AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Un chasseur chassant chasser | Feat Ares & Kendal

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Drasur
L'homme aux 1 000 visages
 L'homme aux 1 000 visages
avatar

Surnom : La tornade blanche
Team : Iniquis
Pouvoir : Invocateur de masques
Points de Puissance : 15 000 points
Points de Réputation : 10 000 points
Points du Membre : 92 points
Messages : 117

MessageSujet: Un chasseur chassant chasser | Feat Ares & Kendal   Lun 20 Fév - 13:31


L'inconnu, encore et toujours. Si il existait bien une seule et unique constante pouvant définir le monde onirique, c'était bien cet adjectif précis. Quoi qu'il arrive, quel que soit le degré de préparation préalable ou d'informations données, rien ne sera jamais comme prévu dans ce monde. Et cette vérité, Drasur la prenait de plein fouet chaque nuit, spécialement celle ci. Il avait passé la nuit précédente dans son royaume d'origine, Maskaria, où il avait du négocier pendant des heures auprès de son seigneur pour qu'il veuille bien lui accorder son pouvoir en augmentant sa réserve de masques à invoquer. Ce dernier était extrêmement réticent à l'idée d’insuffler ses pouvoirs dans un masque n'étant pas de sa propre création, ne pouvant contrôler les effets et pouvoirs apportés par le masque. Il répétait d'ailleurs souvent à son voyageur qu'il avait, il y a plusieurs siècles de cela, insufflé son pouvoir dans un masque noir qui, tombé entre les mauvaises mains, apporta un pouvoir instable et destructeur à une personne très peu recommandable qui se fit une joie de tout détruire sur son passage. Il ne souhaitait plus faire cette erreur mais, face à l'insistance du jeune homme, accepta finalement de faire de la tête du griffon qu'il avait chassé, un masque qu'il pourrait invoquer.

Préférant rester prudent, il donna une seule condition à l'invocateur, juste avant de s’exécuter : qu'il rassemble le maximum d'informations concernant le monstre vaincu dans un royaume s'y connaissant bien en monstres et autres créatures de ce type. Grâce à ces informations, même si le pouvoir de son nouveau masque s'avérait instable, ils sauraient au moins à quoi s'atteindre en cas de perte de contrôle. Le seigneur l'envoya alors au village des Hunters, fameux havre de chasseurs et autres mercenaires combattant les hordes de monstres proliférant constamment sur leurs terres à longueur d'année. Si il y avait bien quelqu'un s'y connaissant en griffon, il se trouvait certainement dans ce village. Armé de sa nouvelle invocation, le voyageur décida alors de s'y rendre la nuit prochaine.

Mais revenons en à nos moutons, l'inconnu donc, la constante qui ne change pas à Dreamland bla bla, le début de notre récit donc. Drasur était intimement convaincu qu'un village de chasseurs de monstres se révélerait assez paisible, que ses habitants seraient coopératifs, que leur vie civile soit diamétralement opposée à celle menée lors de leurs chasses extra muros finalement. Pour ne pas tourner autour du pot, ce n'était pas le cas. Cela faisait moins d'une heure qu'il crapahutait dans le village et il s'était fait mépriser, insulter par des passants, un imposant hybride entre un ours et une femme cracha sans retenue à ses pieds. Était-ce dû au fait qu'il était un voyageur ? Un étranger ? Il n'en avais absolument aucune idée, mais la seule chose dont il était sûr, c'est que sa colère montait peu à peu, lentement mais sûrement, se rapprochant du point de non retour. La seule chose l'empêchant de simplement poignarder ceux qui le regardaient mal était sa crainte envers la troisième zone, c'était la première fois qu'il foulait les terres d'une région aussi reculée et il n'était pas vraiment certain d'avoir le niveau nécessaire pour se permettre des folies ici.

Loin d'être serein et regrettant peu à peu sa venue ici, il arpentait ainsi les rues du village, à la recherche de quelqu'un pouvant lui donner les informations qu'il était venu chercher. Une fois qu'il aurait enfin ce qu'il voulait, il pourrait se contenter d'attendre dans un coin la fin de la nuit, pour enfin se barrer de cet endroit de malheur. Ne passant devant rien qui ne ressemblait à un office de tourisme ou un quelconque stand d'informations pour visiteurs, il était alors forcé de se rabattre sur une sorte de taverne relativement agitée dans ce qui semblait être le centre ville. Il y pénétra sûr de lui, fort de ses expériences vidéo ludiques et cinématographiques lui ayant appris que lorsqu'on cherche un expert en quoi que ce soit, il se trouve souvent à boire seul dans le coin sombre d'un bar, à parler de son passé glorieux à qui veut bien l'entendre. Ce cliché s'avérait relativement vrai sur le moment, il pu en effet apercevoir plusieurs créatures à la mine patibulaire éparpillés dans l'enceinte de l'établissement. Après avoir récupéré une choppe de "bière de mammouth" au bar, le serveur l'ayant décrit comme la spécialité du coin, de la bière marinée dans de l'huile de pachyderme préhistorique pendant plusieurs mois, il s'installa à la table d'une des créatures les plus humanoïdes présente. Des cicatrices parcouraient son visage, son œil gauche était d'un blanc laiteux, témoignant d'une cécité avancée depuis plusieurs dizaines d'années. Il portait une sorte d'armure en cuir à moitié déchirée, seul vestige de sa vie de guerrier. Posant sa choppe sur la table, Drasur ôta ses lunettes de soleil en signe de respect et lança la conversation, ses yeux miroitant sa détermination.


« Ecoutez vieil homme, je vais pas passer par quatre chemins. J'ai besoin d'informations sur les griffons, j'en ai chassé un moi même et j'ai besoin d'en savoir plus à leur sujet.

- Putain les gamins de nos jours ont plus aucun respect ... Souffla la créature avant d'enchaîner, tu penses que d'avoir tué ce griffon fais de toi un homme ? Tu penses que tu peux venir te pavaner ici comme un p'tit con après avoir récupéré un de nos contrats et qu'on va te faire les honneurs c'est ça ?

- Ecoutez, ce contrat m'a été confié et je l'ai honoré, vous avez pas le monopole de la chasse aux monstres dans cette saleté de monde, d'ailleurs je savais même pas que vous existiez avant hier. Cette créature menaçait un village et je l'ai butée ouais, on avais pas le temps d'attendre des semaines que l'un des vôtres se ramène.

- T'as des couilles de me parler comme ça petit je dois l'admettre. La créature toussa alors et cracha son glaire sur le sol avant de continuer, on a des valeurs ici, on chasse pas n'importe comment. Ce griffon que t'as tué était une femelle, si on l'a pas chassé nous même c'est parce qu'elle avait des p'tiots à nourrir. En la tuant, t'as flingué l'équilibre naturel des choses et la chaîne alimentaire de la région.

- Ok, je dois bien avouer que j'étais pas au courant de ça, ça explique son agressivité et pourquoi elle attaquait si près du village coquillage je vous le concède. Et donc, qu'est ce que vous pouvez me dire de plus au sujet de ce monstre ?

- T'es pas l'un des nôtres. Et on transmet rien du tout aux étrangers, surtout si c'est des petits cons sans respect. Tu te crois malin c'est ça ? Tu crois que t'es un chasseur ? Alors va chasser un des monstres qui rôde autour du village, n'importe lequel, mais fait les choses bien, suis la tradition.

- C'est à dire ? Le jeune homme pris une gorgée de plus de son verre

- Je sais pas ce qui m'empêche de te claquer ... On tue pas pour rien, respecte la nature, si tu chasses, ramène le cadavre ici, qu'on utilise ses os pour des armes, son cuir pour des vêtements, sa viande pour se nourrir. T'as laissé le corps de ce griffon pourrir et t'as juste récupéré sa tête pour ton petit plaisir et c'est pour ça qu'ici on te respectes pas. Si t'as les couilles que tu prétends avoir, reviens me voir quand ce sera fait, sinon va crever. »


Visiblement agacé, le voyageur pris une dernière gorgée de la mixture rance qui lui avait été servi et quitta la taverne. Le ton que la créature avait employé ne lui plaisait pas, mais elle n'avait pas spécialement tort. Il s'était lancé dans cette chasse au griffon poussé par son ego, il était aveuglé par sa fierté et voulait simplement faire ses preuves. Ce combat avait changé quelque chose en lui, il était plus humble qu'auparavant. Et cette humilité le poussait à comprendre ce que voulait dire le vieux chasseur. Il avait senti une sorte de connexion entre la bête et lui lorsqu'il l'avait achevée et qu'il était passé lui même à deux doigts de la mort. Il avait tenté de la respecter comme il le pouvait en l'achevant sans douleur, mais avais visiblement fait fausse route. Blessé dans son honneur et voulant au fond de lui, être respecté par ce peuple actuellement si méprisant envers lui, il décida de relever le défi qui lui a été lancé. Il ne savait pas encore comment, mais il allait mener cette chasse cette nuit et cette fois, il le ferait bien. Allumant son cigare au milieu d'une des ruelles principales, il se mis à cogiter, il lui fallait un plan.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ares
L'Ombre de Minuit
L'Ombre de Minuit
avatar

Pouvoir : Contrôle de l'obscurité
Points de Puissance : 44 000 points
Points de Réputation : 52 000 points
Points du Membre : 738 points
Double Compte : Eric & Sane
Messages : 660

MessageSujet: Re: Un chasseur chassant chasser | Feat Ares & Kendal   Jeu 23 Fév - 17:40

Les Hunters. Ares n'en avait pas vu depuis les hunters games, il y a de ça pas mal de temps. Mais aujourd'hui Ares était là avec un but précis en tête. Autour du village des hunters vivent pas mal de créatures réputées dangereuse. Et si Ares s'en servait comme arme ? L'idée lui avait trotté dans la tête jusqu'à ce qu'il la valide et ne prépare son plan pour le mettre à exécution dans un futur plus ou moins proche afin de foutre une merde pas possible.

Le voyageur obscur avançait calmement au milieu du village, les habitants l'observaient l'air méfiant, visiblement certains connaissaient sa réputation, d'autres se souvenaient de lui ou juste n'aimait pas les voyageurs dans son genre. Heureusement pour eux aucun hunter ne tenta de venir faire chier Ares, les deux petites fées s'en chargeaient. De manière quasiment impulsive elles tournaient autour du voyageur jusqu'à former un cercle quasiment parfait autour tout en chantant de la manière la plus fausse possible.

Pour autant le voyageur obscur ne s'en souçiait pas, c'est qu'après plus de deux ans avec elles à le faire chier Ares avait finit par piger pas mal de trucs sur elles, notamment le fait qu'il ne sert à rien de leur gueuler dessus, ça les rend encore plus chiante et plus heureuse. Et puis pas de moyens de pressions, Ares ne veut pas les tuer et elles sont parmi les rares créatures à être heureuses une fois absorbée, car l'obscurité est leur origine.

Le plan d'Ares n'était pas foncièrement compliqué. Il peut absorber des créatures, il peut relâcher tout ce qu'il absorbe. Etant déjà à l'état sauvage celles-ci vont devenir complètement folles. Du coup l'objectif serait de les relâcher genre... Au milieu d'un royaume ennemi, puis se barer en les laissant foutre une merde pas possible. Un coup pas très fatigant mais potentiellement utile, donc le voyageur obscur avait dans l'idée de le tester rapidement avant de l'utiliser pour de vrai. Dommage pour les hunters.

C'est ce que l'on appelle des dommages collatéraux, aucune réelle envie de s'en prendre à eux, juste un test à faire et ils sont les plus proches du lieu de capture des pokem... Des monstres. Ares avait une idée plutôt intelligente à mettre en place, ainsi qu'une offensive passablement efficace contre un royaume ennemi. La question était de savoir combien de créatures pouvait il se permettre de trimballer comme ça. Parce que mine de rien quand ça bouge dans tous les sens, c'est chaud à maintenir absorbé !

Ares mit un pied dehors, assez éloigné du village, à la recherche d'une première créature pour tester son idée. Les hurlements autour montraient bien le nombre de choses existantes. Évidemment il valait mieux éviter de se retrouver face à une centaine de monstres, tout comme Ares ne voulait pas tuer un monstre, mais le capturer pour mener à bien son projet. Il s'immobilisa un instant, se tourna vers les deux fées et prit la parole.

« A, B, trouvez moi un monstre, puis prévenez-moi que je teste un peu mon idée. »
« Owi owi ! »
« On y va ! »

C'était une activité passionnante que de risquer de se faire bouffer en même temps. Le voyageur obscur fit un petit tour de son côté, jusqu'à ce que les fées reviennent, en même temps, gueulant qu'elles avaient vu un monstre, visiblement le même. Le pire, c'est qu'elles ne revenaient pas du même endroit ! Enfin, Ares n'y fit pas attention et les suivit. Elles l’amenèrent à une espace de créature ailée, celle-ci se tourna vers Ares, puis une colonne obscure apparut, emportant la créature au passage.

« Une... Simple. Trouvez en une seconde, puis encore une et on va déjà voir avec trois. »

Les deux fées partirent à la recherche d'autres créatures, Ares lui se mit en quête d'un truc à faire en attendant, jusqu'à remarquer un voyageur non loin de sa position, qui avait probablement du assister à la démonstration de pouvoir d'Ares.

« Chut, tu n'as rien vu. »

Le contrôleur de l'obscurité fit un signe de la main en posant son doigt sur sa bouche pour signifier que sa présence et ses actions devaient rester secrètes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kendal Kaala
Un Indien dans la Zone
Un Indien dans la Zone
avatar

Surnom : Ken'
Pouvoir : Contrôleur obscure
Points de Réputation : 4 550 points
Messages : 104

MessageSujet: Re: Un chasseur chassant chasser | Feat Ares & Kendal   Mar 28 Fév - 20:10

Que pouvait bien foutre un rookie comme lui au beau milieu de la troisième zone ? Qui plus est près du village des Hunters, soit l'endroit le plus dangereux qu'il lui ait été donné de visiter depuis son arrivée à Dreamland.
D'abord dans une optique des plus minimaliste il se promena dans la forêt de longues minutes avant d'entendre le grognement d'une bête, dont je vous épargne la description physique,qu'il rencontra au détour d'un arbre comme il y en avait des centaines dans le coin.
Elle ne prêta pas attention à notre voyageur, et heureusement pour lui car il n'était même pas sûr de pouvoir l’égratigner à en juger par l'épaisse cuirasse qu'elle portait, trop occupée à dévorer des œufs dans un nid au sol dont la nature de l’espèce à naître était à déterminer.
Voyant cette image d'horreur pour toute maman ovipare qui se respecte, il se surprit à trouver l'appétit tant le bougre semblait se régaler de son repas.

*Éloignons-nous doucement *

Un cri retentit à peine avait-il eu le temps de faire disparaître la bête de son champs de vision; il resta tout de même solidement encré dans sa bulle et attrapa le premier morceau de bois qui lui servirait alors de bâton de berger.

-Tu dors ?

-Hum on peut dire que c'est tout comme tant que tu ne me convie pas à exister.

-C'est donc comme-ça que tu fonctionne; Je pensais que tu attendais tous les soirs que je te parle pour me répondre.

- Sur le principe c'est à peu près ça.

Pendant sa marche, entre les racines qui faisaient presque deux fois sa taille, il scrutait le ciel caché par un épais feuillage tout en traînant son bâton précédemment trouvé comme on traîne un chien mort au bout d'une laisse  

-Il faudrait que j’essaye à l'occasion de te garder silencieux pour voir si je peux utiliser la main noire quand tu dors.

-Tu aimerais que je t’empêche d'exister sous prétexte que je puisse  le faire ? Je n'aurais pas eu à attendre longtemps avant de te voir devenir aussi fourbe que moi hihihi.

-Et ça te fait rire ? Puis ce n'était qu'une idée... Rien de plus.

-Si on allait au fond de cette réflexion , ça serait priver une créature de ses droits dans le simple but de voir si tu peux le faire ou non.

-Finalement c'est un peu comme ça que je vois ce monde, où on est réduit à faire justice nous même quand une créature telle que toi empiète sur nos droits fondamentaux.

-Alors pose toi la question à l'avenir si dans tes actions tu ne fait pas de même que  la créature que tu redoute hihihi Parce que finalement celui qui a le moins à perdre dans l'histoire c'est toi avec ta vie parallèle.

Un long silence parcouru la forêt avant d'entendre de nouveau la voix du voyageur.

-Au fait où sommes-nous ?

-regarde moi pour voir ?

-heu okay. Il se retourna face à son Ombre.

-Tu le vois écrit où gps ?

-Comment je fais pour te Mute toi.....


- hihihi

Il continua sa route tout en grommelant que la vie était injuste de lui coller pareille Ombre alors qu'il aurait pu en avoir une toute gentille qui se ferait un malin plaisir d'échanger ses connaissances de ce monde avec son contrôleur qui d'ailleurs ne la contrôlait pas tant que ça.
Une fois son agacement passé , comme un signe de la providence, il vit se dessiner la forme de fruits aux branches de l'arbre qui se tenait désormais face à lui.
*Quelle aubaine* se disait-il tout en pensant qu'une fois sa faim calmée par le goût délectable de ses fruits il pourrait ensuite se trouver un point de repère à la cime du dit arbre.
Il commença alors à grimper le long du tronc comme il le pouvait, essuyant quelques remarques de son binôme qui se faisait toujours un plaisir de remuer le couteau dans la plaie.
Une fois assit sur une branche à environs trois mètres du sol, il profita d'abord de la vue pour s'assurer qu'aucune bête ne rodait dans les parages.
Bien qu'il avait eu de la chance jusqu'à présent, rien ne pouvait certifier que cela continuerait encore longtemps.
Il attrapa ce qui ressemblait étrangement à une Pomme, l'essuya sur son torse quand soudain une créature fit son apparition en contrebas.
Elle ne semblait pas avoir vu le jeune voyageur, pourtant munie d'ailes imposantes; Il se rappela une phrase que lui rappelait son père afin de rester une personne humble mais qui s'appliquait parfaitement à la situation actuelle qui donnait à peu de choses près qu'il n'y avait pas à se méfier de ce qui venait du ciel pour celui qui volait à sa cime, profond n'est-ce pas ?
En bref la créature ne remarqua pas Kendal qui se demandait si il devait croquer dans cette pomme ou quitter le possible champs de vision de la bébête.
Allez soyons fou croquons dans cette pomme !
A peine avait-il eu le temps de mordre dans celle-ci que la créature se tourna en sa direction.... Non c'était pour faire face à celui qui se trouvait juste en dessous et qui venait de sortir de nul part.
L'instant d'après une colonne noire sortie du sol et avala la créature, laissant le fruit échapper de sa main et tombant au sol.

* C'est moi qui vient de faire ça ? *

*Ne rêve pas trop hihihi*


L'homme plus bas le fixa, il se ressenti une force familière émaner de cet inconnu, comme-ci il était en présence d'un membre de sa famille ou quelque chose du genre, m'voyez ?

« Chut, tu n'as rien vu. »

Il lui fit signe de la boucler; il n'avait pas vraiment eu l'occasion de dire quoi que ce soit cela dit.
Partant d'un bon sentiment, il décrocha une seconde Pomme et lui balança comme on jette n'importe quoi à un de ces potes en lui criant "réflexe "; puis se laissa tomber, se sentant capable de retomber sur ses jambes sans se péter les deux chevilles; ce monde apportait son lot de mystère quant à la structure même du corps que les voyageurs arboraient.

Il se retrouva non loin de cet autre voyageur à en juger par ses oreilles d’apparence normale, les mains en évidence afin que celui-ci ne se sente pas en danger par son approche puis avança une main face à lui qui se recouvra d'un voile de plus en plus épais jusqu'à être recouverte d'un espèce de liquide noir qui ondulait sur celle-ci.
En un instant, la masse noire se figea puis prit l'apparence d'une lame noire dont la garde était empoignée par la main maintenant fermée sur elle.
Il examinait les traits de son opposant, sans vouloir lui paraître hostile il baissa ainsi sa lame et alla chercher à ramasser sa pomme à un mètre devant.

-Je crois qu'on est pareil tous les deux. Il lui tendit sa Pomme comme quand on trinque en visuel puis l'essuya de nouveau sur son torse avant de croquer à pleine dents dedans. Tu pourrais me dire où on est si ça n'est pas secret aussi  ?

-Tu soigne tes entrées, c'est bien, tu as de la chance qu'il soit pas de mauvais poils celui-là hihihi.


-Tu as une Ombre qui parle toi aussi ? Dis moi que tu sais comment la faire taire...
.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Drasur
L'homme aux 1 000 visages
 L'homme aux 1 000 visages
avatar

Surnom : La tornade blanche
Team : Iniquis
Pouvoir : Invocateur de masques
Points de Puissance : 15 000 points
Points de Réputation : 10 000 points
Points du Membre : 92 points
Messages : 117

MessageSujet: Re: Un chasseur chassant chasser | Feat Ares & Kendal   Mer 1 Mar - 18:40

Un épais nuage de fumée au parfum de pomme s'échappa doucement des lèvres du voyageur avant de se dissiper derrière lui, poussé par la vitesse de sa marche. Il traversait les rues du village sans vraiment savoir où aller, regardant à peine devant lui, plongé dans ses pensées. Relever le défi que le vieil homme lui avait lancé était courageux certes, mais désormais une once de doute commençait à l'envahir. Des bribes de souvenirs de son précédent combat contre un monstre envahissaient son esprit, lui rappelant la dure vérité : il avait failli y passer. Qu'est ce qui pouvait l'assurer que ce ne serait pas le cas cette nuit ? Allait il trop vite ? N'aurait il pas mieux fait de se contenter de voyager en première zone comme tout nouvel arrivant dans ce monde ? Tant de questions sans réelles réponses tournoyaient dans sa tête, l'empêchant de se concentrer sur son réel objectif.

Puis, il arriva hors du village, sans vraiment avoir fait exprès. Voir la large porte menant aux terres sauvages envoya une sorte de décharge d'adrénaline dans son corps, agissant comme un déclic, supprimant immédiatement tous ses doutes. Un mélange entre de l'inconscience et une soif d'aventure un peu trop grande, qui ne sont pas les sentiments qu'ont généralement ceux qui vivent longtemps, mais qui avaient permis de pas mal rassurer le jeune homme sur le coup. Désormais, foulant le sol de ces terres infestées de monstres, il ne se demandait pas si il allait être capable de le faire, mais comment.

C'est ainsi qu'il avançait calmement sur une large plaine de hautes herbes, atteignant le bon cinquante centimètres de haut. Il pouvait voir au loin la lisière d'une forêt plutôt dense mais décida de se concentrer en premier lieu sur cette plaine, s'engouffrer dans une jungle pleine de monstre est autrement plus dangereux. Drasur pouvait voir qu'il y avait beaucoup de mouvements sur cette plaine, plus il s'éloignait des murs du village et moins il se sentait à l'aise. Des bêtes sauvages l'observaient, tapis dans l'ombre, à atteindre qu'il soit assez proche pour fondre sur lui, il sentait le poids de leurs regards sur lui. Il ne fallut pas longtemps pour que cette théorie ne soit confirmée, deux énormes gorilles au pelage rose jaillissant subitement des hautes herbes, se jetant vers lui.

D'un pas de côté  rapide, il parvint à éviter l'assaut des bêtes, de peu cependant. Les gorilles s'étaient jetés le ventre en avant, sans doute dans le but d'écraser leur proie sous leur poids non négligeable. Le temps qu'ils se relèvent donna donc quelques secondes de répit à l'invocateur, qui ne tarda pas à rapidement utiliser son pouvoir. Il enfila le masque aux allures de masque à gaz et murmura, juste pour lui même, histoire de faire classe tout de même : Steampunk. Il chargea alors son bras droit, désormais d'acier aux contours dorés, l'éloignant de son torse vers l'arrière, le poing fermé. L'un des gorilles se leva alors, prêt à se jeter à l'assaut à nouveau, notons d'ailleurs que durant ces quelques secondes de battement, Drasur pu constater à quel point ces créatures étaient hideuses : au delà de leur pelage rose bonbon, leur gueule ressemblait plus à celle d'un hippopotame, une touffe de cheveux blonds en pétard trônant sur le haut de leur crâne. Face à l'assaut imminent du monstre, se jetant à corps perdu vers sa proie, le voyageur envoya son bras métallique avec une vitesse et une force folle, poussé par une gerbe de vapeur jaillissant de son coude. Le poing d'acier percuta alors l'assaillant droit sur le museau, s'enfonçant dans son visage avant de l'envoyer valser à quelques mètres.

La réaction de l'autre ne se fit pas attendre, constatant que son homologue avait été mis K.O, il entra dans une rage folle, hurlant à pleins poumons et frappant sur son torse comme un forcené. Ayant beaucoup dépensé d'énergie en lançant une attaque aussi puissante aussi rapidement, le jeune homme révoqua son masque de Steampunk. Bien qu'il pouvait être utile et lui permettrait certainement de venir à bout du monstre visiblement aussi affamé qu'énervé, il ne pouvait se permettre de trop l'utiliser si tôt dans la nuit, perdre toute son énergie et se retrouver à plat sans pouvoir bouger le petit doigt au milieu de cette plaine était la pire chose qui pouvait lui arriver. C'est ainsi, qu'en faisant toujours face au gorille-hippopotame-rose-blond (ça fait beaucoup d'adjectifs), il invoqua rapidement son masque d'Oni et l'enfila. Son fidèle katana en main, il était prêt à ...

« GRUIIIIK »

Il n'était prêt à rien du tout en fait. Aussi subitement que violemment, une sorte de sanglier en beaucoup plus poilu, beaucoup plus gros et surtout avec des défenses beaucoup plus longues, percuta le jeune homme. Le choc plus qu'inattendu envoya notre héros valser dans les airs avec en prime, une bonne douleur aiguë aux côtes. L'atterrissage se fit en roulé boulé au sol, de manière plutôt douloureuse pour rendre la situation encore moins confortable. Se relevant difficilement, Drasur aperçut trois de ces sangliers se ruer à toute vitesse vers lui, toute défense devant. Derrière eux, le gorille d'auparavant maintenait également la course, la question était de savoir si il comptait également attaquer le voyageur dans une sorte d'alliance de monstres ou si il avait jeté son dévolu sur l'un des sangliers autrement plus appétissant et fourni en viande que ne l'était le pauvre invocateur.

N'ayant pas le temps de vraiment trouver une réponse à cette question, il décida de prendre ses jambes à son cou. La fuite semblait être ici la meilleure solution, au vu de la férocité des bêtes l'ayant pris en chasse. Lors de sa course folle, il eu le temps de cogiter sur pas mal de sujets. Déjà, il pouvait constater, et ce n'était pas la première fois, que son endurance onirique était plus que louable et qu'il se sentait bien de tenir ce rythme quelques minutes. Puis une autre question, il avait proposé la nuit précédente à son collègue et désormais ami, Kendal, de l'accompagner lors de sa visite du Village Hunter mais n'avait vu aucune trace de sa présence ici. Avait il oublié ? S'était il endormi avant lui ? Il n'en avait absolument aucune idée, la seule chose dont il était sûr était que là, dans l'immédiat, coursé par des bêtes affamées, il n'aurait clairement pas craché sur un peu d'aide. La deuxième hypothèse valable serait que son acolyte ne l'ai simplement pas reconnu, il avait en effet fait un tour chez le coiffeur dans la journée, pour la première fois depuis des lustres. Sa coupe avait bien changée et il arborait bien 20 centimètres de cheveux en moins sur la tête. Sans compter son changement d'accoutrement, après plus d'un an à toujours porter le même costume et les mêmes lunettes de soleil, il avait enfin décidé de changer un peu tout ça. Enfin, tout cela n'est bien entendu que supposition, il est également possible que le contrôleur obscur soit arrivé ici plus tôt et ne soit désormais en phase de digestion dans l'estomac d'un quelconque monstre.

Toujours dans sa course folle, Drasur entreprit de se diriger vers la forêt. Là bas au moins, il aurait des points de fuite, il pourrait éventuellement se cacher. Cela valait bien mieux que la plaine qu'il traversait désormais, où ses seuls choix étaient : courir ou mourir. S'approchant de la lisière du bois, le masque toujours sur le visage et son katana bien enfoncé dans son fourreau pendouillant à sa ceinture, il aperçut deux silhouettes aux allures humaines. Priant intérieurement pour que ces personnes viennent éventuellement l'aider et ne se joignent pas aux monstres dans le but de l'étriper lui, il se dirigea vers eux, la troupe de monstres lui collant toujours le train.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ares
L'Ombre de Minuit
L'Ombre de Minuit
avatar

Pouvoir : Contrôle de l'obscurité
Points de Puissance : 44 000 points
Points de Réputation : 52 000 points
Points du Membre : 738 points
Double Compte : Eric & Sane
Messages : 660

MessageSujet: Re: Un chasseur chassant chasser | Feat Ares & Kendal   Mer 8 Mar - 17:37

Ares fixait le voyageur calmement,il ne connaissait pas cet énergumène, mais au moins l'inverse semblait vrai également, tant mieux, ça simplifierait un peu la tâche de passer la capture de monstres pour un truc rare et peu commun. L'autre voyageur ne paniqua pas, n'attaqua pas et envoya une pomme au sol, sans faire réagir plus que cela l'ancien disciple d'Ades. Le sicilien l'observa descendre de l'arbre, apparemment pas méfiant.

La suite le surprit néanmoins, la main du jeune voyageur se recouvrit de matière obscure, bien que différente de la sienne Ares y retrouvait là un pouvoir obscur. Un nouveau voyageur du royaume ? Le sicilien en doutait, il n'avait jamais entendu parler de lui et ne l'avait jamais vu. Un voyageur indépendant ? Avec le pouvoir obscur ? Voilà bien quelque chose de perturbant. Le voyageur face à lui matérialisa une lame obscur avec laquelle il récupéra la pomme.

Impressionnant, il ne semblait pas être un vieux, pourtant déjà ses ténèbres pouvaient percer et trancher, chose qu'Ares dut attendre longtemps avant de pouvoir faire. Le jeune voyageur obscur récupéra la pomme et la tendit à l'ex leader des babys, puis la retira pour l'essuyer et la manger. En réalité Ares ne fit pas attention à cela, se posant quelques questions sur l'identité de son interlocuteur.

Pourtant le dernier arrivé fut le premier à prendre la parole, il avançait que les deux voyageurs étaient semblables, de part la nature de leur pouvoir. Puis il demanda si Ares savait où ils se trouvaient, visiblement c'était un débutant balbutiant encore à Dreamland. Le voyageur obscur le laissa continuer,il finit par demander à Ares s'il avait une ombre parlante et si oui, comment la faire taire. Sans doute une partie de son pouvoir. Le sicilien secoua doucement la tête de gauche à droite avant de répondre.

« Non. Tous les pouvoirs sont différents à Dreamland, cela vaut pour les pouvoirs obscurs, il n'existe pratiquement aucun pouvoir obscur identique chez les voyageurs. Je n'ai pas d'ombre qui parle donc. Mais je suis étonné que tu n’aie pas été prit en charge par notre royaume. Estime toi heureux du moment auquel tu deviens voyageurs, quelques temps avant et j'aurais dut mettre un terme à ta vie. »


Il y a quelques temps les voyageurs obscurs étaient tabou, officiellement, Ares en avait déjà chassé quelques un sur ordre d'Ades, mais les temps avaient changés et la guerre forçait chacun à faire évoluer les choses. Maintenant les voyageurs obscurs étaient libres, plus ou moins, s'ils servaient le royaume obscur. Mais aucune contraite de mort n'était donnée à l'encontre des petits nouveaux. Enfin, au moins ce n'était pas un élémentaire, ni un hunter.

« Ici on est au village des hunters, dans la troisième zone. A en juger par tes mots, tu es nouveau à Dreamland n'est-ce pas ? Fais gaffe ou tu vas, ici ce n'est pas un jardin d'enfant, les Hunters sont des combattants doués et les bestioles autour du village sont dangereuses. »

Ares n'eut pas le temps de continuer, un brouhaha incompréhensible arriva de plus loin, un troupeau de monstre venait droit vers eux, précédé d'une silhouette humaine. Ainsi que de deux petites fées agitées. Quelqu'un de sain d'esprit aurait sans doute fuit. Pour le coup le temps l'a prouvé, Ares était loin d'être saint d'esprit. Il fit signe au voyageur obscur avec lui d'attendre un peu et marcha vers les formes, entamant le dialogue avec les fées.

« Alors ? »
« On a trouvé des créatures Ares ! »
« Owi, owi ! C'est nous qu'c'est qu'on les a trouvé ! »
« On te les amène. »

« Entendu. »


Bon, évidemment les fées n'avaient fait que venir chier le pauvre voyageur devant les créatures avant de le distancer jusqu'à rejoindre Ares. Le voyageur obscur fit signe aux deux créatures de se transformer, elles changèrent de forme jusqu'à devenir des pistolets. De l'obscurité s'échappa d'Ares, formant une colonne obscur s'élevant vers le ciel. L'air autour s'assombrit tandis que le sicilien pointait ses armes vers le voyageur et les monstres arrivant.

Une mise en garde aurait put être de mise, mais au final. Qui s'inquiète du sort d'un voyageur un peu fou ? Sûrement pas Ares. Il appuya sur la détente et un jet de ténèbres de taille peu commune sortit de ses armes, chargeant le groupe approchant. Au sol le voyageur devrait être en sécurité, ou de chaque côté sans trop de problème. Les créatures gueulant semblèrent un instant inquiétées par l'obscurité d'Ares, certaines s'écartèrent, fuyant pour éviter l'attaque, mais plusieurs encaissèrent le choc, se laissant absorber. Ceci fait l'obscurité se dissipa de nouveau, Ares souffla et laissa sa mélasse disparaître et ses armes redevenir fées.

« Bien. Ceci étant fait. Ca fait combien de temps que t'es voyageur gamin ? »

Les deux fées s'envolèrent à la recherche de nouvelles créatures. Le contrôleur de l'obscurité avait déjà absorbé 3 créatures, voir jusqu'à combien il pouvait tenir jusqu'à devoir les relâcher.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kendal Kaala
Un Indien dans la Zone
Un Indien dans la Zone
avatar

Surnom : Ken'
Pouvoir : Contrôleur obscure
Points de Réputation : 4 550 points
Messages : 104

MessageSujet: Re: Un chasseur chassant chasser | Feat Ares & Kendal   Lun 13 Mar - 15:50

Arès se voyait expliquer le béaba des pouvoirs à Dreamland au jeune voyageur, en effet chacun semblait posséder un pouvoir propre à chacun qui prenait racine dans les peurs combattues et d'un lien étroit avec l'utilisateur dans le but d'unifier les deux.
Enfin c'est entre autre comme ça qu'il l'avait compris, d'après les dires de son aîné il était donc le seul à posséder une Ombre parlante, quel dommage, ça aurait pu être pratique d'apprendre quelques combines pour le coup; surtout en territoire hostile comme celui-ci.

-C'est donc toi Arès ? Je suis fan hihihi

*-Prit en charge ? Me tuer ? Par qui ? Pourquoi ? On est pas libre ici ?

- C'est ce que je te disais la dernière fois qu'on en a discuté, le simple fait que tu te promène librement et qu'en découle ta réputation grandissante va engendrer une confrontation prochaine avec une créature obscure dans le but de "t'éduquer".

-De m'éduquer ? Mais ça ne répond pas au fait qu'en d'autre circonstance il aurait du me tuer?


-Au contraire, si tu réfléchis bien, son ancien job c'était d'éliminer les petits gars dans ton genre afin de réguler le nombre de voyageurs obscurs;
Donc logiquement soit toi et tes "frangins " avez été délibérément lâchés en pleine nature afin que le monde Onirique fasse le tri; soit, situation moins probable, tu as échappé à ta prise en charge.


-Et en quoi consistait la prise en charge ?

-Rien de bien méchant, généralement ça passe par une phase d'allégeance au Seigneur Obscur et l'association aux rangs d'un des Duc. Peut s'en suivre une prise en charge spéciale selon l'utilité de ton pouvoir afin de te rendre utile au plus tôt, mais là dessus ne t'inquiète pas, mis à part moi tu n'a rien de spécial hihihi.

-Merci pour la remarque...Dans tous les cas il faut que je me méfie donc...

-C'est ça, mais si on devait croiser une créature obscure je te préviendrais, il va aussi de mon intérêt que tu puisse vagabonder comme bon te semble hihihi. *


L'Italien poursuivit alors sur le fait que la région était la forêt qui ornait le village des Hunters, dans la troisième zone, à ces mots Kendal ravala lentement sa salive en écarquillant rapidement les yeux avant de positiver.
En effet que pouvait-il arriver à Kendal en présence de l'un de ses aînés? Bien qu'ils ne se connaissaient pas, le jeune thaïlandais le voyait un peu comme le voulait la tradition, à être placé sous l'aile des plus anciens afin que l'expérience inspire sa façon de penser, l'exposant ainsi à des situations qu'il n'avait pas encore expérimenté.
Dans cette optique là, Ares ne devait pas laisser mourir inutilement la nouvelle recrue dans le seul but de satisfaire une envie quelconque de réduction d'effectif.

Du moins en théorie.
Ce n’était pas comme-ci le Barman partageait un passif culturel avec Kendal et qu'ainsi il était logique qu'il accepte d'être suivit par le thäi  afin que celui-ci s'inspire de son aîné.
La suite de son dialogue le rassura quelque peu, il acquiesça d'un mouvement de tête.

-Oui, ça ne fait pas longtemps que je voyage, je n'arrive pas encore à reposer mon esprit avant de m'endormir et il semble que cela a tendance à me jouer des tours....
Il vaudrait mieux que j'évite les films d'apocalypse zombie pendant un moment, ça pourrait m'être fatal.... Hahaha.


C'était un rire nerveux, rien que l'image de lui caché derrière un muret à l'affût d'une horde incalculable de morts-vivants lui glaçait le dos .
Il essayait de cacher tant bien que mal le fait d'être arrivé dans la 3eme zone, région qu'il s'était pourtant interdit de fréquenter avant de contrôler pleinement ses capacités et d'avoir une réelle emprise sur Echo par la même occasion; qu'il savait désormais possible grâce à la découverte de la main noire et d'une possible mise en sourdine de l'ombre.

Au même moment les deux fées apparurent accompagnés d'un  tremblement du sol semblable à celui d'une course de pachydermes, annonçant ouvertement que la chasse qu'avait commencé Ares n'était pas encore finie, il semblait vouloir attraper plus de bestioles dans ses noirs filets, et il s'y préparait déjà.

Les créatures se distinguèrent, leur description physique n'étant pas de mise, il était important de noter qu'un Homme courait parmi les bêtes, cet Homme en question n'était autre que Drasur, reconnaissable entre mille depuis que l'un et l'autre passaient leur temps ensemble.

Le brun à lunette semblait en difficulté, mais malgré l'envie de s'approcher pour essayer d'aider son confrère, Ares transforma ses deux muses en de superbes flingues , projetant l'équivalent d'un .... En fait il n'y avait pas d'équivalent , la colonne d'ombre était incroyable, sur le plan physique et sur la maîtrise, ce pouvoir était bien supérieur à celui de Kendal qui se retrouvait projeté à des années lumières de son niveau.
Certes grâce à la conscience d'Echo il était plus simple de modéliser des parcelles d'ombres, mais là il s'agissait de pouvoir créer un projectile gigantesque capable de se séparer du lien physique qui l'unissait à son maître pour qui plus est absorber sans broncher deux créatures tout aussi "Strong" pour finir par disparaître comme-ci rien n'avait eu lieu; avec une précision dans le tir qu'il se sentait incapable d'atteindre un jour même en commençant tout de suite à répéter des séries incalculables de shoot .

Kendal n'avait pas lâcher Drasur du regard, il savait qu'il allait bien, sortant de ses pensées par la discussion qu'Ares avait reprit alors.
Il ne lui restait plus qu'à attendre que l'autre se pointe pour savoir ce qu'ils allaient faire.
Pour l'instant il se contenterait d'être l'Ombre d'Ares tant qu'il n'aurait pas mieux à faire, et mieux à faire il était difficile de l'envisager dans une zone ou même le plus faible animal avait une chance sur deux de couper court à la vie de voyageur de Ken'.

-Heu, une quinzaine de nuits je dirais; après je voyage pas seul, depuis tout fraîchement le gars là bas  que tu as failli buter c'est mon acolyte, on passe nos nuits ensemble pour éviter ce genre de situation dangereuse à souhait, d'ailleurs je te remercie de l'avoir épargner, je pense que si tu l'avais voulu tu l'aurais sans doute absorber aussi.

Il courba l'échine en guise de gratitude puis lorsqu'il releva la tête constata l'arrivée de Drasur à leur niveau.

-Tiens salut Dras' ! Jte présente...

-Ares, c'est Ares, tu lis jamais le Dreamag ou quoi ?

-Non pas vraiment, faut dire que j'ai rarement le temps de me poser pour faire la lecture du magasine people hebdomadaire. Au fait j'adore tes flingues, je peux te demander comment tu te les ai procurer ?


-Tu arrives déjà pas à assumer ta propre Ombre, alors avec une arme qui parle tu t'en sortirais plus hihihi.

-...


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Drasur
L'homme aux 1 000 visages
 L'homme aux 1 000 visages
avatar

Surnom : La tornade blanche
Team : Iniquis
Pouvoir : Invocateur de masques
Points de Puissance : 15 000 points
Points de Réputation : 10 000 points
Points du Membre : 92 points
Messages : 117

MessageSujet: Re: Un chasseur chassant chasser | Feat Ares & Kendal   Ven 17 Mar - 3:06


« Hé pourquoi qu'tu cours ? 
- T'as peur des petits monstres ? Peureuuuux !
- Et pourquoi qu'ton visage il est tout rouge ? T'es pas beau !
- Beurk ! Pas beau pas beau !
- Mais non c'est un masque et ... Mais vous êtes qui ?! »

Il ne manquait plus que ça. Alors qu'il courait comme un dératé, des flash-back de sa vie de voyageur apparaissant aléatoirement dans son esprit comme pour annoncer son décès imminent, Drasur se faisait en plus martyriser par des ... Fées ? A vrai dire il n'avait absolument aucune idée de ce que représentaient ces petites bestioles, mais elles n'avaient pas leur langue dans la poche ça c'était certain. Tout en tournoyant joyeusement autour de lui, elles ne cessaient de l'importuner, que ce soit en se moquant de sa course pour la survie ou en dénigrant son "visage disgracieux". Elles tournoyaient autour de son visage, lui percutant la tempe de temps à autre, semblant s'amuser comme des petites folles. Il est vrai qu'au vu de leur vitesse de vol, elles pouvaient jouir d'une sécurité relativement stable, même dans un tel environnement. Cela n'enlevait en rien leur potentiel d'énervement assez poussé, surtout pour quelqu'un peu habitué à de telles petites pipelettes. Le jeune homme eu alors une pensée émue pour Kendal, qui devait se trimbaler une ombre presque aussi bavarde avec lui constamment, ou encore pour un fameux invocateur qui d'après les rumeurs était forcé de garder une épée qui parlait beaucoup trop à ses côtés fut un temps.

Son seul réconfort pour le moment était que lui, si il le souhaitait, pouvait à tout moment s'isoler pour faire une sieste, sans se préoccuper d'un parasite commentant la moindre de ses actions. Bien entendu, cela ne s'appliquait pas dans le moment présent, chacun de ses pas étant accompagné d'un sentiment de surprise du fait qu'il soit encore en vie et il se surprit même à espérer que ces petites lucioles cinglantes ne possèdent en vérité un potentiel caché et soient capables d'oblitérer ses poursuivants d'un rayon magique, ou quelque chose dans le genre. D'une certaine manière, sans qu'il ne le réalise vraiment, son souhait fut accordé assez rapidement. En effet les deux fées se dirigèrent avec une rapidité assez déconcertante vers le duo de voyageur, duquel Drasur s'approchait alors dangereusement. Elles avaient l'air d'avoir rejoint l'un d'eux et disparurent, pour se transformer en quelque chose. Encore à une bonne centaine de mètres, l'invocateur ne pouvait voir clairement ce qu'il se passait, mais il avait déjà un mauvais pressentiment, comme si une connerie allait encore lui arriver, pour changer tiens.


Puis, le temps ralentit subitement. Une énorme colonne d'un noir de jais se dégagea d'un des voyageur au loin, s'approchant au fil des secondes, le bordelais eu à peine le temps de voir qu'un des hommes ... Le pointait avec une arme. Ah. Peut être voulait il seulement le sauver de ses poursuivants ? Peut être était il un sniper d'exception qui allait effectuer quelques tirs dans la tête bien placés sur les créatures sans faire de mal à notre pauvre héros ? Tout cela relevait du fantasme, voir d'une naïveté extrême mais après tout, Dreamland n'est elle pas la terre des rêves ?

Quoi qu'il en soit, toutes ces théories furent balayés d'un coup sec. Drasur eu l'impression que le temps se relança beaucoup plus rapidement qu'à l'accoutumée, comme s'il souhaitait rattraper le retard pris sur le ralenti d'il y a quelques secondes. Tout se passa très vite, un trait obscur jaillit de l'arme de l'inconnu, se dirigeant à une vitesse folle vers la petite troupe galopante. Grâce à un réflexe qui le surprit lui même, sans doute alimenté par le peu d'instinct de survie qui lui restait, le jeune homme se jeta sur le côté, un peu maladroitement. Etant en plein milieu d'une course, il n'avait pas vraiment d'appui et s'était jeté de tout son poids sur le côté, sans vraiment pouvoir faire autre chose. Il esquiva ainsi de peu l'attaque, atterrissant avec fracas dans l'herbe.

Relevant la tête, souhaitant savoir si une deuxième attaque, qu'il se prendrait cette fois de plein fouet, arrivait ou non, Drasur constata la disparition de la plupart des monstres qui le poursuivaient. Certaines d'entre elles avaient pris la fuite, sûrement terrifiés par un tel spectacle de puissance. Ne sachant pas vraiment comment réagir, hésitant entre remercier l'assaillant pour son aide ou simplement vomir de stress, il se releva malgré tout. Il révoqua son masque tout en gravant bien dans son esprit que sans les capacités que lui accordait ce dernier, il serait très certainement mort. Il n'aurait sûrement pas tenu une course aussi longue et aurait encore moins eu le temps de réaction nécessaire à l'esquive de cette attaque. Un peu sonné mais déterminé à rencontrer l'auteur d'une telle chose, il se dirigea ainsi vers le duo.


Il dégaina son cigare pour tenter de calmer son cœur qui battait la chamade et s'approcha doucement des deux voyageurs. Une fois à quelques mètres, il constata que l'un des deux était Kendal, son comparse de toujours. L'autre par contre émanait quelque chose de malsain. Il avait l'impression de faire face au mal incarné, comme si le moindre geste de ce dernier pouvait lui ôter la vie. Quelque chose le titilla d'ailleurs, il avait l'impression que la même chose émanait du voyageur inconnu que d'Echo, ce qui était hautement perturbant. Au vu de la colonne obscur vu auparavant, tout portait à croire que cet homme n'était clairement pas un tendre. Une fois arrivé au niveau du duo, Drasur répondit aux salutations du thaïlandais en collant son index à sa tempe, avant de l'envoyer en avant, comme un bon vieux cow boy. Il s'apprêtait à répondre lorsqu'Echo fit part d'une information assez inattendue.

« Tiens salut Dras' ! Jte présente...

- Ares, c'est Ares, tu lis jamais le Dreamag ou quoi ?

- Yo Ken', tu sais t'entourer à ce que je vois ! Il tourna alors la tête vers Ares et lui lança, j'ai entendu parler de toi, le tueur de Duc déchu c'est ça ? Cette histoire a fait pas mal de bruit quand je venais à peine d'arriver à Dreamland. Et bien enchanté, moi c'est Drasur. »

Il se tut alors quelques secondes, laissant son compagnon et son ombre de compagnie continuer la discussion avec le fameux voyageur obscur. Dans l'esprit de l'invocateur, c'était le bordel. Il essayait d'envisager tous les scénarios possibles, ne sachant pas vraiment à quoi s'attendre. Est ce que la célébrité des terres oniriques allait l'attaquer ? Si il le voulait, il pourrait clairement écraser le duo ayant à peine crée leur équipe la veille, ça aurait été la team avec la durée de vie la plus courte que Dreamland n'ait jamais connue. A moins que ses intentions ne soient pas si belliqueuses ? Après, tout, qu'aurait il à gagner à faire cela ? Pas grand chose finalement, il perdrait même sûrement des points dans le classement du Dreammag, s'attaquer à de si petits poissons n'aiderait en rien sa réputation. L'hypothèse qu'il pourrait les tuer à petit feu par pur sadisme était également à envisager, sait on jamais. Mais assez bizarrement, même si le bordelais s'imaginait les pires scénarios possibles, il n'avait pas de mauvais pressentiment, il n'avait pas vraiment l'impression qu'Ares ne leur veuille du mal. Peut être à cause de l'affinité qu'il avait avec Kendal, venir du même royaume ce n'est pas rien finalement. Il lança alors au deux contrôleurs obscurs.

« Excuse mon impertinence Ares, je t'ai pas encore remercié pour ton sauvetage de tout à l'heure. Sans ton intervention j'aurais été dans une merde sans fond pour être honnête. J'suis venu ici sous les bons conseils de mon seigneur, qui voulait que je trouve plus d'infos à propos des Griffons. Malheureusement, pour les avoir je dois chasser une bête selon les "traditions" du coin, c'est un tissu de conneries ça aussi d'ailleurs. Et même si ça me fait chier de l'avouer, j'ai pas le niveau pour faire ce que je veux ici. »

Il s'adossa alors à un arbre relativement imposant et tira sur son cigare, crachant un épais nuage au goût de cerise. Pour la première fois depuis sa transition de rêveur à voyageur, il pesait chacun de ses mots. Il avait déjà croisé des voyageurs dont le niveau était à des années lumières du sien, mais jamais il n'avait fait preuve d'une telle prudence. Pour un homme ayant un ego aussi surdimensionné que le sien, c'était à la limite du supportable. Il ôta alors ses lunettes quelques secondes et les mis dans la poche avant de sa veste en cuir, avant de continuer.

« Je peux me permettre de demander ce que tu fais ici toi ? J'imagine que croiser des célébrités dans ton style dans cette zone c'est assez courant mais là j'suis un peu curieux. Tu nettoies les environs pour préparer un assaut sur le village ?

Je me suis jamais vraiment intéressé à cette guerre ni à ses jeux d'alliance donc je sais pas si attaquer ici serait justifié mais après tout, je m'en tape, on m'a traité comme une merde depuis que j'suis arrivé ici donc c'est clairement pas moi qui vais te demander de les épargner.
»

Il continua de tirer sur son cigare et patienta calmement, attendant la réponse du fameux tueur de duc. Il espérait secrètement que sa théorie soit vraie et qu'Ares ne lui annonce que le Village Hunter se fasse raser de la carte d'ici quelques heures, à l'arrivée des troupes du royaume obscur. Il était également curieux de connaître la réaction de Kendal, ils avaient passés quelques nuits ensemble mais il ne le connaissait pas vraiment finalement. Quel était son alignement vis à vis du royaume obscur ? Comment avait il pu tirer ses pouvoirs de ce royaume avant de pouvoir se balader tranquillement où il le voulait dans ce contexte de guerre ouverte ? Est ce qu'il cachait quelque chose ou est ce que lui même ne savait pas vraiment l'importance qu'il avait dans la géopolitique onirique ? Et puis surtout, la question la plus importante, qui est Echo bon sang ?

HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ares
L'Ombre de Minuit
L'Ombre de Minuit
avatar

Pouvoir : Contrôle de l'obscurité
Points de Puissance : 44 000 points
Points de Réputation : 52 000 points
Points du Membre : 738 points
Double Compte : Eric & Sane
Messages : 660

MessageSujet: Re: Un chasseur chassant chasser | Feat Ares & Kendal   Ven 24 Mar - 14:07

Tiens. Il est encore vivant. Tant mieux pour lui. Ares en revanche, n'en a absolument rien à faire que ce type est survécu, pas qu'il souhaitait sa mort, mais juste que ça lui en touche une sans faire bouger l'autre. Bref, maintenant que les ennuis semblent plus ou moins écartés Ares reporte son attention sur le gamin obscur, dans le même temps les deux fées s'en vont à la chasse aux créatures en tout genre.

Le sicilien ne peut s'empêcher d'être intrigué par le jeune voyageur, un obscur comme ça s'attirera forcement des emmerdes, ou alors il aura intérêt à cartonner. Bref, le gamin s'expliqua. Il était voyageur depuis deux courtes semaines, à peine de quoi prendre ses marques. C'était donc bel et bien un baby qui avait à peine entendu parler de Dreamland. Il ignorait encore dans quoi il mettait les pieds. Le pouvoir obscur était une plaie à ce niveau là.

Ni les élémentaires ni les météors n'allaient le laisser tranquille s'il montrait son pouvoir, quand au royaume obscur... Et bien disons que cela dépendrait des personnes qu'il croisera et de ses choix. L'obscur remercia son ainé d'avoir épargner l'autre voyageur. Un trop plein de respect qui toucha à peine l'ancien mafieux. Sans plus d'attente il lui répondit sur un ton assez condescendant, avec son légendaire enthousiasme.

« Je ne l'ai épargné, il s'est bougé le cul tout seul. T'as pas à me remercier gamin, je ne suis ni ton ami ni ton allié, me lécher le cul ne te fera pas aller plus loin. »

Puis il détourna son regard pour le poser sur l'autre voyageur qui arrivait, il avait enlevé l'espèce de masque lui masquant le visage et avait allumé une clope, l'obscur fit les présentations, apparemment le dernier arrivant connaissait à peu près Ares et sa réputation. Un plus ou un moins, ça dépend des fois. Dans tous les cas il n'avait pas l'air de le craindre dans le cas présent. Du moment qu'il ne prenait pas trop ses aises, ça simplifierait la situation.

Finalement il commença à raconter sa vie. Il arriva à Dreamland lorsqu'Ares avait déjà une belle réputation. Au moment de la bataille du royaume obscur, ou de la Celestia. L'un ou l'autre, mais dans tous les cas il était là depuis probablement un peu plus longtemps que l'autre voyageur. En parlant de l'autre voyageur, celui-ci demanda à Ares où il avait obtenu ses flingues, pour savoir s'il pouvait en avoir. Le regard du sicilien passa d'un voyageur à l'autre, avec la mince idée de juger un peu ce qu'ils savaient sur Dreamland.

« Un cadeau d'Ades. »

Puis il se tut. Pour quiconque connaissait un peu Dreamland Ades était connu, le Duc de Minuit, le plus connu des Ducs et probablement l'un des plus dangereux. Une créature que nombre de voyageurs craignent et au moins autant de créatures. Le regard du voyageur obscur se posa de nouveau sur le plus expérimenté des deux voyageurs, qui à son tour remercia Ares pour le sauvetage. Le voyageur obscur ne répondit pas, le laissant parler sans porter un réel intérêt. Les Hunters l'avaient plus ou moins moqués, il chassait le griffon.

Ouais, ouais. Finalement le dernier arrivé posa la question un peu de trop pour Ares, que faisait-il ici. Il n'était pas placé sur l'échiquier politique et pensait qu'il était simple de rencontrer des gens très connus ici. Le regard du voyageur s'assombrit et il fixa le nouvel arrivant sans bouger, visiblement assez mécontent que l'on s'intéresse à ce qu'il fait.

« Ca ne te concerne en rien gamin. »


Puis il se tut à nouveau, avant de faire quelques pas, plus calme, puis de reprendre la parole.

« Si tu crains un peu ce que tu peux trouver ici, alors fou jamais les pieds dans la quatrième zone. Je suis content à chaque fois que je reviens ici, c'est un peu comme des vacances. »

Les deux fées revinrent à leur tour, poursuivies par un troll. Ares fit quelques pas vers le monstre tandis que les fées éclataient de rire en voyant Drasur sans son masque. Elles se mirent à lui tourner autour en gueulant et en se moquant. Le contrôleur de l'obscurité laissa de la mélasse s'échapper de sa main, balayant le monstre devant lui avant de se retrouver vers les deux autres voyageurs, tout en fixant l'autre obscur.

« Tu m'intrigue gamin. Tu ne connais pas grand chose de Dreamland, je vais t'en dire quelques petits trucs : bienvenue en guerre. Le monde des rêves est ravagé par un conflit entre les obscurs, les élémentaires et les météors – des glands en moule-bite – la guerre fait très mal à de nombreuses nations. Que tu le veuilles ou non tu seras pris dedans, surtout à cause de ton pouvoir. Lorsque des élémentaires viendront pour prendre ta vie, des obscurs pour te recruter ou prendre ta vie et les météors pour te recruter contre ton gré, comment tu réagiras ? »

Il fit une pause, un sourire moqueur apparut sur ses lèvres.

« Imaginons que je sois ici pour te forcer à faire un choix entre le royaume obscur et la mort. »

Ares relâcha son pouvoir et laissa une colonne de fumée obscur s'échapper de lui, obscurcissant l'air autour et ne manquant pas de monter bien haut dans le ciel.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kendal Kaala
Un Indien dans la Zone
Un Indien dans la Zone
avatar

Surnom : Ken'
Pouvoir : Contrôleur obscure
Points de Réputation : 4 550 points
Messages : 104

MessageSujet: Re: Un chasseur chassant chasser | Feat Ares & Kendal   Dim 14 Mai - 19:28

Kendal écouta les dures paroles de son aîné, il semblait ne pas apprécier la compagnie des gens, ou du moins ne semblait ne pas respecter le Respect lui-même à en croire ses paroles qu'il dégainait comme des crocs; C'est bon mon grand on sait qui est le loup Alpha, tu vas pas te mettre à leur pisser dessus non plus tant qu'à faire ?

Les valeurs que prônaient Ken' lui apaisèrent le cœur alors rempli d'amertume par les dires de son "Senpai", il méditerait pour soulager son esprit de toute la querelle qu'il souhaitait cracher tel le venin à cet Arès.
Mais Echo aussi possédait une langue, une langue que personne ne pouvait sceller, pas même son possesseur.
Leurs âmes résonnaient tel l'écho, malgré leurs natures opposés, les deux êtres étaient amenés à partager la même vie comme deux siamois, le même esprit comme deux jumeaux; la même joie comme des amis , la même rancune comme des frères d'arme.

-Heureusement que tu lui a pas fait la bise, t'aurais embrassé le premier trou du cul de Dreamland hihihi


A ces mots, alors qu'Arès parlait désormais à Dras', Kendal sourit. Il était vrai qu'ils étaient opposés en tout, mais l'un comme l'autre, ils défendaient ce qu'ils avaient et ce qu'ils avaient c'étaient-eux même.
Après avoir rejoint la conversation, Ken' demanda à Ares la provenance de ses jouets, lui répondant presque aussitôt qu'il s'agissait d'un cadeau d'Ades.

- Ades ? le dieu des enfers de la mythologie grecque ?


- Celui-ci est l'un des chiens du Seigneur Obscur, tu ne gagnerais rien de bon à rencontrer cet énergumène, et l'Homme que tu as face à toi est lui-même le bâtard le plus prometteur de la portée hihihi; tu sais il a fait de vilaines choses, tu as de la chance d'arriver sur ces terres maintenant, il n'y a pas si longtemps il t'aurait déjà tué, comme il aurait tué tout Homme ici si l'ordre lui avait été donné.  




-Tu es un peu cru dans tes paroles...


- Hey, Il n'y a pas de mal à se chier dans les bottes mutuellement, hihihi

L'ombre lâcha un clin d’œil complice à Arès , il savait qu'Echo s'était donné l'autorisation d'être un enfoiré par pur instinct de réplique au jeu de rôle que se donnait l'Homme aux pistolets.

LE grand Arès recula de quelques pas, maintenant au centre de l'attention, il avait un visuel complet sur les deux Noobs et demi, dont la moitié noire entachait le sol comme une flaque d'encre sur laquelle était dessinée le sourire du diable.
Il exprima sa nostalgie des découvertes de la 3eme zone, revendiquant une fois de plus sa supériorité en racontant la rareté de ses promenades dans le coin, préférant les dangers d'une 4eme zone dont la difficulté des épreuves restaient encore inimaginables pour le jeune Shadowmaker.
Un bruit se fit entendre derrière lui, ses deux fées revinrent accompagnés d'un troll, comme l'idée que l'on s'en fait,de ces créatures  se dégageait une incroyable intelligence, largement exprimée par la forme du crâne assez ample pour y abriter un rocher mais bien trop creuse pour y entasser ne serait-ce que les quelques règles de locutions favorables à une conversation convenable.
Il l'entendait déjà parler en bavant et  en criant quelque chose de pittoresque comme un " Jessapehlgrout".

Les fées vinrent tourner autour du Drasur, ce personnage avait un étrange feeling avec les créatures oniriques, Ken' se le comparait alors à son père qu'il reconnaissait en lui comme avec cette aura qui attirait les gens vers lui, comme un Monkey D. Luffy, à la différence que Kendal éprouvait beaucoup de satisfaction à être le camarade de cet " Homme aux masques ", qu'il ne pensait en éprouver en s'imaginant à la place de Zorro  ou Sanji au prémisse de leurs aventures .

Sortant de son esprit voguant au grès d'un animé de presque 800 épisodes, il retrouva l'usage de ses sens en voyant distraite le troll dans la mélasse obscure que créait Ares sans effort, comme-ci tout sans exception était à la merci de ses ténèbres.

Aïe l’interro de philo se dessinait comme tel dans ses pensées : " Dans le conflit actuel, quelle place choisis-tu de prendre ?" ; s'ajouta une contrainte de temps à la rédaction d'une réponse claire et précise avec l'apparition de la colonne éthérée qui se dégageait du corps d'Ares, son sourire n'échappa à Kendal qui remarqua alors qu'il n'était finalement pas dépourvu d'émotion mais que son délire à lui était plutôt d'aimer mettre la pression aux néophytes par plaisir du beau jeu.
Il lança un regard à Drasur, dans son calme naturel Kendal laissait ses idées fuser le temps de créer la parfaite accroche, pendant ce temps il savait que Dras', amateur de pied-bouche ,d'uppercut in your face et de spartan-kick n'attendait qu'une chose, le début des hostilités avec la ferme intention de se battre pour comparer son niveau actuel à celui d'un pro.

-J'aimerais beaucoup répondre à ta question avec une explication rationnelle en opposant mon point de vue à celui des entités que tu viens de citer, mais je ne connais ni l'alliance élémentaire ni les météores, et du peu que je sais du Royaume obscur, j'ai tout intérêt à en rester loin tant que je ne connais pas les intentions de ses dirigeants.
C'est ce qui me fait penser que nos deux mondes ne sont pas si différents.
le conflit engendre la guerre, si le dirigeant de ce monde n'est pas capable de mettre d'accord les puissances qui s'y opposent, je pense que leur rôle est de trouver leur terrain d'entente par leurs propres moyens.
D'après ce que tu me dis la guerre est la seule solution qui s'en soit dégager.
Alors soit, je ferais la guerre, mais pas pour eux, pour moi; pour lui;
- en pointant Drasur du doigt- et même pour lui - en tapant du pied dans son ombre- , je ne suis pas ici par erreur comme pourraient en penser plus d'un quand au but de leur existence, c'est en me battant que j'ai pris ce qui devait m'appartenir.
Il recouvra sa main d'une mélasse d'ombre qui s'échappa de celle-ci par la droite et la gauche pour prendre la forme d'une lame noire, Kusanagi.
J'entends par là que j'ai mérité le droit de fouler cette terre, et si il faut que je me batte encore pour mériter le droit d'être libre, je le ferais.


-T'as failli me faire chialer là hihihi.

*-Tiens toi prêt à l’éventualité qu'il... *

*-Avec un discours pareil, si il attaque c'est qu'il a la ferme intention de t'arracher un bras pour te calmer si c'est pas les deux hihihi. *
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Drasur
L'homme aux 1 000 visages
 L'homme aux 1 000 visages
avatar

Surnom : La tornade blanche
Team : Iniquis
Pouvoir : Invocateur de masques
Points de Puissance : 15 000 points
Points de Réputation : 10 000 points
Points du Membre : 92 points
Messages : 117

MessageSujet: Re: Un chasseur chassant chasser | Feat Ares & Kendal   Lun 15 Mai - 6:54


Ah, donc c'est comme ça qu'il va falloir la jouer. À défaut d'être une nuit sans danger et fun, ça risque au moins de devenir intéressant. Alors oui, la question qui se pose étant à quoi bon vivre quelque chose de remarquable si c'est pour l'oublier immédiatement après, sans compter que cette amnésie amènerait à d'autres soucis comme par exemple oublier un an d'aventures et de rencontres aussi diverses que variées. Vu comme ça, c'était un peu chiant tout de même, surtout que Drasur s'était fait pas mal de bons potes ici. Mais bon, au bout d'un moment un homme doit bien réagir à force de se faire manquer de respect en continu, surtout face à une attitude aussi condescendante. Le pire dans cette histoire c'est que de base, ce fameux Ares n'avait pas l'air d'être un mauvais bougre en soi, se trimbaler des petites fées toutes mignonnes ne semble pas être la caractéristique principale des personnes profondément mauvaises, après tout Hitler n'avait pas de fée. Si ça se trouve, c'était un mec sympa il y a quelques années. Mais bon, à Dreamland il y aura toujours ces voyageurs prenant les choses bien trop au sérieux et qui se créent un personnage dans leur tête pour justifier leurs pathologies mentales et ne pas sombrer dans la folie en se disant "merde j'ai tué plein de gens quand même c'est pas cool". C'était ça, ou il était vraiment vachement énervé comme gars en général, ce qui n'est pas nécessairement mieux pour nos deux comparses qui, au fur et à mesure, s'enfonçaient dans une mouise de plus en plus profonde.

Mais comme dit plus haut et pour citer une grande figure de notre époque, faut pas pousser le bouchon trop loin. Puis, dans un éclair de génie, Echo débloqua le succès "Rap contenders" en balançant une belle punchline qui était assez drôle pour mériter leurs morts à tous, franchement ça valait le coup. L'ombre vivante enchaîna sur des répliques plus cinglantes les unes que les autres, plus grande gueule que jamais. Il faut bien évidemment prendre en compte qu'il était intangible donc immunisé contre les attaques physiques, mais un autre contrôleur obscur ne pourrait il pas s'occuper de lui ? C'était une interrogation qu'il valait mieux prendre en compte tout de même, après tout dans l'infinité de choses possibles dans ce monde, c'en était peut être une. Tout cela fut interrompu assez sèchement par le retour des fées du bois, amenant avec elles un bon vieux troll. Au vu de sa sauvage brutalité, l'affronter seul aurait été un réel défi, mais pas cette fois. Car le grand Ares seigneur de ces lieux et grand inquisiteur du royaume obscur l'avala d'une traite dans ses ténèbres.

Drasur avait un autre souci dans l'immédiat de toutes manières, ces satanées petites bêtes aussi magiques que malicieuses tournoyant à nouveau autour de lui, se moquant de son visage disgracieux pour la deuxième fois de la nuit. Le jeune homme avait l'habitude de ce genre de choses, d'habitude les enfants l'apprécient assez instinctivement, ce n'était pas vraiment différent. Il faisait mine d'être agacé en remuant sa main devant le visage mais au fond appréciait bien cela, la tension de la situation se voyant pas mal atténuée grâce à ces petites bêbettes toutes mignonnes. Alors bien entendu, comme vous pouvez le deviner assez rapidement grâce à un brin de jugeote, la tension s'envola à un stade encore jamais atteint, poussée par le voyageur obscur. qui, dans le plus grand des calmes, se mit à menacer Kendal, sans oublier la petite leçon sur les différents camps du monde onirique au rookie.

Alors, pour rester dans l’honnêteté la plus totale, ce n'était pas une réelle menace au sens propre du terme. Le Duc de minuit semblait s'amuser de la faiblesse de ses homologues ce que Drasur pouvait comprendre au fond. C'est un peu comme faire un match de foot avec des enfants, on rigole bien en tirant comme un sauvage sur le visage du gardien de six ans. C'est mal, mais c'est marrant. Cette comparaison à la limite du foireux résume assez bien la situation cela dit, le contrôleur obscur relâchant une bien belle colonne de ténèbres au dessus de lui. C'était impressionnant et plutôt classe il faut bien l'avouer, mais ça montait bien haut dans le ciel tout de même. Un sourire en coin se dessina sur le visage de notre héros alors que son comparse thaïlandais partait dans un bien joli discours. C'était beau, juste, vrai et surtout pas mal émouvant pour le bordelais qui se sentait apprécié par son camarade et ce plus que jamais. Ils étaient dans cette galère ensemble et allaient s'en sortir ensemble, ou mourir ensemble. Une fois ce petit speech terminé, Kendal invoqua directement sa nouvelle arme fétiche, appuyant ses propos avec brio. Craignant d'avance la remarque cinglante du tueur de Duc, enfin l'ex, où il pointerait sûrement à quel point la création d'une telle arme est risible pour un contrôleur aussi compétent que lui, Drasur intervint immédiatement. Il se plaça un pas devant son camarade et posa une main devant lui, avant de se lancer dans son propre speech.

« Bon les mecs dark, il est p'tetre temps de se calmer. Le jeune homme t'as donné sa réponse quant à ta proposition d'emploi et il semble pas intéressé. On peut en rester là ou il faut absolument passer aux mains ? Parce que bon, il y a plus valorisant que tuer des mecs aussi éloignés de ton niveau. Par contre j'ai un marché à te proposer. »

Il ôta alors sa main de devant son camarade, lui envoyant un regard rapide. Ses yeux étaient emplis de détermination et son petit sourire en coin devait montrer à son ami qu'il était sûr de lui. Alors oui, sa stratégie n'allait peut être pas marcher, ou peut être que si, il n'avait pas vraiment de moyen de le savoir aussi tôt. Mais si il existait une solution autre que de se prendre un trou noir dans les reins, ça restait intéressant à explorer malgré tout. Drasur s'approcha alors de quelques pas, assez pour signifier à Ares qu'il installait un consentement tacite de non agression entre eux au moins pour le temps des négociations, mais en gardant assez de distance pour ne pas l'énerver sur le coup non plus.

« Donc je disais, je viens de Maskaria. C'est un royaume pas trop paumé de la première zone et j'ai des rapports assez particuliers avec mon seigneur. Ce dernier est parti en guerre il y a quelques mois pour, je pense, gonfler son ego. Donc si son consieglere, c'est à dire moi même, venait à lui glisser un mot, il pourrait très bien choisir son camp pour cette fameuse grande guerre. On est pas un royaume à la force de frappe incroyable mais un QG dans la première zone peut être pas mal intéressant pour vous non ? Si je ne me trompe pas, l'alliance est pas mal implantée là bas. Et puis on aime pas trop les Meteors par chez nous, ils désacralisent le masque. »

Voilà, c'était fait. Est ce qu'il bluffait ? Est ce qu'il n'en avait rien à faire de cette guerre au point de troquer son royaume pour sa propre survie et celle de son camarade ? Il ne le savait pas lui même. Dans tous les cas, son but premier était atteint : il avait ouvert la discussion. Il espérait sincèrement ne pas se prendre une lance d'ombre ou quelque chose dans ce genre qui mettrait fin aux négociations un peu plus tôt que prévu. Après tout, le fond de sa stratégie n'était pas vraiment cette proposition d'alliance ou quoi que ce soit, au final il n'en avait pas grand chose à faire de cette guerre et se placerait plus du côté des "j'men foutistes". Mais il y avait un détail qui avait peut être échappé au contrôleur obscur et qui pourrait jouer en faveur du duo : elle était grande cette colonne de fumée et ils n'étaient pas si éloignés du Village Hunter, qu'est ce qu'il se passerait si quelqu'un la voyait ? Oui, comme dit plus haut, tout ça risquait de devenir intéressant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ares
L'Ombre de Minuit
L'Ombre de Minuit
avatar

Pouvoir : Contrôle de l'obscurité
Points de Puissance : 44 000 points
Points de Réputation : 52 000 points
Points du Membre : 738 points
Double Compte : Eric & Sane
Messages : 660

MessageSujet: Re: Un chasseur chassant chasser | Feat Ares & Kendal   Mar 23 Mai - 16:52

Un petit sourire d'Ares ponctua la situation, presque en impasse mexicaine. Les deux gamins ne se démontaient pas mais semblaient malgré tout vouloir éviter de discuter avec les poings. Le regard du voyageur se balada sur les deux. L'autre obscur était marrant. Naif, mais marrant. Le masqué continua. Tandis qu'Ares ne prêtait pas attentions aux quelques phrases sans intérêt des deux voyageurs une piqua son attention. Il proposait d'influencer son roi pour qu'il rejoigne le royaume obscure.

« Gamin gamin gamin gamin... Je ne suis ni Seigneur, ni Duc. Pourquoi devrai-je m'intéresser à la politique ? Je ne suis pas politicien, je suis un soldat. Comme tel je me bats. Je laisse à ceux qui prétendent gouverner le luxe de nouer les alliances et de discuter de paix. »


Il fit une pause avant de planter son regard dans celui du voyageur le plus expérimenté des deux gamins.

« Si ton Roi cherche un camp, qu'il le fasse. Dis lui juste de bien choisir, ensuite ce sera à lui de négocier. Pas à moi ni à toi. A lui. Pour ta simple gouverne, l'issu de la guerre est déjà plié. Même sans la force des voyageurs obscurs le royaume obscur est le plus puissant de Dreamland, mais nous avons désormais dans nos rangs une multitude de voyageurs aux pouvoirs dépassant le mien, la guerre est déjà pliée. »


Vrai ? Non. Le pensait-il ? Non. Mais rien dans cette discussion n'était vrai. Le regard d'Ares balaya les environs, avant de revenir sur l'autre obscur. La colonne de ténèbres au-dessus de lui disparut tandis qu'il laissait planer le silence quelques instants.

« Quant à toi... Mauvaise réponse gamin. Si jamais quelqu'un vient t'imposer un choix comme ça. Tu dis oui monsieur je vous suis. Et si tu ne veux pas suivre, tu t'enfuis le lendemain. On s'en fout pour qui tu te bats. Tu crois que chaque soldat est soldat par amour ? Il est soldat pour tuer, pour gagner, ou pour passer le temps. La loyauté est un luxe que l'on ne peut plus s'offrir aujourd'hui. »

Ares fit quelques pas, les fées revinrent autour de lui et se changèrent en arme, il les attrapa et les garda en main, tournant le dos aux deux autres voyageurs. Il soupira avant de reprendre la parole.

« Dreamland est infiniment grand. Tant mieux pour toi si tu as de la motivation. Mais attention qu'elle ne prenne pas le pas sur ta logique. Ici on survit. Il faut savoir se défendre. La meilleure défense c'est l'attaque. Tenez, je vais vous montrer un truc. »

Il fit signe aux deux voyageurs de le suivre, reprenant doucemment la route du village des hunters, prêt à libérer les quatre créatures qu'il avait absorbé pour tester son idée pour une futur attaque utile.

« Exemple. Le village des hunters n'est pas parmi les endroits que j'aime et ils ne m'aiment pas. Bilan, un jour ou l'autre je les affronterai. J'ai quelque chose à vérifier, ils sont des ennemis potentiels... »


Ares termina sa phrase en mettant un pied dans le village, sourire aux lèvres.

« Donc j'attaque en premier. »

Il relâcha son obscurité, libérant au milieu du village les créatures absorbées, créant un foutoir monstre tandis que les hunters se tournaient vers les trois voyageurs, avec la ferme envie de venger ceux qui se faisaient bouffer par les monstres amenés ici par Ares. Nul doute que ça ne durerait pas longtemps, mais au moins ça montrait un truc. Énervés par cette obscurité les monstres étaient vachement intéressant à relâcher.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kendal Kaala
Un Indien dans la Zone
Un Indien dans la Zone
avatar

Surnom : Ken'
Pouvoir : Contrôleur obscure
Points de Réputation : 4 550 points
Messages : 104

MessageSujet: Re: Un chasseur chassant chasser | Feat Ares & Kendal   Jeu 29 Juin - 11:52

Prenant en compte les paroles de son ainé, Kendal comprenait alors qu'il s'agissait d'une mise en garde pour sa propre vie; chaque mot résonnait en lui comme l'expérience de vie d'un Homme d'expérience dont il fallait tirer les meilleures conclusions pour avancer dans ce monde qui semblait plein de dangers, qui se déguisaient en  conflit d’intérêt entre les deux races qui cohabitaient, les créatures et les voyageurs mais qui prenait alors l'apparence de conflits politiques lorsqu'on faisait parti d'un niveau supérieur de conscience de cet univers dans lequel prendre parti prit pour l'une des autorités qui sévissait, dont les météors ou encore l'alliance élémentaire, était un choix de vie qui se comprenait pour quiconque avait eu l'occasion de s’intéresser aux mouvements des grandes guerres de notre monde.

Mais Kendal avait déjà son avis fondé sur la chose, il était question d'être de ceux qui durant ces guerres intégraient la résistance, de ceux qui pouvaient prétendre vivre et mourir libre; pour des notions de bien et de mal qui lui sont propres et qui le distinguent de la masse des résiliés à penser par eux-même, en se laissant dicter ses règles de conduite et sa façon de penser par une organisation qui défend avant tout ses intérêts propres  avant ceux de la souveraineté populaire.

Kendal était de ceux qui préfèrent mourir libre que vivre enchaîné à un gouvernement dictatorial.

Une légère brise rafraîchissait l'atmosphère et soulevait les odeurs de la flore qu'humait alors le thaïlandais.
L'atmosphère ainsi détendue par le débat entamé, le jeune voyageur obscur se raisonna à suivre Arès accompagné de son binôme aux masques.

Et c'est devant le villages des hunters que leurs pas les menèrent.
C'était un village de cabanes de terre, de toiles de huttes, de yourte, d'abris de bonne fortune, de battisses plus élaborés mais toujours dans la simplicité , sans plus d'artifices que des crânes  de bêtes que l'on devinait dangereuse à leurs gueules remplies de dents émoussés mais avec toujours le même tranchant que de leur vivant.

« Exemple. Le village des hunters n'est pas parmi les endroits que j'aime et ils ne m'aiment pas. Bilan, un jour ou l'autre je les affronterai. J'ai quelque chose à vérifier, ils sont des ennemis potentiels... »

Kendal, le regard perdu dans le décor , secondant Drasur comme sous pilote automatique, de manière instinctive s'arrêta un instant lorsqu'Arès , une fois les deux pieds dans le village lâcha l'emprise qu'il maintenait sur le portail vers la dimension obscure, libérant les entités ainsi condamnés dans une ruée qu'on aurait dit inarrêtable.

-Qu'essaye-tu de prouver en attaquant ce village ? Il n'est pas toujours bon d'attaquer le premier, certes on a l'effet de surprise, mais en terme d'avantage stratégique, ils ont le numérique, et nous on a.....

Il entendit la voix d'Echo résonner dans sa tête, contemplant la main noire , il révoqua la forme du gant pour lui donner la forme meurtrière de Kusanagi, la lame noire.
La lame longea ses côtes pour venir se loger dans la tête maintenant à portée d'un Hunter qui, rentrant au village, avait pu constater le remue ménage qu'avait apporté ce cortège de calamité alors que , gibier sur l'épaule il pouvait distinguer de loin les ombres aux portes de la cité.
Il s'était mit à courir ,flottant presque au dessus du sol , sans un bruit; quelqu'un qui n'aurait pas été sur ces gardes aurait subit un assaut sans doute fatal de par la vitesse et la force supposée de ce tueur de monstres.
Mais l'un des nombreux avantages d'avoir un ombre qui parle c'est d'avoir des yeux dans le dos.
Echo profita que la créature aux apparences de barbare s'approche suffisamment pour le faire couler dans l'eau trouble qu'était devenue l'ombre du thaïlandais.

Le coup suivant vous le connaissez.

-Je dis pas que je peux pas en tuer quelques uns, mais je regrette que ce soit parce qu'ils nous croient ensemble, ils n'avaient aucune intentions de s'en prendre à nous sans ça, maintenant tu nous mets dans une situation où tu nous oblige à prendre ton parti.
Tu viens de donner un prétexte à tous ces gens d'engendrer la haine , la vengeance et la guerre.


-Prends ça comme une expérience sociale hihihi. Puis ça ne fait pas de mal de se faire un peu la main avec un ou deux hunters , au mieux tu passe une super soirée pleine de bonnes choses, au pire tu te fais défoncer et tu crie à l'aide pour qu'Arès te sorte toi et ton copain de la merde hihihi .

Kendal, lame en garde , zyeutait autour de lui afin de prévenir une éventuelle attaque surprise. Lorsqu'Echo l'avait prévenu de l'attaque il s'était intimement juré de s’émanciper de l'espèce de tutelle qu'était son Ombre.
Même si elle était comme une sorte de prolongement de son être dans le monde onirique, il était difficile de considérer Echo comme une personne de confiance,même pour Kendal qui le retrouvait toutes les nuits .
le mieux était de devenir au plus vite indépendant.

Il regarda par dessus son épaule, toujours ce sourire affiché sur son Ombre , cette mâchoire de dents blanches, comme-ci cette gueule prédatrice allait t'arracher le mollet et te dévorer lentement afin d'accumuler assez de force pour se matérialiser totalement et pouvoir user de son libre arbitre, faire ce que bon lui semble sans chaînes.
Mais que ferait une telle créature, capable de dévorer son hôte pour prendre sa place dans un souci de liberté ? Ne serait-il pas dangereux de laisser un monstre aux allures d'assassin encapuchonné, manger à sa faim tout être , toute chose, rongé par les péchés de l'orgueil , la gourmandise et l'avarice, sans pour autant mettre les autres de côtés, il ne trouverait de juste milieu que dans le chaos qu'il créerait .
Un frisson parcouru Ken' , il sentait que son ombre le regardait, tout comme lui il l'avait fait quelques instants plus tôt. Et si toutes ces chimères étaient réelles ?
Il devrait alors réfléchir posément à l'idée que celui qui se faisait passer pour son ami le soit vraiment, non pas Drasur qui semblait être quelqu'un plein de bonnes intentions, mais Echo, es-tu réellement résigné à t'accaparer la lumière ? Connais-tu déjà le moyen de la voler si c'est elle que tu convoite ? Qui es-tu vraiment Echo? Es-tu un esprit maléfique habillé d'une parure de mensonge ?

Une Ombre cacha la lumière l'espace d'un Instant, quelque chose d'énorme volait dans le ciel , haut dans le ciel , inatteignable au canon, dessinait des Huit dans le périmètre du village, à contre-jour il était impossible pour Kendal de définir la nature de la bête, mais l'ombre Humanoïde qui dessinait une tumeur sur l'ombre de la chose volante était reconnaissable, d'autant plus que cette appendice se déplaçait sur l'ombre.

-Y'a un quelqu'un sur son dos ! On dirait qu'il va sauter !

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Drasur
L'homme aux 1 000 visages
 L'homme aux 1 000 visages
avatar

Surnom : La tornade blanche
Team : Iniquis
Pouvoir : Invocateur de masques
Points de Puissance : 15 000 points
Points de Réputation : 10 000 points
Points du Membre : 92 points
Messages : 117

MessageSujet: Re: Un chasseur chassant chasser | Feat Ares & Kendal   Ven 14 Juil - 12:07


Le bluff le moins crédible du monde n'était pas passé donc, ce qui n'était pas si étonnant que ça avec un minimum de recul. Mais Drasur ne s'en voulait pas, loin de là, la pression considérable s'étant imposée en maître sur les lieux plus tôt semblait doucement disparaître. L'air était moins lourd, l'atmosphère moins étouffante, ce qui était un pas de plus vers la bonne direction. Alors certes, le contrôleur obscur continuait de se gargariser de discours pompeux à l'égard de son royaume d'origine, affirmant haut et fort que l'issue de la guerre était déjà planifiée d'avance. Notre héros n'en était pas si sûr, bien qu'il ressentait une certaine frayeur en pensant aux horreurs dont était capable le seigneur obscur, si un des camps est si puissant que ça, il n'y a pas de guerre au final, juste une exécution bête et sommaire. Et ce conflit commençant à doucement traîner, en tous cas depuis que le bordelais avait fait sa transition de simple rêveur à arpenteur des terres oniriques, il avait l'impression de n'entendre parler que de ça. La moindre conversation avec une créature ou un élémentaire concernant le beau temps se transformait irrémédiablement en pamphlet pour ou contre cette fameuse guerre. Ça devenait fatiguant certes, mais tel était le monde, c'est en tous cas ce qu'il se disait pour mieux faire passer la pilule. Dreamland  n'aurait il d'onirique que son nom ? Cela reste une question à se poser.

Mais pas le temps pour les questionnements philosophiques et profonds, car ce bon vieux Ares continuait de faire la morale à Kendal. Son comparse le plaignait, mais lui aussi avait quelques soucis dans l'immédiat : si son seigneur apprenait qu'il l'avait utilisé comme simple outil de négociation, il se retrouverait dans une belle merde. Relouland n'a sûrement aucune caméra espion dans cette nature sauvage n'est-ce pas ? Et puis même si c'était le cas, ils ne prendraient pas la peine de rapporter un tel fait juste pour enfoncer un voyageur dans la mouise, si ? Dans tous les cas, le contrôleur obscur vétéran se dirigea subitement vers le village, toutes armes sorties, avançant qu'il allait donner une petite leçon de survie aux deux rookies. Cela devenait enfin intéressant et pas aux dépends de leurs vies, ce qui était encore une belle amélioration mine de rien.

Une fois arrivés à l'entrée du village, l'ex tuer de Duc relâcha les créatures absorbées plus tôt dans un déluge de ténèbres, agrémentant tout cela d'une belle punchline avec un timing magnifique. C'était donc ça son plan ? Il s'était borné à faire le mec désintéressé plus tôt mais c'était donc bien une attaque qu'il préparait, comme quoi sa venue ici était loin d'être anodine, ce petit cachottier. Drasur restait silencieux, les bras croisés, alors que son ami fit preuve d'un sang froid irréprochable en tuant d'un coup sec l'un des villageois passant par là. Leur était il hostile ? Probablement, mais rien ne le prouvait. L'invocateur ne put s'empêcher d'esquisser un sourire face à cet acte, lui qui s'était enseveli de questionnements suite à leur passage à Eden Island concernant sa propre bestialité, ayant peur de ses propres pulsions, il constatait désormais que son compagnon de route était loin d'être un enfant de cœur. Sans compter qu'il semblait mieux contrôler ses pouvoirs, abattant le chasseur d'un combo des plus efficaces. Il couvrit tout ça d'un discours plutôt pacifiste contrastant très clairement avec son action, sur lequel Echo pris un malin plaisir à rebondir.

Toujours plongé dans un long silence, notre héros tentait d'établir une stratégie pour éviter que leur groupe ne se fasse décimer lors de leur première sortie officielle. Plusieurs choix s'offraient à lui, comportant tous une clause pouvant mener les deux voyageurs à une mort aussi certaine que brutale. Ils pourraient, comme avancé par l'ombre vivante, se cacher dans les jupons d'Ares pour le reste de la nuit et simplement apprécier le spectacle de pure destruction qu'il leur offrirait. Rien ne leur assurerait que leur baby sitter de fortune ne les exécutent pas sommairement cela dit. Se rebeller contre lui et prendre parti avec les chasseurs semblait être la plus sage des décisions, pourtant, Drasur ne pouvait s'empêcher de penser qu'un simple trait obscur dans le cœur terminerait son aventure onirique brusquement, le contrôleur n'avait clairement pas l'air d'un mec rigolo. Sans compter qu'il s'avérerait certainement compliqué de se mettre du côté des Hunters, le sang de la victime de Kendal s'étalant lentement à leurs pieds. Il décida ainsi de ne pas y réfléchir plus que ça et de se laisser porter par une émotion pure : la vengeance. Et pour cela, il fallait retrouver le vieux du bar d'auparavant. Il lança ainsi à son comparse.

« J'ai un p'tit truc à faire rapidement, fait gaffe à toi. Et Echo, si il meurs, rien au monde ne m'empêchera de te traquer et de te faire regretter le jour où t'auras pas donné ton maximum pour le sauver. Fais pas le con. »

Après cette menace énoncée d'un ton dur et sec, il s'en alla. Assez bizarrement, il savait que Kendal serait bien plus en sécurité aux côtés d'Ares qu'à ses propres côtés. Exécuter sommairement un voyageur provenant de son royaume serait stupide, alors il le protégerait certainement d’événements imprévisibles. Comme cette énorme bête volante traduisant des cercles au dessus des deux obscurs. Drasur n'avait pas le temps de se retourner pour voir ce qu'il se passait, il leur faisait confiance pour survivre. Lui était beaucoup trop concentré pour retrouver le rade où il était plus tôt, histoire de casser la bouche du vieux chasseur qui parlait un peu trop mal. Si il pouvait lui faire cracher une ou deux informations ce serait pas mal non plus d'ailleurs ... Sans compter le bordel que créaient les monstres relâchés par Ares, ça allait pas être aussi simple que prévu cette histoire ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Un chasseur chassant chasser | Feat Ares & Kendal   

Revenir en haut Aller en bas
 
Un chasseur chassant chasser | Feat Ares & Kendal
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Un chasseur sachant chasser
» Un chasseur sachant chasser (2ème partie) (A P. DiVeneris)
» Un chasseur sachant chasser sans son chien ▬ Casey
» Un chasseur sachant chasser sans son chien (ou pas) - Gregory A. Britwood
» Un chasseur sachant chassé ...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dream Land Infinity RPG :: RP :: Troisième Zone :: Village des Hunter-
Sauter vers: