AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez
 

 Store, Bougie parfumée, Placard ? [Samy Graves; Shiver]

Aller en bas 
AuteurMessage
Jeriko Grim
Gentleman explosif
Gentleman explosif
Jeriko Grim

Pouvoir : Touché explosif
Points de Réputation : 5 000 points
Messages : 78

Store, Bougie parfumée, Placard ? [Samy Graves; Shiver] Empty
MessageSujet: Store, Bougie parfumée, Placard ? [Samy Graves; Shiver]   Store, Bougie parfumée, Placard ? [Samy Graves; Shiver] I_icon_minitimeSam 12 Juil - 2:02

Je fermais les yeux sur une chambre à Dublin après avoir passé la soirée à négocier quelques formalités pour un night club que ma boite avait récemment acheté , tout devait être prêt pour la réouverture de "la fée verte", club branché de la capitale Irlandaise à qui je promettais un bel avenir dans le monde de la nuit. Je m'endormais paisiblement au son de la télé, c'était quoi la dernière pub déjà? Ha ouais Ikea, franchement c'est pas une heure pour débattre sur le prix du nouveau placard à la mode!
J'ouvrais les yeux sur...Rien , j'étais en plein noir , persuadé d'être à Dreamland pourtant , où est-ce que j'étais encore ? Si y'avait  un bon dieu quelque part ,faites que ça soit pas le royaume obscur , pas ce putin de royaume obscur! je priais comme un con les yeux fermés ( j'avais la foi )  tandis que je palpais dans le vide pour espérer trouver ce qui mettrait fin à mon cauchemar quand je sentit quelque chose , aux premiers abords ça semblait être un mur , je toquais dedans , consistance en bois, j'étais dans une boite de bois , face à moi ça paraissait être coulissant en plus , j'étais peut-être pas au royaume obscur en fin de compte ! Ouvrant ainsi ma prison , je débouchais dans une allée de placards en tout genre , d'abord perplexe je sortis la tête puis mon corps tout entier du meuble j'étais à Ikea aux proportions à la Dreamland !

Lorsque je regardais à l'horizon ,je voyais des meubles disproportionnés dépasser d'une infinité de commodes et autres installations suisses , c'était un vrai bordel et comment j'allais trouver la sortie là dedans ?
Je décidais de m'aventurer dans cette jungle de l'aménagement , entre portes et commodes , tapis et canapés, grimpant sur une chaise de plus de trois mètres pour m'y repérer, je pouvais voir au loin un panneau flottant indiquer la sortie,  sautant sur un pouf pour rejoindre le sol , je commençais donc mon périple vers cette sortie qui semblait être à des heures de marches.
En fait ça ne semblait pas seulement à des heures de marches, après vingt minutes je pouvais constater que la chaise de tout à l'heure n'avait pas bougé de place. Je tournais en rond bordel!

-Comment je fais pour pas voir une chaise de trois mètres de haut sans déconner! C'est un vrai labyrinthe! En plus de ça je commence à avoir envie de pisser ! Reste calme , il doit bien y avoir  des W.C quelque part , à disposition des clients ou en rayon je vais bien trouver non ?

Du coup j'étais repartit et j'étais vraiment en train de me dire qu'il fallait que je me force à aller aux waters avant de dormir parce que c'était déjà la deuxième fois en deux nuits que j'avais un problème pour contenir le monstre ( how c'est à la première personne je dis les choses comme je les pense voilà j'ai une grosse B*** !).
Impossible d'attendre plus longtemps , je m'engouffrais dans ce qui semblait être le  rayon salon et me précipitais derrière un canapé tout ce qu'il y'a de plus ordinaire -à l’exception du fait qu'il devait faire deux mètres-pour faire pleurer le colosse. C'était d'une telle libération que j'étais forcé de fermer les yeux pour sentir chaque larme couler, expirant avec satisfaction face à tant de plaisir ( je sais que je suis pas le seul à ressentir ça après un bon trois quart d'heure d'attente ! ) .

-Haaaalaaaalaaaa comme ça fait du bien....
-Grrrrrrrrrrr

Au départ je n'avais pas fait attention au grognement , ça me semblait logique qu'ici j'étais seul, puis d'un coup beaucoup moins , si j'étais dans un magasin Ikea et que je n'avais pour l'instant rencontrer ni vendeurs ni clients , en supposant que ce magasin géant marchait comme un royaume , il devait forcément il y' avoir des créatures de rêves ici , j'avais ouverts les yeux et je n'avais rien vu qui ressemblait à ça . C'est au moment où deux yeux sortirent du sofa et que, sortit de mes pensée j’entendais enfin le grognement  émit par celui-ci que je commençais  vraiment à regretter de ne pas aller pisser avant de dormir.
Je pense que la suite était facile à deviner , face à un canapé avec trois rangées de dents de deux mètres je n'avais imaginé à cette situation qu'une possibilité: la fuite.

A Dreamland plus on s'entraînait plus on pouvait être incroyablement plus forts et rapides que dans la vraie vie , ma force je ne savais pas où elle en était mais ma vitesse me convenait parfaitement pour ce genre de situation! je courrais comme-ci ma vie en dépendait parce que c'était un peu le cas avec rien d'autre en tête que de trouver un endroit où je serais hors d'atteinte le temps de remonter mon pantalon et pouvoir contre-attaquer, heureusement que je semblais être perdu dans une partie "sauvage" du magasin où je ne risquais pas de rencontrer autre chose que des monstres-meubles, normalement...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


Store, Bougie parfumée, Placard ? [Samy Graves; Shiver] Empty
MessageSujet: Re: Store, Bougie parfumée, Placard ? [Samy Graves; Shiver]   Store, Bougie parfumée, Placard ? [Samy Graves; Shiver] I_icon_minitimeDim 13 Juil - 15:11

Flétri. C'était le mot parfait pour décrire l'état végétatif dans lequel se trouvait Samy à ce moment. Complètement avachi sur son clic clac cassé lui servant de lit, seul un râle de souffrance et de désespoir s'échappait doucement de sa bouche. A l'intérieur de ses pieds, il sentait son coeur battre à travers sa plante rouge vif. Un peu plus haut, ses cuisses lui donnaient l'impression qu'elles étaient prêtes à s'en aller tant elles avaient soufferts. Ses mains étaient pleines de petites coupures, des échardes s'étant enfoncées un peu plus tôt en lui. Avec une vision plus globale de sa chambre, l'on comprend assez rapidement la cause de son état. Des cartons à moitié déchirés, donnant l'impression qu'un chien enragé s'en était occupé, jonchaient le sol. Éparpillés un peu plus loin, des outils de fortune traînant sur la moquette : une pince à moitié rouillée probablement inutile, un tournevis tordu ... Et pour couronner le tout, trônant au dessus de tout ce bordel, un lit à moitié monté. Si il ne l'était qu'à moitié c'est parce que notre héros était à bout et préférait se contenter de son lit de fortune sans sommier plutôt que de continuer à galérer sur ce meuble en kit de l'enfer. Ce lit portait d'ailleurs le doux nom de SÖDERHAMN. Avec autant d'indices vous l'aurez certainement devinés, Samy avait passé une journée à Ikéa ...

Nous connaissons tous ce genre de journées, on se lève aux aurores en se disant qu'on est les seuls malins à y avoir pensé, avant de se taper une route plus que conséquente constatant que finalement d'autres se croyaient malins aussi, avec un seul but en tête : finir tout ça le plus vite possible. Malheureusement cela se passe assez rarement comme on le souhaite, on se retrouve dans un magasin immense, avec des milliers de meubles bizarres tout autour de soi, des gosses hurlant et courant sur la droite, des couples sur le point de rompre à cause de leur désaccord sur la couleur du pouf sur la gauche, bref un enfer pour les nerfs. Les moins chanceux de ces "aventuriers du samedi aprem' " se retrouvent même perdus, ne comprenant pas ce qu'ils font en plein milieu des luminaires alors qu'ils ne cherchaient qu'un vulgaire robinet, répétant à qui voudrait bien l'entendre que pourtant ils avaient suivis les flèches.

Ce jour là notre héros en avait marre de se tuer le dos sur son lit dont le sommier avait un trou en plein milieu, vous en conviendrez on a déjà vu mieux en terme de confort. Il passa ainsi la journée la plus cliché possible à arpenter les allées bien trop illuminées de ce magasin, prenant autant de crayons gratuits que possible, profitant du restaurant à manger des trucs dont on ne soupçonnait même pas l'existence sans bien sûr oublier le fait qu'il n'arrivait absolument pas à trouver l'objet de sa quête. Quelques heures plus tard, après s'être juré de tuer de ses propres mains la prochaine quarantenaire qui se croit jeune qu'il entendrait dire "Njut", il se retrouva enfin dans son salon avec un énorme carton, transpirant à grosses gouttes après avoir subi la montée infernale jusqu'à son appartement. Après quelques heures de galère interminables, il abandonna enfin laissant ce qui ressemblait à un tas de planche sur le sol avant de s'écrouler sur le lit, espérant que sa nuit à Dreamland serait bonne elle au moins.


Quel espoir enfantin, après une journée aussi pourrie où est ce qu'il pourrait bien se retrouver au royaume onirique ? Nulle part d'autre que dans le royaume même d'Ikéa. La logique de ce monde était plutôt sadique si on y pense. La première pensée lui traversant l'esprit alors qu'il était confortablement assis sur une chaise collée au plafond, fut que les multinationales devaient avoir de sacrés bons agents de com' pour se retrouver même dans des mondes parallèles. Puis tout en se demandant qui aurait envie d'aller s'acheter une commode juste après avoir passé une nuit dans un tel royaume, il se mit à arpenter les allées du magasin, son bébé Panda posé sur la tête, à moitié endormi. Dreamland oblige, tout était bien plus bordélique ici que dans le monde réel, les flèches sur le sol changeaient de sens de manière complètement aléatoire à des carrefours, les panneaux indiquaient "plantes vertes" alors que des lavabos étaient exposés enfin bon, tout pour rendre fou le rêveur lambda. Cela ne dérangeait pas vraiment le jeune homme, tout ce qu'il souhaitait lui c'était partir loin et vite, alors se fiant à son expérience de ce genre d'endroits, il se dirigea vers la cafétéria. En plus il pourrait toujours se faire plaisir avec des petites boulettes au nom imprononçable.

Parcourant les couloirs de manière complètement aléatoire, il ne s'était fixé qu'une seule règle : ne pas quitter le sentier. C'était un vieux conseil d'un barbu, un magicien ou un truc comme ça, dans tous les cas il semblait assez approprié à ce moment donné, qui sait ce qui pouvait lui arriver si il se perdait au milieu des bouts d'appartements témoins ? Ainsi il suivait la route devant lui, attendant de sentir la magnifique odeur des boulettes pour le guider jusqu'à sa liberté. Puis sur le côté, une petite boîte en plastique attira son attention. Son pêché mignon, il ne pouvait pas avancer sans se servir c'était impossible ... Une boîte de crayons gratuit. De plus, qui sait de quoi étaient capable ces crayons dans le monde onirique ? Ils pourraient peut être même l'aider à sortir c'est pour dire. C'est ainsi que sans aucun remords, il remplit ses poches d'une bonne vingtaine de crayons de bois avant de repartir avec un léger sourire illuminant son visage. Quelques mètres plus loin, il entendit une voix l'interpeller derrière lui :

"Cela fera 200 000 Essences de Vie monsieur.
-Y'a écrit servez vou..."

Sans même laisser le jeune homme terminer sa phrase, une sorte de conseiller literie avec une tête violette bizarre se mit à se ruer sur notre héros. Se préparant au combat, il s'arrêta immédiatement en voyant au loin une sorte de canapé bizarre courir derrière un mec ... Avec le zgeg à l'air, normal. Cela faisait beaucoup trop d'informations pour Samy qui, dans la panique, se dit qu'il valait mieux regrouper les menaces et échappa à son vendeur radin en courant vers le mec à poil et son canapé. Tout en s’essoufflant dans sa fuite, il souffla à la boule de poil sur sa tête


"Prépare toi à ramener des renforts bientôt, je sens que ça va partir en bordel cette connerie de rêve !"
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


Store, Bougie parfumée, Placard ? [Samy Graves; Shiver] Empty
MessageSujet: Re: Store, Bougie parfumée, Placard ? [Samy Graves; Shiver]   Store, Bougie parfumée, Placard ? [Samy Graves; Shiver] I_icon_minitimeLun 14 Juil - 17:56

On dit souvent que certaines positions que prennent les bébés pour dormir leur rappelle la position foetale et le lien avec la mère. C'est sans doute vrai et dans son cas, Shiver devait avoir une pensée pour les nouveaux-nés : il se trouvait en boule dans l'obscurité totale à demi couvert de liquide flasque et puant, écoeuré par l'odeur synthétique d'un tissu de mauvaise qualité. Il avait également un chaton qui s'agrippait à sa tête pour rester hors des liquides. Cela faisait un moment qu'il était là appelant à l'aide. Au bout d'une heure, il comprit que personne n'était dans le coin et qu'il valait mieux garder ces forces en attendant que quelqu'un arrive, il entendrait certainement du bruit provenant de l'extérieur. Sans qu'il ne comprenne trop pourquoi, la poche infâme dans laquelle il était retenu se mit à se balancer et à avancer, remuant abondamment la gelée gastrique pour quelle enveloppe intégralement le jeune voyageur prisonnier. Le chaton plantait alors ses griffes dans le visage du jeune homme pour éviter de tomber, le lacérant assez violemment.

Shiver ne comprenait pas vraiment ce qui pouvait se passer au dehors, mais il se mit de nouveau à appeler à l'aide dans l'espoir d'être entendu cette fois. Le balancement accélérait de plus en plus et le jeune homme se trouvait compressé entre des lattes et un ressort un peu tordu qui lui broyait les côtes à chaque rotation. Vous l'avez compris, le californien était dans l'estomac d'un canapé géant. Vous savez bien quel appétit ont ces bêtes-là ! Mais peut-être que vous voudriez savoir comment il a atterri ici après tout, c'est plutôt cocasse à raconter.

Dans la journée, Peter, sa soeur et ses parents s'étaient rendus en famille à IKEA pour choisir de nouvelles parures de lits et des objets de décoration, quelle merveilleuse idée, n'est-il pas ? Et vous qui connaissez le syndrome IKEA aussi bien que moi, vous savez que Mr et Mme White n'eurent pas besoin de plus de trente minutes dans l'enseigne suédoise pour se disputer au sujet du parfum des bougies qui seraient le plus agréable pour la salle de bain du rez-de-chaussé !

- "Bon chérie... on prend vanille ou lilas pour la salle de bain du bas ?" demanda Mr White
- "Oh non pas ces parfums, ça manque d'originalité !" répondit Mme White
- "Alors choisi en un autre et on y va, on a d'autres choses à voir !" dit Mr White
- "Ben dis moi, tu préfères quel parfum toi ?" demanda Mme White
- "Peut importe, tu choisis !" renvoya Mr White
- "Mais je croyais que tu voulais vanille ou lilas ? Il faudrait savoir !"
- "Mais tu viens de me dire que ..."

Les joies d'IKEA ! La dispute avait continué tout au long de la soirée, si bien qu'au moment de s'endormir, Peter ne pensait plus qu'à ses putain de bougies parfumées de chez IKEA ... quand on sait que ce genre de conneries sont mauvaises pour la santé on se dit que ça ne valait pas la peine de se crêper le chignon pour ça. On fout des feuilles mortes dans un bocal et ça fait un pot-pourri de malade ! Et gratis en plus, parce que quatre euros le pot de cire cancérigène merci ! Bref, le mot "IKEA" n'arrêtait pas de tourner dans sa tête et Shiver finit par s'endormir.

Il apparut à Dreamland aux abords d'un magasin IKEA aux proportions gigantesques et eut une pensée pour ses parents qui devaient encore s'engueuler dans le monde réel. Un chat qui se tenait sur ces deux pattes arrières vint à la rencontre du voyageur et prit la parole :

- "Aide-moi s'il vous plait ! Mon fils est quelque part dans ce magasin, mais seuls les voyageurs ont le droit d'entrer ! Les gardes ne me laissent pas passer, il faut que vous m'aidiez !"

Il n'en fallut pas plus à Shiver pour savoir ce qu'il avait à faire ; il répondit par une positive et avança vers le magasin après avoir assuré au papa chat qu'il lui ramènerait son enfant chat. Shiver ne savait pas trop à quoi s'attendre lorsqu'il pénétra dans le magasin, qu'elle pourrait être la version onirique de l'enseigne de mobilier ?
Quand il traversa la porte d'entrée, celle-ci se referma et se verrouilla derrière lui. Cela commençait bien ! Il s'aventura alors dans les allées à la recherche du chaton, ou de quelqu'un qui l'ait vu. Mais il ne croisa personne dans le magasin, ni client, ni vendeur ; pas un chat comme on dit ! Les allées gigantesques lui prendraient des jours entiers à être toutes visitées s'il marchait aussi lentement qu'il le faisait à ce moment-là, il commença donc à trottiner pour gagner du temps. Au bout de six allées infernales, le voyageur était épuisé et s'arrêta un instant sur le côté, reprenant son souffle en s'accoudant sur un luminaire de salon. À l'instant même, un personnage étrange à la peau violette surgit de nulle part et annonça la couleur :

- "Toucher c'est l'acheter ! Vous devez payer ! 700 000 essences de vie ! Payez, allez !"
- "Comment ? Mais je l'ai à peine touché, je ne compte pas l'acheter ! Qu'est-ce que vous me chantez là ?" répondit notre héros.
- "TOUCHER C'EST L'ACHETER ! 700 000 ESSENCES DE VIES, OU VOUS TRÉPASSEZ !" hurlait à présent le vendeur hystérique.

Shiver ne souhaitait pas payer cette somme énorme, ni affronter le bonhomme violet ; il prit donc la fuite pour se cacher, car son objectif était avant tout de trouver Marley, le chaton perdu. Il courut à perdre haleine et quand il eut le souffle court, il s'arrêta une nouvelle fois. Il entendait les pas du vendeur en colère arriver vers lui et se dissimula derrière un énorme canapé synthétique rouge avec les accoudoirs doublés de cuir. Le vendeur passa juste devant lui sans le voir et alors que Shiver était sur d'être en sécurité, il fut happé en arrière, saisi par la ceinture par les lèvres affamées du dit-canapé qui était tout d'un coup affublé d'une paire d'yeux et d'une large bouche. Il fut plongé à l'intérieur et atterrit dans un liquide nauséabonde et visqueux qui devait être une sorte d'acide gastrique pour monstre-meuble.
Dans l'obscurité totale, Shiver commença à appeler à l'aide sans que personne ne l'entende, ou du moins presque personne. En effet, une petite boule de poil, visqueuse elle aussi, grimpa lentement sur lui en plantant ses griffes dans sa peau et dès qu'elle fut débarrassée de l'essentiel de la bille lâcha un petit miaulement bien jeune. Après un bref échange, mots / miaulements, Shiver comprit qu'il avait retrouvé Marley, il avait donc réussi ! Ne lui restait plus qu'à trouver un moyen de sortir de là et d'emmener le chaton en lieu sur !
Revenir en haut Aller en bas
Jeriko Grim
Gentleman explosif
Gentleman explosif
Jeriko Grim

Pouvoir : Touché explosif
Points de Réputation : 5 000 points
Messages : 78

Store, Bougie parfumée, Placard ? [Samy Graves; Shiver] Empty
MessageSujet: Re: Store, Bougie parfumée, Placard ? [Samy Graves; Shiver]   Store, Bougie parfumée, Placard ? [Samy Graves; Shiver] I_icon_minitimeMar 15 Juil - 1:42

Donc je courrais mon pantalons aux chevilles avec un bon gros canapé mangeur d'hommes au cul , j'étais bien dans une merde pas possible , disons que tout le problème résidait dans ce pantalon , le temps que je le remonte le canapé aurait le temps de me dévorer puis je ne pouvais pas prendre le risque de me faire mâcher, ça serait la fin de mon aventure à Dreamland , donc continuer de courir dans cette situation semblait pour l'instant la seule solution envisageable en attendant de pouvoir retrouver une certaine stabilité et le faire exploser. En attendant courage fuyons ! Je n'étais plus dans le même secteur que celui de tout à l'heure , il semblait moins perdu , déjà il y'avait des flèches , qui changeaient de sens toutes les trente seconde peut-être mais au moins y'avait des flèches quand même! Et pas seulement maintenant y'avait de flèches ET des gens, deux précisément dont un voyageur et un conseiller literie Ikea à en juger par le costume dont il était affublé , la première question que je me posais c'était pourquoi il me fonçait dessus sachant qu'un canapé de deux mètres avec trois rangées de dents me courrait après , voyant pertinament dans ses yeux qu'il semblait animé d'une terrible vengeance envers les humains qui martyrisent son peuple depuis des générations. La seconde question fut pourquoi le conseiller Ikea avait la tête violette, ce qui était vraiment bizarre quand on y pense!

Voilà donc la scène j'arrive dans un sens , il arrive dans l'autre , tous deux poursuivit par des "personnes" (si on peut appeler ça comme ça) qui nous veulent du mal, qu'une solution à supposer que je pensais vraiment à une solution à ce moment là , continuer tout droit sans faire attention au vendeur , avec un peu de chance j'aurais le temps de remonter mon pantalon pour aller aider mon compagnon de galère !

Donc je continuais à courir , passant rapidement à côté de l'homme j'en profitais pour lui offrir un sourire et un petit coucou , une fois arrivé à la hauteur du conseiller , miracle , ça se passa exactement comme je pensais à un ou deux détails près.
Premier détail , ne pas faire attention au vendeur ne voulait pas dire que lui ne faisait pas attention à moi, il ne lui fallu qu'un coup d'oeil pour s'arrêter dans son élan , se placer et avec une force dreamlandesque me projeter en gueulant :


-Uriner c'est acheter !!!

La force colossale me propulsa directement dans l'autre sens , passant de nouveau à côté de mon camarade de course je lui offris un autre petit signe de la main accompagné d'un sourire et me voilà volant en direction de la gueule grande ouverte du Canapé mangeur d'homme , sans passer par la case "mâcher" je me retrouvais directement au fond de son estomac , d'abord étonné d'être arrivé ici en un seul morceau puis surpris de rencontrer quelqu'un sur qui il s'était vautré en ayant forcer le passage. Je roulais sur le côté pour laisser la personne qui se trouvait sous moi maître de ses mouvements , il faut dire qu'on était pas mal serré là dedans!
Donc je récapitulais , nous étions donc au minimum un voyageur sur trois et un chat ?

- Donc ce n'est pas un simple canapé mangeur d'homme il mange aussi les chats !

Première révélation de la soirée, peut-être qu'en amassant suffisamment de chats on pourrait s'échapper vivant de cette jungle , mais où trouver autant de chats ?

-Il faudrait aller au royaume des chats, je pense qu'avec une cinquantaine de chatons on devrait pouvoir s'en sortir !


Mais la vraie révélation arriva , pourquoi ne pas utiliser mon pouvoir pour nous faire sortir ? Là se trouvait l'idée de la soirée, j’essuyais donc mes mains dans l'intérieur de mon boléro qui était encore sec et activa un double impact dans ma main droite.

-Au fait moi c'est Jeriko enchanté et excuse moi pour t'être tombé dessus mais je pense que t'as compris que j'ai pas choisi d'être ici hahaha!

Je lui tendis la main droite pour lui serrer la main mais la repris rapidement en prenant soin de ne même pas l’effleurer puis lui tendis l'autre, ça aurait été dommage de le transformer en hachis dès notre rencontre, je disais ça parce que ça m'étais arrivé plus d'une fois d'oublier dans mes débuts ce qui faisait que malgré le fait que je me battais très peu contre des voyageurs en ligue B j'arrivais quand même à monter de classement et c'était même assez marrant et glauque de dire que je devais ça à une poignée de main en fait...
Bref une fois les présentations faites , je plaqua ma main contre la paroi et au même instant boom , pour ma part j'étais dehors , la puissance de l'explosion m'avais propulser plus loin , quant à mon camarade de bille , il devait être dans ce qui restait de la partie basse du canapé ou alors avait-il lui aussi voler en même temps qu'un quelconque morceau quelque part dans les quelques mètres alentours, puis pour le chat... bah on verra plus tard où il est!
Pour ma part j'étais allongé sur le sol le pantalon toujours sur les jambes , recouvert de liquides que je ne saurais décrire sans me poser plus de question sauf bien sûr , l'air pensif la seule et unique :

- Comment on appelle quelqu'un qui mange des chats ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


Store, Bougie parfumée, Placard ? [Samy Graves; Shiver] Empty
MessageSujet: Re: Store, Bougie parfumée, Placard ? [Samy Graves; Shiver]   Store, Bougie parfumée, Placard ? [Samy Graves; Shiver] I_icon_minitimeMer 16 Juil - 0:54

Bon, il était à moitié à poil c'est vrai, il se faisait chasser par un canapé c'est vrai, mais ce voyageur à la barbe taillée avait quand même l'air sympa. Dans le feu de l'action, alors que Samy dans la panique avait pris la décision plus que contestable de fuir son propre agresseur en se dirigeant vers un autre mec qui semblait en galère également, l'autre voyageur avait pris la peine de lui faire un petit coucou en passant à côté de lui, tout en le gratifiant d'un magnifique sourire Colgate. Alors que notre héros se disait que finalement il n'y avait pas forcément que des connards à Dreamland, il changea rapidement de discours. Le barbu l'ayant dépassé, le canapé était désormais au niveau de l'invocateur ... C'est à ce moment précis qu'une pensée traversa son esprit : "Tiens c'était peut être un peu con de courir de ce côté non ?". Quel esprit vif et rapide, seulement une minute pour évaluer le danger, un vrai génie du champ de bataille. L'haleine fétide du canapé (ouais les meubles doivent aussi se laver les dents) mélangée à une forte odeur d'urine fut un rappel immédiat pour notre héros quant à sa situation actuelle un peu pourrie. Il ne pouvait plus vraiment fuir dans l'immédiat, n'ayant aucune arme ou quoi que ce soit de ressemblant, il tendit la main sur le côté de l'allée priant pour qu'un client ait oublié sa hallebarde un peu plus tôt. Il attrapa un objet long et sans demander son reste le plaça devant lui. Pour son plus grand bonheur, Samy avait réussi à stopper le canapé quelques secondes. Rouvrant les yeux fermés auparavant par tant de stress, il vu que l'objet qu'il avait ramassé était un vieux balai et qu'il bloquait désormais la mâchoire de la bête en tissu lui faisant face. De tout son coeur il remercia les femmes de ménage de ne pas s'être fait avoir par le capitalisme en utilisant un aspirateur, cela aurait été beaucoup moins efficace dans l'immédiat.

Certes il été sauvé pour l'instant, mais le monstre n'allait pas tarder à briser le balai comme un vulgaire cure-dent. En quelques secondes, ce qui devait arriver arriva et le balai quitta ce monde, le canapé bien remonté se rua alors sur l'invocateur. Ce dernier, une petite larme à l'oeil pensa à tous ces beaux moments passés à Dreamland qu'il ne vivrait plus : il ne pourrait plus chevaucher un Tricératops, botter le cul de mecs pas beaux et pas gentils, rencontrer des gens chelous. Son rêve restait tout de même de trouver Batman dans le monde onirique pour prendre une photo et éventuellement lui gratter un ou deux Batarangs. Avant même qu'il ait terminé de se lamenter, un bruit de coup plutôt violent venant de derrière lui l'interpella, ce coup fut rapidement suivi par le barbu de tout à l'heure, virevoltant dans les airs tel un gracieux moineau. Toujours aussi courtois il agrémenta sa chute d'un autre coucou de la main à l'attention de Samy avant de terminer directement à l'intérieur du monstre canapé. Était ce un sacrifice  héroïque ? Un malheureux accident ? Ou une intervention divine ? Dans tous les cas, ce canapé était occupé pendant les quelques secondes durant lesquelles il goba avec un plaisir inégalable sa proie. Un peu attristé mais vachement heureux d'avoir été remplacé in extremis par son homologue voyageur, l'invocateur s'éloigna rapidement prenant de la distance avec le canapé tueur et le vendeur d'auparavant.

Avec une bonne distance de sécurité le séparant du danger, Samy se mit à réflechir à un plan d'attaque. Il n'était plus question de fuir, il avait une dette envers le barbu ! Le conseilleur literie sur la gauche semblait satisfait du travail effectué par le canapé aux grosses dents et avait l'air d'attendre de lui qu'il termine le ménage. Saloperie de laideron violet, il avait au moins le mérite de limiter la zone d'action de notre héros à une seule cible. Réfléchissant quelques secondes pendant que le monstre repus cherchait autour de lui un nouveau truc à bouffer, Samy trouva une tactique à peu près viable. Bon, on va pas se mentir, elle puait l'échec, mais dans son esprit ça avait l'air génial. Les yeux emplis de détermination, il adressa une partie de son plan à Fuu' qui en était la pièce centrale.

"Bon écoute, je vais t'envoyer sur le canapé, tu te fais manger et une fois à l'intérieur t'invoques direct Buka, ça devrait le faire exploser. T'as compris ? ALORS VOLE"

Alors que le bébé affichait un visage mi dubitatif mi horrifié, il fut directement balancé vers ce qui paraissait être une mort certaine. Fendant le ciel tel un aigle, alors qu'il ne se trouvait plus qu'à deux petits mètres du monstre, une énorme explosion envoya valser des bouts d'estomac bizarre se coller au mur. Le souffle de l'explosion fit s'envoler deux voyageur vers d'autres cieux, le premier était le barbu sans grande surprises par contre le second interpella Samy. Il ressemblait assez à un voyageur rencontré une autre nuit, un mec sympa avec des lunettes. Ce n'était peut être pas lui après tout, mais il lui ressemblait quand même beaucoup. De toutes manières il aurait l'occasion de le vérifier assez rapidement, assez proche de l'explosion Fuu' se fit propulser également. Avec un peu de chance il se retrouverait avec l'un des voyageurs qui pourrait le ramener chez son maître, avec beaucoup moins de chances il se retrouverait englouti par une autre de ces bêtes en cuir dégueulasse (le cuir marron c'est so 2008). Dans l'immédiat notre héros avait un autre problème : le conseiller literie.

En effet ce dernier semblait déterminé à prendre sa revanche, détruire un meuble témoin ? Scandaleux. Complètement remonté, son teint violet pris une tournure bleue cristalline, ce qui était encore plus laid qu'avant. Il se dirigea rapidement vers le fouteur de merde le plus proche de lui, celui qu'il chassait en premier : le bandit voleur de crayons. L'invocateur se trouvait dans une situation délicate, car il n'était plus trop invocateur dans l'immédiat, rappelons que son pouvoir est basé sur le petit Panda qu'il trimbale partout, sans lui c'est plus difficile d’appeler à lui ceux avec qui il a pactisé. C'est à ce moment qu'il réalisa qu'envoyer la source de son pouvoir à plusieurs mètres n'était peut être pas l'idée du siècle. Transpirant à grosses gouttes tel un ancien consommateur de Méthamphétamine devant les préparations de Mr White, il se demandait comment il allait s'en sortir. Il ne savait pas vraiment se battre correctement, à part pour les bagarres de Saloon un peu cartoonesque où seul le degré d'alcool dans le sang détermine réellement la victoire. Le seul homme lui ayant inculqué un quelconque savoir des arts martiaux était l'ermite des tortues qui balançait des rayons d'énergie sur les gens, mais c'était actuellement moyennement utile.

Dans un éclair il se souvint qu'il avait quelque chose sur lui . Rapidement tel un ninja il plaça un crayon entre chaque interstice de ses doigts et les lança vers son agresseur à une vitesse folle, on en profitera pour remercier le petit boost de force de Dreamland qui faisait passer cette attaque pour quelque chose de pas trop ridicule. Tous les crayons rebondirent sur leur cible, tous sauf un, ce dernier alla directement se loger dans l'iris droit du conseiller de vente. Ce n'était pas un coup mortel loin de là, mais ça avait le mérite de quand même faire bien mal. Le vendeur au faciès disgracieux et violet devait désormais se taper un œil rougeoyant duquel dépassait un beau crayon de bois. La douleur lui faisait ainsi hurler à la mort, un genou à terre il ne semblait plus spécialement intéressé par notre héros, enfin pour quelques minutes du moins. Soulagé et assez fier de lui, même si un peu déçu par un manque de public évident pour son action magnifique, il s'éloigna doucement les mains dans les poches dans la direction qu'avaient pris toutes les choses balayées par le souffle de l'explosion de tout à l'heure, il fallait absolument qu'il récupère son Panda, qu'il remercie le barbu en lui conseillant quelques marques de caleçons et qu'il vérifie si le mec aux lunettes était bien le même que l'autre nuit. Ça n'allait pas être de tout repos ...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


Store, Bougie parfumée, Placard ? [Samy Graves; Shiver] Empty
MessageSujet: Re: Store, Bougie parfumée, Placard ? [Samy Graves; Shiver]   Store, Bougie parfumée, Placard ? [Samy Graves; Shiver] I_icon_minitimeMer 16 Juil - 14:41

Le foutu canapé continuait sa course folle après on ne sait quoi et s'arrêta soudain remuant violemment son estomac et recouvrant d'un coup Shiver et Marley. Le chaton lâcha un miaulement plaintif avant de grimper à nouveau, et non sans peine, sur la tête du voyageur. En effet, le monstre-meuble s'était stoppé et grognait contre quelque chose ou quelqu'un ; sentant la chance tourner en sa faveur, le jeune californien appela à nouveau à l'aide, presque sûr que quelqu'un là dehors pourrait entendre son appel et lui venir en aide !
Il fut cependant perturbé par un balais qui lui tomba sur la tête (et sur celle du chat), brisé en plusieurs morceaux. Avant qu'il n'ait eu le temps de méditer la question, le pourquoi du comment, une masse plus importante lui arrivait droit dessus, traversant l'appareil digestif comme un suppositoire le ferait dans un c... mais nous nous égarons ! Shiver se retrouvait momentanément immergé dans la bile stomacale, écrasé par l'autre individu qui venait d'être gober par la bête. C'était un homme, plutôt jeune, brun avec une barbe bien taillé, qui semblait propre sur lui, du moins avant d'atterrir ici. C'est lui qui entama la conversation en premier :

« Donc ce n'est pas un simple canapé mangeur d'homme il mange aussi les chats ! »
« Eh ? » béguait Shiver.
« Il faudrait aller au royaume des chats, je pense qu'avec une cinquantaine de chatons on devrait pouvoir s'en sortir ! » avançait l'inconnu.
« What ?! » s'étonnait le jeune White.

Décidément, c'était vraiment étrange de voyager à Dreamland ; et les gars qu'on pouvait y croiser étaient tout aussi spéciaux, exemple typique.

« Au fait moi c'est Jeriko, enchanté et excuse moi pour t'être tombé dessus mais je pense que t'as compris que j'ai pas choisi d'être ici hahaha! »

« Ouais, ça j'ai pas de mal à te croire ! » répondait le jeune homme un sourire en coin.

Jeriko tendit sa main droite à Shiver annonçant une poignée de main en bonne et due forme, mais son nouveau colloc' de panse de canap' se ravisa et retira sa main pour lui tendre l'autre d'un geste vif. Le californien ne comprenait pas vraiment la subtilité de ce changement, mais acceptait de serrer la main de ce gars.

« Shiver. Et la boule de poils c'est Marley ! »
« Maow ! » s'exprima Marley.

Jeriko appliqua alors sa main droit sur le ventre du monstre et sans que Shiver ne s'en rende compte, un instant plus tard il volait dans les airs, soufflé par une belle explosion. Il eut un rapide aperçu de la scène et cru voir une autre personne en bas. Il s'écrasa sur un lit d'eau dont le matelas éclata face au choc. Shiver et le chat étaient trempés et ... ah non le petit animal n'est plus là ! L'explosion a dû l'envoyer ailleurs, c'était du moins ce qu'il espérait, le chaton était tout de même sa mission. Toujours est-il que le voyageur se trouvait agenouillée dans un lit d'eau éclaté, désormais lavé des substances obscures de l'estomac de son agresseur. Il sortit du lit et prit la direction du défunt canapé pour retrouver le chat et éventuellement aider les deux autres types à lutter contre le despotisme de l'enseigne suédoise.

Arrivé sur place, il n'y avait aucune trace du félin et après avoir fouillé les entrailles de la bête, Shiver conclut que le chaton avait été soufflé par la détonation. Il trouva cependant un petit panda assommé, contre un bureau en bois d'acajou qui coûtait une fortune. La même explosion avait fait pas mal de victime. Le californien prit le panda dans ses bras et le porta comme un bébé. Il avait reconnu la petite bête qui voyageait avec Samy, un voyageur assez sympa et plutôt comique que Shiver avait rencontré dans les plaines anciennes. Le troisième voyageur n'était donc pas une menace pour Peter et, en admettant que Jeriko voulait seulement sortir du ventre du monstre et pas éclater notre héros, il n'était pas non plus dangereux ! D'ailleurs, Jeriko n'était pas loin, il avançait vers le contrôleur des vibrations avec un air étrange :

« Comment on appelle quelqu'un qui mange des chats ? » demandait Jeriko.
« Excellente question ! En parlant de chat t'as pas vu celui que j'avais sur la tête tout à l'heure ? » répondait Peter.

Alors que les deux hommes discutaient, Samy le troisième homme rejoignait le binôme. Shiver montrait du doigt le petit panda qu'il portait depuis quelques minutes et interpellait le chevaucheur de tricératops :

« J'savais que c'était toi ! J'ai reconnu ton panda ! »

Bien que les trois hommes s'entendent à merveille, ils n'eurent pas beaucoup plus l'occasion d'échanger, car une dizaine de conseillers IKEA à la peau violette encerclaient à présent le groupe. Au milieu de cette équipe hostile, l'un d'eux portait un crayon rouge planté dans l'orbite oculaire et se tenant l'oeil de la main gauche. Il semblait encore plus remonté que les autres et il pointait du doigt les trois voyageurs. Il poussa un cri d'assaut et tous les vendeurs prirent une teinte bleue clair qui ne leur seyaient guère ! Ils se jetèrent sur les trois mecs qui se préparaient à repousser l'attaque. Trois d'entre eux bondissaient sur Shiver, c'est l'heure du-du-du-du-duel !

Au moment de l'impact, Shiver fit une "Trembling armor", histoire de limiter les dégâts et fut projeté au travers du magasin, atterrissant dans le buffet de la cafétéria, en plein dans le plateau de hot-dogs à un euro ! Peter en prit un et l'enfourna dans sa bouche, il se releva du buffet et vit arriver les trois cristaux d'amphèts vers lui, il serra le point et se concentra pour canaliser des vibrations, après tout ce n'était que la deuxième fois qu'il faisait ça !


PARDONNEZ MOIII:
 
Revenir en haut Aller en bas
Jeriko Grim
Gentleman explosif
Gentleman explosif
Jeriko Grim

Pouvoir : Touché explosif
Points de Réputation : 5 000 points
Messages : 78

Store, Bougie parfumée, Placard ? [Samy Graves; Shiver] Empty
MessageSujet: Re: Store, Bougie parfumée, Placard ? [Samy Graves; Shiver]   Store, Bougie parfumée, Placard ? [Samy Graves; Shiver] I_icon_minitimeLun 21 Juil - 18:28

Après avoir réussi mon coup , soit me faire recraché du canapé ainsi que mon nouveau pote de bile et le chat Marley , la question que je me posais sur le régime alimentaire du monstre de cuir me trottait toujours dans la tête cherchant une réponse convenable , je me relevais donc remontant mon pantalon puis me dirigeant vers Shiver lui exposant ma question dont il n'avait pas non plus la réponse , je décidais de classer ce dossier dans les questions sans réponses et me concentrer sur ce qui se passait autour de moi , mon second camarade a qui j'avais pris le temps de dire coucou tout à l'heure venait de nous rejoindre.

-Vous vous connaissez ? Y'a pas de hasard c'est moi qui vous le dit, si on est là c'est pour une bonne raison ! Moi c'est Jeriko au fait ton panda est trop cool , il sait faire des trucs de fou non vu qu'il est de dreamland ? Vas y montre !

Dans mon esprit c'était un peu l'anarchie , toutes les informations foutaient un bordel incroyable , c'était comparable à une garderie remplaçant les enfants et leurs cris par des questions , des images , des bruits , ... Si j'ouvrais la bouche j'allais les inonder de questions : comment ils sont arrivés là , pourquoi Shiver était dans ce canapé , comment ça se faisait que d'un conseiller Ikea le nombre avait brusquement augmenté de dix et pourquoi il avait un crayon dans l'oeil ? L'union faisant la force , instinctivement je me mettais le plus naturel possible dans l'angle mort du mec au panda , voyant Shiver traverser le magasin à grande vitesse , il se ramassa dans le stand de hot dog , je lui faisait alors de grands signes sans faire réellement attention à ce qui se passait autour de moi.

-Hey poto ramène moi un hot dog j'ai la daaaaaale !


Pendant ce temps , je regardais trois des vendeurs foncer vers mon livreur de hot dog , ils étaient clairement remontés à voir la couleur que prenait leurs têtes , alors que les sept autres qui encerclaient pandaman et moi avaient garder leurs teinte habituelle soit du même violet que le pull de porcinet. Ils se mettaient en position prêts à charger en notre direction, c'était mauvais, du coup j'activais le corps maudit et dans la moindre mesure je me préparais à frapper de mes poings dans le face de ses enfoirés de conseillers. Par dessus mon épaule je parlais discrètement à mon voisin situé derrière moi.

-Psst, je pense que c'est le moment de montrer de quoi est capable ton panda. Ha ouais au fait ! avant que j'oublie , c'est pas pour te commander mais si tu tiens à la vie , tu me touche pas parce que sinon tu vas finir en hachis donc voilà voilà hahaha!

Je me décalais ensuite de quelques pas pour me laisser un plus large champ d'action et tandis que quatre des conseillers me fonçaient dessus , les trois autres se mettaient face à mon compagnon de galère , je n'avais plus en vision Shiver et malgré le fait qu'on avait passé que très peu de temps ensemble , l'idée qu'il crève ce soir m’embêtait énormément , c'est alors que dans le shmilblick qui me servait de cerveau un fils conducteur apparut ! Si je l'avais rencontrer dans le but qu'on voyage ensemble ? Dans ce cas il fallait immédiatement que je le sorte de la situation dans laquelle il était! Deux des conseillers me foncèrent dessus les poings en avant , au moment de l'impact , je fus projeter vers un troisième tandis que les deux premiers se retrouvaient au sol sans bras , celui sur qui j'atterri eu moins de chance en finissant en compote violette dégueulasse. Malheureusement ma projection ne s'arrêta pas là , je ricochais à chaque fois que mon corps se fracassait contre le sol , une nouvelle explosion se déclenchait me faisant ricocher encore plus loin. J'arrêta enfin mon corps maudit et finit de glisser sur le sol sur plusieurs mètres , me rendant alors compte que les deux conseillers sans bras me poursuivaient avec le dernier en état de se battre, comment c'était possible de se lever sans bras ? Je me relevais avec mes bras et surtout avec pas mal de bobos et alors que les deux troncs-conseillers usèrent de leurs jambes pour me frapper , je me baissais pour esquiver leurs coups et les effleurais de mes mains que je chargeais d'un impact chacun , ils finirent par être totalement hors services , en même temps c'était pas difficile d'achever deux handicapés, puis c'était de leurs fautes ils avaient qu'à pas vouloir qu'on paye tout ce qu'on touchait!
Le dernier conseiller se dressa devant moi , j'avais pas fais gaffe jusqu'à présent mais c'était un chef de rayon , il avait un tablier et était plus musclé que ses potes , déjà qu'une droite d'un simple conseiller suffisait à me propulser à dix mètres , je n'imaginais pas me prendre un coup de celui-là et me relever de suite....

-Vous en avez pas marre de vos conneries , on va finir par ravager le magasin et il est hors de question de payer ce qu'on casse à cause de vous, vous foutez autant le bordel que nous et vous travaillez ici !


-Inventaire: Urine sur un canapé ; destruction du canapé ; désagrément des meubles alentours ; réduction d'effectif ; vol de crayons ; de hot dog ; destruction du buffet de la cafétéria et dernier ajout vous avez briser un pot d'une valeur de 50 000 E.V contenant des pimprenelles en floraison.

-BAH OUAIS MAIS BON TU PARLE TU PARLE MAIS MOI JE ME FAIS CHIER PENDANT CE TEMPS!

Effectivement je venais de foutre en l'air le dit pot , son discours m'ennuyais totalement du coups je m'amusais à faire autre chose à côté. je prenais un air sérieux , chose que je faisais rarement parce que je n'aimais pas me prendre la tête, je craquais mes doigts et lui fit signe d'approcher. Il répondit à ma provocation et suivit alors un long échange de coups , j'étais entre le plaisir de pouvoir frapper sans avoir à me faire du soucis aux conséquences et au fait que je me retenais d'utiliser mon pouvoir pour profiter pleinement de l'échange de coups , je pense que d'une certaine façon , il faisait pareil car ses attaques étaient puissantes mais il n'avait en rien l'intention de me projeter à l'autre bout du magasin pour m'achever ensuite , c'était un combat de mental , à celui qui flancherait le premier , je m'essoufflais et lui aussi , on avait tous les deux la possibilité d'en finir en un coup mais le plaisir était si intense qu'après chaque coup on en redemandait, je sentais le sang dans ma bouche et les côtes fêlées , mais je pouvais aussi voir que le regard du chef de rayon commençait à se perdre et ses jambes tremblaient supportant difficilement son poids, nous voilà arrivé à la fin de ce match , un uppercut dans la mâchoire et le voilà allongé au sol, je n'allais pas le tuer , je ne tuais pas de sang froid ou alors je ne le faisais pas exprès mais cette fois-ci il ne mourrait pas de ma main.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


Store, Bougie parfumée, Placard ? [Samy Graves; Shiver] Empty
MessageSujet: Re: Store, Bougie parfumée, Placard ? [Samy Graves; Shiver]   Store, Bougie parfumée, Placard ? [Samy Graves; Shiver] I_icon_minitimeLun 21 Juil - 21:15

Mais quelle classe ... Les mains dans les poches, le regard au loin, il marchait paisiblement sur un fond d'hurlement primaire. Chaque décibel de ce hurlement confortait notre héros dans son sentiment de mec carrément badass. Quelques mètres derrière lui, le conseiller literie d'auparavant, un crayon bien enfoncé dans l'iris. Maintenant qu'il y réfléchissait, cela faisait deux fois en un laps de temps très réduit qu'il crevait l’œil d'une créature du monde onirique. Était il sans le savoir attiré par ce genre de choses ? Plutôt bizarre comme délire vous en conviendrez. Cela dit le T-Rex de l'autre soir était quand même plus impressionnant et il en tirait un peu plus de fierté. En parlant de cette nuit à Jurassic Park version discount, Samy se dirigeait vers l'endroit où les "passagers" du canapé mangeur d'homme avaient été projetés. Il pensait avoir reconnu un voyageur avec qui il avait sympathisé et espérait sincèrement que ce soit lui. Quelques mètres plus loin, ses doutes disparurent soudain. C'était bien lui, Shiver. Ce dernier portait d'ailleurs Fuu', c'était un soulagement, le nouveau Baby Sitter engagea ainsi la conversation.

« J'savais que c'était toi ! J'ai reconnu ton panda !

Ça fait plaisir de te revoir vieux ! Et merci de me l'avoir récupéré ! " Rétorqua l'invocateur

-Vous vous connaissez ? Y'a pas de hasard c'est moi qui vous le dit, si on est là c'est pour une bonne raison ! Moi c'est Jeriko au fait ton panda est trop cool , il sait faire des trucs de fou non vu qu'il est de dreamland ? Vas y montre ! "

Cette dernière tirade provenait du barbu d'auparavant, ainsi ses petits gestes un peu plus tôt ne mentaient pas, il était réellement sympathique finalement. Jeriko avait peut être raison finalement, se croiser aussi souvent ça doit être un signe du destin. Étaient ils tous les trois rassemblés par une force invisible et bien plus forte qu'eux à leur insu afin qu'ils accomplissent de grandes choses ? Peut être, ou bien ils étaient les trois seuls voyageurs gâchant leurs nuits de folles aventures en des terres de rêve infinies à Ikéa. Leur point en commun devait sûrement être leur capacité à être un peu bizarre. Enfin, passons ce détail. Avant même que l'invocateur ne puisse répondre à Jeriko, une armée de conseillers encerclèrent le petit groupe de voyageurs. Bon, une armée était peut être exagéré, mais ils étaient au moins ... Dix ! Ça fait un choc de voir autant de mecs en violet à salopette moche d'un coup. Alors que trois d'entre eux balancèrent avec une aisance folle Shiver quelques mètres plus loin pour ensuite se ruer sur lui, Samy et Jeriko semblaient se préparer au combat. Brisant toute la tension installée par une ambiance post combat, le barbu hurla :

-Hey poto ramène moi un hot dog j'ai la daaaaaale !

-Fais péter le cornet de frites aussi, tu serais un amour !" Enchaîna Samy

Après tout, c'était une bonne initiative sans compter que Samy n'avait encore jamais mangé en Dreamland, qui sait ce que ça pourrait apporter ? Ces mots refletaient d'ailleurs à quel point les deux voyageurs ne s'inquiétaient pas pour Shiver, Samy lui l'avait vu étaler un Tyrannosaure en lui posant la main dessus donc quel que soit la nature de son pouvoir, il devait être pas mal utile en combat. Le barbu n'était définitivement pas un débutant, il se plaça parfaitement dans l'angle mort de l'invocateur pour qu'aucun des deux ne puisse se faire prendre par surprise. Notre héros serra les poings, jaugeant la situation et attendant que ses ennemis fassent le premier mouvement. Il avait été témoin de la force de ces conseillers par deux fois et pour l'instant, il était le seul voyageur du groupe à ne pas s'être pris une beigne violette, et il tenait à le rester. Alors qu'il murmura à l'oreille de Fuu' celui qu'il devrait invoquer et en quelles circonstances, Samy entendit son compagnon de galère, désormais frère d'armes on peut le dire, le mettre en garde tout en continuant son compliment de tout à l'heure.

-Psst, je pense que c'est le moment de montrer de quoi est capable ton panda. Ha ouais au fait ! avant que j'oublie , c'est pas pour te commander mais si tu tiens à la vie , tu me touche pas parce que sinon tu vas finir en hachis donc voilà voilà hahaha!

Un léger sourire se dessina sur le visage de Samy, l'autre voyageur même si il semblait un peu désintéressé de ce qu'il se passait autour de lui avait donc un pouvoir destructeur, ou quelque chose dans le genre. Après qu'une connexion entre deux trois neurones se fit, l'invocateur compris de qui venait l'explosion ayant complètement éclaté le canapé de tout à l'heure. Dans le doute, il se sépara d'un petit mètre de son partenaire pour éviter de perdre un membre. Quelques secondes plus tard, les bruits d'explosions derrière lui confirmaient ses doutes. Plutôt intéressant comme pouvoir, même si il était sûrement préférable de se tenir éloigné pendant son utilisation.

Un petit groupe de vendeurs se plaça devant notre héros, ils n'étaient plus que trois, ce n'était pas excessif finalement. Mais ces trois là semblaient bien énervés. En effet au centre de leur petite formation se tenait un ancien ami de Samy, le conseiller borgne qui visiblement attendait impatiemment d'exprimer sa colère. Les deux autres à côté de lui semblaient plutôt irrités aussi, après autant de vacarme il est compréhensible qu'ils aient une légère envie de buter les coupables. Les deux accompagnateurs du conseiller borgne se lancèrent ainsi vers notre héros, le poing levé. Alors qu'ils n'étaient plus qu'à un petit mètre du doux visage du blondinet, ce dernier hurla

"Faku', SACRIFIE TOI"

Dans un nuage de fumée, Faku l'une des invocations de Samy apparut juste devant lui, interceptant les deux attaquants. L'un des vendeurs se fit attraper le bras par l'homme au masque de Panda tandis que l'autre lui enfonça un bon vieux direct du droit dans le bide. Bon, on va pas se mentir, c'était vraiment un coup de pute de la part de Samy de procéder ainsi, mais au moins il avait l'effet de surprise et pris dans leur élan, les conseillers étaient pratiquement piégés tandis que l'invocateur lui était indemne. Et puis, lorsqu'on a un ventre à bière aussi proéminent que celui de Faku, un coup de poing même avec une force Dreamlandesque, ne faisait que rebondir. Faku tout en grognant comme un animal, une vive douleur se faisant sentir au niveau de son estomac, tenait ainsi le bras gauche de l'un des vendeurs. D'un geste brusque il le tira vers lui afin de lui asséner l'un des coups de tête les plus violent qu'il ait été donné de voir à Samy. Complètement sonné, ce vendeur là ne pouvait plus combattre.

L'invocateur n'était cependant pas en reste, profitant de l'effet de surprise de son invocation, il se glissa sur le côté de cette dernière et contourna son adversaire, le poing bien serré. Il colla un bon vieux coup sur le visage du deuxième assaillant, ce n'était pas assez pour l’assommer, mais ce premier coup permit à notre héros d’enchaîner sur un uppercut du gauche pour terminer sur une bonne vieille balayette qui balança le second opposant sur le sol. Une fois son adversaire à terre, Samy leva sa jambe en arrière histoire de prendre le plus d'élan possible, puis asséna un coup de pied d'une violence légendaire à sa cible, droit sur la tempe. Celui là était définitivement hors jeu. Celui d'à côté encore sonné frappait le vide, tandis que Faku ne sourcillait pas, une expression de semi dégoût arborant son visage, enfin ce qu'on pouvait en voir avec son masque. Samy posa alors sa main sur l'arrière de la tête du vendeur sonné, et lui chuchota.

"Njut, batard."

Avant d'envoyer le visage de sa victime directement s'écraser contre son genou. Et ça en faisait un deuxième au sol. Excité par son combat, le corps débordant d'adrénaline, il tourna sa tête vers le dernier de ses adversaires, le borgne. Ce dernier sentait qu'il était dans une merde pas possible, voyant un peu plus loin ses autres collègues perdre des membres à cause d'explosions. Puis, extrêmement courageux, il prit la fuite. Samy au bord des nerfs partit à sa poursuite, après avoir remercié son invocation d'un high five rapide, il méritait bien ça. Toutes les merdes s'étant passés dans ce magasin était de la faute de ce vendeur précisément, alors cette fois il allait la sentir passer l'addition. Dans sa course folle, Samy hurla à pleins poumons à l'attention des deux autres voyageurs, espérant qu'au moins l'un d'entre eux pourrait l'entendre.

"J'ai un compte à régler vite fait, je vous en voudrais si mes frites sont froides à mon retour !"
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


Store, Bougie parfumée, Placard ? [Samy Graves; Shiver] Empty
MessageSujet: Re: Store, Bougie parfumée, Placard ? [Samy Graves; Shiver]   Store, Bougie parfumée, Placard ? [Samy Graves; Shiver] I_icon_minitimeMar 22 Juil - 21:58

Les Hot dogs à un euro de chez IKEA, on ne peut s'en lasser. Shiver aurait aimé en manger d'autres s'il avait pu, mais les trois brutes bleutées n'avaient pas l'air assez ouvertes d'esprit pour faire un break goûter ! Elles n'avaient pas, non plus, été assez cool pour laisser Shiver apprécier ses retrouvailles avec Samy ou faire la rencontre de ce Jeriko qui avait l'air bien sympathique.
Alors qu'il dégustait violemment le puissant coup porté par les trois conseillers-cuisine fraîchement débarqués, le jeune voyageur se concentra pour canaliser des vibrations en lui. Il avait déjà du se servir de son pouvoir contre les dinosaures et ils étaient autrement plus dangereux que ces schtroumps. Les deux autres, bien qu'ils aient également fort à faire de leur côté, s'empressaient de passer commande de quelques douceurs à se mettre sous la dent.

Histoire d'améliorer sa concentration, le californien se saisit d'un autre chien chaud et l'engouffra d'une bouchée. Tellement bon ces trucs ! Mais les trois assaillants ne supportant plus de le voir se goinfrer impunément et sans payer l'attaquèrent. L'un d'eux tenta un coup de poing dévastateur en grognant. Shiver esquiva de justesse le crochet et déposa sa main sur le front du gars en relâchant une petite partie de ses vibrations, laissant le spécialiste des cuisines en kit dans un état second. Il se tenait la tête et semblait avoir le tournis, puis il vacillât pour s'asseoir par terre. Il était un peu secoué, mais pas assez pour le retenir bien longtemps. Un des deux autres eut lui plus de chance et décrocha une solide droite dans la joue du voyageur qui fut propulsé contre un gros frigo américain, un de ces frigos à double porte avec un Ice maker. Au contact avec l'appareil métallique, une dizaine de glaçons tombèrent sur Shiver et la seconde porte s'entrouvrit pour divulguer un spectacle auquel personne ne s'attendait. Marley était là, à l'intérieur, assis sur son postérieur comme un humanoïde, le ventre bien bombé avec une carcasse de poulet sur le côté, à se lécher les partis génitales comme si de rien n'était. Même pour un chaton ne maîtrisant pas la langue humaine universelle de Dreamland, c'était carrément la honte et d'ailleurs, le chaton lâchait un miaulement d'humiliation parfaitement reconnaissable !

Shiver était rassuré, au moins il l'avait retrouvé et il allait pouvoir accomplir son travail ici. Si bien sûr il s'en sortait vivant, ce qui n'était pas garantis compte-tenu des deux tarés lui arrivant dessus à vitesse grand V. Surtout que le troisième semblait se relever, bref, autant dire que c'était la merde.
Peter referma la porte du frigo doucement pour cacher le chat et arracha deux néons situés au-dessus des plans de travail. Il les agrippait, un dans chaque main, comme des épées. L'un des conseillers prit l'initiative d'avancer un peu plus et Shiver lui décocha un bon coup de néon pile dans les dents laissant le verre s'incruster dans la peau du malheureux. Le voyageur lâcha le néon usager n'en conservant qu'un seul. Même avec le tournis, ou avec du verre dans la bouche, les conseillers restaient d'attaque et à présent, les trois adversaires s'étaient réunis face à Shiver, tentant de le coincer dans un angle de la cuisine du restaurant. Le voyageur reculait prudemment vers ce qui semblait être un garde-manger. "Bouche décousue" fit à nouveau le premier pas pour attaquer et prit le deuxième néon sur le crâne, le laissant dans les vapes. Le troisième, qui n'avait pas encore été frappé, attaqua et parvint à bloquer Shiver contre la surface métallique du garde-manger. L'autre vint l'aider à le tenir, car Peter se débattait assez pour poser problème.

Alors que l'affrontement restait stérile, Shiver comprit qu'il n'y arriverait pas sans son pouvoir qu'il essayait d'économiser depuis le début de son combat. Il ne voulait pas reproduire la même erreur que dans les plaines anciennes. Il libéra alors une secousse dans son épine dorsale, directement contre le sellier en métal qui se mit à trembler de plus belle. Les deux vendeurs furent surprit par cela et relâchèrent un peu leur attention, permettant à Peter de libérer une deuxième secousse dans ses pieds pour créer un petit tremblement et les déstabiliser physiquement.


« Earthquake ! » murmura Shiver.

La pièce se mit à trembler et fit vaciller légèrement les deux bleues. Alors que pour eux, tout tremblait, pour Peter, tout était calme et paisible. Il percevait son environnement aussi bien qu'en temps normal. C'était même mieux, car ses adversaires visiblement perturbés étaient complètement désorientés et ralentis. Le californien déposa sa paume de main sur le ventre de l'un d'eux pour y lâcher une vibration, l'obligeant à régurgiter dans l'instant et il attrapa par la tête en balançant plus de puissance que la première fois, ce qui eut pour effet de les mettre tout deux hors service.

Il prit la peine de les enfermer tous les trois dans le garde-manger et se dirigea vers Marley pour l'emmener. Il ouvrit la porte et vit le chaton dormir, en boule, sur une assiette de charcuterie. Les autres avaient peut-être besoin d'aide depuis le temps et ils n'avaient pas forcement eu autant de chance que lui ; Shiver referma la porte, se disant que le chaton était en sécurité en ce lieu et qu'il viendrait le chercher plus tard. Il se rapprocha du buffet et prit en main le fameux hot-dog pour son nouvel ami barbu et un cornet de frite pour le panda maker.
Revenir en haut Aller en bas
Jeriko Grim
Gentleman explosif
Gentleman explosif
Jeriko Grim

Pouvoir : Touché explosif
Points de Réputation : 5 000 points
Messages : 78

Store, Bougie parfumée, Placard ? [Samy Graves; Shiver] Empty
MessageSujet: Re: Store, Bougie parfumée, Placard ? [Samy Graves; Shiver]   Store, Bougie parfumée, Placard ? [Samy Graves; Shiver] I_icon_minitimeSam 26 Juil - 0:29

Je regardais autour de moi et un peu essoufflé de ma baston d'il y a cinq minute j'avançais en direction de Shiver , pendant qu'il se battait pour sa survie j'arrivais tranquillement , il avait l'air de galérer mais ne semblait pas prêt de lâcher l'affaire quand il prit ses deux néons dans ses mains. La seule chose que je voyais à ce moment là c'était un putin de commandant Sith venir démonter des aliens qui seraient contre l'ancienne république. Ouais j'étais fan de star wars à la fac hahaha.
Quand Shiver se prit l’américain , il s'ouvrit pour laisser place à Marley le chacrobate ( bonne blague lol) qui avait du aterrire là dedans quand il avait faisait son baptême de l'air. Lorsque que je captais qu'il se léchait l'entre-jambe , je ne pu m'empêcher devant cette perche d'ouvrir ma gueule , après tout on ne change pas un homme ahahah !


-Mattez moi ces couilles ! Mama mais il s'assoit comment le con ?

Question philosophique qui requiert une longue réflexion , d'ailleurs si vous avez la réponse vous pouvez me la dire quand vous voulez. Bref le fait est qu'il n'avait pas vraiment besoin de moi , je tournais le regard vers Samy , il était partit à la poursuite d'un enfoiré de conseiller Ikea , ce mec me plaisait bien il avait de la gueule, tellement énervé qu'il avait décidé de le démonter.
Je sentit un tremblement , et vit Shiver user de son pouvoir, étant plus loin je n'eu pas à subir la secousse comme les conseillers, j'attendais qu'il finisse, il avait un sacré pouvoir qui pouvait se retrouver bien utile si jamais je décidais de continuer ma visite de la seconde zone, il faudra que je lui propose l'idée de m'accompagner du coup! C'est sûr que je le connais pas mais c'est un détail ça il est sympa, on a partagé un moment très intime dans l'estomac d'un canapé , parlé gastronomie pour savoir comment on appelle un mangeur de chat ( d'ailleurs j'ai beaucoup réfléchi et il me semble qu'on dit "Chinois"), on a s'est battu pour la même cause , nous pauvres victimes d'une politique capitaliste! Il m'a même prit un hot dog, j'avançais vers lui et il me le tendit , c'est alors qu'une idée me venu entre deux bouchées, un peu de moutarde autour de la bouche -s'habiller comme un gentleman pour ma part exclu toute forme de raffinement et de finesse, si je peux en foutre partout je le ferait hahaha-.

-Bon t'es chaud on tape un petit sprint, on rejoins ton pote avec le panda, il fait sa fête au gars et comme ça on se barre de suite!

je m'étirais un peu les bras , les épaules et rapidement les jambes m'accroupissant pour tester les suspensions. J'étais encore d'attaque , même si le chef de rayon m'avait bien allumé. Je faisait un petit clin d'oeil à Shiver avec un petit sourire et pour l'impressionner j'allais m’entraîner à mieux maîtriser ma petite technique de déplacement.

Deux explosions jaillirent de la plante de mes pieds , craquelant le sol en béton, l'allumage, ensuite je soulevais la plante de mes pieds légèrement et mon pied fut propulsé au moment de la détonation me permettant de m'élancer pour faire un salto costale , j’atterrissais comme-ci de rien n'était et en pointant mon pote du doigt.

-Et dépêche toi il a dit qu'il râlerait si ses frites sont froides hahaha !

Je m'élançait alors à la course propulsant chaque pas que je faisait à plusieurs mètres plus loin grâce à la puissance de détonation, depuis le temps que j'utilisais ce pouvoir , j'avais maîtrisé l'explosion ciblée , au niveau du coude pour lui donner de la vitesse et de la force à l'impact suivait alors logiquement l'apprentissage de cette maîtrise au niveau de mes jambes pour propulser mes pas , accélérer la vitesse de mes coups de pieds et c'est déjà pas mal ! Pour l'instant j'étais capable de ça mais lorsque je serais capable de propulser mes pieds en double impact je pourrais très probablement voler à la Tony Stark si je l'utilise en continu! Pour l'instant j'en étais pas là je m'élançais à chaque pas, c'était comme faire du roller sans roller ou du skate sans skate! En tout cas j'espérais que Shiver avait un moyen grâce à son pouvoir de se déplacer plus rapidement , et si c'est pas le cas , je pense que ma petite démonstration l'aurait bien inspiré et ça serait un bon exercice en plus !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


Store, Bougie parfumée, Placard ? [Samy Graves; Shiver] Empty
MessageSujet: Re: Store, Bougie parfumée, Placard ? [Samy Graves; Shiver]   Store, Bougie parfumée, Placard ? [Samy Graves; Shiver] I_icon_minitimeSam 23 Aoû - 14:22

" N'ai pas peeeur, vieeeens on peut se prendre un verre et discuter de tout ça ! "
D'un ton tellement mielleux que ça en devenait suspect, Samy s'adressait au conseiller literie d'auparavant, utilisant une des techniques de manipulation les plus pourries qui soit. Notre héros après une course effréné était complètement à plat, suant à grosses gouttes, sa cible était endurante ça il ne pouvait pas le nier. Cette poursuite avait d'ailleurs mené l'invocateur assez loin de ses compagnons de fortune, il se trouvait ainsi à l'étage du dessous, entre le rayon vaisselle et le rayon luminaire. D'énormes lampadaires s'élevaient d'un côté, éblouissant à souhait notre héros, tandis que de l'autre côté se tenaient des assiettes, fourchettes et autres comme on s'en douterait d'un tel rayon, à l'exception près que ces ustensiles faisaient un bon mètre minimum, rappelant à quiconque l'aurait oublié qu'il se trouvait encore à Dreamland, et que le n'importe quoi en était souverain.

Notre héros cherchait de la tête partout autour de lui, n'importe quel indice, trace de sa cible. Il fut vite arrêté lorsque, venant de nulle part, un verre à vin mesurant un bon mètre cinquante jaillit à toute vitesse vers lui. Pris de court et assez surpris, il se le prit de plein fouet, ayant à peine eu le temps de croiser ses bras devant son visage pour un minimum de protection. Le verre explosa ainsi à son contact, libérant des centaines de bouts de verre tranchants autour du voyageur qui se fit allègrement trancher un peu partout. Les blessures n'étaient pas graves en soi, mais en avoir un peu partout, ça pique quand même vachement. Vous visualisez les petites coupures qu'on se fait à la main et qui nous font souffrir le martyre ? Imaginez en avoir une dizaine un peu partout sur le corps, telle était la souffrance de Samy. Sous le choc, alors que quelques gouttes de son sang coulaient sur son front, il se mit à grincer des dents. Là, c'était la fin, le conseiller devait crever. Parce qu'en plus de l'avoir pris en traître, il avait sûrement fait exprès de jouer sur la proposition de Samy de "prendre un verre". Et ça, c'était vraiment bâtard.

Se noyant dans sa colère, il profita de ses dernières secondes de lucidité pour échaffauder un plan. Tout ce qui s'était passé auparavant prouvait que le conseiller literie à la tête violette ne supportait pas que son cher magasin soit détruit, et tout autour de notre héros était actuellement extrêmement fragile. Si son adversaire ne voulait pas sortir de sa cachette, il le pousserait à bout jusqu'à qu'il n'ait plus le choix. En un éclair, l'invocateur s'arma donc d'une fourchette mesurant presque sa taille et la fit tourner autour de lui avant de l'abattre un peu partout, sur tout ce qui semblait cassable. Guidé par sa colère, il fit un vrai carnage et détruisait tout sur son passage : lampes, assiettes démesurément grandes, lampadaires, services trois pièces en cristal ... Absolument tout. Et alors qu'il commençait à aimer ce qu'il faisait, le conseiller apparut à quelques mètres de lui, se laissant tomber d'un lustre semblant illuminer toute la salle.

Graves se calma alors et laissa tomber la fourchette sur le sol, brisant les débris de verre jonchant le sol. Un rictus se forma sur son visage alors qu'il remontait ses lunettes sur son nez. Une ambiance lourde et étouffante régnait, les deux adversaires se fixant l'un l'autre. Pendant une seconde, on aurait pu oublier que ce grotesque face à face avait comme protagonistes un vendeur Ikéa et un jeune voyageur à peine arrivé dans le monde onirique. Pourtant dans leurs esprits, ils se voyaient comme bien plus imposants, s'attendant à mener un combat titanesque. Samy engagea la conversation.

"J'te propose de régler ça en homme, ou quoi que tu sois, finissons en."

Il frémissait, jamais de sa vie il ne s'était senti aussi classe et il regrettait amèrement de n'avoir aucun spectateur pour voir ça. Serrant les dents, le conseiller se contentait d’acquiescer calmement, avant de se jeter sur notre héros. Il lui asséna un crochet du droit rapide que Samy esquiva de peu, l'attaque heurtant le sol et y laissant une marque qui laissait deviner que le vendeur avait de la force à revendre. En représailles, l'invocateur lui envoya un coup de genou vers l'estomac que son adversaire encaissa avant de répliquer à son tour avec un coup de boule des enfers. Le voyageur semblait en mauvaise posture, même si dix de ses coups atteignaient leurs cibles, il pouvait être mis hors course par une seule attaque de son adversaire tant sa force était démesurée. Il le prouva d'ailleurs en attrapant Samy par le bras avant de le balancer quelques mètres plus loin.

Légèrement sonné, le voyageur se reprit et repensa à ce que son maître Panda (oui, partons directement dans le cliché) lui avait enseigné : lorsqu'un adversaire est fort, utilise sa force contre lui. C'est ainsi qu'il repartit à l'assaut, le bras droit levé. Le vendeur contra le coup de poing avec son avant bras et envoya de son autre main un autre crochet. En un flash de lucidité, Samy écarta sa tête de la trajectoire du coup, attrapa le bras de son adversaire encore dans son élan, le tira dans le même sens et lui colla un bon vieux bourrepif sur le nez. La force de l'impact ayant été multipliée par l'élan pris par le conseiller, ce dernier sentit ce coup passer et chancela quelques secondes.

C'est alors que Samy décida de mener son assaut final. Il lança un regard à Fuu qui comprit immédiatement ce qui lui restait à faire. Il se lança vers son adversaire et profitant du fait qu'il était encore légèrement sonné, lui envoya un crochet droit dans son oeil blessé. L'impact eut pour effet d'enfoncer le crayon quelques centimètres de plus dans la rétine qu'il ne l'était déjà, provoquant une douleur incomparable au pauvre vendeur qui criait à la mort. Puis le voyageur lui mis un chassé sur le torse afin de la pousser, pile à l'endroit où il comptait le terminer, juste en dessous de l'énorme lustre de tout à l'heure. Un nuage de fumée apparut alors à côté de ce lustre, Buka le Panda obèse apparut alors et s'accrocha au lustre ce qui eut pour effet de le décrocher du plafond, l'envoyant directement s'écraser sur le corps violet du borgne en dessous. Buka disparut dans la foulée et dans un fracas énorme, le lustre se brisa net sur le conseiller, envoyant des bouts de verre un peu partout autour.

Exténué mais fier de lui, Samy tenait ses membres blessés et tentait d'empêcher le sang de s'en écouler. Il n'était certes pas grièvement blessé, mais il avait quand même bien mal. Alors qu'il se posa sur une chaise dans les environs, il aperçut sur le mur une sorte d'oeil, ce dernier regardait fixement notre héros et ressemblait vachement à une caméra de sécurité. Notre héros n'avait aucune idée de ce que ça pouvait être, il comptait le demander aux deux autres voyageurs une fois qu'il les aurait rejoint. Mais avant de se mettre en route, il tendit une main vers l'oeil et hurla.
" Voilà ce qu'il se passe quand on fait chier le Panda Maker bitches ! "

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Jeriko Grim
Gentleman explosif
Gentleman explosif
Jeriko Grim

Pouvoir : Touché explosif
Points de Réputation : 5 000 points
Messages : 78

Store, Bougie parfumée, Placard ? [Samy Graves; Shiver] Empty
MessageSujet: Re: Store, Bougie parfumée, Placard ? [Samy Graves; Shiver]   Store, Bougie parfumée, Placard ? [Samy Graves; Shiver] I_icon_minitimeMar 28 Oct - 22:52

Une arrivée des plus classes je me propulsais en l'air et alors que je sentais le mojo monter en moi afin de passer un super salto de la mort mais lorsque mes jambes passèrent au dessus de moi et que mon corps s’apprêtait à retomber fièrement, je fus stoppé net dans mon piqué , accroché par je ne sais quel miracle à une broche de fer sur laquelle on plantait les panneaux d'indication. De ma belle tenue verte j'étais alors tel un concombre sauvage, immobile et pendu par la ceinture. En contre bas je pouvais voir Samy qui avait l'air de se régaler à combattre , je regardais entre mes jambes pour zyeuter derrière moi et il il n'y avait pas de traces de mon ancien compagnon, sans doute s'était-il réveillé ou alors il s'était encore fait bouffé par un meuble ce qui était tout à fait probable aussi. Samy pouvait donc dire adieux à ses frites mais il était hors de question de partir sans le chat ! Tandis que Shiver ne risquait pas grand chose avec son pouvoir, Marley lui n'était pas plus grand qu'un chat et que pouvait faire un chat dans un Univers pareil? réduis au stade de proie... Au stade de.... souris , un comble pour le félin onirique !

-Tiens bon Boby j'arrive !


A peine avais-je dit ça qu'un énorme panda vint s’agripper au lustre face à moi, il ne resta pas longtemps là haut car celui-ci se décrocha s'écrasant lourdement sur le conseiller Ikea qui semblait en avoir eu pour son compte en cette nuit mouvementée.
Lorsque je vis Samy s'asseoir , j'activa le corps maudit l'espace d'une seconde histoire de faire péter mon attache puis attrapa un parapluie mâle qui semblait migrer vers des rayons encore inexplorés, l'objet animal ne semblait pas très heureux de se faire agripper de la sorte mais ne rechigna pas non plus plus que ça étant à l'origine un parapluie. Je descendis ainsi tout doucement vers la terre ferme, atterrissant une chaussure sur le ventre dégonflé du conseillé Ikea , rebondissant puis posant la seconde au sol avant de revenir pieds joints.
Je fermais mon parapluie et le laissa s'envoler vers d'autres cieux pendant que je m'approchais de mon camarade de baston.


-Voilà ce qu'il se passe quand on fait chier le Panda Maker bitches !

-Faut parler aux oreilles si tu veux qu'elles t'entendent , ça c'est un oeil , c'est fait pour voir hahaha ! Bref en voiture Simone on doit se barrer de là vu qu'on a perdu Shiver , personnellement j'attends pas le président directeur général hahaha !


Je partis donc en direction du frigo où Shiver avait laissé Marley, tout en prenant soin de piquer un morceau de charcuterie, je mis le petit chat dans l'ouverture de mon boléro et tendis une moitié de la viande sèche à mon poto le Panda Maker.

-Désolé pour les frites , on se rattrapera la prochaine fois hahaha !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Game Master
D comme Dieu!
D comme Dieu!
Game Master

Surnom : Dieu ou Maitre
Pouvoir : Modérer, kicker, administer et tout et tout quoi
Points de Puissance : 100 000 Points
Points de Réputation : 100 000 Points
Points du Membre : Over 9 000 !!!
Messages : 986

Store, Bougie parfumée, Placard ? [Samy Graves; Shiver] Empty
MessageSujet: Re: Store, Bougie parfumée, Placard ? [Samy Graves; Shiver]   Store, Bougie parfumée, Placard ? [Samy Graves; Shiver] I_icon_minitimeJeu 25 Déc - 13:16


Spoiler:
 

Un homme aux oreilles longues et aux yeux verts coupa la route à Jeriko et mit une grosse patate à Samy. Cette créature était plutôt grande, environs 2m03 mais sa carrure était faible et fine. Il portait des vêtements en cuir et très moulant. Ses cheveux étaient très long et il portait d'ailleurs une très longue tresse noire. Il pointa du doigt le petit chat qui était caché dans le boléro du voyageur de son doigts très long et pointu au passage. Son regard semblait agressif mais que voulait-il ?

- Ce chat est à moi ! Ses parents ont promis 1.000 EV à celui qui le retrouverait et le ramènerait  !

Le jeune Shiver s'était réveillé, et Jeriko semblait pour le moment seul si Samy n'avait pas résisté à la grosse patate de l'étranger. Cette créature se sentait alors pousser des ailes et s'avança alors vers le contrôleur d'explosion. Il sortit de nul part un petit couteau en le pointant vers son nouvel ennemi. Visiblement, ce mec courait après le moindre sous. Un gros radin comme on les aime. 1.000 EV ce n'était pas chère payer pour retrouver un mioche. C'est comme si les parents avaient perdu leur enfant. Bref, d'un ton toujours aussi menaçant, la créature s'adressa à nouveau à son interlocuteur.

- Tu me files le chat et tout se passera bien ok ?

Il s'approchait de plus en plus, le couteau pointé vers le voyageur. Il s'avançait lentement mais sûrement tel un Tomberry dans Final Fantasy.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dream-land.forumactif.org
Jeriko Grim
Gentleman explosif
Gentleman explosif
Jeriko Grim

Pouvoir : Touché explosif
Points de Réputation : 5 000 points
Messages : 78

Store, Bougie parfumée, Placard ? [Samy Graves; Shiver] Empty
MessageSujet: Re: Store, Bougie parfumée, Placard ? [Samy Graves; Shiver]   Store, Bougie parfumée, Placard ? [Samy Graves; Shiver] I_icon_minitimeJeu 25 Déc - 15:49

Samy projeté dans le décors , j'étais seul face à un nouvel adversaire sortit de nul part, décidément les magasins Ikea étaient beaucoup trop fréquentés à mon goût!
Donc ce chaton ne valait que 1000 E.V ? C'était certes pas grand chose pour se foutre sur la gueule aussi souvent en cette belle nuit.
Je fis comme-ci je n'entendais pas les récits du clochard face à moi, puis me cura une oreille regardant le grand bonhomme d'un air blasé.

-Hum, ce soir c'est la saint pète burne non ? Y'a pas moyen de faire trois mètres sans rencontrer un relou... Dis moi est-ce que par hasard c'est moi que tu menace ? Parce que si tu veux ce chat , je te conseille de dire "s'il te plait Ô mon maître" et à genoux histoire de faire une belle mise en scène.

Je posais la petite bête au sol derrière moi à un mètre, au moment même où le petit chat n'eu plus de contact avec mes vêtements le corps maudit s'activa, une légère oscillation du vent et une aura trouble se dégagea de mon corps sur toute sa surface, cette nuit je n'avais pas laissé mon pouvoir actif assez longtemps pour avoir un problème de temps de recharge, j'avais donc la possibilité de garder cette forme jusqu'à la fin de la nuit au prix de ne pas pouvoir l'utiliser la nuit prochaine certes mais ainsi je m'assurais une nuit de plus au royaume onirique.

-Bon, arrête toi ou tu risque d'y perdre un bras , pour 1000 E.V tu fais pitié à vouloir te battre, mais soit j'ai jamais refusé une bonne baston, surtout que ça sera avec plaisir que je vais t'apprendre le respect.

Je me mis en position les mains légèrement fermées les pieds encrés dans le sol attendant le coup de couteau qui tardait à venir de la grande gueule en face.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Game Master
D comme Dieu!
D comme Dieu!
Game Master

Surnom : Dieu ou Maitre
Pouvoir : Modérer, kicker, administer et tout et tout quoi
Points de Puissance : 100 000 Points
Points de Réputation : 100 000 Points
Points du Membre : Over 9 000 !!!
Messages : 986

Store, Bougie parfumée, Placard ? [Samy Graves; Shiver] Empty
MessageSujet: Re: Store, Bougie parfumée, Placard ? [Samy Graves; Shiver]   Store, Bougie parfumée, Placard ? [Samy Graves; Shiver] I_icon_minitimeDim 28 Déc - 17:23

Spoiler:
 

Face aux menaces de l'étranger, Jeriko ne semblait pas céder. Il semblait même très sûr de lui. Ce qui peut se comprendre vu la tête de l'homme. Hélas pour lui, son ennemi ne cèderai pas aussi facilement. Il n'adopterait pas non plus la position du soumis. Il esquissa un léger sourire de psychopathe signifiant qu'il ne lâcherait jamais 1.000 EV tel un clochard mort de faim en effet. Son couteau était toujours aussi menaçant si on compte pas que c'est un couteau pour bouffer limite. D'ailleurs, on trouvait les mêmes rayons vaisselles. Je vous laisse donc deviner où il l'a prit.

- Tu l'as bien cherché

Dit-il d'une voix très calme digne d'un clodo trop bourré. Jeriko posa le petit chat par terre juste derrière lui. L'ennemi regardait ce chaton avec une certaine envie. Sans arrière pensée hein ! C'est à ce moment-là que Jeriko tenta une nouvelle fois de raisonner son interlocuteur. Ce dernier le regarda alors droit dans les yeux, toujours avec ce regard de malfamé.

- Donnes moi juste le petit chat et on n'en parle plus ! hihihihi

Oui, en plus de ça il avait un rire de taré ! Soudain, il se remit à fixer le chat et souta comme un sauvage dessus pour tenter de l'attraper et courir avec ! Ce qu'il oublait, c'était que Jeriko était là pour le chat et qu'il risquait fortement de ne pas le laisser l'attraper.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dream-land.forumactif.org
Jeriko Grim
Gentleman explosif
Gentleman explosif
Jeriko Grim

Pouvoir : Touché explosif
Points de Réputation : 5 000 points
Messages : 78

Store, Bougie parfumée, Placard ? [Samy Graves; Shiver] Empty
MessageSujet: Re: Store, Bougie parfumée, Placard ? [Samy Graves; Shiver]   Store, Bougie parfumée, Placard ? [Samy Graves; Shiver] I_icon_minitimeLun 5 Jan - 15:53

Il semblait vraiment vouloir ce chat, était-ce pour rendre cette créature de rêves à sa famille ou le manger comme le grand malade qu'il a l'air d'être ? Je n'avais pas les réponses à mes questions en tout cas au prix de quelques patates, je déciderais seul d'où va ce chat après! Franchement les créatures cauchemars n'ont aucune sympathie, surtout qu'à l'instant où vous lisez ça il saute sur le petit familier!
J'attends le moment opportun dans son saut pour frapper un coup sec au niveau de la gorge de mon adversaire, je n'avais qu'à faire un pas pour me placer et effectuer une montée de mon poing ouvert dans sa trachée, de quoi lui faire ravaler sa langue d'au moins toute une vie, grosse giclée de sang, applaudissements, rideaux...

Je me remets droit et désactive le corps maudit, en profitant pour essuyer ma main pleine de sang sur les vêtements de mon agresseur, parfois j'oublie que c'est pas cool de faire exploser les gens, ça doit être hyper douloureux putin!
Je chope le petit marley par la peau du cou et le monte à la hauteur de mon regard, qu'est-ce que j'allais faire de cette chose ? C'est sûr il a des grosses couilles et une bonne gueule, mais c'est quand même un sacré poids de se trimbaler avec son chat partout!

Au même moment un miaulement me sortit de mes pensées, le chat me pissait dessus comme-ci que rien n'était, moi, j'avais juste un regard perplexe quant à cet acte d'amour, cet enfoiré avait marqué son territoire, j'espère que ça part au bout d'une nuit, j'ai pas tellement envie de sentir la pisse de chat...

-Bon je te garde, par contre petite merde si tu veux pas finir comme le bonhomme derrière , tu te tiens à carreaux, OKAY ?

La petite bête fit de gros yeux et un hochement radical de la tête pour acquiescer. Je la posa par terre avec un grand sourire.

-Meooooooow!

-Bah tu vois quand tu veux que tu comprends! Allé fais tomber la gougoute qu'on bouge, par contre tu te démerde pour marcher tant que t'es plein de pisse et que moi aussi ...

Bon le délire du chat c'est plutôt sympa, surtout qu'un chat à Dreamland c'est jamais vraiment un chat comme dans la vraie vie, non ?
Je reprenais donc ma trotte doucement vers la sortie du magasin, Marley à ma gauche, la question du comment le chat me retrouverait la nuit prochaine ne me souciait même pas, on est dans le monde onirique après tout.


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Game Master
D comme Dieu!
D comme Dieu!
Game Master

Surnom : Dieu ou Maitre
Pouvoir : Modérer, kicker, administer et tout et tout quoi
Points de Puissance : 100 000 Points
Points de Réputation : 100 000 Points
Points du Membre : Over 9 000 !!!
Messages : 986

Store, Bougie parfumée, Placard ? [Samy Graves; Shiver] Empty
MessageSujet: Re: Store, Bougie parfumée, Placard ? [Samy Graves; Shiver]   Store, Bougie parfumée, Placard ? [Samy Graves; Shiver] I_icon_minitimeMer 7 Jan - 11:58

Spoiler:
 

La créature sauta alors sur le chat pour l'attraper. L'air menaçant, il n'était pas loin de blesser le chat. Heureusement, Jeriko bien plus puissant que ce clodo agit rapidement. Il eut le réflexe d'utiliser son pouvoir. La créature ne sentit rien venir et finit ses derniers jours aparpillés un peu partout dans le magasin Ikéa. Que voulez vous, y'a tout qu'est en kit dans cet endroit ! Jeriko quant à lui repartit avec le chat. Les parents ont finalement abandonné les recherches. De toute manière, ils en ont 15 d'enfants alors un de moins ou de plus osef !

Une fois le voyageur presque vers la sortie, un membre du personnel vint vers le lieu du combat. Y'avait du sang partout et il ne put s'empêcher de guueler dans tout le magasin. C'était vraiment dégueulasse. Cay qui qui fait le ménage hein ? C'est pas Jeriko c'est certain ! Du coup, une femme de ménage vint nettoyer l'endroit. Tout le monde s'en foutait de ce clodo visiblement. Il emporta avec lui le secret du petit chat perdu et qui à trouvé son nouveau papa !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dream-land.forumactif.org
Contenu sponsorisé




Store, Bougie parfumée, Placard ? [Samy Graves; Shiver] Empty
MessageSujet: Re: Store, Bougie parfumée, Placard ? [Samy Graves; Shiver]   Store, Bougie parfumée, Placard ? [Samy Graves; Shiver] I_icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
Store, Bougie parfumée, Placard ? [Samy Graves; Shiver]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Store, Bougie parfumée, Placard ? [Samy Graves; Shiver]
» Le placard !
» A la lueur d'une bougie [Armando, Véronica] [10 et 11 /03/42]
» Présentations : Louis d'Yggdrasil. - Graves d'Yggdrasil.
» samy istari

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dream Land Infinity RPG :: RP :: Première Zone :: Le "n'importe où"-
Sauter vers: