AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez
 

 Travelo mais pas Trop. [UC]

Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
avatar


Travelo mais pas Trop. [UC] Empty
MessageSujet: Travelo mais pas Trop. [UC]   Travelo mais pas Trop. [UC] I_icon_minitimeJeu 15 Mai - 19:09


Sam Evans
Pourquoi ça n'arrive qu'à moi ?!
Ton personnage...
-----------------------------------


Travelo mais pas Trop. [UC] Alex_p10


Nom : Evans.
Prénom : Sam.
Surnom : L'Artiste Provocante.
Age : 19 ans.
Sexe : Eeeeeeeeeuh...
Où habites-tu ? : Brest, Bretagne, France.
Activité : Étudiant en DUT Génie Electrique.
Ton histoire...
-----------------------------------

♠ Description Physique :

Bien bien bien, par où commencer... Comme vous l'aurez remarqué, le cas de Sam est plutôt particulier en termes de physique. De ce fait, nous allons procéder en deux parties : la première décrivant l'apparence du jeune homme dans le monde réel, et la seconde concernera son physique (pour le moins surprenant) dans le royaume des songes.

Sam a une apparence plutôt normale, sans grande prétention. Un corps plutôt frêle avec des muscles peu développés, mais suffisants pour les utiliser dans le sport qu'il pratique. Notez cependant que pendant un long moment, il avait une taille inférieure à la moyenne pour son âge, ce qui lui valait souvent les moqueries et moqueries. Pourtant, vers ses 16 ans, il eut une soudaine poussée de croissance qui lui fit gagner vingt centimètres en un an. Depuis, il n'a plus grandit, mais possède un magnifique mètre quatre-vingt-cinq en guise de taille.
Pour ce qui est du visage cependant, il n'a pas eu de chance quant à sa peur... En effet, voulant éviter que les filles l'approchent, il a voulu se donner un air froid, distant et prêt à te gueuler dessus si jamais tu l'approches de trop prêt... Cependant, son visage collait beaucoup trop bien à son attitude que cela eu pour effet de produire l'effet inverse. Ses cheveux châtains à la limite du roux, ses yeux couleur émeraude qui lancent un regard froid et ses lèvres qui ne laissent pas apparaître une dent semblent attirer beaucoup de filles, l'obligeant à feinter vouloir partir faire quelque chose d'urgent pour exécuter une retraite tactique.

Concernant son physique du royaume des songes... C'est tout autre chose. Adieu le corps fin et musclé pour dire bonjour au 88D et aux hanches dignes d'un sablier. En effet, non-content d'être d'un autre sexe sur dreamland, Sam est en plus une sorte d'incarnation de la plupart des fantasmes masculins primaires (en même temps, sachant que le royaume auquel sont liés les rêves de femmes est Sboobland, fallait pas s'attendre à autre chose.
Concernant son visage, ce dernier s'est beaucoup plus adouci. Ses yeux perçants sont devenus plus ouverts et ronds, attirant très facilement les regards des autres (trop souvent ceux des mecs) vers le sien. Ses cheveux quant à eux sont devenus plus clairs et moins raides, ce qui retire la dernière once de « Dark Attitude » que possédait Sam, laissant alors en apparence une bimbo qui serait sur le point de se faire attraper par le premier taré du coin.
Veuillez noter que je souligne bien en apparence, parce que la/le jeune voyageur/-geuse possède bel et bien son caractère, malgré quelques nuances. Mais ça, il faudra le voir dans la psycho.

♠ Caractère :

Comme pour le physique, nous allons procéder à une description psychologique de Sam en deux points : son comportement dans la vie réelle, et ensuite ses attitudes dans les rêves.

Dans la vie réelle, comme dit plus haut, à cause de sa peur, il s'est habitué à parler et à se comporter de manière provocatrice et effrayante envers les gens afin d'éviter la plupart des contacts sociaux. Il a eu tout le temps de s'entrainer à l'époque où il était au collège internat pour garçons. En peu de temps, il s'était forgé une réputation d'anti social rebelle et qu'il ne vaut mieux pas approcher sous peine de s'en prendre une. Il a cru que ça allait lui servir une fois qu'il débarqua au lycée... Et bah non. La mode étant passée à celle des bruns ténébreux pour les jeunes filles, il se faisait souvent suivre et approcher par ses dernières, l'obligeant très souvent à devenir un Usain Bolt temporaire.
Capacités justement qui l'ont orienté à un moment de rejoindre une équipe de sport après son entrée au lycée. En effet, dans son éternelle quête de fuite des femmes, il s'est dit que l'un des endroits où il avait peu de chance d'en rencontrer en dehors de sa chambre (et bien que sa chambre vue sa famille) c'était dans le milieu sportif. Il décida donc de s'inscrire dans un club sportif de la ville : un de Basket-ball. Du fait de ses capacités de réactions plutôt supérieur à la moyenne et de ses jambes plutôt rapides, il arriva assez rapidement à s'adapter à ce nouveau sport, même si insuffisamment pour être direct la star de l'équipe première (en même temps, à l'époque il faisait à peine 1m68 donc bon, ça n'aidait pas dans le milieu), mais ça il s'en foutait. Peu à peu, il développa un certain véritable intérêt pour ce sport et commença aussi à suivre les matchs professionnels via le câble.
Aujourd'hui, ses relations sont beaucoup plus simples avec les filles. Certes, il a les séquelles de sa peur des femmes qui font qu'il a encore du mal à communiquer avec elles, mais maintenant, il n'a plus cette tension de savoir qu'il pouvait être touché à tout instant, et ainsi entrer dans un état de panique intense. Mais ce n'est pas pour autant qu'il parlera à cœur avec ces dernières. Pour ce qui est de ses sœurs et sa mère par contre, là, il n'hésitera pas à répliquer, de manière plus ou moins violente, si jamais elles commencent à l'énerver.
Passons finalement au côté intellectuel. Eh bien, tout ce que l'on peut dire... Bah, c'est qu'il se démerde plutôt bien. Pas premier de la classe, mais toujours dans le top 5 des cours, il possède une bonne mémoire qui fait que c'est plus facile pour lui de retenir les cours. Il possède aussi un esprit d'analyse plutôt développé, à force d'avoir passé du temps à, non pas étudier des cours, mais bel et bien à lire des romans policiers et à geeker sur des jeux-vidéos aventures avec des énigmes tous les 4 mètres. Attention, ne me faîtes pas dire ce que je n'ai pas dit. Sam n'est pas un « génie » ou un être supérieurement intelligent. Il lui arrive très souvent d'être « con » dans certaines situations, notamment quand il a tendance à foncer tête baissée trop sûre de lui pour tomber sur une situation inattendue comme le dernier des noobs.

Allons maintenant du côté de son « lui » dreamlandien. De manière générale, il n'y a pas grand-chose qui change de son caractère IRL. En effet, il conserve toujours son attitude froide envers les gens, ses capacités athlétiques plutôt bonnes et son esprit d'analyse. C'est grâce à tout cela qu'il a réussi à survivre en général, car en effet, dans un monde où plus des trois-quarts des gens qui y habitent se maravent la gueule à coup de super pouvoirs et que celui qui vous est attribués est celui de pouvoir devenir une grognasse qui s'habille dans des tenues affriolantes, vous comprendrez que très souvent il va vous falloir vous planquer ou courir. D'un autre côté, il y a un point quand même qui change, pour des raisons inconnues : il a tendance à réagir plus facilement, à être plus expressif. On se demande si c'est à cause de sa transformation en fille ou tout simplement parce que considérant ce monde comme un où personne ne sait qui il est, mais il aura tendance à réagir de manière beaucoup plus impulsive qu'à la normale.
Vous aurez remarqué quelque chose dans la dernière phrase plus haut. En effet, si la priorité numéro 1 de Sam dans Dreamland est de survivre dans cet univers bourrin et loufoque, sa seconde est de faire en sorte de cacher son identité. Certes, ça doit arriver à certains d'être dans sa situation, mais quand même, comment réagirez-vous si vous croisiez quelqu'un que vous connaissiez alors que vous êtes devenus une paire de boobs sur patte ? Voilà, vous voyez où je veux en venir. Bref, de ce fait, il aura toujours tendance à limiter les interactions avec les autres, et surtout à intégrer un groupe de personnes de manière permanente, même si ça pourrait augmenter ses chances de survie.


Voilà, j'ai fait un peu prêt le tour, passons maintenant au troisième point : le Background.

♠ Histoire :

Commençons par le simple commencement. Sam est né en été 1995 dans un hôpital de Bretagne de manière prématurée. De ce fait, il a dû passer pas mal de temps à l'hôpital le temps de pouvoir s'adapter à l'environnement. C'est l'un des principales raisons qui ont fait qu'il est de petite taille aujourd'hui, mais bon, bref. Le jeune homme a donc atterri comme étant le dernier membre d'une famille composée d'un père quasiment tout le temps absent à cause de son travail d'ingénieur en outre-mer, une mère étant professeur de Littérature à l'université, et de, non pas une ni deux, mais bel et bien 3 sœurs. Vous l'aurez donc compris, Sam est de manière générale le seul représentant de la gente masculine de la maison, et pourtant... On ne pouvait pas vraiment le voir ainsi. En effet, ses sœurs aillant respectivement 2, 5 et 7 ans d'écart avec lui, elles s'amusaient à traumatiser leur petit frère en l'habillant avec leurs vieux vêtements, donc, des petites robes bien roses. Ce genre de choses commençait déjà à le marquer dans l'esprit, lui donnant une peur de ses sœurs, pas au stade phobique, mais quand même.

Les années passèrent, et il était enfin temps d'entrer à l'école maternelle, et donc, d'abandonner sa chère maman. Tristesse que l'on a tous ressenti à cette époque, Sam ne fit pas exception et fonda comme une fontaine. Cependant, il réussit à surmonter cela grâce au soutien des professeurs qui, non-content d'être d'apparence souriante, étaient pour la plupart, ce qui ne dépaysait pas le jeune homme qui n'avait vu le visage de son père que très peu de fois. Au début, tout se passait bien, il arrivait à s'adapter à l'environnement après quelques jours. Cependant, il semblerait que ce fut l'un des lieux qui l'enfonça encore plus dans la Gynécophobie. En effet, il s'avérait que la dite professeur était en réalité une véritable tortionnaire intérieurement. Quand les enfants commençaient à faire des bêtises, ce en quoi Sam semblait avoir un don, elle s'amusait à les humilier sous prétexte de « les éduquer » en les forçant par exemple à ne pas prendre leur goûter, leur retirer les vêtements ou autre traitement qui ferait passer le dernier psychotique pour le saint des saints. Heureusement, elle fut arrêtée rapidement et n'embêta plus les petits bambins. Hélas, son image était encrée dans la mémoire de Sam, rien ne pouvait plus être fait.

Enfin arriva la période qui encra définitivement la peur des femmes à Sam : l'école primaire. Au début, tout semblait bien se passer. Comme les autres enfants, il avait d'assez bonnes notes, il s'était fait des copains pour la cours de récré, était pas mal bon en sport malgré sa petite taille comparé aux autres enfants, bref, rien de bien folichon. Ensuite arriva le CM1 où il fit la rencontre de son ennemi mortelle, qui, pour des raisons d'oubli forcé par Sam, nous l'appellerons « Grosse Bertha ». Bref, tout ça c'était passé lors d'une récré où Sam avait, par malchance incroyable, shooté dans le ballon de foot et l'avait envoyé directement dans la brute de l'école en train de prendre son « petit encas », explosant ainsi son sandwich triple couche de Nutella sur son visage. Allant récupérer le ballon, inconscient qu'il était, il ne s'attendait pas à s'être fait le pire ennemi qu'il n'aurait jamais connu. Dès lors, chaque jour jusqu'à la fin de l'école primaire fut un enfer pour lui. Tout le temps maltraité par Grosse Bertha et ses copines qui faisaient tout pour l'humilier ou le maltraiter. Ce fut le coup de grâce sur son mental, sa phobie était née, et il ne pouvait rien y faire. Même chez lui, le simple fait d'être auprès de sa famille lui faisait peur. Depuis ce jour, ses songes étaient entés par des créatures femelles, ressemblant à des sorcières, succubes, sirènes et autre créatures fantastiques qui, dès qu'elles étaient suffisamment proches de lui, se mettaient à arborer un visage démoniaque ou monstrueux, ne cessant de crier qu'elles allaient le dévorer. Combien de fois ne s'était-il pas réveillé en hurlant, avant de se faire aborder par sa mère qui, au lieu de réussir à le réconforter, ne faisait que l'effrayer encore plus. Il n'y avait plus d'autres solutions. Le temps que les choses se calment pour lui, avec l'accord d'un psychologue, Sam fut envoyé dans un collège réservé aux garçons, en internat.

Durant toute sa période de collège ainsi, il passa ses études dans un internat pour mecs, sans aucune possibilité de croiser de femmes, car même l'administration n'était composée que d'hommes. Cette chance lui permettait d'essayer de comprendre sa peur, de la rationaliser, mais pas seulement. En effet, entre les moments où il montrait qu'il se débrouillait bien en cours ainsi qu'en sport, il avait trouvé le temps de passer à la bibliothèque de l'internat pour trouver des livres traitant des relations humaines. Il se mit à les étudier de sorte à trouver une parade à la potentielle approche de la gente féminine. Après moult lectures et relectures, il était arrivé à une conclusion : jouer le parfait connard, violent et insensible envers les autres pourrait réussir à le faire isoler, à l'éloigner des filles. Très vite, il passa à la pratique en essayant de se construire un caractère anti-social, en menaçant et rejetant les autres via des actes et paroles plus qu'explicites. Seuls quelques potes qu'il s'était faits en début d'année étaient restés prêts de lui, vu qu'ils savaient en parti pourquoi il faisait ça. Fumer pendant les pauses, provoquer les profs, sécher les cours, chercher la bagarre... Tout était mis en place, il était maintenant craint comme il le souhaitait. Son premier test allait être quand il rentra chez lui pour la première fois depuis son entrainement. Il répondit de manière provocante à ses sœurs et sa mère, les indignant et l'évitant. Succès total donc, il était fier de son exploit, mais au fond avait une sorte de malaise. C'était sa famille quand même, il ne pouvait pas vraiment se comporter tout le temps de cette manière...

Puis vint enfin la période du lycée. Jugeant qu'il était prêt à réintégrer une école mixte, il décida de revenir dans sa ville natale afin d'entrer dans le lycée du coin. Son premier jour devait être décisif, il avait donc commençait à faire répandre la rumeur que la raison pour laquelle il avait été envoyé dans un internat pour mec était parce qu'il avait frappé une fille de sang-froid, et aussi parce qu'il était d'un comportement violent. Cela allait anéantir sa réputation, mais il s'en foutait, vu qu'il était désespéré. Il devait faire en sorte de pouvoir atteindre ses cibles de manière efficace et rapide. Vint alors le moment du test : alors qu'il marchait dans le couloir de son lycée, il se trouva devant un groupe de filles qui se stoppa net à sa vue. Prenant alors son air le plus effrayant, il lança un « Dégagez de mon chemin » à leur égard. Leur réponse fut immédiate, certes, mais pas celle escomptée. Au lieu de prendre peur et de faire comme il disait, elles ont commencé à crier de manière hystérique et à se regrouper autour de lui. Il n'en revenait pas : tout ce travail pour faire de lui le parfait criminel avait eu l'effet inverse, le changeant ainsi en la passion du moment : les mecs violents et ténébreux. Sans hésitation, il commença à faire une percée à travers l'attroupement de groupies et se faufila rapidement dans les toilettes des gars, le temps que ça se calme. Tous ses efforts étaient faits en vain. Voyant que finalement ça n'allait pas l'arranger, il laissa tomber toutes les machinations qui devaient l'éloigner des filles et se résigna à continuer sa vie de lycéen tranquillement.

En 1ère, il fit une rencontre qui allait être le début du chemin vers sa guérison. En effet, si au cours de sa 2nde il avait que des potes de sexe masculins dans ses connaissances, faisant en sorte de pas trop fréquenter les filles, quand il passa en première, il eut la (mal) chance d'être tombé avec un prof qui forçait les gens à s'asseoir où il le voulait. C'est ainsi que, contre sa volonté, il se retrouva coincé entre la fenêtre du 2ème étage du bâtiment et sa voisine de classe : Lisa, le genre de fille hyper active qui parle tout le temps et veut faire ami-ami avec tout le monde. Combien de fois a-t-il failli hurler dans la classe alors qu'elle était sur le point de lui toucher le coude... Cependant, au final, comme on le dit « Si tu n'arrives pas à le vaincre, rejoins-le ». En effet, au fur et à mesure du temps, il commençait à s'intéresser à cette fille, et même à vouloir devenir son ami, voire plus... Ce qui pouvait poser problème, vous le comprenez, dans le cas du jeune homme. Il essayait de faire en sorte de déclarer ses sentiments plusieurs fois durant l'année, mais le problème était qu'au moment de se confesser, il était pris d'une certaine paralysie qui ne s'arrêterait que s'il décidait de se résigner et fuir. Tout ça n'allait servir à rien, et il était sur le point d'abandonner. Tout ça jusqu'à qu'arriva la nuit... Où il découvrit Dreamland.

(Passage concernant la nuit où il a vaincu sa phobie).

Après ces évènements, plusieurs choses arrivèrent qui changea sa vie : la prise de conscience du royaume des songes, l'obtention du pinceau du destin, et plus simplement, son rapport aux femmes. Après avoir terminé le lycée, il décida de partir à Brest afin de faire des études à l'IUT se trouvant là-bas dans le domaine électrique. Depuis, il continue de vivre sa double vie de simple étudiant dans la vie réelle, et de voyageur dans le royaume des songes.

♠ Dreamland :

Aaaaah, cette fameuse nuit... Qu'est-ce qui l'avait donc amené au lieu de ses cauchemars ? Question bête mais simple. Durant la journée qui précédait les évènements, il avait essayait une énième fois de déclarer sa flamme à Lisa, après le cours de sport sur le chemin du retour. Et pour la énième fois, à peine elle s'approchait pour entendre ce qu'il avait à dire qu'il commença à taper un sprint en laissant tomber le bus pour rentrer. Rentrant dans sa chambre, il était complètement dépité et déprimé. Il s'était juré qu'aujourd'hui, il allait le faire, mais comme d'habitude, il revint bredouille. C'était son vingtième « essai » aujourd'hui, ce qui marquait un coup au moral du jeune homme. Frustré de cette journée, il se coucha avec cette idée en tête.

C'est une fois qu'il fut endormi qu'il vit dans quel monde il avait atterri... Et oui, il était bien dans le pays de ses cauchemars : Sboobland. Sans crier gare, une armée de succubes le poursuivit dans le seul but de le vider de son essence avec un visage plus que démoniaque. Au bout d'une heure de course poursuite, il arriva à se planquer dans le coin d'une allée, laissant les bestioles poursuivre dans le vide. Pensant que c'était bon, il continua à rêver tranquillement en se baladant dans les lieux tout en évitant de croiser une autre de ces créatures.

Cependant, au bout de quelques heures de déambule, il entendit un cri strident qui vint l'interrompre, un son dont il reconnaissait le timbre : c'était Lisa, elle était en danger. Sans hésiter, il sortit de sa cachette de couru en direction de là où provenait le bruit afin de, il l'espérait, venir en aide à Lisa, même si ce n'était qu'un rêve.
Après avoir réussi à fuir deux-trois filles qui s'amusaient à le poursuivre sur quelques mètres avant d'abandonner pour voir un autre frustré sexuel, il arriva enfin à la source des cris, et la réaction immédiate du jeune homme fut plus qu'explicite :

« - Un vagin géant avec des tentacules… I saw too many Hentais to know how it will end…»

Alors qu'il était en train de départager ses émotions entre la peur, le dégoût et l'interrogation, il vit au bout d'une de ses tentacules la jeune fille de ses rêves. Même si la bestiole pouvait paraître impressionnante aux yeux de n'importe qui, vu qu'il ne s'agissait pas d'une femme entière, à proprement parler, il semblait pouvoir y faire face. Sans réfléchir, il décida de foncer tête baissée sur la créature en gueulant comme un dingue, en se prenant pour un perso de manga ou truc du genre. Mais la créature réussit à la repousser sans difficulté d'un coup de tentacule, faisant percuter son corps projeté sur un pic qui se brisa au contact.

Même s'il ne ressentait pas la douleur en tant que rêveur, il n'arrivait pas à se relever à cause du choc. Il lui fallut quelques secondes afin de pouvoir se rasseoir sur son cul et essayer de trouver une solution tout en observant la scène. Il n'arrivait pas à réfléchir clairement, et surtout, à accepter sa faiblesse. En observant un peu les lieux, il put voir que la créature qui tenait Lisa se trouvait près d'une petite colline du haut duquel Sam pouvait grimper pour surprendre la créature, et vit aussi le morceau du pique qu'il avait détruit en le percutant. Pas besoin d'être un génie pour comprendre ce qu'il voulait faire...

Alors qu'il était sur le point de se lever, une armée d'habitantes de Sboobland se regroupèrent autour de lui afin d'essayer de l'attirer dans leur bras, ce qui rebroussa les ambitions de Sam qui retomba au sol, reculant comme un lâche devant les filles qui ne cessaient de l'approcher en riant, de manière innocente de leur point de vue, d'un air sadique pour Sam. Il était maintenant dos au mur, ne pouvant plus fuir. Alors que les mains s'approchaient, il ferma les yeux en priant pour que cela se finisse vite. Mais, dans un moment anodin, une nouvelle fois, les cris de Lisa percèrent le silence, résonnant comme un coup de latte aux oreilles de Sam. Comment pouvait-il rester ainsi alors que la fille qu'il aimait était en danger ? Il n'en revenait pas lui-même de sa propre faiblesse d'esprit. C'est après un long silence qu'il se leva brusquement, le regard perçant à l'égard des créatures en face de lui qu'il se prépara à repartir au combat.

« - Dégagez de mon chemin. »

Cette phrase mit les filles en état d’hystérie qui ne pouvaient s’empêcher de vouloir toucher tout le corps de Sam. Posant alors leurs mains sur sa nuque, son visage, son torse, ses bras, son PPPPPPPPPPantalon… Mais la chose la plus surprenante était que cela ne perturba aucunement Sam, qui continua d’avancer sans s’arrêter ou détourner son regard. Au bout d’un moment même, il repoussa les filles d’un geste du bras afin de courir en direction de la créature, en choppant au passage le pique qu’il avait repéré plus tôt. Dans une course frénétique, il fondit vers le haut de la colline afin de se retrouver dans le dos de la créature, et surtout, au-dessus d’elle. Profitant de l’élan de sa course, il sauta de son piédestal pour se jeter à corps perdu sur l’ennemi.

« - Bouffe toi ça ! »

D'une image à la fois chevaleresque et aussi complètement phallique, alors que le monstre se retourna dans la direction du cri pour voir de quoi il s'agissait, il se prit le pilier de pierre en plein dans ce qui pouvait ressemblait à une bouche, transperçant alors la créature. Alors que cette dernière tomba au sol, la jeune fille que tenait la bestiole était sur le point de tomber dans le vide. Sans hésitation, notre héros pris appui sur le corps du Déviant et fondît sur la jeune fille en tendant la main pour l'attraper. Durant tout le long de l'action, un phénomène étrange se produisit. En effet, alors que les mains des deux protagonistes se rapprochèrent, les créatures féminines et l'abominable bestiole semblaient se dissoudre peu à peu. Au moment où Sam attrapa la main de Lisa, ce qui semblait être les êtres aux alentours fonça sur notre héros, entrant ainsi dans son corps par tous les pores de sa peau. Une fois que tous les effets pyrotechniques disparurent, on pouvait voir Sam tenant la jeune fille dans ses bras, tel un chevalier ayant sauvé sa princesse. Cette dernière semblait inconsciente, incapable de réagir. Notre ami décida donc de la poser au sol.
Au même moment, des bruits d'applaudissements semblaient se faire entendre dans le dos du couple. Quand Sam se retourna, il vit alors une femme sublime entièrement nue, à la peau blanche comme la neige et au visage angélique. C'était elle qui semblait féliciter le nouveau voyageur de son exploit.

« - Bravo bravo mon jeune ami, c’est bien la première fois que je vois ça ! Un gynécophobe qui devient voyageur, c’est une première !
- Arrêtez votre baratin !
echaîna t-il, complètement énervé et surprit de la situation. J’aimerais bien que vous répondiez à mes questions ! Primo, vous êtes qui ?
- Mon nom est Désirée, la plus belle de toutes les créatures des rêves, maîtresse du royaume de Sboobland, le royaume des rêves de frustration sexuelle.
- Mouais… Deuxio : Il vient de se passer quoi ?!
- Tu as vaincu ta peur en affrontant les créatures peuplant ce lieu afin de sauver cette fille. De ce fait, tu es devenu un voyageur, capable donc de parcourir les terres du Dreamland, le royaume des songes.
- … Okaaaaaay, ça, je peux encore accepter, vu que c’est sans doute un rêve, même si j’ai du mal à y croire… Maintenant, tertio, la question la plus importante : POURQUOI J’AI DES AIRBAGS EN GUISE DE PECS ?!
»

Sur cette phrase, la situation devenait complètement comique, faisant même éclater de rire la Lord des Boobs. En effet, « l'absorption » des créatures environnantes avaient occasionné des changements physiques au corps de Sam. Plus de torse solide avec des abdos moyennement taillés, plus de mollets fins et solides obtenus par la course. Maintenant, il possédait une Bonne paire de melons, des fesses rebondies et...

« - IL EST OÙ MON ZGUEG ?! »

... Un vagin entre les jambes, oui. Désirée était morte de rire devant le jeune homme, ou plutôt la jeune femme, entièrement abasourdie et déprimée par la situation. Après avoir rit pendant une bonne demi-dizaine de minutes, la jeune fille reprit son souffle et décida de répondre à Sam. Elle lui expliqua ainsi que chaque voyageur ayant vaincu sa peur peut ainsi utiliser son pouvoir à travers les terres du royaume des songes. Dans le cas de Sam, qui était un Gynécophobe, il semblait que son pouvoir dans ces lieux était... D'être une fille... Voilà... Pas très glorieux en effet.Alors que le principal intéressé par la situation ne semblait pas très emballé, la jeune Lord toujours attirée par tout ce qui était nouveau et peu habituel, était émerveillée d'apprendre qu'elle allait avoir son propre voyageur pour représenter le royaume, le premier à vaincre une peur comme celle-là.

Alors que le principal intéressé par la situation ne semblait pas très emballé, la jeune Lord toujours attirée par tout ce qui était nouveau et peu habituel, était émerveillée d'apprendre qu'elle allait avoir son propre voyageur pour représenter le royaume, le premier à vaincre une peur comme celle-là. Sam, quant à lui, ne voulait qu'une seule chose : récupérer son corps, et ce, le plus rapidement possible. Mais avant cela, il se posa alors une question qu'il s'empressa de communiquer à sa compagnie.

« - Au fait… Ce royaume, « Sboobland », c’est bien un royaume avec que des femmes ?
- En effet.
- Et en général, ceux qui arrivent dans ce royaume sont des hommes, hein ?
- Tous ceux qui sont intéressés par les femmes, entre autre.
- Mais alors… Pourquoi Lisa était i-POUF
»

En effet, il n'avait pas eu le temps de poser sa question qu'il disparut dans un nuage de fumée. Il venait de se réveiller par le doux son de son alarme afin d'aller au lycée. La première chose qu'il remarqua est qu'il semblait se rappeler entièrement de son rêve, des moindres détails, des bons comme des mauvais... Ne voulant pas trop s'attarder longtemps là-dessus, il descendit précipitamment dans le salon afin de prendre son petit-déjeuner et partir en cours. Alors qu'il se précipita afin de trouver une place dans le bus, il percuta une fille qui, au lieu de tomber, réussit à s'accrocher au col de Sam pour s'empêcher de tomber. Collant son visage contre le torse de jeune homme, elle rougit avant de se retourner afin de ne plus être visage à visage avec lui. De son côté, Sam avait fait... Rien. Il n'avait pas réagi. Pas de cris, pas de pleurs, pas d'hystérie, rien. Il avait surmonté sa phobie, et il comprit alors qui s'était passé dans son rêve était bel et bien réel. Cette fois-ci, il en était certain, il pouvait le faire. Ce soir après les cours, il allait avouer ses sentiments à Lisa.

Retrouvant donc la jeune fille après lui avoir envoyé un SMS afin de lui demander de rester après les cours, il était prêt à tout dire, et surtout, était certain que cette fois, ça allait marcher. Prenant son courage à deux mains, il la regarda droit dans les yeux et prononça les trois fameux mots. La jeune fille était surprise, confuse, et pourtant si muette. Elle ne savait pas quoi lui dire, mais les mots étaient superflus pour Sam, car il comprenait par sa réaction que Lisa ne ressentait pas la même chose pour lui. La raison ? Elle arriva très peu de temps après.

« - Tu te souviens de Marie ?
- Ouais, tu m’en avais parlé. C’est une de tes copines, nan ?
- Oui… C’est « ma copine »…
- … Oh…
»

Lisa était lesbienne. Voilà quelque chose qui mit sous le choc Sam, le rendant encore plus mal à l'aise que par rapport aux fois où il était incapable de dire un mot. Ne pouvant rien faire d'autre, il laissa les filles entre elles et prit le bus pour rentrer chez lui afin de tenter un suicide en affalant son crâne contre son oreiller, tout en maudissant son sort. S'étant couché tôt, il avait apparemment ré-atterri à Sboobland, et croisa direct sans aucun détour la fille avec qui il avait parlé la veille.


« - Alors, frustré ? Dit-elle avec un grand sourire, comprenant que le jeune homme avait tilté à son réveil.
- La ferme... Répondit-il toujours aussi déprimé, et toujours sous sa forme féminine.»

C’est ainsi qu’avait débuté le voyage de Sam dans Dreamland.

♠ Les chroniques d'un Baby :

Durant cette année et demi, Sam en vécu des aventures au Dreamland.

Le second soir où il arriva Sboobland, après s’être pris le râteau de sa vie, il eut l’occasion d’en apprendre plus sur l’univers de Dreamland, et profitant du savoir de Désirée, sa « maîtresse » si l’on peut dire, qui semble-t-il s’amusait souvent à tripoter le corps Dreamlandien de l’individu. Ainsi, il pût prendre connaissance des différents aspects étant liés au monde : le système des royaumes et de zones, le classement des voyageurs, les créatures et objets qui sont terrés dans ces lieux. Cependant, tout ceci ne l’intéressait guère, frustrant ainsi la belle créature, qui s’impatientait de raconter tout son savoir à son petit protégé. Cependant, le jeune homme était plus intéressé par trouver un moyen de trouver un moyen de retrouver son apparence normale. Voyant ceci, Désirée annonça d’un ton nonchalant l’existence des créatures pouvant lui rendre son apparence. Rien qu’à cette phrase, le corps efféminé de Sam se retourna avec des yeux éveillés plus que jamais, montrant qu’il avait enfin décidé de s’intéresser à ce que sa protectrice avait à dire.

C'est donc avec beaucoup de joie qu'elle s'approcha de la jeune fille aux yeux émeraude en se penchant vers elle, mettant ainsi sa poitrine en valeur, et annonça d'une manière douce et souriante : « Ces créatures se nomment les dragons. » Sur ces mots, Sam sentit un frisson parcourir son corps. Peu importe sur quel média il en avait entendu parlait, quand on voyait un dragon de manière générale, c'était mauvais. Elle lui précisa que la procédure consistait à trouver un dragon, éveiller la sympathie et l'intérêt de la bestiole envers sa personne, et ainsi obtenir une écaille de Dragon en échange de son pouvoir. Cette nouvelle avait mis en confiance Sam qui était prêt à partir à la chasse au dragon avant que Désirée lui annonce ce qui se passait si ça ne marchait pas... Faisant ainsi disparaître le sourire sur son visage et a fougue dans ces yeux. Mais elle l'encouragea quand même dans cette voie en lui annonçant que le meilleur moyen d'attirer l'œil du dragon, et ainsi obtenir son pouvoir, il valait mieux monter en puissance et/ou monter en réputation. C'était, bien sûr, un « petit » mensonge de la Lord, mais Sam n'avait pas besoin de le savoir. Il décida donc de partir avec pour objectif de trouver un moyen de perdre son pouvoir, sans pour autant perdre la vie, en parcourant le Dreamland, et en conservant l'idée du dragon dans un coin de sa tête. Tel avait commencé son voyage dans le royaume des songes.

Au cours de ses aventures, il avait souvent l'occasion de lire ce que les voyageurs appelaient le « DreamMag », dans lequel il pouvait en apprendre un peu plus sur ceux composant les différentes ligues de voyageurs, surtout la ligue S, qui était un des potentiels objectifs. L'une des personnes qui l'intriguaient le plus dans ce classement n'était, non pas le n°1 de Dreamland, mais la personne qui occupait la deuxième place. Son visage lui rappelait quelque chose, mais c'était impossible de mettre un nom dessus... Il put voir aussi quel était, de manière générale, le meilleur moyen de monter dans le classement : foutre, le bordel, tout simplement. Pour quelqu'un qui tenait à garder secrète son identité, cela allait être compliqué. Pourtant, d'une certaine manière, et à pour raison d'une chance incroyablement élevée, il se retrouvait souvent dans des situations qui impliquaient des gens plutôt haut gradés dans les classements. En effet, pendant les bagarres entre des gens célèbres du royaume des Songes, il se retrouva impliqué de manière plus ou moins directe, que ce soit en étant la raison directe de la dispute (bah ouais, le corps féminin de Sam avait vraiment très peu d'avantages...), ou en se tenant tout simplement là. Une fois même, il se trouva à discuter avec l'autre tatoueur de Dreamland, le numéro un de la Major Ligue, alors que ce dernier venait en aide à Sam qui se faisait poursuivre par un groupe de voyageur violeur. Oui, Violeur, y a des gens vraiment atteints. Bref, tout ça pour dire que la réputation d'une fille côtoyant les plus grands voyageurs de Dreamland vînt aux oreilles du DreamMag, qui commençait à placer, à peine après 6 mois d'errance au Dreamland, parmi le Top 50 de la Ligue Baby. Personne ne savait qui était cette fille, ni quel était son pouvoir. Mais une chose était sûre, c'était une des personnes à surveiller.
Puis vînt alors le moment fatidique, l'évènement qui marqua non seulement son entrée dans la ligue Major, mais aussi l'obtention d'un objet qui allait le rendre célèbre : le pinceau du destin.

(Moment de l’histoire correspondant au Test RP)

Après les évènements concernant le pinceau, Sam avait eu une effervescence de popularité. Tout le monde était intrigué par cet individu qui avait réussi à acquérir un artefact de rang si élevé, et surtout, dont on ne savait presque rien. Il avait réussi à cacher son identité secrète de telle sorte que personne ne savait ni son pouvoir, ni son origine. Tout le monde l'appelait « Samantha », vu qu'il se présentait sous le nom de Sam, sans énoncer son nom de famille. Tout ce qu'ils savaient, c'est qu'il avait un lien avec la Lord de Sboobland, Désirée. Quelle était la nature de leur relation, étaient-ce de simples amies, ou alors des amants de l'interdit ? Avait-elle était tatouée par la Lord ? Beaucoup de Mystères entouraient Sam... Qui lui n'avait rien demandé.

Au cours des mois qui suivirent l'obtention du pinceau, il passa son temps à s'entrainer à utiliser son pouvoir tout en essayant de trouver un moyen de reprendre son apparence réelle. Il avait entendu dire qu'en rejoignant l'armée élémentaire, cela aurait pu être possible, mais il ne souhaitait pas prendre parti à une telle guerre, se contentant de voyager à travers le royaume des songes afin de découvrir ses secrets. Car oui, au bout d'un certain temps, même si son corps ne lui plaisait guère, il appréciait cet univers à la fois fantastique et loufoque qui lui permettait de se libérer de la pression de la vie réelle, comme du fait que ses profs étaient de véritables démons, que ses potes ne comprenaient pas le fait qu'il préférait rester tranquille chez lui le soir, ou que sa relation avec la gente féminine ne s'était pas forcément amélioré... Se libérer dans un monde comme celui-là lui donnait l'occasion d'oublier le train-train quotidien. Et puis, même si le fait de se balader dans le corps d'une fille n'était pas très agréable, trouver un moyen de retrouver sa forme originelle lui donnait l'impression de faire une quête digne de ses jeux vidéo préférés... En moins glorieux... Beaucoup moins glorieux... Et puis, il s'était attaché à son pinceau au final, sa fidèle arme qui le protégeait à chaque fois qu'il se trouvait dans la merde.

Voilà, ça fait un an et cinq mois qu’il est voyageur, et son aventure n’est pas encore terminée !

[PS : le passage sur le n°2 de Dreamland sera pour un PNJ que j'aimerais créer]


J'aime -
1. Ma famille.
2. Le Basket-ball.
3. Les Jeux-vidéos.
4. les Romans policiers.
5. la Musique Punk / Pop-punk.
Je n'aime pas -
1. Mon Pouvoir.
2. Les gars qui me draguent.
3. Ma Malchance.
4. Mes sœurs quand elles rendent visite pour des farces.
5. Les gars qui s'en prennent à ma famille.


- Phobie : Gynécophobie, la peur des femmes. Cependant, il ne s'agît pas d'une simple peur visuelle, qui intervient à la moindre vue d'une femme. Il peut discuter, certes avec beaucoup de gène, avec les membres de la gente féminines. Cependant, le moindre contact physique avec une fille le met dans un état d'hystérie totale, pouvant aller de simples cris au pipi dans le pantalon, en passant par les gémissement en larmes.

- Pouvoir : Après avoir vaincu sa peur, il n'eut pas de pouvoirs extravagants, nan... Vaincre sa peur a fait que son corps maintenant est celui d'une femme dans le royaume des songes, ce qui entraine aussi un changement de comportement. Accessoirement, chaque nuit, il revête une tenue qui est basée sur différents fantasmes masculin, donc ne vous étonnez pas de le trouver en infirmière, soubrette, dominatrice... Pour son plus grand malheur.

- Objet magique : Par une (mal)chance incroyable, Alex tomba sur un des objets les plus puissants et renommés de Dreamland : le Pinceau du Destin. Bien utile pour quelqu'un avec un pouvoir aussi inutile que le sien. Cela fait certes un moment qu'il possède le fameux pinceau, mais il ne sait par peu s'en servir encore.

• Le personnage sur ton avatar :
IRL : Green de Pokemon (ou Regis)
IDL : Yusaki Riko de To Love Ru (Version fille de Yuuki Rito)
• Rang spécial désiré : l'Artiste Provocante (Noir pour L'Artiste, Rose pour Provocante).
• Code du règlement :

Derrière l'écran...
-----------------------------------


• Prénom ou pseudo: Ao, Shika, dépend d'où vous me cherchez.
• age: 21 ans.
• comment as-tu connu le forum ? Top sites.
• Connais-tu Dreamland ? Yup
• Depuis quand fais-tu du rp ? ça va faire 3 ans en Juillet.
• Des critiques sur le forum ? Pas grand chose, mis à part des gens... Bizarre ._.
• Une remarque ? Poneeeeey.


Dernière édition par Sam Evans le Dim 29 Juin - 9:40, édité 14 fois
Revenir en haut Aller en bas
Harley Redfox
Ligue M
Ligue M
Harley Redfox

Surnom : L'albinos
Pouvoir : Contrôle de la lumière
Points de Réputation : 36 500 points
Double Compte : Cherry
Messages : 339

Travelo mais pas Trop. [UC] Empty
MessageSujet: Re: Travelo mais pas Trop. [UC]   Travelo mais pas Trop. [UC] I_icon_minitimeSam 17 Mai - 13:34

Bienvenouuuuue o/ j'aime bien le début du perso', le concept toussa toussa. Ça s'annonce drôle hâte de voir ta fiche terminée excited fais vite un ! poney et que la force du poney soit avec toi petite sirène.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Axel
Voyageur chercheur de merde
Voyageur chercheur de merde
Axel

Surnom : L'enfoiré
Pouvoir : Invocateur des lames
Points de Puissance : 40 525 points
Points de Réputation : 54 900 points
Points du Membre : 669 points
Double Compte : Eve Leblanc
Messages : 2329

Travelo mais pas Trop. [UC] Empty
MessageSujet: Re: Travelo mais pas Trop. [UC]   Travelo mais pas Trop. [UC] I_icon_minitimeSam 17 Mai - 13:35

Bienvenuw bermude!!! *explose de rire* bermuda!  lol! 

Désolé! j'aime bien le concept de début de perso, la créature qui drague des voyageuses c'est marrant! Puis Sinbad de Magi, le charadesign est vachement adapté je trouve. enfin j'rencontre une autre personne qui connait ce manga!!! excited

Bonne chance pour la suite de ta fiche! Si t'as des questions, hésite pas à en poser.

_________________
Le quotidien de Axel:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


Travelo mais pas Trop. [UC] Empty
MessageSujet: Re: Travelo mais pas Trop. [UC]   Travelo mais pas Trop. [UC] I_icon_minitimeDim 25 Mai - 9:08

Yosh o/.

Je passe juste pour dire que finalement, j'allais conserver l'idée de Bermude pour un éventuel DC, et que là je suis parti sur le concept d'un simple voyageur o/ (enfin, simple...).

Bref, merci de votre patience, et désolé de vous faire attendre ><.
Revenir en haut Aller en bas
Axel
Voyageur chercheur de merde
Voyageur chercheur de merde
Axel

Surnom : L'enfoiré
Pouvoir : Invocateur des lames
Points de Puissance : 40 525 points
Points de Réputation : 54 900 points
Points du Membre : 669 points
Double Compte : Eve Leblanc
Messages : 2329

Travelo mais pas Trop. [UC] Empty
MessageSujet: Re: Travelo mais pas Trop. [UC]   Travelo mais pas Trop. [UC] I_icon_minitimeDim 25 Mai - 9:23

Haaaaaaaaaan! saytrocoooooon! j'avais trop envie de voire la suite de la fiche de Bermuuuude! T-T j'aimais beaucoup l'idée de base et tout! du coup j'aurais vraiment hâte que tu fasse un DC! Surtout que ça aurait été cool pour la diversité du forum d'avoir plus de créature. (le mec qui dit ça alors qu'il a 3 perso et pas une seule créature! ^w^) Mais bon, c'est ton choix hein! Sinon pour le pinceau du destin, j'vois pas de soucis vu que ton perso a pas vraiment un pouvoir utile. ^^

Et du coup j'te souhaite bonne continuation pour la suite de ta fiche! ^^

_________________
Le quotidien de Axel:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Game Master
D comme Dieu!
D comme Dieu!
Game Master

Surnom : Dieu ou Maitre
Pouvoir : Modérer, kicker, administer et tout et tout quoi
Points de Puissance : 100 000 Points
Points de Réputation : 100 000 Points
Points du Membre : Over 9 000 !!!
Messages : 986

Travelo mais pas Trop. [UC] Empty
MessageSujet: Re: Travelo mais pas Trop. [UC]   Travelo mais pas Trop. [UC] I_icon_minitimeMer 2 Juil - 18:49

Ola l'ami ! J'allais passer prendre des petites nouvelles sur l'avancement de ta fiche et j'eusse constater que tu semblasses l'avoir terminus. Ok, c'était pourri Cool. J'ai bien ris pour certains passages, visiblement, il ne te manque plus que le test RP.

Par contre, j'ai repéré quelques petites incohérences dans tes chroniques de Baby. Si je me trompe, reprends moi. Ca peut arrive et vu la longueur de la fiche, il arrive parfois d'être peu concentrer sur la lecture o/. Tu parles de Tomoe, tu dis qu'il la sauve. Mais vu le caractère du PNJ, je trouve ça un peu étrange de le voir en prince charmant. A moins que ça ne le fasse terriblement marrer de la voir autant en difficulté. En plus, s'il est au courant que tu es le/la protégée de Désirée, il aurait plus envie de t'en mettre une. Vu qu'ils se détestent. Ou alors, il tente de la sauver pour la tatouer et emmerder Désirée du coup. Mais pas comme ça en bon mec sympa, cay sûr o/. Après, je l'ai compris comme ça, mais si ça se trouve, c'est pas ce que tu voulais dire. Mais dans ce cas, à peine une petite ligne pour mieux expliciter.

Pour ce qui est du number 2, c'est possible en effet. Par contre, étant une place fortement importante, je serai exigeante. Fesses en sorte à ce qu'il mérite sa place le ptiot ! Si je remarque qu'il ne remplit pas assez le rôle, je te demanderai de baisser son classement, disons entre 10 et 20. Je te dis ça parce que si ton test RP se base sur lui, ce serait fort dommage de te demander de tout recommencer pour un PNJ XD. Au moins, t'auras qu'à changer seulement quelques détails. Et bien sûr, ça tu dois le savoir, ne pas le vaincre o/.

Et baw c'est tout ! Plus que le test Rp excited bon courage !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dream-land.forumactif.org
Invité
Invité
avatar


Travelo mais pas Trop. [UC] Empty
MessageSujet: Re: Travelo mais pas Trop. [UC]   Travelo mais pas Trop. [UC] I_icon_minitimeMer 2 Juil - 19:29

Oy oy, je viens répondre aux différentes questions :

1) Tomoe vient pas directement sauver Sam en fait. Sam se faisait harceler par des types et par malchance, y'en a un qui a frappé Tomoe par accident et qui, pour se venger, bah les a étriper. Il était même pas au courant que Sam était là, c'était un coup de bol (si besoin de précision, je les rajouterais). Il ne sait même pas qu'il est lié à Désirée (et heureusement d'ailleurs, parce que sinon, Sam en aurait pris pour son grade X).

2) Pour la seconde place du Dreamland, j'enverrais un MP bientôt pour expliquer le personnage (à la limite, sous la forme d'une fiche PNJ pour faciliter la chose). Il n'est pas du tout lié à mon test RP, vu que ce dernier est concentré sur l'acquisition du pinceau du destin.

3) Le test RP arrive (je l'espère...) Bientôt. A cause de quelques blems liés à mes poursuites d'étude et à ma fatigue (et aussi à mon incapacité à rester concentré sur un ordi très longtemps si y a pas internet...), j'ai pas réussi à l'écrire entièrement. Il me reste pas mal de choses, mais ça devrait être bon \o.

Voilà, mon prochain post sera celui de RP, donc je vous laisse, bybyyyye.
Revenir en haut Aller en bas
Game Master
D comme Dieu!
D comme Dieu!
Game Master

Surnom : Dieu ou Maitre
Pouvoir : Modérer, kicker, administer et tout et tout quoi
Points de Puissance : 100 000 Points
Points de Réputation : 100 000 Points
Points du Membre : Over 9 000 !!!
Messages : 986

Travelo mais pas Trop. [UC] Empty
MessageSujet: Re: Travelo mais pas Trop. [UC]   Travelo mais pas Trop. [UC] I_icon_minitimeMer 16 Juil - 14:58

Hello Sam ! ^^

Je viens aux nouvelles. Où en est ton test RP ?

Bon par contre, étant donné que tu mets beaucoup de temps à faire ta fiche. Si dans une semaine elle n'est pas terminée, la création du numéro 2 de la ligue S sera refusée. Ce n'est pas qu'on est contre, mais c'est surtout que les membres actifs et rapides dans la création de leur fiche passent avant. On a hélas rien, sans rien o/. J'espère que tu comprendras, mais tu es maintenant arrivé depuis plusieurs mois, et nous sommes toujours là à te demander et te relancer. En plus, tu veux créer un PNJ qui sera certainement important pour le fofo. Numéro 2 de la ligue S, ce n'est pas rien.

Voilou, bon courage.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dream-land.forumactif.org
Invité
Invité
avatar


Travelo mais pas Trop. [UC] Empty
MessageSujet: Re: Travelo mais pas Trop. [UC]   Travelo mais pas Trop. [UC] I_icon_minitimeJeu 24 Juil - 1:01

    Voilà maintenant un an que Sam traine dans le royaume des Songes... 365 jours, ou plutôt 365 nuits, que Sam a découvert l'existence du pays imaginaire composé des rêves de chacun, qu'il devint un voyageur conscient de cette contrée... Et qu'il obtint ce fameux corps si embarrassant. Revenant ainsi du lycée, après une séance de bachotage intensive (et oui, le bac approche, comme diraient certains), Sam avait décidé de se détendre sur sa console de jeu en faisant un tour sur Street Fighter, en jouant en ligne contre une bande de noob... Et il se rappela qu'il n'était pas un Ken Bogard et il lâcha sa console au bout de 4 défaites consécutives afin d'aller se coucher. Il n'était pas vraiment fan d'aller se coucher, car cela voulait dire qu'il allait devoir retrouver ce corps qui le dégoute temps. M'enfin, il se disait comme à chaque nuit que cette fois allait être le moment où il allait enfin « se soigner ».C’est ainsi qu’il débarqua à Gameland, après s’être endormi. Il semblait avoir atterrit dans le quartier des bastonneurs, vu qu’il pouvait voir Guile de Street Fighter se fritter avec Paul de Tekken. Il ne resta cependant pas un long moment dans les lieux, vu qu’il savait qu’en général, là où y a des jeux-vidéos, y a des mecs, et très souvent des mecs lourds qui tentent les plans drague foireux. Additionnés à cela que la tenue de la nuit, vu que ça change à chaque fois, était celle de Chun-li, et vous voyez que tous les fans hardcores de jeux vont lui sauter dessus. Après avoir bougé de manière discrète pour arriver dans un secteur moins… Masculin (merci les concepteurs de jeux de danse…), il vit que pas mal de gens étaient regroupés devant ce qui pouvait s’apparenter à un écran. Intrigué, le voyageur décida de s’approcher pour comprendre de quoi il en retournait. C’est ainsi qu’il put voir qu’il s’agissait d’une retransmission en direct d’un lieu de Dreamland (Faudra qu’on m’explique comment fonctionne le système de retransmission ici d’ailleurs…). À la télé se trouvait donc un homme qui avait l’air plutôt âgé, la soixantaine peut être, qui faisait son discours. Il racontait comme quoi il avait exploré une partie de la tour de l’oracle à la base pour observer, mais qu’en chemin, il avait réussi à trouver l’emplacement d’un objet important, d’une valeur exceptionnelle. Rien qu’en prononçant son nom, la plupart des voyageurs présents réagirent en entendant le nom de ce fameux artefact. Sam ne réagit pas comme ces derniers, car il n’avait pas ce qu’on appelle une culture Dreamlandesque développée. Ce n’était pas tant ça qui l’intriguait, mais plutôt les phrases qui suivirent.


« - Au fait, j’ai oublié de me présenter. Mon nom est Arnold Doryé, possesseur d’une fortune dépassant les 5 milliards d’euros. Afin de récupérer cet objet, je suis prêt à donner à quiconque le trouve et me laisse l’obtenir la somme de 1 million d’euros. »

    Cette réplique eut l’effet d’un éclair dans la tête de tous ceux qui l’écoutaient. Certains le traiter de fou, d’autres de menteurs, mais une chose était sûre, il avait réussi à capter l’attention. Il conclut par la suite par le fait qu’il donnait rendez-vous le lendemain à 22h30 à quiconque souhaitait l’aider dans sa quête de récupération, et que la personne qui l’aiderait à acquérir le pinceau aurait la récompense. C'est à peu près à ce moment-là que Sam se réveilla par le doux son de son alarme matin, lui indiquant qu’il était l’heure de se préparer pour le lycée. Décidant de laisser cette histoire de côté, il mangea, se lava et s’habilla afin de reprendre une nouvelle journée de cours comme les autres. Durant toute la journée, il n’arrivait pas à se concentrer sur les cours, mais plutôt sur l’annonce du vieil homme de la nuit. 1 million ? Qui serait assez fou pour donner cette somme, et surtout juste pour cet objet ? C’est en rentrant chez lui qu’il décida d’allumer son PC pour faire une recherche sur le net avec le nom du gars qu’il avait vu. Les résultats étaient à la fois surprenants et attendus. Le dénommé Doryé était un collectionneur de tout genre qui dépensait son argent uniquement pour l’acquisition d’objets rares et venant de lieux inconnus. Sam savait très bien qu’il n’était sans doute pas le seul à avoir fait ce genre de recherche, et que donc, s’il décidait d’aller là-bas, il allait sans doute devoir être confronté à d’autres personnes très puissantes, et surtout dangereuses… Autant dire qu’il allait devoir éviter le lieu concerné cette nuit. C’est donc en essayant de ne pas penser à la tour de l’Oracle, au vieux ou tout simplement au fameux « Pinceau du destin », qu’il alla se coucher.


« - Et… Merde… » »

    Et oui, le fait de se dire de ne pas penser à tout ça l’y a fait penser, et donc, l’a fait atterrir pile au pied de la tour de l’Oracle. Observant ses vêtements, il s’exclama de son soupir habituel en disant la tenue qu’il avait. À l’occasion, il portant une magnifique tenue de Maid mettant sa belle poitrine en valeur, chose qui ne lui plaisait guère. Enfin, tant qu’il était là, autant qu’il aille voir ce qui se tramait donc. Après avoir fait un petit décompte, il put voir qu’environs une quinzaine de personnes avaient répondu à l’appel. Rien qu’en observant leur visage, il pouvait voir qui était là pour quoi : y avait ceux qui étaient intéressés par l’argent, ceux qui voulaient récupérer l’objet seulement pour eux, ceux qui étaient là pour tuer le temps… Et puis y avait Sam, celui qui s’est pointé involontairement et qui se retrouve dans la merde.Pensant alors à fuir discrètement les lieux, il percuta sans le vouloir le vieil homme face à face et tomba au sol. Autant dans sa vie réelle, la situation aurait été plutôt normale, mais étant donner sa tenue et la pose qu'il prenait involontairement... Avait semble-t-il séduit le vieux qui commença à moitié à baver devant la « jeune fille innocente en détresse ». L'aidant à se relever, il commença à lui faire la cour en faisant tout le baratin qu'il avait entendu des millions de fois, toujours aussi dégouté. D'un ton sec et violent, il lui demanda d'aller apprendre les joies des relations sexuelles hommes-hommes auprès de la populace habitant la majorité de Mykonos. Réaction : il semblait encore plus intéressé à vouloir s'approprier la jeune fille. Cela aurait pu continuer ainsi sans l'intervention de l'autre seule fille du groupe, qui refréna directement l'envie d'Arnold de continuer et de reprendre les présentations. L'aidant à se relever, Sam avait eu le temps de l'observer : des cheveux courts de couleur châtain, des yeux d'une couleur proche de l'ambre, et surtout un sourire radieux qui était à la fois rassurant et embarassant. Bien évidemment, le jeune homme ne pouvait s'empêcher de rougir, mais il devait faire en sorte de le montrer. Une fois debout, la rouquine se présenta.


« - Moi c’est Erica. J’espère que ce vieux t’as pas trop foutu la flippe !
- Euh, nan c’est bon.
- Super ! Et c’est quoi ton nom à toi.
- Humm… Sam…
- Sam ? Ahah, on dirait un nom de mec !
- Quoi ?! M-m-m-m-mais non !
Il commençait à paniquer, de peur qu’il se fût fait découvert.
- Roh, mais ça va, c’était une vanne, répondit-elle en donnant une tape dans son dos avec un rire, faisant tousser ainsi violemment. Alors ? Toi t’es là pour quoi ? Le fric ? Le Pinceau ? Ou comme moi juste pour donner des mandales, hihi ?
- Eeeeeuh, bah en fait-
- Ahem ! Votre attention s’il-vous-plaît ? »

    Le vieux avait semble-t-il oublié toutes ses grivoiseries afin de passer aux choses sérieuses. Refaisant les présentations, il nous présenta ainsi comment allait se dérouler le raid afin de récupérer le fameux pinceau. D’après son ancien voyage dans la tour, ce dernier se trouverait au 47 ème étage, soit à un peu moins du quart de la tour. De ce fait, le vieux avait décidé de s’organiser en groupe auquel il serait au centre afin de se protéger lui-même, encerclé des différents voyageurs afin de l’aider à rester en vie. Technique lâche, mais que le monde devait assurer si jamais ils voulaient toucher le gros lot. Parlant gros lot justement, le fameux million serait distribué équitablement entre tous les autres participants encore vivants, à la seule condition que le pinceau soit au final détenu par Arnold. On pouvait déjà voir certains commençaient à partir directement, car ils ne voulaient pas moins du million promis, prenant cette annonce comme une publicité mensongère. De la vingtaine, le groupe était descendu à la douzaine à peine. Vînt alors la seconde partie du discours où il expliqua les différents dangers que l’on devrait affronter, notamment beaucoup de créatures dangereuses… De quoi rebuter Sam encore plus. D’autres voyageurs commençaient à partir, et Sam allait les suivre avant que la dénommée Erica l’attrape par le cou afin de la retenir, lui disant qu’elle n’a pas à s’inquiéter tant qu’elle était là. L’empêchant ainsi de suivre, le groupe était formé. Au final, il ne resta, en comptant Sam, Erica et le vieux, seulement 6 personnes, les 3 autres semblaient former de base un groupe, et pas très commode qui plus est…

    C’est donc avec cette petite troupe que démarra l’ascension de la tour. La formation fut donc ainsi : Erica voulait se trouver au front, donc elle resta devant. Sam, quant à lui avait demandé à rester derrière, feintant qu’il voulait couvrir les arrières du groupe, mais en réalité voulait rester planqué. Le reste des personnes se regroupa ainsi autour d’Arnold afin de prendre la formation prévue initialement. Avançant donc dans la tour, ils procurèrent les premiers étages sans trop de difficultés, esquivant les pièges tendus afin de faire fuir les visiteurs et les empêcher d’avancer plus loin. Au cours de l’ascension, une question pertinente sortie de la bouche d’Erica.


« - Au fait, monsieur Doryé, comment vous savez où se trouve le pinceau ?
- Bonne question ma chère. J’ai déjà visité la tour auparavant pour des raisons personnelles, et je me suis déjà retrouvé face à cette merveille, mais hélas, avant que je ne puisse mettre la main dessus, Je fus contraint d’utiliser mon pouvoir afin de fuir.
- Pouvoir qui est… ?
Enchaîna l’un des membres du trio, très intéressé de le savoir.
- Je suis capable de me téléporter à un endroit où se trouve un voyageur que je connais. Il m’a suffi de penser à lui afin de fuir ces lieux.
- Eeeeuh, comment ça « fuir » ? Demanda Sam inquiet.
- Dans la pièce où était le pinceau se trouvait aussi un Atlas de feu…
- Un Atlas ?
- Une sorte de créature magique imposante composée exclusivement d’une armure en métal et d’un élément particulier, en l’occurrence ici de flammes.
- Oh… Chouette… »

    De quoi encore donner envie à Sam de prendre ses jambes à son cou, mais ils venaient déjà de passer les 10 premiers étages sans trop d'encombres, et dieu sait ce qui se trouverait derrière eux. C'est alors que commencèrent les « vraies difficultés » de la tour. Dés là, ils commencèrent à se retrouver face à des bestioles peu commodes, en tombant direct face à des minotaures, des Orthos et autres créatures peu dangereuses. Grâce à l'aide d'Erica et des autres voyageurs, les affrontements se déroulaient sans accroc. Sam fut sauvé plusieurs fois par sa nouvelle amie et son pouvoir de contrôle du sable. D'après les observations de Sam, les autres voyageurs quant à eux étaient des morpheurs : un loup, un requin et un alligator... Ouais, pas commode les gens.

    L'ascension continuait ainsi jusqu'au quarantième étages, les affrontements s'alternant avec des énigmes. C'est dans ces dernières que Sam put se rendre utile, étant donner qu'il semblait être le plus éveillé du groupe. À force de geeker sur les « Professeurs Layton », ça avait porté ses fruits. La plupart des énigmes qu'il a dû résoudre étaient déjà apparues dans l'un des jeux, certes sous forme différente, mais suffisamment proche pour qu'il se rappelle de la solution associée. Cela l'aidait à compenser sa faiblesse en combat, et surtout à empêcher les autres de décider de l'abandonner à son sort.

    Vînt alors le moment où ils arrivèrent au fameux étage tant attendu : le 47ème, celui dans lequel était censé être le fameux pinceau du destin. En observant les alentours, le petit groupe pouvait voir que les lieux semblaient vides, étrangement. Pas la moindre présence d’un ennemi, pas même celle de l’Atlas devant se trouver dans le coin. Les lieux semblaient vides, ce qui n’était pas pour déplaire à Sam. Alors que le silence pesant de la pièce commençait à inquiéter la bande, le vieux s’agita tout d’un coup en pointant une direction de son doigt. Bien évidemment, tout le monde comprit qu’il s’agissait de l’objet tant convoité. Ne tenant plus en place, le vieil homme voyant qu’il n’y avait aucun danger se tourna vers ses « employés », les remerciant pour leur travail avant d’essayer d’attraper le Pinceau. Cependant, l’un du trio de morpheurs, sans doute le chef, voulût l’interrompre dans son élan, en se mettant entre lui et l’objet sous sa forme de Lycan.


« - Une seconde vieillard, on aimerait avant avoir la certitude que tu nous prennes pas pour des billes.
- M-m-m-mais je ne vois pas de quoi vous voulez parler, héhéhé…
- Me prend pas pour un con. Tu voulais essayer de chopper le pinceau et te barrer en espérant qu’on ait crevé face à l’Atlas hein ? En utilisant ton pouvoir de téléportation et rejoindre un pote en extérieur ?
- Hein ? Mais bien sûr que non mon cher, je n’oserais pas faire une-
- Mais t’inquiètes pas, on n’était pas intéressé par le fric de base. On va se contenter du pinceau.
- Quoi ?! Mais je ne suis p -
»

[list]Il n'avait pas eu le temps de terminer sa phrase que le Lycan enfonça sa patte dans la cage thoracique du vieillard, le tuant sur le coup. En voyant cette scène, Sam et Erica furent surpris de l'acte du Lycan. Erica fut la première à prendre la parole en posant la question évidente : pourquoi avaient-ils fait ça ? Le trio se rassembla alors dans le même coin de la pièce, à quelques mètres seulement du pinceau, et répondirent tout simplement qu'il se doutait que le coup de l'argent n'était qu'un attrape couillon. Tout ce qu'ils voulaient eux, c'était le pinceau et basta. De plus, ils semblaient montrer une certaine hostilité aux deux filles, les prévenant qui si elle tentait quelque chose, ça allait mal finir pour elle. Si Sam était d'accord avec le fait de pas les chercher vu qu'il n'avait aucune chance de les battre, Erica quant à elle, voulait malgré tout rester pour se battre, car elle était venue de base pour ça.

Commençant donc à gueuler pour ne pas avoir eu sa baston, Sam la retint par-derrière en lui bloquant les bras, indiquant que c'était peut être la meilleure idée de les provoquer maintenant. Ignorant ainsi la jeune fille, le Lycan décida de se tourner vers le pinceau pour le saisir de sa main droite, et ainsi s'en acquérir tous les droits. Cependant, alors qu'il allait l'attraper, une flamme lui passa dessus, sous les regardes ébahis des autres membres de la pièce. Alors que l'immense rayon de flammes s'estompa, tout ce qu'il resta du corps de l'individu n'était qu'un corps carbonisé, qui une fois tombé au sol, finit réduit en cendres... Ce gars-là était définitivement mort. Alors que les deux mecs qui l'accompagnaient étaient en train de gueuler comme des sagouins en comprenant pas ce qui était arrivé, les « deux filles » comprirent direct : une seule chose avait pu dégager une telle puissance de feu. Quand les deux se tournèrent en direction de la source des flammes, ils virent alors la créature dont parlait le vieil homme pendant l'ascension de la tour... Un Atlas.

« - Oh bordel de merde…»

    [i]Sans temps mort, les deux autres voyageurs se jetèrent sur l'Atlas afin d'essayer de venger leur pote qui avait fini par s'évaporer dans l'air suite à sa mort. Ne pouvant plus retenir Erica qui s'agita dans tout le sens, Sam la laissa partir en tombant sur le sol. Ainsi commença une baston entre les trois voyageurs et la créature qui était prête à les éliminer. Quant au dernier voyageur encore en course, il voulait faire en sorte de rester planqué dans un coin de la pièce afin de s'en sortir en vie. Ce n'était pas qu'il avait peur de la créature (enfin un peu), mais il savait très bien qu'il n'aurait aucune chance de le battre dans un affrontement à cause de son absence de pouvoir. Que faire, que faire. Il avait honte de devoir se planquer ainsi sans pouvoir faire quoique ce soit. Alors qu'il était en train de se concentrer afin de trouver une idée pour s'en sortir vivant, il entendit le son de la voix d'Erica, mais sous un ton inquiétant. Se retournant ainsi pour voir la bataille, il voyait Erica contre le mur, au sol, le bras droit qui avait disparu, sans doute évaporé à cause de la créature. Cela énerva encore plus Sam qui ne savait pas quoi faire.

    C’est alors que son regard se tourna en direction de l’endroit où se trouvait le pinceau. Le temps lui était cours. La créature n’allait pas rester se concentrer sur les deux autres voyageurs qui étaient en aussi piteux états qu’Erica, et cette dernière allaient être la suivante à y passer. Il décida donc de courir le plus rapidement possible en direction du pinceau, profitant ainsi de l’inattention de la créature, afin de se jeter sur l’artefact et l’attraper de la main gauche, avant de tomber derrière le présentoir. Il s’attendait alors à avoir une sorte de flash, un signe qui montrait que le pinceau était à lui, comme dans n’importe quel jeu vidéo… Mais rien. Le pinceau était juste dans ses mains, comme ça, sans rien de plus. Sam commença alors à se demander s’il y avait vraiment quelque chose de spécial avec ce pinceau doutant même de sa rareté.

    Cependant, il n'avait pas le temps de se poser la question. Alors qu'il était perdu dans ses interrogations, l'Atlas venait d'achever les deux autres morpheurs et était sur le point de s'en prendre à Erica. Sans hésitation, il prit le pinceau comme si c'était une immense massue afin d'essayer de frapper le géant. Bien sûr, j'ai précisé « essayer », car à peine était-il entré dans son champ d'action que Sam fût projeté d'un simple coup d'avant-bras à un autre endroit de la pièce. Le choc du coup n'était rien comparé à celui de l'impact de son corps contre le mur. Il ne semblait avoir rien de casser, mais son dos lui faisait souffrir le martyr, l'empêchant de bouger normalement. Suite à cette action désespérée, il pensait que ce n'était plus la peine d'essayer quoi que ce soit, que c'était fini. Cependant, il vit Erica encore essayer de se battre comme elle pouvait afin de survivre, alors que comparé à Sam qui n'était presque pas blessé, avait quasiment perdu un bras. Maudissant son incompétence, il vit alors l'autre fille trébucher au sol, ne pouvant se rattraper à cause de l'absence de son membre, la laissant à la merci du Pyromane colossal. Sans hésitation, alors que l'Atlas orienta sa main vers l'amputée comme signe qu'il allait la cramer sur place, Sam reprit son pinceau et courra avec plus de déterminations qu'avant en espérant cette fois-ci atteindre l'Atlas. Cependant, alors qu'il allait donner son coup, il trébucha sur une pierre, donnant ce qui semblait au premier abord un coup dans le vent.

    Avant qu’il ne puisse relever la tête, un bruit sourd retentit dans la pièce, comme si une sorte d’objet métallique était tombé au sol. C’est alors qu’il vit qu’il s’agissait du bras du colosse au sol, roulant sans aucune flamme autour de ce dernier. Au début, Sam se demandait comme c’était possible, vu qu’il était certain d’avoir raté sa cible. Puis, en observant le bras en question, il vit une sorte de peinture bleue recouvrir une partie du membre… La même couleur qui était désormais apparue sur le pinceau du Destin. Il ne savait pas comment il avait fait, mais peu importe ! L’important était qu’apparemment, cette peinture pouvait vaincre la créature. Se redressant alors, Sam commença à agiter son pinceau dans tous les sens afin de jeter la peinture de ce dernier sur l’armure mouvante. Il remarqua que les endroits où les flammes ne passaient pas n’agissaient en rien sur le comportement de la créature. En revanche, quand il faisait passer la peinture dans les endroits enflammés, le feu s’éteignait presque instantanément. Sam compris vit que la peinture avait des propriétés anti-inflammatoires, quelle chance pour lui.

    Au bout de plusieurs lancés de peinture, le grand géant de feu tomba au sol, n’arrivant plus à faire parcourir ses flammes à travers ses jambières de métal, et ainsi le faire tenir debout. Sam profita de ce moment de faiblesse de la créature afin de se rapprocher d’Erica à moitié consciente, et ainsi la relever afin d’essayer de fuir. Enroulant donc le bras restant de la fille derrière sa nuque, Sam essaya de guider sa camarade en direction de la sortie. Notre protagoniste pensait en avoir fini, mais hélas, ce n’était pas suffisant pour le moment… La peinture avait désormais disparu, et le titan de feu s’était relevé. Voyant alors qu’il était sur le point de se faire courser, il se mit à réfléchir très vite en observant les alentours de la pièce. Sans qu’il ne s’y attende, Erica utilisa une dernière fois son pouvoir afin d’envoyer une vague de sable et détruire un mur. Sam n’eut pas besoin de demander à Erica ce qu’elle faisait pour comprendre le message. Même si l’idée ne lui plaisait guère, il n’y avait pas d’autres solutions.

    Attrapant cette fois-ci sa camarade comme une princesse, toujours avec le pinceau dans sa main droite, Sam courut en direction du trou qui avait été fait par Erica afin de sauter dans le vide et ainsi fuir la tour. Voyant le sol en dessous de lui, il se souvint alors que maintenant qu’ils étaient tous les deux au 47ème étage, et que la chute allait être, littéralement, longue et douloureuse. N’arrêtant pas de se demander comment il allait s’en sortir, accompagné de quelques mots pas très catholiques, il pensa alors au pinceau et le regarda pour se rendre compte que la couleur de la peinture avait changé. Cette fois-ci, elle était plus orangée, laissant partir un filin de peinture qui semblait ne pas vouloir partir. Se disant qu’il n’avait plus rien à perdre, il décida de se retourner face à la tour, prendre Erica contre lui et utilisa son bras restant afin de frapper le mur extérieur de la tour avec le pinceau. Il vît alors la peinture s’accrocher, mais surtout, s’étirer comme s’il s’agissait d’une sorte d’élastique. Cela ralentissait la chute, mais ils se rapprochaient tout de même du sol à une grande vitesse. Plus qu’une quinzaine de mètres… Une dizaine de mètres… Cinq mètres… Et c’est alors que la descente se stoppa. Bien qu’étant non pratiquant, il remercia tous les dieux du monde de s’en être sorti indemne, tout en riant comme un débile.


« - Et bien, toi t’es vraiment quelqu’un de chanceuse.
- Vraiment ? J’aurais dit le contraire perso…
- Hé hé… Au fait, tu peux me laisser partir maintenant ?
- hein ?... Ah oui, désolé ! »

    Cependant, aussitôt qu’il laissa partir Erica, étant donné que le que retenait l’élastique s’était allégé, Sam reparti en l’air aussitôt pour faire des acrobaties aériennes avant de retomber au sol après que la peinture ait disparue.


« -Aïïïïe… C’est pas un truc que je ferais tous les jours…Fît Sam en se frottant le derrière.
- C’est toi qui a le pinceau du coup ? Trop cooooool ! Enchaîna Erica en regardant l’objet plein d’étoiles dans les yeux.
- Faut croire… Bien que je sache pas vraiment à quoi il sert…
- Tu peux peut être voir avec ton seigneur, on sait jamais, il aura peut-être des infos dessus.
- Ouais… J’y penserais… Répondit-il d’un ton non enthousiaste, sachant ce qui risquait de l’attendre s’il devait revenir voir Désirée. Du coup… On fait quoi maintenant ?
- Bah, à tous les coups on va se réveiller dans quelq-*POUF*
- Tss, pourquoi ça fait toujours ça au mauvais timing… »

    Erica avait disparu dans une explosion de fumée, montrant bien qu'elle venait de se réveiller dans le monde réél. Sam trouvait ça dommage, car il aurait aimé au moins remercier la fille de son aide pour l'avoir aidé à survivre durant l'ascension de la tour. Mais bon, il aurait sans doute que trop peu de chance de la croiser un de ces jours. Au lieu de ça, il se contenta d'observer le nouvel objet qu'il avait semble-t-il « gagné » suite à cette aventure. Tant de questions se posaient à lui : pourquoi cet objet est si rare ? Est-ce qu'il va vraiment lui être lié ? Quels sont ses pouvoirs ? Pourrait-il lui rendre son apparence normale ? Au final, tout ça n'avait pas d'importance, puisqu'il était certain qu'il aurait les réponses qu'il cherchait au fil du temps. Tout ce qu'il se contenta de dire, c'est :


« -Bon… J’ai l’impression que ça va être le début d’une nouvelle av- *POUF »

    Un nuage de fumée apparue à l’endroit où se trouvait Sam pour signaler son réveil. Il se retrouvait maintenant dans son lit, à moitié KO, grognant de ne pas avoir put sortir une réplique épique.


« -Ooooh God Dammit ! »
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


Travelo mais pas Trop. [UC] Empty
MessageSujet: Re: Travelo mais pas Trop. [UC]   Travelo mais pas Trop. [UC] I_icon_minitimeVen 25 Juil - 12:17

Voilà, RP posté.

Hélas, j'ai pas réussi à finir dans les temps (foutus imprévus), du coup, j'ai pas respecté mon contrat, et j'attends donc vos suggestions pour savoir comment modifier les allusions au numéro 2.

Je précises aussi que le test RP est Très très long, seulement parce que je tenais à décrire de manière bien précise l'aventure du pinceau. Techniquement, je pense que j'aurais mis entre 3 et 4 posts RPs en vrai. Donc ne vous attendais pas à avoir des trucs aussi longs à chaque fois ^^'.

Voilà, Bonne lecture !
Revenir en haut Aller en bas
Axel
Voyageur chercheur de merde
Voyageur chercheur de merde
Axel

Surnom : L'enfoiré
Pouvoir : Invocateur des lames
Points de Puissance : 40 525 points
Points de Réputation : 54 900 points
Points du Membre : 669 points
Double Compte : Eve Leblanc
Messages : 2329

Travelo mais pas Trop. [UC] Empty
MessageSujet: Re: Travelo mais pas Trop. [UC]   Travelo mais pas Trop. [UC] I_icon_minitimeVen 25 Juil - 13:42

Well well well! Test RP plus que correcte! Je valide donc ta fiche.

_________________
Le quotidien de Axel:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




Travelo mais pas Trop. [UC] Empty
MessageSujet: Re: Travelo mais pas Trop. [UC]   Travelo mais pas Trop. [UC] I_icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
Travelo mais pas Trop. [UC]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Travelo mais pas Trop. [UC]
» Dena Erwena, glauque mais pas trop
» (ajeet) mais pas trop fort non plus
» europe ❖ je voulais être seule mais trop tard, j'étais déjà née.
» ca pue mais ca pue

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dream Land Infinity RPG :: 
Archive partie présentations
-
Sauter vers: