AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Concert dans la joie et la bonne humeure [PV Joy]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Axel
Voyageur chercheur de merde
Voyageur chercheur de merde
avatar

Surnom : L'enfoiré
Pouvoir : Invocateur des lames
Points de Puissance : 40 525 points
Points de Réputation : 54 900 points
Points du Membre : 669 points
Double Compte : Eve Leblanc
Messages : 2314

MessageSujet: Concert dans la joie et la bonne humeure [PV Joy]   Sam 1 Oct - 9:39

Axel et sa bande de boulets qui lui servait d'amis du moment se trimballaient sur les routes de France. ça faisait plusieurs jours qu'ils se trouvaient dans le Sud. Ils étaient passés par Montpellier, Toulouse et maintenant arrivaient dans le Pays Basque. Axel était au volant du vanne sur une route un peu chiante, toute en ligne droite ou presque. Il roulait lentement. Les fenêtres du véhicule étaient grandes ouvertes pour qu'ils puissent se rafraichir par ce que ce vieux machin là, il a pas la climatisation intégrée. Axel souriait. Il avait pas besoin d'autoradio. La belle bande à l'arrière chantait ou jouait pendant une bonne partie du trajet ou au moins parlait, racontait des blagues. Pour axel, c'était double benef. c'était un bon cours de Français qu'il parlait déjà bien malgré son accent assez prononcé et puis en plus, ça le distrayait un peu.

- Je te promet cette nana elle était...
- Ouais comme toutes les autres ! Bourrée !
- hahahaha ! Bien envoyé !
- Slim' regarde ce que t'as loupé et que Axel s'est tapé pour toi à Montpellier !
- Ouais c'est bon ! Quelle idée de pervers de prendre en photo la nana que t'as baisé aussi.
- C'est pas mon idée, c'est celle de Anne.
- Je me disais aussi. C'est une vicieuse !
- Hey ! j'suis pas une vicieuse !
- Oh que si tu l'es !
- Nan ! Je suis une belle fleure fragile qui ne rêve que d'amour !
- pfffft !
- Qu'est ce qui te fait marrer enfoiré ?!
- Fut un temps où avec 2 bières on pouvait faire la complète avec toi !
- j'vais te défoncer !

Axel regarde dans un Retro les deux en train de chahuter derrière. pas attachés bien sûr. L'inconscience de la jeunesse. Pendant ce temps, Helène jouait un peu de la guitare. Axel se sentait bien avec ce groupe de jeunes. il avait l'impression d'être extérieur, de déranger mais en même temps, leur bonne humeur et cette atmosphère entre eux le détendait. il s'amusait plus à les regarder être bien entre potes qu'à être pote avec eux. Une sorte de plaisir voyeuriste ?

- Euh.. dites, on va où Déjà ?
- Bayonne !
- Comment t'écris ça ?
- B-A-Y-O-N-N-E.
- ah... bah je crois que je me suis trompé de route !
- Bah voilà ! c'ets ça de confier notre itinéraire à un étranger qui sait même pas lire le français convenablement !
- Désolé les gars!
- Non mais je rigole hein ! Le prends pas mal. Tu veux que je prenne le volant ?
- Non ça va aller. Juste, guides moi.
- Ok !

Mattéo qui était sur un siège arrière échange sa place avec Hélène qui était à l'avant. Le tout alors que Axel conduit encore. Aaaaaaah ! vive la sécurité routière hein ! Putain d'étranger qui s'en branle par ce qu'il se fait ps retirer de points sur son permis s'il fait des infractions en France ! Ils finissent, grâce aux indications de Mattéo à retrouver la route qu'ils devaient prendre. Ils seraient à Bayonne d'ici quelques minutes. Là-bas, ils devaient se produire dans un petit bar normalement. Comme souvent en fait. L'ambiance un peu gipsy dans le vanne reprenait de plus belle. entre les engueulades bon enfants entre Anne et Slim, la musique de Hélène  et les fredonnement au rythme de la guitare de Lisa. Les paysages défilaient lentement. Axel était vraiment dépaysé par ce pays qui ne ressemblait pas du tout au sien. pas le même climat, pas la même topographie. Tout était si différent. Parfois, il détourne ses yeux de la route pour observer tout ça alors qu'ils se rapprochent peu à peu du littoral océanique que Axel n'a encore jamais vu.

En fait, pour la petite explication planning. ce soir, ils se produisent à Bayonne mais le lendemain, ils se sont arrangés pour être programmés suite à un désistement d'un groupe, dans une fête de quartier à Biarritz, juste à côté.  Bref, je passe un peut tout ce merdier vu que ça nous intéresse pas. Ils se sont trouvés un emplacement de camping pas chère à côté de Biarritz. Ils font leur concert pendant que Axel amène tout le merdier au camping puis vient les chercher une fois qu'ils ont finit leur concert. Il leur sert de nounou quand ils décident d'aller faire la fiesta en ville et les ramène tous complètement défoncés au camping. Ils lui avaient demandé de chanter une chanson paillarde en suédois et se moquèrent passablement de sa langue maternelle. Puis, alors que la belle brochette était fin bourrée, il finit par aller se coucher à son tour. Il était vanné. C'est ça d'être parent ? Putain, c'est la grosse merde si vous voulez son avis. Durant sa nuit à Dreamland, il a tenté d'aider Hélène à devenir une voyageuse. c'était la tentative depuis plusieurs semaine de cette bande de lourds. Ils n'y arrivaient pas. en même temps, là, ils avaient débarqués tous à Delirium City. C’est pas comme ça qu'on va aider Hélène à vaincre sa peur. A moins qu'elle ai la phobie du désordre. C'était l'une des première fois qu'il voyageait avec eux. Par ce que oui, à part hélène, ils sont tous voyageurs. Ils furent bluffés par la puissance de Axel qui les protégea durant toute la nuit des 1001 dangers de Delirium City. Ils savaient qu'il était largement plus expérimenté qu'eux et mieux classé mais ils ne savaient pas que c'était à ce point là.

Le lendemain, au p'tit dej', la conversation parlait de ça alors qu'ils étaient posés sur une table de pique-nique du camping à bouffer comme des gros sac. faut manger après une cuite, c'est bon pour l'estomac, même si parfois c'est dure.

- Hey mais en vais Axel t'es super Badass !
- Ouais... Il y a mieux vous savez. Là on était qu'à Delirium. La dernière fois j'ai combattu un voyageur du feu, c'était pas la même affaire.
- Ouaaaaaaaaah c'est tellement cool dit comme ça !

Hélène dit qu'elle a plus faim et s'en retourne vers la tente d'un air boudeur. axel la regarde s'éloigner. Il se dit que ça doit être dure pour elle. Tous sont voyageurs et parlent souvent de Dreamland et elle est la seule à ne pas pouvoir comprendre de quoi ils parlent à ne pas pouvoir partager ça avec eux. Elle semblait contrariée. Il le comprenait parfaitement. Anne dit qu'elle va la voir, Axel dit qu'il va y aller plutôt. parfois, c'est mieux de parler à une personne un peu extérieure. Elle commence à entrer dans la tente des filles quand Axel la rattrape.

- hey hélène ! ça va pas ?
- Si... Si ça va. j'ai juste trop bu hier. j'ai pas faim.
- Tu sais... Tu peux m'en parler si ça va pas.
- J'te dis que ça va ! retourne parler de ta super vie de Dreamland là avec les autres !
- C'est ça qui t'embête ?
- Bravo Sherlok ! Bien sûr que ça m'énerve ! Vous parlez que de ça tout le temps et moi je pige rien !
- Tu pige pas ? (là c'est lui qui pige pas. Haaaan le manque de vocabulaire !)

- Je comprends rien ! Vous parlez de classement et tout mais moi j'suis étrangère à tout ça ! vous parleriez une langue étrangère ça ferait pareil ! Je commence à me dire que jamais je les comprendrai.
- Dis pas ça ! Ils essaient de te faire devenir une voyageuse.
- c'est ce qu'ils disent ouais ! Comment je peux en être certaine ?!
- Je te promets que.
- Pfeuh ! Comment je peux devenir une voyageuse d'abord ?! J'ai même pas de peur, de phobie. les autres ils avaient tous leur petit toc, le truc qui les énerve, qui leur fait peur. Moi j'en ai pas ! C'est une cause perdue ! Jamais je vous comprendrai !

Axel ne sachant quoi ajouter la laisse entrer dans la tente en la regardant juste un peu triste. Il dit aux autres de la laisser un peu seule, qu'elle a besoin de ça. il se sent un peu impuissant. Lisa finit par aller voir Hélène qui revient vers eux quand ils décident d'aller un coup sur la plage fais les Beau Gosses, se dorer la pilule avant le midi et faire un peu de baignade. Ils vont sur la plage non loin du camping. ils font les cons et tout, Slim peut pas s'empêcher de draguer tout ce qui bouge. il a évidemment emporté sa guitare sèche pour faire son bon gros kéké de lover. Bordel quelle tête à claque ce type ! et le pire, c'est que ça marche ! cet enculé il arrive vraiment à attirer les nana avec ses gros clichés de drague. Je crois que c’est ça le plus énervant, savoir que des nana sont assez connes pour tomber dans le panneau. Il faisait beau et chaud. Les vagues étaient assez hautes. Un peu plus loin, on pouvait voir des groupes de surfeurs en train de pratiquer.  Et là d'un coup, il voit Anne pointer un jeune surfeur du doigt en hurlant.

- Oh putain lui !!!
- Quoi qu'est ce qu'y a ?!
- C'est aussi un voyageur ! J'le reconnais ! Vous savez là on l'a vu dans le dream-mag ! C'est l'un des types les mieux classés de la Ligue B !
- On t'a jamais appris que pointer du doigt c’est malpoli ?!
- En effet je le reconnais. J'ai déjà vu sa tronche dans le Dream-mag...

Sauf que le jeune homme, il avait carrément spotté qu'on causait de sa gueule, il s'était du coup bien cassé la gueule sur sa planche le pauvre. Avait il reconnu Axel pour sa part ?! vous le saurez... dans le prochain poste !

[HDJ ce RP aurait lieu quelques temps après la celestia, pour repère chronologique. Plusieurs semaines après déjà.]

_________________
Le quotidien de Axel:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Joy Killamanjiro
Indiana Joy
Indiana Joy
avatar

Pouvoir : contrôleur des chiffres
Points de Puissance : 40 650 points
Points de Réputation : 56 500 points
Points du Membre : 741 points
Double Compte : Diavolo Mayor
Messages : 684

MessageSujet: Re: Concert dans la joie et la bonne humeure [PV Joy]   Jeu 6 Oct - 9:05

Spoiler:
 



Il ne fallait pas oublier la citation de la fiche de Joy Killamanjiro, même si dire cela était totalement HRP ! "Les maths, c'est comme le surf. C'est dans le rouleau que tu résous l'équation qui te lie à la nature". Dit comme ça, c’est pas très parlant, mais Joy dans les rouleaux comprenait parfaitement ce qu’il avait écrit pour commencer sa fiche – c’est totalement encore HRP ! Les mathématiques étaient comme le surf, des calculs, des trajectoires, des anticipations, des mouvements précis et calculés pour...ben prendre les vagues ou passer dessus ou dessous. Il avait de temps en temps été pris par le rouleau, et la noyade n’avait jamais été si éloignée de lui, à un point qu’il regrettait parfois son pouvoir, sa vivacité, sa capacité à se sortir de toutes les situations. Mais enfin, c’était un surfeur prudent, qui appréciait avant tout l’eau, le sel, le remous des vagues et la sensation de glisse. Le danger, très peu pour lui. Le danger ne valait le coup uniquement si la vague valait le coup. Tout pour la meilleure vague, c’était la règle du spot de Biarritz qu’il fréquentait avec deux trois potes, sa fratrie et de temps en temps, son père, Andrew, qui avait initié ses enfants à sa passion du sud-ouest de la France, grâce à laquelle il avait rencontré Athénaïde. Une sacrée surfeuse, dans sa jeunesse, la mère du Clan. Elle avait arrêtée dès sa première grossesse, et n’avait jamais retouché une planche depuis, mais Andrew avait continué pour deux, et si Dreamland était dirigé par la mère, le père régnait sur le spot et surveillait sa marmaille délurée.


Joy surfait ce jour-là comme souvent, par tous les temps, qu’il vente, qu’il pleuve, qu’il fasse beaux, doux, frisquet ou qu’une trombe tombe sur la ville. Après les cours, la maison de famille des Killamanjiro était assez proche de l’océan pour qu’il s’adonne à la joie des vagues avant de bosser ses cours – la joie d’une famille bourgeoise anglaise, direz-vous. Il surfait et profitait du remous salé qui choquait sa planche, il profitait du beau temps et du week-end qui s’étalait joyeusement, promesses de sports, de soirées avec la fratrie à parler de Dreamland autour d’un petit verre de jurançon, l’alcool favori de la famille dont les adolescents faisaient consommation plus ou moins en secret, du moment qu’il n’y avait pas d’abus. Il surfait, mais en zieutant sur la plage un groupe qui le montrait du doigt en riant, il se cassa la gueule de sa planche en jurant, et prit le bouillon. Putain de touristes qui n’y connaissaient rien ! Ou alors des surfeurs pros venus rire des jeunots ?


Il sortait des rouleaux mathématiques dont il tentait d’établir des calculs pour comprendre ce qui avait merdé, mais il dût se résoudre à tout mettre sur le compte de son manque de concentration ; il vit une bande de jeunes en s’avançant vers eux, un poil plus âgée que lui, voire carrément plus âgée en y regardant de plus près, et vit qu’on le montrait du doigt en riant, et en s’extasiant, encore. Mais c’était pas possible d’être aussi impolis, bon sang !  Il se regarda, mais non, il n’avait rien de rigolo, il avait son short de bain, sa planche, les cheveux mouillés certes, et son corps maigrelet, mais il était somme toute assez banale et normal. Ses yeux verts dévisagèrent le groupe, et s’ouvrirent quand il entendu des mots magiques. Dream-mag. Ligue B. Okay, des voyageurs, qui gueulaient à qui mieux mieux qu’il était de la Baby en se marrant comme des baleines, en jouant de la guitare (what?) et en s’engueulant mutuellement. Il regardait le groupe pour voir s’il y avait des têtes connues, mais à part le type aux cheveux bleus, qui lui rappelait vaguement un mec aperçu dans le Dream-mag une ou deux fois, les gens ne lui disaient rien. Il nota qu’ils étaient français, apparemment, ce qui allait pouvoir lancer une discussion d’anthologie.


Le groupe se composait de six personnes. Joy nota le guitariste, une fille en mode grande gueule, un autre type aux cheveux bruns/roux en train de causer très près près avec une fille qui se fichait royalement du matheux onirique. Il y avait celui qui semblait le plus âgé, aux cheveux bleus, et une fille aux cheveux rosés, qui semblait le contempler sans toutefois avoir quelque chose à ajouter pour ajouter du bruit aux rires du groupe. Il arriva près d’eux, et le malaise s’installa en même temps qu’un ange qui passait quelques secondes – et c’était pas Athénaïde, tout allait bien !



- Heu...vous êtes des voyageurs, pour me fixer comme ça ?
- Hoooooo, c’est lui, Toy Machin !
- Joy. Joy Killamanjiro. Vous êtes ?
- On est nouveaux dans Dreamland, mais on est avec Axel ! Moi c’est Anne, voici Lisa et Hélène, qui discute avec Mattéo. A la guitare c’est Slim. Et Axel donc, déjà présenté !  
- Axel, le gars d’Armacity ? J’ai entendu parler de tes derniers exploits oui…
- C’est génial ! Un voyageur ici, à Biarritz !
- Et du coup y’a tout le Clan qui vit dans le coin ?
- On habite au-dessus, ouais. Ma mère est ligue S et mes frangins sont dans la Major.
- Waouh, comment c’est trop classe ! Vas-y assieds-toi avec nous !
- Euh ok !
- T’es encore lycéen j’parie ?
- Première S dans un lycée du coin oui.
- Et un putain de voyageur la nuit, comment ça doit être génial.
- Ah bah c’est...intéressant oui. Et vous, vous êtes voyageurs depuis combien de temps ?
- Non on vient tout juste de le devenir ! On s’est aidé mutuellement pour les peurs, et on essaie d’aider Hélène, celle qui t’a pas dit bonjour, pour la transformer.
- Ah je ne savais pas que c’était possible...c’est pas con ouais.
- J’parie que tu as plein de choses à dire sur Dreamland – plus qu’Axel qui joue les beaux mystérieux à dire « ouais, j’ai rencontré tel Seigneur taré », « ouais, je protège un royaume vous pouvez pas comprendre », « ouais, Delirium c’est pour les débutants, enfin vous, nous quoi ». J’te jure !
- Ben…...il a pas tort ? Enfin sans vouloir vous vexer, moi j’y suis jamais allé, y’a trop du monde, je préfère les endroits calmes ou inexplorés !
- Ouais comme sa maman ! Il paraît que…
- Mec, j’te conseille de pas finir ta phrase.
- Oh pardon. T’es encore là-dessus depuis le Dream-mag de la Celestia ?
- Je remplace ta réalité par la mienne.
- Faisons comme ça, Joy !
- Et comment tu fais pour tout ce qui est développement de pouvoir ? Axel dit que c’est assez simple, mais lui c’est un vétéran. Comment toi, qui es de la Baby, tu as fait pour te développer autant ?
- Hum, l’environnement. J’ai essayé d’apprendre en parlant aux gens, en les aidant aussi, pas mal. En fait j’ai essayé de comprendre comment pourrait évoluer mon pouvoir dans chaque situation, dans les divers royaumes, et comment je pourrais l’utiliser au mieux de mes capacités actuelles. Mais c’est peut-être un côté spécifique à mon pouvoir des mathématiques, je crois. Sinon l’entraînement, y’a pas de secret…
- Hum, on en prend note. Du coup tu viens à notre concert, évidemment ?
- Heu va falloir que je demande l’autorisation à ma mère, j’suis encore privé de sortie à cause de la Celestiafest.
- Privé de sortie ? Et tu fais quand même du surf ?  
- Ouais, déjà je rappelle que j’ai 17 ans, et je suis arrivé chez Deus dans un bus de défoncés, j’ai gerbé devant le palais de Deus, et devant ma mère qu’est de la Ligue S…Le surf, les parents disent que c’est pas une sortie, c’est un loisir vital !
- Ah ah ah trop fort le matheux !
- J’vais voir, si mon frangin Peter ou si l’autre, Gabriel, veulent y aller pour rencontrer Axel, peut-être que ma mère voudra bien que je bouge. En attendant personne ne veut aller se baigner, elle est super bonne.
- Ouais comme ta…
- Non, tu ne veux pas finir cette phrase.


Joy alla se baigner avec Anne qui prit un cours de planche tout en lançant quelques allusions à sa disponibilité, rejoints par les autres qui firent les cons dans les vagues. Il passa une bonne partie de l’aprem à parler avec eux, espérant les retrouver autour d’une bonne bière et de leur musique...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Axel
Voyageur chercheur de merde
Voyageur chercheur de merde
avatar

Surnom : L'enfoiré
Pouvoir : Invocateur des lames
Points de Puissance : 40 525 points
Points de Réputation : 54 900 points
Points du Membre : 669 points
Double Compte : Eve Leblanc
Messages : 2314

MessageSujet: Re: Concert dans la joie et la bonne humeure [PV Joy]   Jeu 6 Oct - 17:12

Naturellement, le manque de discrétion de cette brave petite Anne n'était pas passé inaperçu. Le jeune Joy commença à sortir, planche sous le coude pour les approcher et savoir de quoi il retournait après les avoir bien remarqué et entendu. Dans un premier temps, il semblait un peu énervé. La situation amusait un peu Axel car c'est à peu près comme ça aussi qu'il avait rencontré cette bande de bras cassés. Il était à un bar, ils y jouaient, Anne a ouvert sa bouche et n'était pas discrète, Axel a dû engager la conversation par ce qu'à un moment u tel manque de discrétion ça se signale et de fil en aiguille voilà. Axel sourrit en pensant à ça. il sourrit moins quand Joy dit d'une voix un peu accusatrice qu'en effet il a entendu parler de lui suite aux événements d'armacity. En effet, avec la Celestiafest, et la contre-soirée qui a dégénérée à la dream-box, les événements d'armacity c'est la chose qui a le plus fait la couverture du Dream-mag dernièrement. Le sourire de Axel s'efface et il regarde pas mauvais Joy mais presque. Il aurait bien envie de le choper par le col histoire de lui dire qu'il à pas à le juger mais bon, il a pas de col. Et puis en plus, il s'en veut trop sur ce qui s'est passé pour se rebeller réellement contre ce genre de remarques. Toujours est-il que ça le calma un peu et que ça lui coupa l'envie de réellement participer à la conversation. A quoi bon si ce p'tit con le prend d'office pour un VK ?!

Apparemment, ils sont toute une famille de voyageurs. En effet, après réflexion, Axel a entendu parler du "clan killamanjiro". Enfin, c'est surtout la mère qui fait parler d'elle. Son combat contre Clive higgins a été un des gros événements de la seconde nuit de la celestiafest qui ne manqua pas de faire l'objet d'un article du numéro spécial celestiafest. La conversation se déroule. Axel reste spectateur. Anne ne manque pas une occasion de le traiter de rabat-joie. Tous les autres commencent à parler à Joy puis Anne l'invite à aller à leur concert. Cette meuf est décidément trop conviviale ! C'est la nana, elle te connait pas depuis 10 minutes que t'es déjà son pote pour elle. Un jour ça lui portera certainement préjudice. Remarques, si Axel avait pas été aussi nerveux quand il était plus jeune, il aurait certainement été du même genre. Puis ils allèrent se baigner, presque tous sauf Hélène et Axel.

- Tu vas pas te baigner ?
- Et toi ?
- Ce gamin m'a coupé l'envie.
- Moi c'est leur conversation !
- Si c'était une peur de l'eau ce serait plus simple... ça règlerait la situation.
- ha-ha ! très drôle. Je me demande comment ils font n'empêche...
- Pour se lier d'amitié avec n'importe qui comme ça ?! Fut un temps j'étais comme ça un peu.
- Hey ! restez pas comme ça tous les deux ! Venez vois baigner ! elle est super chaude !
- Nan vraiment j'ai pas très envie et...
- j'te laisse pas le choix !
- kyaaaaaa!

Mattéo venait d'arriver et d'embarquer Hélène sur son épaule tel un pillard viking qui emporte une pauvre femme lors d'un pillage. Et croyez moi Axel s'y connait en viking en bon suédois qu'il est. Il la balança dans la flotte et ils commencèrent à se battre. pendant ce temps, Joy apprenait à Anne un peu le surf. Encore une fois, Axel se sentait tellement extérieur à tout ça. Décidément plus rien n'allait dans sa putain de vie. ça avait débuté comment déjà ? ça avait commencé avec ce qu'il avait fait à Harley ou avec ce qu'il avait vécu à Dreamland avec Ares ? C'est comme si d'un coup, tout avait déconné dans sa vie. Mais alors complètement ! Avant, même quand ça déconnait, il trouvait moyen de tirer du bon, de s'amuser d'une situation etc. Mais là, il n'y arrivait plus. Pourtant, il n'avait pas changé grand chose par rapport à sa vie d'avant de sortir avec Harley. Non mais il se sentait vide, extérieur à tout ça. Peut être se sentait il encore coupable de l'avoir lâché comme une merde, mais alors quand je dis comme une merde, c'est réellement comme une grosse merde !  C'est presque comme s'il était un peu mort à l'intérieur. Il était là, comme un con, seul au milieu d'un groupe de serviettes à surveiller les affaires des autres. Il vit la guitare sèche de Slim, il s'en saisit et commença à jouer 2-3 accords qu'un ami lui avait appris à faire avant de lâcher l'instrument. Décidément, il a pas la fibre musicienne. Jouer ne lui a pas permis d'extérioriser quoi que ce soit en fait.

- Vie de merde !

Dit il en suédois en observant la mer puis en jetant un regard au ciel. Anne vient le cherche à son tour.

- Bah axel tu viens pas te baigner ?
- Pas spécialement envie... Je garde vos affaires.
- Roh allez fais pas ton lourd ! Viens ! pour me faire plaisir !

Axel finit par se laisser embarquer. Il finit lui aussi par profiter de l'eau. Jusqu'à ce qu'il se rappelle qu'ils avaient dit à l'organisation du concert de quartiers qu'ils devaient être présents pour les réglages pour être certain que tout irait au niveau des réglages son. Ils étaient restés sur la plage une partie de l'aprem, ils restèrent sur la plage. en rentrant au camping, ils mangèrent vite fait avant de se diriger avec le vanne jusqu'au lieu du concert afin de descendre leurs instruments. Pendant qu'ils étaient en route, ils parlèrent un peu de leur aprem.

- Il est sympa ce Joy vous trouvez pas ?
- J'aurais pensé que les tête de ligue étaient tous comme axel voire pire.
- ...
- Roooh il prend même pas la peine de répliquer c'est pas drôle !
- Ouais Axel t'en as pensé quoi de lui ?
- Rien... C'est un ado comme les autres. Même si à Dreamland il pouvait buter un Seigneur, il resterait un ado comme les autres.
- C'est vachement dure.
- C'est vrais ! Même si j'essaie de sauver des vies à Dreamland, ça change pas que je suis un enfoiré ici.

Axel observa et supervisa un peu leur installation. A force, il avait acquis sur le tas 2-3 compétences de manager et d'ingénieur son. Ils étaient installés sur une petite place sur laquelle avait été installé une petite scène. c'était pas grand chose, mais n'empêche que ce serait certainement le plus gros concert avec le plus gros public qu'ils auront fait jusqu'à maintenant depuis le début de leur tournée de branlos avec Axel. La journée avança mais le jour ne se couchait pas encore. on était encore largement à la belle saison. Le concert commença avec un autre groupe, en attendant, le groupe de jeunes gens était posé à côté de la buvette à attendre son tour pour jouer. Il n'y avait pas encore trop de monde pour le moment mais il y avait quand meêm déjà une bonne soixantaine de personnes sur la place à écouter le premier groupe qui passe.

- Alors, pas trop le traque ?
- Dis pas ça enfoiré ! ça va nous filer le traque justement !
- C'est le but.
- Je te hais !
- Avec le traque, vous allez donner le meilleur de vous même du coup.
- Manager à la noize !
- Euh... salut ! Vous avez rencontré mon petit frère plus tôt aujourd'hui. Moi c'est Gabriel Killamanjiro.
- Enchanté !

Ce type venait de débarquer. Il ressemblait pas mal à Joy, en plus grand, un air plus fière. Il sembla sonder tout le monde rapidement avant de se fixer sur Axel. Il le connaissait, il avait bien évidemment lu ce qui était arrivé à Armacity. Axel avait tué le N°50 de la Ligue M. Du moins, c'est ce qui se disait. Il l'avait par la même occasion doublé dans le classement. Derrière gabriel arriva une blonde qui était la sœur ainée du clan Killamanjiro. Elle les calcula pas trop. Elle regarda rapidement son frère, fixa lentement Axel en le reconnaissant, regard qui fut repéré par le concerné. Elle passa son chemin bien gentiment. Elle était accompagnée d'amies à elle non voyageuses et n'avait pas envie pour le moment de parler de Dreamland avec des inconnus, contrairement à son frère. Gabriel pour sa part qui avait lancé des conversations sans importance avec le groupe de voyageur qui pour sa part lui demandait des conseils et tout et tou. Axel était pas tellement du genre à leur donner ou plutôt au compte goutte. Eh ouais, avec eux au final, il était pas super causant et un peu acariâtre. L'ainé des Killamanjiro finit par fixer axel et s'adresser directement à lui presque mine de rien alors qu'il ne snobait presque jusqu'à présent.

- Alors comme ça t'es devenu un voyageur Killer ?!
- Qu'est ce qui te fait dire ça ?
- J'sais pas, t'avais un groupe mais t'as tout laissé tomber. Et puis, ta montée dans le classement a été spectaculaire quand t'as tué John Silver. En général on aime pas trop ça les VK dans la famille.
- C'est des menaces ?
- Nan, je voulais juste savoir si tu comptais t'arrêter en si bon chemin ou continuer sur ta voie et devenir une menace.
- J'suis pas un VK et c'est pas moi qui ai tué Silver, faut pas croire tout ce que ces fouille-merde du Dream-mag racontent.

- Ok je vois.

- Et tu sais quoi, j'ai l'impression que tu m'emmerde juste par ce que t'as les boules que je sois mieux classé que toi. Tu fais partie de cette bande de péteux qui apporte de l'attention à ce classement à la con j'suis sûr ?!
- On s'reverra à dreamland.
- Ouais c'est ça ! Et si tu viens m'chercher la merde comme tu l'as fais maintenant, j'te promet pas que tu te retrouveras pas avec 2-3 coups d'épée dans l'fion !

Le frère ainé de Killamanjiro, à peine arrivé était déjà reparti, l'air tout aussi fière qu'à l'aller. Il ne semblait pas porter plus que ça attention aux propos de Axel qui semblaient glisser sur sa peau comme de l'eau sur le duvet d'un canard. Autant Axel là s'était révélé. Il se laisse un peu faire au début mais si on lui cherche trop la merde, il se réveille et il envoie chier et si on emmerde encore, là généralement il se fritte. ça surprit la bande de frenshy qui accompagnait axel qu'ils n'avaient jamais v répondre comme ça à des provocations. Ils le regard_rent tous avec des gros yeux bien ronds, surpris de découvrir une nature d'Axel qu'ils n'avaient encore jamais vu mais que ses amis ou ceux qui le cotoient à Dreamland de longue date connaissent. Axel il est pas du genre à se laisser marcher dessus trop longtemps et il est même un peu revanchard. Pas obsédé par la vengeance mais si tu lui as fais une crasse et que tu le recroise, attends toi à recevoir une belle crasse à ton tours.

- Bah quoi ?
- C'est juste que... On t'a jamais vu aussi vif et virulent.
- C'est lui qu'a commencé.

Ils explosèrent de rire et recommencèrent à boir et à stresser en l'attente de l'approche de leur prestation. Ils écoutaient en même temps une petite formation folk chantant des balades. Parfait pour un début d'une soirée d'été. La place commençait peu à peu à se remplir de monde.

_________________
Le quotidien de Axel:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Joy Killamanjiro
Indiana Joy
Indiana Joy
avatar

Pouvoir : contrôleur des chiffres
Points de Puissance : 40 650 points
Points de Réputation : 56 500 points
Points du Membre : 741 points
Double Compte : Diavolo Mayor
Messages : 684

MessageSujet: Re: Concert dans la joie et la bonne humeure [PV Joy]   Dim 16 Oct - 8:23

- Mais Maman !
- Non, je t’ai dit !
- Mais Papa, dis-lui ! Ils m’attendent, je vous dis !
- Chérie…
- Non, il est puni jusqu’à nouvel ordre ! Un bus rempli de cannabis, Andrew, un bus rempli de cannabis ! Et il a vomi sur mes chaussures de cérémonie offert par le Seigneur Cordonnier qui avait fait tes chaussures de combat ! Non, il ne sortira pas !
- Maman, t’as conscience que si je ne peux pas sortir, je vais aller dormir !
- Essaie seulement, j’ai demandé à Super Sauveur de te surveiller cette nuit !
- KEWOUAAAA ! MAIS C’EST PAS JUSTE ! Et Peter lui il a le droit de sortir alors qu’il est rentré à pas d’heures cette nuit ?
- Ton frère joue ce soir ! Et on ne tolère pas les rapporteurs chez les Killamanjiros, jeune homme ! Tu es puni, tu es puni. Il fallait réfléchir avant de monter dans ce bus de drogués !
- Mais Maman, il fallait bien que je monte voir Deus…
- Silence jeune homme...et on reparlera plus tard de cette histoire avec la Princesse des Mots.



L’adolescent retourna dans sa chambre et s’allongea sur son lit. Oui, il pourrait aller dans Dreamland, mais si c’était pour avoir Super Sauveur sur le dos, c’était pas la peine...Il songea que toute la famille serait sur la petite place pour assister aux concerts de la soirée et voir Peter et son groupe de rock folk passer, ce qui laissait une ouverture pour Joy. En fait, si le groupe était sympa, il fallait qu’il parle au voyageur le mieux classé, Axel. Il avait senti sur la plage que le feeling n’était pas passé, et ça l’emmerdait un peu. Il avait l’habitude de généralement bien s’entendre avec les gens, et il ne voulait surtout pas que le type ne l’aime pas juste pour dix minutes de discussion...Il mit un sweat noir, sa capuche, laissa Sissy, la chatte de la famille, dormir sur son lit paisiblement, et ouvrit la fenêtre de sa chambre qui donnait sur le toit. Depuis le temps, les jumeaux et Peter savaient faire le mur et avaient indiqué le moyen de sortir de la propriété des Killamanjiros. Toit, gouttière, jardin, portail arrière, donnant sur l’autre rue. Il avait laissé sa fenêtre ouverte, et il était évident qu’avec un sweat noir reçu comme cadeau de la part de sa mère, elle ne pourrait pas le reconnaître...ah le charme naïf de la jeunesse…


Avant d’arriver sur la place, il fit un petit détour par le bord de mer au crépuscule. L’horizon était sublime ce soir, et il pensa, pendant quelques minutes, absorbé par le spectacle, et ce qui l’attendait à Dreamland, ces gens qui vivaient dans l’inconscient collectif, Lili-Anna, l’Oratorio, ces voyageurs qui combattaient, se détestaient, créaient des rivalités et tuaient impunément au nom de qui, de quoi, de n’importe quoi...il réfléchissait toujours à un moment de la journée à ces idées, à ces actions qui donnaient de la matière continue. Il en avait parlé un soir, dans le jardin avec son père, qui lui avait dit que ses nuits étaient bien meilleures maintenant qu’il n’était plus voyageur. Moins de soucis, moins de prises de tête, moins de problèmes insolubles se rajoutant au monde réel...peut-être qu’il avait raison, peut-être qu’il valait mieux ne pas trop y penser. Mais Joy se disait que le problème de Dreamland, justement, venait du manque de réflexion profonde des voyageurs, de leur manque de lucidité, d’entreprise, de bienveillance...Problème insoluble, même pour un matheux. Même pour le dénommé Axel accusé d’être un VK un peu arbitrairement. C’était une chose de s’envoyer des fions dans Dreamland, mais une fois réunis dans le monde réel, on en faisait quoi ? On répétait les actions ou alors on se décidait de se tirer les doigts ? Sans le savoir, la venue d’Axel et de son groupe de musiciens bouleversaient un peu la façon de voir les choses du matheux, qui prenait mieux en compte la dualité des deux univers, et les difficultés de vivre au quotidien en tant que voyageur. Le clan Killa devait quasiment être un miracle...une famille de voyageurs qui continuait de bien s’entendre malgré les nuits passées dans Dreamland...Athénaïde était peut-être sévère et hyperactive, mais elle savait encadrer ses gamins.


Joy arriva sur la place et essaya de se faire discret. Il repéra rapidement sa famille et se mit dans leur angle mort, tout en essayant d’approcher Axel. Il approcha le petit groupe et tapa sur l’épaule du voyageur d’Armacity – pardon, de l’ingé son du groupe de musique. Il lui fit un signe pour se reculer un peu et gérer l’angle de vue de sa famille.


- Salut. J’ai pas le droit d’être ici, à cause de…enfin c’est une longue histoire. J’ai l’impression qu’on est parti du mauvais pied tous les deux, et faut que je te parle. T’es dispo après votre passage ? Je vais prendre des bières et on se retrouve sur la plage de tout à l’heure...ça te va ?



Il zieuta les Killas, qui parlaient ensemble et regardaient les groupes. Ses parents dansaient tous deux ensemble, sa mère semblait contente, ce qui était bon signe. Elle n’était pas réellement en colère, juste stricte envers Joy. Il envoya un sms à Gabriel pour avoir les déplacements des parents à chaque heure, de manière à savoir exactement quand il devrait rentrer. Il attendit la réponse d’Axel et du reste du groupe selon les présents sur place et partit vers la plage avec un pack.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Axel
Voyageur chercheur de merde
Voyageur chercheur de merde
avatar

Surnom : L'enfoiré
Pouvoir : Invocateur des lames
Points de Puissance : 40 525 points
Points de Réputation : 54 900 points
Points du Membre : 669 points
Double Compte : Eve Leblanc
Messages : 2314

MessageSujet: Re: Concert dans la joie et la bonne humeure [PV Joy]   Sam 17 Déc - 20:54

Quelques binouses, quelques moments à rire et le moment était venu de monter sur scène pour cette belle bande de jeunes branleurs. ça faisait déjà plusieurs minutes que axel avait été pour sa pat voir le régisseur de ce concert de quartier pour aller lui rappeler les arrangements son qui avaient été précisés plus tôt dans la journée. La puissance des basse, l'équilibrage des enceintes pour que les voix ressortent bien et ne soient pas complètement bouffés par le bruit des instruments. Une partie du matériel des jeunes était déjà sur scène derrière le groupe qui jouait déjà et qui était, Axel ne le savait pas, le groupe du plus jeune frère de Axel. Pour des gamins amateurs, ils étaient pas mauvais à vue de nez mais bon, ça Axel faisait pas attention, il était dans son truc. Au final, il n'avait pas été aussi bien de sa journée que maintenant par ce qu'à part penser travail, être dans le bouillon, il ne pensait à rien.

Vint vraiment le tour de ses amis dont le groupe n'a pas de nom. Ils avaient donc décidés de s’appeler les "no name bomb" ça sonnait bien même si c'était vraiment con comme nom de groupe. Axel partit cherche une pédale qui manquait à va batterie pour son collègue en urgence quand il croisa Joy qui se faisait apparemment discret et lui annonça qu'il ne devait pas se trouver ici par ce qu'il était punis. Axel se marrait intérieurement par ce que bon. le "je suis punis" pour lui lui semblait tellement risible ! Bah quoi ?! tout le monde n'a pas une mère laxiste qui fait que tu vire en p'tit con insolent ! Bref, il lui proposa donc de se revoir un peu plus tard sur la plage quand le concert serait finit. Axel avait une clope éteinte dans va bouche qui ressemblait plus à un mego en fait maintenant et qui lui avait éé donnée par l'ingé-son. Il regarda Joy un instant avant de lui répondre.

- Ok !

C'est sans plus de palabre qu'il s'en retourna à ce qu'il était censé faire. Bah ouais, il est déjà pressé ! Il allait pas lui chier un discours pour finir sur un magistral "Joy ! je t'ai compris!" Ce serait d'un con déjà et puis en plus il a pas la référence culturelle pour faire cette vanne. Il courut jusqu'à la scène pour installer la pédale manquante et voir avec ses amis pour les derniers réglages micro et son alors qu'ils se lançaient des vannes pour faire tomber le stress et qu'ils accordaient leurs instruments. Puis il descendit de la scène pour aller voir le régisseur et transmettre juste une dernière instruction. le concert commença pour les no name bomb qui se donnèrent à fond avec des reprises de standard du rock et de la pop et une ou deux variations plus ou moins improvisées sur ces standards ainsi qu'une ou deux compositions personnelles. le courant passait pas trop mal. En concert, Anne avait le don d'électriser la foule et de balancer quevques vannes bien senties aentre deux chansons. Hélène pour sa part était plutôt en retrait pour une guitariste mais assez virtuose. Lisa au clavier savait parfois jouer avec le publique pendant que Slim' était parfait pour se la péter. Il avait un certain sens du spectacle un peu too much qui passait bien pour les non initiés mais assez pompeux à force pendant que Matteo à la batterie faisait bien son taf. Bref, je vais pas vous décrir tout le concert, tous les morceaux. ce serait chiant. D'autant qu'axel n'étant pas vraiment spectateur n'en profita pas vraiment. Il s'occupait un peu du son et fut interpellé par l'un des organisateus de la soiré qui lui demanda certaines choses pour savoir s'ils étaient satisfaits de l'accueil jusque là et tout et s'ils avaient besoin de quelque chose en particulier après le concert. Il lui parla également de problèmes administratifs, un papier à la con par rapport à une agence à la con appelée la SACEM qui avait été mal transmit ce qui faisait que le cachet serait un peu différé de quelques jours le temps que le problème de règle. Axel y pigeait rien à ce bordel ! Pourquoi les français font ils toujours aussi compliqués et pourquoi faut il qu'ils institutionnalisent tout comme ça ?! ça complique tellement les chose ! C'est vraiment un peuple très procédurier selon lui. A vrais dire, il pigea pas tout. il maitrise un français courant mais pas du tout un français technique comme celui de l'administratif. Bon, il en parlera avec les autres plus tard.

Leur dernier morceau finit. On les rappelle mais ils ne peuvent pas par ce qu'ils ne sont pas les derniers à passer. Ils viennent directement voir Axel, en sueurs, essoufflés et fatigués pour qu'ils leur fasse un retour. Il n'est pas forcément mélomane mais il sait repérer certaines choses et il a compris qu'ils avaient besoin d'une sorte de retour critique franc et extérieur. Il souligna un point qui n'allait pas selon lui. Un mec de la foule les vit et vint les emmerder un peu, un type ayant un peu bu et ne pouvant s'empêcher de manifester son appréciation de la musique comme... un mec bourré collant et pas délicat. Mais ils le prennent pas trop mal. Certains sont crevés et veulent rentrer directement se reposer. Il ne peut pas les ramener et les laisse se débrouiller. il s'organise pour demain, récupérer le matériel qui est à eux. Au final seul Anne insista pour rester avec lui alors même qu'il ne lui avait pas dit où il allait.

- Allez dis moi où tu vas l'ours suédois !
- T'es pas crevée après tout ça ?
- Il en faut plus que ça pour se débarrasser de moi.
- même si je te dis que je veux juste aller marcher tranquille sur la plage ?
- Bah raison de plus, je te tiendrai compagnie.
- Et il se peut que sur va route on croise Joy.
- Haaaaan pourquoi tu m'cache un truc aussi con ?
- et toi pourquoi t'insistes tant que ça pour me suivre ?! T'es amoureuse de moi ?
- ça se pourrait bien !


alors qu’elle dit ça il se tourne vers elle l'air surpris air de dire "putain de merde si c'est vrais faut vite que je prenne va fuite!" elle explose de rire en voyant son regard et lui tape dans le dos tout en se marrant comme une folle à en chialer.

- Hahahaha ! énorme! t'aurais vu ta tête ! hey regardes c'est joy ! Coucou Joy ! T'étais pas punis ?! Hey ! j'vais t'en raconter une bonne tiens !

Cette nana c'est typiquement la meuf qui cause de la même façon à un ami de longue date et à un inconnu. Elle a rencontré joy depuis quoi ? 12 heures même pas et elle lui parle comme à un pote. elle s'empresse de raconter au lycée ce qu'elle vient de dire à axel et surtout sa réaction en imitant sa tête en affichant une grimace ridicule.

- J'vois pas ce qu'y a de drôle !
- C'est ce qui fait que c'est si drôle.
- Donnes moi une bière, je sens que la soirée va être longue !


Axel faisait toujours son ours mal léché et se saisit d'une bière qu'il commença à descendre tout en se posant son cul sur le sable à écouter le va et vient de la mer pendant que Anne monopolisait l'attention de Joy en se la jouant moulin à parole.

_________________
Le quotidien de Axel:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Joy Killamanjiro
Indiana Joy
Indiana Joy
avatar

Pouvoir : contrôleur des chiffres
Points de Puissance : 40 650 points
Points de Réputation : 56 500 points
Points du Membre : 741 points
Double Compte : Diavolo Mayor
Messages : 684

MessageSujet: Re: Concert dans la joie et la bonne humeure [PV Joy]   Dim 18 Juin - 7:48

- Alors c’est là que j’ai dit à Lisa que cette note n’était pas…
- Ah oui…
- Et puis bon, c’est pas comme si la batterie pouvait foirer quoi…
- Certes
- Je lui ai dit « tu m’as pris pour Geneviève de Fontenay ou quoi ? »
- Ah bon.
- J’ai pas trop grossi ? Ou maigri peut-être ?
- Non non.
- Sinon Axel il fait toujours le mec un peu...enfin tu vois quoi.
- Pas faux.
- T’es lycéen en quoi ?
- Ouais ouais.
- Non je t’ai demandé en quelle filière ?
- Ah oui tiens…




Le moulin à paroles qu’était Anne envoyait un flot continu sur le sable d’une plage tranquille. La nuit tombait doucement et quelques promeneurs, certains amoureux, rentraient doucement ou s’installaient sur le sable pour un petit moment de complicité. Le flux et reflux des vagues berçaient les yeux de Joy qui écoutait d’une oreille distraite la musicienne du groupe d’Axel qui monopolisait la parole. Il zieutait de temps en temps son portable qui lui signalerait le retour de ses parents dans la maison familiale. Pour l’heure, il sirotait tranquillement une Kro en compagnie des deux voyageurs mélomanes, en soupirant d’attendre la fin du débit de la jeune femme. L’adolescent sentait qu’elle aimait bien parler et qu’elle avait suivi Axel par curiosité, et sans doute un attachement supplémentaire au voyageur qui semblait s’en foutre. Joy avait assez peu entendu parler de lui, certes, mais assez tout de même pour savoir entre les lignes que c’était pas un plaisantin. Peut-être qu’Anne souhaitait le divertir, le tirer en dehors de ses problèmes oniriques, mais pour l’heure Axel semblait bien impassible. Après un moment de silence, Anne se prit une bière et Joy en profita pour reprendre le micro tenu en main depuis le début.



- J’suis pas comme mon frangin Gabriel, tu sais. Je pense que chacun d’entre nous, dans Dreamland, avons des buts et des raisons précises pour agir. Les mathématiques expliquent le monde avec raison, et même un voyageur killer a des raisons pour tuer. Tu as sans doute les tiennes, et je ne te jugerai pas sur tes actes, Axel. Pas de suite, pas maintenant.



L’adolescent prenait un ton sérieux qui calma immédiatement Anne et qui installa sinon un semblant de tension, du moins possiblement un intérêt dans une nouvelle conversation qu’il avait décidé d’amener dans un sens bien précis. Depuis quelques temps, il s’interrogeait énormément sur Dreamland et sur les choix des voyageurs. Axel ici présent pourrait bien lui répondre à son tour sur ses interrogations, et présenter sa vision des choses.



- J’aimerais que tu me dises comment tu vois Dreamland. Je t’ai donné rendez-vous ici pour parler de ça car j’ai le sentiment que les voyageurs...consomment et consument le monde des rêves comme ils utilisent le monde réel, c’est-à-dire dans une réflexion à court ou moyen termes. Sans aucune morale, ni sérieux, ni raison, ni rationalité. Comme si...comme si ce monde n’était finalement pas très important, tu vois.



Il serra sa bière entre son poing, en repensant aux meurtres de la Celestia. Il mettrait du temps pour digérer le spectacle offert à sa jeune vie de voyageur, et il reprit pour questionner Axel qui avait bien plus de bouteille que lui.



- J’aimerais apporter la paix et la joie dans ce monde onirique, mais j’ai le sentiment que tout nous dépasse, là-bas. Ma mère fait partie des meubles, ma famille...suit un peu le mouvement. Mais suivre les événements n’est pas possible pour moi. Il y a tant de choses à faire, à construire, à réparer, à surveiller...on m’a dit que tu étais un fumiste et un branleur, mais moi je pense que tu es comme moi, tu te cherches et tu te poses des questions, Axel. Seulement, dans ce monde d’inconscient – sans jeu de mots – ça fait mauvais genre de se prétendre sérieux. Ce monde, comme notre monde ici, est rempli de nihilistes, de faux croyants, de gens remplis de convictions à la con, des assassins qui se foutent de la vie onirique, qui se moquent de détruire des royaumes ou des familles, sous prétexte que ce n’est que du rêve. On oublie la dualité. On oublie la consistance des rêves. Plus que tout, on oublie dans le rêve ce qui forme notre humanité.


Il fit un temps de pause et prit la tête dans une de ses mains, dans un geste un peu désemparé.


- Désolé de t’embêter avec ça. Deus m’a mis la gueule à l’envers...
- Ben dis donc, tu portes mal ton nom toi !
- Ouais pas faux !



Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Axel
Voyageur chercheur de merde
Voyageur chercheur de merde
avatar

Surnom : L'enfoiré
Pouvoir : Invocateur des lames
Points de Puissance : 40 525 points
Points de Réputation : 54 900 points
Points du Membre : 669 points
Double Compte : Eve Leblanc
Messages : 2314

MessageSujet: Re: Concert dans la joie et la bonne humeure [PV Joy]   Lun 19 Juin - 12:53

Axel avait enfin un peu va paix. En fait, il n'écoutait juste pas Anne et Joy causer. Il regardait juste la mer de plus en plus sombre sous le soleil mourant, allant se suicider dans l’océan avant de renaître demain matin à l'est. Putain comment j'suis un poète ! Il était un peu en train de rêver en descendant sa bière vitesse grand V. Il en commençait déjà une seconde quand Joy finit par trouver moyen de contourner le moulin à parole qu'est Anne pour s'adresser directement à lui. Il commença par lui dire qu'il n'était pas comme son frère. Axel commenta immédiatement en murmurant en suédois.


- Bah putain j'espère !


Puis il commença à lui parler de voyageur killer et tout, de jugement et autres conneries comme ça ; axel vit un peu rouge et rétorqua immédiatement au lycéen, en français cette fois.


- Putain mais vous pourriez pas vous donner le mot merde ?! J'vous dis que je suis pas un Voyager Killer alors foutez-moi la paix avec ces conneries ! J'me permet pas de juger votre famille alors arrêtez d'me juger merde !


Malgré l’agressivité de Axel qui se montrait sur la défensive et qui était un peu plus difficilement compréhensible, la colère faisant ressortir ses accents suédois. Mais Joy tenait bon et restait calme, avait un ton même assez apaisant. Il se mit à lui parler de trucs auxquels il avait jamais vraiment réfléchit. Du moins, avant. Avant de rompre avec Harley, avant les événements d'armacity, avant tout ça. Il ne se posait pas ce genre de questions. Il s'en foutait. Il vivait un peu au jour le jour. A dreamland comme dans le monde réel. Mais disons qu'il était dans une phase de sa vie où il commençait un peu l'introspection. Du coup, le ton calme et les propos de Joy le calmèrent un peu notre suédois et Axel l'écouta avant de lui répondre avec un peu plus de calme, son accent pas trop d'chez nous s'estompa un peu quand il répondit à Joy.


- Si on part du principe que l'homme se définit par sa capacité à s'emparer de tout ce qui fait son environnement, le dénaturer pour se rendre la vie plus agréable en se moquant de l'impact sur le long terme... C'est exactement ça.


Putain mais il sait aussi bien causer que ça axel ?! Je tiendrais à signaler que bien qu'il ne soit pas un génie (qui peut amener vers la folie), il a quand même fait un peu des études et ila cultivé son cerveau un minimum par conséquent. Notamment des études de philo et il en est pas ressorti vierge. Il sait avoir des réflexions hein. Bon, c'est pas forcément un spirituel le Axel donc il n'est pas comme joy à se poser sans arrêt ce genre de questions. Mais disons que si on le lance, il en est capable. Il regardait ses pieds qu'il enfonçait dans le sable de plus en plus frais, la chaleur du jour quittant peu à peu la plage.


- Moi, j'me suis jamais posé de questions. Ça va faire 5 ans que je voyage et j'en ai toujours fait qu'à ma tête. Comme 95% des voyageurs. Après j'peux pas parler pour les autres mais j'étais pareil dans le monde réel. J'ai toujours été égoïste. Ouais ! Je crois que c’est le défaut qu'on me reproche le plus. Ici comme à Dreamland. J'suis pas un exemple quoi. Donc ce qu'on t'a dit sur moi... c'est vrais. Je pense même que c'est pire en vrais. J'ai dû pourrir un max de vie de créatures en dégâts collatéraux, vols et autres conneries débiles. Et dans ma connerie. Juste par ce que je voulais faire la fête comme le fumiste que je suis, j'ai causé la mort de centaines de créatures et d'un des seuls voyageurs que j'admirais vraiment.


Il fuit une courte pause, écouté attentivement par Anne qui le voyait se livrer pour la première fois. Il était assez secret avec eux. Il se mêlait pas vraiment quoi. Là ;, on pouvait vraiment ressentir son amertume, ses remords.


- Je pense pas qu'on oublie ce qu'on est dans le rêve. Je pense plus que ça a tendance à faire ressortir ce qu'on est vraiment.


Axel fit une nouvelle pause. Anne en profita pour prendre la parole. Ouais ! Elle aussi est capable de causer wesh !


- je voudrais pas plomber votre ambiance de dépressifs surtout. Par ce que là.... ouaaaaah c'est en mode « bienvenue aux dépressifs anonymes ! » Mais bon, c'est tant que ça la merde dans Dreamland ? Je sais que je suis encore nouvelle mais... Je sais pas ! C'est trop cool comme monde ! Bon, c'est pas parfait par ce qu'y a des connards, comme partout. Mais y a aussi pas mal de gens sympa. Genre l'autre jour y a un voyageur qui nous a aidé contre un troupeau de monstre. On lui avait rien demandé et tout. Mais il nous a aidé comme ça, juste par ce qu'on était dans la merde ! C'est un peu comme avec les SDF. T'as des gens qui préfèrent détourner la tête et t'en as d'autres qui peuvent pas s'empêcher d'aider. Je pense que globalement, les gens sont les mêmes dans le monde réel et à Dreamland. C'est juste que vous êtes trop aigris les gars et que vous avez l'impression que c'est plus la merde à Dreamland par ce que vous y êtes juste pas habitués. Y a des guerres, des meurtres à Dreamland ? Bah ici aussi ! Allez faire un tour en syrie ou en Afrique subsaharienne. C’est pas bien jolie jolie là-bas non plus.


Elle fit une pause puis se leva pour faire face aux deux jeunes hommes pour leur faire un grand sourire.


- Si Dreamland c'est le reflet du monde réel, si vous voulez améliorer ce monde, commencez par améliorer le notre ! En commençant pas arrêter de faire la tronche vous m'filez le cafard !


Elle se pencha vers le lycéen et le suédois, tout eux assis dans le sable, bière à la main puis posa une main sue chacun de leur visage pour étirer leurs lèvres pour les obliger à faire un sourire avant d'éclater de rire.


- Hahaha ! Oh oui vous êtes vraiment plus beau comme ça ! Hahaha !


Cette nana serait elle la bonne humeur et la joie de vivre incarnée ? Axel restait un peu con, sans savoir trop comment réagir, regardant juste Joy avant de se servir une autre bière.

_________________
Le quotidien de Axel:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Joy Killamanjiro
Indiana Joy
Indiana Joy
avatar

Pouvoir : contrôleur des chiffres
Points de Puissance : 40 650 points
Points de Réputation : 56 500 points
Points du Membre : 741 points
Double Compte : Diavolo Mayor
Messages : 684

MessageSujet: Re: Concert dans la joie et la bonne humeure [PV Joy]   Lun 19 Juin - 14:52

La journée était mourante, le soleil s’en allait comme un cheval sauvage dans les confins des espaces éthérés, et les plagistes contemplaient à la fois l’infini, l’éternel retour, et la finitude de toute existence...Le soleil se couchait et avec lui bien des aspirations, des désirs, mais aussi des regrets – de ceux qui débouchent les bières de trop, les bières nécessaires pour supporter les lendemains furieux de remords et de statuts facebookiens dépressifs. Oui, demain allait mourir un autre jour, un de plus sur la route d’Axel, de Joy, d’Anne, et ce soir était un moment suspendu dans le grand fil misérable et impitoyable du temps. Notez bien ce que je dis, on mettra ça en vers comme par exemple




Elle est retrouvée.
Quoi ? - L’Éternité.
C'est la mer allée
Avec le soleil.

Âme sentinelle,
Murmurons l'aveu
De la nuit si nulle
Et du jour en feu.

[...]

Elle est retrouvée.
Quoi ? - L’Éternité.
C'est la mer allée
Avec le soleil.



Rimbaud dans le texte, hé ouais. Encore un voyageur qui a fait de grandes choses dans Dreamland en compagnie du premier Paupaul que les rêves aient connu. Mais ceci fera sans doute l’objet d’une chronique – un jour. Pour en revenir à nos moutons (bleus), Axel devenait un peu agressif, sur la défensive en fait, pour répondre au matheux qui pourtant ne l’agressait pas. Il l’écouta attentivement se justifier, ou être en accord avec lui-même, enfin. Joy sentait des conflits, des guerres intérieures et des questionnements trop humains, connement humains, qui tourmentait le voyageur...Dreamland, il le savait maintenant, apportait son lot de souffrances sourdes, de colères froides, et de pensées sorties du monde réel. Il y avait une véritable violence qui marquait toujours un peu les voyageurs, une violence qui s’ignorait, une violence dans le choix des actes et ensuite, à la toute fin, quand il faut assumer les entières conséquences. Les hommes et les femmes n’étaient pas formés pour ce monde, ils n’étaient pas prêts pour les rêves, et Axel s’ajoutait hélas à la liste que dressait au fur et à mesure de ses rencontres le matheux.



- Oui, l’homme s’empare de son milieu, de son environnement, mais nous voyons depuis quelques années que les mentalités évoluent. L’écologie n’est pas une politique accessoire, elle est essentielle. La gestion de nos déchets, la pollution, tout ça nous dit qu’il est temps de nous comporter comme des individus conscients et responsables. Et c’en sera de même dans Dreamland, j’en suis convaincu. Tu dis que tu étais égoïste, si tu le sais, si tu t’en rends compte, je pense que tu as déjà fait le premier pas. Tu es bien au fait de tes comportements, et tu sais désormais où se place ta morale, ta moralité, bref, ce qui te maintient éveillé la nuit quand tu repenses à tout ce que tu as pu vivre. S’en apercevoir, c’est le premier jalon d’une longue série...je ne prétends pas donner de leçons à qui que ce soit, mais je reste convaincu qu’en s’entraidant avec bienveillance, nous pourrons changer ce monde.



Il finit de répondre au voyageur aux cheveux bleus et prit une bière. Ce n’était pas la première fois qu’il parlait de Dreamland et du comportement des voyageurs, mais c’était la première fois qu’on lui répondait franchement, avec une conscience raisonnable et encore humaine. Parce que consciente des erreurs, des errements – comme lui a pu prendre conscience de sa place de voyageur au sein d’un monde qui n’était pas le sien. En accompagnant Carvey ou Lili-Anna par exemple, en surveillant Jock ou en rencontrant les Seigneurs qui faisaient ce monde.



- Ce qu’on est vraiment, je suis parfaitement d’accord. Mais je pense qu’on oublie à tort qu’on peut agir exactement de la même manière dans le monde réel. On peut devenir qui on veut être vraiment, mais j’ai le sentiment qu’au lieu de définir qui on est, on dégage cette question par le divertissement, le combat, le meurtre ou les aventures rocambolesques. On fuit finalement en tant que voyageur, pour éviter de savoir qui on est, pourquoi, par rapport à qui, à quoi. Pour éviter les questions difficiles et pour oublier nos passés.



Anne, qui avait laissé le micro aux deux voyageurs, le reprit en poussant une gueulante qui fit sourire Joy. Il l’écouta attentivement soulever des points qui le tracassaient également, et sourit gentiment en sentant la main de la jeune femme lui tirer un sourire. Il regarda Axel, tandis qu’Anne allait mettre les pieds dans l’eau en bondissant joyeusement. Le matheux fit un clin d’œil à son camarade de bonne humeur, l’air malicieux.



- Elle est intéressée par toi, non ? En tout cas elle n’a pas tort. Dreamland est comme notre monde, avec des salauds et des gens biens, des zones de paix et des zones de guerre. Je remercie souvent mes parents, pour leur éducation et aussi pour être né dans un endroit en paix. Civilisé. Moderne. Les guerres, les conflits, la bassesse nous ne connaissons ça que par des intermédiaires ici, et je suppose que c’est pareil dans tout l’Occident. Mais je ne pense pas que c’est réellement la merde ici, alors que Dreamland va connaître la guerre totale. Le réel s’améliore plus vite que Dreamland, de par la présence des seigneurs. En cela, les Meteors ont raison, mais un peu comme les racistes, ils se trompent de colère. Au lieu de penser la faute sur les seigneurs, il faudrait comprendre comment ils peuvent encore rester en place, la base de leurs pouvoirs, et de leurs influences. Tu me sembles, toi aussi, te tromper de colère. On ne t’accuse de rien, mais il faut assumer, parfois difficilement les actions. Même quand tu n’es pas responsable. Tu es en colère contre toi-même, et tu cherches sans doute à prouver et à te prouver quelque chose. Que tu n’es pas un salaud ? J’en sais rien. Que tu vaux sans doute plus que ce que tu as fait ? C’est vrai pour tout le monde. Anne marque un point quand elle dit qu’on est aigri. Je reste convaincu que ce qui va mal ce n’est pas notre monde, mais notre manière de le regarder. Peut-être devrais-tu décentrer le regard de ton passé, de tes actions, comme moi je devrais décentrer le regard de l’équilibre ? On en reparlera quand on se recroisera, plus tard...tiens, prends une bière.



Le matheux tendit une nouvelle bouteille au voyageur d’Armacity, tandis que son frère et quelques amis à lui débarquaient pour s’installer et gratter quelques morceaux pour accompagner Joy, Axel et Anne qui revenait les pieds trempés, toute contente.



- Allez, bain de minuit !
- Heu...Peter, les parents sont où ?
- Ils discutent avec des collègues de Maman, t’es tranquille j’pense. Elle a bu deux cidres ce soir.
- Ok bain de minuit ! Axel, amène-toi !




L’adolescent se mit à poil et rejoignit Anne en tenue d’Eve en la poussant vers le rivage tandis que son frère jouait un morceau à la guitare sèche, bien appréciable par les temps qui couraient comme des chevaux sauvages sous le soleil suicidé de la mer éternelle...et des attributs génitaux en toute liberté qui ballottaient dans tous les sens. Les potes de Peter les suivaient en chantant gentiment et même le frangin de Joy embarqua pour le nudisme, guitare encore en bandoulière dans l'obscurité complice de la nuit.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Axel
Voyageur chercheur de merde
Voyageur chercheur de merde
avatar

Surnom : L'enfoiré
Pouvoir : Invocateur des lames
Points de Puissance : 40 525 points
Points de Réputation : 54 900 points
Points du Membre : 669 points
Double Compte : Eve Leblanc
Messages : 2314

MessageSujet: Re: Concert dans la joie et la bonne humeure [PV Joy]   Dim 25 Juin - 12:41

C'est beau ce que vous dites monsieur Joy ! Comme un MERISIER en fleurs ! Ça c'est d'la métaphore de fou ! Taillée dans un bois solide noble et puissant ! Genre du CHÊNE tu vois ? Et faut être bon MENUISIER pour savoir la travailler cette métaphore. Et par menuisier, j'entends narrateur.Ouais ok, blablater comme ça pour rien dire, j'passe surtout pour un GLAND c'est ça ? Eh bien sachez que je vous merde !

C'est qu'il se dit des choses fort intéressantes sur la nature humaine et tout ça. Moi j'ai qu'une chose à dire à ce propos. C'est toujours le même problème. Écraser l'autre sinon c'est toi qui te fais ken. Joy fit remarquer à Axel que Anne en pinçait pour lui.

- M'en parle pas ! Elle me colle tout le temps !

Genre j'vous jure, elle serait capable d'aller danser un slow avec lui en se glissant sous son t-shirt tellement elle est dingue de lui. Faut dire que axel c'est un BG. Il est pas au niveau de Anto-sempai, le roi d'la classe ! Le mec qui baise les ménagères et qui doit avoir le cul qui brille. En tous cas, Axel trouvait pas grand chose à dire de plus à ce que lui disait Joy. Si ce n'est que tout ce qui se disait lui faisait penser à des choses. Des choses qu'il n'avait pas vécu mais qu'il avait vu. En effet, en prenant le contrôle de Ares, l'épée démoniaque anciennement l'arme favorite de Prime Mayor, l'invocateur des armes était arrivé à accéder à des souvenirs de cette dernière, ses sentiments profonds, sa façon de voir Dreamland. C'est un sentiment très perturbant. Quand il était entré dans cet état, c'est comme s'il était devenu l'espace d'un instant l'arme, comme s'ils n'avaient fait plus qu'un avec l'arme démoniaque. Avant que le frangin de Joy ne débarque avec ses potes, Axel posa alors cette question assez perturbante à Joy. En temps normal, il n'aurait pas posé la question mais là, l'alcool commençait à monter doucement, pas encore assez pour être vraiment bourré mais juste assez pour commencer à casser quelques retenues. Il regardait Anne en train de se se mettre les pieds dans l'eau. Il regardait le ciel, la lune et quelques étoiles visibles malgré les éclairages publiques.

- T'as déjà été dans la tête d'une créature ? J'te demande pas si tu t'as déjà essayé de te mettre à sa place... Si t'as vraiment été dans sa tête.

Il laissa un court instant sans parler avant de continuer.

- Par ce que moi oui. Et je peux te dire que ça pense absolument pas comme nous une créature ! Ça a pas la même notion que nous du temps, de l'espace, de la morale et celle dont je suis rentré dans la tête était comme... programmée. Comme si elle répondait à un cliché que l'esprit humain veut voir dans ses rêves et qu'elle n'était né dans ce monde que pour remplir cette fonction. Hahaha ! Tu sais comment on appelle mes bosses à Dreamland ? Les frères de la guerre. C'est les fils de l'ancien seigneur de la guerre. Peut être que si on part sur ce postulat fonctionnaliste... ils sont fait, littéralement, il sont créés par l'esprit humain pour faire la guerre. Et les créatures ambitieuses comme Voltera... elles sont faites pour chercher le pouvoir et foutre la merde. Et les créatures cauchemar, elles sont faites pour faire souffrir les gens. Des fois j'me dis qu'on peut juste pas les changer. Que tout ça, c'est dans leur essence. Et que c'est l'ordre des choses. Et puis, ça me fait penser que tu dis que la situation est grave. Mais j'ai été dans les souvenirs d'une créature qui a plus de 200 ans. Et je peux te dire que le merdier qu'il y a actuellement à Dreamland... il est à peu près du niveau de celui qu'il y avait il y a deux siècles je me demande même si c'était pas pire avant. Ça ce trouve, c’est inhérent à Dreamland d'être le bordel par ce que c'est le bordel dans la tête de l'humanité. Trop de divergence d'idées et de culture, de points de vue et tout et tout.

Sur ce, Axel prit la bière que lui proposait Joy et commença à la boire alors que Joy commençait à foncer rejoindre Anne après avoir été rassuré par son frère quant à l'opprobre parentale qui s'abattra sur lui s'il n'était pas à la maison quand il y retournera. Il fit signe à Joy de partir devant lui pendant qu'il écoutait les potes du frangin jouer un peu, cul posé sur la plage.

- Les jeunes, vous auriez pas un p'tit splif ?
- euh tu nous prends pour quoi ?!
- J'sais pas ! Des ado musiciens !
- C'est certain que vu sous cet angle...

Ils commencèrent à rouler des substances par trop légales avant de faire tourner la choses. Axel en tira quelques bouffées.

- Il est du genre prise de tête ton frangin non ?!
- Oh ! Ça c'est de famille ! On doit trop tenir de notre mère. Mais ouais, Joy il se pose trop de questions.
- c'est pas chiant de voyager en famille ?
- Un peu... Mais c'est aussi sympa. Disons que les amis, des fois ça va ça vient alors que la famille, elle reste.

Les paroles du jeune frère de Joy résonnaient dans la tête d'Axel, presque comme un reproche personnel. Après tout, il avait laissé tombé ses amis ou eux l'avaient laissés tomber. Il avait aussi abandonné sa famille alors qu'ils étaient peut être les seuls personnes à vraiment tenir à lui. Enfin bon, ça il en est pas persuadé non plus. Puis toute la bande de jeunes qui se fendent la gueule finit par se foutre à poil pour aller sauter dans la mer encore chaude et faire les cons. Axel regarda le spectacle en ayant parcourues d'idées con du genre « est ce que je risque pas de me faire arrêter pour détournement de mineur si je les rejoins ? » Puis sa propre connerie l'amusa et il se mit à poil et partit les rejoindre après avoir vidé encore une bière et écrasé le pétard dans le sable frais. Ils furent rejoins par une autre bande de jeunes alcoolisés qui les imitèrent et se mirent à poile en dansant, plongeant dans l'eau, faisant des batailles, chahutant en musique.

_________________
Le quotidien de Axel:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Joy Killamanjiro
Indiana Joy
Indiana Joy
avatar

Pouvoir : contrôleur des chiffres
Points de Puissance : 40 650 points
Points de Réputation : 56 500 points
Points du Membre : 741 points
Double Compte : Diavolo Mayor
Messages : 684

MessageSujet: Re: Concert dans la joie et la bonne humeure [PV Joy]   Dim 2 Juil - 9:56

Ouais, la nature humaine, c’était toujours le même problème. Surtout quand on obligeait des mots à apparaître dans un message et à abuser de la majuscule. Axel était aussi conscient du comportement d’Anne envers lui, ce qui fit hausser un sourcil au matheux qui se demandait un peu comment un type conscient de tout pouvait faire autant de trucs chelous, du n’importe quoi. Du moins selon sa réputation – il était peut-être en train de changer. Axel lui posa alors la question sur l’immersion dans une créature. Oh bien sûr, il avait déjà été dans une créature, aka Lili-Anna, mais c’était sans doute pas la réponse que le voyageur attendait. Joy l’écouta attentivement. Des créatures programmées, des pouvoirs précis pour appliquer les rêves...une autre conception du monde, de l’homme, de la vie et tous les concepts qui triturent les méninges de l’humanité. Soit, rien de nouveau sous le soleil, mais il ne croyait pas totalement aux esprits déterminés par les pouvoirs. Même si certains éléments qu’il avait remarqués allaient dans le sens d’Axel. Par exemple Lili faisait son tour du monde non pas tellement pour échapper à sa famille que pour connaître tous les langages et parler avec tout le monde.Pour un jour régner avec les mots qu’elle aura appris au fil de ses voyages. Comme Dialeg son père, comme Ex Sima New HTML avant lui...Carvey raisonnait selon ses capacités commerciales, le marchandage, et avait un spectre, une grille de lecture uniquement tournée vers le commerce, le monnayage, l’argent, l’échange, le profit. Possiblement, il pouvait voir Joy comme un produit, une marchandise également, qui lui servirait un jour, et il profitait donc de l’amitié que lui portait le matheux pour un jour récupérer un bénéfice obtenu à force de voyages tous les deux. Cette idée contraria Joy, il fronça les sourcils, très méditatif tandis que le reste du groupe de Peter arrivait.



- Je ne crois pas que l’humanité se destine éternellement au bordel. Comme je ne crois pas à l’essence avant l’existence. Mais tu as peut-être raison, je ne connais pas tout à fait comme toi les créatures, mais ça me donne de quoi poser des questions, maintenant.



Le matheux alla plonger dans l’eau, à peine alcoolisé pour ne pas risquer d’emmerdes liées à la baignade de nuit. Il s’amusa avec Anne, d’autres jeunes et parla tranquillement sous les étoiles bien éclairées en l’absence de lumières urbaines, au-dessus de l’Atlantique. Il vit Axel les rejoindre et embêter Anne, ou l’inverse, il n’en était pas certain. Il prit un temps dans l’eau, pour pisser déjà, et pour réfléchir à ce qu’avait dit le gars aux cheveux bleus. C’était réellement perturbant. Puis il fut interrompu par le saut d’un dauphin joyeux, Anne, qui le fit couler.



- Allez, c’est au tour de Joy ! Wah l’eau est chaude ici !
- C’est un courant, c’tout !
- Tu viens avec moi couler Axel ? J’aimerais trop voir son minois de blasé boire la tasse !
- Pourquoi tu lui dis pas ce que tu veux clairement ?
- Je...hein...qu’est...qui quoi ?
- Ah ah, t’es marrante comme nana, Anne. Non j’ai pas dit ananas. Or donc ?
- Rien...rien du tout !
- Tu veux que je t’arrange le coup ?
- Mais...mais je te dis que y’a rien. Axel je ne l’intéresse pas…
- Anne, Anne, ma sœur Anne, ne vois-tu rien venir ?
- Mais t’es bourré en fait ! J’vais appeler ta mère, moi, tu vas voir !
- Wooooh, j’ai l’impression de causer à Wendy ! Je fais que rendre service bordel !



Le matheux retourna sur la plage se sécher et reprit une bière, un peu plus détendu. Il voyait son frère Pete jouer de la gratte les pieds dans l’eau et esquiver les jets de flotte balancés par ses potes. Anne se rapprochait d’Axel pour un rapprochement imminent, du moins une tentative...S’allongeant sur le sable qui commençait à prendre une vraie fraîcheur, Joy regarda le ciel et médita longuement sur Dreamland. Il se sentait de plus en plus plus concerné par sa vie là-bas que par les années lycées. Il le savait, il avait le virus, le stup virus même. Il se donnait trop, là-bas, alors qu’ici tout devenait assez calme et tranquille. Il vit une petite enceinte portable et lança une musique trouvée au pif, tout en enchaînant les binouzes.





Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Concert dans la joie et la bonne humeure [PV Joy]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Concert dans la joie et la bonne humeure [PV Joy]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Conseils pour réaliser une fiche de RPG
» Dans les délices de Capoue [Gabrielle°Paris]
» Duel en duo...pour la joie des foules.
» Bonne année 2011 à tous !
» De retour dans son pays natal, bonne ou mauvaise nouvelle?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dream Land Infinity RPG :: RP :: Le Monde Réel :: Europe-
Sauter vers: