AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Sphinx Vs. Ares

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Game Master
D comme Dieu!
D comme Dieu!
avatar

Surnom : Dieu ou Maitre
Pouvoir : Modérer, kicker, administer et tout et tout quoi
Points de Puissance : 100 000 Points
Points de Réputation : 100 000 Points
Points du Membre : Over 9 000 !!!
Messages : 939

MessageSujet: Sphinx Vs. Ares   Dim 23 Fév - 20:16

Cher public ! Voici maintenant le Second combat du 2° tour de cette première nuit ! Un combat entre un voyageur expérimenté et un parfait inconnu mais qui se sont néanmoins distingué tous les deux lors du premier tour. Ils ont tous les deux un magnifique potentiel! Un beau combat s'annonce!
A ma droite veuillez de nouveau accueillir Sphinx, le N° N° 3666 de la Ligue Major! Il a montré une très grande force de conviction dans son premier combat. Va-t-il encore nous surprendre?!
Et à ma gauche, un voyageur méconnu de tous. Y compris son pouvoir reste énigmatique nous ne connaissons que son nom! Son classement aussi est encore inconnu de tous, voici Ares !

Combattants, prenez place au centre de l'arène ... êtes vous prêt ? Que le combat ... COMMENCE !!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dream-land.forumactif.org
Sphinx
♥ Méchant & Papillon ♠
♥ Méchant & Papillon ♠
avatar

Surnom : Sphinx
Team : Général des Météors
Pouvoir : Morpheur Sphinx (papillon de nuit)
Points de Puissance : 44 500 Points
Points de Réputation : 57 500 points
Points du Membre : 833 points
Double Compte : Bébert
Messages : 651

MessageSujet: Re: Sphinx Vs. Ares   Lun 24 Fév - 14:07

Youhou, je me battais contre l'homme invisible. Hormis son nom, le présentateur n'avait pas donné son pouvoir, ou même son classement. Avec ma chance habituelle, il pouvait être dans les cent premiers de la ligue M ou pire, dans la ligue S ! Mais le pire, dans cette foutu histoire, c'est que je n'avais plus aucune raison de perdre puisque le mafieux avec qui j'avais conclu un marché ne souhaitait plus que ma mort. Il fallait donc que j'éclate ce mec, puis les suivants, jusqu'à gagner cette saleté de tournoi... Plus facile à dire qu'à faire, même si le jeu en valait la chandelle : si je gagnais, les gens à qui je devais de l'argent y réfléchiraient à deux fois avant de venir se frotter à moi.

En gros, je recherchais la tranquillité. C'était donc plutôt paradoxal que je vienne la conquérir dans cette arène mais je n'avais guère le choix. Et puis, Dreamland lui-même était un monde paradoxal. Comme le montrait ce tournoi qui, ayant pourtant vocation de ressembler à ceux organisés dans la Rome antique, ne se concluait pas dans le sang et la bonne humeur. Le sang des vaincus, et la bonne humeur du public, cela va de soit. D'ailleurs, qu'est-ce que ce nom ? Ares ? L'un des dieux de la guerre romain ? Celui incarnant la puissance guerrière, et non la stratégie ? Une brute puissante, certes, mais bien moins intelligente que la déesse nommée Athéna... Mon adversaire serait-il un combattant au corps à corps ? Ce serait drôle de mesurer sa force à la mienne, lorsqu'il m'aura fait enrager.

Je cesse de penser inutilement et mon regard se pose sur mon adversaire, s'attardant sur son apparence. Une chevelure d'ébène, un visage plutôt gracieux, rien que ces éléments le rendent antipathique à mes yeux. Encore un qui aura sans nul doute les faveur de la foule ! L'un de ces beaux ténébreux que les femmes s'arrachent, tandis que les êtres comme moi n'ont droit qu'au mépris et à l'indifférence, voire au dégoût.

Cette fois-ci, je ne me dénude pas. Je ne connais pas le pouvoir de mon adversaire, et préfère donc garder mon tee-shirt. Contre un combattant au corps à corps, il peut m'être utile de laisser mes poils urticants à l'air libre. Contre les autres... Dans tous les cas, mieux vaut garder cette carte en main, voire dans sa manche, et ne la jouer que plus tard dans la partie, sans qu'il ne puisse comprendre les particularités de mon pouvoir. Je suis le n°3666 de la ligue M, après tout, comment quelqu'un pourrait savoir des choses sur moi sans avoir été à mes côtés ?! D'ailleurs, j'aimerais bien savoir comment Humars savait... Ce devait être un coup de ce sale mafieux et de ces acolytes, je les retiens ceux-là !

On dit souvent que la meilleure défense est l'attaque... C'est faux. C'est pourquoi, je ne tente pas la moindre attaque à l'encontre de mon adversaire. Bien sûr, ce dernier ne peut pas le savoir à moins de connaître les limites de mon pouvoir. Je pourrais très bien être un invocateur, et être en train d'invoquer mon plus puissant serviteur derrière-lui. Ou bien, en train de donner vie à un véritable déluge de flammes qui le carboniserait s'il s'avançait vers moi. Allez savoir...

Il est peut-être capable de ces prodiges, d'ailleurs, et je me force à ne pas jeter un œil derrière-moi, afin de me prévenir d'une attaque comme celle que m'avait faite Humars lors de mon premier combat. L'invocation dans le dos de son adversaire... On peut difficilement faire plus sournois.

Je reste là, à regarder froidement cet homme nommé Ares, m'efforçant de plonger mon regard dans le sien, le défiant muettement de m'attaquer en premier. S'il s'avance vers moi dans le but de m'envoyer un déluge de coups, je tenterais d'en parer la majorité et de les lui rendre. Si au contraire, il reste au loin et utiliser ses mystérieux pouvoirs pour m'attaquer à distance, je tenterais d'esquiver ses assauts tout en me rapprochant de lui. S'il ne fait rien... Ce combat risquerait d'être le plus chiant de tout ce tournoi.

Spoiler:
 

_________________


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ares
L'Ombre de Minuit
L'Ombre de Minuit
avatar

Pouvoir : Contrôle de l'obscurité
Points de Puissance : 44 500 points
Points de Réputation : 54 500 points
Points du Membre : 785 points
Double Compte : Eric & Sane
Messages : 660

MessageSujet: Re: Sphinx Vs. Ares   Mar 25 Fév - 17:17

Suite à sa victoire désignée face au sale gosse blond Ares fut transporté jusqu'au second tour de l'épreuve de force, il allait alors affronter un second adversaire. Tandis qu'il se rendait sur le terrain le voyageur obscur se remettait une dernière fois en place les parties génitales, le biscuit avait fait très mal et la douleur était malgré tout encore présente. L'élève d'Ades n'avait malheureusement pas réussi à voir grand chose des capacités de son adversaire, étant arrivé au dernier moment pour voir le pitoyable gamin qu'il affrontait au sol, le suppliant et les mains en piteux état.

Un duel ridicule aux yeux du barman. Néanmoins son adversaire était prit bien plus au sérieux que le précédent. Ceci sans-doutes à cause de son classement. Un membre de la Ligue M, un voyageur bien plus expérimenté qu'Ares, néanmoins le pouvoir de l'obscurité était le plus puissant de Dreamland selon Ades, et celon Ares aussi. Son assurance et son orgueil lui dictaient encore une confiance inébranlable malgré les blessures de son corps.

L'air sombre et froid fidèle à lui même il observait les bras croisés son adversaire de l'heure. Lors du précédent match de ce dernier il avait vu le gosse comme malade, infecté. Il relisait dans sa tête les possibilités, un pouvoir en relation avec la maladie... A l'heure actuelle c'était l'option la plus plausible pour le voyageur obscur. Pas fou le jeunot, son adversaire était puissant il ne fallait pas se jeter tête baisser. Ou bien peut-être un invocateur de choses chelou capable d'infecter l'adversaire... Tant d'idées.


Lorsque le poulet déclara le début du match Ares resta calme, son adversaire également, les deux individus se fixaient d'un air froid réciproque. Le balafré devait en apprendre plus pour l'heure, il esquissa alors un sourire narquois et moqueur envers son adversaire et prit la parole sur un ton reflétait à la perfection par l'expression de son sourire.

« Sérieusement, le carnaval est fini mon gars il est temps de retirer le masque et de montrer ce que tu cache. J'ai vaguement observé ton précédent combat, tu ne l'enlève pas ? J'ai bien envie de voir ce que tu cache pour être honnête, puis-je voir ? »

L'air moqueur il se mit en position de combat, une légère fumée noir sortit de sa main, se transformant petit à petit en une boule semblable à un nuage ou une éponge comme vous voulez. Celle-ci grossit jusqu'à prendre la taille d'un ballon de football. Ares lança alors sa main en avant, décrochant par le même mouvement le boule qui fit route à pleine vitesse vers son adversaire. Cette fois son principal objectif était d'analyser les mouvements et pouvoirs de son ennemi.

« Black Sponge : Ballon ! »

L'attaque visait la tête du masqué, afin de le défaire de son masque quitte à l'absorber dans son éponge si nécessaire. Malgré son air arrogant et sur de lui le voyageur se méfiait de son adversaire qui semblait plus talentueux que le précédent, en même temps pour sembler moins talentueux qu'un blondinet avec une sucette c'était difficile...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sphinx
♥ Méchant & Papillon ♠
♥ Méchant & Papillon ♠
avatar

Surnom : Sphinx
Team : Général des Météors
Pouvoir : Morpheur Sphinx (papillon de nuit)
Points de Puissance : 44 500 Points
Points de Réputation : 57 500 points
Points du Membre : 833 points
Double Compte : Bébert
Messages : 651

MessageSujet: Re: Sphinx Vs. Ares   Mer 26 Fév - 14:13

Lorsqu'on survit à plusieurs combats dans Dreamland, on comprend qu' il y a des pouvoirs plus puissants que d'autres, mais que le pouvoir ne fait pas tout. Prenons l'exemple d'un homme que j'avais affronté il y a peu de temps, un dénommé Liam. Au vu des mouvements effectués et de sa parfaite prise de soumission, il semblait évident que ce type faisait du Judo ou un sport de combat du même genre. Ainsi, il est normal (et vrai!) de penser que les experts en arts-martiaux de la vie réelle font de très bons combattants, avec ou sans pouvoirs. Mais quel est le rapport avec ma situation actuelle ?

Et bien, si l'on m'avait dit qu'avoir passé mes trois années de Lycée à faire du rugby allait me sauver la mise lors d'un combat, j'aurais certainement pris ça à la rigolade. Enfin, revenons une minute en arrière pour comprendre où je veux en venir.

Apparemment, Ares voulait que j'enlève mon masque, et se foutait clairement de ma gueule. Je tentais de rester maître de moi, mais ce n'était qu'une façade : comme chaque fois qu'on me rappelait ma triste condition, je rentrais dans une colère froide. Dire que j'étais susceptible était un euphémisme.

Il choisit ce moment pour invoquer une sorte de matière noire qu'il condensa afin d'en faire une sorte de boule noire qu'il envoya vers moi à toute vitesse. Mais ce n'était pas non plus une balle tirée par un revolver. Ce fut le moment où mes compétences d'ancien rugbyman furent sollicitées puisque j'attrapais la balle d'une seule main. Sauf qu'elle n'avait pas la consistance d'une balle, et ma main passa au travers, se retrouvant à l'intérieur.

Je me mis donc à violemment frapper le sol, de toutes mes forces, afin de forcer la matière bizarre à se détacher de ma main. On aurait dit une sorte de mélasse noirâtre, et c'était bien chiant. Au bout de quelques secondes et de plusieurs coups, je parvins à dégager ma main mais mon agitation avait soulevé pas mal de terre et de poussière. Un peu comme lorsqu'on agite un tapis (il faut dire qu'il y avait un véritable cratère dans le sol, à présent).

Ce nuage de poussière, qui voltigeait dans les airs, ne tiendrait que quelques secondes de plus aussi devais-je en profiter. Après tout, grâce à mon masque, je n'étais pas vraiment gêné par toute cette poussière qui ne pouvait pas me rentrer dans les yeux... en était-il de même pour mon adversaire ? Espérant que cette hypothèse fusse vraie, je me ruais dans la direction où se trouvait mon adversaire, quelques secondes plus tôt, sans trop me fier à la vue.

Penché en avant pour gagner de la vitesse et profiter le plus possible de l'effet de surprise créé par cette fumée artificielle et éphémère, j'armais mon poing dans le but de décrocher un violent uppercut dans le visage de mon adversaire. Si mon coup portait, vu la rage dans laquelle il m'avait plongé, le beau ténébreux allait faire un beau vol plané... à moins que ce ne soit juste sa tête qui décide gentiment de sauter de son cou. Après tout, c'est fragile une poupée Ken... Presque aussi fragile qu'une poupée Barbie.

C'est pourquoi je visais la tête. Vu que mon adversaire avait constaté la force cheatée que me conférait mon pouvoir, il avait très probablement compris qu'il valait mieux éviter de se prendre l'un de mes coups dans la face. Il allait donc, peut-être, tenter de l'esquiver mais, si mon effet de surprise était bien calculé, il se retrouverait à prendre le coup dans une autre partie du corps : le bras, s'il le lève pour se protéger, ou le ventre (un coup paré ferait toutefois moins de dégâts : la distance parcourue après le coup serait divisée de moitié même si les os du membre concerné seraient probablement cassés voire broyés). Ou peut-être qu'il parviendrait même à esquiver, et j'me retrouverais bien embêté. P't'être même bien qu'il aurait pas besoin d'esquiver et qu'il pourrait utiliser la matière noire d'il y a quelques instants pour tenter de bloquer mon attaque. Allez savoir !

Si mon coup ne portait pas, j'allais tenter de placer un direct du gauche dans son ventre, puis j'allais m'éloigner afin d'économiser mes forces. J'avais beau être furax, je n'étais pas aveuglé par ma rage comme durant mon combat contre Liam. Le repos que j'avais pris dans ma loge, trop court à mon goût, m'avait rappelé qu'il fallait tout de même que j'évite de trop me dépenser. Mon adversaire n'avait qu'à m'envoyer tous les balles constituée de mélasse ténébreuse qu'abritait le Royaume des balles, je me ferais une joie de recréer une autre situation comme celle-ci et d'en profiter pour lui porter un nouveau coup.

Il ne pourrait pas esquiver toutes mes attaques, et une seule d'entre elles pourrait s'avérer fatal. Il faudrait peut-être un jour que je me décide à me mettre à un sport de combat, pour améliorer ma vitesse et ma précision... En tout cas, qu'il me montre ce qu'il vaut, ce sale Baby au sourire moqueur !

Spoiler:
 

_________________


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ares
L'Ombre de Minuit
L'Ombre de Minuit
avatar

Pouvoir : Contrôle de l'obscurité
Points de Puissance : 44 500 points
Points de Réputation : 54 500 points
Points du Membre : 785 points
Double Compte : Eric & Sane
Messages : 660

MessageSujet: Re: Sphinx Vs. Ares   Jeu 27 Fév - 17:10

Pour la première Ares affrontait un membre de la Ligue M, qui sait quelles sont les forces des voyageurs de cette ligue, et qui sait quels sont les pouvoirs de l'homme masqué. Pour pouvoir trouver le pouvoir de l'individu en question le voyageur obscur n'avait d'autre choix que de le tester. Son attaque et sa moquerie semblèrent tous les deux êtres quelques peu inutiles, l'individu ne sembla pas perdre son sang froid.

Il tenta d'arrêter à main nue l'assaut du voyageur, bien que quelque peu surpris pas la réaction de la mélasse noir il parvint à s'en débarrasser, creusant au sol un cratère et soulevant un nuage de poussière par la même occasion. Ares grimaça un instant, celui-ci était fort, bien plus que prévu. Par réflexe le voyageur obscur fit un pas en arrière, commença à reculer. La force herculéenne dont fit preuve l'homme contre le sol persuada le voyageur obscur que le combat à distance serait la meilleur option.

Néanmoins le sicilien n'eut pas le temps d'esquiver l'attaque. Un coup de poing lui arriva en pleine tête, il plaça devant ses bras en croix, encaissant à la place l'attaque, le choc fut bien plus violent que la normal, l'habitude des combats dans le monde réel était utile, ainsi que sa robuste constitution naturelle. Néanmoins la puissance du coup fit décoller du sol le voyageur obscur qui vint s'écraser au sol un peu plus loin. Ses bras tremblaient et il avait encaisser un coup faisant craquer les os.

Il ferma un œil et laissa sortir un gémissement sous l'impact, néanmoins depuis le temps qu'il combattait il avait apprit à encaisser un coup sans en tenir compte, cela lui servit plus que jamais. Il ignora la douleur quelques instants et se servit de l'adrénaline pour se relever d'un bond en arrière. Il recula un peu, le nuage de poussière était retombé, les deux combattants se faisaient face. Ares regarda ses bras après l'attaque, ils étaient toujours là, ils étaient mobiles et le voyageur obscur les sentait, néanmoins le coup avait peut-être bien fissuré des os, une force impressionnante.

Malgré l'attaque Ares reprit son sourire narquois en regardant son adversaire, plus intéressant qu'un petit blond à combattre, une occasion de voir si depuis le temps il avait apprit à combattre réellement dans Dreamland, avec ses modes et ses pouvoirs. Il refila en quelques secondes les informations sur son adversaire. Une force surhumaine, d'après ce qu'il avait cru observer et entendre un pouvoir en rapport avec une toxine ou une acide... Aucun contrôler ne peut avoir ceci, et peu d'invocateur, par conséquent il devait être un morpheur, restait plus qu'à déterminer de quel type.

De son côté les atouts n'étaient pas énorme, il restait un combat derrière et il lui fallait économiser son pouvoir, le contrôler se redressa et applaudi un peu, regardant de haut son adversaire. Il repensait par la même occasion à ses possibilités d'économiser son pouvoir. Il toisait d'un regard aguicheur et moqueur le masqué, une assurance montée de toute pièce, au fond de lui il prenait bien au sérieux l'homme qui venait de lui causer de sérieux dommages avec un coup de poing.


« Joli pour un type comme toi. C'est la première fois que j'affronte Héraclès en personne, ma foi un semblant de challenge c'est appréciable... Néanmoins par rapport à un certain adversaire de mon passé, tu ressemble à une blague tout de même ! »

Seul la dernière phrase était fondée, Ades... La seule chose qui avait jusque là réussi à faire plier d'un simple regard Ares, la seul chose dont le voyageur obscur ne souhaitait pas s'attirer les foudres, la seule chose l'ayant humilié de si nombreuses fois si aisément. Le voyageur obscur écarta les jambes et abaissa son centre de gravité. Il plaça face à face ses mains, une petit trou noir commença à s'y former.

« Black Sponge : Sortie ! »

La vidange d'Ares, une technique obligée pour pouvoir absorber de nouveaux objets lorsque son intérieur est plein. Là il en était loin, néanmoins le voyageur obscur avait besoin d'un objet stocké. Il lança en l'air la boule, celle-ci grossit et fit sortit divers objets. En majorité de petits outils inutiles, des cailloux, des crayons et autres goodies. Néanmoins le barman avait conçu son plan. Lors de son précédent combat il avait absorbé l'arme de son adversaire, une sucette servant de batte de base-ball, voici le moyen le plus efficace qu'avait trouver l'italien de combattre sans épuiser trop son pouvoir.

Finalement celle-ci sortit, Ares bondit et s'en empara, un sourire aux lèvres. L'arme avait beau être faite de bonbon le contrôleur de l'obscurité avait put tester la résistance de l'outil lorsque le blondinet lui avait écraser sur la tête. Il se saisit de l'outil, assez léger et maniable l'idéal pour un combat au corps-à-corps. Toujours se sourire narquois aux lèvres Ares se plaça en position de combat, prêt à en découdre. Au-dessus la vidange terminait son action les derniers grains de terre tombaient, Ares n'ayant absorbé que cette sucette depuis quelques temps.

« Bien maintenant que l'on est à armes égales, voyons voir ce que tu sais du vrai combat ! »

La sucette mesurait environ un mètre et trente centimètre, la tenant fermement il se lança sur Sphinx, engageant une passe d'arme au corps-à-corps à l'aide de la sucette. Sa première offensive était horizontal, suivit d'une vertical pour se rabattre ou s'élever sur l'ennemi esquivant par le haut ou le bas, toujours était-il qu'un rude combat s'annoncer ainsi qu'un important échange de coups.

[HRP : Voilà, si tu veux décrire entièrement les passes d'armes libre à toi ^^ du moment que tu évite de buter un des deux quoi xD]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sphinx
♥ Méchant & Papillon ♠
♥ Méchant & Papillon ♠
avatar

Surnom : Sphinx
Team : Général des Météors
Pouvoir : Morpheur Sphinx (papillon de nuit)
Points de Puissance : 44 500 Points
Points de Réputation : 57 500 points
Points du Membre : 833 points
Double Compte : Bébert
Messages : 651

MessageSujet: Re: Sphinx Vs. Ares   Ven 28 Fév - 14:01

Okay, c'était drôle, hilarant même, mais il fallait que ça s'arrête. Une sucette géante ! Voilà l'arme que mon adversaire avait fait surgir du néant afin de me combattre... Pourtant, j'avais pas une tête d'enfant de cœur, si ? Il comptait faire quoi avec sa massue poisseuse de sucre ? Me fendre le crâne ? Ha... ha...

- Armes égales... Elle est où mon arme ? Tu pouvais pas m'en filer une aussi, baltringue !?

Il se lança sur moi, sans la moindre peur, me portant une attaque horizontale que je n'aurais eu aucun mal à esquiver... si j'avais voulu l'esquiver. Je pris dans les côtes un coup terrible qui, si j'avais été de constitution normale, m'en aurait certainement fêlé une. Mais je n'étais pas aussi fragile que la majorité des Voyageurs. Un flot de sang remonta toutefois dans ma gorge, en provenance de la zone touchée : si le coup ne m'avait rien cassé, il avait bien dû faire éclater une ou deux veines.

Il n'y aurait pas d'affrontement épique où deux Voyageurs se battent à un rythme effréné, faisant pleuvoir les coups, les ripostes, les contres et les contre-attaques. Aucun de nous deux n'aurait l'occasion de faire une démonstration de ses talents d'escrimeur, de pugiliste ou de je ne sais quoi d'autre. Ce combat serait à sens unique : je frapperais, il subirait. Il m'avait appelé Héraclès, non ? Dans le film de Disney, Hercule, vous avez vu un combat entre le héros et Hadès ? Non ? C'est normal, parce qu'il n'y en a pas eu. L'homme à la force herculéenne, devenu dieu, s'étant contenté d'envoyer son poing dans la figure du dieu des morts, le projetant ainsi dans le Styx.

Non, j'étais fou de rage. Le type se permettait de se foutre de ma gueule, me comparait à un demi-dieu (ce qui aurait put être flatteur si le type en question ne se prenait déjà pas pour un dieu!), et pensait être à armes égales en ramenant une sucette. Géante, certes, mais une sucette ! C'était un peu du foutage de gueule. J'suis certain que le public aurait préféré voir un véritable combat endiablé, où les feintes, esquives et coups portés par les deux combattants forment un véritable ballet, fascinant et dangereux à la fois. Mais cet abruti congénital au look émogothique n'avait même pas eu la présence d'esprit de me filer une arme...

Pensait qu'à sa gueule, le type ! Et il l'ouvrait décidément trop !

Mais je n'avais pas laissé la sucette me toucher pour des prunes. Je l'attrapai d'un geste vif, et l'immobilisai dans la poigne de ma main droite, exerçant une force terrible, une pression colossale sur le manche de la sucette afin que son manieur ne puisse le soustraire à mon contrôle, même en tirant de toutes ses forces. Je crachais ensuite le flot de sang qui m'était monté dans la gorge sur la « tête » de la sucette, afin de faire fondre celle-ci et ainsi de priver Ares de son arme contondante. Puis, je tirais sur le bâton dans ma direction, afin d'amener l'autre guignol à portée de mon poing.

S'il ne le lâchait pas et ne se reculait pas immédiatement, mon poing gauche allait gentiment le cueillir dans le ventre et lui rendre les dommages qu'il venait de m'infliger en me frappant... avec les intérêts !


- Un vrai combat, hein ? Voici déjà une vraie attaque ! vociférais-je, laissant libre cours à ma rage.

[HRP : C'pas de ma faute si je joue une sorte de berserker... tu m'en veux pas, hein ? =3 Ceci dit, ç'aurait été plaisant un combat avec des passes d'arme, de l'escrime et tout et tout. Passe moi une arme la prochaine fois ! O/]

_________________


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ares
L'Ombre de Minuit
L'Ombre de Minuit
avatar

Pouvoir : Contrôle de l'obscurité
Points de Puissance : 44 500 points
Points de Réputation : 54 500 points
Points du Membre : 785 points
Double Compte : Eric & Sane
Messages : 660

MessageSujet: Re: Sphinx Vs. Ares   Ven 28 Fév - 15:37


Le coup d'Ares eut une portée efficace, son adversaire ne bougea pas, il encaissa sans broncher l'attaque du voyageur obscur. Ares savait que celui-ci n'était pas idiot au point de voir si ça fait mal ou non, suite à cela il agrippa fermement la sucette. Le contrôler resta calme et se contenta d'attendre, prêt à bondir au moindre signe de danger. Son adversaire régurgita du sang sous l'impact, il en profita pour cracher directement sur le manche de la sucette, faisant fondre celui-ci.

Ares plissa les yeux et lâcha le manche, de peur que ce sang ne se repende à travers le manche. Sphinx porta un coup vers le contrôleur, ce dernier ne bouge pas, attendant le coup venir, au dernier moment il se contenta d'envoyer son pied à la rencontre de poing. La force de son adversaire surpassant la sienne il fut repoussé plus loin, sans causer le moindre dommage, même s'il s'étala au sol plus loin il venait de battre le record de saut en longueur au moins.

Ares se releva, l'air froid. Cette fois aucun sourire ne vint changer l'attitude sombre qu'il arborait, il fixa son adversaire d'un regard calme et posé, il frotta doucement sa tunique en enlevant la poussière accumulée lors des précédents coups. Son pied tremblait encore un peu, malgré que l'attaque fut calculé la force de son ennemi restait phénoménale et la jambe du barman avait senti passer le coup. Il semblerait qu'économiser son pouvoir soit réellement difficile à l'heure actuelle.


« Morpheur hein... Une force surhumaine et un sang acide, voir toxique... Néanmoins tu ne semble pas posséder pas de pouvoir extérieurs non liés à ceci, excluons donc les arachnides. Les félins et autres canidés ne possèdent pas ce genre de pouvoirs. Pas de signe marins, pas un animal nautique donc... Si je devais m'avancer je stagnerais entre un reptile ou bien un insecte, néanmoins je n'ai pas assez d'informations pour me prononcer totalement, un pouvoir intéressant que tu possède... Peut-être bien que je devrais déployer le mien, cela trop longtemps qu'il rouille dans son coin. »

Sur ces mots une fine fumée sombre commença à sortir de la main du voyageur. Dans le public certains voyageurs expérimentés regardaient avec attention l'inconnu agir, il leur était bien difficile de mettre un nom sur ce pouvoir, qu'était-il. De son côté Ares ne souhaitait pas faire usage de sa plus puissante attaque, le fait étant que celle-ci est bien trop explicite, en reconnaître la nature serait bien trop aisé.

Dans l'Arène la tension était à son comble. Le voyageur savait qu'il n'avait plus le droit à l'erreur, chaque pas et chaque coup serait déterminant, il n'avait plus le droit de jouer au malin comme avant. Plus que jamais le voyageur obscur prenait au sérieux son adversaire, celui-ci était réellement fort et ce combat serait plus rude que jamais. Si il était toujours certain de gagner il réfléchissait et n'agissait plus juste par orgueil, des actes pouvant être très couteux.

De chacune de ses mains surgirent des lianes noirâtres, la mélasse : le retour ! Dans un large geste il  projeta la première tel un fouet par la gauche vers Sphinx. Le tenir à distance, était désormais la priorité, Ares s'élança alors vers la gauche, courant afin de modifier sans cesse sa position. Le deuxième fouet était près à partir, si le première était encaissé afin d'enchaîner ou bien si le premier était éviter... Afin d'empêcher à Hercule d'atteindre Ares.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sphinx
♥ Méchant & Papillon ♠
♥ Méchant & Papillon ♠
avatar

Surnom : Sphinx
Team : Général des Météors
Pouvoir : Morpheur Sphinx (papillon de nuit)
Points de Puissance : 44 500 Points
Points de Réputation : 57 500 points
Points du Membre : 833 points
Double Compte : Bébert
Messages : 651

MessageSujet: Re: Sphinx Vs. Ares   Sam 1 Mar - 13:51

Non mais j'vous jure, ce mec se prenait trop pour Sherlock. Sauf que j'avais pas la gueule à Watson, et pas la moindre envie d'être comparé à lui. Le type venait d'envoyer son pied à la rencontre de mon poing afin d'atténuer les dommages infligés. Plutôt malin, je devais l'admettre. Enfin, ce qui était réellement tordant, c'était de le voir s'envoler et s'étaler comme une sale merde. Il avait beau me regarder d'un air calme, et épousseter gentiment sa veste l'air de rien, il venait tout de même de tomber à terre

Mais j'avais des trucs plus urgents à faire que de me moquer de sa cascade presque hollywoodienne. Je ne voulais pas que le manche de la sucette se dissolve, aussi serrais-je mon poing droit de manière à ce que la partie reliant la boule et le manche se coupe, et que je puisse récupérer un bâton dont la longueur dépassait le mètre. J'allais probablement le casser en m'en servant mais, si je parvenais à toucher mon adversaire avec ça... Il n'allait pas se contenter de cracher du sang. Je reportai mon attention sur Sir Ares.

Et comme d'habitude, j'eus droit à une véritable avalanche de phrases. Des mots bien indigestes tels qu' « arachnides » ou « canidés », histoire de montrer au public que le type s'y connaissait. Pathétique. Puis, c'était quoi un animal nautique, hein ? Un animal qui faisait du bâteau ? Pourquoi n'avait-il pas dit un animal marin ? C'est plus classe, non ? P'tain, le mec me faisait carrément un diagnostic. On aurait dit qu'il cherchait quelle maladie j'avais. « Je n'ai pas assez d'informations pour me prononcer totalement... ». « Si je devais m'avancer ». Blablabla.


* T'avances pas trop, du con ! Ou j'vais t'envoyer mon poing dans la gueule... * pensais-je, dévoilant un sourire carnassier derrière mon masque.

C'était une chose que notre toubib -à moins que ce ne soit l'éminent Professeur Chen en personne?- semblait avoir comprise : il s'éloignait à présent de moi. Et en courant, s'il vous plaît. Il semblait déterminé à m'empêcher de l'approcher une nouvelle fois. Ce n'était plus d'Héraclès dont on avait besoin, c'était d'Ulysse. Comme le laissait présager sa dernière tirade, Ares avait décidé d'utiliser ses pouvoirs. Et je n'eus pas droit à une gentille sphère ténébreuse, non. C'étaient deux véritables fouets qui jaillissaient de ses mains, et celui à ma droite (venu de sa main gauche) s'approchait dangereusement de moi.

Je décidais d'utiliser mon arme de fortune (l'ancien manche de la sucette) pour me prémunir de l'attaque de ce fouet et tenter de l'éloigner de moi. L'arme éloigna le fouet, mais s'embourba également dedans et je me vis dans l'obligation de lâcher mon arme. J'aurais pu tenter de la récupérer, sauf qu'il y avait autre chose à m'occuper : un deuxième fouet, venant de ma gauche, se jetait sur moi.

Je levais mon bras gauche afin d'arrêter le fouet, mais je me laissais soudainement tomber au sol. J'étais à présent accroupi, mon membre gauche étant englué dans ce fouet-ci. L'autre fouet revint à la charge, et se jeta sur moi : je ne pouvais pas l'esquiver et je levai mon bras droit afin de bloquer l'attaque, l'embourbant également dans l'appendice noirâtre. Si j'avais eu ma force habituelle, j'aurais pu arracher mes membres à cette matière poisseuse plutôt facilement. Mais, de ce que l'on pouvait voir, je n'étais plus animé par la rage.


- Bordel ! J'ai trop utilisé mon pouvoir ! Me voilà les poings liés ! m'écriais-je, un accent de détresse dans la voix.

Maintenant que l'excitation semblait retombé, je respirais lourdement, montrant au public comme à mon adversaire à quel point le combat m'avait épuisé. Je donnais l'impression d'une bête sauvage, acculée, sur le point de se faire occire. Il était d'abattre l'une de mes cartes.

- Tu parlais de mes pouvoirs, Ares, mais parlons du tien. Je pense avoir bien deviné, mais je ne voudrais pas que tout le monde l'entende. Approche, que je le dise à voix basse.

Je tirais brutalement sur les lanières poisseuses qui m'entravaient, afin de lui montrer que c'était du solide. Il n'avait peut-être pas compris qu'il n'avait rien à craindre. Enfin, s'il ne venait pas, il me restait toujours une solution de rechange.

- Ramène-toi, ou j'vais ouvrir ma gueule comme tu sais si bien le faire, et dire à tout le monde de quel lumineux endroit tu viens...

J'étais à Dreamland depuis maintenant plus d'une année, et le Royaume Cauchemar dont j'étais devenu Voyageur était frontalier avec le Royaume Obscur. Autant dire que, contrairement à la plupart des néophytes, j'étais capable de reconnaître un pouvoir obscur lorsque j'en voyais un... surtout lorsque j'avais la malchance d'en faire les frais. De plus, j'étais friand de mangas dans le monde réel. Les capacités de son pouvoir à recracher des objets... me rappelait un certain Yami yami no mi, fruit possédé par un pirate à la barbe noire... Et que signifiait Yami ?

Si Hercule n'était pas près d'atteindre Ares, Ulysse n'en était pas loin.


* Quel dommage que toute force m'ait abandonnée ! * m'écriais-je dans mes pensées.

Nul ne pouvait voir l'expression que j'affichais derrière mon masque. Souriais-je ou me lamentais-je ? Allez savoir.

[HRP : Qui sait, peut-être qu'à nous deux on va avoir l'occasion de citer tout le panthéon grec. Enfin, rêve pas, je te laisse le rôle d'Ariane !]

_________________


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ares
L'Ombre de Minuit
L'Ombre de Minuit
avatar

Pouvoir : Contrôle de l'obscurité
Points de Puissance : 44 500 points
Points de Réputation : 54 500 points
Points du Membre : 785 points
Double Compte : Eric & Sane
Messages : 660

MessageSujet: Re: Sphinx Vs. Ares   Sam 1 Mar - 14:27

L'adversaire d'Ares semblait s'être calmé quelque peu. Il parvint à contrer la première attaque, malheureusement les suivants vinrent s’emparer des avants-bras du n° 3666 de la Ligue Major. Celui-ci semblait au bout du rouleau. D'un air toujours supérieur Ares se maintenait debout. Néanmoins sa respiration était rapide et son corps fébril. Sa jambe touchée par le coup du voyageur plus tôt tremblait, ses bras était affaibli, si il se voyait toujours gagner ce match il ne pensait pas pouvoir aller plus loin ensuite.

Une partie du publique maintenait un certain regard sur ce combat, et sur la tension qui s'y trouvait. A première vue aucun des combattants n'étaient encore réellement dans l'état nécessaire pour combattre. En tout cas du côté d'Ares son corps arrivait à saturation et il ne lui restait plus masse de pouvoir en réserve. Il maintenait son adversaire et se préparait à clore ce combat. Le voyageur obscur haletait, malgré la situation son air froid restait en avant, son adversaire avait déjà fait preuve de talent qui sait ce qu'il pouvait encore faire.

Son adversaire commença à son tour à parler, si le voyageur du royaume des ténèbres utilisait ça pour déduire la force de son adversaire le numéro 3666 de la Ligue M utilisait ceci comme dernier recours à première vue. Fort de son expérience il fit comprendre au voyageur inconnu qu'il connaissait l'identité de son pouvoir. Ares masqua toute réaction sur son visage, mais dans sa tête il cherchait que faire par la suite.

Son adversaire tirait sur les liens afin de faire s'approcher le voyageur, il voulait lui dire à voix basse. Le barman n'accordait aucune confiance à ce voyageur, quel intérêt avait-il à cela sinon frapper Ares une fois celui-ci au corps-à-corps. Le voyageur obscur résistait tant qu'il pouvait à la traction mise en place par son adversaire, réfléchissant à sa prochaine réponse. Sphinx prit donc de nouveau la parole, le menaçant clairement de révéler à Dreamland son pouvoir.

Ares n'était pas dupe, certains voyageurs expérimentés dans l'arène connaissait ou suspectait son pouvoir, de même que certaines puissantes créatures observant le match également. Néanmoins il avait obtenu l'accord d'Ades pour participer et ne reculerait pas maintenant, pas aujourd'hui. Il maintenait sa contre-pression. De nouveau un sourire se dessina sur son visage. Il prit une profonde inspiration et répondit à voix haute.


« Mon pouvoir ? Ah ! En quoi est-ce un secret Morpheur ? Bien que j'ai honte de l'avouer aujourd'hui, petit jusqu'à aujourd’hui j'avais toujours eut une sainte horreur des éponges, certaines choses dans Dreamland changent par rapport à la réalité qui aurait cru que celles-ci procureraient un pouvoir si redoutable. Néanmoins... Notre combat est terminé. »

Le sourire d'Ares disparut avec sa dernière phrase, replaçant un air sombre et froid sur le visage du voyageur aux éponges... Cela fait quand même con non ? Avec ce qu'il lui restait de force et de pouvoir Ares rejoignit ses mains face à face. Après tout qui ne tente rien a rien. Les deux lianes en bout fusionnèrent en une seule une masse noir plus importante se forma, devenant une sorte de grosse pince. Celle-ci se propagea jusqu'à Sphinx, l'attrapant par là où il était tenu par les fouets.

« Black Sponge : Absorption... »

La mélasse commença petit à petit à se rependre sur Sphinx. Une dernière attaque plaçant le voyageur obscur au bord de l'épuisement, la finale si il parvient à y accéder ne sera pas une partie de plaisir.


« Maintenant, abandonne ou soit absorbé, à ta guise ! »

Une assurance toujours digne, néanmoins il ignorait si Sphinx disposait encore réellement de force derrière ou non afin de contrer l'une de ses plus puissantes attaques.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sphinx
♥ Méchant & Papillon ♠
♥ Méchant & Papillon ♠
avatar

Surnom : Sphinx
Team : Général des Météors
Pouvoir : Morpheur Sphinx (papillon de nuit)
Points de Puissance : 44 500 Points
Points de Réputation : 57 500 points
Points du Membre : 833 points
Double Compte : Bébert
Messages : 651

MessageSujet: Re: Sphinx Vs. Ares   Sam 1 Mar - 15:44

Vous vous demandez toujours si je souriais derrière mon masque, n'est-ce pas ? Et bien, je vais vous répondre : oui. Mais c'était un sourire forcé car j'étais crispé par la rage. Ah, le théâtre, la comédie, la manipulation... Tant de choses que ne devrait pas maîtriser une brute épaisse. Sauf que je n'en étais pas une, et ce n'était pas de ma faute si Dreamland m'avait donné un pouvoir basé sur la force physique. Dans la vraie vie, j'étais plutôt un intellectuel, amoureux de la littérature sous toutes ses formes, n'hésitant pas à dévorer le dernier One Piece comme la plus ancienne pièce de Molière.

Certes, je n'avais pas le niveau artistique d'un comédien, mais il fallait croire que ma petite mise en scène avait faite son effet, vu le sourire suffisant qui s'était peint sur le visage de mon adversaire. L'esquisse que ces lèvres dessinaient... je n'avais qu'une envie, l'effacer avec mon propre sang ! Sauf que, même si j'avais un litre de sang dans mon corps dont je pouvais disposer à ma guise, je souhaitais le garder pour la finale. Tout comme le reste de mes forces.

Ah, pardon, vous m'imaginiez sans doute au bord de l'épuisement, tant physique que mental ? N'aviez-vous pas l'impression d'être au théâtre, cher petit spectateur ? Oui, je vous parle à vous, là, dans les gradins ! Vous qui ne faites guère attention à l'agitation qui règne chez les spectateurs, préférant regarder les véritables belligérants plutôt que les spectateurs qui se battent entre eux. Vous qui observez mon combat, plutôt que celui -bien plus spectaculaire, certes- des deux autres Voyageurs, sachez que je vous apprécie rien que pour cela. Vous vous demandez également pourquoi mes pensées contredisaient ce que je vous dis actuellement ? Voyons, si on souhaite convaincre son interlocuteur, ne faut-il pas d'abord tenter de se convaincre soi-même. Lorsqu'on pleure pour de faux, on pense à des choses tristes. Lorsqu'on fait croire à son adversaire quand a plus de pouvoir, il faut tenter de se persuader quand on n'a plus.


* Bwahahahahahaha ! * riais-je intérieurement, partagé entre la colère et une joie malsaine, née de mon orgueil.

Hélas, chers spectateurs, je ne peux vous dire que mon combat ne contient aucun artifices. Je ne peux dire que celui de Mega et Chupah n'est que poudre aux yeux sans faire preuve d'une hypocrisie détestable. Pour la simple et bonne raison que, depuis maintenant une ou deux minutes, vous êtes sous l'emprise d'une illusion. Ah, vous cherchez l'objet magique qui en est la cause, n'est-ce pas ? Vous n'en trouverez pas. Avant d'être l’œuvre de la magie, ce sont des hommes, de simples hommes, qui ont inventés l'art de la mise en scène et de la supercherie. Il est temps que le rideau se lève mais, d'abord, continuons encore un peu le spectacle.

Tandis que ce cher Ares tentait de duper le public, en déclarant que son pouvoir était lié à la peur des éponges, je faisais bien pire. J'accomplissais l'exploit de duper, non seulement le public, mais Ares lui-même. Cet être, bouffi de suffisance et d'orgueil, pensait-il réellement que j'allais être à bout de forces après seulement deux coups de poing portés sur sa personne ? Celui qui venait de courir, tel un lapereau effrayé, ce n'était pas moi ! Celui qui avait volé dans les airs, comme un ninja bourré, ce n'était pas non plus moi.

S'il suffisait de pousser des halètements digne d'un porc qu'on égorge, de s'écrier que son pouvoir ne fonctionnait plus et
de tirer un peu sur ses liens, en faisant semblant de galérer, pour manipuler autant de gens, survivre plus longtemps à Dreamland ne serait pas difficile. J'écoutais Ares déclarer que notre combat était terminé.

Je ne pouvais lui donner tort. Le combat n'allait pas tarder à prendre fin. Qui en serait gagnant ?

En tout cas, il n'allait pas me faciliter la tâche puisqu'il ne voulait pas s'approcher. Enfin, il baissait sa garde, c'était déjà ça. En utilisant ce qui semblait être l'intégralité de sa puissance sur moi, il était obligé de se concentrer mentalement. Il serait donc pour lui difficile d'esquiver une attaque physique. Mais de toute façon, aucune intervention extérieure n'était autorisée... Et le seul qui pouvait représenter une menace pour Ares était pris dans un véritable étau.


Mon adversaire ne faisait que parler, parler, parler. C'était un véritable poseur, qui appréciait indéniablement le son de sa voix. Il faisait étalage de sa puissance, à présent, et pensait réellement que la victoire était certaine. Comment dire... Cela me mettait VRAIMENT sur les nerfs ! Penser qu'il voulait me TUER ! Qu'il ne savait qu'ouvrir sa putain de grande GUEULE ! J'pouvais pas le blairer.

J'avais envie d' le déchiqueter, d'l'écorcher, d'le désosser puis de dl'étêter, ensuite d'le démembrer, d'le transpercer de part en part, puis de l’empaler et enfin, de le faire brûler, carboniser, cramer, rôtir pour ensuite, pourquoi pas, faire dévorer le tout à sa propre gueule si grande, si prompte à déverser un monceau d'inepties et d'immondices aussi énorme que la taille de mon pénis. (Le narrateur ne parle pas de lui ♫)

Mais le pire, c'est qu'à cause de ce foutu règlement, j'étais obligé de retenir ma rage. Et ça, ben ça ne faisait que l'ACCENTUER ! Pendant que mon adversaire parlait, ses fouets de mélasse fusionnèrent en une énorme pince qui me compressait les bras. J'allais vraiment devoir déployer beaucoup de force pour m'en sortir !


- Abandonner... Dans tes rêves ! m'écriais-je, alors que l'intégralité de mes muscles se contractait au maximum de sa capacité

J'utilisais toute la force contenue dans mes muscles pour écarter l'étau qui m'enserrait, afin d'échapper aux pinces ténébreuses qui s'en étaient saisies. C'était difficile, et cela m'obligeait à considérer mon adversaire avec respect. En tout cas, si je me retrouvais plongé dans toute la masse de matière noire qu'il était en train de m'envoyer, j'allais certainement me faire absorber comme il me l'avait déclaré. C'est qu'il tentait de me recouvrir de matière, le bougre !

Mais j'avais les mains libres et je disposais d'un moyen d'escapade, même si un peu de matière noire continuait de me coller aux mains.

Je posais mes deux mains au sol et, prenant appui sur mes quatre membres, je poussais dessus comme je n'avais jamais poussé. Une seule de mes mains était capable d'envoyer voler un adulte de mon poing dans les airs. Imaginez donc la hauteur à laquelle pouvaient m'envoyer mes quatre membres quand je les utilisais en même temps, sous l'emprise de la rage. Je me propulsais en l'air, puisant dans mes réserves déjà mises à mal.

Poussant un cri rauque et prolongé, digne de celui d'un Spartiate faisant face, seul, à une armée, je me retrouvais rapidement à une hauteur de quatre mètres. Quant à la longueur que j'étais en train de parcourir... Je passais au-dessus de toute la matière noire, priant pour ne pas tomber dedans.

Et comme c'était la première fois que je découvrais les joies des acrobaties aériennes, mon hurlement de rage partit soudainement dans les aigus, alors qu'un véritable flot d'adrénaline venait galvaniser un peu plus mes membres. J'atterissai à un ou deux mètres d'Ares, déçu de ne pas être tombé sur le Voyageur lui-même. J'avais dépensé quelques forces, mine de rien, mais il m'en restait bien assez pour faire ce que je mourrais d'envie de faire depuis le début de ce combat.

Je m'avançais vers lui, profitant de l'effet de surprise pour tenter de lui décocher un violent coup de poing dans le menton (mais avec retenue, pour ne pas le tuer et juste l'envoyer dans les vapes). Je balançai donc mon bras droit en arrière, pour prendre de l'élan... et détourner son attention. Car ce dont il devait se méfier, c'était de mon genou gauche qui avançait à une allure bien plus vive vers ses bijoux de famille. Toutefois, c'était la première fois qu'une de mes attaques venait de mes jambes, peut-être allait-il se concentrer sur mon bras ?

S'il bloquait le coup de genou, il lui serait difficile de bloquer mon poing droit. S'il ne le bloquait pas, et préférait bloquer mon poing droit, il aurait du mal à continuer de parler d'une voix grave et agréable. Enfin si, concentré sur la manipulation de sa technique ou submergé par la surprise, il ne bloquait aucun des deux... Qui allait s'en soucier.

S'il parvenait à bloquer mes deux coups, un déluge de coups pleuvrait sur lui. Je ne lui ferais pas l'affront de lui demander son abandon. Il était de la même trempe que moi, et j'étais certain qu'il n'accepterait pas. C'était la première fois que je prenais mon adversaire assez au sérieux pour me battre au maximum de mes capacités, et il en valait la peine. Pourtant, ses pouvoirs pouvaient toujours lui permettre de retourner la situation à son avantage et je ne me permettrais pas de faire la même erreur qu'il avait faite à mon encontre : le sous-estimer.

Que le rideau se lève et que le meilleur gagne.

[HRP : Je t'offre la victoire, tu disais ? =P EDIT : j'ai modifié afin de changer ce qui ne convenait pas. Je t'ai expliqué ma position par MP. Ta technique de dark pliers, qui cumule trois effets, ne devrait pas pouvoir contrer ma technique Particularités des insectes qui n'en a que deux : la force et la résistance -sachant que la résistance ne sert apparemment à rien contre ton pouvoir-. Bon jeu o/]

_________________


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ares
L'Ombre de Minuit
L'Ombre de Minuit
avatar

Pouvoir : Contrôle de l'obscurité
Points de Puissance : 44 500 points
Points de Réputation : 54 500 points
Points du Membre : 785 points
Double Compte : Eric & Sane
Messages : 660

MessageSujet: Re: Sphinx Vs. Ares   Lun 3 Mar - 17:05

La tenaille du voyageur obscur enserrait sa cible, les bras collés contre le corps. La mélasse commençait à se propager sur le corps du voyageur de la Ligue M, l'attaque faisait son effet. Le visage d'Ares restait impassible, au vu de ses précédentes expériences contre son adversaire il ne ferait plus la même erreur, qui sait ce qu'il cachait encore. Tandis que la pression était exercé la tenaille semblait faire de moins en moins effet, les bras du voyageur repoussait la pince du voyageur obscur.

Ares en fut malgré tout surpris, rare furent les personnes capable de se tirer de ce mauvais pas une fois pris dans la tenaille du protégé d'Ades. Finalement dans un élan de force herculéenne il brisa l'emprise du voyageur obscur et plaqua au sol la pince tout en s'élevant dans les airs. Ares plissa les yeux et rompit aussitôt le contact avec son attaque. Le voyageur obscur plaça face à face ses mains. Un petit nuage de mélasse commençait à se former.

Son adversaire retomba au sol non loin de lui, le barman fit un pas pour se tourner vers son adversaire, son attaque arrivait au terme. Ce type était le premier à le forcer à utiliser cette attaque, et il espérait sans-doute le dernier. De profil il regardait son adversaire approcher, le timing était serré mais le coup faisable. Le nuage commença à croitre, jusqu'à ce qu'une phrase revienne dans l'esprit du voyageur obscur.


« Entendu, néanmoins ne t'avise pas d'en faire trop. »

Ades avait prononcé ces paroles lorsqu'il avait accepté d'envoyer son élève aux Hunter Games. La menace du duc sombre revenait dans l'esprit d'Ares. En un éclair il pesa le pour et le contre. Ades ne souhaitait pas qu'il révèle ainsi son pouvoir, et ce coup était de loin trop évident. De plus parvenir en final pour s'y prendre une raclée à cause d'un état trop pitoyable n'était pas très enviable. Le nuage de mélasse disparut plus vite qu'il n'était apparut.

Ares leva le bras droit et rentra la tête dans les épaules. Son genou vint alors à son tour se lever. Les coups de son adversaire arrivèrent. Un premier coup de poing vint frapper directement le bras du voyageur obscur, tandis qu'un coup de genoux heurta la jambe du sicilien. Le voyageur obscur effectua de nouveau un vol plané, allant s'écraser un peu plus loin au sol. Son bras et sa jambe craquèrent à l'impact. Une fois au sol il s'allongea en étoile tandis qu'un filet de sang remontait par sa bouche.

Les yeux ouvert le bras et la jambe du voyageur tremblaient. Prenant appuis sur son autre bras il se retourna. Son autre jambe vint le soutenir. Il poussa et se releva tandis bien que mal. Plus affaibli que tout à l'heure il tenait avec difficulté debout. Il se retourna vers Sphinx, l'air calme et serein, néanmoins tremblant de toute part. Désormais bouger était un véritable défi à la vue des coups encaissés par le combattant.


« Joli combat. Néanmoins je n'ai pas envie d'aller plus loin. »


Cette phrase lui faisait mal au cœur pour être honnête, néanmoins il préférait la prononcer plutôt que de se faire étaler pour éviter le maximum de ses capacités. Il se retourna et marcha doucement vers les gradins, d'un pas calme et boitillant. Sa main la moins endommagée vint frotter son costume, enlevant un peu de poussière par la même occasion. Le moyen le plus simple de se dépoussiérer après tout. Sa main gauche se leva, majeur tendu et reste de la main fermée en direction de Sphinx.

Un voile cachée sa volonté, il mourrait d'envie de finir ce combat et n'appréciait pas d'être vaincu ainsi, néanmoins c'était mieux que de se faire pitoyablement étalé par un morpheur aussi simpliste. Malgré tout Ades disposait d'une emprise suffisante sur le voyageur obscur pour le faire douter et obéir, malgré son orgueil, après tout n'était-il pas le duc de minuit, le seul être encore capable de faire trembler Ares. Mais bref passons, tandis que son signe à l'encontre de Sphinx était aisément visible lors de son chemin vers les tribunes une dernière phrase sortie de sa bouche.


« Je te laisse les honneurs, j'abandonne. »

Le voyageur obscur sortit finalement boitillant, accueilli par quelques médecins il se dirigea vers l’infirmerie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Game Master
D comme Dieu!
D comme Dieu!
avatar

Surnom : Dieu ou Maitre
Pouvoir : Modérer, kicker, administer et tout et tout quoi
Points de Puissance : 100 000 Points
Points de Réputation : 100 000 Points
Points du Membre : Over 9 000 !!!
Messages : 939

MessageSujet: Re: Sphinx Vs. Ares   Mar 4 Mar - 0:11

C'était un combat intéressant qui se déroulait là! le publique était curieux vis à vis de ares cet inconnu de dreamland mais également vis à vis de sphinx, relativement méconnu. Et également, qui se cache sous ce masque? Sa force en tous cas impressionnait tout le monde, même les mafieux qui lui en voulaient commençaient à se demander si c'était le bon plan de s'en prendre à lui. Les deux combattants se donnaient à fond et cela jusqu'à ce que Ares finisse par se stoper au beau milieu de la préparation d'une attaque pour encaisser 2 puissants coups de Sphinx. Il se releva et finit par abandonner. Le publique était un peu surpris mais pas tellement, à leur yeux, sphinx avait plutôt dominé le combat. l’arbitre désigna alors de l'aile le gagnant par forfait du combat.

-c'est donc le voyageur sphinx qui remporte ce 2° combat et la place pour la finale de cette épreuve de force!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dream-land.forumactif.org
Sphinx
♥ Méchant & Papillon ♠
♥ Méchant & Papillon ♠
avatar

Surnom : Sphinx
Team : Général des Météors
Pouvoir : Morpheur Sphinx (papillon de nuit)
Points de Puissance : 44 500 Points
Points de Réputation : 57 500 points
Points du Membre : 833 points
Double Compte : Bébert
Messages : 651

MessageSujet: Re: Sphinx Vs. Ares   Mar 4 Mar - 12:35

Les deux coups que je lui portai le touchèrent, et Ares fit un troisième vol plané. J'hésitai à lui courir après, afin de tenter de l'achever, mais j'abandonnai l'idée : il avait épuisé pas mal de forces dans la bataille, je n'avais peut-être pas besoin de ça pour gagner.

Et puis, quelque chose d'autre me perturbait... me terrifiait même : mon adversaire avait commencé à invoquer une sorte de nuage sombre entre nous, avant de le révoquer et de me laisser le taper. Que se serait-il passé si j'étais rentré dans le nuage noir ? Aurais-je été instantanément absorbé ? L'idée qu'il ait abandonné l'utilisation de cette technique afin d'éviter de me tuer me traversa l'esprit, avant d'être froidement réfutée : quitte à perdre le combat, il n'y avait rien de dérangeant à tuer son adversaire.

Non, comme je l'avais pressenti, il ne pouvait se permettre de dévoiler tous ses pouvoirs devant la foule. J'étais animé d'une fureur terrible à l'idée qu'il soit en possession d'un pouvoir si puissant, mais quelques paroles de sa part suffirent à me calmer, me faisant l'effet d'une douche froide.

Quoi ? Joli combat ? J'ai pas envie d'aller plus loin ? Je ressentis une pointe de soulagement mais également de déception : la rage qui m'animait ne m'aidait pas à me montrer moins belliqueux. Je parvins toutefois à me calmer progressivement, observant le sol, afin de pouvoir répondre d'une voix égale à mon adversaire.


- Joli combat ? Tu m'as poussé dans mes derniers retranchements... Les pouvoirs comme le tien, c'est flippant et un peu trop puissant...

Le pire, c'est que je lui passai même pas la pommade afin de lui faire passer l'amertume de la défaite. Je disais vrai. S'il ne m'avait pas foutu en rogne, j'étais fini avant même que le combat commence. Mais bon, il fallait bien un gagnant et un perdant. J'avais aucune envie de laisser voter le public.

Ares brandit son majeur dans ma direction. Hahahahahaha ! Quel poseur, décidément.


- T'abandonne ? J'pige que dalle au langage des signes, mais c'est pas ce que ton geste semble dire. Tu m'enlève même toute la joie de ma victoire. Repose-toi bien, Ares. Moi, j'ai une finale à gagner!

Et, parce que je ne suis pas non plus un exemple de courtoisie et de retenue, je baissais sans ménagement mon froc afin de lui montrer mes fesses. Quel délicatesse ! J'pouvais être un vrai gamin, quand j'voulais. Je me dirigeais vers ma loge, espérant récupérer un peu mes forces. Étrangement, même si je n'étais plus énervé, j'avais comme l'impression que ma force ne m'avait pas délaissé pour autant...

Mon pouvoir avait-il encore évolué ?

[HJ : The End. Ares ou comment perdre avec classe. Bien joué, mec, j'ai plus l'impression d'avoir été épargné que d'avoir gagné xD.]

_________________


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Sphinx Vs. Ares   

Revenir en haut Aller en bas
 
Sphinx Vs. Ares
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» La Sphinx en PNJ ?
» lvl 91 mais ou xp
» Rois des tombes en mai .
» Tableau d'exp du lvl1 à 165
» RÉSUMÉ DE LA PARTIE 55 : Batman !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dream Land Infinity RPG :: RP :: Troisième Zone :: Village des Hunter :: Ancien Event: Les Hunter Games :: 
Première nuit : L'épreuve de force !
-
Sauter vers: