AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Une arnaque royale [Quête personnelle Carvey Vs the world]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Carvey
Le marchand lapin
Le marchand lapin
avatar

Pouvoir : Marchand d'artefacts
Points de Puissance : 25 000 points
Points de Réputation : 35 000 points
Points du Membre : 330 points
Messages : 194

MessageSujet: Une arnaque royale [Quête personnelle Carvey Vs the world]   Mar 27 Juin - 17:25

Spoiler:
 

Putain dans quelle merde je me suis pas foutu ?! Je crois que si je survis à tout ça, j'vais aller dire deux mots à la foutu rédaction du Dream-mag qui a jugé utile de balancer à tout Dreamland que j'avais ce sceptre. En précisant au passage à quel poins cet objet est puissant. Comme s'ils y trouvaient leur compte à m'envoyer juste tous les chasseurs de trésors, tous les relous et tous les véreux de Dreamland. Ça faisait 4 nuits depuis l'aube du Kitsune et le lendemain même, tous les Dream-mag titraient les conséquences de cet événement et dans le lot, ma tronche en couverture en disant que c'est moi qui ai le sceptre de Athia. Je suis assez débrouillard et sans Bob, je peux arriver à passer inaperçu. Bah ouais, je passe pour une créayure comme une autre pour tous les voyageurs quand je suis dans une foule, les créatures ont plus de flaire. Je me demande pourquoi j'ai pas des hommes du collectionneur pour venir me voler le sceptre. Peut être par ce qu'elle ose pas s'attirer les foudres de Athia. Mais la famille, eux je pige vraiment pas pourquoi j'ai pas été encore emmerdé. J'me plains pas. Au contraire ! Mais disons que je pensais déjà avoir des tueurs de la famille au cul. Ça me surprend un peu. Mais je m'en porte pas plus mal. Quoi ? Ça fait trois fois que je dis la même chose mais juste en ve formulant différemment ? Ça doit être le stresse. Je sais que je me balade avec une putain de cible sur le crâne. La première nuit, la news s'était pas trop rependue et les météors avaient pas encore eut le temps de réagir. Et puis vu que j'étais à Firenia, aucun météor n'osera jamais se pointer là-bas. Mais bon, fallait bien que je bouge de là-bas pour rejoindre mon point de rendez-vous au royaume de la paresse. Je préférais y être en avance qu'en retard et vu le nombre de couilles que j'aurai sur le coin du nez, je préfère pas perdre de temps. Dès la seconde nuit je me suis mis en marche. Ouais ! J'ai ken toutes les institutions et j'ai mis tout le vieux monde politique à la retraite. Place pour la société civile putain !

Plus sérieusement, dès la seconde nuit de mon périple, j'ai constaté qu'on me traquait. À peine sorti du royaume du feu qu'un groupe de météors me prend en chasse. Ces cons là ont eut la débilité de penser que de simples soldats pourraient m'arrêter. Même encore un peu blessé au bras et au pied par les météors rencontrés lors de la nuit du Kitsune justement, j'ai usé de ma légendaire ruse pour les mener dans un piège en montant des créatures locales contre eux. La nuit suivante, je suis arrivé à passer incognito, entre temps je m'étais acheté un nouveau matériel, j'ai planqué chez un un ami très proche tout ce qui ne m'était pas vraiment utile. Bah ouais, je suis assez rôdé avec mes énormes sacs de voyage sur le dos. Là je voyageais au plus léger et dans un style vestimentaire qui me ressemble pas forcément. Et le sceptre ? Par ce que oui ! Un sceptre en or brute de presque 1m 60 de long, c'est rôdé et pas simple à planquer. Je l'ai enroulé dans un drap et j'ai trouvé moyen de l'accrocher à mon petit sac de rando qui remplace mes gros sacs de marchands habituels.

4° nuit ! C'est cette nuit ! Je vais rester dans la 3° zone, ça va déjà éloigner toutes les petites frappes qui valent pas grand chose qui oseront pas prendre le risque devenir jusqu'ici pour me chercher. Après, si c'est des p'tites frappes, zéro danger que vous devez vous dire. Eh bien non. Par ce qu'en nombre et bien organisés, ils peuvent aussi se révéler dangereux. Je me trouve actuellement au village des Hunter. C'est un royaume assez passant et commerçant, je peux m'y faire passer inaperçu assez facilement. Je pense m'acheter une monture pour pouvoir aller rapidement vers ma destination. Je suis au milieu de la foule, j'essaie de masquer le fait que je surveille mes arrières et d'avoir l'air naturel. Mais ça fait pas effet longtemps. En effet, une bonne connaissance à moi, un marchand d'équipements divers, très bosn et rès robustes. Je vous le conseille. Chez Johaoh ! Les meilleurs équipements pour l'aventure en terre sauvage ou la chasse. Eh bah ce con là, alors que je passe devant son stand comme si de rien, bah cet enfoiré il me reconnaît et se met à me héler.

- tiens mais v'la que ce serait pas carvey ! Hey carvey ! Fais pas genre tu m'as pas reconnu ! Où t'as mis ton foutu lapin ?! Tu t'es enfin décidé à le faire griller ?

J'essayais de l'ignorer mais il insistait. Je finis par être obligé de me retourner et l'embarquer derrière son stand. Mais le mal est fait, tout le monde dans la rue l'a entendu gueuler mon nom, mon surnom et limite ma date de naissance et le grain de beauté que j'ai sur la fesse droite pendant qu'il y est !

- Putain Johahoh tu fais chier !
- Bah quoi ? Tu dis plus salut aux collègues ?
- Tu vois pas que j'essaie de passer inaperçu ?
- hahah ! Toi inaperçu ?! T'es vraiment mauvais pour le camouflage urbain. Quand on a l'oeil, un arnaqueur comme toi ça se reconnaît ! De qui tu t'cache précisément ! T'as causé des soucis à qui cette fois ?
- Ah putain c'est vrais que tu lis pas le Dream-mag toi ! Tout Dreamland me cherche putain et tu dois être le seul à pas le savoir ! Et maintenant toute la putain de rue sait que je suis ici cette nuit et dans 1h même pas c'est tout le royaume qui sera au courant !
- T'as foutu quoi ?
- Je prépare le coup du siècve, la vente que personne n'a jamais fait ! Mais pour ça me falvait une monnaie d'échange.
- Je suppose que t'as contrarier qui il fallait pas pour l'avoir cette monnaie d'échenge.
- Ouais j'ai volé un objet aux météors... et un objet très précieux. Et vu que tout dreamland me croit faiblard, étrangement quand c'est moi qui l'ai, on me chasse plus que quand c'est Silva Cortes !
- hahahaa ! Tu te fous vraiment dans de ces emmerdes !
- ça me fait pas rire !
- Bah moi si ! Hahahaha !
- Enfoiré va ! Tu viens de perdre un client ! Encore une chance que je sache que t'es pas quelqu'un d'intéressé par ce genre d'objets.
- oulah non ! Tout ce qui attire des emmerdes j'en veux pas ! D'ailleurs si t'es un tel nid à embrouilles, tu peux t'en aller.
- Putain de merde ! Tu me fait roder et ensuite tu me lâche ! Bonjour la solidarité professionnelle.
- habituellement je suis sympa avec mes clients mais tu viens de le dire que tu l'étais plus. Allez ! Tchao Carvey.


Si j'étais pas marchand moi-même ! Je dirais que je déteste les marchands par ce qu'ils savent parfois être plus subtiles et malins que moi. Je lui aurais bien foutu une droite mais ça m'avancerait pas à grand chose en fait. Je m'éloigne alors de son stand. Changement de plan, pas de monture !! je quitte le royaume au plus vite avant de m'attirer encore des emmerdes. Je préférerais éviter de devoir me battre,d 'autant que mon pied droit et mon bras droit me font encore un peu souffrir depuis la nuit du Kitsune.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Drasur
L'homme aux 1 000 visages
 L'homme aux 1 000 visages
avatar

Surnom : La tornade blanche
Team : Iniquis
Pouvoir : Invocateur de masques
Points de Puissance : 15 000 points
Points de Réputation : 10 000 points
Points du Membre : 92 points
Messages : 117

MessageSujet: Re: Une arnaque royale [Quête personnelle Carvey Vs the world]   Mer 28 Juin - 19:28


Encore une nuit de merde ... Dans son habitude de gros chômeur sans réels plans dans l'immédiat, notre héros avait décidé de se faire saigner les yeux sur une session de jeu de Monster Hunter de plus de neuf heures d'affilées. Dans le principe, ce n'était pas une mauvaise chose, il avait passé une fin d'après-midi ainsi qu'une soirée des plus intéressantes, à enchaîner les Tigrex comme un acharné. Il y avait cependant une chose à laquelle il n'avait pas pensé, alors qu'il se fit attraper par les bras de Morphée la console encore en main, cela allait forcément avoir des conséquences sur son arrivée dans le royaume onirique. Voyageur depuis plus d'un an désormais, il aurait été logique qu'il ai désormais l'habitude de réguler ses pensées avant de s'endormir, mais non, il s'endormait de manière irresponsable comme à son habitude. Pour lui, si il n'avait pas de personnes précises à rejoindre, il n'avait pas de plan et pouvait de ce fait, permettre à son esprit de vagabonder librement avant de se laisser partir pour Dreamland. Personne ne l'attendait certes, son compagnon de route habituel le Shadow Maker ayant disparu depuis quelques temps, mais un autre souci demeurait : il pourrait atterrir à un endroit où il ne serait pas le bienvenue. Ces royaumes ne sont pas légions, Drasur n'étant pas véritablement un immense fouteur de merde, mais il en existait quelques uns. Et bien entendu, il fallut qu'il atterrisse dans l'un de ces royaumes, putains de Tigrex ...

Le Village des Hunters donc, un endroit qu'il avait déjà visité il y a quelques temps, accompagné de son compère d'ailleurs. Ils y avaient rencontrés un certain Ares, un mec super sympa et rigolard qui n'arrêtait jamais de faire des blagues et aider des enfants. Ou un psychopathe froid et sanguinaire complètement bouffé par la propagande du royaume obscur, un des deux. Dans tous les cas, cette rencontre s'était terminée par un assaut de la part du tueur de ducs, ou plutôt l'ex, sur le village des chasseurs. Une attaque dont nous passerons les détails ici mais qui a su apporter son lot de dégâts. Ainsi, même si Drasur n'était pas à proprement parler en situation de persona non grata, disons que si il croisait quelqu'un le reconnaissant de cette précédente nuit riche en rebondissement, cela risquait de mal se terminer pour lui. L'alternative de quitter le royaume pour se retrouver seul dans cette nature aussi dangereuse que sauvage ne lui plaisant pas forcément non plus, il décida de la jouer fine. S'engouffrant dans une ruelle étroite, il se camoufla dans l'ombre avant d'invoquer Blank, son masque dont la discrétion était la spécialité. Il lui permettrait de passer inaperçu et de passer la nuit tranquillement, à attendre l'aube sans s'attirer plus de soucis que nécessaire.

Il se faufila ainsi sans réel problème dans la foule plutôt dense du centre du village, jusqu'à trouver une terrasse qui l'aguichait pas mal. Il pourrait ainsi passer sa nuit à boire et à observer ainsi qu'à juger les passants, comme un parisien en juillet. Quitte à rester au même endroit pour les prochaines huit à douze heures, oui le bordelais est un gros dormeur, autant laisser son regard vagabonder sur les créatures bizarres ou les choukettes qui passeraient par là. Il s'installa ainsi sur un siège sculpté directement dans un os particulièrement épais, à l'instar de la table qui l'accompagnait. Bien que donnant un cachet certain à l'endroit, la décoration poussa notre héros à pouffer légèrement, devant la sauvagerie des personnes ayant jugées juste de dépecer un monstre de plusieurs mètres pour faire de son fémur une petite terrasse sympathique. Après quelques minutes et le passage du serveur, il se retrouvait un Dreammag à la main et une pinte de Sangria de Raptor sur la table. La boisson au nom plus que sauvage avait un goût qui rendait bien justice à son appellation, mais son taux d'alcool non négligeable fit bien plaisir à notre héros malgré tout. Il tournait ainsi nonchalamment les pages du magasine, reconnaissant quelques têtes de temps en temps. Ne se tenant d'habitude pas spécialement au courant, il constatait enfin avoir rencontré des voyageurs plutôt connus. Il feuilleta un dossier concernant la nuit du Kitsune qui s'était avéré être un bordel monstre, bordel auquel il aurait adoré participer si son seigneur ne lui avait pas strictement interdit, saleté de Personae.

Les minutes passaient alors que Drasur se demandait si ce journal avait une quelconque fin ou si il était tout bonnement infini, tant il débordait d'informations. Il ressentait une certaine déception en lui en constatant l'absence totale de son nom sur ces pages, mais oublia rapidement son ego à la vue d'un shooting de la matrone Killamanjiro. Si il avait su que la mère du matheux avait un tel physique, il se serait peut être moins concentré sur leur duel de toupie. Il passa aussi rapidement sur un article concernant un certain ...

« Tiens mais v'la que ce serait pas Carvey ! Hey Carvey ! »

Oui c'est ça exactement, un certain Carvey qui aurait subtilisé un objet des plus intéressants aux Meteors. Attendez, quoi ? Drasur dont les méninges commençaient à s'activer baissa son journal pour regarde devant lui, à la recherche de celui qui venait d'hurler le nom qu'il lisait en même temps. Il aperçut ainsi une créature semblant ne pas trop vouloir attirer l'attention discuter avec un marchand non loin. L'invocateur n'était pas assez proche pour comprendre tous les tenants et aboutissants de leur discussion, mais était désormais certain que la créature voulant se faire discrète n'était autre que ce fameux Carvey. D'un coup d’œil rapide, il survola l'article histoire d'avoir un maximum d'informations, avant de suivre le marchand s'éloignant rapidement. Il ne tentait pas vraiment de se dissimuler dans la foule, son masque toujours sur le visage. Il se contentait de faire attention de ne pas renverser une poussette ou quoi que ce soit qui puisse attirer l'attention, tout en gardant une distance de sécurité de quelques mètres, histoire de ne pas le perdre. Le bordelais était loin d'avoir toutes les informations nécessaires, tout ce qu'il savait était que cette créature possédait un objet surpuissant, pouvant exaucer des vœux ou quelque chose dans ce genre, ce qui est toujours sympathique, comme en témoignent les quinze premiers tomes de Dragon Ball. Il ne savait pas vraiment comment il allait procéder, si il allait tenter de lui subtiliser pour l'utiliser lui même, pour le vendre et se faire un maximum d'essence de vie ou simplement aider la créature contre rémunération. Il n''était sûr que d'une chose : il ne pouvait pas se permettre de laisser passer une telle occasion.

Après quelques minutes de filature, la créature quitta le village des chasseurs pour se retrouver dans sa périphérie. Par expérience, s'étant déjà retrouvé dans la nature sauvage entourant cet endroit, il savait que ça n'allait pas être de tout repos. Il comptait sur son masque pour passer inaperçu lui même, malgré le fait qu'il n'ai jamais vraiment eu de confirmation concernant l'efficacité de ce masque contre des bêtes au quotient intellectuel proche du néant. Qui sait, des monstres agissant à l'instinct peuvent l'attaquer malgré tout, il restait ainsi sur ses gardes, tout en gardant un visuel clair sur ce fameux Carvey. Ce dernier ne devait pas être le dernier des combattants non plus, tataner un Meteor et lui subtiliser un tel objet demande pas mal d'habileté au combat, à moins qu'il ne soit un cambrioleur hors pair. Dans les deux cas, le bordelais ne se faisait pas réellement de souci pour lui dans cette zone, il devrait être capable de se débrouiller.

Une occasion de le prouver arriva rapidement, alors que deux écureuils volants de plus de trois mètres de long virevoltaient au dessus du marchand au lapin. Ils décrivaient des cercles dans le ciel, comme des vautours autour d'une carcasse juteuse. Puis, subitement, l'un d'eux plongea en direction de Carvey, prêt à lui faire la peau, ou à discuter un petit peu qui sait, la mousse autour de sa gueule et ses yeux rouges comme le sang ne voulaient pas forcément dire que l'écureuil voulait forcément le bouffer. Dans le feu de l'action et refusant de voir son butin se faire traîner dans les airs par une saleté de rongeur mutant, Drasur hurla à l'attention de la créature.

« Fait gaffe mec, au dessus ! »

Peut être que le marchand avait déjà vu la bête et était prêt à contre attaquer, ou peut être était il perdu dans ses pensées, offrant un dîner des plus simples au duo de monstre. Dans tous les cas, Drasur avait préféré le prévenir, juste au cas où. Il s'élança ainsi vers lui, révoquant son masque lors de sa course  avant d'invoquer et d'enfiler son masque Steampunk dans la foulée. Un nuage de vapeur l'entoura, avant de révéler son bras droit et sa jambe gauche désormais entièrement métalliques. Toujours dans son élan, il se jeta vers l'écureuil qui attaquait Carvey, prêt à lui décocher une grande droite robotique en plein vol. Si le marchand avait réagit avant, Drasur frapperait sûrement dans le vide, mais ça importerait peu, au moins il éviterait la mort de la créature. Bien sûr, même dans le meilleur des mondes où les deux s'occuperaient du premier écureuil, il restait le second, toujours en l'air. Cette nuit promettait d'être compliquée, pour changer ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Carvey
Le marchand lapin
Le marchand lapin
avatar

Pouvoir : Marchand d'artefacts
Points de Puissance : 25 000 points
Points de Réputation : 35 000 points
Points du Membre : 330 points
Messages : 194

MessageSujet: Re: Une arnaque royale [Quête personnelle Carvey Vs the world]   Jeu 29 Juin - 13:41

C'est étrange ! J'ai l'impression d'être suivi mais dès que je regarde derrière moi, je n'arrive pas à repérer qui que ce soit qui serait en train de me suivre. Juste une foule sur un marché. En général, les suiveurs sont assez vite repérés surtout après plusieurs observations mais alors là rien qui n'attirait plus que ça mon attention. Pourtant j'ai cette sensation d'être suivit qui reste vivace. Enfin bon, je pense pas que la personne qui me suit me suivra jusque dans les terres sauvages et si elle le fait, elle devra bien se dévoiler à un moment ou à un autre. Plus compliqué d'être planqué dans une jungle sauvage et hostile que dans une foule compacte.

En tous cas, j'arrive à la sortie du royaume sans plus d'ennuis que ça. J'ai finis par repérer plusieurs personnes qui m'avaient suivies. Mais je pense plus que c'était des informateurs pour la famille ou des badauds qui comptaient vendre leurs intelligences à des personnes réellement intéressées par moi ou plutôt le sceptre. Je m'éloigne des habitations et commence à entrer dans les terres sauvages du royaume des Hunter. Un tas de bestioles pas très sympa vivent ici mais bon, je suis un aventurier chevronné, j'ai toujours des moyens de me défendre et des astuces. Du genre, rester proche des pièges posés par les Hunter. Bah ouais, tu te planque derrière un piège en attendant qu'il fasse effet. Ou sinon, en général, les créatures savent que certaines zones sont massivement piégées par instinct et s'en éloignent. Après, j'dois juste employer mon sens de l'observation à son maximum pour éviter de tomber moi-même dans un de ces foutus pièges. Et en fait, je fais tellement attention à ça que j'en oublie presque les autres dangers de ce royaume et le principal : la faune !

Deux énormes écureuils volants m'avaient apparemment repérés et pris pour cible et me prirent en chasse sans que je m'en rende compte. Bah ouais, c'est qu'ils maîtrisent leur milieu les animaux ! Ils ont su se rendre invisible de leur cible : moi-même. Mais heureusement pour moi, pas tant que ça de l'autre enfoiré qui me suivait. Le dit enfoiré qui avait visiblement décidé de me prêter main forte en m'alertant de l'attaque. Écoutant l'avis de la vois ne s'étant pas encore dévoilée, je regarde en l'air, je découvre la menace annoncée par la voix qui se matérialise sous la forme d'un voyageur qui enfile alors un masque tout en fonçant sur moi. Je prends la tangente et fonce dans la même direction que lui, bref je m'éloigne. Je me retourne pas mais entend un violent coup dans mon dos. Au dessus de moi, un autre écureuil volant tente de me chopper quand soudain, un piège se referme sur lui. Dans son passage au travers de feuillages, il active un lance-filet qui le saucissonne et l'immobilise. Je m'approche de la bête qui se débat et essaie de détruire son filet tire une latte sur ma pipe et souffle de la fumée à va face de la bestiole qui s'endort alors ou plutôt tombe dans un état second. Je viens de lui souffler de la fumée hallucinogène dans la tronche à l'animal. Je me rapproche alors de l'inconnue qui était arrivé à sonner l'autre rongeur carnassier géant et volant par dessus le marché, d'un puissant coup de poing métallique. Il portait un masque aux mêmes formes et motifs que son poing. Un minimum de sens de la déduction me laisse facilement comprendre qu'il vient de Maskaria un royaume dont j'aime pas trop le roi au motif tout simple que je trouve qu'il est trop ami avec Maghior pour être honnête. Et en tant que personne malhonnête, j'aime pas trop les gens honnêtes par ce que contrairement à ce que dit un certain Jack, c'est des gens malhonnêtes qu'il faut se méfier. Je suppose à présent que c'est lui qui me suit depuis tout à l'heure. Je garde un peu mes distances. Histoire d'anticiper un éventuel coup de pute.

- Merci voyageur ! Sans toi j'aurais été cuit ! Ou plutôt bouffé tout cru ! Haha ! Si je peux te rendre un service en retour de ce sauvetage, je veux bien ! Dans la mesure de mes capacités.

Je préfère arborer une approche plus friendly qu'aller direct lui coller une patate ou faire un truc un peu salaud comme me servir de lui comme bouclier humain contre les monstres. Hahaha comme si ça m'était passé par la tête. Hahaha... bon ok j'avoue que j'y ai pensé. Mais je l'ai pas fait. C'est ce qui compte ! Je me dis, comme l'essentiel du temps, que la diplomatie et la négociation peuvent être un moyen de gérer va situation. Après tout, si ce mec me suit, c'est que je dois l'intéresser. Et s'il ne m'a pas laissé me faire attaquer par les bestioles, c'est que je l'intéresse au moins autant que le sceptre. Bah ouais, les monstres auraient pas bouffé le sceptre. Il lui aurait suffit de le récupérer sur mon cadavre. Et notez que je feins l'ignorance de la menace qu'il peut représenter tant que je sais pas qui il est, pour qui il bosse et ce qu'il me veut vraiment en me montrant très amical.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Drasur
L'homme aux 1 000 visages
 L'homme aux 1 000 visages
avatar

Surnom : La tornade blanche
Team : Iniquis
Pouvoir : Invocateur de masques
Points de Puissance : 15 000 points
Points de Réputation : 10 000 points
Points du Membre : 92 points
Messages : 117

MessageSujet: Re: Une arnaque royale [Quête personnelle Carvey Vs the world]   Dim 2 Juil - 4:27


L'attaque avait donc bien fait mouche, envoyant l'écureuil aussi disproportionné qu'enragé dans une inconscience bien méritée. L'animal gisait au sol, le regard vide, une quantité non négligeable de mousse s'échappant toujours en continu de sa gueule aux dents bien trop acérées au goût de notre héros. L'affaire étant pliée, il tourna ses yeux vers la créature prenant ses jambes à son cou, poursuivie par la deuxième bête. Cette dernière déclencha un piège visiblement placé ici depuis quelques temps, la plaçant dans un filet et l'empêchant de bouger. Drasur ne put s'empêcher de lever un sourcil, au sens figuré bien entendu sachant que le bougre portait toujours son masque, face à ce qu'il venait de se passer. Est ce que ce fameux Carvey savait qu'il y avait un piège ici ? Est ce qu'il était extrêmement chanceux ? Il en vint même à se demander ce qu'il aurait bien pu lui arriver si il n'avait pas emprunté l'itinéraire exact du marchand, se serait il pris un piège lui même si il s'était aventuré dans les broussailles en dehors de la trace laissée par les pas du détenteur du sceptre ? Cela faisait beaucoup de questions, ne faisant que rendre ce fameux Carvey plus mystérieux qu'auparavant. Ça ne faisait que s'empirer, alors que ce dernier cracha un épais nuage de fumée sur la bête dans le filet, ses pupilles se dilatant en un instant. La créature s'approcha alors de l'invocateur, semblant relativement amicale, mais gardant tout de même une distance de sécurité. Ce n'était clairement pas un amateur. Cette distance arrangeait pas mal Drasur qui aurait préféré éviter de se prendre une latte de fumée le faisant halluciner dans un environnement rempli de monstres sanguinaires. Il laissa ainsi la créature lui parler et révoqua son masque, avant d'enfin lui répondre.

« Pas de soucis, j'allais pas laisser de vilains écureuils te bouffer sans réagir haha ! Ecoute ça va, je l'ai fait par bonté de cœur, par contre ce que tu fumes ça a l'air vachement puissant, une taffe plus tard je dirais pas non, ce serait mon seul souhait ! Je peux me permettre de te demander ce que tu fait dans cette nature sauvage et cruelle ? Moi j'en ai aucune idée, je comprend pas encore tous les rouages de l'apparition des voyageurs dans ce monde quand on s'endort je t'avouerais. »

Il recula alors d'un bon mètre avant de s'asseoir sur le dos de l'écureuil dans les pommes. Il vérifia rapidement qu'il était bien k.o et une fois sûr, dégaina son cigare. Il l'alluma doucement avant de cracher un nuage aux senteurs de vanille, son parfum préféré du moment. Il affichait un sourire des plus amicaux à la créature, souhaitant paraître comme un voyageur lambda croisé au hasard. Après tout, il n'avait aucune animosité à l'égard de la créature, ne sachant toujours pas lui même si il comptait l'aider ou non. Il n'était sûr que d'une seule chose désormais : Carvey avait des doutes lui aussi. C'était un bon acteur, excellent même, mais quelqu'un en possession d'un artefact aussi puissant, du moins d'après les descriptions du Dreammag, ne pourrait être aussi peu stressé. Surtout si l'on prend en compte le fait qu'il se faisait aussi discret en ville. Il ne s'était pas présenté, ce qui est généralement l'usage dans ce genre de situation. On ne remercie pas quelqu'un de l'avoir sauvé sans au moins donner son prénom, à moins que les créatures soient toutes mal élevées, ce qui était une possibilité à prendre en compte malgré tout.

Il continua ainsi de tirer sur son cigare, attendant patiemment la réponse de son interlocuteur. Il réalisait qu'appuyer autant sur le mot "souhait" lors de sa propre tirade n'était pas des plus fins, mais cela l'amusait. L'ironie de la situation couvrait complètement sa dangerosité potentielle, surtout maintenant qu'il ne savait toujours pas de quoi était capable le marchand. Cela marchait dans les deux sens cela dit, le voyageur ayant mis dans les pommes une créature d'un direct du droit, ce n'était pas à négliger. Le bordelais gardait toujours son sourire, tout en continuant de fumer, tentant de paraître le plus nonchalant possible. Il sentait le regard de Carvey l'analyser et l'observer, l'air de rien. Il décida d'enchaîner sur une seconde réplique, afin de paraître encore plus amical et naïf aux yeux de la créature.

« Ça te dit qu'on fasse un bout de chemin ensemble ? Je connais pas trop les environs là, on est dans la deuxième zone au moins ? »

Cette dernière phrase avait beaucoup plus de sens qu'il n'y paraissait. En affirmant qu'il ne savait pas où il se trouvait, tout en indiquant subrepticement qu'il n'était jamais allé plus loin que la seconde zone, il se faisait passer pour plus débutant qu'il ne l'était. Il n'était certes pas un vétéran du monde onirique mais en connaissait les rouages, contrairement à ce qu'il avançait, le fait qu'il soit un pur inconnu pour le commun des créatures l'aidant pas mal à garder ce cap. Soit Carvey le croyait et baisserait sa garde, ce qui arrangerait bien notre héros, élargissant énormément son champ des possibles. Il pourrait toujours penser que le one shot de la bête était un coup de chance. Dans le cas contraire, il comprendrait le petit jeu auquel joue l'invocateur et ne le prendrait pas à la légère. Dans les deux cas, Drasur était gagnant. Sauf si bien sûr, il était bien plus con qu'il ne le pensait et que sa réflexion n'amène absolument pas au résultat escompté, ça restait une possibilité. Il se leva ainsi, s'approchant un peu plus de la créature en attendant la réponse à ses deux précédentes questions. Si Carvey répondait par la positive, il le suivrait immédiatement et marcherait à ses côtés. Il observait attentivement son interlocuteur, cherchant à voir si il se mettrait d'avantage sur ses gardes ou pas, à l'affût de la moindre faille. Il commençait à apprécier ce petit jeu, la nuit n'allait peut être pas s'avérer si banale que ça finalement ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Carvey
Le marchand lapin
Le marchand lapin
avatar

Pouvoir : Marchand d'artefacts
Points de Puissance : 25 000 points
Points de Réputation : 35 000 points
Points du Membre : 330 points
Messages : 194

MessageSujet: Re: Une arnaque royale [Quête personnelle Carvey Vs the world]   Mar 4 Juil - 20:24

Ok alors si je pige bien, ce mec me prend vraiment pour un caneton tout juste sorti de son œuf. Vous voyez celui genre qu'est une victime. Sauf que je crois qu'il se plante gravement. Je suis pas un caneton moi ! Je suis un requin. Le mec pense vraiment que je le crois avec sa fausse innocence forcée ? En tant que menteur compulsif, comme c'est écrit dans mon dossier à justicity, je sais reconnaître les mensonges. Il est pas mal doué. Je reconnais que pour un voyageur, il a la langue habile et sait maîtriser ses émotions pour que ça ressemble à de la vérité. Ça doit marcher sur pas mal de monde. Mais pas sur moi. Le type essaie de me faire croire qu'il est un pauvre baby qui se trouverait ici par hasard. Comme dirait le sage « vov » ! par ce qu’assommer un monstre comme ça d'un coup, c'est pas à la portée de n'importe quel baby. La seconde zone fait déjà chier dans leur froc pas mal d'entre eux alors la 3°... j'en parle même pas. Et en plus, le mec va me faire croire qu'il me suit pas depuis la sortie de la ville. Je veux bien que plus c'est gros plus ça passe ! Mais bon, là c'est un peu trop gros pour moi. Je veu dire, si on était pas là où on est, j'aurais pu le croire. Le mec soit est assez doué pour repérer tous les pièges comme moi, soit il a minutieusement suivit ma piste pour pas tomber dans les pièges. Dans un cas comme dans l'autre, ça veut dire qu'il me ment. Mais soit ! Ça m'amuse qu'on essaie de m'embrouiller, moi le roi de l'embrouille.

- Hahaha ! Nan je te recommande pas de fumer ça si tu veux pas gerber ta race et faire le bad trip de ta vie. Tu tiendras pas le choc. Surtout si t'es aussi peu expérimenté que tu le dis. Hahaha

Je me marre un peu puis d'un coup mon rire forcé s'arrête et je regarde le voyageur sérieusement. Je passe une de mes mains dans mon dos et m'empare du sceptre qui était accroché à mon sac, toujours enroulé dans du tissu. Je sors l'objet en partie du tissue pour qu'il le voit bien, qu'il puisse attester que c'est bel et bien le sceptre d'Athia.

- Hahahaha ! Bon finit de déconner et de me dire des conneries par ce que j'ai pas de temps à perdre avec un branleur de voyageur dans ton genre ! J'ai des affaires plus importantes à régler. Alors d'une, quand tu raconte des cracs, essaie de faire en sorte que tes deux mensonges se contredisent pas dans leur logique. Ça attire généralement l'attention des gens qui ont un peu plus de jugeote que la moyenne. Et au risque de te surprendre, par ce que visiblement tu me prends pour un abrutis, c'est mon cas !

Je fais une petite pose, et tant mieux, ça me permet d'aérer un peu ce monologue !

- De deux, Je sais que c'est ça que tu veux. Et je préfère te dire tout de suite que les deux seuls moyens pour toi de l'avoir c'est de soit te le prendre dans la tronche, soit que je te le carre profond dans le fion ! Et si tu pense arriver à me prendre ce sceptre d'une autre façon, tu te goure par ce que tu m'entuberas pas comme ça ! C'est pas avec tes mensonges minables que tu vas m'avoir.

Puis mon visage se pacifia un peu et je recommençais à faire mon sourire de commercial. Mon air menaçant était disparu comme il était arrivé. D'un coup, sans prévenir.

- Mais heureusement pour toi, je ne suis pas un agent secret français. Je n'aime pas me battre. Je préfère de loin négocier. Tu sais, je pense que la vie serait pus belle si au lieu de se foutre sur la tronche, on essayait tous de trouver des accords mutuellement profitables. Et tu vois, toi qui me prends ce sceptre, c'est pas mutuellement profitable. Par contre, je peux te proposer un truc très sympa. Un truc sympa qui te servira plus que ce sceptre qui fera surtout de toi l'un des types les plus recherchés de Dreamland. Et je suis persuadé que tu veux pas avoir un gentil gars comme Kyle Dango aux fesses hein ! si tu accepte de gentiment me foutre la paix... et même mieux ! De me rendre un petit service.

Je lui adresse mon petit sourire sûr de moi. Est ce que je bluffe ? Est ce que je suis franc ? Ça c'est à lui de juger. Et comme je suis pas du genre à faire de la fausse modestie, je vais dire franchement que je suis plus doué à ce genre de choses que lui. Maintenant, il est maître de son destin. Soit il essaie de me prendre le sceptre par la force, soit il accepte de me foutre va paix et peut être qu'avec un peu de chance, il s'en sortira même avec un petit bonus en prime en plus d'avoir la chance de pas finir la nuit avec mon 46 fillettes dans le fion ! Oui j'ai de grands pieds. Et vous savez ce qu'on dit sur les types avec des grands pieds hein ! Qu'ils laissent de grands empruntes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Drasur
L'homme aux 1 000 visages
 L'homme aux 1 000 visages
avatar

Surnom : La tornade blanche
Team : Iniquis
Pouvoir : Invocateur de masques
Points de Puissance : 15 000 points
Points de Réputation : 10 000 points
Points du Membre : 92 points
Messages : 117

MessageSujet: Re: Une arnaque royale [Quête personnelle Carvey Vs the world]   Mar 11 Juil - 19:10


Pas très agréable le bougre, d'aucuns avanceront volontiers qu'il se la pète carrément mais ce narrateur n'en fait pas partie. Drasur se tenait ainsi là, face à la créature, après s'être pris son monologue pompeux dans la tronche sans qu'aucune forme de respect aussi basique qu'il soit ne lui soit témoigné. Soit, après tout la créature avait de quoi, elle avait vu clair dans le jeu du voyageur. Une seule question le taraudait cependant : comment ? Que son jeu d'acteur, son timbre de voix ou même son propre corps ne trahisse son mensonge il pouvait l'accepter, il n'y croyait lui même qu'à moitié. Mais ce qui l'inquiétait surtout étaient ces fameuses contradictions qu'avançait le marchand. Lesquelles ? Il avait beau se creuser la tête, il ne trouvait pas, finissant par se dire qu'il devait bien être plus con que la moyenne au final, piquant son ego à vif. À moins qu'il ne possède un pouvoir ou une relique millénaire lui permettant de connaître les intentions cachées des autres, une sorte de monocle permettant une lecture claire du meta-game, c'était une possibilité à prendre en compte.

Tout cela restait bien mystérieux et le masqué n'avait pas vraiment l'occasion d'y penser plus que ça au final, il avait un choix à effectuer. Un peu irrité, son poing commençait à doucement le démanger. Quitte à se faire tuer d'un revers par le marchand dont il ne connaissait toujours pas le niveau, l'envie de lui coller un bon vieux bourre pif des familles se manifestait de plus en plus. Puis, il décida que non, pas ce soir, pas maintenant, il avait perdu et acceptait sa défaite. Il ne lui restait ainsi que deux solutions, se barrer purement et simplement ou entrer dans le petit jeu du marchand. La seconde alternative, bien qu'ignorant toutes les mesures de sécurité les plus élémentaires, semblait la plus intéressante malgré tout. Il décida donc de ravaler son ego, cracha un gros nuage vanillé et prit enfin la peine de répondre à la proposition de la créature.

« Et bah putain, bravo Sherlock, j'suis tellement impressionné que j'ai envie de lâcher une larme. Alors, c'est quoi ta fameuse proposition ? »

Il en resta là, attendant avec intérêt la réponse de l'intéressé. Bien sûr, sa propre réponse était loin d'être des plus polies, après le véritable pamphlet oral qu'il venait d'encaisser, il ne pouvait se résoudre à simplement répondre comme une personne normale, ce que vous comprendrez certainement. Il sortait malgré tout de cet échange avec pas mal d'informations, même si il ne pouvait clairement pas se considérer comme victorieux. En premier lieu, il avait bien la preuve que le sceptre était bien entre les mains de la créature, chose qui était loin d'être certaine auparavant. Il avait également réussi à atteindre le statut de débile de service aux yeux du marchand. Sa tentative de se faire passer pour un débutant s'étant révélée aussi vaine que ridicule, il avait au moins ça. Alors oui, la question se pose bien sûr quant à la légitimité de Carvey de penser ça, il avait peut être raison, notre héros ne possédant peut être à peine plus de quelques dizaines de neurones. Mais si ce n'était pas le cas, il finirait bien par le sous estimer à un moment ou un autre, ce qui pourrait s'avérer plus qu'utile. Il décida d'enchaîner sur une seconde réplique, avant même d'en savoir plus sur la proposition du marchand, par pur enfantillage, juste pour avoir le dernier mot, ou au moins caresser du bout des doigts l'espoir de l'avoir.

« Au passage, j'men branle du sceptre. Il peut m'être utile certes mais j'suis pas là pour te le voler ou quoi que ce soit, t'es juste une occasion de pas me faire chier les huit prochaines heures. Alors ouais, tu peux le ranger mon vieux. J'espère juste que tes enfants seront moins prématurés que ton jugement. »

Le public est en feu ! Les gens hurlent, se sautent les uns sur les autres, se frappent tant le clash a atteint un niveau surréel ! Le punchlinomètre indique un score inégalé de plus de 9 000 ! Alors oui, tout ça c'était dans sa tête, mais bon au final quoi qu'il dise, il n'atteindra jamais le manque de considération que Carvey a eu son égard, il considérait ainsi qu'il pouvait se permettre. Sans compter que cette belle agression verbale lui ôtait toute envie de lancer un bon vieux coup de pied spartiate à son futur associé, ce qui était mieux pour tout le monde. Même si l'idée restait bien ancrée dans l'arrière de son esprit, juste au cas où. Il préférerait bien entendu éviter d'en arriver là, tout comme son interlocuteur d'ailleurs, mais ça restait une option malgré tout.

Tout dépendrait de la fameuse proposition de la créature, si il se contentait de se foutre de la gueule du bordelais encore une fois, il vaudrait mieux qu'il ait une pelle pour directement enterrer le respect qu'il aurait tué de ses propres mains. Tout reposait donc sur la prochaine réplique du marchand lapin, si elle s'avérait intéressante, enfin sa récompense surtout, il le suivrait sans broncher. Il continuait ainsi de fumer son cigare, aspirant la fumée comme un petit con voulant se prouver quelque chose au lieu de crapoter comme quelqu'un de normal, patientant aussi détendu que possible, tout comme le cancer des poumons qui le guettait de loin. Il se sentait en sécurité pour l'instant, quoi qu'il arrive, mettre le premier coup ne fera que ralentir Carvey. Une sécurité relative bien entendu car ... Oh ? C'est un monstre qui charge les deux protagonistes. Comme quoi, s'arrêter pour papoter ici n'était pas la meilleure idée qui soit.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Carvey
Le marchand lapin
Le marchand lapin
avatar

Pouvoir : Marchand d'artefacts
Points de Puissance : 25 000 points
Points de Réputation : 35 000 points
Points du Membre : 330 points
Messages : 194

MessageSujet: Re: Une arnaque royale [Quête personnelle Carvey Vs the world]   Mer 12 Juil - 20:46

C'est qu'il a du répondant niveau punchline le petit. J'lui donnerais presque un 7/10. Presque. Par ce que faut pas déconner, quand on connaît Diavolo Mayor, en général, on trouve les punchline de beaucoup de monde assez fadasse. Mais saluons et félicitons l'effort de répondre à mon agressivité par un trait d'esprit. Ouais j'avoue que je me suis montré abusivement agressif et véhément contre ce voyageur. C'est le fait d'être sur la défensive. Avec ses paroles, je me rends compte que la paranoïa est certainement la pire ennemie d'un bon marchand par ce qu'elle le pousse à se fermer là où il devrait rester toujours ouverte et prêt à accepter toute éventualité en se montrant toujours avenant. Et là, il faut reconnaître que j'ai été tout sauf avenant. Même si bon, pour un type dans ma situation, je trouve que je suis très sympa. J'en connais qu'auraient cassé des fémurs pour moins que ça. Qu'est ce que ça ? Bah clairement un voyageur qui essaie de me prendre pour un con en me dissimulant ses intentions réelles  à un moment où je me dois de me montrer le plus vigilant possible. J'esquisse un petit sourire après sa réponse et lève deux mains devant moi en signe d'arrêt ou de paix.

- Ah mea culpa. J'ai cru que t'étais peut être un assassin de la famille à te faire passer pour un noob de la ligue B et me mentir sur le fait d'être ici par accident alors que très clairement tu me suis depuis facilement une heure en étant passé au travers d'une forêt assez densément piégée sans tomber dans un seul piégé, ce qui serait impossible pour le noob que tu prétendais être. Mais j'aurais dû deviner t'as raison ! Les gars de la famille sont plus pro' !  J'en ai déduis trop vite que t'en avais après le sceptre.


Cette fois je fais semblant de rentrer dans son jeu. Puis peut être que mon aller-retour dans mon attitude avec lui le déstabilisera. Mais dans le fond, je ne lui dis pas ça que par calcule. J'ai décelé un mouvement de main de sa part, il est tendu, agressif mais se retient. Ça plus le fait qu'il ne m’aie pas laissé me battre contre les monstres pour m'attaquer quand je ne pouvais pas me défendre me laissait penser qu'il ne mentait peut être pas. Par contre là, j'en étais pas certain. C'est pourquoi je devais encore surveiller mes arrières. Notez que j'en profite pour quand même envoyer un petit taquet gratis. On change pas une équipe qui gagne. Puis c'est quoi le fun dans tout ça si j'envoie des taquets à personne ?! Je porte ma pipe à la bouche et mordille un peu le bec de cette dernière sans fumer quoi que ce soit pour le moment. J'essaie de jauger un peu le voyageur. Maintenant que je l'avais percé à jour, il avait clairement plus une attitude de baby, alors qu'il jouait pas trop mal la comédie plus tôt. Ça aurait pu marcher sur n'importe qui de moins expérimenté et plus crédule que moi. De mon autre main je rattache le sceptre à mon sac. Je me méfie toujours de lui. J'arrive pas encore à déterminer si ce qu'il a dit a propos de son intérêt pour le sceptre est vrais ou non. J'arrive pas à savoir s'il est plus tendu par ce que je l'ai percé à jour ou juste par ce que je suis pas forcément sympa avec lui. Mais soit, avançons ! J'ai une vision assez large du jeu pour avancer sans problème.

- Ce que je te propose, c'est simple ! J'aimerais que tu raconte partout dans le royaume que je suis partis en direction de Firenia, que tu m'as surpris à dire que je souhaitais vendre le sceptre à Béhémus et l'alliance élémentaire. Et en échange, je t'aiderai à trouver, quand mon planning se dé-serrera,  le masque le plus puissant que je connaisse. T'es bien un invocateur de masques non ? Je me dis que ça pourrait  t'intéresser de...


Au beau milieu de ma phrase, on put entendre un puissant mugissement. Une créature nous chargeait. Une sorte d'énorme rhinocéros reptilien  avec une sorte de longue gueule garnie de deux rangées de dents aciérées. Quelle idée de merde de se mettre à parler dans un lieu comme ça, on est pas dans un salon de thé ! Erreur de débutant ! J'suis vraiment pas au mieux de ma forme cette nuit ! Trop concentré sur ce con de voyageur pour voir un danger aussi gros arriver. En temps normal, pas dit que j'aurais laissé ça se passer comme ça. Mais bon, avec des scies, on met Kazinopolis en bouteille. La bête charge et active des pièges pas du tout assez puissants pour l'arrêter ou va blesser. Je vois, un monstre du genre coriace. Ces pièges à « petit » gibier ne marchent pas sur un animal aussi énorme.  Pas le choix, va falloir utiliser la manière forte. Pas ma spécialité.

J'allume ma pipe et inspire la fumée qui s'échappe du tuyau avant de l’expirer par le nez. La bête s'approche. Je regarde le voyageur du coin de l’œil. Je lui fais pas assez confiance pour lui tourner pleinement le dos. Je reste donc de profil par rapport à lui et la bête. Le tabac tonifiant que je viens d'inspirer fait effet et je me sens plus fort, plus rapide, plus vif. Mais c'est pas dit que ça suffise contre cette bête. D'une, l'effet n'est que temporaire et je sens que j'aurai pas la force de la vaincre à coup de poings. Elle semble avoir une carapace d'écailles assez forte et des os solides la bête. Pas mes coups de poings de marchand, tout boosté qu'ils sont, qui en viendront à bout. Je me dis que j'aurais peut être mieux fait de me montrer plus patient avec le voyageur, de rentrer dans son jeu pur qu'il m'aide à traverser la forêt avant de m'en débarrasser. Trop tard, j'ai choisis une approche plus agressives. Et pour une fois que je le fais, ça m'apporte pas que du bon. Preuve que l’agressivité est contre-productive. En temps normal, j'aurais sauté sur le dos de Bob et on cavalerait pour fuir la bestiole mais bon, pas e lapin, que ma bite et mon couteau. La bête essaie de m'embrocher avec sa corne nasale acérée. J'esquive l'attaque et elle fait demi-tour pour tenter de me boulotter d'un coup de sa puissante mâchoire. De ma position actuelle, je vois aussi bien le voyageur que la bête qui semble ne pas avoir encore remarqué le voyageur. Je pourrais me servir de mon anneau de gravitation pour l'attirer sur la trajectoire de la bestiole, qu'elle le bouffe, je me casse ensuite. Je serais débarrassé de deux menaces d'un coup. Mais bon, ce serait du meurtre et c'est pas vraiment mon truc. La bête charge à nouveau. Je dois agir vite et ne pas me contenter d'esquiver l'animal. J'esquive d'un bon et atterrit les deux pieds sur la gueule de l'animal et j'appuie de toutes mes forces dessus pour le forcer à clore sa bouche. Le choc lui brise plusieurs dents mais ça ne le sonne ps pour autant. Il me désarçonne. Je suis à terre. Je me relève mais pas assez vite, il me charge à nouveau. Je sais pas si j'aurai le temps de réagir à ça. D'autant que j'ai mal au pied, je suis allé trop fort dans mon attaque. Mon pied n'est pas encore parfaitement guérit.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Drasur
L'homme aux 1 000 visages
 L'homme aux 1 000 visages
avatar

Surnom : La tornade blanche
Team : Iniquis
Pouvoir : Invocateur de masques
Points de Puissance : 15 000 points
Points de Réputation : 10 000 points
Points du Membre : 92 points
Messages : 117

MessageSujet: Re: Une arnaque royale [Quête personnelle Carvey Vs the world]   Dim 16 Juil - 17:10


Drasur restait silencieux, laissant glisser le petit taquet de son interlocuteur sur lui comme sur une toile cirée. Le manque de respect n'était clairement pas du même niveau qu'auparavant où il avait atteint un paroxysme inégalé, là ça allait, pour notre héros du moins. Il continuait de tranquillement fumer, écoutant la proposition plutôt alléchante du marchand. Un masque puissant, tout ce qu'il a toujours voulu, sans compter qu'il serait forcé de se débrouiller pour l'acquisition de sa prochaine invocation, n'étant pas vraiment dans les bonnes grâces de son seigneur pour le moment. Il n'eut même pas le temps de donner sa réponse que la bête mentionnée plus tôt se mit à les charger, des litres de liquide visqueux coulant de sa bouche, témoignant d'une intelligence plus proche du crustacé que de l'humain. Pas de négociation possible, il fallait casser des bouches désormais. Après avoir activé une bonne série de pièges sur sa route, tout en les ignorant allègrement, la bête jeta son dévolu sur la créature. Bien que ce dernier ait eu l'air de s'être préparé, notamment en tirant sur sa pipe comme un étudiant en arts modernes un jeudi soir, il gardait toujours un œil sur le bordelais. Il n'avait donc pas totalement confiance en ses mots, ce qui reste compréhensible malgré tout. L'invocateur quant à lui se tenait prêt, mais ne fit pas un seul geste. Il avait le monstre en visuel et savait exactement quoi faire en cas d'attaque sur sa personne, heureusement pour lui ce ne fut pas le cas.

Le rhinocéros du jurassique se mit ainsi à charger le marchand, toutes dents dehors, corne en avant. Carvey esquiva l'attaque, tout comme Drasur qui effectua quelques pas en arrière, non pas qu'il se trouvait en danger immédiat, mais c'était plus sûr pour lui. Il observait le détenteur du sceptre d'un air amusé, le voyant faire jongler son regard entre la bête et lui. La confiance n'était définitivement pas son fort à celui là, mais c'est peut être cette crainte constante qui le gardait en vie alors bon, qui sommes nous pour critiquer ça. La bête chargea à nouveau, prouvant encore une fois se baser d'avantage sur son instinct pur que sur une quelconque logique. Carvey esquiva et lui déchaussa quelques dents par la même occasion, dans un mouvement rapide et plutôt impressionnant d'ailleurs il fallait bien l'avouer. Puis, le drame arriva, le monstre réussis enfin à envoyer sa proie à terre et à la charger assez vite pour empêcher toute esquive : il était à sa merci. Un énorme sourire se dessina alors sur le visage de notre héros, alors qu'un choix très simple se donnait à lui. Se jetterait il à sa rescousse ? Le laisserait il se faire bouffer par pur plaisir de vengeance ? Les deux solutions avaient leurs avantages, mais pas mal d'inconvénients également. Il lui avait quand même vachement mal parlé ... Ça lui ferait pas mal de bien de voir cette bête le déchirer en lambeaux sous ses hurlements de douleur, comme si le karma lui même avait pris forme pour venir abattre sa justice vengeresse.

Mais non, malgré son attitude et son vocabulaire de charretier, il restait quelqu'un de sympathique dans le fond. Ça le ferait quand même bien chier de voir quelqu'un se faire bouffer, sans compter qu'il passerait peut être à côté d'un masque plutôt intéressant. Dans le doute et par pur humanisme, tout en sachant qu'il se ferait certainement traiter comme de la merde par la suite par cet ingrat de Carvey, il se jeta au combat, invoquant son masque Steampunk pour la deuxième fois de la soirée. Il pris un élan assez considérable tout en chargeant son bras mécanique d'un maximum de vapeur avant de frapper la gueule de la bête de toutes ses forces. Le coup venait perpendiculairement à la course du rhino' et le dévia directement de sa trajectoire meurtrière. Le coup l'avait certainement sonné, mais il ne l'avais pas mis hors d'état de nuire. L'impact était impressionnant d'ailleurs, tellement qu'il éclata en pas mal de lambeaux la main de notre héros. Il révoqua ainsi son masque, constatant les dégâts de son attaque sur sa main désormais complètement défoncée. Ses doigts étaient quasiment tous brisés, partant dans des directions différentes l'un de l'autre, alors que son poignet ne semblait plus tenir droit, brisé comme il faut.

L'animal grogna quelques fois, tout en secouant la tête, avant de diriger son regard meurtrier vers notre héros cette fois. Si il ne l'était pas déjà auparavant, il était bien énervé désormais. Il chargea de toutes ses forces vers Drasur, ce dernier révoquant son masque dans un *pouf* caractéristique de vapeur. Il se mit à courir à son tour vers la bête, invoquant son masque d'Oni à mi-chemin. Son sabre apparut dans sa main gauche alors que sa vitesse doubla subitement. Une fois à moins de deux mètres de sa cible, il effectua une glissade, passant droit sous le ventre de la bête. D'un mouvement sec, il envoya sa lame frapper au seul endroit qu'il espérait trancher : l'intérieur du genou. Il déchiqueta ainsi d'un coup sec les tendons comportant forcément moins d'écailles que le reste de sa carapace impénétrable de la patte arrière gauche du golgot. Ce dernier chuta alors de tout son poids sur le sol, encore pris dans son élan. Drasur se releva de l'autre côté, révoquant son masque et lançant à l'attention de Carvey.

« Bon tu devrais pouvoir le terminer là ! Ce masque a intérêt à valoir le coup, parce qu'il t'as sauvé la vie mon pote. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Une arnaque royale [Quête personnelle Carvey Vs the world]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Une arnaque royale [Quête personnelle Carvey Vs the world]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» l' arnaque de l' "accompagnement "des chômeurs
» L'arnaque du déblocage de la participation
» reportage de goesdorf l arnaque a l etat pur .....
» |G.Royale|
» [procès] La Rochelle - Billlogan - arnaque

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dream Land Infinity RPG :: RP :: Troisième Zone :: Le "n'importe où"-
Sauter vers: