AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 L'armée des ombres [Ares]

Aller en bas 
AuteurMessage
Game Master
D comme Dieu!
D comme Dieu!
avatar

Surnom : Dieu ou Maitre
Pouvoir : Modérer, kicker, administer et tout et tout quoi
Points de Puissance : 100 000 Points
Points de Réputation : 100 000 Points
Points du Membre : Over 9 000 !!!
Messages : 986

MessageSujet: L'armée des ombres [Ares]   Jeu 15 Déc - 19:23

Le combat avait été intense, Ares avait donné tout ce qu'il avait mais ça n'avait pas été suffisant. Iv n'était pas arrivé à prendre le dessus sur son adversaire. Il se trouvait là, à terre, inconscient, la tête encastrée dans un bar, l'arcade complètement éclatée, du sang partout. Il n'avait plus la force de se tenir debout ni même d'ouvrir les yeux mais il entendait son adversaire s'approcher d'un pas lent. Il arrive à son niveau et lui saisit la tête de son énorme main et le soulève.

- C'est tout ce que tu as ?! Pitoyable ! Tu n'es donc rien sans tes amis et cette épée de malheur ?!

Et la créature qui n'est autre que Krumber, l'un des ducs obscures le regarde un peu avant de l'éclater contre le sol. On entendit le bruit de craquement des cotes de Ares qui se brisèrent sous le choc. Ares perdit conscience et ne reprit pas conscience avant de se réveiller. C'est ainsi que finit pour lui la seconde nuit de la celestiafest et même la célestiafest dans son ensemble. La nuit suivante, Ares atterrit dans un univers de ténèbres sans fin. Il était perdu dans une sorte de brouillard qui n'en finissait pas. C'était comme les ténèbres qu'il était capable de manifester... En pire ! Même lui ne pouvait rien y voir. Il se retrouvait en quelque sorte piégé dans ses cauchemars d'en temps, avant qu'il ne devienne voyageur.

Il resta bloqué dans ces ténèbres sans fin durant deux nuits puis la 3°, alors qu'il attendait comme la fin arriver, presque à se demander s'il n'était pas mort. Il fut aspiré par un souffle tellement fort qu'il fut emporté en un instant. Il n'avait rien pour se retenir il faut dire. Aucune prise au sol... Rien !

A peine sorti des ténèbres qu'il se trouva dans des ténèbres tout aussi intenses. Il n'y avait pas du tout de lumière. Mais ses yeux habitués à l’obscurité et naturellement pourvus d'une vision nocturne améliorée de par son pouvoir, il parvenait à voir assez claire. Assez claire pour se rendre compte qu'il était entouré de plus une vingtaine de personnes. Tous avaient une aura terrible, terrifiante. Certains plus faibles que d'autres mais aucun n'était un gros manche. Tous étaient au moins d'un niveau convenable. Et surtout... Il reconnu parmi les silhouettes Ades, et Krumber et comprit que toutes les créatures présentes n'étaient autres que les 11 ducs obscures. Tous étaient réunis et l'observaient alors que Varniak venait de l'expulser de ses ténèbres dans lesquelles il l'avait gardé captif durant 3 nuits suite à sa défaite face à Krumber. Ares se redressa, se mit sur ses gardes quand soudain, il la ressentit, comme une évidence. Elle était là, Terrible ! Elle l'écrasait ! Comment avait il fait pour ne pas la sentir immédiatement ?! Cette aura qui se fit sentir dans son dos et qui lui donnait des sueurs froides, des frissons, le broyait et l'écrasait. Il se retourna et ne vit rien d'autre que les ténèbres, complètement insondables Puis elle se fit entendre... la voix. Une voix caverneuse, ténébreuse et grave comme il n'en avait jamais entendu. Elle raisonnait dans le vide des ombres. Les ducs étaient tous ou presque souriants. Et qui c'était ces types avec eux ? Des voyageurs ?! Leurs dispositions autour de lui donnait l'impression qu'il était l'accusé d'un procès. Mais revenons à cette voix.

- Alors c'est toi Ares... le voyageur qui pense pouvoir s'approprier ma force pour lui seul et pouvoir me désobéir, parcourir Dreamland sans mon consentement.

Ares comprit immédiatement à qui il avait affaire. Devant lui se trouvait la créature la plus forte de tout Dreamland : le seigneur obscure.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dream-land.forumactif.org
Ares
L'Ombre de Minuit
L'Ombre de Minuit
avatar

Pouvoir : Contrôle de l'obscurité
Points de Puissance : 44 500 points
Points de Réputation : 54 500 points
Points du Membre : 785 points
Double Compte : Eric & Sane
Messages : 660

MessageSujet: Re: L'armée des ombres [Ares]   Jeu 15 Déc - 20:16


« Merde. »

Encore un coup.

« Merde ! »

Et puis un autre.

« Et merde... »

Ares ne pouvait rien faire, il avait donné ce qu'il avait, combattu comme il pouvait. Pourtant le duc restait loin devant, plus résistant, plus rapide, plus fort, plus endurant. La différence de niveau entre les deux ne faisait que se confirmer au fera mesure que le combat se dérouler. Désormais il ne pouvait plus se mouvoir, son corps refusait de bouger et il peinait simplement à ressentir la douleur. Son souffle était court, respirer aurait put être un supplice s'il pouvait encore sentir.

Fini, le combat oui. Sa carrière ? Sans doute. Le duc était venu se venger de son humiliation. Immobile au niveau du bar dans lequel sa tête reposait le voyageur obscur entendait les pas de son adversaire se rapprocher de lui, ce n'était pas faute d'essayer, mais son corps ne voulait plus obéir. Comme dernier recours il tenta d'invoquer son pouvoir. Rien ne vint, rien plus, rien de moins. Il était à sec, c'était peut-être la première fois qu'il prenait autant de dommage. Plus que contre Liam, plus que contre le Dovakhiin... Plus que contre tous.

Après d'intenses efforts il sentit une dernière fois son corps bouger, mais contre son gré, porté par la force inhumaine du duc obscur. Ce dernier le maintint en l'air tout en racontant quelques conneries sur le niveau d'Ares. S'il avait put le voyageur obscur aurait sans doute adressé un ultime sourire défiant. Mais rien ne vint, il n'en avait plus la force. Le duc termina pour de bon le duel en abattant Ares au sol avec une violence inouïe. Le sicilien sentit à peine le choc, perdant connaissance directement à l'impact.

Une journée passa, Ares c'était réveillé à la fin du combat, ignorant la suite, mais il se souvenait de la nuit précédente et en déduit donc qu'il n'était pas mort, mais où était-il alors ? La réponse ne lui vint pas la nuit. Il se retrouva plonger dans un endroit obscur dans lequel il ne voyait rien, n'entendait rien et ne ressentait rien. Un noir absolu, des ténèbres profonds à travers lesquelles il ne pouvait pas voir. Il se sentit comme ceux qu'il envoyait dans son enfer lui-même.

Quelle sensation horrible et Ares l’expérimenta pendant trois nuits, trois nuits à revivre ses cauchemars d'antan. Rien de pire, il pouvait désormais le confirmer. La troisième nuit il finit par renoncer à revoir le monde autour de lui, prenant pour finit sa carrière de voyageur, seul question, pourquoi se souvenait-il encore de tout ? Cette question resta en suspens en même temps que lui dans ce vide noir infini. Il tenta d'user de son pouvoir, mais cet endroit semblait ne pas connaître les pouvoirs d'Ares.

Ce fut plus tard, bien plus tard qu'il put enfin sortir de cet enfer noir, tiré par une force d'absorption contre laquelle il ne put lutter. Poussé vers la sortie il finit par atterrir au sol dans un endroit des plus sombres. Mais il vit ses mains, il vit le sol et des formes. Ses yeux voyaient à travers cette obscurité, ou tout du moins entrevoyaient. Une vingtaine de formes se tenaient autour de lui tandis qu'un sourire non contrôlé naissait sur ses lèvres. Se sourire disparut petit à petit en constatant qu'on l'observait.

Deux formes lui revinrent. Son ancien mentor, Ades, ancien que son ancienne victime, le 11e Duc obscur. Rapidement il en vint à la conclusion qu'il y avait tous les ducs et... D'autres personnes ? Des voyageurs ? Non... Il était le seul... Le seul n'est-ce pas ?  Tandis qu'il craignait ce qu'il voyait le visage d'Ares se fixa de stupeur tandis qu'il ressenti une immense aura. Écrasante et dominante. Le sicilien déglutit et se tourna doucement tandis qu’une voix s'élever dans les airs.

Cette voix l'accuser de vouloir s'approprier son pouvoir et de voyager sans contrainte, sans consentement ni seigneur. Ares se sentit toujours plus écrasé par cette présence qu'il finit par identifier comme le seigneur obscur. Écraser le seigneur obscur et les ducs... A quoi avait-il penser ? Les ducs étaient des créatures surpuissantes, pourtant il peinait à sentir leur aura à côté de celle surpuissante du seigneur du royaume.

« J... Je... Je suis bel et bien Ares ! J'ai été formé et créé par Ades ! Si vous cherchez un responsable adressez-vous à lui ! »


Il tentait de se faire convainquant, pourtant ni son corps ni son esprit n'était près à se dresser face à l'immense puissance face à lui. Il craignait ce pouvoir qu'il ne pouvait qu'à peine comprendre, ce au moins autant que le duc de minuit lui-même. Une question le perturbait néanmoins, s'il était coupable de cela, pourquoi vivait-il encore ? Pourquoi le duc ne l'avait pas tué ? Pourquoi diable le garder ici ?

« Si vous ne voulez pas de moi dans ce monde, pourquoi donc ai-je encore la tête sur les épaules ? Vous croyez que ces trois nuits d'obscurité me traumatiseront comme les gosses que j'ai enfermé ? Pensez-vous que j'ai là subit pire que la mort ? »

Non, pas pire que la mort, mais pourquoi était-il donc là ? Pourquoi était-il face à toutes ces puissantes créatures ? Pourquoi faire se déplacer une force capable de raser un royaume entier juste pour l'observer lui ? Quel jugement était-ce là.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Game Master
D comme Dieu!
D comme Dieu!
avatar

Surnom : Dieu ou Maitre
Pouvoir : Modérer, kicker, administer et tout et tout quoi
Points de Puissance : 100 000 Points
Points de Réputation : 100 000 Points
Points du Membre : Over 9 000 !!!
Messages : 986

MessageSujet: Re: L'armée des ombres [Ares]   Jeu 15 Déc - 22:48

A l'écoute des propos de Ares, l'un des ducs commença un geste, il allait ouvrir sa bouche voir s'avancer vers Ares pour le punir de tant d'insolence vis à vis de leur mettre mais avant qu'il ne fasse quoi que ce soit, la voix puissante du seigneur obscure se fit entendre.

- Non ! Je ne suis pas un enfant. Je peux me défendre seul.

Un lourd silence s'imposa. Même les ducs et voyageurs qui jusque là étaient presque content et souriant devant ce spectacle commençaient à se tenir à carreau. Ce silence était presque plus pesant que le paroles du roi des ombres. Cela réveillait la raison première de la peur du noir. La peur de l’inconnu, de ce qui peut se cacher dans les ténèbres et qu'on ne peut pas voir. Mais la voix du seigneur obscure vint à nouveau briser ce lourd silence.

- Nul besoin de te cacher derrière les actions de ton mentor voyageur. Il a déjà payé sa désobéissance à mes ordres de ne pas former de voyageur pour attaquer un autre royaume.

Si Ares se tournait vers Ades, il pouvait voir que ce dernier baissait la tête, presque honteux, comme un enfant qu'on gronde. vision de laquelle le voyageur devait se délecter. A moins que la situation soit trop grave pour qu'il ne parvienne à trouver quelque plaisir que ce soit dans une situation pareille.

- Voyageur... Il y a peu je me serais contenté de ta mort... Mais les temps ont changés. Le premier sang a été versé. La guerre est déclarée. Et pour une guerre... Il faut des soldats. Non pas que j'ai réellement besoin de toi ou d'autres soldats pour mettre fin à cette guerre futile... Mais j'ai promis des la destruction, désolation et va terreur à mes adversaires et pour cela, j'ai besoin d'autant de soldats que possible. Et comme tes frères voyageurs derrière toi... Tu es un soldat... MON Soldat ! En tant que tel, tu prendra part à va guerre pour ton seigneur et maitre... Moi-même.

- Ou tu connaitras pire que la mort et tu comprendras que les ombres de Varniak ne sont que l'antichambre des ténèbres véritables !

l'un des voyageurs n'avait pu s'empêcher de faire une remarque à Ares après les paroles du seigneur. Le voyageur regarda Ares droit dans les yeux d'un air de défi avant qu'une de ses pairs ne le bouscule comme pour le remettre à sa place. Une jeune femme qui était aux antipodes de l'image qu'on peut se faire d'un voyageur obscure. En fait, tous ici portaient plutôt du noir, avaient le teint cireux ou autre. Mais elle, elle portait une tenue de plage aux couleurs vives. Mais à bien y regarder... Elle avait un truc sombre en elle qui transparaissait au travers de ses yeux qui étaient des sortes d’abimes infinis dans lesquels on pouvait se perdre. Ses yeux n'étaient que ténèbres. La regarder droit dans les yeux était presque terrifiant en soit. Mais la personne réellement la plus terrifiante parmi les voyageurs qu'il pouvait voir était un homme aux cheveux sombres qui restait silencieux, il ne semblait même pas prêter attention à la situation. Il avait tout une colonie de corbeaux perchés sur les épaules qu'il caressait. cet homme avait l'air doux et calme. Qu'est ce qu'il y a de si terrifiant en lui ? Son aura ! Son aura qui égale celle des 11 ducs obscures. Un type avec une aura pareille ! il doit être capable de faire jeu égal avec Ania ! Et dire qu'un type pareil existe et que personne ne le sait... Pas même Ares qui était pourtant un voyageur obscure ! Pourquoi Ades ne lui avait il rien dit ? Peut être pour préserver chez lui une forme d'egocentrisme qui lui permettait d'avancer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dream-land.forumactif.org
Ares
L'Ombre de Minuit
L'Ombre de Minuit
avatar

Pouvoir : Contrôle de l'obscurité
Points de Puissance : 44 500 points
Points de Réputation : 54 500 points
Points du Membre : 785 points
Double Compte : Eric & Sane
Messages : 660

MessageSujet: Re: L'armée des ombres [Ares]   Ven 16 Déc - 12:25

Visiblement les mots d'Ares ne plurent pas, du coin de l’œil il put observer un duc tentant d'intervenir, bientôt coupé dans son élan par le seigneur obscur. La tension dans l'air se fit plus lourde, elle fut telle que même les ducs heureux du spectacle qu'on leur offrait ne montraient plus de signe de joie et de moquerie. Le seigneur obscur avait définitivement ramené le sérieux dans cette rencontre dont Ares peinait à percevoir le but.

De ces mots le seigneur obscur donna l'ordre de le laisser mener comme il souhaitait son entrevue avec le voyageur obscur. Ares se redressa en titubant tout en écoutant le seigneur obscur. Malgré ses propres pouvoirs le sicilien ne pouvait pas voir à travers ces ténèbres. Il aurait souhaité pouvoir réellement se dressait, se placer comme un combattant aguerri ne craignant pas cette situation. Mais rien n'y faisait, Ades avait toujours été effrayant pour lui, mais alors le seigneur, c'était encore autre-chose.

Une fois la voix du seigneur obscur passée le silence revint et aucun bruit ne vint le troubler. Ares hésita à plusieurs à prendre la parole, mais se ravisa à chaque fois, il n'avait plus grand chose à dire avant que le seigneur du royaume obscur ne prenne la parole. Il jeta un rapide coup d'oeil autour de lui. Une bataille au royaume obscur... Quelle blague, jamais le royaume n'avait été en danger, tandis qu'il voyait la force autour de lui en venait en quelques instants à cette conclusion.

Qui pourrait-être assez stupide pour se dresser face une force telle que celle-ci. Le sicilien ne rougissait pas de son pouvoir, pourtant sur toutes les personnes présentes ici il doutait fortement de pouvoir en battre ne serait-ce qu'une seule. Si le royaume disposait déjà d'une telle puissance, pourquoi Ades avait-il eu besoin de le créer lui ? Un de plus ? Ou simplement pour pouvoir avoir lui-même un peu de contrôle sur cette situation ?

La réponse vint sans trop tarder du seigneur lui-même, il refusait de voir la faute comme étant celle du duc, apparemment celui-ci avait déjà été châtié pour ses actes. Ares adressa un regard en coin au duc de minuit qui semblait ne pas en mener large, pourtant le voyageur obscur ne réagit pas, il avait bien plus à faire que de se moquer du duc, il comprenait pourquoi. La présence même du seigneur obscur était difficile à tenir, il avait un tout autre niveau que ce que l'ancien mafieux avait croisé jusque là.

Le seigneur obscur poursuivit et Ares se focalisa de nouveau entièrement sur lui. A chacun de ses mots l'ex-leader de la ligue B se sentait comme écrasé un peu plus. Imaginer simplement qu'un être aussi puissant existe lui était difficile, qui sait jusqu'où allait le pouvoir du seigneur de la plus grande phobie au monde ? Etait-il seulement possible de le défaire ? Y avait-il seulement un moyen de vaincre cet être ? Cette question resta en suspens dans l'esprit du voyageur obscur.

Cette question resta gravé et chacun des mots qu'il entendait, chaque pulsion de puissance qu'il ressentait, chaque seconde qu'il vivait le poussait à croire que non. Le seigneur obscur était trop puissant pour être vaincu, l'alliance élémentaire ne faisait qu'affronter l'inévitable. La bataille du royaume obscur avait à peine effleurer la puissance du royaume obscur, à la vue de l'immense puissance autour de lui Ares se doutait que réveiller le géant était la pire idée.

Le seigneur obscur poursuivit. Si Ares vivait c'était simplement car l'ère s'y prêtait, encore quelques temps avant il aurait simplement executé l'ex-leader de la ligue B. Mais l'état de guerre actuel nécessitait des hommes pour la mener. Il ne voyait pas en Ares un atout particulier, juste un pion parmi tant d'autres à utiliser pour semer le chaos dans Dreamland. C'était la première fois qu'Ares se sentait n'être qu'un voyageur parmi d'autres, qu'un voyageur obscur parmi d'autres... Voilà qui était difficile à imaginer.

Le seigneur poursuivit, son intention devenait clair : il voulait qu'Ares prenne officiellement du service pour le royaume obscur, que finalement il se dresse pour de vrai en l'honneur de son seigneur, qu'il se batte comme un bon petit chien en son nom. Est-ce qu'avoir un pouvoir obliger à servir un royaume ? Non, bien sur que non. Les voyageurs ne demandent pas à arriver, ils arrivent simplement car ils surmontent leurs peurs.

Ares aurait voulu le dire, il aurait souhaiter se dresser face au seigneur obscur. Mais il ne put, son esprit lui criait de se taire et son corps d'accepter l'évidence qui se dressait face à lui. A côté l'un des voyageurs s'emporta, menaçant Ares d'un sort pire que la mort en cas de refus. Le regard d'Ares se promena sur les différents voyageurs. Ils étaient puissants, très puissants. L'un d'eux avait même sans aucun doute le niveau du top de la ligue 10. Le sicilien ne put répondre de suite.

Mais l'évidence était là : il ne pouvait refuser cela, il n'en avait ni les moyens ni le courage. Et puis, qui sait ce qu'il pourrait apprendre aux côtés des créatures les plus puissantes de dreamland, qui sait ce qu'il pourrait voir en se tenant au plus près des ténèbres. Ares ferma les yeux et tenta de se motiver à refuser, en vain. Après quelques secondes de battement il reprit la parole, sa voix semblait plus assurée, mais loin d'être aussi froide qu'à son habitude.

« Pire que la mort ? J'ai déjà connu. Je ne crois pas que tu aies de quoi me menacer. Mais quels choix ai-je ? Je me plierais à votre volonté seigneur. Détruire, désoler et terrifier, je sais faire. Alors je me plierais à votre volonté. Je me battrais en votre nom comme les autres, je tuerais en votre nom comme les autres. Ce n'est pas comme si j'avais une autre alternative après tout. »

Il ferma les yeux quelques secondes en prenant une inspiration profonde. Il n'aimait pas ça, revenir à servir un roi, avoir de nouveau quelqu'un donnant des ordres... Il n'aimait pas ça. Mais il s'y plierait. Il encaisserait comme jamais et accepterait comme jamais, car c'était le seul choix logique que son esprit lui intimait de faire. Qu'est-ce que les rêves deviennent compliquer de nos jours. Le voyageur obscur releva la tête et reprit la parole.

« Soit, je deviendrais donc l'un des vos chiens. »

Il n'y avait pas d'autres mots pour décrire ceux servant aveuglement un seigneur, bien que l'idée en elle-même le répugnait Ares l'accepta, il n'y avait rien d'autre à faire après tout, pas ici, pas maintenant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Game Master
D comme Dieu!
D comme Dieu!
avatar

Surnom : Dieu ou Maitre
Pouvoir : Modérer, kicker, administer et tout et tout quoi
Points de Puissance : 100 000 Points
Points de Réputation : 100 000 Points
Points du Membre : Over 9 000 !!!
Messages : 986

MessageSujet: Re: L'armée des ombres [Ares]   Sam 17 Déc - 13:07

Ares semblait avoir fort mal compris la mise en garde du voyageur obscure. Elle n'était pas une menace de lui mais plutôt une mise en garde contre la puissance du seigneur obscure qu'il semblait ne pas avoir compris réellement. Il faisait encore le malin d'une certaine façon. Sa désinvolture commençait à agacer les ducs mais aussi bien les voyageurs. En fait, Ades n'avait pas dû assez bien lui faire comprendre qu'il n'était rien et qu'il était faible en comparaison d'eux mais surtout de leur maitre. Et pourtant, c'est pas faute de lui avoir rabâché tout en l'humiliant et le rabaissant plus bas que terre. Mais le roi des ombres reprit la parole. Mais chose étrange, sa voix semblait se rapprocher.

- Je n'ai pas besoin d'un chien voyageur... J'ai besoin d'un soldat.

L'ombre s'approchait, lentement mais surement. Et à mesure qu'elle s'avançait, la tension était grandissante. La peur devenait palpable et lourde dans l'air. La peur commençait à devenir pesante. On n'entendait pas un bruit de pas qui se rapprochait. mais en même temps, on sentait que ça s'approchait. tel une menace mortelle qu'un instinct primitif nous signalait mais sans vraiment savoir d'où elle venait. Cette inconnue était juste insupportable !

- Jusqu'à présent, je vous retenais voyageurs obscures car Dreamland n'est pas prêt voir un tel pouvoir se déverser sur lui, sans contrôle. Mais je pense à présent que Dreamland a besoin d'une piqure de rappel. Dreamland a besoin de voir la puissance du royaume obscure. Et pour cela, je n'ai nullement besoin de chiens qui jappent plus fort qu'ils ne mordent. Je n'ai pas besoin de petits voyageurs se pensant plus forts qu'ils ne sont. J'ai besoin de soldats, calme et raisonnés qui ont la tête sur leurs épaules et sont conscients de ce qu'ils sont et d'où est leur place

Ces paroles étaient en quelque sorte une accusation, une façon de faire comprendre à Ares qu'en fait, c'était lui qui s'était jusqu'à présent comporté comme un chien-chien de Ades. Le roi obscure lui offrait l'opportunité d'être plus que ça. Et l'ombre se rapproche, toujours, inlassablement dans un mouvement lent, interminable. Jusqu'à ce qu'une sorte de nuage d'ombre se trouve à pas 2 mètres devant lui. Puis, d'un coup, les ombres se résorbèrent et une silouhette sombre apparut devant Ares. Ele devait faire 2 mètres. C'était comme observer le soleil en face. Ou plutôt le contraire. plonger ses yeux dans un trou noir, des ténèbres insondables. Il était là, juste devant lui seigneur obscure. c'était ni plus ni moins qu'une silouhette taillé dans des ténèbres pures. Au dessus de sa tête, on pouvait voir flotter une couronne. Nul visage ne se dessinait sur sa tête. Son apparence était simple, pue et terrifiante. En réalité, ce n'est que l'une des apparence qu'il revêt. En quelque sorte son habit de monarque. Sa vrais apparence ? Elle reste un mystère pour l'essentiel de Dreamland. Il regardait ares et le silence prit fin.

- Alors. est-tu un chien ou un homme ?

Cette question vint aux oreilles de ares comme une menace de mort. un "veux tu vivre ou mourir ?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dream-land.forumactif.org
Ares
L'Ombre de Minuit
L'Ombre de Minuit
avatar

Pouvoir : Contrôle de l'obscurité
Points de Puissance : 44 500 points
Points de Réputation : 54 500 points
Points du Membre : 785 points
Double Compte : Eric & Sane
Messages : 660

MessageSujet: Re: L'armée des ombres [Ares]   Dim 18 Déc - 0:30

Pas d'un chien mais d'un soldat. Ares resta bête en entendant le seigneur obscur lui répondre. Il n'avait pas besoin d'un chien mais d'un soldat. Le voyageur obscur ne sut que répondre, le seigneur le plus puissant de Dreamland voyait-il les voyageurs comme des soldats plus que comme des chiens, n'était-il pas seulement heureux d'avoir des petits chienchiens fidèles pour assouvir ses envies de bataille ?

Le doute s'installa dans le voyageur obscur. Pourtant lui même voyait les voyageurs au service d'un seigneur ainsi, l'inverse était-il faux ? Dans ce cas pourquoi les priver d'un choix, par envie de remerciement ? Pour avoir fait don d'un pouvoir ? Peut-être... Mais le fait d'être digne de les commander ne revenait-il pas à les prendre pour moins important en tout point, comme seulement digne d'être commandé et de servir une cause qu'ils ne pouvaient comprendre ?

En réalité Ares n'eut que peu de temps pour y penser, le moment n'était pas venu pour ceci. Il sentait la présence du seigneur obscur se rapprocher à chaque pas, réduire la distance entre lui et eux. Chaque seconde le corps du voyageur obscur peinait un peu plus à bouger, il craignait ces ténèbres presque comme il craignait l'obscurité jadis, il y avait ici un être d'une puissance qu'il ne pouvait imaginer et bientôt celui-ci se présenta devant en reprenant la parole.

Le seigneur expliqua la situation au contrôleur de l'obscurité, il avait maintenu les voyageurs obscurs enfermés car Dreamland n'était pas prêt à rencontrer la puissance de l'obscurité ainsi utilisée. Néanmoins il souhaitait montrer encore une fois au monde des songes qu'il ne fallait pas titiller le royaume obscur, qu'il ne fallait pas prendre le plus puissant royaume comme un reliquat du passé, qu'aujourd'hui encore il restait de loin la première puissance de Dreamland.

Dans cet objectif le seigneur de l'obscurité donna ses objectifs, ses attentes pour ces voyageurs. Il fut plutôt clair, maintenant et même agrandissant le doute d'Ares sur la vision qu'il avait des voyageurs. Le seigneur affirma qu'il ne voulait pas de chiens, pas d'être gueulant plus qu'ils ne frappaient, ignorant leur force leurs atouts. Ares comprit parfaitement qu'il s'adressait à lui. Tueur de duc, une réputation relativement usurpée s'il en est.

La plus puissante créature de Dreamland avait besoin de véritables soldats, de combattants capable de garder leur sang-froid, disposant d'un réel self-control et d'une connaissance de leur limite, de leur rôle et de leur place dans cette armée qui commençait à se mouvoir. En bref, il avait besoin de réels combattants, de personnes sensées et puissantes, pas simplement de poupées sans réel volonté ou avec une estime de soit trop élevée.

Part ces quelques mots le seigneur obscur signifiait que cela pourrait changer chez le voyageur obscur, que sa condition pourrait différer de celle qu'il avait en bon petit toutou d'Ades. Ares ne dit mot, il resta muet en continuant de se demander si les mots du seigneur obscur étaient vrai. Etait-il vraiment en train de plus ou moins dire qu'il ne voyait pas ses voyageurs comme des objets mais comme des soldats ? Qu'il offrait réellement quelque chose aux voyageurs ? Si oui, pourquoi à lui alors qu'Ares était loin d'être un réel soutien au royaume. Naïveté ? Intelligence ? Ou... Bonté ?

Difficile d'y croire dans tous les cas. Mais pour le moment Ares n'avait guère d'autres choix que de marcher dans le rang, de dire ce que le seigneur obscur voulait qu'il dise. Il aurait tout le temps d'y réfléchir après cette rencontre difficile, il aurait tout le temps de penser et de se forger son propre avis sur ce seigneur qu'il rencontrait pour la première fois. D'autant plus que réfléchir se faisait de plus en plus difficile tant la silhouette du seigneur obscur se rapprochait de lui.

La plus puissante des ombres était à portée de main, une grande forme à moins de deux mètres de sa personne. Ares en resta figé, incapable de bouger ou de s'exprimer tant la pression était forte sur lui. Tenir debout était déjà un exploit face à la présence écrasante de cet être. Ares put finalement distinguer le seigneur de l'obscurité. Une grande créature, plus de deux mètres, élancées disposant d'une couronne flottante sur l'obscurité. L'être n'était que des ténèbres purs et durs, à se demander s'il n'était pas simplement une personnification de l'obscurité en elle-même. Pas de visage, rien que de l'obscurité dans laquelle l'on pourrait se perdre.

Le seigneur obscur reprit la parole une dernière fois, sur un ton plus menaçant, ces mots sonnèrent tel un ultimatum aux oreilles du sicilien. Un homme ou un chien. Un soldat ou une bête ? Bien entendu la réponse était déjà faite pour Ares. Le seigneur obscur voulait des soldats, donc il en serait un. Il repensa encore un peu à cette question qui lui torturait l'esprit, aucune réponse ne vint réellement. Se redressant comme il pouvait il répondit, paralysé par la présence du seigneur obscur.

« Un homme. »


Nul autre mot n'était nécessaire, la phrase était déjà difficile à donner en elle-même. Que ce soit par fierté ou par réel envie de rester debout Ares se retint de chavirer, pourtant son corps fatiguer au simple fait d'être debout tant la sensation d'écrasement était forte.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Game Master
D comme Dieu!
D comme Dieu!
avatar

Surnom : Dieu ou Maitre
Pouvoir : Modérer, kicker, administer et tout et tout quoi
Points de Puissance : 100 000 Points
Points de Réputation : 100 000 Points
Points du Membre : Over 9 000 !!!
Messages : 986

MessageSujet: Re: L'armée des ombres [Ares]   Dim 18 Déc - 11:02

- Bien !

La tête du roi des ténèbres qui observait Ares attentivement, attendant sa réponse le quitta alors du regard. Un regard inexistant soit dit en passant mais qu'on pouvait comme ressentir. Sa tête pivota comme pour observer l'ensemble des personnes présentes puis il reprit la parole.

- Voyageurs... vous êtes libres ! Je vous ai retenu prisonnier bien trop longtemps. Je vous laisse donc profiter de ce monde. Il est votre ! Je ne vous demande qu'une chose ! Ne jamais me trahir ! Je saurai récompenser les plus méritants d'entre vous.

l'un des voyageurs fut presque surpris de l'annonce.

- Je... Mon maitre nous... Nous n'avons pas d'ordres ?
- Non !
- Mais seigneur nous ne pouvons faire confiance à ces...
- Ades ! Je ne t'ai pas permis de parler ! Si je décide d'accorder ma confiance en ces voyageurs comme je l'accorde en chacun de mes ducs, c'est qu'ils sont digne de ma confiance. Sachez juste que votre existence et le fait que vous foulez du pied ce monde honore mon royaume et terrifie mes ennemis. je n'ai nullement besoin de vos ordonner des frappes ciblées ou quoi que ce soit du genre. Ce ne sont que des stratégies et recours de plus faibles qui se servent de leurs chiens voyageurs pour mener leurs basses besognes. Je sais que vous attirerez par votre seule existence tous mes ennemies et que vous saurez les broyer.

Le seigneur obscure finit de parler et ve silence reigna. il fit demi-tour et s'en retourna vers son trône quand Dagon l'interrompi dans sa marche.

- seigneur ! et qu'est est-il de nous ? Vos ducs et autres soldats.
- Vous devez garder vos temples ! Comme toujours. Cependant, j'autorise l'un de vous à quitter son temple. Un seul à la fois ! Je vous laisse prendre les dispositions concernant ces directives ! J'ai moi-même un temple à surveiller.

C'est sans plus de paroles que le seigneur obscure s'éloigna, laissant ses sujets à eux même les plus obéissants des ducs retournèrent sagement à leur temple tandis que les plus excités commençaient presque à se battre pour savoir lequel pourrait sortir de son temple le premier. les voyageurs quand à eux jubilaient de pouvoir enfin être autorisés à quitter le royaume. Le pvus puissant d'entre eux avait déjà disparu. La nana habillée en plagiste quand à elle gueulait de joie à dire qu'elle était contente de pouvoir enfin découvrir Dreamland et qu'elle voulait voir le soleil de Dreamland par ce qu'elle en pouvait plus des ombres. Au final les autres voyageurs obscures semblaient être des gens tout ce qu'il y a plus normaux. certains choisirent de sortir en groupe, d'autres seuls. Ares pour sa part devait ne pas en revenir... il était libre. il n'avait pas d'ordres. il pouvait partir où il voulait, faire ce qu'il voulait avec qui il voulait tant qu'il ne trahissait pas son maitre. Pour la première fois de sa vie de voyageur il était vraiment libre !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dream-land.forumactif.org
Ares
L'Ombre de Minuit
L'Ombre de Minuit
avatar

Pouvoir : Contrôle de l'obscurité
Points de Puissance : 44 500 points
Points de Réputation : 54 500 points
Points du Membre : 785 points
Double Compte : Eric & Sane
Messages : 660

MessageSujet: Re: L'armée des ombres [Ares]   Dim 18 Déc - 12:01

La réponse d'Ares semblait avoir satisfait le seigneur obscur qui valida plus ou moins les dires d'Ares. La tension diminua un peu, la décision étant prise le seigneur sembla moins appuyer sa propre présence. Ares resta muet face à ce qu'il se passait, il n'aurait jamais réellement imaginé une telle chose. Cela n'était que meilleur bien entendu. Sans doute faudrait-il un peu de temps pour qu'Ares croit définitivement que le seigneur obscur tenait en plus haute estime les voyageurs que le commun des seigneurs.

Lorsque le seigneur obscur fit son ultime annonce Ares resta immobile, toujours plus étonné. Le seigneur obscur libérait ses voyageurs, pas d'ordres, pas de contraintes, simplement parcourir dreamland en semant un certain chaos au nom du royaume obscur. Il leur faisait confiance pour faire une telle chose. C'était bien entendu compréhensible, à la vue de la merde qu'Ares avait put foutre tout seul, alors avec d'autres voyageurs obscurs dont certains bien plus puissants que lui.

Incapable de comprendre l'ampleur de la situation autour de lui Ares ne dit aucun mot lorsqu'Ades protesta, il ne s'en retrouva même pas heureux de voir le duc de minuit remit à sa place. L'ancien mafieux resta immobile et calme en écoutant ce qui se passait autour de lui, les voyageurs étaient heureux d'être libérés, Ades doutait de la loyauté des voyageurs, Dagon voulait avoir la même liberté que les voyageurs.

Le seigneur donna également une nouvelle autorisation pour la guerre. Un duc à la fois pouvait quitter son temple pour arpenter le royaume. Tous ces voyageurs obscurs, plus un duc, quelle puissance de feu était ainsi lâchée sur Dreamland, Ares resta bouche bée en comprenant l'ampleur de ce qu'il se passait, il y avait bel et bien une guerre, le sicilien en était conscient depuis la bataille au royaume obscur, mais elle prenait ici une toute autre dimension, le royaume obscur passait lui-même à l'offensive, bien qu'il comptait plus sur la force brute de ses membres que sur une réelle stratégie.

Pas d'ordres. Libres, les voyageurs étaient libres... Ceux-ci ne mirent pas beaucoup de temps à se décider, ils quittèrent la salle tandis que le seigneur obscur s'enfonçait dans l'obscurité. Ares retrouva doucement ses esprits, réalisant ce qu'il se passait. S'il avait sut... Peut-être aurait-il accepté de devenir un chien du royaume plus tôt. Un léger sourire se dessina sur les lèvres du contrôleur de l'obscurité, puis il fit demi-tour à son tour, quittant la salle en suivant les autres voyageurs, il y avait désormais beaucoup à faire à travers Dreamland pour remettre les choses à leur place.

Outre simplement une quête de chaos Ares avait également une quête de pouvoir à mener, de ce qu'il avait sentit il était loin d'être le plus puissant des voyageurs obscurs, peut-être était-ce l'inverse, il y avait quelque chose à faire ici dans tous les cas. Il était au royaume de son pouvoir, nul doute qu'il pourrait y trouver quelque chose ou quelqu'un pour le mener plus loin dans sa propre quête de puissance.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: L'armée des ombres [Ares]   

Revenir en haut Aller en bas
 
L'armée des ombres [Ares]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Invasion] L'armée des ombres recouvre La Havane
» Armée des wargs
» Mon Armée Peaux-Vertes!
» Liste d'armée gobelines en 750 points
» L'Armée d'Haïti, Bourreau ou Victime?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dream Land Infinity RPG :: RP :: Quatrième Zone :: Royaume obscur-
Sauter vers: