AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Hannah (Terminé)

Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Hannah (Terminé)   Dim 17 Aoû - 15:00


Duncan Hannah
Les Hommes naissent libres et égaux en droit. Après ils se démerdent
Ton personnage...
-----------------------------------





Nom : Duncan
Prénom : Hannah
Surnom : Pour le moment aucun...
Age : 22
Sexe : F
Où habites-tu ? : Région Parisienne
Activité : 7eme année, dans la chimie
Ton histoire...
-----------------------------------

♠ Description Physique : Quand on découvre Hannah pour la 1ere fois on remarque généralement sa grande tignasse un peu en vrac, non seulement ses cheveux forment des sortes d'épis en pointe qui ont un rendu assez original mais surtout leur couleur est un roux/rouge très voyant, et parfaitement naturel ! Malgré les vannes et les clichés elle est très fière de cette couleur et adore ses cheveux et ceux de son paternel qui arborent le même ton vermillon (famille de sans âmes...) et qui jurent avec leur grands yeux bleus

Mais malgré cette fierté Hannah à quelques problèmes avec son corps, surtout avec la 2éme (ou 1ere selon les gens) chose qui est remarquée en la voyant : ses arguments bustiers, bien trop disproportionnés à son goût (beeewbs), avec lesquels elle à de gros problèmes pour composer avec, et ressent toujours l’impression (assez justifiée admettons le) que pas grand-chose d’autre compte à son sujet lors de la 1ere impression ce qui la dérange grandement. Pour « contrer » ce problème, elle ne se met pas du tout en valeur, ne porte aucun maquillage ou presque, porte des vêtements affreusement classiques, fait pour couvrir un maximum de surface tout en restant flexible et confortable (Une seule exception : l'été, cette fille est incapable de supporter la chaleur, et tant pis si ça conduit à montrer sa peau, de toute façon elle sort jamais), ne se vernit les onglets qu’à la va vite, juste pour éviter de se les ronger.

Coté accessoire elle porte toujours le collier de son grand-père, puis de son père, qui est maintenant le sien : une croix en argent sur laquelle une faucheuse est clouée et sinon elle porte, suivant son humeur, quelques babioles qu’elle trouve plus ou moins jolie : tout ce qui brille l’attire, elle ne cherche pas la valeur, mais les belles couleurs scintillantes, peu lui importe que ce soit juste une pierre polie sans intérêt, si ça brille, elle aime ça !


♠ Caractère : Quiconque discute un peu avec Hannah a tendance à penser que c’est une fille très particulière : par moment amorphe et totalement indifférente à ce qu’on lui dit, elle peut immédiatement, et souvent pour les choses les plus triviales, devenir une vraie pile électrique tout sourire, posant plein de questions sur absolument tout, des grandes étoiles dans les yeux comme une gamine naïve a souhaits.

Elle a une grande culture et est intelligente, mais pose des questions qui ont souvent l’air idiotes, surtout les « Pourquoi ? » : Pourquoi me faire des amis ? Pourquoi sortir ? Pourquoi dire bonjour ? Elle a en effet beaucoup de mal à comprendre la plupart des us et coutumes de politesse et de sociabilisation, tout en sachant qu’il faut les respecter pour être « une bonne personne », but dans lequel elle a été éduquée et qu’elle tente de respecter au quotidien, malgré les pics de mépris et les envies violentes qui l’assaillent souvent quand elle écoute la majorité des gens lui parler. Ses « pulsions » ont parfois tendances à ressortir dans un humour très noir, cynique, adepte de l’ironie et de la moquerie des gens, qui apparait épisodiquement dans sa vie de tous les jours auprès de ses « amis » et de ses connaissances, mais qui est omniprésent sur internet, son « défouloir » personnel grâce auquel elle évite de devenir folle et où elle passe pratiquement tout son temps en dehors de la fac, et où les gens avec qui elle discute régulièrement, bien qu’asociaux, connards, certainement menteurs et qu’elle n’as jamais vue en vrai représentent pour elle les gens qui sont le plus proches d’être des amis qu’elle respecte et apprécie.

Nous parlions tout à l’heure de sa culture très étendue grâce au fait qu’elle lit à peu près tout ce qui lui tombe sous la main (un de ses passe temps en dehors du chat internet est de trainer sur Wikipédia et d’engranger des tonnes d’informations) et surtout qu’elle ai une mémoire très étendue, mais également sélective, bien que étant assez « spéciale » elle ne sélectionne pas toujours les « bonnes » informations : elle peut par exemple vous sortir de tête que « squelette » est le seul mot masculin se finissant par « -ette » mais est incapable de retenir un visage, n’as jamais réussie à se rappeler les noms des gens de sa classe même après toute une année scolaire et n’as pour l’instant été capable de retenir que les numéros des fast-food où elle commande plus d’une fois par semaine…

On peut citer en vrac plusieurs choses qui ont à première vue une importance relative dans la vie d'Hannah ou qui ont un quelconque intérêt à ses yeux : Internet, grâce auquel elle survit et s’occupe la moitié du temps, son ordinateur, qui va de pair avec sa connexion, le sucre, dont elle se gave sous toutes ses formes non alcoolisée pratiquement toute la journée, les pizzas qu’elle commande au minimum une fois par semaine tellement elle adore ça, la cuisine, qu’elle aime pratiquer bien qu’elle ai souvent la flemme de faire ses courses, ce qui fait qu’elle ne fait jamais grand-chose en réalité, le sport, principalement le jogging, qui lui permet de se détendre et qui lui est légèrement indispensable puisque ça permet d'être "en bonne santé", les tours de magie, qui lui rappellent son grand-père décédé, qu’elle accueille toujours comme une gamine ultra attentive et excitée voulant toujours en voir plus, comprendre comment ils marchent et les refaire elle-même ensuite (hobby dans lequel elle est d’ailleurs assez douée).

Quand à ses parents elle a une relation assez particulière avec eux : Elle les adores, quasiment au point d'être presque fusionnelle avec eux, mais elle a aussi énormément l'impression de vivre "dans leur ombre" malgré tout ce qu'elle peut faire, même si elle a l'impression d'être intelligente, ou sportive ou n'importe quoi, ses parents le sont plus qu'elle, surtout son père, vrai "superman" qui malgré l'enfance géniale qu'il lui as apporté lui as aussi donné des complexes, lui apportant parfois l'impression que ses rares amis la côtoyaient plus pour voir son paternel "super cool" que pour la voir elle. C'est d'ailleurs pour cette raison qu'elle a pris son indépendance et est allée vivre en France loin de l'Irlande malgré le fait que ses chers parents lui manquent tous les jours…

En réalité Han est malgré ses envies assez récurrentes de frapper les imbéciles qui lui parlent est plutôt indifférente à propos de tout, généralement elle ne fait qu’observer, en retrait, voir débattre de tout et de rien avec le peu de cerveaux capables de suivre sa pensée et de lui offrir une conversation digne de ce nom. Qu’elle apparaisse souriante, triste ou énervée, ce n’est généralement qu’une façade pour dissimuler au mieux son mépris, au pire son désintérêt total : vivre, mourir, voir même, dans l’absolu, tuer, elle s’en moque complètement, estimant que l’humanité est pourrie et sans valeur et n’ayant aucune illusion sur le fait qu’elle-même rentre dans cette description. Une mort de plus ou de moins, que ce soit la sienne ou celle des autres, ça ne change rien. Et il vaut mieux en rire qu’en pleurer car il vaut mieux être considérée folle plutôt que faible. Elle est simplement en marge, lucide et observatrice. Indifférente à tout ce qu’il l’entoure ou presque :

Tout d’abord à sa liberté et a celle des autres. Les cages la révulsent et elle ne pardonne pas à ceux qui balancent quelque chose dedans, une personne ou un animal, un ver ou une femme. Dans sa tête il n’y a aucune différence. La cage est le problème, et tous ceux qui tentent de la restreindre, pour quelques raisons que ce soit, elle tentera de se battre. Pour la liberté, des autres ou la sienne, que les autres le sachent ou non. Il faut bien quelqu’un pour le faire, elle le fera, pour un quelconque idéal, parce qu’il n’y avait rien d’autre à faire le midi ou simplement par un quelconque caprice, peu importe, dites vous que sera fait, c’est déjà bien.

Ensuite, elle s’intéresse au défi, et l’un des plus grands c’est celui de trouver des gens « qui en vaillent la peine », car même si elle est tiraillée par cet esprit légèrement émo du « tout est pourri et n’as aucun sens » elle cherche quand même pouvoir le prouver, ou l’infirmer. Pour avoir « la foi », si on peut l’appeler ainsi, celle d’avoir tort et que tout n’est pas perdu ou celle d’avoir raison, comme la majeure partie du temps, et pour cela elle cherche simplement des gens « différents », par leur façon de penser, leur force, leurs manières d’agir ou leur intelligence. Elle ne se prends pas à penser que les petites racailles, les extrémistes politiques ou religieux sont la preuve que le monde est foutu, ou que les bon samaritains qui font des donations aux restos du cœurs sont celle qu’il reste de l’espoir, elle cherche des gens différents des autres, vraiment « spéciaux », avec qui elle pourrait discuter longtemps, de beaucoup de choses, de manière neutre, peu lui importe qui sera cette personne, un clochard, un révisionniste Nazi, un prêtre, ou même un simple gosse. Tant qu’il remplit les critères de différence et « d’intérêt » qu’elle recherche. Le reste des défis, elle le trouve dans les jeux, les paris, la compétition, elle ne cherche pas toujours à être la meilleure, juste à participer du mieux qu’elle le peut et à être contente de ce qu’elle a fait, et non à quelle place elle s’est hissée, même si il existe deux cas où elle est mauvaise perdante : Celui où elle perd contre une machine, se faire battre par une IA, même extrêmement perfectionnée, tricheuse, mal calibrée donc trop dure, lui reste en travers de la gorge au point de presque l’enrager (quand elle était petite, ce gros défaut à couté un nouvel écran à ses parents…). L’autre cas de figure, c’est quand le défi est sur l’intellect, ses facultés de logique, de compréhension, de réflexion (tordue certes…) et d’apprentissage sont en effet son plus gros orgueil, et elle n’aime vraiment pas que quelqu’un soit bien meilleure qu’elle dans ce domaine, bien qu’elle n’ai aucun mal à accepter l’intelligence des autres le fait qu'ils puissent l'être plus qu'elle la perturbe.

Ne cherchez pas à comprendre comment son cerveau marche, comment elle pense, à quoi, ni de quelle façon. Vous n’y arriverez jamais. Personne ne le peut. Ceux qu’elle considère comme ses amis le savent et le respectent mais lui font quand même confiance, voila pourquoi ils sont ses amis, eux aussi en marge de la société lambda dans une certaine mesure, un point commun qui les rassembles et les fédèrent, même si leurs objectifs sont différents, leurs personnalités ne le sont pas forcément, pas sur tous les points.
L’esprit est un labyrinthe, parfois il y a plein de tournants, un chemin très long, mais au final vous vous rendez compte que ce n’est qu’une seule ligne tracée sans lever la main et facile a suivre. Parfois il y a des bifurcations, des pans fermés, des portes, des ramifications. Celui de mademoiselle Hannah est une chose à plusieurs étages, avec des ramifications à chaque tournant, des murs qui ne mènent nulle part, des portes à tout les murs, des murs inversés, tordus, tournés dans tout les sens, des portes qui mènent à d’autres portes et qui sont verrouillées quand on veut faire demi tour, ou emmènent encore ailleurs. Ne tentez pas de comprendre, n’entrez pas, vous ne ferez que déambuler encore et encore jusqu'à oublié votre but et sombrer dans l’obscurité et la folie, dans la solitude et la lucidité absolue, avec le regard de celle qui ne peut allez nulle part, toujours a l’extérieur, qui ne fait que regarder, sans juger, mais en notant, sans pouvoir participer réellement.

La menteuse par excellence, la non-implication, la marge forcée qui se conduit par la plus grande solitude et le regard le plus noir sur tout le monde, désabusée, voyant tous les travers accompagnants les bons cotés. Bienvenue dans son monde. Mais vous ne sortirez plus jamais. Contemplez, écoutez, notez, mais restez dans l’impossibilité de vos impliquez, de consoler, d’aimer, même si parfois vous pensez ou voudriez être capable de le faire. Accumulez les façades, devenez l’acteur parfait et au final finissez seuls et lucide, juste en cherchant et regardant… Abandonnez tout espoir vous qui pénétrez ici car cet esprit noir n’est plus que pure folie.


♠ Histoire :

- Ah ! Nan tention ! Le monst' ! Vite, vite ! Aaaaaaah !

Ce qui pourrais passer pour un cauchemar d'enfant  n'est en fait qu'un petit enfant avec une tête rousse en vrac trépignant sur les genoux d'un adulte avec une tête rousse parfaitement lisse, les yeux rivés sur un écran : Hannah Duncan, 4 ans regardait son paternel jouer à Mario sur super Nintendo et commentait chaque mouvement du petit bonhomme en montrant l'écran du doigt et en s'agitant pour un oui ou pour un non sous les yeux de sa maman tandis que le jeune homme pianotait sur la manette le visage intensément concentré sur la survie de l'obèse plombier. Madame Duncan sonna l'heure du diner et papa arrêta le jeu et emmena sa fille à table en la serrant dans ses bras pendant qu'elle se débattait en riant. Assise sur une chaise énorme pour elle, ses petites jambes s'agitant dans le vide elle mangeait en regardant ses géniteurs argumenter à propos de "yoga" ou un truc ressemblant qu'elle ne connaissait pas du tout

- C’est un bon exercice de relaxation ! Et ça me fait du bien ! Si je te le dis ne qualifie pas ça de « stupide » enfin ! C’est mon corps, je sais ce qu’il lui faut et ce bien plus que toi. C’est pas toi qui est dans mon corps, si ?

- Ah, ça non, clairement pas autant que je le voudrais en tout cas !

La petite personne juchée sur cette chaise trop grande pour elle observait maintenant sans comprendre, et surtout avec un peu d’inquiétude, sa mère devenir aussi rouge que les cheveux des deux autres convives de la table et partir dans une quinte de toux carabinée pendant que l’homme, son père donc, ricanait doucement tout en remplissant un verre d’eau avant de le tendre à sa femme avec un petit sourire pendant qu’elle essayait de le traiter d’imbécile fini sans s’étouffer.

C'est donc dans cette ambiance qu'Hannah passa les 16 premières années de sa vie : vannes à gogo et énormément de geekeries en tout genre, voir même de nerdisme, au point de débattre sur le Marvelverse à table avec papa. Malgré l'amour inconditionnel qu'elle avait pour ses parents, le ressenti que n'être que "leur fille" l'as pesée tout au long de sa vie : Surdouée et sautant des classes "comme papa", ayant de bonnes notes "comme maman", essayant de faire du sport "c'est bien ma fille" etc etc....

Et la complicité qu'elle avait avec ses parents ne l'aidait pas vraiment : "accident heureux", Hannah s'immisça dans la vie de ses parents à leur 16/17 ans, qui, vraiment amoureux et poussés par les convictions religieuses de leur propres parents, l'assumèrent jusqu'au bout et l'élevèrent parfaitement bien, mais pour une fille de 15 ans, que ses rares amis, filles ou garçon, viennent chez elle pour dire "ta mère est vraiment trop jolie/sexy" "ton père est vraiment trop beau/cool" et commencent à les reluquer, parler mode avec madame ou build World of Warcraft avec monsieur... Ca peut légèrement peser, voila pourquoi dés que les études supérieures sont venue la jeune fille décida de quitter Belfast, et d'aller vivre dans la France natale de sa maman, au début chez son oncle et sa tante, et à 18ans seule, où elle réside encore aujourd'hui, profitant du taux de change avantageux de la livre par rapport à l'euro pour vivre plus correctement que la plupart des étudiants, et de son léger accent pour dragouiller tranquillement quelques personnes quand l'envie d'un peu d'attention lui prends.

♠ Dreamland :Hannah s'écroula dans son canapé complètement crevée, stressée et énervée. Une horrible prise de tête toute l'après midi avec son directeur de thèse. Elle venait à peine de commencer ses années de doctorante et l'autre peau de vache et ses airs supérieurs commençaient déjà à sérieusement la gonfler... Surtout quand cette saleté était clairement plus bête qu'Han et se comportait comme si c'était Marie Curie parce qu'elle avait un diplôme et pas Hannah.... Garce.

Hannah était rentrée chez elle dans cet état d'esprit totalement sain et bon enfant, avait grignotée un morceau puis s'était affalée sur son canapé après une bonne douche sans même passer par la case internet, normalement indispensable dans son existence. Passant deux heures presque uniquement à zapper entre 20 chaines toutes plus nulles les unes que les autres dans un état de plus en plus second elle fini par faire tomber la télécommande et se laisser tomber dans un sommeil réparateur plus que mérité...


... Pour se réveiller dans une chambre d'hôpital, des douleurs dans tout le corps, brûlante, haletante, prête à hurler ayant l'impression que ses os étaient en feu et prêt à se briser net, que ses poumons étaient transpercés par du verre et que son estomac et ses intestins se liquéfiaient puis reprenaient leur consistances normales avant de se mettre à faire des loopings et de tourner sur eux même.

La panique s'emplit en elle, elle essaya de se lever avant de retomber sur le lit sale et troué, terrassée par la douleur émanant de son corps, un nouveau symptôme apparaissait à chaque secondes, lui donnant de plus en plus envie de supplier pour qu'on l'achève. Mais en dehors de la peu, de la souffrance et du mal être un autre sentiment pointait son nez, éloigné, pour l'instant encore bien trop ténu pour avoir un nom, mais une curieuse sensation grandissant dans un coin de sa tête, occultée par la situation actuelle.

Un "docteur" entra dans la pièce, il portant une blouse blanche mais son visage était masqué par la tête d'oiseau glauque que revêtaient les médecins à l'époque de la peste en Europe. Il s'avança vers la jeune fille et se pencha à son chevet avant de se mettre à parler et de laisser entendre une voix rauque et étouffée par le masque

- Et bien mademoiselle vous êtes enfin réveillée ! Je suis profondément marri d'être le porteur d'aussi fâcheuses nouvelles, mais vous expérimentez les affres d'une affreuse pathologie qui nous était totalement inconnue jusqu'à maintenant. Et à mon plus grand chagrin un tel mal ne dispose pas d'un remède adapté, votre supplice ne prendra fin qu'à votre trépas...

Hein? Déjà pourquoi l'épouvantail s'amusait à parler comme ça? Ensuite d'où Hannah allait mourir? La dernière chose dont elle se rappelait c'est sa télé et de zapper le plus vite possible pour éviter 6ter et là elle était à l'hôpital en train de mourir? Le sentiment en retrait dans sa tête commençait à prendre assez de forme pour être identifié : la colère, celle d'être prise pour une conne, par la pétasse de son après-midi, par Molière en face d'elle et par cette situation totalement invraisemblable tirée du plus mauvais livre absurde ou d'un putain de rêve ! Elle essaya encore de se relever, motivée par cette envie de péter un câble grandissante au fond d'elle. Mais alors qu'elle relevait son corps et luttait contre la furieuse envie de vomir que le mouvement avait provoqué, le docteur peste referma sa main autour de son cou et la plaqua contre le lit.

- Maintenant écoute moi bien petite sotte, c'est pas le moment de m'emmerder alors tu va rester contre ce lit gentiment et tu va arrêter de t'agiter, souffrir, hurler, et me faire le plaisir de claquer une bonne fois pour toute que tu t'en aille et que je change de patient. Sinon.... On va passer aux choses sérieuses.

Houla sacré changement de phrasé ! Quand il prononça ces derniers mots, des sortes de "bestioles" apparurent, de toutes les couleurs, et de toutes les formes, certaines ressemblants même aux virus dans les pub, ces grosses boules pleines de piques, ici avec des yeux. Une vision qui aurait du terrifier Hannah, mais actuellement la seule chose dans son esprit c'était l'écho du mot "petite sotte", la même "insulte" prononcée par la grosse vache IRL. La colère devint de la haine, Hannah se redressa d'un coup, attrapa la blouse du corbeau, et là.... ULTRA VIOLENCE ! Une scène qui, filmée, serait devenue le bras armé de "Familles de France" dans le grand combat contre les jeux vidéos. Hannah cogna le casque du bon docteur, approximativement là ou le crâne était censé être, contre le rebord en métal du lit. Une fois, deux fois, trois fois, dix fois. Haletante Hannah regarda son travail, mi fière, mi enragée et mi horrifiée derrière, accordant un regard vers les "bestioles" qui commençaient à se flouter, se demandant enfin ce qu'il se passait dans ce putain d'hosto, quand elle remarqua que la seule chose visible dans le masque était une sorte de "slime" noirâtre qui en coulait doucement, il se mis à léviter et à se coller à Hannah et la recouvrir de plus en plus. Elle tenta de l'enlever et ne fit que lui offrir de plus en plus de surface à recouvrir, une fois que la gelée l'avait entièrement recouverte, toutes les créatures de la pièce se firent aspirer dans le slime comme si c'était un trou noir, et lui même disparu, à l'intérieur du corps d'Hannah comme absorbé par ses pores

Une nouvelle voyageuse était née


J'aime -
1. Internet
2. Le sucre
3. Les pizzas
4. Les jeux vidéos
5. Les parents
Je n'aime pas -
1. Les gens en général (débiles...)
2. Les chats (c'est des connards, et ça file la toxo)
3. Les mauvais trolls (pourquoi ruiner un si beau travail)
4. Les mecs qui demandent des po sur WoW (va farmer retard !)
5. Faire la fête (trop de bruit, trop de gens, trop d'alcool, yerk)


- Phobie : Hannah est Nosophobe, elle a peur d’être malade. Ce n’est ni de l’hypocondrie, ni la peur des germes ou des microbes, mais vraiment la peur de souffrir de symptômes de maladie, même les peu sérieux (bon pas au point de paniquer pour une quinte de toux ou un nez qui coule, mais l’idée de simplement avoir de la fièvre suffit à lui faire peur), même si elle essaye de ne pas adopter un « comportement à risque » elle n’est pas parano au point de désinfecter tout ce qu’elle touche ou tout les gens qui l’approchent. Tout comme elle n’a pas l’impression d’être tout le temps malade comme pour les hypocondriaques : elle refuse de l’être purement et simplement.


- Pouvoir : Sur Dreamland elle est toujours malade, passivement d’un grand nombre de maladies différentes. Elle peut décider d’en « activer » une, afin de ressentir pleinement les symptômes, chaque maladie la boost d’une ou plusieurs manières, et lui inflige ensuite un ou plusieurs malus équivalents. Plus elle deviendra puissante, plus elle sera capable d’activer des maladies plus dangereuses, les maladies dont elle souffre pourrons également devenir contagieuses permettant d’infliger à ses ennemis les afflictions dont elle souffre, mais sans la résistance passive dont elle dispose.

- Objet magique : Pour le moment non.

• Le personnage sur ton avatar : Jinie ; The Breaker New Waves
• Rang spécial désiré : Nope
• Relation prédéfinie : Axel Blake
• Code du règlement :

Derrière l'écran...
-----------------------------------


• Prénom ou pseudo: Al
• age: 23
• comment as-tu connu le forum ? Par monsieur Gravésse krkrkr
• Connais-tu Dreamland ? Evidemment !
• Depuis quand fais-tu du rp ? J'ai commencé il y a 8 ans (voir plus) mais là je tente de reprendre après un gros blanc de plusieurs années
• Des critiques sur le forum ? Naaaaan
• Une remarque ? Ban Samy


Dernière édition par Hannah Duncan le Lun 18 Aoû - 10:15, édité 9 fois
Revenir en haut Aller en bas
Axel
Voyageur chercheur de merde
Voyageur chercheur de merde
avatar

Surnom : L'enfoiré
Pouvoir : Invocateur des lames
Points de Puissance : 40 525 points
Points de Réputation : 54 900 points
Points du Membre : 669 points
Double Compte : Eve Leblanc
Messages : 2329

MessageSujet: Re: Hannah (Terminé)   Dim 17 Aoû - 16:15

Hellow bitch!!! Et surtout bienvenue! mouche

La violence de ma façon de dire bienvenue est tellement classe! classe

Si t'as des questions à poser hésite pas! Bonne chance pour la suite de ta fiche aussi.

_________________
Le quotidien de Axel:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Hannah (Terminé)   Dim 17 Aoû - 23:12

Le travail est fini ! Toutes mes excuses si la longueur est... Parfois rebutante, j'écris sur un format très large donc je remarque pas toujours que ça peut donner une telle quantité ^^'
Revenir en haut Aller en bas
Game Master
D comme Dieu!
D comme Dieu!
avatar

Surnom : Dieu ou Maitre
Pouvoir : Modérer, kicker, administer et tout et tout quoi
Points de Puissance : 100 000 Points
Points de Réputation : 100 000 Points
Points du Membre : Over 9 000 !!!
Messages : 986

MessageSujet: Re: Hannah (Terminé)   Lun 18 Aoû - 12:40

Hellow !

Ta fiche cay de la merde Cool ! Je valide pas !

Je rigole bien sûr, c'est un personnage plutôt sympathique. Je dis ça parce que j'ai bien plus apprécié le catactère que l'histoire. Histoire très banale au final. Mais je suppose que tu t'en doutais vu que t'as plus bossé sur la partie en question huhu. Ton perso donne envie de le découvrir. Même au niveau du pouvoir qui est plutôt intéressant.

T'es validé BG ! excited

Amusés toi bien sur DLI et n'oubliez pas de faire ta fiche technique Cool
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dream-land.forumactif.org
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Hannah (Terminé)   

Revenir en haut Aller en bas
 
Hannah (Terminé)
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Terminé] Un bon petit film [Emma]
» .~oO Cloud D. Cross | The Ashbringer Oo~. [ Retouches terminées]
» Hermione Granger ( terminée)
» 101 TH AIRBORNE (Armée terminée en 1 semaine de quickpainting)
» Azur, adorable petite boule de poils bleue. (Terminé. )

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dream Land Infinity RPG :: 
Archive partie présentations
-
Sauter vers: