AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Un nouveau souffle de fraîcheur. [solo]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Julie Augustin
Ligue B
Ligue B
avatar

Surnom : Killer Queen
Pouvoir : Morpheuse insectoïde
Points de Réputation : 12 300 points
Messages : 112

MessageSujet: Un nouveau souffle de fraîcheur. [solo]   Mer 9 Déc - 18:52

Chapitre I : Réseau Social


Décembre 2015. Les vacances et, surtout, les fêtes approchaient. Cela faisait, déjà, plusieurs mois que Julie était devenue une voyageuse dans ce monde onirique qu'était Dreamland. Depuis, la jeune professeure, timide et assez introvertie, avait changé. Même si cela faisait plusieurs années qu'elle réfléchissait à ça, le manque de confiance en elle l'avait toujours paralysé. Mais, à présent, elle avait fait le grand saut et, cela faisait quelques semaines déjà, s'était faite refaire la poitrine, une réduction mammaire. Il fallait dire qu'un bonnet F était très gênant et contraignant, c'était l'une des raisons qui l'avait poussé à se la faire réduire. Il n'y avait pas que ça également : complexant depuis toujours sur ça, elle avait envie d'en finir une bonne fois pour toute! En plus de ça, la jeune femme pouvait reprendre l'athlétisme, qu'elle avait arrêté plus jeune à cause du volume de ses seins.

Suite à ce changement majeur, elle avait reprit confiance en elle et avait plus d'assurance, se révélant plus facilement et se s'ouvrant plus aux autres. Il s'agissait, à peu de choses près, d'une autre personne à présent. Professionnellement parlant, Julie avait changé d'établissement et travaillait dans un des plus beaux lycée de Cannes, selon elle. Enseignant toujours l'Histoire, matière qu'elle adorait depuis toute petite, elle prenait plaisir à partager cette passion aux élèves. Elle habitait, maintenant, seule, dans un "deux pièces", se trouvant juste à quelques minutes de son lieu de travail.

En résumé, le fait d'être devenue une voyageuse avait eu un effet extrêmement positif sur elle. Sa vie, et elle en l'occurrence, en avaient été changées. Malgré ça, elle avait peur de redevenir comme avant, de se renfermer de nouveau sur elle-même. Chaque jour, la jeune femme faisait un effort supplémentaire pour être plus souriante, séduisante et extravertie; elle voulait s'éloigner le plus possible de son ancienne vie, sans pour autant l'oublier. Jusqu'à présent, ça marchait, mais les inquiétudes restaient, c'était bien normal.

« Tu travailles encore? Tu devrais plutôt te détendre. »

Effectivement, son copain -car elle fréquentait quelqu'un à présent- avait parfaitement raison. Elle travaillait alors qu'elle l'avait invité à passer la soirée dans son appartement. En retard, la professeure n'avait pas fini de corriger toutes les copies de ses élèves, qu'elle préparait pour le baccalauréat blanc. Pour lui faire plaisir, elle fit donc une pause et le rejoignit devant la télévision. Ils passaient "Le Dictateur" de Charlie Chaplin. Elle adorait ce film, comme tous les fans de cinéma d'ailleurs. L'ayant vu pour la première fois au collège, il y avait déjà plus de dix ans, elle riait toujours devant, comme si elle venait de le découvrir.


Ce discours de fin la rendait, elle ne savait pas comment l'expliquer, triste et heureuse en même temps. Il était tellement bien fait et beau qu'à chaque fois il lui donnait envie de pleurer. Il était si émouvant. Son petit-ami la connaissait parfaitement et savait pour sa sensibilité, il était donc partit dehors quelques instants, pour la laisser seule. Il ne remonta qu'à la fin du film, ça ne le gênait pas de n'avoir pas vu la fin, celle-ci était tellement connue que ça le lui faisait rien de la manquer. La surprise fut, en remontant, de voir la jeune femme en train de travailler, encore. C'était vraiment une acharnée. La soirée entre amoureux était donc, il le supposait, annulée. Il était habitué dans un sens.

Jusqu'à tard dans la soirée, le jeune homme était sur son ordinateur portable, en train de discuter sur Skype avec des amis qu'il avait rencontré sur Internet. Étant un grand passionné de Role Play, il était inscrit sur plusieurs forums et, de fils en aiguilles, les avaient rencontrés. D'autres, encore, avaient été rencontrés sur divers MMORPG. Il n'aimait pas le dire à voix haute mais, il était vrai, il n'aimait pas trop sortir et préférait resté enfermé dans ces mondes virtuels. Néanmoins, cela ne voulait pas dire qu'il n'aimait pas la réalité, il la préférait largement au contraire. Mais, l'Humain, comme tout le monde se plaisait à le dire, était un animal sociable et aimait partager et discuter.

Julie, ayant fini, s'installa alors à côté de lui. Elle trouvait ça marrant et assez sympathique d'avoir des amis un peu partout dans le monde et, rien qu'avec un logiciel, leur parler en temps réel. Utilisant Skype également mais ayant largement moins de contacts, elle s'amusait souvent à lire les conversations entre son copain et ses amis. C'était un peu comme Dreamland si on y réfléchissait plus ou moins, sans le côté visuel et aventurier par contre. Oui, en plus d'être un vrai monde, Dreamland était une sorte de réseau social, chacun était capable de communiquer avec une personne se trouvant à des dizaines, voir des centaines, de kilomètres.


Dernière édition par Julie Augustin le Jeu 24 Déc - 0:06, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Julie Augustin
Ligue B
Ligue B
avatar

Surnom : Killer Queen
Pouvoir : Morpheuse insectoïde
Points de Réputation : 12 300 points
Messages : 112

MessageSujet: Re: Un nouveau souffle de fraîcheur. [solo]   Mar 22 Déc - 13:16

Chapitre II : Cours de récréation

Le lendemain, se réveillant après une bonne grasse matinée, elle repensa à ses aventures de quelques mois dans Dreamland. Elle en avait vécu des choses, des bonnes comme des mauvaises. Pas du tout impliquée dans les débuts, la mort d'une fillette - qu'elle croisait encore, comme rêveuse - lui avait ouvert les yeux. Julie avait, à présent, des ennemis et devait tout faire pour leur tenir tête. Ce n'était, bien sûr, pas simple. Ils étaient plus forts qu'elle et elle n'avait pas d'alliés permanents pour l'aider. Elle se souvenait qu'elle avait passé, il y avait déjà quelques semaines, plusieurs jours à découvrir leur identité...Identité qu'elle ne connaissait toujours pas d'ailleurs. Mais, la jeune femme avait également remarqué qu'ils la surveillaient en permanence et, donc, venaient vers elle. Elle saurai donc, tôt ou tard, ce qu'elle voulait.

Aujourd'hui, c'était une journée spéciale achats de Noël. Elle ne voulait pas s'y prendre trop tard, même si l'on pouvait dire que ça l'était déjà au vu de la date. Même s'il y avait encore une marge d'une quinzaine de jours. La jeune femme savait exactement quoi prendre et pour qui, ça évitait les pertes de temps inutiles. Elle n'aimait pas, contrairement aux autres filles, faire trop de lèche-vitrines. D'ailleurs, elle ne comprenait vraiment pas pourquoi et comment certaines passaient des journées entières à faire ça. Enfin, ce n'était vraiment pas son problèmes si elles n'avaient rien de mieux à faire de leur temps.

La morpheuse partit donc de chez elle au début de l'après-midi, se rendant dans les quelques magasins qu'elle avait ciblé pour faire ses courses. Il fallait faire vite, elle devait déjà faire les cours pour ses élèves pour la semaine prochaine. Malheureusement, un imprévu l'empêchera de mener ses plans à bien...

« Julie? C'est bien toi? »

Laura, une de ses amies d'enfance. Elles ne s'étaient pas revues depuis la fin des études. Enfin, pour cette dernière. La jeune femme, de son côté, l'avait déjà croisait plusieurs fois dans le monde des songes. En tant que rêveuse, elle ne pouvait donc pas le savoir.

« Je ne t'avais pas reconnue, tu as bien changé. »

Effectivement, se laisser pousser les cheveux et essayer de devenir plus féminine, physiquement parlant, c'était un très grand changement. Sarcasmes mit à part, La professeure se demandait pourquoi cette nouvelle arrivante était de retour à Cannes. Celle-ci avait déménagé près de Lyon pour rejoindre son petit-ami de l'époque. N'étant pas sur facebook, la voyageuse n'était pas au courant de leur séparation.
******

Le retour à l'appartement ne se fit qu'en début de soirée, mettant en retard dans son travail notre protagoniste. Elles avaient du supporté Laura jusqu'au bout. Cette dernière, faisant également les achats de Noël, lui avait proposé de les faire ensemble. Julie n'avait pas pu refuser. Cette torture, car s'en était une pour elle, avait duré plusieurs heures. Pourquoi elles avaient été amies au fait? Tout les séparait.

La jeune femme était épuisée par cette journée. Mais, il fallait se mettre au boulot si elle ne voulait pas être en retard. Demain, si elle avait tout fini, ça serait journée libre. Et ça, ça n'avait pas de prix. Ces derniers temps, elle ne pouvait vraiment s'amuser que dans Dreamland, c'était un peu une cours de récréation pour elle à présent. Les débuts avaient été difficiles, comme tout nouveau voyageur, mais elle commençait à prendre ses marques. Ce n'était pas encore au point de vouloir y retourner dès le réveil par contre, elle n'y était pas encore accro.
******

Le travail fut clôturé vers les vingt-deux heures. La morpheuse n'avait pas encore envie de s'endormir. Il n'y avait rien à la télévision. De toute façon, elle n'était pas très TV. Un film alors? Un petit peu de détente avec une bonne comédie? Pourquoi pas? Enfin, tout compte fait, un Pixar était mieux. C'était donc décidé!

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Julie Augustin
Ligue B
Ligue B
avatar

Surnom : Killer Queen
Pouvoir : Morpheuse insectoïde
Points de Réputation : 12 300 points
Messages : 112

MessageSujet: Re: Un nouveau souffle de fraîcheur. [solo]   Jeu 24 Déc - 0:01

Chapitre III : Prise d'otage


Dimanche, dernier jour du Week-End. Profitant de son dernier jour, elle se réveilla vers la fin de matinée. Elle aimait traîner au lit, paresser de temps en temps ne faisait pas de mal. Mais, la dure réalité arriva bien vite quand quelqu'un frappa à sa porte. La jeune femme n'attendait pourtant personne. Qui cela pouvait-il bien être alors? En tout cas, il fallait remercier cette personne de l'avoir tiré du lit. Bien qu'elle aurait voulu ignorer cette sonnerie incessante mais, ne supportant pas le bruit, elle du y aller, à contre-cœur.

Toujours la tête dans le brouillard le plus complet, elle se dirigea vers la porte, à contre-coeur. La surprise, en ouvrant à l'inconnue, fut telle qu'elle en sauta en arrière. Laura, encore elle. Comment avait-elle pu venir? Elle ne connaissait même pas sa nouvelle adresse. En y réfléchissant bien, finalement, ses parents étaient peut-être dans le coup. Les maudissant, elle laissa donc, toujours à reculant, entrer son amie.

« Tu as une sale tête, toi. Ça se voit que tu viens juste de te lever. »

Non? Sérieux? Même Sherlock Holmes lui-même n'aurait pas deviné. En plus de ça, le manque de politesse lui avait obligé, probablement, à ne pas la saluer. Il s'agissait pourtant de la moindre des choses quand on rentre chez les gens. La voyageuse ne reconnaissait vraiment plus son ex-amie. Choquée, elle essaya de faire comme si de rien n'était...Enfin, presque.

« Et toi, ça va? »

L'invitée ne releva même pas et ne répondit, du coup, pas. Faisant comme chez elle, elle alla dans le salon et s'assit sur le canapé. Elle n'était vraiment pas gênée, il fallait le dire. Il fallait vite trouver un moyen de faire partir cette énergumène. Cette ennemie de la tranquillité allait s'accaparer tout son dimanche! Mais, pour l'instant, prise au piège, la jeune femme ne put qu'écouter son monologue. Pour tout dire, elle s'en fichait un peu et la laissait parler dans le vent. D'ailleurs, à un moment, elle était même partit se laver...Et constata, à son retour, que Laura ne l'avait pas remarqué. Il fallait le faire!

« ...Et c'est pour ça qu'il m'a quitté! Tu te rends compte?! »

« Oui, c'est terrible...Je compatis. »

N'ayant pas écoutée un mot depuis le début, Julie sortit une phrase passe partout. Ainsi, elle était bien de retour à Cannes après que son copain ne la quitte...Pourquoi? La morpheuse n'en avait aucune idée et, après tout, ne voulait pas le savoir. Elle avait assez de choses en tête pour se mettre à prendre les soucis des autres à coeur...Surtout pour des gens qu'elle n'a pas vu depuis des lustres.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Un nouveau souffle de fraîcheur. [solo]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Un nouveau souffle de fraîcheur. [solo]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Fraîcheur de la nuit. Enlacement de la bête. Froid.
» Un vent de fraîcheur
» [Votes] 15ème édition : meilleur avatar fraîcheur !
» De la fraîcheur ! [pv Milo]
» 01.01/30.L.Old School - Fraîcheur matinale

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dream Land Infinity RPG :: RP :: Le Monde Réel :: Europe-
Sauter vers: