AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 L'affaire Cicéron [Quête solo]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Alice Holmes
Le Vagabond
Le Vagabond
avatar

Pouvoir : Contrôleur de l'ordre
Points de Puissance : 8 500
Points de Réputation : 13 225
Points du Membre : 87
Messages : 61

MessageSujet: L'affaire Cicéron [Quête solo]   Sam 17 Déc - 0:35





Cicéron à Relouland...
C'est pas carré!
Page #1: Le calme plat avant la tempête

   

   
"Haaaaa... Et bien Alice, ce fut une grosse journée!"


    Posa sa Gameboy à sa place sur son étagère et s'étira sur son matelas en soupirant cette phrase plein de sarcasme. Pour une fois il voulait rester dans sa bulle et ne rien faire de la journée. Maintenant qu'il voyageais même la nuit, il n'avait plus de temps pour vraiment se reposer. Il s'étais même autorisé un pétard, une petite habitude qu'il avait ces rares fois où il ne faisait rien de sa journée. Vraiment très léger, il n'est pas du tout un fumeur régulier, mais ne niera pas la sensation agréable que ça procure. Tout cela pour dire qu'il ne comptait pas bouger de son matelas de si tôt. Il attrapa un des quelques mangas qu'il avait dans sa mini-bibliothèque, ce sera un GTO pour ce soir, et lança sur ses enceintes une musique calme, la parfaite ambiance pour passer une bonne soirée et une bonne nuit. Il s'enfouit sous sa couette, balançant sa tête au rythme de la musique en souriant aux répliques d'Onizuka. Mais malgré cette expression décontracté sur son visage, il ressentait toujours une petit appréhension de ce que la nuit lui réservait. Cette sensation semblait tout de même s'effacer de plus en plus, peut être un début d'habitude ou un goût naissant pour Dreamland chez Alice, cette nouvelle dimension du voyage lui était de moins en moins inconnu et le fascinait de plus en plus. Et puis au moins ça lui permettra d'être un minimum actif aujourd'hui, ce n'est pas à Dreamland qu'il pourra faire la même chose! C'est sur cette pensé qu'il ferma son manga pour s'étaler dans son lit et se laisser emporter par la musique et le sommeil.

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

    Il ouvrit les yeux devant un ciel gris, quelques nuages se baladaient tristement dans ce ciel monotone. Ces derniers n'avaient pas une forme banale, après les rochers en puzzle de la nuit précédente, il avait le droit à des nuages en forme de 9, de 11 ou de 57% entre autre. Il se releva et admira le paysage qui l'entourait... paysage qui était encore une fois un désert. Pour le moment il Dreamland lui avait pas offert une grande diversité mise à part les formes ou capacité des cailloux et des nuages. Mais une grande tâche se différenciait du reste à l'horizon. Ne sachant pas où aller, autant voir ce que ce point dans le paysage pourrait lui réserver. Il marche parmi les cailloux numériques. Alice n'étais pas un grand amoureux des maths et avait l'impression que son inconscient l'avait envoyé ici pour le punir d'une journée aussi vide. Il enfouit ses mains dans ses poches après avoir mis la capuche de son manteau sur son crâne. Il souffla, essayant des fois de couper l'ennuie de cette route en lançant des cailloux devant lui, essayant de changer de place avec ces dernier le plus loin possible. La limite des cinq mètres n'avait pas bougé entre les deux nuits malheureusement. La tâche commençait à prendre forme au loin et Alice commençait à percevoir des bâtiments et des immeubles. Enfin quelque chose qui changeait de désert! Cette vision lui donna le sourire, peut être que cette nuit, qui pour le moment ne s'est fait qu'en solitaire, ne sera pas si ennuyeuse que ça!

    Il arriva une vingtaine de minutes après à la porte de cette petite ville. La porte était constituait de deux tour composé de décimale de pie entre lesquels une énorme porte sur laquelle d'autres chiffres étaient gravé. La ville semblait entourée d'une murailles qui avait pour seule ouverture cette porte. Il s'approcha et vit alors un file d'attente, en observant mieux, il aperçue une porte plus petite dans la porte géante, et seulement celle-ci semblait s'ouvrir.

    "Qui peut avoir l'idée de mettre une simple porte comme seul entrée dans cette ville?" souffla Alice.

    Il avait raison, car cette seule porte provoquait un embouteillage de personne voulant rentrer à l'intérieur de cette muraille, pourtant aucun contrôle à l'entrée de validait ce choix... Alice avait l'impression que toute cette nuit était fait dans le but de l'ennuyer. Il se mit en bout de fil, régulant sa vitesse à la lenteur de la queue. Devant lui se trouvait une créature des rêves, c'est ce qu'Alice déduisit à sa petite taille et physique. C'était une sorte d'énorme taupe se dressant sur ses deux pas, une père de lunette ronde sur le nez et une longue barbe cachait son menton. Alice lui tapota l'épaule, peut être pouvait-il lui en apprendre plus sur cette ville. La créature leva la tête étonné et se retourna. Il avait une calculatrice à la main, ce qui semblait-il absorbait toute son attention.

    "Monsieur veuillez m'excuser, pouvez-vous me dire où nous nous trouvons?
_Hum vous êtes devant Taxopolis, une zone économique retiré de Relouland, veuillez ne plus me déranger je vous pris j'ai du travail. Répondit la taupe tout en continuant de taper sur sa calculette les yeux plissés.
_Pouvez-vou..."

    Avant même qu'il finisse sa phrase, son interlocuteur marron se retourna en poussant un grognement, retournant sur ses calculs. Relouland, le nom représentait bien l'endroit... Alice souffla à l'idée que son ennuie du trajet soit général à l'endroit et il passa la queue dans le silence, tous était la tête rivé dans des papiers ou des calculatrices l'homme-taupe devant lui. C'est au rythme des touches et des bruissement de page qu'il avança jusqu'à la porte. Aucun garde comme l'avait remarqué Alice qui n'affichait pas son sourire habituel, mais une face ennuyé ce qui faisait tâche sur lui.
    Arrivé à l'intérieur de la ville, il découvrit des immeuble pas plus haut de quatre étages en béton, gris et remplit de petite gravure de chiffres et de pourcentages. La majorité des habitants d'ici était composé de ces taupes, certaines faisaient t^che habillé en costume. Il croisait des fois d'autres créatures des rêves, la tête baissé souvent honteux et fuyant les regards. Mais à un croisement de rue, il crût apercevoir un voyageur, en tout cas il ressemblait à un bien à un humain. Voulant à tout prix briser la monotonie de la nuit, il décida de le suivre. Une dizaine de mètres devaient les séparer mais il était facile de le perdre, cette ville semblait être organiser en quadrillage, et rendait donc les carrefours omniprésents. Alice remarqua que la seul façon de différencier les immeubles entre eux était les chiffres gravés et n'ayant pas les talents de Rain Man il n'avait aucun repère pour savoir où il était. Mais celui qu'il filait tourna alors dans une sorte de renfoncement, un petite ruelle sans issue perpendiculaire à la rue, toujours dans le but d'éviter l'original. Faisant un minimum de bruit, il resta au coin de la ruelle observant ce qu'il s'y passait. Il semblait attendre quelqu'un, faisant les cents pas devant une porte de sortie. Il n'avait pas l'air agressif et ne portait qu'un simple jogging bleu avec une écharpe. Pour une fois, il rencontrait quelqu'un qui avait l'air aussi paumé que lui.

Physique:
 

     La porte s'ouvrit alors et un homme à peine plus vieux qu'Alice en sortit. Il portait un chapeau et était affublé d'un costard aux manches retroussé. Même Alice ne sortait pas autant du lot avec cette dégaine. Il portait des lunettes de soleil qui cachait ses yeux mais on deviné un regard assuré derrière les verres. Il rejoignit le jeune en jogging, l'interpellant d'un ton à la fois décontracté et agaçante:

    "Hey te voilà enfin?! J'ai un bon plan pour toi, tu vas pouvoir rembourser ce que tu me dois et même tiré un peu du gros lot!
_Je te dois rien... tu m'as arnaquer avec ta merde tu crois que je vais te payer ...Répondit celui au jogging bleu, lui tendant une épée.
_Ho tu sais que je n'aime pas quand tu me parles ainsi. Bon ok j'a peut être oublié de te dire tout les détails! Mais le patron il refuse de remboursé les emprunt, tu me l'as chopé à crédit faut bien que tu écopes de ta dette, après tu te sentiras mieux tu verras! continuais l'homme au lunette qui s'approchait de l'autre, on pouvait ainsi noté qu'il était bien plus grand que ce dernier. Le jeune leva la tête:
_Bon... Qu'est ce que tu veux? Pourquoi tu m'as dit de me ramener ici?
_J'ai un pote qui cherche des hommes pour une petite opération, un riche qui s'est endetté dans une banque du coins après être sorti de Casionopolis, tu sais ici les banques sont assez... "ouverte" sur les emprunts, c'est devenu la spécialité de la ville d'ailleurs, la majorité des étrangers qui sont ici sont là pour essayer d'éponger les dégâts de leur vice profond, une sacrée ville de merde tu vas me dire!
_Bon abrège s'il te plait!
_Ok ok, un vieux à besoin qu'on efface toutes trace de ses dettes pour sauver son image, encore un riche n'assumant pas, ils vivent vraiment dans un autre monde hein! Enfin bref, t'as que trois choses à faire: Rentrer chez le créancier qui s'occupe des dossiers de banque de du client, prendre les dossier de banque du client, partir avec les dossiers de banque du clients. Rien de plus simple!
_Jamais je m'infiltrerais chez quelqu'un pour un vieux qui ne sait pas gérer son argent!
_Et si tu y arrive, le vieux en question qui peut avoir une certaine influence pourrait être sympa et rembourser toute tes dettes, car toi aussi tu semble avoir quelques problème dans tes comptes...
_Ca m'intéresse pas je t'ai dit.

    L'homme au costume se rapprocha vivement de son interlocuteur et le plaqua contre le mur en béton de l'immeuble, lui collant une lame sortant de sa paume sous la gorge. Alice n'avait rien vu arrivé, malgré son allure et sa façon de parler il fallait le prendre au sérieux, qu'il soit voyageur ou créature des rêves il devait être redoutable. Il continuait à sourire, le visage à quelques centimètres du jeune qui semblait déstabilisé, une goutte de sueur coula sur sa tempe.

    _Je pense qu'on s'est mal compris. Je m'explique: le boss il va pas attendre plus longtemps, soit tu va choper ses foutus dossier soit tu auras le droit à un rendez-vous particulier avec le boss et son équipe, et crois moi tout ceux qui y sont passé n'ont plus jamais vu le moindre cailloux de Dreamland t'as compris? Et ne cherche pas à t'enfuir tu sais très bien que tu ne peux rien contre une de mes lames.

    Alors qu'il semblait avoir une certaine assurance au début de la discussion, celui contre le mur perdit le contrôle de la situation ainsi que ses moyens. Il commençait à paniquer, hésitant à répondre et serrant les dents. Alice en pouvait pas rester ici, cacher, dans le monde réel il n'aurait pas hésité et aurait foncé, pourquoi ne pas le faire ici? Jamais il le battra, mais un vol de document ça peut s'arranger. Il sorti de sa cachette et interpella l'agresseur:

    "Et si je m'en occupe pour lui ça vous va?!"

    Les regards se tournèrent vers Alice, celui de l'homme au costard était accompagné d'un sourire qui ne rassura pas Alice. Lui qui voulais casser la monotonie, la nuit allait changer du tout au tout.

(c) Alyss ( Kanade A. J. Rye )
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.leetchi.com/c/un-homme-a-diner
Alice Holmes
Le Vagabond
Le Vagabond
avatar

Pouvoir : Contrôleur de l'ordre
Points de Puissance : 8 500
Points de Réputation : 13 225
Points du Membre : 87
Messages : 61

MessageSujet: Re: L'affaire Cicéron [Quête solo]   Dim 30 Juil - 13:56





Cicéron à Relouland...
C'est pas carré!
Page #2: Une nouvelle équipe de bras cassés

   

    "Et bien, on a ramené un copain? Tu aurais put faire les présentation!"

    L'homme au chapeau se tourna vers Alice, lâchant sa victime qui n'osait pas bougé, surement savait-il qu'il ne pouvait s’échapper sans se faire rattraper. A cette idée, Alice avala sa salive avant d'approcher à son tour, gardant son visage souriant et chaleureux comme il aimait tant faire, passer pour un mec gentil ou le premier des abrutis, ça dépend des point de vue.

    "Je l'ai jamais vu...
    _Evidemment, s'il te connaissait il te laisserait dans ta merde au lieu d'y plonger! Alors mon petit, on veut aider son copain voyageur?
_ Et bien... Si j'ai bien compris, il s'agit juste de prendre quelques dossiers... J'ai pas l'habitude de laisser quelqu'un dans la merde et me salir me dérange pas..."

    L'homme au chapeau arriva face à Alice, même lui devait lever la tête pour le regarder dans les yeux. Il se pencha pour observer de près Alice pendant de longues secondes pendant lesquels le voyageurs au jogging tenta une échappatoire, mais comme l'avait observer Alice il ne fallut qu'une légère menace pour qu'il s'immobilise de nouveau.

    "C'est pas parce que je ne te regarde pas que tu peux me quitter sans me dire au revoir Ian, j'en ai pas fini avec toi! dit-il en levant un bras vers le dénommé Ian sans même le regarder. Quant à toi, tu m'as l'air réglo, puis tant que je récupère mon boss récupère son argent..."

    Alors qu'une trentaine de centimètre séparait les deux hommes, il ne fallut qu'une fraction de seconde à l'homme au chapeau pour se retrouver derrière Alice, un doigt qui s'était métamorphosé en lame sous sa gorge.

    "Ha et chez nous, on aime pas trop se faire doubler donc essaie pas d'être plus malin que moi, ce sera raté. murmura-t-il à l'oreille d'Alice qui retint un frisson avant de revenir face à lui, le sourire aux lèvres. En tout cas, tu es engagés... comment tu t'appelles en fait?
_Heu... Alice.
_Alice? C'est pas banal ça! Et bien je te présente Ian qui sera ton nouveau petit compagnon, je veux voire ce dossier disparaître avant que vous vous réveilliez, soyez rapide et efficace! Et bonne chance avec lui, il a un don pour se mettre dans la merde comme tu peux le voire!"

    Il s'éloigna en rigolant, prenant la porte par laquelle il était sorti en jetant un dernier regard sur Ian, lui faisant comprendre qu'il n'avait pas le droit à l'échec. Les deux hommes se retrouvèrent seuls dans cette rue, un long silence gênant commença avant qu'Alice ouvrit le dialogue avec ce qui allait être son coéquipier pour cette nuit.

    "Et bien... J'ai déjà vu plus sympathique!dit-il en s'avançant vers sa nouvelle connaissance, lui tendant la main. Moi c'est Alice et j'ai l'impression qu'on va passer notre nuit à deux haha!
    _Qu'est-ce qui t'as pris putain! Je pouvais me démerder tout seul j'avais pas besoin du premier clodo voyageur qui passait par là... Enfin bon, maintenant qu'on est a deux dans la merde... Je m’appelle Ian."

    Quand ce dernier lui serra la main, Alice eut un léger rire. En effet, contrairement à ce qu'il disait,Alice sentait que Ian était rassuré d'avoir un compagnon de mésaventure. Notre vagabond en avait croisé souvent des gens comme lui, peut être un surplus d'égo?

    "Très bien Ian, tu sais, je pense que c'est ton jour de chance aujourd'hui! C'est le genre d'opération faite pour moi!Dit-il en lui souriant.
    _Quoi, tu peux traverser les murs c'est ça? Tu sais téléporter les dossier directement dans tes mains?Répondit Ian avec une grosse touche d'ironie.
    _Encore mieux! Regarde! Disons que ces poubelles là, c'est le bureau de notre créancier et que cette canette vide est le fameux dossier."

    Alice se fit craquer les doigts, le sourire aux lèvres. Il pointa la canette sans la regardant, fixant Ian et en commençant à compter. "3.... 2.... 1...." Ian ne comprit pas ce qu'il s'était passé devant lui, tout s'était passé si vite. Un claquement et la canette se retrouva devant lui alors qu'Alice était sur la poubelle. Ce dernier était debout sur le couvercle, là où se situait la canette, et faisait mine de saluer un public. Mauvaise idée, car le couvercle qui n'était pas très solide se plia et il se retrouva les quatre fers en l'air dans les poubelles. Après quelques minutes où Alice s'efforçait de ressortir pendant que Ian était entre rire et étonnement.

    "Alors t'en penses quoi?
    _J'avoue que ça va être pratique mais... On va avoir un problème.
    _Lequel?
    _On sait pas où c'est..."

    Un long silence s'installa, en effet l'homme au chapeau n'avait pas dit où ils pouvaient trouvé ce créancier. Mais par chance, l'homme au chapeau qui venait de les quitter ne semblait pas être parti bien loin, et un bruit de papier se fit entendre. Sous la porte apparut une carte que Ian ramassa. Ils avaient l'adresse, il n'avaient plus qu'à se mettre en route.

    "Je dois pouvoir trouver cet endroit, finissons-en vite.dit Ian en commençant à marcher.
_Et bien allons-y, partons à l'aventure haha!"

    Alice suivi Ian dans les rues de Relouland, prêt à jouer le rôle du cambrioleur pour cette nuit.

(c) Alyss ( Kanade A. J. Rye )
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.leetchi.com/c/un-homme-a-diner
 
L'affaire Cicéron [Quête solo]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Le futur d''Haiti selon l''homme d''affaire Mike Spinelli
» Haïti-Justice : L’affaire des 200 enfants empoisonnés bientô
» Interdiction de depart dans le cadre de l'affaire Socabank
» Le rapport sur l'affaire de drogue a Tiburon disponible...
» Rebondissement dans l'affaire du meurtre Jean Dominique

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dream Land Infinity RPG :: RP :: Première Zone :: Relouland-
Sauter vers: