AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Du grabuge à Alcohall [PV Mario et Caleb]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Sphinx
♥ Méchant & Papillon ♠
♥ Méchant & Papillon ♠
avatar

Surnom : Sphinx
Team : Général des Météors
Pouvoir : Morpheur Sphinx (papillon de nuit)
Points de Puissance : 44 500 Points
Points de Réputation : 57 500 points
Points du Membre : 833 points
Double Compte : Bébert
Messages : 651

MessageSujet: Du grabuge à Alcohall [PV Mario et Caleb]   Ven 6 Juin - 15:27


Sphinx était allongé sur le goulot d'une bouteille géante de bière, au beau milieu d'une plage de tessons de verre extrêmement tranchants. Il se trouvait à Alcohall, un royaume dans lequel il mettait les pieds pour la première fois. Et il ne souhaitait pas repenser à la soirée qui l'avait conduit dans un tel endroit.

Il s'était retrouvé à accompagner une jeune femme -puisqu'il ne se souvient plus de son prénom, appelons-la Vanessa- dans un restaurant chic et, pour faire bonne mesure, avait demandé la carte de vins. Le jeune homme qui se cachait derrière Sphinx était, dans la vie réelle comme à Dreamland, plutôt exigeant. Il lui fallut une bonne demi-heure pour choisir son vin, délibérant avec le serveur alors que Vanessa soupirait, ennuyée.

La conclusion de la soirée fut simple : Henri (Sphinx dans la vie réelle) repartit avec une bouteille de vin et le serveur avec Vanessa. Et durant tout le trajet du retour, notre jeune homme pestait qu'à ce prix là, il comptait boire la bouteille jusqu'à la dernière goutte.

Sauf qu'il ne voulait pas retourner à Délirium City. Plus jamais ! Aussi ne put-il pas soulager sa peine dans la débauche et l'ivresse, se contentant d'une soirée en tête à tête avec le Bordeaux, tandis que Vanessa et le serveur reproduisaient certains films que l'on trouve sur les chaînes câblées, dans les hôtels.

Alcohall. Sphinx se trouvait dans une partie plutôt malfaisante du royaume, là où échouaient les Voyageurs qui s'étaient endormis une bouteille à la main et des pensées noires en tête. Ici et là, des rêveurs se prenaient pour des fakirs et tentaient de marcher sur la plage, s'écorchant la plante des pieds. Mais Sphinx n'était pas réellement motivé à bouger, ce soir. La soirée s'était très mal passé, et son aventure à Dreamland promettait de ne pas être meilleure.

Aussi restait-il là, perché sur son promontoire, à balader son regard sur l'horizon, observant avec amusement les courbes irréelles que formaient les Monts Vodkas. Tout, dans ce royaume, avait un lien avec l'alcool. Et, même s'il ne l'avouerait jamais, c'étaient dans ce genre de paysage qui laisse rêveur que Sphinx apprenait à apprécier Dreamland.


- Ohé ! Du goulot ! Vous nous entendez ? Que faites-vous là?

Le regard du masqué quitta l'horizon pour se plonger à ses pieds. Cinq mètres plus bas, en dessous de la bouteille, un groupe de créatures des rêves le regardaient avec intérêt. Ils étaient vêtus comme des maîtres d'hôtels, et leur tenue élégante contrastait terriblement avec les solides bottes qui les protégeaient des tessons de verre.

- Je rêvasse... Pourquoi ?
- Nous cherchons un Voyageur po... commença une seconde créature, avant que la main de son compagnon ne se referme sur ses lèvres.
- Pour rien, Voyageur. Bonne rêverie.

Puis, le petit groupe s'éloigna, sans n'ajouter un mot de plus. Tout cela intrigua le Sphinx qui se laissa tomber au sol, et qui décida de les suivre. Jack, la créature des rêves qui s'était adressée à lui en premier, en était pas peu fier. Cela faisait trente ans qu'il demandait de l'aide aux Voyageurs pour des raisons diverses, et il avait développé un sixième sens. Il avait compris dès le premier regard que ce type, avec son masque à gaz steampunk, n'était pas du genre à voler au secours des créatures des rêves.

Aussi, avait-il décidé le l'appâter en laissant planer le mystère, empêchant son congénère plus jeune de tout gâcher. Et cela semblait fonctionner, puisque Sphinx les suivait sans dire mot, ni sans faire le moindre effort pour être discret.

Il y avait du grabuge à Alcohall, et Sphinx n'allait pas tarder à en rencontrer les auteurs.

[HDJ Voilà, posté. Bref, ça peut être vous qui foutez le grabuge et emmerdez les créatures des rêves, pour des raisons diverses et variées, ou alors d'autres Voyageurs ou créatures cauchemars. Je vous laisse rebondir là-dessus o/]

_________________


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mario Terra
Fou surexcité
Fou surexcité
avatar

Pouvoir : Dissuasion
Points de Réputation : 2 400 points
Messages : 25

MessageSujet: Du grabuge à Alcohall   Ven 6 Juin - 22:18

Alala! Vous savez ce que sait quand une personne titubante, bouteille à la main; essaye avec peine de glisser sa clé dans une serrure vers les 4h du matin. Voilà l'état dans lequel je me trouvais lorsque je revenais de cette soirée un peu trop arrosée. Une fois rentré dans ma modeste demeure, je sentis ma tête devenant de plus en plus lourde et je vis tous les éléments de mon appart' (tables, meubles, chaises) s'amuser dans une ronde infernale. Enfin, j'en avais du moins l'impression. On voit des trucs qui peuvent assez peur quand en reviens de une de ses fins de soirées foireuses. Une sensation des moins agréables se fit ressentir dans mon estomac. Je jetai précipitamment ma bouteille de rhum pour pouvoir marcher le plus rapidement possible vers les toilettes pour soigner cette douleur. Je vous épargne bien sur les détails qui seraient un peu superflus pour la suite de mon récit. Arrivé dans ma chambre, je m'effondrai comme une loque sur mon lit et fermai les yeux pour tenter d'oublier le lamentable état dans lequel j'étais.

Je réussis petit à petit à ouvrir mes yeux pour découvrir un immense champ de bières de toutes sortes: blondes, brunes, ambrées... L'endroit mystérieux était entouré de rivières de vin et autres apéros en tous genres. Une délicieuse odeur de Martini rosso flottait dans les airs. D'un pas décidé, je me dirigeai vers les différentes tables sur lesquels étaient disposés plusieurs cocktails tous prêts à être déguster.

Cet intéressante région de Dreamland était l'endroit parfait pour les voyageurs en quête de plaisir et d'amusement avec cette boisson miraculeuse appelée "alcool".
J'étais comme on dit aux anges devant cet environnement paradisiaque. Je remarquai tout un coup que je ne ressentais plus du tout les effets négatifs qu'avait eu l'alcool à la soirée de la veille. Je me sentais libre et ma tête n'était plus bouillonnante comme elle avait été quelques minutes plus tôt dans ma chambre. Je me disais que c'était parti pour une nouvelle petite cuite.

Une fois arrivé devant l'une des tables à cocktails, je bus un verre, puis deux, puis trois, puis quatre. Il faut dire que l'on me connaissait au sein de mon entourage comme le buveur pouvant engloutir le plus de verre remplis d'alcools différents en l'espace de quelques minutes. J'avais à ce moment une réputation à défendre. Ma joie était comparable celle d'un enfant de 10 ans. Je courus alors vers la rivière de Porto la plus proche pour y goûter le joli liquide rouge foncé. Le breuvage coulait en abondance sur mes lèvres et je sentis un goût à la entre le sucré et le fruité. J'étais tout simplement heureux et ne tenais plus en place. Je décapsulait les bouteilles de bière à une vitesse à couper le souffle. Le breuvage était pour moi comme une source de bonheur.

Je n'étais pas le seul au milieu de ce champ original. Plusieurs petits hommes dans les 1 mètres 40 vêtus d'élégants costumes de maîtres d'hôtels et de solides bottes s'étaient regroupés d'un air apeuré et choqué autour de moi qui m'éclatait dans mon délire d'alcoolique. Ils devaient pas voir souvent une personne s'amuser avec des bouteilles.

-Dis donc voyageur! On ne vous jamais appris la politesse dans le monde d'où vous venez?
-Ben quoi? Je savoure les multiples petites merveilles qu'apporte votre région. Il n'y a pas de mal à abuser un peu de l'alcool enfin!
-Vous êtes surtout entrain de saccager notre joli champ avec vos vilaines manières!
Alcohall a été créer pour permettre aux voyageurs à se désaltérer grâces à ses nombreux choix d'alcools, mais pas pour que des idiots dans votre genre viennent vider toutes les bouteilles une par une avec pour ensuite résultat d'être dans un état ridicule!
-Laissez moi m'amuser un peu, votre champ pousse à la consommation! C'est pas faute!

Ces sales petits hommes ne rendaient pas les choses plus faciles. C'est pourtant pas un crime de se saouler un peu.

Je commençais pourtant à avoir de nouveau très chaud à la tête et je commençais à avoir du mal à tenir debout. C'est vrai que je commençais à dire vraiment n'importe quoi. Personne ne résiste aux nombreux effets négatifs de l'alcool.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Du grabuge à Alcohall [PV Mario et Caleb]   Mar 10 Juin - 14:46

Ouvrant les yeux et laissant mes phalanges craquer, le regard persan et le sourire présent, j’avais tout pour me réjouir de cette nuit car pour la première véritable fois depuis quelques temps…. J’ai un véritable objectif et non des moindres ! Bon eukay j’ai quand même aidé Maze à vaincre sa peur et j’ai fait quelques trucs cool mais le plus souvent c’était plus un bordel à régler sur le tas et donc j’avais pas grand-chose de planifié au final… Alors que là sincèrement je ne peux qu’être fier de moi et cette nuit promet d’être plus que mémorable. On peut dire que tout à commencé quand chez moi je me suis rendu compte que je commençais à me lasser de la bière, toujours les mêmes marques et les variations genre Leffe au miel, Grim’ à la poire ou encore Sköll coutent hélas bien trop cher pour pouvoir prendre une place importante dans mon frigo. Après tout ce qui est Vodka, Whisky, Rhum, Tequila ou autre ça passe mais que en soirée, et encore la Vodka je sais que je ne la tiens plus et que deux shots me donnerons un allé gratos vers le monde magnifique de Delirium City et je souhaiterai si possible éviter d’y retourner à nouveau. Mon dernier passage c’étant quelque peu fini en mega bordel dans la ville où j’ai plus d’une fois failli finir exploser par un voyageur au caleçon epic, un godzilla fait de canette de bière et un poêle à bois géant, je préfère vraiment pas retenter l’expérience de si tôt. Et dans mon esprit le seul alcool que je connaisse qui ne me rendre pas totallement mort en pas longtemps et qui pourtant reste à la première place de mes alcools préféré s’imposa comme mon choix de prédilection.. Mais c’était sans compter la perfidie de mon patron qui ne m’avais toujours pas versé ma paye du mois et à cause de qui je ne pouvais aller me chercher la noble bouteille qui me permettra ENFIN de passer une bonne soirée alcoolisé sans craindre le retour par la case caleçon ! Parce que bon à 21 euros là bouteille de 0.7L qui va me tenir deux soir aux grand maximum je risque pas d’aller bien loin mais en même temps vu que c’est de l’importation je peux comprendre le prix… ça fait juste vraiment chier pour moi et tout les autres grand amateurs de cette boisson… Et donc me voila à Alcooland après n’avoir cessé de penser à des breuvages alcoolisés avant de m’endormir histoire de me retrouver dans le seul endroit de tout Dreamland où j’ai surement une chance de pouvoir en trouver pour pouvoir me prendre une quinte tranquille

L’endroit est plus que badass en soit : des tables partout, des champs de bouteilles et des arbres à bières, des décapsuleur de partout et des serveurs qui t’apporte toujours quelque chose pour pas que tu reste à sec très longtemps et ça sincèrement c’est du service de haute qualité pour des soiffards totallement historique. Même si bon je vois plus de rêveur assez Bourgois qui rêve d’un bon cru que d’adolescent en quête d’une bouteille ! Les trois quarts des gens de ma génération doivent surement finir direct dans Delirium City pendant que les autres plus cultivé se contente de boire un petit verre avant d’aller se coucher et on donc bien plus de chance d’arriver ici, ce qui explique le snobisme qui règne dans la zone… et je me sens d’un seul coup beaucoup moins sur de pouvoir trouver ce pour quoi je suis venu. Ben on peut pas vraiment dire que ce soit le genre d’alcool qui va avoir ça place dans un grand repas d’un bon restaurant mais plus une bonne boisson que tu peux savourer comme tu peux juste te l’envoyer dans le gosier pour te bourrer la gueule… Mais perso moi je fais les deux, je la coupe avec des boissons énergétique en laissant mon shoot tomber dans un grand verre avant de le boire cul sec histoire que ça mousse bien et que ça me donne un coup de peps… Mais bon quitte à faire autant tenter non ? Accostant un des serveurs l’air tranquille, je pris la parole en essayant de sourire malgré la frustration de ne pas encore avoir trouvé la sainte bouteille

- Yush ! Excuse moi mec, tu sais pas si il y aurai des…

- Je ne vous permets pas vos manières jeune homme. Veuillez faire preuve d’un peu de respect dans votre manière de dialoguer ! Vous êtes ici dans la plaine Bordeaux et les rêveurs et voyageurs qui viennent ici sont tous de la haute société alors je vais vous demander de partir avec vos…. Hum…. Habits de maigre correspondance sociale !

Jetant un rapide coup d’œil à mes fringues, je ne pouvais que rester sur le cul.. Il a quoi cette pauvre cloche contre les baggys, les t-shirt de groupe, les rangers et les vestes avec les OS graphé dessus ? Hein ? Je suis pas assez classieux pour lui hein ? Laissant la colère venir petit à petit, je ne pouvais trouver un autre moyen de répliquer. Depuis que je me fringue comme ça je sais que j’ai toutes les chances de croiser un jour la route d’un con qui va tenter de me faire comprendre que je ne suis pas assez Fashion pour entre quelque part et me claquer la porte au nez.. Heureusement je ne fréquente pas les grand restaurant ni même les boites de nuits donc déjà ça règle pas mal de problème ça mais bon là je viens juste pour lui poser une question et cet enfoiré essaye de m’éconduire l’air de rien ? Nan mais tu te fou de ma gueule c’est ça ? Toute la haine que je traine depuis pas mal de temps et que je réserve pour ce moment risque de lui péter à la gueule et il ne trouve rien de mieux que de me regarder de haut en plus ! Je repris la parole, laissant la rage changer quelque peu mon sourire et ma manière de me tenir

- Nan mais tu te prends pour qui connard ? Tu crois sincèrement que t’a le droit de faire la moindre remarque sur ma manière de me fringuer ? Tu crois que je viens ici pour faire chier tes précieux clients ? J’en ai strictement rien à battre de ta vinasse à mi chemin entre ma pisse après cuite et la Villageoise, moi je suis ici juste pour trouver du Jägermeister connard !

- Quoi ? Comparer un de nos grands crus avec une bouteille plastifié de Villageoise ? Et vous venez me parler de votre Jäger’ ? Pffuh.. Une boisson de cet acabit siée parfaitement un quelqu’un dans votre condition mentale. Vous les jeunes vous êtes tous les mêmes, des Punk sans aucun respect des perles des vignobles de nos plaines, préférant finir ivre avec des bouteilles sans grande valeur et…

Il ne pu finir ça phrase car mon poing avait décidé de venir faire ami-ami avec sa mâchoire, le laissant titubant un instant, se tenant la joue avec un air interrogateur avant qu’il ne vire au rouge complet, hurlant à tout vas et rameutant d’autre serveur qui s’approchèrent pour comprendre ce qui pouvais bien ce passer. Je pris son plateau en argent et le fracassa avec puissance sur son crane, mettant fin à ses cris avant d’observer les autres serveurs qui m’entouraient peut à peut. Ma main libre passa dans mes cheveux avant de faire un détour pour aller me masser la nuque tranquillement pendant que je me demandai si par hasard j’était pas allez trop fort encore une fois. Bon eukay j’ai toujours rêvé de faire ça dans la vraie vie mais bon là j’aurais peut être du réfléchir aux conséquences parce que je doute que je vais pouvoir me balader tranquillement dans Alchooland après ça… Mais bon ben quitte à avoir commencé, autant ne pas se défiler et continuer sur cette lancée ! De toute manière c’est pas vraiment comme si je regrettai mon action ou mes paroles, je les assumes à 100% mais bon… faudra peut être que je vois pour essayer de plus faire marcher mes neurones avant de m’emporter moi ! Je pris la parole à nouveau, dévisageant tranquillement les différents serveurs autour de moi

- Bon…. Aucun de vous ne va m’indiquer où se trouve les bouteilles de Jäger non plus ? Non ? Sincèrement ? Bordel vous faite vraiment chier les mecs…

Et ils me sautèrent tous dessus, usant de bouteille vide et de leurs plateaux en argent pour tenter de me foutre à terre, l’un d’eu profitant de ses quatre bras pour choper deux fois plus d’arme histoire de me rosser de coup encore et encore mais je passai d’une ombre à une autre le plus vite possible avant d’attaquer avec le plateau d’argent volé au serveur qui maintenant mange la poussière par les narines, laissant mon grabuge commencer à se faire entendre de plus en plus loin dans le royaume, passant d’oreille en oreille….. Bordel pour un mec qui peut se déplacer dans les ombres je suis vraiment pas discret comme type moi !
Revenir en haut Aller en bas
Sphinx
♥ Méchant & Papillon ♠
♥ Méchant & Papillon ♠
avatar

Surnom : Sphinx
Team : Général des Météors
Pouvoir : Morpheur Sphinx (papillon de nuit)
Points de Puissance : 44 500 Points
Points de Réputation : 57 500 points
Points du Membre : 833 points
Double Compte : Bébert
Messages : 651

MessageSujet: Re: Du grabuge à Alcohall [PV Mario et Caleb]   Sam 21 Juin - 14:08

- C'est lui, là?
- Non, c'est pas lui. Lui, c'est juste un mec ivre mort, mais il nous casse les couilles quand même.
- Okay, on l'embarque.

Sans prêter aucune attention aux inepties que lançait l'ivrogne à l'adresse du Sphinx et de ses compagnons, le Voyageur masqué l'attrapa d'une main et le mit sur son épaule. En s'assurant de ne pas intoxiquer le pauvre hère avec son pouvoir, bien sûr. Depuis maintenant quelques bonnes minutes, le Sphinx avait rattrapé les créatures et leur avait dit qu'il allait les aider. Sur un coup de tête. Parce qu'il se faisait chier, de toute façon, et que ça allait lui faire passer le temps, voire même gagner de l'argent.

Le Sphinx ne faisait rien gratuitement.


- Oh non! se lamenta soudainement la créature des rêves.
- Qu'y a-t-il ?
- Le Voyageur ait parvenu à envoyer au tapis l'un des nôtres...
- L'un des... Mais vous communiquez par télépathie ou quoi ?
- Non, c'est grâce au Champagne de Belle-mère. Un alcool qui permet à celui qui le boit d'être relié à tous les autres buveurs et de pouvoir communiquer avec eux depuis n'importe quel endroit d'Alcohall.
- Bref, c'est de la télépathie quand même.

C'était plutôt amusant, finalement, d'aider les créatures des rêves contre des Voyageurs qui foutent le bordel. Pour une fois que ce n'était pas Sphinx qui mettait une zone à feu et, surtout, à sang ! Mais c'était vraiment sympa, il avait l'impression d'être une sorte de flic. Avec le soudard sur son épaule, comme un sac de patates, il aurait fait mourir de jalousie Robocop.

Ils finirent par arriver dans la zone où se trouvait l'agitateur. Il s'agissait de la plaine Bordeaux. Constatant l'arrivée des renforts, un serveur se précipita dans leur direction.


- Ciel ! Vous voilà enfin ! Un ignoble punk se bat contre mes pairs, répandant sur le sol le sang du Christ qu'est notre meilleur cru... Il faut l'arrêter, l’admonester, le...
- C'est bon, j'm'en occupe. Allez me chercher un verre, avec deux glaçons, et servez moi votre pseudo « sang du Christ ». Quant à moi, j'vais vous servir votre punk.

Ce ne fut pas difficile de trouver le perturbateur, il n'y avait qu'à suivre les corps inconscients de serveurs. Et écouter le fracas du combat qui continuait de se dérouler, plus loin. La Némésis de ce charmant royaume était une sorte d'albinos, et elle était aux prises avec de nombreux serveurs. Le masqué s'en voulait un peu d'interrompre ce combat épique, mais il devait intervenir.

- Dring ! La récréation est finie, les gars. Posez vos plateaux, les gars. Quant à toi, tu vas m'expliquer pourquoi tu fous le bordel dans ce royaume. Et j'verrais alors si je t'oblige à me suivre, ou si j'suis capable de me passer de la reconnaissance des habitants de ce royaume, et d'un verre de leur plus grand cru.

Les serveurs firent mine d'ajouter quelque chose, mais la communication devait bien passer entre eux et la créature qui avait demandé de l'aide à Sphinx, car ils posèrent leurs plateaux, docilement, sous le regard satisfait et dissimulé derrière son masque du Voyageur.

Le Sphinx laissa d'ailleurs tomber sur le sol son fardeau (le jeune homme bourré) afin d'avoir les mains libres, au cas-où l'albinos se mette à l'attaquer.

[HDJ : Le jeune homme bourré que j'ai pris sur mon épaule peut être toi, Mario. Ou alors, juste un autre mec random. C'est à toi de voir o/ J'avais pas de meilleure idée pour t'insérer dans notre rencontre, à tous les trois.]

_________________


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mario Terra
Fou surexcité
Fou surexcité
avatar

Pouvoir : Dissuasion
Points de Réputation : 2 400 points
Messages : 25

MessageSujet: Re: Du grabuge à Alcohall [PV Mario et Caleb]   Mar 24 Juin - 18:51

Mon état se dégradait de plus tandis que ma le nombre de conneries que je débitait à la minute augmentais rapidement. La chaleur emplissait mon visage et ma bouche devenais un peu plus pâteuse à chaque nouvelle gorgée d'alcool que j’avalais. Je voulais quand même continuer la tentation était trop forte et le plaisir était tellement intense! Une bouteille de Smirnoff encore fermée traînait par terre, une chance! Elle devenait appartenir à un autre soulard de mon espèce qui l'avait laissa là pour continuer sa route. Je fis voler le bouchon et je m'éclaboussait le visage du précieux liquide transparent. Je savais même plus boire correctement, mais bon tant pis le résultat reste le même!

Tout à coup alors que j'arrivais à l'apogée de mon délire d'alcolo, un grand brun dans les 2 mètres 15, habillé en serveur avança d'un pas décidé vers moi et les autres serveurs qui m'entouraient toujours. Le gars avait un visage de sadique qui mit moi et les autres serveurs mal l'aise. J'étais bien dans un violent état d'ivresse, mais j'étais encore conscient du danger qui pouvait surgir de n'importe où. Le grand type s'arrêta devant moi et le groupe de petits serveurs et il se mit à gueulé:

-C'est quoi ce bordel?! On vous entends braillés jusqu'à l'autre bout du champ! Toi le petit jeune! Tu peux pas apprendre à boire correctement et la fermer un peu?! Et vous bandes de nains vous attendez quoi pour agir et virer cet abrutit qui fait son malin avec sa bouteille de vodka?! A quoi vous servez franchement?!

Les petits bonshommes apeurés à la vue du gars qui devait être leur chef, prirent leur jambes à leurs coup en criant des trucs incompréhensibles. Je comprenais à présent que j'allais passer u des pires moment de ma vie en compagnie du grand sadique. Je commençais à regretter d'avoir atterrit dans cette région qui s’appelait comment déjà? Ah oui! Alcohall! Je venais de découvrir le nom de l'endroit où j'étais! C'est là qu'on voit les effets négatifs de l'alcool. Le nom de ce lieu étrange était écrit sur les pancartes au milieu du champ: "Bienvenue Alcohall! Voyageurs perdus venez vous désaltérer!"

Mais bon je m'éloigne. Revenons plutôt à la situation stressante. Le grand bonhomme avait retroussé ces manches ce qui laissait apparaître ses monstrueux bras musclés. Il allait me tabasser c'était sûr! Mon cœur battait à cent à l'heure et je me mis à trembler. L'alcool pouvait me redonner confiance en moi. Je bus donc une nouvelle gorgée de ma chère et tendre boisson, mais c'était pas suffisant. La taille impressionnante du gars me laissa simplement bouche bée. Il fallait réagir le plus vite possible.

Allez Mario! Dépêche toi! Trouve un truc!

Je voulais utiliser mon pouvoir de dissuasion, mais le sort en décida autrement. Je sentis le poing de mon adversaire cogné mon petit visage délicat. Je veux pas savoir à quoi ressemble mon nez à présent! Je m’effondrai par terre en lâchant la bouteille de vodka qui heureusement ne se brisa pas. Je restai sonné pendant quelques secondes. J'essayais de souffrais en silence pour ne peut pas m'humilier d'avantage.
Le grand brun me lâcha un petit sourire cynique en ajoutant:

-Alors, l'excité? On la ramène moins maintenant, hein? Bon je te laisse je dois servir d'autres voyageurs plus respectables que les idiots dans ton espèce. Ciao l'ado!

J'en ai marre que tout le monde me prennes pour un ado, même si mon visage n'est pas le plus mature du monde!

Ce salaud de serveur partit de son côté, les mains dans les poches en sifflant pour aller servir ces péquenauds de voyageurs! J'essayais alors de calmer la douleur au visage. L'alcool est le meilleur moyen pour désinfecter tous les chocs. J’attrapais alors le reste de la bouteille de vodka qui traînait à moitié vide à mes pieds. Je continuais donc de boire à une vitesse à couper le souffle. Je cherchais furtivement d'autres bouteilles de n'importe quel alcool. Je m'en fous, tant que l'effet est sympas.
Dans mon délire ridicule, je me mis à chanter les chansons à la con qui passe en boucle dans les soirées pour darons de 47 ans. C'est pour vous dire comment mon état s'aggravait vite. Les boissons doivent être constituées de quelques degrés d'alcool en plus pour repartir si vite en couilles! Mes jambes commençaient à refuser le poids de mon corps alors que je suis normalement léger comme une plume.

Tout un coup, un nouveau groupes de serveurs excités arrivaient en courant. Ils étaient cette fois suivis d'un gars portant un étrange masque (chacun son style après tout). Je commençait à parler à ce nouveau voyageur quand ce dernier m'attrapa pour me mettre sur son épaule. Le petit groupe continua alors sa route.
Le mec masqué commençait à m'intriguer.

-Alors bonhomme on va se balader avec tes potes ou quoi? Tu veux que je te racontes des histoires à la con ou que je te chante une petit air? On vas où en faîte? Moi je m'en fous, je suis bourré et je vous suis avec plaisir!

Je continuais de lui dire toutes les conneries qui me passaient par la tête jusqu'à ce qu'on arrive dans une étrange plaine. Et dire que quand, j'étais petit, j'avais peur de parler aux inconnu! Franchement l'alcool ça aide pour rencontrer des gens! Il y avait dans l'endroit où était une sorte de baston entre un punk albinos et un nouveau groupe de serveurs. Le type au masque me laissa tombé par terre. La douleur eut cette foi-ci aucun effet vu tout les litres d'alcool que j'avais ingurgité.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Du grabuge à Alcohall [PV Mario et Caleb]   Mer 25 Juin - 13:43

Profitant d’une petite pause que venait de m’offrir mes opposants, je dépoussiérai mon treillis tout en gardant bien en main le plateau de serveur qui me servait désormais d’arme tout en prenant le temps de souffler. Bah bordel pour des serveurs ils gèrent bien les enflures, ils doivent surement se taper un entrainement spécial pour ne pas faire tomber les verres dans une foule et pour pouvoir casser la gueule aux soiffards qui se retrouveraient là comme moi à la recherche d’alcool fort pour se prendre une bonne grosse cuite…. Bref tout les rebus de Delirum City quoi ! Mais bon avec de la volonté et un bon plateau y’a quand même moyen de bien s’amuser ça je vous le garantis, j’en ai envoyé deux au tapis et pour le reste y’a des bleues, des égratignures et des bosses. Bon de mon coté c’est pas glorieux aussi, j’ai un bon gros début de migraine et mon épaule gauche qui me lance pas mal alors bon, on va pas dire que je sois encore au level d’un Bruce Lee ou d’un Van Damme capable de rétamer la gueule à 15 ninja surentrainé le tout sans avoir pris le moindre coup qui aurait pu décoiffer leurs brushing par-dessus le marché ! Mais bon je doute être de taille à tenter la même chose, surtout que vu les renforts qui viennent d’arriver ça risque de tourner rapidement en ma défaveur.. Et puis c’est qui ce mec au masque à gaz qui porte un bourré sur son épaule ? Bon déjà j’aime le style Stalker bien irradié, le style vestimentaire et… ET PUTAIN LE MASQUE A GAZ QUOI ! Ouais bon okay je m’attarde à de petit détail mais que voulez-vous, j’ai un problème avec les masques à gaz depuis tellement longtemps que je ne sais même plus d’où ça me vient. J’en venais même à piquer les masque à peinture de mon beau-père pour le garder autour de mon cou au lycée, c’est peu vous dire… et je crois même qu’il est quelque part dans mon appartement d’ailleurs ! Je vérifierai à mon réveil si je m’en souviens encore, et pour le moment objectif principale : trouver un masque à gaz pour moi ! Oui je sais j’ai des envies zarb’, surtout quand je suis presque sur que je vais me faire rouler dessus par une armée de serveur avant la fin de la nuit et surement par ce mec si je tente de lui choper son masque pour me barrer avec. Déjà bon il à tout d’un voyageur et ne ressemble en aucun cas à un serveur d’ici, sauf si y’a une section alcool radioactif ce que je pense être improbable tout de même…. Mais bon j’ai toujours le droit de rêver non ?

Mais contrairement au combat que je m’attendais à devoir mener je vis tout le serveur baisser les bras tranquillement lorsque le mec au masque à gaz se mit à parler, me demandant de lui expliquer ce qui était entrain de ce passer ici, le tout avec une voix assez irréelle en soit.. Le présumé voyageur laissa tomber le gars qu’il gardait sur son épaule, s’approchant de deux pas en avant, attendant une réponse de ma part pendant que les serveurs gardaient leurs positions, prêt à se jeter sur moi pour m’exploser la gueule une bonne fois pour tête.. Mais je ne risque pas de leur laisser cet honneur ! Sans lâcher le plateau de ma main droite, je pris la parole tranquillement, faisant en même temps deux pas en avant pour me rapprocher du mec au masque à gaz en souriant, terminant ma marche en posant ma rangers sur le corps du premier serveur qui m’avait pris pour un con

- Ce bordel résulte du fait que le mec qui bouffe la poussière sous ma rangers m’a pris pour un con alors que je lui demandai juste de m’indiquer le chemin vers la bouteille de Jäger’ la plus proche. Après…. On va dire que je suis un peu trop con et tête brulé donc tout est parti en couille et je peux t’assure qu’un plateau de serveur est une putain d’arme qui déchire ça race ! Maintenant je sais pas si t’es là pour tenter de me refaire le portrait ou juste pour picoler mais perso j’aimerai bien trouver une putain la putain de bouteille de Jäger dont je rêve depuis pas mal de temps maintenant donc fait ton choix… machin ? Stalker ? Docteur Franken-steampunk-stein ? Masque à gaz ? Hunk ? Merde c’est quoi ton nom ?
Revenir en haut Aller en bas
Sphinx
♥ Méchant & Papillon ♠
♥ Méchant & Papillon ♠
avatar

Surnom : Sphinx
Team : Général des Météors
Pouvoir : Morpheur Sphinx (papillon de nuit)
Points de Puissance : 44 500 Points
Points de Réputation : 57 500 points
Points du Membre : 833 points
Double Compte : Bébert
Messages : 651

MessageSujet: Re: Du grabuge à Alcohall [PV Mario et Caleb]   Jeu 26 Juin - 15:23


- Ah, ça s'est passé comme ça ? Bah, écoute, c'est pas moi qui vais te jeter la première pierre : il y a une ou deux semaines, j'ai légèrement démonté un bar et ses habitants, du côté de la Cité des chauve-souris. J'suis pas vraiment connu pour mon calme olympien.

Sans se soucier de répondre à la question de l'albinos concernant son nom, il se tourna vers les autres serveurs, qu'il toisa du regard.

- Il dit vrai, ou pas ?
- Vous n'allez pas prêter attention aux paroles d'un individu aussi peu distingué, tout de même !
- Ais-je l'air d'un type distingué ?
- Et bien... Non...
- Si je n'étais pas venu ici pour vous prêter main forte mais pour vous demander une bouteille de Jäger, que m'auriez-vous dit ?
...

Le Sphinx haussa les épaules, puis reporta son attention sur la larve humaine, sur le sol, qu'il avait lâché négligemment quelques trentaines de secondes auparavant. Il toisa de nouveau les serveurs.

- C'est bien ce que je pensais, cette plaine porte bien son nom. Vous pouvez vous estimer heureux que ce soit lui et pas moi que vous ayez offensé... Je... réagis très mal aux menaces, aux insultes ou aux jugements de valeur. C'est lié à mon apparence. Et vous... J'aurais très certainement repeint les lieux avec vos entrailles ou votre sang. En toute courtoisie, bien sûr.

Il laissa planer la menace, durant quelques secondes. Le pire, dans tout ça, c'était qu'il s'exprimait avec le calme et l'assurance d'un type qui dit la vérité. Il ne semblait même pas chercher à se faire remarquer, et ne pensait pas avoir besoin de prouver la véracité de ses propos. Il énonçait des faits, voilà tout, et annonçait la possibilité de la mort violente et douloureuse de tous ces êtres comme s'il leur demandait le nom de la boisson du jour.

Il avait vu et fait des horreurs, cela ne faisait aucun doute, mais ne semblait pas s'en soucier. De son point de vue, il n'avait commis que des actes justifiés, et toutes ses victimes avaient mérité leur sort... sauf peut-être une ou deux, lors de son bref passage au Royaume des deux déesses.


- Bien. Maintenant que le calme est revenu, que diriez-vous de tout remettre en ordre ? Bien sûr, les deux perturbateurs vous aideront sous ma supervision...

Une lueur d'espoir apparut dans les yeux de quelques serveurs. Les Voyageurs allaient payer pour leurs délits !

- Non, je plaisante. J'aime pas les peigne-culs et les aristos. Je vais toutefois m'assurer qu'ils ne fassent pas de dommages supplémentaires. J'suis pas un connard fini, non plus.

Il donna un léger coup de pied dans les côtes du type bourré, afin de le forcer à se lever. S'il était dans cet état, c'était de sa faute et il devait maintenant se bouger le cul. Si cela le faisait chier, il n'avait qu'à pas être bourré. Sphinx avait peu de patience pour les bourrés, les drogués et les autres victimes d'addiction.

- Suivez-moi, vous deux. Peut-être qu'on trouvera une bouteille de Jägger sur le chemin... ou un moyen efficace de faire décuver un Voyageur bourré. Au fait, moi c'est Sphinx. Et vous, c'est Vomito et Blanche-Neige ? Enfin, c'est quoi vos noms ?

♦♦♦

Alors que nos compères faisaient connaissance, un événement avait lieu à Alcohall. Comme tous les mois, il s'y déroulait une compétition un peu spéciale : le Hicditch. Vous voyez le Quidditch d'Harry Potter, n'est-ce pas ? Avec les boules qu'il faut faire passer à travers des anneaux, le vif d'or qu'il faut attraper pour gagner énormément de points ?

Ben, le Hicditch en étant énormément inspiré. Sauf qu'en guise de Vif d'or, il n'y avait qu'un Jagger d'or, une bouteille plaquée or, avec des ailes, et que les joueurs volaient sur des tonneaux. Oui, des tonneaux volants, avec des ailes et tout. Les battes des Cogneurs étaient d'ailleurs des bouteilles de Whisky, et les balles, de petits rongeurs qui grignotaient les tonneaux et étaient détestés dans tout le pays. Je m'explique : les tonneliers capturaient ses rongeurs, puis les gonflaient d'air, avant de bloquer leur respiration avec un bouchon.

Deux bouchons pour les rongeurs qui avaient une sortie d'estomac trop dilatée.

Et cela servait de balles. Les rongeurs étant encore en vie, ce sport était cruel. Pourtant, il était très prisé des habitants des rêves. Il n'y avait que peu de Voyageurs qui y participaient, et souvent, ils étaient beaucoup trop beurrés pour aider significativement leurs équipes respectives.

Voilà, vous savez tout, ou presque tout, du Hicditch. Peut-être que nos compère seront amenés à y jouer, qui sait...


HDJ : Une fois avoir parlé avec Sphinx, si vous décidez de le suivre, il va juste vous amener en balade dans Alcohall, sans vraiment savoir où aller et en tapant la causette pendant le voyage, parce qu'il se fait chier. Vous pouvez très bien introduire un PnJ qui nous parlerait du Hicditch ou même, si ce délire vous plaît pas, inventer autre chose ^^

PS :
Spoiler:
 

_________________


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mario Terra
Fou surexcité
Fou surexcité
avatar

Pouvoir : Dissuasion
Points de Réputation : 2 400 points
Messages : 25

MessageSujet: Du grabuge à Alcohall   Ven 27 Juin - 19:20

J'ouvris les yeux en sursaut après avoir ressenti quelques chocs peu agréables dans les côtes. Je regardai alors furtivement qui était l'être sadique qu avait oser me faire souffrir. A ma grande surprise, je n’aperçus qu'une chaussure qui devait être l'auteur des pulsions insupportables que j'avais ressenti dans les côtes. Cette chaussure appartenait au type masqué qui m'avait pris sur son épaule pendant la petite ballade avant que je ne me retrouve pas terre. Je réussissais à me lever avec peine, mais ça ne voulait pas dire que je tenais parfaitement sur mes jambes. Heureusement que l'épaule du serveur la plus proche était là pour me soutenir. Je ressentis à ce moment comme une sorte de pulsion dans l'estomac qui me forçait à me tenir droit.

Et merde! C'est tout l'alcool qui remonte! Retiens toi Mario! Dégueule pas devant des inconnus! C'est toujours humiliant! Détruis pas ton image!

Le mec au masque ordonna au bonhomme tenant un plateau de serveur dans les mains (ça devait le type qui se battait contre les serveurs avant, enfin je sais plus comme j'étais allongé et à moitié mort à cause du poids de la boisson) et à moi de le suivre. Il nous parla aussi de bouteille de Jägger et de moyen efficace pour faire décuver un voyageur bourré. Il était obligé de parler d'alcool?? Merde, je voulais plus voir une de ces putain de bouteilles de n'importe qu'elle sorte pendant plusieurs jours après cette cuite de niveau 15000 que je venais de me prendre!

Le masqué prétendant s'appeler Sphinx (nom plutôt original il faut dire, ça me plaît!)
voulait alors découvrir nos petits noms. Je peux comprendre qu'il voulais connaître le nom de la loque humaine qu'il avait dût traîner pendant toute notre ballade.

-Mario pour te servir jeune homme. Évite juste les blagues à la con sur le héros du jeu vidéo! On me les fait depuis que je suis petit et ça commence à être un peu lourd! Merci quand même de m'avoir soutenu sur ton épaule avant. Normalement ça m'arrive jamais d'être dans cet état un peu limite après deux trois bouteilles. Je résiste normalement à chaque cuite. Tiens l'autre jour, j'entrais dans un bar...

Sphinx ne me laissa malheureusement pas continuer mon histoire sur la dernière virée qu'on avait fait avec des potes dans un bar où on trouve les meilleurs cocktails qui existe. C'est chiant à chaque fois que j'essaye de commencer à raconter un truc important on me fait signe pour que je la ferme!

Le nom de l'autre gars  était Caleb si j'ai bien retenu. Il portait des rangers sympas qui lui donnait une certaine allure. Il faudrait que j'en achète des pareils la prochaine fois que j’irais à un festival de black-metal, mais bon je m'égare trop. J'adore raconter ma vie, c'est plus fort que moi!

Sur l'ordre de Sphinx nous nous mîmes en route pour tenter de ne plus faire chier le petit groupe de serveurs qui avait bien souffert de la violence l'ami Caleb et de mon délire de soiffard  excité. C'est dommage de devoir cesser toutes nos conneries. C'était marrant après tout, mais bon vu que Sphinx n'avait pas l'air de déconner et que son putain de pied m'avait un peu démoli les côtes, je ne tenta pas dé résister. Et ouais, ça m'arrive d'être raisonnable de temps en temps, même si je déteste ça!  Bien que les deux autres étaient déjà parti pour de nouvelles aventures, je me retournais vers le serveur qui m'avait servi de soutient alors que j'allais me retrouver par terre (ça ferait la troisième fois!). Je lui donna une petite tape amicale sur la joue en lui disant:

-Merci mon pote de m'avoir prêter ton épaule de droite pour que je tienne debout pendant les présentations avec les autres voyageurs et encore pardon pour le joli bordel qu'on a foutu.

Je couru alors vers mes nouveaux compagnons pour les rattraper.

Alalala! Les marches après avoir abuser de l'alcool sont des choses que je n'ai jamais pu supporter. Chaque mouvement de jambes que je faisais pour avancer était un effort considérable! Ma tête était bouillonnante et j'avais un goût peu ragoutant dans la bouche: un mélange de martini, vodka, bière, rhum... Enfin bref je vous laisse imaginer le truc. Sans oublier, toutes ces odeurs à la fois délicieuses et décourageantes de pineau qui flottait dans le ciel. C'est marrant, à Alcohall les oiseaux ressemblent à des canettes de Kronenbourg avec des ailes. C'était un détail que je remarquais lorsque je levai les yeux aux ciel. Mais cela ne changea rien au fait que je me sentais toujours aussi mal après ma cuite. Les deux autres avaient beau discuter, j'avais pas la force de participer à leur conversation.

J’aperçus tout un coup une rangée de WC à la gauche de notre chemin. Ma joie était immense j'allais enfin pouvoir relâcher ce mélange dégueulasse que j'avais dans la bouche. Sur une pancarte était écrit: "Ces toilettes sont à disposition des voyageurs voulant se soulager après une trop forte dégustation d'alcool afin de garder les lieux propres"

-Eh ben, ils ont pensés à tout dans leur royaume! Je suis heureux!

Je me précipitais alors pour me sentir plus léger et pour me rafraîchir le visage.
Après ce soulagement de plusieurs minutes, nous reprîmes la route. Quelle joie de se sentir de nouveau pure et dans un état normal!

Alors que nous marchions depuis bien longtemps, notre attention se tourna tout d'un coup vers un gamin courant vers nous. Le petit être portant une tunique sur laquelle étaient accrochés des grappes de raisins nous arrêta et se mit à nous parler de sa  voix essoufflée:

-Salut à vous voyageurs! Comme vous le savez peut être, la compétition mensuelle de Hicditch à commencer hier soir. Ce tournoi durera une semaine et tout les voyageurs souhaitant participer sont les bienvenus. Si jamais vous êtes intéressés, vous trouverez dans 200 mètres une cabane où se font les inscriptions. Vous y trouverais également un manuel avec les règles de notre sport. Voilà voilà, je vous souhaites encore de passer un agréable séjour à Alcohall!  

Après nous avoir esquissé un petit sourire, le gamin parti aussitôt.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Du grabuge à Alcohall [PV Mario et Caleb]   Mar 1 Juil - 8:52

M’étant présenté sommairement comme à mon habitude en racontant un bon gros tas de connerie en tout genre, je me contentai de suivre les deux voyageurs sans vraiment savoir pourquoi.. Bon okay le dénommé Sphynx avec son masque à gaz épique m’a sauvé entre guillemet d’une sacrée merde mais pourquoi ne pas juste lui serrer la main et me barrer dans mon coin pour chercher une bouteille de Jäger’ ? Bah je pense que la réponse est simple : je suis trop con pour y penser et l’idée même de passer une nuit avec d’autre voyageur peut toujours être lus badass que le fait de passer juste cinq minutes dans Dreamland tout seul… et je vous assure que pour avoir tester c’est sincèrement pas drôle ! Mais fort heureusement un nouvel élément perturbateur fit irruption dans notre schéma actantiel sous la forme d’un gamin gesticulant avec des grappes de raisins sur tout le corps, le genre qui va aguicher à mort les pédobear bourré qui pourrai surement se retrouver ici mais bon je m’éloigne un peu du sujet je trouve…. Ou pas et je crois que j’en ai plus rien à battre ! Enfin bref… Le gamin nous fit une annonce complète pour une sorte de.. sport ? Ouais sincérement je ne sais pas, le nom fait vaguement penser à un dérivé du Quidditch surement fait pour les gens bien bourré et puis la manière dont il l’a présenté en fait surement une sorte de sport propre à cette zone qui doit animer les foules et permettre de ce prendre une bonne cuite… DONC EXACTEMENT POUR MOI ! Je ne suis peut être pas bourré pour le moment mais si on me laisse cinq minutes en tête à tête avec un champs sympa je suis sur que je peu repousser les limites de l’humanité en matière de destruction de foie, le tout en produisant de l’engrais naturel et alcoolisé pour faire pousser les prochaines bouteilles ! Ca pas la classe tout de même de faire un cycle éternel ? Bon eukay c’est crade mais OSEF, l’idée même d’un sport avec un nom ressemblant au Quidditch, dont même en relisant tout les livres j’ai encore du mal à piger quelque chose aux règles, dans une zone dédié à l’alcool en générale me semble le meilleur moyen de passer une bonne soirée entre… inconnu ? Pivotant pour dévisager Sphinx en souriant, je fourrai mes mains dans mes poches en souriant, prenant la parole tranquillement en exposant mes idées

- Bah ça peut être cool à faire ça non ? Perso si y’a des battes de baseball pour taper dans des balles en volant sur des bouteilles géantes moi je dis pas non !

Et sans même leur laisser dire quoi que ce soit je pris la direction du cabanon des inscriptions (bordel dat rime). En même temps si moi j’ai envi d’y aller et pas eu on va démarrer une conversation inutile qui va juste aboutir à ce que je m’inscrive en retard et que je rate peut être le prochain match ! D’ailleurs avant de faire ça faudrait peut être que je comprenne ce que je suis sensé y faire durant ce jeu si je veux au moins tenter de participer avec un minimum de chance de gagner. Seul problème de taille… Le livre de règle assez massif prenant la majeur partie de la place sur le comptoir du cabanon ! Prenant mon courage et la couverture à deux mains, j’entrepris de l’ouvrir et débuta ma lecture, essayant de comprendre quelque chose aux schémas et aux nombreuses illustrations et le tout tant mal que mal.. Mais au bout de deux minutes je lu quelque chose de plus qu’intéressant qui me fit hurler de joie en lisant à voix haute

- DES BOUTEILLES DE JAGGER D’OR ? NEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEED ! Ah par contre me suis planté, c’est pas des bouteilles qu’on chevauche mais des tonneaux…. C’est encore plus classe !

Me tournant rapidement vers le gars des inscriptions, je signai en speed de mon nom sur ça liste pour l’équipe des Black Beers avant de me rendre compte qu’il reste encore quatre places dans la team. Vérifiant qu’ils étaient toujours à porté, je hélai Sphynx et Mario en gueulant à nouveau, espérant qu’ils accepteraient de venir s’amuser un peu. Bon restera juste à attendre qu’un autre pecno s’inscrivent pour compléter la team et ça serai parfait si il viennent mais OSEF

- HEY ! IL RESTE TROIS PLACE ! VOUS VENEZ ?
Revenir en haut Aller en bas
Sphinx
♥ Méchant & Papillon ♠
♥ Méchant & Papillon ♠
avatar

Surnom : Sphinx
Team : Général des Météors
Pouvoir : Morpheur Sphinx (papillon de nuit)
Points de Puissance : 44 500 Points
Points de Réputation : 57 500 points
Points du Membre : 833 points
Double Compte : Bébert
Messages : 651

MessageSujet: Re: Du grabuge à Alcohall [PV Mario et Caleb]   Jeu 3 Juil - 15:49

Les présentations furent rapidement faites, et tout le monde fut vite sur pied.Sans se formaliser que la Voyageur bourré lui tape sur le masque pour, d'après ses dires, le remercier, le Sphinx décida de conduire sa troupe à... n'importe où dans Alcohall, pourvu que ce soit loin de ce lieu bien trop huppé pour maintenir le masqué en bonne humeur.

Ils se mirent à marcher, en silence pour les deux acolytes, tandis que le Sphinx parlait, heureux d'avoir de la compagnie. Mais que pouvait bien raconter notre masqué ? Bah, pas grand chose, il était justement en train de raconter, en détail, les circonstances qui avaient encadrés la destruction d'un certain bar dans une certaine cité peuplée par de nombreuses chauve-souris.

De son côté Caleb, après s'être présenté, avait enchaîné avec ses conneries habituelles. Toutefois, bien loin d'agacer le Sphinx, cela contribuait plutôt à lui donner une bonne image de l'albinos, qu'il considérait à présent comme un personnage haut en couleurs et non dénué de charmes. Quant au second garçon, le masqué avait du mal à se faire un avis sur lui puisqu'il avait cessé de parler lorsqu'ils avaient commencé à marcher.


* Pour l'instant, c'est un peu le boulet du groupe. Enfin, chacun a son importance ! * pensait le Sphinx, alors qu'ils devaient attendre Mario devant une rangée de WCs sauvages.

Quand le jeune homme eut fini son affaire, les WCs attendirent quelques instants puis reprirent leur route, à la recherche d'autres soudards qui pourraient apaiser leur soif. C'était l'une des raisons pour laquelle Sphinx ne s'était pas soulagé même s'il en avait envie : il avait entendu des histoires selon lesquelles des types avaient eu la malchance de tomber sur un WC malade, qui avait refermé sa mâchoire sur leur engin bien trop fragile. Il n'avait donc pas envie de prendre ce risque. Et puis, pisser dans des cabinets de toilette vivants, ça lui donnait un peu l'impression de faire une douche dorée. Rien de bien sympa, quoi.

Au bout d'un moment, alors que le Sphinx commençait à trouver le temps long, l'ultime sauveur apparut. Il s'agissait d'un gamin, pas bien épais, les oreilles pointues, qui vint leur parler d'une compétition plutôt sympathique, très inspirée du Quidditch d'Harry Potter – bien sûr que Sphinx connaissait Harry Potter, qui ne connaît pas ?

Mais voyons plutôt les réactions de l'équipe:


- Bah ça peut être cool à faire ça non ? Perso si y’a des battes de baseball pour taper dans des balles en volant sur des bouteilles géantes moi je dis pas non !

Bref, Caleb avait l'air enthousiaste.Trop enthousiaste, même, vu qu'il commença à se barrer dans la direction indiquée sans se soucier d'attendre nos compères. Le Sphinx, qui était un peu sensé guider le petit groupe, ne savait pas trop quoi faire : devait-il se montrer aussi enthousiaste que l'albinos et passer l'éponge sur son écart de conduite (bah ouais, comment Sphinx s'assure qu'ils font pas les cons s'ils partent tous aux quatre vents, sans l'attendre ?) ou bien lui passer un savon, dans les règles de l'art ?

Il finit par choisir de passer l'éponge, tout en s'assurant que Mario le suivait bien. Ils avancèrent donc vers le cabanon, mais Caleb ne semblait pas vraiment les avoir attendus. La pile à l'uranium sur pattes qu'était devenu Caleb semblait avoir déjà lu un livre aussi gros qu'une certaine partie du corps Sphinxesque, et s'être inscrit à cette compétition. Il proposa même, d'ailleurs, d'inscrire Mario et Sphinx avec lui.

Bon, ça faisait quand même chier à Sphinx que ce soit l'albinos qui semble prendre toutes les initiatives dans le groupe, mais où était le mal ? Aussi se fit-il rapidement une raison.


- Ouais, inscris-nous dans ton équipe ! répondit l'homme au masque à gaz, avant de se tourner vers Mario. Enfin, tu n'y vois pas de problèmes, Mario ?

Il ne manquait plus qu'une personne et ils seraient au complet. En attendant, le Sphinx se décida à feuilleter l'épais manuel de jeu, afin de comprendre un peu mieux comment le Hicditch se jouait. Il y avait sept joueurs par équipe, et chaque joueur avait un rôle bien à lui. Il y avait donc quatre rôles bien distincts : le Buveur, le Sam, les Videurs (qu'on appelait également les Cogneurs) et les Lanceurs.

Par équipe, il n'y avait qu'un seul Buveur. C'était généralement un mec petit et agile, qui était chargé d'attraper le Jägger d'or, de le déboucher et de le boire. C'était le rôle le plus prestigieux de l'équipe, car l'équipe qui buvait le Jägger d'or gagnait cent-cinquante points d'un coup. De plus, le match ne s'arrêtait que lorsque le Jägger d'or était bu (et non attrapé, comme on pourrait le penser). Généralement, les Buveurs de chaque équipe attrapait le Jägger d'or, en buvait une gorgée puis était obligé de le relâcher. Il fallait avoir une sacrée descente car le Jägger dreamlandais était bien plus fort que celui terrestre, pouvant même donner des hallucinations au Buveur. Inutile de préciser que les meilleurs Buveurs ont toujours été des Voyageurs russes.

Il n'y avait qu'un Sam. C'était le seul type, de toute l'équipe, qui restait au sol et qui n'était donc pas affecté par les vapeurs d'alcool que dégageaient les tonneaux. C'était le gardien de son équipe, dont le but était d'empêcher les balles (rongeurs gonflés) ennemies de traverser les trois cercles dont il avait la charge et qui étaient situés à plus de six mètres du sol. Alors là, vous écarquillez vos yeux et me demandez comment un mec au sol peut protéger des cercles qui sont à plus de six mètres du sol. Bah, généralement, les Sams ont toujours été des Voyageurs qui avaient un pouvoir le leur permettant. Que ce soit par le biais d'ailes, de la création d'une plate-forme de glace ou de bois, ou encore de sauts olympiques, chaque Sam devait être capable de défendre ses cages.

Ensuite, il y a les Lanceurs. Ce sont trois joueurs, qui sont chargés d'attraper les rongeurs gonflés et de leur faire traverser les cercles ennemis en les... lançant. Et en se faisant des passes, évidemment. Ce sont donc des joueurs habiles, mais également forts en équipe, qui ont l'habitude de jouer ensemble.

Puis, les Videurs. Armés de bouteilles de Whisky, ils sont chargés... de dégommer l'équipe adverse. Attention, sans être obligé de taper dans une balle quelconque ou quoi, non. Leur but est de vous dégommer la tête, légalement, avec leur bouteille de Whisky. Ou sans, si affinité. Ils sont également chargés de protéger leur équipe des Videurs adverses ce qui fait qu'il arrive que les Videurs de chaque équipe se foutent sur la gueule tout le match et ne s'arrêtent même pas une fois le Jägger d'or bu.

Dans leur équipe, les Black Beers, il y avait déjà deux Lanceurs et un Videur. Il manquait donc un Buveur, un Sam, un Videur et un Lanceur. Ce qui permettait à chacun d'eux d'assurer le rôle qui lui plaisait. Pour le Sphinx, c'était clairement celui de Sam. Avec ses bonds prodigieux, il pourrait sans problème s'élever à la hauteur des cercles. D'autre part rattraper les objets qu'on lui lançait était une seconde nature chez lui. Les renvoyer avec une vitesse deux fois plus élevée aussi. Il ferait un Sam très agressif.

En attendant que l'équipe soit au complet, les Black Beers devaient se réunir pour discuter stratégie. C'est pourquoi le capitaine de l'équipe, une créature des rêves plutôt grande et athlétique, vint les voir.


- Salut, c'est donc vous les joueurs qui viennent de s'inscrire ? J'ai pour nom Zackary, mais mes amis m'appellent Zack, enchanté de vous connaître. Je vous propose de vous présenter les autres, puis que l'on parle un peu de l'organisation de l'équipe.

Le Sphinx suivit donc leur capitaine, après s'être présenté poliment. Les deux autres joueurs étaient plus petits, mais étaient également des créatures des rêves. On aurait dit de parfaits jumeaux. Hormis leurs oreilles pointues et leur chevelure d'un noir bien trop profond, ils auraient très bien pu passer pour des Voyageurs.

- Je vous présente Marc et Antoine, ces deux-là n'ont pas leur pareil pour marquer des points, comme vous allez pouvoir le voir. Bien, comme nous sommes presque au complet, on va passer au vif du sujet : je serais Videur et Marc et Antoine seront Lanceurs au cours de ce match. Vous comptez jouer quel rôle ?

- Hum... Si personne n'y voit d'inconvénient, je ferais le Sam. J'ai jamais été vraiment porté sur l'alcool alors ce poste me va à ravir.[/i]

De la même manière, tout le monde répondit à Zack et, après qu'il ait brièvement rappelé les règles à chacun d'eux, ils durent attendre. Une minute, deux minutes, cinq minutes, dix minutes, une demi-heure... Avant que le temps ne puisse se compter en siècles, le Sphinx rompit le silence.

[b]- Putain, on va pas attendre ce septième joueur ad mitam eternam ?


Devant l'air interrogateur de certains membres de son entourage, qui semblaient lui dire « t'as une autre idée ? Parce que sinon, ferme ta gueule ! », le Sphinx continua.

- Pour que le septième joueur soit valide, il faut qu'il soit vivant, signe la feuille et ait une volonté propre, non ? Pour ce dernier point, je ne suis pas vraiment en règle, mais je ne peux rien y faire.

Et le Sphinx s'éloigna du groupe, en direction du formulaire d'inscription. Quelques minutes plus tard, il revenait avec septième membre des Black Beers : une innocente petite chenille qui se trouvait perchée sur son épaule. Le Sphinx allait devoir protéger la minuscule créature tout le match car, en cas de mort d'un des joueurs, il s'arrêterait immédiatement.

Bref, c'est donc à six contre sept que les Black Beers entrèrent sur le terrain, avec en face d'eux les terrifiants Red Beers... dont les membres changeaient chaque nuit. Qui allait gagner ?

Les balles étaient lâchées sur le terrain et c'étaient deux rongeurs gonflés, l'un noir et l'autre rouge, qui flottait à plusieurs mètres d'altitude. Il ne restait plus qu'aux Lanceurs à aller chercher celle de leur couleur tout en tentant d'empêcher les Lanceurs adverses d'aller récupérer la leur.

Les lanceurs des Black Beers avaient toutefois un avantage sur leurs adversaires : plutôt que de démarrer du sol, leur tonneau ailé bénéficiait de quelques mètres d'avance car... ils étaient lancés par le Sam de leur équipe : le Sphinx n'hésitait pas à mettre sa force au service de l'équipe et à donner un coup de pouce à tous ceux qui galéraient à démarrer leur tonneau.


[HDJ : @Mario : J'suis parti du principe que tu t'inscrivais et qu'il ne restais plus qu'une personne à inscrire. Si ça te gêne, je modifie. Bref, je suppose que l'identité du Buveur n'est plus un secret ?Razz ]

_________________


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mario Terra
Fou surexcité
Fou surexcité
avatar

Pouvoir : Dissuasion
Points de Réputation : 2 400 points
Messages : 25

MessageSujet: Du grabuge à Alcohall   Jeu 3 Juil - 20:26

Vous ne pouvez pas imaginer ma joie d'avoir été inscrit à ce tournoi de Hicditch. J'étais parti pour une nouvelle aventure qui s'annonçait drôle et puissante! Notre groupes avait donc fait la rencontre des trois nouveaux qui allait nous servir de compagnons durant la compétition.Ma proposition pour le poste de Buveur avait tout de suite était acceptée par les autres membres de l'équipe. Un rôle où doit attraper une bouteille pour pouvoir boire quelques gorgées ensuite ne pouvait que correspondre à un alocolo confirmé comme moi. Je me disais que je pouvais enfin offrir mes talents de d'attrapeur de bouteilles à mes chers compagnons. L'idée de poursuivre une bouteille de Jägger d'or m'intriguait bien sûr car ça faisait tellement longtemps que j'avais plus goûté ce bel alcool.

Une fois que notre équipe fût arriver sur le terrain, je me mis à regarder la gueule  qu'avait le stade et il faut dire que ce dernier me plaisait. Les gradins ressemblaient à des murs de brasseries. On pouvait distinguer les nombreux logos de marques de bières différentes qui embellissaient les gradins.  Une foule immense de créatures de rêves et de voyageurs remplissaient le stade en criant. Les drapeaux de Alcohall (Une chope de bière jaune sur un fond rouge) étaient agités par des supporters déjà bien bourrés. Des serveurs apportaient des boissons en tout genres à la foule en délire, ce qui expliquait l'euphorie. Des mecs musclés vêtus de tuniques vertes et qui portaient des matraques (sûrement les flics d'Alcohall) étaient présent pour assurer la sécurité au cas où les supporters déclenchaient une baston.

Notre équipe rencontra le camp adverse, appelé les Red Beers qui était connu pour être des joueurs assez violents prêts à tout pour écraser leurs concurrents. Aucun de ces joueurs n'avait vraiment une allure humaine. Ils donnaient l'impression d'avoir de porter des masques de monstres grimaçant, ce qui n'était pas super rassurant. Alors que je portais l'attention sur le plus petit des Red Beers qui ressemblait à une sorte de clown  sadique avec des cornes, l'arbitre siffla le début du match.

D'immenses mégaphones faisaient retentir la voix des commentateurs et des organisateurs de la compétition qui annoncèrent le début de ce match qui s'annonçait cool, mais un peu stressant.

-Chers amis sportifs, habitants d'Alcohall et voyageurs, nous déclarons la 32ème compétition de Hicditch ouverte par ce match opposant la célèbre équipe des Red Beers à une toute nouvelle équipe, celle des Black Beers. Que le meilleur gagne!        

Le fait que l'équipe adverse avait l'air d'être connu ne me mis pas en confiance. Des rongeurs gonflés servant de balles furent lancer sur le terrain. J’aperçus au même moment le Jägger d'or qui volait au-dessus des deux équipes. La beauté de la bouteille me redonna la pêche.  Je couru alors vers mon tonneau volant de Buveur. Une fois installé, je bénéficiai de l'aide de Sphinx qui lança mon tonneau avec une force prodigieuse dans les airs. La chasse à la bouteille pouvait commencer!

Pendant que les lanceurs des deux équipes faisaient tout (chocs violents, insultes...) pour attraper leurs "balles" pour ensuite les balancer dans à travers les trois énormes cercles que Sphinx et son adversaire devait défendre, je me mis à voler vers le trophée aux ailes. Une violente vapeur alcoolisée se dégagea de ma "monture". C'était agréable et chiant à la fois. Une délicieuse odeur de vin flottait autour de moi ce qui me donna une terrible envie d'ouvrir le tonneau pour boire le contenu... ce qui m'aurait bien sûr fait perdre l'équilibre. Il fallait que je porte mon attention sur la bouteille de Jägger et non sur la vapeur de vin qui commençait à me faire tourner la tête. Mais bon, il faut beaucoup plus fort qu'un simple liquide de style vin de table dégueulasse pour perturber un soiffard aguerri tel que moi. Si je m'étais proposé au poste de Buveur, c'était pas pour tomber du tonneau complètement bourré seulement 5 minutes après le début du match!

J'étais maintenant tout proche de cette putain de bouteille qui volait à une vitesse folle!
Je tendis ma main, mais je vis malheureusement le Buveur Red Beers se diriger à pleine vitesse sur moi. Je restai alors étonné sans savoir quoi pas faire, puis je sentis le coude du Buveur cogné contre mon ventre, ce qui fit changer de direction à mon tonneau. Après avoir était un peu sonné pendant quelques secondes, je portai mon regard vers ce Buveur à la con qui m'avait dérober ma chance d'attraper la bouteille d'or!

-Tu peu pas y aller un plus y aller plus doucement connard!

La colère s'éleva de plus en plus en moi alors que le Buveur adverse se dirigea avec rapidité vers le trophée. A ce moment je reconnu avec stupeur que le joueur qui venait de me pousser n'était qu'autre que l'espèce de petit clown sadique que j'avais aperçus avant que le match ne commence. Ce gars allait le regretter! Je dirigea alors mon tonneau de plus belle en direction de mon adversaire.

Pour ce qui est des points, il faut dire qu'on s'en sortait pas trop mal alors qu'il nous manquait toujours un septième joueur, on avait déjà remporter 10 points contre 5, bon c'était qu'un début, mais ça allait. Marc et Antoine faisaient du bon boulot. Sphinx se débrouillait plutôt bien aussi, en multipliant les acrobaties pour empêcher les rongeurs à passer à travers les cercles.

Antoine avait de nouveau attraper le rongeur noir. Des nouveaux points aller être marqué... Enfin c'est ce que je croyais. Un videur de l'équipe adverse asséna un violent coup de bouteille de Whisky sur la tête de notre lanceur. Le videur qui n'était en réalité qu'un lâche et un fourbe l'avait attaquer par derrière! Antoine termina sa course en s'écrasant sur le sol. C'était fini pour notre brave coéquipier qui ne se remit pas aussitôt de sa chute de plusieurs mètres de hauteur. Notre équipe fût réduite à cinq joueur. La chance nous avait quitté et ça commençait vraiment à tourner mal pour nous. Des secouristes accourraient en direction de notre lanceur qui avait perdu connaissance.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Du grabuge à Alcohall [PV Mario et Caleb]   Lun 7 Juil - 14:15

Je suis…. Déçu…. Ouais genre vraiment putain de déçu là ! J’avais même pas eu le temps de me proposer en temps que buveur que l’autre bourré avait pris la place, ne me laissant même pas le temps d’en placer une et vu son état plus qu’alcoolisé je n’ose même pas tenter d’engager la conversation pour lui faire comprendre que JE suis là pour la bouteille de Jäger et que je vais pas le laisser me prendre la place.. Mais au pire OSEF, il prend la place et moi j’vais avoir quelque chose d’encore mieux…. UNE BOUTEILLE DE WHISKY ! Ouais enfin dit comme ça, ça semble pas si génial que ça mais bon j’ai déjà ma petite idée de comment je vais faire pour rendre ce match plus qu’intéressant alors qu’on me pique la seule occasion de choper une bouteille de Jäger en or qui vole…. QUI VOLE BORDEL ! Mais bon je ne suis pas inquiet, je me charge de tout ce qu’il faut pour m’assurer la victoire….

Notre équipe entra sur le terrain, chacun montant sur son tonneau pendant que je me saisissais de ma bouteille de Whisky, la tenant fermement en souriant tranquillement, observant les visages des autres membres de mon équipes avant de m’attarder sur celui de Mario, dont le nom venait à peine de me revenir en mémoire, qui était entrain d’observer le stade, l’air de rien. J’ai même pas l’impression qu’il se rend compte que je le déteste déjà au final… Ouais bon je sais je m’énerver pour rien mais là sur le coup il l’a cherché sans le vouloir : faut pas s’étonner que je craque quand on me prend ma place pour être celui qui sera en première ligne pour choper la bouteille de Jäger’ ! Mais Anyway…. Le match débuta et mon tonneau décolla directement, aidé par un bon coup de la part de Sphinx dont une telle force me semblait improbable. Attend comme un mec comme ça peut produire autant de puissance en un seul coup ? Il doit être ultra balèze, surtout pour se permettre de dépenser son énergie juste en début de match pour aider les autres à décoller ! Après une bonne minute à tenter de dompter le fauve en essayant tant mal que mal de me remémorer ce qui était marqué sur le livre concernant la conduite des tonneaux, je me rendis compte qu’il suffit juste de se pencher sur les cotés pour arriver à le diriger en tout en tournant le robinet du tonneau pour augmenter la vitesse et de le tourner dans l’autre sens pour la réduire… Bref un jeu d’enfant, surtout avec un peu de sang noyé dans l’alcool de mes veines !

Pour le moment j’essayai de ne pas tomber de mon tonneau, fonçant comme un malade sur tout les Red Beers me passant à porté pour leur faire tâter de ma grosse bouteille avant que je ne me retrouve en face des autres Videurs m’obligeant à pousser encore plus loin ma maitrise du tonneau pour éviter de finir avec le crane fracassé mais un arbitre sonna une pause, m’obligeant à me stopper. A priori l’un de nos joueurs s’en est pris plein la gueule et ne peut pas continuer le match alors autant dire qu’on va devoir redoubler d’effort pour arriver à gagner.. et pour gagner j’ai envi de dire que le must reste la bouteille de Jäger alors autant arrêter de tourner en rond et tenter directement ! Mais bon le match repris directement et je n’eu même pas le temps de proposer quelque chose à l’équipe, tout le monde retournant à son poste pour tenter de faire de mieux qu’ils pouvaient mais je me plaçai en retrait, m’approchant de Sphinx tout en restant un peu au dessus du sol avant de lui parler en souriant, le tout sans quitter les autres des yeux, surtout Mario en fait

- Hey Sphinx, tu te sens de me balancer le plus haut et le plus fort possible ? J’vais tenter de faire un petit carnage..
Revenir en haut Aller en bas
Sphinx
♥ Méchant & Papillon ♠
♥ Méchant & Papillon ♠
avatar

Surnom : Sphinx
Team : Général des Météors
Pouvoir : Morpheur Sphinx (papillon de nuit)
Points de Puissance : 44 500 Points
Points de Réputation : 57 500 points
Points du Membre : 833 points
Double Compte : Bébert
Messages : 651

MessageSujet: Re: Du grabuge à Alcohall [PV Mario et Caleb]   Jeu 10 Juil - 21:45

C'était bien moins évident que ne le pensait Sphinx. Au début, le Sam néophyte avait pensé que les deux groupes de Lanceurs se battraient pour avoir la balle, et donc qu'il serait tranquille la plupart du temps... comme pour un match de Foot, quoi. Mais le fait qu'il y ait deux balles rendait la chose inédite pour l'homme masqué. Les Lanceurs de chaque équipe avaient juste à chercher leur balle et à éviter les Videurs adverses pour tenter de marquer.

Du coup, ils étaient souvent en train d'emmerder le Sphinx.Mais ce qui agaçait le plus l'homme au masque à gaz, c'était que ces types avaient des masques. Sauf qu'eux, c'était pour le style, pour impressionner leurs adversaires. Parce qu'une grande partie était Voyageur, comme le goal adverse qui était assis sur une sorte de nuage. Sale voleur de Kinto Un !

Un brusque tir fit sortir Sphinx de ses pensées, l'obligeant à décoller une nouvelle fois. La balle fonçait à grande vitesse vers le cercle de droite, mais le Sphinx aussi. Passant finalement à travers le cercle, il attrapa le rongeur et se prépara à le renvoyer le plus loin possible (en évitant de le sortir du terrain, évidemment).

Sauf qu'à ce moment-là, un arbitre siffla : Antoine venait de se faire violemment démonter le crâne par un des Videurs adverses. Mais que faisait ses Videurs à lui ? Ils étaient apparemment trop occupés pour protéger Antoine. C'est ce moment que choisit Caleb pour demander de l'aide au Sphinx.


- Deux secondes.

Le Sphinx avait toujours la balle adverse en main car, avec le tumulte causé par la perte d'un joueur, personne n'avait remarqué qu'il n'avait toujours pas renvoyé la balle. Mais le masqué avait quelque chose à faire, et devait gagner du temps. Puisqu'il n'avait pas le droit d'envoyer la balle hors des limites du terrain, il l'envoya le plus haut possible. Elle monta à trente, quarante, cinquante mètres d'altitude et ne décélérait pas tandis que les joueurs adverses et même le public observait la manœuvre, stupéfaits. Puis, l'un d'eux réagit et se lança à la poursuite de la balle, avant qu'elle n'atteigne une hauteur insurmontable. Il s'agissait du Sam adverse qui, avec son nuage magique, était le seul à être en mesure de grimper à une telle altitude.

Pendant ce temps, notre masqué avait laissé Caleb seul, pour se précipiter en direction des Videurs adverses, qui faisaient mine de vouloir s'en prendre à Marc, qui était faiblement défendu par un Zack couvert de sang que Caleb avait laissé seul pour demander à Sphinx de le lancer dans les airs.


- Qu'est-ce que tu fous, Sphinx ? Retourne à tes cages !

- Je viens juste afin d'équilibrer le match.

Et il s'élança vers les deux Videurs, avec la vitesse et l'assurance d'un Spartacus courant au devant de son armée (les muscles en moins). Ceux-ci semblèrent d'abord trop étonnés pour agir (c'était du jamais vu : un Sam qui quitte ses cercles en plein match pour venir prêter main forte à ses joueurs !?!) mais se préparèrent à recevoir l'homme masqué d'un coup de bouteille. Le Sphinx ne tenta même pas de se prémunir de cette menace, se contentant de subir stoïquement les deux coups sur son visage, avant d'empoigner chacun des types par la nuque et d'obliger leurs deux têtes à se rencontrer violemment, les plongeant dans l'inconscience.

L'affaire n'avait pris qu'une minute, et le Sphinx était vite retourné à ses cages. L'équipe adverse avait toutefois réussi à récupérer la balle, et à marquer : 10 points partout. Avant de revenir à ses cages, le Sphinx attrapa Caleb et le balança aussi haut que ses forces pouvaient le lui permettre. C'était à son tour de jouer.

Et puis, comme Marc avait du mal à marquer, seul, le Sphinx se proposa pour jouer le rôle de Sam et de Lanceur, pendant qu'un Zack bien remonté, un sourire carnassier aux lèvres, s'occupait de faire fuir les Lanceurs adverses. La distance entre les deux cercles ne représentait rien pour notre ami masqué, et il parvenait sans aucun problème à lancer le rongeur en direction des cercles adverses, bien que chacun de ses tirs étaient bloqués par le Sam adverse.

Mais c'était ça le but, car Sphinx mettait suffisamment de force dans ses tirs pour que le possesseur du nuage magique ne puisse que se contenter de les dévier : ainsi Marc pouvait reprendre la balle, et tirer à la volée. Et ça marchait puisque ses tirs passaient aussi souvent qu'avant dans les cercles adverses.

Maintenant, il fallait juste empêcher que le Jägger d'or soit bu par l'équipe ennemie. Les spectateurs étaient partagés entre amusement et stupéfaction. Cette composition d'équipe était du jamais vu : Un Videur, un Sam Lanceur, deux Buveurs, un Lanceur.

Le Sphinx n'aimait pas vraiment se conformer aux règles et aux conventions, tout comme ses camarades, apparemment.


_________________


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mario Terra
Fou surexcité
Fou surexcité
avatar

Pouvoir : Dissuasion
Points de Réputation : 2 400 points
Messages : 25

MessageSujet: Du grabuge à Alcohall   Sam 12 Juil - 0:01

Le tragique accident d'Antoine donna au match un nouveau visage. Jamais dans l'histoire du Hicditch public avait pu apercevoir un Sam devenu Lanceur. Sphinx avait donc décider d'aider notre équipe en endossant le rôle d'Antoine (qui doit maintenant souffrir le martyr, paix à son âme) tout en continuant d'arrêter les tirs de l'équipe adverse. Mais il y avait bien plus perturbant à mes yeux! En effet, Caleb avait décider de jouer le rôle d'un second Buveur au sein de notre équipe. Le gars fait ce qu'il veut. Le fait que des gens veulent apporter un peu d'originalité dans une activité comme dans le Hicditch me plaît particulièrement. Pourtant, ça voulait pas dire que j'allais laisser Caleb prendre le Jägger d'or aussi facilement! Et non moi quand j'ai un objectif à atteindre comme celui de remporter le précieux trophée je ne cède pas! C'est l'unique problème de ma personnalité. Et ouais comme vous avez dû le constater je suis assez tenté par l'égoïsme!
 
Alors que Sphinx avait avec sa force prodigieuse lancer Caleb dans les cieux pour que ce dernier puisse accomplir ce qu'il avait entreprit de faire, je continuais de poursuivre le Buveur des Red Beers aux allures de clown qui poursuivait quand à lui la bouteille ailée. Le tonneau de mon ennemi volait à une vitesse folle ce qui ne rendait pas les choses très facile. A mon avis, le Buveur adverse avait dût bricoler son engin avant le match. Si jamais , il y avait eu tricherie, ce serait maintenant trop tard pour dénoncer ce joueur et son tonneau hors du commun.

Tout à coup, le Buveur se retourna vers moi et me laissa admirer son masque grimaçant qui n'avait rien de rassurant. Il s'écria  tout en continuant de m’adresser un de ses sourires ignobles dont il avait le secret:

-Alors gamin, on on veut me faire chier jusqu'au bout ou quoi? Essaye pas de me poursuivre  si tu ne veux pas que je casse les jolies petites ailes de ton tonneau. T'as aucune chance, laisse faire les pro! Je pratique le Hicditch depuis longtemps alors je crois mon niveau est légèrement supérieur au tien.

Ce ton méprisant commençait à me taper sur le système, il allait le regretter!

-Va crever sale nain! La bouteille avec des ailes est pour moi!!!

Le type au masque de clown avait arrêté de me regarder et avait de nouveau porter son attention sur la précieuse bouteille.Ce qui m'énervait également c'est que je ne pouvais pas utiliser mon pouvoir de dissuasion pour tenter de faire basculer mon adversaire étant donné qu'il faut voire le visage de son ennemi pour prononcer la formule magique. Tant pis! D'autant plus que mon adversaire avait une meilleur connaissance de la conduite de tonneau ailé que moi.  Il fallait continuer cette course-poursuite en espérant qu'à un moment mon ennemi finirait par se fatiguer.

Tout à coup la chance me sourit...enfin presque. Le buveur adverse s'arrêta tandis que le trophée continua sa course en volant un peu vers plusieurs endroits aux hasard. Mon concurrent me regarda toujours avec la même expression cynique. Dans les secondes qui suivirent il me fit part d'un petit clin d’œil, puis dirigea de nouveau son tonneau vers la précieuse bouteille. A première vue ce clin d’œil avait l'air tout naturel, mais je compris très vite que ça devait être l'arme personnel de ce clown de petite taille. En effet, des tâches noirs troublaient mon mon regard. Je distinguais de moins aux moins les différentes parties du stade. Ma tête et mon corps commençaient à devenir lourde. Bref, le putain de clin d’œil que m'avait lancé le joueur des Red Beers me plongeait petit à petit dans un état de sommeil. Je dirigeais bien sûr mon tonneau de façon de plus en plus aléatoire. La chose que j'avais regretter arriva. Mon tonneau avait pris la directions des tribunes du stade, puis il termina sa course en allant s'écraser sur une de malencontreux spectateurs;
Le choc me fit ouvrir les yeux et me fit comprendre que je venais de blesser grièvement un groupe de créatures de rêves. L'une d'elle s'écria:
-Ho il faut apprendre à diriger un tonneau, t'as failli tuer ma femme! Dépêche toi de rejoindre le ciel! Si je te retrouve après le match je te promets que ça va saigner, pauvre abruti!
L'accident me permit cependant de reprendre connaissance et de me sentir libérer du poids de mon corps qui pèse normalement pas des tonnes. Mon regard redevint normal. Les seul bémols étaient mon nez ensanglanté et la douleur que je ressentais un partout dans le corps   Après avoir constater l'étendu de mes dégâts, je vis au dans les cieux la silhouette de ce con de Buveur qui avait presque réussie à m'endormir. Ma colère avait atteint son sommet. Une chance car la haine que je ressentait a présent à l'égard du putain de Buveur adverse me fit presque oublier la douleur de mon corps.

-Hé ho! L'enfoiré qui m'a fait tomber!Fais gaffe à toi, tu vas regretter tes conneries! Je suis à toi dans deux secondes!

Je ramassai une bouteille de bière qui se trouvait dans les gradins, puis je m'installai de nouveau sur mon fidèle tonneau volant. La chasse au Buveur et au Jägger pouvait continuer. Je me retournais quand même par politesse vers les spectateurs que j'avais vâchement fait souffrir.

-Désolés les gars, c'était pas voulu! Vous m'excuserait, mais il faut que j'aille tabasser celui qui m'a fait tomber! Ciao et encore pardon!

Je m'envolais alors vers mon cher adversaire qui allait regretter d'être venu au monde. Une fois que j'arrivai derrière lui (je sais c'est lâche) ,je lui fracassais ma bouteille sur tête. Le pauvre gars n'eut même pas le temps de réagir ou de pousser un cri mélangeant la douleur et la surprise que son corps ruisselant de sang se dirigea avec vitesse hors du commun vers le sol. Son "super tonneau" auquel des ailes mécaniques avaient été rajoutées (j’eus le temps de l'observer  pendant quelques secondes), ce qui explique sa rapidité surpuissant connut le même sort.

-Alors bonhomme, on fait moins le malin maintenant, on se la ramène moins, hein?

Le trophée  volait tout un coup sur place à quelques mètres de moi. Je n'avais plus que tendre ma main pour attraper la bouteille au magnifique breuvage. La victoire était proche et j'allais pouvoir boire a boisson que je ne bois que très rarement dans la vie réelle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Du grabuge à Alcohall [PV Mario et Caleb]   Mer 16 Juil - 13:56

Vous voyez le genre de bordel que peux devenir un match de foot quand les supporters s’indignent d’une décision d’un arbitre, que leur équipe perd ou que les autres supporters les cherchent ? Ouais ce genre de gros et joyeuse anarchie souvent causé par une race de personne nommé les hooligans foute une merde impossible dans les gradins et font souvent largement plus de sport que les sportifs qu’ils supportent ! Et bien comment vous dire que nous on n’est entrain de faire presque la même chose… mais depuis le stade : On se fou de presque toutes les règles inscrites dans le gros livre useless que je me suis fais chier à lire pour le fun, on joue comme des pieds et on fou la merde sur le terrain. Je ne sais pas si c’est quelque chose d’habituel ici mais bon en tout cas on est réellement entrain d’en venir au poing contre les membres de l’équipe adverse.. Et moi je suis loin de dire non ! Même si bon là je suis juste entrain d’observer le terrain en tournant dans les airs à très grandes distance grâce au lancé de Sphinx, cherchant des yeux la bouteille de Jäger en or qui nous apporterai la victoire…. Et un bon cul-sec pour moi ! Ouais je crois qu’en faite OSEF qu’on gagne, tant que je garde la bouteille ça devrai aller !

Le revêtement en or de la bouteille brilla un instant sous les rayons du soleil et je laissai mon tonneau plonger dans sa direction en souriant, observant l’autre buveur de mon équipe foutre K.O le buveur adverse d’un bon coup de bouteille avant de se lancer à la poursuite de mon objectif. Autant dire que ça se joue entre lui et moi-même s’il a tout de même une nette avance sur moi… Il était même entrain de s’en approcher à toute vitesse, tendant la main pour essayer de le choper. En une seconde je profitai d’être dans la partie ombragé du stade pour passer en forme d’ombre, réapparaissant sur le tonneau de mon camarade avant de me transformer à nouveau pour gagner encore un chouïa de vitesse en plus et réapparaitre dans les airs devant la bouteille…. Qui m’esquiva royalement en grimpant à toute vitesse, me laissant me faire rattraper par les règles de la gravité universelle qui s’appliquèrent tranquillement à chaque partie de mon corps pour me faire chuter vers le sol. Mais bon heureusement que la zone d’ombre était encore présente dans cette partie du stade vu, me permettant de me téléporter au sol sans avoir à subir l’écrasement corporel normalement réservé à ceux qui tombe trop vite comme j’aurai du le faire normalement. Mon regard se porta instinctivement à la cherche de mon tonneau qui avait tranquillement décéléré lorsque je l’avais quitté… Pour finir par rester au dessus du sol à genre 3 mètre de hauteur. C’est dans ce genre de moment là que je bénis mes pouvoir et la zone d’ombre parce que sinon je sais pas comment que je ferai pour remonter dessus si je ne pouvais pas m’y téléporter tranquillement… Peut être qu’avec genre un lasso ou une échelle ? Ouais nan idée de merde, surtout que je sais pas faire les nœuds de lasso qui se serre par eux même quand tu tire sur la corde ! Stoppant ainsi ce petit moment d’auto-flatterie à propos de l’utilité de mon pouvoir par moi-même, je repris place sur mon « véhicule » et repris de la vitesse, essayant de retourner à la poursuite de l’autre buveur à qui ma petite partie de saute mouton avait fait perdre sa formidable avance. On était donc deux à essayer de s’approcher le plus possible de la bouteille, chacun essayant de grappiller le plus de distance possible en évitant de se faire tamponner par l’autre… Et ça je peux vous garantir que c’est galère ! Parce qu’en plus de tout ça autour de nous le match continu l’air de rien et les balles volent dans tout les sens, y’a plus vraiment de règles sur qui doit faire quoi étant donné que notre Sam devient Lanceur aussi, que moi qui suis Videur passe plus de temps à tenter de faire le Buveur qu’autre chose et qu’on à de base un jour inexistant et un blessé, plus les deux adversaires que Sphinx a assommés… Autant dire que là le match c’est du pur bordel et pour une fois que je peux faire du sport je vais pas m’en plaindre parce que là les conditions sont plus que parfaite !

Mais bon comme toujours, mon endurance laisse encore plus qu’a désiré, mes bras commençant à me faire mal à force de tenir fermement les contrôles de mon tonneau, encaissant la vitesse avec de plus en plus de mal et surtout sachant que ça va être chaud de réussir à nouveau à se téléporter étant donné que les nuages commencent à se dissiper, virant les zones d’ombres pour nous offrir beaucoup plus de lumière.. Donc bon me reste plus que l’ombre des gradins et encore, elle est que sur un seul des coté du stade donc ce n’est vraiment pas gagné ! Je me plaçai tant mal à mal au coude à coude avec l’autre buveur à qui j’adressai une simple phrase en langage des signes : mon majeur dressé vers le ciel, tout mes doigts replié en un poing à l’exception du pouce que je laisse libre. Mais dans le doute où le message ne passe pas bien, je pris la parole en même temps lorsqu’il dirigea son regard vers moi

- JE RÉSERVE LA BOUTEILLE BATARD !
Revenir en haut Aller en bas
Sphinx
♥ Méchant & Papillon ♠
♥ Méchant & Papillon ♠
avatar

Surnom : Sphinx
Team : Général des Météors
Pouvoir : Morpheur Sphinx (papillon de nuit)
Points de Puissance : 44 500 Points
Points de Réputation : 57 500 points
Points du Membre : 833 points
Double Compte : Bébert
Messages : 651

MessageSujet: Re: Du grabuge à Alcohall [PV Mario et Caleb]   Mer 30 Juil - 20:53

De son côté, Sphinx continuait son petit manège. Il avait du mal à repousser les tirs des Lanceurs, mais y arrivait la plupart du temps. C'était vraiment pas évident : en observant les geste de l'adversaire, il fallait prévoir la direction de son lancer et sauter en conséquence. Certains tirs passaient, mais le duo Sphinx-Marc marchait plutôt bien. L'équipe de l'homme au masque à gaz commençait à avoir une avance confortable.

Pas assez confortable, toutefois, pour permettre de laisser le Jägger d'or à l'équipe ennemie. Heureusement, les deux hommes sur le coup n'étaient vraiment pas mauvais, et le Buveur adverse venait d'être éliminé. Le Jägger voletait à quelques dizaines de centimètres de Mario, et il n'allait pas tarder à l'attraper...

Caleb intervint, tentant de s'accaparer cette gloire pour lui-même. Il ne comptait pas laisser Mario s'emparer du délicieux breuvage, et ça foutait la merde dans l'équipe. Mario serait-il suffisamment intelligent pour laisser à Caleb cet honneur, tout en s'asseyant sur le sien ? Sphinx ne le croyait pas. Mais le Voyageur masqué voulait que l'un des deux s'empare de la bouteille et que le match se termine. Il commençait à s'épuiser, en se jetant pour arrêter tous ces tirs.

Le Sam adverse en avait également marre du match, qui commençait à se faire long. Mais il ne voulait pas perdre. La seule manière qu'il leur restait de gagner était de s'emparer de la bouteille. Aussi, se décida-t-il à faire un pari risqué, abandonnant ses cages pour se lancer à sa recherches. De plus, sifflant de toutes ses forces, il appela à la rescousse d'autres nuages, beaucoup d'autres nuages. Il ne pouvait pas les contrôler, bien entendu, mais pouvait s'en servir pour plonger les airs dans les nues, affaiblissant la vision de tout le monde tout en plongeant le sol du terrain dans l'ombre.

Qui allait mettre la main sur la bouteille ? Caleb ? Le Sam adverse ? Mario ?

Ou alors Sphinx qui fonçait également dans la masse nuageuse, perdant peu à peu foi en leurs chances de gagner sans son intervention...


[HDJ : Bon, peu d'inspi... Mais je préfère poster plutôt que de continuer à ralentir le rp.]

_________________


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mario Terra
Fou surexcité
Fou surexcité
avatar

Pouvoir : Dissuasion
Points de Réputation : 2 400 points
Messages : 25

MessageSujet: Du grabbuge à Alcohall   Lun 10 Nov - 21:04

L'anarchie commençait sérieusement à étendre sa zone d'influence sur le terrain. Le Sam adverse avait l'air intéressé par le trophée lui aussi. Ce connard venait d'appeler ses copains les nuages pour plonger le match dans la pénombre. Inutile de vous préciser que l'on distinguait de moins en moins ce qui avait lieu dans les airs. Je réussissais pourtant à apercevoir Sphinx qui venait de quitter ses cages pour tenter d'attraper la précieuse bouteille. Je n'y comprenais plus rien. On s'était pourtant mis d'accord avant que le match ne commença que le titre de Buveur m'étais attribué. Mais bon, il faut croire que le chemin vers la liberté absolue est recherchée par tout le monde dans ce foutu stade.

Mais ce qui m'agaçais le plus, à part bien sûr les cris incessants de la foule en délire qui commençaient à se tabassait dans les gradins (sûrement parce que chacun voulait montrer qu'il soutenait avec ardeur une des deux équipes ou alors juste par amusement), c'était Caleb qui venait de me faire manquer l'occasion d'attraper la bouteille ailée. Il venait de me pousser violemment vers les gradins. Je commençais heureusement à savoir comment il fallait s'y prendre avec ce tonneau sortit tout droit de l'Enfer. Ma compétence de pilote me permit de ne pas rentrer une nouvelle fois dans un supporter malchanceux. Je fis alors faire demi-tour à mon terrible engin et fixa la jolie bouteille. Elle est était toujours là! Je devais être bénis par les dieux (notamment Dionysos, le dieu des alcolos auquel je vous un culte quotidien) car Caleb avait raté son coup. Il perdit même le contrôle de son tonneau. Mais ce moment de bonheur n'était pas éternel car le jeune homme réussit à enfourcher son fidèle tonneau, puis il se lança à nouveau dans la course pour attraper le trophée. Je fis de même avec la même ardeur.

Je sentis tout d'un coup comme un choc. Caleb venait de me cogner à nouveau, mais cette foi-ci, je tins bon. Nous volions côte à côte en direction de la bouteille ailée qui n'avait à présent plus aucune chance de nous échapper, mais il fallait pourtant que le destin fasse tendre la balance en faveur de l'un des deux participants. Caleb me fit alors don d'un joli doigt d'honneur et d'une phrase pas très sympathique, ce qui fit arriver ma fureur à son apogée. Caleb allait regretter d'être venu au monde. Je dirigeais alors mon regard au sourire sadique vers son visage déterminé. C'était le moment de lui révéler la nature de mon pouvoir. Celui de la souffrance psychologique. Je me mis alors à crier de ma voix la plus démoniaque:

-Je ne te connais pas!!!!!

A mon avis ça devait suffire pour le calmer, vu que le pauvre garçon, dégringola de son tonneau, pour aller s'écraser sur le sol où il allait connaître une torture psychologique qui le forcerait à rester clouée au sol. Voilà ce qui arrive quand on énerve le grand Mario. La souffrance de Caleb pouvait être annulée si je décidais de l'aider à se relever. J'aime mon pouvoir sadique!! Mouahahahah!!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sphinx
♥ Méchant & Papillon ♠
♥ Méchant & Papillon ♠
avatar

Surnom : Sphinx
Team : Général des Météors
Pouvoir : Morpheur Sphinx (papillon de nuit)
Points de Puissance : 44 500 Points
Points de Réputation : 57 500 points
Points du Membre : 833 points
Double Compte : Bébert
Messages : 651

MessageSujet: Re: Du grabuge à Alcohall [PV Mario et Caleb]   Dim 7 Déc - 16:24


Déjà, quand on est dans une masse nuageuse, on voit pas grand chose. Alors, quand on porte un masque à gaz... Difficile de repérer une bouteille volant de Jägger. Et, n'étant pas un fervent amateur de cet alcool (qu'il jugeait juste passable avec du Redbull), il ne risquait pas de la repérer à l'odeur.

Une légère éclaircie lui permit de voir ce qu'il se passait non loin de lui, alors qu'il fendait l'air à toute vitesse : Caleb et Mario étaient les plus proches de la bouteille, et se battaient furieusement pour elle. Grâce à une étonnante démonstration de pouvoir, Mario mit Caleb au tapis en quelques secondes, et se retrouva seul en lice pour attraper la bouteille. Ce fut la dernière chose que vit Sphinx avant d'atterrir. Est-ce qu'il allait tenter de la lui voler ? Non, le Sphinx n'en avait rien à battre de qui buvait la bouteille tant qu'il gagnait le match.


- À moi la bouteille ! s'écria un homme sur un nuage.

Le Sam de l'équipe adverse, avachi sur son nuage, se déplaçait à une vitesse bien supérieure à celle de Mario en direction de la bouteille, ce qui craignait pour l'issue du match. Si personne n'intervenait, ce serait l'équipe ennemie qui gagnerait. Sphinx prit son élan et fit un majestueux bond, rattrapant Mario qu'il aggripa et projeta comme il avait projeté Caleb précédemment.

Le jeune homme gagna ainsi une vitesse effrayante et, s'il parvenait à ne pas vider le contenu de ses tripes, pourrait sans doute attraper le Jägger avant son adversaire. Cependant, le tonneau n'était pas très maniable.


- T'as intérêt à nous faire gagner !

Le corps inconscient du Buveur de l'équipe adverse gisait non loin de moi, lorsque j’atterris, aussi le lançai-je en direction du Sam adverse qui l'esquiva facilement. Pendant ce temps, Zack et le Lanceur restants enchaînaient les buts dans les cercles adverses.

Si Mario buvait la bouteille, on gagnait de loin l'équipe titulaire.

_________________


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mario Terra
Fou surexcité
Fou surexcité
avatar

Pouvoir : Dissuasion
Points de Réputation : 2 400 points
Messages : 25

MessageSujet: Du grabuge à Alcohall   Sam 10 Jan - 21:40

Sphinx venait de me projeter dans les airs par la force
incomparable de ses bras. Cependant je ne senti plus rien et j'avais l'impression d'avoir un voile devant les yeux. Les sons avaient également disparus. Je me demandais si je vivais encore ou si je n'étais pas simplement entrain de me réveiller. Je fermai alors les yeux. On verra bien ce qui se passera par la suite. Mes mains agrippaient toujours le tonneau diabolique. Le fait de voir un mec complètement inconscient dans le ciel volant à une vitesse inimaginable devait être lamentable ou peut être même terrifiant! Que la force me vienne en aide!

Je sentis tout un coup un choc violent. C'était comme si je perdais l'équilibre. Je continuais pourtant à m'accrocher à mon fidèle tonneau qui me servais de destrier. Je ne tenais pas à finir ce rêve écraser sur le sol. A ce moment crucial, j'entendis un hurlement. J'ouvris alors les yeux et je découvris avec stupeur le corps du Sam de l'équipe adverse tombant de son tonneau. Le pauvre type termina sa chute sur l'herbe. Le sang se mit à gicler comme pour le Buveur que j'avais fait chanceler. La foule poussa un cri de joie et se mit à m'acclamer. Le pauvre type que j'étais et qui tentais avec difficulté de rester sur son tonneau se mit à regarder Sphinx qui étais l'auteur de mon envol. Sphinx m'a adressa un petit sourire de reconnaissance.

Je me mis alors à rire jusqu'à en pleurer. C'était trop beau! Sphinx m'avait balancer dans les airs sans doute pour attraper le Jägger. Ma course avait été interrompu par ma collision avec le Sam de l'autre équipe. Je venais littéralement d'assommer mon malheureux adversaire en le bousculant. C'est génial. Les membres de l'équipe adverse tombaient tous comme des mouches.

C'est à cet instant que j’aperçus la jolie bouteille ailée. J'avais enfin le droit de toucher ma récompense après ce match génial, mais un peu agité. J'attrapai la petite bouteille que j'ai quand même tenter de d'effleurer depuis le début du match. La foule se mit à hurler. Je devenais en quelque sorte l'homme du match. Je sais je suis connu pour ma modestie. Mes camarades m'acclamèrent également. Je fis un petit clin d’œil au camarade Sphinx sans qui rien n'aurait été possible. J'ouvris la bouteille et me mis à boire le précieux liquide qu'elle contenait et je me quelques seconde plus tard à crier:

Qu'est ce que c'est bon! C'est le plus beau jour de ma vie!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sphinx
♥ Méchant & Papillon ♠
♥ Méchant & Papillon ♠
avatar

Surnom : Sphinx
Team : Général des Météors
Pouvoir : Morpheur Sphinx (papillon de nuit)
Points de Puissance : 44 500 Points
Points de Réputation : 57 500 points
Points du Membre : 833 points
Double Compte : Bébert
Messages : 651

MessageSujet: Re: Du grabuge à Alcohall [PV Mario et Caleb]   Lun 12 Jan - 9:06

Ils avaient gagnés ! Les fanboys de l'équipe adverse l'avaient mauvaise, mais la présence du Sphinx suffisait à refréner les pulsions meurtrières de certains. Tout le monde regagna les vestiaires, dans lesquelles eut lieu la troisième mi-temps. Bien entendu, Mario était mis à l'honneur et il ne rentra pas dans les vestiaires à pied mais soulevé par son équipe, qui le félicitait à grands cris.

Quant au masqué, tout cela l'amusait. Il voyait bien que le jeune homme était heureux et ça le faisait assez marrer. Dire qu'au départ, il pensait de lui que ce serait le boulet de l'équipe ! Mais au final, ils lui devaient tous la victoire. Bien entendu, le Sphinx ne perdait pas de vue le fait qu'il devait continuer à surveiller, pour le compte des autorités du royaume, le fouteur de merde en herbe qu'était Mario.

Mais bon, il pouvait bien faire ça d'un seul œil, non ? La troisième mi-temps venait à peine de commencer et, royaume de l'alcool oblige, les nectars de toutes origines coulaient à flots. Les rescapés de l'autre équipe tiraient une gueule de trois mètres et, malgré toutes les tentatives du Sphinx pour les décoincer un peu, ne voulaient pas participer aux réjouissances.

Heureusement, ce n'était pas le cas de jeunes groupies, créatures des rêves principalement, qui pénétrèrent dans le vestiaire en tenue d'Eve. Les conversations cessèrent et tout le monde se retrouva obligé de baver dans le vide en regardant leurs arguments... très, très convaincants. Chacune des filles donnait l'impression de sortir tout droit d'un magazine de tuning. Zack, qui était en train d'expliquer au masqué comment il parvenait à décapsuler des bières avec son briquet (ouais, ils ont tous les alcools à leur disposition et ils se rabattent sur la bière ? Quels inconscients !), finit par totalement trancher en deux sa bibine, sans le faire exprès.

Pour certains, cela tourna quasiment à l'orgie et quelques joueurs n'hésitèrent pas à emmener des créatures de rêves dans les douches, histoire d'avoir un peu d'intimité. Le Sphinx n'en faisait pas partie, peu intéressé par les créatures des rêves, aussi jolies soient-elles. Il continua sa conversation avec Zack, jusqu'à ce que son réveil sonne et le fasse disparaître du monde onirique.

Quant à Mario, bah le masqué ne l'avait pas vu depuis deux bonnes heures avant son réveil. Où pouvait bien être passé le sauveur du match ?

_________________


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mario Terra
Fou surexcité
Fou surexcité
avatar

Pouvoir : Dissuasion
Points de Réputation : 2 400 points
Messages : 25

MessageSujet: Du grabuge à Alcohall   Mar 20 Jan - 17:26

Héhé! C'est ce que j'appelle un bel exploit sportif! J'étais le vainqueur alors que c'était que la première fois que je survolait un stade de hicditch. Une fois avoir atterris sur le sol, je n'eus même pas le temps de commencer un discours car les membres de mon équipe se précipitèrent pour m'attraper. On me porta ainsi jusqu'à ce que nous atteignions les portes des vestiaires. Les supporters étaient euphoriques. Plusieurs serveurs leur apportèrent un grand nombre de cocktails. Le fait de voir des mecs heureux en finissant un à un des verres me remplit toujours de joie!

Une fois arrivé devant les vestiaires, mes camarades me laissèrent à nouveau gambader. Ils se mirent peu à peu à entrer dans le bâtiment en entonnant des chansons de beuveries. Une joyeuse fête allait débuter. Je ne fis cependant pas de la partie car un gars habillé d'une sorte d'uniforme vermeille (la couleur du vin, bien sûr) vînt à ma rencontre. Il était accompagné d'un groupe de créatures des rêves "vêtus" de façon très "légère". Il m'expliqua qu'il était un haut dignitaire du royaume d' Alcohall. J'imagine que ce personnage à l'habit très classe devait être des membres du conseil du royaume. Il me proposa de le suivre, en compagnie de ses nombreuses demoiselles pour porter un toast à ma gloire. L'homme poursuivi en m'affirmant qu'un héros comme moi devait boire avec les grands de l'État et non avec de simple sportifs. Je ne me sentais pas digne d'un tel honneur, mais j'acceptai tout de même son offre. Mes camarades m'avaient perdu de vue car ils devaient trop occupés à faire la fête à l'intérieur du vestiaire. C'est ainsi que je ne revis pas Sphinx qui m'avait tout de même aidé à remporter le match par la force de ses bras. J'avais un peu honte de ne pas pouvoir le remercier.

Je me mis alors à parader sur la piste en présence du haut dignitaire et de sa cour de magnifiques demoiselles. Les spectateurs continuait de me rendre hommage en hurlant avec des voix de mecs bourrés. Je n'avais pas la chance d'apercevoir la famille royale. Il faut dire que les soldats et leurs uniformes vermeilles qui nous accompagner à l'endroit ou le haut dignitaire voulait me mener.

Notre joyeuse troupe arriva devant une auberge décoré par de magnifiques statues de dieux liés à l'alcool. Chaque statue tenait entre ses mains ou une amphore, ou une bouteille ou un tonneau sur lequel était posé une chope. Je fus stupéfait par tout ce décor d'or sur lequel était attachées des grappes de raisins. Celui que je prenais pour un membre du conseil du royaume, m'expliqua que nous nous trouvions devant l'auberge la plus chère d'Alcohall. La boisson devait y être d'encore meilleure qualité que seul qui m'avait totalement rendu bourré dans les champs d'alcool. Les immense portes s'ouvrir après que le haut dignitaire nous avait annoncé. La fête allait être magnifique, mais tout un coup toutes les images disparurent.

J'ouvris les yeux et je découvris que je me trouvais allonger sur mon lit. J'avais bien dégrisé de la soirée qui était la cause de ce rêve merveilleux. Je me dis alors au fond de moi même que rêve restera graver dans mes mémoires. Je verrais bien ce que me réservera le magnifique onde d'Alcohall la prochaine fois.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Du grabuge à Alcohall [PV Mario et Caleb]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Du grabuge à Alcohall [PV Mario et Caleb]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Lansman Ansanm Nou fô 22 desanm 2009/Mario Dupuy
» Mario Andresol '' SERPICO'' prend la direction de la DCPJ
» Eske zafè Lame kapout, gade komandan Mario Andresol
» Un second mandat de 3 ans pour Mario Andresol
» Mario

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dream Land Infinity RPG :: RP :: Première Zone :: Alcohall-
Sauter vers: