AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Bordel au milieu du brouhaha [PV : Eric]

Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Bordel au milieu du brouhaha [PV : Eric]   Mar 5 Aoû - 11:38

« - Pffff, la galère... »

    Ce jour-là, la journée avait été longue. Alors que je pensais passais un jour calme comme les autres, les profs, quant à eux, semblaient vouloir jouer à « Jusqu'à quelle charge de boulot les élèves pourront supporter ? ». En gros, les devoirs à faire chez soi avaient, pour je ne sais quelle raison, commençaient à s'accumuler depuis le début de la semaine. Entre les exercices de physiques à étudier pour le prochain cours, les prépas de travaux pratiques à faire en informatique et électronique, les exos de math qui revenaient à chaque fois à la charge pour en faire à chaque fois pour le lendemain, je commençais à avoir la dose. C'est là qu'arriva le coup fatal. Alors que je pensais avoir vu le pire, on arriva en anglais, où le prof annonça qu'il voulait qu'on rendre une semaine à l'avance les travaux qu'elle nous avait demandé... Soit pour le lendemain. Vous comprenez la panique générale et l'offuscation parmi les étudiants, qui avaient sans doute prévu de faire ça ce week-end rapidement, et non de profiter du mois de préparation... J'ai eu du bol, perso, de faire quand même des brouillons par avance, du coup me rester plus qu'à mettre en forme les travaux. Mais bon, comme les autres, j'aurais aimé faire ça le week-end. Du coup, je savais que j'allais devoir passer ma soirée en mode rédaction pleine balle.

    En rentrant dans mon appart, contrairement à mon habitude où je prenais le temps de me faire à manger, je sortais directement mon téléphone pour me commander une pizza à livrer. Je le faisais rarement, préférant faire la bouffe moi-même, mais au moins le temps que je n'aurais pas passé à la préparation allait être transféré sur la rédaction. Ayant déjà calculé le montant, j'avais sorti le fric de mon portefeuille et le posa sur la table. J'avais commandé la Pizza pour 20h00, j'avais donc une bonne heure et demie pour déjà rassembler mon travail sur mon ordi et tout lire pour remettre dans l'ordre.

    Le temps passait, et je commençai peu à peu à avoir fini te tout analyser et de construire le squelette de mon texte. C'est alors que j'entendis la sonnerie de mon téléphone d'appartement, indiquant que quelqu'un sonnait à l'interphone. Je compris direct de qui il s'agissait en décrocha ainsi afin de prévenir où fallait emmener son repas. Au moment où j'ouvris la porte, je voulais dire quelque chose du genre :


« - Bonsoir, merci pour le repas, voici l'argent, le compte est bon, bonne soirée et au revoir. »
Mais à cause de mon énervement et empressement, ça sortit plus sous la forme d'un :
« - 'Soir, Tenez, bye. » Tout cela en « arrachant » la pizza des mains du livreur afin de l'échanger contre le fric, avant de fermer la porte sur son visage.

    Je l'avoue, j'étais pas dans mon meilleur jour, mais mes pensées étaient toutes concentrées sur mon travail, que voulez-vous. Observant ainsi, avec la salive commençant à s'accumuler dans ma bouche, le repas qui venait de m'être apporté, je déposai la pizza sur la table, à côté de mon ordi, sorti plusieurs morceaux d'essuies tout afin de pas salir mon clavier entre deux bouchées, et retournais à mon travail tout en dégustant ma pizza spéciale épicée : poivrons, merguez et sauce piquante.

    Au bout de deux heures, j'étais heureux d'annoncer avoir fini mon travail était fini, je pouvais enfin tout sauvegarder, mettre le tout sur une clé et ensuite partir me coucher. C'est alors que je me rappelai que me coucher n'allait pas forcément m'aider à me calmer les nerfs, du moins, ça dépendrait d'où je tomberais dans le Dreamland. J'étais du coup en train de réfléchir à un lieu dans lequel je pourrais passer une nuit tranquille. Déjà, je devais absolument éviter les zones trop bordéliques comme Alcohall ou Délirium City, vu pour des raisons évidentes... Ensuite, surtout, SURTOUT, ne pas penser à un truc érotique. Atterrir à Sboobland et prendre le risque de recroiser Désirée pour qu'elle me traite comme son jouet n'aurait fait qu'augmenter ma tension plus qu'elle ne l'était déjà. C'est alors que je vis le lecteur de musique sur mon bureau et eu l'idée du lieu. Ainsi, me couchant, je pensais à un pays que j'avais déjà visité plusieurs fois lors de mon temps à Dreamland : Muzikland, le royaume du son.

    À peine avais-je fermé l'œil que je m'étais assoupi, et suis apparu en plein milieu d'une des rues du royaume, le quartier du Rock. Que j'aimais entendre le son des guitares électriques des différents magasins des alentours, ou tout simplement des créatures qui utilisaient leurs capacités afin de produire des sons similaires. C'est ainsi que je commençais à me déplacer dans les ruelles afin de... Bah juste me balader quoi, sans réel objectif, juste profiter de l'ambiance. J'essayais aussi de faire en sorte de ne pas penser au fait que mon « pouvoir » m'avait habillé en tenue de Lolita cette nuit, parce que je sentais bien que le reste de la nuit allait être plus que chiant...

    Passant de scènes en scènes, je n'arrivais pas à trouver un lieu qui m'intéressait particulièrement. Certes, les groupes étaient sympas à écouter, mais sans plus. Peut-être était-ce parce que dans mon subconscient, je voulais écouter une musique particulière, que je ne trouvais pas les musiciens assez bons dans un soupçon d'orgueil... Ou tout simplement le fait qu'il commençait à y avoir deux mecs louches qui commençaient à me suivre depuis cinq minutes comme si je ne les avais pas remarqués... Ouais, définitivement ça. À force de trainer dans les différents royaumes, j'avais réussi à augmenter ma capacité d'observation à force de subir ce genre de situation. Il était donc temps de passer à l'action. Tenant fermement mon pinceau que j'avais pris soin de rétrécir afin qu'il tienne dans une de mes poches, je commençais à courir afin de tenter de semer mes poursuivants. Évidement, ces derniers se mirent à courir eux aussi, comme prévus. Ils comprirent vite faits que je les avais remarqués, et donc doublèrent de vitesse. Moi, je n'avais pas vraiment la capacité de courir plus vite parce que... Disons que j'avais un peu de poids sur la poitrine qui m'empêchait d'utiliser convenablement mes capacités athlétiques.

    J'avais trouvé ce qu'il me fallait afin de compléter mon plan : une petite ruelle dans laquelle tourner. Juste après m'y être engouffré, je me retournai sans même regarder vers ou me mener la ruelle afin d'asperger le sol de Jaune Superglue rapidement. Il ne restait plus qu'à attendre les rats de tomber dans mon piège, ce qui arriva. À peine avais-je fini mon travail que les deux hommes arrivèrent et trébuchèrent sur la peinture pour s'y embourber. J'étais plutôt fier de moi à voir les deux gars bloqués dans la peinture, en me foutant de leur gueule comme le dernier des enfoirés. Je décidai donc de partir sur cette victoire pour... Me retrouver face à un mur. J'avais pas du tout fait attention où j'allais que je n'avais pas vu que j'étais tombé dans une impasse. Enfin, c'est après un
    « Oh shit, je fais quoi maintenant... » que je décidais d'utiliser cette fois-ci mon Orange collant afin de me servir du pinceau comme d'un grappin et aller de l'autre côté du mur. Je pouvais entendre derrière moi à la fois les grognements des mecs qui me suivaient, mais aussi leur rire quant à me voir galérer à monter tout en me matant.

    Arrivait en haut du mur, j'étais plutôt fière d'annoncer ma victoire totale sur les deux abrutis, et comptais me lever et me mettre debout en faisant un signe de victoire. Cependant, le destin voulait que je garde le ridicule jusqu'au bout... Sans même avoir réussi à me mettre debout, je perdis l'équilibre et tombai vers l'avant, commençant donc une chute de 5 bons maîtres vers le sol. Comme vous pouvez-vous y attendre, je dus crier un bon vieux
    « Attentioooon ! » , qui, à cause de ma forme, paraissait plus sous la forme d'un cri de Jouvencelle en détresse, de quoi me foutre pas mal la honte. Par chance (ou malchance, dépend du point de vue), j'avais atterri sur quelque chose afin de réceptionner ma chute, ou plutôt quelqu'un. Le pauvre jeune homme était au sol, sous moi, alors que j'étais à moitié sonnée. Reprenant mes esprits, je commençais à regarder pour voir si j'avais pas trop de blessures, et mis à part deux trois bleus, j'étais indemne. C'est à ce moment que je me rappelai de la fameuse chute, et que y avait quelqu'un qui avait dû me servir d'Airbag. Je me tournais donc vers la personne en question afin de l'interroger.


« - Oy... Est-ce que ça va ? »


====================


PS : Au cas où tu te poses la questions, oui, le garçon c'est toi. Si ça te convient pas, MP moi ou contactes moi pour que je change la fin.

Get Chance & Luck \O/ !
Revenir en haut Aller en bas
Eric
Ghost Reporteravatar

Pouvoir : morpheur spectral
Points de Réputation : 22 400 points
Double Compte : Ares
Messages : 127

MessageSujet: Re: Bordel au milieu du brouhaha [PV : Eric]   Mar 5 Aoû - 22:01

« Eric, 20/20 comme d'habitude magnifique performance. »
« Oooooh ! L'autre lèche-botte toujours à tout réussir ! »
« Mais c'est pas ma faute... »
« Laissez enfin, il doit vraiment très souvent étudier dur pour arriver à un tel niveau ! »
« Ouais c'est sur il fait jamais rien d'autre ! »
« Mais si voyons, je suis certain que Monsieur Durempart s'adonne à des activités très intelligentes que vous ne ferez pas tel que les échecs ou le jeu de dame ! »
« Ouais ouais ouais ! Ah-ah-ah-ah ! Quel fiotte celui-là, nom de merde et rat de bibliothèque plus qu'autre chose ! »

Eric soupira en rangeant sa copie dans sa pochette « 20/20 » ses parents voulaient qu'il en ait une par note, bien entendu celle de vingt sur vingt était pleine, valait mieux pour lui sinon c'était l'engueulade maximale en rentrant. Mais résultat tout le monde, sauf les filles de sa classe, se foutaient de sa gueule, d'autant plus que lorsque la maîtresse tentait de le défendre elle empirait la situation, du coup le jeune collégien abandonnait, il rangeait sa copie et regardait dehors, perdant son regard dans la pluie qui coulait ce jour là.

Il soupirait tandis qu'il attendait avec impatience la suite de la journée, vivement qu'il rentre chez lui. A la vue du mauvais temps prévu il avait opté pour le voyage en vélo, par curiosité il regarda vers son deux roues et... Eut la mauvaise surprise de voir que le vent avait balancé la pluie droit dessus, autant dire qu'il allait avoir le cul trempé en rentrant. Il soupira en voyant ça, journée banale au moins c'est déjà ça.

Les cours se terminèrent et Eric sortit, les autres gamins rentraient en voiture, en bus ou parfois même en scooter, ils se moquaient tous du petit collégien, hormis les filles qui le pleignaient et le trouver courageux d'oser faire du vélo par un temps pareil, ainsi que courageux de venir au collège avec ce vélo. Oui, ce vélo bleu/violet avec de petits nuages rose dessus et une barre base comme pour les filles... L'ancien vélo à sa mère, il était abîmé à pas mal d'endroit et rouillé à d'autres... Pas mal pour une famille millionnaire hein ?

Finalement Eric rentra chez lui, gara son vélo et... Se fit engueuler parce qu'il était trempé. Après la douche, les révisions, puis le manger (toujours avec les engueulades sinon c'est pas drôle) puis vu qu'il ignorait toujours ses parents il dut aller se coucher tandis que ses parents regardaient à la télé une émission sur le rock'n'roll, cette musique qu'ils trouvaient vulgaire et inutile. Eric aimait bien, ça lui trottait dans la tête tandis qu'il s'endormait, arrivant alors à Dreamland.

Il se trouva dans une petite ruelle solitaire, un mur derrière lui. Il entendait de la musique rock non loin de là... Il sentait qu'il allait bien aimé ce royaume, au final Dreamland était une bénédiction sur lui, toujours amusant et sympa... Bon sauf quand il se fait courser par une armée de lutin ou qu'il fait un tête à tête avec un dragon mais ça ce ne sont que des détails. Tandis qu'il commençait à bouger la tête en rythme un truc lui tomba dessus, le mettant au sol.


« Agrumf ? »


Il resta sonné tandis que le truc... La personne, la jeune femme, se relevait en vérifiant qu'elle était entière, Eric faisait de même en se frottant le crâne, la chute avait fait mal. Il leva le nez vers la jeune femme qui lui demandait s'il allait bien, il fit un rapide tête à tête avec les arguments de la fille qui était tombée du ciel avant de remonter finalement jusqu'à la tête. Il la fixa quelques instants en s'asseyant sur les fesses tout en se frottant la tête.

« Oui, oui ça va merci mademoiselle, mais dites-moi pourquoi vous êtes tombée du ciel ? »


Poli as always et assez curieux il avait l'air assez gêné en parlant, rougissant un peu et détournant le regard. A chaque fois qu'il essayait de la regarder ses yeux baissaient rapidement, il les relevaient aussitôt et détournait à nouveau le regard...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Bordel au milieu du brouhaha [PV : Eric]   Dim 10 Aoû - 18:31

    J'étais soulagé de voir que le gars qui m'avait réceptionné était en bon état et plutôt calme. Non pas vraiment que je m'inquiétais de son état, mais que je n'avais pas trop envie d'échapper à deux dégénérés pour tomber sur un autre. Qui plus est, il semblait pas mal plus jeune que moi d'après ce que je pouvais voir, peut-être de cinq ans, voire plus. Je n'avais donc pas à m'inquiéter de tomber sur une autre personne qui allait tenter de me draguer... Même si je devais faire en sorte d'ignorer ses regards baladeurs sur ma poitrine Dreamlandienne. Je ne pouvais pas lui en vouloir, je sais bien que les gars de cet âge ont tendance à entrer dans la puberté, et donc, à s'intéresser aux filles... Enfin, moi, c'était différent, pour des raisons évidentes. Je laissais donc passer vu qu'il semblait plus gamin que pervers.

« - Oui, oui ça va merci mademoiselle, mais dites-moi pourquoi vous êtes tombée du ciel ?
- Huuuum ...
- REVIENS ICI LA GROGNASSE !
- Disons que j'étais avec des personnes un peu trop... Collantes.
Spoiler:
 
- Tiens, je savais pas qu'ils jouaient du « The Who » ? »
    Après m'être levé et avoir nettoyé la poussière sur mes vêtements (god que je détestais ce genre de robe amples... ), je redonnais au pinceau sa taille normale, et l'attachai dans mon dos en utilisant la corde du pinceau. Même si je préférais le garder discret, il fallait avouer qu'au moins sous cette forme, il était simple de s'en servir comme une arme contondante. Juste au cas où, j'étais en train d'observer les alentours pour voir si personne du même type que les deux autres ne se trouvaient aux alentours. J'avais déjà eu assez de problèmes avec ces deux détraqués, je ne voulais pas enchaîner avec d'autres. Au moins, j'étais sûr que le gamin n'allait pas faire grand-chose et que dans le pire des cas, je m'occuperais de lui comme je l'ai fait avec ces pervers. Une fois que j'avais fini mon inspection, je tendis ma main droite vers l'ado pour l'aider à se relever.

« - Désolé si je t'ai fait mal ou quoi que ce soit, t'étais juste au mauvais endroit au mauvais moment. »
    Ma dernière phrase se terminait avec un sourire qui, sous ma forme initiale paraissait normalement amicale, mais qui, j'oubliais que la plupart, du temps devenait enjôleur, à la limite de la drague pour les autres. Je ne m'en étais pas rendu compte à ce moment-là, mais bon, c'est une des choses qui m'arrive tout le temps après tout...
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Bordel au milieu du brouhaha [PV : Eric]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Bordel au milieu du brouhaha [PV : Eric]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Début de soirée en milieu hostile ...
» Lettre de Jean Eric René à un hurluberlu qui s'attaque à Lanlande Manigat
» Bienvenue à Eric H!
» Stressed Eric alias Eric la panique [Télé/Série animée]
» les viandes que mangent les habitants de la terre du milieu

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dream Land Infinity RPG :: RP :: Deuxième Zone :: MuzikLand-
Sauter vers: