AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 We loco people are running out of control [PV Kacem]

Aller en bas 
AuteurMessage
Joy Killamanjiro
Indiana Joy
Indiana Joy
avatar

Pouvoir : contrôleur des chiffres
Points de Puissance : 40 650 points
Points de Réputation : 56 500 points
Points du Membre : 741 points
Double Compte : Diavolo Mayor
Messages : 691

MessageSujet: We loco people are running out of control [PV Kacem]   Lun 4 Jan - 11:11

Le Shikikuhorenge est une arène de combat pour les voyageurs et les créatures.
La mort y est impossible, le sceau de mortis-impentia empêche de perdre la vie dans Dreamland, raison pour laquelle les combattants se battent toujours jusqu'à la mort.
Ouvert une fois par semaine, le Shikiku comme on le surnomme est l'arène où chaque combattant doit passer, et gagner la ceinture de la semaine, qu'il peut remettre en jeu à chaque ouverture !

Serez-vous à la hauteur de l'arène la plus connue de Fightland ?
Serez-vous le prochain grand combattant ?
A vous la gloire, l'argent, le succès, et tout ce dont vous rêvez
En vous inscrivant dès maintenant aux guichets de l'arène
à côté du palais royal du Roi Sento ! 


Spoiler:
 



- Ouais, bah très peu pour moi. On dirait une présentation de télé-réalité, osscours.


Joy se promenait dans Fightland, les yeux grands ouverts sur la ville des combats. Depuis quelques temps, il pensait faire un tour dans la capitale du combat, jumelle de celle de la guerre, dirigée par un des trois frères de la guerre, Sento, qu'on disait le plus taré et combatif des trois. Si Joy n'en avait cure, c'était parce qu'il détestait se battre pour le plaisir, n'éprouvant aucune sensation de plaisir ni de satisfaction. Les seules fois où il avait combattu en ressentant l'ivresse du combat, c'était soit contre un adversaire l'ayant énervé, ou alors quelqu'un le mettant dans une situation d'excitation guerrière, la passion de l'énigme du pouvoir, qu'on cherche à découvrir. Mais il fallait reconnaître la nécessité vitale pour lui de se renforcer du combat du combat, simplement pour survivre à Dreamland. Étape obligée, essentielle pour se développer, et développer son pouvoir, passer par là où tous les voyageurs doivent passer pour avancer, et pousser plus loin l'exploration, les dangers, les aides apportées aux créatures dans le besoin, et l'équilibre, thème toujours cher à Joy.

Il passa devant les boutiques, vendant des produits pour booster ses capacités, des tenues, des armes diverses, des bouquins sur les arts du combat, et plein de produits en relation avec les arts martiaux, le maniement des armes de toutes sortes, et des professeurs proposant leurs services, leurs savoirs, monnayant quelques essences de vie. Il s'arrêta devant la boutique d'un vendeur de matériel de boxe, ce qui attira tout de suite l’œil du matheux. Il avait toujours trouvé la boxe terriblement noble, dure et difficile, endurante et technique, où la lucidité doit tenir malgré l'adversité, les éléments, les coups qui pleuvent sur la gueule, où l'on gagne autant en se protégeant qu'en attaquant au moment propice. Il y voyait une bonne comparaison avec son pouvoir, et se décida à entrer.

Le vendeur avait la tête et le corps de l'emploi. Des muscles énormes et imposants, une coiffure des plus originales, et une ossature de titan. Joy, à côté, ressemblait à un nain de jardin en guimauve, qu'il aurait pu briser en deux avec ses deux petits doigts.



Spoiler:
 


- Qu'est-ce que tu veux, mon lapin ? Tu veux t'endurcir j'parie ? Mais t'es déjà bien mignon comme ça !
- Okay, désolé pour le dérangement alors, au revoir !


Joy tourna les talons, les yeux écarquillés, un sourire indéfinissable figeant son visage. Le vendeur se téléporta à côté de lui et le retint par l'épaule. Étrangement, il était plutôt doux, et pleurait à chaudes larmes comme un bébé.


- S'iiiiiil te plaîîîîît resteeuuuuuh ! J'ai rien vendu aujourd'hui, je ne sais pas veeeeendre !
- Euh...calme-toi vieux…J'suis pas sûr de vouloir acheter quelque chose…
- Woiiiiiiiiiiiin !!!!!!


Le type le prit entre ses énormes bras, ses épaules et l'inondait de larmes sincères et inarrêtables. Joy regardait son marcel bleu titrant « Mac Lesggy Président à vie » se mouiller et renonça à tenter quelque chose pour se tirer d'affaire...la nuit commençait bien. Le type se releva, vit les dégâts et enleva le marcel de Joy pour le mettre à sécher dans l'arrière-boutique. Il revint, un peu calmé, offrit un thé au gamin pour se faire pardonner. Ce dernier prit la tasse avec politesse, en but quelques gorgées.


- C'est super bon euh...euh...comment tu t'appelles ?
- Marcus !
- Bah Marcus, t'es bonne à marier ! Moi c'est Joy, ravi de te rencontrer !
- Si seulement je pouvais…Enchanté, mon petit Joy !
- Bon...pourquoi tu ne vends rien ? Ta boutique est chouette pourtant…
- Ben...mon physique et mon goût pour les hommes ont fait ma réputation...les boxeurs ont peur de venir acheter chez moi, ils pensent que j'en profite pour draguer.
- C'est le cas ? Dis-moi honnêtement.
- Mais je suis un amoureux inconditionnel des femmes ! Je suis juste très efféminé !


Disant cela, il se tenait comme une loli de manga, une jambe levée, la tête contre ses deux mains, penchée d'un côté, les yeux fermés rêvant de la princesse charmante. Joy failli vomir des poneys roses à la violette et à la crème de barbies.


- Tu n'aurais pas participé à l'anime de Jojo's Bizarre Adventure toi ?
- Pourquoi ?
- Oh pour rien...bon, bah tu sais quoi, je vais te prendre des gants, et j'vais aller te faire un peu de pub !
- C'est vrai ? Tu...tu ferais ça pour moi ? SUUUUPER ! Attends je vais te donner le must, et je te ferai un prix, Joy !


Il disparut dans son arrière boutique et revint avec des gants rouges et éclatants d'un côté, dorés de l'autre, l'intérieur doux et anti-transpirant. Quand il les enfila, les gants s'adaptèrent immédiatement à la taille des doigts, de la main du voyageur, qui fit quelques figures, surpris. Il remarqua aussi deux inscriptions en argent : Marcus Belgrave. Ça ne déconnait plus.


- Ce sont des gants de boxeur professionnel, des Phoenix, qui peuvent s'adapter à toutes les mains. Ils ont été interdit suite à l'arrivée des géants dans le milieu, et des Mains de Fer du Royaume de la Forge. Juste après la fin de ma carrière de poids lourd. J'étais le champion du Shikikuhorenge, invaincu pendant 450 semaines avant de tomber face à Aloan, sans doute le voyageur avec la meilleure droite  que j'ai pu croiser durant ces années.
- Le Shikikuhorenge tu dis ? J'ai vu l'affiche dans la rue…
- Ça a changé, à l'époque c'était vraiment quelque chose...maintenant ça sert de tremplin, et c'est surtout pour les paris.
- Ouais mais si j'y vais avec tes gants, tu penses que ça le ferait ?
- Tu as quoi comme pouvoir, mon petit Joy ? Pas que tu m'inquiètes, mais tu es un épi de blé !
- Arrête mon poing avec ta main, Marcus.


Joy sourit, activa son pouvoir et enfila ses gants. Il lança des formules sur le gant droit pour durcir le polyuréthane et la mousse, l'épaissir, la resserrer. Il frappa de toutes ses forces dans la main de Marcus, qui ne cilla pas. En l'enleva, il vit la marque du gant à l'intérieur.


- Tu frappes comme une fillette, mais ton gant m'a ravagé la peau. J'ai cru être frappé par un voyageur avec des os incassables ! Impressionnant Joy ! Avec ça tu pourrais faire quelque chose !


Il le prit dans ses bras, le serra contre lui. Cette fois Joy n'essaya pas de se débattre. Il regarda l'affiche du Shikikuhorenge, et remarqua, derrière la caisse de Marcus, des trophées et des médailles, des images de lui venues du Dreamag et des autographes. Il sourit...la nuit allait être longue, mais riche en émotions.

Marcus se détacha et le regarda, pour la première fois avec une expression sévère et profonde. Il le jaugeait, et vit qu'il lui manquait quelque chose. Il alla dans son arrière boutique, et revint avec un appareil de coiffure rond. Joy savait à quoi ça servait, car chaque boxeur de légende se devait d'afficher, tel Samson, son pouvoir. Le pouvoir de la coupe afro.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kacem Azmat
Le Gourmet
Le Gourmet
avatar

Surnom : King Hazmat
Pouvoir : bouche abyssale
Points de Réputation : 1 500 points
Messages : 11

MessageSujet: Re: We loco people are running out of control [PV Kacem]   Lun 4 Jan - 12:38

Cela faisait maintenant plusieurs semaines que Kacem était reparti sur les routes après son cuisant échec à HotPot, se maudissant de n'avoir trouvé que peu d'indices au sujet des Gourmets. Ne sachant que faire ensuite il s'était mis en tête de se donner un peu de temps libre afin de découvrir Dreamland et surtout devenir plus fort. Si les Gourmets étaient aussi fort que les légendes le prétendaient Kacem se devait d'être à leur niveau avant de prétendre pouvoir les rejoindre.

Kacem avait pris l'habitude de voyager à pied, petit à petit, à l'aide de ses fidèles jambes appréciant le calme et la tranquillité des bagnaudages en solitaire. Bien qu'il reconnaisse l’efficacité du métro de Dreamland, qu'il avait emprunté à plusieurs reprises, il ne supportait pas du tout son aspect confiné. La présence de nombreux voyageurs et créatures dans un espace restreint éveillais immédiatement son appétit et il s'était mis dans de sales affaires toutes les fois ou il avait emprunté le dit moyen de transport. De plus les contrées de la première et de la deuxième zone ne le faisaient pas peur, car la majeure partie des créatures sauvages se trompaient en le prenant pour une proie et finissaient bien souvent dans son insondable estomac.

Quand il finit de gravir une petite colline il aperçu une grande ville plus bas, une ville qu'il ne connaissait pas. Il connaissait son protocole afin d'éviter de commencer un drame et s'installa sur la colline. Il posa son sac et en sortit un gros morceau de viande séchée, qu'il s'empressa d’assaisonner, ainsi qu'un gruau de blé noir acheté plus tôt à des marchands qu'il avait croisé sur sa route. Il dévora son "maigre" repas avec un peu de thé de Ladid Alsahra... sa "faim" était contenue pour quelques heures au plus, mais il pouvait commencer sans crainte son exploration de la ville et trouver rapidement un bon restaurant pour rester calme.

Kacem ramassa ses affaires et continua son chemin vers la ville. Une grande arène attira rapidement son regard alors que les contour de la ville se faisait plus précis. Des flash de combats épiques et violents s'imposèrent à lui. Il avait été tour à tour combattant dans cette arène ou spectateur encourageant à pleins poumons ce qui semblait être une jeune Sphinge noire... Des adresses de restaurants défilèrent devant ses yeux... Il connaissait cette ville... Il avait combattu dans cette ville...


- Non ! Maître Azir connaissait cette ville... Je n'y ai jamais mit les pieds...


Kacem pénétra finalement dans le dédale des rues de la ville. C'était un spectacle impressionnant, sans compter sur toutes les échoppes dédiées à tel ou tel sport de combat, tout le monde dans la ville semblait prêt à se battre à tout moment. Des regards vifs, chargés de défis, de victoires, de défaites. Des petites restaurants ouverts à grande terrasse où des grands balaises s'enfilent des steaks énormes de musculeux avant de se battre, sans raison entre les bancs et les tables sous les ovations de leurs compagnons. Cette ville respirait le combat et la violence gratuite. Cette ville sentait la sueur de l'effort et du combat, le sang projeté au sol et la poussière. Cette ville répugnait déjà Kacem. Mais toutes ces odeurs lui donnait faim.

"Le Shikikuhorenge est une arène de combat pour les voyageurs et les créatures.
La mort y est impossible, le sceau de mortis-impentia empêche de perdre la vie dans Dreamland, raison pour laquelle les combattants se battent toujours jusqu'à la mort.
Ouvert une fois par semaine, le Shikiku comme on le surnomme est l'arène où chaque combattant doit passer, et gagner la ceinture de la semaine, qu'il peut remettre en jeu à chaque ouverture !

Serez-vous à la hauteur de l'arène la plus connue de Fightland ?
Serez-vous le prochain grand combattant ?
A vous la gloire, l'argent, le succès, et tout ce dont vous rêvez
En vous inscrivant dès maintenant aux guichets de l'arène
à côté du palais royal du Roi Sento !"

Un haut parleur accroché au coin d'un bâtiment hurlait et crachotait son appel à la violence tel un muezzin ivre de guerre. Kacem prit d'un soudain accès de crampes d'estomac annonciatrices de problèmes, se déboîta un doigt afin de canaliser son esprit sur la douleur et s'installa à un table d'un restaurant proche de lui. Tandis qu'il se remettait le doigt en place une créature, une jeune femme musclée et bronzée l'interpella.

- Il lui faudra quoi au barbu ? J'espère qu'il à faim on vient de recevoir la viande du jour elle est toute fraîche !
- * souriant * Vous avez de la chance très chère, je suis affamé ! Je vais même vous dire au diable la cuisson, j'ai envie de goûter votre viande à l'état de nature. Vous me mettrez deux bêtes entières, si cela ne vous dérange pas !
- Deux... entières ? Je vois que j'ai affaire à un petit malin ! Tu sais quoi, si tu les manges en moins d'une heure je te les fais pas payer ! Mais si tu n'y arrive pas non seulement tu paye mais en plus tu me fera la plonge de la journée !
- J'accepte bien volontiers, mais faites vite j'ai faim ! Ho et surtout n'oubliez pas le sel et le poivre, merci !

Kacem pu voir la créature rire aux éclats avant de se diriger vers la cuisine. Les quelques personnes présentes dans le restaurant n'avait maintenant plus d'yeux que pour Kacem chuchotant et pariant sur sa défaite certaine. On parlait de bœuf musclé des plaines de Fightland et tous savaient qu'un steak de la bête suffisait à rassasier le plus balèze de leurs guerriers. Tandis que Kacem venait de s'installer une serviette sur les jambes et un autre un bavoir la créature revint en portant deux plateaux gigantesques à bout de bras. Il devint évident pour Kacem qu'il n'allait pas chercher de noise à cette jeune dame. Dans un fracas de métal les deux bêtes se retrouvèrent devant lui et Kacem prit bien cinq minutes à les assaisonner.

- Petite tête tu ferais bien de t'y mettre tu sais, j'ai vu des mâchoires plus grandes que les tiennes et je pense que tu ferais mieux de ne pas perdre une seconde !
-  J'espère juste que vous ne m'en voudrez pas


S’ensuivit deux claquements de dents puis un grand silence. Les deux bêtes se trouvaient maintenant au fond de l'estomac de Kacem  devant le regard médusé de l'assemblée. Puis les éclats de rires et de joies commencèrent. Kacem se dressa devant la créature et lui tendit la main, la bouche encore pleine de jus de viande.

- Sans rancune ?

- Je ne sais pas quoi dire... Mais c'est diablement impressionnant l'ami ! Moi c'est Lamare et je suis la patronne du "Nerf de bœuf" et si ton appétit est le même tous les jours je serait heureuse de te compter dans mes clients !
- La qualité de la viande était parfaite et je me rappellerais de cette adresse pour me fournir en viandes !

Après quelques autres amitiés échangées Kacem repris son chemin. Quelle ne fut pas sa surprise quelques rues plus loin de se faire percuter par une masse assez lourde qui le mit au sol. Les yeux de Kacem s’écarquillèrent, il connaissait cette odeur. Le sang et le mucus tiède... c'était un cadavre qui lui était tombé dessus... La faim grogna tandis qui se dégageait afin de ne pas succomber...  Il recommençais à perdre pied... Il devait dévorer...

"Le Shikikuhorenge est une arène de combat pour les voyageurs et les créatures.
La mort y est impossible, le sceau de mortis-impentia empêche de perdre la vie dans Dreamland, raison pour laquelle les combattants se battent toujours jusqu'à la mort.
Ouvert une fois par semaine, le Shikiku comme on le surnomme est l'arène où chaque combattant doit passer, et gagner la ceinture de la semaine, qu'il peut remettre en jeu à chaque ouverture !

Serez-vous à la hauteur de l'arène la plus connue de Fightland ?
Serez-vous le prochain grand combattant ?
A vous la gloire, l'argent, le succès, et tout ce dont vous rêvez
En vous inscrivant dès maintenant aux guichets de l'arène
à côté du palais royal du Roi Sento !"


- Et pourquoi pas...

Quelques instants plus tard Kacem revint à lui dans ce qui semblait être un vestiaire, avec pas mal de monde, il se leva et se dirigea vers le lavabo le plus proche et s’aspergea d'eau. Il se souvenait vaguement de s'être dirigé vers l'arène et de s'être inscrit... Une épreuve en duo apparemment... Il fouilla ses poches et trouva un petit papier froissé avec juste inscrit "13" dessus... Kacem souffla un coup avant de se promettre de d'éviter ce genre de crises encore plus qu'avant... Il ne devait plus perdre le contrôle aussi facilement... Puis les minutes n'apportant que le brouhaha léger des combattant se préparant Kacem se leva.

- Excusez moi, je chercher le numéro 13 apparemment, quelqu'un sait qui c'est ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Joy Killamanjiro
Indiana Joy
Indiana Joy
avatar

Pouvoir : contrôleur des chiffres
Points de Puissance : 40 650 points
Points de Réputation : 56 500 points
Points du Membre : 741 points
Double Compte : Diavolo Mayor
Messages : 691

MessageSujet: Re: We loco people are running out of control [PV Kacem]   Lun 4 Jan - 13:32

Dans la rue le jeune voyageur regardait non sans admiration ses gants de boxe, en faisant quelques mouvements. Il provoqua une bande se réclamant d'un club clandestin, avant de courir pour leur échapper, de peur de perdre déjà, bêtement ses précieux gants. Un cadeau était un cadeau, et il voulait absolument aider Marcus, qui lui semblait être un brave type. En plus d'être une ancienne star de la boxe. Double effet kiss cool, qui plaisait au matheux. Cela lui donnait l'impression d'être utile à ce monde, de ne pas arriver en pays conquis, mais d'être dans la bienveillance, l'aide à qui que ce soit, qu'importent les oreilles. Le Dreamag n'en disait parfois pas autant, en parlant du monde des rêves…

Il alla directement aux guichets bordant le bas de l'arène, et fit face à une énorme dame habillée en catcheuse, avec un soutien-gorge en métal dont les tétons pointaient dangereusement vers Joy.



- Ici c'est les inscriptions, minus ! L'accueil du public ce sera avec Miss Bambina, dans l'autre cabine…
- Je viens m'inscrire, ça tombe bien !


La dame se leva et Joy put admirer son maillot de bain une pièce faisant déborder sa poitrine opulente, mettant en valeur (ou pas) ses fesses pendantes, et montrant le boudinage en état de ficelage torturé en l'état des hanches. Elle avait les bras d'un camionneur, mais Joy n'aurait pas voulu en recevoir la puissance. Le maillot montrait des éclats de cristaux, très classes, et des muscles se tendaient encore à certains endroits de son corps. Elle avait également une longue chevelure bouclée grisonnante, qui descendait jusqu'aux fesses. Sans que le temps ne la ménage, elle faisait encore femme, et encore plus guerrière. Joy déglutit, mais il avait des étoiles dans les yeux.


- T'es au courant qu'il n'y a que des brutes dans l'arène, le gosse ? Tu es sûre de toi ?
- Vous parlez comme ma mère, c'est drôle…
- Mon petit-fils doit faire ta taille, et l'arène l'a brisé en deux. Il vend des kimonos maintenant. Faudrait pas qu'il t'arrive pareil...si j'étais ta mère…
- Vous étiez connue avant ? Parce que je viens pour rendre hommage à Marcus Belgrave...vous pourriez le connaître !
- Mar...Marcus Belgrave, la tantouze de la boxe ? Ahahaha ! Pour sûr que je l'ai connue, cette montagne de muscles, la plus rapide de l'arène, l'Invaincu Doré, le Phénix...Tu viens de sa part, tu dis ? Ben dis donc…Si on m'avait dit qu'il prenait des disciples, j'serais venue voir ça ! Sur le ring, y'a longtemps, je m'appelais la Diva Boddicea. Je suis restée au total...27 semaines avec la ceinture, tout au long de ma carrière.
- Woooh, trop classe…
- Si tu gagnes, le gosse, tu pourras aussi te choisir un surnom, qui restera dans l'histoire du Shikikuhorenge. Et si tu veux un secret, sache que l'arène ne répond pas au public, mais au combattant qui l'entendra parler, à lui seul…
- L'arène parle ?
- Allez, je t'inscris, gamin, tu me plais. Ça te fera 200 essences de vie. J'espère que tu n'as pas ramené l'argent de poche donné par tes parents.


Joy paya la dame, la salua longuement et se dirigea dans les vestiaires. Il zieuta son numéro, le 13. Malheur ou bonheur, un nombre premier uniquement divisible par un et par lui-même. Il devait faire équipe avec l'autre numéro que Boddicea lui avait donné : le 7. Une combinaison de nombres premiers, bon présage selon Joy. Une bonne association menant sur des calculs intéressants, qu'il tentait les uns après les autres, comme une divination...


Il entra dans les vestiaires et se heurta à la cuisse d'un géant qui touchait le plafond. S'excusant poliment, il passa devant tous les guerriers, beaucoup de créatures, quelques voyageurs, se parlant en secret, à voix basse, en duo. Tout au bout se trouvait un voyageur demandant son numéro leva la main en trottinant.



- C'est moi ! C'est moi le 13 ! T'es le 7 ?
- Ta gueule putain !


Un guerrier à l’œil mauvais regardait Joy en polissant sa hache de combat. A côté de lui, son homologue tremblait de peur en le regardant. Numéro 5. Joy s'arrêta, impassible, puis tourna la tête vers son partenaire. Plus âgé que lui, bonne gueule, bons habits. Il se souvint soudainement qu'il portait un short de boxe rouge vif, les gants Phoenix et une coupe afro, de quoi impressionner le bonhomme. Il portait son habituel sac de voyage avec le reste de ses affaires, qui resteraient aux vestiaires ce soir - y compris les armes de combat.
Il enleva son gant et avança une main.



- Ravi de faire équipe avec toi, l'ami ! Je suis Joy Killamanjiro ! Prêt pour gagner l'arène ?


Silence de mort, tous les guerriers les regardaient avec des yeux de meurtriers se retenant de commettre l'irréparable. Devant quoi un sourire énorme traversait la bouille de Joy. Ah la jeunesse...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kacem Azmat
Le Gourmet
Le Gourmet
avatar

Surnom : King Hazmat
Pouvoir : bouche abyssale
Points de Réputation : 1 500 points
Messages : 11

MessageSujet: Re: We loco people are running out of control [PV Kacem]   Mar 5 Jan - 12:49

Une réponse ne se fit pas attendre et une forme sautillante, gant de boxe fiérement dréssé et coupe affro au vent se dirigeait vers Kacem au millieu de la troupe de brutes sanguinaires. C'était une vision rafraichissante bien qu'excentrique, mais Kacem balaya bien vite le bizare de la tenue vestimentaire se rapellant de Mutés bien plus bizarement habillé. Le gamin avait l'oeil vif et surtout... il n'avait pas l'air d'être là pour se battre... Son attitude physique trahissait une intention, surement bénéfique vu le sourire du gamin qui lui faisait face...

"Gamin" pensa Kacem, une habitude de language qu'il devait perdre car il n'était pas bien plus vieux que Joy.

Kacem se sentit honteux face au jeune homme. Lui qui se considérait comme un pacifiste se trouvait dans cette arène pour combler une faim malsaine tandis que se trouvait face à lui un jeune homme plein de vie et de promesse...
Il saisit la main de Joy et la serra avec vigueur puis éclata de rire


- Hahahah ! Enchanté Joy, moi c'est Kacem, Kacem Azmat ! Si je suis prêt ? Absolument, on va leur mettre une dégelée à ces clowns. Surtout maintenant que je vois mon compagnon de combat. Tu sens les larmes tièdes et la joie de vivre, tandis que les autres sentent la peur et l'envie de tuer... ils n'ont aucune chance ! Par contre...


Kacem attrape l'épaule de Joy et lui positionne les bras en vraie garde boxe et lui donne une claque sur l'épaule.

- Si tu ne sais pas tenir ta garde tu va en prendre plein la poire ! Premiere fois avec des gants de boxe hein ?

Une rumeur parcouru les vestiaires, et les guerriers de tout genre ramassèrent leurs armes... les portes venaient de s'ouvrir.

Kacem ajusta sa veste et ses baguettes en bois d'acajoie et lanca un sourire ravageur à Joy


- En piste, jeune homme ?


Kacem administra une claque dans l'épaule de Joy trahissant sa masse musculaire et si dirigea vers la lumière aveuglante de l'arène

Pendant quelques secondes, du bruit et une lumière aveuglante.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Joy Killamanjiro
Indiana Joy
Indiana Joy
avatar

Pouvoir : contrôleur des chiffres
Points de Puissance : 40 650 points
Points de Réputation : 56 500 points
Points du Membre : 741 points
Double Compte : Diavolo Mayor
Messages : 691

MessageSujet: Re: We loco people are running out of control [PV Kacem]   Mar 5 Jan - 16:55

Le dénommé Kacem avait une bonne tête, et enfin quelqu'un qui se marrait devant ce qui les attendait : l'arène en folie. Le serrage de pognes fut joyeux, Joy fut complètement bouleversé par la phrase de son partenaire, qui lui mit des larmes d'émotions dans les yeux. Il ne connaissait pas ce voyageur, il ne savait rien de lui, mais il lisait en lui comme dans un livre. Mais ouais, bordel, ils étaient là pour s'éclater ! Pour s'amuser ! Découvrir et combattre ! Mourir avec panache ! Se donner à fond les ballons !  C'était ça, aussi, Dreamland ! Le matheux entra dans une phase d'euphorie terrible, jusqu'à ce que l'autre lui explique les rudiments de la boxe. C'est tout con, mais Joy n'y avait même pas songé, tiens...Il prit des poses, mit ses mains comme Kacem l'indiquait, et envoya son bras.


- Ayaaaaa !


Plus ridicule tu meurs, mais Joy était à fond, faisait des mouvements de jambes improbables, penchait la tête d'un côté, envoyait ses bras dans le vide, punchant un punching-ball invisible, se tournant vers le mur ou faisant semblant de tomber sur les cordes du ring – en fait les pectoraux d'un guerrier qui le poussa violemment, ce à quoi le voyageur répondit par une série de coups dans l'air, en rigolant, avant d'esquiver un couteau qui se planta à cinq centimètres de sa tête.



- Aya ! Je t'ai vu coco ! Kacem, oui, c'est ma première fois, les gants sont à une légende du Shikikuhorenge, Marcus Belgrave. Je l'ai croisé un peu avant de venir, et je vais gagner pour lui !
- Ta gueule putain !
- Numéro 5, tu radotes !
- J'vais te fumer !
- C'est ça, prends-moi pour du jambon !
- Il est sérieux lui ?
- Toujours les filles.
- Ils ont lancé la musiiiiique ! On va mourir !
- Et je fais équipe avec ce mec !








Les guerriers se placèrent en deux files, les partenaires en face l'un de l'autre. Joy, tout petit parmi les monstres, fit un signe du pouce à Kacem, et entra sous la musique qui explosait l'arène, énorme et remplie de partout. Il leva les yeux et admira les têtes, les gradins immenses, les rideaux mis au-dessus de l'arène, et le brouhaha infernale derrière la musique. C'était la folie. Une folie du combat, une folie débordante de violence, mais une folie extatique.

L'arène était simplement un grand ring en cercle, trois cordes et pas de coins, ce qui était original, semblait-il. Assez grand pour une douzaine d'équipes, chacune à sa place. Bien évidemment, tous les regards se portaient vers Joy et Kacem, certains voulaient manifestement leur faire la peau. Au coin d'envoi, le numéro 5 et sa hache bondit sur Joy, suivi par son pote le tremblotant. Le matheux activa son pouvoir, et alourdit la masse des armes des deux concurrents, bondit sur Numéro 5 en durcissant son gant et l'envoya directement au tapis dans un K.O horriblement laid de par son exécution.


- PAR-DESSUS LA TROISIÈME CORDE !


Gueulait-on dans un micro, quelque part. Son partenaire, se faisant littéralement dessus, se mangea une pelle acérée de la part d'une autre équipe. Les concurrents, voyant que le gamin à la coupe afro savait se défendre, commencèrent à se jeter les uns sur les autres. Mais pas tous. Deux types s'approchèrent du côté de Kacem. Le géant de l'entrée dans lequel Joy était rentré, qui tenait une massue à clous, et son pote, un gringalet tout fin jouant avec des marteaux. Ils se tenaient devant eux, alors que le public devenait dingue. De l'autre côté du ring, le voyageur tenant du titre faisait un carnage. Pas question de perdre maintenant !


Joy utilisa sa technique de l'Opéra Joule et poussa un hurlement surclassant la musique, les cris, les applaudissements et les sons des coups qui pleuvaient.



- Je suis l'héritier de Marcus Belgrave le boxeur ! Je viens pour la ceinture ! AYA !


Perte totale de crédibilité, mais le public reprit sa folie furieuse. Il regarda Kacem. Il était temps d'en faire passer quelques uns par-dessus la troisième corde !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kacem Azmat
Le Gourmet
Le Gourmet
avatar

Surnom : King Hazmat
Pouvoir : bouche abyssale
Points de Réputation : 1 500 points
Messages : 11

MessageSujet: Re: We loco people are running out of control [PV Kacem]   Jeu 7 Jan - 11:33

Le tourbillon de bruits, de cris et de poussière fini par se calme dans la tête de Kacem qui put enfin se concentrer sur ce que son compagnon était en train de faire. Joy ne venait pas de faire un 1-Hit K.O mais bien une exécution. Quel était son pouvoir ? La... gravité ? Probable...

En tout cas son ami chauffait bien la foule, bien que Kacem ne comprenne pas de qui il parle. Il ne chauffait pas que la foule d'ailleurs même si leurs multiples adversaires semblaient avoir abandonnés l'idée directe de tous leur sauter dessus Kacem savait que dans quelques éliminations les problèmes recommenceraient. Il fallait donc se concentrer sur le menu fretin qui se tenait devant eux.

D'un geste ample Kacem fit signe a Joy de surveiller ses arrières et s'avança vers la masse et son pote au marteaux en faisant craquer ses épaules. Le temps que Kacem ouvre sa veste, le premier coup des ennemis était déjà partit. C'était un coup du gros mastoc, un coup sans élégance ni finesse. Le genre qui réduit en purée. Le genre qui se voit venir à dix kilomètres. Kacem se mit en position accroupi, une jambe tendue, tout en faisant glisser une de ses baguettes en bois d'acajoie le long de son épaule. 2 secondes avant l'impact la baguette était plantée dans le sol et maintenue sur l'épaule de Kacem. La massue a clous percuta la baguette, que Kacem remonta avec son épaule lorsqu'il sentit le coup impacter se qui entraîna la massue de l'ennemi au sol dans un violent fracas. Même ennemi qui emporté par la violence de son coup se retrouvait visage contre visage avec Kacem.

Il pu voir Kacem sourire, et sentit immédiatement un liquide chaud couler le long de sa joue, puis plus rien...

Kacem se redressa portant le corps de son ennemi au bout de sa queue de scorpion qui s'était fichée dans l’œil et le crane de son adversaire et se dirigeait maintenant vers son autre adversaire, ses deux baguettes à la main avec un sourire carnassier.

Son adversaire en reculant n'hésita pas une seule seconde et lança deux de ses marteaux droit sur Kacem. D'un mouvement de queue Kacem se servit du cadavre qu'il transportait pour encaisser le premier. Puis laissant le corps tomber au sol, il se précipita vers son adversaire ton en gardant un œil sur le deuxième marteau. Il était sur de sa passe d'arme. Un pas, deux pas, on ancre la pointe du pied dans le sol et on tourne dans son axe. Un impact dans son épaule confirma à Kacem qu'il avait eut tort, il n'aurait du faire qu'un pas. Son épaule était blessée mais pas déboîtée c'était l'essentiel. Il était maintenant à portée de son ennemi. Il bondit comme un lion et en tendant les bras attrapa le cou de son adversaire avec ses deux baguettes. Puis toujours en l'air sa queue de scorpion se planta dans le sol et d'un mouvement sec permit a Kacem de faire un tour complet autour de l'axe de sa colonne vertébrale. Il retomba au sol en faisant une petite roulade tandis que le corps de son frêle adversaire tombait sans vie la nuque brisée.

Kacem se redressa et en se tenant l'épaule se rapprocha de Joy. Merde, son os devait être fêlé, la douleur n'allait faire qu'augmenter.


- Que des clowns je te l'avait dit ! Bande de "shakhs 'ahmaq" * rigole * Mais maintenant on va devoir faire gaffe, au moins on sait de quoi est capable l'autre, faut qu'on se batte ensemble.

Certains des duos ayant éliminés les équipes proches d'eux se dirigeaient maintenant vers les deux compères comme pour donner raison a Kacem...
Le Shikikuhorenge commençait maintenant pour de vrai  !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Joy Killamanjiro
Indiana Joy
Indiana Joy
avatar

Pouvoir : contrôleur des chiffres
Points de Puissance : 40 650 points
Points de Réputation : 56 500 points
Points du Membre : 741 points
Double Compte : Diavolo Mayor
Messages : 691

MessageSujet: Re: We loco people are running out of control [PV Kacem]   Ven 8 Jan - 11:01

- Se battre ensemble, j'veux bien, mais j'connais même pas ton pouvoir, Kacem !


Joy riait ouvertement, dans l'excitation du combat et devant la vision du pouvoir de son camarade, qu'il avait du mal à clairement identifier. Des baguettes, des poses très étranges, et cette queue de scorpion surgie de nulle part...il avait croisé une voyageuse du scorpion il y avait quelques temps à Muzikland, et se demandait si c'était lié à Cerana Apis, son amie royale, nouvelle Reine de la Ruche de l'Arbre des Rêves. Mais Kacem semblait ne pas le connaître, parler un langage étrange, possiblement celui des Scorpions des Dunes Ocres...si c'était là l'explication.

Cette fois, quatre types tentaient leurs chances. Les alliances s'étaient formées durant le dernier combat de Kacem, et Joy avait observé les couples se passer dans le sang leurs bagues au doigt. Le premier avait une armure sur tout le corps, élastique et fine. Sans doute un trésor d'un royaume. Seul hic, il ne savait pas tenir une arme. Le deuxième jouait avec les fils, ce qui avantageait son copain, qui n'avait pas besoin de passes d'armes pour vaincre son adversaire paralysé. Premier duo, premiers combos. Le deuxième duo inquiétait davantage Joy. Il avait vu le premier type, entièrement encapuchonné, disparaître et ré-apparaître dans une fumerolle noirâtre, comme un ninja. Aucune technique visible. Son duo portait des bagues couvrant tous ses doigts, et les agitait comme une araignée. Difficile de dire qui faisait quoi, mais ils étaient rodés. Un peu trop pour des combattants répartis au hasard. La probabilité est une forme d'art, mais le hasard accumulé montrant une suite logique, une répétition favorable, ce hasard là n'est que la coïncidence du pauvre…



- Tu veux te battre en team, on va commencer à ma manière...


Joy activa de nouveau son pouvoir, souffla un coup et modifia les formules de poids des armes visibles. Les quatre types furent d'abord surpris en sentant les changements s'effectuer, puis le premier, l'armuré, lâcha son épée. Du ninja tombèrent des shurikens et des lames fines, de tout son costume. La légèreté était son maître-mot, et le voilà désarmé. Mister bagouzes eut le moins de chance des quatre, puisque ses bagues étaient déjà lourdes à porter – Joy le voyait par la formule. Ne voulant pas les lâcher, il dût les suivre au sol. Seul, le type avec les fils avait survécu à l'attaque, ce qui n'arrangeait pas le voyageur mathématique. Mais pour l'heure, tout était une question de psychologie. Joy esquissa un sourire devant les quatre gusses, presque choqués.


- Voilà ce que c'est que de faire confiance uniquement à des armes...Kacem, je te laisse le choix de l'élimination…


Il attendit que l'autre frappe pour calculer des angles d'attaque possible. Ralentissant et alourdissant les tenues, les armes, changeant la trajectoire des fils, il donnait au voyageur des moyens de gagner efficacement, s'il savait improviser dans l'instant...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kacem Azmat
Le Gourmet
Le Gourmet
avatar

Surnom : King Hazmat
Pouvoir : bouche abyssale
Points de Réputation : 1 500 points
Messages : 11

MessageSujet: Re: We loco people are running out of control [PV Kacem]   Mar 12 Jan - 9:51

Kacem avait abattu froidement ses deux derniers adversaires afin de faire passer un message. Contrairement a son jeune ami il ne profitait pas réellement de l'exhilaration de son compagnon pour une "bonne baston". Sans qu'il ne porte aucun jugement sur son nouvel ami, ce n'était juste pas sa dope. A chaque combat les flashs reprenait et Kacem devait a nouveau subir les combats et les massacres auxquels avait assisté son fou de maître. Mais Kacem regarda Joy droit dans les yeux et souri largement. Il ne voulait pas non plus que le gamin perde confiance !

Il observa les quatre gus s'approcher tandis que Joy se préparait à les affronter et tandis que Joy commençait a défaire leurs adversaires de leurs possessions la logique de Kacem s'imposa à lui. Le mec avec les fils allait devenir un problème. Si Joy maîtrisait la gravité comme il le pensait des fils légers et souples rentrait dans la catégorie du compliquer à manipuler. Kacem planta son dard au niveau de l'épaule du cadavre du mastoc abattu plus tôt et attendit. Peu de temps cela dit car Joy venait de prendre l'ascendant mental sur ses quatre adversaires qui restaient abasourdis devant les pouvoirs du jeune garçon.

Il n'en fallu pas plus pour Kacem qui se lança vers l'avant et en profitant d'une rotation dans l'axe de sa jambe projeta le cadavre à pleine puissance dans le seul combattant encore utile, celui aux fils. Qui se prit 150Kg de chair dans la tronche sous le regard médusé de ses compagnons qui ne virent que trop tard qu'en courant Kacem s'était mis à leur portée.

- Maw Alssahiqa...

Dit Kacem doucement, tout en fermant ses deux mains et en claquant des dents. Il y eut comme un bruit de claquement de dents géantes puis... plus rien... Sauf un bout de main que Kacem avait mal calculé et qui tomba au sol...

Délicieux, délicieux, DÉLICIEUX !!! Jamais Kacem n'avait encore manger autant de cadavres d'un coup et son pouvoir était en train de se régaler d'autant de matière "vivante". A ce moment Kacem ne sentait plus la douleur dans son épaule, Kacem se sentait intouchable et surpuissant.


- Gamin tu m'as posé une question et je me ferais une joie d'y répondre. De tous les maux, des toutes les afflictions elle n'en est pas la pire. Elle existe cependant depuis la nuit des temps et à toujours pousser les gens a faire des choses ignobles en son nom... Je suis la FAIM !

Conclu Kacem, avec une voix que Joy ne lui connaissait pas, en claquant de nouveau des mâchoires vers un groupe d'adversaire plus loin comme pour accentuer la menace. Certains regards de peur s'affichaient  dans le regard de leurs adversaires. Sauf deux qui continuaient leur combat comme si de rien n'était... Il fallait se méfier d'eux...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Joy Killamanjiro
Indiana Joy
Indiana Joy
avatar

Pouvoir : contrôleur des chiffres
Points de Puissance : 40 650 points
Points de Réputation : 56 500 points
Points du Membre : 741 points
Double Compte : Diavolo Mayor
Messages : 691

MessageSujet: Re: We loco people are running out of control [PV Kacem]   Mer 13 Jan - 14:09

Joy vit son camarade de combat utiliser plutôt finement ce qu'il pouvait pour gagner. Celui qui était le moins surpris des quatre fut finalement réduit à néant, par le pouvoir de Kacem. Ainsi, il se dévoilait, avec un pouvoir que Joy ignorait possible, et qu'il voyait maintenant dans toute sa puissance, sa terrible et effrayante puissance, de quoi redevenir humble. Il n'avait pas la primauté de l'originalité, encore moins celle de l'efficacité, loin de là. Kacem était impressionnant, par le charisme qu'il imposait dans l'arène, son goût pour le cannibalisme, son assurance. Joy leva les bras, se tourna vers le public qui devint dingue et se mit à se lever à son tour.


- POUR MARCUS BELGRAVE !


S'il y avait une chose qu'il avait apprise pour se faire remarquer, c'était le profit à tirer des timings. Tandis que Kacem achevait son assiette, Joy relançait la machine à applaudir, à crier, à ressentir dans la chair les émotions qu'ils transmettaient en mettant leurs vies - factices - en jeu. L'art du spectacle, que chaque voyageur devait faire sien pour renverser des tendances, des matchs, des foules qui ne seraient pas acquises de prime abord. Les bras levés, les gants de boxe brillaient dans la lumière, devant un public en délire.

Joy se tourna au moment où d'autres combattants s'en prenaient à Kacem, tandis qu'un duo que tout le monde évitait s'approchait de lui. Un voyageur avec des dreads stylisées, et une armure en béton qui devait ne craindre que des missiles de malades. A ses côtés, une sorte de dieu en colère, entouré par un énorme collier couleur rouge sang, veines apparentes, du sang sur son torse dénudé. Des mastodontes, de vrais géants et musclés comme des culturistes. Joy déglutit, et activa son pouvoir. A peine eut-il le temps de voir les formules autour des deux types que le voyageur était apparu devant lui.



Spoiler:
 


Il sentit un choc, contre son nez, puis le sol, dans son dos, sur sa tête, les cris, les projecteurs. Il reprit conscience, allongé sur le ring, les deux têtes le toisant de toute leur hauteur. Le public comptait déjà 7, 8...ça faisait quelques secondes que Joy avait perdu connaissance, et l'activation de son pouvoir dans le choc. Il se releva et sentit une douleur dans tout son corps, qui cette fois n'était pas dû à son pouvoir. Le voyageur avait frappé fort, très fort, à tel point que le corps du matheux répondait avec une souffrance sourde.


- Les gars, vous me fichez la trouille...
- Abandonne, gamin, on va te découper en deux.
- Vous me fichez la trouille...
- Allez, on n'aime pas casser des jeunes comme toi en deux. T'es marrant avec ton pouvoir de la gravité, mais tu ne fais pas le poids.
- Vous me fichez grave la trouille...
- Zacharie, j'crois qu'on a encore un qui comprend pas ce qu'on dit...quelle plaie...


Joy leva la tête, sourire aux lèvres. Un crachat de sang jeté sur le ring, et le matheux se reprit, attendant son camarade. Il calculait de lui-même les probabilités de gagner. En repassant l'attaque du voyageur, il comprit que cette nuit, il ne gagnerait pas. Il était venu trop tôt pour affronter des gars pareils. Ce qui le remplit d'une rage qu'il ignorait, et qui remplissait ses veines. Il était en ébullition.

- J'ai la trouille et j'adore ça...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kacem Azmat
Le Gourmet
Le Gourmet
avatar

Surnom : King Hazmat
Pouvoir : bouche abyssale
Points de Réputation : 1 500 points
Messages : 11

MessageSujet: Re: We loco people are running out of control [PV Kacem]   Mar 2 Fév - 14:31

Kacem venait d'achever les quelques combattants qui le faisaient face. C'était tout sauf des rigolos mais même des combattants honorables avaient vite fait de finir dans le ventre sans fond de Kacem.
Kacem avait pu entendre Joy crier sa férocité à l'aide d'un nom qui était inconnu a Kacem. Ce jeune homme était bien particulier, plein d'entrain et d’énergie brute qui s'exprimait au travers de son sourire. D'habitude les gens comme ça foutait la gerbe à Kacem, mais pas Joy. Il était bien dix crans au dessus du "joyeux extraverti" classique et, bien que cela surprenne Kacem, il avait apprécié chaque minute de la petite demi-heure ou il avait combattu aux coté de cette petite pile instable.
Le stade hurlait extatique, quand tout à coup il entendit un décompte scandé par la foule.
Il chercha immédiatement son ami du regard et vit qu'il venait de se faire violemment frapper par un des deux combattants qui faisait frémir Kacem depuis plusieurs minutes... Ils étaient maintenant quatre dans l'arène... Ce combat était perdu.
Tandis qu'il se précipitait aux cotés de Joy, Kacem se sentit pousser des ailes, il allait se battre pour le gamin, il allait tout donner contrairement à ses habitudes. Juste pour ne pas le décevoir, pour justifier toute cette furie d'énergie et d'émotion.
Arrivé à son niveau il lui posa la main sur l'épaule.


- Je pense que tu l'as déjà compris, mais c'est un combat qu'on ne pourra pas gagner... Ils sont terrifiants, ils sentent le sang et la sueur... Mais pas la leur... Ces deux gus n'ont pas transpirés de tout l'affrontement... quelle odeur terrible... On fonce dans l'tas ?

Puis comme pour donner l'exemple Kacem fonça sur le gros rouge, une course précise puis arrivé a son niveau Kacem déclencha son attaque avec sa bouche, surpris que son adversaire ne se décale pas.

- Maw Alssahiqa !

le claquement de mâchoire résonna dans le vide... Dans le vide ?!
Kacem pivota rapidement sur lui-même et pu voir l'imposant combattant le surplomber de sa masse écarlate... Kacem tendis la main de peur !


- Maw Alssahiqa !


La mâchoire se ferma... Pas complètement... Par réflexe son adversaire avais bloqué sa "mâchoire" avec ses deux bras et l’empêchait de se refermer... C'était la première fois qu'une quelconque résistance s'opposait à la mâchoire abyssale... Même du platine se faisait trancher dans l'instant... Comment ?

L'homme l'écarta ses bras de tout sa force et Kacem pu sentir sa "mâchoire" comme déboîté et cassée et pu voir que sa main était brisée en deux axes la chair et l'os à nu son bras saisit d'une douleur si violente qu'il était pris de crise de tétanie jusqu'à l'épaule...
Heureusement qu'il avait utilisé sa main et non sa bouche pour lancer son attaque... il aurait été vaincu sur le coup autrement !
Trop mal, bien trop mal... il ne pouvait plus bouger... il allait juste se faire exécuter bêtement !

Dans un ultime effort il tourna la tête vers Joy et afficha un sourire grimaçant

- Dé... Désolé !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Joy Killamanjiro
Indiana Joy
Indiana Joy
avatar

Pouvoir : contrôleur des chiffres
Points de Puissance : 40 650 points
Points de Réputation : 56 500 points
Points du Membre : 741 points
Double Compte : Diavolo Mayor
Messages : 691

MessageSujet: Re: We loco people are running out of control [PV Kacem]   Ven 5 Fév - 10:35

Le matheux entendit plus qu'il ne vit son camarade le mettre en garde. Le stade du Shikikohorenge hurlait à s'en faire péter les tympans, tandis que les combats se jaugeaient pour savoir qui mériterait d'aller soulever la ceinture du vainqueur. Une faute, une seule faute et tout était terminé, alors que Joy en avait déjà commise une, et de taille : sous-estimer les deux baraqués qui manifestement avaient l'habitude de ce genre de challenge...Cela était terrifiant pour le voyageur, mais il sentait autre chose, il sentait son pouvoir demander d'être activé, non pas pour la vengeance, mais pour la simple confrontation. Non pas pour faire mal, mais pour se tester. Pousser la limite, voir ce qu'il faudrait entraîner, et surtout, surtout...se connaître soi-même. Joy comprit sur-le-champ ce qui le distinguait de ces deux gars. Ils débordaient de confiance en eux et en leurs pouvoirs, ce qui n'était pas son cas. Il doutait à chaque activation de pouvoir le tenir suffisamment, et cela le mettait dans une fébrilité qui transformait forcément l'issue du combat.


- Ils sont terrifiants, oui. Ils peuvent sentir tout ce qu'ils veulent, ils ne sentent pas encore assez les mathématiques...Tu prends Collier-de-Perles, je prends le black. On se retrouvera dans la folie du combat, mon ami. Bonne chance !


L'accompagnant dans son attaque qui fit bondir le stade, Joy alla directement vers le type avec les dreads. Un combattant de l'autre groupe de survivant en profita pour l'attaquer par derrière, mais l'autre se tourna en faisant un kick circulaire magnifique, qui envoya l'autre dans les cordes. Le dreadeux se laissa aller en arrière, l'écrasa jusqu'à lui faire cracher du sang, tout en ne perdant pas Joy du regard. Le jeune voyageur en profita immédiatement pour activer son pouvoir et viser l'armure, le point faible du voyageur.


- Prends ça, 150 kilos dans ta tronche !


Le voyageur eut un instant de surprise, puis disparut pour arriver au-dessus de Joy, le frappant avec le coude et plongeant sous lui. Le matheux utilisa les vecteurs pour se déplacer automatiquement malgré la douleur, et son adversaire arriva comme une balle de pistolet, le bras tendu chopant son cou. Une magnifique corde à linge qui mit Joy au tapis, essoufflé. Il se releva au compteur 7, soufflant longuement et cherchant des parades éventuelles...non, il ne voyait rien. Le sang, le bruit, la peur et son propre cœur l'empêchaient de raisonner convenablement. Il vit Kacem également en danger, en sérieux danger de son côté, et lui lâcha un énorme sourire.


- On se retrouve de l'autre côté du ring ?


Il vit du coup de l'oeil le dreadeux se propulser vers lui, le poing en avant. Il réussit à l'esquiver et à la toucher, et mit toute sa puissance dans le gant de Marcus Belgrave. Décuplant sa vitesse et la dureté du gant, il frappa le combattant au visage, dans le mouvement, et l'envoya dans les cordes. Cependant...avec la puissance du coup, Joy fut emporté par son propre recul de manière improbable, et se projeta lui-même dans les cordes. Il regarda son adversaire...une énorme marque rouge traversait son visage, et il saignait de la bouche. Petite victoire...Le type le regarda avec un air de tueur, et disparut. Joy regarda partout ayant son pouvoir activé, quand soudain il le vit, à hauteur de ventre, les deux poings en avant, comme un missile.


- Trop...trop fort...


Stratosphérisé dans les cordes, le matheux perdit toute notion de conscience.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Joy Killamanjiro
Indiana Joy
Indiana Joy
avatar

Pouvoir : contrôleur des chiffres
Points de Puissance : 40 650 points
Points de Réputation : 56 500 points
Points du Membre : 741 points
Double Compte : Diavolo Mayor
Messages : 691

MessageSujet: Re: We loco people are running out of control [PV Kacem]   Ven 13 Mai - 12:29

EPILOGUE



Le combat avait duré assez peu de temps. Joy avait été explosé par son adversaire, Kacem, voyant que son pouvoir n'avait aucune utilité, avait déclaré forfait mais s'était quand même défoncer pour le spectacle, ce qu'il accepta de bonne grâce avant de se faire mettre K.O par la brute qui lui servait d'adversaire...

Ils se réveillèrent dans les coulisses, sur deux civières, alors que le tumulte de l'arène diminuait au fur et à mesure. Sur un banc, souriant et lavant des serviettes tâchées de sang, Marcus Belgrave chantonnait. Il sourit quand il vit que les deux champions complètement défaits et brisés se réveillaient, et les aida à se remettre d'aplomb. Boissons fraîches et clopes, de quoi se rafraîchir et détendre les muscles. Belgrave ne fit aucun commentaire sur ce qui s'était passé, mais il donna les gants de boxe au jeune Joy, les larmes aux yeux, et le serra contre lui en tremblant. Joy, très ému, demanda pardon à Marcus en pleurant son échec, si bien que les deux fondirent en larmes, bruyamment, dans le vestiaire.

Pour se remettre d'aplomb, Kacem proposa de se faire un gueuleton dans un restaurant qu'il connaissait. Ainsi, tout le monde se retrouva au "Nerf de Boeuf", et il invita Lamare à manger avec eux. La soirée se finit sur des récits de combats dantesques, épiques, des recettes de cuisine et des promesses d'entraînements avec Marcus. Joy, un jour, le vengera pour de bon. Kacem scella un arrangement ("un assaisonnement" dans le jargon) avec Lamare. Le début de longues histoires...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: We loco people are running out of control [PV Kacem]   

Revenir en haut Aller en bas
 
We loco people are running out of control [PV Kacem]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» The Haitian People Need a Lobbyist
» Rèl kay Makorèl: sanble nou gen boat people ki peri nan Boyton
» Who is running Haiti for whom?
» Boat-people: L'etat ne peut rester les bras croises
» ★ GLAMOUR PEOPLE

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dream Land Infinity RPG :: RP :: Deuxième Zone :: Fightland-
Sauter vers: