AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Début du voyage : dodo, métro, boulot [ Sphinx/Smile]

Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Jeriko Grim
Gentleman explosif
Gentleman explosif
avatar

Pouvoir : Touché explosif
Points de Réputation : 5 000 points
Messages : 78

MessageSujet: Début du voyage : dodo, métro, boulot [ Sphinx/Smile]    Ven 20 Juin - 9:50

Je venais d'arriver et ma première pensée était "Bon je suis où là ?" je regardais face à moi et ne voyais qu'une plaine , à peine arrivé déjà perdu... Rien à l'horizon ne semblait m'indiquer où trouver le métro, lorsqu'un homme-chat d'environ deux mètres à la carrure d'un catcheur  sortit de nul part marcha à son allure vers moi, il me voulait quelque chose ? Il avait pas l'air de vouloir se battre c'était déjà ça , au cas où je serrais le poing , chargeant un impact. Il s'approchait et arrivé à mon niveau me demanda gentiment :

- Excuse moi tu peux te pousser s'il te plait , j'aimerais passer.

-Heu pas de problème.
Je me décalais un peu perdu , comme-ci la plaine n'était pas assez grande pour passer à un mètre plus loin , en me retournant je remarqua un escalier juste derrière moi, j'avais à priori négligé de regarder dans mon dos,  l' écrit indiquait  en gros "métro" , c'était là que je devais me rendre pour aller à la seconde zone! Donc je précéda les pas du chat bodybuildé pour déboucher dans le fameux métro. J'étais surpris de voir que c'était à peu de choses près la réplique exacte de celui qu'on pouvait trouver dans le monde réel. Je scrutais autour de moi , il y avait foule , des petits groupes de gens qui avaient l'air sympathiques , d'autres moins , à forme humaine , humanoïde ou Dreamlandesque ( je ne voyais que ce mot pour définir ces....choses !).  Je devais faire tâche sur ce tableau , tout le monde semblait savoir ce qu'il faisait , moi après un an et une nuit je n'étais jamais venu ici et je scrutais comme un enfant autour de moi attendant patiemment le métro.

-La navette numéro six arrive à quai , veuillez vous pousser du bord ou attendez la fin de l'annonce pour sauter bonne journée et bon suicide.

Suivit ensuite un rêveur sautant sur la voie , y'en a qui faisait vraiment des rêves chelou....
La navette arriva et ouvrit ses portes , je pris une place assise sans faire attention aux gens autour de moi , à peine entré que je pouvais sentir une tension palpable , le mieux était de faire comme-ci de rien n'était. L a même petite voix de lutin  annonça  la fermeture des portes et le départ imminent, suivit ensuite une petite secousse puis l'avancée de la navette , d'ailleurs maintenant que j'étais là, je n'avais aucune idée d'où m'arrêter.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sphinx
♥ Méchant & Papillon ♠
♥ Méchant & Papillon ♠
avatar

Surnom : Sphinx
Team : Général des Météors
Pouvoir : Morpheur Sphinx (papillon de nuit)
Points de Puissance : 44 500 Points
Points de Réputation : 57 500 points
Points du Membre : 833 points
Double Compte : Bébert
Messages : 654

MessageSujet: Re: Début du voyage : dodo, métro, boulot [ Sphinx/Smile]    Mar 24 Juin - 9:29


Allongé au beau milieu de la rame du métro, un homme au masque à gaz semblait dormir. Il ne se souciait pas des gens qui venaient d'y rentrer, pas plus qu'il ne se souciait de ceux qui étaient déjà à l'intérieur. Et avec son masque à gaz, il était incapable de dire s'il dormait réellement, ou s'il avait les yeux grand ouverts. Ceux qui avaient déjà eu affaire au Sphinx auraient été prêt à parier qu'il avait, au minimum, un œil ouvert. Le Voyageur au masque à gaz n'était pas du genre trop confiant.

Les nuits que Sphinx passait dans le métro étaient de loin ses préférées. Il pouvait paresser à loisir, comme un adolescent en pleine grasse matinée, sans se soucier des créatures cauchemar ou de quiconque. Contrairement à un royaume inhospitalier, le métro n'était habité que par des Voyageurs et, outre le balancement irrégulier de la rame, il n'y avait rien qui pourrait déranger le sommeil du Sphinx.


- Qu'est-ce que tu fous au milieu, toi ?! T'es plus dans ta chambre, là, t'es à Dreamland !

Presque personne. Le Sphinx ignora superbement le type qui l'apostrophait ainsi, espérant qu'il se lasserait et se casserait. Malheureusement pour lui, le type ne semblait pas décidé à prendre ses clics et ses clacs. Il semblait même décidé à casser les couilles du morpheur jusqu'au bout.

- Hé ! Regarde moi quand j'te parle ! C'est à cause de bons à rien comme toi que Dreamland est un monde peuplé de faibles.

Intéressant ! Voilà qu'il tenait un discours de Voyageur Killer. De Voyageur Killer mal renseigné, certes, sinon il ne viendrait pas les brise à notre cher Sphinx. L'homme au masque à gaz parvenait toutefois à garder son calme. Son agresseur verbal n'avait pas encore franchi le point de non-retour, heureusement pour lui. Mais ça n'allait pas tarder.

- Laisse tomber, il n'en vaut pas la peine... déclara une voix féminine.

* Ouais, écoute ta copine, trouduc. Et laisse-moi dormir.*

- T'as raison, il n'en vaut pas la peine. Pourtant, j'pense que j'vais rendre un sacré service à Dreamland en nous débarrassant.

Toutefois, avant que le Voyageur n'eut le temps de dévoiler son pouvoir et sa puissance, le Sphinx se leva d'un bond et, reculant, arracha l'une des barres verticales qui servait d'appui aux utilisateurs du métro. C'était un petit groupe de Vks qui étaient venu le faire chier. Des Babies, certainement, ce qui expliquait qu'ils n'aient jamais entendu parler de lui. Dommage pour eux.

- J'suis allergique aux menaces, gamin. J'vais te les faire ravaler.

Se tournant vers les occupants de la rame, le Sphinx ajouta:

- Si quelqu'un d'autre veut me faire la peau, qu'il vienne maintenant. J'ai pas envie d'être dérangé quand je me serais endormi.

L'homme masqué avait l'intention de s'occuper de la grande gueule en premier, puis de ses deux acolytes. Il finirait par la fille en dernier et, peut-être, l'épargnerait. Les jeunes femmes méritaient bien plus de respect que les hommes, surtout celles aussi agréables à regarder.

_________________


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Début du voyage : dodo, métro, boulot [ Sphinx/Smile]    Mar 24 Juin - 13:02

Aujourd’hui encore dans le monde réel, s’était un trajet de plus vers un nouveau pays, c’était probablement se qui l’avait propulsé lui dans le métro une fois l’œil fermé, enfin… C’était une hypothèse comme une autre ! Et tant mieux, la Zone un commençait à l’ennuyer, pas qu’il n’y aie pas d’action, mais parfois s’était intéressant d’aller plus haut.

Au début le voyageur s’était décidé à ne pas rester mobile, il aurait pu sortir le classique du ’’ j'ai le mal des transports je vis vomir tasser vous !’’ pour se frayer un chemin rapidos presto, mais en même temps la place n’était pas autant bondée qu’à son habitude. C’était peut-être la deuxième ? Troisième fois ? Qu’il se retrouvait ici et une seule chose lui permettait de ne pas vouloir descendre illico. Chaque fois qu’il venait ici il faisait des rencontres qui sortant de l’ordinaire malgré ce monde onirique, lui apportaient toujours une certaine satisfaction.

C’est d’ailleurs en marchant au hasard qu’il crut reconnaître une personne qu’il connaissait au loin, puis son hypothèse se confirma quand il vit ce masque à gaz et un combat sur le point d’éclater. Devait-il intervenir ? Non, Sphinx était du genre dur à cuir et sans vraiment se souvenir de comment leur relation avait évolué la dernière fois qu’ils s’étaient vus à Kazinopolis, Smile avait bien l’intention de lui reparler. Sur le coup tous les mauvais souvenirs refirent surface, la fatidique nuit ou il avait été obligé de repartir à zéro, un nouveau pouvoir s’était souvent un bonus dans se monde, mais se foutu Gold Lion lui avait jouer le plus beau tour de passe-passe qui soit en lui échangeant son pouvoir de Morpheur contre celui-ci, un banal pouvoir d’invocateur au premier coup d’œil qui finalement s’était révélé mainte fois utile.

- Si quelqu'un d'autre veut me faire la peau, qu'il vienne maintenant. J'ai pas envie d'être dérangé quand je me serais endormi.

- Hé vieux frère, si tu arrêtais de jouer avec des jeunots et que tu t’en prenais à quelqu'un de ta taille, je veux bien te faire la peau moi ! et vous, petit conseil d’ami, vous devriez partir héhéhe.

Non sans savoir que Sphinx était un gros calibre, Smile se présentât derrière le petit groupe pour que son ancien compagnon puisse bien le reconnaître, il fallait avouer que sans vraiment se souvenir de leur dernière rencontre, se geste pouvait être à double tranchant, mais lancé comme ça, sur un ton humoristique et avec se large sourire de bonheur sur les lèvres, le Morpheur ne pourrait que bien le prendre.

Et puis, mains croisées derrière le dos, une carte dans chaque main, notre invocateur était bien prêt à affronter quelques personnes, un peu d’action n’avait jamais tué personne ? Oh... Si !
Revenir en haut Aller en bas
Jeriko Grim
Gentleman explosif
Gentleman explosif
avatar

Pouvoir : Touché explosif
Points de Réputation : 5 000 points
Messages : 78

MessageSujet: Re: Début du voyage : dodo, métro, boulot [ Sphinx/Smile]    Mer 25 Juin - 21:30

Premier arrêt passé , je ne savais toujours pas où descendre , il fallait que je me décide , tête reposée sur mon bras accoudé à la vitre de la navette , je regardais le paysage défiler puis disparaître dans les tunnels du métro, nouvelle destination atteinte , toujours dans la première zone et je commençais à avoir une pressante envie de pisser.
Se remplit alors d'un flux important de créatures de rêves et autres gens de dreamland la navette dans laquelle je me trouvais, lorsqu’un molosse s'assit à côté de moi et qu'il me serra à la vitre , bloqué au niveau des jambes par un voisin à la queue aussi lourde qu'encombrante, ma vessie commençait à m'hurler de sortir de cet engin, surtout quand mon regard se posa sur le panneau d'indication toilettes dans la station. Il semblait se passer quelque chose d’intéressant dans la navette , mais je n'avais pas le temps de me poser plus de question. J'essayais tant bien que mal de m'extraire d'entre la vitre et le monstre de mes bras , de mes jambes j'essayais de pousser l’appendice caudale qui m’empêchait d'avancer , je n'en pouvais plus je commençais à avoir une bouffée de chaleur lorsque que je sentit le démarrage du train , je ne réussi pas à tenir plus.

-PUTIN J'AI ENVIE DE PISSER !!!!!!  


Machinalement j'activa le corps maudit , l'espace d'une ou deux  secondes , vitre , siège , queue , épaule , tout ce qui était collé à moi explosa alors que la navette venait à peine de se lancer , l'explosion  propulsa un peu partout  dans le train des morceaux , pas super fameux mais il fallait que j'aille pisser. En me levant rapidement pour rejoindre une sortie , je remarqua que la navette n'avait pas freiné malgré l'explosion de deux créatures et la perte d'un siège et d'une vitre , soit les pertes de ce genre étaient déjà prévus par la compagnie ferroviaire de dreamland , soit il y avait un conducteur très pointilleux sur les horaires , ce qui paraîtrait totalement normal sachant que dans le monde réel ce genre de choses n'arrivent pas. Bref je me retrouvais la vessie en feu dans un train qui continuait son avancée , c'est alors que je vis une pancarte toilettes indiquer juste derrière un homme au masque l'aboutissement de ma quête , le saint graal des chiottes.
Pas une seconde d'hésitation , marchant attifement , tournant les yeux pour espérer qu'on ne me prête pas plus d'attention qu'à l'altercation qui avait eu lieu , je poussais légèrement les gens , tamponnant un homme qui semblait dialoguer avec masqueman.

-Excusez moi , pardon ,c'est urgent !

Enfin passé , je  m'avançais sans prêter attention à mon entourage pour me faire le plus discret possible j'avais mis une main sur ma tempe pour me cacher, passant à vingt centimètres de l'homme au masque et m'enfermer dans les toilettes , le voyant passant au rouge et me laissant pratiquer la vendange , symbole très représentatif de la liberté à ce moment là de la nuit.


Hj :
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sphinx
♥ Méchant & Papillon ♠
♥ Méchant & Papillon ♠
avatar

Surnom : Sphinx
Team : Général des Météors
Pouvoir : Morpheur Sphinx (papillon de nuit)
Points de Puissance : 44 500 Points
Points de Réputation : 57 500 points
Points du Membre : 833 points
Double Compte : Bébert
Messages : 654

MessageSujet: Re: Début du voyage : dodo, métro, boulot [ Sphinx/Smile]    Ven 27 Juin - 9:27


- Quelqu'un de ma taille ? Où ça ? Faut arrêter la drogue !

C'était Smile qui venait de prononcer ces mots, et ce type l'avait bien aidé lors de sa petite vendetta contre la Famiglia. Aussi, le Sphinx le laissa parler dans le vide. Il était normal que le Voyageur de la ligue Major fasse le fanfaron ainsi, c'était un moyen efficace de monter dans le classement : en tenant tête à un Voyageur mieux classé que soi, même verbalement, on gagnait pas mal de places. Sauf si le Voyageur le prenait mal et vous foutait une raclée.

Mais bon, le Sphinx n'avait rien contre l'invocateur de cartes. Ils avaient vécu une situation traumatisante ensemble, celle des échanges de pouvoir, et le masqué ressentait donc une certaine empathie pour Smile. De plus, au vu du majestueux sourire que lui faisait son ancien allié, il n'avait pas l'air d'avoir envie de se friter avec lui, mais plutôt avec les Voyageurs qui l'importunait. Pourquoi pas.

Ces derniers s'étaient retournés pour regarder l'étrange individu qui semblait autant menacer l'homme masqué qu'eux. Un ange passa... Non, j'déconne. Ce fut plutôt un homme grand, avec une barbe marron bien taillée, qui bouscula Smile, puis passa trop près du Sphinx à son goût, pour aller ensuite s'enfermer dans les toilettes. Bien que légèrement perturbé par ce type, sorti de nulle part, qui ne semblait pas sujet à la tension qu'il y avait dans l'air, les esprits se remirent à s'échauffer.


- C'est plutôt toi qui devrais partir, bouffon ! Je sens qu'on va faire le ménage, dans cette rame...

- Tu te trompes d'adversaire, mon grand !

Le Voyageur n'eut pas le temps de se retourner que le Sphinx était déjà dans son dos, lui assénant un violent coup latéral de barre de métal. La tête de la grande gueule partit dans les airs, suivie par son corps. Le tout traversa une vitre, quittant la rame. Il n'était pas près de revenir. L'un des Voyageurs Killers restants invoqua alors une espèce de mitraillette et se mit à tirer dans la direction du Sphinx, crachant un déluge de balle.

Mais le Sphinx avait compris, en voyant la mitraillette apparaître, qu'il lui fallait se protéger. Il se baissa et, enfonçant ses doigts dans le sol en acier trempé, tira à lui la tôle comme s'il s'agissait d'un tapis. Il put ainsi improviser un écran de protection, tout en lançant sa barre dans la direction du Voyageur, comme un javelot. Abrité derrière son écran (il n'était pas à l'épreuve des balles, même produites par un VK de la ligue B), il entendit un cri de douleur, signifiant qu'il avait touché sa cible.

Il décida finalement de rester derrière son mur de fortune, et de piquer un somme. Après tout, l'endroit n'était pas plus mal qu'un autre. Et puis, Sphinx était venu dans le métro pour dormir, pas pour se battre. Avant de fermer un œil, il s'adressa tout de même à l'adresse de Smile, sans prendre la peine de montrer sa tête.


- Tu t'occupe des deux jeunes restants, s'il te plaît ? J'ai du sommeil à rattraper.

Il plia ensuite la tôle sur lui même, avec la même facilité que si c'était une véritable couverture. Cela ressemblait plus au couvercle d'une boîte à sardine qu'à une vraie couverture, mais c'était déjà mieux que rien.

- Je... vais... te.... tuer...

L'invocateur d'armes était en train de ramper vers le Sphinx, ayant opté pour un couteau à cran d'arrêt. Le morpheur insectoïde s'en était rendu compte mais, à vrai dire, s'en foutait totalement. En plus, le pauvre type agonisait, une barre de métal lui transperçant le corps. Il était déjà difficile pour lui de se déplacer en rampant... Enfin, le jeune Voyageur parvint toutefois au-dessus du corps de Sphinx, et s'apprêta à lui planter la lame dans le corps. Sa main fut arrêté par celle, vive comme l'éclair, du Voyageur masqué.

- T'as vraiment cru que je dormais, idiot ? Je me repose, rien de plus, mais je reste sur mes gardes. Ciao
!


Attrapant le torse de son agresseur avec sa main gauche, il le balança en arrière, à l'aveuglette. Le Voyageur partit droit vers les toilettes et, si son corps resta du bon côté du mur, la barre de métal qui le traversait transperça la porte des chiottes, s'arrêtant très certainement à quelques centimètres à peine des fesses du type derrière.

Un peu plus, et le Voyageur à la barbe brune se faisait dépuceler des fesses....

_________________


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Début du voyage : dodo, métro, boulot [ Sphinx/Smile]    Ven 27 Juin - 14:04


Au dire de son vieil ami, Smile réjouie par l’offre décida de bien lui donner un coup de main, comme il était clair qu’il n’en avait pas, c’était peut-être sa façon de lui dire : hey ! Cava bien comment ça se passe avec ton pouvoir depuis l’incident ?

Comme simple réponse, Smile décida de garder son jeu derrière sa cravate, il s’avança et prit par les épaules les deux voyageurs restant avant de les lancer derrière lui comme s’il n’était que de simple mannequin de paille. Bien sûr, à son arrivée à Dreamland il était dix fois plus agile et puissant qu’aujourd’hui encore, mais avec l’entrainement adéquat il avait certes réussi à reprendre des forces. Dans se monde on gagnait en puissance et le corps semblait absorber ou créé se qu’on appelait de l’essence de vie ou une connerie comme ça, s’était un Lord qui lui en avait parler, mais tête en l’air comme il était il avait négliger de l’écouter… Bref, cette essence de vie semblait leur donner des capacités surdéveloppées comparer à celle acquise dans le monde réel. C’est à se moment qu’il se demanda à quel point Sphinx pouvait aujourd’hui être devenue puissant, après tout sa force physique n’était plus à prouver, mais qu’en était il de ses autres compétence ?

- Tu devrais mieux choisir tes endroits pour faire la sieste, là tu va avoir l’odeur des chiottes et vue comment le mec était presser ça ne m’étonnerait pas qu’il fasse une vraie petite bombe l dedans ! Héhéhé c’est bon de te revoir vieux monument !

Étant natif de l’Égypte, il avait toujours trouvé drôle que son ancien compagnon de voyage se soit fait nommer Sphinx, comme le gros tas de cailloux au nez manquant.

Derrière lui, les deux voyageurs killer restant regardait le topo, la foule s’était un peu plus entassée pour ne pas avoir affaire avec les seuls membres de la ligue M présent, apparemment un mec un peu plus loin avait un objet magique qui indiquait le classement des voyageurs et il ne s’était pas gêné de crier haut et fort au plus téméraire qu’il n’était que trop loin dans le classement pour oser s’en prendre à eux. Curieux Smile se retourna en l’entendant parler et de justesse évita le coup de poing du premier et le coup de pied du deuxième killer.

- Hé dit moi, combien on est de la Major se soir ? Et je veux les rangs précis !

Enchainant une prise de kung-fu avec un enchainement de taekwondo, il terrassa le premier téméraire alors que le deuxième commençait à regretter de s’en être pris à eux. De l’autre côté le petit blond à lunette sortit de l’ombre et se mit à parler comme un ordinateur.

- Mon œil bionique me permet d’obtenir les informations primaires d’un voyageur ainsi que quelques autres informations relatives à sa personne, Hoefgen Henri dit le Sphinx classé 222 de la Ligue M avec un pouvoir de type Morpheur, âgée de dix-neuf ans, de sexe masculin est en tête se soir, le plus près est Bastet Alexander dit Smile classé 3 403 de la ligue M avec un pouvoir de type Morpheur, euh non pardon, il semblerait que vous ayez désormais un pouvoir d’évocation, également âgé de vingt-deux ans et aussi de sexe masculin, pour terminé Grim Jeriko simplement connue sous se nom, classé 4 298 de la Ligue M avec un pouvoir de contrôleur, âgé de vingt, et un an et de sexe masculin.

- Voilà qui est intéressant ! Enflure ! Toujours mieux classé que moi hein ! Héhéhé !

Compte tenu de la situation, il n’avait donc rien a craindre des petits babys présents, il ne restait plus qu’à comprendre qui était se Jeriko qui était si proche de lui dans le classement et comprendre pourquoi Sphinx se trouvait ici, compte tenue du peu qu’il savait de lui, il ne devait pas se trouver ici pour rien.

Devant l’étonnement de tous, le mec aux armes se releva malgré ses blessures et tout se sang sur sa personne, sans perdre une seconde, Smile se mit en position de combat joignant ses deux mains sur le côté de son corps tel un Sangoku sur le point de faire un Kamehameha. Il eut même l’intention de crier le nom de cette technique légendaire, mais se garda une petite gêne. Au lieu de cela, il balança ses mains dans la direction de la cible au dernier moment avant que celui si s’invoque autre chose et l’incroyable phénomène se reproduisit encore.

S’était toujours ainsi dès qu’il tentait d’invoquer une grande quantité de cartes c’était comme si son corps réagissait mal et dans son mouvement ses mains se désagrégèrent pour finement se diviser en une centaine de petites cartes, comme si son corps lui-même devenait des cartes… Ensuite elles partirent rapidement sur leur cible pour tout trancher au passage, il avait invoqué ses cartes de piques et elle était de loin les plus tranchantes, heureusement pour l’invocateur d’arme elle n’était que sous la forme de carte normale ou Shuriken comme il aimait les appeler, s’il les avait tous envoyés sous la forme de lance ou autre, la vie de celui si aurait pu être gravement atteinte.

Se qui devait être drôle par contre, s’était la tête du mec pris dans les chiottes, ayant failli se faire défoncer par un bout de métal un peu plus tôt s’était maintenant retrouvé avec une quantité phénoménale de cartes qui se logèrent dans la porte.

Devant la surprise évidente des autres passagers, Smile fit disparaître les cartes pour récupérer ses mains et d’un œil sournois regarda sa cible s’effondrer sous toutes les coupures occasionnées par les armes tranchantes. Il avait son compte.
Revenir en haut Aller en bas
Jeriko Grim
Gentleman explosif
Gentleman explosif
avatar

Pouvoir : Touché explosif
Points de Réputation : 5 000 points
Messages : 78

MessageSujet: Re: Début du voyage : dodo, métro, boulot [ Sphinx/Smile]    Ven 27 Juin - 16:22

Je fermais donc la porte derrière moi pour me retrouver dans ce petit espace clos, les toilettes étaient au centre avec une propreté sans égale , étrangement si différent du métro que je connaissais. Je déboutonnais mon pantalon et commença mon affaire , sifflotant au rythme du clapotement au fond de la cuvette. Mon sifflement finit par me faire penser à la chanson de rondoudou dans pokémon , j'étais moi même étonné du résultat qu'avait donné la probabilité que je siffle cette chanson en m'écoutant pisser.
Toujours en sifflotant , je fut prit d'un léger remous  suivit ensuite une fuite imprévue de gaz , désolé mesdames si vous lisez ceci mais même vous ça pousse au cul de temps en temps!  Instinct purement masculin , je sentis pour voir et bordel ça sentait plus fort qu'un rat mort ! Je m'assis donc sur le trône à préparer ce qui était comparable à un obus , je me sentais comme Enola gay larguant le "petit garçon" sur Hiroshima et dans ce même processus n'annihilation de toute forme de vie au fond des water ( certes il n'y avait personne mais si il y avait eu du monde il serait sans doute mort dans d'atroces souffrances.) une barre de métal transperça la porte pour se placer face à mon visage , il semblait que ça tournait plutôt mal de l'autre côté de cette porte , en tout cas après ce coup de stress que je venais de me taper , effet laxatif immédiat.
Je pris une grande inspiration , il fallait rester calme et une fois mon affaire finit , mon pantalon remit et que je me lavais les mains tranquillement comme toute personne normale qui se respecte , une multitude de bruits retentirent à la porte , on venait d'orner celle-ci de projectiles d'après le son que ça faisait et ça me fit sursauter, on pouvait même pas se laver les mains tranquille dans ce monde de bourrin ?!
Ne sachant pas ce qu'il se passait derrière , je gardais ma main droite chargée et poussa la porte de la gauche pour me faire une place avec les autres passagers du train tout de même déterminé à recevoir des explications.

- Vous en avez pas marre de foutre le bordel ? Non mais sans déconner on peut plus chier tranquille !!!

La porte était ravagée avec en plein milieu cette barre de fer et l'apparition de plusieurs marques d'armes contondantes aussi fines qu'une ....carte comme le montrait la disparition soudaine de celles-ci  , dans la navette il y avait un gars caché sous une plaque de fer arraché à celle-ci , quelques petits gens et l'homme qui avait fait disparaître ses cartes pour faire apparaître ses mains , tour digne d'un grand magicien aurais-je pu penser si j'avais été fan de magie à un moment donné de ma vie.
Je me foutais de savoir qui avait faciliter mon transit , ça me faisait tout bonnement chier de chercher la merde sans mauvais jeu de mot. Puis ça ne servait à proprement parlé à rien car ce n'était pas mon intérêt de me faire des ennemis dans ce voyage improvisé.
Je zieutais autour de moi , il n'y avait plus de places assises et le train commençait à tirer un peu la gueule avec le morceau que j'avais involontairement explosé et celui que l'homme au masque avait carrément recroqueviller sur lui même pour s'isoler dans sa bulle. En fait si , il restait une place non loin de ce bonhomme, face à lui en fait , la place maudite que personne n'osait prendre de peur sans doute des représailles du masqueman, moi personnellement je ne voyais pas dans quelle optique il voudrait m'en mettre une donc je pris rapidement mes marques en m'installant. Le regardant rapidement pour voir si au moins il était toujours en vie et surveillant les actes du magicien, ça me trouerais le cul qu'il sorte un lapin de son chapeau !

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sphinx
♥ Méchant & Papillon ♠
♥ Méchant & Papillon ♠
avatar

Surnom : Sphinx
Team : Général des Météors
Pouvoir : Morpheur Sphinx (papillon de nuit)
Points de Puissance : 44 500 Points
Points de Réputation : 57 500 points
Points du Membre : 833 points
Double Compte : Bébert
Messages : 654

MessageSujet: Re: Début du voyage : dodo, métro, boulot [ Sphinx/Smile]    Dim 29 Juin - 9:22


- Mon œil bionique me permet d’obtenir les informations primaires d’un voyageur ainsi que quelques autres informations relatives à sa personne, Hoefgen Henri dit le Sphinx classé 222 de la Ligue M avec un pouvoir de type Morpheur, âgée de dix-neuf ans, de sexe masculin est en tête ce soir.

* Merde ! Il a révélé mon vrai nom et mon vrai prénom, l'enfoiré ! Qu'est-ce que je dois faire ? Tiens, et si je le tuais... Comme ça, il ne pourra pas le révéler à d'autres personnes.. *

Un bruit plutôt aigu et dérangeant se fit bientôt entendre : celui d'une plaque de métal que l'on tordait. Le Sphinx était en train d'enlever sa couverture, sans prêter la moindre attention au type qui venait de sortir des chiottes et de s'asseoir en face de lui. Non, tuer le type à l’œil bionique ne suffisait pas. Il fallait tuer tous les Voyageurs et créatures des rêves présents dans la rame. Voilà ce que Sphinx devait faire. Perdu dans ses sombres pensées, il n'écouta même pas la réflexion de Smile.

D'un autre côté, même en ayant son vrai prénom et son vrai nom de famille, il serait difficile de le retrouver dans la réalité. Et puis, Dreamland c'était comme Internet : on avait beau rencontrer des tordus et des fêlés, ce n'était pas parce qu'on y donnait son vrai nom, vrai prénom et vrai âge qu'on finissait forcément la tête découpée. En plus de ça, le type ne lui avait rien fait, et le Sphinx n'était pas du genre à abattre les gens comme ça, de sang froid, si ces derniers ne l'avaient pas agressé, insulté ou menacé avant.

Le Voyageur au masque à gaz hésitait... Devait-il tuer, ne pas tuer ? Devait-il continuer à se reposer et à s'en battre des événements qui se déroulaient dans la rame ? Et puis même, était-il vraiment capable de tuer tous les occupants de la rame, sans risquer d'y laisser sa peau ? Peut-être pas. La force de chacun avait ses limites. Toutefois, il devait parler à ce type qui possédait un artefact si intéressant.

Il se releva rapidement, et se rapprocha du type à l’œil bionique. Ce dernier fit un pas de recul. Il n'était pas con, et comprenait que révéler des informations de ce genre aussi facilement pouvait lui valoir un ennemi du genre... mortel.


- Tu t'es jamais dit qu'il valait mieux garder pour toi certaines informations ? T'as l'air vraiment con, mon gars. Parce que ce genre d'information, ça peut vite valoir de l'or pour certains stalkers.
- Euh... Tu vas me buter, c'est ça ? Parce que j'ai révélé l'identité que t'as dans la vie réelle ? Tu crois vraiment que ça intéresse quelqu'un ? C'est toi le con, dans l'histoire...

Le fait que la réponse de l'informateur contienne une certaine part de vérité désarma un peu le Sphinx. C'est vrai que l'homme au masque à gaz se montrait vraiment arrogant, pour le coup. Il se prenait trop pour un mec badass, que tout le monde envie... Enfin, vous voyez le genre.

- Je... J'avoue que je ne voyais pas les choses comme ça. C'est vrai que toute cette histoire de classement commence à me monter un peu à la tête, et vu que j'ai beaucoup d'enn... Hein ? T'es où, bâtard ?

Le Voyageur à l'oeil bionique, décidément plein de surprise, venait de profiter du moment « j'raconte ma life de Sphinx » pour éclater une sphère en verre contre le sol. Résultat, il avait disparu. Ce devait être un artefact permettant la téléportation, ou une autre connerie du même genre. Bref, le type s'en était sorti à bon compte et le Sphinx, puisque l'informateur avait disparu, n'avait plus aucune raison de s'en prendre aux occupants de la rame.

Tout est bien qui commence bien.

Encore un peu sous le choc, l'irritation fit rapidement place à une sorte de sensation de vide. On appelait ça l'ennui. Il se dirigea donc vers la place qu'il s'était choisi et fit signe à Smile de le rejoindre. Parmi les occupants de la rame, il n'y en avait que deux (l'homme à la barbe et Smile) dont la présence de Sphinx ne semblait pas déranger, aussi il s'adressa à eux comme s'il les croisait pour la première fois et que toute la scène précédente ne s'était pas déroulée.


- Salut les gars. J'ai plus vraiment envie de dormir après toute cette agitation et j'commence à m'ennuyer. Vous faites quoi dans le métro ?

Comme Sane ou Joël avaient pu le remarquer, l'homme au masque à gaz avait la sacrée manie de bombarder son entourage immédiat de questions quand il ne savait pas quoi faire.

_________________




Dernière édition par Sphinx le Lun 30 Juin - 9:16, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Début du voyage : dodo, métro, boulot [ Sphinx/Smile]    Dim 29 Juin - 18:02


Smile n’y comprenait plus rien, d’abord c’était Dreamland et les choses telles que des explosions ou des débuts de combats qui cessaient pour aucune raison, c’était normal. Il devrait s’y faire, lui qui pourtant en avait déjà vue beaucoup sur ce monde onirique s’en retrouvait toujours surpris malgré tout. Une chose qui ne changerait probablement jamais.

Alors que tous retournaient à leurs occupations sans vraiment se soucier des trois clochards (Smile, Sphinx & Jeriko) qui se retrouvèrent bientôt quasiment seuls dans leur wagon à moitié détruit par l’homme explosif et l’homme papillon, Smile regarda rapidement autour avant de s’asseoir à côté des deux autres. Un truc n’allait pas, c’était trop facile et malfaisant à la fois, sans parler de l’odeur qui arrivait des toilettes, non, mais il était réellement sur le point de briser une fenêtre…

- Moi j’étais probablement à la recherche d’un truc plus excitant que la première zone pour se soir et quoi de mieux que le métro pour voyager…

Tout en prenant une pose décontracter, Smile se mit à jouer nerveusement avec des cartes à jouer complètement ordinaires, puis soudain une idée lui vint à l’esprit et le jeu disparut comme il était venu.

- Hey, j’aurais bien une idée, ça vous dit de voir lequel des trois se débrouille le mieux ? Je veux dire, le classement c’est approximatif, mais on a tous un pouvoir différent !

Tout en se relevant l’homme aux cartes venait de retrouver cet éclat d’excitation dont il parlait un peu plutôt, voilà qu’enfin il venait de trouver quelque chose pour se motiver un brin et il avait toujours voulu voir qui de lui ou sphinx était le plus puissant.

- On se fait un petit combat ? Les trois en même temps ! Allez vous êtes partant ?

Dit-il en faisant apparaître trois cartes de roi dans ses mains afin que les deux autres comprennent où il voulait en venir. Un affrontement des plus respectueux où tous les coups étaient permis, avec ou sans ceux qui étaient dans le reste du train, il avait bien l’intention de combattre cet homme masquer, au pire il se souviendrait de cette nuit comme la nuit ou à jamais trois voyageurs auraient complètement ravagé le métro.
Revenir en haut Aller en bas
Jeriko Grim
Gentleman explosif
Gentleman explosif
avatar

Pouvoir : Touché explosif
Points de Réputation : 5 000 points
Messages : 78

MessageSujet: Re: Début du voyage : dodo, métro, boulot [ Sphinx/Smile]    Lun 30 Juin - 15:03

Du coup que faire de plus ? je regardais la petite scène théâtrale entre un gars inconnu et le plieur de fer , à priori il s'était passé un truc durant ma retraite anticipée entre ces deux là , à priori il y avait eu un échange d'information et l'homme au masque l'avait très mal prit, ça devait être un point important qui avait du être soulevé sinon pour quelles informations une personne seine d'esprit s'énerverait ? Quoi que ne connaissant pas l'individu en question je pouvais me poser des questions sur son état mental. Puis merde , je m'en foutais en fait, juger les gens c'était trop de travail en soit.  Je posa mon petit béret sur mes yeux , le dos du crane posé contre la vitre , les mains dans les poches , en position repos , ne prêtant plus attention à ce qui se passait autour de moi, je restais là à attendre, il n'y avait pas de bruit d'os qui se brisaient ou même de contact entre les deux , juste un son similaire à la cassure d'un flacon de verre suivant la tranquillité du wagon d'après ce que je pouvais entendre. Je commençais à me sentir somnoler malgré le fait que j'entendais approximativement tout ce qui se faisait autour de moi.

- Salut les gars. J'ai plus vraiment envie de dormir après toute cette agitation et j'commence à m'ennuyer. Vous faites quoi dans le métro ?

On m'adressait la parole ? Je souleva ma casquette et la remit correctement sur ma tête accoudant mes bras sur mes jambes , cool enfin un contact humain dans tout ce bordel ! L'homme aux cartes commença donc à répondre , c'était logique après tout ils semblaient avoir un passé commun.

-Moi j’étais probablement à la recherche d’un truc plus excitant que la première zone pour se soir et quoi de mieux que le métro pour voyager…

-Moi ? Je sais pas trop en fait , je me rends dans la seconde zone je crois mais je sais pas du tout quoi faire une fois là bas , je suis en méditation depuis là dessus depuis mon entrée en ligue M , ça me gonfle un peu et toi ?

Je connaissais pas leurs prénoms , je ne savais rien d'eux mais si ils avaient voulu tenter quelque chose ils l'auraient sans doute déjà fait donc je ne pouvais qu'attendre et discuter tranquillement en attendant de trouver des réponses à mes questions.

- Hey, j’aurais bien une idée, ça vous dit de voir lequel des trois se débrouille le mieux ? Je veux dire, le classement c’est approximatif, mais on a tous un pouvoir différent ! On se fait un petit combat ? Les trois en même temps ! Allez vous êtes partant ?

Question originale , " vient on se fou sur la gueule " en baston j'étais généralement pas le dernier mais il me fallait une bonne raison de lever mon cul , là c'était un peu débile comme concept , une vie sur Dreamland reste une vie , on était plus forts , plus rapides , plus résistants mais pas moins mortels , chacun de nous ne possédait qu'une vie et la plupart étaient  capable de l'ôter, moi le premier je connaissais parfaitement l'enjeu , toucher pour détruire.

-Désolé , ça ne m’intéresse pas, il n'y a rien d'amusant à utiliser son pouvoir dans ces conditions , un accident est vite arrivé , je ne  me fais pas du souci pour un bras coupé ou une jambe brisée  , mais une petite erreur dans la maîtrise de nos pouvoirs et il y a de fortes chances qu'à notre réveil  l'un de nous ne se souvienne plus de ce monde. je ne prendrais pas ce risque.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sphinx
♥ Méchant & Papillon ♠
♥ Méchant & Papillon ♠
avatar

Surnom : Sphinx
Team : Général des Météors
Pouvoir : Morpheur Sphinx (papillon de nuit)
Points de Puissance : 44 500 Points
Points de Réputation : 57 500 points
Points du Membre : 833 points
Double Compte : Bébert
Messages : 654

MessageSujet: Re: Début du voyage : dodo, métro, boulot [ Sphinx/Smile]    Ven 4 Juil - 9:15

Écoutant la réponse de Smile et de l'autre Voyageur, le Sphinx se laissa tomber sur le dos avec un bruit mat, regardant le plafond de la rame d'un air rêveur.

- Ah... Prendre le métro pour voyager comme des dizaines d'autres Voyageurs... C'est peu original et même banal, mais vous avez raison. Après tout, c'est un engin de locomotion. En tout cas, je t'envie, le barbu. Ne pas savoir quoi faire dans la seconde zone est une liberté que je n'ai jamais pu prendre. Enfin, c'est de ma faute.

Il se leva finalement, regardant ses interlocuteurs tour à tour.

- Quant à moi, comme vous pouvez le constater, j'étais venu dans le métro afin de me reposer, ce qui peut paraître très paradoxal à Dreamland. Le Métro est l'un des rares endroits, à Dreamland, où il n'y a rien besoin de faire autre que s'asseoir et attendre. Une sorte d'accalmie dans nos vies agitées de Voyageurs.

Un bref silence succéda aux paroles du masqué, interrompu par Smile, qui proposa aux deux autres Voyageurs de se livrer à une petite baston. Enfin, plutôt de tester si le classement voulait vraiment dire quelque chose. Ce que disait l'invocateur de cartes était vrai, bien sûr : puisque chaque pouvoir était différent, le classement ne voulait pas vraiment dire quelque chose.

Toutefois, c'était pas entièrement vrai. À de rares exceptions près, les Voyageurs bien classés savaient très bien maîtriser leurs pouvoirs alors que les moins bien classé le savaient moyennement : suffisamment pour se défendre contre des monstres, mais pas assez pour lutter contre d'autres Voyageurs.

Bien entendu, il y avait des pouvoirs carrément pétés qui faisaient mentir ces faits. Leurs utilisateurs grimpaient très rapidement dans le classement, alors que leurs pouvoirs leur permettaient de se défaire de Voyageurs bien mieux classés qu'eux. En fait, puisqu'il y a tant de pouvoirs différents, on pourrait dire qu'il y a différentes catégories de pouvoirs. Pas seulement morpheur, contrôleur, manieur ou invocateur, non. Il y avait les pouvoirs offensifs, défensifs, utilitaires ou inutiles, et, parmi ces pouvoirs, certains se prêtaient plus au dégommage de monstres tandis que d'autres étaient plus spécialisés dans le combat de Voyageurs.

Évidemment, certains faisaient bien les deux. Ainsi, effectivement, un Voyageur de la ligue Major mal classé mais avec un pouvoir très efficace contre d'autres Voyageurs (donc un pouvoir qui ne s'adapte pas forcément à toutes les situations, mais qui peut facilement servir à tuer un homme) pouvait très bien battre un Voyageur de la ligue Major mieux classé, mais avec un pouvoir plus efficace contre les monstres (un pouvoir permettant de faire de gros dégâts de zone, par exemple, facilement esquivable pour quelqu'un avec une intelligence humaine mais pas pour un groupe de monstres au QI limité).

Voilà toutes les choses auxquelles pensa Sphinx, tandis que le troisième larron se désistait, déclarant qu'il n'y avait rien d'amusant à utiliser son pouvoir, qu'il y avait des chances que l'un d'eux soit tué. Le Sphinx ne partageait pas totalement la même vision des choses.


- Je suis d'accord avec toi, dans le sens où nos pouvoirs sont des armes qu'il faut manipuler avec précaution. Toutefois, je te conseille tout de même de participer au combat, le barbu. Pourquoi ? Et bien si, comme tu le suggère, tu maîtrises si peu ton pouvoir que tu risques de gravement nous blesser, je pense qu'il serait judicieux que tu apprennes, dès aujourd'hui, à le maîtriser. La plus grande maîtrise, ce n'est pas de blesser son adversaire mais d'être capable de s'arrêter au bon moment, sans le blesser.

Ayant dit cela, il se tourna vers Smile.

- J'accepte de combattre avec plaisir, puisque je n'ai rien d'autre à faire. Par contre, je te préviens : on combattra sans se blesser, en arrêtant nos coups à la dernière minute sauf ceux qui font des dommages dérisoires. Et je ne déploierais pas une seule fois ma force durant tout le combat : je vais plutôt m'entraîner à combattre à distance. Si tu es capable d'accepter ces conditions, je suis ton adversaire.

Derrière son masque, le Sphinx affichait un sourire joyeux : c'était une bonne occasion d'améliorer son taux de précision avec sa trompe. Il transforma donc son bras droit en cette dernière, prêt à l'utiliser pour balancer des giclées de sang acide. Bien entendu, il transformerait à la dernière minute (avant pénétration) le sang en chenilles, afin que Smile sorte indemne de ses attaques, s'il le touchait.

C'était un bon moyen, pour les deux belligérants, d'améliorer la maîtrise de leurs pouvoirs.

_________________


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Début du voyage : dodo, métro, boulot [ Sphinx/Smile]    Ven 4 Juil - 17:51


La réponse de Jeriko avait quelque peut dessus Smile il ne s’attendait pas à se qu’il refuse aussi brusquement, à croire qu’il aimait mieux attendre ici sans plus, mais heureusement pour lui, Sphinx avait compris l’idée et était apparemment tout aussi exciter à l’idée que lui de pouvoir s’amuser un peu ! Sans vouloir trop s’avancer il aurait parié que ce cher Henri allait accepter, héhé Henri… Donc ils allaient tester leurs pouvoirs, s’arranger pour ne pas blesser personne… OK, c’était moins drôle si on enlevait les risques, mais ça pouvait toujours pratiquer bien des choses telles que les réflexes et l’imagination des voyageurs. On pourrait peut-être renégocier les thermes plus tard, qui sait…

- J’accepte facilement tes conditions vieux frère, se sera également une bonne opportunité de pratiquer mes lancé de cartes et pour la cause, je vais utiliser celle d’un simple jeu sans effet annexe, ainsi même si tu te la prends à pleine vitesse tu n’auras qu’au pire une vilaine coupure hahaha ! Prête les filles ?

Sans crier gare et étant donné que les closes du combat avait été prise en compte et accepter par les deux partis (ou au moins par sphinx), il était temps de passer aux choses sérieuses ! Au jeu ! Il était temps d’invoquer ses munitions !

Tout en reculant, Smile décida d’envoyer une tonne de cartes sur Sphinx, ainsi il pourrait juger de ses compétences défensives tout en prenant ses précautions, il n’avait aucune idée des compétences à distance de son rival et ne voulait pas non plus recevoir un bout de train par la tête. Son but était de prendre ses distances et d’éventuellement se camoufler entre les autres voyageurs présents pour prendre son adversaire par surprise. Peut-être même qu’au passage il pourrait attirer quelques téméraires dans leur jeu et dans tous les cas, le voyage serait plus agréable ainsi.

- Hey barbiche, il n’a pas tord, aller pointe toi ! On va s’amuser et en plus on ne se laissera pas faire si facilement non plus ! pas vrai Hennnnnnnnnnri ?

Tout fou de joie et avec son sourire de petit enfant de dix ans qui venait de lancer une bonne blague, Smile pénétra finalement dans la petite masse de voyageurs avant d’envoyer un petit cadeau à ses nouveaux amis. Il invoqua minutieusement à l’aide de ses cartes de trèfles un mur qui sépara le wagon en deux, il était clair que se mur de carte ne supporterait même pas un simple coup venant du Morpheur papillon, mais au moins il couperait la visibilité alors qu’il prenait la fuite pour mieux les surprendre plus tard.

Le tout aurait été grandement plus satisfaisant pour lui si le combat avait également inclus le corps è corps, mais son pouvoir à lui était entièrement axé sur la défensive, il travaillait bien sur une nouvelle invocation plus physique, mais elle n’était pas encore au point… et puis se Jeriko allait probablement les surprendre, mais profitant de se moment d’aveuglement, il sprinta jusqu’à l’ouverture créée un peu plus tôt et à la manière des films d’action Alexander bondit en dehors du train tout en s’aidant de ses cartes pour créé une corde et utiliser la gravité pour se retrouver sur le toit en moins de temps qu’il ne lui en fallait pour crier jambon.

- Oh hoho, il vente ici ! Dit-il alors qu’il admirait la splendide vue de tout Dreamland qui défilait sous ses yeux.
Revenir en haut Aller en bas
Jeriko Grim
Gentleman explosif
Gentleman explosif
avatar

Pouvoir : Touché explosif
Points de Réputation : 5 000 points
Messages : 78

MessageSujet: Re: Début du voyage : dodo, métro, boulot [ Sphinx/Smile]    Lun 7 Juil - 18:01

Je regardais donc la scène , je me passais une main sur le visage pour couvrir ma bouche , je baillais , c'est vrai qu'on s'ennuyait, après tout si ils veulent jouer...
je restais tout de même assis , écoutant les règles et regardant la préparation des combattants , l'un avait transformer son bras en une trompe bien étrange quant à l'autre , il jetait masse de cartes sur l'homme au masque avant de disparaître entre les gens du wagon, les deux voulaient que je joue à priori et le carreau que me lança l'homme aux cartes fut le bon détonateur. La carte me fonça dessus et manqua de me toucher , le temps de bouger un peu pour éviter la carte de quelques millimètres même si elle ne semblait pas tailler plus qu'une lame. Un mur de cartes se dressa ensuite au milieu de la navette, handicapant la vue de celui que l'homme aux cartes nommait Henri. Je me leva et craqua mon cou puis avança vers le fond du wagon , dos à ma forteresse de solitude que je nommais toilettes  mais toujours les yeux rivés vers le Sphinx.

-Je ne me fais pas de souci pour moi ou pour la maîtrise de mon pouvoir , c'est juste que je n'ai pas la chance de pouvoir réduire plus  ma force pour espérer pouvoir faire un échange de coups sans mettre à mal mes adversaires.


Je laissais toujours deviner ma réponse négative dans ma phrase , la peur des explosions faisait de moi une bombe humaine , activer mon pouvoir revenait à détruire , sans aucune autre utilisation je servais uniquement à déchiqueter ce qui avait le malheur de poser sa main sur moi , bien sûr je contrôlais ce pouvoir et ne s'activait plus qu'à mon bon vouloir , ce qui était déjà un pas de géant dans la maîtrise de mon pouvoir mais il était dangereux et n'avait pas sa place dans un échange amical . Je remontais mes manches à la moitié de mes  avants bras , Henri avait eu le temps de prendre en chasse son adversaire , du moins je le supposais car je n'avais pas bouger d'un doigt en attendant que cela arrive , suivre l'homme au masque des yeux me permettais de ne pas avoir à chercher l'autre magicien, gain de temps et énorme économie d’énergie pour un flemmard comme moi.

Je regardais donc rapidement autour de moi , j'étais maintenant seul dans la navette avec les autres passagers , ce fut bref mais j'avais pris le temps de réfléchir à ce que j'allais faire ensuite , le plus simple restait de monter sur le toit.
Je pris une légère inspiration les yeux fermés pour me projeter en situation , en sautant je pouvais aisément toucher le plafond et m'y créer une trappe , le plus chiant serait alors de monter. je décidais donc qu'au moment ou je sauterais  , de ramener mes jambes sur elles. Lorsque mes deux mains touchèrent le plafond , l'impact fit exploser la partie au dessus de moi , lorsque mes jambes fient pliées , j'activais alors deux autres impacts au niveau de la plante de mes pieds , me propulsant aux côtés de mes nouveaux camarades avec la grâce   d'une merde de pigeon qui s'écrase sur un pare-brise. En effet c'était la première fois que j'essayais le concept sur le terrain mais le fait de combiner l'explosion d'un impact à mon saut me donnait en fait une plus grande portée.
Je me relevais donc , cessant de faire la merde étalée , alors que je me stabilisais sur le véhicule en mouvement , je me dépoussiérais rapidement les épaules et les jambes.

-Au fait si vous pouviez arrêter de m'appeler le barbu , moi c'est Jeriko et je suis prêt pour une bonne baston , vous vexez pas si j'utilise pas mon pouvoir , disons que j'ai pas envie de ramasser les morceaux hahaha !

Un rire de bon coeur , ça faisait toujours du bien , même si il y avait une part de vérité , je ne comptais pas utiliser mes impacts , effleurer la peau d'un des deux  reviendrait à créer un trou assez conséquent et difficile de vivre avec un trou de trente centimètres de diamètres dans le torse.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sphinx
♥ Méchant & Papillon ♠
♥ Méchant & Papillon ♠
avatar

Surnom : Sphinx
Team : Général des Météors
Pouvoir : Morpheur Sphinx (papillon de nuit)
Points de Puissance : 44 500 Points
Points de Réputation : 57 500 points
Points du Membre : 833 points
Double Compte : Bébert
Messages : 654

MessageSujet: Re: Début du voyage : dodo, métro, boulot [ Sphinx/Smile]    Sam 12 Juil - 13:06

Une avalanche de cartes se rua à l'encontre du masqué, qui se contenta de contrer l'attaque avec un tir de sa trompe. Les cartes s'évaporèrent, désagrégées instantanément par le sang corrosif. Puis, il s'avança en direction de Smile, avec l'intention de lui tirer dessus. Ce dernier l'appela par son vrai prénom, ce qui l'emmerda profondément. Mais pas suffisamment pour susciter sa colère. Ce n'était qu'une simple pique.

Smile plaça un mur de cartes devant eux, et Sphinx le traversa, poing en avant, sans prendre la peine de tirer dedans ou de s'assurer de sa solidité. L'invocateur avait tout simplement disparu. Toutefois, apercevant l'ouverture, le Sphinx comprit rapidement où était passé son adversaire : sur le toit. Aussi, décida-t-il de prendre le même chemin. Passant la tête, puis les bras par l'ouverture, il s'élança dans les airs afin de poser ses mains sur le toit puis, s'arc-boutant sur ses avant-bras, se projeta de nouveau dans les airs, atterrissant sans difficulté sur ses deux jambes.

Le Sphinx était devenu un pro dans les atterrissages plus ou moins forcés. Et il n'avait pas le vertige, heureusement. Parce qu'un toit de rame de métro à l'air libre, c'est pas vraiment l'endroit le plus agréable du monde, surtout lorsque de fortes ravales de vent donnent l'impression de pouvoir vous éjecter en dehors du toit.


- Bien, commençons.

Le Sphinx tira deux rafales de sang en direction du torse de l'invocateur de cartes, avant de se jeter sur le côté pour éviter un hypothétique lancer de cartes. Il pouvait, bien entendu, contrer les attaques de Smile avec les siennes. Mais cela reviendrait à gaspiller ses munitions et donc, son propre sang. Chose qu'il ne voulait pas.

C'est ce moment que Jeriko choisit pour faire son arrivée. Il déclara être prêt pour une bonne baston, mais ne voulait pas utiliser son pouvoir afin d'éviter de les blesser. Pourquoi pas. Le Sphinx tira également une salve dans sa direction, tout en se rapprochant de lui afin de ne pas jouer au chat et à la souris : si Jericko voulait se battre au corps à corps, le Sphinx allait lui en donner l'occasion.

Quant à l'invocateur de cartes, le Sphinx se contentait de se déplacer sur les côtés, tout en se rapprochant de Jericko, afin d'éviter les jets de cartes. Quelquefois, une carte le touchait mais il n'en ressentait qu'une brève piqûre. De la même manière, ses jets de sang atteignaient parfois leur cible, mais il transformait le liquide vermeil en chenilles avant l'impact, afin de ne pas blesser ses partenaires d'entraînement.

On allait voir ce que ça allait donner. En tout cas, la précision du Sphinx semblait s'améliorer. Tout comme ses esquives.

_________________


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Début du voyage : dodo, métro, boulot [ Sphinx/Smile]    Lun 21 Juil - 1:44


Alors que les deux autres s’apprêtaient à jouer du poing comme de vrai boxeur, Smile décida de leur jouer un tour comme lui seul savait le faire. Comme il pouvait avoir un certain contrôle sur ses cartes, il décida de surprendre les deux voyageurs en leur jouant un mauvais tour. Il voulait également montrer à son vieil ami qu’il avait malgré lui réussi à manier ce pouvoir dont il ne savait presque rien il y a peu.

Sphinx s’apprêtait à balancer un coup de poing pour riposter à Jeriko quand son propre poing se vit vite se recouvrir d’une bonne quantité de cartes, le tout n’était pas lourd et au pire lui aurait donné une protection de plus contre les attaque du barbu, mais Smile utilisa son contrôle pour ralentir l’impact et au final dévier le poing de l’homme papillon vers le vide afin de lui faire perdre son équilibre et éventuellement continuer la mauvaise blague.

- Ohoho, je n’étais pas sur que ça allait marcher, c’est cool pas vrais ? Mon petit papillon.

Sur une pique comme celle si Smile ne put s’empêcher d’éclater d’un rire contagieux et franc. Sphinx allait probablement être furieux, mais pour ne pas faire de jaloux, il fit la même chose à Jeriko avec l’intention de les attacher l’un à l’autre par le biais de ses gants de cartes improviser, il ne suffisait que d’un peu de concentration et de chance pour que les deux poings se touche et puis le tout n’était pas très exigent tant qu’il ne se débâtait pas trop, car sinon il était clair qu’il ne pourrait à peine dévier leur mouvement.

De l’autre côté, dos à Smile, une tempête monstrueuse et inhumaine arrivait, et dans se Metro il n’y avait qu’une seule tempête possible. De grand géant qui arrachait des morceaux de wagon afin de se nourrir des créatures et voyageur à l’intérieur. Sans parler du vocabulaire assez restreint des créatures qui semblaient à la limite scatophiles… un mauvais pressentiment s’empara du groupe et les fit tous frissonner à l’idée de se retrouver dans le ventre d’une de ses choses.

Le tout deviendrait problématique, surtout que tous trois sur le toit, ils attireraient vite l’attention des gros monstres sans cervelle…

- Hey qu’es qui vous fait faire cette tête ? On ne va pas s’écraser tout de même héhé … pas vrai ?

Puis Smile se tourna et aperçu les colosses en approche…

- Oh… il va falloir se serrer les coudes, ça vous dit du géant pour souper ?

Il était clair qu’étaler l’un de ses monstres serait un acte des plus spectaculaire et qu’ils se verraient tous propulsés vers une certaine gloire, le seul problème c’était qu’ensuite il n’aurait plus de moyen de transport et qu’à bout de nez, il y avait trois de ses créatures immondes.

Les cris commençaient à se faire entendre, voilà qu’ils approchaient du point de non-retour.
Revenir en haut Aller en bas
Jeriko Grim
Gentleman explosif
Gentleman explosif
avatar

Pouvoir : Touché explosif
Points de Réputation : 5 000 points
Messages : 78

MessageSujet: Re: Début du voyage : dodo, métro, boulot [ Sphinx/Smile]    Lun 21 Juil - 22:36

A peine arrivé sur le toit , Sphinx me jeta une valve de sang , ne connaissant ses capacités , devais-je me méfier de la technique en elle même ? Je ne pouvais pas vraiment utiliser mon pouvoir afin de frapper mes adversaires mais leurs capacités m'étaient inconnues , peut-être que l'un ou l'autre pouvait me nuire, toutes ces questions sur les intentions de mon adversaire activèrent le corps maudit lorsque la salve m'éclaboussa , qu'importait ce que c'était car ça explosa au moment même où ça se posa sur ma chair. Je voulais me justifié mais sur mon visage un petit regard désolé se dessina pour faire comprendre que je n'avais pas vraiment fait exprès de l'activer, en tout cas le Henri ne semblait pas douter de ses capacités et me fonçait droit dessus tout en prenant soin d'esquiver par ci , par là les cartes-shuriken de son adversaire, se traçait alors dans mon esprit un plan détaillé de la position que prenait Sphinx à chaque mouvement qui le rapprochait de moi , parfois il esquivait les cartes , parfois il les laissait le trancher , c'est alors qu'il s'apprêta à le frapper , sans doute en plein visage que , j'avoue que j'étais trop concentré à analyser ses mouvements pour esquiver , le seul déclic fut de contrecarrer , une masse de cartes s’étala sur  son bras pour l’empêcher de m'asséner le coup , jusqu'à présent je n'avais pas vu l couleur de ses cartes car Henri qui était face à moi monopolisait mon champs de vision mais me servait aussi de bouclier face aux cartes lancées dans ma direction, par contre j'eu le temps de bien les voir quand au même moment  elles s’étalèrent sur mon poing , mais j'étais toujours sous corps maudit , je l'avais oublier ne l'ayant pas activer volontairement , il ne resta rien des cartes sur mon poing, cette fois-ci je le désactiva et activa un impact au niveau de mon coude pour lui faire prendre de la vitesse. Alors que le Sphinx se retrouvait le poing dans le vide le parfait timing entre mon coup qui n'avait pu être stoppé et le sien qui avait été dévié et qui allait sans doute le faire tomber du train me permis de lui placer un coup dans le torse , vu son niveau je ne me faisais pas de souci pour l’hématome qu'il risquait d'avoir il en avait vu des pires que ça  , mais j'avais éviter sa momentanée perte d'équilibre en lui permettant de reprendre appui sur ses pieds , juste à temps pour apercevoir au loin les trois gigantesques monstres à la recherche de ....caca.... Oui il y avait des monstres sur Dreamland que seul le caca intéressait à priori .
Pour en revenir au fait , il y avait deux possibilités à ce moment de la soirée , la première était que la droite qui allait suivre serait pour moi pour lui avoir foutu un coup , la seconde serait que la droite en question allait se retrouver dans la tronche du Smile pour avoir voulu le faire tomber du train , dans tous les cas l'un de nous en prendrait une avant qu'on puisse discuter tranquillement de ce qu'on allait faire pour les trois fanatiques de l'excrément, bizarrement je sentais bien que la droite allait être pour Smile , après tout c'est à cause de lui que notre petit corps à corps s'était mal passé et puis dans l'éventualité où j'avais pu penser à tout ça avant de me prendre cette droite , comme avec le fait que j'avais oublier de désactiver le corps maudit quelques secondes avant , il pouvait prévoir que j'avais pu le réactiver d'ici là, en tout cas sa prochaine action était la dernière avant de s'attaquer au gros gibier.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sphinx
♥ Méchant & Papillon ♠
♥ Méchant & Papillon ♠
avatar

Surnom : Sphinx
Team : Général des Météors
Pouvoir : Morpheur Sphinx (papillon de nuit)
Points de Puissance : 44 500 Points
Points de Réputation : 57 500 points
Points du Membre : 833 points
Double Compte : Bébert
Messages : 654

MessageSujet: Re: Début du voyage : dodo, métro, boulot [ Sphinx/Smile]    Ven 1 Aoû - 17:43

Alors que le poing de Sphinx allait s'écraser sur le visage de Jeriko, un imprévu se produisit : Smile intervint, parvenant à faire perdre l'équilibre au morpheur papillon de nuit en enduisant ses poings de cartes, et en déviant la trajectoire du coup. Vraiment bien pensé de la part de l'invocateur de cartes, qui se la jouait plutôt contrôleur pour le coup.

Ce qui était moins bien pensé, par contre, c'était la pique lancée par le même personnage à l'adresse du Sphinx. L'homme au masque à gaz, comme son apparence le laissait supposer, était loin d'être un enfant de chœur ou un être hautement spirituel, capable de faire fi des remarques et de la douleur, conservant un calme à toutes épreuves. Depuis un petit moment, Smile titillait Sphinx, un peu comme un gamin de six ans embête son père afin d'obtenir son attention.

C'était mignon tout plein, attendrissant à en crever. C'était surtout extrêmement stupide. Peut-être que l'invocateur voulait provoquer Sphinx par goût du risque, ou par envie de le voir à pleine puissance. Ou alors, était-il aussi inconscient que son attitude goguenarde le laissait penser. Toujours est-il que le Voyageur masqué se décida à passer aux choses sérieuses, se moquant royalement des Titans caca qui s'intéressaient au métro.

Avant même que Jeriko ne puisse passer à l'attaque, l'homme masqué se rua sur Smile. Les cartes qui entravaient ses mouvements ? Envolées, tout comme son désir de restreindre ses capacités. Le poing droit du Sphinx fut envoyée à toute vitesse en direction de son adversaire, déployant toute sa puissance. Il n'y avait aucun calcul dans ce coup, car Sphinx n'était rien d'autre qu'un type banal, sans la moindre expérience en arts-martiaux. Toutefois le coup de poing n'était pas facilement esquivable car la vitesse du masqué restait supérieure à celle de son (ses) adversaire(s). Et s'il ne touchait pas sa cible, d'autres suivraient.

Le Sphinx avait rendu leur apparence humaine à ses bras pour l'occasion, il ne voulait tuer personne. Pour le moment. Une pique était acceptable, deux aussi, trois également. Mais au bout d'un moment, ça en devenait lassant. Ce n'était pas parce qu'on avait sympathisé avec lui, qu'on était immunisé à la fameuse rage du masqué.

Et si les Titans s'en mêlaient, tant pis pour eux. L'homme au visage dissimulé par un masque à gaz avait suffisamment d'énergie pour en tuer un, voire deux, avant de s'enfuir sans demander son reste.

La situation devenait problématique, certes. Mais seulement pour les moins bien classés de la rame.

_________________


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Début du voyage : dodo, métro, boulot [ Sphinx/Smile]    Dim 3 Aoû - 17:25


Smile aurait bien aimé pouvoir bloquer se coup, mais compte tenu de la force herculéenne produite par son pouvoir de Morpheur, Sphinx entrait dans la rare catégorie des voyageurs ayant réellement une force capable de rivaliser avec à peu près n’importe quoi. Seulement à bien y penser s’était plutôt stupide, après tout, un papillon peut importe l’espèce c’était tout petit ça ne faisait pas vraiment de cas dans le monde réel et ce n’est pas une histoire de ma phobie est meilleure que la tienne, loin de là. Mais comment un papillon peut donner une force pareille ? À la limite on se serait imaginé un mec capable de rétrécir, de se faire pousser des ailes ou un gout pour les liquides sucrés, voir à la limite des capacités comme de petit jet d’acide par la bouche ou même une capacité à s’orienter avec les ultrasons ou une connerie du genre, mais non, lui il s’en tirait avec une force de colosse.

Dans le monde réel, Smile n’aurait fait qu’une bouchée de Sphinx, mais ici les choses étaient bien différentes alors pas la peine de penser à une simple esquive, ou même une prise de détournement pour utiliser la force de son adversaire contre lui même, il se serait cassé le bras en essayant de dévier un coup pareil. C’est donc pourquoi il opta pour la deuxième option, celle d’invoquer un mur de carte dans un mouvement de défense très limité, sa main eut à peine le temps de faire une diagonale partant du bas afin d’invoquer et d’élargir une carte de carreau qu’il vit littéralement le poing de Sphinx défoncer la carte comme si s’était du simple verre. Sur le coup, la surprise fut si importante pour l’invocateur qu’il ne broncha presque pas, mais de toute manière, à se stade du combat, il se le prenait et s’était en espérant que la carte aurait un peu diminué l’impact de se coup si puissant.

Quand le poing toucha l’abdomen de Smile, juste avant que celui-ci ne parte expulser de la rame en direction des monstres, il pue au moins vois le semblant d’expression qu’avait son rival à travers son masque, comment me direz-vous ? Et bien simplement avec cette aura meurtrière qu’il dégageait, c’était comme un sentiment et non quelque chose qu’il pouvait prouver… Ce qu’il était sur par contre, s’était que cette enfoirée venait de lui briser au moins une côte, le bruit sec qu’il avait si souvent entendu et ressenti ne mentait pas.

Et comme une étoile filante, il partait de la rame en direction du vide, expulser par le furieux geste de son ami, il n’eut même pas le temps de leur dire que se combat était l’un des plus beaux qu’il eut la chance de voir.

Se qu’eux ne savaient pas, s’était que dans sa chute, Smile avait atterri directement dans la main d’un des géants, il penserait probablement l’avoir tué ou qu’il mourrait de l’atterrissage forcer dans le néant désert qui faisait office de lit de mort à tous ceux et celle qui tombait du train.

En plus, même s’ils avaient eut l’intention de partir à sa recherche ou de tenter un sauvetage à la James bond, les deux autres voyageurs n’en auraient pas le temps, déjà les mains des géants restants s’élançaient pour ouvrir les wagons comme de simple sac afin d’y trouver leur nourriture préférée, de la viande de voyageur.

HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas
Jeriko Grim
Gentleman explosif
Gentleman explosif
avatar

Pouvoir : Touché explosif
Points de Réputation : 5 000 points
Messages : 78

MessageSujet: Re: Début du voyage : dodo, métro, boulot [ Sphinx/Smile]    Dim 12 Oct - 12:20

L'homme papillon partit alors en direction de Smile qu'il fracassa d'un puissant coup, je suivais nonchalant le vol plané du contrôleur de cartes lorsqu'il disparu dans le vide tel un morceau de viande. Il ne restait plus que le boucher et moi même tandis que le lardon devait être mort au moment où vous lisez ces lignes. Là, un truc marrant me traversa l'esprit dessinant un rictus plutôt prononcé sur mes lèvres .

-Enfoiré t'as tué Kenny !
J'esclaffa de rire , putain j'étais trop drôle hahahaha! J'essuyais une larme invisible puis me plaça face au Sphinx les poings serrés , une aura s'échappa de mon corps , par principe je ne pouvais pas me laisser crever ici aussi facilement alors le corps maudit s’éveilla comme un système d'autodéfense. Je gueulais à mon adversaire quelques mots pour mettre les choses au clair, il était hors de question que cet enfoiré m'envoi au tapis.

- How connard , tu viens de buter un collègue à toi tu crains ! Après c'est moi qui me maîtrise pas ... ça craint, t'as pas fait exprès au moins ? Parce que sinon on va devoir se la donner à fond, ça chauffe en fait !

Au même moment , une main s'écrasa sur le wagon qui précédait Sphinx, mon sang ne fit qu'un tour lorsque les cris montèrent jusqu'à mon cerveau, que les bras puissants tels des trompes d'éléphants agrippaient les troncs de métal pour les vider des quelques termites qui y avaient élu domicile.
J'avais l'impression que le temps passait incroyablement lentement , il ne s'était passé qu'une poignée de seconde mais l’adrénaline des monstres caca et les intentions mystérieuses de l'homme masqué troublait quelque peu ma notion du temps en cette nuit. Je leva le pied comme pour avancer d'un pas, une première détonation me propulsa en l'air, suivi alors une multitude d'impacts qui stabilisèrent ma position en l'air et mon avancée vers le bras puissant qui se posait sur le toit du wagon. Bien sûr que je ne faisais pas ça pour sauver les gens dans la locomotive , à dreamland si j'avais bien appris une chose ici c'est bien "chacun sa merde " , okay c'est sûr que ça peut être sympa de passer ses nuits dans le but d'atteindre les objectifs d'un groupe commun mais moi je n'ai pas plus d'objectifs qu'un enfant , vous savez les petits monstres qui gueulent partout , qui font plein de bruits , pleins de conneries et qui s'en foutent de ce qui se passe autour d'eux ? Je crois que j'ai jamais aussi bien réussi à me qualifier... ça fait flipper!

J'arrivais en trombe vers le Sphinx qui n'était pas si loin d'un des attardé génétique fan de merde, il ne tarderait sans doute pas à attaquer l'homme papillon vers lequel je fonçais. Je pense qu'il aurait été facile de deviner la provocation sur mon regard , il n'avait qu'à frapper pour fixer la donne , c'était moi ou le géant, ou bien les deux signifiant un combat plus que prometteur. Dans tous les cas, ma prochaine cible sera la victime de mon requiem.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sphinx
♥ Méchant & Papillon ♠
♥ Méchant & Papillon ♠
avatar

Surnom : Sphinx
Team : Général des Météors
Pouvoir : Morpheur Sphinx (papillon de nuit)
Points de Puissance : 44 500 Points
Points de Réputation : 57 500 points
Points du Membre : 833 points
Double Compte : Bébert
Messages : 654

MessageSujet: Re: Début du voyage : dodo, métro, boulot [ Sphinx/Smile]    Dim 9 Nov - 18:16


La boutade lancée par Jeriko ne fut même pas perçue par Sphinx. Bien entendu, il comprenait la référence à South Park, mais il n'était pas d'humeur à rire. La colère retomba, et l'homme derrière le masque se demanda s'il n'en avait pas fait un peu trop. Après tout, n'avait-il pas promis de ne pas utiliser une seule fois sa force, dans le combat ?

Pensif, il ne prêta pas attention au rire désagréable de l'autre Voyageur, jusqu'à ce qu'il se mette à l'injurier copieusement puis à se camper en face de lui. Les intentions du contrôleur explosif étaient plutôt belliqueuses, mais le Sphinx n'en tint pas compte. Surtout que Jeriko n'avait pas tort. Il se contenta de l'ignorer et passa à côté de lui, sans daigner lui adresser un regard.


- Ta braguette est ouverte. fut sa seule remarque.

Derrière l'homme masqué, une main titanesque s'était écrasée sur la taule, provoquant les cris alarmés de nombreux passagers. Le Sphinx continuait son chemin, se dirigeant vers l'un des Titans les plus éloignés. La créature, tout en criant des absurdités dignes du stade sadico-anal, se rapprochait également du morpheur, décidé à en découdre. Pendant ce temps, Jeriko arrivait dans le dos du morpheur, ce qui ne lui inspirait pas confiance.

Il choisit donc de se pousser de côté, laissant son camarade aux pouvoirs explosifs continuer son chemin en direction du Titan.


- Écoute, l'entraînement est fini. J'ai pas assuré, ne me suis pas contrôlé et j'ai éclaté ce pauvre Smile. Mais tu ne partageras pas son sort alors cesse de me coller aux basques  et aide-moi à faire le ménage !

L'index du morpheur désigna l'une des hideuses créatures qui s'apprêtaient à fondre sur la rame. Devant ce geste intriguant, le titan redoubla de vitesse et tenta d'attraper le « petit excrément rouge et blanc au bout verdâtre et bizarre ».  Il fut mis en échec par un solide frappe du Sphinx, qui fit décrire à la main du géant un grand arc de cercle. Elle finit sa course dans le dos du Titan, qui se retourna d'un coup.

Bête comme ses pieds, la créature s'imaginait certainement que c'était l'un de ses camarades qui l'avait frappé. Il se rua donc sur un titan plus petit, lui gueula un terrifiant « Diarrhée ! Excrément ! » à l'oreille, et lui décocha une droite. Le « petit excrément rouge et blanc... » avait perdu tout intérêt pour lui.

Mais pas pour ses camarades. Les Titans caca étaient à présent quatre.

Les deux Titans restants s s'en mêlèrent, et tentèrent d'attraper le Sphinx. Le masqué ne pouvant pas contre-attaquer sans s'exposer aux assauts, il se vit contraint d'esquiver. Ce qui n'était pas évident : la rame faisait que bouger dans tous les sens, et le Sphinx se retrouvait quelquefois au sol, obligé de faire un saut de carpe en avant pour éviter les mains baladeuses.

Et puis, ce fut le grand chamboulement : un Titan se décida à attraper la rame, et à la secouer dans tous les sens. Les cris des passagers redoublèrent, mais pas pour les raisons que l'on aurait pu penser. Soit Jeriko avait oublié de tirer la chasse, soit quelqu'un d'autre était passé après lui : en tout cas, le contenu des toilettes s'était déversé dans toute la rame et les cris d'angoisse se succédaient aux ignobles bruits de déglutition.

Le Sphinx n'était pas tombé de la rame, ayant plongé ses mains dans la tôle afin de créer deux trous auxquels il s'était accroché, comme un moule à son rocher. Il essaya tant bien que mal de voir ce qu'il se passait du côté de Jeriko.

_________________


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jeriko Grim
Gentleman explosif
Gentleman explosif
avatar

Pouvoir : Touché explosif
Points de Réputation : 5 000 points
Messages : 78

MessageSujet: Re: Début du voyage : dodo, métro, boulot [ Sphinx/Smile]    Lun 22 Déc - 13:23

Je fonçais comme une bête enragée vers les maniaques scatophiles, je n'avais pas pris le temps de regarder ma braguette, ça aurait pas été la première fois que je me trouvais en position embarrassante le vendeur devant la boutique! L'image des quelques péripéties que nous avions vécus ma bite et moi me redonna le sourire, et ouais j'ai cette capacité à complètement éradiquer ce qui se passe autour de moi juste pour me retrouver mon esprit et moi même, sans pour autant devenir une larve sans but hein ! Je continuais ma course vers Sphinx qui me rétorqua à mes propos qu'il n'avait pas fait exprès , du moins c'est ce que je retins de plus important dans sa phrase, alors le sourire au lèvres je fonçais gaiement vers le catégorique emmerdeur de la trame. Le coup du monstre frappa le Wagon, sa main à plat , je sauta dessus et commença une ascension vers le crâne du monstre , il semblait en panique , est-ce que par hasard il avait compris que j'allais lui exploser la face ? Agitant ses bras pour m’empêcher d'arriver à destination, je zieutais du côté de Sphinx qui semblait être mit en difficulté par deux Titans , alors que l'un s'approcha dangereusement de moi , c'est pour mettre une droite à mon sentier d'escalade qu'il était venu si près , il ne semblait pas m'avoir vu mais en tout cas le Titan sur lequel j'étais m'oublia un instant pour attraper la rame , ce qui suivit sentit la merde , pour tout le monde ! Les excréments de tous les wagons se déversèrent dans la rame et non il n'y avait pas que ma merde ! J'avais beau avoir eu une sale envie , pour déverser des Kilos de merdes vlà le transit que je me taperais !
Sphinx était accroché à la rame aussi confortablement que lors de notre rencontre , il me semblait logique que c'était maintenant que je devais agir pour lui laisser le chant libre sinon il passerait sa nuit à se faire secouer dans tous les sens.

J'arriva au niveau de l'épaule du Titan , il me regarda du coin de l’œil, s’arrêtant de secouer la rame un instant je voyais bien dans ses yeux qu'il se demandait comment j'étais arrivé là et d'où je sortais , je lui fit un petit sourire et sans avoir à me prononcer je frappa dans sa gorge un coup qui n'aurait sans doute rien fait à ce genre de créatures si il n'était pas explosif , un simple double impact avait suffit à lui trancher plus de la moitié de la gorge , l'explosion fit le reste du travail et projeta la tête plus loin.


- Et c'est un Home run !!!!

Le poing en l'air fier de ma prouesse, lorsque les muscles du Titan commencèrent à lâcher pour laisser tomber la rame , Voyant que l'endroit craignait je décidais de me tenter au saut de l'ange pour retomber comme une grosse merde sur le métal de la rame non loin du Sphinx , je me contenta en me relevant  de cracher une dent et de lever le pouce tout content d'être en vie sans prêter attention aux trois autres Titans qui n'attendaient pas après moi pour continuer à foutre le bordel dans la zone.


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sphinx
♥ Méchant & Papillon ♠
♥ Méchant & Papillon ♠
avatar

Surnom : Sphinx
Team : Général des Météors
Pouvoir : Morpheur Sphinx (papillon de nuit)
Points de Puissance : 44 500 Points
Points de Réputation : 57 500 points
Points du Membre : 833 points
Double Compte : Bébert
Messages : 654

MessageSujet: Re: Début du voyage : dodo, métro, boulot [ Sphinx/Smile]    Dim 28 Déc - 10:08


Derrière son masque, le Sphinx jeta un regard noir à Jeriko lorsqu'il atterrit non loin de lui. L'idée du Voyageur était bonne, mais pas excellente car, en lâchant la rame, le titan l'avait malencontreusement projeté dans le vide. Et voilà donc nos deux Voyageurs en train de chuter à une vitesse ahurissante, sous le regard attentionné de trois titans (dont un a une sacré œil au beurre noir). Désireux de ne pas laisser crever son partenaire d’entraînement (car il se sent encore coupable pour Smile), le masqué se décida à agir.

- Désactive ton pouvoir ou nous sommes tous les deux morts !

Ceci dit, il se transforma en une multitude de petits papillons qui attrapèrent Jeriko avec leurs dizaines de milliers de petites papattes, et lui permirent de voler. Ou plutôt, de ralentir sa chute. Une fois tous deux sur la terre ferme, indemne ou presque, le masqué reporta son attention sur les Titans.

- Je pense qu'il est plus que temps de passer aux choses sérieuses.

Il transforma son bras droit en gigantesque trompe, et les phalanges de son bras gauche en petites trompes, puis sprinta en direction des Titans. Arrivant à côté du plus proche d'entre eux, il bondit dans les airs, puis enfonça ses doigts gauches transformés dans le genoux droit du monstre. Puis, déployant sa force dans son bras gauche, il lâcha prise pour se projeter quelques mètres plus haut, enfonçant de nouveau ses griffes improvisées dans la chair épaisse du titan.

Le monstre frappait sur son corps avec ses épaisses paluches, comme s'il voulait se débarrasser d'un moustique, mais le masqué était trop rapide. Il se déplaçait par successions de bonds avec une aisance qui poussait à la réflexion : où avait-il bien pu apprendre à faire ça ? Rapidement, il se retrouva sur l'épaule du monstre et, son bras droit qui pendait jusque-là derrière lui, retrouva sa vigueur pour loger un véritable boulet de sang dans la tête du Titan, qui disparut d'un coup.

Puis, prenant appui sur la carcasse en train de s'effondrer, le masqué sauta sur le prochain titan, comme un pou sautant de tête en tête. Cette fois-ci, il prit le temps de pomper le sang du gigantesque monstre, avant de lui réinjecter dans la cervelle. Ce fut bientôt le tour du dernier monstre, qui ne tint pas plus longtemps que ses deux prédécesseurs. Laissant cette fois-ci la carcasse tomber, il en sauta au dernier moment et rejoignit d'un pas nonchalant Jeriko.

Quel poseur!


- Que dirais-tu d'inspecter la carcasse de la rame, afin de voir s'il reste des survivants ?

C'était une idée plutôt bonne mais l'odeur nauséabonde qui s'en dégageait n'inspirait rien qui vaille. Cependant, avec son masque à gaz, le Sphinx ne s'en rendait pas compte et allait probablement avoir une mauvaise surprise, bien crade. Qu'en pensait Jeriko de son idée ?

_________________


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jeriko Grim
Gentleman explosif
Gentleman explosif
avatar

Pouvoir : Touché explosif
Points de Réputation : 5 000 points
Messages : 78

MessageSujet: Re: Début du voyage : dodo, métro, boulot [ Sphinx/Smile]    Dim 28 Déc - 12:26

En levant la tête vers l'homme papillon, je pouvais sentir que ce n'était pas le genre de personnes avec qui il fallait agir puis penser, du moins pas à cette hauteur et chutant à cette vitesse! Mon pouvoir n'étant pas activé je pu constaté que mon compagnon de galère se transformait en une multitude de petits papillons pour m'attraper et freiner ma chute, bien sympathique ce bonhomme maintenant que son pote était mort ! Lorsque qu'il reprit forme normale pour annoncer qu'il passait aux choses sérieuses, je m'approcha de la rame de métro totalement cabossée et désaxée pour attendre tranquillement, vu la rapidité d’exécution du Sphinx, je jugea bon de ne pas intervenir et resta à regarder les acrobaties digne d'un trapéziste, ça sonnait un peu comme un film d'action à gros budget avec du sang partout et tout le tralala, il manquait plus que la scène d'amour. Une vision bien qu'étrange traversa mon esprit, je ne m'attendais pas à trouver une femme parfaite digne d'un casting hollywoodien dans la merde de la rame, m'enfin... Pourquoi pas y jeter un œil après tout ?

Justement lorsque mon ami redescendit de son perchoir, je pu, en sortant de mes pensées que le nettoyage était une spécialité chez le masqué, le temps de s'absenter quelques instants pour resté avec moi-même et plus un seul Titan caca n'était apte à nous faire chier, un comble hahahaha ! L'arrivée nonchalante de mon camarade finit de me convaincre qu'on aurait pu se croire dans un film , il aurait juste manqué le petit ralentit.


-Des survivants je sais pas si il y'en aura beaucoup vu les kilos de merdes qui se sont déversés là dedans mais on peut toujours espérer trouver des trucs intéressants ! En tout cas ça fait plaisir de voir que t'es devenu moins con entre le moment où tu as buté ton pote et maintenant ! On dira que c'est un mal pour un bien! Hahahahaha!

Que dire de plus à part que l'humour est la meilleure façon de faire passer un message sans qu'on le prenne de suite mal ? Je posa ma main sur les portes et les ouvrit à mains nues, c'est vrai qu'il était rare que je n'utilise pas mon pouvoir mais ici nous étions plus forts autant s'amuser à moindre efforts. Je fis ensuite signe au Sphinx de rentrer en premier, il avait bien mérité le premier coup d’œil dans l'exploration de la carcasse, même si ça piquait un peu le nez, je me disais qu'il était pas si con de se promener avec un masque pour ce genre de situation mal odorante.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sphinx
♥ Méchant & Papillon ♠
♥ Méchant & Papillon ♠
avatar

Surnom : Sphinx
Team : Général des Météors
Pouvoir : Morpheur Sphinx (papillon de nuit)
Points de Puissance : 44 500 Points
Points de Réputation : 57 500 points
Points du Membre : 833 points
Double Compte : Bébert
Messages : 654

MessageSujet: Re: Début du voyage : dodo, métro, boulot [ Sphinx/Smile]    Lun 29 Déc - 10:41

- La main du Titan, après avoir arraché la porte, pénétra dans l'habitacle avec une lenteur morbide. Semblant renifler l'air comme un molosse dressé pour la chasse, elle s'enivrait des délicates effluves de chair humaine qui émanaient d'un jeune homme blotti sous l'un des sièges cabossés. Tremblant, il savait son heure proche et entendait progressivement la main se rapprochait...

Bientôt, elle le saisirait et, dans un dernier effort, l'amènerait jusqu'à une gigantesque cavité buccale qui l'engloutirait avec un appétit gargantuesque, sans s'épargner le plaisir de faire exploser ses os entre ses dents, comme pourrait le faire un homme avec une cuisse de poulet.

Soudain, le bruit cessa. La main semblait s'être immobilisé, guettant peut-être un bruit. Qu'attendait-elle ? Notre héros n'en pouvait plus et ses tremblements n'en furent que plus vigoureux. Allait-il s'en so....


Le Sphinx posa sa main droite sur l'épaule du jeune homme recroquevillé sous le siège, et le narrateur en herbe fit un bond en avant, s'extirpant à toute vitesse de sous le siège, tout en poussant un hurlement digne d'un film d'horreur hollywoodien.

- Du calme, mon vieux. Il n'y a plus de mains géantes, ni de Titans d'ailleurs.

Le jeune homme ne répondit pas et, quand il vit Jeriko, se précipita vers lui pour lui poser une question que le Sphinx n'écouta pas. Le masqué poursuivit sa recherche dans la rame, sans prêter attention au tapis d'excréments et de fluides vitaux qu'il écrasait à chacun de ses pas. Il n'y avait rien d'autre dans cette partie de la rame, aussi décida-t-il d'arracher l porte pour s'aventurer dans le wagon suivant (si on peut appeler ça comme ça).

- Jeriko, je vais de ce côté voir s'il y a des survivants. Va de l'autre côté et, quand t'en auras fini avec les rechercher, on se rejoindra dehors pour faire le point.

Dans le wagon suivant, il n'y avait pas davantage de personnes vivantes. C'était à se demander comment le gosse avait pu survivre à cette chute qui avait envoyé tous les occupants se fracasser contre le plafond, et répandre leurs viscères sur un sol déjà recouvert d'immondices. Comme le suggérait un trou dans le mur et un autre dans le sol, il s'agissait du wagon d'origine de notre Voyageur. Il passa donc au wagon suivant. Il n'y trouva non pas une, non pas deux mais bel et bien trois personnes en parfaite santé, en train de jouer aux cartes.

- Vous n'avez plus rien à craindre, les Titans sont morts.

- Tu vois pas qu'on est en pleine partie ? Dégage !

- Les Titans ? Quelle blague ! Tu nous as pris pour des Babies ou quoi ?

Ayant provoqué suffisamment de catastrophes ce soir-là, le Sphinx fit comme lorsque Jeriko l'avait traité presque subtilement de con : il passa outre et continua son chemin. Les joueurs de cartes ne poussèrent pas là leur avantage et, plutôt que de le railler alors qu'il s'en allait, reportèrent leur attention sur leur jeu.

Dans tous les autres wagons, il n'y avait personne. Aussi, le Sphinx explosa la tôle afin de sortir plus rapidement de ce véhicule. Il se demandait ce que Jeriko et son nouveau compagnon avaient pu trouver.

_________________


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jeriko Grim
Gentleman explosif
Gentleman explosif
avatar

Pouvoir : Touché explosif
Points de Réputation : 5 000 points
Messages : 78

MessageSujet: Re: Début du voyage : dodo, métro, boulot [ Sphinx/Smile]    Sam 4 Avr - 13:45

Alors que j’emboîtais le pas au Papillon qui semblait vouloir prendre des nouvelles d'un rescapé , mon pied frappa dans un objet de masse différente à ce que j'avais pu malaxer sous mes chaussures , remontant ma manche je plongea le bras dans la mouise pour y sortir un bouquin à la couverture noire, au même moment l'homme de tantôt se précipita vers moi comme-ci il en valait de sa vie.

-Tu l'as ouvert ?

-Heu non mais t'es sûr que ça va ? Il récupéra le livre de mes mains comme un voleur et me fixa d'un regard vide , il n'y avait plus cette crainte dans ses yeux mais un étrange regard de bourreau.

- C'est donc toi Jeriko .... Elle m'a beaucoup parlé de toi tu sais ? Mais tu es loin d'être assez fort.... On se reverra , attends toi à l'impensable , prépare toi bien, j'ai lu ton histoire tu ne survivra pas à notre prochaine rencontre si tu ne te fixe pas dès maintenant un objectif , tu parcours le monde onirique depuis plus d'un an et il n'a même commencé à te livrer ses secrets.

Je l'attrapa au cou avec une rapidité assez déconcertante , le soulevant au dessus du tas de merde , comment prendriez-vous les propos d'un homme qui vous annonce connaître toute votre histoire et qui vous prédit votre mort la prochaine fois que vous le croiseriez ?

-Explique toi avant que ta tête ne décolle de tes épaules mec.

-Fais ça et tu scellera ton destin, au revoir "mec".

Il ouvrit son gros manuscrit dans le plat de sa main , l'autre effleura une page et recouvrit son corps d'écrit comme une infection rapide, je le lâcha craignant un quelconque effet sur ma personne, il me fit un sourire sur lequel je pouvais lire " c'était prévu" avant que son corps recouverts jusqu'à la dernière parcelle de peau d'encre fini par se faire absorber par le bouquin qui lui même s'absorba ne laissant plus aucune trace de l'un ou de l'autre dans les alentours.

J'étais maintenant seul dans le wagon, l'esprit emplie de question Sphinx avait continué vers l'avant de la locomotive , je faisais donc logiquement les wagons arrières plongé dans une profonde réflexion par rapport à ce qu'il fut dit tantôt.

-Rhaaaaaa je comprends rien ! Il voulait quoi lui !

Frappant du pied la porte du wagon je la propulsa au fond de celle-ci , heureusement que personne n'était à l'intérieur de celui-ci, disons personne de vivant.
J'avançais doucement , il n'y avait rien de bien intéressant là dedans sauf peut-être des E.V et des artefacts de piètre qualité.

J'arrivais à la fin de la locomotive de mon côté , vue panoramique sur le désert magnifique paysage ensoleillé en pleine nuit terrestre , si ce qu'avait dit ce gars était vrai il fallait que je devienne plus fort , sinon un jour j'oublierais que c'est le monde onirique qui m'avait aidé à remonter la pente...
Je monta sur le toit et commença à pisser dans le sable un petit " see you" pour le lépidoptère mais à peine avais-je fini mon oeuvre que je me réveilla, nuit agitée sous les draps , gaule matinale oblige, la demoiselle cherchait un en-cas probablement ....


*Y'a pas à dire c'est comme ça que j'aime être réveillé hahaha *


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Début du voyage : dodo, métro, boulot [ Sphinx/Smile]    

Revenir en haut Aller en bas
 
Début du voyage : dodo, métro, boulot [ Sphinx/Smile]
Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Les gens du voyage
» Voyage de Bougainville
» Voyage dans le foin...
» Haiti en Marche parle du voyage de Preval dans le Centre
» Compagnons de voyage pour lire un livre en Champagne

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dream Land Infinity RPG :: RP :: Le Métro-
Sauter vers: