui bougeait encore, ils partirent tous les deux vers leur Destinée, vers la quête, vers l’aventure, la franche camaraderie, et pour l’heure surtout la marche forcée vers Kazinopolis, dans un van que Joy a marqué sur sa fiche mais qui n’est pas encore réellement apparu ni possédé en jeu. Hélas.


Arrivée en ellipse narrative exceptionnelle à Kazinopolis – et le métro alors ? Pffff, changez le MJ ! Joy alla directement s’acheter l’attirail parfait du bon détective privé, et faire un peu de shopping, car la négociation en jeu de rôles, y’a que ça de vrai ! Il acheta pour un modique somme un manteau long en cuir, des clopes de bonhomme qui font une voix de cancéreux, des lunettes de soleil aux reflets bleus, une fausse moustache, la casquette de Sherlock Holmes et des chaussures de marches. Il acheta aussi un nouveau T-Shirt qui titrait « ALORS QUOI QUOI ? » et des mitaines ayant en camouflage des plaques de métal pour frapper fort, une nouvelle arme qu’il allait marquer dans son inventaire et éventuellement tester cette nuit. Après une discussion avec le joueur de David autour d’une bonne bière, il fut décidé qu’ils iraient voir dans un casino réputé de la famille, qu’ils appelèrent eux-mêmes « le tripot qui pue », sorte de casino générique de la ville avec des mafieux, de l’or, des gens contents et des gros bras balèzes qui surveillent une entrée secrète, marquée « entrée secrète » et dont les entrants et les sortants restent pendant vingt secondes à chaque fois pour voir si personne ne les regarde. Sur un bon jet de perception, on peut noter qu’ils sont vieux ou jeunes, ou qu’ils sont inquiets ou inquiétants. Mais n’oublions pas que nos deux héros ont une destinée.


C’est pourquoi Joy commença à zieuter les allées et venues en jouant sa thune au poker, laissant David, camouflé comme c’est marqué sur sa fiche et aussi discret que possible. Joy lança son pouvoir et ne put s’empêcher de faire des statistiques impossibles [jet de puissance : 26/100] sur le poker, ce qui lui fit remporter deux mises sur brelan et quinte flush royale. La base. Il s’aperçut que le croupier le surveillait et avait capté la manœuvre, et il était en train de raconter ses vacances à Glarodia à une femme fatale et sûrement payante quand deux gros bras venaient derrière lui et l’invitaient à monter voir le gérant de ce magnifique établissement. Il était loin de la piste du croco, mais il fallait bien commencer sa Destinée quelque part. Il demanda un jet d’observation pour David, sans vraiment y croire. Foutu MJ.
- Monsieur, nous avons repéré votre tricherie. Veuillez rendre vos jetons et suivez nous.
- Vous pourrissez ma destinée, vous en êtes conscients ? C'est bon, pas la peine de sortir les matraques, je vous suis !


Tentative de charisme : échec critique.
Tentative d'intimidation : échec critique.
Tentative de fuite : avortée.


- Bloueeeerg !  
- Bouffe le tapis, voyageur ! Le gérant veut te voir !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
David Aru
Le Docteur
Le Docteur
avatar

Pouvoir : Invocateur des médicaments
Points de Réputation : 3 400 points
Messages : 45

MessageSujet: Re: Prototype 3.P.1.C. [Quête PV Joy et David]   Mer 9 Nov - 22:36

H.S.:
 

- Yo salut les gas désoler pour le retard. (mise en abime mdr ^^')
- Ha on t'attendais plus on avait carrément commencer sans toi là ça va être chaud de t'intégrer...
- Ha oui, j'ai la bière !
- Ok t'es a Kazinopolise avec Joy vous voulez choper des info au près de la famille...
- Hola minute papillon le prof il nous a pas filé plus d'info ?
- Bas la queue de croco déjà, donc c'est surement un coups de la nouvelle étoiles montante des babys.
- Nan je te parle de potions magiques ou de steuf pour nous aider, je pensais a un bouclier magnétique.
- Parce que c'est des informations ça pour toi?
*hausse les épaules*

- *soupir* C'est bon, envois moi un jet de diplomatie.
*échec critique*

- haaaa quel beau duo Joy a déjà envoyer 2-3 échecs critiques aussi, il est déjà bien dans la merde. Bon bas le prof à flaché sur tes pompes il te les à piquer et il s'en est servi pour te foutre de hors avec un bon coups de plier au cul. Tu te retrouve en chaussette dans le van Milène Farmer en route pour kazino police.

- Bon bas je vire mes pompes de mon steuf j'ai déjà pas grand chose...


- J'ai des info sur notre ami le croco?
- Oui tu sais que il est est en train d'escaladé la babys league à toute vitesse tu as pu lire quelques info sur le forum des voyageurs, c'est surement un morpheur, il fait parler de lui mais tu n'en sais pas plus.
- Tu t'es endormis dans le Van quand tu te réveille t'es seul !
- On peut dormir dans Dreamland?
- Oui Reno l'a enfin confirmé, ENFIN !
- Ok ok et j'ai rêver de quoi?
- Que tu te faisait troué par une armée de clou...
- Sérrieux ?
- Fallait pas me demander... BON TU FAIT QUOI ?

-Mmmm alors David chercha dans le van un...
(transition en fondu enchaîné)
David chercha dans le van un mot ou un indice sur ou était partit Joy mais à par quelques CD douteux, des revues coquines, et quelque lettre de la par d'une certaine Lili-Anna que David n'a pas pris la peine de lire (tien son nom me dit quelque chose j'ai du lire un truc sur elle il y a pas longtemps c'était au royaume des doutes je crois...) il n'y avait pas grand chose.

Jet trouver objet cacher
3/20 tu ne trouve en effet rien de plus...


David sorti enfin du van il se grattait l'arrière de la tête il était assez désemparé et se dit que trouver une véritable piste ne serait pas chose aisé.

Jet de rencontre aléatoire
72/100 Un groupe de trois punks se dirige vers le van tu ne voix pas d'arme apparente mais il bouge de manière étrange l'un d'entre eux est un voyageur aux allures de Kenshiro mais il est difficile d’identifier les deux autres...


Le plus petit de la bande fit un pas en avant il était cacher sous une capuche bleu ça peau semble recouverte de bandage et il dit de ça petit voix glacial;
- Kyak kyak kyak kyak, on aiment pas trop les gens comme vous dans le coins...
Le fait que le chef soit le plus petit était au final assez inquiétant.

David senti la peur monté en lui l’espace d'un instant les punks avaient des tiques nerveux et des petits couteaux particulièrement tranchant.
La gravité augmenta d'un coups sec et David tomba genou a terre pendants que le troisième punk approcha avec son arme.

Jet de stresse
9/20 ça passe de justesse.



David repris la situation en mains, une idée lui vain.
- Hola du calme les gars je suis sur que l'on peut s’arranger, vous voyez moi je cherche un de mes potes et...

- Et tu vas te taire pendant qu'on chope ton matos c'est pas le territoire des hippies interdiction de vendre sur notre terrain bouffon !

David voit le visage complètement momifier du petit les yeux complètement exorbité injecter de sang.

Jet de pouvoir
17/100 un jet sortit de la main de David expulsant le plus petit sur l’asphalte et la gravité est redevenu normal.


Le grand mec se déplaça rapidement et arriva en un battement de cil face a David la lame contre sa gorge.

- T'aurais pas du faire ça je vais de rendre ça au centuple connard !

David eu une léger sourire nerveux qui aurait pu être son dernier.
- Entre nous ça m’arrange en fait...

Jet de social
20/20 réussite critique ! La petite momie explosa de rire.


- Hahaha c'est bon Kenny ! Lâche le !

- MAIS BOSS !

Les bandages du petit gars tombait tout seul pendant qu'il touchait son visage avec ses pattes et un petit chat assez mignon fit face à notre grand blond.

- De la vitae... et vu la vitesse de guérison et le poil soyeux que ça m'a donné c'est de la pur.

Le chat souris et montra toutes ses dents.

- De la vitaé? tu t'y connais en médoc toi?

- Haha évidement, aller Kenny, lâche donc mon nouvelle ami. Voix-tu ici j'ai mon petit commerce et je vends toutes sortes de produit plus ou moins pharmaceutique et se qui dégouline de t'es doigt ça se vent pas trop mal si tu as des "contacts"...
ça te dirait de te faire un peux d'EV facile l'ami?


Ho voila qui était inattendu David partit avec la boule de poile et ses deux acolytes dans quelques ruelles sombres... Finalement c'était pas de mauvais bougre le coup des couteau et tout c'était surtout du bluff (enfin je crois)...

- Tien vous avez pas des pompes pour moi les gars je crois qu'un vieux me les a taxé...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Game Master
D comme Dieu!
D comme Dieu!
avatar

Surnom : Dieu ou Maitre
Pouvoir : Modérer, kicker, administer et tout et tout quoi
Points de Puissance : 100 000 Points
Points de Réputation : 100 000 Points
Points du Membre : Over 9 000 !!!
Messages : 986

MessageSujet: Re: Prototype 3.P.1.C. [Quête PV Joy et David]   Dim 27 Nov - 18:12

*le MJ fait un jet de dé*

- Pourquoi tu fais un jet ?
- Pour savoir si j'arrive à piger ce qui se passe.
- Et ?
- J'en ai aucune putain d'idée ! Non mais quelle idée de débile de vous séparer franchement !
- Roh t'y vas un peu fort quand même !
- Nan ! C'est super con ! Primo vous avez 2 fois plus de chances de vous faire défoncer, surtout toi là !
- Moi ?!
- Oui toi !
- Pour info pour les lecteurs, c'est de david qu'il cause
- Arrête de malmener ce pauvre 4° mur toi ! Bon... concentration...

*le MJ fait un autre jet.*

- Merde !
- quoi ? t'arrive toujours pas à comprendre ?
- Non, c'est que j'ai fais un échec sur un jet pour savoir si un trou de ver pouvait se former entre vous deux comme pas miracle pour vous réunir.
- Même quand t'essaies de tricher, le destin est contre toi mon pauvre.
- Je te le fais pas dire.
- Dites on pourrait avancer. C'est pas pour dire mais c'est qu'on a un destin qui nous attend.
- Hmouais c'est vrais !

Bon, voilà une intro de poste qui a le mérite d'être complètement inutile et de ne même pas me servir à me mettre les idées en place pour enchainer sur un poste pas trop branlant comme un putain de meuble conforama que tu remonterais pour la 9° fois... sachant que ces meubles perdent toute leur structure dès le second montage-démontage. Mais passons ! Non vraiment, j'suis paumé là, j'sais plus où j'en suis, je suis au bout de ma vie ! j'ai jamais eu un groupe aussi relou ! C'est ce que vous devez entende à chaque fois, un peu comme les profs qui disent tous les ans "vous êtes la pire classe que j'ai jamais eu." dédicace à toi joy !

Allez cerveau, essais de faire le bilan de ce qui se passe. Alors t'as Joy qui s'fait péter la gueule par des méchants videurs qui sont dans leur bon droit, il est important de le signaler. Ils ont même la fameuse licence to kill ! Et de l'autre côté, non loin de ce casino dans lequel David avait en fait pas suivi Joy, il faisait la rencontre d'une créature féline qu'il soigna par inadvertance... hmmm ça sent le jet de chance cheaté ça mais passons ! le matou accompagné de ses gros bras prit alors d'affection pour son docteur/dealeur et lui proposa de faire des affaires. david ne trouva rien d'autre à répondre que le fait qu'il aimerait bien avoir des bottes. le matou le regarde d'un air interrogatif.

- Hmmm t'es pas difficile mon gars. Mais si c'est tout ce qui te faut, je pense qu'on va pouvoir faire affaire. Kenny ! Donnes lui tes chaussures !
- mais pourquoi ? elles m'ont couté un bras.
- Fermes-la et obéis !

la grande créature se mit à râler en tendant ses pompes à David, elles étaient bien trop grandes mais heureusement elles avaient pour propriété de s'adapter à la pointure de leur porteur. Kenny se mettait à bouder alors que le chat fit signe à David de le suivre tout en se frottants es p'tites patounes de chat tout en arborant un sourire machiavélique plus du tout mignon.

Pendant ce temps, Joy menotté de chaines en or se fait amener jusqu'au bureau du patron du casino qui l'attendait en observant la fenêtre. Cette personne n'était pas encore visible pour Joy par ce que son imposant fauteuil était tourné et empêchait de la voir. Puis sa voix se fit entendre. C'était une femme.

- Alors comme ça on se sert de son pouvoir pour essayer de plumer mes croupiers ? Joy killamanjiro !

la chaise se tourna, laissant apparaitre une jeune voyageuse blonde, très belle, elle devait pas avoir plus de 25 ans. Elle regardait Joy avec un léger sourire. Elle était assez connue. Elle était pas trop mal classée. dans le top 200 de la ligue M et était un voyageuse de ce royaume, une des rares voyageuses empruntant son pouvoir à Athia qui avait décidé de rester à son service à plein temps. on pouvait voir son allégeance à la reine de la richesse au sceau du royaume de l’opulence qui apparaissait entre les deux clavicules de la voyageuse. Elle se pencha sur son bureau pour s'approcher de Joy.

- Tu devrais savoir qu'avec la reconnaissance disparait la discrétion ! En tant que N°2 de ta ligue, tu attire beaucoup l'attention et mes hommes ont vite vu que tu utilisais ton pouvoir. Rien de bien grave tu vas me dire. ce n'est qu'un rêve après tout. Mais ce que tu ne sais certainement par c'est que ce royaume fonctionne comme un courant marin.... en circuit fermé. et bien qu'on se dise que rien ne peut arrêter cette pluie de pièces de tomber du ciel, ce n'est pas le cas ! Un casino qui fais banqueroute peut causer une courte crise dans le fonctionnement de la mécanique du royaume. Mais bon, je suppose que tu ne pouvais pas le savoir...

D'un claquement de doigt, les chaines lui retiennent les mains de Joy se brisent et elle lui sourit, elle se lève de son siège et s'approche d'un bar duquel elle sort deux verres et une bouteille en cristal contenant un liquide ambré. elle remplit les deux verres puis tend l'un à Joy avant de commencer à humer le sien et d'y poser ses lèvres. Ce breuvage, c'était de l'extrait d'arbre à oseille fermenté. ça avait un gout très boisé mais en même temps une saveur indescriptible, un arrière gout d’opulence. une saveur complètement unique, presque plus un sentiment qu'une saveur. elle reposa son verre sur la table doucement avant de s'appuyer de ses deux mains sur son bureau, se penchant vers Joy, ce qui donnait un aperçu sur son décolleté soit dit en passant puis d'un regard plus du tout souriant mais plutôt intimidant, elle le toisa.

- Tu vas me dire ce que tu fais ici par ce que je suis pas la première des buses et je sais parfaitement qu'un petit fouteur de merde aventureux comme toi n'est pas ici juste pour tricher au casino donc dis moi tout de suite ce que tu fais ici !

euh... elle est pas commode la madame ! en même temps, joy pouvait entendre les chaines d'or bridées à terre vibrer dans un léger tintement métallique qui résonnait comme une menace.

qu'en est-il du chaton ?! abah lui il est tout commode et tout mielleux avec David et l'attire jusqu'à un bâtiment n l'amenant jusqu'à une sorte d'usine clandestine glauque dans une cave. dedans, plein de flacons vides. le chat arbora un sourire mauvais avant d'annoncer à david :

- Maintenant remplis moi tous ces flacons et fissa et si tu te demande si t'as le choix, je t'annonce que non ! Tu vas faire de moi un chat riche et j'vais pouvoir monter les échelons de la famille héhé !

Sur le coup, je me demande lequel de vous deux est le plus dans la mouise.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dream-land.forumactif.org
Joy Killamanjiro
Indiana Joy
Indiana Joy
avatar

Pouvoir : contrôleur des chiffres
Points de Puissance : 40 650 points
Points de Réputation : 56 500 points
Points du Membre : 741 points
Double Compte : Diavolo Mayor
Messages : 691

MessageSujet: Re: Prototype 3.P.1.C. [Quête PV Joy et David]   Mar 29 Nov - 20:09

- Quoi ? Comment ils ont pu me repérer ?
- Ils ont fait une réussite critique pour te choper, et en plus tu commences à être connu depuis la Celestia, donc les gens connaissent ton pouvoir et ses applications.
- Tu dis ça pour justifier les emmerdes improvisées ?
- Bah théoriquement les gardes n’étaient pas aussi bons, mais qui sait, ils sont peut-être dirigés par quelqu’un qui s’y connaît.
- Bon, et comment on se retrouve ?
- Ton pote est parti chercher sa quatorzième bière, donc bon.
- Ok, la partie va être longue. En plus y’a un PJ qui me ressemble maintenant.
- Tu continues et je t’envoie une chute de nécropole et tu perds tes points de destin…
- Non mais c’est bon, c’est toi le MJ, ô maître MJ.


En face de Joy, une voyageuse, très belle, assez jeune, et visiblement un gilet chauffant si on en jugeait par son costume à même la peau, qui lui faisait un décolleté à mettre le feu à un monastère. Joy l’avait croisée deux trois fois dans le Dreamag, c’était une pointure de Kazinopolis, et Jock, son pote qui était originaire du Royaume lui en avait parlé, un petit peu. Elle tient des business dans la zone, et elle avait une partie du pouvoir de la Reine des Richesses, lui étant loyale. Le matheux eut un rictus nerveux, il n’était pas tombé chez des clochards, mais chez une voyageuse réputée. Logique qu’elle l’ait chopé, même si bon, la réussite critique des gardes sortait de nulle part. Il écouta ce qui lui dit la voyageuse attentivement, car en effet, il n’avait cependant pas prévu que la réputation irait de paire avec les ennuis les plus immédiats. Un fait nouveau, qui le fit méditer assez longuement, tandis qu’il fixait les yeux bleus de la voyageuse. En vrai, il s’efforçait de les regarder pour ne pas les descendre et paraître désobligeant...Il schématisa au passage le fonctionnement du Royaume. Un circuit fermé, c’était dangereux. Il voyait le principe utilisé dans les fontaines et les bassins : pour économiser l’eau, tu l’aspires, la nettoie pour de nouveau la projeter. Une fontaine d’or, voilà ce qu’était Kazinopolis, et en effet, à partir de ce savoir, de cette image, on pouvait imaginer des plans pour bloquer le fleuve, faire barrage à l’afflux. Il nota ça dans un coin de sa tête. En somme, s’il avait continué à gagner, il aurait aspiré tout l’or du Royaume, et la machine se serait enraillée...la voyageuse se rendait-elle compte de l’information qu’elle donnait au voyageur ? Sans doute. Aussi, Joy n’était pas le genre de voyageur à profiter de cette information, mais sait-on jamais…

Le matheux garda le silence tandis que son hôte servait deux verres. Joy sentit le breuvage ambré qu’on lui tendait, et hocha la tête. Avec son œil qui comprenait en quelques sortes les plantes, il sentit une impression de richesse et d’abondance le déborder et venir scintiller depuis le fond du verre. Le liquide était riche, incroyablement riche, et il y trempa ses lèvres pour le savourer plutôt deux fois qu’une. Il se souvint que la dernière fois qu’il avait accepté une liqueur, à Firania, il avait fini en baston d’alcooliques avec Kael Dango, un voyageur du feu, mais là, il retenta le diable pour savourer la liqueur de richesses. Il y avait un goût unique, et une impression de possession incroyables. C’était ça aussi Dreamland ! Des expériences sensitives, sensorielles, émotionnelles...des expériences qu’on ne vivrait jamais dans le monde réel.

La voyageuse posa son verre et prit une position pour mettre en valeur son décolleté. Elle connaissait son pouvoir attractif, qui marchait du feu de dieu sur le matheux, qui mata comme tout mec normalement constitué. Rien de mal à ça après tout… ! Il releva le regard et remarqua le ton et le visage avaient changé. Plus durs, plus autoritaires. Endormir le poisson, le séduire, le perturber pour lancer l’hameçon, une technique parfaite et bien rodée à laquelle le matheux résista et…



- Tut tut tut ! J’ai lancé un jet de résistance mentale, et tu as foiré !
- J’ai foiré ? Tu veux dire que sa pathétique tentative de séduction / menace fonctionne ?
- Ouais, et tu restes collé à ses boobs aussi.
- Bon, je suppose qu’on doit toujours suivre les résultats des dés alors. Mais je pense que Joy résisterait un minimum si on le menaçait. Confère Celestia, non ?
- Là ça n’a rien à voir, elle a des boobs.
- Okay, allez dire à Deus de se changer en femme pour que je le respecte !
- Bref, tu es hypnotisé par son décolleté, et sa menace fonctionne.
- Il reste de la pizza ?
- Non, j’ai pris la dernière part.
- Heureusement que tu es mon MJ…



Le matheux ne résista donc absolument pas et restait collé sur la poitrine opulente de la voyageuse, qui lui demandait de parler. Rêvant de bonnets, de tétons et de vallée de la mort, Joy répondit d’une voix robotique, fixant la peau de la voyageuse, en mode Jiraya-senseï. Il cilla un mot des yeux, tenta de se reprendre, mais les mots étaient à moitié sortis de sa bouche. On parle ici que des mots, je vous vois venir…



- Je suis là car je cherchais une clé des songes modelée sur...un certain modèle. Un vieux taré s’est fait cambrioler y’a quelques nuits de ça, et comme il bossait avec la Famille, rien de tel qu’un tour d’horizon à Kazinopolis, va savoir pourquoi.



Le matheux décrocha ENFIN son regard de la voyageuse, qui le regardait avec plus d’intérêts, et il reprit un peu de contenance. Il se leva et la fixait, son pouvoir étant activé. 



- Okay, t’es sans doute pas la dernière pour la baston, mais il doit y avoir assez de pièces d’or ici, ou d’objets pour te fracasser une centaine de fois le crâne, ou autre chose. J’viens de manière pacifique, je pensais simplement parler avec des gars de la Famille du coin. J’enquête. J’ai commencé par ton établissement, mais rien à voir avec toi, du moins à première vue. Il faut bien commencer quelque part. Si tu peux me trouver des gars qui connaissent le  Professeur Weinchister, j’en serais ravi et je te laisserais tranquille…


La tension était palpable, et la voyageuse ne déconnait pas. Joy ne savait pas trop où tout ça le mènerait. Sans David, face à une voyageuse bien classée ayant un pouvoir chopé à une Reine, entourée de gardes, ses chances se réduisaient à vue d’œil. Il fallait négocier davantage.



- Bon, je passe sur le fouteur de merde aventureux, tu remarqueras que tes gardes et toi avez commencé les premiers...maintenant que tu connais le but de ma venue, je te laisse juger de mon sort. Mais entre nous, il a intérêt à concorder avec ce que j’ai en tête. J’ai pas envie de me battre ce soir, et j’ai un pote à retrouver.


On tente un jet de charisme pour convaincre la fille ? Non parce que sinon ça va envoyer des formules que Joy avait posées depuis le début de la conversion, y’a environ cinq minutes, en comptant le temps de boire et de déguster la liqueur d’opulence. Ouais, y’avait des formules posées un peu partout dans la pièce et sur les vêtements de la voyageuse, prêtes à être activées. Et Joy voyait déjà la scène de manga ecchi, avec la fille qui trébuche sur lui, lui dans le décolleté, et l’entrée d’un PNJ tierce au moment où les deux sont mystérieusement dénudés par leur chute…



- Attends, j'ai trouvé une phrase trop classe pour notre partie.
- Tape dans le fond ?
- Non, pas celle-là, regarde.




- Il reste du saucisson ?
- Tiens, d'ailleurs, quel genre de saucisson irait avec ta liqueur d'opulence ?
- Le saucisson de Midas, viande 100% centaure.
- Trop classe...wait !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
David Aru
Le Docteur
Le Docteur
avatar

Pouvoir : Invocateur des médicaments
Points de Réputation : 3 400 points
Messages : 45

MessageSujet: Re: Prototype 3.P.1.C. [Quête PV Joy et David]   Mar 13 Déc - 22:37

Mon plan était assez simple je devais sympathiser avec ce minet, on se serait fait un resto, on aurait mangé du poisson griller, je suppose que tous les chat aime ça... Je lui aurais parlé de mon monde et de ce qui a fait de moi un voyageur, lui m'aurait raconté comment il était devenu dealer pour soigner sa pauvre soeur qui était malade je l'aurais aidé et serait devenu un allié indispensable dans notre quête ... dans notre destinée...

A quel moment ai-je foiré mon coup?

J'aurais dû lui prendre des infos sur le Croco au lieu de demander des pompes...

Enfin je l'aurais fait si le Doc ne me les avait pas piquées...

Et enfin il ne l'aurait pas fait si j'étais arrivé à l'heure...

Merde... j'ai foiré avant même de commencer...


Tien mais c'est peut-être ça avoir une grande destinée ! Peut importe mes choix ! Peut être que j'étais pré-destiné à faire un travail à la chaîne que je déteste pour un patron malveillant qui ne pense qu'au profit...

Je vois le MJ faire "non" de la tête...

Oué, dit comme ça j'avoue que ça ne sonne pas très "héroïque" ...

Bon aller ça suffit les intro inutile et beaucoup trop longue !


- Ho, Je penses qu'on ne s'est pas bien compris, je viens juste d'arriver a Dreamland mon pouvoir est encore trop limité je ne peux faire que 5 doses par nuit encore et je t'en ai donnée une tout à l'heure...

Jet de bluff
19/20 ET BIM !


Les poiles du félin s' hérissèrent l'espace d'un instant, puis il soupira un bon coup...

- Encore un voyageur amateur ... Bon et bien ce sera toujours ça de prix... allez remplis au moins ses quatres fioles !

David remplit quatre fioles et fit mine d'avoir du mal à remplir la quatrième, quand soudain il perdit l'équilibre et tomba genou à terre, merde aurait il réellement dépassé sa limite?

Non !

Mais le voyageur musclé avait augmenté le pois de sa veste elle semblait pesée 50 kg facilement , contrôler la gravité était un pouvoir vraiment chiant ... Sur le moment il lui faisait penser un peu au pouvoir de Joy, il serait surement capable de faire pareille... non il aurait surement fumé ses racailles sans plus de distinction. Il fallait le retrouver après tout c'est notre quête !

- Je t'aime bien petit et c'est une chance que tu sois tombé sur moi tu sais ! Je vais t'apprendre à dépasser tes limites... hihihi!

Le matou sorti son fameux ricanement de méchant tout en dégainant ces griffes, les méchants font donc réellement ce genre de choses clichées... Mais au vue de la situation cela fessait son effet.

Jet de volonté
1/20 échec CRITIQUE !


David suait a grosse goutte il allait passer un sale quart d'heure, son pouvoir agis comme une seconde nature sous la torture, il n'était pas sûr de pouvoir le retenir et si il venait à se soigner trop abondamment il se ferait capturée pour de bon et transformé en pharmacie mobile. Non il lui fallait courir fuire au plus vite !

Le grand blond se relève et tente de jeter sa veste lourde sur le minet !

Jet de lancer avec malus de stresse
7/20 échec.


David retourna sa veste, littéralement et l'envoya sur le chat qui l'évita en faisant un bond sur le côté et en criant;

- Planté moi se mariole les gars !

Notre grand héros pris ses jambes à son coup et parti en courant vers la sortie, mais se n'était pas gagné loin de là.

La mains du mec balèze tenta de toucher le pantalon de David ...

Jet d'esquive avec malus de stresse
19/20 réussite.


Mais David courait trop vitre pour lui (hé oui rappeler vous il a un gros 42 en vitesse le bougre), mais le punk était était toujours là et il lui lança un couteau dans le dos !

Jet de lancer secret du MJ
X/20.


Un silence de mort s'installa autour de la table de jeux, le MJ afficha une tête un peu déçue puis fit un rapide calcule sur une feuille pour en être bien sûr...

- ça ne passe pas ... Le couteau passe à CA *mime un petit espace entre ses doits* de ton visage !


- MAIS QUI M'A FOUTU DES LARBINS AUSSI INCOMPÉTENT PUTAIN ! ! ! RATTRAPEZ-MOI CE TROU DE BALLE ! ! !

Bon David était dans des ruelles sombres il avait prix un peu d'avance, mais pas beaucoup, il était plus rapide mais ses poursuivants connaissait mieux la zone que lui, il lui fallait reprendre son calme une idée une idée...

- Vous auriez pas une petite pièce, monsieur?

C'était un rêveur clochard, notre docteur ne pu s'empêcher de se dire qu'il n'a pas eu de bol lui aussi il aurait pu rêver de richesse, mais le voilà dans les détritus...

Mais ça lui donna une idée !

hé mon gars ça te dirait d'échanger nos fringues?

Jet de social avec bonus offre alléchante.
16/20 réussite.


- T'es sur mon gars ça tien bien chaud, mais faut avouez qu'elle sent pas la rose j'ai un peu le sentiment de t'entuber. Mais bon si t'es sur de toi...

L'échange fut assez rapide...

- Hé c'est que ça me va bien puis elles sont pas mal les pompes.

Des bruits de pas résonne dans la rue... et une petite boule de poile bien vénère traversa la ruelle.

- ET TOI T'AURAIS PAS VU UN GRAND BLOND ! ! !

- Hooo mmm... j'ai vu un gars courir par là...

Et le félin parti ...

- Merci l'ami.

- Hé hé t'en fais pas on est quite maintenant.

David reparti dans les artères principales de la ville Joy était surement dans un casino près du van...

Merde c'est vrai que ça pue le rat crever ce truc !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Game Master
D comme Dieu!
D comme Dieu!
avatar

Surnom : Dieu ou Maitre
Pouvoir : Modérer, kicker, administer et tout et tout quoi
Points de Puissance : 100 000 Points
Points de Réputation : 100 000 Points
Points du Membre : Over 9 000 !!!
Messages : 986

MessageSujet: Re: Prototype 3.P.1.C. [Quête PV Joy et David]   Sam 17 Déc - 19:07

- On peut faire une pause ?
- Tu te reposeras quand tu seras mort !
- Pourquoi mes joueurs sont ils si méchants ?
- Bah quoi ?! On vient à peine de commencer !
- Par ce que tu crois que les PNJ ça vient d'un coup comme ça? Qu'y a pas de préparation, et les event et tout et tout ?!
- Sérieux ?! Tu l'as pas improvisé cette exhib' ?
- Bon... Celle là oui j'avoue !
- Bah ouais sinon tu lui aurais au moins donné un nom.
- C'est vrais que là, ça fait un peu "bombasse random qu'a pas trop froid aux seins N°2"
- Roh ça va ! puis elle est super intéressante d'abord !
- ah ouais comment ça.
- Bah d'abord... Elle a un background !
- Ooooooh !
- Ooooooh !
- Eh ouais ! ça vous ne mouche un groin !
- Vas-y c'est quoi ?
- Pour le savoir, va falloir la séduire ! Bref, faudra être plus performant que Vlad avec Ania ! héhé !

Ooooh encore une intro débilement longue ! Tout ça pour dire que notre bon voyageur du smecta... ouais, dis comme ça, ça vend moins du rêve quand on donne le nom d'un medoc contre les troubles digestifs (regardez, je reste soft dans mes propos en plus ! je suis un bon prince wesh !)

- Dis ! tu peux invoquer du viagra ?
- ça t'emmerde pas de m'interrompre au milieur de ma magnifique narration ? Et après monsieur se plain d'avoir des Mj pas assez immersifs !
- Non mais voilà !
- C'est par ce que t'as envie d'assurer pour ta première fois avec lili-Anne ? héhé
- D'après ma fiche, je pourrai le faire quand j'aurai 20 000 PR.
- Et t'en as ?
- 10 fois moins.
- Pauvre Joy ! pas demain qu'il plantera son drapeau.

Tout ça pour dire que le voyageur pharmaceutique parvint à se sortir d'un mauvais pas à l'aide d'une certaine roublardise et surtout d'un putain de coup de chance ! Il se redirigea vers le Vanne de Joy et plus précisément vers le casino dans lequel Joy s'était aventuré.

Tiens ! Joy ! tant qu'on parle de toi. Je souhaite te dire que la franchise, ça paye toujours, du moment qu'on y met un peu de tact. Bon, là on repassera sur le tact par ce que j'ai déjà vu mieux en la matière. La jeune femme, qui a un nom et qui s'appelle... euh.... (évites de l'appeller Aria ou tu risque de la confondre avec Athia et Ania... héhéhé) Je vous emmerde ! Et preuve qu'elle est très travaillée, je vous annonce qu'elle s'appelle Sonia Sonasci, une italienne comme vous le devinez donc. Et comme elve est vraiment tarvailvée, elle a aussi un vrais classement plutôt qu'une estimation vague. Elle est N°128 de la ligue M. Et Elle eut l'air surprise de la façon dont Joy lui balança sa quête. Elle s'attendait à avoir un peu plus de résistance de la part de Joy, ce qui finit par venir par ce que ce dernier finit presque par la menacer à son tour. ça par contre elle kiffait moins. Mais bon, il avait fait l'effort de lui décliner ses intentions et ces dernières ne se révélaient pas hostiles, bien au contraire. Elle se radoucit dont à nouveau et arbora un grand sourire.

- Bien ! Gardes tes menaces pour la famille par ce que eux, il n'y a que ça qu'ils comprennent. tu sais quoi, ça m'arrange même que quelqu'un vienne un peu souffler dans les bronches des tontons ! Athia est beaucoup trop sympathique à mon goût et lâche beaucoup de leste en laissant va famille gangréner sa ville.

Elle commença à quitte va pièce et d'un geste du doigt, les menottes de Joy à terre se mirent à nouveau à ses poignets pour l'attirer hors de son fauteuil comme s'il se faisant conduire par la jeune femme qui continuait de lui parler alors qu'elle le menait vers l'ascenseur. Ce qui est certain, c'est que c'est une femme de caractère qui est du genre à mener les actions et non pas à suivre. Un peu hyper-active sur les bords à en juger par sa rapidité de réaction et à se mettre en mouvements voir même son début de parole.

- le soucis, c'est qu'un Tonton réside ici et on ne peut pas se permettre de faire n'importe quoi non plus et c'est pour ça que je vais t'accompagner. D'autant plus que je suis connue ici, on te prendra plus au sérieux si je t'accompagne.

Elle marche d'un rythme rapine en ponctuant un pas sur deux d'un coup de canne sur le sol venant appuyer son pas. Une canne à pommeau d'or qu'elle devait donc pouvoir contrôler à volonté vu son pouvoir apparemment. Une fois arrivé dans la boite métallique, ils y étaient tout deux enfermés, elle regardait un peu le plafond en fredonnant une musique d'ascenseur qui était sur le coup absence. Puis elle interrompit ses fredonnements pour regarder Joy.

- Qu'est ce que tu comptes faire de cette clé des songes une fois que tu l'auras retrouvé ?

Elle semblait d'un coup plus sérieuse. Elle est sévèrement lunatique et imprévisible cette meuf ma parole ! Elle ressortit de l'ascenceur la première et se dirigea vers la sortie en signalant à une créature qu'elle sortait. Cette dernière lui répondit alors.

- Bien... C'est juste que... Un SDF essaie d'entrer et.
- Bien faites comme d'habitude, chassez-le !
- mais c'est que... il insiste ! C'st un voyageur je crois !
- Un voyageur ?


Elle sembla surprise Pourquoi un voyageur s’habillerait en clochard alors qu'il a va possibilité de se matérialiser en dreamland avec la tenu qu'il désirait ?! Elle annonça qu'elle se chargeait de ça avant de se diriger vers la sortie et de tomber nez à nez avec le fameux clodo qui se faisait refouler par la sécurité. et ce clodo... Ce n'est autre que David ! David! tu devrais rendre ses fringues à bébert, c'est vraiment pas très sympa de les lui piquer là ! Va jeune femme se présenta juste devant lui, s'appuyant sur sa canne puis lui annonça :

- Bon ! C'est quoi ton problème ?! Tu piges pas quoi dans "c'est interdit aux pauvres" ?!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dream-land.forumactif.org
Joy Killamanjiro
Indiana Joy
Indiana Joy
avatar

Pouvoir : contrôleur des chiffres
Points de Puissance : 40 650 points
Points de Réputation : 56 500 points
Points du Membre : 741 points
Double Compte : Diavolo Mayor
Messages : 691

MessageSujet: Re: Prototype 3.P.1.C. [Quête PV Joy et David]   Dim 18 Déc - 13:31

- C'est sérieux cette histoire de background ? Parce qu'il vient de l'inventer, quoi.
- Non mais cherche pas, il bluffe.
- Moi je bluffe ? Tu crois que je pourrais sortir une voyageuse de ce niveau sans préparation ?
- Bah ouais, pour nous impressionner, pour qu'on ferme nos gueules.
- Pour avoir quelqu'un qui amène la quête de nos destinées super loin, donc une nana bien classée.
- Ouais, après son background, attends...elle est à Kazinopolis, elle montre ses nibards, bipolaire ou lunatique, elle dirige un casino et elle a un côté érotomane. Moi je te le fais son background.
- Vas-y, si tu as tout bon, tu gagnes un point de destin.
- Quoi ? Et pourquoi moi j'en ai pas ?
- Commence par ramener des bières, je vais y penser. Donc le background ?
- Début dans Dreamland, elle manque de confiance mais son rôle de voyageuse la fait évoluer rapidement. Maturité, vivacité d'esprit, elle fait nawak dans Dreamland, elle découvre la vie et l'amour, elle se fait dépuceler par son premier amour mais ça ne dure qu'un temps, il se fait buter dans un match de bastballe, il meurt d'une fracture de la dignité d'un échec critique. Elle s'en remet pas au début, elle est recueillie par Athia, et puis elle devient fidèle en reprenant goût à la vie. Elle a d'autres aventures, elle continue d'avancer et de prendre du galon. Elle commence à mettre de côté ses sentiments car ça la fait trop souffrir, elle devient une femme d'affaires, contrôle, finances, combats, la nana impitoyable et qui se paie n'importe quel homme si elle le veut. Fin de l'histoire, merci mon cul.
- Diavoloche sors de ce corps. Encore.
- Alors c'est mais absolument PAS son histoire !
- Pourquoi tu gommes des trucs derrière ton écran de MJ ?
- Je t'emmerde, lance-moi un jet de...de...résistance à une maladie sexuellement transmissible ?
- Quoi, j'attrape la chaude-pisse en matant ses nibards ? Trop de pui-pui-pui-puissance !


Joy éternua dans l'ascenseur, sentant qu'on disait du mal derrière son dos. C'était une image, hein. Quoique...Pris d'un flash pas du tout rp, il se souvint soudainement que la voyageuse était apparue un moment dans le Dreamag, et répondait du doux nom de Sonia Sonasci. Plutôt bien classée, d'après ses souvenirs, il se dit qu'il avait eu raison de lui dire la vérité et de filer droit face à elle. Pas le genre à rigoler, faut dire qu'elle avait eu une histoire pas facile avec son premier...Quoi ? C'est pas validé ? Bon, rien alors. Pour le coup, le matheux n'ayant pas vraiment d'idées sur ce qu'il devait chercher, cacher, chercher, planquer, chercher, rechercher, au sujet de l'arme développée par ce taré de professeur fou, il n'avait pas pris la peine de jouer les filous, les dissimulateurs. Puis sans trop expliquer pourquoi parce que ça prendrait trois plombes, il sentait assez bien la voyageuse. Vous savez, Dreamland, c'est avant tout une histoire de rencontres, de feelings, surtout avec une paire de généreux nichons. Même si ça se passait très bien avec Lili-Anna, suffisait de lire leurs dernières aventures dans le Wordsmen Jump qui sortait toutes les semaines. On ne touchait qu'avec les yeux, et rien n'empêchait d'être sympathique et agréable avec une PNJ, avec une voyageuse qui avait le mérite de s'intéresser à la quête...parce que bon, en tant qu'aventurier en quête d'une destinée, d'un truc épique à buter, d'un trésor à choper ou d'un royaume à sauver, vous pourriez croiser masse de connards, d’arnaqueurs, parfois les deux, genre Carvey.


Dans l'ascenseur, pour tromper l'ennui et le malaise habituel des musiques d'ascenseurs (qui programmait ces radios d'ennui ?), le matheux repensa en méditant à ce qu'avait dit la voyageuse locale. Mettre le nez dans les affaires de la Famille, déranger un peu les Tontons, voilà qui promettait du sport. Sa mère lui avait catégoriquement interdit d'interférer dans les histoires de la mafia de Dreamland, mais elle lui avait aussi interdit d'aller à la Celestiafest, se rappelait-il. De quoi suivre Sonia avec la démarche de l'aventure qui sent le hangar de Reservoir Dogs, sans doute le meilleur film jamais réalisé par Tarantini, qui était voyageur à la pellicule magique du Dieu Luminaire à Dreamland, pour info. Il l'avait lu dans le même Dreamag, celui qui donnait aussi des renseignements quasiment deus ex machina sur Sonia. D'ailleurs il avait appris dans ce numéro spécial Pulpe Faction, le groupe de voyageurs de Tarantini que le monde des rêves lui servait à créer non pas ses scénarios, mais ses mises en scène. Il avait croisé des combattants, des guerriers aguerris, il avait suivi des combats d'anthologie, ce qui l'inspirait énormément dans les scènes de violence. Le talent était quelque chose d'assez relatif, après tout et…



- Non sérieusement, je ne peux pas accepter ça !
- Quoi ? C'est pas possible ?
- Euh si mais bon hein...puis Tarantini...y'a aucune crédibilité…
- J'avais Inglorious Retards, qui aurait raconté une tranche de vie des Meteors, sinon.
- Okay, tu continues comme ça tu vas me lancer des jets de rencontres capés 3 en difficulté sur ton d20.
- Ah t'es ce genre de MJ.
- Et t'as encore rien vu.


L'ascenseur se bloqua. Fait insignifiant pour être signalé au commun des mortels, puisque la réponse de Joy passa dans le secret de la discussion dans une autre pièce, en rp solo seul à seul avec le MJ. Mais comme j'ai des entrées en tant que modérateur, voici ce qui s'y est dit :


- Qu'est ce que tu comptes faire de cette clé des songes une fois que tu l'auras retrouvé ?
- Faire ce que je fais toutes les nuits, Sonia, TENTER DE CONQUERIR LE MOOOONDE !

- Tu lui dis réllement ça ?
- Non je déconne, mais ça aurait été drôle, non ? Quoique, elle est lunatique et un peu tarée…c'est un PNJ-miroir ça encore !
- Continue, continue, t'es dans un ascenseur coincé avec une bombasse que t'essaie d'impressionner, à ton avis il va se passer quoi ?
- Bah la suite va passer en crypté, comme sur Canal + ?
- J'avais pas vu ça comme ça.



La suite de la discussion dans l'univers du rp Dreamland donna à peu près ceci :


- J'attends de voir à quoi va ressembler cette arme dont on sait finalement assez peu de choses. Idéalement, je compte la détruire, pour qu'elle ne nuise plus jamais, et que les savants fous ne foutent plus le bordel dans Dreamland. Mais je ne sais pas encore, je vais déjà voir si la lame fonctionne, et qui la veut, et pourquoi. Bref, beaucoup de choses à voir et à faire avant de me décider quant à son sort. Peut-être la donner à quelqu'un de responsable, ou alors la vendre à Carvey pour lui attirer la poisse...c'est un ami d'Athia, tu le sais peut-être.

Sonia ne put répondre car la porte s'ouvrit. Durant le discours de Joy l'ascenseur était reparti dans une faille de narration du MJ. Un des hommes de la voyageuse vint directement vers elle, pour de nouvelles péripéties. Puis c'est vrai que la quête concernant les destinées des deux voyageurs devait un jour les réunir, car ils devaient réussir ensemble, comme une table soudée, forte, et avide d'avalanches soudaines, d'envies de meurtres et de fuites dans un ciel de sucre. Je ne sais plus ce que devient ce post, alors nous filons vers la conclusion.

Un clodo voyageur insistait pour la voir. C'était sûrement David Aru, le médecin qui ressemblait effectivement à un clodo les jours difficiles, et un médecin quand il trouvait une canne lui permettant de boiter et de dire « c'est un lupus ! ». Joy suivit Sonia et vit effectivement son camarade habillé comme un pauvre, un sans-dent, un profiteur de la société active, bref, un français ou un belge moyen quoi. Il stoppa l'agressivité passive de la brave PNJ qui avait pourtant un sacré background, et rigola en voyant son ami afflubé de la sorte.



- Bah alors Dave, il t'est arrivé quoi ? Désolé Sonia, c'est mon pote, il travaille avec moi sur la mission dont je t'ai parlé. Dave, dis bonjour à la dame et essaie de la regarder dans les yeux et pas ailleurs.


- Vous savez qu'à force de faire vos gros mecs en manque, elle va vous en mettre une ?
- C'est pas de notre faute, c'est elle !
- Ouais, ça tétonne !
- Oui ça m'étonne, on croirait que vous avez jamais vu une paire de nibards !
- Mec on est des rôlistes, le cliché veut qu'on n'ait jamais touchée une fille !
- Bah ça va changer, elle te met une droite, Joy !
- Ma destinée commence…


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
David Aru
Le Docteur
Le Docteur
avatar

Pouvoir : Invocateur des médicaments
Points de Réputation : 3 400 points
Messages : 45

MessageSujet: Re: Prototype 3.P.1.C. [Quête PV Joy et David]   Mer 18 Jan - 17:58

- DIRECT UN TEST DE VOLONTÉ

- Mais j'avais une idée d'intro assez cool cette fois puis...

- DIRECT ROLL THE DIIIIIIIIIIIE (CE)

Jet de résistance au charme d'un PnJ OP
17/20 ...


- Pas mal tes loches MJ-Kun mais David est un homme au cœur pure et...
- Et ça passe pas !
- COME ON ! un 17 mec !
- Cherche pas il est vénère se soir...
- Oublie pas que t'as -5 sur les résistances aux charmes tant que ton perso se sera pas envoyer en l'air, entre ton râteau dans ton BG, la VK sexy, et se qu'il s'est passé dans la Dream Box ça deviens chaud pour lui, même un gentleman à ses limites !
- Ha oué merde, c'est logique...
- Parfaitement logique...
- Ouép ouép...

...
...
...


Tension?:
 

David était toujours sapé comme un mendiant avec un bonnet de laine et tout l'attirail qui va avec, les effluves de pauvretés ne faisaient évidement pas exceptions.

- Ola, les gars, puisque je vous dis que je veux juste voire si mon pote est à l’intérieur, j'en ai pour deux secondes c'est un voyageurs assez connu, et on a une destiné lui et moi ne vous mettez pas sur la route du destin !

Jet d'intimidation avec malus odeur de merde.
11/20 échec


- Peut importe "mon gars" on a de la visite ce soir et si on te voix à l’intérieur on va avoir des emmerdes.

- Bah alors Dave, il t'est arrivé quoi ? Désolé Sonia, c'est mon pote, il travaille avec moi sur la mission dont je t'ai parlé. Dave, dis bonjour à la dame et essaie de la regarder dans les yeux et pas ailleurs.

Joy se prit un taquet de derrière les fagots, littéralement. Il releva la tête en riant, un œil entre ouvert sous l'effet de la douleur qui semblait tout de même assez modeste.
Puis David l'a vu... Sonia, Joy l'avait appeler Sonia. Il passa les gardes avec une agilité surhumaine et se glissa devant la voyageuse, Posa un genou à terre et saisi la mains de l'ange qui lui faisait face.

- Veuillez pardonner les manières de mon ami, je me nome Aru, David Aru, humble voyageur à la recherche de ma destinée mais... j'étais loin de m'imaginé qu'elle aurait des yeux aussi charmants.

Jet de résistance au râteau avec malus odeur de merde !
19/20 BULIAAAAAAAAAAA !


David baisa avec un charisme rare la mains de l'ange de sa destinée. Apres un petit silence que certains auraient pu trouvez gênant Sonia retira sa main et porta son poing à hauteur de visage et après une légère tousserie s'exprima:

*Tousse*
- Aucun doute c'est bien ton partenaire, sortons d'ici avant de faire fuir les rêveurs.  

- Tu m'explique le style Jo le clodo ?
- J'ai eu quelques "problèmes" avec un chat de gouttière, j'ai du me fondre dans le décor pour pouvoir vous rejoindre... Evidemment j'aurait pu me le faire lui et ses deux margoulins de potes mais je me suis dit que il valait mieux faire preuve de discrétion vu que ... "le truc qu'on cherche" est peut-être dans le coins...

Jet de bluff (tjs avec malus clodo)
16/20 échec

-(c'est quand même fou d'avoir autant d'échec avec des jet aussi sexy !)
-(Mec, ta dit "margoulins")
-(oué, j'avoue)


- Ben voyons... enfin tu vas peut-être pouvoir nous montrer ça on va voire un Tonton là ! Ha oui, tu peux en parler clairement je lui ai déjà fait le topo elle va nous aidé.
- Je voix en plus d'être ravissante vous êtes digne de confiance je n'en attendait pas moins de la part de ma destiné ! Sur se parton "on a d'autres chats à fouetter".

Jet de punchline
Série B / 20
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Game Master
D comme Dieu!
D comme Dieu!
avatar

Surnom : Dieu ou Maitre
Pouvoir : Modérer, kicker, administer et tout et tout quoi
Points de Puissance : 100 000 Points
Points de Réputation : 100 000 Points
Points du Membre : Over 9 000 !!!
Messages : 986

MessageSujet: Re: Prototype 3.P.1.C. [Quête PV Joy et David]   Dim 29 Jan - 16:52

- euh les gars vous allez pas voir un tonton là
- mais t'as dis que...
- bah j'ai dis qu'il y a un tonton en ville et qu'il faut pas faire n'imp', pas que vous alliez frapper à sa port.
- Ouais mais c'est trop naze !
- dès que t'es à Londres, tu vas forcément serrer va pogne de va reine d’Angleterre ?
- Bah nan.
- bah voilà, dès que t'es à kazinopolis t'es pas obligé de rencontrer le tonton sur place. en plus les gens sont pas forcément censé savoir qui c'est le tonton. On se doute juste qu'y en a un installé ici.
- allez mais tout le monde sait que c'est Golde lion !
- T'es un génie de la finance doublé d'un scientifique philosophe ?
- euh nan.
- Bah arrêtes ton HRP veux tu ?!
- et du coup elle nous amène où ?
- Bah tu verras bien.
- Vers notre destinée ça c'est certain.

Donc avec tout ça, cette très chère Sonia décida de guider nos deux boulets jusqu'à un de ses indic, un mafieux pas trop sûre qui a des informations et la langue bien pendue. En voyage, elle demanda aux deux plus précisément ce qu'ils recherchaient. Apparemment un voyageur  nommé Harlock Grouth. Apparemment Sonia le connaissait.

- Je l'ai déjà vu trainer en ville. En effet il a ds connexions dans la famille ce type, vous êtes venus frappé à la bonne ville mais pas à la bonne porte. Heureusement que je suis sympa !

Elle les guidait dans les rues pleines de richesse et d’opulence de Kazinopolis. Elle saluait parfois des créatures qui la reconnaissaient. Elle est connue ici apparemment. Puis ils finirent par entrer dans un immeuble et descendre les escaliers jusqu'au 4° sous-sol. Chose peu connue, kazinopolis est une ville qui tire toujours plus haut vers le ciel mais aussi dans les sol avec de nombreux sous-sols propices aux activités mafieuses. Elle entra dans une pièce en défonçant la porte et on put découvrir une créature porcine affalée sur un canapé en train de se baffrer devant uné télé à tube catodique du genre bien kitch avec les entennes et tout. La créature manqua de tomber de son fauteuil en voyant arriver Sonia.

- c'est... C'est pas moi Sonia j'te jure! je sais pas ce qu'ils t'ont dis mais c'est pas moi !
-Je sais pas ce que t'as fais mon gros mais ça me confirme que je fais bien de venir te causer !
- Tu... T'as pas le droit! tu... Tu t'étais engagé à me laisser après le dernier tuyau que je t'ai donné. Si... Si tu me fais chanter encore je vais ruiner ta réputation et tout le milieu saura que t'es pas fiable.
- Ah oui c'est vrais t'as raison. Bon bah à plus charly !


Sonia commence à s'en aller en faisant un sourire aux deux voyageurs leur laissant entendre que eux pouvaient s'occuper de lui tirer les vers du nez.

- Hey attends Sonia c'est qui ces types ?!
- Ils ont 2-3 questions à te poser.
- Si t'envoie tes gars faire le sale travail c'est pareil !
- C'est pas mes gars ! Allez à plus tous les deux, bonne chance. hésitez pas à le bousculer un peu ce brave charly !


Elle leur fit une bise chacun avant de s'en aller en leur esquissant un grand sourire, les laissant seul avec la créature cochonesque dans cette piaule dégoutante.

- Je sais pas ce qu'elle vous a dit cette garde mais moi je sais absolument rien !

Il se mit à faire comme la boude, croisa les bras et se tut comme s'il faisait la boude.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dream-land.forumactif.org
Joy Killamanjiro
Indiana Joy
Indiana Joy
avatar

Pouvoir : contrôleur des chiffres
Points de Puissance : 40 650 points
Points de Réputation : 56 500 points
Points du Membre : 741 points
Double Compte : Diavolo Mayor
Messages : 691

MessageSujet: Re: Prototype 3.P.1.C. [Quête PV Joy et David]   Lun 30 Jan - 16:04

- Il m’a mis un coup complètement gratos, j’active mon pouvoir et je lui baisse son froc avec une formule !
- Les gars, vous êtes en mission !
- Rien à foutre, le mec me frappe et j’dois pas réagir ? Continue comme ça et tu finis sous une avalanche et ta bite en tupperware !
- Déjà fait, avec sa phrase de pseudo-lover, on dirait Eric et Quentin de Quotidien !
- Il y aura de belles femmes dans le prochain Star Wars, car après tout, ce sont elles qui nous donnent...la force…
- Mesdames…
- Bref ! Ce n’est pas pertinent ! Jette un dé !
- Un dé de quoi ?
- J’sais pas, jette un dé histoire de dire qu’on avance !
- Alors comme ça, t’as eu des problèmes dans ta destinée ? Étonnant, c’est exactement ce qu’on pense quand on croise ton personnage au détour d’une poubelle.
- Tu dis ça en RP devant Sonia ?
- Hein ? Ah ça a repris pour de vrai là ?
- Ouais, ok, donc tu fermes ta gueule et tu te manges un peu de narration brillante.
- Owiiiiii MJ-Kun !



David revenait d’une aventure sombre, sale et sans nom, d’une part parce que c’était un truc totalement anonyme dont personne n’entendrait jamais parler, raison pour laquelle il a dû se la boucler, et sale parce que son pantalon bosselait encore la partie virile de son anatomie, ce qui fit soupirer non sans sourire Sonia doublée d’une certaine gêne discrète. Respectez mes allitérations en s putaing ! Bande de margoulins, quoi que ça veuille dire !



- Quoi que ça veuille dire ?
- Ouais c’est pas faux.
- Je préfère m’en aller plutôt que d’entendre ça plutôt que d’être sourd.
- Ah bah ça rend sourd, hein Sonia ?
- Elle vous dévisage avec cet air de pitié, de compassion, de dégoût et de moqueries.
- Ouais, elle nous méprise totalement quoi.
- J’aurais pas pu mieux résumer.
- Bon j’vais aller pisser mon ennui, tu peux avancer sans moi pendant ce temps.



Pendant ce temps, justement, Sonia faisait avancer les choses, parce qu’on sent que le GM participe à mort, mais que son scénario prend non seulement du retard, mais perd de l’intensité et de l’intérêt en comparaison des destinées qui attendent nos deux héros et…



- Je nie ta réalité et la remplace par la mienne.
- Celle où je suis petit, faible et insignifiant ?
- Et sans aucun point de destin !
- Yamete, MJ-Kun !




Sonia faisait le boulot pour nos deux héros à la destinée...héroïque. Le nom Harlock Grouth sortit de la bouche de quelqu’un, mais comme personne ne l’avait noté sur sa fiche d’enquêteurs, bah il sortit un peu de nulle part pour aller dans les limbes de l’oubli, le grand magma secret de l’incertitude et de la race reptilienne qui contrôle nos cerveaux. Toujours était-il que Sonia leur faisait une visite express, pour une raison qu’ils ignoraient, et que pourrait expliquer un MJ consciencieux prenant ses joueurs par les mains. Des spectateurs de leurs propres histoires, en somme, même si dans le cas de Joy, lui était spectateur d’un spectacle de la vie de David, qui était lui aussi spectateur du spectacle de la vie de Joy. Et ça c’était pas banal.



- Je te ressers un café, peut-être.
- Ouais je me suis perdu quelque part, quand David a commencé à me murmurer qu’il matait les nichons quand Sonia marchait.
- On est encore là-dessus ?



Passons. Ils entrèrent dans un immeuble, enfin, puis passèrent diverses portes. La voyageuse était connue, reconnue voire réputée dans la ville, ce qui fit méditer Joy sur la place qu’un voyageur pouvait avoir, quand il restait sédentaire, loyal à sa ville. Au final, une vie tout à fait honorable quoique mafieuse pouvait s’offrir à ce qui le désirait. Elle entra en défonçant la porte, et le trio improbable se trouva en face d’un cochon bipède, et l’air carrément surpris. Nommé Charly, le cochon semblait encore avoir trompé dans des affaires de gros lards et de petits oignons. Elle s’en alla en faisant la bise aux deux voyageurs, et si Joy eut simplement un wizzz de frisson, il crut voir dans les yeux de David un geste de victoire, Freddy Mercury levant le poing, par exemple. Le matheux s’approcha de Charly et l’invita à s’asseoir. Il prit une bière comme s’il était chez lui et en apporta une au cochon qui haussa un sourcil. Joy prit une chaise, la tourna à l’envers et s’assit en posant les bras sur le dossier, en fixant la créature porcine.



- On dirait que ça sent le bacon pour toi, Charly.
- Sérieusement, vous allez dérouler toutes les blagues juste parce que je viens du Royaume des Porcin-Nés ? Bah dis donc, Sonia traîne vraiment avec des amateurs. Je peux gueuler contre cette couleur ? C'est de la stigmatisation ! Pensez un peu à mes sentiments et aux CV qu'on me refuse en me traitant de porc, bordel ! Des fois j'ai l'impression d'être le fils de DSK et de Fleury Michon !



Jet d’intimidation : 01/20, échec critique.



- On dit que tout est bon dans le cochon, et pour l’instant je reste sur ma faim. Mets-toi à table !
- J’ai pas envie de manger. Non mais sérieusement les mecs, vous voulez quoi ? J’pensais que Sonia traînait avec des durs mais…
- Tu nous connais pas, mec, on va prendre ta queue et on va la dérouler dans l’autre sens. On est des oufs, on est des malades ! Tu vas t’faire bobo au doigt !
- Mais qu’est-ce que vous racontez, bordel ?



- Non sérieusement, faut un vrai interrogatoire, là sinon c’est mort pour votre mission, et Sonia s’est barrée.
- Ah bon ? Elle écoute pas derrière la porte ?
- Tu crois qu’elle a que ça a foutre ? Bon, lance un jet de charisme dû à ton classement, Joy.
- Il m’a pas reconnu avant ?
- J’essaie de sauver votre mission, alors on va dire qu’il était un peu con.
- Il n’a pas un bon groin, tu veux dire.
- Cette séquence de rôle play va être longue je sens….



- Écoute, on cherche des gars qui connaissent le Professeur Winchester, un savant fou qui a cru bon jouer avec des artefacts ultra badass de Dreamland. On a un nom sur un voyageur reptilien, ou ophidien, quoi que ça veuille dire !
- C’est pas faux.
- Voilà, donc maintenant, j’me présente : Joy Killamanjiro, tu me connais sûrement de…
- Pas du tout. Par contre t’es pas de la famille à Athénaïde la milf ?



Jet de charisme : 03/20. Hum...en progrès ?



- Alors déjà tu parles meilleur, ensuite je suis son fils. J’ai un pouvoir insoupçonné, qui pourrait te faire réellement bobo. Je te conseille de nous dire tout ce que tu sais sur des vols d’artefacts, d’armes, de clé des songes – raye la mention inutile, man. J’ai pas envie de te faire du mal, mon pote non plus, alors mets-toi bien dans le crâne que tu peux éviter la souffrance, la douleur, la haine, le visage doloré et ton petit cœur crémeux passé à la moulinette de nos interrogations. Il nous faut cette info, et aussi le bonnet de Sonia ! Quoi ? On s’en fout ou on s’en fout pas de ça ? Okay okay, dis-nous juste si tu connais des mecs qui ont causé de Winchester, de Harlock Grouth, de Fatal, ou quoi que ce soit en lien avec un vol d’objet appartenant à un vieux scientifique dézingué. Si tu gardes le silence, ta tête va finir dans ton cul. J’ai appris cette technique ancestrale chez mon mentor, le légendaire, le divin, le royal, le pervers El Chupah-Caballere, le chevaucheur de tous les PJ existant dans ce monde.



Jet de parole : 17/20. C’est ça qu’on veut voir ! Cliquez bande de sal*** !



Le voyageur fit un temps de silence et s’assombrit. Dans ses yeux passaient les douleurs du Vietnam, la perte de sa famille dans une apocalypse zombie, la fin du monde (encore!) de Marvel, la fin des mondes de tous les films de science-fiction, la mort de son camarade, son frère d’armes, fauché par une grenade dans un paintball qui n’avait de règle que celle de mourir sous la peinture, dans la gloire et la reconnaissance éternelle du gérant qui ressemblait à un vieux clodo. Il fixa Charly avec des étoiles larmoyantes dans les yeux, les lèvres en vibrations 10,000 tours par minute, et semblait se confier au cochon qui retenait l’information.



- Tu sais, on n’a pas toujours dit « tu » aux monarques...nous sommes des écorchés de la vie, des lumières perdues dans les ténèbres d’un donjon sans dragon. Nous sommes des joueurs sans cartes, sans dés, des aventuriers sans boussoles, des manouches sans guitares. Nous sommes des esseulés, des orphelins du bonheur, mais on tient bon. Par petites touches, parce que des gens nous font confiance. Est-ce que tu sauras, au fond de toi Charly, si tu trouves la force de nous pardonner...est-ce que tu pourras nous dire ce qu’on veut savoir…. ?




Pour ceux qui veulent le détail de leurs destinées:
 




- C’est ça ton discours ?

- Putain j’aurais dû le noter, j’ai failli chialer ! Avec ça t’emballe direct !
- Parlant de ça…
- Oh, MJ-Kun !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Game Master
D comme Dieu!
D comme Dieu!
avatar

Surnom : Dieu ou Maitre
Pouvoir : Modérer, kicker, administer et tout et tout quoi
Points de Puissance : 100 000 Points
Points de Réputation : 100 000 Points
Points du Membre : Over 9 000 !!!
Messages : 986

MessageSujet: Re: Prototype 3.P.1.C. [Quête PV Joy et David]   Sam 15 Avr - 9:57

Pendant ce temps autour de la table de RP...

- Bah il lui arrive quoi à David ?
- On c'est rien. Il convulse.
- C'est normal tu dis ?!
- ouais il est juste épileptique et je crois que la connerie de vos actions a déclanché une crise.
- Mais c'est pas possible !
- Tu penses ?
- Euh... J'ai le droit de dire "you have no power here" ?
- Nan
- Bah on fait quoi du coup ?
- Mettez le en PLS et et on reprend.
- Mais... Mais... c'est pas dangereux ?!
- Bah nan il est en PLS.
- Euh ok...

Un peu plus tard.

- Bon... c'est fait... Du coup on reprend.
- On fait comment pour justifier qu'il soit plus actif inRP ?
- Hmmmm... tu penses qu'il m'en voudra si je dis qu'il trébuche et se défonce la tempe contre un coin de table et meurt ?
- J'en suis persuadé même.
- Bon bah... on va dire qu'il est réveillé par ses propres ronflements alors.
- C'est pas très glamour mais je pense que ça lui ira.

Et c'est donc ainsi qu'on justifie un truc en renforçant son délire à la con en le rendant encore plus débile. Bravo le veau ! Pas très charly tout ça ! Soit dit en passant. Charly remarque que l'autre voyageur disparait dans un petit nuage de poussière. En un sens, ça a son petit effet sur sa confiance. Mais il se ravisa quand le voyageur évoqua le nom de chupah. Surtout que les mésaventures d'un chef de réseau mafireux de célestia avait été fortement relayée. Tous les mafieux de dreamland savaient que chupah avait foutu une tête dans un cul. L'évocation de ce fait foutut un peu les fois à notre ami Charly. Mais il gâcha tout avec son speech mélodramatique qui lui fit perdre toute crédibilité aux yeux du potrc. Que veux tu ?! t'es pas street crédible mec. Mais bon, c'est sa,ns compter sur la nature de balance de ce bon vieux charly. Bah ouais ! s'il était pas une balance... tu penses qu'il serait enfermé dans une piaule aussi crade ? La réponse est oui ! Il y serait quand même enfermé. Bref, ces dernières phrases n'ont strictement aucun putain de sens. Mais bon... Le charly, il balance pas pour du beurre ni même pour du bacon.  Il se massa le menton air de réfléchir.

- Hmmm Winchester ça me dit rien ! Mais par contre... Harlock Grouth je sais où il crèche. Du moins son repère après un sale coup... Mais bon. Tu sais je me met en danger en balançant comme ça un type qu'il faut pas contrarier.

Retour du côté de la table des joueurs.

-Naaaaaaan Me dis pas que tu vas nous faire le coup de la quête cascade.
- La quête en cascade ?
- Alors c'est un truc que je viens de théoriser dans mon mémoir sur les JDR.
- Tu fais un mémoire sur les JDR toi ?
- J'suis en étude culturelles. On fait des mémoires sur à peu près n'importe quoi.
- Je vois oui.
- Du coup, la quête en cascade, c'est aussi ce que tu peux appeller la questception. Pour avancer t'as quête, un PNJ te demande de faire une quête et pour réussir la dite quête, un autre PNJ te demande un service etc etc.  The infinit loop.
- Aaaaaaah ! je vois ! Pas con ! En fait je comptais pas faire ça mais maintenant que tu le dis ça semble marrant.
- Des fois je manque des occasions de fermer ma gueule.
- Je le confirme.

Le cochon se leva et fit signe à Joy de le rejoindre derrière un rideau qui débouchait sur une vaste pièce de surveillance. Le mec il était équipé. un tas d'écrans, tous éteins et des mécanismes qui ctivaient qui sait, des pièges. Joy pouvait même voir grâce à ses yeux de mathématicien tout cheaté que l'un des leviers sur la console permettait d'activer un passage secret qui pouvait qui sait permettre une fuite rapide. Le mec c'est The taupe quoi. Un cochon souterrain. Le mec il doit avoir tellement d'emmerdes qu'il a une installation de fou pour surveiller sa planque et qui sait, surveiller au delà. Mais le hic...

-MJ-sama... tu devrais arrêter les bières. tu sais que c'est pas bon pour ce que t'as. Et surtout pour ta diction à cause de ton hoquet.
- TG pute... hic !

Le hic je disais donc, c'est qu'apparemment rien fonctionnait. Il se baissa pour ramasser un truc dans une boite à outils, ce qui permit à Joy d evoir sa bonne grosse raie de plomber. Une vision d'horeure quoi. Il se releva puis présenta à Joy une pièce informatique apparemment complètement grillée.

- Mon installation de surveillance est KO par ce que cette pièce a grillé. Et le seul fournisseur est un enculé qui gonfle les prix. Je te donne le tuyau si tu me ramènes une pièce de rechange. Débrouilles toi pour l'objetnir. Du moment que tu me la ramènes.

Il lui nota alors sur un bout de papier les coordonnées du type. Il fallait apparemment aller causer à un certain Goldy. Il lui avait dessiné un plan pour savoir où trouver ce type.  Bon... voilà... projet questception activé !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dream-land.forumactif.org
Joy Killamanjiro
Indiana Joy
Indiana Joy
avatar

Pouvoir : contrôleur des chiffres
Points de Puissance : 40 650 points
Points de Réputation : 56 500 points
Points du Membre : 741 points
Double Compte : Diavolo Mayor
Messages : 691

MessageSujet: Re: Prototype 3.P.1.C. [Quête PV Joy et David]   Mer 19 Avr - 15:44

- David ? Da...vid ? Daviiiiiiiiiiiiiiiid ?
- Quoi ? On a repris la partie ?
- Ouais, le temps que tu ailles chercher ta bouffe t’es mort.
- Je suis mort comment ?
- Euh...par des pouvoirs insoupçonnés qui auront de graaaandes conséquences plus tard dans la partie.
- Ahin. En vrai je suis mort comment ?
- On t’a ligaturé le colon et tu as servi de cobayes à des savants tarés qui ont placé du coca et du mentos directement dans ton estomac.
- Nouveau prototype de lancement de fusée...humaine.
- Sérieusement ?
- Non en vrai je t’ai mis en PLS, mais vous me donnez plein d’idées tiens…
- Mais je peux pas juste me réveiller ?
- Te réveiller ? C’est réservé à l’élite des joueurs et à ceux qui payent la bibine, mec.
- Non allez.
- Il te reste quoi à becqueter ?
- Tu vas me la jouer comme ça pour de vrai ?
- Je suis en train de regarder des vidéos au sujet de mentos et de coca. Aouch, c’était quoi ce truc, une comète ?
- Ok ok c’est bon. Je vais aller retourner pisser ma déception.
- Prépare un nouveau perso.
- D’accord. Un voyageur du feu, hyper bourrin, mais aussi très subtil. Du genre à maîtriser toutes les armes, les arts martiaux, il sait tirer au sniper et utiliser un katana de par ses cours de judo à l’école primaire et ses aprems d’air soft avec ses potes. Ancien champion de batailles de pouces, il plonge maintenant dans les Caraïbes pour trouver des trésors. Il sait tout piloter et c’est un homme à femmes. Mais uniquement les indépendantes tu vois. Dans Dreamland, il est un peu l’élu du Seigneur du Feu, mais quelque part, il tient à sa liberté donc il rejoint une armée de gros connards, parce que dans la vie réelle, le PSG avait perdu un match et il était bien vénèr, du coup il a décidé une nuit de tuer tout le monde. C’est cette nuit là qu’il s’est rendu compte qu’il était possédé par l’ancien Seigneur du Feu, et qu’il devait rétablir le feu sur ce monde, tout en retrouvant sa petite sœur, morte d’une fracture de la jupe, qu’il a perdu un jour, un dimanche, dans un barbecue.
- C’est tout ?
- Non, il est aussi ambidextre du bras droit.
- J’vois rien qui empêche ton personnage. Tu vas l’appeler comment ?
- J’avais pensé à Magus Mac Gugusse, mais c’était déjà pris. Du coup il va s’appeler John Cina.
- Sinon on peut revenir à mon histoire ?
- Ouais pardon, envoyez la narration.


Forcément, David disparut dans un nuage de fumée caractéristique d’un réveil précoce, et on n’ajoutera rien devant ce terme de précoce bien sûr ! Le cochon haussa un sourcil et semblait esquisser un début de sourire, mais le nom de Chupah fut largué telle une bombe remplie de MST dans un bordel qui venait d’ouvrir. Autant dire un carnage. Autant dire des cris, des grincements, des crissements de dents, de pneus, et d’ongles sur un tableau noir – je laisse un moment pour que vous puissiez frissonner tout votre saoul.

Le cochonnou ne savait finalement pas grand-chose, mais une planque c’était déjà une piste. Wait wait wait, la planque du gars les gars ! Du gars les gars ! C’était carrément une piste exploitable, et Joy sursauta en sachant cette information. Il allait réduire ce voyageur en sac à main pour voyageurs de la ligue Baby, notez bien cette réplique parce que cette fois, la mission allait réellement commencer, maintenant que l’ami noir du héros était mort, fauché en plein dans sa destinée, pour permettre l’accomplissement total du héros de l’histoire. Quoi je suis méchant ?

Il pensa à cette phrase étrange, qui résonnait dans sa tête, dans un flash back vertigineux, les yeux écarquillés, comme si toutes les pièces du puzzle se mettaient en place. Une phrase qu’un vieux lui avait donnée comme ça un soir de voyages de plus, sortant d’un bar après une soirée bien arrosée avec Lili-Anna. Il le revoyait maintenant, le vieux remplaçait le visage porcin de Charly, et sa voix doublement grave était d’une gravité aggravante. Il avait rigolé, si bien que Joy un peu pété lui avait  tiré sa capuche, découvrant un visage ravagé, les yeux crevés, les dents noires, le sourire hilare du fou qui en avait trop pris. Il lui avait dit cette phrase, restée gravée dans le marbre du jeune adolescent, qui souffrait maintenant que de trop pouvoir la comprendre de maintenant que seulement aujourd’hui et jamais avant hier. Il en perdait son français, encore moins son latin parce qu’il ne connaissait pas la langue.









- Putain mais t’en es à ta combientième binouze ?
- Pourquoi ? Fallait compter ?
- Non mais ça veut plus rien dire là.
- Fallait que ça dise queque chose ?
- Ok, euh, bon, là, je sens que cette quête va juste nulle part, alors tu vas te réveiller aussi et j’vais faire quelque chose de constructif, comme détester des gens sur youtube. Attends, je t’ai déjà parlé du principe de la quête cascade ?
- Oui, et ça m’a donné envie de pisser. Là, encore.
- C’est la bière.
- Dis toujours, je suis toujours ravi de pouvoir cracher sur les études culturelles.
- Je vais te faire un schéma, alors…
- Bon, pour ceux qui nous lisent, remontez plus haut pour lire le message précédent. Je casse le 4e mur je sais, mais on est tellement parti loin que ça n’a plus aucune espèce d’importance.
...
- Et voilà le travail ! T’as compris ?
- Carrément, ça me rappelle ce que disait feu Charles Pasqua, et ça marche pas mal pour les élections présidentielles, si tu as remarqué. Pour oublier une affaire, on crée une affaire dans l’affaire, une autre affaire dans l’affaire, et une dernière affaire dans l’autre affaire. Au final, on a oublié de quoi causait la première affaire.
- Attends, tu n’oserais pas dire que l’affaire du PenelopeGate a été cachée par le cabinet noir de Hollande, venant d’un mec ancien Premier Ministre, qui connaît donc les pratiques du pouvoir ?
- Ouais, sauf que là ça n’a pas marché, mais c’était l’idée ouais.
- Dites euh, mon perso là, John Cina, je me demande juste s’il manque pas de subtilité. Le feu c’est cool, mais la lave, c’est mieux. Non ?
- Pas faux. Hic. Merde.
- Sinon on revient à la quête ? Avant que le MJ ne décède à cause du houblon concentré dans son sang.
- MJ-sama, s’il te plaît.
- Nani ?




Le rideau de Charly dégagea pour dévoile des écrans. Le mec c’était la NSA de Kazinopolis. Version porcherie mafieuse. Pléonasme. Joy passa les écrans et les mécanismes en revue et vit un levier pour actionner une trappe. Sans doute un piège, si c’était une trappe...Il le savait car il commençait à développer des talents innés de détective sauvage sur sa fiche de personnage, de manière immersive et totalement rôle play. Charly dû à un moment se baisser et Joy vit toute la vallée profonde du cochon en mode jambon à peine taillé dans le vif. Il eut un haut-le-cœur suivi d’un hoquet qui n’était même pas le sien.




- Je...hic ! j’t’emmerde !



A force de titiller le MJ-sama, ce dernier avait trouvé une quête supplémentaire à peine réchauffée, qui rappelait à Joy ce qu’il avait dû faire pour prendre le Magical Mystery Bus à Celestia. Enfin il ne regrettait rien, car grâce à cette quête inopinée, il avait retiré une tête d’un cul, avait touché du bout du doigt la légende de Chupah, son camarade de Mathematica aussi célèbre que Fistiland, au fond du fun ! Quelles nouvelles aventures profondes, humides et scabreuses lui réservait-on encore ? Joy prit les infos pour aller rencontrer le bonhomme qui aurait la pièce de rechange, un truc informatique à en juger par l’aspect.

Bon, à ce moment du récit, Joy aurait pu faire le bad boy bad boy whatcha want watcha want, whatcha gonna do? Tell me whatcha wanna do, whatcha gonna do? Et c’était d’ailleurs la musique qui pulsait dans son MP3 alors qu’il se promenait dans Kazinopolis. Il décida de faire un détour avant de rendre visite à ce dénommé Goldy. Avec la musique dans les oreilles, il pensait bien que se ramener « sans biscuits » ne mènerait à rien, et il revint embêter Sonia à son casino.





- T’es sérieux mec ?
- Je l’aime bien elle, c’est un super PNJ. Je sais que tu l’as chiée en impro, mais elle est cool. Vas-y joue-la, t’es obligé MJ-sama.
- Je peux très bien dire qu’elle a aquaponey, ou juste qu’elle te jarte pasque t’es une mayrde.
- Salaud !




La Sonia vit les coordonnées et blêmit. C’était pas n’importe qui, de marqué sur le papier, c’était LE Golde Lion. Goldy selon Charly. Est-ce que le porc avait filé une adresse-suicide ? Un classique des pourris, ils font genre ils t’aident et en fait ils t’envoient dans un champ de mines. En l’occurrence, une seule mine suffisait, si c’était bien Golde Lion. Par un discours rare et intense, Joy réussit à convaincre Sonia de le suivre. Non, vous voulez que je développe ?  Bon…






- Écoute Sonia, pense pas que je veux te choper, même si...non, bref, je dois trouver Golde Lion, trouver sa pièce, qui me donnera l’adresse, qui me donnera le voyageur, qui m’amènera à l’artefact. Oui, moi aussi j’ai l’impression de courir dans Fort Boyard avec cette musique juste à se claquer les burnes dans un mixer, mais j’ai pas le choix. C’EST MON DESTIN SONIA ! Et ça devient le tien…
(instant de silence, le héros baisse la tête, se tient le front d’un air blessé et vulnérable)
- Oui, ne fais pas semblant, ne résiste pas à tes sentiments, Sonia. J’ai senti ce que tu ressens. Tu veux vivre pour de vrai, des aventures, des histoires, tu veux rencontrer des gens, frôler la mort, utiliser ton pouvoir, et agir réellement sur ce monde. Tu ne peux pas renier ton destin, et si nous nous sommes rencontrés, ce n’est pas un hasard. NOUS DEVIONS nous rencontrer, sans quoi tu serais restée là, à travailler pour Athia. Mais ce n’est pas ce que tu veux, n’est-ce pas ? J’ai lu en toi...bon, tu prends un cuir avec un fucking décolleté de la mort, des armes, ton air le plus badass, des Ray Bans qui en jettent et une plaque de soldat américain. Me demande pas pourquoi, je sens que notre destin veut qu’on achète ça. Sonia…
(le héros sent le destin les réunir. Il la prend par l’épaule, la regarde...leurs lèvres se frôlent).
- Tu penseras à prendre un chewing-gum.



Les deux arrivèrent à l’adresse indiquée. Joy, avec ses lunettes aux verres jaunes, tenait dans sa main non pas une arme mais faisait tourner ses billes de bois, et trois pyramides autour de sa tête. En gilet pare-balles taillé comme un marcel, PARCE QUE CONCEPT OUAICH, il ressemblait à un vrai flic. Avec un bandana noir dans les cheveux, et surtout un énorme transistor qui passait Bob Marlin, la créature du Royaume de la Jeanne-Marie qui était célèbre pour ses chansons vaporeuses, il s’y croyait vraiment. Il cracha un bon coup par terre et se mit à parler comme le doubleur d’Eddie Murphy, de manière assez cliché et franchement raciste. Enfin ça le serait si les noirs savaient lire ces lignes, pour commencer. A ses côtés, Sonia aka Bomba Negrita se tenait dans une robe qui aurait pu donner une série d’AVC à des féministes cloisonnées de la liberté de la femme. Elle se tenait assez fière, elle sentait son destin les accompagner.

Spoiler:
 



- Peut-être pour la première fois de sa vie…
- N’en fais pas trop surtout, hein.



Joy s’avança et vit des gros bras les toiser de haut. Ils étaient pas franchement discrets, aussi. Joy plaça des formules pour les faire tomber au sol, ce qui eut pour conséquences de déclencher des alarmes qui hurlaient parce que...le MJ l’avait décidé voilà. Les gros bras plus compétents sortirent de l’endroit et commença un mexican stand on est dans la mierda des familles. Joy posa le transistor qui crachait encore du Bob Marlin et augmenta le volume sonore. Maintenant ce gimmick commençait à être connu dans Dreamland : le matheux allait faire une connerie.





- GOLDY SORS DE TON TROU ! JOY KILLAMANJIRO ET SONIA VEULENT TE VOIR, ET ON EN A GROS ! En vrai on veut juste une nouvelle pièce pour un mec.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Game Master
D comme Dieu!
D comme Dieu!
avatar

Surnom : Dieu ou Maitre
Pouvoir : Modérer, kicker, administer et tout et tout quoi
Points de Puissance : 100 000 Points
Points de Réputation : 100 000 Points
Points du Membre : Over 9 000 !!!
Messages : 986

MessageSujet: Re: Prototype 3.P.1.C. [Quête PV Joy et David]   Sam 17 Juin - 15:47

- les gars j'ai dormis combien de temps ?
- 2 mois !
- Sérieux ?!
- T'as fais un AVC en plein milieu de la partie ! Heureusement le dieu des deus ex machina veut que t'ai pas de séquelles ! T'as dû faire un 20 sur ton jet GM-sama !
- Et... vous êtes là pour me soutenir ?! Vous êtes trop sympa les mecs et...
- Nan on s'en branle de toi ! On veut juste la suite de notre quête !
- Ouais ! On a un destin merde ! On en peut plus de l'attendre là !
- Tiens on t'a amené tes dé, ton panneau, tes fiches.
- les gars je vous hais !
- Nous aussi on te hais ! Tu incarne tous les PNJ qu'on déteste et tu nous fous dans des situations de merde !
- Et je joue aussi les PNJ que vous aimez bien genre la Sonia.
- Pas grave on te hais quand même !
- Vous avez pas lu mes notes au moins....
- Naaaaaaaaaan ! Pas notre genre !
- C'est vrais que Joy va vaincre silva ?
- bah c'était mon intention mais comme vous avez lu mes notes j'ai changé d'avis.
- Neeeeeeeeeeeeh !

C'est donc ainsi qu'après un certain temps, nous reprîmes les aventures e nos héros à va destinée formidable. Joy avait décidé de croire la créature porcine. Mauvais tactique si vous voulez mon avis. Enfin bon, il avait fait le bon choix en retournant s'adresser à Sonia par ce que sur le coup, elle vint lui donner des informations clés. Comme le fait que Goldy était le surnom intime qu'il n'aime pas recevoir d'un certain Golde lion, membre influent de la famille qui est selon les rumeurs très proches des tontons. Bon par contre avec toutes ces histoires de sentiments et tout... bah elle colla juste une tarte à Joy en lui disant de mettre ses hormones dans sa poche et de garder sa salive pour Golde par ce que c'est un mec qui tient le crachoir. Et puis elle se permit aussi de lui dire de pas la juger par ce qu'elle préfère 1000 fois sa vie à se faire chier dans son casino comme il disait plutôt qu'une vie de branleur fouteur de merde. Bref, elle le remit bien à sa place mais le suivit bel et bien. En fait elle le guidait plus qu'elle l'accompagnait par ce que si elle connaissait bien le pédigré du gamin, elle savait que c'était un réel putain de fouteur de merde ce gosse et avec golde et tous ses hommes, ça pouvait mal finir et menacer un peu cette nuit de rêve pour des centaines de milliers de personnes. Et elle voulait pas ça. Elle devait chaponner tout ça quoi.

- en gros elle me prend pour un boulet.
- en gros !
- Cool !
- euh... c'est pas super positif tu sais.
- Au moins je la laisse pas indifférente.
- Tu n'as aucune fierté mec !

Et bon, assez naturellement, Joy fit de la merde, se pointant devant le casino de golde avant de gueuler son nom et de lui ordonner de sortir. Elle lui colla une baffe derrière va tête.

- Arrête de faire le barbouze ! Ce mec a plus d'influence que t'en auras jamais ! Et puis genre il va sortir juste par ce que tu lui demande.
- Oui ?!
- Putain t'as le cul bordé d'nouilles !


En effet, Golde lion, accompagné de deux gardes tout deux énormes et super costauds, une créature avec un masque et une allure distinguées, des manières un peu italiennes et une aurra non pas puissante comme celle d'un seigneur ou d'un grand combattant mais imposante. On sentait la puissance de l'esprit de cette personne, sa prestance et tout. M'enfin bon, si on lui casse les bras, il peut plus passer les vitesses.

- Ohlala ! C'te chance quoi !
- J'avoue le Coup critique sur le jet de chance ça fait mal !
- encore un peu et le mec il t'offre son fion.
- C'est ce que j'appelle la...
- chance ! C'est ce que t'appelle la chance !

En tous cas, le mafieux et ses bodyguard étaient à présent les deux voyageurs. Très courtois, Golde demanda tout simplement ce qu'ils lui voulaient.

- Sonia ! Ça fait longtemps ! Toujours aussi peu vétue.
- Je t'emmerde !
- Passe le bonjour à Athia de ma part !
- Elle te fait pas la bise excuse là. D'ailleurs je pige toujours pas pourquoi elle tolère tra présence chez elle !
- Par ce que je fais vivre cette ville autant qu'elle voyons.
- Hmouais hmouais ! Allez donne ta foutu pièce au gamin et c'est réglé.
- Quelle pièce ?
- Charly a dit que t'avais cette pièce.
- hahaha ! Je me demande comment tu fais pour encore croire charly ! Il ment comme il respire ce porc ! Je peux t'assurer que s'il n'était pas un aussi bon observateur, il serait en charcuterie depuis longtemps. Je ne vois absolument pas de quoi tu parle et je ne peux pas t'aider. A tous les coup il vous a envoyé à moi pour vous piéger. Il est indécrotabve ce charly
- J'peux pas te dire le contraire ! Je crois que la prochaine fois que je le vois j'me paie une tranche de sauç' même si j'ai pas le droit !
- Bon, cela étant réglé... adieu !
- Minute papillon !

Golde lion s'apprêtait à rentrer d'où il venait en leur tournant le dos quand Sonia l'interpella. Il s'arrêta dans son mouvement, tourna la tête vers Sonia qui se rapprocha du Mafieux. Ses gardes du corps serrèrent les rangs mais il les calma d'un geste de la main et d'un mot leur disant qu'il assurait. C'est ainsi que la grande blonde se retrouvait en face à face avec la créature mafieuse en la regardant d'un air de défie et un peu irrité.

- Tu sais où est Harlock Grouth
- Non pourquoi ?
- C'était pas une question mais une affirmation.
- Han je hsuis percé à jour ! tu es trop forte! ... Et alors ?
- C'est tout ce qu'on veut savoir. Il a fait un sale coup et il veut le chopper.
- Qu'est ce que ça peut me faire ? Il ne bosse pas pour moi. Ou du moins ce n'est plus le cas. Depuis qu'il a décidé de lâcher le boss... hum... disons qu'il a rompu quelques ponts.
- Certes mais tu sais forcément où il se planque. Pas possible qu'un type comme toi lâche comme ça les basques d'un mec qui en sait autant sur toi.


Le masque de Golde ne cachant pas le bas de son visage, on pouvait le voir sourire en réaction aux paroles de la jeune voyageuse.

- Bien ! Entrez !

Il tourna une fois de plus le dos. Cet homme est tellement confiant qu'apparemment, le fait que Joy et Sonia soient capables de défoncer ses gardes et de lui faire cracher le morceau par la force ne semble même pas le déranger. Un excès de confiance qui est soit un bluff soit une preuve qu'il a de quoi se sortir d'une telle situation. Même pour Joy qui est pourtant habitué à traîner avec une autre créature bluffeuse, c'était difficile à dire si c'était ou non du bluff. La créature mafieuse les guida alors jusqu'à son casino en leur parlant de tout et de rien, en leur faisant en quelque sorte la causette maus évitant habilement tous les sujets facheux. Il devait vraiment rappeler Carvey à Joy ce Golde dans le sens où il est très bon parleur et sait employer les mots et les bons pour endormir les situation. Mais il avait ce quelque chose de pvus que Carvey n'a pas du tout. Un côté encore plus imprévisible, plus fourbe. On sentait que Golde n'avait vraiment aucune limite dans sa fourberie et le mensonge là où carvey semble s'arrêter à un code de la morale bien à lui. Ils finirent par arriver dans l'étage VIP du casino où Golde les invita à se placer à une table de poker.

- Bien ! Comme tu le sais très bien sonia je suis un homme d'affaire. Je ne donne jamais rien.
- Je sais. Et je sais que t'es joueur !
- C'est pour ça que je vous amène ici.
- ça me va.

Joy devait pas trop comprendre ce qui se passait. Ils semblaient comme parler un langage local que seul les habitués du royaume devaient comprendre.

- Poker ?
- Poker !
- Vos informations contre ?
- Son pouvoir !
- tu es certaine ? Ce n'est pas très équilibré. Il a un pouvoir de classe S. Très rare. Mes informations ne sont pas aussi rares que ça. je m'en voudrais de vous arnaquer. Ce serait pas très honnête. Pourquoi pas le tiens ?
- le mien ? Et puis quoi encore ! C'est pour lui que je fais ça !Et fais pas genre t'es une personne honnête. Tout le monde sait que tu l'es pas !
- Roh tu me brise le cœur ! Soit ! Alors je joue avec un handicape. Vous deux contre moi. Je gagne en 3 manches, vous en une seule.
- ça me va ! Joy ?

Golde souriant. Toujours aussi confiant. Elle cache un truc ! D'autant plus que la créature connaît le pouvoir de Joy ! Un pouvoir qui est juste créé pour tricher au Poker ! Il bluff ? Nan attend c'est quand même un sacré handicape qu'il a là ! Il perd en une partie alors qu'eux ont droit à deux défaites. C'est comme s'il jouait avec zéro vies alors qu'eux en avaient deux. Il a truqué le jeu ? Tous les jeux de Poker de Dreamland sont truqués. Donc c'est quoi cet excès de confiance ?! Il prépare un truc c'est obligé ! Est ce juste l’appétit du jeu, du paris risqué qui lui fait arborer ce sourire ?

- Comment je vais le défoncer !
- Tu oublie un détail !
- Quoi ?
- Je suis ton dieu !
- Yamete GM-sama !
- Putain je savais que quand les médecins nous l'ont demandé on aurait dû le débrancher !
- Vos gueules et souffrez larves !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dream-land.forumactif.org
Joy Killamanjiro
Indiana Joy
Indiana Joy
avatar

Pouvoir : contrôleur des chiffres
Points de Puissance : 40 650 points
Points de Réputation : 56 500 points
Points du Membre : 741 points
Double Compte : Diavolo Mayor
Messages : 691

MessageSujet: Re: Prototype 3.P.1.C. [Quête PV Joy et David]   Dim 18 Juin - 9:24

- Écoutez, je crois que le GM, c’est à la fois autant en même temps notre ami et notre ennemi.
- Mais ta gueule, t’as bien vu qu’il fait tout pour nous empêcher de réussir !
- Ouais, et c’est aussi lui qui t’a filé des putains de bonus, qui t’a filé un PNJ super sympa et…
- Je renie ta réalité et la remplace par la mienne, c’est beaucoup plus cohérent avec ma façon de penser !
- Non mais tu te trompes en fait !
- Pas du tout, le GM-sama est méchant, se prend pour dieu et me traite de pucelle !
- Non mais pas du tout…
- Je remplace ta réalité par la mienne. En plus tu le défends beaucoup, t’es sûr que tu dois avoir ce bonus et ça dans ton inventaire ? J’ai pas le souvenir de t’avoir entendu les rajouter…
- Parce que je l’ai depuis le début de la partie…
- Ouais c’est louche, je vais en parler au GM-sama…
- Ok je comprends mieux pourquoi tu joues uniquement des schizophrènes.



Le destin suivait son cours, implacable et écrit dans les larmes, le sang, la virilité huilée et le doute. Des aventures extraordinaires, des défis à relever, des challenges impossibles, ainsi que des princesses à sauver. Tel était le destin qui bousculait tout sur son passage, tel un député d’En Marche aux législatives. Joy sentait le destin dans sa main, même quand il n’essayait absolument pas de choper Sonia, malgré un décolleté qui méritait d’être souligné et maté comme il se devait d’être maté. Tout ça pour des boobs, alors que Joy n’avait pas encore suivi son destin jusqu’à Boobsland ou Mojoland...Le destin emmenait donc le matheux seul cette fois, puisque le Docteur avait décidé de prendre son destin sur un autre chemin, et la séparation n’aurait que d’échos dans les siècles à venir, les chansons contant leurs légendes et les récits épiques de tavernes autour d’une bonne mousse de héros à raconter encore et encore des histoires d’avalanches et de filles en colère après quelques mots virils bien placés, à l’instar des mains.


- Euh on t’a paumé quelque part dans la narration.
- C’est pas moi, c’est mon destin qui s’exprime.
- Dis-lui un peu de fermer son claque-merde.
- Il trouve ça un poil insultant, mais il a compris l’idée générale de ta demande.



Golde Lion sortit de sa tanière, avec des gardes et son assurance de malade. Il en imposait, on sentait le gars qui avait de la bouteille, des bagages, de l’expérience et sans doute une mère italienne un peu trop présente qui lui présentait des femmes qu’il refusait poliment. Car personne ne remplace la Mama, c’est tout. Cette remarque était complètement off limit. On avait dit pas les mamans, et Joy le savait plus que quiconque et serrant les dents et en murmurant, en regardant le ciel et en contemplant son destin, le nom d’Andrew...Andrew...Bref, le dialogue s’était engagé entre la voyageuse et Golde Lion. Le porc avait dit de la merde pour se débarrasser du matheux. On pouvait le dire, c’était pas très Charly tout ça. Finalement, la discussion plutôt musclée quoique amicale alla vers quelque chose de plus intéressant pour la quête, le destin et aussi la suite des aventures très chocolatées du jeune voyageur. Ça parlait de Harlock Grouth, le gars que Joy et David cherchaient depuis le début de la mission. Pas trop tard, ça commençait à traîner en longueur cette histoire de quête, de destin et de porc poucave. Golde Lion savait des trucs, et le sang de Joy ne fit qu’un tour. Il allait falloir négocier avec un gars qui ressemblait à Carvey, avec une dose de charisme et de mystère en plus. Mais allez demander son avis à Athia hein.

Ils allèrent dans le casino de Golde Lion. Sonia s’investissait pas mal dans la mission de Joy, ce qui toucha de manière tout à fait chaste et désintéressée le voyageur qui…





- Non mais arrête, tu t’es juste pris un râteau.
- Mais je répète qu’elle m’intéresse pas, bordel ! Je suis pas Mega Puçaxxx !
- Fais pas genre allez.



Ils s’installèrent à une table de poker, la suite allait devenir prévisible. Sauf la partie négociation en mettant le pouvoir de Joy en jeu. Il fronça les sourcils en regardant salement Sonia. Elle abusait un petit peu, mais après tout, c’était sa quête, c’était son destin, et c’était donc à lui de prendre les devants. Il connaissait les règles du poker du monde réel, mais sa mère lui avait interdit de pratiquer le poker de Dreamland, pour une raison qui lui échappait. Il sortit des lunettes avec des yeux à ressors qu’il prit au hasard sur un jet de fouille sur un meuble qui passait par là sur un chariot de jetons, et une casquette. Joy entrait en mode serious/famous en s’installant autour de la table, les yeux à ressors des lunettes voltigeant dans tous les sens à chaque mouvement. Une fois les trois joueurs installés, Joy prit la parole en souriant. Il avait appris l’art du commerce, de la négociation et du bluff auprès de Carvey et Maghior, il pourrait bien soutenir le charisme débordant de Golde Lion, un peu trop charismatique d’ailleurs pour un PNJ en opposition…



- C’est pas vraiment RP ce que tu dis là…
- Le GM-sama fait reluire un de ses PNJ, c’est bon on connaît la musique hein.
- Il est vraiment charismatique, c’est un leader de Kazinopolis pas le Roi des Moutons qui broutent dans les plaines de la première zone.
- Parle meilleur des Meteors awai. Bon du coup je tente un jet de charisme.
- Réussite moyenne, qu’est-ce que tu dis.



Avant la distribution des cartes, derrière ses lunettes de vainqueur à yeux à ressors, Joy prit un temps pour expliquer un peu mieux son pouvoir à Golde Lion. Très honnêtement – ce qui était dangereux dans la situation présente – il se fichait un peu du jeu, tant qu’il obtenait l’information par n’importe quel moyen. Devant le leader un peu haut perché, il tint à peu près ce langage pour que l’autre lâche le camembert qu’il tenait dans la bouche. Qui était visible d’ailleurs, sous le masque, à la manière d’un King Ju de pacotille ou qui se la raconterait grave. Enfin bon, c’était un PNJ favori du GM-sama, pas besoin de revenir dessus…




- Le poker est moins un jeu mathématique qu’un jeu psychologique. Ou logique. Il s’agit de déterminer dans un premier temps quelle est la meilleure main possible. As/as, roi/roi, reine/reine, de manière dégressive, et en projection sur les cartes qui apparaissent. Ensuite, puisqu’on agit en opposition, il y a trois questions fondamentales : est-ce que je peux gagner avec ma main, quelles sont les mains de mes adversaires, et enfin que pensent mes adversaires de ma main. A partir de là, la psychologie entre en jeu, et mon pouvoir devient un ensemble de probabilités à double entrée : les probabilités concernant strictement le jeu, et les probabilités concernant strictement les joueurs. Si la première prend juste en compte ma main et les cartes sorties sur le tapis, la deuxième compte sur les actions, les réflexions et les réactions non contrôlées des joueurs. A partir de là, j’ai plusieurs possibilités pour vous battre : compter les cartes, lancer des séries probabilistes et vous niquer sur les pourcentages de réussite, poser une image géométrique sur votre sourire ou sur vos yeux. La dernière est assez savoureuse car votre pupille, votre rétine réagiront toujours à votre jeu. Les formules posées sur votre regard me diront immédiatement, soumises bien sûr à mon interprétation, quel genre de jeux vous aurez. Votre bouche aura également des tics nerveux, ou de l’humidité particulière. Selon les situations, votre corps ne réagira pas de la même façon. Et vous pourrez bluffer autant que vous voulez, vous ne pourrez pas empêcher votre corps de réagir spontanément, c’est-à-dire naturellement. Même si vous vous en fichez. Pourquoi ? Parce que le jeu en soi est une finalité pour les joueurs. Ils se sentent concernés par la victoire ou la défaite. Dernière chose, je mise en plus avec des billes de bois. Elles me servent d’habitude à tuer mes adversaires, je pense que leur présence sera très à propos. A chaque tricherie, je rajouterai une bille de bois. N’importe où dans votre salle. Comme autant de snipers autour de vous.
- Ah ah ah, je comprends mieux pourquoi j’entends parfois parler de toi, le gosse ! Mais tu viens de me révéler tout ce que tu sais faire ! Pourquoi ? Tu as des calculs secrets, c’est ça ?
- Non. Vous savez, je me plains beaucoup de ma famille – sans jeu de mots pour vous – mais je dois leur reconnaître un truc : elle m’a formé. Si je vous ai dit tout ça, c’est que je connais le poker de Dreamland, je sais ce qui s’y passe, et comment on y joue. Gabriel et Maria, mes frangins frangines refaisaient des parties à une époque, dans notre monde, pour s’entraîner. Si je vous ai dit tout ça, c’est que je sais que tout mon pouvoir est inutile face au poker des rêves.
- Alors pourquoi ?
- Parce que je vais vous démonter. Parce que c’est écrit. Parce que c’est mon destin.Maintenant envoyez les cartes.



La distribution s’effectua dans un silence de mort. Joy souriait. Il avait un deux et un sept de trèfle. Le deux ronflait et le sept se grattait le nombril. Les cartes de Sonia se prirent par la main. Un roi et une Reine qui s’enfuyaient de sa main pour aller dans les cartes brûlées sur le tapis pour faire le premier flop. Un cinq de cœur, un valet de carreau et un as de pique sortirent. Golde Lion souriait doucement tandis que deux as parlaient ouvertement dans sa main. Joy sortit une première bille qui roula sous la table. Il causa au sept de trèfle dans sa main.



- Dis-moi l’ami, tu veux une promotion ?
- C’est possible ?
- Ouais, aujourd’hui tu deviens valet à la cour du roi. Tu dois recruter tes camarades aussi. Au moins deux autres pour former le carré magique des valets !
- Je vais voir ce que je peux faire, vieux. Tu paies bien ?
- Tout ce que tu voudras.
- Je veux aller dans la famille de pique…
- Tout ce que tu voudras.



La carte se mit en route et l’as de carreau envoya un carreau d’arbalète sur le sept qui allait devenir valet. Il tomba et Golde Lion, tout sourire, montra la pioche à Joy, qui prit une nouvelle carte. Un quatre de cœur, obèse comme tout, lui faisait des doigts. Il regarda Sonia qui se démenait entre deux  10 qui se battaient pour savoir qui était le plus beau des 10 du jeu. C’était très mal parti pour l’information, et Golde Lion riait aux éclats. Joy fit rouler une deuxième bille de bois vers le fond de la pièce. Il se mit à chanter du Patrick Bruel l'air distrait tandis qu'il cherchait une accroche pour modifier ses cartes avant la fin de la première manche. Il chantait pour ses cartes, appelées à ÉVOLUER EN GRANDS HOMMES...





La panoplie du joueur de poker:
 


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Game Master
D comme Dieu!
D comme Dieu!
avatar

Surnom : Dieu ou Maitre
Pouvoir : Modérer, kicker, administer et tout et tout quoi
Points de Puissance : 100 000 Points
Points de Réputation : 100 000 Points
Points du Membre : Over 9 000 !!!
Messages : 986

MessageSujet: Re: Prototype 3.P.1.C. [Quête PV Joy et David]   Lun 19 Juin - 12:59

Golde voyait joy poser ses billes en bois à chaque fois que des cartes faisaient des choses un peu... étranges. Golde arbora un sourire à chaque fois que cela fut fait. D'ailleurs, c'était très étrange par ce que les calcules mathématiques de Joy pour essayer de mesurer les micro-expressions de golde lion ne fonctionnaient pas. Ou du moins, ils ne donnaient que des choses incohérentes. Ils lui disaient par exemple qu'il était content de sa main mais qu'il semblait étrangement malheureux et qu'il pensait perdre, puis la seconde d'après le contraire. Était-ce l'effet d'un objet magique ou d'un pouvoir ? Peut être est-ce ce foutu masque qu'il porte qui a le pouvoir de brouiller ce genre de senseurs. Ou peut être la créature a-t-elle un pouvoir qui rend tout simplement impossible la détection de ses mensonges ? On sait pas trop. Mais joy avait déjà remarqué que des fois, certaines choses à Dreamland échappaient un peu à la logique mathématique, comme si les chiffres n'arrivaient pas à interpréter les choses ou qu'une chose arrivait à s'isoler des chiffres. C'était le cas de Golde lion qui, pour une raison inconnue, était juste illisible. Joy y allait donc à tâton. Puis le mafieux ouvrit la bouche pour s'adresser à Sonia.

- Sonia ! Tu as expliqué à ton jeune ami qu'au poker de kazinopolis, les cartes font ce qu'elles veulent et que ce n'est pas de la triche ? Non par ce que je trouve un peu insultant ses menaces et ses insinuations.
- En même temps, le poker de kazinopolis c'est juste à qui qui trichera le mieux !
- Aaaaaaah ! Vous les voyageurs ! Vous ne comprenez vraiment rien à ce noble sport !


Cette fois les math' de Joy purent percevoir un regard de Golde, dirigé vers derrière Joy. On pouvait voir des hommes de main se mettre en place derrière les deux voyageurs.

- A quoi tu joue Goldy ?
- Disons que j'aime pas trop qu'on me menace donc... je prends mes dispositions ! Je remporte la main !


La première manche venait d'être remportée par Golde lion. Mais bon, il y avait toujours deux balles de match pour les deux voyageurs bien que ça ne s'annonce pas super bien pour eux.

- Hey mais mec ! D'où il gagne !
- Bah il gagne. Point.
- Genre tu pourrais décrire un peu le truc quoi. Là on idrait que t'as juste envie de nous pourrir notre fun par ce que t'es qu'un sadire qu'aime nopus faire du mal.
- Nan ! J'essaie juste de faire monter une intensité narrative en étant cliché et faisant le coup du jeu ultime. Ce qui a quand même plus de classe.
- Humilier un tonton c'est classe aussi tu sais.
- Ta gueule c'est magique ! Tu perds et point !

Un nouveau jeu fut distribué. Une paire de reines et une de 3, un 10 pour Sonia. Joy avait hérité pour sa part d'un jeu bien à chier. Un as, un 4, un 7, un valet, un 8 et une dame. Golde pour sa part se retrouvait avec un brelan de 2 ainsi qu'une paire de 10. Il regarda un peu son jeu avant de recommencer à parler.

- Au fait, qu'est ce qui vous pousse à chercher Harlock ?! Il a forcément fait un sale coup particulier pour qu'un voyageur le cherche comme ça. Je change toute ma main.

Golde changea toutes ses cartes. On pouvait voir dans son regard un air très intéressé par la situation. En sentait très clairement qu'il ne disaient pas ça que pour faire la discussion. Alors qu'il porta un regard aux cartes de Sonia, les reines de son jeu se mirent à se battre pour aller retourner dans le pot, étant donc changée de forces pour un roi et un valet, soit disant que la dame de cœur portait va même robe que celle de carreau. Irritée, elle changea son trois et reçu un autre valet. Elle afficha une moue déçue. Joy fit ses jeux pour sa part ; Ouais j'vais pas dire ce qu'il faut. Je ne suis pas un chef d'entreprise philosophe moi. Je ne suis que le GM. Yohohohohohohoh !

Le jeu fut finit. Le jeu de Joy fut le plus faible.

- hey mais tu le refais enfoiré ! T'es vraiment pas sympa. Et puis d'abord si on suit ta logique ça devrait être à golde de montrer son jeu le premier
- Je ne te ferai pas le plaisir de dire le contraire par ce que tu t'es déjà fait ton avis. Et tu sais quoi ? Puisque c'est ça ! Lili-anne elle a ses règles.... et la migraines... et des MST. Tu veux que je sois méchant ? j'vais l'être !
- Naoooooooooooooooooooon !

Puis ce fut au tour de Sonia de montrer son jeu. Une paire de 10 et de valets et un roi. Mais ce n'était pas finit par ce qu'elle activait sa carte piège.

- Sauf qu'avec un peu d'argent... *elle dépose des pièces d'or sur la table* les valets s'achètent un titre de noblesse et deviennent roi ! J'ai donc un full aux roi par les 10.
- Hmmmm pas mal... bien joué. Mais pas assez. Quint flush de cœur au valet.


Golde dévoila son jeu, que des cartes de cœur du valet au 7. l'une des meilleurs mains possible. Il Nan mais c'est une main de rêve ! Impossible à avoir en un changement totale de jeu. Il y a forcément tricherie dans tout ça !

- Oh... ça fait deux manches pour moi. On dirait qu'on va devoir jouer la balle de match. J'espère que tu tiens pas trop à ton pouvoir. Allez ! Comme tu m'es sympathique, je peux t'en trouver de rechanges si tu veux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dream-land.forumactif.org
Joy Killamanjiro
Indiana Joy
Indiana Joy
avatar

Pouvoir : contrôleur des chiffres
Points de Puissance : 40 650 points
Points de Réputation : 56 500 points
Points du Membre : 741 points
Double Compte : Diavolo Mayor
Messages : 691

MessageSujet: Re: Prototype 3.P.1.C. [Quête PV Joy et David]   Lun 19 Juin - 15:47

Le gars était bizarre. Sourire, mensonge, camouflage, assurance, confiance...tout était possible avec lui, c’était la conclusion du matheux. Les calculs corporels ne fonctionnaient pas, les données n’étaient pas cohérentes et sans doute Golde Lion le savait – même avant que Joy ne s’en rende compte. Une chose était sûre et certaine : tout était possible. Il retrouvait cette sensation particulière de l’aventure comme s’il était à côté de Carvey ou encore de Maghior. Des gars vraiment imprévisibles, qui avaient une longueur d’avance sur le reste du monde – du moins ils en donnaient l’impression et ne montraient jamais un seul signe de faiblesse. Les créatures de cette catégorie était fascinante pour le jeune voyageur, qui n’avait pas encore trouvé d’équivalences dans le monde réel. Certaines étaient des maîtres autant que des ennemis, et des joueurs autant que des leaders. Soulevant cette idée, Joy eut alors l’idée utile pour potentiellement battre son adversaire. Il y avait un point faible chez Carvey, sans doute comme chez Maghior. L’altruisme immédiat quand le profit égoïste est à portée de main. Autrement dit, c’étaient des gens qui comptaient sur l’ego et la réussite prévue pour arnaquer en beauté les gens. Pour battre ces personnes, il fallait sans doute aller sur des plans qui les dépasseraient. De peu peut-être, mais suffisamment pour les surprendre une fois. La seule et unique fois qui suffirait à les coucher. Cette partie serait un enseignement, pour apprivoiser davantage Carvey, mais aussi pour à terme lutter contre le Roi des Marchands, une lutte comme un problème mathématique que se posait Joy depuis son voyage à Rokhan et…



- Tu vas raconter toute ta vie deux trois fois dans le passé aussi ?
- Oh ça va, j’ai le droit de développer mon personnage un peu !
- Non c’est chiant, on retourne à l’action.
- Tyran !
- Exactement, et passe-moi ta bière !
- Mais ce serait un baiser indirect ! Yamete GM-samaaaaaa !



Devant la remarque de Golde Lion, Joy eut un sourire et bougea ses lunettes à ressors. Il lança une autre bille qui alla directement vers le front de Golde Lion avant de passer au-dessus de son crâne pour aller voleter pas loin du plafond juste au-dessus de lui. Les deux gorilles placés derrière leur chef regardaient la bille d’un air mauvais, tandis que Joy pouffait. Malgré la défaite.



- Vous n’avez pas encore compris. Ce n’est pas nous qui jouons avec vous. C’est vous qui jouez avec MOI ! La partie que vous avez choisi, vous la remportez. Ma partie, celle que j’ai décidé, se trouve ailleurs. Vous pouvez bien gagner la vôtre, je remporterai la mienne.
- Fufufufufu...tant d’impertinence et de menaces vaines…
- Peut-être, mais je suis un empiriste convaincu, comme tout bon scientifique. Ce qui fonctionne, c’est ce qu’on teste. En ce moment, je contrôle votre sudation au rythme de mes paroles. Vous êtes fort, dommage que votre peau soit moins imperméable que votre bluff.





Golde Lion l’écouta attentivement et continuait de sourire, manifestement peu inquiété par les propos du matheux qui eut conscience de la vanité et de la vacuité de ses paroles. Les menaces ne fonctionneraient pas sur le mafieux, c’était maintenant clair et net. Ou bien il bluffait avec l’assurance d’un suicidaire.




- Sérieusement, ça n’a rien fait ce que je viens de dire ? Mais arrête un peu GM-sama !
- Tu as fail ton jet de sharisme, j’y peux rien.
- Je demande un autre jet de charisme alors !
- Oui, et tu veux rollbacks aussi sur la grossesse de Lili-Anna ?
- KE KEWOUA ?
- J’ai rien dit laisse tomber.
- Non mais si développe.
- Je vais développer ta nécrologie si tu continues.
- Ok ok on avance.
- Parfait. Et va me chercher une autre bière. Et fraîche cette fois.



Un nouveau jeu fut distribué et Joy s’arracha les tifs. Un jeu de merde pareil ça s’encadrait. Il tenta de remuer ses cartes qui pionçaient ou picolaient, qui refusaient en tout cas de l’écouter. Il essaya d’en changer mais c’était comme si tout ce qu’il piochait était bourré ou déchiré. Il ferma les yeux jusqu’à foudroyer Golde Lion du regard derrière ses lunettes à ressors, et envoya une autre bille qui s’enroula autour de sa tête avant de monter au-dessus de lui. Golde Lion posa une question et le matheux soupesa la dose d’informations à diluer. Il se décida...de jouer cartes sur table vov.



- Il a piqué un truc qui m’appartenait. Non, pas ma dignité, un vrai truc. Pour ça que je ne suis pas trop d’humeur à déconner avec vos tricheries, car le poker de Kazinopolis, my dear, c’est de la tricherie mise en règlements. Me prenez pas pour un con. Donc voilà, vu que le truc qui m’appartenait était un cadeau de mon père, un ancien voyageur, ça me met le seum qu’il s’en tire sans que je lui écrase sa tête dans un mur. Vous captez maintenant ?



Il avait été volontairement violent dans son bluff, avec un langage typique entendu au lycée. La défense d’un objet familial, langage verbal expressif voire violent, expression de la violence, rancune tenace et colère froide. Bien sûr, Joy pouvait très bien se faire cramer, mais ça obligerait l’autre sinon à le titiller ou à jouer le jeu, au moins à le faire sortir de sa zone de confort. Un intérêt notable était à noter et à prendre en notes, dans la question posée aux deux joueurs en face de Golde Lion. Il pouvait s’y intéresser. Le jeu fut fini sur un coup de maître de Sonia qui ne fut pas récompensé à sa juste valeur, car Lion était tout simplement trop fort et maître du jeu. C’est alors que Joy plaça la formule qu’il attendait depuis le début de la partie.



Son raisonnement était simple, et il l’avait quasiment exposé au moment où il le développait. Le poker du monde réel est un jeu mathématique, pour part. Le poker de Dreamland était un jeu de mindfuck. Joy avait donc tablé sur un triple mindfuck, et attendait le moment idéal pour le mettre en place. Le moment parfait, le moment à 100 % dans les pourcentages.

Le premier mindfuck : les mises commençaient sur les paires, voire les brelans au poker. Pour tricher, il fallait monter au fur et à mesure dans les bonnes mains. On commençait à la paire, à la double paire, puis on montait au brelan, au full, suite, carré, quinte. Joy avait fait monter la pression avec ses billes pour détourner les pensées et laisser le jeu suivre son cours. Prenez par exemple une vallée, qui est une paire, et le sommet, qui est la quinte flush royale. Il avait monté les étapes petit à petit, faisant monter les menaces pour divertir Golde Lion et Sonia, l’air de rien. Le jeu doit forcément monter dans les mains parfaites, jusqu’à aller à la quinte flush au moins. C’est la faille du jeu de poker onirique. La triche doit monter, et ce jusqu’à la quinte. C’était obligé, c’était écrit, c’était quelque part le destin. Quand elle fut enfin sortie, Joy plaça des formules géométriques sur les cartes, et se mit à les compter de deux manières : géométriquement, c’est-à-dire spatialement, mais aussi dans sa tête, si jamais un brouilleur ou quelqu’un trouvait une faille dans les formules. Sa hantise était le changement de paquet de cartes, mais personne ne changeait de paquet en cours de jeu. C’était comme ça.




- Et si je décide de changer de paquet du coup ?
- Bah tu prouveras que je t’ai piné de un, de deux que tu es un GM juste pitoyable ?



Deuxième mindfuck : la spatialisation des cartes de cœur étant faite, le repérage est suivi. Les formules appliquées de spatialisation évoquaient des choses. Le frottement de cartes contre cartes donnait l’impression à l’encre des cartes autour. Les épaisseurs rapidement calculées donnaient des indications. Le jeu en train d’être mélangé s’ouvrait lisiblement et donnait la position de plusieurs cartes supplémentaires, et de plus en plus à mesure que le croupier mélangeait. A force, Joy avait plus de la moitié du paquet en lecture directe. Il commençait du coup à repérer les cartes nécessaires pour un ultime calcul.



- Un peu tiré par les cheveux, là.
- Mais largement possible, on apprend l’épaisseur de l’encre ou autre en seconde.
- Mouais, on va dire que c’est legit.


Troisième mindfuck : le dernier calcul arriva. Les billes placées dans les airs sous Golde Lion et sous ses gardiens dirent à ceux qui les ont en visuel de prendre la carte de la pioche, ou de ne pas la prendre. Les formules étaient modifiées par l’addition ou la soustraction les numéros des cartes non figurées, pour assurer une main pourrie à Golde Lion et pour lui donner du fil à retordre. Enfin, la lourdeur de certaines cartes fut augmentée, en plus de l’humidité et de la moiteur dessus, ce qui rendit certaines cartes impossibles à distribuer, ou plus facile. Subtil mais inconscient.


Résultat : en indiquant le visuel des billes à Sonia, Joy lui fit piocher au fur et à mesure de la partie, de manière silencieuse et invisible, une quinte flush royale à cœur.


Joy abattit ses cartes. A peine modifiées, non touchées, un 3, 4, 8, 10 se battaient en duel pour savoir qui il resterait dans l’aventure de Jean-Moundir. Sonia montra son jeu et envoya au fond des filets une quinte flush royale à coeur, de toute beauté, avec des figures qui s’applaudissaient et se prenaient dans les bras en faisant le signe de victoire d’Antoine Griezmann. Mais Golden Lion, dans un grand sourire, mit son jeu sur le tapis vert et dévoila une quinte flush royale à pique. Joy écarquilla les yeux et plaça ses formules pour comprendre la triche. Rien de visible, mais en appliquant la formule sur les visages, il remarqua deux formes sur les pectoraux du valet.



- Lui ! C’est pas un valet, c’est une Reine ! C'est un travlo bordel !!!!!




Le valet tomba à genoux en criant d’une voix féminine, et la reine de trèfle sanglota sous les rires des figures de coeur. Joy esquissa un sourire et topa la main de Sonia, avant de la prendre dans ses bras pour la féliciter de sa victoire d’équipe.


- Non mais arrêtez de me regarder, on fête justement sa victoire !
- Elle te repousse en sentant une érection contre sa jambe !
- Quoi ! Mais pas du tout ! Tu contrôles mon perso en plus, c’est pas très Charly bâtard !
- Tu peux aussi perdre la partie comme une mayrde.
- Neeeeeeeeeeeeh….



Le matheux s’avança vers Golde Lion qui s’excusait poliment auprès de la Reine de pique qui retrouvait un peu sa dignité. Il le toisa puis rappela ses billes de bois directement vers sa poche dédiée à ses billes, en enlevant sa panoplie de joueur de poker.


- Alors, cette info, j’écoute. Enfin on écoute.


Il espérait que Lion n’allait pas la lui faire à l’envers...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Game Master
D comme Dieu!
D comme Dieu!
avatar

Surnom : Dieu ou Maitre
Pouvoir : Modérer, kicker, administer et tout et tout quoi
Points de Puissance : 100 000 Points
Points de Réputation : 100 000 Points
Points du Membre : Over 9 000 !!!
Messages : 986

MessageSujet: Re: Prototype 3.P.1.C. [Quête PV Joy et David]   Sam 24 Juin - 16:39

- T'as les boules hein.
- J'crois pas nan.
- Allez ! Vas-y ! Avoue que t'as trop les boules qu'on t'a bien Ken !
- Non pas vraiment. Tu sais, j'ai un peu autre chose à foutre que de me réjouir de vos défaites.
- Ouais ! Genre pleurer de nos victoires !
- Nan ! Plus genre rendre vos défaites intéressantes pour faire grandir vos perso et vos victoires réellement épiques au lieu de vous contenter de gagne petits et de victoires faciles qui font pas avancer vos perso.
- Roh l'autre tout d'suite !

C'est donc ainsi que Joy et la belle Sonia, qu'acceptera jamais de le considérer comme autre chose qu'un gamin un peu chiant et péteux mais qui a du potentiel et qui n'acceptera donc jamais de coucher avec lui. Pourtant le dernier coup de Golde avait été pas mauvais mais déjoué par Joy qui avait vu la supercherie. Golde leva les mains en l'air en signe de renoncement. Il ne semblait nullement faire preuve d'un caractère mauvais perdant. Puis Joy lui demanda l'info tant recherchée, la planque du voleur présumé de la copie de clé des songes.

- Bien ! Je vais te le dire. A toi par ce que elle, elle s'en moque !

Il appela un de ses hommes qui lui apporta du papier et un crayon, il commença à noter quelques trucs.

- Je te note là dessus les coordonnées de la planque de cette saleté de croco'. Il aime se planquer dans un royaume qu'on appelle « le bayou ». Un endroit que j'aime pas vraiment. Je préfère quand c'est glamour et non sordide et gluant. Je te conseil de faire gaffe. Cest plein de saletés et Grouth y est dans son élément en tant que morpheur crocodile. Pourquoi je te donne ces conseils ? Haha ! C'est simple ! Je suis persuadé qu'on est encore amené à faire de bonnes affaires ensemble. Et aussi pour te montrer que je suis un homme d'affaire, pas de rancune.

Il donne le papier à Joy contenant toutes les informations. la position du royaume mais aussi de la planque du voyageur de façon assez précise. Puis, il tourne les talons tout en disant quelques derniers mots à Joy.

- Ah et un dernier conseil ! Demandes à ton ami marchand à t'apprendre à mentir. Tu es peut être bon en menaces mais le mensonge c'est vraiment pas ton truc !  

Il tendit le papier à joy. Toujours aussi impossible de deviner s'il mentait ou non. Puis il partit ailleurs en leur annonçant qu'ils pouvaient rester et profiter de son casino s'ils le voulaient. En effet, vu les coordonnées, Joy ne pourra jamais atteindre ce royaume vu ce qu'il reste de nuit, même avec Mylène. Le plus simple serait peut être de rester ici pour le reste de la nuit et arriver directement sur place la nuit suivante. Et puis qui sait, il pouvait peut être rentabiliser ce qui restait de sa nuit autrement.

Golde rejoignit son bureau à un étage interdit d'accès aux personnes n'étant pas de la famille et parla à de ses hommes de main.

- Ils se connaissent depuis longtemps le petit Killamanjiro et Sonia ?
- Non. Apparemment, ils se seraient rencontrés cette nuit.
- Hmmm elle aurait jamais aidé un inconnu comme ça s'il n'y avait pas une bonne raison. Il est dû arriver à la convaincre du bien fondé de son action. C'est une pragmatique la Sonia, elle n'agit pas par sentimentalisme. Et comme c'est très certainement faux cette histoire comme quoi il lui a volé un objet personnel... C'est que ce bon vieil Harlock a fait un coup assez gros pour que le gamin arrive à convaincre la protégée de Athia de l'aider mais assez peu visible pour que j'en entende pas encore parler.
- J'envoie des hommes à la planque de Harlock ?
- Des voyageurs. Des créatures y seront jamais à temps. Et des pas trop mauvais. Ce gamin est fort et harlock aussi. Quoi qu'il ai fait, je veux savoir ce que c'est et je compte bien avoir ma part dans les profit.
- Bien monsieur Lion !


Pendant ce temps, plus bas dans le Casino, Sonia regardait Joy.

- Bon, une bonne chose de faite. Je vais aller parler de tout ça à Athia. C'est un peu préoccupant tout ça. Et si je peux me permettre de te donner des conseils moi aussi. Fais très gaffe à Golde. C'est un fourbe et tu semble l'intéresser. Il avait l'air plus heureux que d'habitude. Et je peux te dire par expérience que c'est jamais bon d'intéresser Golde Lion.

La jeune voyageuse commença alors à se diriger vers la sortie du casino du mafieux en regardant un peu tout autour d'elle d'un air méfiant, chaque personne pouvant être un membre de la famille.

- Alors tu las suis super-puçax ?!
- Pourquoi je ferais ça ?! Je te dis qu'elle m'intéresse pas.
- J'sais pas. Peut être par ce que c'est ton destin.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dream-land.forumactif.org
Joy Killamanjiro
Indiana Joy
Indiana Joy
avatar

Pouvoir : contrôleur des chiffres
Points de Puissance : 40 650 points
Points de Réputation : 56 500 points
Points du Membre : 741 points
Double Compte : Diavolo Mayor
Messages : 691

MessageSujet: Re: Prototype 3.P.1.C. [Quête PV Joy et David]   Dim 25 Juin - 11:15

- J’sais pas pourquoi, j’sens que je vais me faire niquer par le GM-sama…
- Mais pas du tout !
- Ouais, la dernière fois que tu as dit ça, j’ai fini avec Tomoe dans un coin pourri.
- T’as bu des canons avec le numéro un de Dreamland y’a pire.
- Va mourir frère.
- Tu dis ça alors que Golde Lion a une info capitale ?
- Confère ce que j’ai dit en premier ci-dessus. Et pour la dernière fois : je n’essaie pas de me taper Sonia !
- Ça n’empêche pas, elle te rembarre quand même
- Mais de quoi ?
- Fais pas genre.



Golde Lion semblait prendre assez bien sa défaite, ce qui était inattendu pour le matheux qui pensait avoir face à lui un gros rageux maîtrisé par une entité supérieure qui ragerait aussi de perdre avec un PNJ trop classe, trop badass et non affecté par les formules mathématiques qui ordonnent le monde, la logique et aussi les scénarios des MJ du monde entier. Bref, Golde lui écrivit l’adresse indiquée, enfin l’adresse...un bayou vaguement précis, mais ça suffirait pour Joy. Un royaume de bayous, ça voulait dire mangrove, marais, marécages, bestioles diverses, crocodiles, serpents, et sûrement des créatures amatrices de blues. Il prenait de toute façon toutes les informations possibles sur Grouth et se mit à réfléchir à un moyen pour lutter contre les crocodiles ou apparentés. Que ce soit l’homme recherché ou d’autres, Joy allait sûrement devoir travailler au physique, au corps à corps. Un morpheur crocodile, ça avait de quoi filer des sueurs froides. Golde Lion finit sa tirade sur la référence au mensonge, et Joy préféra hausser les épaules en souriant tranquillement.



- J’ai pas besoin de mentir, je fonce dans le tas avec mes formules. Les mathématiques sont une vérité. Vous mentez comme vous respirez, vous. Je vous plains un peu, juste un peu parce que vous vous mettez bien quand même ici. Merci pour l’info, et maintenant que vous l’avez, je suis sûr qu’on sera amené à se revoir. Ou pas ?



Il sortit avec Sonia qui lui expliqua les plans de la fin de la nuit. Les plans et ses inquiétudes. Un peu trop bercée dans le conseil et la prévention, sans parler de son décolleté. Le matheux lui sourit gentiment, l’air confiant.



- Je ne fais aucunement confiance à Golde Lion. Il a l’info, il va aller savoir de quoi il retourne. J’ai du temps libre jusqu’à la fin de la nuit, mais les suivantes seront sportives, je pense. Au fait, merci pour tout, Sonia. Grâce à toi je tiens enfin le voleur, j’apprécie ton implication...si tu veux ou si tu peux, tu pourrais bien m’accompagner dans le Royaume des bayous...quelque chose me dit que je vais avoir besoin de quelqu’un à mes côtés...Je sais que tu es occupée, et je t’accompagne voir Athia. Pour lui demander ton soutien d’ici les nuits prochaines. Et pour un truc un peu à part.



Elle haussa un sourcil en se demandant sûrement si le voyageur voulait toujours la choper, et l’amena au palais d’Athia, un grand immeuble privé. Ils passèrent les points de contrôle, l’accueil et les gardes, puisque la voyageuse avait ses entrées depuis des années. Après un ascenseur, les deux arrivèrent dans un salon au plafond gigantesque. L’adolescent avait bien en tête qu’Athia était une géante, c’était donc d’une normalité étrange pour lui. Enfin, on les amena dans une suite, et ce qui ressemblait à un bureau aux dimensions gargantuesques, avec un énorme trône, une énorme table, des papiers taillés comme des rideaux et des stylos comme des piliers. Impressionnant, sauf pour Sonia qui semblait s’impatienter. Puis Athia apparut, joyeuse de voir sa voyageuse, et s’assit en regardant le petit voyageur – encore plus que d’habitude. Joy fut d’abord impressionné par la taille de la Reine des Richesses, et ensuite par sa beauté incroyable. Il fit un high five mental à Carvey en souriant discrètement et laissa Sonia présenter les raisons de sa visite, et de le présenter lui. Le Joyau de Dreamland se baissa pour regarder de plus près le voyageur et lui sourit gentiment.



- Alors c’est toi, Joy Killamanjiro ? Tu connais Carvey, de ce que je sais...comment va-t-il ?
- Bien, depuis la dernière fois que je l’ai vu.
- Parfait, je suis contente alors. Il paraît que tu veux me voir...est-ce lié à Sonia ?
- Exactement, Reine Athia. Je traque depuis quelques nuits un voleur qui pourrait semer le chaos dans Dreamland. Il a volé un objet extrêmement précieux, et rare, et dangereux. Sonia m’a aidé à obtenir des informations sur le voyageur. Son aide fut en réalité essentielle. J’ai parlé à Golde Lion, et j’ai donc ma première requête : pour le bien de Dreamland, et de votre Royaume, surveillez Golde Lion, ou mettez lui la pression, peu importe le moyen. Sans vous commander, Ma Reine, s’il récupère l’objet, je crains qu’il s’en serve de la pire des manières, et cela pourrait vous nuire. A vous. A votre royaume. A vos sujets. A vos richesses. Ensuite, ma deuxième requête est la suivante : continuer la traque avec Sonia. Je pense que nous partirons pour quelques nuits, et sa présence est devenue essentielle, pour ne pas dire vitale pour moi. Je vous demande donc humblement si elle pouvait être remplacée ou si elle pouvait prendre un congé...euh si elle veut venir et si elle est d’accord bien sûr !
- Essentielle et vitale ? Wtf !



Le matheux regardait la voyageuse en parlant, d’un air décidé, et il voulait également exprimer toute sa gratitude. En essayant de ne pas loucher sur son décolleté bien sûr. Certaines choses ne s’achètent pas, dans le monde réel comme dans Dreamland. Pour le reste il y a la Mastercard de Carvey. Parlant de Carvey, Joy avait failli oublier l’autre sujet qu’il devait aborder avec Athia.



- Enfin, je suis au courant pour votre...amitié avec mon ami marchand. Je le porte en grand estime, sans doute plus qu’il ne pense lui-même. Je vous souhaite le meilleur, et si jamais vous officialisez la chose, j’aimerais être son témoin. Je n’ose pas lui en parler, c’est une créature et...il peut se montrer assez distant, vous savez. Je suis un voyageur, c’est compliqué. Mais depuis que je suis voyageur, c’est quasiment mon seul véritable ami...au sens le plus profond et noble du terme. Et...si je lui dis ça, j’avoue que je crains un peu sa réaction. Vous le connaissez mieux que moi, vous devez me comprendre...enfin j’espère.



Joy fixait la géante dans les yeux, le visage pincé, tout à fait sérieux.



- Ça te la coupe, GM-sama ?
- Je sais ce que je vais commencer par te couper, déjà !
- Neeeeeeeeeeeeh ! Je ne veux pas être un deuxième Chupah !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Game Master
D comme Dieu!
D comme Dieu!
avatar

Surnom : Dieu ou Maitre
Pouvoir : Modérer, kicker, administer et tout et tout quoi
Points de Puissance : 100 000 Points
Points de Réputation : 100 000 Points
Points du Membre : Over 9 000 !!!
Messages : 986

MessageSujet: Re: Prototype 3.P.1.C. [Quête PV Joy et David]   Lun 3 Juil - 22:04

Sonia ne répondit pas à la proposition de Joy de l'aider dans son aventure, dans sa quête, dans son avancée vers son destin glorieux ! Faut dire que tout ça, ça la concernait qu'à moitié. Et encore, à moitié je suis bien sympa. Mais bon, elle accepta de l'amener auprès d'Athia. Au pire quoi ? C'est pas le genre de reine qui snob les gens. Au contraire, elle est aussi accueillante avec les Baby que les membres de la ligue S. une fois arrivé, il fit part à la reine de sa requête d'amener Sonia avec lui dans la suite de sa quête. Après tout, c'est un PNJ essentiel du background de cette quête. Elle est à un 90 C sur l'échelle de Rebecca Sanova ! Mais la reine lui répondit alors par la négative.

- Je comprends ta requête. Malheureusement, je ne peux y accéder. J'ai justement besoin de Sonia pour contrôler les mouvements de Golde lion et de voyageurs. Kazinopolis est un des royaume parmi les plus visité de Dreamland. Il y a beaucoup à faire pour y maintenir l'ordre et faire en sorte qu'il reste un lieu propice au rêve. Je ne peux me permettre de me séparer d'elle. Qu'importe la nature de la menace, celles qui pèsent sur Kazinopolis sont tout aussi réelles.

Ça c'est ce que j'appelle se faire remballer. Bah ouais c'est pas par ce que tu demande gentiment qu'elle va tout te passer la dame. Elle est gentille mais faut pas trop abuser. Ceci dit, Joy avait quand même mis son doigt sur un fait. Athia laisse beaucoup trop faire Golde lion. Si elle le voulait, elle aurait le pouvoir de le tuer mais elle le tolère. C'est pas forcément un trop gros mal, certains diraient même qu'il est un mal nécessaire pour kazinopolis mais disons qu'il a un peu tendance à te bouffer le bras quand tu lui tend la main si vous voyez ce que je veux dire.

- Pourquoi GM sama pourquoi ? Pourquoi elle vient pas avec moi ?!
- Bah... elles ont pas envie point.
- Mais ! C'est pas marrant de partir à l'aventure avec moi ?
- C'est marrant de partir à l'aventure avec Carvey ?
- Oulah pas du tout ! Il fait rien qu'à m'faire des coups de pute !
- Bah c'est pareil.
- Mais ! C'est pas pareil ! Moi je suis adorable, je suis pas un escroc !
- J'vois pas le rapport.
- Bah ! C'est pas pénible une aventure avec moi.
- Selon leur point de vue si.
- Mais elles ont rien d'autre à faire !
- Bah... Si ! L'univers ne tourne pas autour de ton perso.
- Ah bon ?!
- en plus c’est plus drôle si tu galère seul comme un couillon que si je t'envoie un PNJ puissant avec toi.

Puis Joy répondit à cela en venant parler de la relation entre Athia et Carvey. D'autant qu'il se met à lui causer de mariage et tout et tou. Elle commence à devenir rouge comme une tomate Athia. Elle sait pas trop où se foutre. Elle a pas l'habitude qu'on lui parle comme ça de ses histoires intimes et tout.

- Alors toi !
- Quoi moi ?
- Bah c'est pas la délicatesse qui t'étouffe !
- Pourquoi tu dis ça ?
- Bah j'sais pas ! Tu trouve ça délicat toi dès que tu rencontre quelqu'un de direct évoquer sa vie sexuelle alors que cette personne te connaît même pas ?
- Baaaaaaaaaaah !
- Je vais prendre ça pour un non.
- Je vois pas le problème moi.
- Tu te vois dire à une nana un truc du genre « bonjour!m tu peux me rendre un service ? Et au passage ! J'sais que tu couche avec un d'mes potes ! Nice ! »
- Je l'ai pas dis comme ça non plus.
- J'avoue. Désolé mes origines marseillaises qui ressortent.

Bon ok j'avoue c'était pas si intime que ça. Roh ! J'ai même plus le droit de faire preuve de mauvaise foi quoi ! Athia était un peu comme une adolescente sur le plan sentimental. Elle n'avait pas vraiment d'histoire ou de passif à ce niveau là du coup, qu'un inconnue évoque ça, et encore pire, l'idée d'allr plus loin... la mariage ? Ça la mettait un peu mal à l'aise. Elle se mettait à bafouiller, à avoir le regard fuyant.

- je... eh bien... tu...
- Bravo tu nous l'as cassé ! C'est toujours comme ça dès qu'on parle de lui. T'es fière de toi j'espère ?!

- C'est que... carvey et moi on est... On n'en est pas encore là... En fait je ne sais pas si on est... enfin il bouge si souvent. C'est un nomade il.... Je le vois pas si souvent. On peut pas considérer qu'on soit en...

Il faut dire que c'était assez amusant à voir, la grande et puissante reine de la richesse se comporter comme une ado amoureuse. Ça faisait moyennement rire Sonia en tout cas. Elle regardait Joy un peu mauvais pendant que Athia se tripotait les doigts en regardant ses pieds et ne finissait strictement aucune de ses phrases.

- Ça mérite un bonus de PR d'avoir foutu mal à l'aise la reine de la richesse tu pense ?
- J'sais pas ! Faut lui demande quand il revient des chiottes.
- Oh nan ! Il va encore être méchant avec nous !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dream-land.forumactif.org
Joy Killamanjiro
Indiana Joy
Indiana Joy
avatar

Pouvoir : contrôleur des chiffres
Points de Puissance : 40 650 points
Points de Réputation : 56 500 points
Points du Membre : 741 points
Double Compte : Diavolo Mayor
Messages : 691

MessageSujet: Re: Prototype 3.P.1.C. [Quête PV Joy et David]   Mar 4 Juil - 9:43

- Alors, gros caca ?
- J’aurais pu dû bouffer indien hier soir. Et donc t’es alone hein.
- Naaaaaan, t’es sérieux ?
- Bah c’est normal, elles ont leurs vies aussi, tout ne tourne pas autour de la tienne…
- Donc je suis tout seul pour affronter ma destinée ?
- Ouais, en même temps, c’est mieux pour toi non ? J’veux dire avec ton pouvoir cheaté…
- On verra, mais avec tes coups de pute j’le sens pas…
- Mes coups de pute ? Tu rencontres la Reine des richesses mec !
- Ouais justement, j’vais me foutre de sa gueule pour la peine.



Le matheux haussa un sourcil. Il comprenait éventuellement les problématiques d’une gestion de cité aussi importante que Kazinopolis, mais enfin une petite excursion n’aurait pas eu trop d’inconvénients sur une cité qui pouvait aussi se gérer pendant quelques temps sans soucis. Mais Athia semblait surtout avoir confiance et avoir besoin de Sonia sur le terrain, au cas où. Il était vrai que c’était pas la cité la plus calme de Dreamland, mais enfin à son arrivée la voyageuse au joli... « minois » bossait dans son bureau de gérante de casino. Il n’insista pas, il connaissait maintenant assez bien les manies des seigneurs de Dreamland, et il ne servirait à rien de râler ou de provoquer Athia qui ne pensait sans doute pas à mal. Du reste Joy eut un grand sourire amusé quand il vit Athia gênée au possible, jouer nerveusement avec ses doigts et regarder ses pieds. La géante qui n’assumait pas son ouinc ouinc ouinc avec Carvey, ça avait de quoi faire rire le voyageur des maths, qui se garda bien de montrer cette forme d’irrespect à la Reine, mais il n’en pensait pas moins. Il entendait presque un « Yamete Joyeu-kun ! » en fond sonore. Se rappelant de tous les tacles et des petites piques du marchand, Joy s’approcha de la géante et lui mit la main sur l’épaule – mais à sa hauteur c’était plutôt la cheville.



- Écoutez, ma Reine, il est vrai que c’est un nomade, je dirais même...un aventurier de l’extrême, et c’est sans doute cela qui vous a plu chez lui...Mais dans nos aventures communes, quand nous ne sommes pas en danger de mort, quand nous sauvons des peuples, des femmes, des enfants, quand Carvey est prêt à se sacrifier pour le bien de tous * toussotements polis * alors je sais...je sais qu’il fait ça pour vous, en pensant à vous. Il lui arrive de me parler de vous...il a des projets, de grands projets...euh c’était pas un jeu de mots je précise. Voilà, vous n’en avez peut-être pas la confirmation, mais son petit cœur crémeux, pour citer le poète, ne bat que pour vous. Sachez qu’il a même écrit un quatrain en pensant à vous, alors que je parlais du Royaume des Mots…


Voici des fruits, des fleurs, des feuilles et des branches 
Et puis voici mon coeur qui ne bat que pour vous. 
Ne le déchirez pas avec vos deux mains blanches 
Et qu'à vos yeux si beaux l'humble présent soit doux.


- Je sais qu’on le croit insensible, mais c’est faux. Ne vous cachez pas derrière sa situation, puisque l’amour entre vous est plus fort que tout….



Le matheux arrêta sa tirade en zieutant un peu Sonia. Son œil comportant la Graine du Roi de la Forêt des Rêves pétillait et lançait des roses rouges à la voyageuse, qu’il ne voulait absolument pas choper, il était bon de le rappeler.



- Menteur…
- Mais je te dis qu’elle ne m’intéresse pas ! Bon, encore que, si elle venait dans ma quête…
- Non, ça ne se passera pas.
- Mais je ne veux pas que ça se passe. Et sinon je peux avoir un jet de charisme pour mon discours ?
- Euh, tu veux dire que tu dis vraiment ce que tu dis ?
- Bah ouais !



Joy attendait la réaction de la Reine, un peu souriant, mais Sonia vint lui mettre une petite claque derrière la tête pour lui apprendre à mettre sa Reine mal à l’aise. Mais bon, le spectacle valait totalement un peu de souffrance, et surtout il adorait jouer l’Amour est dans l’étalage entre Carvey et Athia. C’était un peu le Karine Le Marchand ce soir à Kazinopolis. Mais faisant cela, il se disait que ça faisait peut-être bien partie de son destin...inéluctable et inénarrable...



- Iné quoi ?
- Qui ?
- Inéna machin là ?
- Qui ?
- Bon ta gueule, je t’ignore ça ira plus vite !
- Ah t’es ce genre de GM-sama, très bien, très bien ! J’me sens l’envie d’un rp à Pokéland du coup.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Prototype 3.P.1.C. [Quête PV Joy et David]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Prototype 3.P.1.C. [Quête PV Joy et David]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Un bateau prototype
» Présentation du 1er prototype de bus «made in Haiti»
» Team Prototype XY OU Version 2
» Les 4 prototypes d'époque
» Chambre de Kazako - Azumika - Izako - Ryuka

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dream Land Infinity RPG :: RP :: Deuxième Zone :: Le "n'importe où"-
Sauter vers: