AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Danse avec les Fous [PV Fenris]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Diavolo Mayor
Tyler Durden au chomedu
Tyler Durden au chomedu
avatar

Pouvoir : Guerrier Berserker
Points de Puissance : 34 000 points
Points de Réputation : 40 500 points
Points du Membre : 179 points
Double Compte : Joy Killamanjiro
Messages : 116

MessageSujet: Danse avec les Fous [PV Fenris]   Lun 18 Jan - 11:09

- Non, non et non, MC Bokken, je te dis que Suprême Joakim ne t'arrive pas à la cheville...d'accord, son rap sur les filles du feu était bien lancé, mais franchement ça s'essouffle sur la fin. Je ne vois pas pourquoi tu aurais peur de lui pour la prochaine battle, t'as plus de talent que lui.
- Oh j'sais pas, j'me sens balloté aujourd'hui Diavoloche.
- Tu nous fais un caprice de star, ma parole, MC ! Attends de brûler les planches avant de te la ramener. C'est pas vrai ça...
- Tout le monde ne peut pas avoir le CV de l'ex chef du Fight Club de Fightland, Diavoulou ! J'essaie de percer dans la vie, moi.
- On se calme, Bokken-sama, on se calme, tu sais à qui tu t'adresses, tu sais à qui tu t'adresses ?


C'est dans le silence que j'traîne ma carcasse de beau gosse, sur la plaine des barbes à papa, un paradis pour les amateurs de fête foraine, pas loin de Canin-ville. Odeur de chien mouillé et de sucres pour jeunes filles en mal de sensations fortes. De quoi mordre la chair et croquer des pommes d'amour caramélisées. Ici les fleurs de barbes à papa poussent, énormes, pétales sucrés, et donnent un lit rose à la plaine déserte. Au loin les grandes roues, les néons, la musique de merde et les rires des gosses de Dreamland. A mes pieds, un pauvre gusse en voyage vers le Royaume Obscur, et mon MC Bokken qui me fait une scène. J'sais bien qu'un mec qui passerait là verrait juste un troufion parlant à son bout de bois, mais l'bokken est du genre starlette, la diva qui râle si tu ne lui apportes pas une boîte de chocolats, des fleurs et du parfum pour sentir qu'elle est importante. Il se comporte comme une femme, comme Kate, ce qui devrait me donner la puce à l'oreille, sur pas mal de plans. Mais le sucre me monte au cerveau, ça te donne envie de brouter des plantes, et là tu te dis que ça déconne profond au plafond.

Ça fait quelques jours maintenant que je suis en exil de Fightland, loin des frangins, qui restent dans ma ligne de mire sur le moyen-long terme. L'appel du noir est plus fort que tout, l'appel de la vengeance, de la puissance, l'insanité jusqu'au bout des veines et en palpitations nerveuses du palpitant en vadrouille. J'ai envie de casser des os, surtout s'ils portent le nom de Buki. J'ai envie de casser des nez, surtout si c'est lui qui signe les passes d'armes de Sento. Pas dit que le paternel soit content de ça, mais l'ancêtre étant mort depuis choucroute, autant faire parler une marionnette fistée comme tout bon pantin qui amuse la galerie. Ma vie d'avant, goûte à la métafiotte, MC Bobo !


- T'es un bon, Diavolo, y'a rien à ajouter.
- Quel public tu fais, mec, on sent les basses s'remuer dans ta voix. T'es un concert à toi tout seul, espèce de groupie.
- On est loin pour marcher ou s'envoyer des rondelles à la gueule ?
- J'te rappelle que tu n'es qu'une arme. Tu parles juste quand je m'emmerde.
- J'te payerai un psy un de ces quatre, cadeau de la maison.
- On habite ensemble connard.
- Tu marques un point, mais...
- La ferme, y'a du mouvement entre les bombes sucrées.


Et ouais, ça marchait au loin, à l'horizon. J'poursuis mon chemin pépouze, l'air de rien, promenade dominical pour faire sortir le clebs, mais je sens, j'sais pas pourquoi, que ce sera pour ma gueule. J'continue ma course, sûr de moi, mais après quelques heures dans la plaine immense, je m'aperçois que les formes se sont approchées, qu'elles m'ont suivies. Ah oui, tiens, utilisation du pluriel. Elles sont plusieurs, surprise motherfucker ! Je sens des émanations musquées venir d'elles, ça sent la traque, l'excitation, la chasse et l'amusement. Qu'elles viennent, Papa Diavoloche est prêt à recevoir du monde, gaz à tous les étages et le maître de maison sert les gnons servis à point, sauce dans ta gueule.

J'arrête ma course, pour taper la causette. Pas de violence aux femmes s'iou plait, je parle de discussion entre adultes. Carnassiers. Affamés. Envie de sang. Envie d'écorchures, comme au pieu mais version cannibale. Je tiens fermement le MC Bokken, prêt à rapper des gueules cassées, comme d'hab. Et j'les vois arriver, putain, quatre ou cinq loups énormes, le genre à tailler une bavette sur un mastodonte préhistorique échappé, le genre surtout à pas regarder la marchandise. Erreur du jour, merci l'addition, patron...Le plus drôle, c'est que je sens une autre présence, insouciante, mais discrète, qui m'observe. A croire que le monde canin s'est donné rendez-vous ce soir. L'autre présence sent la femme curieuse, intéressée, libre et amusée. Tour d'horizon rapide : ouais, j'suis encerclé.


- Okay, on sort tous les mains de ses poches, on range les poignards et les armes en tous genres, et on se fait un poker ?


Les loups se marrent et m'entourent. Ils n'ont pas repéré l'autre présence. Étonnant. Ou alors...une voix, sûrement celle de l'alpha, prend la parole.


- On te suit depuis les bordures de Canin-ville. Faut que tu arrêtes de parler tout seul.
- J'parle pas tout seul, ducon, je parle à mes ancêtres. T'as aucun respect pour mes croyances, et j'aimerais que t'arrêtes de me stigmatiser, mec.


Silence surpris. Ouais, le Diavolo il sait causer pour divertir l'abruti et l'esseulé cérébral. Pour mieux en profiter. J'arrive directement sur lui, je lui saisis à la gorge et je le lève haut dans le ciel, devant ses potes, avant de le jeter dans la brousse de sucres roses. Glapissement honteux, tandis qu'après la surprise, ses copains se mettent dans une rage folle. J'étais parti pour une baston maison façon Fightland, mais l'autre présence apparaît à côté de moi, aussi rapide que moi, mais d'une fragilité...séduisante. Une femme, neuf queues, une tenue d'hôtesses de l'air de Flyland. A croquer, dans tous les sens - du terme. J'esquisse un sourire amusé, j'reconnais la gamine du vieux Seigneur Canin. Comment un tas de rides et d'os a-t-il pu engendrer un canon pareil ? Elle sourit, mais son regard vis-à-vis de la meute laisse présager du règlement de compte. Sans doute une amante déçue ?


- Moi aussi je te suis depuis que tu es passé par chez moi. La Meute de Rigel et Fekir chasse dans le coin, et j'avais besoin de trouver les débiles qui leur servent de chasseurs...
- Laya, la Princesse Canine ! Qu'est-ce que tu fous ici, traînée ?
- J'ai besoin d'informations sur mon frère, et tu vas me dire ce que je veux savoir.


Sourire gentillet, mais puissance en montée. La gosse sait y faire. Les loups aussi, ils se placent en troupe de bataille. Bokken sur l'épaule, j'attends de voir l'affrontement. Surtout, j'ai repéré une troisième présence, encore lointaine, mais plus rapide et sentant aussi le chien mouillé. On se croirait dans le dénouement d'un bouquin noir, le truc qui est écrit pour faire suer les jeunes filles en manque de vie intéressante. Tandis que la tension monte comme l'envie de me taper la Princesse, tel un héros de GameLand, la présence s'affirme. Putain, j'ai vu personne depuis des jours et des jours, et quand j'veux être peinard, c'est le rencard le plus carnivore de Dreamland qui se met en place...!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Danse avec les Fous [PV Fenris]   Jeu 21 Jan - 18:15


Cigare en bouche, une légère fumée s'élève dans le ciel onirique, les personnes non loin de lui peuvent sentir l'odeur du cigare à la gueule du loup solitaire se dirigeant au palais du Roi Jock dont il avait convié de lui rendre visite. Le cigare fraîchement allumé au pied du palais, les gardes n'osent pas lui demander de l'éteindre voyant que le loup à une mauvaise mine. En effet, la gueule de bois persiste et quelques pensées de la précédente soirée lui rappelle les quelques coups échangés avec des voyageurs inconnus, une bonne soirée de beuverie qu'il lui rappelle la liberté qu'il a durement gagné. Se dirigeant dans la pièce principale, il est accueillit pas le roi faisant les cents pas, inquiet, il se précipite vers Fenris dont il vient juste de remarquer la présence.

Je suis heureux de te voir, je t'es fait appeler car personne n'a vu Laya. Cela fait quelques heures qu'elle n'est plus présente dans le palais et j'ai bien l'impression que c'est le cas dans tout le royaume !
Est-ce que vous avez remarqué quelque d’inhabituel chez elle récemment ?
Elle semblait bien préoccupé par je ne sais quoi, j'ai essayé de lui en parler mais à aucun moment elle n'a voulu m'en faire part précisant qu'il n'y avait rien de grave. Malheureusement Athom est partit en mission, je n'ai que toi d'assez compétent pour mener à bien ces recherches.
Je m'en occupe vous inquiétez pas, je vais vous la ramener saine et sauve.
Je te fais confiance, mais fais quand même attention à toi.

Sortit du royaume, son flair fut mit au travail pour trouver les traces de la princesse. De longues heures de recherches qui le mena à une plaine de barbes à papa et autres fantaisies de fêtes foraines, dans son investigation Fenris avait repéré l'odeur de la princesse Laya et seulement elle. Preuve qu'elle n'avait pas été enlevé et que son voyage était intentionnel, à savoir pourquoi elle était partit en cachette et dans qu'elle but. Non loin de nouvelles odeurs, dont quelques unes lui étant familière, Laya n'était plus très loin et quelques autres confrères canins étaient aussi dans les coins. Possible que tout ça allez partir en sucette et que les ennuis allaient montrer le bout de leur nez, le cigare tout juste fini, il aperçu les silhouettes de Laya des quelques loups présents et d'une troisième personnes qui lui était pour le moment inconnu.

S'en se précipiter il se rapprocha d'un premier loup, qui se retourna pour l'accueillir. Fenris silencieux observait la scène.

Tiens encore un chiot perdu, dit moi mon gars qu'est-ce que tu nous veux.
Je viens chercher la princesse … Laya, je crois que ton père te cherche, il est inquiet de voir que tu es parti dans le prévenir.
C'est pour une juste cause que j'ai dus partir Fenris, mais je suis aussi heureux de te voir et un peu d'aide ne serait pas de trop.
Je vois … Bon les gars, je vous invite à passer votre chemin et toi mon gars ne colle pas trop la princesse elle a déjà un prétendant.

Il n'avait vu que peu de fois Mike Kaine, mais il savait que le lien entre la princesse et lui était fort et ce n'était pas un inconnu de passage qui allait pousser Laya à faire dans l'adultère. Le loup en face de lui se marrait bien, faisant office d'obstacle entre lui et Laya qui comprit bientôt qu'il faudrait en venir aux mains.

Arrête de me faire rire, j'ai mal à la mâchoire.

A ses mots Fenris décrocha en premier un uppercut dans la gueule du loup qui se vit rapidement s'écraser au sol. Il alluma un nouveau cigare de quoi laisser le temps à ce dernier de se relever se rapprochant de ses confrères montrant les crocs.

Ça va mieux ta mâchoire ?
Revenir en haut Aller en bas
Diavolo Mayor
Tyler Durden au chomedu
Tyler Durden au chomedu
avatar

Pouvoir : Guerrier Berserker
Points de Puissance : 34 000 points
Points de Réputation : 40 500 points
Points du Membre : 179 points
Double Compte : Joy Killamanjiro
Messages : 116

MessageSujet: Re: Danse avec les Fous [PV Fenris]   Jeu 28 Jan - 14:02

C'est la même histoire dans les bastons non régulées par un contrat tacite genre "on ne doit pas parle du Diavolo Club", dès que ça se fritte, tous les tarés se ramènent en mode iench. Le gars qui s'amène fait peur à voir, ça n'a pas l'air d'être le plus rigolo de la bande. Musclé et bien bâti, apparemment solide. Un combattant qui n'aurait pas rougi à Fightland, j'en suis certain. Il sent la testostérone et l'expérience des combats. Mais ce n'est qu'un toutou surveillant la Princesse, comme il était prévisible. Les deux se connaissent, et le rude gaillard s'appelle Fenris. Prémonition, puisque sont réunis ici Fenris et Ragnarök, selon le surnom donné par mes frères à la mort de mon père, quand j'ai atomisé la moitié des gardes de la ville après avoir picolé, des jours durant. Ce que Buki a appelé mon éveil, quand Sento m'a directement remis en place pour le simple plaisir du combat...bande d'enculés, les frangins, restez bien dans vos palais, le temps que mon corps devienne le mien, celui qui aura la plus grande puissance guerrière jamais connue...Je zieute fissa le combat qui n'aura duré que quelques instants, et je décide de ne pas laisser le garde du corps tout seul à se marrer.


- Princesse Chienne, mets-toi derrière nous. Papa va s’inquiéter si tu saignes ahahaha ! Forme Ulfark...


J'regarde miss Laya, l'oeil envieux, dévoreur, impatient. Puis ma forme favorite arrive, celle du Loup, qui me rend complètement...alpha. Je souris à Miss Laya, les crocs apparents, et je fonce au milieu de la meute de chasseurs, avec qui je me défonce les chairs, en rendant coups pour coups. J'ignore la douleur, mes loupiots, vous pouvez toujours essayer de me faire flancher. Enragé, le combat s'intensifie, j'oublie complètement le danger que représente les gusses. Ou l'absence de danger...je m'aperçois que j'en traîne un depuis quelques minutes, mort, et les autres tentent de m'achever sans succès. De son côté, Fenris fait le ménage. Après une dizaine de minutes, j'en ai fini avec le dernier, le corps entaillé par endroits ne me fait même pas souffrir, sauf quand je ferme les yeux pour revenir dans un état de conscience normal. Je regarde le couple, circonspect.


- Salut Princesse Chienne, salut Loupiot. J'suis Diavolo, et lui c'est MC Bokken, et c'est déjà bien de le savoir. J'ai de la route à faire, mais ces gars m'ont mis en appétit. Si vous avez besoin d'un guerrier, mes crocs sont à vous, Princesse.


Très protocolaire, mais j'sens que le Fenrou n'est pas du genre à trop plaisanter. Pas qu'il m'effraie, mais j'vais éviter les ennuis diplomatiques. Attends mec, je leur ai présenté MC Bokken ?? Merde, j'suis grillé.


- Diavolo hein ? De la fratrie Mayor, le dernier fils de Prime ? Je vois le genre...Je suis partie du palais pour me renseigner au sujet des magouilles de mon frère. J'ai eu le nom de la Meute des Fous, où je compte me rendre, Fenris. Je dois protéger mon frère contre lui-même !


Touchiante la petite. Concernée. Super bien foutue. De quoi me motiver pour l'accompagner. Je hoche la tête comme un connard qui sait de quoi elle parle. Fenris, à mon avis, c'est le genre à cadenasser ta niche, ma belle, mais peut-être que derrière cette brute épaisse se cache un cœur crémeux à saisir. Pas que je sois gay, moi j'dis ça pour lui hein.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kael Dango
Cerberus
  Cerberus
avatar

Team : Alliance élémentaire
Pouvoir : Contrôleur du feu
Points de Puissance : 25 000 points
Points de Réputation : 30 000 points
Points du Membre : 288 points
Messages : 297

MessageSujet: Re: Danse avec les Fous [PV Fenris]   Sam 20 Fév - 14:12


Alors que la Princesse Laya, Diavolo et Fenris s’occupaient des sbires de la meute des fous plus loin, beaucoup plus loin le reste de la meute avait renforcés la défense du lieu de rendez-vous entre le chien de feu - Arcos, le cerbère - Kael Dango et le loup Alpha de la Meute des fous - Krän. La rencontre se fit dans le camp de la meute dans une immense grotte cachée aux yeux de tous très bien gardé et qui par les années se sont renforcés, ils ne se voit pas comme des criminels, n’y des bandits, mais plutôt comme des créatures ayant eu du mal à suivre les lois des différents royaumes. Leur but est inconnu et personne ne sait s’il en on vraiment un, cependant le groupe se gonfle d’années en années et pour l’heure il n’était pas étonnant de voir Arcos venir à la rencontre de leur chef car lui aussi avait envie d’évoluer et dans son cas de prendre la place de son père, qu’importe les moyens.

Kael lui était présent en tant qu’invité par Arcos avec qui il entretenait un lien plutôt particulier, recherchant de plus en plus d’allié pour l’Alliance élémentaire il vit en Arcos un prétendant beaucoup plus sérieux pour se tenir à la tête du royaume canin et pouvoir s’investir beaucoup plus dans les affaires de l’alliance. Pourtant Kael est dus genre à le freiner dans son ascension au trône voyant en lui son frère trop désireux d’acquérir tout de suite ce qu’il veut. C’est pour cela que ce soir il avait décidé d’accepter de suivre le chien de feu, de quoi être sur que l’idée d’une guerre contre Caninville ou autres projets ne lui tape pas au crâne. De plus, il était intéressé par la meute et il pourrait pourquoi pas y trouver un nouvel allié auprès de Krän.

Il ne fut pas difficile de passer l’entrée et encore moins d’arriver jusqu’au fond de la grotte pièce maîtresse du loup alpha, attendant la venu d’Arcos tout le monde était déjà au courant du rendez-vous. Krän avait bien la carrure d’un chef en plus d’être radicalement différent des autres par son épais pelage blanc et ses nombreuses cicatrices sur sa gueule, à l’une des ses pattes on pouvait y voir un numéro, surement un ancien détenu. Après avoir chuchotait probablement un nouvel ordre à l’un de ses soldats, il s’avança vers ses deux invités observant longuement Arcos et Kael dont ce dernier l’étonna de sa présence.

« Je peux savoir qui tu es, voyageur ? »
« Mon nom est Kael, je suis lord du royaume du feu et en allié d’Arcos. Il m’a proposé de l’accompagner lors de votre entretien. »
« Un entretien ? On est pas là pour parler affaire gamin, donc je te conseil de te taire, d’écouter et surtout d’apprendre car tu ne risques pas de vivre longtemps en ne faisant que des "entretiens". »

Le ton était donné et dans sa sincérité le cerbère se vit rembarré brutalement, mais ici il n’avait pas l’avantage préférant se retirer comme le disait Krän attendant le bon moment pour intervenir et montrer à ce dernier l’importance de sa présence. Il sermonna aussi Arcos concernant cette fameuse invitation avant de parler de ce dont ils avaient prévu.

[ HRP: Pour ce qui est de Fenris, il s'en va juste parce qu'il n'a pas envie de se mêler des affaires de famille. ]

_________________

Look.Evolve.Revenge
code par Summer's Desire pour Epicode
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Diavolo Mayor
Tyler Durden au chomedu
Tyler Durden au chomedu
avatar

Pouvoir : Guerrier Berserker
Points de Puissance : 34 000 points
Points de Réputation : 40 500 points
Points du Membre : 179 points
Double Compte : Joy Killamanjiro
Messages : 116

MessageSujet: Re: Danse avec les Fous [PV Fenris]   Jeu 12 Mai - 13:09

Plus on est de fous, et plus ça part en sucette. J'lui ferai bien goûter, à la Princesse Chienne, à la mienne. Goût de sang et virilité liquide à foison. Robinet gratos, y'a qu'à demander au proprio de bien vouloir mettre l'arrivée d'eau en plein dans ta gueule. Et ça part bien que le Fenris annonce qu'il se casse, les affaires de famille, c'est pas trop pour lui. J'crois qu'il a du taf, ou alors il a capté que je peux m'occuper de défendre la chienne tout seul. Ou alors elle peut se défendre toute seule elle aussi...à voir si je tente un truc sur elle...


- La Meute des Fous, alors, on y va, Princesse Leïa ?
- Laya, imbécile.
- Baisse d'un ton ou je vais te dresser, moi !
- Et créer un incident diplomatique ?
- Contres des toutous ? Me fais pas rire, Princesse Chienne.
- Laya.
- Ouais, Laya. Tu sais où on va ?
- On trouve Rigel et Fekir près de la Meute des Fous, selon mes informations, et on atteindra mon frère !
- En ruth ouais.


Un pas, et je sens mon corps me faire mal. J'ai oublié les blessures des sous-fifres, les entailles, morsures et autres trous, droites, cratères sur mon corps. J'ai un peu résistance à la douleur, mais faut avouer qu'ils ont frappé fort. Sous ma forme de loup, je ne ressens rien, mais en revenant à la normale, je douille sévère. La Princesse s'approche de moi, et fait apparaître un orbe dans sa main, qu'elle passe minutieusement sur mes plaies. Je la regarde faire, et j'arrive pas à sortir un truc méchant. Pas là, pas maintenant, pas comme ça. Féchié.


- C'était pas la peine, poupée.
- Princesse.
- Princesse Poupée, tu aurais pu t'abstenir, je te dis.
- Arrête de jouer les durs...Si tu m'accompagnes, je préfère que tu sois en forme pour mourir pour moi.
- Faisons comme ça...


Un sourire carnassier se dessine sur mon visage. J'sais pas si elle déconne, mais je l'aime bien la gosse, elle a du mordant. Normal pour une chienne, je sais. Puis, c'est con à dire, mais elle a pris soin de moi, et tu craches pas sur l'infirmière qui te fait du bien après un combat. C'est drôle, j'ai l'impression que c'est son rôle, c'est manière d'être : la fille qui soigne les conneries du gars qu'elle accompagne, quel que soit son statut. J'ai entendu parler de son frangin, pas le plus aimable de la bande, et ça m'étonnerait pas qu'il soit lié à cette façon d'être. Quand t'aimes un connard, tu le soignes en te retenant de le gifler. Je lui fais la même impression.

On marche assez longuement, en silence. Je sens son regard de temps en temps sur moi, mais j'dis rien. Je guette d'éventuels attaques surprises. La petite m'a foutu une pression d'enfer, j'ai pas envie qu'il lui arrive une merde. On arrive finalement dans une clairière où des loups sont en train de bouffer un truc qui ressemble à une licorne obèse. Les intestins daubent, ça n'a pas l'air de les déranger.


- Hey Lara...
- Laya.
- Ouais, mets-toi derrière moi.
- Je sais me battre, c'est bon.
- Arrête de te la jouer, tu sais rien du tout, surtout pas te battre. Colle-toi derrière moi, et tu la boucles fissa sinon je t'en retourne une maison.


C'est drôle, cette fois elle m'obéit. Ça doit venir du ton employé, un peu inquiet. Rigel et Fekir ils sont pas durs à repérer, ce sont les plus grands et les plus balèzes. Ils boivent un coup, ils ont pris les meilleurs morceaux de barbaque. Alphas qui cohabitent...qui bitent, tout simplement, maintenant ils s'embrassent en buvant une bonne rasade. Tiens donc, des alphas homos...ouais, pourquoi pas.


- Salut les filles !
- Oh putain, ils sont moquent de Rigel et Fekir !
- Euh...pas du tout, mais ouais, si vous voulez !
- Comment il stigmatise la minorité des loups !
- Vos gueules ! On cherche la Meute des Fous, on est sur le chemin, et on vous conseille de vous mettre à table !
- On mange déjà, abruti !


J'me tourne vers la Princesse, qui voit que je perds patience. C'est simple, je commence à serrer les poings jusqu'au sang.


- Rigel et Fekir, donnez-nous les informations, et que ça saute !
- Y'a que toi qui va sauter ma jolie !
- Voilà, c'est à ce moment que je reprends le MIC et que MC Bokken entre sur la scène sous les cris de délire du public.


Un loup attaque gueule ouverte, je le renvoie dans ses 22 mètres d'un coup de MC Bokken. Ils nous encerclent, rapidement, et je sens monter l'excitation du combat. Mon sang palpite, l'adrénaline arrive comme un barrage qui vient de sauter, et j'enchaîne dans ma tête des séries de katas possibles pour les avoir en moins de vingt mouvements de bras. Je descends à quinze. Locké. Je parle avant, pour assurer mon enchaînement, et surtout leur donner une chance.


- Si vous savez qui j'suis, reculez.


Les quatre premiers arrivent, dix secondes plus tard, ils reposent assommés dans l'herbe. Les autres hésitent, mais ça les a mis en colère plus que voulu. Et merde, on est tombé sur le modèle qui n'aime pas voir le pote réduit en charpie. Tant pis, ils vont tous y passer, et pas qu'un peu.


- Les gars, vous vous battez face au Seigneur de la Guerre. Vous approchez encore une seule fois, et j'vous mets tous à l'hosto pour deux mois.


Ils hurlent et se jettent sur moi. Sonnez la charge de la cavalerie...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kael Dango
Cerberus
  Cerberus
avatar

Team : Alliance élémentaire
Pouvoir : Contrôleur du feu
Points de Puissance : 25 000 points
Points de Réputation : 30 000 points
Points du Membre : 288 points
Messages : 297

MessageSujet: Re: Danse avec les Fous [PV Fenris]   Mer 1 Juin - 18:51


La confrontation entre les deux canidés commença, on sentait la tension qui s'y trouvé car les autres loups environnants étaient stressés voir agités. Krän prit les devants, il fit amener un plan du royaume canin accroché à l'une des parois de la grotte. Sur la carte, plusieurs taches de … sang ? Étaient éparpillés un peu partout sur cette dernière, le loup blanc déballait son plan.

« Voilà comment on va procéder, le but étant t'attirer la garde à l'entrée et ainsi les éloigner peu à peu de quoi mettre en place le premier piège. A la suite de ça, le second groupe arriva à l'autre bout du royaume et éliminera tout ceux leur barrant la route, il faudra faire vite pour rentrer rapidement dans le royaume. Évidemment c'est à toi Arcos de faire en sorte que l'on rentre sans difficultés. »

La cible était le royaume canin, affaiblir la sécurité pour rentrer dans le palais grâce au soutien d'Arcos mais pour qu'elle raison ? Krän jeta une nouvelle fois un de ses regards de tueurs envers le cerbère, encore un truc pour sa gueule.

« Et lui il va nous servir à quoi ? »

Arcos s'en retourna auprès du loup géant.

« Il va nous aider pour le premier assaut et déclencher le piège, en tant que contrôleur du feu ça ne devrait pas être compliqué ? »

Rire sarcastique du loup blanc regardant de haut Kael.

« C'est sur, tu ne vaudrait pas un clou face au Lord même si ce point m'agace un peu. »
« J'ai fais ce qu'il fallait … »
« Parfait. »


Tout le monde semblait content que chacun est fait sa part du taff et que le projet tournait vers le succès. Sauf que la venue d'un des sbires de Krän coupa net le plaisir de chacun.

« Boss ! Rigel et Fekir viennent de se faire avoir non loin de la planque, y'a un mec trop zarb accompagné de la princesse Laya ! »

Arcos s'embrassa en entendant la nouvelle, ça sentait pas bon pour eux.

« Merde ! Qu'est-ce qu'elle fout encore dans mes pattes celle-là ! »
« Arcos t'es vraiment incompétent ! J'croyais que ça aussi c'était réglé !! »
« On va faire ce qu'il faut … Kael part avec des loups de quoi les arrêter, ça te va Krän ? »


Le loup blanc eu un petit rictus de plaisir, c'était le bon moment pour voir ce que valait le fameux lord de Firania.

« Fais toi plaisir voyageur, mais conseil revient entier avec de bonnes nouvelles. Vous deux partez avec lui. »

Deux loups lambda dont l'un servit de montures au cerbère comprenant que ses deux canidés serait sûrement un simple apéro pour les deux protagonistes ciblés. Le boulot reviendrait donc à Kael … même pas un merde ou un bonne chance, meilleur ami de l'homme mon cul !

_________________

Look.Evolve.Revenge
code par Summer's Desire pour Epicode
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Diavolo Mayor
Tyler Durden au chomedu
Tyler Durden au chomedu
avatar

Pouvoir : Guerrier Berserker
Points de Puissance : 34 000 points
Points de Réputation : 40 500 points
Points du Membre : 179 points
Double Compte : Joy Killamanjiro
Messages : 116

MessageSujet: Re: Danse avec les Fous [PV Fenris]   Lun 6 Juin - 19:18

Le loup, c'est comme le poisson, faut bien l'éplucher sinon les arêtes restent entre les dents. Je m'occupe de toute la bande, je me garde Rigel et Fekir comme on se garde le reste de l'assiette pour mieux savourer le plat avant de passer au fromage puis au dessert. Les sbires, c'étaient des amuse-gueules pour un Seigneur de la Guerre, et les deux loups alphas sont largement plus appétissants...Esquive, attaque, mouvement rapide, saltos, esquives, triple rotation piquée, quintuple looping et coups sur le museau, le premier crie, le second y voit un moment d'inattention, tu passes sa tête sous le bras, tu l'étrangles en envoyant un coup de pied à l'autre qui revient à la charge. On souffle, on les regarde lécher leurs plaies et on sourit...Je souris, l'air carnassier, en dégageant ma puissance de Seigneur, et j'les vois commencer à se poser des questions, j'les vois se dire qu'ils vont perdre, j'les vois se faire dessus en me voyant, m'entailler la peau avec les ongles, lécher mon sang et les mater en découvrant ma dentition de prédateur, rougie...Même la Princesse n'a pas vraiment compris avec qui elle traînait, et je la sens s'interroger aussi sur ma santé mentale. Trop tard ma jolie, le démon est dans la bergerie, et même les loups passent pour des agneaux. Je me téléporte quasiment entre les deux, double coup de poings, assomés, et je prends le premier en arrivant sur son côté et je l'envoie à pleine puissance sur l'autre. Les deux direction un tronc, pour achever la douleur des corps.

J'avance, j'avance gentiment vers eux, ils se tiennent la tête. Mais la Princesse Chienne s'interpose, dans son regard je lis de la sympathie, de la détermination, de la peur mais de l'affirmation. Je me lèche les babines, putain j'aimerais lécher les siennes un peu, histoire de gouter  à autre chose que du sang. Repos du guerrier. Ouais, j'aimerais bien qu'on se renifle elle et moi, pas de doute. Mais pas le temps pour ça, les deux leaders se réveillent, je disparais du champ d'action de la Princesse, et je les prends tous les deux par la gorge. Ils me supplient, mais j'entends rien. Plus exactement, je ne veux pas entendre. Je serre mes doigts autour de leurs cours, je fais couler le sang de leurs gorges, et je les envoie au loin, au sol, tordus de douleurs, à côté de leurs potes. J'avais prévenu les gars, deux mois à l'hosto.

Avec tout ça, on peut maintenant passer à l'interrogatoire. J'en prends un des deux, Rigel ou Fekir, peu importe, ils sont trop amochés pour vraiment les distinguer. Je sais tout ce que je veux à ce rythme, le canidé se met à table et balance les infos. Attaques sur la capitale, Arcos, Krän, le royaume du feu...plus j'en apprends, et plus mon sourire s'étire. La guerre arrive dans le coin, évidemment que ça me plait. Voilà un point de discorde qu'on a directement avec la Princesse. Gentille chienne, douce chienne, prévenante chienne, te voilà dans de beaux draps.

On discute un peu de ce qu'on vient d'apprendre, quand je sens une forte puissance s'amener. La garde privée arrive, ou alors l'avant garde. Je dis à la Princesse de rester près de moi au cas où...Selon ce qui arrivera, ou plutôt selon ceux qui arriveront, je déciderai. Une guerre c'est pas pour me déplaire, mais une guerre plus longue, avec du ressentiment, du conflit interne, de la jalousie et de l'ambition, ça me botte largement plus...de l'ambition, le terme reste...je réfléchis en regardant Laya...elle m'énerve, le projet de son connard de frère me botte plus, mais un côté chez moi aimerait vraiment l'aider. Pis j'me dis que j'suis là pour la baston, uniquement la baston...ouais, y'a que ça qui me motive...

Ca tombe bien parce qu'elle arrive. Deux loups et un rouquin. Sérieusement ? Ils nous prennent pour des voyageurs ou quoi ? Est-ce que j'ai la gueule d'un voyageur qu'on kille dans la Forêt des Rêves ? Bon, on va les mettre dans l'ambiance, je  prends la tête d'un des loups qui servait à que dalle, et je la jette devant eux. Toujours être dans l'hospitalité, j'le dis toujours.

- Vous êtes là pour faire le ménage, ou alors c'était d'la famille...  Condoléances dans ce cas...si vous êtes de la même lignée de bâtards, vous pouvez décarrer avant que vos gueules ne rejoignent celles de vos frangins. J'suis pas contre les collections, mais j'vous laisse une chance de me foutre la paix pour ce soir.



Les deux loups font clairement sur eux, le voyageur me jauge. Un roucmoute, un gars de Firania ? C'est pas tant que j'ai peur de me brûler, c'est juste que j'aurais aimé me faire un barbeuc de loupiots et j'ai oublié mon briquet. L'erreur bête. Je file MC Bokken à la Princesse, je m'étire et je commence à me préparer pour la baston.

 
Comment, on peut discuter  ? Messieurs les anglais, tirez les premiers !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kael Dango
Cerberus
  Cerberus
avatar

Team : Alliance élémentaire
Pouvoir : Contrôleur du feu
Points de Puissance : 25 000 points
Points de Réputation : 30 000 points
Points du Membre : 288 points
Messages : 297

MessageSujet: Re: Danse avec les Fous [PV Fenris]   Mer 8 Juin - 8:23


Les loups sont rapides, ils mangent les kilomètres sans problèmes avec à leur bord Kael observant devant lui l'esprit embrumé. Il n'avait pas aimé l'attitude de Krän vis-à-vis de lui et il devait se rendre à l'évidence qu'il n'était qu'une fourmi devant toute l'immensité du monde et qu'à l'instar des seigneurs, les autres clans pouvaient se montrer tout aussi dangereux. Mais chaque chose en son temps, l'invitation d'Arcos avait justement pour but de l'initié au monde de la guerre et des divers conflits visant à affaiblir les puissants. Dans le cas du royaume canin, voir Jock être défait remplacé par son fils qui est plus enclin à s'investir à sa manière dans l'Alliance, c'était que du bon profit pour l'avenir. Le seul hic et pour preuve ce soir il avait la sale habitude de vouloir faire les choses par sois-même sans vraiment en informer les autres parties, il fallait donc le canaliser l'amener sur le même chemin que l'Alliance.

Les deux loups ralentissent, ils ont enfin trouvé les deux coupables et sans surprise Laya est présente, accompagné par une créature vêtu de cuir aux allures de Dracula. Rien qu'à première vue il respire le combat, pour preuve, la bande de Rigel et Fekir sont tous à terre ont les entends à peine respirer ce qui agace les deux loups auprès de Kael sortant crocs et griffes. Cependant ils n'osent pas faire le premier pas laissant le voyageur tâter le terrain, Kael descend de l'un d'eux et se rapproche de Laya et de l'inconnu aux cheveux longs. Ce dernier proclame déjà des menaces, à croire qu'il ne voulait pas perdre de temps.

« Garde ta salive, j'ai rien à voir avec cette bande de sacs à puces. Mais je suis curieux de savoir pourquoi vous êtes là et surtout vous princesse Laya, pourquoi êtes-vous si loin du royaume ? »

La créature confie on ne sait quoi à la princesse, il s'étire et prend le temps de se chauffer les muscles déjà enclin à vouloir tâter des phalanges. Rien à voir avec le cerbère qui en retrait tente de gagner du temps sachant que Krän et Arcos se prépare à attaquer le royaume canin, il fallait tout deux les retenir ou tout du moins en savoir plus sur eux.

« Et toi t'es qui ? Je te sens bien chaud pour quelqu'un qui ne sait pas à quoi il s'attend. »

Les deux loups sont toujours derrière Kael à observer la scènes, ils n'osent pas s'approcher de leur frères sûrement aux frontières de la mort. Le cerbère quand à lui commence à faire rougir ses paumes, la tension est forte et à tout moment ça allait péter.  

« A votre place je dégagerais d'ici Princesse. »

_________________

Look.Evolve.Revenge
code par Summer's Desire pour Epicode
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Danse avec les Fous [PV Fenris]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Danse avec les Fous [PV Fenris]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Danse avec Lilou (pv)
» Danse avec moi [ pv asamis]
» Danse avec le Dragon. TERMINE
» Mon diable danse avec ses démons et la sarabande est loin d'être terminée
» Danse avec les stars

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dream Land Infinity RPG :: RP :: Troisième Zone :: Le "n'importe où"-
Sauter vers: