AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Quand IRL contamine Gameland ! [Libre]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Sphinx
♥ Méchant & Papillon ♠
♥ Méchant & Papillon ♠
avatar

Surnom : Sphinx
Team : Général des Météors
Pouvoir : Morpheur Sphinx (papillon de nuit)
Points de Puissance : 44 500 Points
Points de Réputation : 57 500 points
Points du Membre : 833 points
Double Compte : Bébert
Messages : 654

MessageSujet: Quand IRL contamine Gameland ! [Libre]   Mar 8 Sep - 1:17


- Combien de fois ce damné Zelda va-t-il se mettre en travers de mon chemin !
- Euh, c'est Link monsieur. Zelda, c'est la princesse..
- Avant-hier, il m'a empêché d'arracher à l'autre pignouf de princesse Bidule...
- Zelda, monsieur.
- Ouais, Zelda. Bref, il m'a empêché de lui arracher sa Sagesse afin de m'empêcher de plonger le monde dans les ténèbres. Et il fait ça depuis qu'on se connaît, et ça commence à me faire grandement crier.
- chier, monsieur. On dit chier.
- Ouais, ouais. Enfin bref, j'ai enfin trouvé le moyen de réduire cet avorton en jupe verte au silence : nous allons infester toutes les bases de donnée de Gameland avec un virus.

Edward Lance, un jeune homme élancé et sportif qui ne détestait rien de plus que les jeux-vidéos (en bon adepte de lifestyle sain et de l'adage « in mens sana in corpore sanum », haussa un sourcil étonné. Jusqu'à présent, le contrôleur des jeux-vidéos s'était contenté de jouer un rôle d'assistante social auprès du méchant le plus charismatique de la saga Zelda, qui perdait peu à peu la tête au fur et à mesure qu'on lui créait de nouvelles personnalités. Le jeu « Twilight Shadow » ne l'avait d'ailleurs pas laissé sans séquelle (après avoir cessé de posséder le corps de Zelda, enfin princesse Zelda, il s'était mis à mettre des robes pendant plusieurs semaines, sous les regards consternés ou courroucés des autres méchants de filières vidéoludiques.

Bowser avait même refusé d'inviter Ganondorf au dernier bal masqué (aussi appelé le Super Smash Bros Bal, où tous les personnages de la filière Nintendo apparaissent en shader), l'accusant d'avoir plagié sa coiffure lors de sa transformation en lion/sanglier/créature des ténèbres. Non, Twilight Princess n'avait décidément pas aidé Ganondorf à se faire respecter des autres méchants de Gameland. Pourtant, le seigneur du royaume l'avait pris en pitié et lui avait affecté un Voyageur, afin qu'il lui serve de tuteur. Le job d'Edward consistait donc à corriger Ganondorf lorsqu'il s'emmêlait les pinceaux, à l'empêcher de mettre de robes ou de se transformer en lion. Un travail assez ardu.

Mais là, c'était carrément du délire. Ganondorf ne venait-il pas de prononcer un mot tabou au sein de ce royaume (les gamers n'aiment pas trop les virus, les laggs, etc) ? Il fallait qu'Edward se renseigne et, surtout, qu'il sabote les plans du schizophrène, quels qu'ils puissent être.


- Un virus ? Vous avez bien dit un virus ?
- Oui. Le virus IRL. Un virus qui va saboter toutes les bases de données de Gameland pour faire concorder le royaume avec le monde réel dont sont issus les rêveurs. De quoi faire vivre un cauchemar à tous ces geeks venus s'évader de la réalité.
- Mais pourquoi faire ça... ? Je veux dire, vous aussi vous tirez votre pouvoir de cette masse de mecs nés avec un gamepad dans les mains...
- Que nenni. C'est surtout Zelda et sa grosse épée qui tirent leur pouvoir des rêveurs. Et c'est ce qui permet à ce nabot et à sa salope de princesse de toujours se mettre en travers de ma route.

Edward avait perdu l'envie de corriger Ganondorf. Tremblant à l'idée de ce qui allait arriver à ses propres pouvoirs si l'empereur du mal parvenait à arriver à ses fins, il serra les poings afin de garder le contrôle de sa voix.

- Comment allez-vous faire ?
- « Allez » ? C'est à mon tour de vous corriger, monsieur Lance. « Comment avez-vous fait ? » serait une question bien plus adéquate. Gwahahahahahaha !
- Non, ne me dites pas que... Mais vous êtes fou !

Edward tenta d'invoquer sa plus puissante invocation, le légendaire Ryu de Street Fighter, mais tout ce qui apparut fut une énorme masse de graisse et de tissus blanchâtre, dont le visage difforme était recouvert par un bandana rouge et dont s'échappait une voix plutôt criarde.

- Excusez-moi, maître, mais depuis que j'ai arrêté les anabolisants et la musculation, je me sens un peu... patraque...

Le rire machiavélique de Ganondorf continua de résonner encore et encore dans l'esprit d'Edward tandis qu'il s'évanouissait.


---


Pour faire plaisir à ses potes, le Sphinx avait accepté de se remettre à jouer à un jeu-vidéo en ligne du nom de League of Legends. C'était le genre de jeu addictif qui lui avait pompé énormément de son temps, avant l'accident, et il s'était arrêté d'y jouer d'un coup, histoire de passer à des activités beaucoup plus gratifiantes et, surtout, enrichissantes telles que le Kendo, la lecture ou même la danse. (Ouais, la danse. Le Sphinx s'était dit qu'apprendre à danser le tango ne lui ferait pas de mal.)

Cependant, League of Legends (LoL pour les intimes) n'était pas le genre de jeu auquel il est facile de décrocher, surtout lorsqu'on y joue avec ses potes. `Le Sphinx se retrouva donc rapidement happé dans un tourbillon incessant de parties, enchaînant défaites et victoires tandis que l'heure tournait à une vitesse anormale.

Finalement, il parvint à s'arrêter de jouer et se coucha, sachant pertinemment dans quelle royaume débile il allait devoir se retrouver.


***

La première impression du Sphinx, en découvrant les alentours, fut de laisser échapper un soupir étonné. Lui qui était persuadé de se retrouver dans les champs de justice, se retrouvait dans ce qui semblait être Relouland. Plus précisément, dans ce qui semblait être une banque de Relouland. Toutefois, des détails rappelaient Gameland : des niveaux étaient inscrits au-dessus de la tête des différents personnages, comme dans un MMORPG.

Profitant de la présence d'une vitre particulièrement réfléchissante, le Sphinx tenta de voir le nombre qui trônait fièrement au-dessus de sa tête. À sa grand désarroi, il était plus faible que celui des créatures aux-alentours : le niveau du Sphinx était seulement de 21 et portait la mention « Futur chercheur d'emploi ». Okay, le Sphinx n'obtenait pas d'excellentes notes mais c'était pas une raison pour lui rappeler à Dreamland.

Il était d'ailleurs pourvu d'un masque de François Hollande, le masque magique qui trônait sur sa tête ayant décidé de prendre cette apparence plutôt... intriguante. De quoi étonner les autres créatures et quelques Voyageurs qui se trouvaient dans la banque. L'un d'eux intrigua d'ailleurs le Sphinx (et ce n'était pas parce qu'il était niveau 24). C'était un jeune homme à la chevelure d'un gris blanchâtre et aux yeux scintillant comme des émeraudes sous la lumière artificielle.

Et comme si ça ne suffisait pas, le nom et le prénom « Mike Kaine » étaient inscrits au-dessus de sa tête, afin de ne laisser aucun doute possible au masqué (dont le nom « Sphinx » trônait également au-dessus de sa tête).


- Non, sérieusement... Mike, c'est toi ?! Putain, ça fait tellement un bail que j't'ai pas vu, j'te croyais mort !

En effet, le masqué n'avait plus eu de nouvelles du Voyageur canin depuis la guerre contre le royaume obscur, qui se trouvait être un événement durant lequel beaucoup de Voyageurs avaient perdu la vie. De là à penser que Mike en avait fait parti, il n'y avait qu'un pas que le masqué avait dû se résoudre à faire, après être resté sans nouvelles du morpheur loup pendant de nombreux mois.

Ce fut pendant les retrouvailles de nos deux compères qu'un vieux briscard de niveau 45 entra dans la banque, armé d'une sulfateuse et le visage recouvert d'un masque de Jacques Chirac. Sous son niveau, la mention "Braqueur de banques sans avenir" indiquait la couleur.


- Que tout le monde se jette à terre, les mains sur la tête ! Le premier qui fait l'erreur de bouger ne serait-ce qu'un orteil, je le transforme en passoire !!! Ceci est un hold-up, je veux deux millions d'EVs et que ça saute !

_________________




Dernière édition par Sphinx le Jeu 12 Mai - 13:16, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mike Kaine
Ligue M
Ligue M
avatar

Pouvoir : Morpheur loup
Points de Réputation : 0 points
Messages : 10

MessageSujet: Re: Quand IRL contamine Gameland ! [Libre]   Jeu 17 Sep - 9:33

Mike avait eut une journée de taf assez banal avec ses brief d'équipe, brief avec ces collègues et son directeur, etc... Une journée comme tout les autres ou il était de fermeture. Il rentra chez lui tranquillement. Crystal l'attendait et avait préparer le dîner car elle avait fini plus tôt. Une fois le repas terminer, les deux jeunes se posèrent sur le canapé. La télé allumé pour faire un fond sonore, la demoiselle était sur sa tablette à discuter avec ses copines et préparer ses exams alors que Mike, lui était sur son PC portable. Il fit un tour sur FB, puis allait sur Steam afin de lancé un de ses jeux préférer.

Après quelques heures de jeux, il allait rejoindre sa copine qui était parti se coucher peu de temps avant lui. Il ne tarda pas à s'endormir avant de se réveiller dans une sorte de banque avec différentes personnes dont le nom était inscris au dessus de leur tête. Mike n'avait pas vraiment observé le nom des personnes présentent. Lui qui pensait aller faire un tour à Canin-Ville se retrouva piéger dans se royaume qu'il n'avait pas encore visité. Regardant vite fait autour de lui, il vit une femme plutôt ravissante avec inscrit au dessus de sa tête et entre crochet PNJ. Le jeune homme savait ce que voulait dire ses initiales et se dirigea vers celle-ci.

"Excusez moi madame, savez vous ou nous somme ?
-Biensûre, nous somme à GameLand, le royaume du jeux vidéo.
-Oh putain ça promet."

Mike était surpris de se retrouver dans se royaume et se demandait ce qu'il allait bien pouvoir faire ici sachant qu'il avait deux trois affaires à régler au Royaume Canin, avant d'être interrompue par un individu portant un masque lui couvrant uniquement le nez et le bouche.

"Non, sérieusement... Mike, c'est toi ?! Putain, ça fait tellement un bail que j't'ai pas vu, j'te croyais mort !"

Le jeune homme se retourna et découvrit l'homme qui lui avait adresser la parole. Surprit que celui-ci sache comment il s'appelait, il regarda au dessus de sa tête et vit que son nom était inscrit ainsi qu'un chiffre portant le numéro 24. A quoi pouvais t-il correspondre, le dijonnais n'en savait rien et à vrai dire s'en fichait un peu. Probablement son niveau. Mike regarda de nouveau son interlocuteur et vit inscrit Sphinx au dessus de sa tête.

Sphinx, ce nom lui disait quelque chose, un des rare nom qu'il se souvenait depuis sa résurrection. Ne sachant plus vraiment ce qu'il avait vécu avec lui, le jeune homme resta prudent.

"Salut Sphinx, et bien non comme tu peux le voir, je suis toujours vivant"

Un petit sourire un peu crisper car il ne voulais pas dévoiler se qui s'était réellement passé durant son absence.

*Je me souviens de se nom mais le visage n'est pas le même, il me semble que dans mes souvenirs ils avait un masque à gaz intégral hors ce n'est pas le cas. Et je ne me souviens plus de son pouvoir. Quel est-il ?*

Le morpheur était perdu dans ses pensées pendant que Sphinx lui parlait. Il furent tout deux sortie de leur discutions à l'arrivé d'un homme portant un masque d'un ancien président français; celui de Jacques Chirac. Un individu portant le numéro 45 avec une mention assez spécifique en dessus.

"Que tout le monde se jette à terre, les mains sur la tête ! Le premier qui fait l'erreur de bouger ne serait-ce qu'un orteil, je le transforme en passoire !!! Ceci est un hold-up, je veux deux millions d'EVs et que ça saute !"

La plus part des clients dans cette drôle de banque s’exécutèrent. Mike ne remarqua pas si Sphinx avait fait de même mais en tout cas le morpheur canin ne bougea pas et regarda le braqueur sans monter aucune expression du visage. Il le regarda quelques instant avant de soupirer.

"Première fois que je sors du royaume depuis des lustres et voilà qu'on me fait chier. C'est bon je me casse.
-Hey toi à terre j'ai dis ou tu va finir en gruyère.
-c'est bon fout moi la paix et cambriole cette banque, j'en ai rien à foutre.
-A terre j'ai dis"

L'homme tira un coup en l'air se qui fit paniquer les autres personnes présentes. Des hurlement se firent entendre et certain demandèrent même à Mike de l'écouter. Le jeune homme en prit marre et voulais se transformer en loup mais cela ne fonctionna pas.

"C'est quoi se bordel ? Pourquoi je ne peux pas me transformer ?
-Ahaha tu n'as pas de pouvoir. Je vais pouvoir te tuer facilement. Tu servira d'exemple."

Alors que l'individu s’apprêtait à tirer, Mike essaya de se transformer de nouveau et réussi mais pas sous ça forme de loup. Il regarda alors en quoi il venait de se transformer. En robot visiblement ou plus précisément en CEM, un exosquelette robotique.

"GameLand, c'est sympa. Me transformer en CEM du jeux XCOM. Pas mal et qu'elle sont mes aptitude ?"

Alors que le dijonnais venait poser la question, un écran transparent apparut devant lui en lui donnant un descriptif des ses aptitudes. Équipé d'un canon électrique il mit en joug l'individu avec sa sulfateuse qui commençait à paniquer mais pas pour longtemps car la transformation de Mike venait de disparaître et à la place de son arme, il se retrouva avec un poireau dans les mains.

"Oh merde"

Le jeune homme sauta à terre et se cacha derrière un guichet.

"Ahahah tu fait moins le malin maintenant."

Le jeune homme paniquait un peu sur le coup et se demanda ce qu'il pouvait faire. Ce rappelant qu'il n'était pas tout seul il se demanda ou était passé Sphinx.

HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sphinx
♥ Méchant & Papillon ♠
♥ Méchant & Papillon ♠
avatar

Surnom : Sphinx
Team : Général des Météors
Pouvoir : Morpheur Sphinx (papillon de nuit)
Points de Puissance : 44 500 Points
Points de Réputation : 57 500 points
Points du Membre : 833 points
Double Compte : Bébert
Messages : 654

MessageSujet: Re: Quand IRL contamine Gameland ! [Libre]   Mar 22 Sep - 22:09


C'était étrange, très étrange. Dès que le braqueur de banques eut fini sa phrase, le Sphinx perdit le contrôle de son corps et se mit à genoux. En face de lui, à quelques centimètre de sa tête, un écran transparent flottait :

Ne vous réveillez pas ! Ne vous réveillez pas !
~ Cinématique en cours ~

Cinématique en cours ? Voilà qui était plutôt étrange. En résumé, le Sphinx ne pouvait plus reprendre le contrôle de son corps et n'avait d'autre choix que de se laisser faire, ce qui commençait à l'agacer. Il n'était pas le moins du monde paniqué. Dans le monde réel, une telle scène lui aurait probablement filé la tremblote mais à Dreamland, le morpheur se savait en sécurité dans presque toutes les situations.

Il se trompait.

Il tenta de parler mais ses lèvres et sa langue refusèrent de remuer, tout comme son expression  (qui était de toute façon dissimulée derrière son masque).


* C'est quoi ce bordel !? Et pourquoi je sens plus mon pouvoir ?

En effet, le morpheur insectoïde tentait d'utiliser son pouvoir, de décupler sa force afin de sortir du piège... en vain. Tel un marionnette, le Voyageur était totalement impuissant. Des lettres bleutées se matérialisèrent à côté de lui.

Vous allez quitter le mode « Cinématique » pour rentrer dans celui « Didasticiel ». Des fenêtres d'aide contextuelle vont apparaître au fur et à mesure de votre progression afin de vous assister au mieux dans votre découverte du jeu-vidéo « IRL ». Nous vous souhaitons une expérience plaisante au sein de Gameland, joueur . Cependant, il nous reste encore quelques petites choses à régler avant de vous lâcher dans ce monde aussi magnifique qu'hostile.

Regardez ces pixels qui semblent venir de nulle part ! Un boîtier de commande va apparaître dans votre main droite. Disposant de quatre boutons numérotés de 1 à 4, il vous permettra durant les cinématiques (et les pauses) d'effectuer un choix parmi ceux proposés. Nous allons effectuer un simple test de vérification afin de voir si tout fonctionne.

~ Pause ~

Les couleurs autour du Sphinx disparurent tandis que le temps se figeait. Mike, qui venait de mettre en joue le braqueur du dimanche avec un canon électrique, se figea également. Le masqué était figé comme son entourage mais avait gardé conscience et pouvait tout de même observer la zone située dans son champ de vision (sans toutefois pouvoir bouger ses yeux). Sa main tenant le boîtier pouvait également se mouvoir.

Vous vous appelez bien Sphinx ?

1 – Oui
2- Non

Le masqué eut envie de marteler la touche 2 par désir de rébellion mais il se rendit rapidement compte que cela n'aurait aucun intérêt. Il se retrouvait projeté dans un monde qui disposait de suffisamment de pouvoir onirique pour l’assujettir à sa volonté sans lui laisser aucun choix... Tenter de se rebeller plutôt que de s'efforcer d'analyser et de comprendre ce monde était une très mauvaise idée.

Il appuya donc sur la touche 2.


Bien ! Le boîtier fonctionne visiblement bien, ce qui est un profond soulagement pour nous. Nous sommes désolés de ne pas vous avoir pris en charge dès votre arrivée dans le royaume mais nous avons eu plus d'un millier de Voyageurs à nous occuper cette nuit. Vos camarades devront également passer par cette légère mise à niveau, ne vous étonnez donc pas si certains Voyageurs autour de vous ont l'air... absents...

Maintenant que vous savez comment fonctionne le boîtier de commande, nous allons pouvoir passer aux choses sérieuses, à savoir les explications concernant le jeu « IRL ». Ici, votre niveau représente votre puissance de combat. Par exemple, votre niveau actuel ne vous permettrait pas de faire la moindre égratignure au braqueur de banque ici présent, qui n'est pourtant qu'un Rêveur à Dreamland. Cependant, qui dit nouvel univers, dit nouvelles règles.

Il reste quelques bugs -par exemple, le fait que votre ami ait pu se transformer partiellement en CEM- mais nous nous empresserons de les corriger au fur et à mesure, afin qu'ils ne nuisent pas à votre progression.

Il y a plusieurs manières d'augmenter son niveau dans IRL. La manière la plus simple est de se mesurer à d'autres joueurs, dans des activités allant du simple combat au concours de poésie. Dans IRL, un économiste de génie peut très bien dépasser les niveaux 100 et développer des techniques de combat inédites comme le magistral « krach boursier de 1929 » qu'il n'aura acquises qu'en étudiant mais qui lui permettront de vaincre la plupart des opposants, même si ces derniers ont livré plus d'une bataille.

Nous avons choisi de mettre en place un système où la puissance de combat de chacun évolue en fonction de son degré de maîtrise dans son activité de prédilection. Nous voulons que les chanteurs professionnels soient à même de combattre contre des lutteurs de génie sans avoir à rougir de leur performance. En bref, IRL se veut être un jeu ludique, qui ne discrimine aucune activité au profit d'une autre.

Les autres manières d'augmenter son niveau sont de compléter des quêtes, de se mesurer à des PNJs (issus de divers jeux-vidéos) ou même de lire des livres de compétence, qui vous apprendront instantanément des techniques secrètes.

Pour le moment, vous êtes un simple branleur sans aucune réelle capacité dans aucun domaine. Vos compétences en cuisine se bornent à la cuisson des pâtes, en écriture à la rédaction d'un sms sans trop de fautes d'orthographes et en combat... Disons que si votre esprit sait ce qu'il a à faire, grâce à votre expérience, votre corps ne suit pas vraiment la route. Enfin, vous avez de bonnes bases grâce à votre classement au sein de la ligue M qui vous donne le droit à une légère majoration sur certaines de vos statistiques physiques telles que la force et l'endurance. Par contre, niveau intelligence...

Le Sphinx ne s'était jamais autant fait chier de toute sa vie. Il avait la désagréable impression d'être pris en otage dans le monde réel, obligé d'écouter un fou monologuer et délirer pendant plusieurs dizaines de minutes. Il s'efforçait de retenir un maximum d'informations mais ce n'était pas très facile. Et puis les informations les plus importantes manquaient : était-il possible qu'il retrouve son pouvoir ? Pouvait-il mourir dans ce monde ?

Puisque vous êtes un branleur, vous devez vous trouver un emploi, une occupation, une place dans la communauté qui compose IRL. Mais ne vous inquiétez pas, les occupations sont aussi nombreuses que diverses. Il est possible de devenir boulanger ou policier, comme sorcier, chasseur de démons ou même jedi. IRL ne renie pas ses origines vidéo-ludiques bien qu'il s'inspire grandement du monde réel dont vous êtes issus. Il y a même la classe branleur mais c'est une occupation que je ne vous recommande pas car la progression y est très difficile bien que les vétérans de cette profession soient imbattables au bras de fer.

Il me reste encore deux choses importantes à vous annoncer. Premièrement, vous ne pourrez pas quitter IRL tant que vous n'aurez pas atteint le niveau maximum du jeu. Vous reviendrez donc, nuit après nuit, ici.

Quoi ? Voilà qui n'enchantait pas, mais alors pas du tout le Sphinx. Le masqué se voyait déjà bloqué pendant des semaines, voire des mois, dans ce jeu sans revoir ses amis. C'était vraiment très craignos.

[/font]
Et enfin, n'oubliez pas qu'IRL appartient à Dreamland et est tout aussi dangereux que le monde des rêves. Vous possédez trois vies dès le départ, et ce montant pourra augmenter ou diminuer durant votre périple. Cependant, s'il atteint zéro, vous redeviendrez un simple Rêveur.

Merci de votre attention et bonne continuation.

~ Fin de la pause ~

Les couleurs revinrent et le temps reprit son cours. Encore sous le choc, le jeune homme put voir l'arme du morpheur lupin se transformer en poireau, puis Mike se décomposer avant de se jeter derrière un guichet.

Tandis que le braqueur de banque manifestait son contentement à grand cris, l'un des employés de la banque -qui s'était également caché derrière un guichet- se releva prestement et enjamba le guichet afin de s'avancer vers le braqueur, qui pointa sa sulfateuse sur cet individu agissant étrangement.


- Mais qu'est-ce que tu fous, pépé ! Tu me prends pas au sérieux ? Pas un pas de plus ou je te troues le ventre !

L'homme proche de la retraite, qui avait un « 57 » au-dessus de sa tête, avançait avec confiance vers le braqueur de banque. Lui qui semblait réellement apeuré quelques minutes plus tôt n'éprouvait à présent plus la moindre appréhension et continua d'avancer vers le braqueur.

- Tant pis ! laissa échapper le gangster avant d'ouvrir le feu.

Les balles fusèrent mais ralentirent et se changèrent en pièces avant d'atteindre le banquier à la poitrine. Ce dernier retira sa chemise, dévoilant non pas un torse au poil grisonnant mais un authentique coffre à fort qui s'ouvrit afin d'absorber les balles. L'homme d'âge mûr se mit à rire à gorge déployé.

- Hahahaha ! Et bien, ce jeu est bien plus amusant que Mybank ! Pouvoir gérer une banque tout en étant capable d'apprendre le respect aux hooligans... Quel régal ! Vive IRL !

D'autres « victimes » changèrent totalement d'altitude, surtout les petites vieilles et les petits vieux qui se relevèrent avec une souplesse insoupçonnée et se mirent à regarder autour d'eux avec un sourire de profond contentement au visage. Eux qui étaient plutôt mis au ban de la société dans la réalité se sentaient à présent de nouveau jeunes et en pleine forme.

L'une des petites vieilles fonça sur le braqueur de banques et lui balança un coup de sac à main qui lui fit traverser le mur à une vitesse folle.

Le Sphinx regarda tout cela avec effarement. Puis, se rappelant qu'il portait un masque de François Hollande et risquait très certainement d'être pris pour un complice du braqueur de banque, il fonça vers l'abri improvisé de Mike afin d'attraper le jeune homme par le bras.


- Mike, je sais pas si tu as eu ta mise à jour ou pas mais on est vraiment, mais alors vraiment, dans la merde. Il faut qu'on se trouve un coin un peu peinard afin de mettre les choses au clair et de réfléchir à une solution. J'ai peur qu'une des mémés ne me prenne pour un voyou et se décide à me faire sauter les dents et les gencives...

Ouais, ils étaient dans la merde. Et cela ne faisait que commencer.

_________________




Dernière édition par Sphinx le Ven 9 Oct - 11:40, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mike Kaine
Ligue M
Ligue M
avatar

Pouvoir : Morpheur loup
Points de Réputation : 0 points
Messages : 10

MessageSujet: Re: Quand IRL contamine Gameland ! [Libre]   Dim 4 Oct - 10:24

Mike venait de se jeter derrière le guichet afin de ne pas se faire tuer par le braqueur qui lui tira quelques balles qui s’incrustèrent dans le bois qui composait le guichet. Le morpheur releva la tête afin de voir ou se trouvait son compagnon d'infortune. Il était à quelques mètres de lui et observait la scène qui se déroulait sous leur yeux. Un vieux se leva et fit face au braqueur qui répliqua de cette affront en lui tirant dessus. Mais les choses ne se passèrent pas comme prévu. Le vieux ouvrit sa chemise et les balles, devenu des pièces d'or se firent avaler par le coffre fort qui lui sert de torse.

Suite à cette effet de surprise, certain client de la banque firent front au braqueur et le plus étonnait était que les petits vieux était devenu assez souple comme si ils avaient la vingtaine. Mike abasourdit par ce qu'il venait de voir, resta bouche bée devant toute cette mascarade avant de revenir à se qui se passait. Sphinx venait lui aussi de se planquer vers le guichet ou se trouvait le jeune homme.

- Mike, je sais pas si tu as eu ta mise à jour ou pas mais on est vraiment, mais alors vraiment, dans la merde. Il faut qu'on se trouve un coin un peu peinard afin de mettre les choses au clair et de réfléchir à une solution. J'ai peur qu'une des mémés ne me prenne pour un voyou et se décide à me faire sauter les dents et les gencives...
"Hein de quelle mise à j..."

Et bien Sphinx voulait parler de celle-ci visiblement. Mike resta comme bloquer, absent le temps que cette mise à jour.

Bonjour voyageur, vous voici désormais dans IRL,
le nouveau de GameLand. Dans ce didacticiel,
nous allons vous montrez comment évoluer dans se monde.

Mais avant cela nous devons rectifier un bug dont vous avez été victime.
Lors de votre venu, vous avez eu affaire un joueur de IRL et vous avez put
vous transformer partiellement mais cela n'aurais pas du se produire. Nous
somme désolé pour ceci et vous devez comme tout nouveau joueur évoluer
dans se monde de la même façon.


La mise à jour continua et les règles sont les mêmes pour tout le monde. Après la mise à jours, Mike revint à lui mais n'entendit pas tout se que Sphinx lui dit. En tout cas vous le bordel qu'il commençait à y avoir dans la place, les deux jeunes devaient se barrer et en vitesse.

"Putain c'était quoi se machin, c'est ça la MAJ dont tu me parlait ? En tout cas c'est un sacré bordel. Faut qu'on se casse et vite."

Mike se leva alors, suivit de Sphinx et commença à courir pour se sauver et trouver un endroit tranquille, mais le jeune homme se prit une manchette. Il se retrouva au sol ne comprit pas d'ou elle venait. Un peu sonner, il vit alors sortir de derrière un mur une femme d'une trentaine d'années habiller comme une strip teaseuse policière. Au dessus de sa tête se trouvait inscrit le chiffre 69 avec écrit en dessous "Sexy Super Flic"

"Alors les jeunes, ont veux se faire la malle ? Et si on allait faire un petit tour au poste pour voir ce que vous avez à dire.
-Heu dire quoi à propos de quoi ?
-Fait pas l'innocent petit con à propos du vol de joyaux chez la Princesse Peach.
-Heiiiin quel vole, on viens juste d'arriver.
-Mais oui bien sûre aller Menottage express. La Princesse nous a décrit un homme avec le numéro 24 et son acolyte avec un numéro 21 au dessus de leur tête et oh bizarrement vous avez ces numéros au dessus de vos têtes et en plus vous prenez la fuite. Aller direction le poste de police et plus vite que ça. Et bien sure, vous avez le droit de gardez le silence, tout se que vous direz pourra et sera retenu contre vous, vous avez également le droit à un avocat."

Les deux voyageurs se retrouve menotter et embarquer dans une voiture de police apparut de nul part. Mike ne savait pas quoi dire tellement il se retrouvait sur le cul. Il regardait Sphinx déconcerté par ce qu'il leur arrivait.

"Je ne sais pas ce qui se passe mais on est dans un putain de merdier.
-La ferme petit con, fait comme ton pote et boucle la."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sphinx
♥ Méchant & Papillon ♠
♥ Méchant & Papillon ♠
avatar

Surnom : Sphinx
Team : Général des Météors
Pouvoir : Morpheur Sphinx (papillon de nuit)
Points de Puissance : 44 500 Points
Points de Réputation : 57 500 points
Points du Membre : 833 points
Double Compte : Bébert
Messages : 654

MessageSujet: Re: Quand IRL contamine Gameland ! [Libre]   Ven 16 Oct - 20:59

Après l'irruption du braqueur dans le quotidien tranquille de ces employés de banque sans histoires,  les clients eurent l'occasion de voir un masqué et un albinos s'enfuir hors du bâtiment. Les deux hommes couraient, ventre à terre, comme pressés par la menace d'une explosion imminente. Cependant, les emmerdes ne semblaient pas décidées à se laisser distancer : comme pour illustrer la loi de Murphy, une fliquette attrapa Mike en pleine course et le mit à terre, sans même s’essouffler.

S'ensuivit une suite de questions sur le ton de la déconne. La demoiselle semblait beaucoup s'amuser. Et qui se débattait comme une anguille entre ses mains, tout fraîchement menotté ? Un Sphinx déconfit qui avait tenté de porter secours à l'albinos en attaquant la jeune officière dans le dos.

Ne voulant pas aggraver son cas (et perdre la première de ses trois vies), il se laissait donc docilement faire, conscient de ne pas faire le poids ou, plutôt, le niveau. Il se contenta donc d'ouvrir grand ses oreilles : la demoiselle semblait bavarde ; il fallait en profiter. Les informations qu'elle leur délivra ne furent pas bien utiles au morpheur : apparemment, deux hommes du même niveau qu'eux avaient volé Peach et elle pensait qu'il s'agissait d'eux.

Cela ne faisait que montrer que les forces de l'autorité étaient donc incompétentes. Voilà qui simplifierait leur évasion.

Une fois son babil terminé, Miss Super Flic les souleva de terre sans le moindre effort et les jeta à l'intérieur d'une voiture de police qui démarra au quart de tour, comme s'il y avait un quelconque risque qu'un de leurs "supposés" complices tente de les sauver pendant le transfert. Finalement, la police ne semblait pas si incompétente que ça. Le conducteur, un vieux briscard moustachu, régla la fréquence de sa radio de manière à entendre les informations données par ses collègues.

Quant à la policière qui les avait jetés à l'intérieur, elle apparut soudainement sur le siège passager de la voiture, comme si de rien n'était. Une petite fenêtre contextuelle s'ouvrit, afin d'éclairer la lanterne du masqué concernant la technique utilisée :


~ La Justice n'attend pas : téléportation personnelle de rang 1 ~

Apparemment, il était possible de se téléporter dans ce monde. Rien de vraiment étonnant puisqu'il s'agissait d'un jeu mais cela soulevait beaucoup, beaucoup de questions quant aux limites de ce monde. Était-il possible d'y faire revenir quelqu'un à la vie ? Peut-être y avait-il un timer durant lequel une mort était cancelable, pour rester dans les termes anglophones. Un compte à rebours durant lequel le mort ne l'était pas tout à fait et pouvait être sauvé par le sort de soin d'un infirmier de très haut rang...

Le Sphinx n'eut aucun mal à s'occuper l'esprit durant le trajet les conduisant jusqu'à la prison, n'osant pas parler afin de ne pas froisser leurs futurs geôliers. De la même manière qu'on n’expectait pas d'un poisson mort qu'il se mette à bondir hors de notre assiette, le masqué voulait endormir la méfiance des flics en la jouant « prisonnier résigné ».

Il ne répondit donc pas à Mike autrement que par le silence, lui lançant des regards désolés que le morpheur ne perçut peut-être pas à cause du masque.

Ils finirent par arriver à la prison vers laquelle ils se firent traîner sans ménagement. Une nouvelle fois, le Sphinx se fit saisir par la nuque comme un chiot. Mais cette fois-ci, il resta aussi inerte qu'un cadavre, ayant compris l'inutilité qu'il y avait à tenter de se débattre. Leur procès fut très rapide : pas d'interrogatoire poussée, pas de paperasse à signer. Quelques dizaines de secondes après leur arrivée, on leur mettait une cagoule autour de la tête afin de les empêcher de voir quoi que ce soit.

Puis, quelques minutes plus tard, lorsqu'on leur retira la cagoule, ce fut pour découvrir un paysage grisâtre et morne à souhait. De vulgaires grilles leur servaient de murs, ne leur accordant aucune vie privée. Pour ne rien arranger, des caméras de surveillance achevaient de disséquer les miettes de quotidien qu'il leur resterait tandis qu'ils seraient bloqués entre ces quatre murs.

Leur cellule était plutôt spacieuse et on les y avait mis ensemble. Au moins, c'était déjà ça. Mais la présence de la caméra gênait beaucoup le Sphinx qui se sentait obligé de continuer son rôle de prisonnier docile et muet.

Une voix se fit soudainement entendre. Elle était extrêmement criarde et juvénile, comme si un bébé tentait d'utiliser des cordes vocales qui n'étaient pas encore pleinement développées. Le résultat était assez épouvantable, un mélange entre le miaulement d'un chat et le crissement d'une craie au tableau.


- Alors les pédales, on apprécie la déco' ? Pas la peine de chercher vos lits, va falloir se satisfaire du sol.

Sortant d'une minuscule zone d'ombre d'un coin de la pièce, un bambin minuscule se ramena droit vers le Sphinx. Ce dernier, légèrement décontenancé, hésita à associer la voix qu'il venait d'entendre à la créature minuscule qui se trouvait à ses pieds.

Mal lui en prit. Le bambin sauta soudainement en l'air pour lui balancer un coup de tête dans les parties génitales à en faire frémir les éventuels spectateurs. Le Sphinx se retrouva au sol, grimaçant de douleur, à se tenir les parties sensibles avec les mains. Il n'était pas du tout du genre douillet, en temps normal, mais sa résistance à la douleur avait chuté drastiquement depuis qu'il était devenu un personnage vidéo-ludique. Se relevant, il se jeta sur le bébé sans se soucier du numéro « 32 » qui trônait au-dessus de la tête poupine, ni même de la mention « Disciple de Ness ».

Il fut projeté contre un mur par une force invisible.


- Je change les couches à des mecs comme toi tous les matins avant d'aller au pot. Fais-toi une raison, mec, on joue pas dans le même bac à sable.

Le bébé créa une espèce de sphère d'électricité qui se mit à tournoyer dans les airs, menaçantes. Le Sphinx ne tarda pas à reconnaître les techniques utilisées par le chérubin, et le nom « Ness » prit tout son sens : il avait obtenu le pouvoir du gamin à la casquette rouge de Super Smash Bros Melee. Voilà qui n'était pas très juste.

- Vous avez mon attention ou vous préférez recevoir une sphère à plus de 5000 Volts sur le coin de la face ?

Se redressant tant bien que mal, le masqué se décida à s'asseoir sagement. Dans ce monde, ils étaient aussi impuissants que des Babys fraîchement arrivés alors autant rester diplomates. La chance finirait bien par tourner. Il jeta un coup d’œil furtif vers la caméra, se demandant si les gardiens ne tarderaient pas à se ramener afin de les empêcher de se faire électrocuter.

- Pas la peine de lorgner sur cette foutu caméra, elle voit ce que je veux qu'elle voit. Deux trois bidouillages dans ses circuits électriques et l'on peut m'y voir en train de dormir depuis... 10 heures. C'est que ça dort beaucoup, un bébé en taule. Mais revenons à nos moutons. J'compte pas moisir dans ce parc, et vous allez m'aider à m'en sortir.

Il désigna les deux Voyageurs d'un doigt minuscule et boudiné avec un sérieux et un aplomb vraiment adulte. Il n'y avait quelque chose de malsain dans l'assurance non feinte de ce modèle réduit d'humain, âgé de 8 mois à tout casser.

- Avec mes pouvoirs, j'ai creusé très profondément dans le sol,  plus probablement que je n'aurais dû creuser. Et je suis tombé sur notre plus proche voisin, qui se trouve dans les geôles les plus profondes de cette prison pour créatures vidéoludiques : un véritable Balrog. Votre mission est simple : l'un de vous va descendre jusqu'à sa geôle, survivre à la fournaise qui y règne, persuader la créature de vous filer ses pouvoirs, remonter, passer par le tunnel que j'ai creusé vers l'extérieur (on s'occupe comme on peut), raser la prison avec ce pouvoir apocalyptique, me délivrer. Des questions ?

- Pourquoi on se contente pas de sortir par le tunnel que vous avez créé ? Ou pourquoi n'en fais-tu pas un plus long qui nous permettrait de sortir à bonne distance de la prison ?

- Ces fils de pute m'ont ralenti dans ma mission. Je veux qu'eux, que leurs familles, que toutes les choses qu'ils révèrent, qu'ils espèrent ainsi que toutes les personnes qu'ils aiment partent en fumée. Je veux les entendre crier, se lamenter, agoniser... Je veux...

Le Sphinx se racla la gorge.

- … Ahem. Désolé de m'être emballé. Bref, lequel est l'heureux élu ? C'est pas tous les jours qu'on a l'occasion de rencontrer un véritable Balrog, vous devriez en profiter avant qu'ils n'aient totalement disparu ! Alors, on se décide ?

Le Sphinx n'était pas vraiment chaud (c'était le cas de le dire) pour descendre rendre visite au Balrog. Mais d'un autre côté, avaient-ils le choix? Il décida de demander son avis à Mike, afin de voir ce qu'il en pensait.

- Tu te sens d'attaque pour le Balrog ? Qu'est-ce qu'on fait, t'y vas ou j'y vais ?

- Putain, mais qu'est-ce que vous me cassez les couilles ! Allez-y tous les deux, sinon ! Comme ça, l'heureux élu pourra me ramener les cendres de son compagnon en guise de souvenir.

Le masqué comptait suivre l'avis du morpheur canin. S'il se sentait d'y aller seul, il l'attendrait ici. S'il pensait qu'il serait préférable qu'ils y aillent tous les deux, il l'accompagnerait. Et s'il se sentait pas d'y aller, le Sphinx irait.

_________________


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Quand IRL contamine Gameland ! [Libre]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Quand IRL contamine Gameland ! [Libre]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Une visite d'en le champ (libre)
» Quand un électron libre et un recycleur vivant s'allient pour sauver un village.
» Rhume quand tu nous tiens [ libre ]
» Je te vois... Même quand tu fais caca... [Libre]
» C'est quand on a tout perdu qu'on est libre de faire ce que l'on veut - Julia

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dream Land Infinity RPG :: RP :: Deuxième Zone :: GameLand-
Sauter vers: