AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Francis Guillot

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Francis Guillot
Ligue B
Ligue B
avatar

Pouvoir : Invocateur de vermines
Points de Réputation : 0 points
Messages : 16

MessageSujet: Francis Guillot   Mar 8 Nov - 14:31


Guillot Françis
"J'aime les chats parce qu'il n'existe pas de chats policiers." Cocteau
Ton personnage...
-----------------------------------





Nom : Guillot
Prénom : Françis
Surnom : aucun pour le moment
Age : 32 ans
Sexe : Homme
Où habites-tu ? : Dans un petit village à coté de Beauvais, dans l'Oise
Activité : Chomeur
Ton histoire...
-----------------------------------

♠ Description Physique : Françis est un type tout à fait banal dans la vie. Il mesure environ un mètre soixante quinze et pèse entre soixante cinq et soixante dix kilos ( oui il y a un écart de cinq kilos car il oscille souvent entre ces deux poids ). Ses grands parents coté paternel sont originaires de la région Basque espagnole et de ce fait il est un peu typé. Il a les cheveux et le système pileux aussi noir que la nuit, avec quelques rares cheveux blancs. Ses yeux sont marrons et pleins de malices et la plupart du temps il arbore une très légère barbe de plusieurs jours. Il affiche pratiquement tout le temps un grand sourire satisfait.

Sinon au niveau de son corps, c'est un homme que l'on pourrait qualifier de spécimen un peu plus que correct. En effet, celui ci est pourvu d'une musculature taillée à la serpe. Il doit cette condition physique grâce au sport et aux travaux qui n'en finissent jamais chez lui. Autres petites particularités physiques, il a une brûlure sur le dos de la main droite qu'il s'est fait lorsqu'il était petit et une cicatrice dans le dos qu'il s'est fait lors d'un accident de mobylette pendant son adolescence.

Niveau vestimentaire, Francis est habillé simplement. Jean tout simple, sweet à capuche et baskets noire de skateur et de son éternelle casquette plate vissée sur la tête.

Dans Dreamland, il est habillé d'une combinaison ample blanche et bleue, d'une casquette en bandelettes et de bottes noires.

♠ Caractère : Francis est quelqu'un qui n'est pas très complexe, qui ne se prends pas trop la tête. A trente deux ans, il vit à la campagne dans l'Oise, à une trentaine de kilomètres de Beauvais, en compagnie de sa femme, Angélique, de ses volailles ( poules, coq, oie ), de ses quatre chats ( Hades, Kalï, Arya et Frejya ) et de son potager ou il fait pousser autant de fruits que de légumes. Oui il est marié ! Oui il aime les animaux et le jardinage. Il a travaillé toute sa vie et depuis peu, il se retrouve pour la première fois de sa vie au chômage, esclave de "mamie Pôle emploi", cette vieille peau de vache aussi dure de la feuille que radine en boulot. Au début, Francis a cherché à retrouver du travail mais dans sa région c'est complètement bouché au niveau de ses compétences. Du coup, il a un peu baissé les bras et se débrouille comme il peut, via de petites magouilles souvent, pour gonfler un peu son compte en banque. Son temps libre il le passe à faire des travaux chez lui, du jardinage, du travail au noir et glander.

C'est aussi un grand fan de whisky. Il adore le whisky tourbé, venant de l'île d'Islay, en Ecosse, et la bière aussi. Ce n'est pas non plus un alcoolique mais il s'en rapproche beaucoup.

Il n'aime pas le fait de devoir se lever de bonne heure le matin pour aller trimer dans un boulot qui ne lui plait pas du tout. Il l'a déjà fait et ne souhaite pas recommencer. Il ne supporte pas le fait de voir un type qui, sous prétexte d'avoir du pognon et une place élevée dans la société, écraser quelqu'un d'une classe sociale en dessous de lui. Cela lui a valu plus d'une fois la perte de son emploi et même une fois une plainte pour coups et blessures.

Pourtant, Francis n'est pas quelqu'un qui aime la violence. Il n'aime pas voir les gens souffrir. C'est un peu ce que l'on pourrait appeler un emphatique.

Il arrive de temps à autre qu'il donne un peu dans la déprime. Pas même son médecin n'est en mesure de lui expliquer pourquoi cela lui arrive de temps en temps. Ces petites périodes s'accompagnent parfois de sensations d'angoisses.

Sinon la plupart du temps, n'importe qui peut confirmer que c'est une personne pleine de vie, agréable et drôle, de bonne compagnie même, même si beaucoup s'accorde à dire que malgré tout il a tendance à être assez grossier et cru lorsqu'il parle.

♠ Histoire :

Au commencement...

Francis Guillot naquit dans une petite clinique privée de Amiens, la capitale régionale de ce que l'on nomme dans le coin "le pays de la patate", la Picardie. Sa mère, Lysianne était sans emploi, non pas que ce fut un choix, mais son père, Didier, couvreur de son métier, n'était pas quelqu'un de commode et refusait catégoriquement que sa femme puisse travailler. C'était une personne assez colérique et tyrannique et le fait d'avoir son premier enfant ne le calmera pas pour autant...

Que dire de plus du début de la vie de ce futur voyageur ? Pas grand chose car le fait d'être un bébé implique uniquement de boire ses biberons, chialer, dormir, et se faire dessus. Entre temps vint au monde un an et demi plus tard sa première sœur, Kelly...

La petite jeunesse...

Vint le fameux jour que toutes les mamans redoutent à un moment donné, l'arrivée de leur enfant en école primaire. Les risques de brimades, les possibles premières mauvaises fréquentations, l'éloignement de son petit bout d'choux, les premières aides aux devoirs... Francis fit donc sa rentrée dans le monde des grands, la découverte des mots, des nombres, de l'histoire et de la géo. C'était aussi une aubaine pour lui qui commençait à comprendre que sa mère ne supportait plus la vie que son père lui faisait subir...

A la fin de sa première année de primaire, il fut décidé d'un déménagement. Le père avait décidé d'acheter une maison dans une région différente. C'est donc dans une ville nouvelle et plutôt malodorante nommée Val de Reuil que la petite famille Guillot alla s'installer, Lysianne attendant son troisième enfant, une petite fille qui allait être appelée Alison.

La petite maison neuve achetée dans l'Eure était au cœur d'un quartier résidentiel regroupant un grand mélange de personnes sympathiques mais pour certains hétéroclites. Parmi ces gens, une famille en particulier qui marquera pour longtemps la mémoire de Francis, la famille Wannegeffel, dont le jeune Sven, qui deviendra son meilleur ami.

A peine quelques mois après leur arrivée là bas ce fut un grand soulagement pour toute la petite famille. Tout d'abord, la deuxième petite de la famille, Alison, était arrivée sans encombres en ce monde et Didier, le père, ayant perdu son nouvel emploi dans l'Eure, n'avait plus d'autre choix que de reprendre sa place dans l'entreprise Picarde qu'il avait quitté quelques mois plus tôt et de ce fait, il était dans l'obligation de rester la semaine sur place, dormant chez l'oncle et la tante de Francis. Ce petit cirque durera quatre ans, jusque la fin de sa première année de collège, et avec l'arrivée du dernier enfant que la famille aurait, Kevin.

Retour en Picardie...

Arrivé à la fin de sa première année de collège, la famille retourna dans leur village picard d'origine. C'était une décision difficile car les amis ne sont pas faciles à oublier, surtout pour des enfants, mais des difficultés financières et une envie du père de se rapprocher de la famille et de son travail les obligea à s'y résoudre...

Quelques semaines après le nouvel emménagement, ce fût le retour total de la dictature paternelle et celle ci avait gagné en puissance. A présent, en plus des privations, des humiliations et de la violence, quelle soit verbale, morale ou physique, sur sa mère, ce fût aussi au tour de Francis d'y goûter. Le père Guillot n'était pas fan de ses enfants. Pour lui, avant de les voir comme sa progéniture, il les voyait plutôt comme une gêne, un problème, et aussi un gouffre pour son précieux pognon. D'ailleurs, les enfants Guillot n'avaient jamais rien de bien. Les vêtements la plupart du temps c'était des vêtements récupérés sur des brocantes ou dans la famille et les noël et anniversaires étaient bien tristes car jamais de cadeaux et pour être tranquille, Didier s'arrangeait pour que ça se passe seulement qu'entre eux et trouvait n'importe quelle excuse à chaque fois pour punir les enfants et les envoyer se coucher, après "une petite volée réparatrice" comme il aimait à dire. De plus, lorsqu'un était puni, c'était les quatre enfants qui l'étaient.

La rentrée au collège du coin fut assez stressante et humiliante. Estimant que son fils avait mit trop de temps pour se lever, le père décida de lui faire sauter le petit déjeuner et la douche ! Il passa donc sa rentrée dans un tout nouvel environnement, sale et le ventre vide. Autant vous dire l'ambiance de classe ! En rentrant le soir chez lui, il vit sa mère, qui avait surement protesté face au père de la façon dont il avait une nouvelle fois traité Francis, affublée d'un bel œil au beurre noir et c'est en serrant les dents, la larme à l’œil, qu'il alla se coucher sans manger, punit une nouvelle fois pour une obscure raison que son paternel n'avait une nouvelle fois pas envie de donner.

Libération?...

Depuis leur retour en Picardie, ce ne fût qu'une escalade, ou plutôt une longue descente vers un enfer violent et malheureux. Le père avait étendu les coups à Francis et à sa sœur Kelly et par dessus le marché était devenu alcoolique.

Francis lui est en fin de quatrième et est en train de foirer sa scolarité. Il commence à rejeter la notion de soumission face au père mais pour éviter les coups et autres humiliations de l'alcoolique notoire et ne rentre pas tout le temps chez lui...

C'est un soir, tard, alors qu'il avait passé sa soirée avec des amis à discuter dans le village en fumant des joints, qu'il rentra discrètement, comme d'habitude, par la fenêtre de sa chambre, et qu'il entendit hurler. Il se précipita dans le salon et vit son père en train de violenter sa mère. Et lorsque j’emploie le mot "violenter" je veux dire par là qu'elle était en train d'essayer de repousser son mari tandis que celui ci était en train de l'étrangler sur le canapé. Francis ne réfléchit pas plus que de raison et attrapa la première chose qu'il vit dans la cuisine pour défendre sa mère. C'est donc d'un gros coup de poêle à frire en fonte en plein visage de son géniteur qu'il libéra sa mère. Le père grogna et se releva tant bien que mal mais Francis lui en remit un coup avant de prendre le téléphone et d'appeler son oncle, le beau frère de sa mère. L'oncle fut surprit du coup de fil car il n'avait plus de nouvelles d'eux depuis un long moment, Didier ayant depuis longtemps coupé les ponts avec la famille coté maternelle pour isoler sa famille. Après explication de Francis, l'oncle prit la voiture et les aida à chasser la bête immonde avant d'appeler les gendarmes...

Une transition difficile...

Quelques mois après le départ du père, retourné vivre chez la grand mère à une dizaines de kilomètres du domicile familial, la mère de Francis put enfin obtenir le divorce mais la joie fût de très courte durée lorsque le juge décida que deux enfants par weekend devaient aller avec lui. Il ne fallut pas longtemps pour que ces gardes soient supprimées. En effet, lorsque le père de Francis voulut un week-end frapper sur sa plus jeune fille, Alison, le jeune homme s'interposa et finalement ils se bastonnèrent. Après un mauvais coup assené à son père, le futur invocateur attrapa sa petite sœur par la main et s'en alla en courant de chez le tyran en laissant leurs affaires derrière eux. Le paternel perdit la garde des enfants puis disparut quelques temps après de la circulation. On apprit pas longtemps ensuite qu'il était recherché pour fraudes et arnaques en tout genre et si la mère de Francis n'avait pas fait le nécessaire rapidement, pas mal de dettes auraient du être remboursées par les enfants...

La cours des grands...

A seize ans, Francis ne savait pas quoi faire de sa vie et de ce fait, c'est sans grandes convictions qu'il décida de s'inscrire en lycée professionnel pour passer un diplôme de mécanique automobile. S'y prenant très tard, au lieu de faire un bac pro il se retrouva en classe de CAP. Il n'était pas super heureux de cela car le LP Montaigne, situé en plein cœur de Amiens Nord, tout juste derrière la maison d'arrêt, accueillait de tout et n'importe quoi comme élèves et les classes de CAP regroupaient en priorité tous les jeunes difficiles ne sachant pas quoi faire de leur temps libre mis à part des conneries. Ces deux années ne lui servirent pas à grand chose sauf se faire quelques amis, beaucoup d'ennemis, quelques petites connaissances en mécanique et surtout une question qui allait devenir redondante : " Bordel je vais foutre quoi maintenant ? ".

Après les examens de fin de CAP, ou il obtint tout de même son diplôme avec tout juste la moyenne, il passa quelques mois à tourner en rond, ne sachant toujours pas quoi faire de sa vie. Il décida donc à tout juste dix huit ans, de s'engager dans l'armée de terre...

Sapeur Guillot...?

Francis passa donc les tests de l'armée de terre à Vincennes l'été de ses dix huit ans et avec des résultats excellents. Il eut donc le choix dans à peu près toutes les filières militaires. Il décida de prendre son engagement au troisième régiment du génie militaire de Charleville Mezières. Ce qu'il désirait faire c'était démineur. Cela avait l'air intéressant et utile. En tout cas beaucoup plus utile que d'être de la chair à canon ou encore un tueur de sang froid. Manque de peau, pendant les formations il faut aussi et avant tout être formé à être soldat, à tenir une arme et savoir s'en servir. Il s’avéra que Francis était un excellent tireur, tellement bon qu'on lui proposa même de partir dans un autre régiment pour intégrer les tireurs d'élites mais il refusa. Il continua pour être démineur mais un accident après ses classes lors d'une OPEX ( opération extérieure ) mais n'ayant rien à voir avec un engin explosif l'obligea à mettre fin à une future carrière prometteuse. En effet, lors de sa première et malheureusement seule opération dans un autre pays, au Vietnam pour être plus précis, il se blessa gravement au bras gauche. Alors qu'il se rendait sur le lieu ou son unité avait été dépêchée pour une opération de déminage d'engins anti personnels devant durer plusieurs semaines, il vit une embardée avec son véhicule au détour d'un virage pour éviter une jeune enfant en plein milieu de la route. Son bras fut sauvé mais il aurait des séquelles toute sa vie. Atrophie musculaire du biceps gauche, spasmes et fortes douleurs occasionnelles, dommages nerveux irréparables et grosses difficultés à porter des charges lourdes...

Désillusions...

Suite à son accident et au handicap en résultant, Francis fut remercié par l'armée et dut se résoudre à retourner chez sa mère. Après quelques semaines à discuter et s’énerver on lui expliqua que suite à des soucis administratif et autres débilités, malgré sa blessure il ne toucherait rien de l'état en compensation. Après avoir fait un dossier pour une reconnaissance en tant que handicapé il fit plusieurs formations dans le but de trouver sa voie et de passer des diplômes.  

Tout d'abord, un diplôme en technique de vente dans un centre de formation professionnel pour adulte. Malheureusement, bien qu'ayant passé haut la main les examens il ne trouva pas chaussure à son pied dans cette profession. Quelques mois plus tard il passa un autre diplôme, dans un centre de formation et de réadaptation pour travailleurs handicapé. Dans l'informatique ce coup ci et cela lui plut beaucoup. Au bout de quatorze mois, le papier en poche, il se décida à chercher un emploi dans cette branche mais hélas, pas moyen de décrocher un boulot. Ayant depuis pas mal de temps une relation sérieuse avec celle qui deviendrait sa femme quelques années plus tard, Angélique, il décida de s'installer quelques temps avec elle chez ses parents, sur Amiens, pour travailler, malgré son problème de bras, dans la même usine qu'elle. Ce fût une année pénible pour lui. Il put mettre pas mal d'argent de coté mais sa blessure lui faisait souffrir le martyr. C'est au bout de presque un an qu'un jour sa sœur Alison lui téléphona pour lui dire qu'une place en tant qu'informaticien était libre dans le lycée professionnel ou elle faisait ses études dans l'Oise. Il postula et obtint le poste.

Il y travaillera pendant deux ans à plein temps, une partie payée par l'état et l'autre par la région, mais au bout de ces deux ans il se retrouva à mi temps en informatique pour d'obscures raisons administratives. Fort heureusement, il put obtenir un mi temps en tant qu'assistant d'éducation dans la vie scolaire du lycée...

A présent...

A ce jour, Francis habite dans une petite maison dans un petit village dans l'Oise, marié avec Angélique et propriétaire de pleins d'animaux. Il n'a plus de travail et en cherche mais sans plus...


♠ Dreamland :

Il faut dire que la phobie de Francis n'est pas commune mais pas non plus la plus originale. Ce jeune homme avait une peur panique de tout ce que est vermine, que ce soit rats, insectes considérés comme tels ( mouches, sauterelles, tiques, puces... ) et pas mal d'autres choses. Pour donner une petite explication sur le terme de vermine, est considéré comme "vermine" un organisme nuisible, pour la santé ou pour les activités humaines. Par exemple, les rats. Ils propagent la saleté, des maladies, détruisent les cultures... Autres exemples, les tiques, parasites se nourrissants du sang d'autres créatures tout en pouvant les infecter par des maladies graves ou alors les mouches, créatures sales, propageant des germes et se reproduisant en pondant un autre type de vermine, les asticots. Bref, la vermine c'est crados !

Francis quand à lui a toujours vécut à la campagne et ne comprends pas vraiment cette phobie qu'est la sienne. Il a déjà chopé une ou deux tiques, l'été il est souvent harcelé par les mouches, les guêpes et toute sorte de saloperie mais ne pige pas pourquoi il en avait une peur bleue.

Presque toutes les nuits, il faisait des cauchemars. Dans ces mauvais rêves, il était dévoré par de la vermine. Soit par des vers, des insectes, vidé entièrement par des dizaines de tiques géantes ou alors cuit en marmite par des hommes rats habillés en haillons...

Mais un jour, un été, il eut peur d'un frelon dans son terrain pendant qu'il était en train de faire des travaux avec sa femme. Affolé, il s'agita dans tous les sens et se précipita en courant dans sa maison, oubliant sa femme dehors, l'enfermant à l'extérieur. Un quart d'heure après, il la conduisait à l’hôpital car elle avait été piqué à la gorge. Le soir, de retour chez eux, elle ne lui adressa pas la parole et c'est fâchée qu'elle se coucha à ses cotés. Il eut du mal à dormir, se sentant coupable et honteux mais au moment de s'endormir, il reparti de plus belle dans son cauchemar habituel.

Il était en train de courir dans une vaste plaine de hautes herbes, poursuivit par des guêpes. A mesure qu'il s'enfonçait dans cette nature sauvage, des tiques s'accrochaient à ses mollets, ses cuisses, plantant leurs têtes dégueulasses dans sa chair. Des puces commençaient à grouiller sur ses vêtements et le piquait. Mais il continuait à courir. Il courrait mais son cœur commençait à s'emballer en voyant sur ses cotés des hommes rats, armés de lances et de projectiles le prendre en tenaille à la manière des raptors de Jurrassic Parc ! Il allait abandonner, comme à chaque fois mais un petit détail changea la donne cette fois ci. Ils n'auraient pas du envoyer cet enfoiré de frelon combler les rangs de ses adversaires. Ce fut cette nuit la la goutte d'eau qui allait faire déborder le vase. Au lieu d'avoir son attention entièrement sur les monstres de ses cauchemars, il se rappela le visage tuméfié de sa femme à cause de cette stupide bestiole. Son sang ne fit qu'un tour. Il s'arrêta en dérapant sur le sol, faisant valdinguer la vermine grouillante de sur lui. Ensuite il arracha les tiques de ses jambes et les éclata entre ses doigts avant d'attraper le frelon qui finalement, en voyant le massacre, tentait de faire demi tour. L'insecte, de la taille d'un ballon de rugby, ne fit pas un plis, Francis l'éclata au sol et l'explosa d'un coup de talon. Les hommes rats se stoppèrent, se regardèrent tandis qu'une aura de puissance commençait à émaner du corps du futur voyageur puis, dans une explosion de puissance, dégageant une sorte d'onde de choc, il se révéla en tant que nouveau voyageur. Il n'avait plus peur désormais. Il remonta ses manches, serra les poings et s'avança vers les hommes rats, bien décidé à leur rendre la monnaie de leur pièce. C'est à ce moment là que ses adversaires lâchèrent leurs armes au sol et plièrent le genou dans une sorte de révérence devant Francis. Il ne comprit pas ce qu'il se passait mais sentait que quelque chose avait changé. Il était désormais conscient de l'univers qui l'entourait et se sentait complètement vivant et réel dans le monde des rêves. Un rat plus vieux que les autres s'avança et s'apprêta à lui parler mais un bruit strident le sortit de ses rêves, c'était le réveil de sa femme qui sonnait. Il sursauta, vit une mouche virevolter devant ses yeux. Hier encore il se serait fourré la tête sous les couvertures mais ce matin là il l’attrapa dans son poing et l'écrasa...

J'aime -
1. les bons whisky
2. les jeux videos
3. les séries fantastiques, d'horreur et de SF
4. ma femme
5. mes animaux
Je n'aime pas -
1. les gens qui pensent être supérieurs
2. mon père
3. ma soeur Kelly
4. la tarte au citron meringuée
5. la maltraitance envers les animaux


- Phobie : "La vermine"

- Pouvoir : Invocation de vermines diverses et variées.

- Objet magique : Non du tout

• Le personnage sur ton avatar : Ging Freecs
• Rang spécial désiré : Pas pour le moment.
• Relation prédéfinie : Non pas spécialement Smile
• Code du règlement :

Derrière l'écran...
-----------------------------------


• Prénom ou pseudo: Francki
• age: 32 ans
• comment as-tu connu le forum ? J'étais dessus il y a deux ans.
• Connais-tu Dreamland ? Oui mais pas à jour
• Depuis quand fais-tu du rp ? euh . . . Très longtemps lol
• Pourquoi as tu choisi ce forum? Je l'aime bien ^^
• Des critiques sur le forum ? Oui pourquoi pas ?^^
• Une remarque ? Il pleut chez moi c'est nul -_-'


Dernière édition par Francis Guillot le Mer 16 Nov - 23:11, édité 11 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Joël Hamel
Combattant Du Feu Libre
Combattant Du Feu Libre
avatar

Team : Meteors
Pouvoir : contrôleur du feu
Points de Puissance : 34 000 points
Points de Réputation : 40 000 points
Points du Membre : 486 points
Double Compte : Maahes
Messages : 376

MessageSujet: Re: Francis Guillot   Mer 9 Nov - 19:13

Bienvenue sur le forum !

Si tu as des questions sur le contexte ou le forum en général n'hésites pas à les poser ! Bonne chance pour ta fiche o/

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Francis Guillot
Ligue B
Ligue B
avatar

Pouvoir : Invocateur de vermines
Points de Réputation : 0 points
Messages : 16

MessageSujet: Re: Francis Guillot   Mer 9 Nov - 19:49

Hello Joel,

Merci pour l'accueil. Je suis encore en réflexion par rapport à certaines choses concernant ma fiche, ce n'est pas évident XD. Par exemple je cherche encore l'avatar qui irait avec mon personnage. Il me faudrait un avatar du genre trafalgar Law -_-'
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Axel
Voyageur chercheur de merde
Voyageur chercheur de merde
avatar

Surnom : L'enfoiré
Pouvoir : Invocateur des lames
Points de Puissance : 40 000 points
Points de Réputation : 55 000 points
Points du Membre : 639 points
Double Compte : Eve Leblanc
Messages : 2293

MessageSujet: Re: Francis Guillot   Mer 9 Nov - 20:42

Salut ! Bienvenue !

Comme l'a dit l'autre bodybuilder en collants (retourne chez toi la danseuse c'est mon territoire ici ! ^w^) si t'as des questions, demandes, on est là pour te renseigner. sur le contexte, besoin d'avis sur le perso ou de trucs que t'es pas persuadé de pouvoir faire ou non, faut pas hésiter à demander.

Par contre, je te préviens, law est pas disponible comme personnage pour l'avatar. Il est déjà pris par Rémy Ymèr.J'avoue que dans le même esprit comme perso, je sais pas trop quoi te conseiller.

En tous cas bonne chance pour ta fiche mon poussin ! poney

_________________
Le quotidien de Axel:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Francis Guillot
Ligue B
Ligue B
avatar

Pouvoir : Invocateur de vermines
Points de Réputation : 0 points
Messages : 16

MessageSujet: Re: Francis Guillot   Jeu 10 Nov - 11:53

Salut Axel,

Logiquement ça devrait le faire. Je ne suis pas à jour du tout dans l'oeuvre mais je connais l'histoire. Je connais d'ailleurs le fofo, j'ai joué ici il y a longtemps mais des soucis IRL m'ont forcer à arréter assez brutalement... Là ça va beaucoup mieux et le rp me manque terriblement ^^

Du coup, mis à part l'avatar qui me manque et dont j'ai besoin pour la description du personnage, j'ai déjà tout en tête Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Francis Guillot
Ligue B
Ligue B
avatar

Pouvoir : Invocateur de vermines
Points de Réputation : 0 points
Messages : 16

MessageSujet: Re: Francis Guillot   Mer 16 Nov - 23:11

Fini ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Joy Killamanjiro
Indiana Joy
Indiana Joy
avatar

Pouvoir : contrôleur des chiffres
Points de Puissance : 40 000 points
Points de Réputation : 55 000 points
Points du Membre : 694 points
Double Compte : Diavolo Mayor
Messages : 677

MessageSujet: Re: Francis Guillot   Ven 18 Nov - 20:59

Salut !



Alors, une fiche correcte, pas de fautes visibles dans ma lecture rapide. L'histoire est plutôt versée dans le pathos réaliste, on frise parfois le too much, mais ça passe. J'attends de lire ta Fiche Technique concernant ton pouvoir, pour l'heure je suis curieux.



Tu commences donc 1 587e de la Baby et tu peux poster ta FT !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Francis Guillot   

Revenir en haut Aller en bas
 
Francis Guillot
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» un militaire natif de Crépy-en-Valois
» Quentin Guillot [Pouffy]
» Savin Guillot

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dream Land Infinity RPG :: Administration :: Personnage :: Présentations :: Présentations Validées-
Sauter vers: