AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Débourrez le Kitsune ! [Libre]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Vladimir Icarus
Soleil
Soleil
avatar

Surnom : Le "Great-Rider"
Pouvoir : Invocateur de Chevaux
Points de Puissance : 24 500 points
Points de Réputation : 27 000 points
Points du Membre : 277 points
Double Compte : Lysandre Videl
Messages : 165

MessageSujet: Débourrez le Kitsune ! [Libre]   Dim 18 Déc - 14:54


« Oooooh oh oh. Oooooh que non. Non, non, et non ! Tu ne vas pas bouger d'un pouce cette nuit. Tu vas rester là, avec moi. Et tu vas te tenir tranquille !
- Bien sûr ouais, on va faire ça. T'as raison Grani.
- Je plaisante pas ! La Troisième Zone, c'est pas pour les gens comme toi ! Tu vas clamser pour de bon !
- Tu dis ça toutes les nuits, peu importe où on se trouve. Et mon cœur bat toujours. »

Vladimir s'alluma une clope et avisa la cité onirique qui s'étendait en contrebas. A perte de vue, Canin-ville s'offrait à la contemplation sans paraître s'arrêter quelque part. C'était la plus grosse capitale qu'il avait été donné de voir au Great-Rider depuis qu'il était devenu Voyageur. Un sourire se dessina sur ses lèvres alors qu'il commençait à descendre en direction des faubourgs.

« Et puis d'abord, comment t'es arrivé ici ? C'est Canin-ville, pas Justicity ! Tu devais pas retrouver les Irlandaises pour continuer à progresser avec elles ?
- Je sais pas. J'me suis endormi en pensant à Maureen...
- Ah ouais, en "pensant" à elle...
- ... elle est peut-être pas encore en train de dormir, poursuivit le garçon en ignorant l'interruption de son Guide chevalin. Ou alors elles sont toutes les deux dans les parages ! Y'a qu'une façon de le savoir, pas vrai ? Demanda-t-il sans réellement attendre la moindre réponse, mais en subissant tout de même les protestations bruyantes de son interlocuteur. »

♪ Celebration ♪

Lorsque l'Invocateur de Chevaux et son petit cheval de trait volant gagnèrent les premières bâtisses, une musique de fête leur parvint aux oreilles. Il y avait déjà beaucoup de monde aux abords de Canin-ville. S'il fallait en croire les dires de Grani, cette foule qui convergeait vers les potes de la cité était constituée pour l'essentiel de créatures canines probablement originaires d'ailleurs dans le Royaume Canin. 

Mais il y avait également d'autres créatures, de toute sorte, ainsi que des Voyageurs et des rêveurs qui arboraient sans distinction des mines radieuses. L'atmosphère était véritablement à la fête. Certains musiciens donnaient de la corde en bordure des routes et des danseuses exotiques offraient aux visiteurs le spectacle de danses gratuites. Cette ambiance fit sourire Vladimir jusqu'aux oreilles, notamment lorsqu'il découvrit, à un tournant, une petite troupe de saltimbanques jouer de la guitare, de la flûte et du tambourin pour accompagner la chorégraphie traditionnelle d'une grande humanoïde en robe de gitane. Il se sentait comme chez lui. Grani lui flanqua un coup de sabot sur la tempe lorsque le jeune homme se mit à taper dans les mains pour encourager les musiciens à augmenter la cadence.

« C'est super ! Fit le garçon en se massant la joue tandis qu'il reprenait la marche en se mêlant à la foule. C'est jour de fête aujourd'hui ?
- C'est l'Aube du Kitsune, si je me trompe pas. Tu te souviens, je t'avais parlé de la Nuit du Chat Noir ? Ben c'est à peu près pareil du côté du Royaume Canin. Ils ont leur divinité, c'est le Kitsune. Et c'est ce soir.
- Mais c'est génial ! Maureen et Luaine ont dû vouloir participer et elles se trouvent surement dans le coin. Y'a plus qu'à les trouver.
- T'emballe pas trop, ce serait comme chercher une aiguille dans une botte de foin. Tu vois tout ce monde ? C'est rien comparé à ce qui nous attend une fois dans la ville.
- Haha, pas de problème ! 
- Ce que t'es agaçant quand t'es aussi optimiste ! »

Vlad fut pris d'un fou-rire alors qu'il continuait d'avancer parmi les visiteurs. Le jeune homme continua ainsi d'avancer pendant plusieurs minutes, s'arrêtant ici pour échanger une ou deux unités d'essence de vie contre un souvenir, là pour danser en compagnie d'une créature ou d'un Voyageur particulièrement festif. A force d'étapes plus ou moins supportables pour Grani, ils parvinrent finalement à un point de contrôle où des forces militaires de l'armée des Chiens stoppaient les cohortes de visiteurs. Il était question de contrôle d'identité. Grani expliqua à son Rider que la situation de guerre dans Dreamland devait expliquer l'exister de ce point de passage.

« Ton identité, le Voyageur, fit un soldat à l'approche de l'Invocateur.
- J'm'appelle Vladimir, mais j'crois pas que t'aies déjà entendu parler de moi, m'sieur le soldat.
- T'as raison, je sais pas qui t'es. Ça veut dire que t'es pas un criminel notoire mais ça veut pas dire non plus que t'es forcément un mec clean. C'est la fête cette nuit, on veut pas de grabuge à Canin-ville. Je sais à quoi tu ressembles alors si tu fous la merde je te reconnaîtrai. En attendant tu peux passer, j'te souhaite de voir le Kitsune au plus près.
- Merci, vieux ! Bon courage, t'as un sacré boulot.
- Ouais, ouais, allez circule gamin. »

Vladimir dépassa le barrage militaire et put découvrir l'intérieur de la cité dans toute sa splendeur alors que la colonne de visiteurs commençait à s'éparpiller. Plusieurs avenues en pleine effervescence débutaient à partir de la porte de la cité, aussi le jeune homme décida-t-il d'emprunter l'une d'entre elles au hasard. A gauche ou à droite, des marchands ambulants haranguaient les passants pour vendre leur camelote, et des artistes de rue jonglaient, réalisaient des cabrioles, crachaient du feu. Le moindre Voyageur qui passait dans le champ de vision de Vladimir arborait des étoiles dans les yeux, trépignait d'impatience ou courait dans toutes les directions. Ici, la terrasse d'une taverne bondée croulait sous le poids des chopines déjà vidées. Là-bas, c'était le chant nasillard des ivrognes et autres joyeux lurons qui couvrait les cris d'un patron à la peine.

Émerveillé par tant de joie de vivre, le Great-Rider écrasa sa clope du bout du pied en souriant niaisement. C'était ce genre de chose qui lui faisait aimer Dreamland. Ce caractère incroyablement festif et paisible, que rien ne semblait pouvoir troubler. Pas même la guerre et les tensions récemment mises au jour par les tristes événements que le Dreamag ne cessait de relater. Non, en fait, Vladimir pensait que tout cela ne pouvait pas effacer le sourire des créatures et des Voyageurs lorsqu'ils se retrouvaient pour communier de la sorte. Il y avait une force vitale dans le cœur des entités oniriques, une pulsion de vie qui surclassait tout le reste. Une tranche de pureté propre à l'humanité qu'il percevait tout simplement, sans même avoir à y penser.

Hilare, le jeune homme se mit à courir en direction d'une estrade auprès de laquelle s'étaient amoncelé des tas de visiteurs. Une magicienne canine s'y mouvait au gré d'arabesques de flammes et d'une musique locale. Au milieu de l'attroupement, des serveurs établissaient un relais entre les clients et le bar, situé en bordure de l'avenue. Très en soif, le Great-Rider essaya d'attraper un jeune chien au plateau débordant de consommations en tout genre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bébert
Souillon au grand cœur
Souillon au grand cœur
avatar

Pouvoir : Invocateur de Statues
Points de Puissance : 6 000 points
Points de Réputation : 6 500 points
Points du Membre : 79 points
Double Compte : Sphinx
Messages : 79

MessageSujet: Re: Débourrez le Kitsune ! [Libre]   Mar 20 Déc - 14:15

C'était super méga giga trop cool ! L'ambiance était festive et Bébert appréciait beaucoup le spectacle que lui offraient ses yeux : des étals où des hommes-chiens vendaient de la camelote à des Voyageurs et créatures avides de vivre des centaines d'aventures, des danseuses au museau dissimulée derrière des foulards orientaux qui avaient un solide déhanché et même quelques feux d'artifices qui éclataient ci-et là, lancés par des pères de famille enthousiastes et soucieux d'émerveiller leur progéniture.

C'était la première fois que le sans-abri voyait tant d'agitation positive à Dreamland. S'étant endormi dans une ruelle glacée contre un chien abandonné avec qui il avait partagé son maigre diner, il s'était retrouvé sans trop d'étonnement dans les rues de la capitale du royaume canin. Le fait qu'il s'agisse d'un jour de fête était cependant une chance inespérée et le clochard bénissait sa bonne étoile.

Il s'agissait certainement de la fête qui marquait l'arrivée du Kitsune à Canin-city ! Bébert la connaissait de nom car il avait passé une grande partie de son temps à Dreamland le nez dans des guides touristiques. Son objectif, en tant que jeune Voyageur, était de rédiger le guide touristique le plus abouti, dans lequel on trouverait les indications des meilleurs endroits où se loger ou manger. Il le baptiserait "le Guide du Clochard".

Mais on ne pouvait créer un tel guide sans avoir soi-même expérimenté toutes les richesses qu'ont à offrir le monde onirique. Aussi tentait-il, sans succès, de rentrer dans les bars et les tavernes qui bordaient l'allée principale, évitant les étals pour lesquels il pensait ne pas avoir d'argent à dépenser.

Un marchand plutôt cupide avait remarqué son manège et l'invectiva de la sorte.

- Eh, toi ! Oui, toi là, le bouseu... Ahem, je veux dire, le jeune Voyageur au tee-shirt déchiré et au jean sale ! Que dirais-tu de m'acheter quelques habits afin de mieux présenter ? Affublé des quelques merveilles que j'ai à t'offrir, tous les établissements dignes de ce nom de ce royaume t'ouvriront leurs portes !

- C'est que je n'ai rien à vous offrir, monsieur le marchand... Mais vous pensez vraiment que si je changeais ma tenue, on m'accueillerais plus facilement dans un bar ?

Le marchand, un épagneul à la mine patibulaire, ne prit même pas la peine de faire semblant de réfléchir et entoura les épaules affaissée de Bernard avec un bras qui se voulait amical. Son museau ne put cependant pas s'empêcher de frémir de dégoût.

- Mais assurément, mon ami ! Regardez-moi ce smoking impeccable et ce pantalon venu tout droit de ce qui se fait de meilleur à Pantalia. Ne pensez-vous pas qu'on vous offrirait le bon Deus sans confession, vêtu d'une telle tenue ?

- C'est clair, mais je n'ai toujours pas d'argent... Vous me l'offririez ? demanda Bébert, un semblant de sourire lui habillant le visage.

- Hélas, ce serait avec plaisir mon ami... Mais vous savez, ces vêtements m'ont coûté une fortune et j'ai une dizaine de chiots à nourrir... Cependant, je viens d'avoir une idée : vous, les Voyageurs, êtes constitués d'essence de vie qui se trouve être la monnaie dont nous autres, les créatures des rêves, nous nous servons. Que diriez-vous de m'offrir une main en échange de cet ensemble ? En temps normal, j'aurais exigé au moins un bras, mais vous m'êtes très sympathique !

Un bras... Bernard se mit à réfléchir sérieusement à ce que lui proposait le marchand. Dans la réalité, il avait refusé de sacrifier ses membres contrairement à certains de ses collègues clochard, même si cela permettait de gagner plus d'argent lors de l'aumône. Mais Dreamland n'était qu'un monde onirique, après tout ? Et puis, cela ne devait pas faire bien mal. Il prit sa décision et le marchand se mit à sourire de toutes ses dents tandis que la main gauche du Voyageur disparaissait pour être aspirée par un petit flacon vert que le chien s'empressa de ranger dans les tréfonds de son étal.

- Eh bien, cher ami, cela m'a fait plaisir de faire affaire avec vous. Vous voilà maintenant l'heureux propriétaire de la plus classe et élégante des tenues. Mais venez plutôt par là, que mon assistante vous enlève vos haillons ridicules et vous vêtisse de votre nouvel ensemble.

Le sourire aux lèvres, le trentenaire se laissa entraîner dans une espèce de cabine d'essayage par une jeune chienne au regard mutin qui parvint à le dévêtir sans montrer la moindre grimace de dégoût.

Quelques minutes plus tard, c'était un Bernard habillé comme un véritable dandy qui déboulait dans le bar le plus classe de cette partie-là de la ville. Hélas pour lui, le marchand lui avait vendu une tenue qui appartenait aux serveurs de ce bar et, ainsi vêtu, il fut pris par le personne pour l'un des rares Voyageurs qui travaillaient dans l'établissement afin d'amasser un petit pécule.

- Alfred, c'est toi ? Tu es en retard !

Un lévrier blanc dans un costume semblable à sa nouvelle acquisition venait d'attraper Bernard par le col. Le trentenaire était passé d'un sourire triomphant à une mine déconfite en quelques secondes.

- Hein, quoi ? Mais non, je...
- Pas le temps pour tes explications, Alfred. Enfile ton masque de chien et apporte ça aux clients dehors !

Docile de nature et habitué à être à la merci des gens, Bébert fit ce qu'on lui disait de faire et enfila le masque tendu par le tenancier, avant d'attraper un plateau débordant de consommations en tous genres, qu'il tenta de faire tenir tant bien que mal sur son avant-bras gauche, tandis que sa main droite essayait de stabiliser l'ensemble.

Le tenancier avait disparu et Bébert, foutu pour foutu, se dit que cela lui donnerait l'occasion de rajouter une catégorie "Où travailler" dans son futur guide touristique. Il se fraya donc un chemin vers l'extérieur, proposant des rafraîchissements aux badauds et tentant tant bien que mal de mémoriser leurs têtes et leurs commandes.

Il fut soudainement violemment attrapé par un jeune Voyageur aux cheveux rouges et tomba au sol, répandant tout le contenu du plateau par terre. Quelques ivrognes regardèrent dans leur direction en retroussant les babines, l'air plutôt énervé par tant de gâchis, et Bernard se mit à trembler. Il savait reconnaitre une situation qui se corsait lorsqu'il en voyait une.

Il attrapa par la manche le jeune homme qui l'avait bousculé et tenta de l'entraîner à sa suite pendant qu'il se mettait à fuir.

- Allez, cours ! Ils vont nous mettre en pièces !

Des années passées à vivre dans la rue avaient rendu le clochard un brin parano et sa réaction était peut-être exagérée, cependant les mines patibulaires de certains des chiens ne disaient rien qui vaille. D'autant que le tenancier venait de sortir de son bar et commençait à s'égosiller après un certain "Alfred".


_________________
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alice Holmes
Le Vagabond
Le Vagabond
avatar

Pouvoir : Contrôleur de l'ordre
Points de Puissance : 8 500
Points de Réputation : 13 225
Points du Membre : 87
Messages : 61

MessageSujet: Re: Débourrez le Kitsune ! [Libre]   Jeu 22 Déc - 0:08





Une nuit qui a du chien!
Débourrez le Kitsune!

    "Et demain on ira chercher ta maison p'tit gars!"

    Ça lui était déjà arrivé de trouver des animaux sur sa route, des chats ou des chiens, qu'il hébergeait dans son van le temps de retrouver les maîtres. Mais c'était la première fois qu'il s'agissait d'un aussi gros chien, un golden retriever noir malheureusement sans collier ni tatouage. Alice priait pour qu'il ait une puce, car malgré la compagnie agréable que lui procurait son nouveau compagnon, cohabiter avec un aussi gros bestiaux dans un van n'était pas une partie de plaisir. Il éteignit sa lumière et essaya de dormir, chose compliqué avec le peu de place que lui laissé son colocataire de la nuit. Il pouvait le pousser mais il n'osait pas le réveiller: là où il était il ne risquait pas de bouger quoique ce soit, au moins les petits chiens n'atteignaient pas les étagères... Surveillant le moindre mouvement du chien sur sa couette, il prit du temps à s'endormir , se maudissant d'être faible face au pouvoir attractif de ces créatures.

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

    Il ouvrit les yeux sur un chien de garde... Encore?! L'expression chien de garde pouvait aussi bien être pris dans le sens figuré comme littérale, un berger allemand se tenait devant lui, debout sur ses deux pattes et semblait garder une énorme porte. Il regarda autour de lui, apercevant à de l'autre côté de la porte un rottweiler dans la même tenue militaire que le garde devant lui. Pour une fois, ce n'était pas dans un désert qu'il était apparut mais dans une ville, c'était même la première fois qu'il était dans un endroit aussi influent et fut obligé de se mettre en retrait, bousculé par des dizaines de ces chiens qui semblaient peupler cet endroit. L'endroit était en effervescence, de la musique résonna, les rues étaient décoré et les gens affluait à cette porte où il était marqué "Canin-ville". Alice marcha sur un papier qu'il ramassa, une sorte de tract que l'on peut trouver derrière son lave-vitre de voiture. La nuit du kitsune, ce serait pour ça toute cette festivité? Le sourire d'Alice s'agrandit, pour une fois il allait s'amuser et voire ce que réserve les fêtes de Dreamland. Il décida de suivre le mouvement de foule et passa cette porte. Il comprit assez vite que l'endroit où il s'était réveillé ne devait être qu'une banlieue et Canin-ville était la capitale. Le nombre de gens comme de bâtiment avait doublé offrant encore plus d'importance au festivité de la nuit. Il avançait dans une énorme rue, croisant plusieurs échoppes vendant moult articles et des petits-concerts, comme un mélange de marché traditionnel et d'une fête de la musique. Il marchait les mains dans les poches, découvrant la musique de Dreamland, l'économie de Dreamland, la fête à Dreamland. Il sourit quand il crut reconnaître un air familier venant d'un petit groupe de voyageurs jouant dans un coins de rue, Dani California? Sympa!


    Il resta un moment à écouter ce groupe mêlant la musique du monde réel avec les instrument de cet univers, donnant une reprise bien original qu'Alice avait la chance d'écouter. Mais c'est la version originale qui lui resta en tête et il repris sa découverte de la capitale, ne pouvant s'empêcher de la chantonner en balançant la tête. Étrangement, toute cette foule ne lui faisait pas peur. C'est vrai qu'après tout, parmi tous ces gens se cachaient bien des tarés et beaucoup paraissaient bien plus expérimenté et fort que lui, mais l'ambiance qu'il y régnait ou le simple fait que personne ne viendrait l'attaquer à la vue d'autant de personne le rassurait. Et puis, l'endroit était bien gardé comme pouvait le voir Alice qui arrivait à une sorte de point de contrôle où les gens s'entassaient. Et bien, ils n'hésitent pas sur la sécurité! Quand vint son tour, il dût baisser les yeux pour voir son interlocuteur qui lui ordonnait d'une petite voix teigneuse:

"Identité je vous pris!
_Heu... Alice Holmes. balbutia Alice au teckel qui semblait être une boule de nerf d'un mètres dix en habit militaire, ce qui était assez ridicule.
_Alice Holmes ça me dit rien ça, tu ne te moquerait pas de moi j'espère?! Puis Alice comme prénom, ce serait pas un faux nom?!
_Je vous promet! Je ne suis que voyageur depuis peu je pense que c'est normal que je ne vous dit rien! lui répondit Alice en tentant de calmer la tension, un sourire géné au visage n'arrivant pas à prendre au sérieux celui qui l'interrogeait.
_Désolé mon p'tit gars, faut as me prendre pour un chihuahua de trois semaines, je sens les problèmes chez toi à des kilomètres et on veut pas de grabuges pendant les festivités! Aller circul...
_Calmes-toi dont T-kel! Tu vois pas que c'est un nouveau?!lâcha alors un golden retriever aux aires nonchalants en posant sa main sur la tête du plus petit.
_Gold-N il est louche j'en suis sûr!
_La seule chose qui est louche ici, c'est ta parano envers les voyageurs mon p'tit! Aller gamin tu peux passer, et comme on dit espérons que tu puisse apercevoir le kitsune! Amuses toi bien et fais attention à toi!"

    Alice passa en remerciant le garde qui ressemblait comme deux gouttes d'eau à celui qui dormait actuellement sur son lit. Il lança un petit regard amusé au teigneux frustré de s'être fait rembarrer par son supérieur. Encore plus d'échoppe s'offrait à lui, il zigzagua entres créatures et voyageurs, s'arrêtant encore devant des concerts ou autres spectacles. Mais un spectacle tout particulier s'offrit à lui, quelque chose qui ne semblait pas propre à ces fêtes mais à Dreamland en général. Il s'arrêta d'un lorsqu'un épagneul lui coupa la route, emmenant un homme portant des fringues déchirés dans son magasin. Il les suivit du regard pendant quelques seconde, juste le temps nécessaire pour voire la main de cette homme disparaître dans une fiole que l'épagneul prit en échange d'un costume. Il était possible d'utiliser son propre corps comme monnaie? Il regarda ses mains et les échoppes aux alentours mais l'idée lui passa très vite, car qui dit mains en moins dit aussi doigts en moins, ce qui risquerait de l'handicaper.
    Il reprit sa route vers des flammes qui s'agitaient en bas de la rue. Ce spectacle attirait pas mal de monde et Alice galérait à trouver une endroit où il pouvait bien voir le spectacle. C'est pendant une dizaines de minutes qu'Alice parcourt la foule sans succès, il s'apprêta à laisser tomber et reprendre son exploration lorsque qu'un silhouette familière apparut sous ses yeux.  



"Hey Vlad comme on se retrouve!"

    En effet, son partenaire des rues se trouvait à ce spectacle. Comme par hasard, il semblait accompagné par l'homme qu'il avait aperçu un peu plus tôt dans son beau costume. Alice parti les rejoindre, saluant son ami gitan:

    "Comment ça va depuis la derrière nuit tu deviens qu... mais qu'est ce que..."

    Des bruits de verres sous ses pieds le coupa dans sa phrase. Ses pieds baignait dans un mélange de boisson et de chopes cassées. Il se décala, pestant en dégageant les bouts collés sous ses chaussures. Mais malgré son apparition soudaine, l'attention des deux à qui il parlait semblait dirigée derrière lui. Il se retourna pour découvrir un groupe manifestement bien bourré les fixant d'un aire fort peu rassurant. Il s'écarta d'eux, rejoignant lentement Vladimir et l'homme manchot. A leurs côté, Alice tourna la tête vers Vladimir avec un demi-sourire:

    "Haha... Je vois que je débarque au mauvais moments... Enfin ou au meilleur si on y fonce!"

      Après tout, leurs états avancés, ils ne devaient pas être robustes et même si se battre avec tant de foule n'était peut être pas le choix le plus judicieux, Alice et Vladimir avait comme une revanche à prendre sur Dreamland et l'ambiance était propice à une petite baston de bistro au grand air! Mais le troisième lui ne semblait pas décidé de son avis...

(c) Alyss ( Kanade A. J. Rye )
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.leetchi.com/c/un-homme-a-diner
Vladimir Icarus
Soleil
Soleil
avatar

Surnom : Le "Great-Rider"
Pouvoir : Invocateur de Chevaux
Points de Puissance : 24 500 points
Points de Réputation : 27 000 points
Points du Membre : 277 points
Double Compte : Lysandre Videl
Messages : 165

MessageSujet: Re: Débourrez le Kitsune ! [Libre]   Sam 24 Déc - 15:45



« Wah ! J'suis vraiment désolé ! Attends, j'vais t'aider. Héhéhé ! »

Vladimir leva une main vers le malheureux serveur et se frotta la tête un peu bêtement. Affichant une mine mal à l'aise, il laissa échapper un petit rire maladroit. C'est en voulant aider la créature à se relever qu'il se rendit compte de deux détails qui avaient leur importance: d'une part il s'agissait d'un Voyageur dont le masque de traviole devait a priori servir de déguisement. Ensuite, le pauvre gars avait une main coupée.

Si j'ai bien compris ce que m'a raconté Grani, ça veut dire qu'il a dû se la faire couper par une arme ou un pouvoir noir, ou alors qu'il a vraiment pas une thune.

D'autant plus compatissant à l'égard du serveur qui cherchait sans doute simplement à gagner sa croûte, il se pencha en avant pour l'aider à se relever, sans faire attention à son environnement direct. Grani, lui, semblait s'agiter devant le comportement des ivrognes canins dont l'hostilité manifeste n'avait rien de rassurant. Avis que le manchot semblait partager, puisqu'il se redressa tout seul et tenta de l'attraper de son unique main valide pour entamer une fuite. C'est alors que Vlad remarqua l'arrivée d'Alice. Tout sourire, il ouvrit la bouche pour lui répondre avec entrain:

« Hey, Alice, content de te vooooââAR ... ! »

Sous l'action du serveur, le jeune homme fut tiré sur le côté et dû entamer une course pour ne pas s'affaler à son tour dans l'alcool et le verre brisé. Grani l'observa partir d'un air blasé, et alla se poster devant les yeux du vagabond londonien.

« Mouais, j'me rappelle de toi, l'ahuri qui fait la paire avec mon crétin de Voyageur. Regarde-moi ça, où est-ce qu'ils v... C'est pas possible... »

Le Great-Rider et son compagnon manchot n'allèrent pas bien loin. L'un des soulards, un imposant Saint Bernard à l'obésité de compétition, s'était dressé sur leur trajet. Lorsqu'ils se heurtèrent à son ventre massif, ils se retrouvèrent tous les deux le cul parterre, imbibés d'un mélange alcoolique mal odorant.

« DEBOURREZ LE KITSUNÊÊÊÊ !!! Aboya le molosse d'une voix aussi caverneuse que nasillarde.
- Débourrez le Kitsunêêêêê !! Reprirent en cœur les ivrognes locaux comme un cri de guerre collectif. »

Aussitôt, tout autour, les chiens se mirent à s'envoyer des marrons dans la truffe. La situation dégénéra de manière instantanée, comme si toutes les créatures se mettaient à perdre le contrôle. Le Saint Bernard attrapa Vlad et son copain manchot du bout des doigts, les souleva comme s'ils n'étaient rien, et les envoya voler droit sur Alice. Grani s'écarta au dernier moment d'un battement d'ailes, laissant échapper un soupir.

Le choc fut brutal. Les trois Voyageurs continuèrent à voler sur une bonne distance, avant de rencontrer le sol d'une façon déplaisante. Ils réalisèrent chacun une bonne demi-douzaine de tonneaux sur les pavés, avant de stabiliser leur course. Vladimir se releva en se massant le coude, constatant qu'une partie de son blouson était déchirée à cet endroit. Un petit peu de sang s'échappait des écorchures, mais il n'avait rien de très grave.

La baston de festival qui venait d'éclater interrompit le spectacle de magie, et la fièvre bagarreuse s'empara peu à peu des environs. Les buveurs des terrasses alentour commencèrent à grogner et à se taper dessus, certain s'emparant de chaises pour les fracasser sur le crâne de leurs voisins, d'autres jetant littéralement des pintes encore pleines à la gueule du premier venu. L'énorme Saint Bernard, qui semblait n'en avoir pas encore fini avec les Voyageurs, se mit à courir dans leur direction. Chacune de ses foulées faisait trembler le sol, et Vladimir afficha une mine inquiète en s'arque-boutant. Il agita les mains en direction du molosse pour lui exprimer qu'il ne voulait pas du tout se battre, apparemment sans succès.

« Tu perds ton temps, fit Grani en se posant sur sa tignasse rouge. C'est une coutume marginale du Royaume Canin. Quand de l'alcool est gâché, les ivrognes se mettent sur la gueule et en appellent à la bienveillance du Kitsune pour en avoir plus. Généralement c'est surtout la garde qui arrive pour les calmer.
- Mais heu... On a pas fait exprès !
- Dis ça au machin qui te fonce dessus. Allez, amuse-toi bien, ça te fera les pieds ! »

Le Guide ricana et s'envola haut dans les airs. Vladimir jeta un coup d'oeil angoissé à ses compagnons d'infortune alors que d'autres créatures canines tournaient leur attention vers eux à mesure que la bagarre se répandait dans cette partie de l'avenue. Résigné, Vladimir serra les poings et ferma les yeux, une goutte de sueur perlant à son front comme cela arrive parfois à des personnages de manga.

C'est pas grave, c'est comme une baston de comptoir... Songea-t-il. Suffit de pas trop se faire mal et surtout de pas trop faire mal aux autres.

Il bondit sur le côté pour éviter la charge du colosse touffu, laissant ce problème entre les mains d'Alice et du serveur. Il se retrouva alors nez à nez avec un grand Daubermann humanoïde qui le regardait en retroussant les babines. La créature lui bondit dessus et lui flanqua un coup de boule qu'il n'eut pas le temps de voir arriver. Le choc lui fit perdre l'équilibre un instant, il distribua donc un coup de poing dans le vide avant de se faire frapper au niveau du ventre. Dans un grognement, il envoya un crochet dans la mâchoire de son adversaire, ce qui lui permit de reprendre son souffle un instant.

En face, le daubermann se mit à rigoler tout en se massant la truffe, et le jeune homme se rendit compte que ça aussi ça faisait partie de la fête. Alors il se surprit à sourire à son tour, et se mit en position de combat.

« Débourrez le Kitsune ! Cria-t-il d'une voix amusée.
- Débourrez le Kitsune ! Répondit son adversaire à la volée, avant de l'assaillir de nouveau. »

Une bonne partie de l'avenue était à présent en proie à la bagarre, et des patrouilles de gardes commençaient à se déployer pour calmer les ardeurs des fêtards. Non loin de là, une terrasse de bar jurait avec l'ambiance générale de part le calme olympien qui y régnait. En cause, l'apparente image fixe qui imprégnait l'endroit. Comme si Voyageurs et créatures étaient figés dans le temps. Entre deux chiens suspendus dans les airs dans un mouvement d'agression mutuelle, seul un Voyageur semblait ne pas être affecté par ce phénomène étrange. Il lisait le Dreamag avec un flegme surnaturel, une tasse de café au bout des doigts. Alors que le Great-Rider se prenait un coup de patte dans le nez, leurs regards se croisèrent. Le type laissa ses yeux passer du jeune homme au manchot, puis à Alice. Il avait l'air exaspéré par ce qu'ils venaient de déclencher.

Le Voyageur au Flegme:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bébert
Souillon au grand cœur
Souillon au grand cœur
avatar

Pouvoir : Invocateur de Statues
Points de Puissance : 6 000 points
Points de Réputation : 6 500 points
Points du Membre : 79 points
Double Compte : Sphinx
Messages : 79

MessageSujet: Re: Débourrez le Kitsune ! [Libre]   Mer 28 Déc - 16:57

Bébert était plutôt content que le Voyageur qui l'ait fait tomber par terre soit aussi gentil. Au lieu de s'énerver, le type avait déclaré être désolé et vouloir l'aider. Peut-être que le marchand avait eu raison et que c'était le pouvoir du smoking ? Peut-être même que le SDF allait se faire un ami ? Pas qu'il en avait marre de sa sœurette mais avoir quelqu'un avec qui causer sans se prendre une mandale toutes les cinq minutes serait plutôt une bonne chose.

Cependant, l'heure n'était pas à la discussion et le clochard tentait d'entraîner à sa suite le Voyageur, sans succès. Un albinos venait de les rejoindre et semblait connaître l'homme que Bébert tentait de sauver. Pris de panique à l'idée que son nouvel ami oublie la menace qu'ils devaient fuir, le sans-abri banda ses maigres muscles pour mettre le jeune homme en mouvement et commencer leur fuite précipitée à travers la ville, rendant inintelligible la réponse du jeune homme à l'adresse de sa connaissance.

Leur course ne dura pas bien longtemps car un imposant Saint Bernard avait décidé de bloquer leur avancée. L'imposante bedaine poilue tenait plus de l'image du destructeur que de celle du sauveur dont on affublait ses congénères. Ils foncèrent droits dans son bide et furent repoussés en arrière, atterrissant dans un mélange aussi malodorant que Bernard.  Ce dernier ne put s'empêcher de se justifier par crainte d'être mal jugé par son camarade de galère.

- J'suis pour rien pour l'odeur, j'ai pris une douche le mois dernier ! déclara-t-il, remportant ainsi l'Oscar de la meilleure justification.

Pendant ce temps, le molosse aboyait un "Débourrez le Kitsunê" qui ne présageait rien de bon et qui fut repris en chœur par ses camarades imbibés. Un océan de violence et de bestialité se déchaina alors autour d'eux et Bernard resta aussi passif que les statues qu'il invoquait, se laissant saisir par le titan canin en tentant toutefois de l'amadouer.

- Hé, Saint Bernard, moi-aussi je m'appelle Bernard ! Soyons amiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiis... commença le clochard alors que le canidé l'envoyait voler dans les airs.

Le vol plané fut bien plus agréable que la réception et le SDF se réceptionna de manière très distinguée, interprétant avec brio le rôle d'un rouleau de pâtisserie rendu fou par l'absence de son pâtissier favori. Son corps entier en pâtit et il se retrouva écorché et sanguinolent. Mais le pire restait son splendide costume tout neuf, à présent déchiré de partout, imbibé de sang et recouvert de crasse, d'alcool et de poussière.

Cependant, Bébert, c'était avant tout un homme capable de garder son calme en toutes circonstances. N'importe quel autre Voyageur aurait pu maudire sa malchance et devenir fou de rage, ou au contraire partir en pleurant en réclamant sa maman. Pas lui. Alors qu'il venait de perdre sa main, de se faire plus ou moins casser la gueule par un Saint-Bernard et les pavés et de voir réduit en pièces l'objet pour lequel il venait de subir tous les événements suscités, il trouva la force de relativiser.

- Cela aurait pu être pire, constata-t-il, autant à l'adresse de son compagnon que pour lui-même.

Le pire était en train d'arriver : le Saint-Bernard courait dans leur direction, l'écume au bord des babines, l'œil frémissant de rage. Et là, c'en fut trop pour notre pauvre Bébert. Tout autour de lui, de sales cabots se laissaient aller à des instincts primaires et se battaient. Lui qui était plutôt pacifique ne pouvait tolérer ça et il se mit à trembler d'impuissance, restant stoïque face à la charge du canidé gigantesque.

On dit souvent que l'on voit sa vie défiler lorsqu'on est confronté à sa mort. Bernard ne vit rien défiler pour la bonne et simple raison que son attention était entièrement accaparée par le bordel sans nom qui régnait autour de lui. Une demi-tonne  de muscles et de violence animale fondait sur lui et il se mit à cesser de trembler et à garder un calme olympien, presque surnaturel.

Comme possédé par une autre personne, le Bernard maladroit semblait avoir disparu pour laisser place à un être déterminé et flegmatique. Son assaillant n'était plus qu'à quelques mètres.

- On ne s'entend plus penser, ici.

Le Penseur de Rhodin, environ sept tonnes de marbre, chuta sur le Saint-Bernard en pleine course d'une hauteur de deux mètres cinquante. Le corps broyé par la roche, les yeux du canidé surgirent de leurs orbites tandis que la créature expirait dans un espèce de râle.

Ayant recouvré ses esprits, Bernard fut pris d'un haut-le-cœur et se retint de vomir pour se rapprocher de la créature qu'il se mit à tapoter du plat de la main.

- Oh non ! Je ne voulais pas... Ugh.. Monsieur, monsieur, est-ce que ça va ? Z'êtes encore en vie ? Monsieur ? Y a-t-il un médecin, ici ?

Effrayés, les quelques soudards qui avaient voulu s'en prendre au clochard étaient partis la queue entre les jambes, n'ayant pas envie de finir comme le colosse. Le Saint-Bernard était plutôt connu pour faire partie des plus dangereux caïds du quartier et personne n'avait envie de s'en prendre au Voyageur qui l'avait tué. Surtout lorsque ce dernier semblait être un gros psychopathe.

Personne ne savait que Bébert était totalement incapable de maîtriser son pouvoir, de réussir une seconde fois un tel forfait et bénéficiait juste d'une chance insolente.

Le clochard se tourna vers l'albinos, sans prêter attention à l'autre endroit où le calme était revenu : la terrasse du bar où se prélassait Julius Verne.

- Excuse-moi, tu as des notions de secourisme ? On peut pas le laisser comme ça, le pauvre toutou... sanglotait Bébert, qui semblait oublier que la brave bête avait été sur le point de le tuer quelques instants auparavant.

Le souillon au grand cœur faisait encore des siennes...

_________________
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Game Master
D comme Dieu!
D comme Dieu!
avatar

Surnom : Dieu ou Maitre
Pouvoir : Modérer, kicker, administer et tout et tout quoi
Points de Puissance : 100 000 Points
Points de Réputation : 100 000 Points
Points du Membre : Over 9 000 !!!
Messages : 986

MessageSujet: Re: Débourrez le Kitsune ! [Libre]   Dim 8 Jan - 17:30

Et là... c'est le drame ! Une secousse puissante fait alors vaciller la statut que venait d'invoquer Bébert qui commence alors à lui tomber... bah sur va courge quoi ! Il se retrtouve bloqué sous sa propre invocation sans pouvoir s'en décoincer. Mais bon, dans son malheur, il avait eu de la chance d’arriver à se loger entre le menton et un des genoux du penseur et donc de ne pas se faire broyer comme ce pauvre chien écrasé par l'énorme masse de roc. mais qui est le con qui cause des séismes partout ?! bah c'est Tomoe qui déclare à toute le royaume son envie de tatouer le Kitsune qui doit se manifester cette nuit même. La foule autour d'eux commence à s'affoler. les chiens à moitiés ivres commencent même à croire que le trio fait partie de la bande à tomoe, vu leur façon de mettre la merde.

Bref, je résume. On a un voyageur mystérieux qui a disparu, apparemment il avait des choses plus intéressantes à foutre que traîner avec vous bande de gueux. Et on a aussi un bébert coincé sous un tas de caillasse qu'il a lui même fait apparaître mais que je sais qu'il est pas foutu de la faire disparaître et on une bande de chiens pas contents qui pensent que les deux restants sont à va solde de Tomoe pour la mauvaise et simple raison qu'ils sont des voyageurs et ils s'apprêtaient à leur sauter à la gorge en gueulant "vous nous tatouerez pas not' Kitsune!".

Je sais pas pourquoi mais je sens que ça va être folklorique dans le coin.

*le game master prend un siège et du pop corn et observe*

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dream-land.forumactif.org
Alice Holmes
Le Vagabond
Le Vagabond
avatar

Pouvoir : Contrôleur de l'ordre
Points de Puissance : 8 500
Points de Réputation : 13 225
Points du Membre : 87
Messages : 61

MessageSujet: Re: Débourrez le Kitsune ! [Libre]   Mar 10 Jan - 19:49





Une nuit qui a du chien!
Débourrez le Kitsune!

    "Débourrez le Kitsune!"

    Ce qui devait arriver... arriva. Un énorme bagarre de viande soûl éclata sur la place, spectacle pour les chanceux qui ornait les terrasses plus loin. Alice rentra dans le jeux, commençant à se battre avec un lévrier ne tenant à peine debout pour changer sa place avec une choppe qui vola, faisant tombé son adversaire lourdement. Alice lui retomba dans la foule, se prenant quelques savates le temps qu'il se relève, mais s'y remis de plus belle, distribuant crochet de gauche et du droit le sourire au lèvres, criant en rythme avec les coups " Dévourrez le kitsune!".  Mais un énorme bruit accompagné d'un tremblement dévia son intention et celui de la foule. Il regarda autour de lui, se rendant ainsi compte qu'il était arrivé au bord du rassemblement. Il senti alors quelqu'un le pousser, un cavalier king charles avec de claires difficultés à marcher, et le fit trébucher. Par chance, il était à l'abris des piétinements et des chutes de viandes saoules. Devant lui, un homme venait de quitter la terrasse et s'était arrêté pour l'éviter. Alice se releva au plus vite, voulant s'excuser. "Ho excuses-..." fut les seuls mots qu'il arriva à prononcer avant que l'inconnue le snoba, reprenant chemin sans même affiché une quelconque émotion. Tant pis, Alice avait bien plus important que de se prendre la tête avec les déprimés de Dreamland, cet énorme bruit provenait du centre, là où se trouve surement Vladimir et le connaissant, il devait surement y être pour quelque chose. Il se dépêcha de les rejoindre, dégageant les soûlards qui semblaient reprendre le match. Si il s'attendais au pire, il avait oublié que Dreamland était pleins de surprise. C'était le manchot qu'il avait croisé plus tôt et qui était en compagnie de Vladimir le centre du problème, et un problème de taille et de poids, environs deux mètres pour plusieurs tonnes évalua Alice. En tout cas assez lourd pour avoir littéralement écrasé un énorme saint-bernard. Il était encore ébahit quand le responsable de tout ça vint à lui paniqué:

    "Excuse-moi, tu as des notions de secourisme ? On peut pas le laisser comme ça, le pauvre toutou...
_ Heu... Je crois... que c'est trop tard pour ça..." Balbutia Alice, fixant la statut et se victime.

    Il se gratta l'arrière du crâne, observant autour de lui. Quelques-un étaient dans le même état que lui, mais la plupart s'en étaient déjà remis et commençaient à s'approcher d'eux.

    "Mais je pense que c'est plutôt pour notre cas qu'on devrait s'inquiéter. A leur place, moi aussi je serais bien remonté!" dit-il en les pointant du doigt.

    Ces derniers montraient les dents, ce n'était clairement plus une simple baston de bar. Mais un énorme tremblement coupa leur ardeur, Alice se retourna vers le manchot, aurait-il recommencé une telle invocation? Mais ce qu'il put voire était tout l'inverse car il fut non pas responsable, mais victime de ce séisme qui renversa sa statue sur lui. Par chance, il ne connu pas le même sort que le chien et fut juste immobilisé, laissant Alice seul entouré de ces bêtes qui semblaient encore plus furieuses qu'avant. "vous nous tatouerez pas not' Kitsune!" criaient-ils en chœur d'une voix rauque. Alice regardait tout autour de lui, et parmi tout ces regards rouges de rage, une tout autre chose de la même couleur attira le regard d'Alice. Vladimir n'était pas loin dans la foule et était lui aussi menacé par la population canine. Encore une fois, ils se retrouvaient tout les deux dans la pire des situation. Il avait l'impression qu'on les voyait comme responsable de ces secousses, mais cette histoire de tatouage... Alice ne comprenait vraiment rien, mais ils devaient vite bouger car les molosses commençaient à foncer vers eux. Alice attrapa une chope qui semblait miraculé de tout ce foutoir, ce qui lui sera surement utile. C'est alors qu'il eût une idée.
    Vous connaissez tous un film où le héros voit tout son environnement au ralenti, surement cette scène de combat épique qu'un célèbre détective prévoit avant de passer à l'acte. Cette fois-ci, ce n'était pas Sherlock mais Alice Holmes le héros de cette aventure! Enfin, il n'avait rien d'un héro, car c'était plus la panique qui le força dans ses réflexions.

    Ça doit faire plus d'une minute, je peux peut être rejoindre Vlad, j'ai pût voir que je gardais la trajectoire de l'objet... Si je pouvais...

    Empoignant la chope, il fonça vers le deuxième voyageur, oubliant totalement l'invocateur de statue bloqué. D'un grand geste du bras, il éclata la chope sur le crâne d'un bouvier bernois qui approchait, prenant soins de garder la poignet dans la main. Un fois à côté de Vladimir, il lança ce qui restait de son projectile et attrapa le voyageur, le prévenant d'un "Faut qu'on décolle!"
    Son plan était parfait, rejoindre Vladimir, lancer la chope et se téléporter avec Vladimir, profitant de la trajectoire de la chope pour sortir de ce molle de chiens. Un plan parfait si ce n'est qu'Alice espérait un peu trop sur sa chance car en effet, il n'avait strictement aucune idée si il pouvait emmener quelqu'un avec lui! Habituellement dans les fictions ceux pouvant se téléporter le peuvent juste par un contact avec, pourquoi dans un monde qui est le fruit des rêves ce ne serait pas pareil? Et bien ça l'était pas! Et Alice se retrouva éjecté dans les airs pendant que Vladimir était restait cloué au sol, regardant le voyageur d'un regard interrogatif, le morceau de chope lui tombant aux pieds. Et non, Dreamland ce n'était pas comme dans les films...
    Il atterri quelques mètres plus loin, hors des combats, mais as pour très longtemps. A peine fut-il relevé que ceux dans le fond qui avait suivi sa chute se tournèrent vers lui et semblaient eux aussi vouloir en profiter. Il fallait relativiser, Alice avait réussi à les diviser c'était déjà pas mal! Mais il allait devoir faire face à une meute, il n'allait quand même pas laisser ses deux compères de la nuit dans ce merdier. Si son stratagème avait marché ils auraient puent à deux sauver le troisième, mais là... Il devait retourner dans la foule les rejoindre. Il regarda ses assaillant perplexe cherchant où pouvoir passer.


"Et bien... ça va pas être facile d'y retourner..."

    Mais il n'avait pas le temps d'en dire plus, une vague de croc et de poil se deferla sur lui. Le premier, il le mit K.O d'un crochet du droit, même énervé ils restaient quand même bourrés. Mais les autres semblaient beaucoup plus apte à lui mettre une dérouillée. Il entendit parmi les cris un énième "vous nous tatouerez pas not' Kitsune!" suivi d'un "Vous les gars de Tomoe, on va vous faire la peau!" Tomoe? Qui pouvait être ce Tomoe? Peut être le responsable de ces secousses qui ont l'air de tant les énerver. Alice n'avait jamais entendu ce nom et il allait être difficile à leur expliquer... Encore plus difficile avec le poing d'un berger belge qui s'enfonça dans sa joue et le fit décoller. Il est évident que cette nuit était bien parti pour qu'il en reprenne encore d'autres.


(c) Alyss ( Kanade A. J. Rye )
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.leetchi.com/c/un-homme-a-diner
Vladimir Icarus
Soleil
Soleil
avatar

Surnom : Le "Great-Rider"
Pouvoir : Invocateur de Chevaux
Points de Puissance : 24 500 points
Points de Réputation : 27 000 points
Points du Membre : 277 points
Double Compte : Lysandre Videl
Messages : 165

MessageSujet: Re: Débourrez le Kitsune ! [Libre]   Dim 15 Jan - 11:12



Tout se passa ensuite de manière très confuse. Vladimir recevait autant de bourre-pifs qu'il en distribuait. Bientôt il se retrouva non pas en face d'un seul Daubermann, mais au beau milieu d'une mêlée canine où chacun se visait la truffe avec autant de vigueur et de détermination qu'il serait possible de trouver chez un canidé alcoolisé.

Beaucoup de coups de patte tombaient soit dans le vide, soit chez le voisin qui posait sa tête au mauvais endroit au mauvais moment, autant dire que tout le monde, n'importe quand, pouvait se retourner contre n'importe qui. Çà et là, des gardes canins se mêlaient par escouades rangées à la bagarre générale, pour tenter de contenir les bourrés et de les rappeler à l'ordre. Cependant, comme seulement quelques patrouilles venaient d'arriver, elles furent rapidement débordées et contraintes à se joindre à la baston pour tenter de ne pas se faire submerger. A mesure que les minutes défilaient, d'autres bataillons pointaient le museau sur l'avenue en furie, et ce n'était plus qu'une question de temps avant que le calme ne revienne.

Et puis, soudainement, il y eut une secousse qui ébranla tout le monde. Certains ivrognes se cassèrent la figurent, d'autres tentèrent de se raccrocher à ce qu'ils avaient sous la main, qu'il s'agisse de la rambarde d'une terrasse, d'un poteau d'éclairage ou de la queue d'un compère. De son côté, Vladimir tituba, mais bien clair dans son esprit, il réussit à maintenir son équilibre. En relevant la tête, il profita de l'accalmie pour tenter de définir ce qui était à l'origine du phénomène. Il repéra au loin, par-dessus les bâtiments, un énorme nuage de fumée en train de se dissiper, derrière lequel se dessinait progressivement un tube à essai de la taille d'un immeuble. Haussant les sourcils, il fut complétement stupéfait d'entendre la voix du voyageur qui s'éleva par-delà les grognements et les aboiements des chiens.

« Hum hum ! ça marche ce truc ?! 1-2 1-2 ! Test micro ! Vous m'entendez bien les cabots ?! Ouais ?! Bien ! Bon, pour ceux quand le fond qui arrivent pas à me voir... Je me présente ! Je suis Tomoe ! N°1 de la ligue M ! Le tatoueur ! Et cette nuit est une très grande nuit par ce que vous allez assister à un événement unique que vous ne verrez nulle part ailleurs ! Cette nuit ! Vous allez assister à la naissance d'une légende de Dreamland qui perdurera des nuits et des nuits et ce bien après votre mort à tous ! Car aujourd'hui... Je vais tatouer le Kitsune ! Alors profitez du spectacle ! »

Un léger sourire se dessina sur les lèvres de Vlad, qui se mit à rigoler avec force.

« Ha ha ha ! Tatouer le Kitsune ! Beugla-t-il comme un imbécile au beau milieu de l'avenue désormais silencieuse. Ça a l'air marrant ! »

Quelque part dans les airs, il y eut le bruit caractéristique d'un Guide chevalin en train de se palm-facer le crâne à grand renforts de sabots. Tournant la tête à droite et à gauche, Vladimir ne se rendit pas compte que les chiens commençaient à montrer les crocs d'une manière nettement plus agressive. En fait, son attention fut captée par le manchot, piégé sous une statue qui n'était pas là quelques instants plus tôt. Puis, sont regard tomba sur le cadavre écrasé du gros Saint-Bernard, dont les deux yeux exorbités tremblaient encore un peu à deux pas de lui.

Complètement perdu, Vladimir afficha une expression désespérée, et courut à grandes enjambées vers le malheureux canidé obèse, s'agenouillant près de son corps inerte. Il lui caressa la fourrure et se tourna vers le serveur, lui adressant la parole d'un ton déconfit.

« Ça va t'as rien ? Qui est-ce qui vous a fait ça ? »

Que son interlocuteur lui transmette ou non une réponse ne changea pas l'attitude des ivrognes et des gardes qui les entouraient. Il y eut plusieurs « Vous nous tatouerez pas not' Kitsune! » lâchés à la volée. Vlad semblait ignorer complètement la tension qui grimpait de seconde en seconde. Il se redressa et voulut s'approcher du manchot pour l'aider à se dégager, lorsqu'un craquement sur sa droite l'arrêta dans son mouvement, surpris.

Alice venait tout juste de frapper un chien à la tempe à l'aide d'une arme de fortune qui s'était brisée en un millier d'esquilles. Le vagabond londonien lui attrapa le bras et lança quelque chose dans les airs, indiquant qu'ils devaient partir. A ceci près que son plan sembla ne pas se dérouler comme prévu. Il échangea sa position avec son projectile, comme l'Invocateur de Chevaux avait déjà pu le voir faire, mais le laissa là où il était.

De nombreuses accusations furent lancées à leur encontre par les chiens: « On aime pas trop les gars dans vot' genre par chez nous ! » ; « On va montrer à vot' chef Tomoe qu'on a pas peur de lui ! » ; ou encore  « On va vous arracher la truffe, vous aut' larbins de Tomoe ! ». Du côté d'Alice, le Great-Rider put percevoir un violent « Vous les gars de Tomoe, on va vous faire la peau ! ». Ne cherchant pas à se défendre car trop bouleversé par la mort du Saint-Bernard, Vladimir se concentra sur la libération du serveur.

« Alesia, Sabot d'Acier ! Cria-t-il en invoquant la Muse Gauloise. »

Devant la modification physiologique du Voyageur, les créatures alentours eurent un mouvement de recul simultané. Le jeune homme réalisa alors une pirouette aérienne et abattit avec violence l'un de ses deux sabots sur le Penseur, brisant la pierre en mille morceaux. Immédiatement après, il révoqua Alesia et aida son compagnon d'infortune à se relever. A ce moment, les chiens fondirent sur eux comme sur Alice. Toujours dans l'incompréhension, Vladimir se contenta de se protéger le visage en croisant les bras, et finit par faire appel à une autre de ses invocations pour sortir de cette mêlée inextricable.

« Celeris ! »

Dans un nuage de fumée et de lumière, l'étalon blanc surgit du néant et provoqua la chute de plusieurs créatures. Saisissant le serveur, Vladimir bondit en selle et le flanqua devant lui. Il éperonna sa monture et partit au galop sur l'avenue. Les chiens s'écartaient sur le passage de la bête, et bientôt, l'Invocateur de Chevaux fut en mesure de tendre la main à Alice, qu'il espérait pouvoir attraper au passager et faire monter à l'arrière. Le poids des trois hommes ne serait pas supportable bien longtemps pour Celeris, mais l'étalon serait capable de les emmener au loin du théâtre des affrontements.

Le clochard new-yorkais, le vagabond londonien et le gitan californien détalèrent à dos de cheval sur la grande avenue. La bande des SDF filait droit, sans que Vladimir s'en rende compte, en direction du tube à essai de Tomoe. Trop perturbé, il ne répondit même pas à Grani qui virevoltait près de lui en battant frénétiquement des ailes pour tenir le rythme de Celeris.

« Pas par là, pas par là ! »

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bébert
Souillon au grand cœur
Souillon au grand cœur
avatar

Pouvoir : Invocateur de Statues
Points de Puissance : 6 000 points
Points de Réputation : 6 500 points
Points du Membre : 79 points
Double Compte : Sphinx
Messages : 79

MessageSujet: Re: Débourrez le Kitsune ! [Libre]   Ven 27 Jan - 13:08

L’albinos lui répondit qu’il était trop tard pour ça puis une secousse inattendu empêcha Bébert de lui répondre, tandis que la statue vacillait pour finalement tomber sur le SDF. Accroupi tant bien que mal, les mains sur la tête comme si cela allait suffire à le protéger, le clochard attendit le choc en gueulant.

Il ne vint pas. Par un extraordinaire jet de dé du MJ coup du sort, le genou et le menton de pierre passèrent à quelques centimètres seulement du sans-abri, ne l’écrasant pas de justesse.

Bébert ouvrit les yeux.

Il regarda à droite, à gauche.

Il toucha son corps, ses jambes, mais pas son moignon… Il était plus ou moins coincé, mais vivant.

Il éclata de rire, soulagé et heureux d’être encore en vie. Il s’aperçut alors qu’il y avait beaucoup trop de molosses éméchés et belliqueux aux alentours, et que sa démonstration de pouvoir ne semblait plus trop les impressionner. Le Voyageur super sympa qui avait été son seul client de la nuit vint à se rencontre, afin de lui demander si ça allait et qui lui avait fait ça.

- Bah, j’sais pas, il y a eu la voix bizarre, la secousse et puis ma statue m’est tombé dessus… Bizarre !

Ensuite, plein de vilains hybrides canins se mirent à les assaillir de menaces et d’injures. L’albinos (qui avait disparu pendant que Bébert hurlait de terreur) tenta également de faire un combo avec le mec sympa mais ça marcha pas des masses.

Par contre, le jeune homme cool fut clairement plus efficace et parvint à modifier ses jambes et ses bras en baragouinant une formule magique, parvenant ainsi à casser la pierre composant Le Penseur en un seul coup. Seul bémol, certaines des pierres tombèrent sur Bébert et le mirent inconscient.

Dans les vapes, le sans-abri ne put remercier son sauveur et se retrouva rapidement affalé sur la selle de son cheval, à baver copieusement sur le flanc de la bête.

- … Gueuh….. agonisait le sans-abri, qui avait une formidable bosse à la tête.

_________________
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Game Master
D comme Dieu!
D comme Dieu!
avatar

Surnom : Dieu ou Maitre
Pouvoir : Modérer, kicker, administer et tout et tout quoi
Points de Puissance : 100 000 Points
Points de Réputation : 100 000 Points
Points du Membre : Over 9 000 !!!
Messages : 986

MessageSujet: Re: Débourrez le Kitsune ! [Libre]   Dim 29 Jan - 14:21

Les trois nomades américains parvinrent à se sortir de leur situation de merde. En fait, c'est surtout Vladimir qui arrangea complètement la situation en emportant sur le dos d'une de ses invocation ses deux collègues. Ils se firent courser quelques secondes par les chiens qui finirent par abandonner et se trouver d'autres victimes pour leur colère jusqu'à ce qu'ils se fassent calmer par les gardes du coin.

Mais bon, les p'tits choux, vous avez vraiment cru que tout allait se passer super bien dans le meilleur des mondes ? Bah nan ! En fait, le destrier de Vladimir se prit une grosse attaque perdue dans va face ce qui le fit tomber alors qu'il était à pleine vitesse. cela eut pour effet de faire tomber le cavalier et les deux passager dans une chute qui pourrait faire du dégât. Mais d'où venait cette attaque perdue ? D'un combat qui se déroulait entre des sbires de Tomoe et des créatures du royaume canin.

En effet, juste à côté on avait deux créatures canines en train de lutter face à deux voyageurs. Une renarde équipée d'un arc et unehomme-chien aux aires de samourai semblaient en grande difficulté face à une voyageuse tatouée globalement méconnue, pas forcément bien classée qui avait pour pouvoir d'invoquer des pièges et un voyageur plus tatoué encore autour duquel plusieurs mains spectrales étaient en train de voler. lui non plus n'était pas une pointure du classement. Mais ils semblaient dominer le combat ces voyageurs.

- écartez vous les corniauds !
- On ne laissera pas une bande de malfrats comme vous gâcher la fête !
- Pff vous y connaissez rien bande de nazes ! on gâche rien on veut juste que Tomoe tatoue votre Kitsune !
- tatouer ainsi notre dieu c'est un blasphème !


le combat avait lieu juste à côté d'eux. ils ne semblaient même pas faire attention aux trois voyageurs qui avaient été pris malencontreusement dans ce dit combat en se prenant une attaque perdue.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dream-land.forumactif.org
Alice Holmes
Le Vagabond
Le Vagabond
avatar

Pouvoir : Contrôleur de l'ordre
Points de Puissance : 8 500
Points de Réputation : 13 225
Points du Membre : 87
Messages : 61

MessageSujet: Re: Débourrez le Kitsune ! [Libre]   Mer 1 Fév - 19:40





Une nuit qui a du chien!
Débourrez le Kitsune!

    "Vlad' fais gaffe!!!"

    Il fallait avoué que Vladimir avait bien géré la situation, les voilà tout les trois à détaler, enfin sorti de cet embrouille de bar géante. Alice rigolais même de bon cœur en s'éloignant, ils avaient foutu un beau bordel! Mais à peine sorti de la merde qu'ils allaient y retourner. Une énorme main était fonçait vers eux à une vitesse folle, et malgré l'avertissement d'Alice qui était arrivé trop tard, ils se la prirent de plein fouet et chutèrent lourdement sur les pavés de l'avenue qui leur servait d’échappatoire. Alice, qui eut le réflexe de se mettre en boule, arriva à encaisser le coup et de s'en tirer avec quelques hématomes et une énorme douleurs à la main droite...Sa main droite! Trois de ses doigts qui avaient décuplés en taille étaient devenue bleu instantanément et tiraient rapidement vers le noir. Impossible de les bouger, enfin le peu qu'il pouvait était très douloureux. Il n'y avait pas de doute, Alice n'avait pas autant assumé le coup et avait les doigts cassés. Bon, il va devoir faire avec, il avait connut pire lors de ses deux première nuit, mais il lui était impossible d'utiliser sa main droite pour permuter...
    Il serra les dents, déchira un bout de son T-shirt et banda ses doigts. Pendant qu'il entravait ses doigts comme il pouvait, Vladimir et l'inconnu qui était avec lui se relevaient de leur chute. Ce dernier se trouvais juste à côté de lui et Alice décida de profiter de cette pause médicale pour faire ce qu'il était normalement la première chose à faire avant de se battre avec quelqu'un: les présentation. Quoique, il avait rencontré Vladimir ainsi!

    "Hey vous deux, ça va pas trop de bobo? Dis moi, on a pas eu le temps de faire les présentation avec tout c'bordel, moi c'est Alice. Par hasard l'énorme statut c'était pas toi? Ça a foutu un sacré bordel haha! Moi j'peux permuter avec les objets si ça t'intéresse! dit-il en rigolant avant de se relever et d'enlever la poussière sur sa veste. Vlad' t'as géré! Par contre c'était quoi ce qui nous a percuté? Si je me trompe pas c'était une énorme main! J'ai l'impression que ça venait de là-bas."

    Il regardais droit devant eux, se protégeant les yeux du soleil avec ses mains. Au bout se trouvais quatre silhouette, deux venant manifestement de ce royaume et deux voyageurs. Ils se faisaient face et n'avait semblablement pas remarqué leur présence, cette main devait être comme une balle perdu venant d'un des voyageurs, un d'eux semblait maintenir les deux canidés grâce à des mains flottante similaires. Alice se tourna vers Vladimir pour lui demander son avis, mais sa réponse était évidente.

    "On va y jeter un coup d’œil, que je vois au moins la tête de celui qui m'a briser les doigts !" dit-il avec son sourire habituel en pointant le combat qui se profilait au loin de la main gauche.

    Il s'approchèrent alors, Alice avait pris les devant en essayant de me pas se faire voire de leur objectif. En s'approchant, ils pouvaient déjà remarqué qu'un des canidés était non pas un chien mais un renard, ce qui étonna le londonien. Les deux voyageurs quant à eux étaient tatoués, rappelant ce que disait les molosse bourrés. Mais c'est lorsque l'un d'eux lâcha un "on veut juste que Tomoe tatoue votre Kitsune !" pour valider ses doutes. Alors si ils étaient si énervé contre eux, c'est parce qu'ils les prenaient pour des mecs de leur groupe.



"Je sais pas pourquoi il tiennent tant à tatouer le Kitsune, mais les gens d'ici ont l'air à cran la dessus et ils semblent pas décidé à les laisser faire. En tout cas, ce Tomoe a l'air de foutre un plus gros bizarre que nous.

    Arrivé assez proche, Alice ne savait pas quoi faire. Après tout c'est vrai, d'un côté les deux voyageurs voulaient juste tatouer le kitsune et Alice ne voyait pas en quoi c'était aussi... mal? C'est vrai ils ont peut être leur raison et ça lui était déjà arrivé aussi de faire des trucs aussi absurde sur un coup de tête, partir vivre dans un Van par exemple. D'un autre les deux soldats du royaume semblaient trop proche de leur sorte de culte pour les laisser faire et le peuple était vraiment attaché à leur événement au point d'attaquer au premier soupçon, bourré ou non. Il se tourna vers ses deux compère, un sourire hébété au visage:

    Heu les gars... On fait quoi?"


(c) Alyss ( Kanade A. J. Rye )
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.leetchi.com/c/un-homme-a-diner
Vladimir Icarus
Soleil
Soleil
avatar

Surnom : Le "Great-Rider"
Pouvoir : Invocateur de Chevaux
Points de Puissance : 24 500 points
Points de Réputation : 27 000 points
Points du Membre : 277 points
Double Compte : Lysandre Videl
Messages : 165

MessageSujet: Re: Débourrez le Kitsune ! [Libre]   Sam 4 Fév - 14:13



Patatra. Trop accaparé par la question sans réponse qu'était celle de la mort du Saint Bernard, Vladimir ne nota la mise en garde d'Alice qu'un instant trop tard. Une attaque imprévisible jaillit de nulle part pour faucher le galop de Celeris. Dans un hennissement de détresse, la monture perdit l'équilibre et roula sur les pavés, emporant avec elle les trois Voyageurs sur son dos. Le corps de Vladimir fit des tonneaux pour la seconde fois dans la même nuit.

Achevant d'arracher le pan inférieur de sa manche, la chute fit râper son bras le long des rangées de pierre. De profondes entailles lézardèrent sa chair en s'ajoutant aux premières égratignures, celles-ci s'ouvrant par ailleurs davantage au contact répété du tranchant minéral. Lorsqu'il fut stabilisé, Vladimir poussa un grognement en frottant doucement sa main indemne sur les plaies desquelles filait un peu de sang. De son côté, Celeris gesticulait au sol pour tenter de se relever. Avant qu'il n'y parvienne, le jeune homme tourna la tête dans sa direction et le révoqua. Il émit ensuite une grimace et se remit sur pieds. D'un geste sec, il détacha le morceau de blouson qui pendait le long de son poignet et le jeta parterre, portant l'arrière de son bras au niveau de ses yeux pour constater les dégâts.

Des écorchures, et pas des petites. Ça pique.

Laissant retomber son membre le long du corps, il tourna le visage en direction du troisième lascar, lui sourit et lui offrit une nouvelle fois sa main pour l'aider à se relever. A ce moment, Alice prit la parole et se présenta, suite à quoi le gitan californien décida de l'imiter.

« Moi je m'appelle Vladimir. Alors comme ça c'était ta statue. Désolé de l'avoir cassée, mais sinon j'aurais pas pu te sortir de là. »

Il s'attrapa le menton du bout des doigts et sembla réfléchir intensément à un problème qui, de toute évidence, dépassait de très loin ses capacités cognitives.

Mais ça me dit pas comment le gros cabot est mort...

C'est Alice qui le tira de sa réflexion en se dirigeant vers l'affrontement qui avait lieu à quelques mètres de là. Lysandre fit quelques pas dans cette direction tandis que le vagabond londonien se dissimulait pour ne pas être vu. En s'approchant, tandis qu'Alice leur faisait part de ses doutes sur la situation, l'Invocateur de Chevaux repéra les forces en présences. Deux Voyageurs tatoués, un chien humanoïde au comportement d'épéiste et une renarde dont il ne parvint pas, en réalité, à déterminer le sexe.

En posant les yeux sur cette dernière, toutes les informations qui parvenaient dans son champ de vision s'agrégèrent dans son cerveau en se confrontant à sa mémoire récente, et il en vint finalement à une conclusion parfaitement logique à ses yeux. Il se frappa soudainement le plat de la main valide de son poing sanguinolent, à la manière d'un chercheur qui aurait découvert le remède au cancer. Après quoi il marcha pour se mettre bien au milieu de la zone de bataille, en vue de tous, et leva le doigt en direction de la renarde.

« C'est lui, le Kitsune ? S'enquit-il finalement d'un air débile et d'une voix forte. »

Il y eut un moment de silence gênant, au cours duquel Vladimir fixa intensément Alice, ce dernier étant toujours dans sa cachette. L'Invocateur affichait une mine vide d'expression en attente d'une réponse, le bras tendu vers la créature.

« Je le voyais plus grand, fit-il ensuite à l'intention de leur troisième compagnon, en rajoutant une couche. »

Là-dessus, Grani ne dit rien. Il se contenta dans un premier temps de virevolter en direction de son Rider pour lui asséner un coup de sabot dans le crâne, avant de faire demi-tour et d'aller plus loin, démissionnant purement et simplement de son rôle de Guide pour quelques instants.

Le jeune homme haussa les épaule devant la réaction de l'ancien Cheval Cauchemar, qu'il prenait pour l'un de ses caprices habituels. Sans attendre de réponse, il décida alors de s'approcher en quelques enjambées de la renarde, sans même prêter attention à l'affrontement qui avait manifestement lieu ici, et lui adressa un grand sourire heureux.

« J'suis content de te rencontrer, le Kitsune ! On m'a raconté plein de trucs supers sur toi ! »

Puis, se tournant vers les deux Voyageur tatoués sans se départir de sa mine chaleureuse:

« Hé vous deux, moi aussi j'trouve ça marrant de vouloir le tatouer, surtout avec des motifs sympas comme ceux que vous avez. Mais vous devriez p'têtre lui demander s'il est d'accord avant, nan ? Il paraît qu'il est très important pour beaucoup de gens par ici ! »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bébert
Souillon au grand cœur
Souillon au grand cœur
avatar

Pouvoir : Invocateur de Statues
Points de Puissance : 6 000 points
Points de Réputation : 6 500 points
Points du Membre : 79 points
Double Compte : Sphinx
Messages : 79

MessageSujet: Re: Débourrez le Kitsune ! [Libre]   Dim 5 Fév - 19:58

Parfois, Dreamland réserve bien des surprises : toujours dans les vapes lorsque leur cheval avait été heurté par une MVNI (Main Volante Non Identifiée), le souillon aurait dû sombrer dans une inconscience plus profonde en heurtant violemment le sol de sa tête...

Mais il n'en fut rien. Au contraire, la formidable bosse qui avait pris place sur sa tête s'aplatit instantanément avec un grand PLOP et le clochard se releva immédiatement, comme s'il venait de s'éveiller d'un cauchemar particulièrement éprouvant.

- NOOOOOOOON ! PROMIS, EVE, JE NE REMETTRAIS PLUS LE LAIT AU FRIGO LORSQUE JE L'AI FINI ! s'égosilla-t-il, avant de lancer des regards apeurés aux alentours.

Il lui fallut quelques secondes pour reprendre ses esprits. Il était à Dreamland et, aux dernières nouvelles, cela faisait bien plus de dix ans qu'il n'avait pas vécu sous le même toit que sa sœur. Mis à part la bosse qui avait disparu et quelques estafilades sur le visage, c'était le smoking qui avait le plus pris et Bébert commençait à avoir les boules d'avoir sacrifié son bras pour voir le résultat de son sacrifice réduit à néant.

Il eut très envie de pleurer, mais ce n'était pas le moment. Des larmes apparurent aux coins de ses yeux, qu'il s'efforça de chasser. Il avait plus de trente ans, bordel ! Il ne pouvait pas pleurer comme ça, quand bien même il était un clochard sans-abri qui n'avait même pas le luxe d'être libre de ses actions dans ses rêves !

Et puis, il y avait des gens qui n'avaient pas de bras après tout, ou qui se baladaient en fauteuil roulant. Bernard n'avait pas le droit de pleurer, il sécha donc ses larmes, arbora un grand sourire et recouvra sa bonne humeur habituelle.

- Mon smoking est ruiné et j'ai perdu mon bras pour rien... Mais il m'en reste toujours un autre donc ça va, je pourrais toujours faire la manche pour m'en payer un autre, ahahaha ! Moi c'est Bernard, mais mes amis m'appellent Bébert ! Et oui, c'était bien ma statue et je te remercie, Vlad, de m'en avoir extirpé !

Puis, Bébert reporta son attention sur les deux groupes de belligérants. Apparemment, il y avait là ceux qui voulaient tatouer une créature nommée Kitsune et ceux qui voulaient l'en empêcher. Alice avait raison, parmi eux il y avait le gars qui les avait attaqué. Une espèce de mec tatoué autour duquel des mains spectrales voltigeaient.

Le clochard frissonna.

- Ils ont vraiment pas l'air sympa. Je serais d'avis de demander au Kitsune s'il a envie d'être tatoué ou non. Après tout, tout le monde devrait être libre de ses choix, non ?

Là-dessus, Vladimir se décida à aller accoster la femme-renarde en la prenant pour le Kitsune. Malgré son inexpérience en tant que Voyageur, Bébert était friand de tourisme et connaissait beaucoup de choses sur les fêtes les plus importantes de Dreamland : il savait donc que la jeune femme n'était pas le Kitsune.

Il s'avança donc pour faire part de ses connaissances à son nouvel ami, pendant que Vladimir sermonnait légèrement les mecs tatoués.

- Hey Vladimir, c'est pas le Kitsune ! Le Kitsune est beaucoup plus grand que ça d'après le "Manuel extraordinaire des fêtes de Dreamland, vol. 3" du guide originaire de Saharia Tour Areg. Mais je pense qu'on devrait le rencontrer afin de lui demander s'il a envie de se faire tatouer, car c'est pas gentil d'obliger les gens !

Décidé, le manchot se campa à côté de Vladimir, son poing unique serré. Un léger sourire étirait ses lèvres et il espérait que tout se règlerait dans la joie et la bonne humeur. Mais une partie de lui, qui n'existait pas dans le monde réel et commençait à prendre racine dans Dreamland, gonflait ses veines d'adrénaline et maintenait son poing serré, dans l'attente de l'attaque.


À tout moment, une statue pouvait apparaître devant Vladimir et lui pour les protéger d'une attaque imminente.

_________________
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Game Master
D comme Dieu!
D comme Dieu!
avatar

Surnom : Dieu ou Maitre
Pouvoir : Modérer, kicker, administer et tout et tout quoi
Points de Puissance : 100 000 Points
Points de Réputation : 100 000 Points
Points du Membre : Over 9 000 !!!
Messages : 986

MessageSujet: Re: Débourrez le Kitsune ! [Libre]   Dim 5 Fév - 20:57

Bon, pour faire pencher un combat d'un côté ou de l'autre, t'as deux genre e personnes ! t'as ceux qui interviennent pour rejoindre un camp plutôt qu'un autre et soutenir les personnes avec qui ils partagent les convictions causes de ce combat. Et t'as ceux qui font tout pencher simplement par pure connerie. Hum désolé, c'est un peu insultant. Disons par action de tourisme.

en effet, la renarde archère s’apprêtait à décocher une flèche en direction de la voyageuse invocatrice des pièges quand les deux gros boulets, j'ai nommé vlad et Bébert qui en se pointant juste son nez interrompent son attaque pour ne pas toucher le voyageur qui vint lui raconter ses conneries. Non mais il est complètement con lui à le prendre pour le Kitsune ! Et son pote qui intervient et le remet dans le droit chemin mais tout en restant planté là au beau milieu d'un putain de champ de bataille. Nan mais je crois qu'eux ils décrochent la palme d'or de la connerie sincèrement !

En effet, ce qui devait arriver arriva. Les deux voyageurs profitèrent de cette interruption pour attaquer les deux créatures. L'invocateur des mains spectrales envoya les dites mains droit vers les deux voyageurs débilos en comptant toucher par la même occasion la renarde. mais heureusement, son ami le samouraï canin va protégea en parant l'assaut du voyageur tatoué.

- Attention !

Mais cela créa une ouverture dans sa propre défense dans laquelle s'engouffra la voyageuse des pièges qui avait fait apparaitre une espèce d'énorme mâchoire de piège à loup qui vint saisir le bras du samouraï qui attrapé, lâcha son sabre avant d'être trainé vers va voyageuse qui était reliée à son piège par une chaine. les deux voyageurs comptaient réduire au plus vite le nombre d’adversaire. la renard bouscula immédiatement vlad et bébert pour mettre en joue va voyageuse des pièges et s'apprêtait à lui tirer dessus en jurant.

- Poussez bous abrutis !


mais son assaut sera vite interrompu par le voyageur aux mains spectrales si on n'intervient pas pour l'aider. Pendant ce temps, le pauvre homme chien saignait abondamment du bras et était presque à va merci de la voyageuse qui pouvait d'un instant à l'autre achever ses souffrances.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dream-land.forumactif.org
Alice Holmes
Le Vagabond
Le Vagabond
avatar

Pouvoir : Contrôleur de l'ordre
Points de Puissance : 8 500
Points de Réputation : 13 225
Points du Membre : 87
Messages : 61

MessageSujet: Re: Débourrez le Kitsune ! [Libre]   Dim 12 Fév - 17:44





Une nuit qui a du chien!
Débourrez le Kitsune!

    "Heu nan j'pens..."

    Mais Alice n'eut pas le temps de répondre à Vladimir avant qu'il aille à la rencontre des quatre qui se battaient devant eux et que ce Bébert le rejoigne. Ils essayaient de parlementer, comprendre la situation, ce que voulait aussi Alice, mais à peine il commença à sortir de sa cachette que les deux voyageurs lancèrent un assaut contre les créatures des rêves. Contrairement à ce qu'ils voulaient, leur arrivé enflammèrent leur situation mais au moins il savait maintenant de quel côté se ranger. Le chien se retrouvait avec les dents d'un piège à loup enfoncé dans l'épaule, lui mangeant le bras, et la renarde était à la merci de l'attaque qui les avait mis à terre plus tôt. Si il n'avait rien put faire pour le chien, Alice pouvait encore essayer de sauver la renarde, vu qu'ils étaient encore emmêlés dans une sale affaire une archère dans le leur côté serait pas de refus et ce sera plus simple de sauver le chien après. C'était à son tour de rentrer en action.  
    Il sorti de sa cachette et fonça vers l'archère, il était évident qu'il n'arriverait pas à temps en courant vu la distance et Alice l'avait prévut. Sa main handicapé l'empêchant d'attraper sa veste correctement, il avait prit dans sa main gauche un cailloux et tenta de le lancer en direction de l'archère, étant droitier la tâche se révéla plus compliqué que prévu. Le cailloux se dirigeait devant la cible, entre cette dernière et la main, et lorsque Alice permuta avec le caillou, il se retrouva dans la trajectoire de l'attaque. Il dégagea la renarde comme il put avant de se prendre de plein fouet l'attaque du voyageur aux mains dans le dos. Il eut le souffle coupé et vola sur plusieurs mètres avant qu'un mur stoppe sa chute. Sa main droite sembla encore plus cassé qu'avant et senti son bassin arraché après avoir traîné par terre. Il pouvait se relever, mais le moindre contact de ses vêtements sur ses plaies le brûlait, le forçant à enlever son manteau. Après avoir adresser un signe à ses deux compères pour leur dire que tout allait bien, même si il avait connu meilleure situation, il rejoint la renarde qui se relevait un peu plus loin.

    "Hey vous allez bien? Vous pouvez nous dire c'est qui ces mecs?!
_ Des gars de Tomoe! Un voyageur qui veut tatouer le Kitsune, et si vos deux abrutis d'amis ne nous avaient pas interrompu on aurait gardé le dessus!
_Ça va ça va, on est venu ici pour vous aider, mais d'abord on s'occupe de sauver votre coé...

    Mais à peine était-elle dressée sur ses jambes que le tatoué aux mains volantes repassait à l'attaque. Pris par surprise et venant d'utiliser son pouvoir, Alice ne pouvait s'échapper si un baiser ne les sauvèrent in extremis. Un couple de pierre s'embrassant apparut entre eux et l'attaque qui fut dévié par la tête de l'homme qui éclata. C'était Bébert qui les avait protégé d'une de ses invocations. Ne voulant pas reprendre un assaut des tatoués, Alice ne perdit pas de temps et fonça rejoindre les deux invocateurs.

    "Je devine que la statut, c'est de toi hein? dit-il au manchot en reprenant son souffle En tout cas, cette histoire de tatouage à l'air bien plus grave qu'un simple dessin, ils ont l'air bien déterminé pour!"

    Mais un cri le coupa dans sa phrase, celui du chien qui se faisait traîner au sol par le piège de la voyageuse, ils n'avaient plus de temps à perdre pour le sauver. La renarde elle commença à viser et tirer plusieurs salves de flèche comme elle pouvait, il fallait qu'ils en profitent pour attaquer, qui plus est son pouvoir devait être rechargé. Ils avaient la chance d'être à quatre contre deux, et le plus raisonnable pour Alice était de prendre un ennemie à deux. Son sourire s'élargit un peu, décidant qu'il se vengerais de celui qui lui avait cassé la main:

    "Je prend le mec aux mains, ça vous laissera plus d'ouverture pour sauver l'autre!"

    Il fonça alors vers lui. Avec sa main, il ne pourrait pas donner de gros coup^s mais il avait une idée derrière la tête. En pleine course, il cria à la renarde de viser le voyageur. Étonnamment, elle coopéra et tira plusieurs flèche en se direction ce qui permit à Alice de l'approcher sans qu'il n'ai le temps de l'attaquer. Trop occupé à éviter les attaques de l'archère, leur adversaire ne vit rien arriver, ni Alice, ni son bras gauche tendu vers lui. Il attendais une chose, c'était risqué mais sur le moment c'était la seule qu'il avait. Par chance, ce qu'il attendais arriva et une flèche fonça dans la direction de sa cible. Avant même qu'il ai le temps de l'éviter, Alice claqua des doigts en direction de la flèche et se retrouva instantanément dans les airs, profitant de la force de la flèche pour foncer vers son ennemi. Plus efficace qu'un flèche, il dégomma de tout son poids le tatoué et vola avec lui sur plusieurs mètres, l'ouverture pour ses deux coéquipiers était assurée!
(c) Alyss ( Kanade A. J. Rye )
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.leetchi.com/c/un-homme-a-diner
Vladimir Icarus
Soleil
Soleil
avatar

Surnom : Le "Great-Rider"
Pouvoir : Invocateur de Chevaux
Points de Puissance : 24 500 points
Points de Réputation : 27 000 points
Points du Membre : 277 points
Double Compte : Lysandre Videl
Messages : 165

MessageSujet: Re: Débourrez le Kitsune ! [Libre]   Sam 18 Fév - 14:37



« Ha d'accord ! Merci de la précision Bébert ! Fit Vlad en souriant un peu bêtement. Puis il se tourna vers la renarde. Excuse-moi le renard, j'suis vraiment désolé de t'avoir confondu avec le Kits... »

Tout se passa en un clin d’œil, l'attaque surprise du Voyageur aux mains spectrales déclenchant une série d'événements que Vladimir n'eut presque pas le temps de comprendre. D'un côté, la renarde bouscula les deux américains. De l'autre, Alice surgit de nulle part, sans doute en utilisant le pouvoir que le Great-Rider avait déjà pu voir à l'action dans le Royaume des Doutes. Tout ne sembla pas se passer comme prévu et le vagabond londonien se prit l'attaque de plein fouet, volant contre un mur.

Une autre gigantesque statue de Bébert apparut presque au même moment, les protégeant tous les trois des autres mains qui fusaient dans leur direction. De manière simultanée, le chien samouraï s'interposa entre l'assaut et sa compagne au poil roux. Cependant, un piège à loup vint instantanément mordre son bras découvert, occasionnant un couinement canin particulièrement déchirant.

Le temps que l'Invocateur de Chevaux analyse tout ce qui venait de se produire, Alice se trouvait de nouveau à leurs côtés, vraisemblablement déterminé à en découdre avec le tatoué aux mille mains. Vladimir voulut le retenir, mais son compagnon des combats de rue prit l'initiative et coordonna une attaque en compagnie de la renarde.

Bien que l'assaut sans préavis des tatoués indignait profondément le jeune homme, il ne voulait pas que la situation continue de dégénérer. C'était trop bête, il y avait forcément d'autres solutions. D'autant plus un jour de fête comme celui-ci, tellement loin des conflits et de la guerre. Il considérait cet affrontement comme complètement absurde, et cette seule idée mettait ses nerfs à rude épreuve.

« Alesia ! Cria-t-il en recourant une nouvelle fois à la prodigieuse jument gauloise. »

Dans un rayon de lumière et de fumée, les bras et les jambes du jeune homme adoptèrent le cuir de l'invocation. La surface des plaies qui striaient son bras endommagé s'étira davantage par la même occasion, provoquant des douleurs supplémentaires qu'il s'efforça d'ignorer. Et lorsque le samouraï passa à côté de lui en étant tracté par la Voyageuse, le jeune homme posa ses mains sur les deux faces du piège à loup. Il exerça alors une force à partir de ses deux bras désormais massifs, afin d'ouvrir la pièce de métal et de l'en libérer. Après quoi, il se saisit de la chaîne au bout de laquelle se tenait la Voyageuse tatouée, tout en passant son autre bras par-dessus l'épaule du chien. D'un geste sec et puissant, il tira sur la chaîne, ramenant la fille à lui avant de l'enserrer à son tour. Dans cette position, il les entravait tous les deux et cherchait à les empêcher de bouger.

« ARRÊTEZ DE VOUS BATTRE ! Cria-t-il soudainement tandis que les deux se débattaient sous son étreinte. »

Son visage pivota en passant de l'un à l'autre, empreint d'une expression à mi-chemin entre la peine et la colère.

« C'est pas utile, vous êtes pas obligé de faire ça, s'expliqua-t-il entre les dents de sa mâchoire serrée. Y'a toujours moyen de s'entendre. Parlez-vous bordel, ou j'vous botte le cul à tous ! Ça me fait pas peur ! »

La mine résolue, il s'efforça de maintenir fermement les deux antagonistes sous son emprise. Alors qu'il déployait une véritable énergie pour les empêcher de se dégager, Grani reprit ses fonctions en allant virevolter dans son champ de vision. Le Guide commençait à s'inquiéter.

« Vlad c'est pas vrai, qu'est-ce que tu fabriques encore ? Cette histoire te dépasse complètement ! C'est un champ de bataille ici, tu dois choisir ton camp ou te barrer ! Sinon tu vas te faire charcuter !
- C'est des conneries ! »

Le jeune homme pencha légèrement la tête en arrière et s'adressa d'une voix presque suppliante à ses compères Voyageurs.

« Alice, Bébert ! S'il vous plaît, empêchez-les de se faire du mal ! Je peux pas être le seul à penser comme ça ! »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bébert
Souillon au grand cœur
Souillon au grand cœur
avatar

Pouvoir : Invocateur de Statues
Points de Puissance : 6 000 points
Points de Réputation : 6 500 points
Points du Membre : 79 points
Double Compte : Sphinx
Messages : 79

MessageSujet: Re: Débourrez le Kitsune ! [Libre]   Dim 19 Fév - 10:15

Bébert n'écouta pas les remerciements de Vladimir, il était aussi tendu que l'un des strings d'Eve et prêt à employer son pouvoir à tout moment. Ce qu'il attendait arriva : le Voyageur aux mains spectrales les attaqua tous les trois (la renarde, Vladimir et lui).

L'invocateur de statue se prépara à utiliser son pouvoir, afin de bloquer l'attaque, mais il fut bousculé au même moment par la renarde ce qui brisa sa concentration. Il chuta au sol et tenta de se relever précipitamment avec son unique bras. Une fois debout, il vit qu'Alice s'était interposé pour prendre l'assaut à leur place mais d'autres mains spectrales arrivaient alors que l'albinos avait rejoint la renarde pour lui taper la causette.

Se concentrant, Bébert leva son poing serré et fit apparaître une autre statue de Rhodin, le Baiser, afin de les protéger tous les quatre (la Renarde, Vladimir, lui et Alice qui avait eu le temps de se relever et d'aller voir la miss) de l'attaque. La statue prit cher mais dévia l'attaque, perdant l'une de ses têtes dans l'entreprise.

Alice en profita pour causer un peu au sans-abri, mais Bébert se contenta de hocher la tête, dépassé par les événements. Il n'était qu'un rookie à Dreamland et n'était pas habitué à tant de bagarre.

Alice repartit à l'assaut tandis que le clochard, à bout de forces, se laissait tomber au sol. Bébert n'utilisait que rarement son pouvoir et l'utiliser autant l'avait épuisé.

Il regarda le champ de bataille d'un air consterné. D'un côté, Alice se ruait sur l'invocateur de mains spectrales. De l'autre, Vladimir était transformé, au niveau des bras seulement, en espèce d'hybride mi-homme, mi-cheval (comme lorsqu'il avait brisé sa statue très facilement, Bébert s'en souvenait) et enserrait les deux antagonistes de manière les immobiliser partiellement.

Il leur gueulait des phrases avec lesquelles Bébert était d'accord, leur demande grosso modo de trouver une solution plus pacifique à leur conflit d'intérêt que celle de se foutre sur la gueule.

Cependant, Bébert était pas si con que ce qu'il pouvait le laisser penser, autrement il n'aurait pas survécu aussi longtemps dans la rue. Lorsqu'il réalisait que sa propre vie était en jeu (ce qui n'était pas toujours le cas à Dreamland, et heureusement qu'Eve était là pour lui sauver la mise), il était capable de faire preuve de discernement.

Et ce qu'il voyait, c'est que les deux Voyageurs n'avaient clairement pas envie de faire la paix avec les créatures oniriques. Et l'inverse semblait tristement vrai. Bébert décida donc de répondre à l'appel à l'aide déguisé de Vladimir.

- Vladimir, tu risques ta peau à vouloir jouer les héros ! Je suis d'accord avec toi mais le monde n'est pas comme ça... De plus, je ne peux plus utiliser mon pouvoir et maintenant qu'ils le savent, tu as ma vie de Voyageur entre tes mains !

Si personne ne lui venait en aide, le pauvre clochard ne risquait pas de faire de vieux os à Dreamland vu qu'il n'avait pas sa soeurette, cette nuit, pour le tirer des situations difficiles.

Mais bon, il sentait qu'elle avait parfaitement conscience de sa situation, n'est-ce pas M. le GM ?

HDJ:
 

_________________
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Game Master
D comme Dieu!
D comme Dieu!
avatar

Surnom : Dieu ou Maitre
Pouvoir : Modérer, kicker, administer et tout et tout quoi
Points de Puissance : 100 000 Points
Points de Réputation : 100 000 Points
Points du Membre : Over 9 000 !!!
Messages : 986

MessageSujet: Re: Débourrez le Kitsune ! [Libre]   Dim 19 Fév - 15:28

Bon bah... Vlad' se prend pour l'ONU. C'est beau ! Mais c'est un peu con si vous voulez mon avis et Bébert ne manqua pas de souligner en quoi c'était pas forcément la meilleure chose à faire. Pour la bonne et simple raison que pour venir se la jouer pacificateur, c'est quand même mieux d'être plus puissant que les partis en train de combattre. Or c'est pas trop le cas ici présent. Certes, il était parvenu à se mettre dans une position favorable en parvenant à coincer et va voyageuse et l'homme chien. Mais bon, tu sais pas forcément de quoi ils sont capables et je crois que tu pige pas bien à quel point ce qui se passe nourrit des tensions très profondes que tes paroles idéalistes ne touchaient pas du tout. Et pour tout dire, Bébert lui même qui est aussi idéaliste semblait plus réaliste que lui sur le coup.

Alice était parvenu à mettre une bonne mandale au voyageurs aux mains spectrales grâce à la renarde et à l'élan du mouvement de la flèche qu'il avait remplacé. Mais le voyageur tatoué en face réagit assez vite et ses mains vinrent se placer derrière lui pour retenir sa projection et ainsi lui éviter des dégâts et aussi le remettre le plus vite possible dans le combat. Tant et si bien qu'il fut de nouveau prêt pour le fight avant Alice, ce qui lui permit de saisir avec une de ses mains volantes chacun des membres de Alice dans le but de tenter de l'immobiliser et le plaçant entre lui et la renarde pour se servir de lui comme bouclier à ses tentatives de tire à l'arc, créant une sorte de statu quo. Pendant ce temps la voyageuse et ve samourai se débattaient et s'engueulaient tout en pestant contre Vlad'.

- Lâche moi enfoiré !
- Jamais je ne ferai la paix avec ces mécréants !
- Putain mais ta gueule toi ! Si vous nous laissiez faire tranquille on ferait rien contre vous !
- Et vous laisser souiller notre dieu ?! Jamais !
- Putain mais pauvre tâche ça va rien lui faire ! Juste piquer un peu !
- Jamais tu m'entends ?! Jamais ! Je préfère encore faire seppuku !
- ça peut toujours s'arranger !


La voyageuse cessa subitement de se débattre et un « BIP » se fit entendre et elle regarda d'un air sûr d'elle Vladimir.

- Maintenant lâche moi où sinon on crève tous !

En effet, sous le pied de la voyageuse venait d’apparaître une mine antipersonnel. Du genre qui se d’éclanche quand elle sent un poids et qui explose quand le poids s'enlève. En gros, il suffisait à présent qu'elle lève son pied pour que la mine explose. Ouais, là t'es dans la merde ! Je pense que t'as pas d'autre choix que de la lâcher. A moins que ce ne soit qu'un bluff tout ça. Du coup, du côté de vlad' aussi on était arrivé à une sorte de statu quo. On était dans une sorte de situation d'attente de réaction, d'attente que la chose se débloque. Mais il faut avouer qu'en un sens, Vlad était arrivé à apporter un minimum de parole dans tout ça et une forme de négociation.

- Si tu me lâche bien gentiment et que tu t'éloigne je va révoque mais sinon... on saute tous !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dream-land.forumactif.org
Alice Holmes
Le Vagabond
Le Vagabond
avatar

Pouvoir : Contrôleur de l'ordre
Points de Puissance : 8 500
Points de Réputation : 13 225
Points du Membre : 87
Messages : 61

MessageSujet: Re: Débourrez le Kitsune ! [Libre]   Ven 24 Fév - 19:52





Une nuit qui a du chien!
Débourrez le Kitsune!



     Le voilà l'évitant dans les airs, pris au piège par les mains de son ennemi qui a été plus vite qu'il l'avait prévu. Le voilà maintenant prit en otage entre sa cible d'origine et les flèches qu'il avait demandé à la renarde, on connaissait mieux comme situation. Face à son adversaire, il ne voyait pas la situation et ne pouvait que l'entendre.

    "ARRETEZ DE VOUS BATTRE!"

    Ha, Vladimir tentait de calmer la situation, bien ils avaient réussi à gérer l'autre et s'offrait même le luxe de se la jouer neutralité suisse. Il aurait fait de même si Alice n'avait pas eu sa petit revanche à prendre sur le contrôleur de main, une fois cette bonne mandale mise il était comblé. Il volait de gauche à droite suivant les mouvements que désirait son ennemi pour se protéger des flèches que la renarde continuait de tirer, comme si la présence d'Alice allait empêcher l'archère de tirer... Mais depuis l'intervention de Vladimir, les tirs s'était arrêté, il n'avait quand même pas chopé un de chaque côté!

    " Lâche moi enfoiré !
- Jamais je ne ferai la paix avec ces mécréants !"

    Ha si, il l'avait fait, Alice se mit à rire face au tatoué qui semblait perplexe:

    "Ha ce que j'entend, Vlad' a chopé ta pote, vous m'avez moi, on peut se mettre d'accord, après tout moi j'suis ni de leur côté ni du votre, je voulais juste t'en mettre une pour ma pain pétée haha!'

    Sa main, elle, le faisait souffrir écrasé par la main qui lui tenait la main droite. Il l'empêchait même de bouger les mains et donc de pouvoir utiliser son pouvoir, il allait devoir rester un bon bout de temps, lorsque le sbire de ce Tomoe aura décidé de le lâcher. Le voyageur ne lui répondit pas mais semblait sourire par la situation qui se passait dans son dos. Malgré sa demande qui paraissait un brin surréaliste vu le caractère des quatre qui se battaient, Bébert aussi semblait manifestement partager ce point de vue, Vladimir avait réussi à placer un statut quo...

    "Maintenant lâche moi où sinon on crève tous !"

    Statut quo qui touchait déjà à sa fin, elle avait dût faire apparaître un autre piège pour menacer Vladimir. Bébert pouvait peut être faire quelque chose? Avec sa dernière déclaration, il n'avait pas l'air en état. Tout était entre les mains de Vladimir, que ce soit la situation ou les deux combattantes. Alice ne pouvait faire grand chose et la poigne de la main flottante n'arrangeait pas l'état de sa main. Toute cette histoire pour tatouer un chien, Alice ne comprenait pas grand chose. Après tout ce tatouage semblait avoir une grande importance pour que la personne en question ait des voyageurs à son service pour un truc aussi futile... Mais, on lui tenait les mains et les pieds, pas la bouche.

    "Hey! Tu sais, nous votre histoire de tatouage on y comprend rien, pourquoi vous tenez tant à ce que votre Tomoe tatoue leur sorte de dieu? Il sont si spécial ses tatouages?"

   Il avait posé ses questions avec son sourire habituel, vu la situation il n'allait pas le provoquer, mais Alice avait l'impression que s'il voulait, le tatoué pouvait se débarrasser vite de lui à la place de le maintenir ainsi. C'était peut être qu'une impression, mais Alice et son fond des fois trop bon ne le voyait pas encore comme une menace, après tout ils en avaient qu'après les chiens et ils n'avaient pas le fin mot de l'histoire.

    "Vous savez, si votre Tomoe veut tatouer quelqu'un, moi j'suis chaud, il a l'air d'avoir bonne réputation haha!"

    Bon ces dernier mots étaient sorti tout seuls, un peu innocemment, mais aussi par goût de la découverte, après tout Alice n'avait rien contre le tatouage. Si ça se trouve à Dreamland, les tatouages ne font pas mal!

(c) Alyss ( Kanade A. J. Rye )
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.leetchi.com/c/un-homme-a-diner
Vladimir Icarus
Soleil
Soleil
avatar

Surnom : Le "Great-Rider"
Pouvoir : Invocateur de Chevaux
Points de Puissance : 24 500 points
Points de Réputation : 27 000 points
Points du Membre : 277 points
Double Compte : Lysandre Videl
Messages : 165

MessageSujet: Re: Débourrez le Kitsune ! [Libre]   Dim 26 Fév - 12:46



Si la témérité de Vladimir était aussi flamboyante que sa tignasse, les conséquences de ses actes lui jaillissaient toujours à la figure avant qu'il n'y réfléchisse. Ce fut de nouveau le cas cette fois. D'abord, Bébert signalait la fin de son concours à la résolution du problème, arrachant une mimique contrariée à Vlad, qui se sentit dès lors investi du poids de sa protection. S'ajoutait à cela le point de vue du manchot, qui ne semblait pas vouloir pousser aussi loin que lui l'harmonie entre les peuples. A juste titre sans doute, mais l'Invocateur de Chevaux était à des kilomètres de considérer la situation sous le cet angle.

Sous les bras du Great-Rider, les deux antagonistes se mirent à échanger des propos haineux sans jamais cesser de s'agiter. Vladimir ne pouvait pas se permettre de relâcher la pression, sans quoi chacun d'eux s'empresserait aussitôt de se délivrer de son étreinte. Du coin de l’œil, il aperçut un Alice à la merci de l'autre tatoué, qui s'en servait pour se protéger des tirs de flèche de la renarde. Tous les protagonistes de cette affaire se trouvaient donc dans un moment de flottement, où la première action réalisée déterminerait la suite des événements.

La Voyageuse fit alors son move, installant un piège a priori explosif sous sa chaussure et menaçant de les faire sauter tous les trois s'il ne daignait pas la relâcher. Ses deux captifs avaient donc tous les deux énoncés leur ferme volonté à mourir et à se sacrifier. La cause d'une telle détermination échappait complètement à Vladimir, qui se laissa distraire par la tentative de discussion amorcée par Alice avec son adversaire.

Le jeune homme avait une totale confiance en son compagnon de bagarre. Il le savait capable de se défendre et de se débrouiller seul. Il lui adressa d'ailleurs directement la parole .

« Qu'est-ce qui t'arrive Alice ? J'suis sûr que tu peux sortir du câlin de ton nouveau copain. Je t'ai déjà vu le faire dans des moments pires. »

Mais il venait tout juste de rencontrer Bébert. Il prenait donc la survie du Voyageur aux Statues comme mission personnelle. Il n'avait pas non plus le temps de réfléchir à ce qu'il devait faire. Réfléchissait-il seulement jamais ?

Un soupir s'échappa de la gorge du garçon, qui ferma les yeux.

♪ Feel the Struck ♪

Il écarta les bras, laissant les deux énergumènes s'échapper. Dans un mouvement simultané, il bondit en arrière pour se positionner devant le manchot, faisant rempart de son corps contre toute attaque qui pourrait le cibler. Il leva un poing serré fermement dans les airs, à la manière d'une menace, de façon à ce que chacun des individus présents puissent le voir.

« Ok, commença-t-il en rouvrant les paupières. J'ai deux trucs à dire. »

Il leva son autre bras et dressa deux doigts pour illustrer ses propos.

« Personne ici est mon ennemi. Vous pouvez essayer de vous attaquer entre vous, mais le premier qui tente son coup pourra pas réussir. Pourquoi ? Parce que je lui foutrai une bonne vieille patate de forain survitaminée dans la bouche, conclut-il en agitant son poing levé. »

Il replia l'un de ses deux doigts dressés pour en venir à sa deuxième proposition.

« Et celui qui s'en prend à Bébert aura droit au même cadeau. »

Son regard doré sembla s'illuminer alors qu'il esquissait un grand sourire d'une oreille à l'autre. Pour montrer à tous qu'il croyait en ce qu'il disait, il abattit soudainement son bras gonflé en direction du sol, provoquant un fracas du tonnerre en brisant les pavés.

« J'vous ai dit que j'ai pas peur de tous vous prendre, reprit-il en se redressant. J'ai pas menti, alors décidez-vous les gars. Parlez-vous ou battez-vous, mais faites un truc. Moi j'suis prêt. »

Grani, complètement consterné, observait le déroulement des événements depuis les hauteurs. Il n'en croyait pas ses yeux, incapable de piper le moindre mot. Même lors de la soirée à la Dream Box, il n'avait pas vu son Rider franchir à ce point les limites du bon sens. Peut-être était-il fou ? De son côté, Vladimir serrait les phalanges, prêt à intervenir au moindre geste hostile d'un côté comme de l'autre. Et s'il devenait la cible désignée des deux camps, il en serait heureux. Qu'il soit un adversaire commun aux antagonistes les détournerait de leur volonté de mourir pour leur cause respective. Le sourire qui s'affichait désormais au coin de ses lèvres en disait long sur sa détermination : plutôt prendre cher que de laisser faire la guerre !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bébert
Souillon au grand cœur
Souillon au grand cœur
avatar

Pouvoir : Invocateur de Statues
Points de Puissance : 6 000 points
Points de Réputation : 6 500 points
Points du Membre : 79 points
Double Compte : Sphinx
Messages : 79

MessageSujet: Re: Débourrez le Kitsune ! [Libre]   Dim 26 Fév - 13:24

Bébert avait des étoiles dans les yeux. Vladimir, le premier copain qu'il s'était fait à Dreamland, était en train de s'interposer entre lui et l'ennemi. Bon, le clochard était partagé entre le ravissement et la conscience qu'il risquait tout de même d'y laisser la peau. Et s'il n'était plus là pour protéger sa sœur *ahem, ahem* qui la protégerait ?

Il devait donc survivre à cette nuit et restait donc sur ses gardes, malgré la présence rassurante de son pote devant lui. Fallait avouer que Vladimir avait la classe et, en plus, il levait deux doigts lorsqu'il s'exprimait avec autorité. Alors que Bébert, lui (d'après le récit de ses aventures à Justicity), n'en utilisait qu'un seul.

Bref, Bébert était un peu rassuré du fait que Vladimir ait abandonné son idée de mettre les deux créatures d'accord pour assurer sa protection. Après tout, avec ses statues, le clochard les avait protégé de quelques attaques donc c'était de rigueur mais cela faisait extrêmement plaisir au SDF qui était toujours émerveillé de la générosité et de l'altruisme des gens.

Cependant, Vladimir semblait décidé à provoquer les deux partis en même temps, ce qui n'était pas forcément une super bonne idée. Mais le clochard avait confiance en son jugement, maintenant qu'il se trouvait en sécurité derrière son dos. Si le morpheur cheval (c'est ainsi que Bébert le voyait vu qu'il l'avait vu transformer ses bras en sabots) pensait être capable de tous les affronter, alors c'est qu'il le pouvait.

Toutefois, le clochard était farouchement opposé à l'idée que les tatoués s'en prennent au Kitsune qui n'avait rien fait. Il hésita à gueuler à l'adresse des soudards et des autres badauds afin qu'ils viennent prêter main forte à ses compagnons et leurs compagnons poilus, mais il se ravisa.

Ce n'était pas très gentil de faire ça, ni très classe. Il valait mieux attendre de voir si les deux partis allaient se ranger à l'avis de Vladimir.

Mais si Vladimir se faisait attaquer et semblait en difficulté, Bébert allait sprinter le plus loin possible et tenter de rameuter le plus d'homme-chiens possibles voire la garde s'il le pouvait, afin d'aider son pauvre compagnon à faire face aux Voyageurs tatoués.

Ce n'est pas parce qu'il n'avait plus son pouvoir que le clochard n'avait plus aucun impact sur la suite des événements. Un homme qui marche en direction d'une noix de cajou l'atteint plus rapidement qu'un homme qui court dans le sens inverse.

_________________
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Game Master
D comme Dieu!
D comme Dieu!
avatar

Surnom : Dieu ou Maitre
Pouvoir : Modérer, kicker, administer et tout et tout quoi
Points de Puissance : 100 000 Points
Points de Réputation : 100 000 Points
Points du Membre : Over 9 000 !!!
Messages : 986

MessageSujet: Re: Débourrez le Kitsune ! [Libre]   Dim 26 Fév - 19:48

Alors Alice se décide à dire au voyageur tatoué contrôlant des mains volantes que si Tomoe veut tatouer des gens, lui il veut bien se faire tatouer. Cela tire tout juste un poufement au voyageur qui lui répond alors :

- Pfft ! Des voyageurs comme toi il en a déjà tatoué des dizaines, ça l'intéresse plus mon pauvre !

Il ne relâche pas pour autant la pression, conscient que le premier à perdre cette concentration pourrait bien voir la situation tourner mal pour lui. De son côté Vlad' se décide à reculer et lâcher ses deux otages. La créature tombe à genoux alors que vlad' recule d'un bond et que la voyageuse reste sur place. Elle lève son pied de la mine puis tape dessus. Sur le bord de la mine antipersonnel faisant sauter la mine en l'air et atterrir dans sa main. Cette dernière s'ouvre pour laisser apparaître un panneau « boom » monté sur ressorts. Elle fait alors disparaître la mine qui s'avérait être un faux.

- Tu vois espèce d'abrutis ! C'est pour ça que tu iras jamais loin dans ce monde comme dans le notre ! C'est que le monde est plus complexe que « gentils » et « méchants. Le monde est plus compliqué que la simple question « Est ce qu'elle va vraiment déclencher sa mine ? » Ton pacifisme et ton idéalisme à va con est voué à qu'une chose ! Te faire mourir comme une merde tôt où tard par ce que si toi t'es sympa avec le monde, lui fera pas de chichi à te bouffer tout cru. C'est pas l'envie qui me manque de te botter les fesses mais je perdrais mon temps !

Elle tourne les talons et puis commence à s'en aller en ignorant complètement les menaces de Vlad.

- Viens chéri ! On a aucune raison de perdre plus notre temps avec eux !
- tu penses ?
- Un attardé qui a épuisé son pouvoir, un idéaliste, un type à la main pétée, un cabot plus capable de tenir son épée et une renarde qui na plus qu'une flèche dans son carquois. Je pense pas que ce soit de grosses menaces.
- C'est vrais que dit comme ça...


Le voyageur retira les mains de ses poches et les mains spectrales disparurent, laissant ainsi Alice s'échapper. Il se mit à suivre la jeune voyageuse qui commençait à s'éloigner. On put les voir se faire un p'tit bisou. Haaaaaaaan un couple trop émo dark ! KAWAIIIIIIIIIIII ! En tous cas, ils avaient tout deux décidés de se retirer. La renarde hésita un instant à leur tirer dans le dos mais préféra aller voir les blessures de son ami. En un sens, tout est bien qui finit bien. Il n'y a pas de mort. Mais, la situation est loin d'être gagnée ! En effet, on entend les combats faire rage à travers la ville. On pouvait cependant entendre l'homme-chien se plaindre de n'avoir pas été assez fort pour vaincre ces voyageurs qui menace leur royaume alors que la renarde le rassure comme elle peut. Ce qui est certain, c'est qu'ils ne semblent plus trop chaud pour continuer à se battre eux non plus. Histoire de quand même remercier les boulets d'avoir quand même tenté de les aider, elle proposa à Alice de lui faire un attelle avec ce qu'elle avait sur elle. Par ce que oui, elle se balade avec le minimum de premiers soins. Prévoyante la renarde ! Rusée même je dirais. Elle propose ça à Alice histoire que sa main le fasse moins souffrir. Quand on voit ce qui se passe quand ils font face à de simples « sbires » de tomoe, il faut se demander comment se passera la suite s'ils font face au boss lui même. Peut être qu'ils se la joueront à la Grani et décideront de passer le reste de leur nuit à aller boire du lait fraise et laisser les grands faire leurs affaires plutôt que d'essayer de s'impliquer, tenant trop à leur p'tite vie pour la risquer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dream-land.forumactif.org
Alice Holmes
Le Vagabond
Le Vagabond
avatar

Pouvoir : Contrôleur de l'ordre
Points de Puissance : 8 500
Points de Réputation : 13 225
Points du Membre : 87
Messages : 61

MessageSujet: Re: Débourrez le Kitsune ! [Libre]   Mer 1 Mar - 0:04





Une nuit qui a du chien!
Débourrez le Kitsune!



     Alice rigola à la réponse du tatoué, alors comme ça, ce Tomoe était si important? Soit il baratinait, soit il était question d'un voyageur émérite. Si il était dans cette ville ce soir, Alice doit le rencontrer! Pendant ce temps, Vladimir déclamait des menaces à tous, cherchant à toujours à calmer les deux camps et menaçant le premier à attaquer de s'en prendre une. S'il pouvait, Alice serait à côté de lui prêt à seconder si une deuxième mandale était nécessaire. Mais pour le moment il était dans les airs. Mais au final, pas de bagarre. Après avoir bluffé Vladimir, Alice retomba lourdement sur le sol lorsque le voyageur aux mains enleva les siennes de ses poches. Ils avaient laissé tombé, semblant peu intéressé. Alice était allongé sur le dos, rigolant, cette nuit était vraiment mouvementé.

    "Les mecs! Ce Tomoe! Faut qu'on le trouve!"

    Les deux voyageurs partaient pendant que la renarde vint à lui, lui proposant une atèle pour lui soulager la main. Ceci l'étonnais, mais on n'allais pas le prier pour qu'il accepte. Une fois son bras entre deux plaque de bois relié par plusieurs bandes de tissus noué, une atèle de fortune qu'il voyait comme un miracle. Il remercia la renarde, un sourire aux lèvres pour montrer sa reconnaissance malgré les flèches qu'elle avait tiré malgré la position de bouclier d'Alice.

    "Merci beaucoup, vous sauvez ma nuit! Vous inquiétez pas, on va s'en charger, on va le trouver ce Tomoe!"

    Tout autour d'eux, d'autres combats semblaient aussi faire rage, alors ils étaient pas les seuls à se l'avoir donné? Tout ce que voulais Alice, c'était les rejoindre et connaissant Vladimir, il sera pas contre non plus! Il se leva et fit signe à Vladimir et Bébert qui était allongé par terre à quelques pas de là:

    "Hey les gars, vous êtes chaud pour y retourner?Il commença à les rejoindre pendant que la renarde reparti vers son coéquipier blessé. J'ai l'impression que cette histoire touche toute la ville, il doit y en avoir d'autre qui ont besoin d'aide!"

    La question qui allait naturellement se poser était où aller, ils pouvaient suivre un vacarme environnant, ils pouvaient même essayer de suivre la direction des deux sbires qui étaient partis? Bébert avait l'air mal en point, mais Alice sentait qu'il en avait encore à donner:

    "Bébert tu nous suit, on sera pas trop de trois pour calmer tout ça, et comme on dit plus il y a de fou plus on rit!"
   
     Il tendit sa main pour l'aider à se relever, symbolisant comme dans les plus grands films le début d'un pacte, cette nuit ils allaient la passer à trois et ils auront de quoi faire! Et bien, autant prendre vite une décision, s'ils suivent la direction d'une des nombreuses batailles qui les entourait ils trouveront ce qu'ils veulent. Cette nuit avait vite dégénéré, mais un tel foutoir était un lieux propice à faire des rencontres!
(c) Alyss ( Kanade A. J. Rye )
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.leetchi.com/c/un-homme-a-diner
Vladimir Icarus
Soleil
Soleil
avatar

Surnom : Le "Great-Rider"
Pouvoir : Invocateur de Chevaux
Points de Puissance : 24 500 points
Points de Réputation : 27 000 points
Points du Membre : 277 points
Double Compte : Lysandre Videl
Messages : 165

MessageSujet: Re: Débourrez le Kitsune ! [Libre]   Dim 5 Mar - 11:50



La mine n'était au final qu'un leurre. Ce constat ne perturba pas le Great-Rider, qui se tenait poing serré entre Bébert et toute forme d'agression physique, écoutant d'un air neutre les propos de la Voyageuse. Ces mots faisaient directement écho à ses premiers temps dans Dreamland, à son aventure dans les Plaines Anciennes en compagnie de Maahes le Lord Lion. L'image de Liseron l'Invocatrice d'Oiseaux lui sembla comme se refléter sur les contours de son actuelle interlocutrice alors que cette dernière déroulait son discours.

Ces mises en garde, il les avait entendues à de multiples autres reprises. Grani étant le premier à les lui expédier à la figure. Le Guide équestre aurait pu penser à ce moment qu'à force de se le faire matraquer, l'idée ferait son chemin à l'intérieur du crâne de Vladimir. Qu'elle lui mettrait un peu de plomb dans la tête et qu'il commencerait à comprendre que davantage de prudence serait de mise à mesure qu'ils progresseraient dans le monde des rêves. Et pourtant, une fois de plus, elles n'eurent pas le moindre impact sur lui. Elles glissèrent comme des feuilles à la surface d'un lac. Une seule et unique pensée lui traversa l'esprit.

Mais je veux pas aller loin dans Dreamland. Je veux juste faire mon propre chemin.

Le couple s'éloigna, exprimant le lien qui les unissait par un baiser, ce qui arracha un sourire bienveillant au jeune homme. A ses yeux, il y avait les Gentils, et ceux qui avaient le potentiel de le devenir. Les autres étaient ceux que la vie avait accablés au point qu'ils en oublient la voie qu'ils auraient dû arpenter. Les véritables pourris se comptaient sur les doigts d'une main. Et même ceux-là pouvaient changer après s'être faits botter le cul. Cette preuve d'amour en témoignait : en chacun se trouvait une lumière à révéler. Pour Vlad, la situation ainsi résolue était une victoire. Il révoqua Alesia, laissant ses jambes et ses bras retrouver une forme normale.

Alice lança soudainement l'idée d'aller trouver le fameux Tomoë. Cette proposition tira l'Invocateur équestre de sa contemplation. Il prit conscience des bruits d'affrontement qui recouvraient Canin-ville.

« J'suis d'accord Alice, répondit-il à son ami. Ça m'ennuie de le dire, mais on peut pas essayer de calmer toute la ville à nous trois en passant d'une baston à une autre. D'autant qu'on s'est déjà bien dépensés. C'est le chef des tatoués qu'il faut trouver, et lui dire de demander la permission au Kitsune avant de lui faire ce qu'il veut. Et s'il est pas d'accord, alors faudra lui botter le cul à ce Tomahawk. »

Battement d'ailes vivace et caractéristique.

« Tu bats tes propres records de connerie ! Vociféra Grani à quelques centimètres de son visage. Déjà c'est Tomoë, pas Tomahawk. Ensuite, on parle du numéro 1 de la Major, pas de Jo le Clodo. Pour info, les clodos c'est vous ! Aucun de vous trois ne fait le poids ! Et toi en particulier, Vlad, je te connais, tu vas vouloir foncer tête baissée coûte que coûte. Tu tiendras pas deux secondes en face d'un monument tel que lui ! »

Le garçon fronça les sourcils.

« Et alors ? »

Il pointa son index sur le museau du petit cheval de trait volant, qui remua les babines en se retenant d'éternuer.

« Parce qu'on prendrait cher, on devrait se planquer et laisser les choses se faire ? Je sais pas pour Bébert, mais Alice et moi on en est pas à notre première dérouillée. On a connu de vraies branlées, aussi bien ici que dans le réel. Et on a aussi défoncé pas mal de connards qu'on aurait pas approché à moins de vingt mètres si on avait suivi ta logique. »

Il contourna l'ancien cheval cauchemar en l'ignorant superbement malgré la volée de protestations qui jaillirent ensuite du petit animal. Il se dirigea vers le duo de créatures canines, la renarde étant retournée auprès du samouraï après avoir fini de soigner le vagabond londonien. Comme ils étaient plus ou moins assis, l'une tentant de rassurer l'autre qui se maudissait de n'avoir pas été assez fort, il s'accroupit pour être à leur hauteur.

« Hé ! Les invectiva-t-il avec un grand sourire rassurant. C'est quoi vos prénoms ? Alice a raison, on va aller voir ce gars et lui parler. Encore désolé de t'avoir pris pour le Kitsune, le renard, s'adressa-t-il ensuite directement à la concernée alors qu'il n'avait toujours pas saisi qu'il s'agissait d'une femelle. Merci en tout cas d'avoir pris soin de mon pote. Restez tranquilles ici, on s'occupe du reste, conclut-il en dressant le pouce vers le haut. »

Ceci fait, il se dressa sur ses jambes et invoqua. « Celeris ! » Lança-t-il alors que le grand étalon blanc apparaissait non loin de là, hennissant. Content de voir Alice prendre soin de Bébert, il grimpa en selle et leur fit signe de grimper avec lui.

« Je peux pas te protéger si tu viens pas avec nous Bébert, alors t'as pas le choix. Je veux que tu viennes avec nous !
- Hé, ho... C'est pas à toi de décider ça... Souligna Grani en sachant parfaitement que son Rider n'envisageait même pas que l'Invocateur de Statues puisse refuser. »

Éperonnant doucement l'animal, le cavalier le fit partir à un trot soutenu, avec en ligne de mire l'énorme fiole d'encre. Et alors que la distance se raccourcissait entre eux et leur destination, qu'ils arpentaient des rues et des avenues parfois désertes, parfois bondées, souvent la proie d'affrontements, la détermination de Vlad gagnait en intensité.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bébert
Souillon au grand cœur
Souillon au grand cœur
avatar

Pouvoir : Invocateur de Statues
Points de Puissance : 6 000 points
Points de Réputation : 6 500 points
Points du Membre : 79 points
Double Compte : Sphinx
Messages : 79

MessageSujet: Re: Débourrez le Kitsune ! [Libre]   Dim 5 Mar - 14:51

Finalement, tout se finissait plutôt bien puisque les deux Voyageurs tatoués avaient décidé de se barrer, après avoir lâché un sermon histoire de dire "Vous ne nous faites pas fuir, on aurait gagné si on était resté ici, vous êtes les perdants dans l'histoire et on a juste décidé de vous laisser en vie et d'aller s'occuper de véritables menaces", enfin un truc du genre.

Mais Bébert, lui, avait perçu la réalité : ils avaient eu un avant-goût du pouvoir de Vladimir et en avaient été intimidé ! Pour confirmer cette théorie, le piège n'en était pas un et était en réalité un faux. Il n'y avait que des Voyageurs peu puissants pour utiliser des ruses afin de gagner un combat.

Bon, le clochard s'intéressait pas trop aux combats et n'aimaient pas ça, mais ils savaient qu'il fallait parfois se battre pour survivre. Et là, ce qu'il avait vu, c'était Vladimir en train de faire fuir une bande de Voyageurs avec des pouvoirs hallucinants.

Les étoiles dans les yeux du sans-abri avaient explosé pour atteindre le statut de trou noir, et entreprirent d'aspirer toute l'admiration de Dreamland afin de doter leur propriétaire du pouvoir du Fanboy. Un terrifiant pouvoir qui consiste à se retrouver, par une coïncidence inouï, toujours collé aux basques de celui qu'on admire.

Bébert s'arrêta soudain de regarder le splendide dos de l'invocateur de chevaux et fit le point sur la situation. D'un côté, il y avait Alice qui était allongé sur le sol et qui proposait d'aller voir Tomoe. La renarde venait de lui proposer une attelle et cette entraide entre créature des rêves et Voyageur fit monter les larmes aux yeux du SDF.

C'était beau comme la gentillesse existait toujours en ce bas-monde, cette petite fraternité née de l'adversité qui liait les personnes qui l'affrontaient ensemble. Cela lui rappelait la fois où il avait dormi contre Jéjé et Johny, durant l'hiver, pour se réchauffer en-dessous de leur malheureuse pile de cartons et de sacs poubelle.


De l'autre côté, il y avait Vladimir, pensif. Il se demandait certainement s'il devait laisser les Voyageurs tatoués partir ou s'il devait les poursuivre afin de leur botter les fesses. Il finit par révoquer sa monture, ayant décidé de les épargner. Cela foutu encore un peu plus de baume au cœur du clochard, qui se sentait encore plus fan du jeune homme.

Bébert s'assit pour réfléchir.

* C'est le baiser qui les a sauvé ! J'suis certain que c'est le baiser ! En tout cas, j'adore ce gars : il m'a prouvé qu'on pouvait être bagarreur tout en ayant un grand coeur... Peut-être que moi aussi, je devrais me battre pour aider les autres plutôt que me contenter de rien faire ? Mais j'aime pas trop écrabouiller les gens sans faire exprès... Et puis, je contrôle pas assez mon pouvoir... Oh, et puis tant pis ! Au moins, j'ai gagné des copains ! * monologuait en pensée le clochard.

Il sortit de ses pensées lorsqu'Alice lui proposa sa main afin de l'aider à se relever tout en lui disant qu'il fallait qu'il vienne.

- Ben non, dites-pas que j'vous suis, sinon le MJ va dire que je suis un suiveur et baisser mon augmentation !

Oups, mauvais dialogue. Scène 38 de "Débourrez le Kitsune", prise 2, action !

- Bien sûr que j'viens ! Et merci les copains !

Tout en se relevant, il prit Alice dans ses bras afin que le jeune homme ne puisse pas voir les larmes d'émotion qui perlaient au coin des yeux du clochards. C'était la première fois depuis bien des années que quelqu'un l'aidait à se lever ou même lui proposer de l'accompagner (sa sœur ne comptant pas).

Vladimir rajouta une couche en déclarant à Bébert qu'il ne pourrait pas le protéger s'il ne venait pas avec eux et qu'il fallait donc qu'il monte en selle avec lui, comme un cow-boy.

Le clochard relâcha Alice, regarda le cheval, son cavalier, son bonus de +100 en charisme lorsque confronté à un souillon au grand cœur et ce fut le coup de foudre.

Un miracle se produisit. La puissance de l'amitié que ces deux hommes portaient avec eux rentra en Bébert, réchauffa son petit cœur meurtri et réactiva les cellules oniriques où se trouvait son pouvoir. Mû par la puissance de la fraternité et des liens amicaux, le clochard revit en pensée un flashback de toutes leurs aventures jusque-là.

Il se revit en train de chuter, bousculé par Vladimir. Être balancé dans les airs par la montagne de muscles aux allures de Saint Bernard. Bousculé par une main géante et par une renarde. Entre chaque situation, deux visages apparaissaient : celui bienveillant de Vladimir et celui fraternel d'Alice.

C'était grâce à eux qu'il avait survécu jusqu'à présent. C'ETAIT GRÂCE A EUX QU'IL TROUVAIT ENCORE LA FORCE DE SE MOUVOIR EN FAISANT FI DE SES BLESSURES !

Ses larmes de joie s'étaient taries et il tenta de regagner son calme afin de ne pas trop les effrayer. Cela pouvait être flippant, un clochard fanboy et needy as hell.

- Alice, Vladimir, je ne serais pas un fardeau pour vous ! J'assurerais vos arrières, c'est ainsi que je conçois mon clodo !

Bon, ça faisait un moins classe que nindo mais n'oublions pas que Bébert est porté sur l'humour et l'auto-dérision, et qu'il a conscience d'avoir un comportement shonenesque de temps en temps.


Revigoré, le clochard sauta en selle, juste derrière Vladimir, et ils partirent en direction de l'énorme fiole d'encre.

Non, je rigole. Il sauta en selle, tomba de l'autre côté, atterrit sur le pif, cracha du sang et accepta l'aide de Vladimir pour monter derrière lui.

Il fallait plus que des flashbacks et la puissance de l'amitié pour transformer Bébert en Bern le survivant.

_________________
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Débourrez le Kitsune ! [Libre]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Débourrez le Kitsune ! [Libre]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Obama en chute libre ...
» Un sous-vêtement dans l'arbre [Libre]
» JEAN JUSTE LIBRE HEUREUX ! JACQUES ROCHE EST MORT POU JE'L !
» Pas sur la neige...[Libre]
» ♦ Juste une envie d'oublier ... [ Libre ]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dream Land Infinity RPG :: RP :: Troisième Zone :: Royaume canin :: L'aube du Kitsune [Ancien event]-
Sauter vers: