AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Commencer bourrées ... finir défoncées! [PV Angel Mirador]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Commencer bourrées ... finir défoncées! [PV Angel Mirador]   Dim 5 Mar - 22:31

Nous étions le vendredi soir, la semaine de la jeune vendeuse était terminée, elle n'avait qu'une envie c'était de se reposer. Son copain venait de la larguer, elle était au plus bas possible et snoba même sa meilleure amie qu'elle hébergeait en rentrant chez elle. Judy lui passa à côté en lâchant quelques larmes et en claquant la porte de sa chambre, elle s'effondra sur son lit en pleurant toutes les larmes de son corps. Son téléphone vibra une première fois, elle regarda la notification qui venait d'apparaître. Il était en train de lui écrire, elle se dépêcha de déverrouiller son portable et d'ouvrir la bulle de discussion. Une petite bulle s'agitait aux rythmes de ce que son ex petit ami écrivait, après à peine une minute elle s'était arrêtée ... aucun message n'avait été reçu, il l'avait effacé.

Judy jeta son téléphone contre son armoire, une légère fissure gâcha la beauté de son téléphone dernier cri, couleur rose pâle. Une fois toutes les larmes de son corps versées, elle n'eut pas d'autres idées que de finir la soirée ivre morte sur le canapé du salon. Elle mit une musique extrêmement triste dans ses écouteurs et partit à la recherche de la moindre goutte d'alcool dans l'appartement. Elle trouva plusieurs bouteilles, ne cherchant pas à savoir l'intensité de chaque alcool elle ouvrit la première et but carrément au goulot.

Ce fut vers minuit qu'elle voulut se lever pour aller aux toilettes, ivre, elle trébucha dans le salon et brisa un vase au sol. Rose, sa meilleure amie sursauta et courut voir l'origine du bruit. En apercevant une ombre en position fœtale dans le salon elle se dépêcha d'allumer les lumières et de se préparer à parer un possible coup. Elle fut soulagée de voir que ce n'était que Judy, une Judy complètement bourrée.

Ju', viens, tu sembles bourrée ... il faut que tu me racontes tout demain. Mais là tu vas rester gentiment au lit je vais t'apporter des médicaments.
Bouge ta maiiiin grognasse!! Oups, z'ai dit un gros mot! J'ai jamais réagi comme ça, t'crois j'suis bourrée?! Ouh, des étoiles ... Dreamlaaaaaaand bébé je suis làààà!

Après ces paroles pas très recherchées, la jeune demoiselle tomba endormie dans les bras de Rose qui lui caressa la tête.

Dreamland? Quoi? ... La pauvre ... passe une bonne nuit, je vais m'occuper de toi.

À Dreamland ~

Une fois à Dreamland, Judy ouvrit les yeux dans un endroit qui puait l'alcool ... mais aussi la déprime. Alizée, son épée, vint la sortir de ses tourments en toussant un grand coup.

Ah bah bravo la jeunesse ...
Oh, Alizée!
Bien le bonsoir jeune mémory-girl. Vous vous êtes endormie bourrée?
Oui ... comment le sais-tu?
Ahlala, nous voici ce soir à Alcohall, une grande ville où viennent tous les rêveurs et voyageurs qui se sont endormis bourrés. En l’occurrence, il y a plusieurs quartiers qui représentent différentes façons dont la personne en question s'est mise dans cet état. Ici nous sommes dans le quartier des bourrés tristes.
... N'en parlons pas ... Dreamland est là pour me faire oublier ma vie réelle.


Alizée ne répondit rien à cela, elle n'était qu'une épée mais elle comprenait très bien les sentiments des humains. Judy déambulait dans ce quartier où les bouteilles d'alcools pleuraient et où certaines se frappait le goulot au sol en espérant se le briser pour ne plus jamais revivre pareille tristesse. La jeune voyageuse passa à côté de plusieurs voyageurs qui étaient en désaccords, d'ailleurs leur tenue était assez légère. Elle venait juste de le remarquer mais elle était aussi en sous-vêtements, avec son épée accrochée à sa taille par une seule ceinture comme accessoire.

D'ailleurs, elle sentit une main agripper sa petite culotte. Elle se retourna d'un coup en assénant un violent coup de pied dans la mâchoire de son agresseur qui se releva aussitôt. C'était un vieillard qui avait un tire-bouchon coincé dans le crâne, il ne semblait presque rien voir. Le coup que venait de lui donner Judy devait l'avoir encore plus sonné.

Oups mer.. euh mince pardon! Je suis vraiment désolée monsieur, mais ne me faites pas peur comme ça.
Oh ne vous en faites pas ... oh beautéééé! Malgré ce tire-bouchon qui me floute la vue j'arrive à distinguer tes courbes.
Euh ... vous n'êtes pas un peu âgé pour vous intéresser à une jeune de dix-sept ans?
Dix-sept? C'est parfait ma petite!


Le vieillard commença à peloter les seins de Judy qui le repoussa pas gentiment en dégainant Alizée.

Alizée je fais quoi là?!
Es-tu idiote ou bien? Cours! Ce vieux a nous seulement oublié le déroulement de sa soirée mais il est aussi un pervers aguerrie.
Oh bah cool, un papi pervers!
Mais tais-toi et cours! Et ne m'utilise pas comme bouclier, je m'en voudrai de découper un petit vieux.


Judy rangea Alizée dans son fourreau et commença à courir n'importe où en poussant des petits cris dès que les doigts du vieux lui effleurait le dos. Il avait beau être vieux, à Dreamland il courrait hyper vite! Mine de rien, Judy quitta le quartier tristesse et rejoignit un autre totalement inconnu mais apparemment plus mouvementé que le sien. Sans faire attention elle fonçait vers une femme qui ne lui avait rien demandé. La jeune demoiselle était bien trop concentrée sur le vieux qui avait les mains trop baladeuses à son goût. En même temps, elle se prenait à moitié la tête avec son épée qui lui disait d'aller plus vite! Une bonne nuit en vue!

HS:
 
Revenir en haut Aller en bas
Angel Mirador
Gros pot de colle
Gros pot de colle
avatar

Pouvoir : Invocation de doubles
Points de Réputation : 0 points
Messages : 17

MessageSujet: Re: Commencer bourrées ... finir défoncées! [PV Angel Mirador]   Lun 6 Mar - 21:20

La tête me tourne, les lumières crépitent dans tous les sens. Et ce bruit... un sond sourd et irrégulier qui me prend méchament la tête... C'est insuppoortable. Le décor se fond en un agglomérat de couleurs comme de la pastel se dissolvant dans de l'eau. Je secoue la tête et la situation me revient doucement. Les couleurs se condensent pour donner naissance à des formes. Le brouhaha ambiant se précise et des sons distincts me parviennent aux oreilles.

-Vas-y Angel! Tu peux l'avoir !

Face à moi, un gros costaud d'au moins cent kilos est en train de s'envoyer un shot de vodka comme si c'était du jus de carotte. Il frappe le verre vide contre la table et me défie d'un petit mouvement du menton. La salle continue à tanguer mais je me reprends. C'est vrai ! Le concours de boisson ! Quelle folle idée j'ai eu de m'inscrire... Tout ça pour... Pourquoi déjà? Je crois bien que c'est une place de cinéma gratuite. Tu parles d'un lot pourri ! Mon rein droit est en train d'agoniser dans d'atroces souffrances, il crie grâce et moi je le piétine encore plus pour économiser douze euros? Bah... Maintenant que c'est commencé, je vais pas me dégonfler, ce serait trop la honte ! J'ai une réputation à tenir. J’attrape le shot de vodka devant moi. Le gaillard me défie du regard, un petit sourire au coin des lèvres. Tout le monde autour de moi pousse des acclamations étonnées. Je suis au centre de l'attention, c'est vraiment super agréable. D'un geste sec et rapide, je fais descendre la liqueur de patate au fond de ma gorge en essayant de ne pas grimacer. Je repose avec panache le shot sur la table et je rends à mon adversaire son mouvement du menton tout en le fusillant du regard.

Et je me retrouve immédiatement à Dreamland.


-Ho nonnnn..... J'ai perdu !

Dégoûtée ! Je suis sûre qu'il aurait pas tenu plus de deux ou trois verres supplémentaires. Je regarde autour de moi. Le sol est entièrement composé de bouteilles de bières qui émettent des jets de vapeur alcoolisées en beuglant comme si elles étaient furieuses. Certaines s'entrechoquent dans un ballet interminable et assourdissant jusqu'à ce que l'une des deux tombe en petits morceaux. C'est visiblement un endroit de Dreamland où la compétition à une place majeure. Tout le monde semble se disputer où se défier autour de moi. Je ne me sens pas bien. Dreamland a un côté sadique tout de même. Je me paye une cuite d'enfer à cause de ma fierté et je me retrouve accueillie par des vapeurs d'alcool au milieu de gens remplis de testostérone qui veulent jouer à « Qui a la plus grosse ? ».

Pas envie de rester là. J'ai trop l'impression d'être une poule au milieu d'une basse-cour. Je vois bien assez de conneries quand je suis réveillée, là, je vais chercher des gens sympas ! La dernière fois que je suis venue, je n'ai eu le temps de sympathiser avec personne, mon réveil a sonné presque directement. A peine le temps de vaincre ma phobie et d'apparaître que je suis ressortie. Je suis tirée de mes pensées en entendant un bruit de pas très rapide arriver vers moi. Ha non, hein, pas un autre gros lourd ! Je me retourne et envoie mon poing droit devant moi. Pas question de me faire emmerder même dans mes rêves par des garçons en manque. J'ai tout juste le temps de voir le visage d'une jeune fille passer à quelques centimètres sous mon poing avant de venir frapper un vieillard de plein fouet. Celui-ci est stoppé en pleine course et fait un salto arrière avant de retomber violemment sur le dos. Merde ! J'ai frappé un ancêtre ! Ca ne se fait pas !


-Monsieur ? Monsieur Papy ? Ca va ?

En guise de réponse, sans même ouvrir les yeux, il lève le bras et m'attrape un nibard. Je retire ce que j'ai dit. Ca se fait de frapper un ancêtre. Je me relève et écrase mon pied sur son visage en l'insultant de tous les noms. Bon sang, pourquoi c'est pas cool ? C'est le monde des rêves, j'espérais un peu plus d'éclate ! Mais en fait, c'est du grand n'importe quoi, ici ! Je me tourne vers la fille qui a manqué de se prendre mes phalanges en travers de la tronche. Elle est en sous-vêtements et me regarde avec de grands yeux.. Vraiment n'importe quoi...

-Bon et toi alors ? Qu'est-ce que tu vas faire ? Me foutre le doigt dans le nez ? Te mettre à quelques centimètres de mon oreille et jouer de la trompette ? Me balancer des petites bouses ? Je sais pas, visiblement il faut s'attendre à tout ici !

Je suis un peu agressive mais de toute façon, ce n'est qu'un rêve. Ces gens n’existent pas donc ils ne risquent pas de se vexer. Ils semblent être mis là par mon cerveau mais je ne vois vraiment pas dans quel but...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Commencer bourrées ... finir défoncées! [PV Angel Mirador]   Jeu 9 Mar - 10:04

Judy vu sa vie défiler sans comprendre pourquoi, un gros coup de poing passa a quelques centimètres de son visage. Elle retint un cri strident et pencha sa tête à l'opposée du poing de la femme pour pouvoir se retourner et ne pas se cogner à elle. Quand elle se retourna elle aperçut l'ancêtre pervers retomber en arrière avec une grosse marque rouge sur le visage.

Oh mon dieu ...

Le vieillard ouvrit les yeux rapidement et pelotta la pauvre jeune femme qui s'inquiétait pour lui. En voyant cela elle serra les dents et écrasa littéralement la tête du vieillard sans aucuns remords. Apres cela il aura très certainement du mal à se relever, ce n'est pas que Judy est peinée de voir ça mais la vie d'une personne à Dreamland est assez importante. Pour lui faire du mal à ce point elle doit sûrement être nouvelle ou juste hyper violente ... enfin, quelques minutes plus tôt c'était la jeune demoiselle qui voulait le découper en morceaux. Elle s'adressa ensuite à Judy d'un ton presque saoulée. La jeune femme croisa les bras sous sa poitrine et s'avança gentiment vers elle.

Bonsoir déjà, alors non et bien au contraire je ne vais rien te faire je ne suis pas une perverse et les femmes ne m'intéressent pas. Mais ... sais tu que tu viens sûrement de ôter la vie de ce vieillard? À Dreamland seulement hein! Enfin ... c'est bien ça Alizée n'est ce pas?
Oui, tu as parfaitement résumée. Ici c'est pas le monde réel mais un monde onirique, chacun y vit sa vie de voyageur et ce vieillard était un voyageur de la ligue M extrêmement mal classé, en même temps ça ne doit pas être facile pour un vieillard de combattre ici avec tous les nouveaux arrivants.
Ah et si tu te demandais, celle qui parle cest Alizée, mon épée, et moi cest Judy, Judy Williams. Dans le monde réel je suis une vendeuse à New York.


La jeune femme se voulait le plus crédible possible et ne pas passer pour une idiote qui s'invente une vie. Elle dégaina son épée et la montra à la jeune femme qui se tenait devant elle, sûrement intriguée parce qu'elle venait d'entendre. Quelques secondes après la réaction de Angel, un groupe de trois voyageurs qui s'étaient endormis bourrés et drogués commencèrent à tourner autour des deux femmes. Ils avaient des bières à la main, trois hommes plus grands que les deux femmes et baraqués qui commencent à les siffler. Judy les regarda du coin de l'œil avec les sourcils froncés.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Commencer bourrées ... finir défoncées! [PV Angel Mirador]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Commencer bourrées ... finir défoncées! [PV Angel Mirador]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» L'inspecteur de permis de conduire était... bourré !!!
» Blaue Angel
» [Musical Halloween] premier tour [Magisterockers VS Evil & Angel]
» Buffy the vampire slayer et le spin-off Angel
» Je vais finir vieille fille si ça continue XD

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dream Land Infinity RPG :: RP :: Première Zone :: Alcohall-
Sauter vers: