AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Vers le 7° ciel et au delà

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Game Master
D comme Dieu!
D comme Dieu!
avatar

Surnom : Dieu ou Maitre
Pouvoir : Modérer, kicker, administer et tout et tout quoi
Points de Puissance : 100 000 Points
Points de Réputation : 100 000 Points
Points du Membre : Over 9 000 !!!
Messages : 986

MessageSujet: Vers le 7° ciel et au delà    Ven 1 Juil - 21:07

La seconde nuit avait été mouvementée pour beaucoup mais pour d'autres, le réel enjeux se révélait être la troisième nuit. En effet, Deus leur avait fait ce que j'appellerai le bon vieux coup du Gold Roger. "Vous voulez aller au 7° ciel ? comme vous voulez ! je vous y autorise. montez !" Mais bon, c'était pas aussi simple que ça. Bah ouais ! Sinon le trésor du bon vieux Roger il l'aurait trouvé luffy et ceci dès le 5° tome ! Mais bon, cette introduction de 3° nuit n'est pas du tout assez solennelle crénom d'une pipe en bronze ! celestia, encore abimée des combats de la veille, comprenant entre autre le combat des contrôleurs du feu, Ania contre les météores, Super sauveur, Athénaïde contre Clive Higgins ou encore Silva contre Dagon le duc obscure. c'est pas les combats d'anthologie qui avaient manqués. Et puis entre ça et des combats plus mineurs ou encore les résultats de beuveries diverse, elle était chouette Celestia. c'était un décors à mi-chemin entre la ville ayant du mal à se lever d'une gueule de bois et la ville ravagée par une guerre.

Tout cela pour dire qu'à nouveau, celestia allait être le théâtre d'affrontements, plus nombreux encore que ceux des nuits précédentes. En effet, le seul moyen de rejoindre le 7° ciel était d'utiliser un des moyens de transports capable de traverser les vents violents séparant les 5° et le 7° cieux. il y en avait plusieurs de répartis un peu partout à Celestia. Barges volantes, bus magiques, moto aériennes, voitures du future etc. Il y en avait de toutes les formes et de toutes les vitesses. Certains pouvaient accueillir plusieurs personnes là où d'autres étaient individuels. certains étaient 100% sûres et pouvaient à tous les coups passer les vents violents alors que d'autres étaient beaucoup plus risqués. mais le pire était très certainement le fait qu'il n'y avait pas du tout assez de moyens de transports pour tout le monde.

Pour les météors :

Tous les membres des météors ayant survécus à la nuit précédente étaient présents. c'est à dire que manquaient à l'appel 2 généraux. L'un d'entre eux s'étant sacrifier pour sauver Kyle alors que l'autre avait subi le châtiment de Silva après avoir trahis la cause des météors. Mais ce dernier avait vite été remplacé par Sphinx qui occupait à présent la place de Liam en tant que général de la 4° section des météors. Les trois juges arboraient un air grave. Allez savoir pourquoi mais Kyle semblait étrangement calme mais surtout peu souriant. Il avait encore du mal à digérer ce qui s'était passé la veille. C'est Nathanaël qui fit le discours aux troupes présentes qui avaient peu fière allure puisqu'ils avaient la veille subit un réel coup de trafalgar. Leur objectifs avaient tous été manqués et pire encore ils avaient perdus deux généraux en plus de s'être fait vaincre par Ania qui avait ainsi donné un coup dans l'aile à l'image des météors.

- La nuit précédente, aucun d'entre nous n'a brillé. Pas même nous les juges. C'est pourquoi cette nuit, nous devons faire nos preuves. Tous ! C'est pourquoi, nous devrons tous tenter de parvenir jusqu'au 7° ciel par nos propres moyen. Aucun d'entre nous ne devra aider les autres. Tous ceux qui ne parviendront pas à atteindre le 7° ciel seront déchus de leur rang et redeviendront de simples soldats. Y compris nous les juges. Si nous ne parvenons pas à nous distinguer individuellement, nous ! L'élite des météors, c’est que nous ne méritons pas nos places de leader de ce groupe. Je vous attends tous au 7° ciel !

Nathanael fit alors volte-face et se dirigea vers un coin de la ville. Silva en fit de même. Un peu abasourdis par cette annonce, les généraux et soldats d'élite présents finirent par en faire de même. Seul kyle resta un moment pour observer Joël contre lequel il avait une certaine rancœur pour l'avoir laissé tombé la veille avant de lui aussi partir dans son coin.

Pour Carvey :

Carvey se présenta là où Bellephon lui avait dit la veille quand ce dernier lui avait dit qu'il le mènerait jusqu'au 7° ciel pour la 3° nuit. Arrivé sur place, Carvey put découvrir que le lieu de rendez-vous était vierge de vie... mais pas de personnes. En effet, la place au milieu de laquelle se dressait la statut d'une petite créature ailée à l'air triste était maculée de sang et carvey pouvait voire plusieurs cadavres. à côté de la statut, se trouvait une petite barge volante qui restait à quelques centimètres du sol en état stationnaire. Dessus se trouvait Bellephon le garde royal de Deus, les ailes couvertes de sang. Lorsqu'il vit Carvey, il descendit de la barge qui resta sur place.

- Voilà une barge pour rejoindre le 7° ciel. Je te l'ai réservé en me débarassant de tous ceux qui voulaient l'approcher. Je te la confie. Nous nous retrouverons au 7° ciel marchand. En espérant que tu n'auras pas mentis !

Bellephon s'envola juste après avoir dit ces mots. Cet enfoiré ne comptait pas amener carvey directement au 7° ciel. il ne manquerait plus que ça. Lui fournir le moyen d'y aller. oui. il avait protégé cette barge afin que ce soit carvey qui l'ai. cependant, maintenant que Carvey était là, la dite Barge faisait toujours autant l'objet de convoitises de voyageurs et autres créatures voulant monter au 7° ciel voire Deus et ses autres invités de marque. D'ailleurs, cela ne dura pas longtemps avant qu'un groupe de voyageur ne découvre qu'une barge était disponible juste à côté de Carvey. Ils comptaient bien ne pas laisser la créature emprunter ce véhicule vu qu'il n'y aurait pas assez de place pour eux et lui en même temps sur le dit véhicule. En gros, Bellephon s'était bien joué de Carvey s'il espérait être transporté sans risque jusqu'au 7° ciel. Ce dernier avait droit à un avantage puisqu'on lui confiait un véhicule. Cependant, s'il était incapable de le garder pour lui, ce serait mort pour sa gueule.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dream-land.forumactif.org
Joy Killamanjiro
Indiana Joy
Indiana Joy
avatar

Pouvoir : contrôleur des chiffres
Points de Puissance : 40 650 points
Points de Réputation : 56 500 points
Points du Membre : 741 points
Double Compte : Diavolo Mayor
Messages : 691

MessageSujet: Re: Vers le 7° ciel et au delà    Sam 2 Juil - 9:23

Spoiler:
 





Il fallait encore monter plus haut, toujours plus haut, POUR TOUCHER LES ÉTOILES PUTAING ! Deus semblait se prendre pour Dieu en personne, faut dire son prénom n'ajoutait pas de l'humilité dans le cocktail transcendantal, mais soit, c'était un challenge donné à tous les voyageurs, les créatures, à tous ceux qui souhaitaient montrer de quels pouvoirs ils étaient faits, leurs forces et leurs capacités capables de trouver l'un des êtres les plus puissants de Dreamland. Ils testaient les plus valeureux guerriers, les combattants les plus aguerris, les plus puissants des classés des ligues. Ils voulaient voir ceux qui avaient le plus de mérite, et de volonté...tous les voyageurs se mirent à courir dans tous les sens, certains de leur valeur et sûrs d'eux. Tous sauf Joy qui finissait une clope du Royaume de la Foudre, qui dressait ses poils par l'électricité statique courant en fumée sur sa peau.



- Ouais...et si on n'a rien à lui dire on va se faire voir chez qui ?
- Chez Behemus.
- Oh non.



Un voyageur était passé à côté pour lui répondre sur le ton de la blague. Le matheux, par esprit de conformisme se leva et chercha un véhicule tranquille pour atteindre le 7ème ciel. Dans son esprit, ça s’apparentait au nirvana, au plaisir suprême, et pas vraiment à la sensation de chercher un abri de bus pour attendre 40 minutes le bus numéro 467 qui passe sur le papier tous les quarts d'heure, dans la pratique, toutes les deux heures moins le quart, sans compter le retard en raison de la pause clope du chauffeur. Mais bon, les voies de Deus sont impénétrables, sauf quand des centaines de véhicules  divers peuvent y aller…Joy alla vers une queue monstrueuse comprenant des centaines de personnes, et aborda un type habillée d'un costar et d'une paire de All-Stars rouges vives.



- Scuzez-moi, vous attendez pour quoi ?
- EXTERMINATE !
- Pardon ?
- Le Tardis du Docteur, la créature légendaire du Royaume du Temps, est sur place. Vous voyez la place au bout du bout, là-bas ? Y'a le Tardis, il va nous emmener si y'a assez de place !
- Ah ok. Donc vous faites la queue pour entrer dans le Tardis ?
- EXTERMINATE !
- Si vous le dites !


Le matheux continua son chemin, sortit de la queue en croisant des cosplays Daleks et Cybermen (du moins il espérait que ce fusse des cosplays et non pas des vrais !), des voyageurs courraient encore vers les véhicules. Il vit une bande de yakuzas emmenée par des avatars d'Onizuka, prendre leur envol directement quand les motos furent au complet, et il contempla longuement leur course dans le ciel, jusqu'à voir un choc entre une moto et une voiture volante, une Ford Anglia  105e Deluxe (de couleur bleue magiquement modifiée pour qu'elle puisse voler et devenir invisible. Elle est aussi capable de contenir dix personnes et six valises et n'a pas l'air d'avoir besoin d'essence ). Parlant de voiture volante, Joy croisa dans sa course aux véhicules volants un étrange van devant duquel des créatures d'apparence infantile et même quelques voyageurs se pressaient. Le van...comment dire ? Une image parle plus que mille mots, donc je vous laisse apprécier la carrosserie.


La voie 9 3/4:
 


Le chauffeur ressemblait à un tueur en série en manque de Haribos et regardait la foule amassée devant son véhicule d'un air complètement absorbé. Joy continua sa course d'un air complètement perplexe, haussa les épaules et gueula en se retournant tout en continuant à courir un « Good Luck » un peu dépourvu d'espoir, mais se voulant tout de même d'une extrême gentillesse. Après tout, c'était une question de lucidité et de sélection naturelle selon Darwin, le concours lancé par Deus, alors que les plus forts survivent. Bon, d'accord, c'était pas la manière de penser de Joy, mais il y avait marqué sur certains véhicules un choix : vie ou mort ? Hé bien aussi étrange que ça pourrait paraître, certains concurrents étaient en train de cocher la case mort douloureuse…

C'était bien sûr pas du tout le cas de Joy, qui tomba sur une place déserte, avec des boutiques vendant des nuages bios, diététiques et biodégradables dans le ciel. Des façades colorées et des jeunes tapant sur des bambous transformés en tambours. Devant lui, comme une apparition divine, un bus londonien transformé pour l'occasion, décoré pour Woodstock, et ronronnant comme une vieille voiture cassée se tenait, auréolé de gloire et de drogues.




Magical Mystery Tour - Mère Gaïa:
 



Le bus envoyait du pâté bio végétarien. Une piscine sur le toit donnait des éclaboussures aux senteurs de fleurs dans toute la zone. De la fumée, vapeur de plantes bizarres sortait des fenêtres et donnait l'impression que le bus prenait feu. Une femme en bikini et un dreadeux causaient en faisant rentrer des bagages dans des sacs déchirés. Il l'avait trouvé...le légendaire Radeau de la Perfuse, comme on le surnommait à Celestia...le coin des déchirés du volant, les aficionados des vans des hippies des années 1960, à l'échelle d'un bus londonien dont les rumeurs les plus folles couraient sur son moteur. Selon certains, il tournait à l'huile de palme, selon d'autres, à l'essence de cannabis cultivé à même le bus. Mais cela importait peu, Joy avait devant lui l'esprit même des gens libres de Dreamland : les fous furieux qui n'avaient jamais rien à gagner dans quoi que ce soit. Les allumés des rêves. Les perchés des royaumes. Les tarés toutes ligues confondues.
Des frères d'armes.  

Il s'approcha et alla voir le grand dreadeu, qui le toisa du haut de ses Ray Bans non-racistes.



- B'jour M'sieur heu…
- Monsieur ! Hey Janis ! Le petit là, il m'appelle Monsieur, j'te jure !
- Je dois vous appeler comment ?
- Appelle moi Padre Loco, mon pote, mais si tu veux mon vrai nom, va demander aux étoiles de Dreamland le nom de celui qui est partout sur la route de tous les périls !
- Hé Paulo, où t'as foutu la crème solaire ?
- Janis, merde, t'as fait foirer mon entrée devant le gosse, merde Janis !
- Okay Paulo. Enfin Padre Loco. Je peux monter avec vous pour aller au 7ème ciel. J'vois qu'il n'y a pas grand-monde chez vous, et je dois avouer que ce serait plus pour le fun qu'autre chose, j'ai rien à dire à Deus.
- Petit, c'est pas parce que tu n'as rien à dire qu'il ne faut rien dire.
- Bah ça évite des discussions inutiles, non ?
- Attends, qu'est-ce que je viens de te dire ? C'est parce que tu n'as pas à dire...non...c'est parce que pas tu dis rien...Non plus...bref, tu montes dans El Radeau ? On t'embarque, jeune padawan ?
- Et comment ! Enfin vous avez de la place ?
- Meeeeeeec ! Si on a de la place ! T'es dans le Magical Mystery Tour, garçon ! Hey Janis, le petit il demande si on a de la place ! T'entends ce fou furieux comment il est speed !
- Je dis lol, Paulo. Je dis mdr.
- Mais grave ! Ramène-toi petit, je vais te faire la visite. Au fait c'est quoi ton nom, qu'on t'inscrive sur la liste des invités du MMT.
- Joy !
- Putain, c'est tellement du nom de merde ! Mais c'est pas grave, Mère Gaïa t'aime quand même mon frère ! Viens je te montre ta chambre ouverte sur l'univers !



Le jeune voyageur suivit Paulo et entra dans le bus magique. Qui l'était bien, magique, car il était plus grand à l'intérieur qu'à l'extérieur (prends ça, Tardis!), sentait un milliard d'encens, était rempli de bibliothèques fleuries, de plants de cannabis, de tapis orientaux, de sofas, de divans, de lits...ça sentait à la fois la douceur d'un jardin richement fleuri, et un bordel à six heures du matin avant le ménage quotidien. Il y avait des potagers improvisés où des légumes se tournaient vers Joy, des arbres fruitiers qui écartaient leurs branches pour se laver le tronc. Il y avait des plantes qui fumaient des plantes, créant cette fumée qu'on apercevait du dehors et qui paraissait pour être des plus inquiétantes. Ambiance serre tropicale, aquarium de fumée, mais le tout étant biologique. Il y avait aussi de petits êtres qui rappelaient à Joy son travail des plus étranges au chantier du métro de Dreamland, dans la Forêt des Rêves. Apercevant le voyageur, les créatures prirent peur et foncèrent vers le fond du bus, qui n'en avait pas du tout, de fond. Le fond du bus, quand on écartait les fougères murales, donnait sur un énorme lac, des oiseaux, des créatures, un cascade, et des arbres-refuges, de la taille de la place…Joy ouvrit la bouche, surpris et admiratif de l'endroit. Okay, c'était ça le bus magique. La dénommée Janis apparut à côté de Joy et lui désigna le sommet d'un arbre, qui donnait sur les vitres du plafond du bus. Vue panoramique et lac en contrebas.



- Tiens, c'est ta chambre pour dormir, si on met plus de temps que prévu !
- Ah sympa, mais je suis malade dans les transports, faudrait que je reste à côté de Paulo. Sinon comment vous expliquez tout ça ?
- Oh, avec Paulo et des potes qui vont arriver, on s'est engagé depuis longtemps dans la protection des forêts. Celle-là était une zone tropicale de la Forêt Vassée, et le peuple allait se faire détruire par la déforestation grandissante du Royaume Technologique. On a trouvé ce vieux bus qui se tenait à l'agonie sous des branches, on a vu de quoi il était capable et on l'a appelé Mère Gaïa. Il a aspiré la partie tropicale qu'il pouvait et il est parti avec nous dedans, et ces petits lutins étranges. On n'a jamais compris leur langage, du coup Paulo les a appelés les Ducons. C'est ça Ducon-Combre – on l'appelle Combre. Elle c'est Ducon-Nasse. Lui là-bas, c'est le chef, il s'appelle Ducon-Promis. Et son fils s'appelle Ducon-Ifère. Comme ils se reproduisent comme des lapins et qu'ils aiment bien fumer, on a acheté un van pour les non-fumeurs du groupe de défense des forêts qu'on a formé. Tu verras le van quand on partira, ils ont embarqué la cheffe qui déteste les plantes cannibales.
- Je vois je vois...on part quand du coup ?
- On fonctionne aux fleurs, faut attendre qu'elles bourgeonnent.



D'un coup, le bus fut secoué et commença à léviter. Des fleurs multicolores envahirent la place et se collèrent aux façades. Les commerçants gueulaient, et Joy se mit à rire depuis les vitres de la forêt tropicale du bus magique. Paulo arriva et dit au jeune voyageur de venir à côté de lui pour voir la route.




- Alors Joy, prêt pour rencontrer Deus ?
- Je suis pratiquement sûr qu'il est moins intéressant que vous les gars !
- Attends de le rencontrer avant de parler ! JANIS, LARGUE LES AMARRES !


Le bus se mit à monter, Paulo conduisait avec les pieds - littéralement et mit un 33 tours sur une platine qui se tenait à la place d'un possible auto-radio. Les Beatles envahirent l'espace sonore en gueulant.








Paulo et Janis

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Joël Hamel
Combattant Du Feu Libre
Combattant Du Feu Libre
avatar

Team : Meteors
Pouvoir : contrôleur du feu
Points de Puissance : 34 400 points
Points de Réputation : 42 500 points
Points du Membre : 531 points
Double Compte : Maahes
Messages : 381

MessageSujet: Re: Vers le 7° ciel et au delà    Sam 2 Juil - 14:51

« It's time to shine in the middle of the stars, through the skys »
The Seventh Sky

J’étais présent au beau milieu de l’amas de Meteors faisant face aux Juges, une certaine amertume pesant autour de nous. Le moral des troupes était au plus bas, même moi avait du mal à joindre les deux bouts tant la seconde nuit dans ce royaume fut lourde à supporter. Belial avait survécu à son destin, deux Juges ont étés humiliés, Liam a trahis la cause des voyageurs… Beaucoup de choses à avaler d’un coup. Surtout quand je sais que c’est en partie ma faute si Kyle n’a pas pu achever le baron de Feu, si j’avais été présent une dizaine de minutes de plus les choses auraient pu être différentes… Cependant c’était idiot de penser ainsi, car le déroulement des évènements aurait pu se passer autrement dans la vie réelle également. J’aurais pu risquer de perdre ma petite fille qui venait de naître, à cause d’un putain de monde onirique… Je pense que je ne me le serais jamais pardonné, jamais. Tandis que là, peu importe les bavures que je peux vivre, peu importe le nombre de défaites, peu importe les regards venimeux à mon égard, je continuerais à me relever pour toujours. Tant que j’avais le soutien de ceux qui étaient importants pour moi…

Alors qu’un goût amer nous traversait tous les bouches, c’est Nathanael le Juge qui prit la parole. Il expliquait une fois pour toutes que les Meteors s’étaient pris une baffe magistrale, et qu’il était temps que nous nous remettions tous en question. Qu’il était en quelque sorte temps de prouver notre volonté à faire avancer la cause, en prenant cette nuit comme une ultime épreuve. Mon attention était totale, mes oreilles écoutant bien chaque paroles du Juge qui était à même de motiver ses troupes. Tous ici savaient que c’était à la fois une chance pour monter en grade, mais qu’il y avait aussi la chance de ne pas être à la hauteur… Alors que le groupe commençait petit à petit à se disperser, je regard Sphinx qui se dirigeait de son côté, n’ayant pas vraiment eu l’occasion de lui annoncer la bonne nouvelle. Mes yeux finirent par croiser le regard de Kyle qui, comme je l’imaginais, n’exprimait qu’un sentiment de rancœur et de déception à mon égard. Je ne pouvais pas chercher d’excuses, il avait toutes les raisons de me détester à partir de maintenant. Néanmoins, je ne baissais ni ne détourner les yeux. Au contraire, je regardais Kyle de façon neutre, calme. Même si je voulais lui expliquer à quel point la nuit dernière était importante pour moi, une partie de moi comprenait la frustration par laquelle il devait passer en ce moment.

Au final, c’est en tournant les talons au Juge que je m’écartais du regroupement de Meteors qui mettait encore un peu de temps à se dissiper. Dans mon dos je pouvais écouter plusieurs murmures à faire frissonner le dos, le genre de murmures dont tu es persuadé qu’ils sont dirigés vers toi. En une nuit j’étais passé d’un voyageur normal à une sorte de paria au sein des Meteors, pas que je sois vraiment étonné. Alors que je m’avançais pour quitter la place où le groupe s’était réuni, un visage familier me barrer la route alors qu’elle croisait les bras, affichant un regard assez hautain à mon égard.

▬ Voilà donc où se trouver le lâche ! Celui qui a finis par fuir au beau milieu d’un important combat pour les Meteors, je me demande ce qu’attendent les Juges pour te mettre à la porte.

Au vu de sa voix assez désagréable et de sa tête qui ne m’était pas inconnue, je pouvais rapidement faire le rapprochement entre elle et le Générale Mosha qui avait voulue saquer Sphinx et moi durant la réunion. Du peu de souvenirs que j’avais d’elle, elle m’apparaissait comme ayant un caractère de merde, le genre de gonzesse qui ne fait que parler juste pour te faire chier. Le genre de meuf que je ne pas me voir. En tout cas, même si elle avait l’habitude de raconter des conneries on peut dire que cette fois-ci elle cherchait la petite bête de mon côté. Tout en affichant un regard assez contrarié par ses propos, je soupirais en décidant de passer mon chemin sans même chercher à lui répondre. Autant laisser ce genre de personnes dans leur monde…

▬ Maintenant que j’y pense, c’est cet incapable de Liam qui vous a ramené toi et ce Sphinx dans le groupe, pas vrai ? Qu’est-ce qui ne me dit pas que vous allez finir par faire comme lui et vous rebeller contre la cause ? Le Juge Silva semble avoir confiance en ton ami mais pas moi, peut-être devrais-je aller lui tendre un piège et révéler à tous ses vrais couleurs…
▬ Oï, tu parles trop.

Serrant fermement le poing, des flammes commençaient à danser autour de mes bras alors que je me tournais vers la Générale, la scotchant sur place avec un regard veineux. Des bouts de braise venait à tomber à mes pieds, laissant des traces alors que je marchais en direction de Mosha pour la fixer avec bien deux têtes de plus qu’elle.

▬ Tu peux t’amuser à cracher ton venin sur moi si tu veux, mais ne viens pas raconter de la merde sur mes amis. Générale ou pas, gonzesse ou pas, je te casse la mâchoire moi-même si je t’y reprends.
▬ Parce que tu penses que j’ai peur d’un bleu comme toi ? Tes flammes ne peuvent même pas pénétrer ma carapace !
▬ On verra bien, tu es avertie.

Sans perdre plus de temps, je décidais de tourner mon dos à la femme tortue et de me diriger vers les rues principales de la ville, à observer tous les voyageurs et les créatures s’agitaient par-ci et là, à la recherche d’un moyen de locomotion pour le 7ème ciel. Cette fois-ci il n’était pas question de se laisser retarder comme avec le Survival, si je voulais avoir une chance d’arriver là-haut je devais me bouger et ne pas perdre mon temps avec le moindre obstacle qui se dresse sur mon chemin. Avec Anchor dans mon dos, je commençais à courir dans la direction générale que prenait à peu près tout le monde, me disant que peut-être un indice sur quel transport prendre apparaîtra non loin…


 
Fiche par Sánsa ; sur Never-Utopia

_________________


Dernière édition par Joël Hamel le Sam 9 Juil - 1:02, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kael Dango
Cerberus
  Cerberus
avatar

Team : Alliance élémentaire
Pouvoir : Contrôleur du feu
Points de Puissance : 25 000 points
Points de Réputation : 30 000 points
Points du Membre : 288 points
Messages : 298

MessageSujet: Re: Vers le 7° ciel et au delà    Dim 3 Juil - 12:07


La nuit précédente après l’événement que Deus avait mis en place cette année, Kael était retourné voir Bélial qui encore mal au point était plus enclin à discuter. Il alla même jusqu’à donner une mission à Kael, au vue de son état il lui faudrait toute la troisième nuit pour récupérer suffisamment pour retourner à Firania et terminer de se faire soigner. Au bord du lit le Baron observait l’étendue des dégâts sous les premiers bandages qu’une équipe de secours était venu lui poser, ses grimaces en disaient beaucoup sur la douleur qu’il ressentait et ça le cerbère ne pouvait en dire autrement, Les flammes de Kyle était réellement puissantes !

Bélial fit signe à Kael de s’asseoir en face de lui de quoi éviter de subir les brûlures à rester la tête haute, ce que le Lord fit.

« Je veux que tu ailles voir Behemus à ma place, mon état ne me permet pas de me déplacer jusqu’au palais de Deus. Il faut que tu lui fasses le rapport de cette nuit car les Météors ne vont surement pas en rester là et il faut que nous, L’Alliance élémentaire, puisse réagir efficacement à un possible nouvel assaut de leur part. »
« Sauf que je suis sensé être à Firania, je ne sais pas s’il va apprécier de me voir. »
« Qu’importe, il a dut sentir ta présence même si elle est dérisoire. L’important comme je viens de te dire et d’éviter que les Météors fassent plus de grabuges, donc la nuit prochaine attelle toi vite à rejoindre Behemus. Tu as passer le survival s’en encombre, ça ne devrait être qu’une promenade de santé pour toi ! »


La suite de la nuit fut planification et mise en place d’un plan lorsque le cerbère aurait enfin rejoint Behemus de quoi ne pas arriver bouche bée devant le seigneur des flammes qui était déjà dans tout ses états à n’avoir pu descendre à Célestia. La nuit suivante les blessures du cerbère étaient toutes disparu comme si rien ne s’était passé, pourtant elle avait marqué l’esprit du Lord qui se posait encore de multiples questions.

Comme dit la troisième nuit de la Celestiafest commençait et c’était à dos d’oiseau de feu que Kael se promenait dans le ciel du rouyame du ciel. L’oiseau en question n’était autre que Brenda, son feu - Covering fire avait la capacité de transformer son corps pour lui faire prendre diverses formes de feu, après sa discussion avec Bélial le Lord avait voulu qu’elle reste pour être sur d’avoir un moyen de locomotion pour arriver rapidement au palais de Deus. Cependant le plan était plus ou moins bancal puisque rien ne pouvait suggérer que Brenda puisse passer les vents violents même après que Kael crée une bulle de feu de quoi aider à l’ascension jusqu’au 7ème ciel. Kael était accroupi sur Brenda en mode oiseau géant de feu, pensif, en attendant de voir les fameux vents il se devait de revoir le plan qu’il avait mis en place avec le Baron qui ne pourrait l’aider cette nuit.

Mais le cerbère avait appris de son combat contre Kyle et Joël, il était donc plus qu’évidemment qu’il serait sur ses gardes.

_________________

Look.Evolve.Revenge
code par Summer's Desire pour Epicode
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Carvey
Le marchand lapin
Le marchand lapin
avatar

Pouvoir : Marchand d'artefacts
Points de Puissance : 25 750 points
Points de Réputation : 40 000 points
Points du Membre : 372 points
Messages : 200

MessageSujet: Re: Vers le 7° ciel et au delà    Jeu 7 Juil - 18:12

J'avait au final passé une seconde nuit assez peu mouvementée. Après l'événement organisé par Deus pour clore cette seconde nuit, alors que les voyageurs se réveillaient les uns après les autres, je décide de retourner à l'auberge où je logeais. Histoire de me reposer,manger un bout, passer du temps avec Bob qui était en manque de moi apparemment vu comment il était collant. à me coller ses piles partout en plus ! Le pire c'est que les poils blancs sur les fringues, tu vois que ça, 3 heures pour s'en débarrasser après. Les inconvénients des animaux domestiques quoi. Puis, je réfléchissais un peu, faisais le bilan de ce qui m'était arrivé depuis le début de la celestia, depuis le début du survival même. Je me demandais au passage si ce voyageur me rendrait Shura la maudite épée par ce que bon, c'est moi qui l'avais trouvé. Ou plutôt, c'est sur ma gueule que son propriétaire l'avait lancé. C'était juste un prêt normalement quoi. Mais bon, j'y croyais pas trop. Il faudrait vraiment que je trouve un moyen qu'on m'arnaque pas. Un truc qui dissuade vraiment les gens de mentir et pour prouver aux gens que l'accord est honnête et sera respecté. Faut que je trouve sérieusement un truc. Mais trêve de réflexion. je prépare finalement mes affaires alors que j'entends les premiers bruits de moteurs de véhicules. certains venaient du 7° ciel et étaient spécialement affrétés pour servir à monter au 7° ciel pour cette 3° nuit et n'avaient pas d'autre utilité.

Je me dirige vers la fameuse place des anges pleureurs que Bellephon m'avait indiqué. Je me dis que là-bas, il va me filer un véhicule qui m'amènera jusqu'au 7° ciel. ça m'étonnerait que le mec s'occupe lui même de me transporter avec ses ailes célestes. Non, je pense que ça lui ferait trop mal au cul vu l'estime qu'il semblait avoir de moi la veille, de devoir me servir vraiment de taxi. Peut être qu'il m'amènerait jusqu'au fameux passage qui existe peut être menant directement de Celestia au 7° ciel ? ça m'étonnerait un peu aussi. Je constate que ça cours de tous les côtés et que certains véhicules commencent déjà à s'envoler alors que d'autres se font aborder. J'en vois même un au loin qui tombe depuis les aires en s'écrasant sur un bâtiment qui avait survécu aux ravages des batailles de la veille entre voyageurs. Pas de chance. Je me félicite d'avoir trouvé un moyen d'éviter de faire un survival 2.0.

J'arrive sur la dite place et découvre un réel carnage avec en son cœur, Bellephon près d'une barge volante. Une sorte de barque volante plutôt qu'une barque flottante. Ou plutôt si, flottant dans les airs plutôt que dans l'eau. Ce dernier m'annonce qu'il m'a amené ce véhicule. Yeah! j'ai gagné mon paris avec moi même. Mais, le problème c'est qu'il m'annonce qu'il me laisse alors me démerder avec les gens qui voudront me prendre ce véhicule. En gros, il s'est quand même bien foutu de ma gueule. Mon speech de la veille avec une bonne dose de bluff n'avaient pas vraiment fonctionné. En fait, ça avait dpu attirer son attention au point qu'il se dise qu'il allait me laisser une chance supplémentaire de pouvoir atteindre Deus. par contre, il semblait vouloir que je fasse mes preuves en me démerdant tout de même à monter jusqu'au 7° ciel par mes propres moyens en défendant cette barge contre les tentatives de vols et d'abordages des autres personnes voulant monter au 7° ciel. Je le regarde s'envoler sans rien dire, l'air un peu blasé. En fait, ça m'étonne même pas vraiment. je l'ai pas vu venir mais ça ne m'étonne pas du tout qu'il m'ait fait ce coup.

- Pfffff enfoiré de garde royal va ! Il croit que je voulais trouver moyen d'accéder au 7° ciel pour quoi ?! Justement pour éviter de devoir me fighter avec des abrutis et des tarés pour monter. putain! On s'est bien fait avoir mon bobby ! Au moins, je vais pas me plaindre. On a au moins un moyen de transport de trouvé.
- Hey regardez ! un guss a trouvé un bateau volant ! juste assez de place pour nous en plus !On lui tire ?!
- Attends, t'as vu tous ces morts, c'est peut être lui qui a fait tout ça.
- C'est bien ma veine ça ! T'as direct des boulets qui débarquent.
- Toi ! file nous ce bateau sans faire d'histoire !
- C'est toi qui veut des histoires plutôt mon petit ?! Tu veux finir comme tous les cadavres ici présents ?
- Je t'avais dis que c'est lui...
- ta gueule! ça veut rien dire, c'était certainement des gros nuls !
- T'as qu'à venir tester par toi même.

Je sors la lame des esprits en espérant pouvoir faire un peu de bluff. En même temps, le met la pute du sage à ma bouche. J'essaie d'avoir l'air badass, peut être que ça fera fuir ces boulets. En tous cas, je remercier le plus boulets et lâche du lot, c'est lui qui m'a donné l'idée de faire croire que tout ceci est mon œuvre. t'en as vraiment qui loupent des occasions de se la fermer. J'étais là, face à eux. Nous étions en train de nous jauger. Comme dans un bon vieux western des familles. jeu de regard, main qui palpite, prête à dégainer le flingue... ou à lancer la première attaque. C'était tendu. Je vais encore devoir y aller au bluff. Je sais même pas s'ils sont forts ces gars !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Vers le 7° ciel et au delà    Sam 9 Juil - 10:59

La seconde nuit était passée, la dernière ligne droite allait se faire! C'était la nuit où Thomas voulait le plus se faire remarquer et surtout, voir Deus. Même si c'était juste une option pour lui il le souhaitait quand même. Tout le monde n'a pas l'occasion de s'adresser en face à face avec le dieu du ciel. Le contrôleur de glace avait toujours son bandage autour de son front, la douleur avait disparu mais il devait encore garder le pansement. Il venait de passer une nuit affreuse la veille, il ne souhaitait pas recommencer cela. Il en avait tout de même appris beaucoup, on peut clairement dire que son caractère obscur s'était considérablement agrandi.

Il y a du mouvement ce soir ...

Thomas dû éviter une foule en furie qui courait vers un immense navire qui ressemblait à un célèbre navire pirate d'un manga très connu dans le monde. Ce n'était apparemment pas seulement pour ça que la foule courait, il semblait y avoir une personnalité assez importante. Le jeune homme croisa les bras puis, sans se presser s'approcha du groupe. Il était plus grand que la plupart des "fans" venus observer leur idole, le contrôleur de glace dû regarder un moment le garçon pour comprendre qui il était. Il s'agissait de Jean Dunule, le geek classé trop haut par rapport à sa puissance. C'est l'actuel numéro 50 de la Ligue S et pourtant son pouvoir ne se déclenche que lorsqu'il ne bégaie plus. Sous sa forme ultime il peut égaler le numéro 1 de la Ligue S, mais seul une infime poignée de personne à Dreamland l'ont déjà vu utiliser sa pleine puissance. Autrement, sans ça il est aussi faible qu'un très mal classé de la Ligue B.

L'attaquer ici ne servirait à rien à part m'attirer des problèmes maintenant ...

La foule commença à balancer des "chhhht" pour qu'ils puissent entendre ce que Jean a à leur dire. Il bégayait comme à son habitude.

Je ... j... je v...vous... in...inviiite! S..sur, mo,mon na-navire!

Tout le monde hurlait de joie, ils étaient vraiment accro. Thomas écarquilla les yeux, il regarda l'immense navire puis Jean Dunule.

Hein, ça c'est son navire? Je pourrais y entrer clandestinement ...

Toute la foule commença à courir vers l'immense navire qui venait d'ouvrir un portique pour qu'ils puissent entrer. Il est bien gentil le Jean Dunule de faire entrer n'importe qui dans sa propriété, il n'est cependant pas très sécuritaire. Il pourrait y avoir des voyageurs puissants qui entrent et déciment l'intégralité des voyageurs et créatures présentes ici. Le contrôleur de glace mit sa capuche et passa à côté de plusieurs créatures, étant assez maigre, l'étudiant peut se faufiler partout assez facilement. Une fois sur le navire il releva sa capuche et fut bousculé par un homme très rond qui mangeait beaucoup, vraiment ... beaucoup! Il hurlait sur le pont qu'il n'y avait que des ramassis de merde sur ce navire. Pleins de créatures et voyageurs le fixèrent d'un œil noir et commencèrent à l'attaquer, ils étaient assez sensibles aux critiques. Le jeune homme profita de ça pour s'en aller dans la cale. Il voyait Jean Dunule qui essayait d'arrêter tous les combats, il se prenait plusieurs coups.

Il ne faut pas rester là ... si ce garçon recouvre ses pouvoirs il pourrait détruire le navire et raser tout espèce de vie dessus, je dois aller me cacher!

Le contrôleur de glace descendit discrètement dans la cale et inspecta tout de fond en comble. Il sentit une mystérieuse présence derrière lui, en se retournant il aperçut un homme plutôt grand, il tendait une épée devant lui. La pointe de cette dernière arrivait juste en face du nez de Ice Boy.

Que fais-tu ici bas ... étranger! Monte avec les autres!

Je ne veux pas me mélanger avec la populasse! Dégage ... ou j'te fais dégager!

Pfff ... encore un qui s'croit important et fort! Crois bien que sur ce navire tu n'es rien! Tu veux avoir à faire à moi? Bien, je suis Fléar, voyageur osseux! Je suis le navigateur de ce navire, tu crois pouvoir faire quelque chose contre moi?

Le mystérieux Fléar rengaina son épée et pointa Thomas avec son index. Il prononça "phalange shoot" et son doigt projeta une phalange d'une extrême vitesse qui envoya Thomas contre un barils rempli de nourritures.

Ah bordel! Il est puissant! J'vais pas tenir!

Le jeune homme recula et s'essuya le coin de la bouche en soufflant. Fléar serra son poing droit et leva son bras au ciel, deux os sortirent de son bras pour protéger sa main en pointant vers l'avant.

Viens ici que j'en finisse avec toi!

Gèle ...

Le contrôleur de glace créa une épée de glace qu'il utilisa pour refroidir gravement les os du bras de Fléar, ses os devenaient gelés, cet effet lui refroidissait très fortement l'intérieur du bras. Thomas en profita pour lui planter l'épée dans l'épaule. Il y eut ensuite un grand tremblement, des hurlements se faisaient entendre à la surface du navire. Quelque chose d'extraordinaire venait sans doute de se passer.

Maître Jean ...

Quoi? T'as dit "Jean"? Il aurait utilisé le sommet de sa puissance? ... ça peut devenir dangereux!

Fléar profita de cela pour se retourner vers Thomas et lui tirer une dizaine de phalange, ses os étaient infinis? Le jeune contrôleur de glace créa un mur de glace pour se protéger, les coups étaient si rapides et puissants qu'ils fracturaient le mur. D'un coup, le navire bascula vers l'arrière et commença à charger quelque chose.

Que se passe t-il?

On va décoller ...

Le jeune homme roula vers l'arrière suivit par Fléar qui s'accrocha à la barre d'escalier! Plusieurs cris étaient audibles, certaines personnes chutaient du navire volant et d'autres furent tués par Jean, parfois même ses camarades. Fléar et Thomas restèrent dans la cale, leur combat n'était pas fini.
Revenir en haut Aller en bas
Chupah
♀ Sexuellement Extraverti ♂
♀ Sexuellement Extraverti ♂
avatar

Surnom : Chupah
Team : Girl Power
Pouvoir : Invocation des chiffres
Points de Réputation : 48 100 points
Messages : 693

MessageSujet: Re: Vers le 7° ciel et au delà    Dim 17 Juil - 15:10

La rumeur était parvenue jusqu'à ses oreilles. Comment passer à côté une fois que l'on se trouvait à la Celestiafest après tout ? La troisième nuit, le septième ciel. Monter tout en haut. Devenir une star et...

« PISSER SUR LE MOOOOOOOOONDE !! »

S'était-il mit à gueuler alors qu'il se trouvait en plein milieu d'une place. La foule se retourna. Certains le reconnaissaient et se mettaient à courir pour s'éloigner. Et oui, le grand Chupah était de retour !

Mais juste... Comment aller là-bas ? Et comme d'habitude dans ces moments-là, il choppa le premier clampin qui passa à côté de lui et lui posa la question avec une voix ultra forte accompagnée d'une vague de postillons.

« Hey toi ! COMMENT J'VAIS EN HAUT ??!! »

Mais au vu de la question, le clampin ne comprit pas trop. Pas de temps à perdre, notre fou lui colla un coup de boule au type, ce dernier s'effondrant au sol. Des cris, de la panique, un mouvement de foule. Le bazar habituel, quoi.

La place sur laquelle il se trouvait était à présent déserte. Ou presque. Une personne au loin passait, ne semblant pas se soucier de la foule. On aurait dit une femme.

« HEY TOI LA PUTE ! »

Belle façon d'interpeller une femme, n'est-ce pas ? Mais ce n'était pas tout. Il devait encore lui demander comment se rendre au septième ciel. Qui sait, peut-être qu'elle pourra l'aider. Avec plaisir, sans aucun doute.

« HEY LA POUFFE, C'EST A TOI QU'IL CAUSE ! »

Au cas où elle n'aurait pas entendu notre voyageur, Shura en rajouta uen couche. Beau duo, décidément.

_________________


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://theoc-area.forumgratuit.org/
Game Master
D comme Dieu!
D comme Dieu!
avatar

Surnom : Dieu ou Maitre
Pouvoir : Modérer, kicker, administer et tout et tout quoi
Points de Puissance : 100 000 Points
Points de Réputation : 100 000 Points
Points du Membre : Over 9 000 !!!
Messages : 986

MessageSujet: Re: Vers le 7° ciel et au delà    Dim 24 Juil - 23:51

Bah t'en as qui se font pas chier dis moi ! Entre ceux qui squattent des transports et ceux qui se font inviter de façon juste complètement random, t'en as qui ont de la chance. Les pire c’est quand même les pistonnés qui se font offrir un moyen de locomotion sur un plateau d'argent par des gardes royaux hein !

Mais passons à la suite de se poste après à un bon paragraphe introductif bien bien à chier ! Donc que dire de cette bande de branquignoles ! Commençons par le pire d'entre tous ! J'ai nommé Miiiiiiisteeeeeeeeeeer .... Chupaaaaaaaaaaaah ! Avouez que vous avez eu peur que je balance votre blase hein ?! Bon eh bah il était évidemment intéressé par l'idée de faire son PGM en montant jusqu'au 7° ciel. Bien qu'évidemment sa volonté première était d'assouvir un de ses fantasmes plus que chelou. Il ne tarda pas une seule seconde à chercher des noises à la première personne venue, avec la complicité de shura que je ne savais pas aussi vulgaire. C'est pas très digne d'une lady tout ça. Sauf qu'il se trouve que la dite "pute" n'était autre qu'une éminante membre des météors qui venait de quitter Joël après l'avoir bien gentiment raillé un peu plus tôt. J'ai nommé Mosha la morpheuse tortue et générale de la 6° section des météors. Elle reconnut immédiatement chupah. Qui ne connait pas ce taré fouteur de merde à dreamland sincèrement ? Elle fit une grimace en le voyant. Elle le snoba alors royalement, préférant ne pas accorder d'attention à un voyageur aussi taré. ça ne servirait à rien de s'occuper de lui mis à part la retarder dans sa recherche de véhicule. Bref, elle se retourna en entendant chupah, soupira, roula des yeux puis fit volte-face avant de s'en aller. Si ça ça mérite pas une bonne biffle...

*****

Pendant ce temps, un apprenti VK émo-dark de la mort qui tue et qu'aime plus trop les tatouages et les tatoueurs se retrouvait confronté à un voyageur coriace dans la cale du navire qu'il songeait à squatter comme un sale rat. Son infiltration avait été assez compromise à partir du moment où il avait été repéré par le dit Fléar avec qui il engageait à présent un combat. Mais le navire se mit à décoller, les perturbant dans leur combat. En plus, il semblait y avoir du grabuge en haut sur le pont. En effet, un groupe de voyageurs venait d'aborder le navire alors qu'il venait tout juste de décoller, forçant Jean au combat... le soucis, c'est que ce dernier en bavait à déclencher son pouvoir. Les VK commençaient à balancer par dessus bord les passagers du navire sans que Jean Dunnul le N°50 de la Ligue S ne puisse intervenir pour le moment. Un type montra le bout de son nez dans la cale où se trouvait Thomas en plein combat avec le voyageur osseus. Il s'adressa aux deux voyageurs avec un grand sourire.

- Allez hop les gars ! ceci est un abordage ! veillez sauter de ce bâtiment dans les plus brefs délais sinon j'vous ramasse la gueule tas de merde.

Fléar sembla assez chaud pour mettre entre paranthèse son combat avec Thomas pour s'occuper de ce type et aller filer un coup de main à Jean. A noter que le fameux type était un voyageur plus ou moins connu. Classé N° 360 de la Ligue M sous le nom de Morgan Reinar. membre d'un groupe de voyageurs sans foi ni loin, plus dans le genre connard de voleurs et de faucheurs que des réels VK. Un peu des grandes gueules qui font plus de peur que de mal mais desquelles il fallait tout de même se méfier. Son pouvoir était de type morpheur. il est capabel de changer la taille de ses ongles, pouvant se créer des griffes acérées de plusieurs centimètres ou de projeter ses ongles comme projectile tranchant à une vitesse respectable. C'était un adversaire puissant.

*****

Quant à notre roux national, il se trouvait sur un oiseau de feu à tenter de monter au 7° ciel à l'ancienne. Aaaaaaah qu'il est naïf ce Kael ! Comme si son petit plan allait marcher. Je préfère dire que qoui qu'il tente, c’est pas comme ça qu'il pourra passer les vents séparant le 5° du 7° ciel, le 6° étant, je le rappelle, le nid des Phoenix. kael tenta d'utiliser son feu pour créer une bulle protectrice autour de lui pour se protéger des vents violents alors que sa collègue créature de firenia sous une forme animale le transportait. Le soucis, c'est que quand je dis vents violents, c’est vraiment des vents violents. Sa bulle de feu fut soufflée comme une allumette et Brenda, vite balotée par ces vents terribles fut forcée de redescendre. Encore fallait il qu'elle puisse reconnaitre le haut du bas. Kael pour sa part devait avoir un mal fout à se maintenir sur elle. il devait bien s'accrocher. Il finit par être séparé de brenda et entama une chute vertigineuse, jusqu'à ce qu'il soit rattrapé par une âme charitable... Cora Whitemore. Elle qui observait Celestia depuis les cieux, elle avait décidé de sauver ce voyageur de la chute en l'attrapant par le col avant de le déposer à terre.

- tu dois être suicidaire pour une nuit défier Kyle Dango et la seconde nuit tenter de défier les vents du royaume céleste. Tu dois être Kael, le frère de Kyle. Deus nous a parlé de toi. Soit disant que tu as un rôle dans la destinée de Dreamland... ou du moins, un rôle à ton échelle. A te voire foncer tête baissé ainsi, j'ai du mal à le croire. Après tout, tout ce que vois Deus n'est pas forcément vrais. tout dépend ce que chacun en fait. En tous cas, si je peux te donner un conseil, trouve un autre moyen de transport qu'un simple oiseau.

Cora tourna alors le dos à kael avant de s'en aller en volant. A noter que les ailes célestes de Cora étaient incandescentes. De petites flammes brulaient sur les plumes de ses ailes d’Icare. Kael pouvait également voire Brenda voler, très désorientée par son passage dans les vents violents un peu plus loin. Vu la trajectoire qu'elle avait, si elle continuait, elle allait s'écraser contre un bâtiment et certainement se blesser.

*****

Qu'en est il en ce moment de notre autre voyageur du feu du coup ? Joël qui venait de se prendre gentiment le bec avec Mosha avait finit par simplement la menacer avant qu'ils ne se séparent. S'il l'avait suivi, il serait tombé sur chupah incessamment sous peu. On peut considérer que c'est une bonne chose qu'il ne soit pas avec Mosha en ce moment. Il se trimballait à la recherche d'un moyen de transport jusqu'à ce qu'il finisse par tomber sur Tomoe. pire encore... Tomoe et sa bande. ça faisait quelques nuits que Tomoe s'entourait d'une bande de connaissances. Joël put les entende converser un peu avant qu'ils ne le repèrent. En effet, il pouvait les entende parler avant même qu'il ne les ai en vue. Et vu qu'il avait déjà rencontré tomoe, il pouvait reconnaitre sa voix.

- Personne n'a rencontré Timothy Parker ?
- Non ! Au pire c'est un naze ce type.
- Dommage ! j'aurais bien voulu qu'il nous aide dans notre petite entreprise.
- On a pas besoin d'un mec aussi mal classé pour mettre à genoux un petit royaume comme le royaume canin c'est bon.
- Attention, ils font partie de l'alliance élémentaire.
- Et alors ? S'ils s'attendent pas à nous voire ça peut faire quoi ?
- Claire ! j'peux défoncer au moins deux de leurs lords les mains dans le dos.
- Hmmm bon, au moins vous avez pas chômé, vous m'avez présenté Barry qui semble prometteur. Aaaaaaaaaah je suis vraiment trop impatient d'y être pas vous ?!
- ouais ce sera fun !
- Et j'entrerai dans la légende de Dreamland ! Mais en attendant ce serait bien de trouver un moyen de rejoindre le 7° ciel !

Joêl semblait assister à une conversation plus qu'intéressante en fait. peut être pourrait il tirer des informations de cette discussion. Tomoe semblait avoir des plans, ce qui était plutôt inhabituel de sa part, vu qu'il est plus un voyageur glandeur et sans ambition apparente. Et puis, s'il regroupe des voyageurs puissants comme Mazino ou Edward Grant, tous deux bien classés dans la Ligue M, c'est pas pour enfiler des perles. Quand soudain, une personne vint taper sur l'épaule de Joël.

- Alors comme ça on aime espionner les gens ?

Il avait été repéré.

****

Où en était notre jeune fils à maman préféré pendant ce temps là ? Ah ouais, il était dans le bus magique de la défonce et de la vie de beatnik. Pour sa part, tout semblait se passer bien. il avait été invité là par les propriétaires des lieux, il avait une place au chaud. il avait pas fait comme Thomas e grattant une place qu'on lui avait pas offert. Nan lui si tout allait bien, il avait qu'à poser son cul et à attendre le terminus du bus qui était au 7° ciel. non mais si y a quelqu'un qui a trouvé LA planque, c'est bien Joy. mais bon, le soucis, c'est qu'à Dreamland, rien ne va jamais bien comme prévu. Et le bus allait démarer quand soudain... un bruit de vinyle qui se crash se fit entendre. Tous les occupants du véhicule des rêves se tournèrent vers le vinyle avant d'entendre le bruit d'une explosion en provenance du moteur qui se mit à émettre une fumée couleur pas très woodstock mais plus genre relan e guerre du vietnam. de quoi bien assombrir la bonne ambiance dans le bus de hippies mode Harry Potter remixé. Paulo sortit du bus et commença à regarder le moteur en jurant un peu pendant que Janis jeta un eil au vinyle et se mit à gueuler.

- Nan mais qui a bousillé Segent Pepper ? Vous savez bien que le bus il est sensible ?! il aime pas qu'on bousille les classiques !

La jeune femme commença alors à rechercher qui avait bien pu abimer le 33 tour ! Une enquête digne d'Agatha Christie s'annonçait. Puis, Paulo entra dans le bus, couvert de salissures de moteur et annonça le diagnostique.

- C'était à prévoir! la pompe à amour à lâché. elle a vraiment pas aimé entendre Lenon se faire scalper la parole en plein refrain.
- et où trouver une pompe à amour de rechange ? Roger pas de jeux de mot vaseux!

Lança Janis, tout de suite moins cool et plus stressée en balançant un regard noir à l'une des créatures habitant le bus londonien remixé. Paulo sembla réfléchir un peu avant d'annoncer qu'il connaissiat bien une personne chez qui trouver ça.

- Bah, je vois bien une personne chez qui trouver ça mais bon, c'est un peu un sale type. C'est le directeur du marché noir de celestia. Mais bon il n'y a vraiment que chez lui qu'on peut trouver ça. Tu sais PDD.
- Ah non alors pas lui ! c'est un salaud d'esclavagiste et de capitaliste !
- Ouais mais là on a pas le choix. Le bus va rester en rad tant qu'on aura pas changé la pompe.

ça semblait poser un problème de conscience aux deux proprio du bus... enfin, proprio... le concepte de propriété c'est tellement capitaliste qu'ils ne le tolèrent pas trop mais bref. Il fallait faire quelque chose. en tous cas ça semblait sensible la mécanique de ce bus.

*****

Et pour finir, le meilleur pour la fin... Carvey ! Attendez ! j'ai dû me planter quelque part ! *le GM relis ses notes* ah merde! c'est bien carvey pour finir mais bon, c'ets pas trop lui le meilleur. faites comme si javais rien dis quoi. On avait donc un Carvey qui, comme toujours faisait du bluff à outrance comme un gros enfoiré outrancier. Et comme souvent, ça marchait. Quand le groupe de voyageurs le virent sortir son épée, cela augmentant la tension palpable entre eux et la créature marchande. Puis, ils finirent par faire demi-tour. ils préféraient ne même pas prendre le risque. Par ce qu'en plus voilà, un rapide calcule leur fit penser que si en effet, carvey était la cause de tout cela, il était réellement très très fort par ce qu'il n'avait pas la moindre trace de blessure ni rien. Enfin bon, son plan de bluff marcha comme sur des roulettes.

- Tu es vraiment un sacré menteur marchand ! Ta réputation ne ment pas en fait.

Carvey s'il se retournait pouvait remarquer que la voix de la personne qui venait de l'interpeler n'était autre que celle de Sâ, le compagnon de Mermoud à qui il avait proposé de le rejoindre ici pour monter. Manque de chance, Salomon était seul, pas accompagné de Mermoud et état très très méfiant vis à vis de Carvey. En fait, ça se voyait clairement dans son regard qu'il avait lair assez irrité par ce qu'il venait de voire. il s'approcha de Carvey et le regarda un peu mauvais.

- c'est donc tout ce que tu as à proposer ?! Une pauvre barge ! J'avais dis à Mermoud de ne pas te faire confiance marchand lapin ! Il n'y a même pas assez de place pour nous trois et ton lapin sur ta barge. Je savais bien que tu nous mentais ! Qu'est ce que tu as à dire pour ta défense hein marchand ?!

Il se faisait menaçant le voyageur tout enfoulardé. Il regardait Carvey droit dans les yeux, la colère se faisait sentir dans son regard. S'il y a une chose qu'il n'aime pas, c'est les personne qui ne tiennent pas leur parole. Et c'est alors que Mermoud arrivé, il suivait une créature vaporeuse qu'il avait invoqué et qui lui avait indiqué où chercher. Il arriva en saluant Salomon et Carvey. Il sentit immédiatement la tension dans la situation et découvrit tous les cadavres.

- Merci Mehir... tu peux rentrer. Hey ! qu'est ce qui se passe ici ?! c'est quoi ce carnage ? pourquoi vous vous prenez le bec là ?!
- Demande au marchand pour le carnage... Sache juste que je viens de le pincer à mentir de façon éhonté à un groupe de voyageur. Et puis regarde! c'est ça le fameux moyen de rejoindre le 7° ciel qu'il nous avait promis ce menteur ! Il n'y a même pas de place pour nous ! Un véhicule comme ça, on aurait pu en trouver un autre ! je t'avais dis de ne pas lui faire confiance !
- Carvey... Est ce qu'il dit est vrais ?

L'adolescent se mit lui aussi à faire un regard très dure à Carvey qui devait avoir à se justifier de la situation je pense et sans trop tarder. Et puis il avait intérêt à être convainquant. Par ce que Salomon devait se retenir de lui en coller une et apparemment, s'il n'était pas persuasif, Mermoud ne s'y opposerait pas. voire pourrait il même l'aider à rosser le marchand.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dream-land.forumactif.org
Joël Hamel
Combattant Du Feu Libre
Combattant Du Feu Libre
avatar

Team : Meteors
Pouvoir : contrôleur du feu
Points de Puissance : 34 400 points
Points de Réputation : 42 500 points
Points du Membre : 531 points
Double Compte : Maahes
Messages : 381

MessageSujet: Re: Vers le 7° ciel et au delà    Mer 27 Juil - 10:58

« It's time to shine in the middle of the stars, through the skys »
The Seventh Sky

Bordel de… Mais comment j’ai pu me perdre en suivant le troupeau ? Tout le monde suivait une direction générale et j’ai réussi à me retrouver paumé dans des ruelles un peu plus serrées. Comme quoi, quand on ne fait pas attention à là où l’on regarde, on peut très vite dévier du chemin… Au final je suis seul dans une ville qui m’est parfaitement inconnue, avec pour objectif de trouver quelque chose ou quelqu’un qui ressemble à un moyen de locomotion, génial. Juste génial. Soupirant un bon coup, je me massais la nuque en me disant que si je précipitais les choses je risque de passer à côtés de belles opportunités. Et j’ai besoin de ce genre d’opportunité moi. Reprenant une marche quelque peu hasardeuse quant à sa direction, je commençais à entendre plusieurs voix se mélanger dans un angle qui ouvrait la voie vers une nouvelle route. Jusque là rien d’incroyable, après tout j’ai dû atterrir dans l’un des quartiers résidentiels de la ville donc écouter des gens discuter c’était normal. Le truc c’est que l’une des voix m’était plutôt familière, je jurerais l’avoir déjà entendue…

Ce n’est qu’en m’approchant un peu plus du bout de chemin que je pouvais mettre un nom et un masque sur cette fameuse voix : c’était celle de Tomoe, le type qui a foutu le boxon chez Désirée lorsque je m’étais fait tatoué et qui m’avait mis l’une des plus grosses droites que j’ai pris dans Dreamland. Bon c’est vrai que sur le coup je l’avais bien cherché mais faut avouer que pas mal de choses me casser les couilles ce soir-là. Sans réellement réfléchir je restais immobile, tendant l’oreille afin de savoir ce qu’ils se disaient entre eux. Ce que j’apprenais était plutôt intéressant, pour ce que j’en comprenais. Mais la réflexion n’était pas vraiment permise vu que je sursauté sur place en sentant une main ferme se poser contre mon épaule, un type avec une banane en guise de coiffure me faisant face avec un sourire sur le coin du visage.

▬ Alors comme ça on aime espionner les gens ?

Haussant les sourcils, je me demandais pendant une seconde de quoi il parlait avant de me rendre compte que… Ouais, en fait j’étais complètement en train d’espionner le groupe qui, d’après leur allure, ressemblerait presque à un groupe de délinquants. J’étais partis pour lui expliquer que j’étais là par hasard sauf que le type n’hésita pas un seul instant à prendre de l’élan en penchant sa tête en arrière afin d’essayer de l’envoyer sur moi. Par réflexe je repousser le bras du bancho d’un revers de la main et m’écarter rapidement sur le côté pour esquiver, pour au final voir la tête du type défoncer la paroi percutée, laissant un trou ayant la même forme que sa banane. Punaise, moi qui me vante d’avoir le plus souvent la tête dure, je dois rendre à Caesar ce qui lui appartient. Alors qu’il donnait l’impression de se recoiffer comme si de rien n’était, il prenait la position en me pointant du doigt comme si j’étais un coupable dans un tribunal.

Cornered :
 

▬ Hey y s’passe quoi Jo’ ?
▬ Ce type avait l’air louche dans ce coin, du coup j’ai voulu lui poser quelques questions mais on dirait que mon attaque surprise n’était pas au niveau !
▬ Peut-être que la prochaine tu devrais frapper et poser les questions ensuite ?
▬ Oraaaaa ?! Comment n’ai-je pas pu y penser ?!
▬ Et voilà qu’y recommence… Bon qui t’es toi ? On t’a pas appris que c’était malpoli d’écouter aux portes ?

Légèrement encerclé par le groupe de Tomoe, je me grattais un coin de la barbe en prenant une seconde pour réfléchir. Vu leur carrure et le fait qu’ils trainent avec le n°1 des M, je peux en déduire que ça doit pas être de simples rigolos… Conclusion, si pour X raison je me les mets à dos, ça risque de très mal finir pour ma face. Surtout que c’est vraiment pas le moment de se créer des ennuis inutiles susceptibles de me retarder. Autant la jouer cool et essayer d’éveiller leur intérêt, après tout j’ai pour avantage d’avoir pu écouter leur petite conversation. Levant brièvement les mains sur les côtés en signe de paix – ou de reddition, c’est à vous de voir – je m’adressais à Tomoe :

▬ Woah doucement, je cherche pas vraiment les ennuis. Je passais par hasard par ici et je vous ai vu venir vers moi. Si j’ai bien entendu vous comptez vous en prendre au royaume canin c’est ça ?
▬ De quoi tu t’mêles le balafré ?
▬ Je recherche juste les bonnes opportunités, et j’avoue que l’idée de vous aider dans votre aventure me botte plutôt bien.
▬ Ouhlà, tu nous prendrais pas pour des jambons à sortir de nulle part et à nous raconter que tu veux aider ?
▬ Ouais ! Dis-nous déjà qui t'es avant qu’on s’énerve !
▬ Ah ça y est ça me revient !! Je sais qui c’est.

Tomoe venait de créer un blanc alors qu’il était restait silencieux jusqu’à maintenant, les autres membres du groupe pointant leurs yeux vers le tatoué qui croisait les bras. Il semblerait qu’il se souvienne de moi, pour le peu de souvenirs que j’ai pu lui laisser.

▬ Tu serais pas le type que cette pute de Désirée a tatoué avec de la peinture ou j’sais pas quoi ? Ju… Jo… Johell ? Raf j’sais plus, mais bref j’reconnais ton tatouage. Tu m’expliques pourquoi j’devrais me forcer à t’écouter ?
▬ Laisses-moi lui régler son compte Tomoe ! Je sens qu’après l’avoir occis je pourrais prendre une superbe pose !
▬ Bordel Jo’… On t’as déjà dit d’arrêter d’imiter ces types de Jojo’s bizarre adventure ! T’es même pas japonais putain !
▬ Urusaï ! J’ai du sang japonais en moi et il bouille chaque fois que je me réveille dans ce monde ! M’exprimer en défonçant la gueule des autres c’est ma raison d’être !
▬ Vous allez la fermer oui ?! J’essaye d’être sérieux deux secondes putain !

Comme quoi quand on a que des fortes têtes dans un groupe faut s’attendre à ce genre de choses, étant moi-même du genre à pas mal l’ouvrir je sais ce que c’est puisque je me retrouve souvent dans ces situations. En tout cas je ne sais pas si le masqué sera intéressé mais si au moins je pouvais faire en sorte de me sortir de tout ça en un seul morceau ce sera déjà bien. Bien que j’y trouve mon intérêt à voir le royaume canin affaibli, l’idée de les aider n’était qu’un bonus tentant.

▬ Tu cherchais un certain Timothy c’est ça ? Et apparemment tu n’as pas réussis à le trouver. Je me dis donc qu’une paire de bras pour vous aider ce serait pas trop de refus. Je sais pas trop pourquoi vous visez ce royaume en particulier, mais moi j’y trouve mon intérêt si j’ai l’occasion de tomber sur ce fameux chien de Feu qui vit là-bas.
▬ Tomoe, écouter ce naze me donne vraiment mal à la tête, on peut vite le buter ?
▬ J’avoue que ça commence à faire mal aux jambes à attendre sans bouger, dis-nous quoi faire et ce s’ra bon.
▬ Un naze comme ça ça devrait même pas tenir une seconde face à moi !

Oho, on dirait que la bande à Tomoe commençait sérieusement à se chauffer, sur le coup on peut dire que je joue ma vie à discuter avec une telle troupe mais j’ai pas le choix, un scénariste pas très net à voulu me mettre dans cette situation alors je dois utiliser tous les moyens à mon bord pour tourner les armes de mon côté. Au pire je pourrais tenter de m’échapper en les gênant avec mes flammes mais pas sûr que cela fasse l’affaire.

▬ C’est une proposition que je te fais Tomoe, sans rien demander en retour. Deal ?



 
Fiche par Sánsa ; sur Never-Utopia


Spoiler:
 

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Carvey
Le marchand lapin
Le marchand lapin
avatar

Pouvoir : Marchand d'artefacts
Points de Puissance : 25 750 points
Points de Réputation : 40 000 points
Points du Membre : 372 points
Messages : 200

MessageSujet: Re: Vers le 7° ciel et au delà    Mer 27 Juil - 13:30

Et voilà ! C'est qui qu'est encore dans le caca ?! C'est bibi ! Même dès qu'il ya du bon dans une situation qui m'arrive, du genre, cette bande de tarés qui arrive à croire mon bluff mais juste trop rodé, arrive à devenir une situation à la con. En l'occurence, les personnes avec qui je m'étais démerdés à faire un marché la veille qui pense que j'essaie de les entuber alors que c'est typiquement le genre de personnes qu'il ne faut pas emmerder je pense. Aaaaaaaaah ! J'adore ma vie vraiment ! Mais retraçons plus linéairement ce qui vient de se passez voulez-vous ?

Alors j'essaie de faire croire à ces voyageurs débarquant sur la place que le massacre qui a eu lieu ici est mon œuvre alors que c’est bel et bien l’œuvre d'un pure bourrin que je ne suis pas le moins du monde. Et heureusement pour moi, ils y crurent et préférèrent, suite à une décision collective de ne pas tenter le diable à essayer de voire si c'était du bluff ou non. Je me retourne vers bob et le carresse en rangeant mon arme et en lui adressant un sourire.

- pfiou ! heureusement que je suis bon menteur et qu'ils étaient crédules ! Hein mon bob !

Je n'ai pas le temps de dire quoi que ce soit de plus que la voix du sceptique de service que semblait être Salomon débarqua. Seul, sans Mermoud, il se mit à m'accuser de tous les maux de Dreamland. Hey, calmos les accusations pas ce que d'abord j'y peux rien ce qui se passe. Certes je mens mais c’est pour servir nos intérêts communs alors tu ferais mieux de m'en remercier. Et pour ce qui est du transport vers le 7° ciel que je lui avais promis... euh... disons que s'il ne peut pas être fourni, c'est que je me suis moi même fait entubé par mon fournisseur. mais j'avoue que c'est de ma faute. En tant que marchand, je devrais savoir qu'on ne promet pas une marchandise qu'on n'est pas certain d'avoir. Et rien ne me prouvait la veille que le garde royal tiendrait son engagement. D'ailleurs, c'est l'arrivée de Salomon qui me rappela l'engagement que j'avais moi-même pris vis à vis des "Vent des sables" que j'avais comme qui dirait légèrement oublié à partir du moment où le garde royal s'était envolé, trop occupé à réfléchir à comment j'avais fais pour pas voire venir l’embrouille qui m'était tombée sur le coin du nez et surtout comment protéger cette barge volante.

L'homme au foulard couvrant la moitié de son visage était assez agressif et ça se sentait qu'il se retenait de pas m'en foutre une alors qu'il s'approchait, de plus en plus menaçant. Il souligna au passage un truc très correcte. Il n'y a pas de place sur cette barge pour Bob, Mermoud, Salomon et moi-même. Il y aurait à la rigueure de la place pour tout le monde sauf Bob qui est trop grand et lourd. d'autant qu'il porte mon stocke. Se posait alors la question de qui ne monterait pas ?! Je comptais pas monter là-haut sans Bob. Vu la confiance qu'il semble m'accorder, ça m'étonnerait que Salomon me laisse monter avec Mermoud seul et Mermoud veut absolument monter vu ce qu'il m'a dit la veille. En gros... c'était eux ou c'était moi qui utilisait cette barge.

Le jeune voyageur parmi les leaders de la Ligue B arriva, il avait invoqué un djinn pour nous retrouver. Salomon ne perdit pas un instant et fit part de ses accusations à Mermoud qui me posa alors la question de la véracité des propos de son coéquipier d'un air lui aussi menaçant. Comme quoi, il avait déjà sa réponse toute faite en tête. Mais bon, je me démonte pas et je vais leur expliquer la situation.

- Attendez attendez ! vous concluez trop vite les gars. Je vais vous expliquer. Je vous ai dis hier qu'un garde royal m'avait dit qu'il me ferait monter au 7° ciel. Et bien il me l'a fait à l'envers. La seule chose qu'il a fait pour moi, c’est me garder cette barge au chaud en tuant toutes les personnes qui l'approchaient jusqu'à ce que j'arrive. Et comme je voulais éviter qu'on nous la vole, j'ai préféré jouer le bluff pour faire fuir les gens. Je mens pas, j'essaie juste de protéger nos intérêt de la façon la moins violente possible.

Mais bon, ils risquent de pas accepter la chose qui passe. Comme je suis en tors, je vais devoir assumer ma connerie. Je peux pas me permettre de m'opposer à deux types comme ça. Non, je préfère même m'en faire des alliés.

- Mais notre accord tient toujours. Il est évident qu'on pourra pas tous monter sur cette barge. Du coup... Moi et Bob on vous la laisse. On va se trouver un autre moyen de monter au 7° ciel. il y a plein d'autres moyen de transports. Je suis désolé. je pensais pas que ce garde royal me la jouerait comme ça. je vous donne cette barge ! Et en échange, j'aimerais que ton engagement tienne toujours Mermoud... Salomon.

Je m'approche de Salomon et lui tends la main d'un air calme, un peu tendu en réalité. geste conciliateur. je me tourne vers lui car il est le plus compliqué à convaincre car il a le plus d'a priori. S'ils acceptent, ça fait que je repas juste à zéro. S'ils refusent, ça fera d'eux mes ennemis. je pourrais tenter de m'enfuir avec la barge mais ce serait pas facile du tout. Et vu la détermination de ce gamin, je préfère éviter de m'en faire un ennemi. c'est con à dire mais me faire ennemi avec Béhémus ça me fait moins flipper par ce que je sais que Béhémus, j'ai peu de chances de le rencontrer et il va pas se faire chier à me poursuivre en personne. Alors qu'un voyageur en serait capable. Alors un voyageur qui a de très bonnes raisons de m'en vouloir...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Joy Killamanjiro
Indiana Joy
Indiana Joy
avatar

Pouvoir : contrôleur des chiffres
Points de Puissance : 40 650 points
Points de Réputation : 56 500 points
Points du Membre : 741 points
Double Compte : Diavolo Mayor
Messages : 691

MessageSujet: Re: Vers le 7° ciel et au delà    Dim 31 Juil - 15:25

Non, Sergent Pepper venait de décéder en direct live ! Ca-ca-ca-ca...catastrophe comme dirait les dégueulasses du Royaume Déféqueux. Joy se jeta sur le tableau de bord pour rassurer le Magic Bus Mystère et se mit à le câliner pour le consoler. Il le sentait frémir et renifler de tristesse, il avait sans doute un truc bouché, et intérieurement le matheux espérait que c'était pas le pot d'échappement à la fleur qui fait rire. John Lenon n'était plus - et ce pour la deuxième fois. Un drame national à l'échelle du véhicule, même que les créatures appelées gentiment Ducons venaient voir ce qui se passait. Ce qui se passait, ce qu'on allait pas partir pour le 7ème ciel, même s'il y avait assez d'herbe dans le bus pour y envoyer tout Dreamland.

Visiblement, le bus avait une pompe à amour. De quoi renouveler un stock de blagues et revoir le fonctionnement d'un moteur à impérial, mais Joy crut les deux créatures sur paroles. Une pompe à amour, c'était essentiel pour que le Bus Magique tourne à plein régime, et que sa fumée envoie des messages de paix comme des nuages d'indiens à toute la surface des rêves...Mais Paulo avait une solution. Au début le voyageur crut à une insulte, mais le chef du marché noir de Celestia s'appelait effectivement PDD. Il aurait pu choisir PPD, un acronyme plutôt connu en France, mais non, ça virait au bizarre directement. Joy prit note des adjectifs qui suivaient le gars, capitaliste et esclavagiste, et il s'attendait dès lors à voir sortis les djembés et les slogans pour un monde altermondialiste, contre la finance, les grandes entreprises, marcher sur un lego, contre les Balkany et contre les chanteurs de variétés. Il prit les devants et sortit du bus.



- Je vais aller voir ce dénommé PDD. Restez tranquilles et câlinez le bus avec votre amour, je reviens...quand je reviendrai...


Derrière cette tautologie se cachait une certaine méfiance quant à une mission bien remplie avec le marché noir d'une grande ville. Il avait déjà entendu deux trois histoires à propos des marchés noirs, surtout de la part de sa famille, et ça ne lui disait rien qui vaille. Mais allez, là c'était une occasion pour aller voir Deus, et ça méritait de se tirer les doigts du fion...qui est une expression qui fait écho à ce qui va suivre, vous l'aurez compris. Joy marchait tranquillement sur les avenues, le coeur ouvert à l'inconnu, mais l'inconnu n'était personne puisque la ville était en train de se vider comme un bar à court de bibine, et tous ceux encore présents cherchaient encore un véhicule, un truc pour voler, tout en esquivant l'énorme impériale qui vaporisait à la weed ceux qui passaient à la ronde. Les autres, les habitants, rentraient chez eux ou regardaient le spectacle avant de se lasser et de partir. Bref, ambiance totalement différente. Il demanda à un type où se trouvait le fameux PDD, et le gars étira un énorme sourire, avant de lui dire de suivre les hurlements à partir de l'Avenue du Temps à l'Orage. Arrivé sur place, Joy ouvrit son ouïe en fermant les yeux, mode méditation profonde ou Superman cherchant une petite vieille en train de se faire racketter, et il entendit des "ouuuuilles" venir d'un entrepôt avec marqué, en néon de nuages luminescent "Marché noir". Ouais, bon, ça fait toujours parler avec des gens, rigolez pas. Il entra et vit le marché désert, au loin une troupe penchée sur un truc. Joy approcha, et vit un petit dalmatien anthropomorphe penché vers l'avant, avec le reste d'un corps sortant du cul. Le voyageur n'avait pas vu ça depuis Hancock. Deux mecs en blouses blanches essayaient de faire sortir ce qui ressemblait au corps d'un canard.


- Okay, j'étais pas prêt pour voir ça, ce soir...Euh, dites, braves gens, que s'est-il passé ?
- C'est un voyageur qui a fait ça, un certain Chupah !
- Chupah ? Ze Chupah ? Il était encore là ? Cwoooooool !
- Vous le connaissez ?
- Oho, pas besoin de faire la menaçante, madame, je le connais comme ça, j'ai rien à voir avec ce...cette...euh comment dire ?
- OOOOOh, chef PDD, tenez bon ! TENEZ BOOOON !
- Y'a-t-il un médecin dans la salle ?
- Je suis médecin, mais je ne vois pas comment on va...
- Y'a-t-il un autre médecin dans la salle ?
- Mais je vous emmerde-euh, mon petit pote !


Tandis que les deux médecins s'embrouillaient, que les gens du marché noir, les bitches et les gardes du PDD pleuraient et s’inquiétaient pour le sort de leur chef, ce dernier, les yeux révulsés, rouges et sortis de leurs orbites gueulaient à leur manière.


- CHUUUUUUUUUUUUUUUUUPAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAH !
- Ahem...c'est vous PDD ?
- Ta gueule gamin, tu vois pas que je souffre ? Mon colon est en train d'exploser !
- Je peux peut-être aider ?
- Tu sais enlever un canard d'un cul de dalmatien ? Gardes, virez-moi ce con !
- OUI JE PEUX ! ET JE M'APPELLE...
- FERME-LA ET FAIS-LE...CHUPAH JE VAIS TE TUER !


Joy s'avança et sortit du cercle de curieux / sbires et analysa la situation. Difficile de rester sérieux face à cette scène, mais il tenta de prendre sur lui, et regarda attentivement. Le canard ne bougeait plus, sans doute était-il tombé dans les vapes, voire mort. Joy examina le corps, et aperçut des pulsations traverser faiblement le corps. Il se releva, en se mordant la lèvre pour ne pas rire de ce qu'il faudrait faire.


- Un volontaire pour lui faire du bouche à bouche quand il sortira !
- ...


Le groupe s'écarta naturellement. Faut dire, hein, bon, c'était compréhensible ! Joy s'approcha du trou écarta par la tête du canard...il faudrait faire repasser dans l'autre sens. Il se demanda comment le dalmatien a pu tenir le choc sans défaillir, mais après tout, c'était Dreamland, et c'était Chupah. Joy sortit les gants de boxe Phoenix qui appartenaient à Marcus Belgrave, rencontré à Fightland, utilisa des formules pour épaissir le matériau, et frappa le dalmatien pour l’assommer. Après s'être assuré du KO par cul dilaté et uppercut de cent kilos, il demanda d'aller chercher du savon, de l'huile, de la vaseline. Les bitches du PDD y allèrent et elles revinrent cinq minutes plus tard. Joy commanda un tonneau aux médecins qui le regardaient, interloqués, et ils revinrent à leur tour avec un tonneau d'alcool fort. Joy en versa le contenu sur le côté, et garda une bouteille. Il plongea les deux corps dans le tonneau, et déversa tous les produits lubrifiants. Après quoi, il se concentra et activa des formules, pour que les gouttes du mélange gluant remontent le corps visible du canard. Il demanda aux médecins de réveiller le PDD, et leur demanda tous les laxatifs possibles dans le coin, qu'il mélangea au reste.


- Quoi ? AAAAAH J'AI MAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAL !
- Tiens, bois !


Joy lui mit la bouteille d'alcool comme un biberon, l'autre, les yeux en train de déverser des torrents de larmes de souffrance le vida entièrement et commença à tituber. Joy se mit à lui parler comme à une femme enceinte et certains sbires sortirent une caméra pour immortaliser ce moment où un canard allait naître par le cul d'un dalmatien nain et bipède. Une pensée qui tint Joy un peu ailleurs, hors de cette scène improbable, et qui le fit presque ricaner.


- PDD, tu me regardes, tu ne fais que me regarder, et tu te concentres ! Le petit oiseau va sortir, mais va falloir que tu pousses !
- Que...QUOI ?
- Pas le choix, si on l'extrait, on va te cisailler le colon et le reste de ton corps ! Au-delà du fait que tu sois en train d'emmerder les règles élémentaires de la physique et du corps humain, on va essayer de te sauver mec !
- Putain putain putain putain...tu vas me sauver, toi ? Comment tu t'appelles ?
- Joyella d'Enfer.
- Joyella, je suis tes instructions ! Quand j'en aurais fini...
- Attends de t'en sortir avant de parler...maintenant, souffle fort, et tu pousses dès que tu te sens prêt.
- D'accord, les filles, tournez-vous, ça me gêne là. Les gars, filmez bien, que je fasse bouffer les caméras à cet enfoiré de Chupah quand je le retrouverai !
- Allez, on se concentre !
- Un deux trois...AAAAAAAAAARRRRRRRRRRRRRRRRGH !
- Encore !
- UN DEUX AAAAAAAAAAAAAAAAAAAAARGHHHHHHHHHHHHH
- On y est presque, je vois son bec !
- AAAAAAAAAAAAH BLUUUUUUR BLUUUUUR !


On vit dans Dreamland pour ces moments, j'vous le dis. Le dalmatien poussait à se défaire le cul, tellement qu'après un "pop" des plus étonnants, il expulsa le canard couvert de lubrifiants et de matières disons éjectables. Les meilleures heures des sites internets les plus dégueulasses étaient réunies dans cette scène. Le tonneau explosa et gicla sur tout le monde, le canard fut propulsé à cause du choc et se prit un étalage. Le marchand s'écarta aussitôt, à cause de l'odeur, et Joy envoya les médecins gérer le canard, encore plus noir que d'habitude. Le PDD était tombé dans les vapes et tremblait. Tremblait beaucoup. Joy avait déjà vu ça dans Urgences, et il cria des ordres comme un docteur vétéran.


- On est en train de le perdre ! Sortez des tasers, des cordes pour le tenir, et amenez de quoi reboucher son derche ! Bougez-vous le cul si vous voulez sauver le sien ! Equipe numéro 2, qu'en est-il du canard ?
- On lui fait un bouche à bouche entre deux vomissements, chef !
- Très bien ! On envoie au bloc, go go go !


Deux heures plus tard, Joy se penchait au-dessus des deux lits dressés à la hâte, contenant d'un côté Black Canard, reconnu cette fois comme tel, et le PDD. Nettoyés, bouchés, désinfectés, ils étaient encore dans le coltar, mais le PDD ouvrit les yeux en sentant Joy renifler l'odeur dégueulasse qui régnait dans le coin. Joy sortit de quoi vérifier son pouls, la dilatation qui revenait à un stade acceptable, bouchée avec ce qu'ils avaient pu trouver. Les médecins discutaient diagnostic et surveillaient le canard, toujours entre la vie et la mort, c'est-à-dire entre l'envol majestueux et la marmite pleine d'herbes de table.


- Voyageur...Joyella...tu m'as sauvé...
- On dirait bien.
- Je t'accorde une faveur, n'importe laquelle.
- J'ai besoin d'une pompe à amour, il parait que vous avez ça...c'est assez urgent, je dois partir pour voir Deus vous savez.
- Une pompe à amour ? Ça va te coûter bonbon, tu le sais ça ?
- Heu...
- Entre la commande, et la rareté, ça va tabler sur quelques centaines de milliers de...


Joy s'approcha, le prit par la gorge et le souleva du lit, avec un regard pas content du tout. Il prit la couche du PDD par en dessous pour éviter que des trucs tombent, comme ses organes, et commença à parler lentement.


- Ecoute, trou du cul, je t'ai sauvé la vie, tu vas guérir, et le canard à côté sera mangé plus tard, mais pas cette nuit. Normalement, tu aurais dû tout perdre et crever dans ta merde, mais j'étais là. Tu me dis encore une fois que je vais payer quoi que ce soit, et tu vas avoir le deuxième voyageur mathématique aux fesses, et dieu sait que tu n'aimerais pas que j'agrandisse de nouveau le trou de ta sécurité sociale...parole de Joyella d'Enfer ! Tu vas marcher de nouveau en canard (blague d'Axel, tous droits réservés), alors fais gaffe à ta réponse !



Le PDD hésitait. Non vraiment, je vous jure, le dalmatien hésitait encore !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Vers le 7° ciel et au delà    Dim 31 Juil - 18:49

Il y avait du grabuge en haut, et ça, les deux hommes dans la cale n'allaient pas tarder à en faire les frais. Un homme descendit et leur expliqua clairement que c'était un abordage et qu'il n'hésiterais pas à se les faire tous les deux pour les faire dégager dans les plus brefs délais. Le contrôleur de glace replaça ses cheveux et créa une épée de glace qu'il dressa en face de lui en guise d'affront à son ennemi.

Approche ... on attend que toi!

Le voyageur osseux fit sortir un os de son bras droit, il était extrêmement pointu à l'extrémité rendant son os aussi tranchant qu'une épée. Le combattant ennemi ne semblait plus rigoler, au contraire il prenait maintenant ça très au sérieux et à devenir menaçant dans son regard. Il mit ses mains et face de lui et fit pousser ses ongles. Thomas en fut presque choqué de voir un tel évènement se produire devant lui.

C'est ... un morpheur ongle ce bouffon?

Oui, Morgan Reinar. Assez connu à Dreamland pour être l'un des "méchants" de ce monde sans foi ni loi. Il n'est pas aussi fort que moi mais tout de même. N'oublie pas, Ice Boy que tu es le prochain!

Le jeune homme fonça vers les deux voyageurs, il tourna sur lui-même pour faire le plus de dégâts possible. Le contrôleur de lui bloqua sa main droite avec son épée de glace, le combattant osseux bloqua son autre main avec son os-épée. Ils donnèrent un coup de pied en même temps dans le ventre de Morgan pour l'envoyer valser dans les escaliers de la cale.

Aaaaah sales merdeux vous allez le payer!

Le contrôleur de glace concentra tout son pouvoir pour lancer ses pics de glace les plus puissants qu'il pouvait. Il demanda au contrôleur osseux de l'occuper un moment.

Tu crois pouvoir t'en sortir en me demandant de l'occuper?

Hein? Nan, je veux juste que si il dois tuer quelqu'un ce soit toi en premier puisque tu as dit qu'il n'était pas aussi fort que toi.

Fléar ne dit plus rien un moment et commença un combat des plus épic contre le voyageur morpheur ongle. Il fallait réfléchir à un moyen astucieux de le mettre hors-combat sans faire d'énormes dégâts au navire pour éviter qu'il ne chavire à cause d'eux. Le contrôleur de glace continua de concentrer son pouvoir et aperçut le combattant osseux rouler à côté de lui avec un ongle planté dans chaque épaule.

Pourquoi voulez-vous prendre possession de ce navire? Jean pourrais vous anéantir en moins de deux.

Morgan ne voulait rien entendre de plus, il projeta rapidement un ongle dans le visage du contrôleur de glace. Tout se passa très vite, Fléar lança une de ses rotules pour faire ricocher l'ongle et le faire tomber au pieds de son lanceur. S'ensuit le puissant coup ultime de Thomas qui releva les deux bras, le navire trembla et d'imposants pics sortirent du sol pour entourer l'ennemi, quelques autres sortirent au milieu pour le transpercer et l'envoyer sur le pont. La puissance du coup avait détruit le haut de la cale donnant accès au pont supérieur.

Fiou ... j'aurais jamais cru faire autant de dégâts. Les renforts vont pas tarder à arriver, ou bien Jean a réussi à pas bégayer.

Et sinon ça t’arrive de remercier les gens.

Nan, je m'en fous, je me serais pris l'ongle que j'aurais quand même déclenché ma technique.

J'aurais dû te laisser crever sale enflure!

T'inquiètes pas t'es le suivant sur ma liste!

Le contrôleur de glace observa le trou qu'il avait causé avec sa technique qu'il ne croyait pas si puissante. Fléar dégaina son épée, il avait du mal à rester debout à cause de ses divers os qu'il avait utilisé. Thomas leva les yeux et se sentit d'un coup tomber, il sentit plusieurs armes blanches le taillader. C'était Morgan qui avait balancé tous ses ongles avant d'être projeté en l'air, les effets se faisaient ressentir environ une minute après les taillades. Fléar regarda le contrôleur de glace tomber au sol sans s'en occuper plus que ça.

Tu vas finir par crever plus vite que moi ...

HJ:
 
Revenir en haut Aller en bas
Kael Dango
Cerberus
  Cerberus
avatar

Team : Alliance élémentaire
Pouvoir : Contrôleur du feu
Points de Puissance : 25 000 points
Points de Réputation : 30 000 points
Points du Membre : 288 points
Messages : 298

MessageSujet: Re: Vers le 7° ciel et au delà    Lun 8 Aoû - 19:05


Et qui s'est qui rattrape notre Lord international ? Encore une meuf avec qui on pourrait passer sa vie rien qu'à la mater ! Après la bimbo voici une lolita qui, malgré sa taille, en avait aussi dans les bonnets en plus d'être bien foutu. Pour en revenir à la percée du cerbère dans les vents du royaume celle-ci fut plutôt désastreux, d'ailleurs il en payait les pots cassés avec Brenda qui se rapprochait dangereusement du sol malgré qu'elle essayait de se reprendre dans les airs. En attendant Cora déblatérait autres informations et possibles ragots qui ne fut écouté qu'à moitié, sa destinée il en avait que faire seul la vengeance était son véritable moteur … enfin ça c'est ce qu'il croyait et il faut dire que Dreamland avait le chic pour surprendre la destinée elle-même, mais ça c'est un autre histoire.

Toujours silencieux regarda que d'un œil (lol) la voyageuse ailée prendre son envol, quand à Brenda elle avait abandonné sa forme d'oiseau de feu pour celle d'un énorme masque d'oni ayant habituellement le rôle de bouclier. Elle traversa le dite bâtiment avant que celui ne s’effondre qu'à moitié, Kael non loin pouvait déjà entendre les cris et autres menaces de mort 'Au secours mon clafoutis ! ' - 'Putain encore ces contrôleurs du feu, j'vais me les faire ! '

La routine, enfin bon Brenda sortit des gravas, assez amoché elle ne semblait pas vraiment de bon poil.

« Je te retiens avec t'es idées à la con ! »
« Hé ! Ça semblait être le moyen le plus rapide. »
« Le plus rapide pour nous tuer abruti ! On fait quoi maintenant ?! »
« L'autre vient de me dire qu'on devrait trouver un moyen de transport prévu pour aller au palais de Deus, j'pense effectivement que c'est le mieux. »
« Merde ça y est tu deviens intelligent, d'ailleurs elle te sauve toi et pas moi ?! »
« Quand on sera arrivé en haut tu lui demanderas des explications si tu veux *rire. »


Elle frappa Kael à l'épaule avant de prendre le pas de quoi régler rapidement cette affaire de transport, elle était bien chauffé à blanc sachant qu'elle repoussait tout les passants se présentant devant elle. Kael ria une nouvelle fois avant de la suivre et de lui rendre le coup, c'est qu'elle était solide la Brenda en plus d'être mignonne. Curieuse pensée, pas sur que Rebecca aurait apprécié.

A voir ce que ce fameux destin allait leur proposer.
HRP:
 

_________________

Look.Evolve.Revenge
code par Summer's Desire pour Epicode
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Antony Watson
L'opportuniste
L'opportuniste
avatar

Surnom : L'opportuniste
Pouvoir : Morpheur souris
Points de Réputation : 30 300 points
Messages : 272

MessageSujet: Re: Vers le 7° ciel et au delà    Lun 8 Aoû - 21:44

- Mais c'est pas vrai !! Si elle remet encore une fois sa PlayList de merde, JE VAIS COMMETTRE UN MASSACRE !!

Les voisins du dessus des Watson était un charmant couple de professeurs donnant des cours dans un lycée pour enfants généralement aisés. Leur fils, Nicolas, âgé de 7 ans était admirablement bien élevé. Toujours poli et calme, portant un grand intérêt à la lecture et l'astrologie, il représentait le fantasme de toutes les mères en matière de progéniture. Cette petite famille était irréprochable en tout point de vu, à un détail près... « Nadia », cette foutu baby-sitter de 14 ans, fan incontestée de toutes les merdes commerciales que l'ont peut entendre sur les ondes, qui gardait le gamin ce soir pendant que les parents prenaient un pot entre collègues pour fêter la fin du trimestre. Il était proche de minuit et Maitre Gims beuglait son dernier tube pour la troisième fois de la soirée.

- Sérieusement je vais tuer cette morveuse !! J'essaye de me coucher tôt une fois dans l'année, une seule fois, et il faut que je subisse la crise d’adolescence de cette #%$&* !!! J'espère que les autres maudits ne m'ont pas attendu pour monter jusqu'au palais de Deus sinon on aura zéro info sur Mawu.

Aux grands maux les grands moyens, le Nantais dégaina les boules quies et s'administra une généreuse dose de somnifère. Résultat, vingt minutes plus tard, et seulement une fois que Nadia se soit décidée à baisser le volume, Antony réussit à s'endormir.

Il se matérialisa face à une grosse mêlée générale, légèrement déboussolé par le brouhaha et la zizanie qui régnait dans Celestia, il s'éloigna rapidement pour se mettre a l'abri et comprendre ce qui se passe. De ce qu'on avait expliqué au garçon, lors de la troisième nuit tous le monde étaient sensé se disputer des véhicules permettant de se rendre jusque chez Deus, hors Antony avait sous les yeux une quarantaine de voyageurs et créatures qui se bastonnait pour s'approprier ce qu'il identifia comme étant une sacoche verte délavée. Se pouvait il qu'elle contienne de l'or, des joyaux ou encore quelque chose de plus précieux pour détourner autant de personnes de leur objectif principal ? Les yeux d'Antony se mirent à luire à la manière d'un rapace qui aurait repéré une proie. Grâce aux éclats de voix qui s'élevaient de la cohue, les dernière pièce du puzzle se mirent en place.

De la poussière de fée, c'était ce que contenait le sac. Si les écrits de J.M BARRIE disaient vrais, accompagnée de pensées heureuse, elle permettait de s'envoler et donc de ce rendre tout droit au palais. Tout n'était donc pas perdu, si Antony parvenait à faucher la sacoche, il pourrait interroger le maître des lieux sur le sorcier et sur les dératiseurs.

Le morpheur ne perdit pas une seconde et fonça vers la mêlée, il bondit en avant tout en se changeant en souris sauta de tête en tête pour survoler la marée humaine. Il se déplaça avec une agilité et une rapidité renversante, en quelques secondes il arriva a hauteur du sac, c'était tellement beau, il n'avait plus qu'a tendre la patte… Quand une énorme main lui fracassa la tronche et le renvoya d’où il était venu a la vitesse de l'éclaire. Il se mangea un mur de plein fouet avant de s’étaler sur le sol à une bonne dizaine de mètres du ring. Il se retransforma en humain en se massant le nez. Son visage était rouge a avec la mandale qu'il c'était pris et son corps tout endolori. Adossé contre le mur les jambes écartés, il poussa un juron.

- Whoa l'enfoiré !! Je vais le massacrer !! Ce sac est a moi !

Non mais mec calme ta joie. Tu débarques comme une fleur, il y a quarante types qui se bastonnent pour cette poussière de fée depuis un bon moment et elle devrait te revenir parce que tu l'as décidé. Tu t'es cru ou ? Au royaume d'Antony ? Si tu veux chopper ce sac tu n'as qu'a le mériter.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Game Master
D comme Dieu!
D comme Dieu!
avatar

Surnom : Dieu ou Maitre
Pouvoir : Modérer, kicker, administer et tout et tout quoi
Points de Puissance : 100 000 Points
Points de Réputation : 100 000 Points
Points du Membre : Over 9 000 !!!
Messages : 986

MessageSujet: Re: Vers le 7° ciel et au delà    Ven 12 Aoû - 15:56

La tension était toujours palpable entre les voyageurs et la créature. Elle venait de s'expliquer sur ses agissements mais bon, la pilule avait quand même du mal à passer. Le marchand tendit sa main vers salomon qui regarda sa main avant de se tourner vers Mermoud qui ne lui dit rien et ne ui montra pas la moindre expression. La décision semblait lui appartenir. Il était partagé. Qu'est ce qui prouvait que la créature ne leur ferait pas à l'envers et que ce véhicule pourrait les transporter jusqu'au 7° ciel ? Mais bon, c'était un paris un peu risqué. Et après tout, autant il ne faisait pas confiance à ce marchand de camelote, autant, il semblait sincère sur le coup. Ils ne pouvaient pas cracher sur un véhicule offert offert. il devait faire ça. pour mermoud et par ce que lui aussi voulait en savoir plus sur la mort mystérieuse de son ancien ami, le père de Mermoud. Il leva la main et vint serrer celle de Carvey.

- ça me va. Mermoud ?
- Je te présenterai Hûr-Hâr-Dûr comme convenu. Si tu parviens à nous rejoindre là-haut au plus tôt, à une autre occasion au pire des cas.

Les deux voyageurs ne lui dirent pas merci. Après tout, le don de cette barge n'était que chose normale compte tenu du fait qu'elle était l'objet d'une transaction. En plus, ils se foutaient un peu de savoir à quel point cela pouvait perturber les plans de Carvey. Ils étaient un peu égoïste sur le coup. mais c'est parfois ce qu'il faut pour avancer. ils montèrent sur la barge qui décolla alors lentement prenant en altitude comme d'autres véhicules à l'horizon. Carvey se retrouvait alors projeté à la case départ.

***

Notre contrôleur du feu quant à lui était retourné sur le plancher des vaches. du moins, si on peu appeller celestia le plancher des vaches. Après tout, c'est un peu une ville qui repose sur un haricot géant qui repose sur des nuages. Sa collègue s'en était sortie indemne de sa chute, comme lui. Mais elle au moins, elel y était arrivée par ses propres moyen. elle au moins elle a pas besoin d'un deus ex machina. Notez le jeu de mot par ce que le deus ex machina en question est un serviteur de Deus. héhéhé. Bref! Cessons de nous extasier devant ma verve phénoménale.

Lui aussi était au point de départ, ce qui agaçait pas mal la collègue du contrôleur du feu par ce qu’elle avait quand même un chouïa risqué sa vie et ne la devait qu'à sa capacité d'adaptation. Ils ne savaient pas forcément trop quoi faire pour atteindre le 7° ciel. Essayer d'atteindre un véhicule comme tous les autres ? une compétition farouche s'était engagée entre tous les invités de la celestiafest qui voulaient atteindre le 7° ciel pour rejoindre ce qui était en quelque sorte le réel coin VIP de cette nuit.

Soudain, alors qu'ils cherchaient un moyen de se déplacer jusqu'au 7° ciel, une ombre passa au dessus d'eux. brenda leva les yeux au ciel et vit alors que ce qui leur marquait la lumière du soleil n'était autre que le 6° ciel, le nid des phœnix, ces oiseaux de feu majestueux qui nichaient uniquement dans le 6° ciel qui était en quelque sorte un refuge du feu ai sein du royaume du vide. Brenda eut alors une idée. Elle tira l manche de Kael et lui désigna l'île flotante.

- Je suis incapable de voler jusqu'au 7° ciel mais il y a des créatures qui en sont capables ! Les phoenix ! Ils lichent là-haut ! dans le 6° ciel ! Et lui, je peux l'atteindre. Et tu sais quoi ?

Elle afficha un sourire.

- Seul un contrôleur du feu peu chevaucher un phoenix.

Elle semblait fort fière de sa trouvaille. A voire si l'idée plairait au chien de behemus.

***

L'autre voyageur du feu duquel je suis actuellement les aventures se trouvait pour sa part dans une situation beaucoup moins enviable. Il avait mis son nez dans les affaires de personnes qu'il ne fallait visiblement pas contrarier. Et manque de chance supplémentaire, Tomoe semblait pas être le plus nerveux de sa bande, au contraire même. Sachant que Tomoe a un caractère pour le moins impulsif, ça promet. Pour une fois Joël décida de ne pas la jouer physique mais plutôt de faire vraiment marcher sa caboche et d'y aller à la diplomatie. Il devrait prendre des cours avec Carvey. Quoique... vu comment il s'en sort vaut mieux pas. il proposa alors à tomoe de remplacer timothy Parker dans leurs projets. Tomoe sembla réfléchir un peu. c'est vrais que tant en terme de réputation que de puissance, Joël et timothy ne sont pas si éloignés. Juste un peu d'expérience les sépare. Mais ce que ne savait pas Joël, c'est que c'était plus l'affaire qu'il avait fait avec Timothy qui l'intéressait que sa puissance réelle. c'était le fait qu'ils avaient déjà un semblant de lien et en un sens aussi qu'il pouvait lui faire pression. Joêl pour sa part... c'était pas pareil à ce niveau là. la voix du tatoueur finit par traverser son masque.

- Désolé la flammèche mais je faire pas affaire avec les météors. D'ailleurs, ça me semble plutôt problématique que tu sache tout ça.
- voilà ! c'est ce que je dis, faut le buter !
- J'ai le feeling que les météors pourraient nous chier dans les botes alors ouais ça vaut mieux ouais.

Le Jo', non pas Joel mais celui qui se prend pour un perso de manga s'avança vers Joël en faisant craquer ses phalanges quand un bruit arriva de derrière cette belle bande. Les bruits de claquement et grincement d'une armure. tous se retournèrent et découvrirent alors que venaitn'apparaitre ania, la leader de la Ligue S.

- Bordel elle fout quoi là ?!
- Pas de soucis on se la fait !
- Tomoe ! ce n'est pas dans tes habitudes de former un groupe.
- Ania... c'est pas dans ton habitude de te méler de mes affaires.
- par ce que généralement à part humilier des voyageurs tu fais rien de vraiment mal. Mais je trouve que tu prends un peu tes aises en ce moment. Commanditer la mort d'un lord...
- j'ai rien fais, c'est le petit dragon qui a tué Désiré.
- Et après tu lui as gentiment offert un tatouage ? Pure coincidence ?! Me prends pas pour une abrutie Tomoe.
- Tu viens fais quoi là Ania ? Me provoquer en duel ?!

La ceinture de tomoe qui était pleine de flacon d'encre se mit à vibrer et les buchons de tous les flacons sautèrent et des billes d'encre se mirent à voler doucement autour de lui. il semblait prêt au combat. Ania quant à elle commença à luire d'une lumière blanche douce mais qui peu à peu forci pour devenir presque insoutenable. Un duel au sommet s'annonçait il ? Un combat entre les leader des deux ligues M et S ?!

- Qu'as tu prévu de faire au royaume Canin ?!
- Rien qui ne blessera quiconque si on me cherche pas des emmerdes.

Ania cella alors d'émettre sa lumière avant d'ajouter.

- Laisse moi ce voyageur et je te laisserai en paix.
- Bien.

Tomoe se tourne vers Joël et son encre prend forme d'un tentacule qui le pousse vers Ania avant qu'il face volte face, que toute son encre rentre dans ses flacons et qu'il s'en aille en faisant signe à Ania.

- C'est toujours un plaisir de te voire Ania. La prochaine fois tu me laissera peut être te tatouer ?!
- Cours toujours !

Alors que tomoe et ses potes s'en allaient, on entendait qu'ils lui demandaient pourquoi il 'était laissé faire et avait accepté les conditions de Ania. il leur répondit que combattre ania était toujours risqué, même en surnombre et en pour lui. La bande du tatoueur sortit alors peu à peu du champ de vision de la contrôleuse d ela lumière qui souffla un coup, comme soulagée de ne pas avoir à se battre contre Tomoe. Elle se retourna vers Joel et lui colla un énorme coup de poing dans le visage. Pas si fort que ça. Sa force physique n'est pas si considérable que ça, mais c’est surtout qu'elle est sévèrement gantée. Elle lui saisit alors les cheveux et lui cola son genou dans le nez et le poussa à terre avant de le regarder de haut.

- Je ne te sauve pas la vie par ce que je t'apprécie Joël Hamel ! Juste par ce que personne ne mérite de mourir d'avoir été au mauvais endroit au mauvais moment. Mais un voyageur ayant participé au ravage du royaume de cristal et à la calcination d'une partie de célestia Hier mériterait de mourir. Comme je suis magnanime, je vais faire avec toi comme je fais avec beaucoup de gens... Je te conseille de ne plus jamais faire parler de toi en mal. Sinon, la prochaine fois que je te verrai, si j'estime que ton existence nuit à la sureté de Dreamland, j'y mettrai fin.

Elle fit demi-tour et commença à s'en aller à son tour avant d'ajouter.

- Je te conseille de quitter les météors car sinon, je risque fortement d'avoir à te tuer la prochaine fois que je te verrai.

Elle laissa Joêl seul et toujours sans véhicule pour rejoindre le 7° ciel. au moins elle l'avait sauvé de Tomoe. Mais bon, il n'était pas plus avancé et avait même récolté deux coups dans le nez quoi. Quel jour de merde !

***

Pendant ce temps, notre ratus retardataire ne trouvait rien de mieux que se battre comme un chiffonnier avec une bande de collègues chiffonniers pour une bourse de oussière de fée. (ça fait deux fois "chiffonnier" mais je m'en fous!) Il se mit d'ailleurs à affirmer haut et fort que c'était à lui. C'est alors qu'un mec se pointa de nul part et dit alors :

- Mais non c'est à moi ! et cet acte de propriété le prouve !

Un gamin fringué tout en vert, copie parfaite de Peter Pan se pointa et montra un cetificat de propriété de cette bourse de poussière de fée signée au nom de "Piter Pen" et avec le sceau royal de justicity. Le document devait être authentique. Bon bah merde alors. Si on lisait le document, il était dit que toute personne volant ce bien sera déclaré comme criminel aux yeux de Justicity si le vol est reporté dans les 2 nuits aux autorités compétentes. Et bon, le truc c'est que personne a envie de se faire emmerder par les relou de justicity alors la plupart des gens s'éloignèrent. Piter vint reprendre son dû. Ouais ouais ! c'est aussi simple que ça !

***

Han quelle violence ! (devinez à qui ce poste s'adresse ! héhé)

***

Thomas fit équipe malgré tout avec le contrôleur des os pour lutter contre l'un ds pirates des cieux qui tentait de prendre le contrôle du navire de Jean. le contrôleur des os laissa Thomas tailladé par les ongles de leur adversaire vaincu. Il comptait monter seul pour prêter main forte à son maitre et ami Jean Dunule, seul propriétaire véritable de ce navire. S'il avait été malin, il aurait fait comme piter pan pour protéger son bien.

Thomas resta un petit moment seul dans cette cale à faire je ne sais quoi quand Fléar revint et l'aida à se relever. il avait changé d'avis ? le contrôleur des ossements lui expliqua la situation.

- ça ne me fait pas plaisir mais je vais avoir besoin de toi ! C'est le pire scénario possible. L'un des leurs a la capacité de rendre les gens muets. Maitre Jean st impuissant sans sa voix. Tous les autres se sont fait vaincre ou soumettre. il ne reste que moi... et toi ! je connais bien e navire, ce n'st pas leur cas. Allons nosu reposer et réfléchir à ne stratégie pour reprendre le navire dans une des planques du navire. Si tu m'aide à reprendre ce navire... J'accepterai que tu vienne avec nous au 7° ciel.

L'arrangement du contrôleur des os semblait légitime et il ne semblait pas y avoir d'arnaque. Ils étaient vraiment dans la merde. Les voilà à deux contre 8 vouageurs de niveau équivalent ou supérieur à celui du voyageur qu'ils viennent de vaincre, soit plus fort qu'eux de base. Ils ont des otages. et ils sont blessés tous les deux. bref, la situation n'était pas du tout à leur avantage. S'ils arrivaient jusqu'à la planque, Flear et Thomas pourront se reposer et se soigner un peu. Et peut être réfléchir à un plan pour reprendre le navire et libérer jean et tous les autres et se débarrasser des pirates. Enfin... si thomas acceptait d'aider fléar.


***

Nan je déconne Joy toi aussi t'as droit à un poste. Par ce que oui, la violence de ton poste ! ça se retournera contre toi je te l'assure ! et je tiens à te le prouver ! PDD hésita. le fric avait il plus de valeur que sa vie ? bonne question. il finit cependant par refourguer sa pompe à amour à Joy qui ramena le tout, triomphalement au bus magique. bus qui n'avait été attaqué par personne entre temps. ça tient du miracle tiens ! paulo ne perdit pas une seconde et remplaça immédiatement la pompe. En quelques minutes c'était fait. le moteur du bus se mit à tourner. ils étaient prêt à décoller quand finalement... nan ! Le bus refusa de décoller. Il acceptait de rouler mais pas de voler apparemment.

- Il n'y a qu'une chose qui empêche le bus de voler.
- Quelqu'un est trop lourd.

Tous les regards se tournent vers Joy. Pourquoi lui ? il doit peser 30 kilos tout mouillé! (laul) t'inquiètes pas. paulo s'en va t'expliquer.

- je ne sais pas ce que tu as fait pour récupérer la pompe Joy mais je t'en remercie... Mais... je crois que ça a alourdi ton âme ! Le bus marche aux énergies positives. Et tous ses passagers doivent être zen, détendus et plein de bonnes intentions. Il ne peut décoller que si la conscience de ses passagers est légère. Et je sens que tes shakra sont obscurcis par des émotions négatives mec.
- Donc deux choix s'offrent à toi Joy. Soit tu quitte ce bus car il ne pourra décoller sans toi... Soit tu trouve un moyen de trouver la paix en toi même et vite.


Bordel mais c’est pour ça que j'aime pas le bio ! promo c'est super chère mais en plus c'est super chiant ! Putain de beatnik à la con ! ça m'amuserait que tu leur déboite la bouche mon chère Joy. Enfin, je dis ça, je dis rien.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dream-land.forumactif.org
Kael Dango
Cerberus
  Cerberus
avatar

Team : Alliance élémentaire
Pouvoir : Contrôleur du feu
Points de Puissance : 25 000 points
Points de Réputation : 30 000 points
Points du Membre : 288 points
Messages : 298

MessageSujet: Re: Vers le 7° ciel et au delà    Sam 13 Aoû - 9:49


Ça pour une surprise ! Ça valait le coup de vouloir monter au 7° ciel, de plus cela donné une idée au cerbère qui voyait une belle opportunité d'en découvrir plus sur les dires de Cora. L'île en question était gigantesque et bon nombres de concurrents mirent peu de temps à apercevoir la terre volante en plus de voir un bon moyen d’accéder au palais de Deus. Ça ne les aideraient pas à y arriver directement mais toute ascension est bonne à prendre, même s'il était connu que les phénix n'étaient pas forcément tous des créatures toutes aussi accueillante.

Kael ne pouvait rater une aussi belle opportunité entre rencontrer des phénix, le roi des phénix et selon les dires de Brenda de trouver un transport sur et direct vers le palais de Deus. Le petit rictus du cerbère fit comprendre à son acolyte qu'il était d'accord avec ce plan, elle prit la peine de se transformer de nouveau en oiseau de feu avant que Kael ne monte sur elle et la prenne pas derr... Non pas maintenant … enfin c'est pas le moment … c'est pas ce que vous croyez … bref.
Elle s'empressa de rejoindre l'île, le voyage fut finalement assez court et aucun concurrents ne les avaient empêcher de l'atteindre bien qu'il y en auraient d'assez fou pour faire comme eux. Un natif du royaume du feu aurait plus de chances de visiter la dite terre sans avoir d'ennuis, les autres risqueraient fortement de se faire virer par les piafs de flammes et d'ailleurs ça serait tant mieux.

Brenda virevolta entre les pics rocheux manquant de tant à autre à se faire déchiqueter par l'un d'eux, finalement après ce périple elle se posa au milieu de l'île. Devant eux un ravins assez profond, tout deux se penchèrent avant de voir surgir une masse énorme, ce n'était autre que Archeros – le phénix royal de Behemus. Dreamland avait vu quelques uns de ces phénix royaux mais ce dernier était quelque peu spécial, on pouvait voir que le plumage de la créature mythique était composé de deux rouges bien différent, preuve qu'il était l'union de deux grands pouvoirs. Mais ça Kael n'était pas au courant et d'un côté il s'en foutait.
Brenda repris sa forme initial avant de se présenter au roi qui restait stoïque, plume au vent jugeant de ces deux inconnus.

« Je suis Brenda – capitaine à la solde de Behemus et voici Kael Dango – Lord de Firania, nous sommes venus grand Roi pour quérir de l'aide. Nous voulons rejoindre le 7°ciel pour retrouver notre seigneur. »
« Je suis au courant de ce qui se passe et je sais que toi voyageur tu dois faire ton rapport auprès de Behemus, ce dernier est quelque peu hors de lui, je te conseille de peser t'es mots avant que tu prennes conscience que t'es dires peuvent te coûter la vie. »
« J'en prend note. Je comptais pas vraiment attiser sa colère juste faire mon boulot. D'ailleurs j'aurais quelques questions à vous posez. »
« Hmmm, je t'écoute voyageur. »
« Deus prédit que j'ai un rôle à jouer à Dreamland, un rôle je cite 'à mon échelle', je voudrais donc savoir si je ne suis que de la poudre à canon pour Behemus ou si je peux devenir quelqu'un d'assez grand pour servir les intérêt de notre seigneur en plus des miens ? »
« Je présume que quand tu parles de t'es intérêts tu dois parler de ton jumeau, il aurait pu devenir un puissant soldat dommage pour lui. Suis-moi. »


Bizarrement Archeros fit signe aux deux contrôleurs de l’accompagner, Brenda reprit Kael sur son dos avant que tout ce beau monde ne s'envole dans les tréfonds de l'île côté ouest. Kael pensif tout autant que Brenda ce demandait à quoi ils devaient s'attendre, leur curiosité allait être vite rassasié. Archeros se posa avec non loin Brenda et Kael derrière lui arrivant à ses côtés, devant eux un phénix vraisemblablement très vieux, plus surprenant c'était un phénix royal on pouvait le reconnaître à son plumage majestueux, ses couleurs vives et sa taille. Il était plutôt étonnant de voir un autre phénix royal sachant qu'en toute logique il ne devrait en y avoir qu'un seul, correspondant à l'actuel seigneur du feu.

« Voici l'autre roi phénix, il est vieux est son propriétaire en est introuvable, l'histoire et longue donc j'irais droit au but. Il est dit que certain voyageur peuvent avoir leur feu qui s'accorde avec un feu divin, évidemment il leur faut une puissance et une volonté capable de supporter ce pacte qui n'est pas sans conséquences. Thanir est présent depuis bien trop longtemps et je pense que sa présence n'est pas anodin, si tu es ce voyageur à l'heure actuelle tu n'es pas assez puissant, cependant le moment venu je pense que je pourras vérifier ces dires et mesurer ton feu à celui de Thanir et donc de son propriétaire. »

Pour le coût, les paroles de Cora sonnait d'un glas différent voyant finalement ce message comme une piste pour accéder à une destinée toute autre. Ce phénix l'intéressait de plus en plus et sa curiosité n'en était que plus grandissante.

« Vous me parlez de ce roi, mais qui est le propriétaire ? »
« La encore c'est assez exceptionnel, le phénix appartient à un ancien Lord de Behemus. Il fut parmi les meilleurs et les plus loyal de seigneur, un véritable frère d'arme très proche de ce dernier. Son feu était tel qu'il avait son propre phénix, de plus tout le monde pensait qu'il serait le prochain seigneur des flammes, mais cela n'arriva jamais. »  
« Qu'elle en est la raison ? »


Durant la question Archeros se tourna en regardant le 7°ciel, il semblait avoir était attiré par autre chose, un long blanc ce fit avant qu'il ne s'en retourne auprès des deux soldats du feu.

« Comme dit tu dois devenir plus puissant avant de vouloir t'engager dans un long chemin vers une destinée bien plus grand que toi. Je vais vous faire emmener au palais de Deus, Behemus s'impatiente. »

Dommage pour le cerbère qui voyait une belle opportunité d'en apprendre plus sur Firania en plus de son seigneur, déçu de ne pas en savoir plus et en plus d'être frustré qu'on lui rabâche qu'il était faible. A croire que Kyle était plus à même à correspondre à ce potentiel pouvoir. Archeros d'un mouvement d'aile fit comprendre à l'un des phénix qui devait se poser à côté de lui, il lui donna l'ordre d'emmener les deux protagonistes au 7°ciel sans encombres ... Bien qu'il allait surement en être tout autre ...
Ce dernier prit sur son dos une Brenda qui resta silencieuse tout le long des explications et un Kael qui restait sur sa faim ne sachant plus quoi penser. D'un côté il sentait que Dreamland et ses secrets pourrait lui apporter beaucoup et faire de lui un acteur important de la guerre et autres gros événements à venir, de l'autre il se voyait comme de la chair à canon ne servant que de tapis rouge aux grosses pointures de Dreamland voué à ce qu'on lui marche dessus jusqu'au jugement dernier.

Le phénix prit son envole, on pouvait voir d'autres de ces créatures mythiques dans le 6°ciel, majestueux, libre et d'une incroyable prestance dont rêvé tant notre cerbère.

_________________

Look.Evolve.Revenge
code par Summer's Desire pour Epicode
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Antony Watson
L'opportuniste
L'opportuniste
avatar

Surnom : L'opportuniste
Pouvoir : Morpheur souris
Points de Réputation : 30 300 points
Messages : 272

MessageSujet: Re: Vers le 7° ciel et au delà    Sam 13 Aoû - 19:08

Antony, les sourcils dressés sur son front, les yeux écarquillé et la mâchoire pendante fixait le protagoniste inattendu de cette troisième et dernière nuit au royaume céleste. Il était à la fois choqué et émerveillé par cette apparition. Peter Pan, ou du moins son double onirique, le héro d'enfance fétiche du Nantais, celui qui lui avait donné le goût de la lecture et fais voyagé un nombre incalculable de fois dans ses rêveries de gamin, se tenait sous ses yeux. Il était la  représentation exacte du personnage qu'avait décrit Mr Barrie dans sa pièce de théâtre, en chaire et en os, Antony était sur le cul. DreamLand était décidément un monde plein de surprise et pouvait exaucer des rêves de gosses impensable. Si Antony ne devait retenir qu'une chose de ce monde, ça serait probablement ce cadeau qu'il venait de lui faire.

Trêve de « Fanboy attitude », les rouages de la caboche de notre steampunk recommençaient à fonctionner correctement. Piter Pen récupéra sa sacoche pleine de poussière de fée tandis que les bourrins de la place se dispersait pour reprendre leur quête désespéré d'un véhicule volant. Apparemment personne ne voulais chercher des noises à justice city et ses tribunaux infernaux.  Le prince du pays imaginaire tirait sa révérence mais Antony se releva et pressa le pas pour l’interpeller avant qu'il s'en aille. Si le larcin n'avait pas fonctionner, peut être que la négociation, son deuxième atout, aurait plus de succès. Il avait appris la veille avec Carvey le Marchand qu'y aller au culot pouvait donner plus de résultat que de ne rien tenté du tout. Piter Pan était la copie conforme du personnage alors peut être que son caractère était également identique. Si tel était le cas, l'orgueil, le coté joueur, et la « naïveté » de l'enfant perdu permettrait à notre escroc de service de mettre la main sur la poussière de fée de manière légale.

- Hey Piter excuses moi ! Brailla t'il.

Le principal intéressé se retourna et s'arrêta surpris. Antony pu reprendre.

- Je n'en reviens pas de te rencontrer. Je t'admire depuis que je suis haut comme trois pommes. Tu as tellement la classe. Et en plus tu voles !! Enfin je suis sûr que je t'exploserai à la course… Mais c'est trop cool !!

Et voila, Antony avait déployé ses hameçons, il ne restait plus qu'a espéré que Piter morde à l’appât, avec un air enjoué qu'Antony, pour le coup, n'avait pas besoin de simuler.
HP:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Joy Killamanjiro
Indiana Joy
Indiana Joy
avatar

Pouvoir : contrôleur des chiffres
Points de Puissance : 40 650 points
Points de Réputation : 56 500 points
Points du Membre : 741 points
Double Compte : Diavolo Mayor
Messages : 691

MessageSujet: Re: Vers le 7° ciel et au delà    Lun 15 Aoû - 21:54

Alors celle là c'était la meilleure, va te décarcasser pour que le bousin fonctionne au propre ! Joy grimaça un peu, en se remémorant ce qu'il avait dû faire pour récupérer cette fucking pompe à amour, mais soit, il jouait le jeu, et écouta les deux possibilités données par Janis. Quitter le bus, pourquoi pas, mais pour aller où ? Il était dans un état où le premier bar venu avec de l'alcool fort serait le bienvenu, et sans demander son reste...de l'alcool pour oublier ! Il réfléchit, et monta dans le bus. Il n'avait jamais vraiment touché aux herbes de son frère Pete qui consommait en secret quelques substances illicites, et glorifiées dans ce bus, et il ne savait pas vraiment comment faire, alors il se servit. Une branche par-ci, une feuille par là, une tête par là, il fit son marché dans l'intérieur du bus et prit la direction de la forêt des Ducons, les petits êtres qui s'inclinèrent comme s'il s'agissait d'un dieu vivant.


- Vous venez déposer une offrande dans notre forêt ?
- Bah si on veut, ouais.
- Vous connaissez le rituel ?
- Du tout, mais j'vois à peu près mes cours de chimie sur la combustion selon les ados.
- Nous vous assisterons pour que vous puissiez entrer en communion mentale avec notre forêt.
- C'est possible ça ?
- Les feuilles sont bavardes, telle est notre credo.
- Je vais aller les écouter alors.
- Il faudra vous placer sous la cascade.
- Sous la cascade ? En fumant ?
- Tout à fait !
- Bon, si vous me dites que les éléments sont contre-natures, je vous crois.


Joy s'assit en mode yogi sur une pierre de la cascade qui se donnait au lac du fond du bus (tout était normal). Les créatures l'entourèrent et commencèrent à psalmodier des chants étranges, semblables au riff de Hendrix ou à la voix de la chanteuse des Jefferson Airplane. Autant dire que ça t'envoie au paradis en un rien de temps. Joy roulait un énorme splif en dehors de la chute d'eau, et commença à le fumer à l'abri des gouttes, jusqu'à ce que les créatures commencent à lui montrer comment faire. Il fit un geste d'incompréhension et les imita bêtement. Le joint sous l'eau continua de brûler, et Joy, les yeux écarquillés tira dessus encore plus fort.

Il ne savait pas si c'était une histoire de mélange ou de métabolisme, mais il fallait avouer que ça envoyait du lourd. La tête lourde et alourdie à cause de l'eau, il crut couler au fond du lac. L'information lui parvint : il avait de l'eau dans les poumons, il était en train de couler au fond du lac. Mais une créature du peuple des Ducons apparut à côté de lui et fit apparaître une bulle nacrée. De l'air. Joy restait au fond, mais il respirait...il se rendit compte qu'il fumait encore le cône, et qu'il brûlait toujours sous l'eau. Da fuck...soudain, un éclair bleu le traversa, et il sentit son corps se transformer en eau, en herbe, en terre, en racine et en feuille. Il devenait la forêt, le bus, et il ressentait les énergies positives du lieu. La forêt en était l'épicentre, et Janis et Paulo en étaient les gardiens. Il concevait le bus comme le ciel entourant la forêt, et il vit la vie du véhicule, il le comprit, et il se décida à se dégager de toute énergie allant contre lui. Le véhicule était vivant, sensible, et le fer était sa peau...Joy le comprenait maintenant, il le voyait...

Il reprit ses esprits sous la cascade, comme s'il avait fait une bonne sieste. Les images du cul de PDD étaient encore là, mais n'avaient encore importance...il remercia les Ducons, surtout Ducon-étable qui s'occupait de la faune locale, et alla voir Paulo.



- J'ai compris ce qu'est ce bus...je crois que je suis en phase.


Soudain, il revint sous la cascade, comme s'il avait fait une bonne sieste. Le cul de PDD s'éloignait à mesure que grandissait la forêt. Il remercia les Ducons, surtout Ducon-table qui était le maître-coq des lieux, et alla voir Paulo.


- Non seulement j'ai compris ce qu'est ce bus, mais votre forêt est prise dans une boucle temporelle infinie sur un point fixe. Ca craint - surtout pour moi.


Soudain, il revient sous la cascade, comme s'il avait fait une bonne sieste.


- Et merde...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Carvey
Le marchand lapin
Le marchand lapin
avatar

Pouvoir : Marchand d'artefacts
Points de Puissance : 25 750 points
Points de Réputation : 40 000 points
Points du Membre : 372 points
Messages : 200

MessageSujet: Re: Vers le 7° ciel et au delà    Ven 19 Aoû - 16:00

Super ! j'adore vraiment me faire chier pendant tout une nuit pour du beurre. Et puis pire, si ça se trouve, je me serai fait chier pendant deux nuits pour rien. Après tout, je suis venu à la célestia plus pour le 7° ciel et rencontrer Deus et tous ses collègues seigneurs et rois de dreamland que pour n'importe quelle autre raison. Bon, j'ai trouvé moyen de rentabiliser tout ça en fourgant la bague de feu à un voyageur de behemus et puis, de toute façon, j'aurai un contacte privilégié avec Hûr-Hâr-Dûr grâce à Mermoud même si ce n'st pas cette nuit. Mais bon, ça fait quand même chier. Non ! il faut que je trouve un autre moyen d'arriver au 7° ciel. ça m'emmerde par ce que j'aurai gâché ma seconde nuit globalement mais bon. Suffit de se dire que rien n'est dénué de sens et qu'un jour, ce qui s'est passé la veille m'aidera. Allez ! Faut pas être défaitiste mon petit Carvey. Tu vas trouver un autre moyen d'y aller. T'arrive toujours à t'en sortir. Je regarde les deux voyageurs s'en aller après avoir accepté mon offre. Je me demande si je regretterai. Je pense pas. le regret n'est pas trop dans mes habitudes.

Je monte sur Bob et me remet à la chasse d'un moyen d'accéder au 7° ciel. le temps avait passé et pas mal de moyens de locomotion que j'avais vu en venant jusqu'ici n'étaient plus du tout là. J'essaie d'user de mon regard habitué à flairer les bons coups pour trouver une occasion. Tenter d'aborder un véhicule en vol ? Trop risqué avec Bob. Seul ça le ferait mais il rend une attaque discrète plus compliqué mon lapin. Et puis je rappelle que la baston, c'est pas mon truc. Par contre, la solution la plus simple pour moi serait de trouver le moyen d'accompagner une personne. Ou de trouver un bourrin pour me choper un moyen de transport. Si je croisais ce contrôleur du feu, ce serait bien le moment qu'il me rende le service que je lui avais donné. Mais bon, il était pas du tout en vue le bougre.

Je marche, je marche... enfin, Bobby marche quand je finis par tomber une une tête familière qui me doit quelque chose. J'ai peut être moyen d'en tirer avantage de cette petite dette. Je m'approche de lui. Je remarque qu'il cause à une femme, une voyageuse. Je descend de mon lapin, je m'approche de lui par derrière. Je lui tape doucement sur l'épaule.

- Euh... mec.. On s'est vu y a deux nuits, avec Joy... Tu te souviens de moi.

Il m'avait semblé être quelqu'un de raisonnable quand je l'ai croisé. Je lui avais même passé l'épée parlante shura. C'est quoi son nom à lui déjà ? bouarf j'sais plus !

Bon, j'apprendrai bien assez vite je pense que ce type, c'st chupah, juste l'un des voyageurs les plus tarés de la création. Et censé, il l'est pas du tout. je le sais pas encore, mais je suis dans une sacré merde.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Joël Hamel
Combattant Du Feu Libre
Combattant Du Feu Libre
avatar

Team : Meteors
Pouvoir : contrôleur du feu
Points de Puissance : 34 400 points
Points de Réputation : 42 500 points
Points du Membre : 531 points
Double Compte : Maahes
Messages : 381

MessageSujet: Re: Vers le 7° ciel et au delà    Dim 21 Aoû - 0:40

« It's time to shine in the middle of the stars, through the skys »
The Seventh Sky

Cela ne m’étonne pas que la voyageur tatoueur finisse par refuser ma proposition, après tout nous n’avions pas de lien à proprement parlé et nous ne valions pas mieux que des étrangers aux yeux de l’un de l’autre. En entendant la réponse de Tomoe je fermais lentement les yeux, commençant déjà à entendre son équipe réagir à la sentence de leur chef.  Bien que mon arrêt de mort semblait bel et bien signé, je restais calme intérieurement. Ce n’est pas la première fois que je vis une situation mortelle comme celle-ci, et à chaque fois cela se déroulait de la même façon. La pression que je subissais depuis le début de la rencontre devenait de plus en plus lourde sur mes épaules, faisant battre mon cœur de la même manière qu’on martèlerait un tambour pour en faire rugir un son unique. Mais cela ne m’empêchait pas de rouvrir les yeux et de montrer un sourire carnassier à la mort alors que chaque battement me chauffait de plus en plus, tellement que cela devenait difficile de respirer en restant sur place. Cela devenait de plus en plus difficile de garder les flammes sous contrôle.

▬ Faut croire que discuter c’est pas dans mes habitudes.

Pas besoin d’en dire plus, les dés étaient déjà jetés et il ne tenait qu’à mes nouveaux amis ainsi que moi-même de renverser cette putain de table de jeu. On dit que c’est dans ses derniers instants qu’une flamme brille le plus, cela ne pouvait pas aussi bien décrire ce sentiment de puissance causé par l’adrénaline qui laissait mon Feu danser autour de mes muscles et faire un lourd pas en avant, les yeux presque injectés de sang. Je savais que je ne survivrais pas, mais je n’étais pas du genre à donner mon cou comme ça, pas vrai ? S’ils voulaient ma vie alors ils n’avaient qu’à venir la chercher, mais j’étais moi aussi préparé à sacrifier cette misérable aventure qu’est la mienne pour réduire en cendres tout avenir possible pour eux, du moins pour quelques-uns d’entre eux. Celui qui se fait appeler Jo’ s’avance, sa soif d’en découdre se lisant facilement sur son visage. Nous étions prêts à abandonner nos airs de « voyageurs » et montrer notre véritable nature : celle de guerriers à la rage bestiale qui ne pensent qu’à s’en foutre sur la gueule….

Mais c’était sans compter l’arrivée inespérée du numéro un de la ligue S : Ania Karine. A son approche le temps semblait se suspendre, sa démarche presque majestueuse contrastant totalement avec le bain de sang qui se préparait il y a quelques instants. Les potes de Tomoe sont les premiers à réagir, en demandant la permission d’attaquer la demoiselle, c’est sans tarder le moment où c’est les deux leaders de deux ligues de voyageurs qui se mettent en position de combat. D’un côté des pilles d’encres flottaient autour du masqué tandis que de l’autre j’avais du mal à garder une vue précise sur la guerrière en armure tellement sa lumière était forte. Avec moi au milieu de tout ça, bien entendu. Bien que je risquais d’être engouffré dans le maelström que causerait le choc entre ces deux-là, cela pouvait aussi bien valoir comme une très bonne porte de sortie. Si j’arrivais à survivre au premier impact cela dit.

Cependant, les hostilités finirent très rapidement lorsqu’un petit échange entre les leaders suffit à leur faire ranger les armes. Tomoe était prêt à donner à Ania ce qu’elle souhaitait : c’est-à-dire moi. Surpris, je finis par sentir un bras fait d’encre me pousser alors que sensible comme j’étais à cause de toute l’émotion je repoussais le tentacule d’un revers du bras. Le tatoueur se retourner pour partir avec sa bande, adressant ses salutations à Ania. Ma respiration commençait à doucement s’accélérer, une légère fumée s’échappant à chacune de mes expirations. Mon destin était pourtant scellé, mon sang était en ébullition tant mes flammes rugissaient férocement dans mon corps, j’en mordais mes lèvres tant un sentiment d’impuissance et de frustration m’envahissait, mon Feu s’agitant de manière dangereuse sur ma peau quitte à me brûler légèrement, alors que je criais à l’attention du masqué qui commençait à quitter l’horizon :

▬ TOMOOOOEEEEEE !!!!

Le soudain coup de poing d’Ania me fit chanceler, alors que j’ouvrais grand les yeux comme choqué. En un seul coup les sentiments qui me m’emportaient tel un raz-de-marée de flammes venait de disparaître, me laissant… Vide. Mes pensées tournèrent blanc alors que la réalité me semblait suspendue, les questions s’effaçant petit à petit dans ma tête, au même titre que les flammes sur ma peau s’évaporaient instantanément. Je restais debout alors que rien ne me traversait l’esprit, à tel point que je n’empêchais pas la leader en armure d’envoyer son genou contre mon nez et de m’envoyer au sol. Toussant bruyamment alors que je sentais le sang chaud couler depuis l’une de mes narines, je relevais les yeux pour regarder Ania qui était disposée à… Me faire la leçon ? Ma joue commençait déjà à virer au rouge à cause du précédent coup de poing alors que j’écoutais ce qu’avait à dire la dame. Assis en tailleur, cela devenait presque bizarre dans le sens où je ressemblais à un enfant qui écouterait sa prof l’engueuler à cause d’une bêtise.

Ania était au courant de certains de mes méfaits en compagnie des Meteors et je n’allais pas chercher à démentir, après tout un bordel causé de mes propres mains ça reste… Bah un bordel que j’ai moi-même foutu quoi. Je ne cherche pas à cacher la merde que j’ai occasionné, ni à m’en détacher. Mais même en pensant comme ça la demoiselle en face de moi arrivait à faire en sorte que je me sente coupable, juste un peu tout du moins. Un sourire totalement différent de celui que j’ai pu arborer face à Tomoe et sa bande se dessinait sur mes lèvres, c’était une expression plus chaleureuse et j’avais vraiment l’impression d’être réconforté dans un sens. Ania ressemblait un peu à Valentine, et cette impression d’elle suffisait à m’apaiser, à calmer mon cœur battant. Alors que la leader repartait avec un ultime avertissement, je l'interpellais en gardant cette expression de réconfort sur mon visage :

▬ Hey !... Merci pour ce que tu as fait. J’ai une dette envers toi désormais.

Je ne m’attendais pas à ce qu’elle me réponde, ni qu’elle prenne en compte ce qu’un voyageur comme moi ait pu lui dire. Je n’étais pas assez stupide pour ne pas me rendre compte qu’elle m’avait sauvé la vie, en quelque sorte, même si elle a plus fait ça par punition que par bonté de cœur. Je suis un homme de principes et de ce fait je ne pouvais pas baisser les yeux sur son acte, rien ne lui obligeait à le faire et pourtant elle est intervenue pour aider quelqu’un qui était prêt à foutre le Feu dans cette ville pour la vie d’un Lord. Néanmoins… J’étais désolé pour elle dans le sens où même après avoir été menacé par la numéro un de la ligue S il n’était pas question que je m’arrête sur cette voie. Beaucoup de choses étaient en jeu, et les Meteors étaient probablement l’une des meilleures solutions pour que je puisse évoluer rapidement et atteindre la haute sphère de Dreamland. Inspirant profondément, je passais le revers de ma main contre le sang coulant depuis mon nez et décidait de me relever, m’étirant de droite à gauche pour entendre quelques craquements par-ci et là. On peut dire que cette nuit était déjà bien unique en son genre tant j’ai faillis crever en quelques secondes.

Bref, c’est pas tout ça mais j’ai encore besoin de trouver un moyen d’aller dans le ciel moi ! Je ne peux qu’être d’accord sur le fait que j’ai perdu assez de temps avec toutes ces discussions, je suis sûr que certains Meteors avaient déjà trouvés une solution pour s’élever haut dans le ciel. Pas question que je perde à ce petit jeu encore une fois ! Je reprenais la route en pressant le pas, décidant de prendre une autre direction que les deux leaders de ligue. S’il y a bien une chose dont je n’ai pas envie c’est de revoir la tronche de ces deux-là pour aujourd’hui !...

______________________

Ayant repris la course à la montre, je commençais petit à petit à quitter les quartiers résidentiels pour arriver à un endroit un peu plus riche en machines. On dirait que je venais de débarquer dans la zone industrielle, ce qui était plutôt bien si je voulais trouver de quoi grimper dans le ciel ! Après avoir décidé de prendre de la hauteur en montant sur le toit d’un château d’eau – lui-même monté sur une installation dont j’avais pas la moindre idée que ce genre de truc existait – je faisais un peu de reconnaissance en observant les alentours. Quelque chose d’un peu plus éloigné et d’imposant attirait mon regard, cela ressemblait à une usine désaffectée, en quelque sorte. Pour ce que j’avais à perdre tu me diras, cela pourrait bien être l’une de mes dernières chances. Sans plus tarder je bondissais de constructions en échafauds pour arriver devant l’usine. Plusieurs lumières étaient allumées sur les bords du grand fourneau, mais aucune fumée n’en sortait. Contrairement à ceux que l’on pourrait voir dans le monde réel, c’est pour ça que ça donne l’impression d’être abandonné.

Les grandes portes de l’entrée étaient fermement scellées, et à l’œil nu je pouvais oublier de les forcer tant elles avaient l’air renforcées. Jetant un coup d’œil à droite et à gauche, j’observais une ventilation démesurée qui avait des ouvertures assez grande pour faire passer un être humain. Bondissant pour l’atteindre, je m’engouffrais dedans avant de glisser dans une sorte de long toboggan allant souvent de droite à gauche pour au final poser les pieds sur une grille. Je regardais à travers pour voir si je pouvais forcer le grillage et tomber un peu plus bas sans me blesser, jusqu’à ce que je confirme que cela me semblait assez sûr et donc donner de lourds coups de pied dans la grille, qui finit par céder sous les impacts répétés. Atterrissant sans me casser un os, j’observais le mobilier autour de moi alors que j’étais dans une pièce assez sombre, la seule source de lumière étant l’attroupement de télés accrochées au mur en face de moi. Ca ressemblait à une salle de surveillance, les télés représentants les caméras dans l’usine. Néanmoins, le temps que j’en vienne à cette conclusion, une voix m’interpellait dans mon dos.

▬ Hey toi ! Le voyageur là ! Qu’est-ce que tu fais là ?!

Tournant un œil dans la bonne direction, je voyais une sorte de nain avec une barbe blanche ressemblant à de la barbe-à-papa me toisait du regard, croisant ses petits bras avec une clé à molette sous son coude. La suie sur son visage ainsi que sa tenue sale mais plutôt pratique me donnait l’impression de faire face à un ingénieur. Il n’avait pas l’air menaçant, m’enfin tu me diras quand t’as croisé Tomoe et Ania dans la même journée, tout te semble si gentil et mignon à côté. Je connaissais pas trop l’endroit, alors autant tiré des infos de la part du bonhomme tant qu’on y est.

▬ Hola papy, je cherche une solution pour monter dans le 7ème Ciel, pour la Célestiafest toussa toussa.
▬ La Célestiafest ?! Bon sang c’est pour ça que tous ces abrutis ont posé leurs congés au même moment ! Maintenant c’est moi qui me retrouve tout seul dans la panade !
▬ Doucement l’ami, je suis pas vraiment là pour t’entendre de plaindre, je suis plutôt pressé tu comprends ?
▬ Ouais ben si t’étais bien éduqué tu écouterais ce qu’on à te dire les anciens ! Bref !... Tu cherches un moyen de transport c’est ça ? Y’a pas vraiment de véhicule valable pour toi ici, même si je doute que tu saches conduire nos produits.
▬ Sérieusement ? Tu veux dire que j’ai fait tout ce chemin pour rien ? Ca ressemble à une usine ici ! Il devrait bien y avoir des voitures ou des fusées non ?

On pouvait facilement lire la déception sur mon visage alors que j’agitais les bras comme pour alimenter mes arguments. Même si au final la seule réponse que j’eu immédiatement c’était le rire bien roque du vieillard alors qu’il s’allumait sa pipe.

▬ Ecoute mon p’tit, ici c’est la seule et unique usine de nuages pour tout Dreamland. On s’charge de fabriquer à la chaîne des nuages pour les distribuer dans le monde des rêves et on s’occupe aussi du recyclage de ceux qui sont un peu trop noirs ou qui sont endommagés.

Une histoire un peu tirée par les cheveux si vous voulez mon avis.

▬ Tu te charges vraiment de TOUT Dreamland ?
▬ Eh ouais ! Ici on bosse H24 qu’est-ce tu crois !... Enfin j’dis ça mais je t’avoue que c’est un peu la crise là. L’usine est dans une situation compliquée et j’ai pas le personnel pour m’aider.
▬ Hey t’es pas le seul avoir des problèmes papy, tu vois bien que je suis plutôt paumé comme voyageur.

Ma réponse le faisait grogner dans sa barbe embrumée mais il toussa légèrement comme pour faire genre qu’il n’avait pas entendu ce que j’ai dit avant de poursuivre.

▬ Je t’ai dit que l’usine se chargeait de faire une production de masse pour Dreamland tout entier, le problème c’est que dans l’industrie de masse il arrive que certains problèmes arrivent. Et en ce moment même un véritable orage mélangé à une tempête se répand dans l’usine et empêche le bon fonctionnement de cette dernière !
▬ Hu-un.
▬ Le Seigneur Deus a fait une commande spéciale où il souhaite recevoir ses nuages arc-en-ciel pour célébrer la troisième et dernière nuit de la Célestiafest ! Si l’usine ne fonctionne pas je ne pourrais pas livrer à temps et beaucoup de têtes tomberont, en plus de la mienne !
▬ Ouhlà attends stop, deux secondes… Tu comptes livrer des nuages arc-en-ciel à Deus ?
▬ Euh, oui ? Tu deviens sourd à ton âge petit ?
▬ Et Deus il est au 7ème ciel là c’est ça ?
▬ Evidemment qu’il est là-haut ! C’est son palais après tout !.... OH !

Bingo, l’idée venait enfin de popper dans sa tête à l’heure même où je vous parle. Un sourire complice se dessinait sur nos lèvres alors que je m’approchais du vieux nain.

▬ Donc si je t’aide avec ce problème d’orage et à remettre en marche l’usine…
▬ … Je pourrais fabriquer les nuages arc-en-ciel et t’envoyer avec là-haut !
▬ Et comme ça tout le monde est content !

Alors que je serrais la main du petit homme, signe qu’un accord mutuel venait d’être fait entre hommes. Enfin une lueur d’espoir dans ce ciel de merde ! Je faisais des tours avec mon bras afin de m’échauffer, attendant le rapport du bonhomme.

▬ Bon qu’est-ce que je dois faire pour régler ton problème ?
▬ Prends cette radio, ce sera déjà un bon début ! Et écoute bien ce que je vais te dire parce que je ne pourrais pas trop t’aider quand tu sortiras par cette porte ! Pour stopper la tempête dans l’usine, tu dois…



 
Fiche par Sánsa ; sur Never-Utopia

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Andrew
Rainbow Shot
Rainbow Shot
avatar

Team : Aucune
Pouvoir : Contrôleur des couleurs
Points de Réputation : 31 400 points
Double Compte : Vasariah
Messages : 214

MessageSujet: Re: Vers le 7° ciel et au delà    Dim 28 Aoû - 22:19

Le bordel, je crois que c'est le mot qui définirait le mieux ce moment précis ou tout le monde courrait dans tout les sens pour saisir le moyen de transport le plus prêt pour atteindre le 7ème ciel tant convoité. Andrew ne savait même pas pourquoi il devait se rendre la bas a part pour faire plaisir à Amy. Il n'avait aucun intérêt à parler à Deus de son côté en tout cas. Le blondinet regarda les environs calmement et alla vers les quais le plus proche. Tout le monde embarqué dans des véhicules volants variés remplissant rapidement tout les moyens de transports. Décontenancé par la situation, le jeune homme soupira et se posa au bout du quai afin de réfléchir et de trouver une solution. Au loin certains chauffeurs hurlait comme dans un marché pour promouvoir leurs services.

- Moteur tout fraîchement sortie des montagnes de la vitesses !
- Venez admirer le nimbus 3000, et montez le merveilleux balai aux poils drus !
- Seulement 88 miles à l'heure et vous serez au 7eme ciel, nom de Zeus !


Autant d'annonces aussi tentantes que piégeuse, il n'avait aucune garantie que ce n'était pas des pièges à touristes après tout. Soudain une femme s'approcha de lui en douceur et lui tapota l'épaule. C'était une créature étrange, elle ressemblait a un crustacé humain avec des antennes en guise d'yeux et six bras avec des nageoires au bout des doigts. Elle portait une longue robe rouge et blanche puis s'adressa au voyageur avec une voix des plus sensuelle. Tout ses gestes était gracieux. En voyant on avait qu'une envie l'aider au mieux possible.

- Bonjour jeune voyageur ! Je suis Lady Creviss, je viens auprès de toi car je t'ai entendu l'autre jour au bar et j'ai besoin de ton aide pour faire fonctionner mon humble véhicule. Me ferez tu l'honneur de m'envoyer au 7ème ciel avec ta douce...
- wow wow doucement calme tes ardeurs Lady Krabby ! en quoi je peux aider ton truc à avancer? je suis pas chauffeur moi !
- N'ai crainte Andrew, je me suis renseigné sur toi et je sais que tu feras l'affaire, ta voix enchanteuse nous conduira au paradis !
-Comment ça ma voix ?
- Suis moi, je vais te montrer ta destinée !


Andrew assez perplexe quand à toute cette histoire décida de suivre Lady Creviss. Quel fut sa surprise quand il tomba nez à nez avec le moyen de transport de la créature. Il s'agissait d'une tortue ailé avec un bateau de croisière sur la carapace. Un système de tuyauterie relié les oreilles du bestiau au bateau. Cette merveille de la nature dreamlandienne s’appelait le Tortutanic. L'achromate n'avait jamais rien vu de tel et ceux malgré avoir été à Rainbowland. Une fois à l’intérieur de nombreux voyageurs attendait le départ. La mystérieuse femme l'emmenant alors à la salle des machines qui était en fait une grande salle de concert. Les tuyaux acoustiques partait de cette salle.

- Notre cantateur principal est mort il y a une semaine mais je suis sur que tu le remplacera avec brio. Il te suffit de commencer à chanter, les choristes te suivront et vous pourrait contrôler la tortue.

La femme le plaça au centre de la salle quand soudain notre voyageur remarqua un détail gênant. Tout les choristes sans exceptions était des voyageurs mais encore plus intriguant, il semblait effrayer par la créature. Lady Creviss souhaita un bon courage à Andrew et ferma la porte.Soudain il sentit comme un poids à ses jambes.  Il regarda paniqué et vit que des sortes de coraux avait emprisonnés ses pieds et s'était le cas de tous les autres choristes. Ces derniers le supplièrent de chanter avant que la patronne ne se fâche. Il était devenu un des choristes esclaves du Tortutanic et était condamné à chanter. L'ironie du sort avait frappé ! A contre cœur il se mis à chanter pour se diriger vers le 7eme ciel tout en réfléchissant à une idée pour se sortir de ce pétrin.


Lady Creviss:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chupah
♀ Sexuellement Extraverti ♂
♀ Sexuellement Extraverti ♂
avatar

Surnom : Chupah
Team : Girl Power
Pouvoir : Invocation des chiffres
Points de Réputation : 48 100 points
Messages : 693

MessageSujet: Re: Vers le 7° ciel et au delà    Lun 29 Aoû - 13:59

La salooooope ! Oser ignorer le grand Chupah en personne ! Et en plus quand celui-ci prend la peine de s'adresser directement à vous ! Où va-t-on là ? Avec un tel manque de respect, il faut bien évidemment corriger cette immon...

« Euh... mec.. On s'est vu y a deux nuits, avec Joy... Tu te souviens de moi.  »

« TAGGLE !!! »

En un instant, la batte de base-ball invoquée il y a 5 secondes pour frapper la nana snobeuse atterrit en plein dans la tronche de... cet inconnu. Ou plutôt, c'était le mouvement que tenta de faire Chupah. Par réflexe.

Et en effet, sur le coup il ne reconnut pas Carvey. Et puis il s'en battait les couilles. La gonzesse l'avait ignoré et ça ce n'était pas pardonnable. Pour ce qui est de la créature au lapin on va dire qu'il est arrivé au mauvais endroit, au mauvais moment.

Mais notre invocateur fou avait déjà oublié la présence du mec qu'il venait de frapper. En effet, il était bien trop concentré sur la connasse qui s'en allait déjà au loin. Oh non, ne compte pas t'en aller tout de suite, toi.

Révoquant son 1, notre fou invoqua cette fois-ci son 7 de la chance. Il attrapa sa mitraillette à demain et commença à tirer.

« WAZAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAA !!!!!!!!! »

Roulement de tambour... Cette fois-ci le projectile de la nuit sera... une montre. Ou plutôt des montres. C'est ainsi que la pluie de projectiles à haute vitesse s'abattit en direction de l'insultante damoiselle qui méritait tout juste de mourir dans d'atroces souffrances.

L'invocateur de chiffres, tout en continuant de tirer et de s'avancer vers la femme, se mit à hurler.

« PERSONNE ! TU M'ENTENDS ??! PERSONNE N'OSE IGNORER LE GRAND, LE MAGNIFIQUE, LE LIBERTIN CHUPAH !!  TU VAS PAYER POUR TON CRIME, MORUE !! »

« Votez Chupaaah ! »

Si même Shura s'y mettait...

_________________


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://theoc-area.forumgratuit.org/
Game Master
D comme Dieu!
D comme Dieu!
avatar

Surnom : Dieu ou Maitre
Pouvoir : Modérer, kicker, administer et tout et tout quoi
Points de Puissance : 100 000 Points
Points de Réputation : 100 000 Points
Points du Membre : Over 9 000 !!!
Messages : 986

MessageSujet: Re: Vers le 7° ciel et au delà    Lun 29 Aoû - 19:08

Ça se bastonne de moins en moins pour des véhicules. Il faut dire que la plupart de ces derniers ont déjà pris leur envole et que pas mal de monde a déjà été mis Hors Jeu. Et certains ont plus d'avance que d'autres dans cette course.

On peut parler par exemple de Kael Dango qui grâce à sa collègue avait trouvé un moyen sûre d'atteindre le 7° Ciel. Ce fut de façon un peu surprenante que le roi des Phoenix Archeros daigne leur prêter attention et les aider. mais c'est qu'il est assez fidèle au Behemus ce qui n'est pas le cas e tous les Phoenix royaux qu'ont connu Dreamland. Beaucoup étaient très fières et plus indépendants. Cependant, on peut quand même remarquer que par son port, sa position, sa façon de parler, la bête est très fière. Un peu comme un coq. Ouais c'est ça! Il agis un peu comme un coq. Une volaille fort majestueuse je vous l'accorde mais un coq tout de même. Il demanda à un autre Phoenix de les conduire jusqu'au 7° ciel après leur avoir parlé du mystère entourant Thanir son frère royal.

Les voilà en vol vers le 7° ciel. ça devrait ne pas prendre trop de temps. le plumage brulant de la créature ne blessait ni Kael ni sa compagnonne. Par contre n'importe qui aurait été carbonisé à force de rester assus sur le dos de l'immense oiseau. Il était beaucoup moins majestueux que son maître mais tout de même, quelle allure ! Il volait dans les cieux, les vents à son contact devenaient chaud et ébouriffait les cheveux de ses passagers. Mais... par ce que oui, ça allait pas être aussi simple que ça ! Bah ouais par ce que dans le ciel, il y a des bestioles qui circulent entre les différents cieux. Et certaines sont sauvages. Très sauvages. C'est pas le cas de ce qui ressemble à un véritable essaim d'étranges oiseaux qui virevoltaient dans le ciel dans une sorte de balais qui faisait passer leur multitude pour un fluide mouvant dans les aires. une énorme goutte d'eau sombre changeant de forme au grès des vents. Par contre, ce qui est sauvage, c'est l'espèce d'énorme serpent volant long d'au moins 30 mètres qui tentait de les chopper. Sauf que, malines les petites bêtes, pour semer leur agresseur, les oiseaux se mirent à virevolter autour de Phoenix ce qui eut pour effet que l'énorme reptile volant concentre son attention sur l'oiseau de feu et tente de le gober tout cru. (image de la bête)


***

Et pendant ce temps là, Joy essaie de trouver le nirvana. Va fouiller dans les CD t'auras moins de mal, bien que ce soit pas trop dans la culture musicale de nos deux créatures et tous leurs compagnons babacool. Il prit la décision d'entrer dans une sorte de transe à l'aide de psychotropes pour se libérer des impuretés de son âme cumulées durant ce début de nuit et surtout l'opération sauver PDD. Il aurait aussi pu se bourrer laggle à en oublier, ça aurait fait pareil. Mais bon, après il serait arrivé en titubant devant Deus, pas la classe. D'autant que la maternelle elle va guetter par ce qu'au 7° ciel elle y sera certainement... et easy vu son pouvoir. Nan, pas un bon plan en fait. Il a raison. entrer en communion avec les esprits des plantes dans le bus ce sera plus simple. Après une brève expérience cheloue que moi même j'ai du mal à piger, Joy se réveilla. c'est à ce moment que le bruit du moteur du bus se mit à tourner convenablement. Joy débarrassé de sa crasse spirituelle, Paulo vient aider Joy à se lever.

- ça y est ! c'est cool man, le bus démarre ! Allez ! C'est partie ! Allons donner de la joie cette bande de vieux seigneurs.

Paulo emblait motivait. Comme s'il sentait que cette fois le voyage vers le 7° ciel commençait réellement. Sa collègue, ou compagne, ou les deux (?) au volent du véhicule volant le fit décoller après une accélération en ligne droite. ça ressemblait étrangement à un avion dans sa façon de quitter le sol. Paulo se mit alors à converser avec Joy de ce qu'ils avaient vu. Il ne restait plus qu'à attendre que Jannis les mène chez deus... Mais... par ce que oui, toi aussi je te colle des Mais dans la gueule ! Mes mais sont des mets à savourer au mois de mai. ça n'a aucun sens mais je vous emmaisrede.

Bref, le bus fit un arrêt brutal. Plus que brutal et un put entendre une personne gueuler en dehors. Jannis avait percuté quelque chose. Abah voilà ! donnez le volent à une femme et tout de suite c'est la catastrophe ! Paulo et Joy se dirigèrent vers Jannis un peu choquée qui fondit en larme dans les bras de Paulo.

- Je viens d'ôter une vie Paulo ! Mon Karma est foutu !
- t'en fais pas Jannis ! on est tous passés par là. Moi aussi une fois j'ai écrasé un moustique par réflexe.

Quel duo de tarés ! Si joy portait son regard dehors, il pouvait voire une créature ailée carrément véner qui commençait à vandaliser le bus à coups de bâtons en gueulant !

- Bande de tarés ! Putains de touriste ! Bordel ! je deteste cette célestiafest ! Le ciel grouille de touriste qui connaissent pas leur code du vol ! Vous avez intérêt à me rembourser les dégats ! vous m'avez tapé 3 bêtes là ! Et puis en plus certaines se sont enfuies et je vais devoir les chercher !

La créature semblait être un berger qui élevait des moutons volants qui semblait se repaitre de nuages. D'ailleurs, les moutons s'éloignaient à grand pas en courant dans les airs comme sur la terre ferme. On pouvait voire 3 moutons morts devant le bus. Le mec semblait prêt à faire un sitting pour obtenir réparation. Simple ! faut le payer ! Mais les babacool ils ont pas de fric ! bah ouais c'est trop consumériste. Et Jannis semblait trop choquée par ce qu'elle venait de faire par accident. Et la créature là, elle devenait de plus en plus violente. (la créature)

***

Au même moment, un voyageur prenait exemple sur un illustre vendeur de camelote pour arriver à chiper un peu de poussière de fée à la créature. Et il faut avouer que ses propos furent assez efficace. Piter se sentit flatté par les propos et piqué par le défis. Jamais il ne refuse un défie le Piter. Surtout quand c'est porposé par une grande personne. Par ce qu'il voyait antony comme un adulte bien qu'il soit jeune. Pour lui, tout ce qui dépasse les 16 ans c'est un adulte et encore, même à 14 ans t'es déjà plus vraiment un enfant devant lui. Il ne recule devant aucune occasion de montrer que les adultes ne sont rien que des menteurs, et des méchants et que les enfants sont les seuls réels personnes vraiment bonnes et puis que d'abord, wesh grandir c'est trop nul !

- Ah ouais ?! Tu pense pouvoir me battre à la course ?! Je te parie tout ce que tu veux que non ! Même si je te donne de la poussière de fée tu pourras jamais me battre ! Hahaha !

Piter se saisit de sa sacoche et en flottant monta au dessus d'Antony et le saupoudra de poussière de fée avant de commencer à s'éloigner en volant doucement, prenant peu à peu de la hauteur.

- De toute façon ça sert à rien hahaha ! la poussière de fée marche pas sur les adultes ! Donc même avec ça tu pourras jamais me rattraper sale grand ! Hahaha ! Et si t'es si fort que ça rattrape moi et arrive au 7° ciel avant moi ! hahahahaha

C'est en volant à un rythme assez lent qu'il commença à prendre de la distance. Et pendant ce temps, Antony sentait que la poussière de fée ne faisait pas le moindre effet. C'est étrange ! pourquoi ?! ça marche sur Piter. Peut être dit il vrais. Peut être cela ne marche-t-il que sur les enfants ? Antony devait redevenir un enfant au moins dans sa tête pour que ça fonctionne. Comment faire ? Il devait abandonner tout ce qui est adulte en lui. finit le calcule, l'appréhension. il devait laisser parler son âme d'enfant en lui ! Sans cela, Piter gagnerait son défit les doigts dans le nez.

***

Dans un autre quartier, un voyageur entre dans une usine. Pas con comme logique, ça aurait pu être une usine qui fabrique des véhicules en effet. Mais nan, pas de chance, c'est juste une usine de nuages peuplée juste par un p'tit vieux un peu grincheux. Mais, derrière ce manque de chance ce cachait une opportunité. En effet, il se pouvait que les intérêts de la créature et de Joël pouvaient se rejoindre. En effet, le vieux devait livrer des nuages au 7° ciel mais ne pouvait y arriver seul. joel pour sa part pouvait profiter du transport pour monter en échange d'un coup de main. L'accord fut rapidement trouvé. Le vieux allait juste donner des instructions à Joël. Il lui apporta une combinaison absolument moche et surtout encombrante.

-... Tu dois mettre ça ! Pendant que je lancerai la machine il faudra que tu entre dedans pour activer les leviers que je t'indiquerai. Il fait chaud dedans, sans la tenue, tu risque de cramer vif.

Il laissa ensuite Joël entrer dans la machine. Le vieux commença à la lancer. la chaleur n'était pas un problème pour Joël qui pouvait même entrer sans s'encombrer de cette tenue dégueulasse. Le vieux et Joël pouvaient se voir travailler. A rythme régulier, il demandait à Joël par le biais d'un interphone qui donnait dans la machine d'activer un levier. c'était assez épuisant. Joël ne sentait pas la chaleur mais tout était assez vieux dans ces mécaniques et il fallait pas mal forcer. Bon, c'est pas compliqué en soit comme travail mais ça fatiguait. Il devait se demander comment faisaient els créatures qui devaient faire ça avec leur combi encombrante et qui ne devait pas complètement protéger de la chaleur. En plus, il y voyait pas loin car ça fumait de tous les côtés là dedans.

Puis au bout d'un moment, le vieux ne donna pas d'instructions durant un bon moment. Ce que joël ne savait pas c'est qu'une bande de jeunes créatures étaient venus pour voler du matériel à l'usine profitant de l'absence de la plupart des ouvriers et de l'attention reportée sur la fête dehors. Ils avaient attrapé et assommé le vieux et commençaient à tout embarquer, y compris du matériel nécessaire pour le vieux.

***

Ah quelle idée d'interpeller chupah ?! Non mais vraiment je me dis que si Carvey a des embrouilles c'est qu'il les cherche bien. Non mais quel con. le con le con le con ! Mais on vous apprend quoi à l'école ? C'est pourtant une règle de base ! Ne pas s'approcher de Chupah sous peine d'élargissement rectal. PDD peut et témoigner. C'est de façon assez évidente que chupah envoie une baffe à Carvey. Rien à foutre de ce malotru. Lui ce qui l'intéresse c'est cette connasse qui a osé l'ignorer. Il ne peut laisser ce crime impunis. Il sort ensuite une de ses invocations et tire... des montres sur la générale des météors qui se retourna en écoutant la provocation du taré. Elle vit les projectils arriver sur elle. Elle se retourna à nouveau et uen carapace super solide se forma sur son dos, la protégeant parfaitement des dégâts causés par le tire. Elle fit face à chupah.

- Pfeuh ! C'est tout ce que tu as à proposer ? Pauvre abrutis va ! Tu vaux pas mieux que n'importe quel minable voyageur random. Je vais t'apprendre la politesse .

Elle s'approcha de chupah en courant, évitant ses tirs suivants et arrivée à son niveau elle lui colla une énorme baffe qui le propulsa droit contre Carvey qui, décidément le pauvre devait regretter un peu le voyage. La générale des météors, pourtant bien moins bien classée que chupah le regardait d'un air supérieur. Elle le prenait très clairement de haut.


***

Andrew pour sa part... bah apparemment il a pas écouté ses parents quand ils lui disaient de pas monter dans le van blanc de monsieur l'ours qui attend tous les jours à la sortie de l'école. Bah ouais apr ce que le mec il tombe sur la première créature complètement chelou avec un look limite SM et il décide dessuite de lui faire confiance. Elle lui aurait dit "penche toi et tousses ! " qu'il se serait exécuté bêtement moi j'vous le dis.

C'est assez naturellement qu'il se retrouva pris comme une merde, bloqué dans ce qui ressemblait aux cales d'une galère romaine. Si ce n'est que là c'est pas les bras qui forcent mais les cordes vocales. Andrew, avant de se mettre à chanter sentit une main se poser sur son épaule. S'il se retournait, il pouvait voire les Spirituals présents eux aussi. Eh ouais, cette bande de boulets avec qui il avait fait la fête hier était elle aussi ici. Toujours dans les coups foireux ceux là ! On avait un Bob qui s'entrainait à faire des vocalises. Eh ouais ! on dirait pas mais le mec a été enfant de chœur et choriste donc il chante très bien et adore se prêter à cet exercice. On avait Meï avec sa tronche de blasée habituelle, à se demander si cette expression est pas juste imprimée sur sa face. Elle était en train de faire des tresses à Wendy qui boudait par ce qu'elle aime pas chanter et que c'est encore richard qui les a foutu dans ces emmerdes. Et t'as richard qui, la main posée sur l'épaule de Andrew le salue avec son grand sourire.

- Hey comme on s'retrouve le milf maniac ?! Alors comme ça tu vas être notre chef d'orchestre ?
- Ce sera le chanteur soliste.
- Hahaha désolé monsieur l'enfant de chœur démoniaque !
- Vous là... silence !
- Aïeuh ! Mais elle va pas bien l’écrevisse là ?!
- Hahaha ça t'apprendra à nous foutre dans des situations à la con.
- Toi aussi tais toi !


Richard puis wendy se firent tous les deux fouetter l'un après l'autre par la Lady SM. Bref, la maitresse à bord leur fit la fermer avant d'encourager Andrew à chanter. Il commença alors à chanter, accompagné par tous les autres, ça avait un côté assez ouf qu'ils sachent tous comme instinctivement. On se serait cru dans une comédie musicale en fait. C'était beau. Propulsé par les chants, le navire volant se mit à flotter doucement. Il commençait à décoller peu à peu. Puis... un gros boom. Comme si quelque chose venait de tomber sur le navire en plein décollage. Le plafond s'ouvrit dans un bruit strident de métal. Puis, un groupe de voyageurs fit son apparition en entrant. Il s'agissait de Tomoe et sa bande de potes, quasiment tous avaient des look de grosses racailles un peu véners. Il y avait notamment le voyageur qui avait défoncé Andrew lors dur Survival : Edward Grant.

- Continuez de chanter ou sinon on va retomber !
- Bah c'est quoi ce merdier ? Pourquoi ils chantent ces cons là ?
- Nan mais regardez-les ces bouffons !
- Non mais vous avez vu ce que vous avez fait à mon bâtiment ?!
- Oh la ferme la crevette !


L'un des voyageurs colla un énorme coup de poing dans le bide de la créature qui fut estomaquée et resta à terre. L'un des voyageurs regarda tous les chanteurs qui pour la plupart se chiaient dessus.

- Hey les gars on va s'marrer !

Le voyageur s'approcha d'andrew et lui choppa les couilles et lui faisant un grand sourire.

- On va voire s'il chante aussi bien comme ça ! hahaha !

Bordel quelle bande d'enfoirés ! Ils ont rien de mieux à foutre de leur journée ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dream-land.forumactif.org
Carvey
Le marchand lapin
Le marchand lapin
avatar

Pouvoir : Marchand d'artefacts
Points de Puissance : 25 750 points
Points de Réputation : 40 000 points
Points du Membre : 372 points
Messages : 200

MessageSujet: Re: Vers le 7° ciel et au delà    Mar 30 Aoû - 16:42

Parfois j'ai l'impression que l'univers me déteste. Et des fois, je me demande si je ne me déteste pas moi même. Vu la façon que j'ai à me foutre dans des emmerdes. J'atteins pas le niveau d'une certaine créature venue de Kazinopolis qui pour sa part à élevé ça au rang d'art mais je me démerde bien. Avec le recule, je finis par faire le lien entre le voyageur que j'avais vu au pied de la tour de l'oublie et le voyageur bien connu à Dreamland pour ses méfaits et ses nombreuses conneries. Bah oui ! Bien sûr que je connaissais Chupah. depuis quelques temps, il ne pouvait se produire un truc à Dreamland sans que ce voyageur complètement fou ne soit de la fête et en profite pour foutre sa merde et optionnellement nous montrer son sexe.

Comment j'avais fais pour ne pas faire le rapprochement entre le mec que j'avais vu sur l'île éphémère et ce grand malade ? Bah la différence complète de look et d'attitude. L'un était plutôt poli, bien habillé, tranquille alors que l'autre, c'est pire qu'une bête sauvage qui répond qu'à ses plus bas instincts. Avec le recule j'aurais dû comprendre. Chupah c'est un voyageur de mathematica, comme Joy, ce qui explique qu'ils se connaissent. Mais bref, je paye assez vite mon erreur. Ma garde baissée, je me prends un méchant coup de batte dans la tête qui me sonne momentanément. Je pige pas trop où je suis. De ce que je comprends, j'arrive en plus au beau milieu d'une confrontation entre deux voyageurs pour une simple raison d'Ego apparemment. C'est qu'en plus je choisis bien mon moment pour débarquer moi ! Légendaire chance, m'aurais-tu lâchement abandonné pour aller te réfugier auprès d'un certain voyageur des rongeurs ?

- Il est pas bien ce type...

Alors que bob vient voire comment je me porte, je me frotte la tête histoire de me remettre du mauvais coup que je viens de me prendre. Rien de méchant mais bon, ça calme quand même un bon coup de se prendre un coup comme ça qui vient de nulle part. Je le regarde alors tirerune rafale de montres sur la voyageuse dont je reconnais l'uniforme comme étant celui des météors. Il est digne de sa réputation donc ce mec. Il n'a pas du tout peu de s'attaquer à la célèbre armée des voyageurs là où pas mal se pisseraient dessus. Mais son attaque se révèle peu fructueuse. Pire, son adversaire lui envoie une bonne patate et devinez quoi ! Eh oui ! C'est encore pour ma gueule ! Par ce que je me reçois l'invocateur des chiffres en plein dans la face. Je crois que c'est vraiment pas ma nuit !

Je me retrouve donc avec un fou sur moi, alors que je suis à terre. A noter que j'ai son cul posé sur ma tronche mais bon... j'ai vu pire dans ma vie. Même si franchement, j'ai déjà plus appétissant comme petit derrière. Je vois ensuite à sa ceinture un truc qui m'intéresse. Oh mais ne serait ce pas l'épée que cet abrutis me doit ? Eh bien si ! Si vous me permettez de répondre à la question que je viens à l'instant de me poser. Je profite de notre proximité pour... lui voler son épée. C'est pas du vol ! Je ne fais que reprendre ce qui m'appartient ! Je rappelle que cet enfoiré m'a dit qu'il en avait besoin la première nuit et qu'il me la rendra ensuite. J'ai pas la mémoire courte vous savez hein ?! Je l'aide ensuite à se relever .

- ah écoute je vois bien que t'es occupé, je vais pas te déranger plus longtemps. A plus champion !

Et là j'essaie de me casser comme une fleure. Oui, j'ai le don de m'attirer de situations à la con mais je sais faire mon possible pur m'en sortir. En plus, il a l'ai tellement omnubilé par son combat qu'il ne fait même pas gaffe à moi. Pour dire vrais, il se rend même pas compte que je viens de lui reprendre la maudite épée. Quel con ! c'est trop facile, comme voler une sucette à un bébé. Un sucette équipée d'un anti-vol.

- Chupaaaaaaaaaaaaaah ! A moiiiiiiiiiiiiiiiii ! On essaie de me kidnapper !!!
- Merde. Je crois que je sais pourquoi on t'appelle la maudite épée maintenant.
- En plus il m'insulte !

Vous me croyez si je vous dis que je suis dans le caca ? Je coure en direction de bob. Objectif, se casser le plus vite possible avec l'épée avant qu'il décide de m'attraper. Et pour le moyen de transport ? J'vais bien me démerder, j'ai juste pas envie que ce taré me fasse un truc sale. oui sa réputation de bifleur professionnel le précède.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kael Dango
Cerberus
  Cerberus
avatar

Team : Alliance élémentaire
Pouvoir : Contrôleur du feu
Points de Puissance : 25 000 points
Points de Réputation : 30 000 points
Points du Membre : 288 points
Messages : 298

MessageSujet: Re: Vers le 7° ciel et au delà    Mer 31 Aoû - 13:59


Comme beaucoup d'autres concurrents, Kael et son acolyte avait pu se dégoter un moyen de transport et qui plus est il avait la classe ! Un phoenix ! Rien n'était plus swagg qu'un oiseau de feu qui survolait tout ces miséreux envieux de pouvoir atteindre le palais de Deus. A ce stade, le cerbère était presque sur d'y arriver sans trop de mal, la rencontre avec Archeros l'avait quelque rassuré concernant un possible acquisition d'une puissance incommensurable. Ce qu'il lui avait donné des ailes en plus de celles du Phoenix les transportant. Cependant à la vue de cette nuée d'oiseaux attirant la bestiole volante à écailles vers rien n'était plus joué d'avance, mais le lord était des plus motivé même en moyen ce que faisait ces sales bêtes.

En effet, en plus d'être proche de l'oiseau de feu ces derniers prirent la forme d'une flèche de quoi attirer le serpent sur eux, avant de partir les oiseaux firent en groupe un énorme fuck aux trois protagonistes avant de prendre la forme d'un F-18 super Hornet pour s'assurer la fuite, laissant Kael emprise avec la bête. Brenda qu'en à elle était accroupi les bras croisés, regard plutôt désabusé avant de se coucher sur le dos de l'oiseau en mettant ses mains derrière la tête comme pour piquer un petit somme.

« Je passe mon tour. »

Kael semblait plus que ravi car depuis son dernier affrontement il n'avait encore rien fait cramé. Bien que le bourrinage brut n'était pas forcément sa tasse de thé cette nuit allait être auteur d'un nouveau cerbère, tout du moins pour un temps. La bête fonçait à vive allure vers l'oiseau, ce dernier ne voulant être aussi un des amuse-gueule du reptile il essaya de prendre la fuite laissant place dans ces vents violents à une course-poursuite épique ! Le phoenix et le reptile avaient l'habitude de ces vents, cependant il en était plus difficile pour Kael qui devait jouer avec ce dernier pour espérer toucher la bête car ses première boules de feu étaient loin de toucher leur cible transportaient facilement par les vents violents. Même des rafales n'avaient aucune efficacité et les rares qui pouvaient espérer le toucher, le reptile s'écartait sans mal pour l'éviter.

Très vite il n’eut qu'une idée en tête, un peu farfelue voir suicidaire mais le résultat allait en être des plu convainquant ! Kael prit le temps de charger son feu, la bête gagnait du terrain inquiétant le phoenix qui volait en toute hâte jusqu'au moment où le reptile fut assez proche qui surprit même Brenda dont le feu commençait à jaillir pour riposter. Kael sauta pour attraper la queue du phoenix ce qui eu pour effet de rendre le vol de l'animal plus difficile. Le seul fait d'essayer de se stabiliser freina considérablement leur course laissant le reptile passer devant sans pouvoir se retourner instantanée et de sa paume Kael fit surgir un énorme jet de feu de quoi englober une zone importante pour éviter de rater l'animal. Ce dernier avait les écailles et les ailes de cramées et c'est la gueule béante et le regard vide qu'il commençait à rejoindre dangereuse le sol de Celestia.

Le plan marcha à merveille, causant plus de peurs que de mal au piaf de flamme et à Brenda qui se cramponnait fermement aux plumes du phoenix qui avait toujours du mal à voler. Kael reprit place sur le dos du phénix accueillit par une Brenda en furie prête à lui cramer la gueule jusqu'au os, le maudissant de toute son âme.

« Quand est-ce que tu vas arrêter d'essayer de me buter enculé ! »
« Tu m'as dis que tu passais ton tour, au moins maintenant on est peinard. »

Et il se prit une belle rafale de baffes alors que le phoenix reprit sa route pour le palais de Deus.

_________________

Look.Evolve.Revenge
code par Summer's Desire pour Epicode
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Vers le 7° ciel et au delà    

Revenir en haut Aller en bas
 
Vers le 7° ciel et au delà
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» "Vers l'infini et au-delà - Buzz l'Eclair" [Zack Evans/Sunggyu Kim]
» Départ vers l'infini et l'au delàààààààààààààà
» Vers l'infini et l'au-delà [EVENT]
» [CIMETIERE] - L'escalier vers le Ciel.
» MISHA → j'ai toujours regardé vers le ciel. La liberté se trouvait tout là-haut. (ec)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dream Land Infinity RPG :: RP :: Troisième Zone :: Royaume Céleste :: Celestiafest (Ancien event) :: Troisième nuit-
Sauter vers: