AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Two Chains Breakers on the Battlefield | Pv Sphinx

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Joël Hamel
Combattant Du Feu Libre
Combattant Du Feu Libre
avatar

Team : Meteors
Pouvoir : contrôleur du feu
Points de Puissance : 34 400 points
Points de Réputation : 42 500 points
Points du Membre : 531 points
Double Compte : Maahes
Messages : 381

MessageSujet: Two Chains Breakers on the Battlefield | Pv Sphinx   Sam 5 Juil - 3:55


Quel ennui... Pratiquement personne n'est venu au bar ce soir, pas même l'ombre d'un chat. Ils sont tous probablement partis en vacances dans un autre pays, histoire de profiter des voyages en famille, sortir les enfants un peu etc... Le genre de choses que j'ai jamais essayé, quoi. Que je n'avais surtout pas envie d'essayer, surtout ! Enfin, pas pour l'instant, je n'ai tellement pas envie de partir pour le moment... Bien que ces temps-ci, je sens l'ennuie se faire de plus en plus présent, que ce soit chez moi ou dans mes rêves. Cela faisait un bon moment que je n'ai pas fait quelque chose de spécial à DreamLand. Pas de visites d'un nouveau royaume, pas de rencontres intéressantes ou de combats à garder en mémoire - de part leur faiblesse de sensations - non vraiment, j'avais besoin d'un tout nouveau contenu, quelque chose d'inédit, que je n'avais pas approché depuis le début.

Après quoi, cela restait à découvrir... La vie m'a bien apprise que ce n'est pas en claquant des doigts que l'on obtient ce que l'on veux, surtout avec moi. Terminant d'essuyer le dernier verre de la soirée, je lavais mes mains avant de sortir une cigarette, la fumant pendant que je montais à l'étage. La journée a été longue et ennuyante, peu intéressante donc fatigante. C'est toujours quand on a rien à faire, que l'on souhaite que le temps défile plus vite, que tout nous paraît si lent. Enfin, une fois la clope terminée, je pris une rapide douche et enfin rejoindre mon meilleur ami le lit. Tête contre l'oreiller, je réfléchissais à l'endroit où je pourrais bien atterrir dans le monde des rêves... Après tout, il suffisait de penser à quelque chose plusieurs fois tout en s'endormant pour arriver à l'objet de nos pensées, une chose que j'ai apprise avec le temps.

Plutôt que de laisser mon imagination guider mon esprit, je me posais cette question : qu'est-ce qui saurait me remonter le moral dans mes jours aussi ennuyeux ? Des combats ? Cela me semble bien vague comme réponse... Je pourrais essayer de penser à un film comme avec Jurassic Park, je suis bien arrivé à Eden Island là-bas, je crois que je m'en souviendrais toujours de cette nuit-là, avec Sphinx... Aaaah, en voilà une idée qu'elle est bonne, je n'ai qu'à aller retrouver Sphinx à DreamLand, encore une fois ! Après tout, à chaque fois que je le vois je vis des aventures musclés et intenses, justement ce qu'il me fallait. Eden Island avec ce scientifique fou ou encore Sboobland avec le tatouage de Désirée - qui m'a fait sacrément mal d'ailleurs ! Peu importe ce qu'il pouvait bien faire en ce moment, je suis sûr qu'il sera pas contre retrouver le bon vieux Jojo qui a soif d'aventures. Enfin, je dis tout ça, mais je ne peux que me résoudre à penser ça : c'est vraiment cool de rencontrer un type comme Sphinx à DreamLand, c'est ce qui rend ce monde si amusant par moment...

___________________

Le ciel. Bleu, sans nuage à perte de vue, un soleil qui était présent mais que mes yeux ne pouvaient apercevoir, juste ses rayons qui illuminaient cette plaine d'herbes vertes où j'étais couché. Une brise légère créait un mouvement parmi toutes ces herbes, donnant l'impression d'une vague qui partait dans la même direction que le vent tandis que je sentais ce dernier caresser ma peau. Cela sentait bon par ici, probablement l'odeur pure et simple de la nature... C'était différent du vent salé dont j'avais tant l'habitude, c'était rafraîchissant, apaisant... Je pourrais presque m'endormir une seconde fois ici, sans aucune gêne, mais le vent ne réussissait pas à me cacher les bruits un peu plus loin, ni même me faire retirer ce sourire de mes lèvres. Pas un sourire amicale que je pourrais adresser à une personne aimable à mon goût - ou un sourire sarcastique destiné à un adversaire - non, c'était un sourire à moi-même, oui j'étais joyeux. Alors que je me redressais, quittant cette position si confortable, j'observais l'horizon de cette immense plaine, gardant cette expression si combative sur mon visage.

▬ Alors c'est dans ce coin-là que tu trouves, Sphinx ? Tu me surprendras chaque nuit... M'amener sur un tel champ de bataille !

Disais-je haut et fort alors que je serrais le poing, voyant au loin tant de combats se dérouler. Je n'avais aucune foutre idée de qui était contre qui ni pourquoi il y avait autant de personnes pour se battre par-ici, mais à quoi bon m'enquiquiner avec autant de conneries ? C'est une guerre bon sang ! La sensation de rejoindre la bataille, peu importe dans quel camp on m'identifiera. La sensation de combattre ni pour l'un ni pour l'autre, mais juste pour satisfaire sa propre soif de sang, voilà ce qui m'excitait le plus. Je ne pouvais m'empêcher de frissonner rien qu'à l'idée que cette nuit sera longue, mais pas ennuyante ! Cognant mon poing l'un contre l'autre, je pris enfin la décision de me ruer en direction d'un des combats, le plus proche. Vingt mètres, dix mètres... J'étais enfin assez près pour voir plusieurs types à terre, couvert de sang, probablement morts, tandis qu'il restait un seul avec une hache de glace entre les mains, cerné par des créatures sombres. Sourire carnassier sur les lèvres, je me plaçais juste derrière l'un, faisant bien deux têtes de plus que lui. Il se retournait, surpris, mais il ne me remarqua que trop tard. Le saisissant par le crane, je forçais pour qu'il se baisse assez, levant ma jambe brusquement pour cogner mon genou contre son visage, une éclaboussure de sang noir volant jusqu'à ma joue tandis que l'un des compagnons de la créature bondissait vers moi, à l'aide de son camarade. Ayant toujours prise sur ma première victime, je le balançais assez fort sur le second pour l'empêcher d'arriver jusqu'à moi, voyant les deux tomber lourdement par terre.

▬ Bordel, un soldat de l'alliance, butons-le les gars, tous ensemble !

Ils laissèrent de côté le bonhomme à la hache de glace, préférant m'encercler. Griffes et autres armes sorties, ils sautèrent tous sur moi à l'unisson, dans le but de me transpercer de tous les côtés. Il y a deux mois de cela, le Joël d'avant aurait cherché un moyen de s'échapper d'une telle situation, de trouver une position favorable et de tous les aligner un par un. Mais j'ai changé, je suis devenu assez fort pour m'en sortir d'une différente façon. Ouvrant la paume de ma main droite vers le ciel, je souriais en sachant d'avance la douleur qu'ils allaient ressentir dans quelques instants, un amas de flammes se dessinant autour de moi. Colonne de flammes. Le Feu jaillissait d'autour de moi, formant une grande colonne visible à des centaines de mètres aux alentours, repoussant violemment les créatures sombres en les brûlant fortement. La colonne disparaissant, les tatouages de Désirée restait aussi vifs que des flammes dansantes sur mon corps, alors qu'à mes pieds il n'y avait que les restes des herbes autrefois vertes, devenues des cendres noires. Riant au nez des créatures sombres qui étaient à terre, je remarquais qu'une d'entre elles se tenant le bras essayait de se reculer.

▬ Alors les gars, c'est tout ce que vous avez dans le ventre ? Où sont les gars balèzes dans le coin ?!

▬ Un contrôleur de feu, ici ?! Est-ce que les troupes de Behemus ont rejoint le combat ?

Je tournais mon regard vers le soldat de glace, qui n'arrivait vraisemblablement plus à tenir sur ses jambes, se laissant tomber sur ses fesses. Je m'approchais de lui en laissant mon sourire disparaître, il n'y a pas à dire, dès que j'entendais son nom je ne pouvais m'empêcher d'être en rogne... Bien que, vu ce qu'il me demandait le garçon, cette grosse pointe de Behemus était impliqué dans cette guerre. Je saisissais le soldat par le col, le rapprochant un peu pour qu'il me voit bien et qu'il ne regarde que moi, histoire de lui mettre un peu de pression et qu'il comprenne que là, c'est moi qui pose les questions.

▬ Hé toi, je comptais me battre sans faire gaffe aux détails, mais maintenant que t'as commencer à parler va falloir que t'approfondisse : il se passe quoi dans le coin ?

▬ Je veux bien t'expliquer, Joël.

Cette voix - à moitié perturbée par le port d'un masque - je la connaissais, il n'y avait qu'une seule personne à ma connaissance à avoir une telle voix et à me parler aussi familièrement - à savoir que je dis ça dans le sens où je n'ai que très peu de connaissances dans ce monde. Sourire aux lèvres, je me retournais pour enfin revoir cet ami qui, indirectement, m'a emmené une nouvelle fois dans une aventure pleine d'action.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sphinx
♥ Méchant & Papillon ♠
♥ Méchant & Papillon ♠
avatar

Surnom : Sphinx
Team : Général des Météors
Pouvoir : Morpheur Sphinx (papillon de nuit)
Points de Puissance : 44 500 Points
Points de Réputation : 57 500 points
Points du Membre : 833 points
Double Compte : Bébert
Messages : 654

MessageSujet: Re: Two Chains Breakers on the Battlefield | Pv Sphinx   Sam 12 Juil - 11:26


L'armée obscure était nombreuse, très nombreuse et le Sphinx perdit rapidement Mike de vue. Après avoir passé une journée à se morfondre sur les conséquences désastreuses que pouvait avoir son implication dans cette guerre, le masqué se battait à présent sans la moindre appréciation, totalement désinhibé. Même le pire des alcools ne lui faisait pas autant d'effet que l'adrénaline, la sueur et le sang : un cocktail particulier.

De toute façon, il n'y avait aucune place à la réflexion. Le masqué donnait le meilleur de lui-même, et les sbires du royaume obscur hésitaient avant de l'approcher. Sphinx s'était entièrement abandonné à ses sens, agissant par réflexe. Sa vision était trouble, mais il n'en tirait aucun inconvénient. Bien au contraire : il n'était pas focalisé sur un seul adversaire, mais bien sur plusieurs. Il avait l'impression de revivre la guerre pour protéger le royaume de Pâques.

Même si l'enjeu était bien plus grand cette fois-ci. Et les adversaires à la mesure. Heureusement que le masqué avait progressé, depuis. D'un bond en l'air, il esquiva l'ombre qui fondait sur ses jambes, afin de l'immobiliser. Puis, il se retourna et attrapa celle qui s'était glissé dans son dos, espérant lui enfoncer ses griffes meurtrières. L'utilisant comme un gamin utiliserait un coussin lors d'une soirée pyjama, il assena de violents coups giratoires à son entourage, fauchant  la marée ténébreuse qui l'entourait.

Les ombres n'étaient pas bien lourdes et le masqué n'avait donc pas besoin de déployer sa force pour faire ça. Il attendit de s'être créé une sorte de passage disgracieux. Il s'y engouffra.

Se déplaçant au milieu des corps cauchemardesques avec la grâce et la vivacité d'un danseur de ballet, il esquivait cependant les coups avec la souplesse d'un danseur de capoeira. Cette nuit, les seuls sens de Sphinx ne suffisait pas : il avait lâché la bride à ceux conférés par sa qualité d'insecte. Et cela marchait, du moins contre des ennemis aussi peu puissants. D'un autre côté, il se battait sans libérer le moindre pouvoir, lui aussi.

Mais la précision de ses coups, ses capacités d'esquive et sa force physique élevée bien qu'humaine n'avaient aucun lien avec son pouvoir, mais à son expérience en tant que Voyageur et, avant tout, en tant que combattant. Il n'avait jamais fait d'arts martiaux dans le monde réel mais les combats oniriques l'avaient forgés, faisant de lui une lame tranchante et meurtrière, même rangée dans son fourreau.

Tout cela ne suffisait pas. Aussi tranchante que pouvait être la lame, elle était bien plus efficace sans son fourreau. Le masqué déploya enfin son pouvoir, transformant son bras gauche en trompe. Un, deux , trois, quatre, cinq secondes venaient de s'écouler. Et cinq têtes venaient de disparaître, dissoutes par les tirs successifs du Sphinx. Une précision née de l'habitude était à l'oeuvre, alors que notre homme tirait à bout portant sur ses adversaires.

Plus besoin d'esquiver, il suffisait de tirer. Pourtant, recharger était nécessaire à moins de vouloir faire une anémie. Le Sphinx empala une ombre bien trop téméraire pour sa santé, la vidant de son sang. Le sang noirâtre fut rapidement converti par l'organisme inhumain en hémolymphe corrosive. Merci les reins insectoïdes ! Le Sphinx fit toutefois attention à ne pas trop se « charger », ne voulant pas abîmer ses artères en se retrouvant en hypertension artérielle. Ce serait vraiment stupide de crever comme ça !

Il continua donc à se comporter comme un joueur de Beat Them All, avant de voir, au loin, un visage connu : celui de Joël. Le masqué qui, jusqu'à présent, souhaitait juste s'extirper de cette foule dantesque décida de rejoindre son ami. Il mit donc plus d'ardeur à buter les ombres l'entourant, quittant les rangs de l'armée adverse dans laquelle il s'était jeté, seul, mais pas suicidaire.

Le contrôleur de feu semblait parler à un soldat de glace. Lorsqu'il arriva, le Sphinx n'entendit qu'une bribe de la conversation :


- … il se passe quoi dans le coin ?

- Je veux bien t'expliquer, Joël.

Il attendit d'avoir une pleine attention de la part du barbu, avant de continuer.

- De ce que m'a dit Mike, la guerre qui se déroule a pour but de tester la puissance du royaume obscure. Il y a donc pas mal de seigneurs cauchemars et quelques rois des rêves impliqués, afin de constituer une armée suffisamment forte pour se mesurer au royaume obscur. Pour ma part, je suis là parce que Mike m'a demandé de venir et que le roi des rêves qu'il sert est l'une des rares créatures de Dreamland que je traite un tant soit peu avec respect.

Le Sphinx s'apprêta à continuer, mais un mugissement l'interrompit. Jusqu'à présent, il n'avait combattu que le gros des armées obscures, les troufions quoi. De bêtes soldats, que même un Voyageur de la ligue Baby (snobisme ♫) n'aurait eu aucun mal à affronter par paquet de cinq.

Mais là, la bête d'ombre était aussi impressionnante et énorme qu'elle était informe. Elle évoquait un croisement entre l'ombre d'un dinosaure et un albatros englué dans le pétrole. Et elle se précipitait vers nos deux compères, comme l'une de ses sœurs s'était précipité vers un certain Voyageur roux, une certaine albinos, et un certain ex Voyageur du Royaume des chats. Avec l'intention de les écraser et, ainsi, d'accomplir la volonté de son Seigneur.

Le Sphinx était sans doute trop confiant en ses capacités car il tenta de se mettre sur son passage... et s'envola littéralement. Avec l'impression d'avoir été renversé par un autobus. Ayant de nouveau perdu de vue Joël, le Sphinx n'avait plus qu'à espérer qu'il le retrouverait rapidement. Ou même que le contrôleur du feu l'ait suivi dans les airs.

Dans tous les cas, le Sphinx allait atterrir parmi les Voyageurs qui l'appréciaient le moins de tout ce champ de bataille : les contrôleurs de glace...

En même temps, lui et Ares avaient botté le cul des moins talentueux d'entre eux...

_________________


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Joël Hamel
Combattant Du Feu Libre
Combattant Du Feu Libre
avatar

Team : Meteors
Pouvoir : contrôleur du feu
Points de Puissance : 34 400 points
Points de Réputation : 42 500 points
Points du Membre : 531 points
Double Compte : Maahes
Messages : 381

MessageSujet: Re: Two Chains Breakers on the Battlefield | Pv Sphinx   Mer 16 Juil - 9:28

J'écoutais ce que mon ami masqué avait à me dire à propos de ce qu'il se passait dans le coin. Dans un sens j'avais bien raison : je me trouvais bien sur un champ de bataille. De plus, cela ne me surprenait pas vraiment d'apprendre que c'est une guerre entre le royaume obscure et l'alliance élémentaire. Si l'alliance est dans le coin, alors Lui aussi ne devait pas être loin... Quoique, maintenant que j'y pensais, le garçon à la hache de glace semblait surpris de mon intervention, ou plutôt du fait que quelqu'un avec le pouvoir du Feu apparaisse. Est-ce que cela veut dire que les troupes de Behemus ne participeront pas à la bataille ? Hum... A première vue cela pourrait être surprenant qu'une aussi grande force de frappe n'intervienne pas à la première bataille, mais avec du recul j'en venais à me dire que c'est justement parce que c'est une grosse force que le royaume du Feu n'avait pas sa place dans les prémices du combat. Après tout, c'est comme me le disait Sphinx : c'est une bataille pour jauger la force du royaume des ténèbres. Je n'ai pas vraiment une vision sur l'ensemble du champ de bataille mais si les forces de l'alliance sont retardées par l'infanterie obscure alors ça va être difficile d'évaluer la force des créatures sombres.

Caressant mon bouc, je restais attentif à ce que me disait le morpheur insecte, entendant la raison de sa présence ici. Je me disais aussi que c'était pas anodin de le voir dans un tel scénario, alors qu'en réalité il a été recommandé par un roi des rêves... Cela ne m'étonnait plus vraiment alors, je connaissais la force de Sphinx et je le respectais pour ça, c'était à la fois son atout et son arme pour survivre dans de tels environnements. Je ne sais pas combien de temps cela prendra, mais un jour je le rattraperais bien assez vite et là je pourrais me hisser au même niveau que lui. Pour le moment, il est le premier palier que je me dois d'atteindre avant de souhaiter m'attaquer à plus grand encore. Humpf, il simple sourire sur mes lèvres, posant mon coude contre ma lame dans mon dos, toujours placée derrière ma taille. Il semblerait que cet endroit regorge d'événements qui sauront animer ma soirée, hein ? Mon ami le masqué fut cependant stoppé par un bruyant rugissement, une masse informe se rapprochant de plus en plus de notre position.

Enfin un gros truc s'approchait, je me demandais bien combien de temps cela risquait de prendre ! Je comptais m'en charger quand je voyais Sphinx se plaçait devant, décidé à bloquer la chose dans sa route... Bien que ce fut un échec cuisant. Je voyais le bonhomme s'envolait comme un méchant de dessins-animés classiques, partant à des dizaines de mètres au loin. Je soupirais en prenant en main Anchor, la plaçant devant moi comme un bouclier afin de me protéger au mieux d'un puissant coup de griffe qui, sous la simple force de l'impact, me faisait reculer plusieurs mètres en arrière avant que je ne décide de moi-même reculer, au risque de perdre l'équilibre si je ne faisais rien. En tout cas cette chose difforme était grosse, très grosse. J'avais l'impression de faire face à l'ombre d'un T-Rex, une paire d'ailes en bonus. Aaaah un T-Rex, que de souvenirs... Je me demandais si Sphinx se souvenait de cette nui-là, où je venais d'écraser comme une mouche le roi des dinosaures d'un revers de la main. Bon, celui-là risquait de me causer plus d'ennuis, ne serait-ce que par sa force, mais j'ai déjà rencontré un larbin des ténèbres beaucoup plus fort... Rien que de me souvenir me donnait des frissons. Dans un sens j'avais envie de revoir ce ténébreux narcissique mais d'un autre côté je voulais le fuir pour sa force, je le respectais et le maudissais à la fois, j'avais peur mais j'avais envie de l'affronter. Tant de choses contradictoires face à une seule et simple chose, un seul homme qui a su me marquer par ma faiblesse face à ses pouvoirs. Lui aussi un jour je le reverrais, et je lui ferais payer au centuple ce qu'il m'a fait.

En attendant, j'avais toujours le problème du dinosaure des ténèbres sous les bras, surtout que derrière-moi se trouvait tout un groupe de voyageurs. Vu le froid que je sentais dans mon dos - au point de me faire frissonner - c'était sûrement des renforts du royaume de la Glace. Si la bête prolongeait son chemin, ceux derrière-moi risqueraient de me gêner, je n'avais pas trente-six solutions : j'allais devoir m'en débarrasser en bonne et due forme. Soulevant ma lame par-dessus mon épaule, je bombais le torse en inspirant grandement, tenant fermement Anchor des deux mains afin de recevoir mon adversaire comme il se devait. Sourire aux lèvres, je m'amusais, c'est comme jouer au base-ball sauf que la balle en face c'était un projectile tirait par une arme à feu. Dangereux, rapide, meurtrier. De quoi me donner un bon boost d'adrénaline et faire battre mon coeur. Elle était proche, très proche, il fallait que je frappe au bon moment sinon je me la prendrais en pleine poire et ce serait mon tour de voler comme Sphinx l'a si bien montrer. Faisant un grand pas en avant, je faisais un brusque et violent coup de droite à gauche avec mon épée, son embout crochu tranchant la majeure partie de la mâchoire de la bête, le reste de la lame ayant servie à projeter le reste de sa tête dans la même direction que je lui indiquais d'un bon coup d'épée ! En tout cas, quelle force elle avait ! Mes mains continuaient de trembler après un tel contact, mais le fait que ce soit moi qui l'ai touché me donne un avantage certain. Elle était déboussolée à présent, j'en profitais pour bondir assez haut, dressant Anchor au-dessus de moi pour abattre la pointe dans la base de ce que j'identifiais comme son cou, entendant de nouveau son puissant rugissement.

D'un coup d'épaule la bête me repoussait, m'envoyant valser au loin pour que je rejoigne les rangs des contrôleurs de glace. Est-ce que je n'ai pas cogné assez fort ? Ou peut-être que j'ai manqué l'occasion de l'achever ? Tss, j'aurais dû lui trancher la tête au moment où mon épée a transpercée sa gorge ! Un simple tour de mains et c'était fini. Enfin bref, j'allais pas non plus m'attarder sur cette erreur, tout le monde en fait après tout. Toussant légèrement, je me redressais sous les regards surpris des soldats autour de moi, ils voulaient ma photo ou quoi ? Ou alors ils avaient pas compris que j'étais pas une créature obscure ? C'est pas comme si j'étais en train de m'en occuper d'une à l'instant, non ?! Bon sang, c'est pour ça que je déteste être d'un côté ou de l'autre, si personne ne me connaît, alors ils ne feront que me gêner. Et c'était peu de le dire. Alors qu'un nouveau hurlement se faisait entendre, les bonhommes de glace autour de moi se rassembler, se mettant pile en face de moi et me coupant toute vision de ce qu'il se passait.

▬ Poussez-vous bandes d'idiots !

J'en bousculais pas mal tout en rassemblant une certaine quantité de flammes autour de mon poing gauche, débutant une course à la rencontre du dinosaure des ténèbres, qui avait gardé Anchor logée dans son cou. Avec une telle masse de fer dans le corps, pas facile de bouger son derrière, même moi je remarquais qu'elle ralentissait, elle avait beau avoir de la force, sans ses mouvements rapides et sauvages elle était plus qu'affaiblie. Continuant de courir à vive allure, un amas de flammes entourait mon bras gauche, mon attaque était prête, je ne savais pas pour celle de la bête mais moi j'y allais à bras le corps ! Un nouveau choc se créait entre la bête et moi, alors que je plongeais l'entièreté de mon bras gauche dans sa gueule, avant de relâcher toutes les puissantes flammes dans un torrent de Feu. Pyro Punch, le niveau supérieur. Beaucoup de choses ont changées depuis que je l'ai utilisé sur mon premier adversaire, le T-Rex. C'est peut-être ma technique la plus basique, mais c'est elle qui me hissera au plus haut un jour ! Pour le coup, c'était la bête qui reculait, l'intérieur de son corps se faisant consumer par le Feu. Cette bête était différente du contrôleur que j'avais affronté un soir, elle n'avait pas les mêmes pouvoirs que lui... En faite, ce n'était rien de plus qu'un amas d'obscurité qui s'écroulait.

Dans un soupire, je retirais la lame de la gorge du cadavre volumineux, agitant Anchor dans le vide d'un geste brusque pour que le sang noir ne reste pas incrustée sur l'épée. Laissant le bout de cette dernière se reposait sur le sol, je regardais au loin de cette plaine presque sans fin, remarquant plusieurs nuages de poussières naissant à cause des mouvements de plusieurs formes. Je ne pouvais m'empêcher de sourire tel un prédateur se faisant lui-même chassé par des chasseurs, et qui était prêt à montrer les crocs pour imposer sa force. Je me tournais vers tous ceux qui étaient derrière-moi, les contrôleurs de glace, tout en cherchant Sphinx du regard. Je leur hurlais :

▬ Vous êtes prêt à cracher vos tripes ? Parce que ces trucs-là ils s'en foutent que vous ayez le sang bleu ou le sang rouge ! Alors vous avez intérêt à ne pas rester sur mon chemin et ne pas me déranger, sinon c'est vous que je crame !

C'était amusant de voir leur mécontentement se dessiner sur leurs visages alors que je leur tournais le dos, gardant ce même sourire face à ces choses. Rien qu'une seule avait réussie à me faire bouillir le sang, qui sait comment je me sentirais face à autant ? Il était temps de s'amuser.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sphinx
♥ Méchant & Papillon ♠
♥ Méchant & Papillon ♠
avatar

Surnom : Sphinx
Team : Général des Météors
Pouvoir : Morpheur Sphinx (papillon de nuit)
Points de Puissance : 44 500 Points
Points de Réputation : 57 500 points
Points du Membre : 833 points
Double Compte : Bébert
Messages : 654

MessageSujet: Re: Two Chains Breakers on the Battlefield | Pv Sphinx   Jeu 24 Juil - 14:59

Une parfaite illustration de la loi de Murphy, quand on y pense. Tomber en plein milieu des Voyageurs de Dreamland qui en avaient le plus après lui. Et puis, c'était pas comme si Sphinx était difficilement reconnaissable avec son masque à gaz. Lorsqu'il atterrit près de ce groupe de Voyageurs, qui combattaient les fantassins du royaume obscur à coups de pics de glaces, etc., l'atmosphère devint glaciale. Au sens propre comme au figuré.

- Non les gars, j'y crois pas... C'est le connard qui a tué Jerias ! Celui qui est venu foutre la merde dans NOTRE royaume, avec un voyageur qui venait de nulle part.

- Plaît-il ?

Le Sphinx était encore un peu déboussolé par sa course aérienne, et il n'aimait pas la tournure que prenaient les événements. Les contrôleurs de glace venaient de s'isoler du reste du combat avec un mur de glace, et avaient créé une véritable arène de glace, qui dissimulait Sphinx et la moitié d'entre-eux du reste de la bataille... et inversement.

- Tu es bien Sphinx, n'est-ce pas ? Tu as tué quelques-uns de nos Voyageurs les plus prometteurs aux alentours de Perte, il y a quelques temps. Tu comprendras donc que ta mort ne sera pour nous qu'une faible compensation. Tu as quelque chose à rajouter ?

- Ben ouais, carrément ! Ce sont vos « Voyageurs les plus prometteurs » qui m'ont attaqué en premier. Je n'ai fait que me défendre. Ils ont eux-même choisis de mourir, c'est triste mais c'est comme ça.

- Comme toi, tu as choisi de mourir en participant à cette première bataille. Tu ne peux même pas compter sur la protection de ton seigneur, c'est pitoyable. Un Voyageur solitaire comme toi aurait mieux fait de s'écraser devant nos camarades et de ne pas s'attirer l'inimitié de notre royaume. Mais maintenant c'est trop tard, inutile de t'incliner devant nous, de te répandre en excuses ou de nous supplier, tu mourras quoi que tu fasse.

Puis il se tut, laissant planer le silence. Le Sphinx l'avait écouté jusqu'au bout, faisant preuve du même respect que lui avait témoigné celui qui semblait être le chef du groupe de contrôleurs. Puis, il se rapprocha de son interlocuteur, ignorant les trois autres contrôleurs présents dans l'arène de glace.

- J'vais être franc, mon garçon. Je peux t'appeler mon garçon ? J'ai pas besoin de la protection d'un Seigneur cauchemar, ni d'être suivi par une dizaine d'autres Voyageurs pour survivre dans Dreamland. Et je ne vais pas mourir ce soir. Toi et moi, c'est comme l'eau et le sable : l'un des deux doit s'écraser devant l'immensité de l'autre. Et si moi j'suis la marée, toi t'es un pâté d'sable, déclara finalement l'homme au masque à gaz, étonné que personne ne lui coupe la parole.

Et il ponctua sa tirade d'un violent coup de poing dans la face de son interlocuteur, avant de se projeter dans les airs, loin au-dessus des murs de glace. Il aurait fallu les faire plus haut, pour retenir le Sphinx. Il atterrit à l'extérieur, à côté d'un Voyageur qu'il connaissait bien : Joël.

- Re, Joël. J'vais avoir besoin de ton aide, là : les contrôleurs de glace en ont après moi et, seul, je ne peux pas faire face.

À ce moment-là, le Sphinx se rendit compte que tous les Voyageurs, même les contrôleurs de glace ou Jojo, regardaient dans la même direction : vers l'horizon, d'où des formes énormes approchaient : des espèces de bêtes énormes, comme celle qui avait envoyé Sphinx dans les airs.

- Okay, au temps pour moi. On a pas le temps pour ces enfantillages !

Et il s'élança vers les bêtes, mue autant par l'envie de venger son voyage aérien imposé que par celle de s'éloigner des contrôleurs de glace, ses ennemis. Cette fois-ci, il prenait l'initiative.

_________________


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Joël Hamel
Combattant Du Feu Libre
Combattant Du Feu Libre
avatar

Team : Meteors
Pouvoir : contrôleur du feu
Points de Puissance : 34 400 points
Points de Réputation : 42 500 points
Points du Membre : 531 points
Double Compte : Maahes
Messages : 381

MessageSujet: Re: Two Chains Breakers on the Battlefield | Pv Sphinx   Dim 27 Juil - 0:26


Tout en continuant de fixer les créatures foncer dans ma direction tels des buffles enragés, je remarquais l'atterrissage de Sphinx à côté de moi. Je n'avais pas réussi à le trouver du regard lorsque j'avais fait un semblant de recherche lorsque j'ai parlé aux contrôleurs de glace derrière-moi, mais vu ce qu'il me disait je comprenais bien rapidement pourquoi. Apparemment il a dû faire un truc pas très plaisant aux voyageurs glacés, et probablement quelque chose pas facile à pardonner. Sinon ils n'iraient pas jusqu'à s'attaquer à lui de façon si directe pendant cette bataille où chaque tête compte. Après moi je m'en fichais pas mal de toutes ces histoires, de cette guerre, d'aider pour ceci ou cela... J'avançais dans cette bataille pour moi-même, et frapper de la créature obscure me semblait plus intéressant que ces types qui s'amusent à faire des glaçons. M'enfin, si mon ami masqué demandait mon aide pour s'occuper d'eux, c'est qu'ils devaient être un minimum fort... Ou peut-être que c'est le nombre qui le dérange ? C'est vrai que c'est pas facile de s'occuper d'une dizaine de contrôleurs, surtout des élémentaires. Ce type de pouvoir est plutôt reconnu pour sa rareté, bien qu'une fois j'ai entendu dire que ceux de glace étaient classés selon leurs potentiels... Moi je me contrefoutais de savoir si le bonhomme peut faire une hache de glace ou alors m'envoyer des glaçons, s'ils s'en prennent à moi ou à Sphinx, je m'assurerais de faire fondre leurs espoirs.

Après, pas besoin de reprendre Sphinx, il voyait bien ce que j'observais en ce moment-même au loin, une dizaine des bêtes qui l'ont fait voler. Avant même que je ne lui dise qu'on s'occuperait des glaçons après, je le voyais partir en direction des bêtes, à vive allure. Amusé, je resserrais ma prise sur la garde d'Anchor, me préparant de partir au combat en suivant le chemin de mon compagnon, avant que je ne sente une main froide se poser sur mon épaule. Coupé dans mon élan, je tournais la tête sur le côté pour jeter un œil à celui qui venait de m'agripper, remarquant que c'était un voyageur de glace qui avait une sacrée marque au visage, comme s'il s'était pris une bonne droite. Bizarrement, mon instinct me disait que ça avait à voir avec Sphinx tout ça...

▬ Toi ! Tu es l'ami de Sphinx. Nous n'avons rien contre toi et nous ne te connaissons même pas, mais tu vas devoir payer pour...

Il n'eut pas le temps de finir ce qu'il disait que je faisais un léger pas en arrière pour envoyer le revers de mon gantelet gauche dans ses dents, le repoussant sec en arrière. J'avais plus envie de jouer là, je me tournais vers les contrôleurs de glace en soulevant Anchor, la laissant se reposer en majorité contre mon dos bien que j'avais toujours une main dessus, prêt à l'abattre sur le premier qui s'approcherait. Plus de sourire sur le visage, j'affichais désormais une expression beaucoup plus froide que la main glacée qu'il avait posée sur mon épaule précédemment, les fusillant tous du regard alors que des flammes commençaient à danser autour de moi.

▬ Faites pas chier les glaçons. Chez vous vous faites peut-être la loi, mais partout où je passe c'est moi qui décide de comment vont se passer les choses. Donc vous avez intérêt à pas me faire chier, sinon je vous fais une guerre comme vous en avez jamais vu.

▬ GROAAARRRGH !!!

Surpris par le soudain rugissement venant de mon dos, je tournais la tête de sorte à apercevoir une ombre se déplaçait rapidement et de façon imprévisible, n'arrivant à y voir qu'une énorme griffe cherchant à pénétrer mon dos. Bloquant la majeure partie de l'attaque avec le plat de ma lame, l'élan qu'a dû prendre la bête sombre avant de s'en prendre à moi me faisait planer plus loin en face. Quelle force, j'en avais encore de douloureux frissons dans mon dos. Posant en premier ma main libre au sol, je me rattrapais grâce à une roulade avant, me retournant ensuite vers le monde obscure qui se dressait devant moi. Serrant les dents en grincer légèrement, je finissais par reprendre un léger sourire parce que bon, cette créature sera ma deuxième proie de la soirée. Alors que je le voyais repousser les voyageurs de glaces grâce à ses ailes et pattes, je le voyais s'élancer vers moi en priorité. Sentait-il l'odeur de son compagnon mort sur moi ? Personnellement je ne sentais rien, mais on dit qu'un requin était excité à la vue et à l'odeur du sang. J'étais donc pris en chasse ? Intéressant, rien que de penser à cette idée me faisait sourire, me donnant l'air d'une bête carnassière qui ne fuyait pas le combat. Ruant sur moi, il lançait un coup de griffe bien trop large. Je pris l'initiative de m'élancer bien au-dessus de lui grâce à une Colonne de flammes qui me permis par la même occasion d'éviter sa griffe. Je remarquais cependant que cette large attaque trancha en deux la base de la colonne, si j'étais resté une seconde de plus j'aurais été taillé en deux ! Une fois dans les airs, je me penchais vers l'avant afin de mettre en dessous de moi ma lame qui transperçait sans mal le dos du monstre qui, à l'impact, crier de douleur.

Cependant, la bête sombre restait bien trop instable, m'empêchant de garder un semblant d'équilibre sur son dos. Je décidais de laisser Anchor ancrée dans son dos, me laissant tombé sur le côté avant de rouler au sol, préparant d'avance ma prochaine technique, le Feu s'enroulant autour de ma jambe. Mon adversaire remarquant que j'avais pieds à terre, s'avancer me croquer à pleines dents. Pas de griffes cette fois, hein ? Après tout, les crocs d'une bête sont les meilleures armes pour déchiqueter une proie. Néanmoins, même en voyant le coup venir, je n'eus pas l'occasion de l'éviter et fut obligé de mettre ma protection sur mon bras en avant, laissant la mâchoire du monstre se bloquer sur mon bras gauche. Je sentais le bout de certaines de ses dents se planter dans mon bras, ça faisait un mal de chien ! Malheureusement pour la bête, moi aussi j'ai des crocs qui font assez mal lorsqu'on se les prends. Serrant les dents, je tenais le coup avec mon bras piégé entre ses crocs, avant de donner un coup de pied enflammé directement dans le cou du monstre qui, en encaissant, crier de douleur en ouvrant grand la gueule. Mon bras libre, je remarquais que la bête était désorienté. " C'est le moment ! " me disais-je dans ma tête, je devais l'achever ! Ramenant mon pied de Feu au sol, je faisais un pas en arrière avant de m'élancer pour donner un puissant coup de pied à la joue de la bête, bien que je fus surpris de voir qu'elle continuait de bouger rapidement ! Elle s'avançait brusquement pour donner un coup de tête directement contre mon abdomen, me repoussant à plusieurs mètres d'elle. Toussant douloureusement sur le coup, je me tenais le ventre en gardant un semblant d'équilibre, fixant le monstre en grognant légèrement.

Ca me faisait mal mais c'était amusant, du répondant, j'aimais ça... Bien que du sang couler depuis les quelques trous occasionnés par la morsure, je continuais de la fixer sans m’inquiéter. C'était normal de saigner lors d'un combat, peu importe la blessure, heureusement celle-ci ne me semblait pas trop grave, bien qu'elle aurait pu facilement atteindre l'os si je n'avais pas eu de protection. Souriant légèrement, je commençais à me ruer vers elle, ne voulant pas paraître plus lent qu'elle, me forçant à accélérer en poussant sur mes jambes. Alors qu'elle tentait une nouvelle fois ce coup de tête, pensant sûrement que ça me bloquerait une seconde fois, je bondissais assez haut grâce à la simple force de ma jambe droite, faisant un large salto avant en tendant ma jambe alors que j'abattrais mon talon enflammé sur Anchor qui, sous la puissance de l'impact, s'enfonçait bien plus dans le dos de la bête qui hurlait bien plus fort de douleur. La voyant s'écrouler suite à ce coup, je m'imaginais que comme toute créature qui existait, elle avait une colonne vertébrale qui supportait tout son corps. Vu la profondeur de la blessure dans son dos, pas étonnant qu'elle s'écroule. Je soufflais un bon coup, tombant sur le dos de la bête en reprenant ma respiration. Je suais à pleine goutte sur mon visage, mais je tournais la tête sur le côté, observant la bête qui semblait encore sur le fil de la vie, bien qu'elle ne pouvait plus bouger. Je ne voyais pas l'intérêt de l'achever, elle ne pouvait plus contre-attaquer, ce genre de choses ne m'intéresse pas. me redressant afin d'être debout, je faisais un effort pour donner un coup de pied dans l'un des anneaux en métal sur la garde d'Anchor, l'extirpant d'un seul coup hors du dos du monstre grâce à ma jambe. Alors que je la prenais en main pour la poser sur mon épaule, j'observais au loin tandis que le type à qui j'ai mis un poing dans la figure plus tôt semblait s'exciter.

▬ Après un tel combat il devrait être fatigué, attaquez-le !!

▬ OH y'en à un autre là-bas ! Attends j'arrive !!

C'était sur cette remarque que je bondissais loin en avant, à la recherche de ma future proie qui semblait déjà en train de se prendre le bec avec quelqu'un d'autre. L'excitation du combat me remplissait de volonté, si je peux vivre de tels moments intenses, alors même la fatigue ne suffira pas à m'arrêter. Je n'hésitais pas à laisser complètement en plan les voyageurs de glaces et ignorer celui qui a parlé.

Spoiler:
 

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sphinx
♥ Méchant & Papillon ♠
♥ Méchant & Papillon ♠
avatar

Surnom : Sphinx
Team : Général des Météors
Pouvoir : Morpheur Sphinx (papillon de nuit)
Points de Puissance : 44 500 Points
Points de Réputation : 57 500 points
Points du Membre : 833 points
Double Compte : Bébert
Messages : 654

MessageSujet: Re: Two Chains Breakers on the Battlefield | Pv Sphinx   Ven 3 Oct - 16:08

Il y a des milliers de façons différentes de morts. Et sincèrement, succomber aux assauts des plus puissantes créatures de l'armée du royaume des ténèbres ne faisait pas partie des pires, bien au contraire. C'était le type de mort glorieuse dont rêvent les héros. L'oeil torve, le pied sous la table et la main moins baladeuse à force d'être frappée par les serveuses, ils se lassent vite de leur taverne préférée et se hâtent sur les routes hasardeuses, en quête d'aventure.

Les « héros » de Dreamland n'étaient pas bien différents, et les Voyageurs de tous horizons avaient tous leurs propres raisons de participer à cette guerre. Certaines étaient politiques, d'autres religieuses, tandis que d'autres étaient simplement futiles, comme le fait de combattre par passion, par exemple.

Pour quelle raison le Sphinx se ruait-il sur l'Ennemi ? Parce qu'il fallait le faire ? Pour assurer la victoire de l'alliance élémentaire ? Parce que les « ennemis » l'avaient attaqué en premier ? Ou parce que Mike et son seigneur lui avait demandé de l'aide ?

Allez savoir. En tout cas, le masqué n'était pas du genre à rester les bras ballants alors qu'il se trouvait sur un champ de bataille. C'était principalement une question d'ego, car cette guerre allait faire remuer beaucoup de lèvres. Si le Sphinx s'y faisait remarquer, ce ne pouvait qu'être bénéfique pour son image.

Pourtant, alors qu'il s'approchait d'une gigantesque masse sombre, l'homme au masque à gaz ne pensait qu'à se venger du ridicule voyage aérien que la bête venait de lui imposer. Sans même remarquer que Joël était lui-aussi en plein combat, le Sphinx se rua à l'assaut, décochant un solide coup de poing dans l'abdomen de la créature la plus proche. Cette dernière accusa le choc et fut repoussée sur quelques mètres. Cependant, elle ne manquait pas de répondant et se rua à l'assaut de ce Voyageur étrange, qui possédait une force étonnante.

Le choc fut rude, pour Sphinx comme pour la créature. En effet, notre homme avait tenté d'arrêter sa charge à bout de bras, et c'était un véritable bras de fer qui se jouait entre eux. Il avait posé ses mains à plats contre l'abdomen de la créature sombre, et l'empêchait d'avancer.

Voyant d'autres créatures approcher, il comprit qu'il avait d'autres soucis à s'occuper. Il transforma donc son bras droit en trompe, et expédia son sang toxique et corrosif directement dans le torse du monstre, creusant un profond trou dans lequel il plongea encore plus le bras. Notre ami masqué cherchait un quelconque point vital, à réduire en bouillie, mais il n'en trouvait pas.

C'est alors que fit son apparition, sur le champs de bataille, d'une gigantesque créature. Un monstre si grand qu'à côté de lui, la créature qu'affrontait le Sphinx faisait office de puceron. Sa présence plongeait une partie du champs de bataille dans la pénombre.


- C'est quoi ce merdier...

_________________


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Joël Hamel
Combattant Du Feu Libre
Combattant Du Feu Libre
avatar

Team : Meteors
Pouvoir : contrôleur du feu
Points de Puissance : 34 400 points
Points de Réputation : 42 500 points
Points du Membre : 531 points
Double Compte : Maahes
Messages : 381

MessageSujet: Re: Two Chains Breakers on the Battlefield | Pv Sphinx   Mer 8 Oct - 13:03


Les combats continuaient de se poursuivre entre les deux camps qui ne cessaient de prolonger leurs attaques, chacun de leur côté. C’est vraiment une sensation bizarre de parcourir un tel champ de bataille, où l’on ne fait partie ni d’un camp ni de l’autre. J’ai l’impression de voir des adversaires potentiels partout autour de moi, des personnes fortes, faibles, moyennes etc… Beaucoup de monde s’était rassembler pour un tel événement, et moi je goûtais à de tels fruits exotiques en affrontant qui bon me semblait intéressant à combattre.

Pour le moment je courais, quittant les lieux de mon précédent combat pour tout de suite me diriger vers un autre, ne cherchant pas vraiment à réfléchir. Sphinx s’était écarté plus que moi dans ses combats, je prenais donc la peine de le suivre pour ne pas être séparé trop longtemps de lui, ne suis-pas sympa comme ami ? De ce que je voyais pour le moment, il semblait largement dominer le combat, non pas que je doutais un seul instant de sa force ! Loin de là.

Néanmoins, alors que je m’approchais, une gigantesque forme se distinguait au loin. Elle avait la taille d’un titan ! Une créature avec des formes que je ne pouvais décrire tellement elles étaient originales, une créature plus qu’unique ! Sûrement une bête du royaume obscure, ils avaient pas mal d’atouts dans leur manche apparemment. Je voyais alors l’une des créatures sombres s’attaquer à Sphinx pendant que ce dernier regardait l’immense créature au loin. Rapidement je sautais en direction de la bête aux ailes, tombant face à elle en donnant un puissant coup verticale avec mon épée, entaillant assez profondément le torse de la bête.

▬ Reste concentrez Sphinx ! Ou sinon tu te feras encore balader pour manque d’attention !

Je faisais d’office de frontière entre la créature sombre et mon ami le masqué. Bien qu’elle saigne beaucoup, elle poussa un puissant cri avant de s’avancer pour donner un large coup de griffe. Je soulevais Anchor pour mettre la face devant moi, come avec un bouclier, afin de parer le violent coup. Mais la force repoussait la lame contre moi, ma joue se cognant contre le métal de mon arme tandis que je reculais sous le choc, mon dos finissant par se coller à celui de Sphinx. Je tournais la langue dans ma bouche avant de cracher le peu de sang qui coulait entre mes gencives, frottant ma joue rouge – vu que je me suis quand même pris Anchor dans la face.

▬ Ces monstres ne sont qu’un passe-temps pour moi. Finissons-en rapidement pour nous attaquer à un plus gros morceau tu veux !

Sous mes propres paroles je m’avançais en souriant tel un prédateur fondant sur sa proie. La bête tournait sur elle-même, balançant sa queue dans ma direction, mais je passais mon épée derrière mon épaule avant de la soulever avec mes deux mains, l’abattant brusquement sur la queue de la bête, la tranchant littéralement en deux. Alors qu’un morceau volait plus loin, un cri de douleur se faisait entendre de la part de ma victime qui, sous la colère, fit un rapide coup d’épaule contre moi. Je volais quelques mètres en arrière, tombant sur le dos, faisant une roulade en arrière pour rapidement me relever. Elle avait encore l’envie de se battre, c’était le bon esprit ! En tout cas c’était bon pour moi.

Je la voyais qui chargeait dans ma direction, enragée, comme si je faisais face à un énorme taureau sans cornes. Je fonçais moi aussi vers elle, ma jambe de Feu rassemblant ses forces tandis que je me préparais au choc qui se profilait. Lorsque nous étions assez proches, elle ouvra grande la gueule pour essayer de me dévorer. J’envoyais directement ma jambe enflammée dans son menton pour qu’elle referme sa bouche, perdant pas mal de crocs sous la force du coup, tandis qu’elle était encore désorientée. Dès que je reposais le pied au sol, je prenais en main mon épée pour frapper son crane comme si j’utilisais une masse. Sous le feu de l’action, je n’avais pas réalisé que je venais de frapper avec le plat de ma lame, alors je resoulevais Anchor pour l’abattre une seconde fois l’un des pics de mon épée dans sa tête, la frappant comme si j’utilisais une pioche.

Après quelques secondes, elle cessa de bouger tandis que le sang coulait à flot. Je respirais un bon coup avant de souffler, essuyant la sueur sur mon front. Même si ça ressemblait à du menu fretin – comparé au reste de l’armée obscure – ça ne m’empêchait pas d’avoir des combats intenses et excitants. Je me demande comment s’en sort mon ami le masqué…

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sphinx
♥ Méchant & Papillon ♠
♥ Méchant & Papillon ♠
avatar

Surnom : Sphinx
Team : Général des Météors
Pouvoir : Morpheur Sphinx (papillon de nuit)
Points de Puissance : 44 500 Points
Points de Réputation : 57 500 points
Points du Membre : 833 points
Double Compte : Bébert
Messages : 654

MessageSujet: Re: Two Chains Breakers on the Battlefield | Pv Sphinx   Sam 11 Oct - 18:08


Les créatures ne semblaient pas avoir d'organes vitaux spécifiques à leur race. La manière la plus simple d'en finir semblait de les tailler en morceaux, ce que faisait à merveille notre ami Joël. Contre ce genre d'adversaires, la force de Sphinx ne faisait pas de grande différence : il n'était pas assez puissant pour les dépecer à mains nues, et dépensait beaucoup trop de sang pour ne serait-ce que leur trouer le ventre.

Sur un ennemi de taille humaine, la manière de combattre du Sphinx était redoutable. Mais contre des géants de cette nature, les contrôleurs et manieurs s'avéraient beaucoup plus efficaces. Avisant les deux choix qui s'offraient à lui (s'occuper du menu fretin ou « changer son fusil d'épaule »), le Sphinx se  décida à user d'une des applications de son pouvoir qu'il comptait garder secrète.

S'arrêtant de combattre, le Sphinx retransforma sa trompe en main et arracha la chair de ses paumes avec ses ongles. Laissant le sang maudit recouvrir ses mains, il ne tarda pas à transformer le rouge vermeil en vert chenille. Une masse insectoïde se mit bientôt à recouvrir la chair nue de ses mains, les poils urticants des chenilles s'entremêlant avec ceux du Sphinx, de façon à permettre aux insectes de ne pas tomber à chaque coup ou déplacement.

Peu à peu, ce furent de véritables gants de boxe vivants qui recouvraient les poings de l'homme au masque à gaz. Profitant de son inattention, un ennemi ailé tenta de s'en prendre à lui, mais il fut intercepté par Joël. Le contrôleur du feu  lui rappela de se montrer plus attentif, pour éviter de se faire de nouveau envoyer dans les airs.

C'est à peine si le morpheur l'entendit, tant il était concentré dans ses gestes et dans son contrôle des petites créatures verdâtres ; la cohésion entre les bestioles devait être parfaite. Il ne remarqua pas non plus que le dos de Joël était collé contre le sien, et que ce dernier le protégeait des créatures obscures, et attendait certainement de lui qu'il lui rende l'appareil.

Sortant de sa torpeur (qu'on pourrait presque qualifier de « transe »), il s'éloigna du contrôleur, non sans lui adresse un geste de remerciement.


- Merci, Joël. Et ne qualifie pas un affrontement contre ces créatures de « passe-temps », on aura beaucoup de chance si on en sort vivants...

Après avoir fait preuve d'autant d'optimisme, Il se tourna vers sa proie qui, malgré le fait qu'elle était encore vivante, avait visiblement des difficultés à se mouvoir. Il lui envoya un féroce direct du gauche. Lors de l'impact, les chenilles les plus proches explosèrent, ce qui créa une véritable réaction en chaîne : en effet, chaque chenille projetait plus loin sa plus proche voisine, ce qui permettait au sang corrosif de se répandre sur une plus large zone. Plutôt que de créer un trou bien net de 30 cm de diamètre, cela permettait de causer de multiples trous sur toute la surface de la créature (et à l'intérieur d'elle). Cela ne la tuait pas, mais un souffle suffisait à éparpiller ses chairs fragilisées comme on éparpille les spores d'un pissenlit.

(EDIT HJ : En gros, elle meurt quelques seconde après.)

Le seul problème de cette technique, c'est qu'elle créait de sérieux dommages aux poings du Sphinx. En effet, même si notre homme était immunisé à son propre sang, il n'était pas immunisé aux dommages causées par l'explosion simultanée des chenilles, qui dégageaient une certaine force, suffisante pour ravager ses chairs et endommager ses os.

Mais cela facilitait la création d'un nouveau « gant explosif », puisque le sang enduisait alors totalement les phalanges et la paume de ses mains. Plus besoin de concentration, le Sphinx pouvait donner librement des coups dévastateurs... jusqu'à se vider de son sang ou perdre l'usage de ses mains.

Il n'avait jamais testé ses limites car la douleur, réelle, l'empêchait de se pousser dans ses derniers retranchements. Il allait probablement les découvrir cette nuit.

Il s'élança vers le monstre le plus proche, sans pour autant se montrer trop impulsif. Il cherchait la distance parfaite : celle qui lui permettait d'attaquer sans subir de contre-attaquer. La créature tenta de le chasser d'un coup de queue, comme un bœuf agacé par une mouche, et le Sphinx se laissa glisser au sol, passant sous la queue d'ébène, avant de se projeter en l'air, en direction de la gueule du monstre.

Lui décochant un magistral uppercut, le Sphinx se projeta ensuite en arrière, laissant son adversaire s'écrouler au sol alors que son faciès s'émiettait à toute vitesse. Une sorte de nuage épais, mélange de fumée, de morceaux de chair noirâtre et d'on ne sait quoi encore, se dégagea de la carcasse étêtée qui s'effondra.

Se tournant vers une nouvelle créature, le Sphinx continua son manège. Sans se soucier des douleurs qu'il s'infligeait, il semait la mort parmi les rangs ennemis. La souffrance n'était qu'un faible prix à payer pour déployer autant de puissance.

Mais tout au fond de lui, le phalène savait qu'il risquait de franchir le point de non-retour... et de décéder.


- À ce rythme-là, je vais pas tenir encore bien longtemps... Pourquoi suis-je obligé de passer mes nuits à me battre...?

Mais cette nuit pourrait tout aussi bien être la dernière, aussi notre masqué continua de se concentrer sur ce qu'il faisait de mieux, plutôt que de se lamenter. Il aurait pleins d'autres nuits pour s'amuser à Dreamland, s'il survivait.
Spoiler:
 

_________________




Dernière édition par Sphinx le Lun 13 Oct - 17:55, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Joël Hamel
Combattant Du Feu Libre
Combattant Du Feu Libre
avatar

Team : Meteors
Pouvoir : contrôleur du feu
Points de Puissance : 34 400 points
Points de Réputation : 42 500 points
Points du Membre : 531 points
Double Compte : Maahes
Messages : 381

MessageSujet: Re: Two Chains Breakers on the Battlefield | Pv Sphinx   Lun 13 Oct - 8:12


Wow, ça c’était du coup de poing. J’assistais de pas trop loin le combat rondement mené par l’ami masqué, qui balayait de si grosses créatures avec des attaques… Explosives, en tout cas c’était peu de le dire. J’avais l’habitude de voir la grande force de Sphinx, durant les quelques nuits partagées ensemble, mais là c’était un tout autre niveau. Un niveau si haut que limite je me demandais d’où il pouvait bien puiser autant de force, je ne connaissais rien des pouvoirs des morpheurs mais je sais au moins que si moi j’utilisais un grand pouvoir issu de mon feu, le retour serait pour le moins… Dangereux. Alors que je retirais ma lame du crane de la bête, je sentis une goutte de sang voler sur ma joue. Cette simple goutte suffit à me brûler légèrement la joue, comme si on m’avait touché avec quelque chose de corrosif… De l’acide. Le sang de Sphinx ressemble à de l’acide, pourquoi est-ce que c’est lui qui saigne si c’est lui qui frappe ? Je voyais alors, de là où je me trouvais, l’horrible image de l’une de ses mains avec laquelle il frappait de plus en plus.

Je bondissais de là où je me trouvais, courant sur les traces laissées par mon ami avant de lui saisir le poignet avec ma main gauche. Je le tirais rapidement en arrière avant de le regarder de face.

▬ T’as vu la gueule de tes mains ?! Ca te sert à quoi d’utiliser une telle technique si au final tu risque de perdre tes meilleures armes avant de sortir d’ici ?!

Il est clair que ce n’était pas une bonne idée de se servir d’une telle arme dans ce genre de situation, où l’on affronte plus d’un ennemi. En un contre un je ne dirais rien, mais en un contre cinq ça me paraît trop… Trop. C’est juste trop. Son sang couler sur la surface de ma protection, me forçant à relâcher son poignet alors que je voyais le métal du gantelet se déformer à cause de la corrosion. Je gardais mon attention rivé sur lui, ne remarquant pas la queue sombre qui fonçait sur moi par la droite, m’envoyer voler sur quelques mètres alors que mes côtes l’avaient sentie passer. Tombant de façon lourde, telle une pierre, je me relevais en passant ma main sur la trace du coup sur mon flanc. C’est bêtes –là avaient vraiment envie d’en découdre à n’importe quel moment. De vrais chiens de combat. Je courais dans sa direction, dans l’intention de sauter sur la bête mais au moment où je sautais, elle s’avança à son tour, faisant que je n’allais pas atterrir là où je le souhaitais. Mais alors que je passais au-dessus d’elle, je voyais sa queue balayer le sol comme s’il passait un coup de balai. J’eu l’idée de retomber sur cette dernière, mettant en avant Anchor pour, en retombant, la trancher en plantant mon épée dans le sol.

Perturbée, la créature chuta en avant, avant de commencer à se reprendre pour se retourner brusquement vers moi. Les flammes sur ma jambe s’intensifiant, je balançais ma jambe sur la tête de la bête alors qu’elle l’avait envoyée pour me donner un coup de tête. A l’impact, la force de chacun fis en sorte de repousser l’autre, mais une fois que je reposais le pied après avoir reculé, je retournais à l’assaut en envoyant exactement le même coup, la colère animant mon attaque. Je touchais le bas de sa mâchoire avec mon pied, sentant cette dernière s’arracher avant de voler en l’air, la créature reculant sous la douleur avant de s’envoler plus loin… Je me tournais vers Sphinx, le pointant du doigt.

▬ J’sais pas si t’es du genre suicidaire, mais si t’as envie de te battre comme ça alors bas-toi au moins comme un sauvage ! Ne frappe pas pour repousser, déchires leur face ! T’as pas besoin de te transformer en bomber-man pour ça !

Spoiler:
 

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sphinx
♥ Méchant & Papillon ♠
♥ Méchant & Papillon ♠
avatar

Surnom : Sphinx
Team : Général des Météors
Pouvoir : Morpheur Sphinx (papillon de nuit)
Points de Puissance : 44 500 Points
Points de Réputation : 57 500 points
Points du Membre : 833 points
Double Compte : Bébert
Messages : 654

MessageSujet: Re: Two Chains Breakers on the Battlefield | Pv Sphinx   Mar 14 Oct - 15:48

Le Sphinx n'était pas aussi suicidaire que le laissait suggérer son comportement. Lorsque, profitant d'une accalmie, son camarade plus vieux lui attrapa le poignet en lui déclarant qu'il était stupide de se battre tout en détruisant ses meilleures armes, à savoir ses mains, le Sphinx détourna le regard sans lui répondre.

Même si dans le monde réel Joël était plus âgé, il n'avait pas besoin de ses conseils. Le masqué savait très bien qu'il n'allait pas tenir encore longtemps à ce rythme-là. Mais il était lassé de se battre ainsi, chaque nuit. Il ne pouvait plus se contenter d'user des mêmes stratégies pour remporter la victoire. Cette fois-ci, il devait déployer tout son potentiel, montrer un tel niveau que plus aucun Voyageur n'oserait ne serait-ce que songer à s'attaquer à lui.

Qu'il survive ou pas, l'issue serait la même : il aurait la paix pour le restant de ses nuits.

De plus, le Sphinx savait qu'au fond de lui, il maîtrisait une nouvelle facette de son pouvoir qu'il ne parvenait pas à employer lors des combats habituels ou lors des entraînements. Une nouvelle capacité qui lui venait de son évolution au stade de chrysalide. La théorie fumeuse que lui avait sorti Orwell, la dernière fois qu'il était allé le voir, c'est que cette capacité ne se manifesterait que lorsqu'il serait en état critique.

En se mettant dans un tel état, le Sphinx voulait obliger son pouvoir à se manifester, en espérant que cela lui permettrait de marquer encore plus les esprits. Le masqué voulait jouir d'une bonne réputation, pour effrayer les challengers mais également pour impressionner les femmes. Et, peut-être, parvenir à leur faire oublier la laideur de ses traits...

Le Sphinx ne prêtait aucune attention aux propos de Joël. Surtout lorsque celui-ci lui proposait de déchirer les monstres, en se servant de ses mains. S'il en avait eu la capacité, bien entendu qu'il l'aurait fait. Mais vaincre ces créatures était impossible sans le sacrifice de ses mains.


- Réfléchis, Joël : si j'avais la capacité de trancher les membres de ces créatures rien qu'avec mes doigts, ne crois-tu pas que je l'aurais déjà fait ? Si tu me prêtais ton épée, par contre...

Le Sphinx ne perdait jamais bien longtemps le Nord, et une lueur de convoitise brilla dans son regard alors qu'il examinait l'épée de son camarade. Avec elle, c'était sûr, il pourrait faire de grandes choses. Et il n'aurait pas besoin de s'abîmer les mains.

Sans attendre la réponse de son camarade, le Sphinx se laissa tomber le sol, esquivant grâce à ce mouvement un violent coup de queue. Il voulut se relever derechef, mais la mâchoire d'une autre créature, qui claqua à quelques centimètres de sa tête, l'obligea à rester au sol un peu plus longtemps que prévu... avant de prendre appui sur ses pieds et de se propulser à toute vitesse dans les airs.

Décrivant une parabole, il tomba droit dans la gueule grande ouverte de la créature la plus proche, qui l'avala tout rond.

Un spectacle qui aurait pu émouvoir aux larmes les spectateurs d'une salle de cinéma : la triste fin du Sphinx. Sauf qu'il s'agissait de Dreamland, et pas d'un quelconque film d'aventure pseudo-dramatique. Le long cou écailleux de la créature partit en fumée noire, laissant tomber un Sphinx dégoulinant de bave, mais encore vivant.

Qui se lança de nouveau à corps perdu dans le combat.

Il ne semblait en avoir rien à faire d'échapper de peu à des coups de plus en plus violents. Il donnait l'impression de chercher la mort. Pourtant, il en était autrement : il cherchait l'état critique qui précédait la mort et qui allait permettre la révélation de son nouveau pouvoir.

Avant de se jeter vers un énième monstre, il tendit son bras vers Joël, dévoilant une paume implorante. Un geste que l'homme derrière le masque avait vu tant de SDFs faire devant le métro. Son camarade lui prêtera-t-il son arme ?

_________________


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Joël Hamel
Combattant Du Feu Libre
Combattant Du Feu Libre
avatar

Team : Meteors
Pouvoir : contrôleur du feu
Points de Puissance : 34 400 points
Points de Réputation : 42 500 points
Points du Membre : 531 points
Double Compte : Maahes
Messages : 381

MessageSujet: Re: Two Chains Breakers on the Battlefield | Pv Sphinx   Ven 17 Oct - 6:47


Le masqué n’était pas intéressé par ce que je lui disais. Ou plutôt, il ne cherchait pas à y faire attention. Je fronçais les sourcils lorsqu’il daigna me répondre, m’affirmant que s’il était capable de déchirer la chair de ces monstres il l’aurait déjà fait. Un soupire alors que je laissais mes épaules retomber, me laissant sans défense contre ce coup de queue destiné à Sphinx, qui lui avait réussis à esquiver. Je fus repousser plusieurs mètres en arrière, tombant sur le dos avant de glisser sur ce dernier et me laisser le ciel comme simple vu. Soupire, de nouveau. Tout ça était presque trop compliqué pour moi. Entre le royaume obscure qui laissait ses monstres se déchainaient et les gars de l’alliance qui faisaient chier avec leurs soldats de glaces.

Peu importe les raisons, les seigneurs devraient régler leurs comptes eux-mêmes comme des hommes, et non pas simulés des guerres déjà tant faites dans l’histoire des hommes. D’ailleurs je me demande dans quel état devait se trouver Dreamland il y a moins d’un siècle, avec ces deux guerres mondiales consécutives. Cela devait être un beau bordel… Enfin, ceux qui sont encore en vie pour en parler ne sont plus que des vieux, et les seigneurs qui se souviennent de cette époque. Je me relevais en sentant quelque chose bouger dans ma mâchoire, passant mes doigts dans ma bouche pour arracher ce qui me dérangeait : une dent. Je crachais le reste en essuyant mes lèvres, voyant alors Sphinx qui continuait à se battre comme un acharné.

Il me tendait la main, pour une fois. Mais ce qui ne m’étonnait pas par contre, c’est qu’il la tendait pour mon épée ! Il est bien malin lui, essayer de se servir de ma compassion pour utiliser comme arme MON arme. En tant normal je m’en foutrais de lui prêter mon épée, si ce n’est que pour un moment. Mais là je dois avouer que j’avais un assez sale goût dans la gorge, qu’est-ce qui me garantissait que je l’a récupérerait cette épée, à la fin ? Après tout il était assez fort pour m’empêcher de la récupérer. C’est pas que je doutais de sa bonne foi mais… Roooh en faite j’ai juste pas envie de lui passer mon épée, merde ! La lui passait c’est comme prêtait la vie d’Angelus, ce dragon qui m’a demandé d’abréger ses souffrances en retirant cette même épée.

Ma conscience m’empêchait de confier cela à quelqu’un d’autre, même si c’est l’un de mes meilleurs amis. Je devançais l’ami masqué, passant sur le côté avant de faire glisser ma main gauche sur le sol, cette dernière laissant une trainée de flammes sur son passage alors que je fonçais vers la bête des ténèbres.

▬ Il est encore trop tôt pour que je te prête un tel bijoux, Sphinx !

D’un mouvement brusque je lançais une colonne de flammes qui s’élevait du sol, touchant directement la tête de la bête qui hurlait au contact tandis que je m’envolais. Passant au-dessus de la bête, je retombais aussi lourd qu’une pierre sur son dos en plantant Anchor entre ses deux ailes. Je pensais l’avoir cloué au sol, mais elle s’agita énormement et se mis même à battre des ailes pour s’envoler ! Je restais accrocher à mon épée alors que je volais sur le dos de la bête, en direction de… Je sais même pas où d’ailleurs ! Tournant la tête sur le côté, je voyais Sphinx qui était resté en contrebas.

▬ T’as intérêt à pas crever ! J’te ramènerais de l’enfer s’il le fallait !

Je m’éloignais de plus en plus, hors de portée pour pouvoir voir où le masqué se trouvait dans autant de bordel….

Spoiler:
 

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sphinx
♥ Méchant & Papillon ♠
♥ Méchant & Papillon ♠
avatar

Surnom : Sphinx
Team : Général des Météors
Pouvoir : Morpheur Sphinx (papillon de nuit)
Points de Puissance : 44 500 Points
Points de Réputation : 57 500 points
Points du Membre : 833 points
Double Compte : Bébert
Messages : 654

MessageSujet: Re: Two Chains Breakers on the Battlefield | Pv Sphinx   Ven 24 Oct - 17:08

- Comment j'vais faire pour survivre sans ton épée ?!?

Le Sphinx avait beau vociférer à l'encontre de son ami pyropotent, il ne pouvait empêcher un large sourire de craqueler ses lèvres décharnées.

- Prends-soin de toi aussi, Joël. Si tu devais mourir, j'aurais du mal à m'en remettre... Crétin idéaliste! ajouta-t-il dans un murmure.

Il n'aimait pas les adieux gnangnan et amicaux, aussi avait-il rajouté ça un ton plus bas, de manière à ne pas être entendu par Joël. S'il devait mourir, il ne voulait pas que son ami se souvienne de lui comme d'un gay contrarié (et oui, le Sphinx n'est pas la tolérance personnifiée) mais plutôt comme d'un combattant viril, d'un vrai connard à ses heures libres.

Ces quelques secondes de gnangnantise faillirent coûter la vie au masqué, dont les yeux s'écarquillèrent en contemplant la stalactite de glace enfoncée dans son épaule. Quelques centimètres à gauche et il n'avait plus de trachée... et plus assez de conscience pour s'en soucier.


- Tu ne croyais quand même pas que nous allions te laisser t'en tirer à si bon compte ? Es-tu si crédule ou toute cette agitation te monte-t-elle à la tête ?

Le Sphinx attrapa la stalactite sans la regarder et l'extirpa de son épaule, puis transforma le sang qui s'écoula de la plaie en chenilles, afin qu'elles se pressent les unes contre les autres et agissent comme une seconde peau, empêchant le sang de s'écouler.

- Mec, nous sommes dans le même camp, je te rappelle. Réglons nos comptes après la bataille, si tu veux... Mais pour l'instant, je pense me montrer suffisamment utile à l'alliance élémentaire pour mériter un peu de répit.

La mine du contrôleur s'assombrit quelques secondes, durant son temps de réflexion. Elle finit par s'éclairer alors qu'un sourire sinistre s'épanouissait sur son visage.

- Tu as raison, et c'est pour cela que j'ai visé ta gorge. Je venais juste me rappeler à ton souvenir et... t'apporter une aide appréciable; afin de t'aider dans ton combat contre ces gigantesques créatures. Ciao !

Le contrôleur de glace s'éloigna et le Sphinx fit mine de lui emboîter le pas... mais ça lui était impossible : ses jambes étaient soudainement enfermées dans deux épais blocs de glace. La glace avait prise rapidement, tandis que le contrôleur lui parlait afin de gagner du temps. Il s'était fait avoir comme un bleu, et son sang ne pouvait pas dissoudre cette glace. Bien entendu, sa force herculéenne en aurait raison... s'il avait bénéficié plus de temps.

Mais les bêtes obscures, qui s'étaient éloignées de leur fléau pour s'attaquer à des proies plus fragiles, revenaient à la charge. Immobilisé, l'homme au masque à gaz ne pouvait rien faire... hormis faire face.

Les deux premières bêtes obscures n'eurent pas beaucoup de chance, même si elles méritaient leur sort. Alors qu'elles fonçaient sur lui, tête baissée, les mains ouvertes de l'homme les cueillirent à la gueule. La glace tînt bon et le contrecoup du choc donna l'impression aus Sphinx de s'être fait arracher les bras. Pour la première fois depuis son arrivée à Dreamland, le douleur subie surpassa celle qu'il subissait quotidiennement, et il hurla comme un dément.

Y voyant un signe de faiblesse, les bêtes obscures fendirent sur lui comme une nuée de requins affamés sur une baleine blessée.

Elles se gênèrent mutuellement, mais l'une d'elles parvint tout de même à engouffrer sa gueule avide dans la masse, refermant sa mâchoire sur le bras droit du Voyageur, ainsi que la moitié de son épaule. Le Sphinx hurla encore plus, davantage à cause du traumatisme que par douleur. Un objet vert et aisément reconnaissable fut ensuite expulsé de son visage : son masque.

Le faciès qui apparut évoquait un mélange entre celui de Deadpool et un grand brûlé. Une gueule décharnée, sans lèvres, s'ouvrait de plus en plus, comme si l'homme démasqué tentait d'avaler le soleil. Il pencha la tête en arrière, rivant ses yeux fous et injectés de sang dans le ciel noirâtre.

Une matière blanchâtre et étonnamment épaisse sortit alors à grande vitesse du gouffre béant qui lui servait de bouche. S'élevant dans les airs comme un geyser, avant de retomber sur lui comme une couverture, il semblait impossible que la matière soit sortie du corps d'un homme tant elle était abondante. Pourtant...

Cela faisait une bonne dizaine de secondes que la douleur avait fait perdre conscience au Sphinx, et la matière se déploya autour de lui comme un airbag, le protégeant des assauts répétés des squales obscurs. Même celui qui avait emprisonné dans sa gueule le bras du Voyageur avait été obligé de battre en retraite devant la progression de la soie, qui semblait indestructible (alors qu'en fait, elle n'avait que la solidité de la pierre).

Quelques minutes passèrent, et les créatures se détournèrent de la soie si solide, qu'elles ne parvenaient décidément pas à digérer. Elles préférèrent aller s'occuper des contrôleurs de glace qui décimaient impunément leur rang. Plus personne ne fit attention à cette partie du champs de bataille, sur laquelle un cocon de soie était posé, et la bataille continua quelques dizaines de mètres plus loin.

Ainsi, personne ne remarqua que le masque à gaz verdâtre, qui traînait par terre, avait disparu. Ou encore que le cocon, éventré de l'intérieur, était à présent vide.

Estimant qu'il en avait suffisamment fait pour le bien de Dreamland, le Sphinx était parti s'offrir des congés bien mérités. Il n'avait pas d'autre capacité à découvrir, et pas la moindre envie de mourir.

_________________


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Two Chains Breakers on the Battlefield | Pv Sphinx   

Revenir en haut Aller en bas
 
Two Chains Breakers on the Battlefield | Pv Sphinx
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Two Chains Breakers on the Battlefield | Pv Sphinx
» Battlefield 3
» La Sphinx en PNJ ?
» lvl 91 mais ou xp
» Rois des tombes en mai .

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dream Land Infinity RPG :: RP :: Quatrième Zone :: Royaume obscur :: Ce n'est qu'un début!-
Sauter vers: