AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Une vie d'albinos un peu bizarre ! [Solo] Suède

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Harley Redfox
Ligue M
Ligue M
avatar

Surnom : L'albinos
Pouvoir : Contrôle de la lumière
Points de Réputation : 36 500 points
Double Compte : Cherry
Messages : 339

MessageSujet: Une vie d'albinos un peu bizarre ! [Solo] Suède   Dim 25 Mai - 17:25

Have break ! Have a cat !

SBAF ! Mais quel nom totalement pourris pour un RP totalement pourris et niais. Mais bon, je suis une fille et je me dois de faire du romantisme un peu dans ma vie. Sinon je sors totalement frustrée o/ bonne lecture à ceux qui vont lire. Même si je sais que personne ne lira. Rien n'est drôle dans ce RP solo, ou presque.

Un beau jour, ou peut-être une nuit Harley se baladait seule dans la rue. Rentrait-elle ou bien vagabondait-elle ? Personne le sait et peut-être pas même elle puisqu'elle reste toujours perdue dans son monde. Ce qui est certain, c'est que le soleil se couchait, le ciel était orange. La pollution certainement mais étrangement, l'albinos trouvait ça joli. Toutes ses teintes rendaient le ciel presque surnaturel. Elle marchait pour rentrer chez elle, le temps passait plus vite lorsqu'elle admirait les couleurs du ciel. Ce qu'elle ne savait pas, c'est que ce moment de tranquillité allait être interrompu par une étrange rencontre. Lorsqu'elle passa à côté de poubelle, la jeune femme entendit des bruits de fouillis. Les mêmes sons produit par un rat lorsqu'il cherche de quoi se nourrir de déchets. Harley s'arrêta net, son regard s'arrêta sur les ordures. Une vue moins luxueuse que celle du ciel, si on ne prend pas en compte qu'il s'agit de la pollution. Elle vit alors une minuscule queue touffue dépasser des bacs à ordures. Une petite queue marron chocolat. Pas un simple marron. Un autre bruit ressurgit et c'est à ce moment même que les yeux pourpres de l'albinos croisèrent deux paires d'yeux dorés. Ce même doré que l'on pouvait voir dans le ciel. Ces deux yeux étaient bien félins. Un duel avait commencé. Les deux personnages ne se quittaient plus. Le premier qui regardaient ailleurs avaient certainement perdu. Harley avait ce regard blasé mais sa bouche disait tout autre chose. Elle semblait surprise et en même temps attendris par ce petit être qui n'était autre qu'un... chaton.  Ce chaton pourtant tout sale avec un regard encore plus blasé que l'albinos. Ce dernier finit d'ailleurs par replonger dans les poubelles. Il pensait certainement que la suédoise allait repartir. Eh bien non mon ami, elle était bien trop excitée à l'idée d'avoir un aussi beau matou. A ces yeux, celui-là était vraiment unique ! La jeune femme se dirigea à toute vitesse vers les ordures puis attrapa le jeune chat pas la peau du cou.

- Hey, mais t'es tout mignon toi ! Tu préférerais pas manger de la vraie bouffe plutôt que des restes pourris ?
- Maons

Ce miaulement était tellement blasé, mais tellement attendrissant à la fois. Harley ne pouvait pas lui résister. D'autant plus que le chaton avait toujours cet air de blasé. Il ne bougeait pas une seule griffe et se laissait totalement faire par une inconnue. Le courant était certainement passer entre les deux. Au fond d'elle, la voyageuse sentait qu'ils allaient être très ami ! De plus, elle découvrit qu'il n'était pas que marron chocolat, mais avait son torse plutôt vanille. Il semblait avoir une maladie, pas grave certes, mais maladie quand même. Ce chat était-il atteint de nanisme ? Peut-être ! Mais Harley s'en fichait de ça ! Ca ne pouvait que le rendre plus unique. Elle même albinos, elle sait ce que c'est d'être regarder comme une extraterrestre. Bon, je vous l'accorde, un chat ne doit pas ressentir ce genre de discrimination mais pour Harley, c'était quelque chose qui ne pouvait que faire en sorte à ce qu'ils soient vraiment proches tous les deux. Ils avaient des points communs, puis, elle ne sait pas, c'est l'instinct. Quelque chose qui ne s'explique pas. Il l'avait choisit et elle l'avait choisit, le destin les avait réunit.

- C'est bien ce que je me disais ! Tu préfères, allez viens, je vais te montrer ta nouvelle maison. J'espère que t'aimes le lait, parce que j'ai que ça pour le moment !
- Maons

Même son miaulement était différent de celui des autres chats ! Harley souriait comme jamais, elle finit par le prendre convenablement dans ses bras. Ce petit chat restait sans même bouger. Après quelques minutes de marches sans trop discuter, en même temps un chat n'a pas trop de discussion, ils arrivèrent au studio d'Harley. Sa sœur n'était pas là ce soir. Elle était chez un copain à elle, laissant seule l'albinos pour la soirée. Mais c'est pas grave, elle lui montrera son nouveau colocataire dès demain matin. La jeune femme posa de ce pas le chaton par terre, il restait au même droit. Sans bouger, il semblait plutôt à l'aise dès le départ. Harley partit fouiller dans son frigo pour en sortir une brique de lait, puis sortit un bol qu'elle remplit et posa au sol. Elle s'accroupit pour montrer au chat ce qu'elle venait de lui servir.

- Allez viens !

Sans même miauler, il la regarda toujours d'un air aussi blasé. Après quelques minutes de duel de regard, il se décida à venir sentir le bol. Il finit par en prendre une petite léchée pour une énorme. Il mangeait finalement rapidement et comme un gros porc. Ce qui est sûr, c'est que ce chat n'avait pas mangé du luxe depuis des mois. Certainement depuis sa naissance à vrai dire. L'albinos le laissa manger en paix et partit chercher quelques journaux. Elle n'avait pas de litière pour le moment mais eut l'ingéniosité de créer un petit coin pour son nouveau compagnon. Ce coin était un petit peu caché, pour pas que le chat ne se sente gêner.

- Tadaaaa ! C'est ton petit coin jusqu'à demain !
- Maon
- Ouais je sais, c'est pas génial mais bon, il va falloir attendre. Tout est fermé maintenant. Puis, t'as bien fait dehors jusqu'à maintenant, tu peux faire sur des journaux !
- Maon !
- Bon, comment on va t'appeler.... Mmmmh, Roger ?
- ….
- Papouille ?
- ….
- Chocolat ?
- ….
- T'es un peu compliqué comme chat....
- …..
- Puis vu comme tu manges, tu vas vite devenir bouboule toi !
- MAOOON 
- Bouboule !
- Maon 
- Eh bien on dirait que tu as choisis ton prénom bouboule ! Tu as raison, il te va plutôt bien. J'aime bien bouboule.

Oui, Harley la sociopathe discutait avec un chat. A vrai dire, elle se sent tellement seule dans sa vie que Bouboule était ce qui pouvait lui arriver de mieux dans la vie. Elle n'a pas d'amis, du moins elle a Axel mais ils ne se connaissent pas encore beaucoup, et elle n'a pas de copain. Enfin ça, c'est à voir. Elle laissa le chaton tranquille quand justement, elle entendit son ordinateur skyper. Oui, j'ai inventé un nouveau mot, mais c'est pour signifier le petit son que fait skype lorsque quelqu'un vient discuter. Harley attrapa son ordinateur portable et s'assit sur une chaise de la cuisine, tout en le posant sur la table en face d'elle. Elle voulait garder un œil sur Bouboule. La personne avec qui elle discutait était un jeune homme. Cela faisait bien une bonne année que les deux individus discutaient sans même s'être rencontrer un jour. Ils ne savaient même pas à quoi ils ressemblaient. L'albinos a toujours eu du mal pour se montrer avant Dreamland. Elle esquissa un petit sourire en voyant ce petit mot, elle sourit encore plus lorsque son chaton vint sur ses jambes pour dormir. Pour elle, s'était un signe. Il fallait qu'elle fasse le pas pour enfin rencontrer son ami. D'autant plus qu'il sous entendait commencer à avoir des sentiments pour elle. Elle aussi, elle en avait. Mais ils ne commençaient pas. Au fond, elle espérait que l'amour de sa vie soit un homme comme lui. Gentil, ouvert et drôle. En espérant qu'il soit mignon en bonus !

- Ok, t'as raison Bouboule, je me lance
- Maon

Les mains légèrement tremblante, elle finit par écrire son invitation. Harley effaça plusieurs fois. Elle voulait que ce soit parfait comme demande. Que ça ne fasse ni trop peu, ni trop excessif. Ce n'était pas naturel mais en même temps, ce n'était pas son genre d'inviter quelqu'un à un rendez-vous plus ou moins galant. En effet, si ils se voyaient dans la vraie vie, c'était certes pour mieux apprendre à ce connaître mais aussi concrétiser ses sentiments. Savoir s'ils sont bien réels. Pour la première fois de sa vie, l'albinos se faisait beaucoup d'idée. Elle rêvassait, s'imaginait un vrai conte de fée.

**Discussion Skype**

Eric : Salut Harley, je viens de rentrer de mes cours. J'espère que tu vas bien !Wink
Harley : Hello, ça va bien et toi ?
Eric : Ca va, je suis allé bronzer un peu au soleil aujourd'hui. Il fallait en profiter de ce temps ! J'adore m'exposer au soleil ça fait du bien !
Harley : Pas faux...
Harley : En fait, en parlant de soleil. J'ai beaucoup réfléchit et je me disais que ce serait bien si on pouvait se voir un de ces quatre. Ca va bientôt faire un an qu'on discute toi et moi. Puis on commence à bien se connaître. Je me disais qu'on pourrait aller un peu plus loin dans notre relation. Enfin tu vois....
Eric : Ok cool ! Dans une semaine ça te va ?
Harley : Ouais ! Un Samedi après midi !
Eric : Ca me paraît être une bonne idée. Mais, comment on va faire pour se reconnaître. On S’envoie des photos ?
Harley : non, je préfère avoir la surprise;)
Eric : Ce sera fun ! J'aurai une rose rouge sur moi ! On se rejoindra au parc ! Pour goûter et prendre un peu le soleil.
Harley : Puisque tu auras une rose rouge je porterai une robe rouge alors !
Eric : Au moins tu ne passeras pas inaperçu avec une robe d'une telle couleur
Harley : C'est la saison que veux tu !
Eric : Oui, enfin ! Du soleil j'adore ça !
Eric : Ah, je dois te laisser, mon pote est arrivé. On va à une soirée ! A samedi !
Harley : A samedi !

**Fin discussion Skype**

Harley soupira, soulagé d'avoir passé cette étape ! Cependant, quelque chose la turlupinait. Ce mec adorait le soleil et elle ce n'est pas qu'elle n'aimait pas. Mais elle ne pouvait pas trop s'exposer au soleil. Heureusement, le parc regorgeait d'ombre. C'était un homme vraiment gentil et presque parfait, il allait être compréhensif selon elle. Surtout qu'en robe, elle allait exposer un peu sa peau. Ce qui est inhabituel pour elle de faire ça. La jeune femme était bien décidée à se faire vraiment belle pour son nouveau prétendant. Elle désirait connaître une vie différente et moins côtoyer la solitude. L'albinos câlina son petit chaton endormit comme un ange sur ses genoux. Elle le prit dans ses bras avant d'aller se coucher. Elle susurra quelques mots après l'avoir mis à ses côtés.

Demain, je te présenterai à Axel. Il est un peu bizarre des fois mais tu verras, il est gentil. Je suis sûr qu'il va t'adorer.  Puis on ira t'acheter ton collier, tes croquettes, ta litière puis ta laisse tient ! T'es vraiment choupi quand tu dors....

Et la jeune femme partit à Dreamland. Détendue et heureuse. Elle avait hâte de découvrir sa nouvelle vie. Une vie normale, comme toutes les autres filles de son âge. Elle voulait se sentir belle et aimée. Je ne vous raconte pas sa petite nuit à Dreamland, elle n'avait pas croisé Axel. L'albinos avait bien trop peur de cracher le morceau sur Bouboule. Elle tenait vraiment à ce qu'il le découvre avec le chat bien en face de lui et elle l'a bien emmerdé d'ailleurs! Elle lui a fait croire plein de truc salace qu'il ne s'en rende pas compte jusqu'au moment venu qu'elle voulait lui présenter ce chat. Un autre jour plus tard encore, elle se réveilla normalement, puis elle partit au super marché acheter tous les nécessaires pour le chat. Ca lui prit énormément de temps pour choisir un collier. Toutes les couleurs n'allaient pas forcément bien à Bouboule. Il était particulier. C'est après tout ça qu'elle rendit une petite visite à son ami Axel. Le suédois était un peu occupé à ce moment-là mais bon, ça je vous laisse le découvrir dans le RP solo de ce jeune homme. Tout ce que je peux vous dire, c'est qu'en réalité, Harley se doutait bien qu'elle dérangeait la copine du suédois. Elle ne comprenait pas pourquoi elle ne l'aimait pas. Après tout, pourquoi jalouserait-elle une albinos ? C'est comme ça qu'Harley pensait. Du coup, elle ne prenait pas souvent en considération qu'elle pouvait semer la pagaille dans son couple. Pour elle, ce n'était pas possible. On ne pouvait pas l'aimer comme elle ne pouvait pas attirer qui que ce soit. Qui voudrait faire l'amour à des yeux tremblants et pourpres ? C'est bien trop déstabilisant selon elle. Certes, c'était peut-être la même chose pour Eric mais lui, il n'a pas de copine aussi jolie que Marie. Vous comprenez donc la logique qui pousse Harley à se sentir totalement à l'aise avec n'importe qui. Du moins, pourquoi elle n'a pas trop honte de se comporter trop familièrement avec un homme. Tout simplement parce que pour elle, il ne pourra jamais rien se passer. Pourtant, c'est une très belle femme. Mais elle ne s'en rend pas compte et elle ne s'en rendra certainement jamais compte. Elle espérait que sa future relation l'aide à se sentir mieux dans sa peau et reprendre confiance en elle, comme Dreamland à pu démarrer ce processus.

Le lendemain, après avoir embêter cette fois-ci Axel à Dreamland, elle partit faire les boutiques. A la recherche d'une belle robe rouge. Heureusement, sa sœur était là en renfort. Toutes deux trouvèrent l'attiraille parfait pour la séduction. Ni trop vulgaire, ni trop sainte ni touche. Tout ce qu'elles avaient trouver allaient parfaitement à l'albinos. Elle en devenait presque sublime. Mais tout ça, on en saura davantage lors de son premier rendez-vous galant. Quelle belle histoire n'empêche. La jeune femme est vraiment chanceuse et très comblée. C'est une belle histoire de gonzesse tout ça.



Un rendez-vous pas comme les autres


Comment raconter ça mais pas de façon fiasse ? M'enfin osef, moi j'aime le niais et les histoires niaises alors je la raconte comme je veux ! Souvenez vous un peu plus tôt, notre héroïne avait fait un grand pas ! Un pas qu'elle n'avait pas fait depuis longtemps. Inviter quelqu'un à l'extérieur et tenter de se construire une relation amoureuse ! Son cœur battait vite et aujourd'hui, c'était le grand jour. Elle devait rencontrer cet homme avec qui elle parlait depuis pas mal de temps sur internet. Ils ne se sont jamais vu, pas de photo, pas de caméra, pas de description physique, juste des paroles...  Dreamland avait aidé l'albinos a reprendre confiance en elle, c'était certain.  Elle se prépara alors des vêtements qu'elle avait acheté quelques jours plus tôt à l'aide de sa sœur. Se fit une coiffure plutôt simple et jolie. Une robe rouge, des chaussures simple, rien de biatch ! Mais tout de beau ! Tout signifiait qu'elle allait bien à un rancard. Et le rendez-vous ! Au parc ! C'est ainsi que la jeune femme prit de l'avance et attendit son ami, Eric, sur un banc. A l'abri tout de même du soleil, en ayant bien pris soin de mettre de la crème solaire pour ne pas attraper un bon coup de soleil.

« J'espère que ça va bien se passer, y'a pas de raison ! Moi aussi j'ai mes chances ! » Pensa-t-elle ! Oui, elle était déjà en stress ;. Elle se rappelait tout ses souvenirs, de ces gens qui se moquaient d'elle. Ces personnes qui l'ont fait énormément souffrir et renier sa maladie. Faire comme de rien n'était et s'enfuir dans une bulle... Un peu étrange. Avec ses lunettes, elle scrutait l'horizon, cherchant le jeune homme qu'elle attendait. Il devait avoir je ne sais plus quoi. Et finalement, elle le repéra, un peu au loin. Il semblait l'observer curieusement et plutôt timide de l'approcher. Sans nul doute ! C'était lui ! L'albinos lui fit alors un signe de main et lui recommanda de venir s'asseoir près d'elle, le tout avec un grand sourire. Les deux individus se firent la bise ! Un peu gêné mais bon, Harley était heureuse, mais lui semblait étrange.

- Bah alors, ça va ? T'en a mis du temps
- Heu ouais... J'étais pas sûr que ce soit toi en fait 
- On fait quoi ?
- Je sais pas trop...
- On se fait un petit tour ? Dans le parc !
- Pourquoi pas...

Finalement, Harley arrêta de montrer son beau sourire elle sentait bien que l'individu en face d'elle était gêné. Pas à l'aise en tout cas et pas si enthousiaste que ça de la voir. Pour un homme qui disait être attiré par elle, il n'en n'avait plus trop le comportement. La jeune femme était plutôt ravit de découvrir son physique, c'était plutôt un beau garçon athlétique et surtout plus grand qu'elle ! Parce que faut dire qu'Harley n'est pas géante mais pas petite non plus ! Elle dépasse le 1 mètre 70. D'ailleurs, ils faisaient connaissance tout en marchant, du moins, seule Harley semblait poser des questions. Et la tronche d'Eric lui disait vraiment quelque chose !

- En fait, tu m'as jamais dis ! Mais t'es à la fac non ? Parce que je crois t'y avoir déjà vu !
- Ouais en staps.
- Ah mais tu fais partit de ce groupe là, qui traine toujours avec les nanas ! T'as pas mal de succès ! Et tu me l'avais pas dit !
- Oui... D'ailleurs je sais que je t'ai déjà croisé toi aussi
- Ah oui ? C'est marrant ! On s'parle depuis si longtemps et on était pourtant juste à côté
- Bon en même temps une albinos ça se repère très  facilement tu vois.
- Heu ouais...

Après cette phrase d'un ton très froid, ils continuèrent leur balade. Mais cette fois-ci, ils ne se disaient plus rien. Harley n'était pas bête, elle sentait que quelque chose n'allait pas mais préférait se taire et marcher le temps qu'il se calme ou se débloque. Elle lui souriait de temps en temps et lui lançait un regard plutôt doux ! On voyait qu'elle était plutôt contente. Lui en revanche, fuyait vraiment son regard et finit par s'arrêter en voyant tout le temps l'albinos lui faire des regards trop niais.

- Ecoutes Harley, c'est juste pas possible !
- De quoi ?
- Je pensais que tu me plaisais mais, non... Désolé ! Je peux pas !
- Quoi, j'ai fais un truc qui fallait pas ?
- Non non ! Tout était parfait jusqu'à ce que voilà !
- Voilà quoi ?
- Toi !
- Quoi moi ?
- T'es albinos !
- Et alors ….
- T'aurais pu me le dire dès le départ quand même !
- Je pensais pas que c'était un détail de mon physique si important ! Et me gueule pas dessus à la fin !
- Un "détail physique" ? T'as une maladie bordel !
- ET ALORS ! JE SUIS ALBINOS OUI MERDE !
- Gueule pas ! Mais moi je peux pas ! Je m'imagine un avenir avec une nana normale tu vois !
- Je suis normale...
- N'empêche que t'es malade ! J'adore le soleil ! Je me vois mal sortir avec une nana qui peut pas rester trois seconde au soleil merde !
- JE SUIS NORMALE !
-  NON T'ES PAS NORMALE ! LES NANAS QUI TRAINENT AVEC MOI LE SONT ! TOI T'ES BLANCHE COMME UN CUL ET T'AS DES YEUX CHELOU ! JE VEUX POUVOIR REGARDER TRANQULLEMENT MA NANA DANS LES YEUX TU VOIS
- VA TE FAIRE FOUTRE !!!

La ça gueulait vraiment et Harley en avait les larmes aux yeux. Elle pensait pas que pouvait y avoir quelqu'un d'aussi con sur terre ! En fait si, elle le savait ! C'est bien pour ça qu'elle reniait être albinos ! De toute manière, même albinos elle avait quand même le droit au bonheur et à l'amour ! Y'a que les connards pour regarder ça. Mais bon, ce mec était juste populaire, sortir avec une nana comme elle, s'était la loose pour lui. Pourtant elle était pas moche, mais lui, c'était la nana parfaite qu'il voulait. C'était trop pour elle, elle aurait jamais dû faire tout ça, au final elle tourna le dos avec les larmes aux yeux. Lui se calma un peu et finit par se barrer avec une dernière phrase.

- Désolé, mais c'est pas possible voilà. Je préfère sortir avec une des nanas qui m'entoure. On se contact plus ok ? Désolé. Je voulais pas te le dire comme ça mais tu m'as pas laissé le choix.
- Ouais ouais, barre toi avec tes biatchs.... Pardon, les nanas « normales »
- …

Harley finit par serrer ses poings très fort ! C'était fini, plus jamais elle ne s'imaginerait quoi que ce soit. Pour elle, tout était confirmé. Elle ne pouvait plaire à qui que ce soit à cause de sa maladie de merde  qui la complexait toujours de plus en plus et qu'elle préférait plonger dans le dénis ! C'était plus simple de voir le monde en bisounours ! Oublier tout volontairement ! Pourtant, elle savait tout ces trucs qu'elle faisait croire que non. Elle était pas si bête mais ça lui permettait  d'oublier tout ça... Mais pour le moment, son petit cœur était brisé. Pauvre fille ! Pourtant, elle en attirait des mecs, mais que ceux qui sont en manque de cul et y voit un trou plus qu'autres choses. L'amour réel lui paraissait impossible. Pourtant, elle était très belle pour une albinos ! Vraiment ! Mais personne ne voulait lui dire et faut dire qu'elle ne fréquentait pas assez de monde pour qu'on lui fasse savoir. Elle finit par prendre le chemin pour rentrer chez elle. Elle croisa plein de monde et même à l'époque Axel qui était en couple avec sa française. Elle les vit de loin et préféra ne pas se montrer. Ca la rendait presque jalouse n'empêche. Une nana comme Marie, hystérique et relou, était capable de se trouver une relation fixe avec le pire des trous du cul ! Ca s'était pas cool ! Et ca, même Harley y arrivait pas. Et elle ne supportait plus l'idée de voir à peine son reflet dans une vitre. Etre albinos lui pourrissait la vie et elle finit par s'isoler dans un coin en chialant comme une merde. Comme personne n'aurait pu la voir pleurer un jour. Elle pouvait verser une petite larmette des fois comme ça ! Normal ! Ca arrive à tout le monde, mais là, elle était vraiment triste. Une fille pleine de vie comme ça, qui pleurait comme ça c'était juste pas normal. Quelqu'un finit d'ailleurs par tomber sur elle et c'était bien d'ailleurs Axel qui l'avait rodé de loin. Plutôt malin la bête ! Hu hu !

- Harley tu fais la clodo ?
- Ta gueule j'ai pas envie de rigoler !
- Tu pleures ?
- Non !
- Pourtant on dirait un lapin avec la myxomatose !
-  Je vous emmerde tous ! Tous !
- Woh ça va, calme toi ! T'as tes règles ou quoi ?
- Non ! Je sors d'un rendez vous de merde avec un mec qui m'a envoyé chier comme de la merde ! Et t'sais pourquoi ?
- Non mais c'est pas une raison de me gueuler dessus à moi !
- Parce que je suis une putain d'albinos ! Avec mes yeux myxomatose comme tu dis ! Et que j'ai une peau de merde ! Des yeux de merdes ! Qui tremblent et que ça plait pas à monsieur ! Parce qu'on peut pas correctement me regarder dans le yeux. Manière il a raison ! Je suis malade ! Et les malades peuvent sortir qu'avec les malades !
- Mais calme toi ! C'est qui ce trou du cul ?
- Un mec de la fac... Eric du staps
- En même temps si tu choisis ce trou du cul...
- Mais je savais pas que c'était lui moi, manière je voudrais crever et habiter qu'à Dreamland ! Là bas au moins j'ai plus de maladie, je suis normale !
- Mais t'es normale ! Pff, puis manière ça sert à rien de te parler tu m'écoutes pas.

Axel finit par se barrer et faut le comprendre. Elle était relou et pleurait comme une pauvre merde c'te bécasse ! Mwahaha parce que j'aime la faire souffrir ! Puis à vrai dire, je pense que ce n'est pas un crevard et qu'il l'a certainement venger parce qu'il est trop sympa m'voyez ! Et que manière il me doit des trucs niais. Finalement, Harley rentra chez elle, du lourd sur la patate. Elle se coucha directement et en profita de sa nuit à Dreamland pour savater de la connasse ! Les jours suivant, elle faisait comme si de rien n'était et continua de faire du déni à propos de sa maladie. Elle faisait la niaise, la bête... Enfermée dans son monde. C'était une fille bien triste au fond qui ne demandait qu'à être aimé un peu elle aussi. Et pas seulement être un bouche trou pour sa grosse poitrine.



AU FEU !

Harley était au pays des rêves quand tout à coup... Elle sentait comme une odeur de cramé qui la réveilla de Dreamland. Sa gorge la gratouillait, puis ses yeux lui piquaient énormément. Il faut dire qu'ils sont extrêmement sensibles à tout et n'importe quoi. En plus de ça, elle voyait déjà pas bien du tout mais là, c'était pire ! Avait-elle la vue endommagée ? Non, il y avait simplement quelque chose de totalement anormal dans son appart'. Elle renifla un peu autours d'elle et pas de doute possible, il y avait un incendie quelque part. Soit dans l'appartement même soit dans l'immeuble. Rajoutons au passage que les pompiers étaient en train d'arriver, quelqu'un les avait déjà appelé. La jeune femme se leva en flèche et attrapa ses lunettes sur sa table de nuit. Telle une bonne héroïne, elle partit dans la chambre de sa sœur qui dormait encore... Elle avait le sommeil plutôt lourd la nana! Et le feu était partit de leur salon visiblement ou du moins, de la porte d'entrée un truc du genre. Bouboule lui suivait Harley comme un bon petit chien, mais il miaulait surtout, depuis tout à l'heure. Il tentait de réveiller tout le monde. Il avait sentit le danger.

- Haylia, Haylia, réveilles toi allez !
-
- HAYLIA BORDEL DE TA MERE Y'A LE FEU DEBOUUUUUUUT
- Mmmh, Ha...Harley ?
-Allez vite ! Bouge ! Il s'est passé quoi bordel ? Tu t'es fais masser trop fort ou quoi ?
- Je...Je sais pas trop
- OSEF, faut qu'on s'barre d'ici. Allez viens bouboule.

Harley aida sa sœur à se lever. Elle la portait plus qu'autre chose à vrai dire mais heureusement que l'albinos est plutôt athlétique. Et surtout, heureusement qu'elle savait garder son sang froid dans certaine situation. La suédoise était un peu bête des fois, mais ça n'empêchait pas qu'elle restait assez intelligente. Difficilement, Harley et sa sœur se dirigèrent vers la sortie de l'appartement mais l'incendie avait déjà ravager pas mal l'appart' et l'albinos avait du mal à respirer. En plus, la fumée lui faisait pas du bien à la peau, très sensible là aussi. Surtout la chaleur à vrai dire qui était pas évident à supporter. La peau d'une albinos rappelons le est déjà comme brûlé vive. Sauf qu'elle est en bon état. Mais c'est exactement la même sensibilité. Pour résister à ce genre de truc, la jeune femme se saisit d'une veste, au moins pour couvrir ses bras, tant pis pour ses jambes qui étaient nues.

- Allez Halyia, debout !
-Je peux pas, j'ai du mal à respirer
- Peu importe, tu vas plus du tout respirer si on reste là.
- Je sais mais j'y arrive pas.

Bon, sans trop tarder elle finit une fois de plus par aider sa sœur après être allé un peu éteindre des flammes devant sa porte d'entrée. Mais le feu était partout et tout s'effondrait petit à petit. Elle n'entendait même pas les pompiers dehors et ne voyait personne dans l'immeuble. Sûrement la plupart avait déjà fuit ou était évacué par les pompiers. Harley commençait d'ailleurs à tousser, la respiration était de moins en moins évidente. Et bouboule ce héros, mit en évidence un chemin non enflammée que les deux jeunes donzelles pourraient emprunter. L'albinos était très fière de son petit chat ! Non mais ! Mais elle finit à court de respiration et tomba elle aussi comme une grosse merde sur le sol. A cours d'énergie, tout comme sa sœur. Elle la lâcha... Elle toussait de plus en plus et cassa ses lunettes. Manière dans un tel bordel, ça ne lui servait strictement à rien.

- Harley... disait Haliya d'une petite voix
- Haliya... *tousse * où tu es ?
- Pas loin de toi, on va.... y arriver...

Harley sentit la main de sa sœur sur son épaule et le chat lui léchouiller la joue. Mais rien à faire, elle se sentait partir et perdit connaissance. Bouboule lui sortit de l'immeuble et les pompiers se rendirent compte qu'il y avait bien entendu encore des gens à l'intérieur. Ils vinrent rapidement les chercher, et décidément, le monde réel n'était pas le même que Dreamland. Aucune résistance... La lute pour la survit n'était pas la même et pas aussi évidente. Désormais, elle n'entendait que des gens parler autours d'elle... Tout était flou. Les machines, les voix, les cris, les discussions, les sirènes... Ca devenait un gros bordel qu'elle eut la chance de ne pas réellement voir. Ce qui est sûr, c'est que le lendemain, Harley se réveilla tout comme sa sœur dans un lit d'hôpital. Rapidement pris en charge, elle n'avait presque rien eu. Il a fallu respirer beaucoup d'oxygène et le tout suffisait. Sa sœur elle, avait un peu plus douillé et allait avoir un peu d'hospitalisation mais tout allait bien heureusement. Les parents étaient venus les voir, dès qu'elles étaient à l'hosto. Très tard dans la nuit donc et s'étaient fait un sang d'encre. Leur père était resté à leur côté toute la nuit sans dormir pendant que la mère s'entretenait avec le policier. Bouboule dormait sur le ventre de Harley, allez savoir pourquoi il était là, mais osef, cay trop un hérooos !

- Ma petite Harley, tu es enfin réveillée ?
- Mmmh, papa ?
- Chut chut, repose toi. Ta sœur et toi av...
- Halyia ! Bouboule !
- Elle va bien ne t'en fais pas ! Et ton chat est sur toi !
- Il s'est passé quoi ? L'incendie, c'est fini ?
- Oui, tout est terminé... Mais l'appartement et tout l'immeuble... il n'y a plus rien... Vous allez devoir attendre que l'assurance veuille bien tout prendre en charge.
-Les policiers sont en train de faire une enquête.
- Pourquoi ?
- L'incendie à commencer vers la porte d'entrée selon une enquête. Ils pensent que c'est criminel.
- Mais qui ?
- Je ne sais pas, ils interrogent ta mère par rapport à vos connaissances. Elle pense que c'est peut-être un des petits amis de ta sœur. Si je retrouve cet enfoiré je lui casse ses côtes.
- Mais l'appart' ! Toutes mes affaires ! J'ai plus rien moi !
- Ne T'en fais pas, on t'a emmené des vêtements qu'il restait à la maison et avec l'assurance tu vas pouvoir tout racheter avec ta sœur. Le problème c'est pour vous reloger, il va falloir attendre un bon moment.
- Mais je vais aller où ? Y'a plus de place à la maison !
- Ta sœur à beaucoup d'amie, une est venue dire qu'elle avait une chambre pour vous pas loin de la faculté.
- Mais j'ai pas envie moi...

Bref, ils pouvaient discuter comme ça pendant trois heures aussi ! Mais Harley se réveillait petit à petit et s'assit dans son lit tout en faisant des calinou à Bouboule. Elle était profondément choquée de tout ces événements. D'ailleurs, la nuit à Dreamland avait été plus qu'étrange. Elle s'était retrouvé dans un royaume très chaud et intense, sûrement le royaume du feu ou Volcania ! Près de volcan c'est sûr ! A côté, Halyia se réveillait à son tour. Toute la famille était réunie désormais. Mais bon,  ils finirent par partir pour aller régler d'autres affaires et laisser les deux jeunes demoiselles seules dans leur chambre. C'est à ce moment-là que la sœur de l'albinos se mit à pleurer. Beaucoup pleurer, et Harley, dans sa magnifique robe de chambre d'hosto, se mit sur son lit. Plutôt inquiète de la voir pleurer comme ça.

- Ne pleure pas, c'est fini !
- C'est pas çaaa
- Bah quoi alors ?
- Je suis désolée !
- T'as pas à l'être. A moins que ce soit toi qui ait foutu le feu
- Non mais c'est comme si !
- Je crois pas !
- Si ! Je suis sûr que c'est cet enfoiré qui a foutu le feu ! Parce qu'on s'est disputé la veille. Je voulais pas sortir avec lui ! Et il m'a dit que je le regretterai !
- Mais c'est juste un gros taré si c'est lui !
-  Il aurait put te tuer ! Tout ça à cause de moi ! Parce que, parce que... Je suis une puuuute !
- Mais nooon !
- Tu crois toujours que je me fais faire des massages mais...
- Mais je m'en fou à la fin ! Je sais bien ce que tu fais dans ton putain de lit ! Je sais tout ça ! Toutes ses merdes du monde réel ! Mais je m'en tape !
- Snif... Mais mais...
- Allez arrête, manière les flics vont chopper le coupable !
- On n'a plus rien ! Plus d'appart !
- On s'en fou ! L'important c'est d'être en vie. On en trouvera bien un. Puis ta pote est passée, elle a dit qu'elle peut nous héberger. Reposes toi.

La suédoise tentait tant bien que mal à rassurer sa sœur. Comme quoi, elle pouvait parfois se dévoiler réellement. C'est juste qu'elle préférait avoir la joie de vivre et dire des conneries à longueur de journée. Parce que sa vie était plus simple comme ça. M'enfin, Halyia fini par s'endormir et Harley partit prendre l'air dehors. Parce qu'elle en avait besoin. En prenant soin d'enfiler autre chose que cette robe d'hôpital transparente. Finalement, elle finit par croiser Axel dans l'hosto et sentit quelqu'un lui tapoter l'épaule. Faut dire qu'elle avait un peu la larme à l'oeil après tout ça ! La sale biatch !

- Tiens Harley, ton père m'a prévenu, je suis désolé pour ce qui est arrivé. Ca va ?
- Non ça va pas ! J'ai plus rien, je sais pas où je vais aller ! Au final, on pouvait comprendre qu'elle craquait un peu la petite. Et elle semblait d'ailleurs bien vénère. Enervé de tout ces événements. Et Axel en bon mec bien sympa avait trouver the solution.
- Comment ça ?
- Bah y'a la pote de ma sœur qui nous a proposé mais aucune envie de partager ma chambre comme si on avait 10 ans !
- Bah t'as qu'à venir chez moi !
- Ouais mais je fais déjà que squatter chez toi parce que je suis qu'une paumée puis c'est tout !
- Mais arrête de chialer ! Si je te propose.
- C'est vrai, je peux ?
- Puisque je te le dis !
- Merci
- Oui mais arrête de pleurer maintenant.
- Oui...Et bouboule ?
- Bah il vient !
- T'es sûr ?
- Oui je suis sûr !!!!

Bah voilà, Harley arrêta un peu de chialer pour une fois. Puis repris un peu son humour avec Axel tout de suite il devait regretter un peu cette proposition ! M'enfin maintenant, vous comprenez pourquoi ces deux là sont en colocation ! Quelques jours plus tard, Harley pouvait retourner chez elle. Et c'était Chez Axel ! Elle l'aidait bien sûr pour tout. Non mais ! Elle devenait donc moins une squatteuse mais un peu quand même ! Parce qu'elle avait tellement la trouille pendant quelques nuits que du coup, elle se gênait pas d'aller dormir avec ce bon vieux crevard quand il était là ! Et à vrai dire quand il était pas elle, elle non plus ! Parce que c'est qu'une chiante. Et en plus, le must, c'est qu'elle avait pas d'affaire à emmener chez lui. Bawi, tout à cramer. Mais bon, petit à petit elle s'était racheter des fringues, des sous vêtements, quelques petits meubles et des trucs pour Bouboule. Et voilà, c'est finish ! Comme de la mayrde !


Un voyage en France ?
Un peu de chance dans sa vie pourrie ! 

Un jour commun pour les deux suédois, oui, les deux, parce que comme deux poils de cul, Axel et Harley devenaient inséparables. Ou plutôt, Harley était aussi collante qu'un chat en manque de calinou. Ils étaient au supermarché, parce qu'ils avaient décidé d'y aller comme ça au pif. Sûrement avaient-ils besoin de glace, de bonbons ou truc de gros. Ou alors, les deux boulets avaient juste envie de profiter de la clim du supermarché. Faut pas oublier que ce sont deux gros squatteur, pire que des clodos. Et ça, c'est pas cool ! M'bref, ils avaient fait la petite balade de vieux puis une fois à la caisse pour acheter un jouet au chat, la caissière leur donna un petit coupon.


- C 'est quoi ?
- C'est pour jouer au jeu là-bas ! Allez-y !
- Et comme d'hab on gagne rien.
- Comme d'hab ? Tu joues souvent toi petit drogué va ! * donne un coup de coude *
- aurevoir !
- AUREVOIR
- C'est un constat madame !

Pendant ce temps-là, les deux tarés se dirigèrent vers la sortie et impossible de louper le monsieur au micro qui faisait la pub pour le jeu. Derrière lui, une grosse machine pour mettre son coupon et savoir si oui ou non on avait gagné.

- Par ici mesdames et messieuuuuuurs ! Aujourd'hui c'est peut-être votre jour de chance ! Un voyage en France pour deux à gagner, un plein de course et plein d'auuuuuuuutres loots !
- Trop cool
- Tu comptes pas joeur quand même
- bah pourquoi pas ?
- On gagne jamais rien à ces trucs là
- On pari ?
- Pff non, t'es capable de gagner
- Bah non, on gagne jamais à ces trucs là
- alors pourquoi tu veux jouer ?
- C'est au tour de mademoiselle ! Alors va-t-elle gagneeeeeeeeeeeer ?

Oui parce qu'en réalité, l'albinos ne se rendait pas compte qu'elle était déjà en train de mettre son coupon dans la machine. Elle y était allée instinctivement presque mais Axel lui semblait ne pas y croire du tout. A vrai dire, elle non plus mais bon, Axel est un porte poisse et tout ce qu'il dit ne se passe pas. Donc justement, il dit qu'on peut pas gagner du coup on gagne forcément. La machine cherchait, les secondes semblaient être des heures pour les deux individus. Les deux suédois comptaient se barrer quand tout à coup... La machine faisait une musique de victoire ! Une belle musique de victoire ! Et affichait d'ailleurs le mot « gagnaant »

- FELICITATIOOON VOUS AVEZ GAGNER LE VOYAGE EN FRANCE
- QUOI ?
- TROP COOOOOOL ! Je vais aller dans le pays de ton ex qui pue !
- Oh madame est jalouse !
- C'est un constat monsieur ! Elle est française et les français, il paraît qu'ils sentent mauvais à cause du fromage
- Eh bien vous allez pouvoir rattrapper votre couple dans ce merveilleuuux pays !
- On n'est pas en couple. Il est relou celui là !

C'est là qu'Harley arracha des mains du vendeur son magnifique cadeau ! Ses billets en France ! Et partit au plus vite de ce centre commercial, parce que ça en devenait bien chiant ! Mais bon, d'abord, il fallait donner son identité toussa toussa ! Parce que bon, un cadeau ça se passe comme ça à mon avis. Comme deux bons trous du cul qui ont eu une chance de gros malade ! Mais bon, tant mieux pour eux ! Au moins, ils allaient pouvoir s'éclater encore plus et Harley en oubliait presque les mauvais côté tellement elle était refaite ! Elle avait vraiment hâte ! Un RP si court pour vous raconter comment ses deux là allaient rencontrer Mike à Dijon et un personnage mystère !


La suite un jour peut-être mais avec ENFIN des trucs drôle o/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Harley Redfox
Ligue M
Ligue M
avatar

Surnom : L'albinos
Pouvoir : Contrôle de la lumière
Points de Réputation : 36 500 points
Double Compte : Cherry
Messages : 339

MessageSujet: Re: Une vie d'albinos un peu bizarre ! [Solo] Suède   Jeu 5 Juin - 17:27

Parce que tout était vrai !
Cela faisait une petite semaine que l'appartement d'Harley et sa soeur avait prit feu, avec tout l'immeuble en prime. Cela faisait donc quelques jours seulement que l'albinos avait emménagé chez Axel. Et pour le moment, tout se passait très bien. Le père d'Harley avait donné quelques indications au jeune bleuet. Notamment, il lui avait filé une crème pour la peau d'Harley au cas où elle oubliait la sienne et la mettait pas. Il avait aussi vérifié l'état de la baraque, les rideaux et tout un tas de truc du genre. C'était à vrai dire, un vrai papa poule mais super sympa. En plus, il avait filé plein de reste qu'il avait cuisiné, plein de bouffe indienne pour des semaines limites. De quoi devenir des gros. Mais bref, après cela, il s'avère qu'un jour, les deux individus rentraient en même temps. Et au passage, l'albinos décida de passer voir sa soeur. Sa soeur était en colocation avec son amie, une jeune femme de son âge. Rappelons qu'Halyia, la soeur d'Harley, a seulement 19 ans. Harley étant la fille ainée de la famille. M'bref, l'appart' n'était pas loin de la ville et il était dans un quartier ni trop riche, ni trop pauvre.

- Y'a ma soeur qu'habites là, faut que je lui donne un truc et récupérer Bouboule.Tu viens ?
- J'sais pas...  J'suis un peu crevé
- Ouais mais j'en n'ai pas pour longtemps ! En plus, on peut squatter un peu au pire ! Sa pote est cool !
- Bon ok!
- T'es facile à convaincre n'empêche !
- C'est parce que j'ai la flemme de réfléchir.
- Moué !

M'bref, les suédois entrèrent dans l'immeuble. Ils prirent l'ascenseur en silence. Tout en se regardant dans le blanc des yeux. Ou presque, parce qu'au final, Harley fuyait un peu les regards de ce genre. M'bref, les voilà au 5ème étage. Un chiffre pour ne pas stresser le propriétaire du pauvre Axel. Pas de sonnette et alors que la jeune femme tapa à la porte, personne n'ouvrait. Mais il ne fallait pas être sourde pour entendre une fois de plus les cris étranges de la petite soeur. Des cris que ces deux glandus connaissaient bien, que Harley surtout connaissait bien. L'albinos posa alors sa main sur la poignée, elle allait ouvrir c'est certain et heureusement, la porte était ouverte.

- On s'casse, elle est occupée.
- Mais non
- Tu vas quand même pas entrer ?
- Bah si pourquoi ?
- Bah suffit de l'écouter ! C'est deg !
- Normal, elle fait ses massages!  Je te l'ai dit 15 fois qu'elle a mal au dos !
- Mouais mouais ! Des massages un peu adulte si tu veux mon avis

Les suédois entrèrent dans l'appartement. Plutôt luxueux le truc. On pouvait entendre encore Halya et ses gémissements. Ca se voyait qu'Axel était plutôt gêner, ou que ça lui plaisait ce sale perv' ! En plus, c'était carrément clair qu'il n'y avait pas un homme avec Halya mais une femme. Forcément, y'avait de quoi s'imaginer plein de trucs. Sans trop de gêne, Harley se servit de la bouffe et à boire, parce qu'elle crevait la dalle. Et à vrai dire, le bleuet en fit de même. Parce que ce sont tous les deux de gros squatteurs à la con. Harley finit par fouiller son sac et sortir un truc bizarre. A vrai dire, je sais pas trop ce que c'est ! Mais c'était un petit coli et son père lui avait confié. 

- C'est quoi ?
- J'sais pas, un truc qu'elle a commandé.
- OWWIIIIII
- J'vais lui donner.
- Tu vas quand même pas entrer ?
- PLUS FOOORT
- Bah si !
- Mais elle fait !
- Des massages !

Trop tard, l'albinos était déjà à la porte de la chambre et la main sur la poignée. Le blueuet tenta de l'en empêché et était du coup juste derrière elle. Il ne fit qu'accélérer le mouvement de la jeune femme à ouvrir la porte. Et là, HAN ! C'est le drame ! On voyait la soeur d'Harley presque nue sur le lit ! Et en plus sur le ventre ! C'est déguulasse ! En plus, y'avait sa pote sur elle ! Mais c'est dégueu ! Eh bien non les amis ! L'amie d'Halya lui faisait simplement des massages et les deux femmes levèrent la tête en même temps en souriant et regardant les deux individus.

- Ah salut Harley !
- Salut !
- OH PUTAIN !
- Hellooooo ! J'ai ton coli !
- Ah cool !
- Bah alors Axel, tu dis pas bonjour !
- Oh merde.... chuchota-t-il....
- Faites pas gaffe, il est impoli des fois !
- Ca va Axel ?
- C'était vrai bordel !
- de quoi ?
- Les massages !
- Bah oui! Tu t'attendais à quoi ? T'as vraiment l'esprit tordu des fois !
- Oui j'ai souvent très mal au dos ! hihi
- Bah oui, quand elle fait des trucs, c'est pas comme ça qu'elle cri tu sais...
- Harley !
- Bah quoi c'est vrai! Puis franchement Axel, tu me prenais pour une teubé en plus ! Sale connard !
- Mais mais ! c'est pas ma faute !
- Bah un peu quand même ! Tu as cru que j'étais niaise!
- Bon ok j'avoue ! Mais faut me comprendre...
- Je te pardonne allez.
- Hihihi, allez file moi mon coli
- Take that !

Harley balança le coli à sa soeur. Cette dernière se releva et prit soin de cacher son corps presque nu. Elle ne faisait pas ce genre de chose devant les invités. Pour ce qui est d'Axel, il semblait toujours autant choqué. Il avait pas l'air de s'en remettre ! Et ça faisait presque marrer Harley ! Halya elle, ouvrait son coli. Finalement, le bleuet décida de poser une nouvelle question à l'albinos. Oui, n'oublions pas aussi que la jeune femme venait aussi récupérer Bouboule. Elle l'avait confié à sa soeur en attendant de trouver une nouvelle cage et des trucs du genre. Allez savoir pourquoi mais bon ! C'était plus arrangeant comme ça. Le petit chat devenu presque obèse se mit à côté des deux individus, il venait à peine de se réveiller.

- Et bouboule, il parlait vraiment ?!!!! *regarde bouboule*
- Bah oui !
- Qu'est-ce que t'as petit con ? Bien sûr que je parle  *Voix grave*
- OHSPOISHGPSHFIHZOIHZ *tombe dans les pommes*
- Axel !
- Maon
- Ah merde, je lui ai fait peur !
- Franchement t'es con Fred !
- Vite, va chercher un peu d'eau !

Oui, à vrai dire, y'avait un troisième coloc' et il avait entendu la discussion alors du coup, il avait décidé d'imiter le chat. Juste histoire de se marrer. Mais déjà que le pauvre gars était choqué par cette révélation du massage alors ça, c'était pas cool de lui faire juste après. Son cerveau était débordé et fallait le comprendre. Le coloc partit chercher de l'eau et l'albinos restait au côté d'Axel. Tout en le réveillant. Au final, le suédois se réveilla sur le canapé, transporté par le fameux Fred. La première chose qu'il vit est la tête d'Harley. Bouboule sur le ventre d'Axel.

- Ah Axel, t'es enfin réveillé ?
- Maon
- Oh putain !
- Naon c'est pas vrai, il parle pas tu sais ! C'était fred !
- Fred ?!
- Ouais, désolé mec ! Je voulais juste faire une petite blague ! Je suis le troisième coloc' !
- Tu veux de l'eau ?
- Non ça va merci. Tain... Déjà les massages...
- Remets-toi à la fin ! 
- Bon je dois y aller moi, y'a ma meuf qui m'attends.
- Heu ouais, moi je vais me coucher un peu !
- Elle est où Halya ?
- A la douche avec son copain.
- Ah ok.

Finalement, tout le monde partit, plus ou moins. Axel et Harley se retrouvèrent seul comme deux cons dans le salon. En compagnie de bouboule. Le suédois se releva et s'assit sur le canapé. L'albinos finit par le regarder et se pouffer de rire.

- AHAHAHAHAH
- QUOI ?
- Bah rien, c'était drôle ! T'aurais vu ta tronche ! T'es passé par toutes les couleurs.
- C'est pas drôle
- Oh que si, je crois que je vais m'étouffer.
- Arrêtes de te foutre de ma poire ! Faut dire aussi que ça portait à confusion madame !
- OUais je suis d'accord mais quand même !
- Arrêtes *Fou un coup dans le vent*
- Hey !

Finalement, Harley lui renvoya ce coup dans le vent. Au final, les deux couillons finit par se battre comme des lapins pendant qu'Halya se douchait encore et toujours avec son copain qui venait d'arriver y'a pas longtemps. Finalement, les deux amis finirent pas rigoler ous les deux jusqu'à entendre un peu la soeur d'Harley.

- Tu vois ! Là elle fait des trucs !
- Ah ok

Il eut quelques secondes un gros blanc avant qu'ils se remirent à se marrer comme deux gros cons. Parce que faut dire que la situation était assez marrante. Au final, ils s'arrêtèrent en se fixant un peu niaisement. Tellement niaisement que l'albinos donna une petite claqounette à son pote. Qui pour ne pas se la prendre attrapa sa main. Et au final, c'était repartit pour une fixette niaise et inconsciemment, les deux individus avaient leur tête qui se rapprochaient. Un moment de faiblesse ? AHAHAHAHAHAH VOILA CE QUI EST NIAIS ! PRENDS CA DANS TAGGLE ! Non mais ! Hum hum, mais non, il ne se passa pas ce que vous pouvez penser. C'est trop tôt m'enfin ! Puis qui nous dit que ça arrivera un jour ? Au final, ils se lâchèrent et osait presque plus se regarder. Comme deux gros ados. Harley avait une drôle de sensation, en elle. Elle ne savait pas trop comment le prendre et ça la faisait presque flipper. Mais bref...

- On devrait partir non ?
- Heu ouais. En plus Bouboule s'impatiente.
- Maon.
- Gentil chat
- PFFFFFFF * crache sur Axel*
- Je crois qu'il m'aime pas
- Mais non, c'est une preuve d'amour. Allez on s'casse. *Enfile le arnet à bouboule*
- VOUS VOUS EN ALLEEEEEEEEEEZ ?
- OUas ouais bonne soirée ?
- Oh domma.... AH AH Arrêtes coquinou ! DOMMAGE !
- Bisous !
- Bisou... OUH OUH !


Les deux amis partirent de cet appart en compagnie de bouboule. Au final, on ne saura jamais ce qu'il y avait dans ce coli. Et à vrai dire, j'ai la flemme d'inventer mais disons qu'il y avait plein d'huile pour massages et truc du genre. Parce qu'au final, les massages, c'était toute la vie de la jeune Halya. Par flemme de marcher, Harley avait garer sa voiture pas très loin et la prit pour rentrer. Et Axel forcément, fallait bien qu'il y entre. Au final, ils rentrèrent à l'appart. Mais allez savoir ce qu'ils allaient faire ces deux là ! Je parle d'une sortie bien sûr ! Quoi qu'au final, ils ont juste geeker comme deux gros cons ! Jouer à des jeux vidéos et des trucs du genre ! Parce que ce sont deux cons et que c'est tout ! Et au final, Harley s'endormit dans son lit. Tout en restant perturbé par la scène d'aujourd'hui. Parce que c'est niais m'voyez et que moi j'sais faire le niais excited
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Une vie d'albinos un peu bizarre ! [Solo] Suède
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Une vie d'albinos un peu bizarre ! [Solo] Suède
» Connard un jour, connard toujours [Solo; Suède]
» Armelle, la bizarre, timbrée, dégénérée et détraquée :D [Sd]
» Oh la poisse une albinos!! (recherche parents adoptif)
» tombe sur un livre bizarre...et se perd dans la biblio

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dream Land Infinity RPG :: RP :: Le Monde Réel :: Europe-
Sauter vers: