AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Les Hoodies et Franz

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Drasur
L'homme aux 1 000 visages
 L'homme aux 1 000 visages
avatar

Team : Iniquis
Pouvoir : Invocateur de masques
Points de Réputation : 9 150 points
Messages : 107

MessageSujet: Les Hoodies et Franz   Mer 14 Juin - 21:49

Spoiler:
 



Nom: Hoodies
Race : Diverses


Description : Les Hoodies sont un groupe de créatures oniriques d'horizons divers et variés. Leur particularité étant qu'ils portent tous un masque et une capuche, pour cacher leur apparence aux yeux de tous. Ce groupe a été crée il y a quelques années par une créature de rêve inconnue qui en avait gros : il ne supportait plus tout le bordel qu'apportent les voyageurs. Les voyageurs sont souvent associés au chaos que la plupart d'entre eux créent dans chaque royaume qu'ils visitent. Et ça, c'était trop pour les membres créateurs du groupe, surtout après tout le bordel de l'aube du Kitsune, crée en grande majorité par des voyageurs. Le groupe n'a ainsi qu'une seule idée en tête : montrer au monde que les créatures aussi peuvent foutre le boxon. Ils n'ont pas de volonté guerrière, ne souhaitent pas se battre, tout ce qui veulent c'est être reconnu comme le groupe de référence quand il s'agit de créer une zizanie aussi loufoque qu'incompréhensible.

Ils voyagent donc à travers les royaumes, ne laissant derrière eux qu'incompréhension et bordel monstre. Ils tentent comme ils le peuvent de ne pas s'en prendre gratuitement aux populations mais sont souvent vus d'un mauvais œil par les civils n'appréciant pas vraiment leur passage, ce qui est compréhensible. L'on raconte aussi que leurs seuls rapports cordiaux avec les voyageurs se feraient dans le seul but de leur confier des missions qu'eux même ne pourraient remplir, les envoyant foutre le bordel quelque part en leur nom. Malgré la contradiction évidente du procédé, les Hoodies confirment que même dans leur organisation : c'est du grand n'importe quoi.


________



image du personnage 150*300
SCHNITZEL Franz
Le vieil enfoiré

Nom & Prénom : Schnitzel Franz
Sexe : Masculin
Age : Il ne le révèle jamais, mais est évidemment d'une vieillesse incroyable
Habite à : Schopfheim, Allemagne | Vergessen, quatrième zone
Groupe : Leader et cerveau d'un petit groupe sans nom
Classement : 3 945 Major
Phobie : Peur de l'oubli
Pouvoir : Sa phobie de l'oubli ou plus généralement de la maladie d'Alzheimer confia le pouvoir à Franz d'échanger les mémoires de deux individus. Il peut ainsi, après avoir touché les deux personnes concernées au moins une fois, échanger leur mémoire. L'effet ne dure que jusqu'à son propre réveil, entre temps le seul moyen de briser le charme est de convaincre Franz ou le plonger dans l'inconscience. Le tuer devrait faire l'affaire aussi. Ainsi, à chaque nouvelle nuit, il doit avoir un contact physique avec les entités avec lesquelles il souhaite échanger les souvenirs.
Le fonctionnement de ce pouvoir est aussi complexe que terrifiant, réussissant à convaincre ses victimes qu'elles ont véritablement vécus une vie différente. Si l'échange se fait entre deux voyageurs, ils seront conscients de l'existence des deux mondes, mais penseront avoir un pouvoir qu'ils n'ont pas, rendant son utilisation extrêmement compliquée. Si l'échange se fait entre un voyageur et une créature, le voyageur ne se souviendra pas du monde réel et selon les connaissances de la créature, peut ne pas se rendre compte qu'il est à Dreamland, donc ignorer l'existence des pouvoirs, seigneurs etc. La créature avec les souvenirs d'un voyageur quant à elle sera perdue, ne comprenant pas toutes les mémoires en rapport le vrai monde. Elle sera également persuadée d'avoir un pouvoir sans pouvoir l'utiliser bien sûr.
Objet magique : Aucun





Physique :
Franz a un physique assez basique, ressemblant à n'importe quel autre vieil homme. Alors que dans sa jeunesse ah ... Il en rameutait de la pépette autant vous le dire, avec son uniforme de la Wehrmacht bien repassé. Mais les temps ont bien changés et aujourd'hui, en plus d'avoir perdu une bonne vingtaine de centimètres, se ratatinant littéralement sur lui même, la moitié de son crâne est chauve. Comme si le destin ne souhaitait que le mettre à l'épreuve, sa calvitie ne dépassa jamais le centre de sa tête, une abondance de cheveux pendant sur les côtés. Il se démenait pour les coiffer comme il faut il y a quelques années mais a aujourd'hui abandonné tout ça et laisse ses cheveux grisâtres libres. La peau de son visage, ridée au possible, appuyant ses traits, montre qu'il était de ceux ayant été burinés par la vie. Il n'a jamais eu de vie aisée et ça se voit. Son dos en compote depuis quelques temps déjà, il se trimbale constamment une canne, pour éviter de se bloquer le dos ou simplement de perdre l'équilibre et se vautrer lamentablement, tout en brisant un ou deux de ses os fragiles par la même occasion. À Dreamland, il s'est fait fabriquer une canne de fortune, qui se brise assez souvent le mettant dans des situations plus que problématiques. Ainsi il tente de bouger le moins possible dans le monde onirique, s'étant façonné une sorte de trône où il siège lorsqu'il n'a pas de voyageur à malmener. De manière générale, il n'en a absolument plus rien à faire de la mode, il se contente ainsi de la même tenue jour après jour ainsi que nuit après nuit, un costume un minimum habillé et une cravate toujours de circonstance.

Caractère:
Si il fallait utiliser un seul nom pour décrire le cliché du vieil homme aigri, ce serait le sien. Ayant largement dépassé l'espérance de vie habituelle, après avoir enterré toutes ses connaissances ainsi qu'une grande partie de sa famille, il décidait de ne plus en avoir quoi que ce soit à foutre des autres. Il cherche le moins de rapports sociaux possible, sauf quand il faut gueuler sur ces sales gosses qui veulent récupérer leur ballon dans son jardin, qu'il prend d'ailleurs un malin plaisir à crever. Même si il fait en sorte de discuter le moins possible avec les gens, il est loin d'avoir la langue dans sa poche, notamment quand il est témoin de quoi que ce soit qui le contrarie. Une queue trop longue au supermarché, il gueule, une jeune fille à la jupe trop courte dans la rue, il lui fait la morale. Il supporte très mal quoi que ce soit qui ne corresponde pas à ses propres valeurs, c'est à dire les valeurs d'un autre temps. Il marmonne dans sa barbe quand il voit un jeune un téléphone dans les mains, se plaint à sa télé devant le journal du soir, enfin vous voyez le tableau. Il avait en quelques sortes abandonné sa vie avant de devenir voyageur, s'enfonçant dans sa routine solitaire de retraité, ce qui l'ennuyait au plus profond. Il possède encore une vivacité d'esprit que peu de personnes de son âge ont encore, c'est juste dommage qu'il l'utilise dans le seul but de faire chier le monde.
Ah il est misogyne et raciste aussi, bien entendu.

Histoire:
Franz n'a pas accompli énormément de chose dans sa vie. Ayant été forcé de partir combattre au front à ses 16 ans, il n'eut pas vraiment la possibilité de choisir son mode de vie. Quelques années plus tard, il rentrait enfin dans sa petite ville au cœur de la Forêt Noire, changé à jamais par l'enfer qu'il avait vécu. Plein de rancœur envers lui même ainsi que tous les autres, il se vit forcé de prendre un job ennuyeux dans l'administration, le seul endroit où il était accepté. Il vécu ainsi sa vie, rencontrant miraculeusement une femme des années plus tard. Sa seule fierté était de voir son beau pays se reconstruire. Certains diront que c'est forcément plus simple lorsqu'on ne s'acquitte pas de la dette de guerre, mais Franz n'en faisait pas parti.

Puis, un soir, au restaurant du village alors qu'il compter bien y déguster sa fameuse escalope panée du jeudi, il eu un trou. Il ne trouvait plus le mot "Schnitzel" pour passer sa commande ce qui, en plus d'être très ironique en sachant que c'est son propre nom de famille, lui fit prendre conscience de l'effet de son grand âge sur son cerveau. Une peur de l'oubli assez profonde s'installa alors en lui, dont il cauchemardait quasiment chaque nuit. Il réussit bien à vaincre cette peur un de ces soirs où il était bien de mauvais humeur et en avait pas mal ras la casquette de se faire tourmenter nuit après nuit. Armé de son caractère de cochon et bien décidé à stopper toute cette mascarade, il hérita ainsi de son pouvoir. C'est ainsi qu'il apprit doucement les rouages de Dreamland, s'intéressant beaucoup à ce fameux système de classement. Il avait envie de le grimper, d'en atteindre les premières places, comme il l'avait jadis fait à l'armée. Mais il était bien conscient de son âge et mener des combats ne serait certainement pas dans ses cordes. Fort heureusement pour lui, son pouvoir lui serait bien utile pour se hisser au sommet sans vraiment se fatiguer. C'est ainsi qu'il s'installa dans son royaume d'origine, Vergessen, en s'entourant de quelques créatures croisées en chemin. Son plan global est très simple, il attend patiemment que des voyageurs curieux arrivent dans le royaume et échange leurs souvenirs avec ceux d'habitants lambda du royaume. Se faisant, il envois ses sbires éliminer les voyageurs en son nom, alors que ces derniers vivent une vie différente. Il grimpe ainsi doucement mais sûrement les échelons du classement, sous l’œil attentif de Lord Knowledge qui observe ses agissements de loin.







(c) CREDIT fiche - Never-Utopia
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Les Hoodies et Franz
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Franz Vakarian
» Destins parallèles, par Alshaïn Rookwood
» [Vente] Typhus
» Un bâton, dans un rond, dans un triangle... [Franz]
» Franz Heisel

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dream Land Infinity RPG :: Administration :: Espace création :: Création de Pnj-
Sauter vers: