AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Il faut un début à tout!! [Pv: Vara]

Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Il faut un début à tout!! [Pv: Vara]   Sam 26 Juil - 22:17

"Mais où ai-je encore atterri?! C'est pas possible...", déclara  Vangelis.

Devant lui s'étendait une gigantesque plaine verdoyante, et à son plus grand étonnement s'y trouvait des... dinosaures! Et il y en avait de toute sorte, et de toute taille: du gallimimus au diplodocus, en passant par le protoceratopss ou le parasaurolophus. Même les plantes étaient atypiques de cette époque révolue qu'était la leur. C'était absolument grandiose!! Des fossiles bien vivants!
Cela faisait quelques nuits que Vangelis était devenu un voyageur. Il avait bien compris que Dreamland abritait une multitude de royaumes, tous plus incroyables les uns que les autres!! Et il y avait ses pouvoirs aussi! C'est ce qui l'étonnait le plus. Il ne les maîtrisait pas bien encore, mais en avait bien saisit le concept. En revanche, il n'avait croisé personne dans le monde des rêves depuis son arrivée. Il ne pouvait quand même pas être seul! Cela le découragé. Il avait visité de somptueux royaumes, mais toujours tout seul.

Un bruit sourd arracha le garçon de ses pensées. Un grondement, comme un martèlement du sol, montait derrière lui. Il se retourna brusquement, et sa mine afficha une face horrifiée: un troupeau d'ornithomimus le chargeait à vive allure. Un nuage de poussière monstrueux s'élevait dans les airs. Vangelis détala, pris de panique, mais bien conscient qu'il n'échapperait pas à la vague frénétique de dinosaures qui s'abattait sur lui. Il pensa alors qu'il s'agissait de sa dernière nuit à Dreamland. La peur le saisit alors aux tripes.
Revenir en haut Aller en bas
Vara Lawl
Ligue B
Ligue B
avatar

Pouvoir : Rayon lobotomie
Points de Réputation : 5 800 points
Messages : 72

MessageSujet: Re: Il faut un début à tout!! [Pv: Vara]   Mar 29 Juil - 20:03

Il y a ces nuits ou, avant de s'endormir, Vara pensait très fort à une personne ou un endroit en espérant tomber dans un endroit cool, parfois potentiellement dangereux, dans Dreamland. Il y a ces nuits ou une pensée parasite rompait la concentration de Vara, l'entraînant dans un royaume aléatoire et potentiellement dangereux. Et il y a ces nuits ou elle s'endormait en ne pensant à rien, et se retrouvait projeté dans un royaume au hasard et... Souvent carrément dangereux.

Cette nuit-là faisait parti de la dernière catégorie. Vara le comprit en atterrissant entre les pattes d'un tricératops. L'animal était par ailleurs tout à fait paisible, se contentant de mâchonner tranquillement de l'herbe sans même prêter attention à la jeune femme qui venait de s'écraser devant lui, mais il n'en était pas moins meurtrier. Ses lourdes cornes, ses pattes courtes et épaisses, son poids impressionnant et accessoirement le fait qu'il dépassait, en taille, un petit éléphant, était autant d'armes mortelles qui auraient pu faire disparaître Vara du royaume des rêves de manière définitive. Et comme il n'était pas dans le programme de la jeune femme de finir sa vie de voyageuse lamentablement écrasée par un herbivore un peu trop imposant, elle s'éloigna prudemment.

Si l'on faisait abstraction du fait qu'elle pouvait décéder à tout moment, le spectacle était grandiose. Vara se retrouvait projetée dans son enfance marquée par les trois Jurassic Park. Elle ne comptait plus le nombre de fois où elle les avait vus et revus. Cela avait même créé chez elle, à l'époque, une lubie particulière pour les dinosaures et leur environnement. Elle en gardait quelques marques, en particulier dans sa bibliothèques où s'empilait encore certains livres imagés explicant en détail la vie des diplodocus et les affres quotidiens des vélociraptors. Elle avait même eu, à son époque, toute une collection de jouets en plastiques à l'effigie de ses dinosaures préférés, du puissant T-Rex à l'imposant Argentinosaure, en passant par le terrifiant vélociraptor et l'adorable Mussaurus. Elle avait tout donné à son petit cousin l'été dernier, mais ceci est une autre histoire.e

Le fait est que le paysage était grandiose et que les bêtes y évoluant donnait à l'endroit, par leur taille irréelle et leur lenteur paisible, un aspect magique. En tout cas, le fait de n'apercevoir que de paisible troupeaux de diplodocus ou de galliminus la rassurait : ces innocents herbivores  ne semblait pas plus tracassés que ça, ce qui rassurait énormément Vara. Avec un peu de chance allait-elle éviter les gros carnivores qui pourrait avoir l'envie soudaine d'un gâteau apéritif. C'est toutefois ce qu'elle pensait quand de sourdes vibrations dans le sol et un cri inhumain l'interrompirent . Tendue, elle se retourna... Pour se retrouver face à une scène irréelle.

Un spinosaure. Vara n'aurait pas rêvé pire pour commencer la nuit. Mais ce qui l'étonnait encore plus, c'était la raison qui avat fait bouger l'énorme prédateur. Elle même avait mis du temps à la repérer. C'était une minuscule boule de poil blanche, qui n'arrivait même pas à la cheville de la bête et en lequel Vara finit par reconnaître... Kipu. Son fidèle poro. Enfin, fidèle... Surtout une adorable petite bête qui avait décidé de suivre Vara sans raison et qui depuis lui attirait ennui sur ennui et passait son temps à essayer de mordre les mollets des gens. Et s'il y avait une chose qu'elle n'arrivait pas à saisir, c'était COMMENT, mais dieu COMMENT une aussi petite bestiole pouvait s'attirer d'aussi gros ennuis. Non parce que là c'était le cas de le dire. C'était un PLUTOT gros problème. C'est pas comme si Vara n'atteignait même pas la hauteur du tibias de la bête. C'est pas comme si c'était un PORO – une bestiole qui ne devait même pas faire la taille de ses dents- qui avait fait bouger l'un des dinosaures les plus grand et les plus féroce.

Parfois, Vara en a marre de sa vie. Et c'est donc avec un gémissement plaintif que Vara se mit... Et bien, à courir. Se retournant à demi, elle eut l'impression étrange que son poro montrait les dents en sautant autour du spinosaure pour le faire fuir... mais non, sûrement une illusion.

Le fait est que la présence du prédateur créait des mouvements plutôt anarchique dans les troupeaux de dinosaure herbivores qui paissaient paisiblement dans les alentours. Dont un troupeau d'ornithominusqui se mit à détaler de toute la force de ses petites jambes.
Voilà où nous en sommes. Un  Spinosaure poursuivant un poro ou un poro poursuivant un Spinosaure (au choix) poursuivant une journaliste suivant de prêt un troupeau d'ornithominus qui poursuivaient un jeune homme.

Tout s'enchaîna très vite. Vara tenta de grimper sur un arbre pour s'éloigner mais un ornithomucus  heurtant se branche de sa tête. Par le plus grand des hasard (oui, je vais le redire avant toute protestation : TA GUEULE, C'EST MAGIQUE), elle s'écrasa sur son dos et, s'accrochant à son cou, parvint à y rester. C'est là qu'elle aperçut pour la première fois Vangelis, ou plutôt, le dos de Vangelis qui courait très très vite devant. Mais pas assez vite : le seul moyen de défense des ornicrotumis étant leur vitesse de fuite, le pauvre garçon n'allait pas tarder à être rattrapé. Et écrasé. Vara tenta donc le tout pour le tout. Incapable de tenir longtemps sur sa monture de toute façon, elle se pencha sur le côté et  se jeta sur Vangelis, le projetant  un peu plus loin. Ils roulèrent un peu plus loin, à l'écart des pattes agressives des poulets géants. Elle se releva et le tira sur le côté, courant vers les arbres. Elle cueillit au passage son poro par la corne et partit en courant ers les arbres pendant que la poursuite continuait... Sans eux.

Haletante, elle ne s'arrêta pas avant d'arriver prêt d'un forêt et commença immédiatement à  grimper à l'arbre le plus épais qu'elle trouvait, aidant Vangelis à la rejoindre comme elle pouvait. Le poro, qui s'était débattu  hargneusement au début, se tenait désormais dans sa capuche, boudant, roulé en boule. Haletant, Vara ne s'arrêta qu'une fois assez haut pour se sentir en sécurité. S'appuyant au tronc, elle prit son poro sur les genou, le retournant sur le dos pour caresser la tâche en forme de cœur. Celui ci, tirant une langue démesurée,  se mit à haleter comme un petit chien, l'air béat. Décidément, ce truc était magique. Et terriblement utile. Se retournant vers Vangelis, elle le dévisagea un instant.

-Enchantée, sinon... Tu vas bien ?

Il avait l'air jeune. Plutôt frêle, l'air perdu. Des cheveux rouges violacés qui semblaient crier à tous les prédateurs du coin « mangez-moi ».  Elle lui sourit, tentant comme elle pouvait d'être rassurante.

-Comment t'appelles-tu ? Je suis Vara. Tu es un voyageur ? Tu as déjà été ici ? C'est dingue non ? C'est quoi ta couleur de chaussette préférée ? Au fait t'inquiète pas pour la bestiole c'est un poro, il s'appelle Kipu, il est bête. Tu es ici depuis combien de temps ? Tu as un pouvoir ? Tu as l'air jeune dis-moi... T'as pas été blessé ? C'est quoi ton film préféré ? Et sinon, t'as vu quoi comme royaumes jusqu'ici ? Non mais je me renseigne parce que j'aime bien explorer les lieux.

Et elle aurait pu continuer sa loghorée longtemps si elle n'avait pas pris en compte l'air un peu perdu de Vangelis. Elle se mordit la lèvre pour retenir ses questions.

-Hum désolé. Tu vas bien ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Il faut un début à tout!! [Pv: Vara]   Mer 30 Juil - 16:28

Jamais Vangelis n'avait couru aussi vite qu'à cet instant. Ses cuisses et ses bras étaient en feu et le lancés. Il avait le souffle court et commençait à y voir trouble. Le troupe de dinosaures n'était plus qu'à une dizaine de mètre derrière lui, et se rapprochait dangereusement. Il jeta un bref coups d'œil par dessus son épaule pour s'apercevoir qu'un spinosaure s'était joint à la partie. C'est lui qui avait du pousser ce cri terrifiant et fait détaler les animaux comme ça. Plus rien n'était présent à l'esprit du Vangelis que courir et sauver sa vie de voyageur. Plus que quelques pas sur ses talons, et il sera piétiné. Réduit à l'état de confiture. Devant lui, seule la plaine s'étendait, à perte de vue. Il n'avait nul part où se cacher, où se planquer.

Le choc! Le garçon fut percuté un quelque chose arrivant à grande vitesse du... ciel?! Vangelis lâcha un cri d'effrois à la force de l'impact. Il roula sur le sol. Ça y est, il était mort. Il voyait flou, ses pensées étaient brouillées, il était perdu. Cette chose qui l'avait percuté l'avait saisit par le bras et arraché du sol, sur lequel il aurait bien voulu rester d'ailleurs. Il essaya de ne pas trébucher, la jeune fille le tirant violemment vers l'avant. Ah tient! C'était effectivement une jeune fille. Vangelis ne savait plus où il en était, il ne savait pas où il allait, où était les dinosaures. LOST!! Ils venaient de débouler dans un bois, à l'abri du vent et es créatures de la plaine.

Mais la jeune fille ne s'arrêta pas pour autant. Elle grimpa dans un arbre, et sans lâcher sa main. Vangelis se pris le tronc de ce dernier en pleine face. Complètement sonné le pauvre. Elle tenta de le hisser, de l'aider à grimper branche après branche. Il se les prenait, une à une, faute d'inattention, manquant de tournant de l'œil à plusieurs reprises. A une hauteur qu'il jugea vertigineuse, à ce qu'il pu en juger, ils s'arrêtèrent net. Il s'assis lourdement à la base d'une grosse branche, et tenta de clarifier les choses, d'ordonner ses pensées, ses idées. Tout était tellement confus!! Ils venaient de... de quoi déjà?! Il ne s'avait plus... cela ne devait pas être bien important! Ils étaient en haut d'un arbre, tout les deux, dans une vallée remplis de dinosaures. On croirait un film, il ne savait plus lequel non plus. Il se tourna vers Vara, elle venait de lui dire son nom tient!

Elle le dévisageait. Et le harcelait de questions aussi. Elle semblait inquiète. Il se redressa un peu, se pris la tête entre ses mains. Ça allait mieux, tout s'ordonnait correctement. Il la regarda alors dans le blanc de l'œil, et rétorqua rapidement:

"Sans blague.", il grimaça de douleur en toucha ses cotes, "Je suis un voyageur, je ne suis jamais venu dans cette vallée auparavant, effectivement c'est dingue, ma couleur de chaussette préférée est du tartan rouge, je ne m'inquiète pas pour cette bestiole.", il n'y avait même pas jetait un regard, quelle bestiole?! "Cela fait environ quinze jours que j'ai découvert Dreamland, j'ai ds pouvoirs qui ne regarde que moi, j'ai 17 ans , j'ai deux cotes fêlées, mon film préféré un film d'animation qui ne te parleras sans doute pas, j'ai visité quatre royaumes jusqu'à maintenant. Ça va beaucoup mieux, merci de m'avoir sauvé..."

Il repris son souffle. Il avait bien répondu à toutes ses questions, parfait. Bon et maintenant... Il hésita quelques secondes. Il était nerveux mais pris sur lui et ajouta d'une voix très basse, quasi inaudible:

"Et... Et toi?!", il tourna la tête pour ne pas voir Vara lui répondre de face.
Revenir en haut Aller en bas
Vara Lawl
Ligue B
Ligue B
avatar

Pouvoir : Rayon lobotomie
Points de Réputation : 5 800 points
Messages : 72

MessageSujet: Re: Il faut un début à tout!! [Pv: Vara]   Dim 3 Aoû - 19:33

Vara lui sourit. Il était adorable le petit. Tout timide, tout perdu. 17 ans, donc ! Elle lui en aurait donné moins, tiens. Il semblait plutôt petit pour son âge. Néanmoins, c'était quelque chose d'autre qui la tracassait.

-Des côtes fêlées ?

Vara grimaça. Ça lui était déjà arrivé dans la vraie vie et elle avait moyennement apprécié l'expérience. Quand étais-ce déjà ? Ah oui, quand elle avait voulu voir si c'était possible de sauter du mur de la voisine comme il le faisait dans les films. Mouais, ça avait pas trop marché. Enfin, ça lui avait permis de découvrir les joies des urgences.

-Tu es sûr que ça ira ? Il faudrait peut-être chercher de quoi faire passer la douleur...

Il n'y avait, de toute façon, pas grand chose d'autre à faire pour des côtes cassées. Rien dont Vara soit réellement capable, en tout cas. Elle le regarda un moment, inquiète. Il était sacrément pâlot. Évidemment, ça ne durerait que pour la nuit mais dans un endroit aussi dangereux, il fallait quand même tenter quelque chose, ne serait-ce que pour lui permettre de réagir en cas d'attaque et assurer sa sécurité.

-Attend, installe-toi au moins correctement.

Elle l'aida à se poser, lui prêtant même la veste que Dreamland lui avait collé sur le dos pour lui faire un dossier un peu plus confortable.

-Tu es sûr pour tes côtes ? Tu as mal quand tu respires ? Quand tu appuies ?

Il avait mal, en effet. Pas étonnant en même temps après ce à quoi ils venaient de réchapper. Soucieuse, elle se redressa.

-Bon, on va pas te laisser comme ça. Je vais voir si j'arrive à trouver de quoi te soulager, on sait jamais, y'a toujours un miracle caché quelque part.

Souplement, elle se laissa glisse entre deux branches pour atteindre celle du dessous, pour pouvoir descendre. Elle entama la descente, mais s'arrêta soudain à mi-chemin.

-Au fait, rappelle moi ton nom, que je sache pour qui je risque de me faire boulotter par un dinosaure cherchant une croquette apéritive ?

Elle attendit sa réponse, acquiesça.

-Bon ! A tout à l'heure ! Et surtout, bouge pas !

Elle se laissa glisser au sol souplement et s'éloigna au pas de course. Elle ne savait pas vraiment où elle allait et les chances de trouver quelque chose d'utile était faible, mais elle avait cru voir un bâtiment entre les arbres en fuyant et ça valait le coup d'essayer. Et puis ça lui permettait d'examiner un peu les lieux. Parce qu'il fallait pas déconner. Hors de question de rester plantée dans un arbre dans un coin aussi génial, petit garçon blessé ou pas.

La végétation semblait s'être adaptée à l'échelle des habitants de l'ile. Immenses. C'était une sensation étrange que de devoir escalader une racine quasiment aussi grande que soi. Depuis qu'elle était dans la forêt, Vara s'épuisait à se frayer un chemin entre des plantes aussi grandes qu'elle. Elle ne voyait rien et s'épuisait à se frayer un chemin.

C'est au bout d'au moins une heure de recherche infructueuse qu'elle finit par trouver ce qu'elle cherchait. C'était tout juste un tras de pierre en ruine, à demi recouvert par le lierre, mais c'était là, et c'était sans le moindre doute une installation humaine. Une vieille base en pierre à moitié en ruine, mais il y avait peut-être quelque chose à en tirer. C'était un plan foireux mais Vara n'avait pas mieux.

Elle se glissa à l'intérieur par une fenêtre détruite et se mit à explorer l'endroit.

Il semblait avoir été abandonné il y a longtemps, mais à la hâte : tout était encore présent comme si les propriétaires du lieux venait de s'en échapper. Nourriture, livres, couvertures : tout était présent. Var se demandait bien qui aurait eu l'idée de venir s'installer ici : y aurait-il d'autres créatures que les dinosaures dans le coin ? Ou bien étais-ce le reste de l'imagination d'un rêveur passé par là ?

Ceci étant, elle ramassa un sac et partit à la recherche d'une infirmerie, parce que dans ce genre de bâtiment abandonné, il y a TOUJOURS une infirmerie. Après vérification des dates, les médicaments étaient encore valides ; elle prit donc quelques anti douleurs, des bandages et refit un tour à la cuisine pour se servir en paquet de gâteaux et pour ramasser les couvertures qui traînait quand un détail attira son attention

Un menu détail du style un frigo totalement détruit, avec des restes de viandes qui pendouillaient des étagères et... Un nid. Qui émergeait à peine du tas de couverture dans lequel elle venait de se servir. Un nid rempli d'oeufs de dinosaures. Vara se figea, retenant soudain sa respiration. Dans son dos retentit un cliquetis. De ces cliquetis caractéristiques de l'arrivée d'un ennemi particulièrement fourbe et dangereux dans tous les Jurassic Park.

Tendue, elle se retourna.

Des raptors.

Sauf que... Quelque chose clochait. Des raptors... Mais à plume. A PLUME. Comme des... Poulets géants. Vara se sentit soudain... violée dans son for intérieur. Son enfance s'effondrait comme un château de carte après un coup de vent.

Des raptors... A plume. DES RAPTORS A PLUME BORDEL DE MERDE. DES POULETS GEANTS. Bien sûr, Vara était au courant de cette particularité des raptors mais elle avait au fond d'elle même espéré que Dreamland se base plus sur l'imaginaire collectif concernant les raptors (à base de jumpscare, d'écailles, des machins vicieux, intelligents, fourbes, bref, du bon vieux raptors à la Spielberg) que sur des faits scientifiques. Tristesse dans nos cœurs, les amis.

Des poulets géants.

Enfin, ceci ne les rendait pas moins redoutablement... Carnivore. Vara recula de deux pas, pris son élan, et opta sagement pour la fuite, sautant d'un bon miraculeusement précis par une autre fenêtre parce que casser des fenêtresen s'enfuyant ça pétait la classe.

For heureusement, celle ci était trop petite pour que le raptor puisse la suivre. Elle cru entendre un cri derrière elle et se retourna à demi. Un petit et un grand, d'autres membres de la meute. Vara sentit son cœur s'arrêter et sprinta comme elle n'avait jamais sprintée... Jusqu'à croiser le chemin d'un innocent herbivore mâchouillant des feuilles à environ 36 petites Vara de hauteur. Voyant sa chance, la journaliste fonça entre les jambes de l'animal, ne s'arrêtant que plus loin perchée sur un arbre. Haletante, elle se retourna. Comme prévu, les raptors avaient changés de cible : que faire en effet d'une journaliste toute maigre qui grimpait aux arbres quand on avait la maman de Petit Pied à disposition pour remplir son estomac ?

Haletante, elle regarda autour d'elle, le sac à dos précieusement serré contre sa poitrine. Malgré leurs plumes, les raptors n'en restaient pas moins des prédateurs redoutables et Vara était bien heureuse que sa maigreur ai fait d'elle un repas trop peu intéressant. Soudain, elle se rendit compte de quelque chose. Comme un manque. Un poids en moins.

KIPU !

Fouillant de la main la capuche où son poro avait l'habitude de se réfugier, Vara blêmit soudain. Où était-il ? Elle sentit son ventre se nouer. Elle ne l'avait pas retenu au moment où le raptor approchait, prêt à l'attaquer, et elle savait pourtant à quel point son petit poro était sensible à l'agressivité extérieure et à toute tentative de domination... Mais non, impossible. Vara chassa cette idée. Il avait dû tomber dans sa fuite. Bien que l'idée ne soit pas extrêmement rassurante non plus, c'était un petit poro débrouillard et il retrouverait bien son chemin. Du moins... Vara l'espérait.

Les jambes tremblotantes, elle redescendit en douceur, marchant tranquillement jusqu'à son point de départ, chassant toute pensées négatives de son esprit. Au moins, elle avait de quoi soigner Vangelis. Elle avait mis du temps, plus qu'à espérer que son petit protégé aille bien... Et elle apercevait déjà l'arbre au loin. Souriante, elle se mit à trottiner, et commençait à escalader l'arbre, quand elle se rendit soudain compte d'un léger détail handicapant.

Vangelis.

Il avait... Disparu ?

Kipu a-t-il survécu ? Vara va-t-elle manger les cookies qu'elle a piqué à la base ? Petit pied va-t-il retrouver sa maman ? Coin-coin cessera-t-il de manger des yaourts ? Vangelis est-il tombé du nid ? Vara s'est-elle perdue en essayant de retrouver l'arbre ? Les raptors réussiront-il à vaincre leur image handicapante de poulet géant ? Et les ninjas, alors, on en fait quoi ?


LA SUITE AU PROCHAIN EPISODE, BITCHIZ.

Spoiler:
 


Dernière édition par Vara Lawl le Mar 5 Aoû - 18:03, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Il faut un début à tout!! [Pv: Vara]   Mar 5 Aoû - 17:35

Elle ne lui avait même pas répondu alors que lui-même s'était efforcé à répondre à toutes ses questions, n'en laissant aucune au hasard. Elle avait eu l'air de s'inquiéter pour lui, même si ils ne ses connaissaient pas. Cela avait étonné Vangelis. Quels intérêts avait-elle à faire tout ce raffut?

Elle l'aida à mieux s'installer, il respirait un peu mieux comme ça. La pression exercée sur ses côtes avait diminué. Vara le pressait de questions, ce qui le rendait nerveux. Il toussa un peu. Une douleur fulgurante lui traversa le thorax. Il grogna, fit la mou en appliquant la paume de sa main contre ses os meurtris.

Il trouvait la situation gênante pour lui, il était mal à l'aise quand la jeune femme descendit de l'arbre, prétendant aller chercher de quoi le soulager. Il aurait voulu l'implorer de rester, de ne pas le laisser seul ici, mais les mots restèrent coincés dans le fond de sa gorge. Il n'osait pas lui adresser la parole le premier, surtout qu'elle avait l'air plus âgé que lui. Du haut de son perchoir, il la vit s'éloigner. Il la suivit du regard jusqu'à ce qu'elle disparaissent de son champs de vision.

Il appréciait le geste de Vara, bien que cela le dérange un peu. En y réfléchissant bien, ce qu'elle avait l'intention de faire ne servait à rien. Cette blessure, qui était deséquilibrante à vrai dire, avec deux côtes fêlées à droite mais aucune à gauche et ça le préoccupait véritablement. Bref, cette blessure allait disparaitre à son réveil. Il n'avait qu'à patienter. Au lieu de ça, une femme qui lui était inconnue s'était mit en tête de l'aider, et était partie se jeter au cœur du danger sans réfléchir plus que ça. Ça aussi, ça l'agaçait profondément. M'enfin! Elle faisait tout ça pour lui, et au fond, cela le touchait. Et c'est pour cela qu'il devait la prévenir, pour la mettre en sécurité. Il ne savait pas d'où elle venait mais leur nuit n'était pas sans doute pas synchronisée, l'un d'eux se réveillerait surement avant l'autre.

Il entama donc la descente de cet arbre gigantesque, doucement, tout doucement. Branche par branche, pour éviter de trop se mutiler. Les délires SM? Non merci! Il du se suspendre pour atteindre une branche un peu plus éloignée que les autres. La douleur fut si forte qu'il lâcha involontairement sa prise. Vangelis laissa échapper un cri, mêlant surprise et douleur. Ce fut une chute d'une dizaine de mètre qui s'en suivit. Le garçon se heurta à l'arbre. La douleur était terrible. A sa dégringolade s'ajoutait le bruits de ses os se brisant contre le bois. Le sol se rapprochait rapidement. Puis ce fut le choc!

"Aaaaaah!!!"

Vangelis s'écrasa au sol dans un fracas de bois et d'os. La douleur lui dévorait le corps. Sa vision était trouble. Le gout du sang lui envahit la bouche. Incapable de se lever, il rampa comme il pu, se mettre à l'abri dans quelques buissons, laissant une trainée de sang derrière lui.

"Uurg... Quel maladroit...", bredouilla-t-il.

Finalement, heureusement que Vara était partie chercher de quoi l'aider...
Revenir en haut Aller en bas
Vara Lawl
Ligue B
Ligue B
avatar

Pouvoir : Rayon lobotomie
Points de Réputation : 5 800 points
Messages : 72

MessageSujet: Re: Il faut un début à tout!! [Pv: Vara]   Jeu 7 Aoû - 19:40

Vara avait mis du temps, mais elle avait fini par comprendre que les tâches rouges au sol n'était peut-être pas venue là par hasard. Une boule d'angoisse  au creux de sa poitrine, elle en suivit les traces jusqu'au buisson. Une question étrange lui vint à l'esprit alors quelle cherchait le jeune voyageur. Si un voyageur mourrait sur dreamland, pouvait-on retrouver son cadavre ? Ou bien disparaissait-il comme s'il se réveillait ?

La question lui trottait toujours dans la tête alors qu'elle s'accroupissait à côté de Vangelis, plaçant une main sous son nez pour vérifier qu'il respirait toujours.

Et il respirait. Mais pour combien de temps ? Il était salement amoché, ne serait-ce pas lui rendre service de... Et puis il avait l'air si faible, il aurait sûrement du mal à tenir sur Dreamland... Et elle ne pouvait pas explorer avec lui blessé... Et puis s'il était tombé c'est qu'il n'arrivait même pas à tenir sur une branche... Non vraiment est-ce que ça ne vaudrait pas le coup de... ?

Et puis elle se souvint du poro, des raptors, des cookies et accessoirement de l'air perdu de Vangelis quand elle l'avait rencontré. Bon. Ce serait quand même con de réduire autant d'efforts à néant pour une question aussi stupide. Il y avait milles autres manières de découvrir comment cet aspect de Dreamland fonctionnait et de toute façon, elle crevait d'envie de rencontrer un voyageur killer un jour.

Elle aida Vangelis à s'appuyer sur ses genoux et le dopa aux anti-douleurs qui fort heureusement n'étaient pas périmés. C'était sûrement trop faible pour ce qu'il endurait mais peut-être que ça pourrait limiter un peu sa souffrance. Bien que n'étant pas sûre qu'un bandage soit recommandé dans  ces cas-là, il était évident qu'elle ne pouvait pas laisser la plaie ouverte dégouliner sur le sol ainsi. Elle désinfecta, bénissant son incroyable prévoyance, et banda la plaie.  Elle avait les mains pleines de sang.

-Tu m'entends, Vangelis ? Tu vas bien ?

Elle soupira.

-On va essayer de se trouver un coin sûr le temps que tu te réveilles, ok ? Grimpe sur mon dos si tu y arrives... On peut pas rester ici.

Elle ne voulait pas l'inquiéter mais croiser, aussi proche que ça, une troupe de raptors et un spinosaure l'angoissaient particulièrement. Surtout quand on se baladait avec un bonhomme ensanglanté sur le dos. Parce que ça puait la proie facile et que Vara n'avait pas envie de se faire croquer par un dinosaure.

Malgré le fait que Vara soit plutôt forte et que le petit soit... Petit, il pesait son poids, et la jeune femme le senti bientôt s'alourdir sur ses épaules. Le fait qu'il avait du mal à s'accrocher, ce qui la forçait à le remonter régulièrement sur son dos (dans la souffrance pour les deux intéressés d'ailleurs), rendait plus lente leur avancée et la fatiguait d'autant plus. Ayant épuisée ses solutions en matière "d'endroit sécurisé" avec la découverte du nid de raptor dans la vieille base, Vara commençait à galérer en matière de solutions. Bien entendu, la hauteur était une solution intéressante, vu que perchés dans un arbre ils pouvaient au moins semer tous les prédateurs terrestres qui rôdait, mais avec Vangelis dans cet état il était exclu de s'adonner à nouveau à de l'escalade d'arbre millénaire.

En désespoir de cause, Vara se dirigea vers le lac qu'elle avait entraperçu au moment de la fuite du spinosaure. Les herbivores s'y étaient à nouveau rassemblés, ce qui lui donnait au moins l'espoir de ne pas croiser de carnivore pour le moment, et surtout, surtout, il y avait de l'eau. Hors Vara avait chaud, Vara avait soif et Vara avait besoin de quelque chose pour aider son Vangelis à demi conscient à émerger. Lentement, difficilement, elle se dirigea donc vers le lac. Celui-ci, situé dans une cuvette de pierre assez profonde, avait creusé la roche sur une cinquantaine de mètre d'un côté, tandis que de l'autre il s'écrasait sur du sable fin. C'était une vision étonnante mais Vara ne s'en formalisa pas. Elle rejoignit un coin de la plage et étudia le terrain après avoir aidé Vangelis à s'asseoir et lui avoir donné des cookies.

Le souffle court, elle réfléchit. La disposition du lac faisait qu'en continuant le long de la plage, elle pouvait rejoindre une paroi rocheuse certes raides mais pas insurmontable. Le fait était que le chemin, s'il était faisable pour des êtres de tailles humaines, ne le serait certainement pas pour des gros dinosaures, et que la paroi culminait trop haut pour craindre que des dinosaures leurs descendent dessus. Sur le papier, c'était donc un bon refuge. Toutefois d'autres choses inquiétaient Vara.

D'ici le chemin avait l'air faisable. Mais il y avait Vangelis. Elle doutait de sa capacité à faire le chemin seul, et n'arrivait pas à déterminer si elle même en était capable en le portant. De plus, même si la roche avait l'air praticable vu d'ici, elle était située prêt d'un lac, et une roche lisse et humide serait extrêmement dangereuse. Et que faire des cavernes creusées à même la roche ? Abri sûr ou maison de toute une famille de dinosaures féroces ?

Non, décidément, c'était trop risqué. Vara ne pouvait pas tenter ça. Elle retourna vers Vangelis avec un soupir, grignotant un cookie tout en parcourant les lieux du regard en espérant trouver quelque chose de rassurant.

-Tu vois quelque chose qui a l'air sûr, toi ?

Elle eu un nouveau soupir.

-Attend, je vais chercher de l'eau. Ça a l'air potable et au pire c'est pas quelque maux de ventre qui pourraient nous coller dans une situation encore pire.

Elle se leva, saisissant la gourde qu'elle avait volé à la base et alla la remplir, laissant ses chaussures sur le côté. La fraîcheur de l'eau lui fit un bien fou. Elle posa donc la  gourde sur le côté, se  débarrassa de son T-shirt et alla se coller le visage dans l'eau, arrosant sa nuque d'eau glacée avec un plaisir non dissimulé. Pas qu'elle apprécie de s'exhiber, mais ça lui évitait de tremper son T-shirt et de le rendre plus lourd. Et puis elle n'était pas particulièrement pudique, après tout, c'était comme un maillot de bain, et c'est pas Vangelis qui allait l'inquiéter. Trop jeune pour elle, trop blessé pour l'ennuyer. Rien à craindre.

C'est revigorée qu'elle rejoignit le garçon, lui apportant à boire, ses chaussures à la main et son haut sur l'épaule. Elle se sentait étrangement plus détendue. Pour l'instant, aucun danger à l'horizon, alors autant profiter de cet instant de répit.

-Bon, alors, t'as un plan ? Enfin pour l'instant on est bien ici mais je sais pas combien de temps ça va durer.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Il faut un début à tout!! [Pv: Vara]   Ven 8 Aoû - 20:51

Vangelis entendait vaguement un murmure, au loin, dont il ne parvenait pas à comprendre le sens. Il sentit que quelqu'un était près de lui, cela le rassura un peu. Les yeux dans le vague, non, totalement dans le vague, il déglutit des pilules, qu'on lui enfonçait dans la bouche. Ses blessures le lançaient, mais à mesure que le temps passait, la douleur s'atténuait. Il se sentait un peu mieux. Il reconnu alors Vara, qui s'attelait à le soigner de son mieux. Un sentiment de joie et de bien être envahit le garçon. Il essaya de la remercier, de lui dire quelque chose de réconfortant, mais il ne réussit qu'à émettre une sorte de gargouillis, provenant du fond de sa gorge. Il lui semblait qu'elle lui parlait d'abri et de sécurité, mais il n'en était pas sur.

Comment c'était-il retrouvé ainsi déjà? Il ne savait plus... Ah si!! La chute! Il se sentait vraiment inutile. Pour une fois qu'il rencontrait quelqu'un à Dreamland! I lui attirait tout les ennuis du monde, et se retrouvait incapable de l'aider.

UNe douleur fulgurante le traversa quand Vara le mit sur son dos. Il tenta de l'aider de son possible, mais c'était tout juste si il parvenait à y rester accrocher. Il se sentait encore plus lourd de ne pas avoir de contact avec le sol. La jeune femme avançait péniblement, handicapé par le boulet qu'il était. Il essaya de nouveau de s'excuser, mais toujours aucun son ne sortait de sa bouche, pas même un gargouillis cette fois-ci. Il fixait donc le sol, devant eux, en attendant d'être reposé à terre.

*Noir*

Quand il ouvrit les yeux, ils descendait doucement vers un lac. Les reflets du Soleil sur l'eau, et le calme des lieux étaient vraiment agréables. Il allait vraiment mieux. Il ne sentait plus rien, tout engourdit. Mais au moins, il n'avait plus mal. Arrivés en bas, Vara le déposa à terre, face au lac. Elle lui tendait un cookie, qu'il attrapa tant bien que mal. Il le porta à ses lèvres avec toute la lenteur exaspérante du monde. Il avait la gorge sèche, et n'arrivait même pas à avaler ce qu'il mâchait. Il restait là, à regarder l'eau scintillante du lac, sans bouger, réchauffé par les rayons du Soleil. La jeune femme s'afférait autour de lui, cherchant un endroit sur. Mais cela lui était égal maintenant. Il ne voulait plus bouger de là. Il était bien au Soleil.

Il remarqua Vara dans l'eau. Elle avait ôté son t-shirt, dévoilant une peau très claire. Elle ne doit pas beaucoup sortir de chez elle fut l'idée qui traversa l'esprit du garçon à cet instant. Elle était toute frêle aussi... Comme avait-elle fait pour le trainer jusqu'ici? D'ailleurs, c'est où "ici"?

Elle lui apporta de l'eau, qu'il avala avec empressement. Enfin, il put déglutir et avaler son cookie. Si il avait un plan?! Pas le moins du monde.

"Je... Je ne sais pas trop... On est à découvert ici... Il faut aller ailleurs. Au passage, tu as un corps ... flué.", il se sentit très stupide.

Il ne voulait pas, mais il le fallait! Il recroquevilla ses jambes sous lui, et sans un effort insensé, il parvint à se mettre debout, la main plaqué comme sa plaie bandée. La tête lui tourna un peu, ses jambes vacillèrent, mais il réussit à tenir debout.

"Tout va bien! On va pouvoir*tousse*

Vangelis tomba à genoux, toussant un peu de sang. Il serra du poing et se remit sur pied tant bien que mal. Ca allait pas fort, mais plus question de ralentir et de gêner Vara. Il allait se débrouiller pour la suivre. Il regarda tout autour de lui.

"Tu as peut être remarquait la paroi rocheuse en face? On y sera tranquille je pense. Allons-y!"

Il commença à marcher, trainant de la patte. Il se tourna vers Vara pour lui demander, car ça venait de lui revenir:

"Tu n'aurais pas un pouvoir qui nous aiderai bien? Et puis, tu habites quel pays aussi?"
Revenir en haut Aller en bas
Vara Lawl
Ligue B
Ligue B
avatar

Pouvoir : Rayon lobotomie
Points de Réputation : 5 800 points
Messages : 72

MessageSujet: Re: Il faut un début à tout!! [Pv: Vara]   Mar 19 Aoû - 20:01

Vara l'observait, inquiète. Il crachait du sang, bordel de merde ! C'était tout de même plutôt inquiétant. Elle rit à sa remarque.

-Ne t'en fais pas, je ne suis pas si fragile que ça... En fait mon pouvoir risque de ne pas être très utile, je ne fais qu'étourdir les gens quelques secondes, et contre des créatures de cette taille là... Ca me paraît compliqué. Sinon j'habite en Allemagne. Et toi ?

Elle ne l'était pas, en effet. Elle courait, elle boxait, elle allait faire ses enquêtes/ interviews à des endroits divers et variés, elle entretenait donc une forme physique tout à fait raisonnable. En revanche, Vangelis, lui...

Elle l'aida à se redresser, le força à boire encore un peu, nerveuse.

-Écoute, j'ai peur que ce soit plus dangereux que ça en ai l'air alors qu'ici tu es en sécurité. En plus, ce serait risqué d'y aller tout de suite avec les sacs qu'on a. Je ne devrais pas être trop longue : je veux juste vérifier que le chemin est praticable. Viens, on va marcher jusqu'au début du passage et j'irais en éclaireur : comme ça, par de risque de perdre nos provisions et pas de risque de te perdre toi. Crois-moi, ça me ferais bien chier de perdre un des deux après les efforts que j'ai fait pour récupérer ces médicaments.

Elle lui tapota gentiment le crâne, maternelle, contente malgré tout de voir qu'il pouvait à nouveau marcher malgré ses blessures. La trajet jusqu'au passage leur prit malgré tout une bonne petite demi, suite à laquelle Vara força Vangelis à prendre une pause pendant qu'elle allait voir si le chemin est sécurisé. Toutes les protestations du monde  n'y firent rien, un blessé est un blessé et Vara n'avait vraiment pas confiance en ce royaume. Tout lui semblait infiniment menaçant et en particulier, l'eau ne lui inspirait aucune confiance. Si ses habitants étaient à l'échelle de ceux se promenant sur terre, il lui semblait peu judicieux d'y tomber à des endroits où l'eau était plus profonde.

Elle partit donc en éclaireur. Le chemin était en effet parfaitement praticable, en tout cas au début. Quant aux grottes sur les côtés, elles semblaient pour l'instant toutes vides. Aucun signes d'une présence importune. Elle s'apprêtait à faire demi tour quand un bruit attira son attention dans une cavité un peu plus loin. Prudente, elle s'avança, et son cœur manqua un un deux coups. Il y avait un nid là dedans ! Elle fit un pas en arrière, de peur, et... Glissa.

Un instant, elle crut décéder. Puis une forte douleur se ft sentir au niveau de ses reins, et tout se flouta devant ses yeux pendant quelques secondes.

Elle mit un peu de temps à se redresse, son dos la faisant souffrir. Tout de même, c'était un comble ! Échapper à un spinosaure, à des raptors, et se blesser aussi stupidement  sur un gros cailloux. Elle n'était pas tombé bien bas mais tout de même, ça allait être chiant de remonter sur des pierres aussi humides. Elle lança un coup d’œil à Vangelis resté là-bas, lui faisant signe de ne pas bouger, et elle commença lentement son ascension. Son dos était écorché et la faisat souffrir, même si elle savait les blessures superficielles.

Mais en regardant vers Vangelis, elle sentit son cœur lui manquer. Une meute de raptor arrivait de la pleine, se jetant sur les herbivores qui paissaient paisiblement prêt du lac. Vara fit signe très vite  Vangelis de le rejoindre et ils se réfugièrent dans une grotte sûre. Néanmoins un étail attira l'oeil de Vara, qui observa de loin. Sur la tête du raptor, là... C'était son poro ? C'était son poro qui mordait les oreilles pleines de plumes du chef des raptors pour lui indiquer où il devait aller ?  Kipu s'était reconverti en chef de meute raptor ?

Elle cligna plusieurs fois des yeux. Le poro lui lança un regard, sauta à terre et sautilla vers eux, suivi de sa meute de raptor. Il finit par les chasser, avant  de rouler jusqu'à Vara sous le regard ébahi de cette dernière. Et je vous emmerde. Un poro prenant le contrôle d'une meute de raptor, c'était rigolo dans ma tête.

Et nous en somme là. Des raptirs qui chassent dans la plaine, Vara réconciliée avec son poro, cachée avec Vangelis dans une grotte et... En allant explorer, elle s'était renue compte que les bébés dinosares volants étaient très certainement abandonnés. Elle hésitait donc quant à leur sort et retourna vers Vangelis lui faire son rapport.

-On peut pas redescendre à cause des raptors qui doivent encore être dans la zone... Sinon on a des bébés ptérodactyles abandonnés. Mais ici pour l'instant on peut pas trop venir nous embêter. Que fait-on ?


Dernière édition par Vara Lawl le Mer 20 Aoû - 17:21, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Il faut un début à tout!! [Pv: Vara]   Mer 20 Aoû - 13:10

Décidément, Vara n'avait pas l'air disposé à répondre aux questions du jeune homme. En revanche, elle, elle le harcelait littéralement! Ils étaient arrivés tant bien que mal à se mettre à l'abri dans une grotte, en hauteur. Mais il étaient tout les deux blessés maintenant, plus ou moins durement, mais blessés. Alors que faire?! Vangelis cogitait à toute vitesse. Il fallait trouver une solution rapidement. Ou bien... Ça ne l'enchanté pas tellement, mais il finit par dire quand même:

"Nous sommes des voyageurs... A notre réveil, nous n'aurons plus aucune blessure. Et quand on se ré-endormira, il y a peut de chance que l'on retombe sur ce royaume. Je te propose donc... D'attendre tout bêtement que l'on se réveille. On sortira indemne de cette péripétie."

Il toisa la jeune femme un instant, puis ajouta:

"De toute façon, dans un état pareil, on ne pourrait pas faire grand chose d'autre. Même à l'aide de nos pouvoirs..."

Stupeur! Pour la première fois depuis le début de leur misérable aventure, Vangelis découvrit le fameux poro. Comment n'avait-il pas pu le voir plus tôt?! Toujours était-il qu'il ne l'avait encore jamais vu! Ses yeux s'écarquillèrent, ses mains tremblaient. Bouche bée! Bordel!

"Il... Il est tout mignon!!"

Et voilà!C'était reparti! A chaque fois c'était la même chose... Une petite bête toute choupi, et hop! Monsieur perdait les pédales! Il restait là, l'air stupide et obnubilé par cette drôle de chose, car on peut bien avouer qu"un poro est une drôle de chose, surtout celui-là. Il chercha à le caresser, mais la créature poilue poussa une sorte de grognement qui l'en dissuada.
Cela lui fit reprendre ses esprits. Son visage s'empourpra. Quelle honte!! Il tenta de changer de sujet en balbutiant:

"Je... Je vis en Australie. Je ne devrais pas tarder à me réveiller de toute façon..."

Il tourna le dos à Vara, sans en attendre plus. Vivement que son réveil sonne finalement!
Revenir en haut Aller en bas
Vara Lawl
Ligue B
Ligue B
avatar

Pouvoir : Rayon lobotomie
Points de Réputation : 5 800 points
Messages : 72

MessageSujet: Re: Il faut un début à tout!! [Pv: Vara]   Jeu 21 Aoû - 10:46

Vara lui sourit. Il avait réussi à la rejoindre et il semblait un peu moins souffrir, ce qui lui faisait plaisir.

-Bien sûr. Il n'y a plus qu'à attendre de se réveiller. Et puis, on est bien, ici.

Ils étaient bien, en effet. Le soleil brûlait d'une lueur rougeâtre sur le lac, éclairant ce paysage irréel de collines, de forêts, de dinosaures en tout genre. C'était beau, d'une certaine manière, immense, terrifiant, dangereux, mais beau.

Elle acquiesça :

-Comme je te l'ai dis, mon pouvoir n'est utile que si l'on m'agresse directement, et sur un dinosaure, je ne suis pas sûre que ça durerait longtemps... Mais bon... C'était rigolo, quand même.

Un peu de répit ne lui faisait pas de mal mais Vara avait aimé ça. Cette immensité, ces créatures majestueuses et infiniment dangereuses. Elle ferma à demi les yeux, savourant un rayon de soleil qui arrivait jusqu'à l'intérieur de leur refuge. Elle rit quand il remarqua Kipu.

-Attend, regarde, y'a un truc rigolo à faire avec lui.


Elle retourna son poro sur le dos, grattouillant la tâche en forme de cœur qu'il avait sur le ventre, et celui-ci devint tout moue, un air un peu béat sur le visage. Elle laissa Vangelis en profiter.

-En Australie ? C'est sympa ça. J'ai jamais pu y aller mais j'adorerais. Ça a l'air chouette.

Le reste de leur nuit fut paisible. Ils discutèrent tranquillement de leur vies respectives, grattouillèrent le poro, firent connaissance plus tranquillement. Il était décidément très sympathique et Vara lui trouvait un air plutôt attendrissant. Ils parlèrent de tout et de rien, de leur vies, de dreamland, de leurs royaumes préférés, et ce, jusqu'à ce que Vangelis disparaisse au milieu d'une phrase. Vara sourit, soulagée. Il était vivant. Pour Vara, c'était déjà beaucoup, après tous les efforts qu'elle avait fournit dans ce but.

Elle avait encore un peu de temps devant elle. Elle redescendit. A nouveau, elle fit un tour en forêt. Depuis l'attaque des raptors, aucun prédateur ne s'était montré et elle put profiter pleinement de son petit tour. C'est assise sur une racine immense que le réveil l'attrapa, alors qu'elle observait un troupeau de paisible diplodocus en cherchant Petit-Pied du regard.

FIN.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Il faut un début à tout!! [Pv: Vara]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Il faut un début à tout!! [Pv: Vara]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [PV] Il ne faut pas croire tout ce qu'on dit... ni tout ce qu'on lit {Leevo}
» Lorsqu'on peut tout savoir, il faut savoir aussi tout taire ▬ Heather
» Pour parler de soi, il faut parler de tout le reste. ♦ Jack&Aby
» Vous croyez tout savoir sur Naruto ? (petit questionnaire)
» Il faut dérouiller tout ça !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dream Land Infinity RPG :: RP :: Première Zone :: Plaines Anciennes-
Sauter vers: