AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Le Festival du Foutre (Flocon de) | Feat Drasur

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Joy Killamanjiro
Indiana Joy
Indiana Joy
avatar

Pouvoir : contrôleur des chiffres
Points de Puissance : 40 650 points
Points de Réputation : 56 500 points
Points du Membre : 741 points
Double Compte : Diavolo Mayor
Messages : 691

MessageSujet: Le Festival du Foutre (Flocon de) | Feat Drasur   Dim 9 Juil - 15:02

- Dire que sans Jock, tout aurait pu bien se passer !
- Allez, c’est pas si grave, Joyou, remets-toi et baisse un peu la vitesse !
- Non, on va être à la bourre ! Et en plus j’ai invité un pote !
- Kewoua ? Tu disais que j’étais ton invité aussi !
- Non mais oui mais c’est que...je t’ai expliqué dix fois que tu as une place dans le troisième balcon…
- On l’appelle le nid d’aigles, le troisième balcon, tu me prends pour un con ?!
- Oui, et depuis le début.
- Tu me douloures tellement, Joy. Lili m’a dit que tu portais des sentiments forts, mais je n’ai le droit qu’à ton mépris !
- Non mais Jock, je t’ai aussi dit quatorze fois...pffff reprenons. Tu as une des dernières places parce que je te rappelle que tu as dit que tu venais au dernier moment. En principe cette semaine c’était Lili qui devait te garder en surveillance...J’ai eu deux invitations bien avant ça, et bien avant ça Drasur était mon invité. Tu es une pièce rapportée, arrête de faire ta victime. En plus on va être en retard…
- Et lui là, qui se frotte à mon sac, il est invité aussi ?
- Flocon de Foutre ? C’est un clébard, m’enfin ! Il est avec Drasur.
- Il a eu le droit à son propre costard, alors que je n’ai que mes affaires de plage ! Je sens bien que je suis lésé dans cette affaire. Quoi que ça veuille dire.
- Tu es lésé parce que tu débarques au dernier moment. Tu débarques, tu nous déranges, tu pètes le moteur de Mylène, tu insultes des bikers, tu défonces mon costume, on doit en racheter un sur la route et là tu te rends compte que tu n’es pas l’invité principal ? Mais réveille-toi Jock !
- Je suis parfaitement réveillé je te ferai dire ! Et je te ferai dire que dire ça à une créature, bin c’est un peu ironique. Ou cynique, j’sais plus.
- Tiens tiens, je vois que les leçons avec Lili commencent à porter leurs fruits !
- Je t’ai dit que je ne savais plus la différence. Je vois bien que tu me prends de haut…
- Même les cailloux du Royaume souterrain oubliés depuis des millénaires te prennent de haut, Jock. Va falloir t’y habituer.
- Tu dis ça, tu dis ça, mais un jour je vous montrerai...je vais juste briller et vous serez tous là à dire « oui, on se moquait de Jock comme des vilains, on était des moqueurs et des vils paltoquets...palcoquins ?
- Paltoquet.
- Parfaitement...vous direz comme ça, oui, Jock était quelqu’un qu’on appréciait pas à sa juste valeur et maintenant nous pleurons toutes les larmes de nos corps pour un seul mot de lui. Vous direz ça, et moi, caché derrière un obèse, je rigolerai. Ça oui, je rigolerai... » Et ce sera bien fait, surtout pour toi Joy.
- T’es une créature de Kazinopolis, Jock, évidemment que tu vas finir par briller.
- Merci. Je sens qu’il y a une blague là-dessous, mais comme je l’ai pas comprise je te remercie au premier degré.
- Décidément, les leçons avec Lili commencent à t’être utiles.
- Dites, vous pouvez dire au petit chien d’arrêter de se secouer les parties sur mon sac ? J’ai des choses importantes dedans, j’aimerais les voir non-souillées par ce malade.
- Drasur, prends Flo avec toi, le temps que je dépose Jock pas loin du Théâtre.
- C’est encore loin ?
- Prépare-toi juste, on va y arriver.
- C’est encore loin ?
- Oh ta gueule.
- Tu me douloures tellement, Joyou...je vais le dire à Lili…



Le van traçait dans la première zone, à travers les plaines oniriques qui râlaient parfois, dans les gueules des licornes ou des dinosaures amateurs de playstations, au passage de Mylène qui donnait toute la puissance de ses chevaux noirs. Le conducteur, Joy Killamanjiro, appuyait sur le champignon d’insultes espagnoles qu’était son véhicule multiformes et sans doute dans une relation platonique mais passionnée et silencieuse avec Jock, créature apocalyptique de Kazinopolis, à l’origine d’une dizaine de guerres (dont quatre ayant amené les destructions totales des royaumes impliqués), douze assassinats, trois abdications et une victoire sans tâche lors du plus grand bingo organisé à Dreamland, de mémoire de vieux testeurs de bancs de la marque « Mistral Gagnant ». A côté de lui, le voyageur masqué Drasur et son ami fidèle, le milou Marc Dorcel, le tombeur des niches, le côté boules de Boule&Bill, Flocon de Foutre, le husky au tempérament de lapin. L’équipée sauvage et virile fonçait donc vers le Théâtre Ambulant, qui allait popper d’une minute à l’autre quelque part dans Dreamland. Un quelque part que Joy connaissait puisqu’il était un invité d’honneur accompagné d’un autre invité de son choix, et il avait choisi Drasur. Pour qu’il retrouve Flocon dit Flo, aussi pour avoir une nouvelle occasion de passer une nuit d’anthologie ensemble, comme ils avaient pu le faire au Royaume de la Glace.


Bien sûr, le Théâtre Ambulant n’avait pas invité Joy Killamanjiro au hasard. Non, cette nuit était une nuit des plus spéciales au théâtre, puisqu’on allait récompenser le meilleur film de créatures de cette année. Le Théâtre avait été entièrement refait, le personnel revu et corrigé, les événements de la soirée imprévus. Des marches étaient installées également pour accueillir les VIP, les tops voyageurs, leurs invités, les créatures bercées d’art et surtout du septième, et enfin des gens d’influence, comme à chaque grande assemblée. Le matheux s’habillait donc de son plus beau costard, cette fois un assemblement faisant référence aux costumes des sorciers côté Serpentard, avec marqué tout de même dans le dos le numéro 10 et l’inscription "Killamanjiro Quidditch Team", pour bien signifier un certain changement dans sa conduite par rapport aux mondes des rêves. C’était moins une question d’habitude – il connaissait la folie des rêves – qu’un manque de respect, désormais. Il savait aussi que la guerre faisait rage, autant sur les champs de bataille que dans les palais tranquilles, autant dans les armes que dans les discussions mondaines, et il préférait annoncer directement la couleur.  Le Clan Killamanjiro voulait maintenant dire quelque chose pour lui, et sans toutefois en faire partie, ça ne lui déplaisait pas d’y être rattaché.


Il zieuta dans le rétro intérieur Jock bouder et se sentit contrarié. Le jeune rouquin n’était pas si désagréable que le voyageur le disait, et comme à chaque fois, il se sentait vraiment dur et sec avec lui. Fallait avouer qu’il était chiant, de se ramener à l’improviste, en faisant n’importe quoi mais...mais Joy ne voulait pas lui en tenir rigueur. Il lui balança un costard en touchant à un bouton sur le tableau de bord, et Jock, les yeux humides de gratitude, commença à s’habiller en mettant ses vêtements à l’envers, et à nouer sa cravate comme un nœud papillon. Le matheux, scrutant le spectacle en connaisseur ne dit rien et fit un clin d’œil au voyageur masqué. Il lui donna quelques renseignements sur les noms présents, des gens dont il avait pu déterminer la présence.



- On sera dans le carré qui est filmé lors des récompenses, donc fais gaffe à qui tu causeras dans le tas. Y’a des agents de tous les royaumes, mais aussi des artistes, des gars de la Tour des Arts. On m’a dit qu’il y aurait Bonnie Barjot, l’actrice inusable, accompagné par Malin Deloin. Un couple éternel, ils tournent dans des tele novelas politiques depuis l’avènement du Royaume de Westeros. Sinon on dit que le vainqueur cette année sera soit Cristobald d’Elfila, avec sa pelicule végétale et son film sur l’arbre qui aime un nuage. Ou alors ce sera Ito Soju, le jeune panda réalisateur qui a sorti son film sur le bambou qui médite. On sera à côté de deux mondaines : la baronne du Village Coquillage, Praire Pilotis, et une journaliste de Relouland de talent : Cover Covenant. On dit qu'elle veut lancer son propre journal de mode : Coco Channel. On verra bien ce que ça donne, mais évite de trop balancer de conneries. Et faudra surveiller Flo. Jock, apprête-toi à sauter en marche, on arrive !
- C’est bon on est arrivé ?



Mylène ouvrit sa portière latérale et expulsa de son siège le jeune qui se recoiffait avec sa main mouillée d’un crachat tout à fait élégant. Le Théâtre Ambulant était à 200 mètres et le monde entrait par toutes ses entrées. Joy vit trop tard un petit lutin qui gueulait « Oyez Oyez » et le heurta à pleine bourre, sur le pare-brise. Le lutin tirait la langue et il dégagea d’un coup d’essuie-glace et d’insultes espagnoles gueulées par Mylène, forcément. Le matheux reprit une vitesse normale et arriva dans la file de véhicules patientant pour monter les marches. Barques dorées à roues d’argent, limousines à suspension anti-gravité, carrosses baroques, destriers de manèges, motos lustrées à la perfection, voiture-jacuzzi d’une star de la Mer Sucrée, twingos décapotables et tunées pour les rappeurs de Canin-ville, des surfs en argent pour les officiers du Royaume Comicon. Finalement vint le tour de Mylène de faire son entrée devant les marches. Le véhicule s’arrêta et mit des phares noirs comme des lunettes de soleil, ouvrit sa porte latérale et déploya un marche-pied bien stylé. L’intérieur avait changé : banquettes en cuir rouge, moquette saupoudrée d’or, une table avec du champagne et un Dream Mag posé dessus. Des tableaux des Killamanjiros aux parois. Joy sortit le premier sous les cris de la foule et des photographes, suivi par Flocon de Foutre passé en mode bipède et en costard, et enfin Drasur.


Trop swag.




Joy en costard:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Le Festival du Foutre (Flocon de) | Feat Drasur
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Le Festival du Foutre (Flocon de) | Feat Drasur
» Alias comment foutre la merde feat Spades&Naseon
» Festival de films de Jacmel a portee internationale
» FESTIVAL du jeu a istres
» Festival des Harmonies

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dream Land Infinity RPG :: RP :: Première Zone :: Le Théâtre Ambulant-
Sauter vers: