AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Toi toi la belle espagnole quand tu bouges tes époles (Barcelone)[PV Angel]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Axel
Voyageur chercheur de merde
Voyageur chercheur de merde
avatar

Surnom : L'enfoiré
Pouvoir : Invocateur des lames
Points de Puissance : 40 525 points
Points de Réputation : 54 900 points
Points du Membre : 669 points
Double Compte : Eve Leblanc
Messages : 2314

MessageSujet: Toi toi la belle espagnole quand tu bouges tes époles (Barcelone)[PV Angel]   Mar 28 Fév - 0:19

Ouais ! Axel passe les frontières avec des chariots de drogue sur lui même ! easy la famille ! Nan j'déconne! ce qu'est bien avec le passeport européen, c'est que tu peux passer les frontières de l’Europe tranquillou sans avoir à faire de visé etc. Du moins quand t'es dans l'espace Schengen ! Bim bouffez ça dans vos gueule les rosebeef ! Brexit dans vos faces ! retournez chez vous avec votre fish and ships et votre famille royale à la noix ! Moi ? Anglophobe ?! Jamais ! J'veux juste dire que si dieu a mis les anglais sur une île, c'est pas pour rien ! 

Donc ! Axel passe la frontière. Après un été passé en france dans une sorte de Road Trip complètement improbable avec une bande de jeunes français qui s'fendent la gueule qu'il avait finit par lâcher pour des raison que je tairai ici présent pour éviter le spoil à ceux qui seraient des suiveurs des fantastiques mésaventures IRL de cet abruti de Axel. Il avait donc fait un peu de petits boulots en France en circulant par-ci par-là. Beaucoup de taf de merdes. des trucs non déclarés. il s'était notamment tapé les vendanges dans le bordelais. Vous savez! le truc où qu'on passe plus de temps à picoler qu'à réellement travailler et au final tu bois l'équivalent en vin de ce que t'as ramassé en raisin. Il avait bossé comme ça une partie de l'automne avant de se décider de partir vers un autre pays, pensant avoir fait le tour de la France et de ses mentalités de merde digne d'une chanson de Renaud qui porte le nom d'un polygone à 5 côtés. Je suis je suis .... l'hexagone ! ah oui ! ah oui oui oui ! J'aime ce jeu !!!

Bon je vais me calmer par ce que je sens que je vais faire fuir la pauvre! T'imagines ! à peine arrivé tu RP avec le fondateur qui te pond des postes d'abrutis juste pleins de private joke et sans aucun putain de sens. là du coup, tu sais pas trop comment lui dire que ses postes c'est d'la merde par ce que bon, c'est un peu le fondateur quoi. Du coup tu stress, t'angoisse et tu finis par avoir envie de quitter le forum! abah oui! elle est belle la france putain! vive le fondateur qui fait fuir ses nouveaux membres! vraiment j’applaudis ! quelle merde ce Axel vous trouvez pas ?

Putain ça s'arrange vraiment pas ce grain que j'ai dans la tête ma parole. Allez ! promis j'arrête les conneries! c'est juste que j'ai eu une grosse journée. dire de la merde c'est un moyen de déstresser.

DONC!!!! (putain d'bordel de merde j'vais bien arriver à me concentrer 2 secondes à la fin oui ou merde ?! Bon vu que je continue à écrire de la merde, je pense que c'est merde.)

Axel avait décidé de passer à une autre étape de son road trip en Europe en passant les Pyrénées en Stop pour arriver en Espagne. C'était l'hiver mais le climat était quand même beaucoup plus doux de ce côté des montages. Surtout en catalogne où il régnait un bon climat méditerranée. D'ailleurs... la catalogne parlons-en ! Bah ouais par ce que dans cette région de l'Espagne t'as un bon paquet de gens qui te causent catalan et qui refusent littéralement de te causer en espagnole. Super sympa pour  un mec comme Axel qui maitrisait mal la langue de la péninsule ibérique. C'est le genre e comportement que Axel a un peu du mal à comprendre. Comportement lié à un désire d'autonomie. On pratique une langue de combat. Parler ta langue local c'est une façon de mener une guerre et accepter de parler la langue nationale est une défaite. C'est comme ça qu'ils doivent le concevoir. Axel de son côté il trouve ça con par ce que ça crée juste des frontières supplémentaires entre les peuples. Il a vu par exemple en Belgique quand il y a été à deux reprises à quel point ce point de la langue était la cristallisation de problèmes monstrueux d'entente entre deux communautés qui font finir par faire se briser leur nation un jour ou l'autre.

Du coup on a un Axel qui se retrouve pas mal en difficulté à communiquer Bon après il se rattrapait comme il pouvait par ce qu'il était assez doué et progressait vite. Et aussi par ce qu'il est plutôt sociable il faut dire. Ce qui aide énormément à apprendre les langues. Il arrivait donc à s'adapter. puis au pire quand il arrivait vraiment pas à communiquer en espagnol ou en catalan du peu qu'il pigeait de cette langue qui était au final pas si éloignée de l'espagnol, bah il causait en anglais. Et si le type en face cause même pas anglais, bah il a qu'à s'faire foutre t'sais quoi !

On était donc en plein hiver. ça faisait quelques semaines que Axel était arrivé en Espagne  et qu'il avait surtout zoné en catalogne. En fait il était un peu trop à sec pour voyager bien loin pour dire vrais. ça faisait même à présent quelques nuits qu'il avait trouvé à crécher dans une auberge de jeunesse à Barcelone. Une ville qu'il appréciait pas mal. Il trouvait ça vivant. Mais il savait qu'il ne pourrait rester longtemps. Pour gagner sa vie. Il se faisait payer 3 franc 6 sou des corrections de traductions fait par des étudiants en langue. Et sinon, il allait bosser dans des bars dans les quartiers étudiant. Il commençait à se faire des connaissances parmi les étudiants en ERASMUS. 


- Axel! tu nous mets 3 demi !
- Ok !
-Salut Axel ! ça va ? Quoi de beau ?! Hey Raul tuv'esploite pas trop le pauvre j'espère.
- Parles pas vite comme ça. j'ai du mal à comprendre. Vous en Espagne vous parlez trop vite.
- C'est comme ça que t'apprends !
- Je suis pas très convaincu.
- Alors tu te plais ici ?
- ça va j'aime bien la ville.
- Tu penses rester longtemps ?
- Attends tu me excuse ?

Axel qui était derrière le comptoir se saisit du plutôt qu'il venait de remplir avec les 3 demi de blonde qu'il vint apporter aux types qui venait de lui commander. ça faisait pas longtemps qu'il bossait ici. Au black toujours attends on va quand même pas le déclarer ce p'tit con. Malgré tout, tous les habitués l'appelaient déjà par son prénom. Con à dire mais Axel qui aime pas du tout ce genre de taf s'épanouissait presque dans ce job alimentaire de serveur.  Il retourne à son comptoir et parle à va jeune femme en face de lui. Catalina, une jeune étudiante en sciences sociales qu'il avait rencontré ici.

- Je te sers quoi ?
- Une pinte de Guinesse. Au fait merci pour le coup de main pour ma traduction.
- Ah ! ça a bien marché ?
- Ouais ! t'en fais pas ! la prof était contente.
- Super ! j'avais peur que je maitrise pas assez l'espagnole pour bien traduire vers l'anglais.
- Bah c'était pas parfait mais bon, ça reste mieux que mon niveau à chier. Haha !
- C'est sur que ton accent anglais c'est quelque chose !
- je te dois combien pour ça ?
- rien ! c’est offert.
- nan mais c'est bon tu fais payer d'habitude pour tes traductions du coup...
- Nan c'est rien t'en fais pas ! ça me aide à apprendre aussi comme ça.
- Comme tu veux.
- J'arrive. Désola Cata', je dois m'occuper des autres clients.
- Va bleuet de suède !

Axel aimait bien cette ambiance amicale des étudiants habitués qui lui faisaient va causette comme ça. ils se rendaient des service etc. en plus le patron était assez cool. Bref, ça se passait pas trop mal. mais en même temps, il ne savait pas trop pourquoi mais Axel avait envie de partir. Il était bien l mais un je ne sais quoi lui disait de partir. Allez savoir quoi ?!

_________________
Le quotidien de Axel:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Angel Mirador
Gros pot de colle
Gros pot de colle
avatar

Pouvoir : Invocation de doubles
Points de Réputation : 0 points
Messages : 17

MessageSujet: Re: Toi toi la belle espagnole quand tu bouges tes époles (Barcelone)[PV Angel]   Mar 28 Fév - 17:32

Rien n'est plus agréable que de se promener dans les rues de Barcelone sous un ciel bleu, caressée par une brise fraîche et les rayons du soleil. Même si l’heure est avancée, le soleil rougeoyant me chauffe la peau. La simple idée de savoir que je bronze et deviens encore plus belle me ravit. Cela veut dire que je pourrais plaire à encore plus de monde, même si ce n'est que grâce à mon aspect extérieur. C'est toujours ça. En plus, aujourd'hui, il y a beaucoup de monde dans la rue alors je suis vraiment dans mon élément. Julia à mon bras gauche et Sammy à mon bras droit, nous déambulons sur les trottoirs en jetant des coups d'œil dans les vitrines. Nous n'avons certes pas les moyens de nous payer les magnifiques modèles exposés mais on peut toujours rêver. Surtout maintenant que j’ai pris conscience de Dreamland, hihi ! Je sais déjà que cette nuit, je vais me promener dans ce monde étrange en portant ce magnifique tailleur orange. Enfin, j'espère que je vais pouvoir y retourner. Ce n'est peut-être pas systématique.
 
Le soleil commence à disparaître derrière les immeubles et toute la rue s'assombrit. C’est le signal. Je jette un regard en coin à mes amis qui pensent visiblement la même chose que moi. C’est l’heure de partir à la chasse aux mecs !

 
-Vous avez des idées ?
-On pourrait aller au Fuego Novo ?
-Ho non, il y a que des mecs complètement bourrés la bas !
-Et alors ? Ils sont canons !
-Tu parles, tu veux y aller juste parce que tu sais que Pedro y sera… C’est fini entre vous, laisse tomber.
-Quoi ? Mais… mais non, c’est pas pour ça…
-Non, je sais où on va aller. Il y a un bar où vont les étudiants étrangers ERASMUS. Et j’ai entendu dire qu’il y avait un tout nouvel arrivage de français. Je trouve leur accent super sexy !
-Hum... Le french kiss, ça me tenterait bien d’essayer.
-Bon okay, je vous suis !
 
J’adore les étrangers parce qu’ils ont tendance à se laisser aller facilement aux rencontre et aux interactions sociales. Après tout, si on veut visiter un pays et s’imprégner de sa culture, le moyen le plus simple est de discuter avec ses habitants. J’avance d’un pas décidé vers le bar. Ce n’est pas très loin.  Je laisse mes pensées vagabonder. Où vais-je atterrir ce soir ? Un endroit magnifique ou un endroit dangereux ? J’aimerais en parler à mes copines mais elles ne comprendraient pas et me prendraient pour une folle. La dernière chose dont j’ai envie c’est me retrouver avec une réputation de fille aux délires bizarres. Disons que Dreamland est mon petit secret personnel.  D’ailleurs, la vieille avec qui j’ai discuté en arrivant m’a dit que j’étais une voyageuse. Qu'est-ce que ça peut bien vouloir dire ? Je ne suis peut-être pas la seule à pouvoir m’y rendre. Et si c’est le cas, chaque personne a son propre Dreamland ou bien on peut interagir les uns avec les autres comme dans la vie réelle ? Ce serait trop génial qu’on puisse se faire des amis en dormant !
 
-Angel ? C’est encore loin ?
-Hein ? Quoi ? Ha mince, on est allé trop loin. C’était là. Désolé.  
-Tu pensais à quoi ? Ou plutôt à qui ? Héhé !
-Disons que j’étais dans mes pensées.
 
On arrive finalement devant l’établissement. Petit check up. Le maquillage est en place, les fringues sont classes et aucun défaut sur le visage. On peut y aller. On va montrer à ces garçons que nous n’avons rien à envier aux petites françaises. On pousse la porte pour se retrouver dans une grande salle assez sombre. La décoration est moderne, les murs sont noirs, le sol et le plafond sont blancs et des lumières de toutes les couleurs illuminent la pièce pour donner des zones de différentes couleurs. C'est tendance, j'aime bien. Je regarde mes copines qui opinent du chef. On va rester là ce soir, c'est décidé. Je commence directement à faire du repérage en faisant semblant de chercher où on pourrait s'asseoir. Deux mecs mignons près de la vitrine, un dans le coin à droite et une véritable bombe au niveau du bar. C'est parfait. Le crépuscule arrive et l'ambiance commence à devenir festive. Il ne manquerait plus qu'un peu de musique qui bouge bien.

Je prends les devants et amène Julia et Sammy à une table collée au mur mais tout de même pas dans un angle. De cette façon, on évite d'être en plein milieu tout en restant visibles de n'importe où dans le bar. Ce sont des étudiants, certains sont d'ailleurs en train de faire des devoirs ou de réviser. C'est chiant ! Ça fait plus de trois minutes que nous sommes assises et nous n'avons toujours rien à boire. C'est vexant… Habituellement les mecs se bousculent pour être les premiers à nous offrir un verre. Les français sont-ils tous aussi mous ?


Dernière édition par Angel Mirador le Mar 28 Fév - 22:31, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Axel
Voyageur chercheur de merde
Voyageur chercheur de merde
avatar

Surnom : L'enfoiré
Pouvoir : Invocateur des lames
Points de Puissance : 40 525 points
Points de Réputation : 54 900 points
Points du Membre : 669 points
Double Compte : Eve Leblanc
Messages : 2314

MessageSujet: Re: Toi toi la belle espagnole quand tu bouges tes époles (Barcelone)[PV Angel]   Mar 28 Fév - 22:29

Axel faisait bien tranquillement son taf. Il était de service depuis peu. Il était parti pour faire une bonne partie de la soirée au bar. Faudrait s'accrocher pas mal par ce que ça peut être pas mal demandeur. d'autant qu'on est une soirée de la semaine habituellement assez active. Il était donc pas au bout de ses surprises niveau taf. ça commence peu à peu à arriver dans le bar. A l'ambiance étudiante. Le patron monte un peu la musique d'ambiance. On a un peu plus de mal à s'entendre parle mais ça reste complètement vivable. On est pas non plus en boite. Puis en plus, la programmation musicale de l’établissement est juste un p'tit peu plus de qualité que celle d'une boite minable. C'est dingue ce que les soirées festives n'ont pas du tout la même clientèle que les jours ou encore les soirées un peu plus calmes. On assiste à l'entrée de personnes plus fêtardes. Pas forcément des étudiants alors que le reste du temps, il y a essentiellement que de ça. Axel est derrière le bar à préparer un cocktail qu'il a encore du mal à maitriser soit dit en passant. Pas qu'ils étaient dégueu. Juste que c'est pas les meilleurs du monde puis il met un peu plus de temps à les faire que quelqu'un d'expérimenté. mais faut avouer que c'est un côté cool du métier de barman/serveur. T'apprends à faire les cocktail et ça, ça pue la classe !

Notre bon suédois préparait donc son cocktail au moment où le trio de jeunes femmes arriva dans le bar. Puis même, en règle général, il était pas forcément là pour mâter. Il est là pour bosser. Il s'accoude un moment au bar  en attendant qu'une autre personne vienne s'adresser à lui pour une requête quelconque. Il regardait un peu ce qui se passait dans la salle qui s'animait peu à peu. La jeune femme qui était venu lui parler plus tôt, Catalina, une habituée du bar était parti causer avec un ami de l'autre côté du bar. et à première liu, aucune autre personne qu'il connaissait un peu en vie du coup il allait pas forcément engager la conversation. ce serait aux gens de le faire. le patron, Raul était en train de préparer des choses pour se faciliter le prochain service et une autre serveuse était aussi en salle.

- Je sens que ça va être animé ce soir.
- Ah oui ?
- Ooooh oui ! J'ai le flaire pour ça ! on va faire du chiffre! va pas falloir lambiner !
- Ok.

En vrais il avait pas pigé ce qu'iv avait dit. je rappelle que Axel a encore du mal avec l'espagnole. Savoir parler français lui avait permis d'obtenir les bases de la grammaire espagnole mais quand tu rentre dans les subtilité, c'est très très différent du français l'espagnole. M'enfin, ça reste plus proche du français que de sa langue natale quoi. Finit par entrer un jeune homme que Axel connait vite fait. Un mec un peu lourd mais pas méchant. Même plutôt sympa et fêtard mais un peu trop quoi. Il s’approche du bar et salue le jeune homme aux cheveux bleus en lui serrant la main par dessus le bar avant de se pencher sur le comptoir en s'y accoudant.

- Salut le suédois !
- Salut Mig'. Je te sers quoi ?
- A moi une petite pinte de blonde... Par contre... Pour la brune, à la table à côté du mur, la table avec trois nanas.
- ouais ?
- Tu lui sers un sex on the beach pour moi. J'espère qu'elle va piger le message hein ! haha !

Axel pouffe un peu en l'entendant dire ça. Putain quel lourd ce type. La subtilité et lui ça fait deux. Il commence à lui tirer sa bière à la tireuse avant de se mettre à préparer le cocktail à base de vodka et de jus de fruits divers. En même temps, iv jette un coup d’œil furtif à la table du trio de jeunes filles qui n'avaient encore rien commander. Le genre de nana qu'ont va confiance et qui sont persuadées qu'elles vont se faire offrir les consommations. Bah apparemment elles ont raison vu que Miguel se chargeait de payer un remontant à l'une d'entre elles. Après, axel juge ps forcément. c'est juste un constat. le genre de filles assez légères. genre de nana qu'il a beaucoup fréquenté à une période. Mais c'est vrais que récemment il s'était calmé sur le cul. Il n'était plus comme il y a quelques années à être presque tout le temps en chasse. Alors qu'il jetait ses yeux furtivement sur la jeune femme au teint bronzé, il se disait qu'en effet elle était bien foutu.

Une fois va préparation de son cocktail terminé, il passe de l'autre côté du bar, traverse la salve. il est appelé par une personne, il lui fait signe qu'il a pris en compte son appel mais qu'il se charge d'autre chose. Il arrive alors à côté de la table des trois jeunes femmes. Il les regarde d'un léger sourire, verre sur son plateau et s'adresse à elles de son accent un venu du nord de l'Europe qui lui donnait un côté un peu exotique, voire rustique. certains disent que ça donne un air sexy. je vous laisse en juger mesdames.

- Un sex on the beach offert par le monsieur au comptoir pour mademoiselle.

Il dépose alors le verre devant Angel en lui adressant un petit sourire et en lui désignant de la tête Miguel qui regardait dans leur direction sa bière à la main, accoudé au bar. Mais c'est alors que l'une des des deux autres jeunes femmes s'adressa à notre voyageur, qui contrairement à Angel ne songeait plus du tout à Dreamland. Après près de 5 ans de vie de voyageur, il tait presque blasé. il ne pensait pas tout le temps à Dreamland. mais bon pour Angel c’est naturel si elle a vaincu sa peur seulement cette nuit.

- Et nous personne ne nous a rien offert.

- Je suis désolé. Je reviens vers vous si vous voulez quelque chose ou qu'on vous offre une boisson.

Il commença à s’éloigner avant d'ajouter quelques mots.

- Et au pire c'est moi qui offrirai.

Il adresse un clin d’œil joueur à l'une des jeunes femmes avant de s'éloigner, plateau de service à la main. Il va prendre la commande à une table puis une seconde avant de retourner s'affairer derrière le comptoir. Bah ouais pas le temps de niaiser! y en a qui bossent ici ! Quoi ? Axel drague les potes de Angel. pas du tout! C'est e va pure stratégie commerciale ! ça commençait à pas mal bosser et le bar se remplissait et l'ambiance montait peu à peu. et ils n'étaient encore qu'au début de la soirée.

_________________
Le quotidien de Axel:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Angel Mirador
Gros pot de colle
Gros pot de colle
avatar

Pouvoir : Invocation de doubles
Points de Réputation : 0 points
Messages : 17

MessageSujet: Re: Toi toi la belle espagnole quand tu bouges tes époles (Barcelone)[PV Angel]   Dim 5 Mar - 18:22

Je tourne la tête pour tenter d’apercevoir celui qui m'a offert de quoi me rafraîchir la gorge. Accoudé au bar, ses efforts pour tenter d'avoir une position lui donnant l'air cool sont adorables. Un joli minois, bien sapé, bien coiffé, j'aurais pu tomber sur pire. Je lève mon verre dans sa direction en signe de remerciement et il me répond avec un clin d’œil. Intérieurement je ne peux m'empêcher de penser au nom du cocktail. Sex on the beach… On a déjà trouvé plus subtil comme approche. Mais bon, je me le garde sous le coude au cas où. Après tout, pour un soir, pas besoin de romantisme ou de discussions intéressantes. Sammy me file un coup de coude discret.

-He ben, tu perds pas de temps ! Il est pas mal !
-Tu peux parler, le serveur t'as carrément fait des avances, là !
-Tu crois ?
-C'était super flagrant ! Comment t'as pu ne pas le remarquer ?
-Hum… Pas dégueu en plus, le petit français. Fonce!
-Ouais, ouais...

Julia semble un peu déçue, c'est la seule à n'avoir pas encore été abordée. Mais la soirée ne fait que commencer, je suis sûr qu'elle ne va pas tarder à trouver. Elle est vraiment belle après tout. Sammy est plus timide, je sais qu'elle a besoin d'un coup de pouce. Je lève la main pour capter l'attention du serveur et je lui crie de nous apporter deux caïpirinhas. Je ne vais pas boire toute seule quand même ce serait triste ! C'est l'occasion pour nous de reluquer un peu plus en détail ce barman / serveur, en particulier au moment où il se retourne pour s'en aller. On se met à discuter. Sammy veut bien essayer de l'accoster mais plus tard. Elle manque de confiance en elle. De l'autre côté de la salle, l'homme qui m'a offert un verre tente désespérément de capter mon regard mais je m'assure de ne pas lui donner ce plaisir. Il faut toujours faire mijoter, ce n'en est que meilleur. Un homme veut toujours obtenir ce qu'il convoite. Je sais qu'il ne regardera aucune autre fille de la soirée tant qu'il ne saura pas s'il a ses chances avec moi.

Le temps passe et le bar se remplit de plus en plus. Les verres se remplissent et se vides successivement. Julia a enfin reçu sa première consommation offerte et même trois dans la foulée. Plusieurs garçons se sont invités à notre table et des discussions compliquées franco-espagnole ont été entamées. On ne se comprend pas vraiment mais c'est amusant. Le simple fait d'échanger, j'adore ! Je commence à me sentir pompette. C'est le moment de la séparation. Je me lève et m'avance en direction du bar.

Le garçon me voit arriver et semble presque trépigner comme un enfant qui va avoir droit à son bonbon. Je me présente et le remercie pour le verre. Il semble troublé. Ça fait plus d'une heure, il avait presque tiré une croix sur cette idée. Il s'appelle Miguel. On commence à discuter rapidement et je me fais rapidement mon opinion. Humour à deux balles, réflexions bourrées de testostérone indigeste, ce n'est pas encore aujourd'hui que je vais  démarrer une relation. Il fera l'affaire pour cette nuit, rien de plus. En même temps… Je ne mérite pas forcément mieux, je suis une fille très superficielle moi aussi. Il se dit peut-être exactement la même chose. Non ! Je dois arrêter de me dévaloriser, après ce qui s'est passé cette nuit je ne dois plus douter de ce que je vaux !

Après quelques minutes, Miguel s'excuse car il doit aller aux toilettes. Je le laisse partir. Il ne boit que de la bière depuis qu'il est rentré, pas étonnant qu'il ait une envie pressante. Je m'adosse au comptoir et laisse mes bras glisser sur le plan de travail froid. Le barman est juste derrière moi. C'est le moment de faire la commission.


-Aaahhhh… Pourquoi je continue à faire ça ? Il me plaît même pas... Bref, tu sais, ma copine te trouve plutôt à son goût mais elle est timide. Si tu trouves un peu de temps au milieu de ton service pour te joindre à nous, ce serait super cool !

Je me retourne pour lui faire face. Il a les cheveux bleus. SI les miens n'étaient pas violets j'aurais sûrement trouvé ça bizarre. Il a une petite tête d'ahuri un peu blasé mais ça a un côté…. mignon. Original tout du moins. Je plonge mon regard dans le sien. A-t-il flirté avec Sammy uniquement pour lui faire plaisir ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Axel
Voyageur chercheur de merde
Voyageur chercheur de merde
avatar

Surnom : L'enfoiré
Pouvoir : Invocateur des lames
Points de Puissance : 40 525 points
Points de Réputation : 54 900 points
Points du Membre : 669 points
Double Compte : Eve Leblanc
Messages : 2314

MessageSujet: Re: Toi toi la belle espagnole quand tu bouges tes époles (Barcelone)[PV Angel]   Lun 6 Mar - 23:32

Quelques minutes plus tard, il retourne vers les trois jeunes femmes pour leur porter leur commande. A plusieurs reprises, lui ou sa collègue apportent des boissons offertes à celle quia  des cheveux violets et le tien très mâte. La collègue de Axel, une étudiante d'origine polonaise qui bosse ici le soir pour arrondir ses fins de mois et compléter ses bourses ERASMUS, ne manque pas de faire remarquer à Axel qu'elle e a du succès cette nan, ce qui fait pas mal sourire Axel. C'est pratique d'être bonasse hein?! t'as rien à débourser! t'as toujours des dâleux pour t'offrir un verre. mais bon, en même temps, t'as toujours un lourd genre Miguel pour faire des approches juste pas subtiles. Et apparemment c'est le cas par ce que les jeunes femmes se font vite rejoindre à leur table par une bande de mec visiblement en chasse. Remarque, elles aussi sont arrivées dans le bar comme es prédatrices. Au final. où est le mal à un rapport entre adultes consentants si tout le monde est consentant et qu'aucun des partis ne se fait d'illusions ou n'a d'attentes déplacées vis à vis de la relation. Déplacé genre s'imaginer que la nana veut se marier avec toi juste par ce qu'elle a accepté de s'accorder du bon temps avec toi.

Enfin bon. Cette tablée de bimbo n'est pas le centre d'intérêt principal de Axel pour la soirée. Bah ouais il bosse lui hein ! Et d'ailleurs, notons que depuis qu'il fait régulièrement ce taf e barman dans divers établissement depuis le début de l'été en France puis ici en Espagne, il s'est rendu compte que aprfois lui même en temps que client a dû être juste méga relou. par ce que ouais. Quand t'es barman normalement t'es sobre mais entouré de viande saoule. et franchement c'est pas toujours simple. Genre quand Axel ne nettoyait pas des verres, son comptoir ou ne servait pas quelqu'un t'as un Miguel, parfois accompagné d'une connaissance à lui, de plus en plus bourré à force d'enchainer les demis et les pintes de blonde, qui lui tape va causette dans ses propos un peu incohérents de mec bien pompette. en plus il n'arrête pas de me causer de cette nana à qui il a offert un verre. d'ailleurs, ce serait bien qu'il commence à régler sa note le type non ?!

D'ailleurs, la v'la qui approche la jeune sportive qui d'un déhanché assez sexy s'approche du bar pour venir s'assoir à la chaise juste à côté de Miguel pour finalement lui apporter ce pourquoi il a payé. Un peu d'attention. Miguel, un brin bourré nous livre un festival de blagues de beauf et remarques un peu relou de drague juste pas subtile. Axel observait ça tout en gardant ses distances alors qu'il lavait des verres que sa collègue lui rapportait afin qu'ils soient vite prêts à être remplis à nouveau alors que le patron s'était approprié la tireuse pour distribuer binouzes à tour de bras.  Puis Miguel finit par s'en aller vider sa vessie qu'il ne fallait certainement pas prendre pour une lanterne. C'est à ce moment là que Axel put entendre la jeune femme se plaindre de va drague bien relou de Miguel ce qui arrache un sourire à Axel. Il ne peut pas lui donner tors. Il est sympa ce brave Mig' mais bon... il respire pas la subtilité et quand t'es une nana c'est un vrais lourd. Elle se retourne pour s'adresser directement à Axel. Sa position derrière le bar, un peu supérieure en taille à celle de la jeune femme lui donnait une vue sur le décolleté de la jeune femme qui pouvait laisser rêveur. Axel ne peut retenir un regard furtif à la poitrine de la jeune femme avant de jeter un œil à la salle alors qu'elle lui propose de passer sa pause avec elle et surtout avec sa copine dont elle se fait l'entremetteuse.

Il regarde alors dans va salle dans la direction de va table d'où venait la jeune sportive au corps plantureux et aux cheveux violets pour voir la fameuse amie qui regardait dans sa direction et détourna le regard quand il l'observa. Elle était mignonne. Il afficha un léger sourire puis fit mine que son regard était purement dû au hasard alors qu'il observait le reste de la salle en quête d'une main qui se lèverait à va recherche d'une boisson. Le patron appelle Axel.

- Tu m'excuse ?

Il demande un coup de main à Axel pour s'occuper d'une commande au bar pendant que lui va préparer vite fait des Tappas. il s'exécute, sert quelques bières assez vite, encaisse un peu d'argent puis revient vers va jeune femme. Il avait un peu réfléchi à sa proposition alors qu'il faisait son office.

- Je finis mon service à 23h00. Dans un peu plus d'une heure. Je vous rejoins après. Juste, je veux éviter de trainer et boire là où je travaille. Donc si vous bougez, je veux bien venir avec vous.

Puis il se pencha un peu par dessus le bar pour dire 2-3 mots à l'oreille de la jeune femme pour qu'elle entende mieux à cause du bruit ambiant, il n'avait pas trop envie de continuer à s'égosiller.

- Vous pourriez peut être me faire découvrir des choses. Je connais encore pas très bien la ville.

Il lui adresse un léger sourire un peu séducteur. Est ce qu'ile st en train de la draguer ? Et la pauvre Sammy ? Ou est ce que c'est juste dans sa nature de flirter avec un peu n'importe quel meuf ? Je pencherais pour la dernière option. il a bien la gueule du serial draguer ce Axel.

_________________
Le quotidien de Axel:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Angel Mirador
Gros pot de colle
Gros pot de colle
avatar

Pouvoir : Invocation de doubles
Points de Réputation : 0 points
Messages : 17

MessageSujet: Re: Toi toi la belle espagnole quand tu bouges tes époles (Barcelone)[PV Angel]   Lun 13 Mar - 16:22

En retournant m'asseoir, je sens le regard insistant de mes deux amis. J'ai à peine le temps de me poser que les questions commencent déjà à fuser. Je suis obligé de lever la main pour les calmer. Je les informe dans un premier temps qu'il a accepté de nous rejoindre après son service mais qu'il ne m'a pas donné d'informations sur ce qu'il pense de Sammy. Mais la chose la plus importante à savoir, c'est qu'il... parle espagnol comme un pied ! J'ai mis un bon moment à comprendre ce qu'il a voulu dire. Il parle encore plus mal que les garçons qui se sont joint à nous. Ces derniers plissent les yeux pour tenter de comprendre la conversation et l'un deux finit par éclater de rire comme s'il venait de comprendre une super blague. Sa réaction est tellement incongrue qu'elle me déclenche un fou rire qui se propage chez tous les autres à la table. C'est trop marrant les soirées avec des étrangers ! La barrière du language nous force presque à se comprendre avec nos intentions, nos expression de visage et nos mouvements des mains. C'est plus sincère qu'une conversation normale.

-Heu, Angel?
-Hum?
-Je crois que tu as oublié ton prince charmant.

Je tourne la tête vers le bar. Merde, Miguel! Il est revenu des toilettes, je l'avais complètement zappé, celui-là. Je me retourne rapidement et fait semblant de rien. C'est mort, je ne finirai pas la nuit avec lui. Je rentrerai toute seule, tant pis. Depuis cette nuit, je n'ai plus peur de me retrouver toute seule, en tête à tête avec moi-même. Alors pas question de m'accrocher au premier mâle venu. Je pense même que ça me fera du bien. Une bonne nuit de sommeil sans personne, en espérant pouvoir retourner à nouveau dans ce monde étrange. Dreamland. J'ai tellement de questions sur cet univers étrange et personne à qui les poser.

Discrètement, je sors mon téléphone et je tape ce mot sur le moteur de recherche. C'est une marque de jouet, un parc d'attraction aquatique... Rien à propos d'un univers onirique dans lequel on peut se rendre quand on dort. Je m'y attendais. Si ca se trouve c'était juste un rêve normal que j'ai fait... Ca semblait pourtant si réel. Bien plus réaliste que d'habitude. Et je me souviens de tout. En temps normal, mes rêves s'effacent. Plus j'essaye de m'en souvenir et plus ils deviennent flous et finissent par disparaître complètement de ma mémoire. Mais pas cette fois.

La soirée continue mais j'ai la tête ailleurs. Les français se sont levé pour partir, probablement pour aller en boîte. Je n'ai pas voulu les suivre pour que Sammy puisse enfin s'approcher du barman qui ne devrait plus tarder. Ils furent déçu qu'on ne viennent pas avec eux, ils se faisaient déjà probablement des films dans leurs têtes. Mais mon amie semble assez excitée à l'idée de le voir, alors on reste pour elle. Je ne sais pas pourquoi elle est aussi intéressée. Il n'est pas moche mais bon, les garçons qui ont passé la soirée avec nous ne l'étaient pas non plus. Va savoir, peut-être un coup de foudre. En attendant qu'il arrive, on cherche à savoir où on pourrait bien aller. Ce n'est pas dans mes habtiudes, mais je n'ai qu'une hâte : aller me coucher. Je ne veux pas faire ma rabat-joie, je suis habituellement la plus fêtarde. Une idée me traverse l'esprit.

-Hey ! On pourrait aller au Fuego Novo, maintenant !
-Hein?
-Ba oui, comme ça tu pourras foutre la rage à Pedro si tu te ramènes avec le barman.
-Hannnn Angel, t'es machiavélique !
-Ce serait l'occasion de lui montrer que t'es passé à autre chose. Que t'as pas besoin de lui.
-Hum... Euh... Vous avez raison !

Le Fuego Novo, c'est une salle de jeux qui fait bar en même temps. Il y a des billards, une piste de bowling, des jeux videos, des bornes d'arcade... C'est vachement bien et passé minuit, il y a le bar et la piste de danse. J'adore y aller, si seulement ce gros con de Pedro n'était pas là-bas en permanence. J'ai tendance à penser qu'il y a un bon fond chez tout le monde mais lui... Il passe son temps à laisser croire à Sammy qu'elle lui plaît et dès le lendemain matin, il la dégage comme une vieille chaussette. Sauf qu'elle, c'est une sensible, une sentimentale. Elle est complètement amoureuse de lui alors il serait temps de couper cette laisse qu'il lui a passé autour du cou. Et puis moi, le bowling et le jeu de basket, ça me permettra de me défouler un peu.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Axel
Voyageur chercheur de merde
Voyageur chercheur de merde
avatar

Surnom : L'enfoiré
Pouvoir : Invocateur des lames
Points de Puissance : 40 525 points
Points de Réputation : 54 900 points
Points du Membre : 669 points
Double Compte : Eve Leblanc
Messages : 2314

MessageSujet: Re: Toi toi la belle espagnole quand tu bouges tes époles (Barcelone)[PV Angel]   Lun 10 Avr - 11:29

Hey !!! d'abord il parle pas si mal espagnole que ça Axel. Bon d'accord il fait des fautes de grammaire et il a un accent un peu à chier mais bon. C'est pas bien de se moquer. Essaies de parler suédois sale méchante histoire que lui aussi il s'amuse. Mais bon... passons sur ce petit détail que Axel lui ne connait pas. Mais bon, je ne suis pas Axel et moi j'suis omniscient d'abord ! Il regarde va jeune femme s'éloigner, en lui matant un peu le cul avant de voir revenir le brave Miguel qui se demande où elle est passée. Axel lui fait comprendre qu'il a aucune chance avec elle avec ses techniques d'approche de gros bauf. Déçu de se rendre compte qu'il finira sa journée sans plan cul, il s'en va. Axel s'assure qu'il conduira pas dans son état en lui demandant comment il rentre chez lui... à pied. Puis bon, la soirée continue. bientôt la fin du service pour Axel qui continue son taf assez naturellement sans forcément se soucier de Angel et ses copines. Il remarque juste qu'au bout d'un moment, les gars qui les accompagnaient décidèrent de s'en aller, probablement pour se finir ailleurs. Puis bon, avec tout ça, vint finalement va fin du service. Une jeune femme vint prendre la suite de Axel qui partit alors dans la salle réservée au personnel. le patron lui donna son salaire de la soirée en cash. Oui c'est du travail au black et alors ? Il fourrer les billets dans la poche arrière de son jean avant d'enfiler une veste et de sortir en se dirigeant vers la table des trois jeunes femmes.

- Je suis tout à vous mesdemoiselles !

Il balança le mesdemoiselles d'un français implacable. Langue de Gentleman pour un pays de bouseux si vous voulez l'avis de Axel. Elles se lèvent alors et lui emboitent le pas vers la sortie de l'établissement. Il faisait assez frais dehors mais assez bon pour ne pas avoir à porter de vêtements trop épais. Sorti de l'établissement, Axel se demande où elles vont l'embarquer. pas dans une ruelle sombre pour le détrousser et le charcuter pour vendre son rein au marché noir j'espère. Bah ouais c'est qu'il en a besoin !

- Où est ce qu'on va ?!
- Au Fuego Novo. C'est un bar salle de jeu.
- Ok. Euh... c'est quoi vos nom au fait ?
- Moi c'est Julia ! Elle c'est Samy et elle Angel. Et toi ?
- Axel. Vous êtes de Barcelone ?
- Ouais. Toi tu viens d'où ? Par ce que t'as un accent assez... particulier.
- Stockholm, en suède.
-  Un Suédois !

Elle regarde l'une de ses copines, la fameuse Samy avec un sourire en coin. J'ai appris que les suédois, plus particulièrement les suédoises en fait, font l'objet de fantasmes en Europe du sud. ça l'amuse un peu de constater ça. Bref, ils se dirigent vers le fameux bar. Il constate que Angel a l'air de s'emmerder en fait. on dirait qu'elle n'a qu'une envie, rentrer chez elle. Sammy elle ne lui adresse pas la parole, apparemment trop timide et en gros, seul Julia lui parle vraiment sur la route en tentant d'intégrer Sammy dans la conversation sans vraiment y parvenir. Axel se demande s'il a bien fait d'accepter cette invitation tout compte fait. Puis après un peu de marche, ils arrivent au fameux Fuego Novo. C'est vachement grand. Plusieurs pistes de bowling d'un côté, quelques bornes d'arcade, des baby-foot, des jeux de palet, des billards etc. et un bar. Bref, tout de réunit pour s'amuser entre potes. Elles vont s'installer, je leur demande ce qu'elles commandent alors que il va jusqu'au bar pour commander. ça fait du bien de changer de côté du bar ! Il s'accoude en attendant qu'on lui serve le tout. c'est lui qui invite. N'est il pas un gentleman ?! Il voit au loin les trois filles en train de parler et chercher quelque chose ou quelqu'un du regard. y a pas mal d'animation ici mais le publique est carrément différent du bar où il travail. C'est assez bruyant avec la musique et tous les bruits de jeux. Il retourne à leur table avec les boissons. Il s'assoit à côté de Sammy, la seule place qu'il reste. Bon, ce qu'il avait compris se confirmait. elles voulaient le caser avec la jeune fille timide du groupe. Elle osait pas trop le regarder ni même lui adresser la parole. Un regard fuyant assez mignon mais bon, un peu lourd. Axel préfère un peu les nana qui savent ce qu'elles veulent. mais bon... pas trop non plus. Il aime pas trop être rabaissé au rang d'objet sexuel. Ce qu'il a déjà vécu. mais bon comme c'est un connard, ça le dérange pas forcément d'avoir ce genre d’attitudes avec les filles. les deux autres se sont éclypsées pour une raison quelconque. pour aller se repoudrer le nez ou je ne sais quoi. Axel capte que c'est un prétexte pour qu'ils se retrouvent seuls. Pour débloquer le dialogue... il voudrait pas faire preuve de mauvaise volonté, Axel se tourne vers Sammy.

- Vous venez souvent ici ?
- euh... oui assez.
- C'est cool comme ambiance.
- Oui.

Putain ! Axel déteste quand c'est comme ça! qu'aucun dialogue ne se fait. Heureusement, ivs sont sauvés par l'apparition d'un individu tiers qui se pointe. Apparemment une connaissance de la jeune femme.

- Salut Sammy ! ça fait longtemps.
- Salut Miguel.
- Je peux m'installer ?
- Je...

la question est purement rhétorique apparemment puisqu'il s'installe à leur table quand même. Axel devine immédiatement qu'il y a une sorte de tension entre elle et ce type. Il regarde Axel un peu de haut alors que le suédois lui se demande juste qui est ce connard avec son attitude de macho et se dit qu'il lui en collerait bien une. Genre il l'a pas invité. Mais on, il est pas là pour se foutre la haine donc il n'en fait pas grand cas.

- Tu me présentes pas ton ami ?
- C'est...
- Moi c'est Axel !
- Pardon ? J'ai pas compris ! C'est que t'as un drôle d'accent. Haha

Bon... le mec cherche les embrouilles. Jouons la calme quand même.

- Je m'appelle Axel.
- Vous vous connaissez depuis longtemps ?
- Hmmmm 2h ! et vous ?
- Haha ! Sammy et moi c'est une longue histoire hein Sammy ?!

Axel regarde le type un peu mauvais. Il pige la situation assez facilement tout compte fait. Ce type, ça doit être l'ex envahissant de sammy. le type un peu pervers narcissique sur les bords. Axel, juste pour provoquer le type se met à passer son bras par dessus l'épaule de la jeune femme. comme pour marquer son territoire. Et surtout pour faire comprendre à ce con qu'il est pas chez mémé et qu'il ferait mieux de foutre la paix à Sammy qu'il a senti se renfermer encore plus depuis l'arrivée de ce con. Je vois du coin de l’œil les deux autres jeunes filles sortir des toilettes et regarder dans notre direction avec un air un peu énervées. apparemment, elles portent pas ce type dans leur cœur. Axel aime pas particulièrement cette fille mais il déteste suffisamment ce type au premier contact pour tenter de le faire chier et de la protéger de ce connard. Aucune nana mérite d'être avec un trou du cul pareil !

Spoiler:
 

_________________
Le quotidien de Axel:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Toi toi la belle espagnole quand tu bouges tes époles (Barcelone)[PV Angel]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Toi toi la belle espagnole quand tu bouges tes époles (Barcelone)[PV Angel]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Quand deux corps s'enflâme [Pv Mafuyu Nekokami ][Hentaï]
» Quand haiti pourra-t-elle exporter vers RD?
» BELLE TAPISSERIE
» Quand l’État est en faillite, la Nation est en péril
» A QUAND UN NOUVEAU DEPART POUR EVITER UN AUTRE 29 FEVRIER ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dream Land Infinity RPG :: RP :: Le Monde Réel :: Europe-
Sauter vers: