AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Good night, sleep tight, get up and fight ! [Gore Inside] [PV - Caleb & Alex]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Good night, sleep tight, get up and fight ! [Gore Inside] [PV - Caleb & Alex]   Lun 12 Mai - 1:00

Encore une soirée comme les autres : 4h du mat', May est devant son ordi à jouer en ligne avec Cal et Alex alors que les cours commencent seulement quelques heures plus tard. Ils avaient tous l'habitude de ne pas avoir beaucoup de sommeil dans le sang et de rester éveillé jusqu'à pas d'heure, mais cette fois-ci, May avait comme l'impression que ses deux compères faisaient exprès de la retenir devant l'ordi. Peut-être parce qu'ils n'en avaient pas souvent l'occasion et que la fin de soirée était la seule période de la journée où ils pouvaient se retrouver... Bah, de toute façon, ils n'avaient pas vraiment besoin de la retenir; May n'aime pas dormir, et pas seulement parce qu'elle trouve que c'est une perte de temps, il y avait aussi le fait qu'un "problème" récurrent lui avait tout simplement fait perdre l'envie de dormir il y a de cela plusieurs années déjà. Il n'est sans doute pas nécessaire d'en dire d'avantage à ce propos, vous avez certainement déjà compris de quoi il s'agît, et si ce n'est pas le cas, ça ne devrait plus tarder. C'est donc à une heure parfaitement raisonnable qu'elle décida d'abandonner ses compagnons pour finalement aller s'écrouler sur son lit dans un élan digne d'un remake du 11 septembre et s'endormir en l'espace de seulement quelques minutes, c'était aussi ça l'intérêt de rester éveillé très tard : il est indéniablement plus simple de comater lorsqu'on est crevé, mais c'était bien le seul avantage, puisqu'une nuit, aussi courte puisse-t-elle être, n'est pas non plus dispensée de mauvaises pensées...

Comme d'habitude, tout commençait dans l'obscurité la plus parfaite, puis à ça venaient s'ajouter une sensation de mouvement, le son rouillé de roues arpentant un sol sur lequel plusieurs paires de pieds marchaient à leurs côtés. Sur une table d'opérations, soutenue par les roues, se trouvait May, allongée, recouverte d'un drap. Elle essayait à chaque fois d'ouvrir les yeux pour voir ce qu'il se passait autour d'elle, bien qu'elle le savait déjà très bien, mais elle en était incapable. Ce n'est qu'une fois le chariot arrêté qu'elle commençait à prendre réellement conscience, ses yeux lui dévoilant une immense pièce sombre dont elle pouvait à peine apercevoir les extrémités, aveuglée par la lumière de quatre projecteurs tournés vers elle, elle ne pouvait rien distinguer d'autre qu'un plateau chargé d'outils chirurgicaux à côté d'elle. Bien-sûr, elle essayait toujours de se lever, mais plusieurs sangles la maintenaient en place. Elle était ensuite habituellement rejoint par un groupe de chirurgiens dont le sourire machiavélique était visible même à travers le masque qu'ils portaient, chaque regard porté sur elle était effrayant à sa façon, elle les voyait l'observer en se frottant le menton tout en poussant quelques petits rires angoissants. L'un d'entre eux hurla sur un autre un ordre presque incompréhensible aux oreilles de May, ce dernier disparut rapidement du champ de vision de la jeune fille qui reporta alors son attention sur la première silhouette qui se dirigeait en direction des instruments disposés sur le plateau, il s'empara d'abord d'un marker, le genre de feutre noir que les chirurgiens ont l'habitude d'utiliser en début d'opérations afin de signaliser les incisions à pratiquer. Il s'amusa à tracer plusieurs traits un peu partout sur le corps de la jeune fille, en commençant par son visage avec une ligne discontinue faisant le tour de toute sa mâchoire, puis il passa aux bras avec deux traits respectifs juste en-dessous du coude avant de laisser exprimer sa créativité sur le reste du corps de May. L'autre bonhomme fut ensuite revenu quelques secondes plus tard pour déposer un poste radio juste à côté de la table d'opérations puis trifouilla les boutons pendant un instant afin de trouver une ambiance musicale en parfait accord avec la situation... :



C'est ainsi au rythme de la musique que le chirurgien psychopathe commença à danser tout en jouant avec ses instruments tranchants, avant de finalement placer un bistouri juste devant l'oeil gauche de May qui ferma instinctivement les yeux. Mais alors que l'homme en blouse semblait seulement s'amuser à effrayer la jeune fille, un bruit strident de porte enfoncée se fit entendre dans la salle, immédiatement suivit d'un bref "STOP !" qui firent sursauter toute l'équipe...ainsi que le chirurgien au bistouri qui enfonça par mégarde l'objet pointu dans l'oeil de la pauvre May qui se mit aussitôt à gesticuler en hurlant de douleur. Ce genre d'événement tragique ne se produisait pas à chaque cauchemar qu'elle faisait : en vérité, lorsque May subissait quelque chose, cela était toujours causé par cette même personne qui interrompait "l'opération" en s'introduisant dans la salle sans prévenir ou en écartant sauvagement les chirurgiens qui semblaient alors ne plus rien comprendre. Cette personne inattendue, c'était la mère de May, habillée d'une blouse au blanc éclatant mais sans masque au visage ni gants aux mains. Comme à l'habitude, elle bouscula l'équipe médicale afin de se frayer un chemin auprès de sa fille avant de constater les dégâts qu'elle venait de subir.

-
    Bande d'imbéciles ! Votre travail est d'embellir son corps, pas de le massacrer encore plus.


Fit-elle avant de sortir une scie circulaire qui surprit à nouveau l'assemblée, avant de la brandir au-dessus de sa fille, pour ainsi lui trancher le bras droit d'un seul coup, exprimant au moins 100 fois plus de violence que les chirurgiens auraient pût espérer faire à leur patiente et éclaboussant au passage sa belle blouse blanche... Voilà ce qu'était une nuit de cauchemar pour May.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Good night, sleep tight, get up and fight ! [Gore Inside] [PV - Caleb & Alex]   Lun 12 Mai - 13:35

Bon…. Et maintenant ? J’avoue que j’ai aucun plan de base et… Et merde depuis quand j’ai des plans moi ? Ch’ui plus du genre tête brulé à vouloir combler le fait que dans le monde réel j’ai pas souvent le courage ni la motivation de faire des choses alors autant tenter ici où personne ne peut me juger ! Mais bon autant déjà replacer le contexte : L’idée de base était de suivre Maze dans ses rêves pour arriver à l’aider à vaincre sa peur ou de directement la rencontrer dans Dreamland et lui proposer d’intégrer les GEARS qu’on vient de fonder. Résultat on a joué pendant une bonne partie de la soirée ensemble et on a attendu qu’elle veuille allez se coucher pour arrêter avant de prendre un médicament pour s’endormir le plus vite possible en essayant de penser à elle. Et résultat ben… je sais pas où je suis et je ne vois pas Alex ! Bon pour Alex il doit peut être pas encore s’être endormis mais par contre pour ma position c’est quelque peu problématique je trouve ! Tout autour de moi étant métallique et ouvragé, genre bien industriel et technologique, c’était déjà obvious que la zone était surement… pas une que j’ai déjà traversé ! Ouais je sais c’est maigre comme début mais bon j’ai pas fait tant de chemin que ça dans dreamland pour le moment, alors merde pourquoi je me complique la vie à vouloir savoir où je suis alors que je pourrais directement partir à la recherche de Maze ? Oh ben peut être parce que si je veux partir à sa recherche faudrait peut être déjà que je sache où elle se planque ? Ah ouais…. Pas con moi-même ! Vive les discutions internes pour tenter de comprendre mes objectifs et comment y arriver, c’est presque aussi pratique que d’avoir un second cerveau avec qui parler ! Je débutai mon observation de la zone qui devait surement être une sorte de coursive et je me décidai à prendre une direction random parce que merde j’en ai marre de réfléchir là. Tout semblait tantôt soit neuf, soit totalement érodé et hors d’âge bien que toujours fonctionnel et résistant : un royaume de la technologie ? Le royaume du métal ? Metaltopia ? FUCK YEAH ! Mon esprit s’envola vers les limbes éthéré de la connerie humaine avant qu’un simple fait ne me asse reprendre conscience de mon erreur : si c’est le royaume du métal, qu’est-ce que vient y faire Maze ? Elle peut pas avoir peur du métal, elle en écoute avec moi quand je lui passe des liens sur skype…. D’un certain type de métal peut être ? Des Robots ? De la technologie ? Du Deus Ex Machina ? Bordel j’en sais rien.. et si ça se trouve elle fait juste un rêve et cette nuit va servir à rien, mais bon quitte à être là autant en profiter !

L’endroit était assez vide malgré le fait que ma route croisa celle de nombreuse machines en activité, donc autant dire que c’était pas à l’abandon.. ou alors peut être que c’est genre tout automatique et que l’homme n’a pas posé le pied ici depuis des millénaires ! J’entra dans une salle pleine d’équipement de métallurgie et de chirurgie en tout genre, une cafetière dans un coin et un sandwich à moitié mangé sur une table. Hum...  si c’est si automatique, dans ce cas pourquoi y’a encore du café chaud dans la cafetière ? Diantre toute ma théorie tombe à l’eau ! Pestant contre moi-même, je retournai dans la coursive histoire de retrouver au plus vite Alex et Maze tout en reprenant une direction random dans ce complexe. On ne peut pas dire que le sens de l’orientation soit l’un de mes points forts mais en même temps sans aucun plan c’est assez galère de trouver quelque chose dont tu ne connais pas la localisation dans un complexe que tu visite pour la première fois et où tout les murs se ressemble ! Si au moins j’avais des miettes de pain pour… LE SANDWICH ! Merde d’où qu’elle est la salle déjà ? Me retournant pour revenir sur mes pas, je tentai tant mal que mal de retrouver le salle que j’avais visité précédemment en pensant que l’idée de me servir du sandwich pour faire un chemin de miette de pain à la Hansel & Gretel pour pas me paumer sera bien… Ouais je sais j’ai vraiment des idées de merde parfois mais bon on va pas tortiller du cul pour chier droit tout de même ? Si ? Bon ben je vous laisse faire, perso j’ai des GEARS à recruter moi et une grosse flemme de remuer mon cul dans se complexe ! Mais bon même avec la meilleure volonté du monde et les quelques neurones qui me reste, je ne réussi qu’a me paumer plus, arpentant avec de moins en moins de motivation les coursives métallique. LOrsqu’une porte se profila enfin dans le métal d’une des paroi, je fus pris d’un élan de courage et l’ouvris à la volé en hurlant

- WHERE IS MY SANDWISH ?

Seul problème, ce n’était pas la bonne salle. Mais bon je me retrouva juste en face de 4 mec en blouses blanches et masques de chirurgien occupé à papoter dans un coin de la salle. Première pensée : BORDEL C’EST UN HOPITAL ! Mon regard se déporta dans l’autre coin de la salle et je remarqua une dame aux cheveux bleu gesticulant de partout autour d’une table d’opération. Seconde pensée : BORDEL C’EST SUREMENT MAEZ !  L’un des mecs se retourna pour me laisser voir sa gueule de cyborg et le sandwich qu’il est entrain de mâchouiller. Troisième pensée : BORDEL UN SANDWISH ! La fille  aux cheveux bleu se retourna lorsqu’un l’un des médecins là héla, me laissant voir son visage qui ressemblait plus à une version bien plus âgé de Maez. Quatrième pensée : BORDEL MAEZ A DES RIDES ! Mais en se retourna je remarqua une silhouette sur la table d’opération, totalement recouverte par des draps blanc mais dont les cheveux bleu électrique dépassé de quelques centimètres. Cinquième pensée : BORDEL Y’A DEUX MAEZ ! Je m’approcha en souriant mais la Maez avec des rides s’interposa en hurlant des ordres à tout vas

- Vous n’avez pas le droit d’être ici, nous n’avons pas encore terminé toutes les améliorations sur le cobaye !

Cobaye ? Le machin sous le drap est un cobaye ? Sur le coup une boule se forma dans mon estomac et je la poussa de mon chemin pour m’approcher du corps mais mon regard fut immédiatement attiré par l’un des écrans sur le murs montrant l’état de santé du patient mais aussi une information qui acheva de me nouer le ventre : le nom de la personne sur la table est May Haze. Si c’est bien Maze qui est sur cette table, alors qui est celle qui porte la même couleur de cheveux qu’elle ? Et pourquoi est-ce qu’elle lui ressemble temps ? Mais oui bien sur ! Sixième idée : BORDEL C’EST UN CLONE FUTURISTE DE MAZE QUI VEUT SE VENGER D’ELLE ! Fier de ma théorie merdique mais énervé contre le fait qu’on ai pu faire du mal à ma pote, je m’approcha de la version ridée de Maze qui voulu tenter de s’interposer à nouveau

- Quittez le bloc chirurgical maintenant jeune-homme, vous n’avez rien à faire ici et nous avons encore des upgrades à faire !

- SHUT UP BITCH

La baffe partie toute seule, partant tel une fusée et claquant de manière sec et rapide contre la joue de la Maze ridée qui ne compris rien à ce qui venait de ce passer. Mais sans le vouloir j’avais foutu bien lus de force que ce que j’avais dans mon coup et elle décolla durant deux secondes avant de se prendre le mur derrière elle, faisant tomber les instruments de chirurgie/torture/mécanique sur le sol dans un gros fracas. Les médecins restèrent tous figé sans comprendre ce qui venait de ce passer et je ponctua mon intervention en chopant le sandwich dans la main du médecin et en l’appliquant avec haine sur le visage de la fille aux cheveux bleu

- AND NOW BITCH, MAKE ME A OTHER SANDWICH !
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Good night, sleep tight, get up and fight ! [Gore Inside] [PV - Caleb & Alex]   Mar 13 Mai - 12:04

Mais quel con... Mais quel idiot. Mais qu'est ce que je suis-.. Bon, je crois que j'ai compris. Sans rire, échafauder un plan avec Caleb afin de parvenir à rencontrer Maze dans Dreamland, tout connaître sur le bout des doigts, être parés jusqu'au moindre millimètre. Et tout ça, foiré parce que j'ai pris le dernier somnifère hier. Putain de quel abrutis je suis. Me voilà donc à fixer la plaquette aux petits ploc ploc déjà défoncés par mes doigts les jours derniers. Il fallait un plan de secours. Je n'étais pas fatigué. Du café ? Mais tais toi, c'est pour rester éveillé ça. Vite vite.. Penses à un plan de secours. JE SAIS ! D'un seul coup, je me mis à foncer dans la cuisine et me fit une énorme tasse de chocolat chaud avec une grosse part de brioche bien épaisse. Le remplissage d'estomac fait, je partis m'installer dans ma chambre avant de faire une petite moue. J'étais bien, mais pas fatigué. Qu'est ce qui m'énervait tellement au point de me fatiguer rien que d'y penser... Du sport. Je me mis directement au sol et m'allongea sur le ventre avant de me relever avec mes bras. Une pompe..... D-e...... P-.... Gniiih... Allez, bouges toi, pour Maze... Deux p-.... Oh putain la flemme. Je m'écrasa au sol et ferma les yeux.

J'ouvris doucement les yeux. Je ne savais pas si je devais me réjouir ou pleurer le fait que deux pompes suffisent à me casser totalement. Mon nez se plissa légèrement. Une odeur âcre me titillais les narines. Mon regard se déposa sur le corps de Maze en sang, allongée sur une table d'opération. Après un petit cri de surprise, j'enlevais mes gants et me tourna sur le côté avant de sursauter et de relâcher un nouveau petit cri. Un chirurgien à la blouse totalement ensanglantée se tenait juste à côté de moi, sans bouger. Par réflexe et aussi par l'envie de faire disparaître l'un des tortionnaires de Maze, je pris mon élan et gifla violemment l'homme.... Homme qui resta devant moi à me fixer. Pourquoi pas pouf...

- Pourquoi pas pouf.. ? Tu devais faire pouf là... Allez, fais pouf... Pitié..



Tout en parlant, ma main donnait plusieurs mini-claques rapides en tapotant. L'homme déposa ses yeux sur moi et se mit à grogner avant de lever sa main et d'attraper un scalpel démesuré. J'écarquillais les yeux et me mit à courir tout en gesticulant et en hurlant.

- CA A PAS MARCHEEEEEEEE ! CA A PAS MARCHEEEEEEEEEEEEE !



Pourquoi je me mettais toujours dans des situations pareilles ?! Tout en courant, j'analysais la scène avant de choper un clavier plus grand que nature. Me retournant, je pris l'élan et décocha un grand coup dans la tête du chirurgien qui partit sur le côté dans un crac peu rassurant. Le corps tomba au sol sans bouger, me laissant seul, comme un con avec un clavier pété entre les mains et avec une tête de lapin prit dans les phares.


Dernière édition par Alexandre B. Lefevre le Mar 13 Mai - 22:39, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Good night, sleep tight, get up and fight ! [Gore Inside] [PV - Caleb & Alex]   Mar 13 Mai - 22:29

Après plusieurs minutes de souffrance intense, May espérait plus que jamais se réveiller, mais les mutilations s'enchaînaient, et le cauchemar ne s'arrêtait pas. Bien sûr, tout cela n'était pas réel, mais restait tout de même difficilement supportable. Alors qu'elle gisait sur la table ainsi que dans son propre sang, bientôt recouverte d'une imposante couverture blanche, seule la partie supérieure de son visage, soit son nez et ses...hmm, son oeil, restaient visible. Le cauchemar devait également bientôt se terminer; il se terminait toujours de la même façon : lorsque la dernière modification, son bras robotique, était posé. Il ne manquait plus que lui pour finaliser l'opération, mais cette fois-ci, quelque chose, ou plutôt, quelqu'un d'inattendu vint interrompre le processus habituel. May ne s'attendait certes pas à voir Caleb débarquer, mais ce qui pour elle était encore plus impressionnant, c'était cette magnifique bitch-slap qu'il venait d'offrir à sa mère sans aucune raison apparente. Néanmoins, cet acte de barbarie complètement random ne fut pas sans effet sur May, quelque chose changea en elle à cet instant précis, c'était la peur de sa mère. Le fait de la voir se faire contredire ET remise en place par la même occasion lui avait fait réaliser qu'elle n'avait plus les pleins pouvoirs sur elle, et alors qu'elle observait la scène de son seul oeil valide, rigolant presque intérieurement à l'écrasement de sandwich sur le visage de sa mère, une seconde personne fit soudain son apparition, elle eut d'abord quelques difficultés à l'identifier, mais elle reconnue rapidement Alex. Ses deux amis venaient tout juste de s'incruster dans son cauchemar pour foutre le bordel, mais l'avaient également sauvée...un peu tard...d'une fin qui aurait pût être...à peine plus tragique. Ouais bon, c'était quand même cool. Après que les deux intrus aient fini de casser la gueule aux chirurgiens siphonnés, ils vinrent se réunir autour de leur amie, constatant le sale état dans lequel elle se trouvait.


    - Vous êtes... à la bourre !


Fit-elle ironiquement d'une voix qui ne semblait pas la sienne. Caleb et Alex détachèrent May, tout en se retenant d'exprimer leur dégoût de la situation. Ils se rendirent ainsi compte de la véritable ampleur des "modifications" qu'elle venait d'endurer, comme l'apparition d'une sorte de mâchoire robotique ou le remplacement quasi-intégral de sa colonne vertébrale, visible par l'intermédiaire d'une impressionnante ouverture créée sur toute la longueur de son torse et d'autres ablations par-ci par-là...


    - FHTAGN ! ELLE EST A WALP ! MERDE ! ELLE EST MINEURE ! Ah non, elle l'est plus... POURQUOI J'AI UNE ERECTION ?!... Just kidding.


...Merci Caleb. Mais au moins eut-il la présence d'aller chercher quelque chose pour la couvrir, quelque chose d'un peu plus confortable qu'un drap tâché de sang... Oh, oui, une blouse tâchée de sang, bonne idée Caleb. Bref, May se leva ensuite difficilement de la table, observant tristement son corps, avant d'être surprise par une douleur étrange à la tête qui dévoila au passage la véritable nature de sa nouvelle mâchoire affreuse qui se divisa en plusieurs crochets, la rendant encore plus épouvantable. C'était comme si quelque chose se baladait dans son crâne, quelques secondes plus tard, une sorte de robot-insecte pointa le bout de ses antennes à l'intérieur de l'orbite gauche vide de May qui ne comprenait pas ce qui se passait. L'insecte sortit de sa cachette pour se promener rapidement sur le visage de May, avant de s'arrêter au-dessus de l'orifice d'où il venait de sortir, May tenta d'abord de le retirer dans un réflexe de peur, mais l'insecte ne bougeait pas d'un millimètre. Il se mit finalement en mouvement après quelques instants pour aller se percher sur la tête de la jeune fille qui constata avec étonnement que son oeil gauche fonctionnait à nouveau. May descendit ensuite de la table d'opérations, ne comprenant pas exactement ce qui lui arrivait, avant de se tourner vers ses amis, leur offrant une vision abominable de l'enfer qu'elle venait de traverser...

My mother's dream, my nightmare :
 

Tout le monde resta sans voix l'espace d'un instant, May venait d'être plus ou moins secourue, mais il semblait que son cauchemar n'était pas encore terminé. Quelle peur devait-elle encore vaincre pour devenir une voyageuse, c'est ce que Caleb et Alex se demandèrent jusqu'à ce qu'une nouvelle personne fasse son entrée dans la salle. Il s'agissait cette fois-ci d'une silhouette bien plus imposante qui poussait un chariot sur lequel se trouvait le bras droit mécanique destiné à May, qui en voyant la personne et le bras arriver fut soudain sujette à une peur bleue et se cassa littéralement la gueule en arrière pour aller se cacher au fond de la salle tel un cafard effrayé. La personne qui venait d'arriver fronça alors les sourcils et fit valdinguer le chariot dans un signe de mécontentement, envoyant ainsi voler le bras au loin, à proximité de May.

    - AH NON, PAS ENCORE ! CHAQUE FOIS C'EST LA MÊME CHOSE, J'ARRIVE ET C'EST LA PANIQUE ! Pourquoi personne m'aime, moi ?


La silhouette apparaissait désormais distinctement aux yeux des deux voyageurs : Il s'agissait en fait d'une grosse peluche d'ourson auquel il manquait plusieurs morceaux qui étaient remplacés par des membres mécaniques, il était d'ailleurs presque dans le même état que May actuellement, à l'exception du bras droit donc... Malheureusement, comme s'il n'était pas déjà assez affreux, il fit apparaître d'énormes griffes à ses pattes déchiquetées et sa taille doubla d'envergure, bien énervé, il se décida à passer ses nerfs sur tout ce qui lui passait sous le nez, à la plus grande incompréhension des deux autres.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Good night, sleep tight, get up and fight ! [Gore Inside] [PV - Caleb & Alex]   Mer 14 Mai - 13:40

Essayant de ne pas rigoler au premier regard, je réprimai au final mon fou rire lorsque le nounours montra réellement de quoi il était capable en grandissant à vue d’œil lorsqu’il sortit toutes ses griffes et membres mécaniques supplémentaire, partant en couille et délivrant sa rage sur tout ce qui avait le malheur de se trouver sur son chemin…. C’est donc à ça que ressemble un cauchemar de Maze ? Ouais j’en déduis que c’est son cauchemar et pas un simple rêve parce que sincèrement je la vois mal rêver paisiblement de se faire déchiqueter le corps toute les nuits pour être transformé en Terminator next-gen sans mâchoire et dont le bras est apporté par un ourson qui a croisé la route d’un savant fou fan des cyborgs gore qu’on peut voir dans Quake.. Mais bon après je peux toujours me tromper et si c’est le cas je pense que Maze est bonne pour l’hôpital psychiatrique parce que là sincèrement ça serait chaud d’avoir ce genre de rêve tout les soirs et de vivre paisiblement à coté sans avoir des envies de transformer ton voisin en machine à café humaine…. Et non vous ne voulez pas savoir par où j’imagine le café sortir ! BREF… Qui dit cauchemar dit que si Maze arrive à vaincre sa peur elle deviendra comme nous c’est bien ça ? Bon et bien au boulot ! Enjambant le corps encore sous le choc de la Maze à rides, je fonçai sur une table à roulette où se trouvais plein d’arme potentielle me saisissant… D’un tire-bouchon ? What dat Funk ? Depuis quand le tire-bouchon est un instrument chirurgical reconnu par l’ordre des médecins ? Et c’est pas moi qui me trompe en confondant l’instrument avec un tire-bouchon nan…. C’est réellement un tire-bouchon comme on en a tous un chez soit ! Bordel de merde, mais c’est quoi c’est médecins ? Ils ont eu leurs licences dans une pochette surprise ou sur Doctissimo ? Qu’importe, une arme improvisé reste une arme dans tout les cas et j’vais pas tortiller du cul pour chier droit d’autant que le Nounours semble vouloir absolument vouloir atteindre Maze qui semble encore sous le choc, planqué dans un coin de la salle et qui n’ose même pas regarder l’Ours en peluche dans les yeux. Je hurlai à plein poumons dans sa direction pour la forcer à ouvrir les yeux et à me regarder moi

- MAEZ ! MAEZ OUVRE MOI SES PUTAINS DE PAUPIERES ESPECE DE GOURGANDINE EN SHORT !

Elle leva doucement la tête, essayant de contenir le tremblement qui avait pris possession de tous ses membres restant et planta ses yeux maintenant robotique dans les miens. Je pouvais facilement voir qu’elle était à deux doit de se pisser dessus de peur, malgré que je doute qu’elle possède encore une vessie après les « améliorations » apporté par son clone ridé mais au moins je vois qu’elle flippe sa race à cause de ce connard d’ours en peluche. Le problème c’est que c’est pas à moi de l’affronter, c’est à Maze et à personne d’autre de lui foutre sa raclée sinon jamais elle ne deviendra une voyageuse ! Battre la peur de quelqu’un pour lui ne ferra que renforcer le sentiment que cette personne à besoin des autres pour s’occuper de ses problèmes et c’est pas comme ça qu’on surmonte sa peur, il faut lui faire face comme je l’ai fait avec ma peur de ce qui se planque dans mes ombres depuis que je suis tout gamin, comme ce qu’a fait Alex en se battant pour s’auto-réveiller ! C’est à Maze de le faire et à personne d’autre…. Mais qui a dit qu’on n’avait pas le droit de lui donner un petit coup de pouce ? Les amis ça sert à ça non ? Ouais ça sert aussi à te harceler tout les jours pour savoirs si t’a pas des cartes à filer sur Steam et si tu veux pas faire un reroll sur un jeu en ligne…. Et aussi à gratter du fric mais bon ça on en parlera pas vu ma situation financière plus que précaire ! Je sortis mon plus beau sourire de psychopathe et repris la parole

- C’est ton boss Maze, ta peur… C’est pas à moi de la battre mais j’peux t’aider alors lève ton cul du sol et viens montrer à ce gros nounours que t’en a dans le panta’….. Ouais bon que t’en a dans l’soutif’ eukay ? On est les GEARS pas vrais ? On laisse pas un con d’ours en peluche se foutre dans notre chemin et si il ose le faire quand même on le Zblah jusqu'à ce qu’il apprenne à réciter l’incantation de Cthulhu par cœur !

Je me retournai de manière badass et… me mangea un Chariot Volant Non Identifié en pleine gueule, me faisant valdinguer jusqu'à l’autre coté de la salle en un instant, m’explosant le dos contre le mur. La douleur était bien présente, bien puissante, bien chiante mais je me relevai tant mal que mal en tenant entre dans chacune de mes mains un tire bouchon et une seule idée en tête : refaire le portrait à ce putain d’enfoiré et prouver à Maze qu’elle peut se lever et combattre ! Posant mon pied sur la table d’opération, je plantai ma première arme de fortune dans les néons lumineux au plafond qui commencèrent à grésiller en plongeant une parti de la salle dans la pénombre et j’en profita pour transformer mon corps en ombre et passer rapidement derrière l’ours, lui plantant les deux bout pointu dans le dos avant d’envoyer ma rangers dans son genoux pour tenter de le faire tomber mes ses jambes devait aussi être robotisé vu que ça se plia dans un crissement de métal avant que le sifflement d’un piston ne se fasse entendre et qu’il ne se tourne vers moi pour me choper à la taille en hurlant des insanités à mon égards et que je me permet de ne pas écrire pour ne pas choquer des oreilles trop jeunes. Mon seul reflexe fut de présenter mes deux majeurs devant ses orifices visuels avant de littéralement planter mes indexs dans ses yeux robotiques, enfonçant les orbites sur plusieurs centimètres avant qu’il ne me balance plus loin, se cachant le visage de ses deux mains gargantuesque. Je repris mon souffle et repassa en forme d’ombre avant de repasser dans son dos pour choper un des tire-bouchon et m’accrocher à un tuyau dans son dos pour remonter vers sa tête, plantant l’arme dans son crane pour m’en servir comme d’une prise histoire de le maintenir occupé le plus longtemps possible… En espérant que Maze ce bouge le cul de surpasser sa peur pour venir me prêter un coup de main si elle ne veut pas me voir me faire tailler en pièce par ce putain de robot
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Good night, sleep tight, get up and fight ! [Gore Inside] [PV - Caleb & Alex]   Mer 14 Mai - 16:53

J'avoues ne pas avoir réellement compris ce qu'il s'est passé par la suite. Entre Maze éjectée avec un bras robotique à ses pieds, le cadavre de plus inquiétant des chirurgiens aux miens, le corps de la Maze adulte à ceux de Cal, et Cal aux pieds d'un grand ours en peluche psychopathe. J'avoue me demander si finalement, Maze à pas peur des pieds. Bon, okay, j'arrête. Mais en attendant, je fais quoi moi. J'avais visiblement brisé la nuque d'un gros molosse en blouse blanche, mais cela relevait plus de la chance qu'autre chose. Je me demande même s'il s'est pas laissé faire. Soit ça, soit je suis Hulk. Et je penche plus pour le premier choix. Enfin bref...

La bataille faisait rage entre Caleb et le gros nounours-... Wait, comment vous voulez qu'une phrase de combat fasse sérieuse avec un gros nounours comme ennemi. Je vais l’appeler Jean. Donc, comme je pensais, Caleb et Jean étaient en train de se foutre sur la gueule. Des "fhtagn" par ci, des "yeah" par là... Je reconnaissais bien Caleb en train de se battre même si honnêtement, je ne le regardais pas. Dans mon dos, j'entendais et je sentais le combat. Ne serait-ce que par les grognements ou les débris volant vers moi. Mais je restais stoïque et impassible car.......

*musique au clavecin* Pendant ce temps... *musique au clavecin*

- Vous reprendrez bien un peu de thé Alexandre.. ?

- Oh mais avec joie. Je n'aurais pas cru que-.. Merci.. Que cette personne n'était pas haute dans votre estime. Je vous ai ôté d'un poids ?

- Oui nous-...

- FHTAGN ALEX BOWDEL QU'EST CE QUE TU FOUS A PRENDRE LE THE AVEC L'ENNEMI ?!


Car oui. Je prenais le thé. Et pas avec n'importe qui.. Avec le reste de l'équipe médicale qui visiblement avaient quitté leur expression énervée et psychotique du début. En même temps, tout le monde n'a pas peur des hôpitaux et de tout le toutine. May et Caleb avait donc toute la joie de pouvoir observer le petit groupe de cinq ou six personnes, assis sur des tabourets improvisés bien trop petits leur donnant l'air de jouer à la dinette. Le tout avec des tasses de thé et des biscuits.

- MAIS REGARDES C'EST PAS DES ENNEMIS ! ILS ONT DES FUCKING COOKIES !

En ce faisant, je pris un gâteau et le grignota avec ardeur, les yeux remplis d'étoiles.

- Qui les a fait ? Ils sont délicieux..


- Moi, j'adore cuisiner~..

Je ne sais pas ce qui me choquais le plus. Prendre le thé avec des chirurgiens d'un monde onirique accessible uniquement en dormant et qui avait essayés de charcuter mon amie, ou le fait qu'un mec bien foutu, assez grand et assez viril me sorte qu'il adore cuisiner avec une voix fluette et enfantine... Franchement, entre les deux mon cœur balance.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Good night, sleep tight, get up and fight ! [Gore Inside] [PV - Caleb & Alex]   Mer 14 Mai - 23:05



Cette fois-ci, c'était VRAIMENT le foutoir dans la salle, le cauchemar de May ne pouvait pas être plus fucked up, elle qui d'ailleurs était tétanisée et faisait à peine attention aux paroles de Caleb, ce mauvais rêve était bien trop bordélique pour qu'elle puisse comprendre un traître mot de ce qu'il disait. Et pendant ce temps, Alex qui s'amusait à prendre le thé avec les autres fous... Non, c'était trop... C'était bien plus qu'un cauchemar, quelque chose d'incroyable était sur le point de se produire, et May sentait au plus profond d'elle qu'il était de son devoir d'assurer son bon déroulement, elle devait se ressaisir, faire quelque chose, pas seulement pour Cal ou pour Alex, mais pour elle. Ses deux amis venaient de faire irruption dans ses songes et lui avaient offert la plus belle occasion de vaincre sa peur une bonne fois pour toutes, elle ne pouvait pas laisser passer cette chance. Elle releva difficilement la tête et commença à observer lentement autour d'elle, déposant son regard dubitatif sur la petite Tea Party d'Alex qui semblait à deux doigts de baver devant l'un des chirurgiens qui était en train de lui présenter son livre des 1001 recettes de Fairy Cupcakes, ce qui poussa presque May à se demander si c'était les images de gâteaux ou bien les muscles du bonhomme qui le mettaient dans un tel état... Bref, peu importe, elle tourna la tête à l'opposée et distingua d'abord la silhouette de Cal qui se battait contre celle du gros nounours à l'origine de ses peurs les plus profondes ainsi que le bras robotique qui s'était retrouvé à seulement quelques mètres d'elle. A ce moment, une idée intéressante prit forme dans son esprit, en temps normal, cette idée ne lui aurait vraiment pas plus, mais là, non seulement elle n'avait pas le choix, mais elle savait aussi que cela allait l'aider à se débarrasser de ses craintes. Elle se traîna de force jusqu'à la prothèse, la prit dans sa main gauche et, après avoir prit une longue inspiration, l'encastra de force dans son bras droit, lui arrachant un cri de douleur aiguë avant de constater que l'insecte robotique qui trônait jusqu'alors sur sa tête tournait désormais à toute vitesse au niveau de la jointure du bras artificiel, enfonçant ses multiples pattes à l'intérieur du bras et dans la chair de la jeune fille, lui faisant l'effet d'un milliers d'aiguilles la transperçant pour la coudre de l'intérieur, une sensation des plus désagréables. Mais une fois la torture terminée et son nouveau bras acquit, May avait définitivement l'impression de renaître, elle savait d'une quelconque façon qu'elle venait d'acquérir une puissance phénoménale, mieux encore, elle souhaitait absolument l'essayer au plus vite !

Elle se redressa sur ses pieds nus et décida enfin de faire face à son démon, mais avant, ses yeux bicolores se posèrent sur sa mère, adossée au mûr, elle-même observant sa fille avec un regard émerveillé et un léger sourire aux lèvres, c'était comme si...elle éprouvait de la fierté. A cet instant, la cyborg eut l'impression d'entendre sa mère prononcer quelque chose à voix basse avant de s'évanouir et de disparaître comme par enchantement. May ne comprenait pas non plus ce qui venait de se passer, mais elle avait autre chose en tête à ce moment précis, se dirigeant vers le gros ours défiguré qui se démenait tant bien que mal pour déloger Caleb qui s'adonnait au rodéo, son troisième passe-temps favoris, juste derrière manger de la pizza et faire chier le monde, elle se mit enfin à parler :

    - Hey, gros cul ! J'ai un message pour toi de la part de la gamine que tu harcèles depuis 13 ans.


L'espèce de grizzli-robot dopé aux stéroïdes s'arrêta net avant de se retourner en direction de May qui s'élança en avant à toute vitesse à l'aide de ses puissantes jambes modifiées avant de bondir au-dessus de l'ours, laissant une belle empreinte de pied dans le carrelage, pour agripper la gueule du géant avec son bras droit et lui arracher la mâchoire en faisant un magnifique salto par-dessus sa tête, offrant ainsi à Caleb une vue plongeante sur les parties intimes de la jeune fille qui constituait d'ailleurs une parfaite source d'ombre et donc l'occasion de descendre facilement et rapidement de son perchoir... Le grand robot n'avait désormais plus droit à la parole, ce qui n'était pas fait pour déplaire à tout le monde, mais May n'en avait pas terminé, maintenant dos tourné à l'ourson colossal, c'est dans un déchirement de peau et de tissus effroyable qu'un groupe de six longs bras surgirent de sa colonne et de ses lombaires, traversant la blouse blanche, pour venir transpercer l'ourson de part en part, le soulever et le projeter en l'air, devant elle, prête à asséner le coup de grâce. A cet instant précis, son bras se mit à briller de mille feux pour se changer en une sorte de rasoir géant, semblable en apparence à un énorme bras de mante religieuse qu'elle utilisa pour bloquer la bête en l'air et finalement la découper en deux parties distinctes en faisant se refermer les deux parties tranchantes de son bras sur elles-mêmes.

    - Fuck you.


Les lumières se mirent alors à clignoter avant de s'éteindre brutalement, plongeant à nouveau la pièce dans l'obscurité, avant de doucement redevenir lumineuse. Sol et murs de la pièces étaient devenus complètement blanc, signe que la paix régnait enfin dans l'esprit de May...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Good night, sleep tight, get up and fight ! [Gore Inside] [PV - Caleb & Alex]   Jeu 15 Mai - 13:29

Bon ben… One shoot ? Bordel moi je me démène comme une merde pour tenter de lui en foutre plein la gueule sans grand résultat et Maez le bute comme ça l’air de rien ? SCHEISSE ! Requête MJ, je veux ma part de loot et mes points d’expérience pour avoir buté ce boss là ! Mais quelque chose de bien plus important doit être fait avant.. Je m’avançai l’air de rien, tentant de faire le ménage dans mon esprit avant de prendre la parole devant les médecins toujours occupé à prendre le thé avec Alex’ et Maze totalement à plat après son finisher move ultra badass, souriant du coin de la bouche tout en prenant un air assez neutre et détaché… le genre de visage qui ne me ressemble pas du tout quoi, beaucoup trop sérieux pour moi

- Superbe attaque maze, sincèrement superbe… L’angle était parfait, la vitesse ben calculé, la force bien proportionnée, le thé bien infusé et les cookies bien chocolatés… Bref, c’était parfait. Mais…. Car oui il y a toujours un « mais »… Mais, disais-je, je n’ai pu m’empêcher de remarquer une zone d’ombre dans les fondements même de ta personne… Un… hum.. Oubli de la part de l’équipe technique ici présente et que je me dois de corrigé au lus vite avant que tu ne te réveil de ce rêve et ne garde cette forme à jamais….. Messieurs ? Préparez-moi le matériel d’implantation, on a de la robotique mode Tetris à faire et un gros vide à combler !

Bondissant sur Maez, deux médecins la chopèrent par les épaules pour la plaquer contre la table d’opération sans que cette dernière, Maze hein pas la table, n’ai le temps de réciter la valeur de PI jusqu'à là onzième décimale. Un autre médecin me servit une tasse de thé pendant qu’un dernier était entrain de rassembler les outils. Oui je sais je ne suis ni médecin ni même un mec trop sérieux capable de sortir une phrase dans ce genre sans pouffer de rire toutes les trois syllabes mais quand on y met le ton et la motivation y’a toujours moyen de faire des trucs badass ! La preuve, même les médecins m’aident, si c’est pas une preuve de la badassitude totale de mon discours ça. Les deux hommes qui tentai de maitriser Maze la bloquèrent avec des grosses sangles et lui écartèrent les jambes pour laisser observer à la vue de tous le problème élémentaire que j’avais soulevé quelques secondes plus tôt : la pauvre n’a strictement rien entre les jambes ! Nan mais pas genre asexué ou encore juste une plaque de métal pour finaliser, c’est genre un gros trou qui n’attend que l’être remplis par une pièce qui n’est jamais arrivé jusque ici. Je pris la parole en enfilant un masque de chirurgien et observa l’emplacement vide avec une lampe torche

- Docteur Queen ?

- Oui ?

- Pouvez vous me faire un constat de l’étendue des dommages ?

- Oui Docteur Dörner.. hum.. Cet emplacement devait à l’origine servir de raccord pour une alimentation supplémentaire mais l’usine de production est en grève pour cause de, je cite, « y’a plus de rab’ de frites à la cantine ». On avait donc prévu de remplacer cette partie par une imprimante mais hélas la notre fait grève aussi pour cause de, je cite, « y’a plus de rab’ d’encre dans les cartouches ».

- Hum… On est dans une impasse je pense…. Docteur Spock une idée ?

- Paix et guérison sur votre peuple !

- Hum.. Habile ! Mais je ne suis pas sur que ça va nous aider… Vite réfléchissons, est-ce que nous avons ici des objets que nous pourrions modifier pour combler cet emplacement ?

Chacun regarda tout autour de la salle, notant mentalement tout ce qui pouvais nous servir de manière objective mais hélas rien n’en découla, leurs esprits étant bien trop réaliste et manquant de fantaisie et…. Et… Et la solution se dévoila à moi comme un uppercut dans la gueule d’un boxeur sous cocaïne, me frappant en pleine face sous la forme d’un toast volant non identifié et chaud de surcroît. Tiens, le mot surcroît est assez rare pour être notifié dans ce post par une phrase inutiles que vous lisez en ce moment même, merci de votre patience et pensez à manger cinq fruits et légumes par jour ! Bref, laissant le toast glisser silencieusement sur mon visage pour aller rejoindre le sol en slowmotion, je compris que la vérité n’était pas toujours ailleurs et que pour une fois même elle était en inox juste en face de moi. Bondissant tel une gazelle sous crack, je chopai le toaster à deux main avant de le lever dans les airs façon Le Roi Lion en hurlant comme un forcené

- PRAISE THE LORD TOASTER, HE WILL SHOW US THE TRUE AND THE MEANING OF THE TOAST !

Tout les médecins versèrent une larme virile avant de se signer d’un signe de toast et de retourner au boulot. On divisa l’opération en deux temps : premièrement adapter le saint toaster pour qu’il puisse se connecter à l’interface de Maze. Second temps : procéder à l’implantation de cette nouvelle amélioration dans le corps de Maez. Bref…. Une vraie partie de plaisir ! La modification fut assez rapide en soit mais la seconde partie elle fut quelque peu plus délicate. Notre robote aux cheveux bleue avait tout entendu de nos conneries et on ne peut pas dire que ça l’enchanter plus que ça qu’on s’occupe de lui améliorer la zone intime en un toaster de compétition donc autant vous dire que la bougre essaya tant mal que mal de virer les sangles qui la retenais allongé sur la table. Il fallut s’y mettre à trois pour la tenir pendant que le reste essayai tant mal que mal d’enfourner le toaster modifier dans l’emplacement conçu a cet effet et le tout le lus lentement possible pour le pas risque de rayer le chrome du toaster. Je sentis une baisse de force chez le Docteur Queen et tenta de l’encourager de mieux que je pu

- ALLEZ POUSSEZ MADAME ! POUSSEZ ! ON Y EST PRESQUE ! JE PRESQUE LE BOUT ! POUSSEEEEEEEEZ !

*SHKLONK*
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Good night, sleep tight, get up and fight ! [Gore Inside] [PV - Caleb & Alex]   Jeu 15 Mai - 17:49

    - AAAAAAAAHHH !!!


Telle fut la première syllabe que May prononça après s'être réveillée en sursaut, dans sa chambre, par-terre, à 3 mètres de son lit qui était dans un état pitoyable, comme si un troupeau de dinosaures lui était passé dessus. Son rythme cardiaque n'avait rien à envier à un marteau piqueur et son premier réflexe fut...oui, de vérifier dans son pyjama, heureusement, rien n'avait changé. May expira lourdement en signe de soulagement, bien qu'elle avait définitivement l'impression que ce rêve était complètement différent des précédents. Elle posa brièvement sa tête contre le mûr le plus proche et se mit à réfléchir quelques instants, cherchant un quelconque sens à ce qu'elle avait vu, mais rien, aucune réponse ne lui venait à l'esprit, ce cauchemar était bien trop tordu pour qu'elle ne puisse dénicher une quelconque explication rationnelle. Elle fut finalement ramenée à la réalité lorsqu'elle entendit le son de son réveil qui sonna pour annoncer l'heure actuelle, mais ce qui la fit se redresser instantanément sur ses pieds pour se bouffer l'étagère juste au-dessus de sa tête était l'heure que ce dernier affichait : "8:00", soit l'heure à laquelle ses cours débutaient... Wep, elle était à la bourre et le sol de sa chambre était maintenant recouvert de livres et de peluches qui étaient tombés de son étagère suite au coup de boule qu'elle venait d'y mettre. Elle tenta alors de tout ramasser au plus vite avant de s'habiller pour partir en espérant arriver avant la fin du cours, jusqu'à ce qu'elle tombe nez-à-nez avec...la vieille peluche d'ourson à l'origine de sa phobie des robots. Mais là se produisit quelque chose d'étonnant : elle fut effectivement surprise, mais pas effrayée, elle s'étonna elle-même d'être finalement capable de la tenir entre ses mains sans éprouver de dégoût ou le désir irrépressible de jeter la peluche le plus loin possible. Elle resta plantée là à observer l'ourson sous plusieurs angles durant quelques instants, avant de laisser échapper une petite larme et un léger sourire, puis serra la peluche contre elle, tout en murmurant :

    - Désolée...Papa.


Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Good night, sleep tight, get up and fight ! [Gore Inside] [PV - Caleb & Alex]   Jeu 15 Mai - 21:13

A peine le toaster c’était enclenché dans l’emplacement prévu à cet effet que Maze disparu dans un gros POUF, laissant les sangles retomber mollement sur le métal avec un petit tintement, nous laissant tous cons sur le coup… Avant qu’un immense élan de joie ne traverse toute l’équipe médicale qui hurla de contentement, se félicitant entre eux pendant que moi je me contentai de rester sur place, observant la table métallique avec les bras croisé et grande fierté, m’accordant un petit sourire en coin avant de littéralement partir en fou rire et sauter dans tout les sens comme un malade. J’avais tout simplement réussi à rester sérieux dans un rôle que je joue pendant plusieurs minutes sans me gourer une seule fois ce qui est une première tout de même ! Un record même, que dis-je, un record à inscrire dans mon propre Guiness Book qui finira dans un panier à coté de mes chiottes pour servir d’assurance vie en cas de pénurie de papier toilette en période de gastro’ sévère ! Et non ça ne sent pas du tout le vécu je vous rassure, je ne vois pas du tout de quoi vous voulez parler ! Monsieur Spock nous gratifia d’un petit solo de Break-Dance pendant que le Docteur Queen faisait du Beat-box pour l’accompagner, un autre médecin en mode gros BG avec du charisme qui dépasse l’entendement parlant cuisine avec Alex et les autres continuant de crier sans interruptions depuis le réveil de Maez… Donc depuis 2 minutes, 53 secondes et 24 centièmes approximativement, à une ou deux minutes près ! Perso j’étais tellement content d’avoir reçu à rester sérieux que mon sourire était maintenant collé définitivement à mon visage comme un avatar après un mauvais coup de photoshop et rien ne semblait pouvoir casser cette bonne humeur. En même temps excuse moi mais on vient juste d’aider Maze à exploser la gueule à sa phobie tout en sortant des badass punchline, slapant des versions ridé de cette dernière, buvant du thé pour certain, s’amusant à implanter un toaster là où normalement ça ne va pas et se battant avec des tire-bouchons aussi… Bordel ça c’est le genre de nuit épique que je veux absolument vivre avec les GEARS ! Ce genre de bordel sans nom dont la recette est un simple composé alchimique comportant comme ingrédients nos différentes personnalités, et pour l’instant on a toujours réussi à s’en sertir en faisant de la pure merde ! Me tournant vers Alex pour le féliciter, je fut accueillis par un regard noir et un peu trop sérieux même si je voyais bien qu’il essayé d’avoir l’air méchant sans trop de succès… au moins au fond il est vénère et j’arrive à le voir c’est déjà ça. J’arrêtai de sauter dans tout les sens et me posant en haussant un sourcil avant de prendre la parole avec un ton interrogateur, l’air de rien parce que pour moi sincèrement tout va au mieux dans le meilleurs des mondes en ce moment !

- Beuuuh ? Pourquoi qu’tu fait la gueule Alex’ ? Y’a plus de thé ? Plus de Cookie ? Le médecin Supa-Beau-gosse est déjà en couple ? Va y crache le morceau !

Si seulement j’avais pensé à fermer ma gueule pour une fois…. Pourquoi est-ce que je ne sais jamais me taire quand il le faut et apprécier le silence entre deux personnes avant de saisir le moment le plus opportun pour pouvoir poser la question qui te taraude depuis quelque instant ? Ah ben parce que je suis con, c’est tout… SCHEISSE !
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Good night, sleep tight, get up and fight ! [Gore Inside] [PV - Caleb & Alex]   Jeu 15 Mai - 21:58

Pendant que je tapais la discust' avec un mec... Oui, au passage ultra super méga bien gaulé... Caleb s'amusait visiblement avec les parties intimes de Maze pour y inclure un fucking toaster. Non mais il ne va vraiment pas bien sérieusement. Et en plus il se mettait à être fier de lui en sautant partout et en acclamant les deux autres idiots qui dansaient du break-dance et faisaient du beatbox. Est-ce que j'étais le seul un tant soit peu censé ici... ? Oui bon, d'accord, j'ai fais une tea party en plein milieu d'un combat. Mais au moins en attendant, j'ai réussit à avoir la troupe de chirurgiens à notre cause et ils allaient parler de nous en bonne condition à tout leur royaume techno je sais pas quoi. Et maintenant, le voilà qui s'approche de moi avec son air triomphant avant de visiblement s'apercevoir que je n'étais pas éclaté de rire. Toujours l'air aussi niais, il me demanda.

- Beuuuh ? Pourquoi qu’tu fait la gueule Alex’ ? Y’a plus de thé ? Plus de Cookie ? Le médecin Supa-Beau-gosse est déjà en couple ? Va y crache le morceau !


Mes yeux s'écarquillèrent. De honte mais aussi de colère. Comme il osait me sortir ça ce crétin.. !? Et en plus devant le chirurgien en question qui resta à me fixer de manière dubitative comme s'il attendait une réponse à une question qui ne lui était même pas posée. Dans mon dos, j'ôtais mon gants. Puis, avec un immense sourire, je laissais ma main partir à toute allure afin de l'abattre droit sur la joue de Caleb, déchargeant la puissance accumulée depuis tout en lui beuglant.

- Espèce de pauvre crétin !

Après un visage surpris partagé entre Caleb et le beau-gosse, un pouf significatif retentit dans la salle. L'ahuris éliminé pour la soirée, je croisais les bras, grognon avant de retourner m'installer à la table improvisée afin de me resservir du thé. Peu à peu, les médecins revinrent et discutèrent en buvant avec moi. Je me mis à lâcher un petit soupir d'aise, savourant le cookie qui fondait dans ma bouche jusqu'au... Moment fatidique.

- Alors comme ça vous aimez les hommes ? Je suis votre genre ?

Pfrrtfffffrtrrrt... La quasi totalité du contenu de ma bouche recouvrit le visage de l’Apollon. Il avait pas oublié ce con ! Rouge de honte, je fermais les yeux et me toucha le visage, me faisant disparaître la seconde d'après. Je ne put entendre que le rire satisfait de l'autre Adonis.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Good night, sleep tight, get up and fight ! [Gore Inside] [PV - Caleb & Alex]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Good night, sleep tight, get up and fight ! [Gore Inside] [PV - Caleb & Alex]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Good night, sleep tight, get up and fight ! [Gore Inside] [PV - Caleb & Alex]
» Tonight gonna be a good night [Nicho]
» [with Mike] That tonight’s gonna be a good night ♫
» 1.01 Good Night and Bad Luck
» N°2 ; Tonight gonna be a good night [Dora]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dream Land Infinity RPG :: RP :: Deuxième Zone :: Le "n'importe où"-
Sauter vers: