AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 TG je parle ! Ou pas [terminé]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Eve Leblanc
Ligue B
Ligue B
avatar

Pouvoir : Infatigable
Points de Réputation : 1 600 points
Double Compte : Axel
Messages : 19

MessageSujet: TG je parle ! Ou pas [terminé]   Ven 13 Mai - 17:00


Nom et Prénom
Une petite citation
Ton personnage...
-----------------------------------




Nom : Leblanc
Prénom : Eve
Surnom :
Age : 28 ans
Sexe : Femme
Où habites-tu ? : San Francisco USA
Activité : Danseuse


Ton histoire...
-----------------------------------

♠ Description Physique :
Eve est une jeune femme sportive, pratiquant la danse au quotidien, elle a un physique fin et élancé. Elle mesure 1m75, ce qui est assez grand pour une femme. Elle a la peau assez pâle mais surtout de très longs cheveux blonds platine qu'elle tient de sa mère. Ses cheveux lui arrivent presque aux genoux. Pourquoi les avoir si long ? Depuis sa leucémie étant petite, elle fait une fixette sur ses cheveux et en prend très soin et ne supporte pas de les couper. Elle adore avoir de très longs et beaux cheveux. C'est une très belle femme. En effet, elle a comme dit plus haut un physique enviable mais aussi un très joli visage aux formes harmonieuses. Des lèvres gentiment pulpeuses, un beau visage lice et surtout des yeux d'un bleu assez particulier vu qu'il est tacheté de reflets violets soutenir par un tain pal qui fait encore plus ressortir ses cheveux. Elle a cependant quelques cicatrices, restant des opérations qu'elle a subit étant petite mais la plupart sont très petites grâce aux progrès de la médecine. Elle essaie généralement de les cacher. Elle est plutôt coquette et prend assez soin d'elle généralement.

Elle arbore le plus souvent un sourire radieux et quand elle parle en langage des signes, c'est le plus souvent avec de grands gestes assez amples ce qui lui donne l'air assez calme et posée. Elle aime beaucoup bouger et surtout danser donc il n'est pas rare de la voire danser, sautiller sans raisons. Juste qu'elle aime se défouler. Par contre, si vous la vexer, ça se voit assez facilement, son regard se ferme et elle devient distante. Elle est plutôt transparente quant à ses émotions. Et pour sa façon de se fringue ? Bah... elle s'habille quoi ! C'est pas comme son frère qui a pas de quoi se fringuer et qui su coup a tout le temps les mêmes fringues. Elle, elle se change.
♠ Caractère :
Eve est une jeune femme au premier abord assez calme mais elle a en réalité un tempérament de feu. Elle est très gentille mais faut pas lui chier dans les bottes ! Elle a un vrais caractère de feu. Elle dispose d'un franc parlé assez violent en plus d'être assez transparente. Facile de savoir ce qu'elle pense. Elle peut s'énerver facilement pour un rien. Elle passe un peu pour une hystérique mais une hystérique sympa vu qu'elle se calme. Et vu qu'elle fait pas trop de bruit... C'est une nerveuse qui bouge beaucoup et qui est en plus de cela un peu hyper-active sur les bords. Mais bon, à part ça, elle est capable de vite s'enflammer mais en règle générale, elle est plutôt douce quand on vient pas l'asticoter. Elle est aussi plutôt sociable bien que le fait qu'elle soit muette dans le monde réel comme à Dreamland l'oblige bien souvent à avoir un intermédiaire qui comprend le langage des signes pour parler.

Elle n'aime pas trop qu'on l'assiste. Elle n'aime pas ça du tout même. Elle est grande, elle a pas besoin qu'on l'aide à prendre ses décisions ou à se défendre. Elle sait s'assumer. De même, elle n'aime pas qu'on la traite différemment à cause de son handicape. Elle n'a peut être pas de voix mais elle sait parler quand même et elle pense et sait prendre des décisions réfléchies. Certaines personnes parfois, dans un soucis de bien faire l'interrogent sur son mutisme ou tentent de l'aider à s'adresser aux gens autour d'elle alors qu'elle ne supporte vraiment pas ça.

♠ Histoire :
Les parents de Eve étaient deux jeunes diplômés français pleins de potentiels et de projets. Comme pas mal, ils furent attiré par l'appel de l'étranger trouvant que la France était soit trop ceci soit pas assez cela. Les impôts sont trop sévères, les lois ne permettent pas cela. Toujours à se plaindre ces français au lieu d'essayer de changer les choses hein. « Quoi de mieux que le rêve américain ? » se dirent-ils alors que le père reçut une offre très juteuse pour un poste à hautes responsabilité en tant qu'ingénieur en informatique dans une grande entreprise dans la silicon valey. Leur situation financière confortable aidant, ils devinrent assez vite parents avec la naissance d'un premier enfant alors qu'ils étaient encore en france, un fils puis quelques années plus tard une fille, Eve.

Tout se passait bien. Le parfait bonheur familiale. Deux enfants adorable, une maison en banlieue pavillonnaire très calme, des voisins sympathiques, un labrador. L'image d’Épinal de la famille vivant le bonheur parfait et sans nuage. Mais bon, le bonheur parfait ne peut exister. Il doit forcément y avoir quelque chose pour venir entraver le bonheur des gens. Tout ne peut pas être si beau. Et quand en général, il n'y a rien qui vient entraver votre bonheur, c’est vous même qui vous créez vous même des problèmes. Affronter l'adversité ça doit être notre lot à tous, notre façon d'exister.

Tout ça pour dire que le crabe s'invita au joyeux repas de famille qu'était leur vie. Eve tomba gravement malade à l'âge de 7 ans. Une Leucémie. Dès que les médecins lâchèrent le diagnostique après une hospitalisation pour une fièvre très violente, elle ne comprit pas vraiment. Ses parents eux comprirent, son frère comprit à peu près. La pauvre petite eut droit à la totale. La chimio, la perte de cheveux, les douleurs abominables, les complications de santé, les séjours longue durée à l'hôpital. Les autres autour d'elle faisaient leur possible pour l'aider. Par exemple, sa maîtresse d'école poussa tous ses camarades à venir la voir à l'hôpital pour la soutenir. C'était pire encore par ce qu'elle voyait dans leurs yeux l'incompréhension et qu'ils la jugeaient, ils avaient pitié d'elle. Elle n'était plus comme eux. C'était difficile à vivre.

C’est à cette période que naquit sa phobie. A cause des traitement très virulents et des opérations, elle était très fatiguée. Vous savez, la chimio, c'est l’équivalent d'un bombardement au napalm en plein sur un champ de bataille sur votre organisme. On envoie des produits chimiques dans votre corps assez agressifs pour tout pulvériser en espérant que ça tuera le cancer mais pas vous. Vous imaginez donc les ravages sur un corps. La pauvre petite était épuisée. Tout le temps. Elle détestait cette sensation de fatigue, cette sensation qu'on ressent quand on est à moitié réveillé et à moitié endormi. Cette sensation qu'on ressent aussi quand on sort d'une anesthésie lourde. Elle avait très peur de mourir aussi à un âge où on commence à peine à se demander réellement ce qu'est la mort. Elle subissait un stresse assez violent. Elle sombra plusieurs fous dans de courts comas durant son hospitalisation. Une fois, avant qu'elle ne s'endorme, elle dit à sa mère « j'ai peur ». c'est la dernière fois qu'elle parla de sa vie. Allez comprendre ce qui se passa dans sa tête durant ce coma, peut être que ça se joue à dreamland l'explication justement, mais elle avait subit comme un traumatisme. Les psychologues dirent que le stresse général lui avaient causé un traumatisme qui causait un mutisme et que peut être qu'avec le temps et du travail sur elle, elle retrouverait la parole. La famille était effondrée. La petite Eve était devenue muette en plus d'être gravement malade. En plus de cela, elle se mettait à avoir peur des opérations, elle avait peur de ne plus se réveiller. Elle avait peur de s'endormir. Elle redoutait plus que tout quand la fatigue venait. Ses parents étaient au petit soin pour elle pour l'aider. Ses parents prirent même des congés de longue durée pour s'occuper d'elle, la soutenir.

Puis vint le miracle. L'hôpital avait trouvé un donneur compatible comme ni ses parents ni son frère n'étaient compatibles malgré le fait qu'ils soient de sa famille. Elle finit par recevoir une greffe de moelle épinière et se remit lentement mais sûrement de sa terrible maladie. Ses parents pensèrent qu'elle retrouverait la parole en guérissant mais ce ne fut pas le cas. Ils l’inscrivirent alors dans une école spécialisée pour qu'elle apprenne le langage des signes. Ils restèrent au petit soin avec elle. Sa mère ne reprit d'ailleurs jamais le travail pour pouvoir veiller sur elle. En effet, les médecins l'avaient prévenu qu'elle aurait la santé très fragile suite à une si grave maladie mais surtout une chimiothérapie mais aussi qu'il y aurait des chances que cela ai des conséquences sur son développement hormonal mais aussi sa fertilité. Mais c'était un peu tôt pour s'occuper de ce genre de choses. Ses parents s'étaient concentré sur le fait qu'elle avait la santé fragile et ils se mirent en alerte au moindre rhume. Limite s'ils ne l'emmenaient pas à l'hosto pour une simple coupure en jouant dehors avec son frère.

Eve était devenu assez renfermée. Elle avait droit à des rendez-vous médicaux très courants et notamment à des rendez-vous chez une pédo-psychiatre. Elle se sentait très mal. Elle se sentait différente et l'attitude de ses parents ne l'aidait pas du tout à s'en sortir. La psy leur conseilla alors d'éviter de la surprotéger, ce qu'ils ne firent pas mais aussi de lui trouver une activité dans laquelle elle pourrait s’épanouir. Comme les clichés ont la vie dure, ils pensèrent que la danse pour une petite fille c'est bien et qu'au pire c'est pas dangereux la danse.

C'est ainsi que Eve découvrit la danse qui fut alors sa grande passion. Elle trouva en la danse un moyen d'expression. Si elle ne pouvait plus parler avec sa bouche, elle parlerait avec son corps. Avec ses mouvements. Et puis, comme elle n'était pas sourde, elle pouvait toujours entendre la musique et coordonner ses mouvements avec elle.

Et son frère dans tout ça ? Par ce qu'il est un membre très important de sa vie. Elle tient beaucoup à son frère car c'est le seul qui la réconfortait réellement quand elle était malade, qui la faisait rire. Il avait cette façon de la protéger sans l'étouffer et de la regarder normalement que n'avaient plus ses parents depuis qu'elle avait été malade. Ils avaient cette façon énervante de passer tous ses caprices assez agréable dans un premier temps mais vraiment énervante à la longue. Elle était leur petite princesse toute fragile à protéger et ça l'énervait. Son frère au moins n'avait pas cette attitude, il la respectait. Ses parents l'empêchaient pas mal de vivre en la fliquant. En plus, ils parlaient très mal le langage des signes malgré leur bonne volonté ce qui n'aidait pas à la communication.

A l'adolescence, ce fut vraiment dure pour elle car ses parents l'empêchaient d'expérimenter les choses de son âge disons. Ils laissaient pas les garçons l'approcher. D'ailleurs, vers 13 ans, elle fit une rechute. Les médecins pensèrent quelle avait attrapé un nouveau cancer, ce qui est toujours possible. Les cellules cancéreuses pouvant se développer dans d'autres organes avec le temps. Au final c'était une fausse alerte, c'était juste un gros cou de fatigue lié à une grippe bien violente.

Eve tenta de vivre sa vie normalement. Du moins autant qu'elle put. Elle ne supportait pas cette façon qu'avaient ses parents de la couver. Elle allait bien ! C'est pas par ce qu'elle est muette qu'elle est malheureuse. Elle, au final elle avait étrangement accepté son mutisme mais le fait que ses parents ne l'acceptent pas comme elle était et la ramène sans arrêt à cette petite fille malade, ça l'énervait. Elle commença alors à être assez rebelle. D'autant plus quand son frère quitta la maison pour aller à l'université. Elle était désormais seule avec ses parents. Elle se réfugia dans la danse encore plus, corps et âme. En plus de faire des conneries de son âge comme faire le mur pour aller à des soirées avec ses amis ce qui générait encore plus de protection de la part de ses parents etc etc. Plus ils la fliquaient et la protégeaient et plus elle était rebelle et son tempérament était de feu. Cela dura jusqu'à ce qu'elle aussi aille faire ses études. Des études de lettre pour faire plaisir à ses parents, elle son rêve, c'était de faire de la danse son métier.

Au final, elle ne fut pas déçu de cette vie par ce qu'elle fit des tas de rencontres et elle pouvait faire ce qu'elle voulait, loin des parents. Enfin... pas tellement par ce que sa mère venait souvent la voire pour la fliquer. Des fois, elle avait envie de leur balancer des trucs assez trash du genre « eh bien ta petite fille chérie, elle s'est fait prendre par deux mecs hier soir dans une soirée alors qu'elle était raid bourrée » juste pour qu'ils lui foutent u peu la paix comme ils avaient décidés d'abandonner son frangin à son sort. D'ailleurs, elle lui en voulait un peu de plus donner de nouvelles. Il la laissait seule. Il 'lavait abandonné comme il avait tout abandonné en fait ce sale lâche.

Tout en continuant ses études, elle persévéra dans la danse en pratiquant assidûment dans ses activités extra-scolaires en entrant dans un club étudiant. Plus elle dansait, mieux elle allait. Elle laissait pas mal tomber ses études de lettre qui la barbaient. En fait, la danse soignait pas mal tous ses problèmes tout en renforçant son corps fragilisé par son ancienne maladie. Par contre, cela ne soigna jamais son mutisme. Elle séchait les rendez-vous chez le psy que ses parents lui payaient. Elle avait plus envie d'y aller. Ça lui faisait plus du tout de bien. Au contraire, ils venaient raviver des blessures qu'elle jugeait elle cicatrisées.

Elle finit par faire de la danse sa profession. Elle parvint à entrer dans une troupe après avoir obtenu un diplôme juste pour faire plaisir à ses parents. Parfois ses compliqué pour communiquer avec les autres à cause de son handicape mais les gens sont gentils et s'adaptent. Beaucoup disent même que c'est sa différence qui fait sa force. A force de travail, elle devint même l'une des danseuses vedette de la troupe.

Elle est très douée. Elle fut même approchée par des producteurs qui lui ont proposés de faire une émission sur elle et une autre fois par la production de danse avec les stars pour être une danseuse. Dans les deux cas, ils lui répondirent d'un magnifique geste qui voulait tout dire. Elle ne voulait absolument pas qu'on instrumentalise son handicape ou même qu'on parle à la télé de son histoire par ce qu'elle savait la façon de la télé de faire du story telling. Ils allaient forcément exploiter le truc de la petite leucémique qui finit par devenir une grande danseuse et cette idée même l'énervait. Elle aimait pas qu'on montre tant son handicape. Elle est pas handicapé, elle va très bien selon elle même. Elle aurait pu prendre ça comme des opportunités de très bien gagner sa vie mais elle en avait pas envie. Elle a pas envie de vivre pour l'argent. Son bonheur s’acquiert autrement.

Elle vit à présent depuis quelques années en collocation avec plusieurs collègues dans une grande maison à San Francisco. Tous ensemble, ils cultivent encore plus l'esprit de troupe et ce mode de vie lui va. Ses parents acceptent tant qu'elle ne meurt pas de faim et qu'elle ne finit pas comme leur frère. Et puis bon, ils sont déjà assez content que leur pauvre petite princesse fragile aille bien.

Tout était parfait dans sa vie sauf peut être ces crises de paniques parfois le matin au levé quand on se sent fatigué des efforts de la veille ou le soir avant de s'endormir ou après une grosse séance très fatigante. Elle redoutait cette sensation qu'elle ressentait comme une mort imminente. Ça poussait parfois ses collègues à la ménager et la surprotéger ce qui l'énervait parfois. Mais au moins, ils étaient pas comme ses parents à sans arrêt faire attention à tout ce qu'elle fait. Ils la fliquaient pas mais disons qu'ils s'inquiétaient pas mal pour elle. Ils lui conseillaient de faire des pauses et tout ça. C'était parfois proche de la condescendance et elle n'aime pas trop ça. Elle a du mal à vivre ce regard des autres. Ça fait que même si globalement, tout va bien... elle se sent parfois différente et ça, ça la rend triste. Mais ça, c'était avant dreamland.


♠ Dreamland :
Elle faisait parfois ce rêve ou plutôt ce cauchemar. Elle ne le faisait pas très souvent en réalité. Elle danse, danse, danse, c'est un plaisir, elle voit les sourires autour d'elle. Les gens apprécient le spectacle. Le rythme, elle le ressent. Elle est bien. Elle leur parle à tous, elle essaie de leur faire ressentir ce qu'elle ressent par la danse. Et là, ça vient... cette sensation de sommeil. Cette envie de dormir, cette fatigue profonde. Ses gestes qui se brouillent et qui deviennent moins précis. Elle baille. Ses forces la quittent. Elle a peur, elle transpire. Ses muscles la lâchent à cause de la fatigue empirée par la peur. Elle tombe à terre. Elle tente de se relever mais ses muscles sont tétanisés par la fatigue. C'est comme si elle était droguée. C'est comme quand elle sortait d'une lourde anesthésie. Cette volonté de bouger mais l'impossibilité de le faire. Cette fatigue inexplicable. On a toute sa tête, toute sa conscience comme si on était complètement éveillé mais en même temps, on est fatigué, tellement fatigué. Elle tremble. Elle respire lourdement. C'est comme si elle sentait quelque chose arriver. La mort ? Elle panique ça y est. Elle est à terre, prise de spasmes. D'habitude, quelqu'un vient la soutenir, lui dire que tout va bien mais là personne. Quoique si... Il y a quelqu'un. Des regards. Les gens la regardent et la jugent. Elle supportait pas ça. Elle essayait de se relever mais elle n'y arrivait pas. La fatigue et la peur étaient trop forts.

Alors qu'elle était à terre, tétanisée par la peur et agitée de spasmes violents, une personne arriva pour l'aider. Il s'agissait de sa mère qui vint pour le rassurer en lui parlant doucement. Cela se voulait rassurant, elle essayait de l'aider. Elle lui disait qu'elle l'aiderait. Elle commença à se soulager un peu mais la fatigue était toujours là. La peur restait toujours là, elle n'avait plus de spasmes mais elle avait toujours la peur au ventre.

Oh mon bébé. Je vais prendre soin de toi... Te protéger... te...

Les paroles de sa mère firent tilte dans ses oreilles. Elle se releva. Sa mère lui dit rester calme, de se reposer. Elle repoussa violemment sa mère en se relevant malgré la fatigue qui se dissipait peu à peu. La colère l'emportait sur la peur. Elle n'avait plus peur, elle était juste en colère contre sa mère qui était à genoux, à terre. Eve pour sa part se dressait devant elle à faire de grands gestes pour l'engueuler. Elle lui disait ses 4 véritées en langage des signes. Vu la vitesse de ses mouvements de main et la façon dont elle les exécutait, elle était énervée et lui disait des choses très vexantes et franches. A mesure qu'elle se lâchait la fatigue partait, sa colère ayant emporté sur sa peur, elle avait décidé de vaincre celle ci, comprenant que ça l'empêchait d'avancer que c'était une arme que les autres pouvaient utiliser contre elle et que ses parents continuaient de la fliquer à cause de ça.

Une fois qu'elle eut finit de tout lui dire, sa mère se mit à pleurer. Elle pour sa part, regarda autour d'elle d'un air interrogateur. Où était elle ? Que faisait elle ici ? N'ayant pas de réponse de la part de personne, elle décidé d'aller réconforter sa mère qui n'était pour rien, elle s'excusa d'avoir été blessante avec elle. Par ce que oui, ce n'était pas une représentation de sa mère mais réellement sa mère en tant que rêveuse. C'est comme ça que Eve devint voyageuse et finit sa première nuit à dreamland ; A réconforter sa mère en pleur.

Eve pleine de questions arriva au royaume des doutes où certaines d'entre elles eurent une réponse. D'ailleurs, ça surprenait les créatures qu'elle soit muette. Plus tard, un autre voyageur lui dira que généralement les handicapes et blessures disparaissent à dreamland et qu'elle devrait pouvoir parler. Elle comprit que si son mutisme était d'origine physiologique, ce serait le cas mais comme c’est d'origine psychologique... Une blessure de l'âme reste même à Dreamland. Elle galérait énormément à communiquer avec les gens autour d'elle, forcée de devoir écrire tout ce qu'elle voulait dire. Ça prenait du temps et c'était agaçant. Et puis voyager seul, c'est pas super palpitant. Après à peu près un mois, elle prit la décision d'essayer d'aider son frère à devenir voyageur. Elle se sentirait moins seule. Et puis il lui manquait, elle ne l'avait pas vu depuis plusieurs années. C'était décidé, elle devait aider son frère à devenir voyageur. Il lui servirait d'interprète lui. Et après ? On verra.

J'aime -
1. Danser
2. prendre soin de moi
3. la nourriture française
4.Flirter
5. Mon frère
Je n'aime pas -
1. Qu'on me dise quoi faire
2. Les hôpitaux et les médecins
3. être assistée
4. L'hiver
5. Mon abrutis de frangin


- Phobie : Peur de sa sensation de fatigue.

- Pouvoir : Ne ressent pas la fatigue sous aucune forme que ce soit. Elle est capable de combattre à 100% durant toute la nuit sans s'essouffler ni transpirer. De même elle peut courir en sprint durant 3h sans même ressentir la moindre fatigue. Elle ne ressent donc aucune douleur musculaire ou signalisatrice de fatigue mais ressent la douleur d'une blessure.

- Objet magique : aucun

• Le personnage sur ton avatar : Bishamonten - Noragami
• Rang spécial désiré : nop
• Relation prédéfinie : Avec son abrutis de frangin Bebert ! ^^
• Code du règlement :

Derrière l'écran...
-----------------------------------


• Prénom ou pseudo: C'ets moi axel !
• age: (écrire ici)
• comment as-tu connu le forum ? (écrire ici)
• Connais-tu Dreamland ? (écrire ici)
• Depuis quand fais-tu du rp ? (écrire ici)
• Pourquoi as tu choisi ce forum? (écrire ici)
• Des critiques sur le forum ? (écrire ici)
• Une remarque ? (écrire ici)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Joy Killamanjiro
Indiana Joy
Indiana Joy
avatar

Pouvoir : contrôleur des chiffres
Points de Puissance : 40 000 points
Points de Réputation : 55 000 points
Points du Membre : 694 points
Double Compte : Diavolo Mayor
Messages : 677

MessageSujet: Re: TG je parle ! Ou pas [terminé]   Sam 14 Mai - 9:46

Validé.


Eve commence l'aventure 1 786e de la Ligue B !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
TG je parle ! Ou pas [terminé]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Il fallait bien qu'on en parle [Livre I - Terminé]
» Parle tout bas si c'est d'amour [Tour I - Terminé]
» [Terminé] Un bon petit film [Emma]
» Texte qui parle d'un scandale autour du colloque de Montreal VRAI OU FAUX!!!
» Haiti en Marche parle du voyage de Preval dans le Centre

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dream Land Infinity RPG :: Administration :: Personnage :: Présentations :: Présentations Validées-
Sauter vers: