AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Leçon n°1 [solo]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Leçon n°1 [solo]   Ven 10 Mai - 11:00

Astrid cracha dans son lit le morceau de plastique qui s'était coincé entre deux de ses dents, plongeant en même temps sa main dans le paquet de céréales qu'elle s'était acheté en guise de diner. Elle attrapa une petite poignée de pétales de blés soufflés au chocolat et l'enfourna dans sa bouche. Elle mâchait lentement et bruyamment les céréales, levant les yeux comme pour réfléchir. Elle regarda son plafond, fixant une tache qui était apparue au milieu de celui-ci, du jour au lendemain. Elle posa le paquet de céréale au sol et décroisa ses jambes. Elle jeta sa couette au loin et alla chercher une de ses vieilles télévisions, amenant en même temps toutes les vieilles consolent et les jeux qu'elle stockait chez elle. Elle posa tout son matériel sur son lit et commença à brancher les appareils entre eux. Elle regarda une dernière fois son oeuvre de câbles et de multi-prises en tout genre, avant d'aller en cuisine.

Astrid s'attacha les cheveux et jeta la bouteille de lait vide dans sa poubelle au bord de l'explosion. Elle attrapa une grande cuillère qui trainait sur son plan de travail ridicule et repartit avec plusieurs bols remplis de lait, posaient sur un plateau trop grand. Elle posa le plateau au sol et jeta la cuillère dans son lit. Elle compta le nombre de bols qu'elle avait fait et sauta dans son lit. Elle alluma au hasard une de ses consoles et pris le jeux qui lui plaisait le plus sur la plateforme. Pendant que les temps de chargement s'écoulaient, Astrid prenait un bol de lait qu'elle remplissait avec des céréales avant de les manger. Aussitôt qu'elle finissait un bol, elle le posait en coin de plateau prenant un autre bol pour le remplir lui aussi. Elle fit cet étrange manège plusieurs fois avant de s'endormir une manette encore sur sa cuisse, un bol à moitié plein sur la télé.

Quand elle s'éveilla dans Dreamland, Astrid était au milieu de ce qui ressemblait à une grande arène malade et rosâtre. Elle ouvrit les yeux un peu plus et reconnu l'endroit. Elle était de nouveau dans le Symbiote et sa Reine présidait les lieux sur une plateforme sale et surélevée, lançant aux milliers d'êtres présents des morceaux de viandes ou choses visqueuses ressemblant à des chairs putréfiées. Astrid fit un tour sur elle même et regarda les monstres hideux, sa nouvelle famille des rêves qui la regardaient avec avidité et envie. Elle s'arrêta sur une grande entrée aux formes étranges ; elle ne ressemblait pas réellement à une porte, c'était un amalgame horrible entre une porte et une sortie anal d'où coulait un liquide fumant aux reflets bleu, très odorant. Astrid fixa cette cavité à fermeture et pencha la tête pour comprendre son fonctionnement lorsque la Reine prit la parole de ses milles voix.

- "Ce soir, Symbiote, nous testons notre nouveau voyageur. Hurlons et crions notre joie ! Poussons la dans ces retranchements, tuons la s'il le faut ! Ce soir il y a de la chair fraiche au menu mes enfants ! "

Astrid n'eut le temps de dire quelque chose que la foule acclama à l'unisson l'arrivée d'une monstruosité. La paroi au-dessus de la grande "porte" se gonfla et une boule descendit lentement, dans un bruit gluant avant de sortir par la porte-anus de l'arène dans un bruit sourd et écoeurant. La grosse créature était complètement recouverte d'un liquide bleu-verdâtre, fumant et sentait le cadavre en décomposition. Elle s'éveilla, tituba un moment avant de se stabiliser sur ses horribles pattes. Astrid inclina sa tête une nouvelle fois et fixa avec attention le monstre ; c'était une sorte de rhinocéros à 6 pattes d'araignées muni d'un cou de girafe très osseux et d'une tête de mouche d'où sortait des verres luisants blancs. Le monstre se tourna sur lui même, jaugeant le lieu et aperçut Astrid. Il se figea, baissa sa tête et hurla en direction de celle-ci, bavant de rage contre le seul être vivant qu'il pouvait atteindre.

La créature chargea et Astrid se mit à courir vers la Reine, criant comme elle pouvait qu'on arrête ce spectacle stupide et meurtrier. Elle leva les bras, fit de grands gestes, mais rien n'y faisait. Le Symbiote voulez un spectacle et il était bien décidé à faire souffrir sa voyageuse. Astrid ressentait sa peur grandir, mais elle sentait aussi, à travers la conscience collective, cette envie si affreuse, cette envie de faim et de meurtre. Elle entendait presque des voix lui crier de tuer, de déchirer, d'éviscérer , de déchiqueter, de broyer, de réduire à néant. Comme une mélodie macabre, hurlant au génocide. Astrid mit ses mains sur ses temps et tomba à genoux pendant que la créature approchait. Elle pleura, se demanda pourquoi elle, et pas une autre. Elle criait à l'injustice et à la vengeance lorsqu'une des pattes du monstre lui écorcha un bras, la faisant saigner, même au travers de son armure microscopique.

Astrid reprit ses esprits, entendant de moins en moins les cris des immondices l'habitants. Elle se remit à courir, et la créature la suivit comme elle le pouvait, elle se dirigea vers une des paroi de l'arène et se coinça contre celle-ci faisant face à l'horreur qui la chargeait. Elle attendit le plus possible et lorsque la créature fut assez proche, elle courut vers celle-ci et passa en-dessous, glissant sur le sol visqueux du Symbiote. Astrid attrapa en passant une des pattes du monstres et tira dessus de toutes ses forces. La créature perdit l'équilibre et avec la vitesse, alla s'écraser contre l'immense mur de l'arène. Astrid se releva et sentit une partie d'elle partir vers la créature, elle avait infecté celle-ci et ne pouvait que la laissait se consumer d'elle même. Le monstre se releva, s'écrasant de lui même une nouvelle fois avant de charger rapidement Astrid. Elle attendit encore et au moment importun, elle s'encarta pour esquiver la créature, au passage elle lui assena un coup à une patte, la brisant d'un coup de poing bien placé ; elle avait choisi de concentrer ses acariens dans une zone d'articulation de la patte afin que celle puisse se briser facilement et douloureusement

Alors que la créature hurlait de plus belle, Astrid attrapa la patte tombée pour s'en servir comme d'une arme. La créature ne bronchait plus et semblait réfléchir à une stratégie pour arriver à ses fins. Mes ses desseins n'étaient que bien trop superficiels et elle chargea une nouvelle fois tête baissée. Astrid entendit encore une fois, et lorsque la créature arriva, elle ne broncha pas lui donnant un énorme coup de patte en pleine gueule. La créature dévia sur le côté mais la force de la voyageuse était bien trop faible pour pouvoir avoir un réel impact sur le monstre. La créature en profita pour enfoncer une de ses pattes dans le pied d'Astrid l'immobilisant. Astrid cria et devant l'horreur cassa la patte qui s'était enfoncée dans son pied. Elle retira cette patte et avec une patte dans chaque main, elle brisa la troisième et dernière patte du côté du monstre. Elle s'écarta un moment trainant la jambe. La créature tournait sur elle même donnant des coups de gueule un peu au hasard pour atteindre vainement la voyageuse. Astrid contourna l'énorme créature et brisa ses trois autres jambes, l'immobilisant réellement pour de bon. Elle traina un peu et grimpa sur le dos du monstre qui gigotait ridiculement, lançant des hurlement de rage et de souffrance. Elle jeta na garda qu'une patte et arrivant près de la tête du monstre qui ne pouvait se retourner, elle lui assena une centaine de coups sur la tête, écrasant sa gueule et son cou, broyant les os et la chair de la tête et du reste de la patte. Le sang verdâtre de la créature éclaboussait l'arène et Astrid fut bientôt recouvert du liquide chaud et puant qui servait à faire vivre le Frankeinstein du Symbiote.

Astrid descendit du monstre et elle jeta la patte au loin. Le silence dans l'arène fut brisé par le cris de joie des immondices du symbiote, heureux d'avoir un peu de spectacle entre deux jours de travail acharné. Quelques uns descendirent, collant au paroi de l'arène et allèrent découper en petit morceaux les restes du monstres, les jetant aux hasard dans la foule jamais repue. Astrid s'assit et vomit une fois, puis une nouvelle fois, l'odeur était insupportable et elle tolérait très mal l'idée de tuer par plaisir. Elle se blottit contre un mur éloigné de la "porte", trainant son corps fragilisé, regardant le moins possible ses frères dépouiller les derniers membres du monstre qu'elle avait tué. Elle ferma les yeux un moment et après quelques instants elle entendit de nouveau les cris de joie des acariens et autres immondices infectieux. Une nouvelle créature faisait son apparition, descendant lentement vers la porte dans le même bruit gluant et atroce. Astrid se leva pour faire face à son nouvelle adversaire, elle était las de devoir obéir à sa reine, sans qu'il n'y ai rien en retour. La créature ressemblait à la précédente et de la même façon elle chargea Astrid.

Astrid tendit une main vers la créature et sentit de nouveau une partie partir pour infecter la créature. Elle se concentra pour attaquer le point faible de la créature et elle chercha pendant le court temps que la créature mis à venir à elle. Quand elle eut trouvé, elle chargea à son tour la créature et glissa une nouvelle fois au sol passant en dessous de celle-ci. Mais arrivé à moitié chemin elle s'arrêta, prit une bouffée d'air et sauta de toute ses forces dans l'abdomen de la créature, rentrant presque de tout son corps à l'intérieur. Astrid avait concentré ses acariens dans l'abdomen de la créature la fragilisant énormément. Une fois à l'intérieur, la créature s'écrasa au sol donnant assez d'impulsions à Astrid pour pouvoir sortir de celle-ci par son dos. Astrid fut éjectée, converse de sang vert et haletante. Elle se releva et regarda la créature agonisante, bavant son propre sang.

La foule resta silencieuse attendant la réaction de la Reine, attendant la seule réaction du Symbiote lui même. La Reine applaudit seule, utilisant la conscience collective pour elle seule. Après quelques temps elle renvoya tous les acariens à leurs travaux respectifs, et l'arène se vida rapidement dans un bruit de pattes creusant le sol. La reine s'avança vers le monstre mort, elle lui arracha la tête et la lança vers Astrid. La tête roula vers celle-ci et s'arrêta à ses pieds alors que la Reine parlait.

- "Tu t'es plutôt bien débrouillée, petite. Tu pourrais presque être digne d'être notre voyageuse. Moi qui te croyais faible, tu as su tirer avantage de ce que tu savais maitriser. Ce n'est pas encore… Très impressionnant. Mais c'est un début.
- Ah…
- Il faudrait que tu t'habitus à nos coutumes, tu n'as pas réellement la choix. Tu ne voudrais pas devenir une paria ? Pas avec nous, avec un seigneur élémentaire, je peux comprendre. Mais avec nous, c'est plus que du suicide, c'est purement et simplement de la folie.
- Je n'aime pas tuer pour tuer. Je ne comprend pas encore toutes les subtilités de ce monde. Mais j'ai sentit un instant… La puissance, le pouvoir. C'était juste, kiffant !
- Kiffant ? Pourquoi pas, j'ai besoin de toi et tu as besoin de moi.
- Bandant presque !
- Aujourd'hui, c'était ta première leçon, la prochaine fois, se sera plus compliqué. Trouve toi de quoi t'entrainer.
- Ouai…
- Je te laisse. J'ai à faire avec mes autres enfants, ils font déjà beaucoup trop de bêtises…
- Je fais quoi moi ?
- Tu attends un peu et tu verras.
- Je verrais quoi ?
- Au revoir.
- Attendez ! "

Astrid avança vers la Reine mais le sol sur lequel elle tenait s'enfonça doucement avant de disparaitre totalement dans un écran de vapeur. Elle chuta quelques secondes dans le noir avant d'atterrir dans un intestin visqueux. Elle sentit une impulsion derrière elle et glissa, glissa encore, elle était dans un grand toboggan qui la menait vers la sortie. Elle criait, ne voyant pas réellement ou elle allait, ne voyant pas la sortie, sa vitesse ne faisant qu'accélérer. Après quelques temps elle tomba d'un coup, dans le vide, se réveillant en sursaut.

Elle fit tombé sa manette par terre et son bol de céréales chuta lui aussi, aspergeant ses pieds et la télé. Elle regarda l'heure, il était à peine trois heure du matin. Elle détacha ses cheveux et se frotta les yeux. Elle se leva et trébucha sur son plateau, elle jura un moment et décida de tout ranger avant de finir sa nuit où elle atterrirait surement dans un monde ou le lait froid ne vous refroidit pas les pieds.
Revenir en haut Aller en bas
 
Leçon n°1 [solo]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» présentation Bob Solo [Validée]
» Chasse de chasseur de renards (C, solo)
» Rompre la solitude (Solo acquisition Kuchiyose)
» Arrivé a Jadielle...Mouillé...(Solo) [TERMINÉ]
» Entrainement et agrandisement avant le combat d'arêne {solo}

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dream Land Infinity RPG :: RP :: Cinquième Zone :: Le symbiote-
Sauter vers: