AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 BigLove

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Big Love
Alias Gordon Love
Alias Gordon Love
avatar

Pouvoir : Morpheur Mangeur
Points de Réputation : 3 900 points
Messages : 29

MessageSujet: BigLove    Sam 1 Oct - 22:33


Gordon Love
Alias BigLove
À noté que dans Dreamland, personne ne connait son nom, simplement son surnom!

Ton personnage...
-----------------------------------





Nom : Love
Prénom : Gordon
Surnom : BigLove
Age : 32ans
Sexe : M
Où habites-tu ? : Angleterre
Activité : Saut en parachute de temps en temps
Ton histoire...
-----------------------------------

♠ Description Physique :
Au cas ou vous ne l’auriez pas encore remarqué, Gordon est un énorme gorille, un ours voir un éléphant… une véritable montagne sur patte, je ne pouvais donc pas commencer à le décrire sans parler de son principal atout, soit sa taille. Il mesure littéralement 1m95 de haut après tout !  

Vous pourrez donc rapidement le reconnaître et de loin en plus ! Il dépasse toujours tout le monde d’une tête ou deux… tout dépendant comment la nature vous aura gâté ! Bref, il n’y a pas que la grandeur dans la vie, alors parlons un peu de sa coupe ! Il arbore toujours et fièrement une jeune coiffure de samouraï, ses cheveux d’un noir de jais sont toujours tirés en arrière et retenue par un élastique tout se qu’il y a de plus normal. Oui, ce n’est pas parce qu’on a des cheveux magnifiques qu’on possède nécessairement la broche mythique de la déesse des cheveux d’or.

Ses sourcils sont eux aussi, aussi imposants que lui ! Oui, oui, il prenant beaucoup de place sur ce visage des plus carré, juste au-dessus d’une belle paire de petites lunettes rondes qu’il ne cesse de remonter contre l’arête de son nez qui avouons le tout de suite, est aussi imposant que le reste de sa morphologie !  De belle lunette de lecture d’un verre cristallin laissant librement aux gens la chance de voir ses yeux d’un bleu glacé très pur.

Pendant qu’on y est, continuons notre lancée sur le poil. De jeunes favoris naissants se retrouve sur chaque côté de cette belle mâchoire, comme pour donner à ses lèvres des plus pulpeuses, l’encadrement nécessaire pour survivre à n’importe quel hiver !

Sinon, il ne faut pas le mettre à nue ! Vous comprendrez assez rapidement pourquoi on le surnommait (l’ours) dans ça famille, car Gordon possède un pelage des plus dru sur presque tout son corps, le torse, le dos, les bras et les cuisses, ne laissant que peu de peau exposée, il en a même sur les pieds et les mains ! Il pourrait littéralement vivre sur un continent de glace et y être plus à l’aise qu’un ours polaire…

Bon, c’est assez, l’image est assez forte ? Parfaits, nous allons donc continuer sur son habillement. Malgré sa taille, il est dur de trouver des vêtements adaptés pour un aussi grand gaillard alors il porte constamment son veston fait sur mesure et une belle chemise d’un rouge éclatant constitué d’une belle et riche étoffe. Suivant cela, il y aura un pantalon agencé, une paire de souliers de cuir et c’est terminé !

C’en est assez pour l’apparence, parlons maintenant de la gestuelle, de sa manière de faire les choses et de ces petites actions qui font de lui un personnage si attachant. Bien qu’il soit grand et robuste, Gordon est le plus attentionné des hommes. Il marche toujours de manière à faire le moins de bruit possible, à prendre le moins de place possible et ainsi de suite. Pour lui, être grand est une responsabilité, il ne veut pas gêner personne et ne désire jamais prendre plus de place qu’une personne normale. Bon, c’est l’intention qui compte puisqu’il n’y arrive pratiquement jamais. Si ce n’est pas un plancher de bois qui craque, ce sera un cadre de porte trop petit qu’il emportera avec lui en essayant de le traverser…
♠ Caractère :

Comment décrire un cas désespéré ? C’est bien simple, commencer avec Gordon… Tout le monde qui le connaît vous le dira ! Ce n’est pas compliqué, il est rêveur, maladroit et parfois il se laisse emporter par ses émotions, d’où son surnom de BigLove… C’est affectueux, je vous rassure, ce n’est pas un déviant sexuel, loin de là !

Rêveur, il rêve sans cesse d’aventure plus grande que lui, se qui n’est pas trop mal vue son futur… de parcourir le monde et de pouvoir accomplir ses rêves, seulement il vie sa passion par le biais des livres. Pour y parvenir dans le monde des songes, il aura plus que besoin d’être ambitieux et courageux aussi, car n’oublions pas qu’il ne restera pas un simple humain bien longtemps ! Ça, il le sait, mais ce sont quelques points sur lesquels il doit encore travailler. L’ambition n’étant pas un problème en soi, il sait qu’il va devoir prendre son temps pour arriver à ses fins, trop empresser de sauter des étapes, c’est peut-être une chose qui lui nuira dans le futur qui sais, surtout vues la tournure que prendra sa phobie. Quant au courage, il en a, parfois… Dans les bons moments, pour être plus précis. Il fait souvent preuve d’un grand sens de la justice, et ce sans avoir à revêtir un costume d’homme-araignée. Il défendra toute personne opprimée, car bien que cela soit incroyable à croire, BigLove fut autrefois un LittleLove qui en a bavé avant de devenir grand ! L’important est de comprendre qu’il est ainsi dans la vraie vie, mais dans Dreamland, il se laissera plus facilement aller, il sera peut-être même téméraire qui sais !

Maladroit, mon dieu, par où commencer ? Malgré sa grande taille, BigLove est maladroit, autant dans ses gestes que dans sa façon de parler, il lui arrivera de bafouiller devant une gaffe aussi simple qu’avoir échappé son crayon devant quelqu’un, de tomber sans raison, en courant lors d’un test physique alors que cette fois, il avait bien attaché ses chaussures ! Un vrai empoté celui-là…
♠ Histoire :

Gordon vit le jour sur une petite ile adjacente à l’Amérique, plus précisément dans le territoire canadien, et encore plus précisément sur un petit navire marchand appartenant à ça famille. Modestes, ils y vivent depuis des années, agrémentant leurs coffres des marchandises trouvées ici et là qu’ils revendent ou échangent aux plus offrants contre ce qui leur semble le plus adapté quant aux situations qui se présentent. Ce qui permit bien entendu au garçon de grandir dans un milieu très coloré et parfois même assez farfelu. Que ce soit en îles, ou en personnage, rien n’était jamais fixe mis à part l‘embarcation et encore, elle vogue sans arrêt d’une place à l’autre. C’est d’ailleurs dans celle-ci qu’il découvrit sa passion pour les livres après avoir reçu son premier en cadeau lors d’un passage en Angleterre, le pays auquel il décida de s’installer une vingtaine d’années plus tard.

Constitué d’une coque en bois sombre, on la reconnaît facilement, non pas à sa grosseur, mais aux divers draps colorés accrochés un peu partout, c’est d’ailleurs de ses divers morceaux de tissu qu’il en tire son nom, le bigarré ! Également munie d’une petite cheminée de briques, le petit bateau laissait croire qu’il est propulsé par un système au charbon, mais la seule fumée qui s’en échappait était celle des cuisines ou le père y passait le plus clair de son temps en compagnie de sa femme qui fait les comptes. Par contre, si on y jette un coup d’oeil de plus prêt, on trouvait souvent des enfants sur le mat principal, alors que Gordon, notre jeune et grand aventurier en devenir, était toujours en compagnie de son grand-père à pêcher et écouter ses histoires. Tout pour renforcer l’ambiance familiale toujours présente sur le joli navire. Malheureusement, le mentor du jeune homme n’est plus de se monde aujourd’hui, mais il en garde un bon souvenir, c’est ça l’important !

Quel qu’il en soit, sa vie n’était pas si mal, le rafiot sentait toujours bon les épices, son père et sa mère s’aimaient comme dans les comptes de fée, ses petits frères et sœur jumeaux, beaucoup plus agiles que lui, jouaient toujours à chat perché et son grand-père fumait toujours la pipe jusqu’à envahir le bateau d’une agréable effluve. Par moment, notre gros pêcheur réussit même à cueillir le souper en plongeant son hameçon préféré dans les profondeurs de la mer. Le tout n’est qu’un passe-temps pour lui, un prétexte pour écouter encore une fois les histoires, ou l’histoire ! Préféré de son grand-père.

- Il était une fois ! Puisqu’il commençait toujours ainsi… Une petite île, perdue… Entouré d’un brouillard pour l’en protéger des regards indiscrets et des sirènes. Moi et mon équipage s’y étions retrouvé par mégarde un soir de tempête, le bateau attaqué par la foudre et la force des vagues avait cédé aux forces de la nature et comme dans toute bonne histoire, il n’y avait que moi ! Papy qui survécut ! Je ne retrouvais mes anciens compagnons que quelques années plus tard, mais ça, c’est une autre histoire ! Alors, où j’en étais ?

- Les fées !

- Oh oui, les fées ! Alors, j’étais étendu là, sur la plage et bien que la tempête fût calmée, je ne voulais plus lâcher la planche qui m’avait sauvé la vie, j’avais vu tellement d’alligator et de requin dans mon périple que je ne voulais pas lâcher se qui m’avais permis de survivre tu vois ! Traumatisé des horreurs que j’avais vues durant la nuit et la traversée. C’est à ce moment qu’une horde de petites fées me sauva d’une mort certaine ! C’était les plus belles créatures du monde mon petit ! Je voudrais tant y retourner et vivre avec elles ! Malheureusement, je me fais vieux, il faut être jeune pour voir des fées, tu sais !

Sans exagération, le vieux la racontait au moins une fois par jour, changeant toujours un passage ou un autre pour améliorer les bons côtés comme les mauvais de sa vieille vie d’aventurier. Toujours en accentuant la présence des vilaines créatures aquatiques qui au risque de croquer les orteils de son petit fils dans ses mauvais rêves, n’avait jamais vraiment existé. Trop pétrifié par la phobie qui en découla, Gordon n’osa jamais parler de sa peur à la famille, inquiet de perdre les belles histoires qui allaient avec…

Bref, c’est bien beau les histoires, mais il faut comprendre qu’à vingt ans, Gordon désirait plus qu’une vie de marchand, c’est pourquoi il demanda à sa famille de le laisser au premier quartier de terre qu’il appréciait, bien entendu, il termina en Angleterre ou il réside toujours, propriétaire d’un far à bateau modernisé en une énorme bibliothèque dans laquelle il collectionne toute sorte d’histoire. Comme il ne désirait pas la guerre, un tel établissement serait capable de lui procurer ce qu’il désirait le plus, une paix intérieure. Une justice et l’aventure, sans oublier la chance d’un jour mettre le pied sur l’ile de légende et d’enfin voir ses fées de ses propres yeux ! Ou du moins, de les retrouver dans ses livres !
♠ Dreamland :

Une nuit, dans le mois de décembre il y a dix-sept ans.
Gordon : 15ans : Sur le bigarré


La journée avait été forte en émotions, de fortes turbulences avaient déchiré la voile du navire, le forçant à accoster le plus vite possible dans le premier port du coin. Gordon, comme le reste de sa famille, s’écroula dans son lit à la seconde ou le dernier nœud de sécurité fut sécurisé. Trop grand déjà pour dormir dans un lit superposé, il avait hérité d’un hamac dans la sale d’entreposage du petit navire.

Il s’en souviendrait toujours, à peine eut-il le temps de retirer ses bottes et son manteau encore détremper qu’il avait rejoint les bras de Morphée, trop fatiguer pour même songer au cauchemar qu’il referait encore cette nuit, comme toutes les précédentes.

Quand il ouvrit les yeux, ce fut son enfer personnel qui l’accueillit encore. Une corde raide suspendue entre deux extrémités de roche pointue tout aussi accueillante que la fourche même du diable, lui suspendu à cette corde, obligé de faire des allé retour sur celle-ci en espèrent trouver une échappatoire. Sous lui, une horde, des centaines de crocodiles aux dents blanches et pointues, les grincements de leur écaille, le cillement similaire à celui d’un dragon alors qu’il grognait pour effrayer leur proie, le claquement de leurs dents sous la pression incroyable de leur mâchoire ou même le fouet de leur queue battant le marais d’où ils sortaient…

Franchement, il n’y avait rien de bon, seul le ciel bleu était encouragent et encore, il le narguait alors que seule la puissance de ses bras le protégeait de ses mâchoires qui se refermait toujours quelques centimètres sous ses pieds. Effrayé, imaginer le, agripper à cette fine corde comme si sa vie en dépendait, pleurant, criant pour obtenir de l’aide. Appelant chacun leur tour tous les membres de sa famille jusqu’à rouvrir les yeux pour voir que rien n’avaient changé… Horrible.

Bon, pour ce qui est de la mise en situation, on y est, mais ce soir là, les choses étaient différentes, après une journée entière à ne pas avoir mangé, Gordon s’était couché le ventre vide et comme il avait déjà frappé la puberté, sa taille n’était plus celle d’un gamin. Plus mature, il savait que tout ce cirque n’était qu’un mauvais rêve, mais il n’avait pas encore trouvé la force de vaincre sa peur.

Hors de toute attente, son ventre gronda, comme pour imiter les animaux enragés, mais cela ne lui rappela qu’une chose, il n’était plus un gamin… Il devait bien peser près des deux-cents livres… Peut-être même plus ! Du coup, toujours en se cramponna à ça corde, le mauvais dieu des rêves décida de lui jouer un tour, coupant net celle-ci sous son poids, le forçant à jouer les Indiana Jones jusqu’à frapper l’un des murs de pierre.

Heureusement, cela ne lui fit pas trop mal, il tenait encore bon. Seulement, les alligators avec leurs énormes mâchoires s’étaient rapprocher et telles des fourmis, s’empilait les uns sur les autres jusqu’à bientôt former une pyramide pour enfin pouvoir agripper les jambes du pauvre homme. C’est généralement là qu’il se réveille… Sauf qu’aujourd’hui, tout allait changer !

Un second grondement se fit entendre de son ventre et Gordon, toujours sur sa corde, jeta un coup d’œil aux animaux. Il avait vu un documentaire tout récemment, un truc fort intéressant dans lequel on disait que la chair d’alligator avait un gout de poulet…

Avec beaucoup d’hésitation, cette référence lui fit tranquillement oublier sa peur, c’était être mangé, ou manger, sauf qu’il était dans un rêve, il pouvait faire ce qu’il voulait non ? D’un double salto arrière, il atterrit sur le sable, derrière les crocos. Seulement, comme il n’était pas aussi agile dans la vraie vie, en s’imaginant devenir un gymnaste, il copia ses mimiques personnelles, ce qui eut pour résultat de le faire s’effondrer au beau milieu des bêtes… Couvert de boue, il les regardait dans les yeux, pleurant à chaude larme…

- SALE BÊTE ! JE VAIS VOUS GRILLER SUR LA BROCHE VOUS ALLEZ VOIR !

Cria-t-il pour se réconforter alors que le premier monstre sautait dans sa direction.

CLAP !

Il venait de lui saisir le bras, effrayé plus que jamais, Gordon priait pour qu’il se réveil, mais la magie n’opérait pas, il se sentait rapidement trainé au sol, alors qu’une centaine de monstres aquatiques se battait pour croquer un morceau de lui.

Dans un moment de désespoir, il se dit qu’il ne partirait pas sans se battre, qu’au moins il laisserait une cicatrice à l’une de ses bêtes en guise de vendetta personnelle… Il croqua donc dans le premier alligator venu, celui-ci avait un gout de fraise, ce qui l’encouragea à recommencer, puis… Aussi surprenant que cela puisse paraitre, dix minutes suffirent pour qu’il puisse dévorer les cent bêtes…

Suite au massacre, il se rendit bien vite compte qu’il était devenu l’un d’eux… ou presque ! Puisqu’une couche d’écaille rugueuse avait recouvert tout le dessus de ses membres, laissant le ventre blanc et poilu intact, comme si finalement toutes ses morsures n’étaient qu’hallucination… Bien entendu, il ne put se voir, sinon il aurait rapidement remarqué que ses dents étaient aussi pointues que celle des montres qu’il venait de dévorer, débloquant ainsi quelque chose en lui.

Il était désormais un voyageur, une entité habillée par le manteau confectionné à même sa propre peur terrassée.

Si ce manteau devait avoir un nom, il s’appellerait gourmandise.
Car une faim insatiable venait de naitre en lui.
J'aime -
1. Silence
2. Livres
3. Défis
4. Sport
5. Couleur Rouge
Je n'aime pas -
1. Attendre
2. Jeux video
3. Escargo
4. Le froid
5. Les idiots


- Phobie :
Peur d'être mangé.
Gordon s’imagine souvent sur une corde raide ou sur le bord d’un gouffre. Voir carrément dans l’habitat naturel d’une centaine d’alligators, seulement la peur en soi n’émane pas de l’animal. C’est simplement celui-ci que le rêveur aura matérialisé pour s’imager sa véritable peur, mourir dévorer vivant. Fixant ainsi les mâchoires aux crocs acérés de ces poursuivants jusqu’à se réveiller d’effroi... Tout en sueur dans son lit…
- Pouvoir :
Le pouvoir de Gordon est unique. À force de manger quelque chose, il obtient une capacité/transformation (permanente) il ne sait jamais se que sera la compétence ou la transformation tirée de se qu’il ingère, mais il sait qu’il devra manger une grande quantité de la même chose avant d’obtenir un résultat. Son pouvoir est également accompagné d’une faim inhabituelle qui le force à toujours engloutir ce qu’il a sous la main… Et d’une paire de dents à toute épreuve, capable de croquer dans le plus dur des matériaux comme si ce n’était que du beurre.

Il comprit l’étendue de sa capacité lors de sa première nuit, à force de manger des crocodiles, il peut désormais reproduire leur carapace sur sa propre peau, comme une mutation.
- Objet magique : Aucun

• Le personnage sur ton avatar : Goz [Area D]
• Rang spécial désiré :
Code:
[color=#cc0033][size=24][b]B[/b]ig[b]L[/b]ove[/size][/color]

• Relation prédéfinie : Aucune, mais je suis pas contre, si cela vous intéresse, envoyer moi un MP !
• Code du règlement :

Derrière l'écran...
-----------------------------------


• Prénom ou pseudo: Je suis un Alien
• age: 23
• comment as-tu connu le forum ? GOOGLE
• Connais-tu Dreamland ? quelques livres, je suis presque à jour !
• Depuis quand fais-tu du rp ? 10ans
• Pourquoi as tu choisi ce forum? L'important, c'est de le choisir !
• Des critiques sur le forum ? À venir, probablement, ou pas...
• Une remarque ? J'ai fait Fairy Tails, One piece, Naruto, mais franchement Dreamland, sa risque d'être épic !


Dernière édition par Gordon Love le Dim 2 Oct - 3:48, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Big Love
Alias Gordon Love
Alias Gordon Love
avatar

Pouvoir : Morpheur Mangeur
Points de Réputation : 3 900 points
Messages : 29

MessageSujet: Re: BigLove    Dim 2 Oct - 3:46


Voilà ! Je crois bien avoir terminé ! Au plaisir !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Joy Killamanjiro
Indiana Joy
Indiana Joy
avatar

Pouvoir : contrôleur des chiffres
Points de Puissance : 40 650 points
Points de Réputation : 56 500 points
Points du Membre : 741 points
Double Compte : Diavolo Mayor
Messages : 691

MessageSujet: Re: BigLove    Dim 2 Oct - 10:37

Salut Inspecteur !



Bonne fiche et envoyée rapidement à validation, c'est un bon point (on en distribue allègrement, ne vous excitez pas).

Le pouvoir est à peu de choses près celui de Kacem Azmat, qui est passé en coup de vent sur le forum. Tu pourrais éventuellement y jeter un coup d'oeil, sachant qu'il a créé des royaumes et du contenu autour de son personnage.

Concernant le pouvoir d'appropriation, y'a rien qui le contre-indique, mais je te signale simplement qu'on va surveiller les validations de techniques. Et on refusera d'ors et déjà les immunités élémentaires ou tout ce qui peut entuber peu ou prou les autres pouvoirs. Je précise cela sans aucune once de menace, c'est simplement pour que tu saches où aller, où ne pas aller, et qu'on ait pas besoin de faire la police, etc. On s'octroie aussi le droit de modifier/te proposer un autre pouvoir - puisque c'est aléatoire, dis-tu - au moment de la validation de la technique, si on estime que ce que tu proposes t'avantage de trop. Par exemple, dans ton histoire tu bouffes des crocos et tu as leur peau, ce qui est "comme par hasard" très utile pour un voyageur combattant. Voilà, on sait comment ça fonctionne, on acceptera bien sûr les techniques bien bourrines, mais on surveillera aussi pour ne pas que ça devienne cheaté ^^ Sinon j'adore ce pouvoir, donc éclate-toi bien !



Tu peux commencer 1687e de la Baby Ligue ! On attend ta Fiche Technique, ta fiche de suivi, et tu pourras lancer des RP avec les autres membres !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Big Love
Alias Gordon Love
Alias Gordon Love
avatar

Pouvoir : Morpheur Mangeur
Points de Réputation : 3 900 points
Messages : 29

MessageSujet: Re: BigLove    Dim 2 Oct - 18:19


Suuuuper ! en fait je voulait proposer que se soit le staff qui propose les (pouvoir) acquis ! Du coup, aucun problème ! Merchi pour la validation rapide !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: BigLove    

Revenir en haut Aller en bas
 
BigLove
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dream Land Infinity RPG :: Administration :: Personnage :: Présentations :: Présentations Validées-
Sauter vers: