AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 La nuit du renard géant ? [Joël Hamel]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: La nuit du renard géant ? [Joël Hamel]   Dim 25 Déc - 23:23

Arthur, une vielle connaissance, un vrai pote qui avait donc décidé de me faire rentrer chez moi… Disons que Charlotte est une force de la nature les sms de pardon ne marche pas avec elle ! Mais pourtant elle sait qu’elle à tord ! Le mec voulait juste ken, ch’ui sur qu’elle le sait mais elle ne veut pas l’avouer ! Et ça vous voyez les amis ça me fous en rogne !

« Tu sais… La maison de mon p’tit frère organise une fête et il invite beaucoup d’gars d’son bahut, Charlotte va peut-être y être invité… Mais disons que mon frère c’est un sacré connard… J’ai une idée pour s’incruster, mais j’ai besoin de tes services… »

« Ah en bien ou en mal ? »

« Comme quand t’étais môme, avant que tu bouge au bled. »


« Donc en mal, m’ouais… C’est quoi ? »


« Bah tu sais… Ma télé elle ne marche pas… Donc j’aimerais bien que tu m’aide à voler des trucs chez lui. »

« Voler ton frère ? T’es un vrai connard toi. »

« Dixit le mec qui matte sa colloc ken. »

« Hey ! J’ai quand même eu un ordi ! »


« Ouais allez bro’ en plus je t’héberge gratuitement ! »

« D’accord… Mais si ça tourne mal j’me casse ! Donc passe-moi un double de tes clés que j’puisse entrer si tu te fais chopper. »

Arthur soupira longuement, il m’indiqua de ces doigts un tiroir ou s’trouvait le double de ses clés, je me levais pour prendre mon plan B, puis me dirigeais dans la salle de bain afin de me préparer… Enfin, juste me laver les dents et m’rincer le visage, j’avais rien comme fringue.

« Tu peux pas me prêter une chemise ? Histoire de ne pas avoir l’air d’un gros con. »

Arthur m’adressa un regard agacé, et d’un signe du menton me donnait sa
permission, sans perdre une seule seconde je me jetais sur l’amoir pour quitter mon vieux t-shirt sale pour prendre une nouvelle chemise propre ! Le renouveau c’est cool ! Et en plus j’ressemble moins à un clodo. Il est actuellement 18 heures… Arthur est sapé comme un putain de cambrioleur.

« Sale con tu fais quoi ? »

« Bah j’me prépare pour la fête, ta oublié ? »


« Nan ! Enfile ça par-dessus ta tenue ! »


Il venait de me lancer une combi’ sombre et des gants au visage.

« Grouille-toi ! J’vais prendre le sac dès que j’reviens tu es habillé ok ! »


« Ouais, t’inquiète je ne suis pas si con que ça. »

Je m’habillais tandis que mon connard de ma partenaire cherchait son putain de sac noir de cambrioleur… C’était assez long…

« Tu trouve ton sac de merde ? »

« Nan ! J’ai juste cette putain de corde. »

L’envie de me cogner le visage sur l’armoire la plus proche me tente, mais bon… J’pouvais le laisser dans la galère et rejoindre Charlotte pour m’excuser d’avoir essayé de l’empêcher de sortir avec un connard, visiblement Arthur avait trouvé son Sac, il avait ce sourire soulagé sur son visage… Bien l’opération pouvait avoir lieu ! Il passa son sac sur son dos et s’avança vers moi.

« Ta déjà fait de l’escalade ?»


« Non. »

« Bah y a un début à tout ! »
il sort avec moi de l’appartement piteux qu’était le sien, il prit le soin de fermer à double derrière lui peur d’être voler ? Haha ! Et commença quinze longues minutes de marche.

« Bien, si tu revois le mec de la dernière fois tu va lui péter le nez encore ? »


« Nan, j’vais lui couper les couilles, histoire qu’il ne les fouttent plus dans Charlotte. »

« Tu sais, si Charlotte veut s’taper des mecs c’est son problème hein, j’ai l’impression que tu la veux pour toi tous seul… S’rait pas de l’amour et de la jalousie ça ? »

« Hein, nan… C’est comme ma sœur, jamais j'baiserais ma sœur… »

« Moi ouais, si elle est bonne ! »

« Ah t’es deg’ mec ! » Que j’venais d’hurler en rigolant en lui frappant doucement l’épaule,

« Bien… Je t’explique le plan, on va pas prendre une télé chez Mark, juste quelque truc qui s’revendent bien… S’bâtard de chouchou a eu un tas de truc de papa et maman… J’vais juste lui apprendre le partage ok ? »

« J’m’en fous de tes affaires de famille, je t’aide pour rentrer incognito et hop ! »


« D’acc, mais si tu te fais chopper ta fait le coup seul ok ! »

« Toi de même ! »

Bien, c’était la seule règle à respecté ! La règle d’or des fils de crevard comme nous.

« Hey, mec t’es sur que tu veux pas sortir avec Charlotte ? »

« Rooh, arrête… »

« Bon ! J’te laisse avec ça… Toute façon c’est ici… »

« Putain… Il a une bonne maison… C’est pas immense comme celle du gosse de riche de la dernière fois, mais y a de quoi faire la fête… »

« D’acc… Tu va devoir entrer avec la corde Reed. »


« Ok, j’rentre comment ? »


« Tu escalade, Spiderman ! »

L’enfoiré, j'savais qu’il allait me la faire à l’envers… Bon… Bah… Je commençais à chercher une fenêtre ouverte prêt d’un point exploitable pour grimper. Bingo ! Merci scénariste ! Il y a un poteau assez proche du fenêtre ouverte… Allez savoir pourquoi.

« J’ai un truc ! Attend quelques secondes ! »


Je commence à escalader comme un con le poteau afin de me retrouver en haut pour pouvoir sauter facilement comme le fait si Bien Nathan Drake dans ses jeux…. Comment ça c’est pas la vraie vie ? Je saute et malheur ! Mon saut voir et je me prend presque le mur ! Heureusement pour moi j’arrive à attraper le rebord de la fenêtre, usant de toute mes ressources pour m’approcher comme un taré

« Merde ! Reed ça va ? » Il commence à murmurer, le choc n’était pas trop violent, la douleur risque de disparaitre dans quelque minute. Juste que je suis dans une
position très inconfortable et je commence à glisser…


J’essaye de remonter, en prenant appuie sur mes pieds, la galère hein ! Mais j y arrive ! Presque un soulagement d’avoir les pieds sur quelque chose de solide, je regarde derrière moi, personne. Je doit être dans une chambre ou un truc du genre… Je ferme la porte doucement, même si je ne risque pas de faire beaucoup de bruit avec le raffut d’en bas. Pour me diriger vers la fenêtre afin de me pencher vers celle-ci

« Art’ ! Lance la corde ! »


« Ok ! »

Toujours en murmurant, mais en murmurant fort, vous m’avez compris quoi. Il me lance la corde, ce piètre lanceur rate au moins deux bonnes fois, encore heureux qu’aucun passant ne traverse cette rue. Il réussi à troisième lancer et je l’attache fortement à la fenêtre avec des putains de nœuds comme le f’sait mon grand père.

« C’est bon, tu peux grimper… Mais j’te préviens j’me casse en bas ! »

« D’acc, juste enlève ta tenue noir sale con ! »

Je retire cette putain de combi qui attire bien les regards pour fourrer ça dans le sac de mon pote Art'.

« Bon j’te laisse, n’est pas les yeux plus gros que le ventre… Prend c’que tu voulais et tire toi. » J’allais me casser comme le plus gros des cons quand.

« Si tu te fais chopper, tu ne me connais pas. »


« Ouais, si tu recroise la meuf de la dernière fois, prend des photos de son cul pour moi, ça fait longtemps que j’ai pas tiré un coup. »


« T’inquiète pas, j’vais d’abord graille comme un porc. »

J’ouvre délicatement la porte, pour me faufiler hors des lieux du crime afin de rejoindre la troupe.

« Bien plus que trouver Charlotte dans s’tas de jeune con. »

Je zieute la salle vite fait… Pas de blonde à gros cul… Peut-être qu’elle s’tape l’autre con dans la salle de bain ? J’me demande si les surprendre encore s’rait l’mal encore une fois.

« Oh ! C’est le colloc de Charlotte ! » Qu’une voix venait d’hurler dans mon dos. Je me retournais lentement vers la voix féminine… Une petite rousse… Si ma mémoire est bonne une pote de charlotte… Je l’ai croisé avec Sandra la dernière fois, Laura j’crois…


« Ouais… Elle est ici ? »


« Ch'ai pas, j'essaye de profiter de la soirée tranquillement. Vous vous êtes fâché ? »

« C’est assez compliqué. »

« D’accord , j’vais pas t’embêter plus avec ça ! Je crois qu’elle va venir plus tard dans la soirée… Va falloir attendre. »

Bien… Je regarde une nouvelle fois la salle, un vieux canapé qui traine dans un coin isolé… Je me pose dessus ferme les yeux… Et je m’envole pour Dreamland

Dreamland :

J’ouvre les yeux, le vent onirique qui caresse mon torse… Je soupire lentement en repensant au dernier événement. Ça ne peut plus continuer comme ça, vivre sur le dos d’Arthur comme un clodo, faut que je lui présente mes excuses ce soir… Faut qu’elle me pardonne, sinon c’est la merde pour moi. Des rires, de la musique ? Ch’ui ou enfaite ? Il y avait plein de môme chien qui courrait dans les rues !

« Whooo un royaume des chiens ! »

Quelque homme chien s’tournait vers moi pour contempler mon ignorance dans ce royaume ! Je f’sait plusieurs bruit de bouche espérant attirer un chien, pour l’instant j’ai juste réussi à passer pou le plus gros des tous les taré de cette nuit, p’tain les fans de Furry doivent être servit avec ce royaume. Voilà la remarque qui trotte dans ma tête depuis plusieurs minutes. Ça sent bon en plus. Des odeurs de partout, des danses… J’crois bien que c’est la fête ça race ! J’vais enfin profiter d’une véritable fête sans m’casser les couilles avec Charlotte et compagnie. Je commençais à me balader dans la ville, regardant avec de grands yeux toutes les activités proposé ici.
Revenir en haut Aller en bas
Joël Hamel
Combattant Du Feu Libre
Combattant Du Feu Libre
avatar

Team : Meteors
Pouvoir : contrôleur du feu
Points de Puissance : 34 400 points
Points de Réputation : 42 500 points
Points du Membre : 531 points
Double Compte : Maahes
Messages : 381

MessageSujet: Re: La nuit du renard géant ? [Joël Hamel]   Mer 28 Déc - 1:43

▬ Bwarf je vais exploser si j’continue… Beurk.

J’étais assis sur plusieurs caisses en bois qui étaient empilées, tandis que le festival battait son plein autour de moi et dans tout le royaume probablement. Tout le monde dansait à droite et à gauche, s’amusait et trinquer à la venue de ce bon vieux Kitsune. Si on me demandait mon avis je dirais que c’est exactement le même bordel festif que pendant la fête de la reproduction à Pandaland, faudra que j’y retourne un de ces quatre pour montrer à cette Impératrice que les apparences sont parfois trompeuses. Et bien sûr lui faire payer l’affront d’avoir voulu me vendre à Behemus, mais ça c’est une autre histoire. Je mâchais férocement dans la brochette de viandes grillées, terminant bien le dixième bâtonnet dans ma chaîne gustative. Et j’en avais encore bien une quinzaine à déguster avant de terminer, même si je commençais à avoir pas mal soif et que j’aimerais bien rééquilibrer mon palais avec autre chose, voyez ?

Comment j’en étais arrivé à obtenir autant de bouffe ? Aaaah ça c’est une longue histoire… Un peu comme ma présence à cet évènement. Après le bordel de la Célestiafest les choses se sont très vite accélérer à Dreamland : déclaration de guerre, attaque surprise de voyageurs obscurs dans une zone éloignée, l’alliance qui commence à se mobiliser… Et dans tout ce bordel il y a nous les Meteors qui avons pas mal réfléchis sur notre prochaine action. Mon rôle pour l’instant n’était pas très compliqué : me faire discret, me fondre dans la foule… Pour ça que j’avais mis de côté mes vêtements habituels et mon uniforme pour essayer de me mélanger au festival. J’avais opté pour une sorte de Yukata un peu à la japonaise, avec un pantalon souple. Je portais également un masque du Kitsune qui ne couvrait que la partie supérieure de mon visage, cachant à la fois mon habituel bandana rouge et une partie de mes cheveux sombres. Plus infiltré je pouvais pas – en faite si, j’aurais pu carrément porter un costume mais faut pas abusé c’est juste pour la phase 1.

Tout ça pour dire que le temps que je fasse un peu de repérage j’ai malencontreusement marché sur la queue d’un chien à la tête de labrador, ce qui bien sûr ne lui a pas vraiment plu. En temps normal j’aurais pas hésité à lui expliquer mon point de vue avec mon poing dans ses gencives mais j’ai préféré ravaler ma fierté et m’excuser, j’ai même été jusqu’à faire des livraisons pour lui ! Le type gérait un stand assez connu pour ses brochettes de viandes avec du sel noir qui vient tout droit de la mer sucrée – ça en fait pas du sucre alors ?... Mieux vaux ne pas trop poser la question. Au final j’ai dû cavaler dans pas mal de quartiers pour apporter de la bouffe à pas mal de soûlard en manque, mais croyez-moi ça l’a plutôt payé parce qu’au final le labrador a pas trop fait le salaud et m’a vite relâché dans la nature, avec en prime plus d’une vingtaine de brochettes pour ma pomme.

Et me voilà tranquillement posé, à grignoter tel un lapin avec des carottes. J’avais réussi à mettre la main sur une bonne bouteille de saké pimenté mais je commençais à très vite en avoir assez de ce plat. Même si ça me faisait chier de laisser tout ça là et de partir, on m’a appris à ne jamais gaspiller la nourriture ! Ne gaspillez jamais la nourriture chez vous ! Fais ce que te dis ta mère quand elle veut que tu bouffes tes brocolis !... Euhm, je m’égare. Je redressais lentement les yeux pour observer un peu toutes les créatures et voyageurs présents, ils étaient vraiment remplis d’énergie. Peut-être que je les aurais déjà rejoint si je n’avais pas la bannière des Meteors sur les épaules. Peut-être, mais je n’allais pas commencer à avoir des regrets. Loin de là, je connaissais très bien la portée de nos actions et il n’était pas question que je recule à présent. Si les autres veulent continuer à se bercer d’illusions en se tapant des pintes et des chiennes, qu’ils le fassent, mais moi j’étais bien loin de l’esprit festif ce soir.

J’avais même interdis Valentine d’assister à cet évènement, je ne souhaitais pas la voir impliquée dans tout cela. Cela l’a énervée, c’est sûr, elle a décidée de me faire la tête jusqu’à ce que nous nous endormions, mais je savais que c’était pour son bien. Et aussi pour le mien car je ne sais pas ce que je ferais si elle venait à être blessée par ma faute. On a beau être à Dreamland, la sensation de douleur est réelle et puis… Ce monde est beaucoup trop fantastique pour nous puissions en être privé. Bien que le pire dans tout cela c’est bel et bien de risquer de perdre tous les souvenirs que l’on a construit ici, comme lorsqu’on se réveille d’un rêve… Une boucle vraiment dérangeante.

Je restais un peu coller sur ma réflexion jusqu’à ce que j’aperçoive un voyageur avec des cheveux blancs traverser la rue, apparemment émerveillé par les festivités. Je le regardais un moment avant d’avoir l’impression de le connaître… Il me disait quelqu’un celui-là. Comme si je l’avais déjà croisé en dehors de Dreamland, à la Réunion peut-être ? Je me grattais la barbe un instant avant d’hausser les épaules et de lui crier :

▬ Hé l’albinos ! T’as faim ? Viens par là j’ai des brochettes gratos si tu veux !

Bah quoi ? Fallait bien que j’écoule les stocks moi ! Inconnu ou pas !

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La nuit du renard géant ? [Joël Hamel]   Mer 28 Déc - 11:59


Ouais c’était donc une fête, les bonnes odeurs m’enchantaient ! Si j’pouvais j’me serrais diviser en 4 pour parcourir ce royaume et découvrir ses merveilleux plats aux bonnes odeurs ! Ouais c’est une fête ! Une fête en quel honneur ? Ça je me le demande… Mais bon puisque je suis ici autant profiter hein ! Des stands de bouffe ? Des hommes chiens hurlaient à voix hautes ! Bon je ne sais pas s’il faut payer… Et même si y a une sorte de monnaie dans ce monde…

Je vais plutôt faire mon crevard et squatter les stands de dégustation gratuite ! Et bordel, même leurs petites portions sont délicieuses… J’crois que ch’ui en train de baver dans le monde réelle tellement tout ça est appétissant. Ils doivent me prendre pour un putain de fou. Bon après, faut pas que j’hésite.

« Hé, toi… »

M’adressant à un marchant qui venait de m’offrir quelque morceau de viande qui servait de dégustation gratuite, il avait un peu peur. Ce n’est pas comme si j’allais le manger quand même.

« Y a une sorte de monnaie ou un truc du genre ? Car manger des petites portions ça donne encore plus faim. »

« O-oui.. »

Merde, je ne le laissais même pas continuer que je me levais pour encore basculé vers un autre stand qui proposait c’que je cherchais gratuitement. Je me baladais d’un stand à l’autre.

« Bon, manger c’est bien… Maintenant, j’vais peut-être me balader. »


Pas que j’étais rassasié, mais les marchands commençaient à me regarder avec de mauvais yeux, Et effectivement il y avait pas mal de truc intéressant… Comme des attractions, des jeux et autres trucs cool dans ce genre. J’ai même essayé un truc… Une sorte de rodéo sur un chien humain géant… J’ai fait deux seconde c’est bien ça pour un newbie comme moi hein ? J’ai donc décidé de continuer de me balader profitant de la fête. Même si j’ignore toujours à qui est porté cette fête ou à quoi. Mais bon je ne vais pas refuser. Un gars à même décidé de me payer un Chola kola…


Y a pas une boisson qui porte le même nom dans le monde réel ? Peu importe. Je bois avec lui c’est pour avoir fait deux seconde sur le chien géant ça. C’est un lot de consolation j’imagine. Je suis resté quelque minute avec ce gars, juste parce qu’il m’avait payé à boire et je continue mon exploration de la grande fête. Quand soudain un gars masqué venait de me hurler à pleine voix si je voulais manger avec lui. Le terme albinos m’aurait surement énervé s’il n’était pas suivi d’une invitation pour manger. Je me suis retourné vers la personne montrant mon regard blanc et mes crocs.

« Ouais pourquoi pas ! Je cherchais juste à manger quelque chose de plus rassasiant que des dégustations gratuites. »

Je remarquais qu’il était habillé comme… Comme bah comme toutes les créatures de rêve qui fête ici, je m’approchais donc de lui pour me poser à sa droite.


« Merci, ça fait bizarre de parler avec quelqu’un dans ce monde étrange. »


Il m’avait invité à manger des brochettes gratuitement hein ? Bah j’commence à me servir et à manger comme une machine… Comme un castor qui ronge du bois, j’étais en train d’attaquer la brochette avec férocité, enchainant les unes après les autres. J’arrêtais enfin ce carnage pour me tourner vers l’âme charitable qui m’avait invité à manger.

« Ta une idée ce c’qui fête ici ? Moi aucune. » Pour continuer à manger encore, en attendant une réponse. Peut-être que ça devrait être le couronnement d’un roi ou un truc du genre. Ouais, quand ch’ui arrivé y a un gars en costume et en point sur le crane, m’avait dit qu’il y avait des seigneurs ou un truc du genre… J’imagine que c’est dans un délire médiéval ou un truc du genre. N’empêche que j’passe une super nuit pour l’instant !
Revenir en haut Aller en bas
Joël Hamel
Combattant Du Feu Libre
Combattant Du Feu Libre
avatar

Team : Meteors
Pouvoir : contrôleur du feu
Points de Puissance : 34 400 points
Points de Réputation : 42 500 points
Points du Membre : 531 points
Double Compte : Maahes
Messages : 381

MessageSujet: Re: La nuit du renard géant ? [Joël Hamel]   Mer 28 Déc - 22:45

Bon sang le type il a pas hésité une seule seconde avant de se tourner vers moi et de se ramener avec ses jolies dents ! Comme quoi il devait être affamé le coco, apparemment il a dégusté que des apéritifs mis en avant pour forcer les gens à consommer, tu m’étonnes qu’il ait la dalle. Je me servais un bon verre de saké avant de lui tendre la bouteille, désolé j’ai pas de contentant pour lui mais tant qu’il avait pas de maladie il pouvait se servir ! Je buvais une grosse gorgée avant de souffler un bon coup, ça fouettait quand même pas mal au niveau du palais cette liqueur. Je regardais d’un œil assez surpris l’albinos qui me remerciait, pourquoi ? Parce qu’on dirait qu’il trouvait ça bizarre de discuter avec les gens dans Dreamland ! Je rigolais un bon coup avant de mettre une légère claque sur mon genou, comme un vieux papy qui tente de réveiller ses nerfs endormis pour arrêter de rire et parler tranquillement.

▬ Me dis pas que t’as peur de la foule ! C’est la fête ce soir du coup faut pas hésiter à aller parler au plus de monde possible ! Et puis même, dans Dreamland ça reste sympa de discuter avec les autres, même si c’est pour rien dire d’intéressant, tu penses pas ?

Et ben c’est qu’il les enfilait les brochettes celui-là ! J’avais l’impression de me revoir il y a même pas quelques minutes, m’enfin bon. Je me resservais quand même un petit morceau avant qu’il ne gobe tout comme un vandale, jusqu’à ce qu’il en vienne à me demander le but de la fête. Lui il devait être né de la dernière pluie ou alors il a dû faire la sourdre oreille depuis qu’il est arrivé à Dreamland parce que mon coco, impossible de pas avoir entendu parler de cette fête pendant une semaine.

▬ Ce soir c’est la nuit du Kitsune, toutes les je-sais-plus combien de nuits les rêves des chiens dans notre monde prennent forme ici, à Dreamland. Les rêves prennent la forme d’un énorme renard à 9 queues qui a pour vocation d’apporter bonheur et repos à toutes les créatures dans ce royaume. Pas mal comme histoire hein ? Dis-toi qu’apparemment ça existe aussi du côté des chats, comme quoi nos petites bêtes ont elles aussi des rêves de fou.

Je commençais à lever les yeux vers le ciel, fronçant les sourcils sous mon masque alors que je jetais un rapide coup d’œil aux alentours. Je devais rester sur mes gardes, surtout si ce « type » débarque avec toute sa bande… Le mieux pour l’instant étant que j’arrive à garder tranquillement ma couverture. Quelques secondes après que j’ai expliqué au bonhomme le but de la fête je voyais deux enfants à l’apparence humaine mais avec des oreilles de chiens s’approcher, un frère et une sœur, apparemment. Je les regardais un moment alors qu’ils me fixaient moi, peut-être voulaient-ils s’approchaient mais qu’ils avaient peur de mon masque ? Je souriais un instant avant de leur faire signe de s’approcher.

▬ Venez voir les enfants, j’ai un tour de magie unique rien que pour vous.

Alors qu’ils s’approchaient après avoir hésité un instant, je regardais autour de moi avant de voir une sorte de torche qui servait à illuminer autour de nous. Je passais un peu d’alcool sur ma main avant de la passer dans le feu. Bien sûr que cette dernière s’enflamma très rapidement mais moi je ne sentais rien, c’était comme passer sa main dans de l’eau. Je montrais la main en feu aux enfants qui semblaient être surpris et un peu effrayé par ça. Ils devaient sûrement se dire que ça devait faire vachement mal. Je souriais un peu plus avant de leur faire signe d’attendre et de frotter les flammes sur ma paume contre mon autre main. Après quelques frottements je montrais d’un coup mes mains qui avaient fait disparaître les flammes ! Vous vous doutez je jouer de mon contrôle sur le Feu mais ça les bambins devaient pas le savoir. Et le clou du spectacle, je buvais une bonne gorgée d’alcool tout en laissant le liquide restait dans ma bouche, avant de faire un cercle avec mes doigts et de cracher l’alcool à travers le petit trou. Une gerbe de flammes s’envola à travers tandis que les enfants étaient émerveillés par la flamme.

▬ Encore ! Encore !
▬ Hahaha désolé mes petits mais je n’ai plus assez d’alcool pour faire ça. Et surtout ne faites pas ça chez vous !

C’est qu’ils se marraient les gosses alors qu’ils repartaient raconter à leurs parents ce qu’ils venaient de voir. Je soupirais en souriant légèrement, j’avais hâte de voir ma fille grandir pour pouvoir céder à ses caprices. Je devrais pas être du genre à faire ça mais bon que voulez-vous, je suis le genre de père qui souhaite changer Dreamland pour sa fille, comment pourrais-je être plus ouvert encore ?

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La nuit du renard géant ? [Joël Hamel]   Dim 1 Jan - 20:44

Sympa ce gars, franchement… Peut-être que j’devrais parler plus souvent avec des voyageurs. L’homme venait de me tendre une bouteille, vu sa réaction c’était fort comme boisson. Je pris la bouteille pour avaler d’une traite le contenue, Et bordel ça arrachait la gorge. Je poussais un petit grognement avant de déposer la bouteille devant cet homme masqué.

« Ça arrache bordel. »

Il commençait à rire suite à ma remarque, n’allez pas croire que j’ai peur des foules hein ! Juste que ça fait un peu bizarre de parler vivre dans ses rêves un peu… Ouais j’crois que c’est ça que j’trouvais bizarre dans le fait de parler avec les autres.

« Nan, juste que comme j’viens d’arriver ici… ça fait un peu bizarre, et ouais… C’est vrai que c’est sympa de parler ici... ça fait parfois oublier les problèmes du monde réel. »


Il était vraiment cool s’voyageur. Il m’offrait à manger, de quoi boire… Et acceptait même de m’expliquer certains trucs… Donc va avoir un renard géant à neuf queues qui va traverser le royaume ? Et un chien peut devenir un voyageur ? Bah si il rêve… Ils peuvent avoir des phobies ou un truc du genre ? Ouais, ça serait tellement fun de croisé des pigeons sur Dreamland avec des pouvoirs… Qui s’vengeraient des humains… Ah nan finalement s’rait chiant… Mais ça resterait drôle.

« Des rêves de fou… Ha ha ! J’imagine ça… Mais un chat ou chien peut-il devenir un voyageur ? J’imagine parfois, ça serait tellement drôle de voir le chien du voisin venir s’venger pour l’avoir
écrasé une patte ! Même si c’était involontaire hein ! »


Faut pas prendre de risque, c’est un royaume d’homme bête… Ils peuvent être prit d’esprit vengeur, on sait jamais. Alors que je pensais que ça allait être une dégustation tranquille des mômes s’approchaient de l’homme, Attiré par ses drôles de vêtement ? Ou ce mystérieux masque ? Il eu un sourire. Un tour de magie qu’avez t-il dit ! J’voulais voir ça !

Il gaspilla la bouteille sur sa main, ce qui me fit un peu froncé les sourcils. Puis il mit sa main droite dans une torche ? J’étais un peu surpris… Parce que j’oubliais que j’étais à Dreamland… Je détournais le regard quelque minute pour observer la fête… Puis je revenais vers le spectacle qui avait quand même attiré beaucoup de monde. Il crachait des flammes ! C’était beau…

« Ha ha ha ! Bravo ! »


Je continuais de dévorer les brochettes en regardant le paysage… Les gens qui f’sait la fête et toute ces conneries. Je m’arrêtais quelque seconde, une question avait traversé mon esprit… Ch’ui un contrôleur de vent hein ? Un contrôleur de magie ?s’mec ? Ou simplement… Un bon magicien.

« J’me demande ou ta appris ça, j'sais que moi chui un contrôleur de vent. Mai j’galère à utiliser mon pouvoir. »


Par le plus grand des hasards… Des battements d’ailes venaient de se faire entendre, et une voix féminine criait mon nom…

« Monsieur l’aaalbinooos ! » En boucle, elle n’arrêtait pas de répéter ça… La personne devait surement savoir que ça m’énervait… Je me suis retourné pour voir qui allait s’manger une salade de phalange… Ou m’obliger à fuir comme un lapin… Et à ma grande surprise c’était la fille… La fille de la dernière fois, cette harpie que j’avais aidée… Une grande et géante harpie qui venait d’atterrir à mes cotés affichant un grand et large sourire.

« Oh, je vois que vous aussi vous participez à la nuit du Kitsune… C’est formidable de se retrouver ici ! Pas vrai ? »

« Ouais, c’est vrai que j’ai vraiment de la veine. » Ironique hein… « Ils te courent plus après les types de la dernière fois ? » Questionnais-je la femme oiseau.

« Pour l’instant non et… Oh… » Elle remarquait l’homme masqué devant moi puis reprit plus calmement « Oh salut, vous devez être un ami de Reed, ça vous dérange si je m’installe ? »
Revenir en haut Aller en bas
Game Master
D comme Dieu!
D comme Dieu!
avatar

Surnom : Dieu ou Maitre
Pouvoir : Modérer, kicker, administer et tout et tout quoi
Points de Puissance : 100 000 Points
Points de Réputation : 100 000 Points
Points du Membre : Over 9 000 !!!
Messages : 986

MessageSujet: Re: La nuit du renard géant ? [Joël Hamel]   Dim 8 Jan - 17:05

Les deux compères buvaient et bouffaient comme des gros sacs et ne faisaient pas le moindre mal à qui que ce soit. c'est certain que Joël n’attirait pas du tout l'attention en comparaison de certains de ses compères. Ils furent alors rejoins par une créature, apparemment une connaissance de Jeffrey fit son apparition. Une créature venue du royaume céleste.Elle avait l'air amicale. Mais la situation changea du tout au tour à l'apparition fracassante de Tomoe qui fit tomber un énorme flacon d'encre contre les rempart de la ville, provoquant un rapide séisme de faible amplitude dans la ville. Il annonça alors à toute la population qu'il était là pour tatouer le Kitsune et qu'il mettait au défie quiconque tenterait de l'en empêcher. Ils virent alors des gardes de va ville se précipiter vers les remparts desquels ils n'étaient pas trop loin. Ils ne semblaient pas décidés à laisser ce voyageur faire tout ce qu'il voulait dans leur royaume. Mais peu de temps après, pas une minute plus tard, un homme arriva dans va direction inverse en traînant derrière lui l'un des Gardes KO en le tenant par la peau du cou.

- Pffff ! qu'ils sont nazes ces gardes ! Je crois qu'on va même pas avoir besoin de tous s'y mettre à ce rythme !

L'homme passe non loin des deux hommes qu'il ne prend pas forcément comme une menace. on devine assez vite qu'il fait partie de la bande de Tomoe et Joel peut le confirmer. il l'a déjà vu lors de la celestiafest. mais ce dernier ne le reconnait pas derrière son masque. Ce type semblait avoir la ferme intention de se débarrasser de quiconque tentera d'empêcher tomoe de tatouer le Kitsune.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dream-land.forumactif.org
Rémy Ymèr
Ligue B
Ligue B
avatar

Surnom : L'anti-killer
Pouvoir : Corps aquatique
Points de Puissance : 9 500PP
Points de Réputation : 11 500 points
Points du Membre : 162 points
Messages : 127

MessageSujet: Re: La nuit du renard géant ? [Joël Hamel]   Ven 13 Jan - 17:24

Rémy avait posé sa question et attendit que la princesse réponde pendant que quelque personne ne resta quelque peu choqué mais Laya répondit de façon à lui dire tte mêlée de ce qui lui regarde. Il fut ensuite conduit jusqu'à la porte d'entrée du palais par les gardes mais ne sachant que faire il resta devant l'entrée parlent avec les deux gardes de tout à l'heure.
- Comment ça va les mecs ?

- Tu es débile ou quoi critiquer l'alliance en leur présence faut être complètement con.
- J'ai mes raisons.
- Peu importe les raisons tu es totalement taré.
- Non juste méfiance et puis je n'ai pas à me justifier auprès d'un petit garde comme toi.
- Mais tu...

Le garde n'eu pas le temps de finir sa phrase qu'un tremblement de terre se fit ressentir à travers tout le royaume. Les hostilités étaient sur le point de commencer et une voix se fit entendre, il voulait tatouer le Kitsune. il n'y a pas à dire cette soirée va être mouvementé non seulement un mec avec d'idée complètement dingue arrive mais il ne faut pas oublier les météors et le royaume obscurs qui pourrait soit s'en prendre au Kitsune soit à la famille royale. Rémy remarqua un mec à la fenêtre prêt à sauter mais on aurait dit que quelqu'un le rappeler à l'intérieur, trop curieux le morpheur voulait absolument voir ce que ce mec foutait là.

- Hé toi, accroupis toi.
- Non faut aller voir si la princesse et le roi vont bien.
- Fais ce que je te dis bordel !

La créature s'accroupit sur le ton très agressif du voyageur qui prit appuie sur le dos du garde et sauta pour atteindre la fenêtre ou se trouver le mec aux cheveux bleus. Il réussit à s'agripper à la fenêtre de peu voyant le voyageur regarder le flacon géant qu'on voyait très bien d'ici. Il regarda ensuite la pièce où se trouvait le roi qui avait la vie tenue par pas mal de machine, serait-ce la raison de demander de l'aide à l'alliance ? Sans doute pensa Rémy, ils n'ont qu'eux pour les aider en même temps, ce n'est pas les météores et le royaume obscurs qui vont se retenir pour les achever. Le voyageur repensa à sa reine morte et il ne veut pas que d'autre personnes connaissent ce que son fait alors il décida d'aller combler le Kitsune et dit à la fenêtre.

- Joie et paix.

Le voyageur redescendie avec le garde qui était mort d'inquiétude et le rassura en disant que tout va bien pour le roi et la princesse. Rémy insista sur le fait de rester devant la porte d'entrée du palais et de ne laisser passer à personne.

- Les mecs surtout personne ne rentrent, même si c'est quelqu'un que vous connaissez.
- Mais c'est complètement débile.
- Faites ce que je vous dis, personne n'a à rentrer dans le palais tant que le Kitsune n'a pas accompli ce pour quoi il est là, compris ?

Rémy partie en direction de la fête pour se rapprocher du Kitsune et surprendre un gars en train de trainer un garde avec lui, le morpheur avait comme une grosse envie de rentrer dans le tas mais pour l'instant essayons la manière douce se dit-il. Le voyageur trouva une bouteille de verre vide par terre et la ramassa, il alluma une clope et partit en sa direction avec un air totalement bourré.

- Hé mec, ton pote aussi est totalement raide bourré.

Dis le morpheur en éclatant de rire la clope au coin du bec, à ce moment il voit trois personnes derrière l'homme trainant le garde, il décida d'essayer de le faire boire jusqu'à plus soif, au moins sa ce règles dans la joie et la paix s'il réussit. Rémy prit le voyageur par l'épaule comme un vieux pote et lui fit regarder en direction des trois personnes se trouvant là-bas.

- Hé vous là-bas, vous n'auriez pas à boire pour mon pote et moi les gars !

Dit-il en criant et rigolant faisant croire qu'il était sous l'emprise de l'alcool avec toujours sa bouteille vide dans la main droite et son bras gauche sur les épaules du voyageur inconnu.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Joël Hamel
Combattant Du Feu Libre
Combattant Du Feu Libre
avatar

Team : Meteors
Pouvoir : contrôleur du feu
Points de Puissance : 34 400 points
Points de Réputation : 42 500 points
Points du Membre : 531 points
Double Compte : Maahes
Messages : 381

MessageSujet: Re: La nuit du renard géant ? [Joël Hamel]   Dim 15 Jan - 19:42

Mon camarade de bouffe a fait une suggestion plutôt intéressante, est-ce possible pour les animaux de devenir voyageur ? J’en avais franchement aucune idée, pour cela que je préférais simplement hausser des épaules face à sa remarque. Qui sait si c’était réellement le cas, est-ce qu’ils seraient capables de communiquer avec nous ? Ce serait génial, quoiqu’un peu perturbant. Surtout si je finissais par croiser toute la team dans ma maison, y’aurait de quoi me choquer je pense haha. Bref, mon petit tour avait attiré pas mal les regards mais pas dans le mauvais sens, étant donné que personne n’avait l’air d’avoir découvert mon identité. Après tout je ne faisais rien de plus que le cracheur de flammes à quelques rues d’ici. Même si j’imaginais que ça éveillait la curiosité de pas mal, ils abandonneraient très rapidement leurs suspicions… Mais certainement pas les questions de l’albinos assit à côté de moi qui se demandait bien comment je faisais. J’étais d’ailleurs pas mal surpris d’apprendre qu’il était un contrôleur du vent, et si ma mémoire me jouait pas trop de tours ces types-là ils venaient du royaume de Deus. Faut croire que lui aussi il a pas dû tomber sur le seigneur le plus cool de Dreamland, je le plains d’avance s’il comptait se mêler des affaires de ce grand lunatique.

▬ Un contrôleur hein ? Au début ça peut paraître difficile à manipuler ton élément mais tu verras, avec le temps tu ne pourras que mieux aller. Faut juste être patient.

Je terminais d’une traite ce qui me restait d’alcool, soufflant un bon coup alors qu’un courant d’air commençant à me caresser les cicatrices. Je tournais la tête pour voir une créature que j’avais rarement vu dans Dreamland : une femme avec des ailes. Bon, j’avais déjà vu des trucs avec des ailes pour voler mais jamais de harpie. J’écoutais la petite discussion entre l’albinos et la plumée, remarquant qu’ils avaient l’air de se connaître d’avance. La demoiselle finit par me voir et me demanda l’autorisation de s’installer, ce qui me faisait fendre un léger sourire alors que je tendais ma main sur le côté, l’invitant à s’asseoir à son aise. Il y avait assez de caisses empilées ici pour que n’importe qui s’assoit… Du moins, jusqu’à ce qu’un léger tremblement de terre en fasse tomber quelques-unes. Au début dubitatif, j’ai fini par comprendre ce qu’il se passait lorsqu’une voix familière faisait écho dans à peu près toute la cité. Celui dont j’étais sûr que je n’allais pas tarder à entendre des nouvelles, le type qui était prêt à me faire taire lorsque j’avais entendu ses plans : Tomoe.

▬ Tu montres enfin le bout de ton nez, chacal.

Murmurais-je à moi-même alors que je terminais la dernière brochette de viande. Plusieurs soldats canins foncèrent en direction des murs de la ville, probablement pour empêcher le fauteur de troubles d’exécuter ses plans. Tatouer le Kitsune ? Ha, ces tatoueurs… C’est la seule façon pour eux de s’exprimer ? Un type aussi fort que lui n’avait rien de mieux à faire sérieusement ? Quel gâchis de talent et de temps, j’avoue que cela m’énervait un peu d’avoir ce genre de bonhomme comme obstacle. Autant je respecte les soldats de ce royaume, qui seront définitivement contre nous car ils souhaiteront protéger leur dieu, mais j’avais du mal à avaler le fait qu’une enflure qu’a rien de mieux à faire de ses rêves viennent nous les briser. Je soupirais pas mal alors que la foule autour de nous commençait à s’agiter, certains s’énervaient contre le tatoueur et sa bande, d’autres commençaient à s’écarter parce qu’en vrai on n’était pas si loin du mur… Ce qui attira davantage mon attention c’était l’arrivée inopinée d’un membre de la troupe de Tomoe. Je connaissais tous les visages de ces types, puisque j’ai bien cru que cela aurait été mon dernier souvenir pendant la Célestiafest.

Cependant je n’aurais pas pensé que mon déguisement serait aussi efficace, efficace au point que le bonhomme ne me reconnaisse pas et passe son chemin. Mon sourire s’étendait davantage alors que j’étais bien content de m’éviter des ennuis inutiles. Après tout si je pouvais limiter les combats, j’aurais plus de faciliter pour bouger durant le chaos. Normalement, si je dis pas de connerie un infiltré des Meteors devrait passer d’ici quelques minutes pour me faire un point sur la situation, histoire que je puisse savoir quoi faire s’il y a un changement de plans. Et contrairement à ce que j’espérais, un homme faisait appel à mes compagnons et moi, alors qu’il avait l’air de faire « connaissance » avec l’ami de Tomoe. Je fronçais les sourcils alors que mon instinct de barman se réveillait… J’avais l’habitude de voir des types torchés comme pas possible, mais avec le temps j’étais pas ma capable de suspecter si un tel était saoul ou pas. Après peut-être que je me trompais et que le garçon était réellement bourré, la distance jouait pas en ma faveur. Au final j’haussais des épaules en montrant ma bouteille et en la penchant sur le côté, laissant une simple goutte tomber par terre afin de montrer que mes réserves étaient vides.

Pas de chance.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La nuit du renard géant ? [Joël Hamel]   Lun 23 Jan - 17:44

L’argenté remarqua quelque chose…. Un putain de tsunami d’encre qui allait dévaster tout le royaume ? Reed regardait les remparts avec un large et énorme sourire, ne comprenant pas vraiment la situation. Juste un gars avec un masque qui voulait apparemment faire un gros tatouage au gros renard.

« Hein, c’est qui ce taré ? »
Questionna Reed. Visiblement il était avec un autre gars qui adorait fracasser les gardes. Reed observait la scène assez surpris, c’était une démonstration de force qui marchait. Il passa sa langue sur ses belles canines avant de continuer à regarde la scène. Happy elle… Disons qu’elle avait peur, ouais elle restait bien derrière moi et le masqué.
« Ce taré comme tu dis, c’est Tomoe… Le leader de la ligue major. »
S’exclama Happy avec une once de peur dans la voix.

« De la ligue quoi ? » Questionna l’argenté aux dents bien taillé, c’est vrai qu’il n’était pas bien renseigné au sujet de Dreamland, mais il voulait clairement nuire au ce magnifique moment de fête. Les gamins de l’autre fois avaient vraiment peur et se cachaient derrière leurs parents.

« Ça veut dire qu’il est super balèze… Et qu’il possède une bonne paire de couille en acier.»

Reed demanda une bouteille à la créature derrière le comptoir, cette dernière lui donna la bouteille sans poser trop de question. Tomoe si c’était son véritable nom, venait d’étonner tous le monde en annonçant son but. C’est donc la bouche grande ouverte que la créature offrit une bouteille gratuitement à Reed. Il dé bouchonna la capsule et commença à boire d’une traite. Avant de déposer la bouteille devant l’homme au masque et de se lever.


« Il veut tatouer un renard géant ? Ha ! J’veux voir ça ! Il m’intrigue trop ! Bordel, c’est comme voir la bande d’annonce d’un film qui sort en 2019 alors qu’on n’est en 2017 ! Ou attendre Noël. »


S’exclama Reed, l’argenté était super curieux. Qui est ce Tomoe et c’est quoi ces ligues dont parlait Happy.

« Mais il va gâcher toute la fête et perturber le Kitsune ! » Dit Happy, comme si avec sa voix elle demandait de l’aide à Reed, c’est impossible pour le grand argenté qui risque juste de perdre sa vie de voyageur ! Même s’il est plutôt du genre à penser qu’on devrait laisser les gens rêver librement. Sauf si ça va nuire à quelqu’un d’autre. Et ça Reed ne peut pas supporter qu’un random connard vienne détruire les rêves des autres.


« Comment ça gâché la  fête ?! Pour qui il se prend celui ce mec ! »


Pour le leader la ligue machin, m’enfin Reed est assez mal placé pour parler de gâcher des fêtes, lui-même le fait en ce moment même dans le monde réel. L’argenté comme un bon héros se levait pour regarder vers les remparts le contrôleur d’encre avant de prendre une grande inspiration et d’hurler de tout ses poumons !


« Moi ! Je te défie ! Je ne te laisserais pas gâcher les rêves des autres, et cette belle fête ! S’fait pas de faire ça, Faut vraiment être un gros égoïste.»



Un trop sur de lui, après tout nous sommes dans un rêve non ? Happy admirait son héro. Tandis que Reed regrettait au fond de son être ses choix. Quand soudain deux imbéciles totalement raides bourrés venaient de faire leurs apparitions. L’argenté fut surpris pendant quelque seconde avant de redresser son regard vers les remparts pour alterner vers l’homme qui trainait les gardes. C’est qui ces guignols ? S’était t-il dit. En plus il demandait à boire, arriver dans une situation aussi sérieuse que celle si.

Il attendait à s'que le mec qui avait tabassé les gardes se retourne pour essayer d’arracher ses magnifiques yeux blancs. Reed prit une position de combat façon Boxe et montrait ses canines espérant être à la hauteur.
Revenir en haut Aller en bas
Game Master
D comme Dieu!
D comme Dieu!
avatar

Surnom : Dieu ou Maitre
Pouvoir : Modérer, kicker, administer et tout et tout quoi
Points de Puissance : 100 000 Points
Points de Réputation : 100 000 Points
Points du Membre : Over 9 000 !!!
Messages : 986

MessageSujet: Re: La nuit du renard géant ? [Joël Hamel]   Dim 29 Jan - 15:06

le sbire de Tomoe lâcha le garde quand un type ivre l'approcha. Ce type semblait bien défoncé. Il n'avait apparemment pas remarqué qu'il faisait semblant le voyageur morpheur de l'eau. Il le regarda avec un sourire en se laissant approcher comme si de rien n'était mais en renonçant à l'offre du voyageur ivre.

- Désolé, j'bois pas pendant le service.

Il le remercia tout de même de la proposition en lui tapant dans le dos de façon amicale. Mais c'est au même moment qu'un des voyageurs à la table décida de lui chercher la merde en le défiant. le type afficha un léger sourire et fit craquer ses mains et ses cervicales avant de se positionner lui aussi en face de Jeffrey Reed  en position de combat.

- Aaaaaah un peu d'action. désolé mec mais je dois m'occuper de ce type.

Il ne faisait déjà plus attention à Rémy qui était dans son dos. Il annonça alors à Jeffrey:

- Hey fais gaffe à tes lacets !

En effet, les lacets de Jeffrey étaient à présent attachés les uns aux autres, l'empêchant de se mouvoir. le voyageur pote de tomoe fondit sur Jeffrey pour lui coller un bon direct du droit dans le nez alors qu'il était déconcentré et peut être déséquilibré par une tentative d'avancer ou d'esquiver. Attends mais ! le pouvoir de ce type c'est de faire des nœuds de lacets ?! mais c'est complètement naze ça ! Au passage il était complètement ouvert à une offensive de Rémy.

Et pendant ce temps, une étrange petite créature un peu ridicule apparut et vint souffler quelques choses aux oreilles de Joel. la créature était envoyée par lysandre et l'avait chargé de faire un rapport à Joel sur ce qu'il savait et sur sa position, sa situations, ce qu'il savait et ses plans.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dream-land.forumactif.org
Rémy Ymèr
Ligue B
Ligue B
avatar

Surnom : L'anti-killer
Pouvoir : Corps aquatique
Points de Puissance : 9 500PP
Points de Réputation : 11 500 points
Points du Membre : 162 points
Messages : 127

MessageSujet: Re: La nuit du renard géant ? [Joël Hamel]   Dim 5 Fév - 12:50

Le morpheur qui faisait semblant d'être ivre ce vu refusé un accord pacifique autour d'un verre, pas de chance, comment l'empêcher de tabasser d'autre garde dans ces conditions. Mais ce n'était pas peiné perdu, l'un des gars qui étaient avec celui qui avait montré une bouteille vide commençait à provoquer Tomoe en duel et ce n'était pas au goût du voyageur qui se dirigea dans sa direction. Rémy avait entendu lui aussi ce que ce mec avait dit avant, parlant de "gâcher les rêves des gens", ça lui rappelait un peu lui avant que sa reine ne meurt. Il ne savait pas comment prendre ces paroles, pour lui il à la fois raison et tord en même temps, pourquoi me dirait vous et bien parce que ce monde n'est pas qu'un simple rêve. Le morpheur se rapprocha alors du groupe de personnes avec le pote de Tomoe près à en découdre avec le mec aux cheveux bien. Le voyageur voyait de près les trois personnes qui était là, une créature ressemblant à une harpie, le voyageur aux cheveux blancs et une personne masquée surement une personne du royaume pensa le morpheur.

Rémy laissa le gars s'approcher du mec aux cheveux blancs en le suivant en trainant un peu des pieds avec toujours sa bouteille vide dans la main. Le voyageur parla à Jeffrey qui lui dit de faire attention à ces lacets et dans les secondes qui suivirent, ils se retrouvèrent face à face avec un avantage au sbire qui lui fonçait dessus en lui collant une droite sans même qu'il ne bouge. Rémy pouvait agir, c'était maintenant ou jamais avant qu'il défonce le voyageur de préférence, le morpheur lâcha la bouteille parterre et prépare une onde vague dans le dos du pote de Tomoe qui le prenait pour un ivrogne. l'eau de son bras droit faisait des vagues pour se diriger au bout du poing du voyageur sous forme d'anneau flottant, il chargea plusieurs fois son onde vague pour être sûr que la puissance soit plus que correcte. il se mit discrètement derrière le méchant voyageur contrôleur de lacets, il ferait presque peur dite comme cela n'empêche. Son visage était rempli de haine, enfin il va pouvoir se défouler sur quelqu'un, il mettait toute sa colère et sa frustration dans ce coup. Rémy visa l'arrière de la tête sans pitié en prenant bien du recul avec son bras droit en accompagnant bien sa frappe et une fois fait il dit.

- Ton innocence me fait pitié mec, si tu te crois dans un rêve tu ferais mieux de te réveiller.

En disant cela le morpheur fixa l'autre voyageur aux cheveux blancs d'un regard froid et remplis de colère, Rémy n'était vraiment pas dans un bon jour.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Joël Hamel
Combattant Du Feu Libre
Combattant Du Feu Libre
avatar

Team : Meteors
Pouvoir : contrôleur du feu
Points de Puissance : 34 400 points
Points de Réputation : 42 500 points
Points du Membre : 531 points
Double Compte : Maahes
Messages : 381

MessageSujet: Re: La nuit du renard géant ? [Joël Hamel]   Dim 5 Fév - 16:00

On peut dire que l’annonce de Tomoe avait l’effet d’une véritable bombe au beau milieu de la capitale du royaume Canin. Entre les créatures qui commençaient à regarder dubitativement les voyageurs et les voyageurs qui commençaient à se demander si tout allait bien se passer ce soir, on peut dire qu’il va y avoir du gaz dans l’eau. Ou de l’eau dans le gaz, je sais plus trop, bref. Personnellement je restais concentré, préférant ne pas trahir ma couverture et rester cohérent dans mes actions, observant d’un air calme et patient la réaction quelque peu animée de l’albinos. Comment il s’appelait déjà ? Je crois avoir entendu la demoiselle me dire que c’était Reed. Maintenant que j’y pense il me faisait rire ce jeune contrôleur du vent, même s’il passait pour une girouette en encourageant puis en maudissant le leader masqué, j’imagine que c’était juste la preuve qu’on ne pouvait pas trahir ses véritables sentiments. C’est vrai que c’était une idée de génie de vouloir tatouer une créature mythique, il deviendrait une légende quasi-immortelle en faisant ça. Mais cela prouvait seulement qu’il avait le pouvoir adapté au bon moment. Quant à moi… A part détruire et réduire en cendres mes adversaires, ce n’est pas le Feu qui aidera à sauver des vies. Pas de la manière dont les gens pensent. J’aurais beau essayer, je… Bref, je m’égare.

Ce qui me tirait de ma torpeur c’était la puissante et énervante voix du jeune Joy, traversant le ciel au-dessus de nous pour se diriger droit vers les remparts. Surpris, je gardais les lèvres entre-ouvertes avant de soupirer longuement, saisissant la bouteille de l’albinos pour boire un coup moi aussi. Bordel, il fallait vraiment que partout où j’aille j’entende ce gamin gueulait. Et qu’est-ce que j’entendais : ne pas blesser la créature ? Respecter le royaume ? Et sans parler du fait qu’il parlait de nous les Meteors. Décidemment j’avais du mal à réellement définir ce que je pouvais bien penser du petit Joy, autant j’aime bien son côté rêveur autant j’aimerais ne pas être celui qui lui annoncera que ses croyances sont vouées à le détruire un jour ou l’autre. Bien sûr que le Kistune ressentira la douleur, Joy, bien sûr que Tomoe ne respectera pas les habitants car il fait ça par égoïsme et n’hésite pas à lâcher ses sbires a.k.a le type aux piercings à côté de moi. Tu crois qu’il va leur demander leur avis pour tatouer leur divinité, Joy ? Je ne sais même pas pourquoi je m’énerve en pensant à tout ça, alors qu’il n’était même pas en face de moi. Je crois qu’un jour j’aurais besoin de poser à plats les choses, mais pas ce soir.

Pour revenir à nos moutons, je voyais l’albinos qui provoquait l’homme de main de Tomoe, pour le coup j’étais pas trop serein pour mon camarade de bouffe. Tout en me grattant la barbe je décidais de reculer de quelques pas, mains en l’air en signe que je ne souhaitais pas vraiment me mêler de ça. Je pouvais sentir le regard interrogatif de la harpie sur moi mais hé, j’y peux rien si l’ami ici présent tendait le bâton pour se faire battre ! Ce n’est qu’en m’écartant un peu plus – et en entendant Reed se prendre un coup – que je pouvais sentir une petite pression au niveau de mon yukata. Baissant les yeux, je pouvais voir là une petite créature inconnue au bataillon. Méfiant, je posais un genou au sol pour me mettre au même niveau que la chose et la voir me murmurer certaines choses à l’oreille pendant que les autres étaient occupés à s’occuper du percé.

▬ C’est vous m’sieur Hamel ? Ca fait 10 minutes que j’vous cher-blergh !

Je passais mon bras autour des épaules de la créature pour que ça donne l’impression d’une accolade mais c’était surtout pour cacher ma seconde main qui était pile posée contre le flanc de la petite chose, mon doigt posé contre ses côtes alors que ce dernier devenait de plus en plus chaud. Je regardais mon interlocuteur avec un regard assez froid, bien que j’étais bien curieux de savoir comment cette chose connaissait mon nom. Est-ce que nos descriptions auraient filtrées ? Si c’était le cas j’aurais au moins plus besoin de me cacher.

▬ Ok Teletubbies, t’as cinq secondes pour me dire comment tu connais ce nom.
▬ N-n-non attendez vous vous trompez ! Je suis envoyé par m’sieur Videl ! Il a dit qu’avant de rejoindre le général Sphinx je devais vous donner des infos.
▬ Ahin, tu commences à m’intéresser là…

Retirant mon doigt chauffant, j’écoutais d’une oreille attentive ce qu’avait à me dire le fameux Gâteaux – il m’a dit son nom au passage – j’étais plutôt étonné de la situation : des gangsters chiens étaient à la recherche de Meteors, la section 1 s’est fait éliminer et la recrue Videl souhaitait s’en prendre au palais royal. Caressant ma barbe un instant, je réfléchissais alors que je retirais mon bras de l’épaule de la créature, me redressant en soupirant. On peut dire que ça devenait un sacré bordel dans cette capitale, pas autant qu’à la Célestiafest mais un peu quand même. Ce qui faut surtout noter c’est que le palais royal allait certainement devenir un objectif pour de nombreuses personnes : entre ceux qui veulent mettre fin à la lignée royale et ceux qui veulent la protéger… Oh mais attends, peut-être qu’on pouvait toujours retourner la situation à notre avantage, en quelque sorte. Dans un grand sourire je me rabaissé au même niveau que le Teletubbies, le fixant d’un regard qui pouvait s’apparenter à celui d’un scientifique fou.

▬ Bien, écoute-moi bien Gâteau parce que je ne vais pas répéter, voilà comment on va procéder à partir de maintenant. D’abord tu vas retrouver Videl et lui dire que…

Le brouhaha environnant masquer mes paroles tandis que Gâteau ouvrait grand les yeux, surpris par le plan quelque peu farfelue. Sans lui laisser le temps de réfléchir davantage je lui tapotait sur la tête avant de me relever et de disparaitre dans la foule, tout comme la créature repartait d’où elle venait. Si j’avais bien compris un Meteor sous morphing – probablement ce bon vieux Bill – était déjà partit retrouver Sphinx, pas besoin de demander à la petite chose d’aller chercher le papillon. Autant faire les choses rapidement, et de façon nette. Hahaha, je remercie Kyle de m’avoir envoyé en mission quelques semaines plutôt aux alentours du palais, l’entrée de service que j’avais découverte en compagnie de Johann et de Bill allait vachement me servir. Sans réellement porté de l’attention à Reed ou encore au sbire de Tomoe, je m’échappais à travers le peuple qui s’accumulait autour du combat qui n’allait pas tarder à se dérouler.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La nuit du renard géant ? [Joël Hamel]   Dim 5 Fév - 19:19

''Mon premier combat contre un voyageur..."

La première chose à faire, c'était impressionner le monde ! Reed donc, prit une démarche héroïque pour se placer devant son adversaire, adoptant de suite une pose offensive. Le gars semblait content d'avoir de l'action.

Aaaaaah un peu d'action. désolé mec mais je dois m'occuper de ce type.


Reed ne souriait pas, en temps normal il aurait sûrement rigolé avec le gars et aurait essayé de le castagné. Mais cette fois c'est sérieux. L'argenté regardait l'homme froidement en fronçant les sourcils. Soudain l'albinos décida de passer à l'attaque en premier. Avançant vers l'homme prêt à lui mettre une droite magistrale.

« Ugh ! C'est quoi cette... ! »

Reed chuta ! Pourquoi ? Ses lacets avaient été attaché ! MEEEERDE ! Oui merde pour lui ! Dire que la dernière fois il était en crooks à Dreamland, morale de cette action : Ne jamais venir en basket ici, même si elle sont confortable ! Privilégié les scratchs sinon.

Il chutait vers l'avant, mais le voyageur au pouvoir des lacets si Reed réfléchit bien, il avait bien fait ses lacets en avant de se balader. Donc soit c'est de la poisse... Soit c'est ce mec. Donc je disais, Reed chutait vers l'avant quand le voyageur au pouvoir des lacets lui administra une incroyable mandale en pleine mâchoire alors qu'il parlait. Le bougre se mordit encore une fois la lèvre, mais rien de bien grave heureusement. La puissance du coup avait envoyé le bougre en arrière. Reed était cloué au sol avec le lèvre inférieure en sang.

« Oh le bâtard... »
En inspirant pour pouvoir cracher une salve de sang à sa droite... Ce passage m'est assez familier. Le mec s'approchait de l'argenté. Peut-être pour le finir au sol ? Merde va falloir que l'argenté prie fort le dieu kitsune pour placer un bon hurlement du loup afin de faire voler son adversaire. Il fermait les yeux en attendant que le poing de son adversaire lui rentre dedans... mais rien. Il rouvrit les yeux voyant que le voyageur ivre... Enfin plus trop ivre maintenant s'attaquait au mec des lacets... Le mec transformait ses bras en eau pour tabasser le pote du contrôleur d'encre d'après la Harpie... Oh bordel, ce mec avait l'air veinard, il ressemblerait presque au père de Reed lorsqu'il recevait le bulletin. Puis il fixait Reed avant de lui dire clairement...


-- Ton innocence me fait pitié mec, si tu te crois dans un rêve tu ferais mieux de te réveiller.


Reed restait quelque seconde à regarder le faux bourré dans les yeux. L'expression faciale de l'argenté venait de se transformer. Passant de la neutralité à la colère.

« T'es qui pour me dire ça toi ?  Et je m'en fous de qui tu es... Que tu soit fort, ou que tu veuille tatouer un connard avec ta bite, Ta mauvaise humeur va aller dans ton cul... Personne ne touchera au Kitsune tant que je serais dans les parages, même si j'dois perdre encore une fois un bras pour ça...»


Dit clairement l'albinos depuis le sol dévisageant le morpheur d'eau d'après ce qu'il venait de voir. Il se releva et profita d'un moment inattention pour essayer de frapper le morpheur d'eau d'un massif coup de poing en pleine mâchoire. Lui dire qu'il f'sait pitié et qu'il devait s'réveiller ! Mais pour qui il s'prend s'bagnard.

« Toi, je ne te permet pas de te moquer de mes objectifs, de mes buts, et de mes croyances... » S'il avait réussit à porter son coup à Rémy. Il essayait sûrement de le plaquer au sol pour le ruer de coup. Il venait clairement d'insulter Reed. Enfin l'argenté avait prit cela pour une insulte.

« Et même si l'autre con veut tatouer le dieu machin juste pour faire chier les gens, il va quand même devoir me passer dessus... Venir gâcher les rêves des gens... Vraiment, faut être un véritable enculé... »

Reed se leva montrant son dos à son adversaire, une grave erreur. Peut-être ils pourront profiter de cela pour lancer une contre attaque... Enfin Happy était debout et regardait Reed qui crachait et saignait du nez à cause de lacet-man.

« Happy, tu peux voler nan ? Tu peux pas m'emmener en haut des remparts ? » Tomoe allait sûrement écraser Reed comme une mouche... Même ce mec au lacet, et l'autre morpheur d'eau. Mais bon. Autant rêver libre une dernière fois nan ?



Revenir en haut Aller en bas
Game Master
D comme Dieu!
D comme Dieu!
avatar

Surnom : Dieu ou Maitre
Pouvoir : Modérer, kicker, administer et tout et tout quoi
Points de Puissance : 100 000 Points
Points de Réputation : 100 000 Points
Points du Membre : Over 9 000 !!!
Messages : 986

MessageSujet: Re: La nuit du renard géant ? [Joël Hamel]   Dim 5 Fév - 20:08

Le coup du contrôleur des lacets porta merveilleusement bien jusqu'à va tronche de Jeffrey qui tomba à la renverse. Mais entendant du bruit derrière lui, il eut à peine le temps de se retourner qu'il se prit une violente projection de flotte dans le torse ce qui le projeta un peu plus loin. Soit dit en passant, Joël choisit de filer à l'anglaise, ni vu ni connu j't'encule ! Cela avait de quoi susciter les suspicions de Rémy... Ou pas en fait. Après tout, rien de surprenant à ce qu'un type qui semble pas vouloir se battre se casse au moment où un combat commence. Mais Jeffrey n'en resta pas va et s'attaqua alors, non pas au contrôleur des lacets mais Rémy en tentant de lui envoyer un coup dans la tronche. je dis bien tenter par ce que sous le coup de la colère, il semblait avoir oublié qu'il avait les pieds attachés et en tentant une nouvelle foi de s’avancer, il tomba à terre, arrivant cependant à agripper Rémy qu'il entraina dans sa chute avant de tenter de le frapper une fois tout deux à terre. en même temps il ordonna à Happy de l'amener à Tomoe.

Mais si vous voulez mon avis, une terrible erreur de calcule avait été faite. Bien que le coup par surprise ai bien touché le sbire de tomoe, il en fait un peu plus que ça pour le sonner. Il se releva, les fringues déchirés par l'assaut de Rémy, du sang au coin es lèvres et un air calme ne présageant rien de bon. Il s'approcha lentement des deux voyageurs en tendant ses bras. les lacets des deux voyageurs se délièrent et quittèrent leurs chaussures, un se mettre autour du cou de Rémy, un autre autour de celui de Jeffrey et les deux autres vinrent ceinturer les ailes de Happy.

- Personne bougera d'ici tant que je l'aurai pas décidé bande d'enfoiré.

lui qui avait un air, un peu sympa faut pas se mentir affichait à présent un regard calme qui faisait froid dans le dos. les lacets serraient de plus en plus les cous des deux voyageurs et immobilisaient les ailes de happy en lui faisant au passage assez mal.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dream-land.forumactif.org
Rémy Ymèr
Ligue B
Ligue B
avatar

Surnom : L'anti-killer
Pouvoir : Corps aquatique
Points de Puissance : 9 500PP
Points de Réputation : 11 500 points
Points du Membre : 162 points
Messages : 127

MessageSujet: Re: La nuit du renard géant ? [Joël Hamel]   Lun 6 Fév - 13:58

Rémy était en colère et c'est loin d'être une petite colère passagère, le voyageur aux cheveux blancs lui colla une droite et cela lui accentua sa colère mais il en resta ton pas là il lui sauta dessus et le rua de coup. Le morpheur n'agissait pas ? Oui il était bloqué, son corps refuge de bouger encore une fois, ce qui était encore énervant et avec les coups de Reed sa ne s'arrangeait pas. Le contrôleur de lacets était de retour, il avait réussi à dévier le coup de Rémy au niveau du torse au lieu de la tête, ce qui l'avait moins infecté que s'il se l'était pris en pleine poire. Enfin bref il était de retour pour nous jouer un mauvais tour mais il n'était pas tout frais on pouvait voir du sang au coin de sa bouche et des vêtements déchirés mais aussi un regard assez inquiétant regardant les deux voyageurs, surtout Jeffrey, mettre des pains dans le morpheur. Son bras commençait à se déformer petit à petit, la colère montait de plus en plus et cette alors que le contrôleur de lacets passa à l'action avant que le voyageur aux cheveux blancs et fit sortir les lacets des voyageurs et telle des serpents à leur cou pour essayer de les étrangler.

Le voyageur colérique n'arrivait pas même à mettre ses mains sur les lacets qui entoure son cou, il était bloqué parterre en train de s'étouffer à petit feu. Il commençait à fermer les yeux petit à petit quand d'un coup son bras droit commença à doubler de volume et à grandir avec des griffes à la place des doigts. Il déchira les lacets qui était autour de son cou en lambeaux et à ce moment un rire fort et assez dérangeant venant du morpheur toujours parterre. Il avait littéralement pété un câble, le morpheur était-il devenu fou de rage ou était-il devenu quelqu'un d'autre ? Il se releva avec une expression totalement différente, un sourire de psychopathe, un regard sûr de lui et une envie de sang qu'on arrive à lire dans ces yeux. Le voyageur se dirigea vers le contrôleur de lacets qui au passage regarda le voyageur aux cheveux blancs avec toujours le même sourire et regard mais ce n'était pas lui qui l'intéressait le plus. Il était focalisé sur le pote de Tomoe pour je ne sais quelle raison, peut-être le sang ou un truc dans le genre car là, pour une fois, je ne pourrais pas dire ce qui lui passe dans la tête.

Le morpheur était maintenant en face du contrôleur et lui souriait de façon très malsaine. Il débuta par marcher vers lui puis il accéléra petit à petit pour finir par lui courir droit dessus. Une fois assez proche Rémy, ou ce qui en reste, sauta et se jeta sur le contrôleur sans réfléchir et tenter de l'ouvrir le bide avec ces griffes. au moment où il allait l'attaquer il avait son bras replié et d'un coup il le déplia en plein saut en visant le torse du sbire.

J'ai l'impression d'avoir oublié quelque chose. Attendez, attendez, attendez... Mais oui, le gars au masque Rémy l'avait complètement zappé et là il n'est pas vraiment en état pour se rappeler de quoique ça soit.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La nuit du renard géant ? [Joël Hamel]   Mer 22 Fév - 12:03

Reed se retrouvait au sol les lacets noué, par chance son coup avait touché ce putain de faux bourré qui voulait me faire la morale ! Donc l’argenté s’était retrouvé au sol à manger la poussière. Il fut repoussé après avoir essayé de frapper ce morpheur machin… Donc Reed resta en retrait pendant que l’autre pété un câble, mais au lieu de frapper l’argenté, ce dernier commença à frapper le sbire du tatouer… Bien ! Reed pouvait essayer d’arranger ses baskets…

Forçant pour essayer d’arracher ses les lacets de ses baskets ! Rien à faire c’était solidement attaché… Et putain c’est quoi cette phobie à la con ? Son père le fouettait avec les lacets de chaussure par flemme de prendre la ceinture ?

Reed c’est le vent donc c’est calme m’voyez ! M’enfin revenons à nos moutons ? Reed abandonnant la tache ! Il cherchait un objet tranchant pour essayer de couper ses putains de lacet ! Les serres d’Happy ? Mais oui ? En se retourna vers la harpie, il pouvait maintenant voir que le mec au masque venait de disparaitre ! Dommage il avait l’air sympa ! Peut-être qu’il nous aurait aidé ! C’est triste merde.

Soudain il déposa une nouvelle fois son regard vers son agresseur ! Il allait se concentrer pour essayer de faire un méga souffle du loup voyez… Mais disons que le contrôleur de lacet n’était pas vraiment du même avis car ce dernier… Venait de retirer les lacets des chaussures des deux voyageurs pour qu’ils s’enroulent autours du cou du contrôleur du vent, de taré… Et de la belle harpie. Qui gémissait, ça devait lui faire mal… Vu comment elle hurlait de douleur.


« Fils de ghn… Larg-la ! »
Venait de dire difficilement le contrôleur de vent, l’enfoiré venait de s’en prendre à Happy. Putain elle n’avait PRESQUE rien n’avoir dans ce match. Reed s’étouffait ! Il n’arrivait plus à respirer ! Bordel ! Il regardait l’autre voyageur, qui venait de transformer sa main pour faire pousser des putains de griffe ! Bordel !

Il venait de péter littéralement un câble ? Peut-être la frustration dans la vraie vie… Il découpa son collier de lacet. Et rigola comme un taré, vous savez le rire diabolique du méchant… Ou celui du psychopathe comme dans les jeux, ou film d’horreur. Il jeta un regard à Reed qui allait bientôt perdre connaissance, un regard dont le contrôleur de vent risquait de ne pas oublier, un regard de tueur sa mère.

Heureusement qu’il s’acharne en ce moment même sur notre agresseur… Il fait vraiment froid dans le dos… Reed commençait à voir les yeux qui partaient en couille… Mais il sentit quelqu’un s’approcher… Happy qui n’arrivait plus à déplier ses ailes ! Mais visiblement elle n’était pas vraiment en situation de panique… Enfin pas trop trop… Elle usa de ses serres tranchantes pour couper les lacets sur le cou de Reed qui pouvait enfin respirer !

L’argenté se releva en hurlant de plaisir ! Le plaisir de pouvoir respirer !

« AAH Enfin ! » Il ne fallait pas perdre de temps, chercher quelque chose pour détacher les liens d’Happy et aller voir Tomoe… Reed s’approcha de la harpie et tira sur ses liens.


« Putain, ça c’est du lien de randonneur… Y a que eu pour attacher des trucs aussi solidement comme ça… » Harpie avait très mal car ça lui serrait très fort au niveau des ailes, fallait faire quelque chose… Et comme ce boulet de blaireau de Reed ne contrôlait pas son pouvoir… Il fallait faire à l’ancienne ! Donc il approcha sa bouche des liens de la harpie et commença à mâchouiller ses derniers pour essayer de déchirer ses derniers.
Revenir en haut Aller en bas
Game Master
D comme Dieu!
D comme Dieu!
avatar

Surnom : Dieu ou Maitre
Pouvoir : Modérer, kicker, administer et tout et tout quoi
Points de Puissance : 100 000 Points
Points de Réputation : 100 000 Points
Points du Membre : Over 9 000 !!!
Messages : 986

MessageSujet: Re: La nuit du renard géant ? [Joël Hamel]   Dim 26 Fév - 19:48

Les deux voyageurs finirent par se libérer de l’étreinte du contrôleur des lacets. L'un en exploitant son pouvoir et le second en exploitant le décors et donc Happy qui avait des serres capables de trancher les lacets sans soucis. Malheureusement pour elle, impossible de se libérer elle même par ce moyen. C'est ainsi que Jeffrey tenta de la libérer en rongeant ses liens. M'est avis qu'il aurait aimé être un morpheur rongeur sur le coup. Quoique... nan ! Personne n'aimerait être Antony Watson ! Il finit à force de ténacité à libérer son amie créature qui put de nouveau déployer ses ailes douloureuses d'être restée closes dans une position carrément inconfortable.

Pendant ce temps, Rémy, comme pris d'une crise de folie n'avait qu'une envie, en découdre avec le voyageur en face de lui. Il poussa un rire dément tout en tentant de le frapper au torse. Mais ce dernier recula juste assez pour éviter que l'assaut ne lui soit fatal. Il est à noter qu'une des griffes de rémy toucha tout de même le voyageur des lacets qui se mettait à saigner, lacéré légèrement au torse. Il est aussi à noter qu'il n'est pas au meilleur de sa forme et donc pas très vif, suite au violent coup porté par Rémè. Mais il ne resta pas sans contre-attaquer. Il porta un regard derrière Rémy et c'est à ce moment qu'une corde vint le saisir à la cheville. Eh oui ! Il n'est pas contrôleur des lacets ! Il est contrôleur des cordes ! Mais qu'est ce qu'un lacet sinon une petite corde ? Il profita du temps de surprise laissé par la saisie de la corde pour coller une bonne patate à Rémy. De plus, si Rémy tentait de contre attaquer, il se servirait de la force comme d'un lasso pour saisir le membre d'où viendrait l'attaque et l’empêcher e frapper pour soi même frapper.

Heu les deux là ! Oui j'parle à toi le mec jeune aux cheveux de papys et à la femme-piaf ! Non pas comme Édith non ! Vous faites quoi là du coup, vous vous cassez ou vous essayer d'aider mister je rentre dans votre gourde si je veux ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dream-land.forumactif.org
Rémy Ymèr
Ligue B
Ligue B
avatar

Surnom : L'anti-killer
Pouvoir : Corps aquatique
Points de Puissance : 9 500PP
Points de Réputation : 11 500 points
Points du Membre : 162 points
Messages : 127

MessageSujet: Re: La nuit du renard géant ? [Joël Hamel]   Sam 4 Mar - 8:03

Le morpheur fou était incontrôlable, une puissante envie de sang s'était emparée de lui oubliant le pourquoi il est là, le Kitsune, la paix et la joie. Rémy attaqua le sbire en lui sautant dessus avec son bras uniquement fait d'eau avec des griffes histoire de faire des dégâts tranchants. Une fois devant son adversaire il tandis son bras, au passage le bras morpheur lui arrivait au niveau du genou quand il était debout. L'attaque fut à moitié esquivée, en effet le morpheur le toucha du bout de la griffe, certainement dû au fait qu'il avait quand même pris un sale coup par surprise de Rémy et qu'il n'avait pas très bien vu que Le bras du morpheur avait un peu grandi. Le morpheur lui sourit lui montrant sa main avec un peu de sang sur son majeur et d'un coup de bras enleva le sang pour mettre un très léger filet de sang sur un arbre. Le sbire qu'on prenait pour un contrôleur de lacets s'avère être un contrôleur de corde, surement un mec pas très fan de la corde à sauter dut son enfance. Bref une corde surgit et prit l'une de ces chevilles, en temps normal il n'avait qu'à transformer sa jambe en eau pour s'enfuir, mais son bras prenait toute sa capacité de morpheur même s'il était en état de se concentrer il ne pourrait pas faire cela.

Le morpheur ne comprenait pas, il était parti pour attaquer mais il sentit une entrave à sa jambe l'empêchant de sauter sur sa proie encore une fois. il commençait à grogner en regardant le sbire, une seule option s'ouvre à lui couler la corde, mais ça sera plus long que de déchirer un vulgaire lacet de chaussure. il débuta donc par essayer de couper la corde avec ces griffes tout en regardant son adversaire mais aussi le voyageur aux cheveux blancs et la harpie pour être sûr de ne pas être attaqué par eux aussi. Son regard n'avait en aucun point changer, toujours le même sourire à glacer le sang surtout quand il regardait le contrôleur de corde avec un air de dire "Si je me détache tu es mort". D'ailleurs quand il regardait les deux autres personnes il avait encore son sourire de tueur en série mais aussi un petit ricanement comme pour se moquait d'eux. Mais en regardant Reed et Happy le sbire se pointa et lui mit une droite ce qui n'énerva encore plus et le focalisa totalement sur le contrôleur de corde qui était maintenant sa priorité numéro une. La corde céda après que le morpheur tirait dessus, heureusement qu'il avait griffé la corde avant sinon elle n'aurait pas rompu. Libre, le morpheur se précipita sur le sbire et il recommença à sauter, mais cette fois-ci il fit une feinte faisant semblant de visée le torse puis au dernier moment il se baissa pour atteindre les jambes du contrôleur avec l'intention de lui trancher les jambes jusqu'à qu'il puisse plus marcher.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Game Master
D comme Dieu!
D comme Dieu!
avatar

Surnom : Dieu ou Maitre
Pouvoir : Modérer, kicker, administer et tout et tout quoi
Points de Puissance : 100 000 Points
Points de Réputation : 100 000 Points
Points du Membre : Over 9 000 !!!
Messages : 986

MessageSujet: Re: La nuit du renard géant ? [Joël Hamel]   Dim 12 Mar - 17:29

Rémy avait été déconcentré par la harpie et le contrôleur du vent ce qui avait permit à son adversaire de la frapper une nouvelle fois. ça n'avait fait que décupler sa rage. Lorsque le cordage céda sous les coups de griffe de Remy, ce dernier fondit de nouveau sur son adversaire qui en voyant un nouveau coup de griffe arriver vers son torse, manipula un des morceaux de corde qu'avait laissé rémy après avoir tranché ses liens. la corde vint attraper le poignet de Remy pour l'empêcher de continuer son assaut. Mais ce n'était qu'une feinte. En effet, le coup de remy s'arrêta de lui même à mi-distance. l'autre main de remy sortit alors de l'ombre et vint faucher de ses griffes tranchantes comme des lames va jambe du contrôleur des cordages qui se sépara dur este de son corps avant qu'il ne tombe à terre dans un râle de douleur. Il se tenait sa jambe tranchée en beuglant alors que le sang coulait abondemment. Il s'était bien fait avoir. Il avait en effet pensé qu'il ne servirait à rien de se reculer. au contraire,, sil voulait frapper encore rémy, il devait rester proche. Mais le voilà à terre à se vider de son sang. Il tend alors le bras vers le poignet de rémy, va corde à son poignet bouge et se détache de son avant bras pour venir créer un garrot autour de la blessure du voyageur pour ralentir la perte de sang. Ce qui est certain, c'est qu'à présent, le voyageur est à va merci e Rémy qui peut parfaitement l'achever s'il le veut. Bien que ce ne soit pas du tout nécessaire. après tout, il est hors d'état de nuire. Il ne gênera plus personne cette nuit. et puis rémy a d’autres chats à fouetter. ou plutôt, d'autres chiens à aider. apr ce qu'il ne faut pas oublier que c'est pour ça qu'il est là. aider la famille royale canine. remy arrivera-t-il à se calmer un peu ? ouais par ce que sinon moi j'le prive de dessert ! Non mais oh ! d'où ça vient cette manie de s'énerver comme ça ? est ce que je m'énerve moi ? Nan je ne suis pas énervé! je parle juste fort et vite comme si j'étais énervé mais je suis pas énervé.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dream-land.forumactif.org
Rémy Ymèr
Ligue B
Ligue B
avatar

Surnom : L'anti-killer
Pouvoir : Corps aquatique
Points de Puissance : 9 500PP
Points de Réputation : 11 500 points
Points du Membre : 162 points
Messages : 127

MessageSujet: Re: La nuit du renard géant ? [Joël Hamel]   Mer 22 Mar - 16:40

Le morpheur fou de rage décida d'attaquer et sauta de nouveau sur le contrôleur de corde, la feinte fut réussie croyante qu'il allait recevoir un coup dans le ventre le sbire ne se méfiait pas et reçut un coup de griffe au niveau des jambes. L'attaque fut son effet et coucha le contrôleur qui hurlait après c'être fait sectionner la jambe, avec son pouvoir il était facile pour lui de faire un garrot et il le fit sans attendre. Le sbire de Tomoe était maintenant à la merci du morpheur fou, Rémy s'essaya sur le torse du pauvre contrôleur le regardant avec un grand sourire. Il le regarda un long moment avant de lui pincer le nez avec sa main normale et de l'autre main, celle qui est toutes griffue et en eau, il l'a mis juste devant sa bouche. Les intentions du morpheur étaient clair comme de l'eau de roche, il allait noyer son adversaire avec son bras s'il ouvrait la bouche. Mais au moment où le voyageur ouvrit la bouche rien se passa et le morpheur étonné regardant son bras redevenant chair un peu plus chaque seconde et à ce moment-là il cria.

- C'est mon corps !

Puis il répliqua.

- C'est mon pouvoir... voyageur !

On aurait dit qu'il se parlait à lui-même mais dans ce cas pourquoi s'être appelées "voyageur" ? les voix étaient pourtant totalement les mêmes, le morpheur se releva ce tenant le bras qui était tout en eau avant.

- Tu es qui ?
- Je suis toi.
- Qui es-tu vraiment ?
- Je suis Siphon l'origine de ton pouvoir.

Le voyageur n'en croyait pas un mot, pendant tout ce temps il se baladait avec une créature en lui. Mais comment ce fait-il et d'où il vient se demanda Rémy.

- J'étais là depuis le jour où tu es devenu voyageur, et oui je peux aussi lire dans tes penser.
- Pourquoi n'être apparu que maintenant ?
- Tu contrôles absolument par tes sentiments.
- Et c'est toi qui me dis ça, toi qui as voulu tuer ce voyageur de rage.
-...

Le voyageur s'assit à côté du sbire et sortit une cigarette et l'alluma, il était redevenue maître de son corps.

- Pourquoi tu es si colérique ?
- Pourquoi ?! Pourquoi ?! Tu n'as jamais connu la solitude, aucune personne pendant des siècles qui ne veut te parler. tu ne connais pas l'effet que...
- Faire là ! Moi aussi j'ai connu la solitude lors de la mort de mon frère mais il faut toujours aller de l'avant...
- Garde tes leçons de morale à deux E.V tout ce que je veux c'est tuer aller je me casse.
- Reviens-je n'ai pas fini de te parler.

Rémy ne reçut aucune réponse et il se releva regardant le contrôleur au sol, le voyageur le regarda tout en fumant. Il n'avait aucune expression sur le visage, il le regardait ne sachant pas quoi faire de lui puis il se souvint qu'il n'avait qu'assommé le garde ce n'était donc pas un killer et aucune raison de le tuer. Enfin il avait quand même essayé d'étrangler mais c'était de la légitime défense après que Rémy l'est frappé par surprise.

- Bon je me casse, je vais aller vers le palais.

Le voyageur parti laissant le contrôleur de corde vivant derrière lui.


HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Game Master
D comme Dieu!
D comme Dieu!
avatar

Surnom : Dieu ou Maitre
Pouvoir : Modérer, kicker, administer et tout et tout quoi
Points de Puissance : 100 000 Points
Points de Réputation : 100 000 Points
Points du Membre : Over 9 000 !!!
Messages : 986

MessageSujet: Re: La nuit du renard géant ? [Joël Hamel]   Sam 1 Avr - 20:41

Rémy, après une phase introspective avec la créature qui est en lui décida de se diriger vers le palais comprenant que c'était la merde de ce côté de la ville plutôt que de se diriger vers la fiole géante et vers Tomoe. Mais alors qu'il fonçait vers le palais sans croiser d'adversaire, le nombre d'ennemis diminuant peu à peu ou convergeant vers la fiole, il avait la voie pas mal libre. c'est au cours de sa route que le Kitsune apparut. Il pouvait voir le palais d'où il était. Il venait de débarquer dans un quartier complètement sinistré. une terrible bataille avait eu lieu ici. Des maisons étaient complètement éventrées, le sol fracassé, des lampadaires déracinés. Mais pour le moment, autre chose attira son attention. le cri du Kitsune. Non! pas le cri mais les cris. En effet, on pouvait entendre l'animal glapir aux 4 coins du royaume comme s'il se déplaçait à toute vitesse dans le royaume pour aboyer et ainsi signaler sa venue. Puis finalement... Il apparut juste derrière le palais à observer la ville. Il était immense et majestueux. Si rémy se retournait, il pouvait voir que la fiole de tomoe se vidait de son encre qui flottait alors dans le ciel de la ville. Puis c'est en tournant va tête qu'il découvrit dans les décombres d'un bâtiment un voyageur qu'il pouvait reconnaitre. il s'agissait de l'invocateur des armes qui devait protéger laya. Il était inconscient, il semblait dans un très mauvais état, couvert de blessures, dans les vapes. Qu'est ce qu'il foutait là ce con et surtout qui avait bien pu le mettre dans un état pareil?! C'était donc son combat avec quelqu'un qui avait mis la zone dans un tel état de ruine ?! Remy pouvait soit ignorer son allié inconscient et foncer encore plus vite vers le palais, sachant que la princesse est privée de son escorte ou décider d'aider le voyageur qui peut être pourra se montrer encore un allié redoutable malgré son état.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dream-land.forumactif.org
Rémy Ymèr
Ligue B
Ligue B
avatar

Surnom : L'anti-killer
Pouvoir : Corps aquatique
Points de Puissance : 9 500PP
Points de Réputation : 11 500 points
Points du Membre : 162 points
Messages : 127

MessageSujet: Re: La nuit du renard géant ? [Joël Hamel]   Sam 15 Avr - 19:11

Le morpheur partit en direction du palais pendant qu'il ne courait rien d'étrange, jusqu'à ce qu'il tombe sur une maison en ruine. Il découvrit un corps sous les décombres du bâtiment, le voyageur décida donc d'aller sortir la personne en question de là.

- Achève-le, c'est un perdant.
- Hors de question, je ne tue personne moi !
- Tss

En le sortant des décombres, Rémy se rendit compte que c'était l'homme aux cheveux bleu qui devait protéger la princesse du roi. Le voyageur mit son bras sur son épaule alors qu'il était toujours inconscient, des tonnes de questions parcouraient la tête du morpheur.

- Mais sa ne serait pas de la colère que je vois.
- Ferme là !

Le morpheur amena l'autre voyageur qui commençait à émerger, ils se dirigèrent tous deux (ou trois sa dépendent comment on voit les choses) vers le palais. Rémy regardait le voyageur aux cheveux bleus en fronçant les sourcils et avec un air pas très content puis il lui dit tout en regardant le palais.

-Tu n'étais pas censé être le garde personnel de la reine et du roi, putain mais qu'est que tu fous là alors qu'ils pourraient se faire attaquer à tout moment ?

Le voyageur était en colère car il ne voulait pas qu'un autre royaume perde son seigneur, il connaît l'effet que son fait alors il ne veut pas le fait subir aux autres. Mais la créature qui était en lui s'en moquait comme du reste du monde, ils pouvaient tous mourir il ne lèverait pas le petit doigt pour eux.


***

Vous voulez son histoire, et bien la voici. Siphon est une créature qui est à l'origine uniquement faite d'eau et ayant vécu dans les abysses, sous Aquaryah. Seule pendant des années à haïr toutes les personnes car elle se sentait rejetée, il avait grandi seul sous les abysses sans personne à ces côtés. Oui j'ai utilisé il est elle pour la désigner car on ne sait même pas si c'est un homme ou une femme, il ne prenait jamais la même apparence toujours elle changeait et des fois la forme qu'il prenait n'était même pas humanoïde. Ayant vécu seul il se sentit rejeté de tous alors quand elle croisait des personnes, il les tuait sans aucune pitié. Mais un jour il était tombé sur un voyageur qui vaincu sa peur et fut aspiré dans lui, la créature dépendait maintenant d'un voyageur. Au début le voyageur avait une capacité de gérer son pouvoir un peu nul, puis il l'apprit à maîtriser petit à petit. Mais quand le voyageur se mit en colère, l'eau qui parcourait son corps était devenue trouble et c'est ainsi que le réveil de Siphon commença. Maintenant Siphon a un pouvoir limité car étant dans le corps du voyageur, elle doit se contraindre à sa volonté ou quand le voyageur est vraiment en mauvaise posture il peut intervenir. Elle aussi limité en matière de pouvoir car il dépend des capacités du voyageur en question, comme par exemple ce qu'il est capable de faire elle peut le faire mais Siphon ne pourra pas faire plus.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Axel
Voyageur chercheur de merde
Voyageur chercheur de merde
avatar

Surnom : L'enfoiré
Pouvoir : Invocateur des lames
Points de Puissance : 40 525 points
Points de Réputation : 54 900 points
Points du Membre : 669 points
Double Compte : Eve Leblanc
Messages : 2324

MessageSujet: Re: La nuit du renard géant ? [Joël Hamel]   Dim 16 Avr - 14:38

Axel avait été mis complètement KO par Sphinx. Il était à présent seul dans ce quartier qui avait été déserté de tous ses habitants au moment du combat. Ils avaient vite compris que les dégâts seraient assez monumentaux du coup, ils s'étaient carapatés. Et ils avaient eu raison par ce que le quartier était vraiment dévasté sur plusieurs rues. Entre l'affrontement entre Axel et Sphinx d'un côté et celui entre Athom et Edward Grant qui avait eu lieu non loin. Donc Axel se trouvait à terre, les côtes littéralement broyées dans les ruines d'un bâtiment quand un voyageur arriva et vint le secouer un peu. D'ailleurs, notons le manque absolu de délicatesse de ce type qui lui demande même pas comment ça va et limite lui balance des reproches avant de s'enquérir de son état alors qu'ils sont censés être alliés. Axel émerge tant bien que mal et ne reconnait pas le voyageur. Faut dire que Rémy est pas forcément connu et reconnu. Et en plus, sa vue est troublée par la douleur intense qui parcoure son torse. Il met un peu de temps à répondre à l'inconnu mais finit par le faire alors que ce dernier le tire des gravats où il se trouve et commence à le transporter, ce qui n'arrangeait pas du tout sa douleur.

- Je... argh putain... J'étais avec laya quand un type a Tomoe s'est pointé et... Pour... pour éviter les dégâts j'ai déplacé le combat hors du palais... Puis... Puis Athom est arrivé. Il... Il combattait un météor. Le Sphinx. On a échangé nos adversaires mais... Il a été trop balaise pour moi.

Puis il s'arrête de parler. Il ne voit même pas le Kitsune qui se dresse devant lui. Il demande à son sauveur de le poser un peu. Il a trop mal quand il le porte comme ça. Il respire un peu. Très difficilement. Il se dit qu'il est plus bon à rien pour cette nuit. Il pourra pas aider Rémy ni qui que ce soit dans cet état. Il est incapable de se tenir debout tout seul. Il était à présent adossé à un mur à moitié défoncé, à même le sol. Il fait un effort monstrueux pour regarder Rémy puis autour de lui. Il voit enfin le Kitsune. Dans sa tête, il jure et peste contre lui même. S'il n'avait pas joué aussi risqué contre Sphinx, il aurait peut être pu le vaincre ou du moins le retenir assez longtemps. Il essayait de rassembler ses esprits pour voir dans quelle mesure il pouvait être utile à ce type qu'il finissait par reconnaitre comme le type qui avait un peu provoqué laya un peu plus tôt dans la nuit. Peut être que s'il invoquait Ares, il arriverait à se mouvoir. En effet, il pourrait transférer sa douleur à l'arme en gagnant de la force physique. Nan ! il est trop KO pour ça. Il le sait.Invoquer Chopper pour transporter Rémy jusqu'au palais plus vite ? C'est pas forcément le meilleur plan. Puis Axel eut soudain une idée en rependant à un épisode qui s'était passé quelques nuits plus tôt. Il tendit sa main et fit apparaitre dans sa main la plus précieuse de ses invocations. la relique des Mayor. En apparence, c'est juste une vieille lame de lance complètement rouillée, plutôt inoffensive. Mais Axel avait découvert il y a quelques nuits une application très surprenante à cette arme. Il tendit va vieille lame au morpheur aquatique.

- Prends... Prends cette lame. On dirait pas mais c'est une arme puissante. Tant que je reste éveillé tu la gardera. Mais surtout... Ne te blesse pas avec elle.

Axel ne se gênait pas à confier cette arme, sachant que de toute façon, ce n'est qu'une invocation, elle reviendra à Armacity à la fin de la nuit. Et puis de toute façon, c'est la seule invocation qu'il peut réellement confier à une autre personne et dont la personne serait capable d'utiliser les pouvoirs. Puis c'est sa seule façon de parvenir à aider encore un peu le royaume après tout ça. Et puis, c'était la seule arme que Sur le coup, Rémy devait se demander ce que cette arme avait de si puissante par ce qu'en vrais... on se demande presque si ça tranche encore. Ce n'est qu'une vieille lame de lance, rouillée, couverte de sang séché et ancien. Il était en droit de se demander si c'était vraiment un cadeau.

_________________
Le quotidien de Axel:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: La nuit du renard géant ? [Joël Hamel]   

Revenir en haut Aller en bas
 
La nuit du renard géant ? [Joël Hamel]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Petite nouvelle du Renard
» La nuit du renouveau.
» Dans la nuit noire (Pollo)
» Une nuit d'ivresse humaine
» [Bande] Gobelins de la nuit

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dream Land Infinity RPG :: RP :: Troisième Zone :: Royaume canin :: L'aube du Kitsune [Ancien event]-
Sauter vers: