AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Jojo's Strange Quests [PV : Joël]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Johann Maris
Le Récupérateur
Le Récupérateur
avatar

Surnom : Le Récupérateur
Team : Indépendant
Pouvoir : Contrôleur de Barrières
Points de Puissance : 14 000 points
Points de Réputation : 10 750 points
Points du Membre : 55 points
Messages : 51

MessageSujet: Jojo's Strange Quests [PV : Joël]   Mer 9 Nov - 12:42

Je commençai à me poser très souvent des questions sur la légitimité de mes actes en tant que mercenaire employé par le Collectionneur. Il fallait dire, je me suis fait que bien trop souvent fait appeler voleur, escroc, arnaqueur et autres noms du genre pour une « mission » que j’avais accompli pour elle. Des actes tout aussi tristes que peu recommandables parfois, voir même des actions qui auraient été qualifiées de déshonorantes pour certains. Je commençai à me remettre en question légèrement : est-ce que ce que je faisais était mal, est-ce que je ne devrais pas faire autre chose à la place ?... Et puis je me rappelai au final que bon, le boulot payait bien, je voyais du pays, et que bien souvent, ceux à qui je piquai les objets n’étaient pas forcément les plus agréables. Donc bon, les états de confiance ont vite fait d’aller voir ailleurs.

Tout ça pour dire qu’une nouvelle fois, je me retrouvai à devoir accomplir une mission pour la radine, et encore une fois, ça n’allait pas être par une voie officielle. C’était en partie pour ça que je préférais récupérer des objets dans des tombeaux perdus plutôt qu’à des gens, c’était qu’il n’y avait pas de remise en doute du choix moral que l’on faisait. Ca, et surtout parce que c’était beaucoup plus simple en général à gérer. En effet, cette fois-ci, je me retrouvai en plein milieu du bordel du Royaume Canin. Pourquoi, me demanderez-vous ? Enfin, je supposes, je sais pas non plus ce que vous pensez de ma vie hein, je suis pas Big Brother. Mais bon, passons via un Flashback, si vous le voulez bien…

==================================

« - Johaaaaaan ♥ !
- Je sais pas de quoi tu veux parler, mais ça pue la merde quand tu prends cette voix…
- Tsk… Bon, écoute, tu vois où est le royaume canin ? Y a un objet unique là-bas qui sort enfin du coffre royal, c’est genre le machin qui ne sort qu’une fois tous les cinquante ans.
- Et laisse-moi deviner : tu veux que je te le choppes parce qu’il t’as fait de l’œil ?
- C’est ça que j’aime bien avec toi Johann : t’as beau être un simple larbin, tu comprends vite !
- … Je vais prendre ça pour un compliment. Et comment tu peut-être sûre que j’ai mes chances de le chopper ?
- Disons que mon petit doigt m’a dit qu’il risque d’y avoir du bordel… »

==================================


Et voilà ainsi pourquoi je me retrouvai à parcourir les rues du Royaume Canin. Je suppose que vous vous posez différentes questions encore, puisque cet extrait de flashback n’aura pas su satisfaire votre curiosité. Tout d’abord, le fameux objet dont le Collectionneur souhaitait faire l’acquisition était apparemment un ensemble composé d’un collier et d’un sifflet. Selon ce qu’elle semblait raconter, celui qui détenait le sifflet était capable de donner des ordres au porteur du collier après chaque coup à souffler dedans, et le dernier n’avait aucun droit de contestation, forcé d’agir. Tu parles d’un objet de domination qui aurait plu à Sonata, j’vous le dis. Je me demande si elle m’en veut encore du coup fourré que je lui ai fait pour m’échapper du Royaume… Bah, sans importances.

Quant à la raison du bordel potentiel, alors là, aucune idée. Elle m’avait juste prévenu qu’un de ses informateurs qu’elle a très grassement payé lui aurait dit qu’un FMP (Fouteur de Merde Professionnel) trainerait dans les parages cette nuit-là, pour une raison X ou Y qu’elle n’a daigné retenir, et que c’était sans doute l’occasion de passer dans le coin pour « profiter de la situation ». Mouais. Comme le dirait le vieux sage Lin Pon Zu au sommet du Mot San Fuu Ji : Sapu. Sapu, Sapu, Sapu. Mais bon, pour savoir cela, je ne pourrais m’en rendre réellement compte qu’en allant voir moi-même, n’est-il pas ?

C’est pourquoi j’ai décidé d’aller à la pêche aux infos en me baladant en plein milieu du marché. Me voilà donc en train de papoter avec les marchand du coin, discuter de la pluie et du beau temps, des dernières ventes, de la belle chienne en face (c’est le royaume Canin, ne pensez pas à d’autres offenses), et par-dessus tout, les raisons pour lesquelles les objets de la famille royale seraient si aisément exposés. J’appris ainsi que c’était apparemment l’anniversaire d’un de la famille royale, ou un truc du genre, et qu’il aimait montrer au public sa collection personnelle. Tiens, ça me rappelle quelqu’un… Enfin bref, ça me fait une bonne et une mauvaise nouvelle donc : Je savais où se trouveraient les bignoux magiques, mais ça serait complètement exposé. Réfléchissant donc à un procéder pour agir, je me dirigeai vers la place public pour voir ce que je pourrais faire. Il ne resterait plus qu’à voir donc si le FMP serait également présent…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Joël Hamel
Combattant Du Feu Libre
Combattant Du Feu Libre
avatar

Team : Meteors
Pouvoir : contrôleur du feu
Points de Puissance : 34 400 points
Points de Réputation : 42 500 points
Points du Membre : 531 points
Double Compte : Maahes
Messages : 381

MessageSujet: Re: Jojo's Strange Quests [PV : Joël]   Mer 9 Nov - 23:48

▬ Bon, pour la dixième fois mamie…
▬ Non, je ne baisserais pas le prix.
▬ Mais t’as pas fini de m’embrouiller depuis tout à l’heure ?!
▬ Non.
▬ J’en veux pas de ton bibelot inutile ! La montre de l’amour j’en avais besoin y’a longtemps mais plus maintenant ! Je veux juste que tu me renseignes !
▬ Non.
▬ Raaaaah tu me rends fou !!

Bon sang si je n’avais pas la tête d’un costume de lapin sur le crane je serais déjà en train de m’arracher les cheveux. Y’avait pas moyen de la décrire ! Elle est impossible cette vieille chienne qui commence toujours ses phrases par non. Je sais bien que dans la vie faut savoir être têtu par moment mais faut pas que ça en devienne handicapant pour le monde qui t’entoure !... Bon, zen… J’inspire et expire profondément sur place, rapprochant mes bras avant de les écarter sur les côtés comme pour accompagner ma respiration. Je laisse l’oxygène frais me traverser le corps et je me masse doucement la nuque. Pourquoi j’étais là déjà ? Oh, flashback in coming.

_________Flashback_________

▬ Joël, j’ai à te parler.

Ouhlà, en général il n’y a que deux types de personne qui viennent me parler en commençant par ça : ceux qui ont un truc important à me dire, et ma femme. Difficile de déterminer lequel je préférais parce que bon, d’un côté ledit truc important pourrait m’entraîner dans pas mal d’ennuis et à côté… Non en fait c’est pareil avec Valentine qui vient souvent me parler de problèmes. Peu importe le cas de figure j’étais perdant, c’est ça ? Boarf… Je tourne autour du pot, et pas forcément avec la bonne personne. Kyle Dango, Juge de sa fonction, était venu vers moi avec un regard bien sérieux, porté par son unique oeil. Depuis la Célestiafest le rouquin était pas mal occupé, en fait il était en grande partie chargé de titiller Behemus de sorte à le pousser à agir et espérer le faire sortir de sa zone de confort. On sait jamais, un Seigneur en-dehors de ses frontières ça reste toujours un possible avantage.

▬ Je peux t’aider, Kyle ?
▬ Nan t’es pas assez fort pour m’aider, par contre tu peux essayer de faire de ton mieux pour ne pas me retenir.
▬ Et comment je fais pour « ne pas te retenir » ?

J’essayais de rester calme même si on sentait un pic d’agacement dans ma voix, un légère nerf venant à apparaître sur mon arcade alors que je fronçais les sourcils. Ne t’inquiètes pas Kyle, j’ai bien noté que tu l’avais toujours mauvaise pour l’histoire avec Belial.

▬ Je vais pas passer par 4 chemins : je veux que tu récupères la Bague de Feu de Kael.
▬ Ouhlà ouhlà, c’est un peu osé comme demande. On parle d’un type qui a Behemus et Belial comme bouclier. Même si j’arrivais à le choper en-dehors de Firania ce sera pas de la tarte.

Le Juge resta silencieux un moment alors qu’il me fixait, son sourire narquois habituel ayant disparu alors qu’il paraissait… Pensif ? En tout cas il donnait l’impression d’essayer de lire en moi. Bien que c’était pas blessant ça restait quand même une situation inconfortable. Il a fini par soupirer avant de remettre ses cheveux derrière son oreille d’un revers de la main.

▬ J’imagine que le jeu n’en vaut pas la chandelle. De toute façon Kael n’est pas encore assez fort pour représenter une menace. C’est un peu le cas pour toi, tu n’es pas assez fort pour représenter une menace pour nos ennemis.
▬ Bon Kyle, c’est bien honnête tout ça mais tu n’as pas besoin de me le dire, je sais qui je peux affronter et qui je dois éviter. J’ai juste besoin d’un peu de temps pour…
▬ Tu manque de temps, Joël. Dreamland n’attendra pas que tu deviennes plus fort, si ça se trouve d’ici là tu seras peut-être déjà mort hein. Mais y’a peut-être moyen de préparer quelques armes.

Mon attention fut tout de suite captée par ce que venait de dire le contrôleur de Feu, préparer des armes ? Bien que j’avais Anchor je ne pouvais pas reposer tous mes espoirs sur elle, après tout la grande épée n’était pas utilisable dans de nombreuses situations. Mon combat contre Axel en était la preuve. Tout en me massant la nuque je soupirais en décidant de l’écouter davantage.

▬ Dans le royaume Canin, il y a l’anniversaire d’un des membres de la famille royale. Pour l’occasion ce vaniteux va montrer sa collection d’artefacts au public histoire de.
▬ Et je dois aller me servir là-bas, c’est ça ?
▬ Tu n’y vas pas pour les artefacts, mais pour aller rendre visite à ce cher prince. Rends-toi au bar Crocus Lupus, un envoyé te donnera plus de détails. Oh et, Joël…

Sans que je ne m’y attende Kyle plaça le bout de ses doigts face à ma gorge, quelques flammes virevoltant autour du rouquin alors qu’il avait un regard perçant et glacial. Joli contraste même si pour le coup je retenais ma propre respiration histoire d’éviter un faux mouvement.

▬ Je sais pas ce qu’il y a entre Kael et toi, mais y’a intérêt à ce que ça t’empêche pas d’appuyer sur la détente le moment venu, compris ? Je t’ai à l’œil.

_________Fin du Flashback_________

Je soupirais une seconde fois à travers le masque de lapin même si cette fois au lieu d’écarter les bras j’avais plutôt tendance à les baisser. C’est quoi son problème à Kyle sérieusement ? Juste pour une erreur il se sent forcé de la jouer distant ? Juste parce qu’il a des problèmes familiaux avec son frangin il doit m’embarquer là-dedans ? Cette situation ne me plaisait pas, mais alors pas du tout. Même si, dans un sens c’était difficile de dire que je n’étais pas totalement impliqué. Après tout, comme les jumeaux j’étais moi aussi un contrôleur de Feu. Quelque chose nous reliait, une sorte de lien invisible. Peut-être que nos destins étaient liés, même si j’étais davantage dans l’idée de forger ma propre voie qu’autre chose.

Retroussant les manches de ma veste noire, j’en viens à répondre à la question qu’on doit se poser depuis le début : pourquoi ce changement dans le style vestimentaire ? Me jugez pas, je fais en sorte de pas être repéré au premier coup d’œil. Je porte une tête de lapin pour cacher mon visage, et j’ai décidé d’enrouler Anchor sous plusieurs couches de bandages pour dissimuler la lame. Avec ça je ressemblais à tout mais pas forcément à un Meteor. Le seul truc qui pourrait me trahir, à la limite, ce serait mon tatouage sur mon torse – vu que je portais rien sous la veste – donc si quelqu’un m’a déjà croisé avec il risque d’avoir des soupçons. Mais là, plus que le risque de me faire repérer par les forces de l’Alliance, j’étais encore plus ennuyé par cette satanée mamie qui voulait pas me dire où il était ce foutu bar !

▬ Pour la onziéme-nième fois… Il est où le Crocus Lupus ? Tu vas me le dire oui ?!
▬ Non.
▬ Ca y est j’abandonne ! T’as gagné la vieille !

Mains dans les poches de mon pantalon, je donnais un coup de pied dans la première pierre qui croisait mon chemin. Bon j’ai pas fait l’erreur de la tirer sur quelqu’un mais on sait jamais, ça aurait pu. Après tout on est pas tous à l’abri de ce genre d’évènement. Je faisais quelques pas avant de remarquer un voyageur avec un long manteau sur le dos, les cheveux bleus. Je sais pas pourquoi mais depuis tout à l’heure il me regardait, probablement intrigué par la commotion que j’ai occasionnée. De base j’aurais laissé couler ce genre de truc, mais pour le coup j’étais tellement énervé que c’était plus fort que moi. Je m’approchais dudit bonhomme en gardant les mains dans le jean, tournant ma tête de lapin directement vers lui.

▬ Qu’est-ce qui y’a, t’as jamais vu quelqu’un avec une tête de lapin ? C’est ton manteau qui te donne trop chaud peut-être ? Si tu sais où se trouve un bar qui s’appelle Crocus Lupus ça m’arrangerait !

Comment ça le début de phrase n’est pas du tout raccord avec la fin ? J’ai bien le droit de demander au cas où ! Ca existe les âmes bienveillantes qui rendent service à n’importe quel moment.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Johann Maris
Le Récupérateur
Le Récupérateur
avatar

Surnom : Le Récupérateur
Team : Indépendant
Pouvoir : Contrôleur de Barrières
Points de Puissance : 14 000 points
Points de Réputation : 10 750 points
Points du Membre : 55 points
Messages : 51

MessageSujet: Re: Jojo's Strange Quests [PV : Joël]   Mer 16 Nov - 12:24

Marchant en plein milieu de la place du marché, je ne pouvais que confirmer une chose : ça puait ! Non de dieu, les gens auraient à dire que je ne faisais qu’exagérer, que c’était un simple cliché que le royaume des chiens puait le chien mouillé, et blablabla… Mais franchement ! Si ce n’était pas les odeurs de bouffe sur certaines étales, c’était les vêtements qui empestaient à cause de poils qui étaient restés enfournés à l’intérieur du tissu. Bordel, heureusement que je savais qu’aux alentours du palais, l’odeur diminuais, parce que là, pfiouu, vivement que je me barre d’ici. Mais hélas, il me fallait encore pas mal trainer dans le coin si je voulais avoir une chance de chopper un peu plus d’informations, et réussir mon opération. Non loin de moi d’être le type à avoir un plan pour tout, mais disons que je préfère assurer ma fuite après cette récupération…

Pendant ma promenade, j’avais ainsi l’occasion de voir différentes personnes interagir avec les marchands. Bien évidemment, il y avait parfois des rêveurs et voyageurs qui trainaient dans le coin, mais je repérais surtout des races de chiens à forme humanoïde. Teckel, labrador, berger allemand, lapin, pitbull, husk- LAPIN ?! Tournant ma tête violemment en direction du rongeur, je me rendis compte que ce n’était pas réellement un être anthropomorphe, mais plutôt quelqu’un avec un déguisement et un gros masque de lapin sur la tête. Arquant un sourcil face au ridicule de la situation (qui paraissait en réalité normal en réalité vu le monde dans lequel on est), je me mis à me rapprocher pour voir ce qui se passait. Une fois suffisamment proche pour entendre, et la conversation passée, je ne pus m’empêcher d’éclater de rire. Cette marchante s’était bien foutue de sa gueule, alors qu’il recherchait juste un bar. Je m’en tenais les côtes tellement je riais. Je le faisais un peu moins quand l’individu masqué se tourna vers moi pour ensuite m’approcher.


« - Hmmm… Quoi d’neuf docteur ? »

Juste avant qu’il n’arrive devant moi, je m’étais redressai pour me tenir droit face à lui, et imitait ainsi le geste symbolique du Lapin mangeant sa carotte. Avais-je vraiment besoin de le faire ? Pas vraiment. Allais-je m’en sortir ? Aucune idée. Est-ce que je le regrettais ? Définitivement pas. C’était toujours bien de pouvoir saisir au vol une occasion de ce genre. Je veux dire, combien de fois dans une vie a-t-on l’occasion de se foutre de la gueule d’un type déguisé en Lapin ?... Probablement à chaque Mardi-gras-BREF ! Je m’égare. Je fus ainsi la victime d’un flot de questions qui allait dans tous les sens, mais au moins, je voyais qu’il était tout de même concentré sur son objectif. Mettant mes mains devant moi, paumes ouvertes vers lui en défensif, je répondis.

« - Oulah, doucement Jeannot, pas si vite ! T’as jamais entendu l’histoire du lièvre et de la tortue ? »

Un instant de silence, le marché s’étant étrangement devenu silencieux un court moment. Je sentais déjà des regards vers moi avec une tête à dire « Sérieusement ? », mais m’en moquait, gardant encore mon sourire usuel de troll. Une fois le bruit repris, je reprenais, une main plongée dans la poche de mon manteau, l’autre bougeant pour accompagner ma parole.

« - Alors alors, dans l’ordre, j’ai jamais vu de Lapin comme ça sauf pour le carnaval. J’ai déjà bien vu un Lapin géant en guise de monture, mais étrangement, je pense que tu t’en fous ? Concernant le manteau, ça me donne un bonus de +20 en Charisme. Je sais que ma belle gueule d’ange aide pas mal, mais on n’en a jamais assez… »

Evidemment, j’accompagnai le tout en faisant le contour de ma mâchoire avec mon pouce et index, riant faiblement. Là, je ne jetais plus de l’huile sur le fait, je suppose que j’étais en train ramener le trait jusqu’à la station essence. Mais avant qu’il ne commence à perdre la boule, je mis ma main en face de lui, pour lui demander silencieusement d’attendre, avant de sortir enfin ce que je cherchais : mon carnet d’expédition. J’y notais toute info que je trouvais utile à chaque fois que j’entrai dans un nouveau royaume, et étant donné que j’étais déjà passé au Royaume Canin il y a plusieurs mois de cela, il se peut que j’ai quelque chose sur ce qu’il recherche.

« - Crocus… Crocus… AH ! Crocus Lupus ! Hmmmm… Ok, je devrais pouvoir te trouver ça. Rangeant le calepin, je me tournai à nouveau vers lui en levant mon index. Pas si vite cependant, Panpan. Je t’y guide, mais en échange, je veux entendre ton histoire ET que tu m’accordes un petit service… »

Souriant comme à mon habitude, content d’avoir trouvé potentiellement quelqu’un que j’aurais sous la botte pour cette mission, j’attendais sa réponse.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Joël Hamel
Combattant Du Feu Libre
Combattant Du Feu Libre
avatar

Team : Meteors
Pouvoir : contrôleur du feu
Points de Puissance : 34 400 points
Points de Réputation : 42 500 points
Points du Membre : 531 points
Double Compte : Maahes
Messages : 381

MessageSujet: Re: Jojo's Strange Quests [PV : Joël]   Dim 20 Nov - 17:51

Pour le coup, avec l’histoire de la mamie je commençais à être pas mal remonté. J’avoue qu’en sortant de la « discussion » à sens unique il fallait que je me change les idées et j’ai pas trouvé mieux que de me recentrer sur un voyageur. Pas très original pour un Meteor mais qu’est-ce que j’y peux, des fois on ne contrôle pas ses réactions. Même si ça m’empêchait pas de froncer les sourcils sous mon masque alors que je voyais le bonhomme aux cheveux bleus imiter Bugs Bunny. Bon sang, il fallait que je tombe sur un comique… J’avais envie de me mettre une claque sur le visage mais bon c’était pas vraiment le moment. Alors que je lui posais pas mal de questions il donna l’impression de vouloir calmer le jeu en levant les bras vers moi, avant de me demander si je connaissais l’histoire du lièvre et de la tortue.

C’est à ce moment-là que je sentais que le type se foutait complètement de ma gueule, et là j’avais pas vraiment besoin de ça. D’ailleurs est-ce qu’il était pas l’un de ceux qui riaient pendant que j’étais avec la vieille ? Pour le coup j’avais vraiment envie de couper net la conversation parce que bon, j’avais pas que ça à faire. Je reculais d’un pas en gardant les mains dans les poches alors que je pouvais voir le voyageur commencer à déblatérer sur pas mal de choses. Mais j’y faisais pas trop attention, parce qu’un marchand juste à côté de nous sortait de derrière son stand pour me toucher quelques mots.

▬ Hey, vous dérangez mes affaires-là, vous voulez pas vous décaler plus loin ?
▬ Si tu veux, je compte pas rester avec lui plus longtemps.
▬ Tu cherches le Crocus Lupus c’est ça ? C’est pas très loin d’ici, tu vas au bout de la rue puis ce sera sur la première à droite. Maintenant allez-vous-en.

Je levais le pouce au marchand avant de tourner le dos à la tête bleue et de suivre les indications de la créature. Je n’avais plus rien à faire ici donc je mettais tranquillement les voiles alors que la dernière fois que j’avais le voyageur dans mon champ de vision il piochait un truc dans sa poche. Je n’y réfléchissais pas plus longtemps parce que bon, j’avais une mission à remplir, même si c’était à moitié à contrecœur. Pourquoi ? Parce que j’avais pas trop apprécié la manière dont mon supérieur me l’avait ordonné, simplement. C’est un peu comme quand t’es étudiant et que t’es arrivé en retard à une réunion pour un projet, tu deviens automatiquement celui qui se tape le boulot de merde que les autres ont pas voulu. Et croyez-moi, ça sent le vécu, bref.

Grâce aux précieuses et détaillées indications du marchand – voyez par là un brin d’ironie – je me retrouvais enfin face au seuil de la porte de l’établissement. Moi qui pensais que ça aurait des allures de trou paumé façon western, j’étais plutôt surpris de voir l’enseigne avec des néons accrochée à la toiture et les airs de petit casino. Une fois la porte passé j’entendais le bruit des jetons se cogner les uns contre les autres, plusieurs tables de pokers étant bien entourées par des chiens aux différentes tenues. Certains étaient en costume, d’autres étaient en tenue d’ouvrier et il y en avait même qui avaient commencé à se déshabiller parce qu’ils n’avaient plus de sous. Je voyais plusieurs créatures qui relevaient leur tête pour jeter un regard dans ma direction, comme s’ils inspectaient chaque personne qui pénétrait dans le bar, mais moi personnellement je m’en fichais.

De ce que m’a dit Kyle j’allais vite reconnaître mon contact dans la zone, ou alors ce serait lui qui se chargerait de venir moi je n’étais plus trop sûr. Je marchais en direction d’une table libre afin de m’installer sur la première chaise venue, déposant Anchor qui était bien emballée sur le côté avant de m’étirer les bras. J’aurais bien voulu me commander un verre mais avec un déguisement pareil difficile de se faire. Je commençais à préparer une petite excuse pour la serveuse qui tarderait pas à venir vers moi, bien qu’en réalité ce fût un homme à la tête de Berger allemand qui s’installa en face de moi, clope au bec alors qu’il posait sa bouteille de tequila. Fronçant les sourcils, j’observais à travers les trous de mon masque le bonhomme avant de l’interroger.

▬ On se connait ?
▬ C’est moi ton contact, torche humaine. T’inquiètes je suis pas une créature, juste un morpheur chien.
▬ Ouf, tu me rassures. Je pensais avoir foiré ma couverture. Bon, quelle est la mission ?
▬ Dans pas moins d’une heure ou deux le prince Arcos va « fêter » son anniversaire tout en exhibant sa collections d’artefacts sur la grande place. Ta mission est de récupérer un maximum de ses objets ou d’au moins les faire disparaître.
▬ Et le prince dans tout ça ? Kyle m’a dit que j’allais plus particulièrement le rendre visite ?
▬ Quoi ? C’est pas ce qui était prévu…

Le Meteor semblait pas mal réfléchir alors qu’il se grattait le menton, les cendres commençant à tomber du bout de sa cigarette alors que je voyais pas mal de fumée s’échapper de son museau. Au bout du compte il finit par soupirer en me regardant une nouvelle fois, plus directement.

▬ C’est pas vraiment un sujet qu’on peut parler à voix haute mais il arrive que le Juge Kyle modifie à son bon vouloir les ordres de missions. C’est le genre de chose que le Juge Nathanael et le Juge Silva peuvent pas supporter.
▬ Ouais en gros il veut que je me batte contre le prince pour son propre compte.
▬ Et je te déconseille de le faire, on a un objectif précis pour cette mission et on peut pas vraiment se permettre de prendre de risque. Donc on s’en tient au plan d’origine, on trouvera bien une excuse à raconter au Juge.
▬ Ok, comme tu veux. Donc, comment je procède ?
▬ Avec ton pouvoir on a pensé à déclencher une panique générale dans la foule, comme ça ça aurait ouvert une porte pour un de nos camarades pour chiper les artefacts mais…
▬ Mais ?
▬ Il s’est fait voir en entrant dans la ville et a dû s’enfuir au plus vite pour ne pas se faire capturer, on ne pourra pas compter sur lui.
▬ Donc je vais devoir faire le boulot de deux en un, super…

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Johann Maris
Le Récupérateur
Le Récupérateur
avatar

Surnom : Le Récupérateur
Team : Indépendant
Pouvoir : Contrôleur de Barrières
Points de Puissance : 14 000 points
Points de Réputation : 10 750 points
Points du Membre : 55 points
Messages : 51

MessageSujet: Re: Jojo's Strange Quests [PV : Joël]   Jeu 24 Nov - 8:43

Oui, aujourd’hui, j’étais d’humeur joviale. Il fallait avouer que l’homme à la tête de lapin m’avait que trop aisément égayé ma journée à se retrouver face à l’un des murs les plus impitoyables et solides que sont les marchands butés en affaire. Ou alors c’était peut-être parce qu’il avait réussi à me faire dégainer mon répertoire de vannes sur les rongeurs d’un coup, va savoir. Toujours était-il que bon, à le voir, le pauvre avait l’air d’être paumé en plein milieu des clebs, et du coup, une âme aussi généreuse et bienveillante que la mienne ne pouvait se résoudre à le laisser autant perdu. C’est pourquoi je rangeai mon carnet à info fier et tout sourire pour lui annoncer la route… Avant de me rendre compte qu’il s’était barré.

« - … Il m’a posé un lapin… »

Putain, il m’avait laissé causer tout seul pendant cinq bonnes minutes ce con ! A peine avais-je tourné de l’œil pour pouvoir essayer de lui rendre service qu’il avait filé à l’anglaise. Non mais quel chien ! (Enfin… Sans offenser la population locale…) Bon, bon, bon, du calme. Il me fallait plus penser à ce merdier, j’avais déjà le miens à gérer. Il me fallait trouver le fameux fouteur de merde dont parlait l’autre Régalia si je voulais faire en sorte de m’en sortir sans une armée de sac à puces au cul. D’un autre côté… Quoi de plus fouteur de merde qu’un mec déguisé en lapin en plein milieu d’une meute de chiens ? Décidant de ravaler mon énervement à l’égard de l’individu, je décidai de le suivre pour voir si mon instinct (aussi appelé « Script » dans le domaine du rôliste) avait raison.

Quelques pas plus tard, suivant les instructions que j’avais notées dans mon petit carnet, j’arrivais enfin devant le Crocus Lupus. C’était beaucoup moins tape à l’œil dans mes souvenirs. Mais encore une fois, je n’étais pas passé au Royaume Canin depuis vlà belle lurette. Ne faisant plus dans les festivités, je rentrais par les portes de saloon pour découvrir l’ambiance de jeux de casino ambiant. Les regards se tournèrent ainsi majoritairement vers moi, mais qu’à cela ne tienne. Je leurs fis un salue de double pisto-doigts avec un claquement de langue et reprit ma route. Scrutant les alentours, je repérais ainsi plutôt rapidement le gars qui m’avait foutu la honte il y a quelques minutes (en même temps, avec un déguisement pareil, difficile de le rater), et décidait de me rapprocher discrets.

Je me rendis ainsi compte qu’il n’était pas seul, accompagné d’un autre clebs qui avait l’air bien plus tendu. Pour quelle raison, pff, je sais pas et je m’en fous, mais en tout cas, je pouvais confirmer qu’ils se connaissaient étant donné l’absence de tensions de la part de l’autre. Suffisamment prêt, je pus entendre leur conversation, enfin, une partie. Le temps que je le rattrape, il avait sans doute eu l’occasion de déjà s’installer et commencer à parler. Un mot en particulier capta mon attention, ce qui arrivait à me donner une idée facile de qui ils étaient… De ce que je comprenais, ils avaient donc pour objectif de piller / détruire la majorité des biens de la famille royale.


« - Aaaah comme le monde eeeeeest petit…♪ »

Je roulais des yeux en me maudissant de m’être mis cette chanson dans la tête tout seul, et me rapprochai ainsi de sorte à ce qu’aucun des deux ne puisse me remarquer. Et, dans un timing parfait digne de films nanardesque, j’interrompis leur conversation au moment où Jeannot terminait sa phrase.

« - Ou vous pouvez aussi laisser les professionnels faire leur boulot. »

Les mains dans les poches de mon jean, je souriais d’un air satisfait en voyant les deux se tourner vers moi de manière virulente, comme si je venais de dire une parole hérétique dans un culte. Très rapidement, je pouvais voir l’homme-Berger Allemand lever sa patte vers moi et en sortir une griffe pointée à mon cou.

« - Pourquoi t’es ici, et qu’est-ce que tu veux ?
- D’abord, Médor… Fis-je en poussant la patte doucement avant de m’assoir sans demander mon reste, tout en pointant du pouce l’homme déguisé. Ton copain Panpan s’était paumé pour trouver le lieu, et m’a demandé le chemin pour y arriver. Et pour la seconde question, simple : je suis également intéressé par « récupérer » l’un des objets de cette collection, et on m’a fait parvenir que des gugusses dans votre genre pourraient m’arranger.
- Récupé… Attend, tu ne serais pas l’un des larbins du Collectionneur ? Fit-il en commençant à montrer les crocs.
- Larbin, larbin, voilà bien un mauvais mot. Je me considère plus comme un mercenaire. Mais laissons de côté tout ceci. Vous faites votre diversion, et je me charge de récupérer le plus d’objets possible. Des questions ? »

Les deux se mirent à s’observer un instant, mais j’avais déjà détourné mon attention ailleurs pour commander un verre, ignorant ce qu’ils pouvaient bien faire ou se dire. Finalement, ce fut le Berger Allemand qui reprit avec une question qui me fit sourire, ou plutôt, la réponse que j’allais apporter, grâce à l’indice « Juge » me mit en confiance.

« - Et pour quelle raison on devrait te laisser faire comme tu l’entends ?
- Je répondrai par une autre question : Que diraient la famille royale s’ils savaient que des Météors trainaient dans le coin ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Joël Hamel
Combattant Du Feu Libre
Combattant Du Feu Libre
avatar

Team : Meteors
Pouvoir : contrôleur du feu
Points de Puissance : 34 400 points
Points de Réputation : 42 500 points
Points du Membre : 531 points
Double Compte : Maahes
Messages : 381

MessageSujet: Re: Jojo's Strange Quests [PV : Joël]   Dim 25 Déc - 20:39

Bordel mais il m’a mis une puce électronique ou bien ? J’aurais jamais cru que le type au long manteau me suivrait jusque-là, j’étais vraiment surpris lorsqu’il a débarqué comme une fleur avec son sourire narquois. Je vous avoue que lui en coller une m’aurait bien défoulé et cela serait limite passer pour un réflexe, mais là j’ai préféré mon contrôlé parce qu’on était pas tout seul. Mon pote au caractère de chien n’a quant à lui pas hésité une seule seconde à dégainer sa griffe pour la pointer sur la gorge du bonhomme. D’un coup d’œil rapide j’examinais la salle, voyant quelques têtes se relever mais pour au final voir la majorité des créatures présentes ici retourner à leurs affaires. Je me posais la question quelques instants avant de remettre la situation dans son contexte : Jock le roi du coin était gravement blessé et toutes les créatures du coin avaient les nerfs à vifs face aux voyageurs. Pas étonnant que personne n’intervienne lorsqu’un étranger se fait menacer par quelqu’un qui leur ressemble.

Retournant mon attention sur les deux collègues, je préférais ne rien dire et de laisser la tête bleue parler, vu qu’apparemment il avait l’air d’aimer ça. Je voyais mon camarade ronger sa cigarette fumante alors qu’il commençait à légèrement grogner, le Collectionneur ? Jamais entendu parler, mais ça avait pas l’air de plaire à mon ami. Je bouffais de rire lorsque le voyageur nous disait quoi faire pour ce soir. Alors que le bouledogue le lâchait pour revenir davantage vers moi, je voyais la tête bleue partir prendre une commande. Pas complexé le gamin, mais au moins ça me permettait de me concerter avec l’ami Meteor.

▬ Je pensais pas qu’il serait aussi collant, une idée sur son identité ? Il a pas l’air de faire partie de l’Alliance.
▬ De ce que je pense il doit faire partie des hommes de mains du Collectionneur, une créature qui touche à tout et par ça je veux dire qui est capable de tremper ses pieds là où il faut pas.
▬ Et tu penses qu’il veut vraiment récupérer les artefacts du prince ? Si ça se trouve il a un autre objectif.
▬ Probable mais son patron est incollable au niveau des objets magiques, ça m’étonnerait pas qu’il soit lui ici que pour l’anniversaire d’Arcos.
▬ Ok donc ce qu’il veut c’est les artefacts, j’en prends note.
▬ Tu vas quand même pas lui faire confiance ?! Une mission reste une mission !

Je levais la main vers le bouledogue afin de lui faire signe de baisser d’un ton, ne voulant pas attirer de mauvais regards sur nous ni même donner de mauvaises informations sur la tête bleue. En parlant de lui le voilà de retour, sourire aux lèvres alors que mon ami semblait être à bout de nerfs, décidant de poser des questions assez directes au fameux « mercenaire ». Je fronçais les sourcils lorsque le récupérateur décida de parler des Meteors, expliquant que si on ne faisait pas ce qu’il dit on finirait par être balancé. Un sourire se dessinait sur mes lèvres alors que je venais à toucher l’une de mes oreilles de lapin, la caressant sur la longueur avant de pointer le museau de mon masque en direction de la tête bleue.

▬ Je vois qu’on ne t’a pas appris les bonnes manières, aboyer des menaces si tôt dans les négociations… Tant pis pour ce soir, viens Bill, allons-nous en.

Je me levais de mon siège en bougeant de gauche à droite ma tête, quelques craquements se faisant entendre alors que je voyais le visage quelque peu surpris de mon collègue. Mains dans les poches je marchais vers le récupérateur avant de m’arrêter à côté de lui, lui disant honnêtement :

▬ Envie de toucher un mot à la famille royale ? Pourquoi pas, je doute qu’en ce moment ils croient le premier voyageur venu, qui plus est tu perdrais l’occasion de mettre la main sur la collection. Dommage, mais je te souhaite quand même bonne chance l’ami.

Sans plus tarder je prenais la porte de sortie, rapidement suivi par le bouledogue qui posait la monnaie sur la table avant de rapidement remettre sur sa tête son chapeau. Alors qu’il commençait à me bombarder de questions je décidais d’emprunter les petites ruelles, prenant pas mal de détours tout en surveillant nos arrières pour savoir si on était suivi – encore une fois – ou pas. Une fois bien sûr, je me tournais vers le morpheur chien tout en me posant sur des caisses de bouteilles empilées.

▬ C’est quoi ce cirque Joël ? On le laisse partir comme ça ? Il sait qui on est !
▬ Ne t’inquiète pas, j’ai un plan. Tu connais des créatures dans le coin qui sont en chien de faïence avec les Meteors ?
▬ Hein ? Ben je connais bien deux-trois types qui ont toujours eu une dent contre nous mais avec les récents évènements c’est comme s’ils étaient devenus des fanatiques. Ils seraient prêt à tout pour nous faire payer ce qui est arrivé à ce bon roi.
▬ Bien. Je veux que tu ailles les voir et que tu leur dise qu’en ce moment il y a un Meteor qui traine dans les rues. Cheveux bleus, long manteau, voyageur…
▬ Oooh, je vois. Pas de soucis, je m’en charge.

Bill disparaissait dans l’ombre des ruelles tandis que moi j’en profitais pour rester à couvert quelques temps. Les minutes passèrent, bientôt une demi-heure s’écoula avant que je ne vois revenir Bill, un léger sourire sur ses lèvres alors qu’il me faisait signe de le suivre. Me relevant de mon siège de fortune je marchais en compagnie du bouledogue tout en regardant l’heure sur ma montre. On avait encore du temps avant l’anniversaire du prince.

▬ Les gars ont réussis à le trouver, ils vont bientôt le coincer quelque part. On les laisse l’éliminer ou on se joint à la partie ?
▬ On y va et on observe. Je veux voir de quoi il est capable. S’il peut se montrer utile alors on pourra l’utiliser, mais s’il ne montre rien de fameux on pourra juste tous les tuer discrètement et poursuivre le plan tel quel.
▬ Même si ça me ferait chier qu’il nous aide les deux solutions me vont, je veux juste en finir proprement avec cette mission.
▬ T’inquiète, je suis là pour m’occuper des problèmes.

C’était sans tarder que nous nous rapprochions de la position du récupérateur, j’allais très vite savoir comment allait se passer le reste de la soirée…

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Johann Maris
Le Récupérateur
Le Récupérateur
avatar

Surnom : Le Récupérateur
Team : Indépendant
Pouvoir : Contrôleur de Barrières
Points de Puissance : 14 000 points
Points de Réputation : 10 750 points
Points du Membre : 55 points
Messages : 51

MessageSujet: Re: Jojo's Strange Quests [PV : Joël]   Jeu 29 Déc - 10:55

Qu’est-ce que j’aimais voir les faces des personnes surprises quand je leur balançai des dossiers sur eux. Oui, je l’admets, il m’est arrivé de faire du chantage quand j’avais des dossiers croustillants sur des connaissances à moi. Mais à ma défense, je ne le faisais qu’avec des potes sur des informations peu compromettantes et en ne leur demandant pas de gros services, ou envers des personnes qui ne méritaient pas réellement à ce que je leur accorde la moindre sympathie. Vous devinez sans doute que le groupe des Météors était loin d’être dans la première catégorie.

Pour la faire courte, j’étais contre les mouvements anti-créatures, de part, parce que ma patronne en était justement une, et de l’autre, parce que c’était pas cool (on va se l’avouer, leur ambition était de buter des créatures, ce qui est pas très Charlie) et enfin, parce que depuis ma rencontre avec les tarés du Front de Libération des Voyageurs, disons que je l’avais un peu mauvaise. Donc, si l’on me disait que j’avais l’occasion de les exploiter un peu, je n’allais pas dire non ! Surtout qu’en plus, eux-mêmes semblaient être dans une bien mauvaise impasse, et l’aide d’un professionnel tel que moi (oui, mais chevilles vont bien) serait la bienvenue.

Hélas, il semblerait que Tête de Lapin soit beaucoup plus malin que ce que j’aurais cru (Zootopia m’aurait menti ?). Lorsqu’il se mit à m’adresser la parole, il perçut direct la faille dans ma « recommandation » (pour éviter de dire « mon chantage ») qui n’était au final que de l’ordre du bluff : prévenir la Famille royale voulait dire entrer en contact avec eux d’une manière ou d’une autre. Et dans l’état actuel des choses… Disons-le, je n’étais pas dans la catégorie des personnes les plus appréciées au royaume Canin, de par ma simple nature de voyageur. Me retenant de rire quand il demanda à son pote « Bill » de le suivre (sérieusement, bien mauvaise semaine pour les clichés), je les suivis du regard avec un sourire moqueur.


« - Toi de même, Bugsy. J’espère que tu trouveras quelqu’un pour récupérer ta carotte. »

Mais au fond, je laissais ma langue claquer contre mes dents de mécontentement, alors que j’entamai le verre que l’on m’a passé, non sans regard dédaigneux dans ma direction. Ça n’allait pas m’arranger au niveau de mes affaires. Si je la tentais d’y aller solo, j’avais que peu de chances de récupérer le bordel sans me faire repérer. Si je prévenais les gardes, directement ou non, ils allaient vraisemblablement renforcer la sécurité autour de la ville, rendant encore plus difficile l’approche du merdier. Au final, la meilleure solution serait de conter sur eux. Même s’ils ne s’en rendaient pas compte, s’ils temps de faire quoique ce soit, ça se saurait, me laissant ainsi une ouverture pour m’infiltrer. C’était tout con, mais bon, c’était la seule issue que j’avais.

Finissant mon verre et lâchant deux-trois E.V. en poche, je sortis ainsi de la taverne en recherche d’informations supplémentaires concernant la fête organisé par Doggy Bling (ou qu’importe le nom du Prince, mais j’aime bien le surnom (J’aurais voulu l’appeler « Snoop Dog », mais c’était déjà pris)). Passant d’échoppes en échoppes, je demandais de ma verve développée ce qu’ils pourraient me dire. Certains étaient aimables à répondre, d’autre moins en me demandant d’aller voir ailleurs si j’étais. Offusqué mais suave, je les saluais en reprenant ma route. Cependant, je remarquai également un petit détail problématique. Soit j’étais incapable de différencier deux chiens de même races dans ce monde, et ils avaient une même mode vestimentaire selon le type, soit j’étais suivi.

Regardant une nouvelle fois autour, l’air de chercher ma nouvelle destination, je pus remarquer ainsi la nouvelle présence de certains suiveurs. Je soupirai en me disant que j’allais devoir me retrouver dans un nouveau bordel que je n’aurais pas causé, pour je ne sais quelle raison. Les bras croisés derrière la tête, je pris, l’air nonchalant, la route afin de me diriger vers une petite ruelle bien isolée de la populace, avant de m’adosser sur un mur à mi-chemin des deux ouvertures. Ils voulaient me chercher ? Autant que je les laisses venir à moi. Il ne fut pas long avant que je me rende compte que je fus pas mal accompagné : deux créatures humano-canines à chaque entrée : labradors et dobermans, tu parles d’une combinaison.


« - Et ben, on dirait que c’est mon anniversaire : ça sent bon les patates et les marrons à venir…
- Tu trouves encore le moyen de rire, Meteor ?
- Et bien tu sais ce qu’on dit : mieux vaut en rire que-Attend, fis-je en perdant mon aptitude moqueuse pour une mine plus circonspecte. Comment tu m’as appelé ?
- T’as très bien entendu. Tu fais partie de ces foutus voyageurs qui ont failli tuer notre Roi ! Et on va lui faire payer.
- Hein ?! Mais j’ai rien à voir dans tout ça, j’suis même pas un… Puis, mon cerveau fit 2+2. Laisse-moi deviner : C’est un Lapin et un berger allemand qui t’ont dit ça ?
- Qu’est-ce que ça peut te foutre ? On va te faire la peau ! »

Maudissant ainsi le duo que je soupçonnais responsable de la situation de merde dans laquelle on m’a fourré, je me mis en posture pour les accueillir. Au premier qui tenta sa chance d’un coup de patte, un bon kick dans les côtes pour le balancer dans un mur. La suite arriva, alors que je me protégeai le crâne avec une garde, avant de répondre d’un front Kick. J’enchaînai ainsi, essayant de profiter du fait qu’ils ne pouvaient pas tous m’attaquer en même temps à cause de l’étroitesse du couloir. Cependant, cela ne les empêchaient pas d’y aller à deux. Ainsi, un réussi à me bloquer les bras dans le dos, alors que celui d’en face s’apprêtait à me coller une tatane. Je n’avais plus le choix, et claquai ainsi des doigts pour faire apparaître une barrière devant moi, faisant que le Doberman éclata sa main contre le mur dans un grognement de douleur. Profitant du faible instant de surprise, je pris appui  sur la barrière et envoya moi et mon agresseur au sol, avant de me défaire de son étreinte. Le combat se fit ainsi plus rapide dès lors que j’avais invoqué mon pouvoir. Inclinant ainsi la barrière, je montais dessus afin de sauter par-dessus tous les chiens, les ayant ainsi en face de moi.

« - Vous jouez à « va chercher » ?! Dommage, parce que vous m’avez trouvé ! »

Et en imitant le geste d’un golfeur sur le point de frapper, ma barrière remonta légèrement avant de violemment balayer les quatre individus pour les envoyer valser. Je pus voir deux d’entre eux s’éclater contre le mur d’en face, les autres finissants au sol, mais pas forcément en meilleur état. Prenant ceci comme mon signal pour m’isoler, je pris la direction opposée et courait afin de me mettre à l’abri dans une autre ruelle. Prenant le temps de respirer, je fis quelques étirements au niveau des épaules, me plaignant des douleurs dans les bras et côtes. Rien de casser, mais sans doute au moins un gros bleu bien chiant et énervant. Une fois les membres étiré, je pris un long soupir, avant de m’adresser dans le vide, mais bien à deux personnes précises dont je soupçonnai la présence.

« - C’est bon, vous avez fini avec vos conneries ? Vous allez avoir le cran de vous montrer, ou je dois aller vous chercher ?! »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Joël Hamel
Combattant Du Feu Libre
Combattant Du Feu Libre
avatar

Team : Meteors
Pouvoir : contrôleur du feu
Points de Puissance : 34 400 points
Points de Réputation : 42 500 points
Points du Membre : 531 points
Double Compte : Maahes
Messages : 381

MessageSujet: Re: Jojo's Strange Quests [PV : Joël]   Sam 31 Déc - 3:11

Vous trouvez ce que je fais est dégueulasse vis-à-vis de ce pauvre voyageur, innocent à sa façon ? Certains diront que je suis un salaud, d’autres me féliciteront. Je me contenterais de dire que j’ai pas de regret à m’amuser un peu avec quelqu’un qui aime se jouer des autres. A cela il me rappelait un peu ce bon vieux Carvey, a sauté sur les occasions dès qu’elles se présentent sous son nez, un peu comme un rapace. Sauf que pas de bol pour la tête bleue, j’avais un avantage qu’il n’avait pas : je ne m’étais pas lancé trop vite et surtout j’évitais de trop parler. Pour ce que j’ai vu le bonhomme savait manipuler sa langue, mais parfois il ne faut pas manquer les occasions de se taire. Indirectement je lui faisais la leçon, mais le but réel de ce piège que je lui avais tendu c’était bien sûr voir s’il pourrait m’être utile d’une quelconque façon.

Bill et moi-même étions posés en hauteur sur les toits, un endroit où nous pourrions observer tranquillement le spectacle qu’avait à nous offrir l’ami récupérateur. Il avait deviné qu’il était suivi, et quand on ne connaît pas le nombre de personnes qui veulent nous encercler le mieux encore était de s’isoler dans un coin. Une ruelle ? Pourquoi pas, ça limite la casse dans un sens. Seulement s’il était capable de gérer les chiens qui étaient plutôt bien remontés niveau émotion.  L’ami Meteor avait éteint sa clope plus tôt pour ne pas laisser l’odeur de la fumée le trahir durant cette petite filature, ça ne cachait pas l’odeur de tabac qu’il portait habituellement mais au moins cela avait le mérite de réduire les chances de se faire repérer. Je baillais légèrement à travers le masque alors que j’avais l’impression d’assister à un simple combat de chiens, le récupérateur se faisant rapidement attraper même s’il arrivait à pas mal se défendre.

Ce qui réveillait davantage mon attention c’était bel et bien le moment où il fit appel à son pouvoir, faisant apparaître une étrange mais soudaine barrière pour l'aider à combattre. Lorsqu’un pouvoir rentre en jeu, le combat fut rapidement expédié et les chiens tout de suite mis K.O. Ca me faisait sourire, un pouvoir qui permet d’invoquer des barrières ? Plutôt original, ça pouvait se montrer très serviable. Je réfléchissais un instant avant de voir la tête bleue qui s’échappait de la ruelle, probablement pour éviter de croiser de nouvelles têtes avec les mêmes idées. Il avait l’esprit vif, à sa façon.

▬ On devrait le suivre, Joël. Il veut peut-être quitter la ville.
▬ Peut-être, mais débarrassons-nous d’abord d’eux, on ne perd rien à mettre deux trois cadavres dans son placard.
▬ Je ne vois pas pourquoi tu insistes autant, il a déjà dû comprendre qu’il allait rapidement être affiché comme Meteor…
▬ Réfléchis Bill, ces types te connaissent. Si un jour pour je ne sais quelle raison ils apprennent qu’il était pas vraiment un Meteor ça pourrait foutre en l’air ton infiltration pour plus tard. J’ai cru comprendre qu’on avait encore des plans pour le Royaume Canin, alors on doit écarter aucun risque.
▬ T’as raison, j’y avais pas pensé.

Sans plus tarder nous sommes descendus des toits pour arriver près des chiens assommés. Les tuer ne fut pas si compliquer puisque Bill se chargea de leur trancher la gorge et moi de les brûler jusqu’à ce qu’il ne reste que leurs cendres. Comme ça même dans leur douleur ils n’auront jamais eu le luxe de gémir. Mon compagnon morpheur me fit signe qu’il entendait la voix du récupérateur un peu plus loin, ce qui dans un sens me faisait davantage sourire. Je pouvais facilement imaginer à quel point il devait se montrer impatient, vu qu’il avait dû comprendre qu’il était tombé dans un piège. Un piège un peu con mais un piège quand même. J’étais plutôt content de le voir sans son sourire alors que Bill et moi-même sortions de l’ombre pour nous retrouver face à lui. Habituellement je gardais les mains dans les poches, ma grande épée emballée dans du tissu toujours attachée à mon dos. Bien, je pense qu’il était temps de reprendre là où nous en étions…

▬ Eh ben, je pensais pas qu’on se reverrait aussitôt, faut croire que le monde est petit ♪
▬ Qui sait ce qui nous attend à chaque coin de rue.
▬ Exactement Bill !... Oh ? Tu transpires l’ami ? On dirait que tu t’es battu. Oh, me dis pas que…
▬ Je crois bien que c’est lui qui s’est occupé de ces pauvres types qu’on a trouvé plus tôt.
▬ Mince alors, comment as-tu pu faire une chose pareille à ces gens ? Tu t’es pas demandé s’ils avaient une famille à nourrir ou s’ils avaient un grand avenir devant eux ?
▬ Faut croire qu’il y en a qui sont sans âme !

On se permettrait de bien se fendre la poire entre Meteors même si ça devait pas être le même délire pour la tête bleue. Même si je me serais bien amusé à garder cet aspect humoristique jusqu’à la fin de la soirée, je changeais très rapidement de ton pour laisser le temps au « serious business »…

▬ Mais ne t’inquiète pas, je me suis arrangé de finir le travail. De finir ton travail l’ami. Après tout ce serait dommage que tu ne puisses plus te promener les yeux devant toi, pas vrai ?
▬ Même si je paris qu’ils ont pas hésité à dire à un proche ou deux qu’ils étaient partis à la recherche de quelqu'un. Peut-être même que ta description a filtrée qui sait…
▬ Bon, je vais pas y aller par quatre chemin Blue – je peux t’appeler Blue, pas vrai ? – je sais pour qui tu travailles mais ça veut pas dire que toi t’as besoin savoir c’est qui notre patron. Le truc c’est qu’on a le même objectif alors ce serait contre-productif de ne pas se serrer les coudes. Sans vouloir t’offenser, t’es un peu dans le même bateau que nous maintenant.

J’étais encore gentil avec la pression je préférais y aller mollo au début pour ne pas trop le mettre dos au mur et lui donner de mauvaises idées. Autant la jouer cool et mettre de côtés nos différents pour une coopération productive. Après tout nous recherchions tous les deux le profit, la méthode devrait ne pas autant importer. Enfin j’dis ça mais je n’appréciais pas être désavantagé dans une discussion, comme dans le bar. J’aimais davantage cette situation où j’avais l’ascendant dans tout ça, où j’étais capable de donner un choix assez clair et simple au récupérateur.

▬ Ta coopération serait vraiment appréciable, Blue. Ton pouvoir est intéressant et tu es peut-être juste ce qu’il nous faut pour ce soir. Tu as le droit de refuser bien sûr, juste que toute décision implique des conséquences tu sais… Et j’avoue que ça ne me dérangerait pas de « finir » le travail comme tout-à-l ’heure.
▬ Soit tu marches, soit tu crèves. Simple, non ?

Merci pour ta subtilité Bill, au cas où il aurait pas compris. Au moins le doute n’était plus permis. Alors ? Allait-il se résigner et accepter (au prix d’un peu de fierté sûrement) ou allait-il faire le choix un peu stupide (mais existant) de se mettre à dos deux hommes qui ont les compétences pour réaliser un casse de qualité sur la collection magique d’un prince ? Moi j’aurais fait le second parce qu’il m’arrive d’être stupide, mais notre ami devrait être plus malin que ça.[/color]

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Johann Maris
Le Récupérateur
Le Récupérateur
avatar

Surnom : Le Récupérateur
Team : Indépendant
Pouvoir : Contrôleur de Barrières
Points de Puissance : 14 000 points
Points de Réputation : 10 750 points
Points du Membre : 55 points
Messages : 51

MessageSujet: Re: Jojo's Strange Quests [PV : Joël]   Mer 18 Jan - 16:33

Y a des fois où je me demande si je n’étais pas autant un sac et expert en foutage de merde, je me serais pas trouvé dans cette situation ?... Probablement. Probablement qu’à la place de çaa, je me serais contenté de me balader un peu partout dans le Dreamland, à me soucier de rien si ce n’était de défendre ma peau face à quiconque la voudrait. J’aurais vraisemblablement eu une vie plus tranquille, sans patronne pour me casser les prunes à chaque fois que je rentre de mission bredouille, sans extrémistes qui pensent que faire chuter des villes entières sur des gens c’est drôle… Sans rien de tout ça… Mais bon, je pense que je ferais bien bien bien chier si c’était le cas !

Enfin, toujours était-il que nous nous trouvions à H - une minute de notre opération, puisque nous étions situés près de l’entrée par laquelle devait sortir le convoi, du moins, selon les interrogations que j’ai bien pu avoir avec les habitants. Qu’ils sont agréables quand tu savais quoi leur donner en susucre… Va vraiment falloir que j’arrête avec mes blagues racistes sur les chiens. Mais ce n’est pas là la question ! Avoir des informations de la bleusaille était bien, mais encore fallait-il qu’elles soient légitimes, ce qui ne semblait pas être le cas vu le regard moqueur de mes collègues improvisés. Bien que le Lapin semblait enclin à chauffer l’ambiance (Blague Méta : Check), son collègue le chien ne semblait être pas autant enjoué de cette idée.

Nous retenant tous les deux, alors que je m’apprêtais également à rentrer dans la partie, Bill nous retint et nous fis donc perdre l’occasion de sauter sur le convoi en gueulant « Kawabunga ». Putain, ça me pourri le groove comme ça ! Me tournant vers lui avec le visage boudeur, comme à un gamin qu’on refuse de laisser aller dans la piscine à balles, il nous expliqua tous. Le coup du leurre, le faux et vrai convoi, et bien évidemment, que celui qui suivait derrière était vraisemblablement notre véritable cible. Y pensant un moment, c’était vrai que cela devait être plus que cohérent. Lâchant un soupire par la connerie que j’allais m’apprêter à faire.

Cependant, la suite du coup n’allait pas du tout me plaire. L’alliance élémentaire ? Pas étonnant alors que les Meteors s’en mêlent. Ça allait être une putain de galère si ça s’envenimait de mal à pi. Qu’est-ce que j’avais fait pour atterrir en plein milieu d’un conflit politique guerrier… Mais encore, je suppose que c’est ce au quoi j’aurais du m’attendre à devoir voler une royauté. Haha… Je suis trop con. Alors que les deux s’amusaient à s’auto-sucer de par leur génie du plan, je soupirai en me tirant légèrement les cheveux.


« - Putain putain, c’était pas dans le plaaaaan… »

Les épaules tombantes, je suivi alors le duo en me résignant à mon sort de devoir accomplir ma mission jusqu’au bout. J’avais beau ne pas apprécier ni Régalia, ni ces types, mais quand un contrat été pris, je serais maudit avant de ne pas aller jusqu’au bout de ce dernier. Enfin bref, maintenant que le vrai convoi était localisé, le plan allait être simple : le lapin allait foutre la merde, et moi, j’allais devoir faire en sorte de voler les objets avec Bill pour filer. Je voulais bien commenter sur le fait que ça n’allait pas du tout tourner comme prévu, mais semblerait que je n’avais pas réellement le choix. Renfoulant ma capuche pour essayer de cacher au mieux mon visage, je me fis interrompre par une chaleur surprenante au niveau du bras. Me tournant pour voir alors le lapin me chopper en m’avertissant d’empêcher toute fuite avec mes barrières. Claquant de la langue, je me détachai de son emprise en frottant légèrement l’avant-bras. Non pas qu’il m’ait brûlé, mais ça surprend tout de même.

« - Tu me prends pour un débutant ou un Gros Bill ? No Offense.
- Grr…
- Je peux rien garantir, démerdes toi surtout pour que je sois pas débordé… »

Roulant des yeux alors, je me retournai afin de me rendre à ma position afin de me préparer pour l’assaut. Silencieusement, je fis en sorte de me positionner afin de voir l’arrière du convoi, et donc les portes, ainsi que l’avant pour voir ce que pourrait faire Bugs. Le voilà ainsi devant le convoi, obligeant tous à s’arrêter pour ne pas lui rouler dessus, la base des civilités quoi. Au moins c’était pas parti en couille direct, bien. Je voulais attendre un peu plus, mais voyant Bill déjà foncer, je grognais légèrement avant de sauter hors de ma cachette pour le suivre. Collés tous les deux aux portes, j’observai vite fait si nous nous étions pas fait voir, et par chance, ce n’était pas le cas.

« - Bon, et maintenant ?
- A toi de me dire, c’est toi l’expert, fit-il d’un ton odieux.
- C’est bon, ça va, je voulais savoir si t’avais pas juste la clé pour nous faciliter encore plus la tâche. »

Le regard à dire « Tu te fous de ma gueule ? » lancé par l’anthropomorphe semblait m’indiquer que non. Soupirant alors, je décidai de sortir de mes poches des trucs pris par-ci et là utiles pour ce genre de situations, donc, des crochets. Lui demandant ainsi de faire le guet, je me concentrai sur ma tâche à essayer de trouver la bonne combinaison. On aura beau dire ce qu’on veut, c’est pas aussi facile que dans Skyrim cette merde. Je galérai à mort pendant quelques minutes, alors qu’à l’avant, ça commençait à gueuler pas mal, et surtout, la chaleur augmentait. Comment voulez-vous vous concentrer dans ces-

« - A droite ! Un fuyard !
- Je suis un peu occup-
- Tu veux qu’ils se ramènent tous ou merde ?! »

Râlant un coup je lâchai rapidement l’un des crochets et tournai la tête vers le chien en question, d’un claquement de doigts et un mouvement de la main, une barrière était apparue à côté de lui et l’avait frappé d’une telle force qu’il fut renvoyé vers l’avant. Nul doute qu’il réfléchirait à deux fois avant de tenter sa chance. Hélas, je ne pouvais maintenir la barrière si je voulais me concentrer sur mon travail, et donc, aussitôt que je repris mon crochetage, on était à nouveau seuls.

« - Presque… Presque…
- Dépêche-toi merde !
- Je fais ce que je peux ! Eeeeet… AH ! J’AI ! »

Satisfait de mon travail, je tournai le verrou afin de débloquer les portes, et me redressai en ouvrant en grand le coffre l’air satisfait et triomphant… Avant de voir qu’à l’intérieur, il y avait plein d’objets différents avec sans doute de la valeur, mais aussi deux gardes chiens lourdement armés de fusil.

« - … Très franchement, je savais pas à quoi je m’attendais. »

Par pur réflexe, je fis apparaître une barrière tout en sautant en arrière, empêchant ainsi les rafales de m’atteindre moi et Bill. Je pouvais clairement les empêcher de s’enfuir pour éviter d’en ajouter plus à la mêlée, mais il fallait bien libérer l’accès aux artefacts. Faisant reculer la barrière, je permis aux gardes à l’intérieur de sortir pour attaquer. Le premier se dirigea ainsi vers moi. Prenant ma posture de combat, j’enchaînai entre un coup dans les jambes et un au torse. Mis au sol, parfait ! Lui sautant dessus, je l’enchaînai à la gueule (pas grossier, vu que c’est des chiens), ne retenant pas mes coups. Le voyant moins actif, je shootai dans son arme et regardai autour.

« - On fait quoi ?!
- A ton avis ?! On se débarrasse d’eux et on reprend !
- Tu parles d’un plan… HEY ! BUGS ! Qu’est-ce que tu fous ?! »

Me foutant de gueuler plus fort, je me rendis compte que celui que j’ai frappai s’était relevé et me sautai dessus, et le balançai d’un coup de barrière arrière, en direction de l’homme lapin. Bordel, il foutait quoi ce con ?!


Dernière édition par Johann Maris le Jeu 16 Fév - 14:15, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Joël Hamel
Combattant Du Feu Libre
Combattant Du Feu Libre
avatar

Team : Meteors
Pouvoir : contrôleur du feu
Points de Puissance : 34 400 points
Points de Réputation : 42 500 points
Points du Membre : 531 points
Double Compte : Maahes
Messages : 381

MessageSujet: Re: Jojo's Strange Quests [PV : Joël]   Jeu 2 Fév - 13:28

Dans un sens Blue réagissait un peu comme je l’espérait, ironisant sur sa propre situation alors qu’il laissait un rire nerveux s’échapper. Au moins il ne nous coupa la parole alors que Bill et moi-même lui faisions un topo sur l’actualité, la sienne pour être plus précis. Il pouvait me vomir des insultes s’il le souhaitait, cela ne fera qu’entrer par une oreille pour en sortir de l’autre côté pendant que je m’en laverais les mains. J’avais un léger sourire rien que de le voir renoncer à ses propres plans, forcé de devoir se plier aux règles… Jusqu’à ce qu’il ne décide de nous bloquer contre le mur après nous avoir poussé avec une de ses barrières. Le choc fut assez soudain alors je manquais de trébucher, mais le fait d’avoir le dos dans le mur me maintenait sur mes appuis, un peu contre mon gré. Sans qu’il ne puisse le voir, à cause de mon masque, j’étais en train de fusiller du regard Blue tandis que l’une de mes mains se faisait de plus en plus chaude.

Je me demande à quoi pouvait bien ressembler ma tête en ce moment, est-ce que j’avais la tête stylée que balançait les héros ou les méchants dans les mangas pendant une scène cool ? Ou avais-je simplement la même gueule que le premier Pitbull du coin ? Difficile de le deviner, en tout cas mon silence avait de quoi être inquiétant. Bill s’est un peu débattu en grognant et en s’agitant de droite à gauche, bien qu’il n’essaya pas d’abimer ses griffes contre la barrière. A quoi pouvait bien jouer Blue ? Il pensait sérieusement que son pouvoir m’empêcherait de le tuer ? Il pensait sincèrement avoir pu deviner mes véritables capacités alors qu’il ne m’a toujours pas vu en action ? J’étais préparé à lui faire regretter son action alors que je levais ma main pour la poser contre la barrière, prêt à laisser mes flammes se déchaîner contre ce petit mur… Enfin, jusqu’à ce que j’entende le récupérateur poursuivre sa phrase en mode « c’est moi qui dicte les règles maintenant ».

Je vais pas vous faire un résumé de ce qu’il nous a dit, mais ça avait le mérite d’énerver ce bon vieux Bill qui avait plus qu’envie de passer ses griffes et ses crocs sur du voyageur. Moi pour ma part, je vais pas vous mentir, ça m’a bien fait rire. Non sérieusement, j’ai rigolé sur un ton assez monotone, un peu comme si je me moquais de l’air sérieux de Blue. Puis, puisqu’on est toujours dans le manque de respect, j’hésitais pas à lancer un dernier pic :

▬ Content pour toi que tu trouves toujours des avantages à la situation, Blue. On dirait peut-être pas, mais je sens qu’on va bien s’entendre tous les trois.

Disais-je alors que je massais naturellement ma nuque avant de passer à côté du récupérateur, marchand en direction du palais royal. Je ne vous cache pas qu’au moment où j’ai finis ma phrase mon pote Bill dévisagea avec un regard assez sanguinaire notre nouveau partenaire. Je pouvais pas lui en vouloir, si on pouvait se passer de sa participation j’aurai eu aucune gêne à le neutraliser tout de suite. Mais si on venait à foirer la mission j’aimerais avoir une dernière carte sous ma manche. Bien que je ne l’ai pas dit à mon partenaire mais… Si on venait à se retrouver dans une situation tendue, j’hésiterais pas à sacrifier la tête bleue ici présente. Bien sûr, j’aimerais ne pas en arriver là, après tout on venait tout juste de se rencontrer. D’une oreille attentive j’écoutais ce qu’avait à dire l’esclave de cette fameuse Régalia. Il faisait un rapide tour d’horizon des situations à éviter. Est-ce que je lui dit que dans la poche de Bill il y a un plan avec la localisation exacte du convoi, avec le trajet qui sera employé ? Noooon, laissons-le encore croire qu’il donnait de bonnes instructions.

Bien sûr qu’on aurait pas préparé un casse sans se préparer un minimum. Ca fait des semaines que Bill travaille sur le coup, déjà que s’infiltré dans un royaume alors qu’on est voyageur c’est pas facile, si on rajoute le récent bordel à Célestia… Bref, ça a pas été facile pour mon partenaire et je respecte ça, c’est pour ça que je compte mener à bien cette mission. Même si pour ça je dois me faire mes propres pions à sacrifier. Tss… J’ai l’impression que plus je commence à réfléchir, plus je finis par ressembler à Behemus ou les seigneurs qui se servent de leur voyageur. L’idée me plait pas vraiment alors je vais m’en arrêter là et me concentrer sur le job, okay ? Pendant qu’on avançait je remarquais bien que Blue cherchait une entrée dans le palais, histoire qu’on puisse s’infiltrer dedans. Il proposait que l’un de nous trois aille faire diversion pendant que les deux autres partent s’infiltrer dedans. Tout en faisant craquer mes doigts, je me disais que ce serait probablement le bon moment pour moi de me défouler un peu mais Bill posa ses pattes sur l’épaule de la tête bleue ainsi que la mienne, nous stoppant dans notre élan.

▬ Attendez, cela ne devrait pas tarder.

Tout en fronçant les sourcils, je tournais ma tête en direction de la sortie du palais, voyant ensuite une sorte de carrosse tirée par deux chiens énormes, plusieurs gardes en guise d’escorte. C’était notre cible elle finissait par filer… entre nos doigts. Dubitatif, je tournais la tête vers Bill pour savoir ce qu’il manigançait, avant qu’il ne sorte un bout de papier de sa poche pour le donner à Blue et moi-même.

▬ Le convoi est un leurre, toute cette histoire de collection a toujours été une fausse propagande de la part d’Arcros. Le but de la manœuvre a toujours été de montrer au peuple les récents trésors trouvés avant qu’ils ne soient enfermés dans l’armurerie royale, à l’abri des regards indiscrets.

Je dépliais le papier avant de voir une carte de la zone autour du palais royal, avec deux lignes tracées qui partaient toutes deux du palais mais se dirigeaient vers des points différents. L’une d’entre elle se dirigeait vers la place tandis que l’autre…

▬ La vérité c’est qu’Arcros revend à un prix d’ami ces artefacts à l’Alliance élémentaire, pendant que tout le monde croit que les artefacts sont tranquillement entreposés dans le palais. Plutôt tordu hein ? C’est pas la première fois qu’il fait ça dans le dos de son propre peuple, mais crois-moi on va lui faire regretter d’avoir répété autant de fois la manœuvre.
▬ Beau boulot Bill.

Bien sûr, le temps qu’il nous explique tout cela on pouvait voir se démarquer de l’ombre un deuxième convoi, beaucoup moins tape-à-l’œil alors que quelques gardes l’escortaient. Jusque-là tout ce qu’avait dit Bill était exact, donc plus la peine de le douter maintenant. Je jetais un rapide regard à Blue avant de me recentrer sur Bill.

▬ Puisqu’on connait le trajet, autant les intercepter avant qu’ils ne rencontrent les membres de l’Alliance.
▬ J’ai marqué sur le plan l’endroit parfait, ni trop près ni trop loin de leur point de rendez-vous. Suivez-moi.

Bill prenait la place du guide et nous nous fit passer par quelques ruelles tranquilles avant qu’on ne se retrouve au beau milieu de la route qu’entreprenait le convoi. Bill nous expliqua à chacun quelles positions ils allaient devoir prendre pour que le plan suivant fonctionne : je ferais en sorte de bloquer le convoi en provoquant la garde et en essayant d’éliminer les plus forts pendant que Bill et Blue se charge de la confusion pour prendre de revers le convoi et subtiliser les trésors. Simple mais probablement efficace, j’en demandais pas plus. Avant que chacun ne prenne ses marques, je passais ma main sur le bras de Blue alors que je le fixais à travers les trous de mon masque, le regard sérieux. Peut-être même qu’il sentira à quelle point ma main est chaude qui sait.

▬ Si tu vois des soldats qui essayent de s’échapper ou qui tentent de donner l’alerte, n’hésites pas à les bloquer avec ton pouvoir. Je me chargerais du reste.

Sans chercher plus loin je le relâchais, avant de passer ma main sur le sacré paquet que j’avais dans le dos et de retirer d’un coup sec les bandages, plantant la lourde lame dans le sol en attendant avec impatience l’arrivée du convoi. L’heure de casser des bouches n’allait pas tarder, et je pressentais déjà que j’allais adorer ça…

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Johann Maris
Le Récupérateur
Le Récupérateur
avatar

Surnom : Le Récupérateur
Team : Indépendant
Pouvoir : Contrôleur de Barrières
Points de Puissance : 14 000 points
Points de Réputation : 10 750 points
Points du Membre : 55 points
Messages : 51

MessageSujet: Re: Jojo's Strange Quests [PV : Joël]   Jeu 16 Fév - 14:14

Y a des fois où je me demande si je n’étais pas autant un sac et expert en foutage de merde, je me serais pas trouvé dans cette situation ?... Probablement. Probablement qu’à la place de çaa, je me serais contenté de me balader un peu partout dans le Dreamland, à me soucier de rien si ce n’était de défendre ma peau face à quiconque la voudrait. J’aurais vraisemblablement eu une vie plus tranquille, sans patronne pour me casser les prunes à chaque fois que je rentre de mission bredouille, sans extrémistes qui pensent que faire chuter des villes entières sur des gens c’est drôle… Sans rien de tout ça… Mais bon, je pense que je ferais bien bien bien chier si c’était le cas !

Enfin, toujours était-il que nous nous trouvions à H - une minute de notre opération, puisque nous étions situés près de l’entrée par laquelle devait sortir le convoi, du moins, selon les interrogations que j’ai bien pu avoir avec les habitants. Qu’ils sont agréables quand tu savais quoi leur donner en susucre… Va vraiment falloir que j’arrête avec mes blagues racistes sur les chiens. Mais ce n’est pas là la question ! Avoir des informations de la bleusaille était bien, mais encore fallait-il qu’elles soient légitimes, ce qui ne semblait pas être le cas vu le regard moqueur de mes collègues improvisés. Bien que le Lapin semblait enclin à chauffer l’ambiance (Blague Méta : Check), son collègue le chien ne semblait être pas autant enjoué de cette idée.

Nous retenant tous les deux, alors que je m’apprêtais également à rentrer dans la partie, Bill nous retint et nous fis donc perdre l’occasion de sauter sur le convoi en gueulant « Kawabunga ». Putain, ça me pourri le groove comme ça ! Me tournant vers lui avec le visage boudeur, comme à un gamin qu’on refuse de laisser aller dans la piscine à balles, il nous expliqua tous. Le coup du leurre, le faux et vrai convoi, et bien évidemment, que celui qui suivait derrière était vraisemblablement notre véritable cible. Y pensant un moment, c’était vrai que cela devait être plus que cohérent. Lâchant un soupire par la connerie que j’allais m’apprêter à faire.

Cependant, la suite du coup n’allait pas du tout me plaire. L’alliance élémentaire ? Pas étonnant alors que les Meteors s’en mêlent. Ça allait être une putain de galère si ça s’envenimait de mal à pi. Qu’est-ce que j’avais fait pour atterrir en plein milieu d’un conflit politique guerrier… Mais encore, je suppose que c’est ce au quoi j’aurais du m’attendre à devoir voler une royauté. Haha… Je suis trop con. Alors que les deux s’amusaient à s’auto-sucer de par leur génie du plan, je soupirai en me tirant légèrement les cheveux.


« - Putain putain, c’était pas dans le plaaaaan… »

Les épaules tombantes, je suivi alors le duo en me résignant à mon sort de devoir accomplir ma mission jusqu’au bout. J’avais beau ne pas apprécier ni Régalia, ni ces types, mais quand un contrat été pris, je serais maudit avant de ne pas aller jusqu’au bout de ce dernier. Enfin bref, maintenant que le vrai convoi était localisé, le plan allait être simple : le lapin allait foutre la merde, et moi, j’allais devoir faire en sorte de voler les objets avec Bill pour filer. Je voulais bien commenter sur le fait que ça n’allait pas du tout tourner comme prévu, mais semblerait que je n’avais pas réellement le choix. Renfoulant ma capuche pour essayer de cacher au mieux mon visage, je me fis interrompre par une chaleur surprenante au niveau du bras. Me tournant pour voir alors le lapin me chopper en m’avertissant d’empêcher toute fuite avec mes barrières. Claquant de la langue, je me détachai de son emprise en frottant légèrement l’avant-bras. Non pas qu’il m’ait brûlé, mais ça surprend tout de même.

« - Tu me prends pour un débutant ou un Gros Bill ? No Offense.
- Grr…
- Je peux rien garantir, démerdes toi surtout pour que je sois pas débordé… »

Roulant des yeux alors, je me retournai afin de me rendre à ma position afin de me préparer pour l’assaut. Silencieusement, je fis en sorte de me positionner afin de voir l’arrière du convoi, et donc les portes, ainsi que l’avant pour voir ce que pourrait faire Bugs. Le voilà ainsi devant le convoi, obligeant tous à s’arrêter pour ne pas lui rouler dessus, la base des civilités quoi. Au moins c’était pas parti en couille direct, bien. Je voulais attendre un peu plus, mais voyant Bill déjà foncer, je grognais légèrement avant de sauter hors de ma cachette pour le suivre. Collés tous les deux aux portes, j’observai vite fait si nous nous étions pas fait voir, et par chance, ce n’était pas le cas.

« - Bon, et maintenant ?
- A toi de me dire, c’est toi l’expert, fit-il d’un ton odieux.[/color]
- C’est bon, ça va, je voulais savoir si t’avais pas juste la clé pour nous faciliter encore plus la tâche. »

Le regard à dire « Tu te fous de ma gueule ? » lancé par l’anthropomorphe semblait m’indiquer que non. Soupirant alors, je décidai de sortir de mes poches des trucs pris par-ci et là utiles pour ce genre de situations, donc, des crochets. Lui demandant ainsi de faire le guet, je me concentrai sur ma tâche à essayer de trouver la bonne combinaison. On aura beau dire ce qu’on veut, c’est pas aussi facile que dans Skyrim cette merde. Je galérai à mort pendant quelques minutes, alors qu’à l’avant, ça commençait à gueuler pas mal, et surtout, la chaleur augmentait. Comment voulez-vous vous concentrer dans ces-

« - A droite ! Un fuyard !
- Je suis un peu occup-
- Tu veux qu’ils se ramènent tous ou merde ?! »

Râlant un coup je lâchai rapidement l’un des crochets et tournai la tête vers le chien en question, d’un claquement de doigts et un mouvement de la main, une barrière était apparue à côté de lui et l’avait frappé d’une telle force qu’il fut renvoyé vers l’avant. Nul doute qu’il réfléchirait à deux fois avant de tenter sa chance. Hélas, je ne pouvais maintenir la barrière si je voulais me concentrer sur mon travail, et donc, aussitôt que je repris mon crochetage, on était à nouveau seuls.

« - Presque… Presque…
- Dépêche-toi merde !
- Je fais ce que je peux ! Eeeeet… AH ! J’AI ! »

Satisfait de mon travail, je tournai le verrou afin de débloquer les portes, et me redressai en ouvrant en grand le coffre l’air satisfait et triomphant… Avant de voir qu’à l’intérieur, il y avait plein d’objets différents avec sans doute de la valeur, mais aussi deux gardes chiens lourdement armés de fusil.

« - … Très franchement, je savais pas à quoi je m’attendais. »

Par pur réflexe, je fis apparaître une barrière tout en sautant en arrière, empêchant ainsi les rafales de m’atteindre moi et Bill. Je pouvais clairement les empêcher de s’enfuir pour éviter d’en ajouter plus à la mêlée, mais il fallait bien libérer l’accès aux artefacts. Faisant reculer la barrière, je permis aux gardes à l’intérieur de sortir pour attaquer. Le premier se dirigea ainsi vers moi. Prenant ma posture de combat, j’enchaînai entre un coup dans les jambes et un au torse. Mis au sol, parfait ! Lui sautant dessus, je l’enchaînai à la gueule (pas grossier, vu que c’est des chiens), ne retenant pas mes coups. Le voyant moins actif, je shootai dans son arme et regardai autour.

« - On fait quoi ?!
- A ton avis ?! On se débarrasse d’eux et on reprend !
- Tu parles d’un plan… HEY ! BUGS ! Qu’est-ce que tu fous ?! »

Me foutant de gueuler plus fort, je me rendis compte que celui que j’ai frappai s’était relevé et me sautai dessus, et le balançai d’un coup de barrière arrière, en direction de l’homme lapin. Bordel, il foutait quoi ce con ?!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Joël Hamel
Combattant Du Feu Libre
Combattant Du Feu Libre
avatar

Team : Meteors
Pouvoir : contrôleur du feu
Points de Puissance : 34 400 points
Points de Réputation : 42 500 points
Points du Membre : 531 points
Double Compte : Maahes
Messages : 381

MessageSujet: Re: Jojo's Strange Quests [PV : Joël]   Lun 27 Fév - 3:39

La cible ne se faisait pas trop tarder, le convoi se rapprochant lentement mais sûrement dans ma direction alors que j’étais au beau milieu d’une rue déserte. Ce coin de la cité était connu pour être l’un des plus malfamés et donc généralement évité par la populace locale. Si jusqu’à maintenant cela avait pu arranger le prince canin et sa clique pour traiter avec l’alliance, ça allait devenir notre propre atout pour la soirée et donc ne pas avoir de regards indiscrets sur ce qui se passerait ce soir. Détendu, je restais stoïque alors que je jetais un rapide coup d’œil à la cachette de mes partenaires, Bill et Blue finissant par très vite coopérer lorsqu’il était temps de devenir sérieux. Blague à part, je décidé de fixer le carrosse qui venait à se stopper en face de moi, les destriers ressemblant à un mélange assez bâtard entre des chiens et des chevaux, bien qu’avec leurs yeux recouverts par leur touffe on avait l’impression qu’ils étaient bien inoffensifs. Ce qui attira davantage mon attention c’était bien les trois soldats canins qui accompagnés le convoi. Deux à pieds et le troisième en guise de pilote pour le véhicule. Rapidement ils se rapprochèrent de moi, assez méfiants et armes sorties.

▬ Qui va-là ? Identifiez-vous !

Celui qui était aux rennes avait sorti son glaive et la pointait devant moi. Je pouvais limite sentir le bout de la lame caressait mon menton – enfin, le bout de mon masque quoi – les deux autres quant à eux avaient chacun une lance à la main et une épée à la ceinture. Armure pas trop lourde, plutôt légère, tu me diras y’avait pas forcément besoin de grosse défense dans une mission de transport dans la cité. Souriant derrière ma cachette faciale, je tapotais le pommeau de ma propre épée plantée dans le sol avant de lever l’autre main, en signe de paix.

▬ Hey du calme, je suis là au nom de l’alliance. Vous êtes bien envoyés par le prince, pas vrai ?
▬ Ce n’était pas le lieu prévu pour cette entrevue, s’il y avait eu un changement nous aurions été prévenus. Qu’est-ce que cela signifie ?

Pff, comme je l’imaginais ces types devaient être du genre à vérifier le moindre détail et à s’assurer de tout changement possible durant l’une de leur mission. Dans le dos des gardes je pouvais voir passer telles des ombres mes deux camarades qui ne tardèrent pas à commencer l’infiltration. Si je voulais leur assurer un peu plus de temps, j’allais devoir continuer à gagner du temps. D’une manière ou d’une autre.

▬ Les plans ont changés. On a repéré des mouvements étranges entre ici et le palais, et on suspecte une attaque sur le convoi.
▬ Comment ?! Mais c’est impossible ! Cette route est censée être sû…
▬ Sûre ? Je pense pas non. Le fait est que j’ai pu aussi facilement vous trouver prouve le contraire, vous devriez revoir vos trajets les gars.
▬ Mais vous êtes qui au final ?! Vous ne nous avez toujours pas donné un nom !
▬ Mon nom… N’a pas d’importance !

Sur ma dernière phrase je m’étais rapidement avancé tout en évitant de m’empaler sur son épée, les flammes commençant à s’échapper de mon corps tout en se rassemblant au niveau de ma main droite. Sans crier gare je plaquais ma main sur les côtes du soldat qui me parlait, libérant une vague de Feu sur son flanc qui le projeta littéralement contre son compagnon sur le côté et les fit voler assez loin en arrière contre le premier mur venu. La vague de Feu fut si intense que le premier garde n’y résista pas, brûlant vif dans les secondes qui vinrent alors qu’il tentait d’éteindre les gerbes enflammées qui parcouraient son corps, se faufilant à travers la maille de son armure légère. Le soldat qui fut épargné par l’assaut décida tout de suite de reculer et de me tourner le dos, probablement pour partir à la recherche de renfort. Fronçant les sourcils, je décidais de saisir Anchor et de la soulever d’un coup sec pour me préparer à lui sauter dessus par derrière et le découper mais j’ai pas eu besoin de faire autant d’efforts. Blue utilisa une de ses barrières pour qu’il revienne dans ma direction, parfaitement exécuté ça partenaire ! Je soulevais l’épaisse lame avant de voir revenir le soldat armé d’une lance. Tel un bucheron abattant impitoyablement sa hache sur sa bûche, je découpais sans gêne le soldat qui n’avait que le manche en bois de sa lance pour se défendre. Je vous laisse deviner que je suis passé comme une lettre dans la poste.

Alors que le sang de ma deuxième victime alla volait sur la majeure partie de mon corps, je me retournais en direction du chien qui était encore en train de brûler, mais beaucoup plu silencieusement à présent… Normal en même temps, il était mort. Mais ce qui me surpris le plus c’était de voir une lame passait tout près de ma tête, découpant une partie de mon masque et m’entaillant légèrement la tempe qui commençait à saigner. Je voyais alors un soldat canin qui avait une main brûlée et le reste de son corps recouvert de traces de brûlures. Je pensais l’avoir éliminé en même temps que le premier, mais de ce que j’ai pu voir le bonhomme n’avait pas d’autres choix que d’utiliser le corps de son compagnon comme un bouclier contre mon attaque. Plutôt couillu.

▬ Enfoiré ! C’est toi qui est là pour nous attaquer !
▬ Bien vue Einstein !
▬ Je vais te faire payer la mort de mes frères d’armes !

Il s’élança dans ma direction, bien décidé à m’entraîner dans une joute d’armes avec nos épées. Mais je n’étais pas fou, je connaissais mes limites avec Anchor, et depuis que j’ai vu un certain voyageur se battre avec des épées j’évitais de faire le malin avec à présent. Cachant mon sourire son mon masque, je décidais de reculer de plusieurs pas avant de lui lancer mon épée, sans hésiter. Mais attention, pas lancer dans le genre je balance un javelot, plutôt en mode « tiens je te la donne ! ». Vous vous doutez bien qu’il allait pas la rattraper, mais ça avait au moins suffit à le stopper quelques instants dans son élan. Instants que je n’ai pas hésité à utiliser à mon avantage alors que d’un mouvement de main je prenais contrôle des flammes se déchainant sur le cadavre de son collègue.

▬ Tu pourras t’excuser auprès de tes potes dans l’autre monde. Ciao.

D’un coup sec je reculais ma main, donnant l’ordre au Feu qui était rassemblé derrière lui de le prendre de revers avec une puissante Colonne de flammes. Il fut comme avaler par mon élément alors que dans sa déchéance il hurlait de douleur. Je le regardais tomber comme une feuille morte, lâchant son arme. Dans le feu de l’action j’entendais plusieurs coups de feux venant du carrosse, voyant tout de suite après Blue et Bill aux prises avec d’autres gardes canins. On aurait dû faire plus gaffe et se dire qu’il y en aurait sûrement à l’intérieur, mais à sa façon le Récupérateur réussit à renvoyer son agresseur dans ma direction. Alors que le fusillier me tournait le dos, complètement concentré sur la tête bleue, je passais ma main derrière la tête canine du soldat et la plaquait violemment contre la barrière de Blue. Une belle éclaboussure de sang resta sur le mur du voyageur, tandis que je laissais une langue de Feue s’échappait de main pour achever le soldat.

▬ Je suis là, pas la peine de paniquer pour du menu fretin. Je pensais que t’étais un professionnel qui faisait son boulot.

J’en profitais pour rester sur un ton assez moqueur avec mon partenaire, après tout on perd pas une occasion pour bien se marrer entre potes. On est potes Blue, pas vrai ? Je le sentais réticent à ce sujet mais bon ça s’arrangera avec le temps je pense. Alors que la barrière de l’expert disparaissait, Bill venait tout juste de trancher nette la gorge du dernier soldat canin avec ses griffes. Bien qu’il était légèrement blessé à l’épaule à cause d’une balle. Il m’adressait un regard assez sérieux avant de hocher la tête, me faisant signe qu’il pouvait continuer. Je préférais ne rien dire, me disant que la mission passait d’abord.

▬ Bon, on récupère le butin et on s’casse. Prends ce que tu veux Blue, t’as la première mainmise là-dessus.
▬ Les dames d’abord héhéhé.
▬ Alors on va pas se gêner mes mignons.

Mon oreille siffla assez violemment alors que je n’hésitais pas à choper la tête de Blue par l’arrière, le forçant à se baisser en moins d’une seconde alors que plusieurs projectiles volèrent juste au-dessus de nous pour se planter dans le carrosse. Plusieurs vitres volèrent en éclat et d’un coup d’œil j’ai pu reconnaître que c’était des flèches. Qui nous attaquait ? Je tournais ma tête à droite et à gauche pour voir d’où venait l’ennemi, relâchant Blue au passage alors que de nouvelles flammes recouvraient mes membres. Mais les assaillants ne tardèrent pas à se montrer à une vingtaine de mètres devant nous. Un homme et une femme, tous les deux portant des vêtements biens distinctifs. L’homme avait un arc à la main droite tandis que sa main gauche était congelée, il avait un sourire assez confiant sur le visage alors qu’une large balafre était présente sur son visage. Quant à la demoiselle elle portait un masque mais je reconnaissais sans mal des disques enflammés tourner autour d’elle. Elle avait un certain contrôle sur le Feu, elle aussi.

▬ Et merde, voilà l’alliance qui débarque.
▬ Vous savez que ça vous appartient pas, pas vrai ? Vous voulez pas déguerpir comme ça ça m’évitera de perdre du temps ?
▬ Tu plaisantes j’espère, après avoir tué les soldats du prince on devrait au moins leur faire payer l’affront. Il ne faudrait pas qu’on perde un si bon marché avec ce royaume.

Réfléchissant un instant, je savais pertinemment que cela n’allait pas être de la tarte de se les farcir ici et maintenant, surtout s’ils coopèrent. Mais difficile de demander à Bill de m’aider alors qu’il est blessé, et j’avais encore moins confiance en Blue qui pouvait à tout moment décider de tout laisser tomber et de se barrer. Dans tous les cas, c’était sans hésiter que je lançais une boule de Feu à l’intérieur du carrosse pour que ce dernier commence à s’enflammer très rapidement.

▬ Woah sérieux mec ? T’es aussi mauvais perdant que ça ?
▬ Bof, j’ai tout à gagner de faire ça puisque c’est ma mission à la base.
▬ Je déteste les tarés dans ton genre, mais c’est rare de voir un rebelle contrôlant le Feu… Je suis curieuse de savoir qui se cache sous ce masque.
▬ T’as pas envie de le savoir, crois-moi.

Souriant à pleines dents, je tapais dans mes mains ce qui avait pour effet d’exciter les flammes autour de moi, les rendant presque sauvages et intenses. Elle répondait à mon état d’esprit qui était pour le mois des plus combatif. D’un simple regard je faisais un mouvement de tête à Bill qui avait réussi à mettre la main sur deux trois artefacts pendant que je discutais avec nos invités. Quant à Blue…

▬ Tu choisi qui, le gars ou la meuf ? Parce que crois-moi je vais pas pouvoir m’amuser à en taper un tout en te protégeant de l’autre, va falloir que tu te défendes toi-même Blue.

Restait plus qu’à voir ce qu’allait faire mon partenaire. Auquel cas il décidait de s’enfuir – comme était en train de le faire Bill – je pouvais pas dire d’avance si j’arriverais à couvrir la fuite de Blue si l’un des deux se décider à le poursuivre. Allez, c’est le moment de briller ! C’est pas tous les jours qu’on peut se confronter à des types de l’alliance.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Jojo's Strange Quests [PV : Joël]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Jojo's Strange Quests [PV : Joël]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» 07. Strange Case of Dr Jekyll and Mr Hyde
» Retro: Jojo Lorquet Blasts Michel Martelly
» You met me at a very strange time of my life. |-| w/ Harley Teller
» [Cultissime] Jojo's Bizarre Adventure
» STRANGE/ COMICS/ BD SUPER-HEROS EN GENERAL

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dream Land Infinity RPG :: RP :: Troisième Zone :: Royaume canin-
Sauter vers: