AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Quand vient l'heure de la sieste [Pv Joy Killamanjiro, Isaac D. Anatore, Kael Dango, Jaina Naya, Julie Augustin]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Raven
L’Amazone
L’Amazone
avatar

Surnom : l'Amazone
Team : Essentiam Vitalem
Pouvoir : Gants de combat
Points de Réputation : 4 300 points
Double Compte : Alekto Briseis
Messages : 94

MessageSujet: Quand vient l'heure de la sieste [Pv Joy Killamanjiro, Isaac D. Anatore, Kael Dango, Jaina Naya, Julie Augustin]   Lun 7 Déc - 22:37



…Cette nuit était signée du cacher d’une toute nouvelle aventure à Dreamland. Raven s’était endormit avec la pensée profonde de poursuivre sa quête, à la recherche du royaume de la paresse qui la reprocherait peu à peu de Faith.  Ayant déjà feuilletée les informations nécessaires la nuit précédente, elle entreprit donc d’atterrir au plus proche de l’entrer numéro deux, celle du village hunter. Cette dernière se présentait comme étant le chemin le plus directe malgré un environnement plus ou moins hostile aux alentours de l’itinéraire prescrit. Une fois à dreamland, la guerrière était apparue sur un monticule de terre pour le moins instable qui la fit chavirer en contrebat dès son arrivée, écrasant par la même occasion deux œufs légèrement colorés sur les cinq qui se trouvaient là. Fort contrarié de cette scène maladroite, la créature présente n’eu qu’une poignée de seconde d’étonnement avant d’entreprendre une chasse impitoyable de cet individu apparut de nulle part.


Spoiler:
 


Quelques heures plus tôt, dans le monde réel, il avait déjà été question de prendre la fuite suite à un succès totalement inattendus du cambriolage d’une maison de vacances acquise récemment par de riches propriétaires. Même si répéter la même action directement était primordial, s’en passer n’aurait pas été mal non plus.


Ecartant les branchages par de rapides mouvements, la guerrière continuée de progresser dans l’épaisse forêt, cherchant du coin de l’œil la moindre solution ou interaction possible pour semer son poursuivant. Apercevant une branche assez basse ouvrant l’accès sur une multitude d’autres plus en hauteur, la voyageuse s’élança sans attendre vers cette option, escaladant l’arbre sans trop de difficultés aidé par un surplus d’adrénaline. Reprenant son souffle elle attendit de ne plus entendre les bruits de recherche du monstre, puis, sortant la petite carte descriptive donnée par Charogne quelques nuits plus tôt, observa du sommet de l’arbre les environs.


Ce n’est qu’au bout de quelques minutes d’observations qu’elle parvint à distinguer la bonne direction à prendre, l’entré tant recherché se situant dans une étrange clairière, caché par la végétation. La voyageuse resta dans un premier temps statique, puis, dans un deuxième temps prêta une oreille attentive aux environ qui ne révélaient qu’un long silence synonyme de sécurité.


Spoiler:
 


Après quelques dizaines de mètres, Raven déboucha devant un monticule important de pierre ayant subi les effets du temps et des intempéries. Une souche sur-dimensionnée se tenait en son centre, jouant un rôle de solidification dans la structure antique. Jetant un ultime coup d’œil sur son plan, la jeune femme releva la tête, contemplative.


*Eh bien voilà ! Y’a quand même eu la malchance habituelle, mais nous y sommes enfin… Après avoir atteint l’autre bout, le Royaume de la Paresse devrait être présent.*


Soudainement, la guerrière se figea nette, sur le qui vive, sujette à un bruit qui se rapprochait de plus en plus. Se préparant à une multitude de possibilités, Raven se mit dos à la porte, observant les environs


Dernière édition par Raven le Lun 25 Jan - 15:49, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Joy Killamanjiro
Indiana Joy
Indiana Joy
avatar

Pouvoir : contrôleur des chiffres
Points de Puissance : 40 650 points
Points de Réputation : 56 500 points
Points du Membre : 741 points
Double Compte : Diavolo Mayor
Messages : 691

MessageSujet: Re: Quand vient l'heure de la sieste [Pv Joy Killamanjiro, Isaac D. Anatore, Kael Dango, Jaina Naya, Julie Augustin]   Mar 8 Déc - 12:38

Joy s'était laissé aller, après le repas, à boire plus que de raison pour fêter l'anniversaire de Sarah, la dernière de la famille, et fut pris d'une lassitude qui l'amena à rejoindre Dreamland de bonne heure ce soir là, comme souvent chez les Killamanjiro. Les soirées se passaient souvent dans le sommeil, à l'exception du père de famille, Andrew Killamanjiro, qui profitait du calme de la maison pour travailler tranquillement, moment rare dans sa famille toujours en activité et pleine d'énergie. Après l'avoir salué, Joy se mit au lit en décidant d'explorer un peu plus Dreamland, en poussant vers la troisième zone, dans un endroit calme et tranquille. Après avoir fait une partie de cartes dans une taverne de Royaume des jeux de société, un joueur ayant tout perdu lui a dit de faire un tour au Royaume de la Paresse. Il y allait, lui, pour échapper à ses créanciers, aux huissiers de Relouland, le temps de se refaire. Les ruines envahies par la végétation décourageaient les poursuivants, et il avait trouvé quelques objets antiques lui ayant permis de réalimenter ses comptes régulièrement asséchés par le jeu maladif. Joy, lui laissant une centaine d'essences de vie, décida de se rendre dans ce Royaume, par curiosité, quand le voyageur fauché le prévint qu'un Seigneur Dragon habitait au centre du Royaume, et qu'il pouvait peut-être le rencontrer. Joy demanda le chemin le plus sécurisé, et nota les informations importantes pour la nuit suivante.

Il s'éveilla donc dans Dreamland en pleine forêt tropicale, dans une ambiance lourde et humide, silencieuse et paisible. Le Royaume de la Paresse semblait laisser la nature vivre comme elle l'entendait, dans une absence d'entretien frôlant l'écologie radicale ! Habillé d'un t-shirt titrant « Anti Gravity Apple », d'une cape déchirée typique du clan Killa, astrale, d'un short et de chaussures de randonnée, d'un chapeau d'explorateur façon Indiana Jones (une fois de plus), il avança dans la forêt, sautant de troncs en troncs, tout en évitant les plantes carnivores, trop lentes pour lui, et les pentes de boue manquant de le faire chuter dans de petits ruisseaux.

Il rencontra des herbivores dans une petite plaine, où les arbres formaient un cercle étonnant, ouvrant vers le ciel. Le jeune voyageur activa son pouvoir pour monter rapidement à leurs cimes, et put observer le paysage boisé, les feuilles levées vers le ciel. Il fit une petite halte sur une branche en dernière hauteur, savourant le silence, quand un cri en bas le fit sortir de sa torpeur. Une créature ressemblant à un scorpion bipède, avec de la fourrure, attaquait les herbivores paisibles et faisait un bazar monstrueux. Des oiseaux multicolores s'envolèrent, des singes ayant de multiples bras et jambes sautèrent de branches en branches, suivis par des écureuils possédant des écailles dont les couleurs suivaient celles des lieux, à chaque instant. Le temps d'arriver en bas, et les herbivores couraient dans tous les sens, poursuivis par le scorpion qui les coursait, lui-même poursuivi par une sorte de quadrupède improbable.



Spoiler:
 



La chaîne alimentaire dans son expression la plus cruelle. Joy sauta sur le dos de la dernière créature, qui se mit à ruer, si bien qu'il activa son pouvoir et cria en multipliant les décibels. La chaîne proies/prédateurs se calma aussitôt, les herbivores se couchèrent, en faisant les morts, le scorpion passa en mode quadrupède et s'enfuit sur un tronc et claquant du dard, tandis que la monture parla au jeune voyageur, qui fut surpris à son tour.


- Pour qui te prends-tu, sale bipède ? Personne ne monte sur ma croupe !
- Je m'appelle Joy, pour commencer, et personne ne tue devant moi !
- Je dois me nourrir, vous les bipèdes tuez bien les miens sans que ça vous dérange...enlève-toi de mon dos !
- Non, pas tant que tu ne te seras pas calmé…



La créature essaya de faire valdinguer le voyageur du mieux qu'elle put, mais sans succès. Joy s'agrippait à sa crinière, et tenait fermement les flancs de l'animal, qui dût se faire une raison. Trottinant calmement, elle ne disait rien, jusqu'à ce que Joy entende son estomac faire un long gargouillement, vide au possible, quémandant de la nourriture.


- Durant la dernière inondation, les eaux m'ont éloigné de mon troupeau, et j'ai perdu le chemin des montagnes...je dois manger pour les retrouver…
- Tu chasses aussi dans les montagnes ?
- Il y a chez moi de petites bestioles, des fruits, des rochers comestibles même...tout ce dont j'ai besoin pour me nourrir. Ici, je dois traquer ma nourriture durant des heures…
- Écoute, je dois trouver un passage vers les montagnes, et j'ai un vague plan du Royaume. Si tu me promets de laisser les bêtes de la forêt tranquilles, je te guiderai jusqu'à chez toi !
- Pourquoi un bipède ferait ça pour moi ?
- Je l'ai décidé ainsi. Si tu refuses, je n'aurais qu'à m'en aller...à toi de voir…


La créature prit un temps pour réfléchir à la proposition du voyageur, puis se mit à galoper à travers les arbres.


- Soit, je t'écoute, bipède Joy.
- Tu t'appelles ?
- Narkowa-d'Hiver, du troupeau d'Hiver.
- Enchanté Narkowa. Si mon plan est bon, je crois qu'on doit suivre les arbres à fruits rouges que tu vois là-bas, et continuer en suivant un ruisseau qui suit la lumière filtrant entre les arbres !


Narkowa accéléra de nouveau, et en quelques minutes, ils arrivèrent devant un bâtiment en ruines, prenant place autour d'un énorme tronc. L'animal avait les oreilles dressées, Joy comprit immédiatement.


- Il y a quelqu'un ici…
- Ou quelque chose. Je connais peu cette partie de ma région. Je suppose que tu as des pouvoirs magiques, comme tous les bipèdes...tu pourrais en avoir besoin.
- Pas de souci, je pourrais nous défendre…


Se tenant devant les ruines, Joy regarda les arbres, les pierres, si elles portaient une signature quant aux constructeurs. Les pierres étaient encore assez belles, quoique abîmées. Des gens habitaient ici, mais l'ensemble semblait abandonné depuis des années...sans doute un Seigneur ou un noble du Royaume, à en juger par l'architecture globale. Narkowa leva encore ses oreilles, aux aguets, et son regard dévisageait d'un œil méfiant la bâtisse. Joy prit entre ses doigts ses pyramides, et continua de faire le tour du bâtiment sur le dos de Narkowa.


- Youhou, y'a quelqu'un ? Nous sommes des promeneurs, ayez confiance !


Une manière de tester la théorie de la sélection naturelle selon Darwin.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kendal Kaala
Un Indien dans la Zone
Un Indien dans la Zone
avatar

Surnom : Ken'
Pouvoir : Contrôleur obscure
Points de Puissance : 2 000 points
Points de Réputation : 3 000 points
Points du Membre : 46 points
Messages : 107

MessageSujet: Re: Quand vient l'heure de la sieste [Pv Joy Killamanjiro, Isaac D. Anatore, Kael Dango, Jaina Naya, Julie Augustin]   Mer 9 Déc - 22:07

*Bip*...*Bip*...*Bip* Bonjour vous êtes bien sur ma messagerie, laissez moi un message et je vous rappelle dès que possible, Peace.

-Il dort probablement déjà, quelle larve ! Bon j'ai juste à penser à lui avant de m'endormir c'est ça ? En fixant une notice invisible dans le creux de sa main, là où son téléphone éteint était placé.
Mouais...J'espère qu'il rêve pas d'un truc chelou encore.

****

Quelques heures plus tôt, toujours dans le monde réel:

Ils étaient allongés sur une parcelle d'herbe où un arbre surplombait la pelouse de son ombre apaisante, enfin quand je dis allongé Santo l'était pour sûr, Isaac quant à lui était perché dans le dit arbre avec l'aisance d'un singe, pendu par ses jambes il déboula au dessus de son ami de toujours.


- Fais fumer au lieu de t'endormir !


-Whoooooo...Santo cligna des yeux et enfonça à peine un peu plus sa tête dans l'herbe pour montrer son étonnement, oui Santo est le genre de personne qui perche bien trop pour avoir vraiment peur de ce qui se passe autour de lui.
Fais pas des trucs comme ça man, j'ai un rythme cardiaque sensible ;il passa le "flambeau" à Isaac qui une fois en main, se réceptionna au sol dans une vrille aérienne pour finir par s’étaler de tout son long dans l'herbe encore humide un grand sourire aux lèvres.

-Faut que t'arrête de dire des conneries, comment toi tu pourrais être cardiaque ! Hahaha.

-Hey, je suis peut-être pas cardiaque mais moi au moins j'ai des jambes man....!

-Whut?

-Ho, j'ai phaser j'ai cru que je parlais à un champignon chelou...

-Dreamland t'as pas réussi on dirait.

-Des fois je déconnecte totalement la drogue là bas elle casse trop la tête...Ho! ça me rappelle un truc de fou! Ce soir tu me suis okay ? J'ai un endroit à te montrer.

Isaac regarda le ciel perplexe, comme-ci il avait son frangin face à lui et qu'il lui adressait directement ce regard.

-On va finir dans un bled comme Champiland encore jle sens gros comme une maison. Dit-il en fumant sur sa cigarette magique.

-Meuh naaaaaaaaaaan, tu vas voir c'est super sympa, y'a de la bouffe partout et les habitants sont super sympa!

-T'es sûr que tu confonds pas avec un autre bled chelou ?

-Hey, tu crois vraiment que je m'amuse à faire le tour des zones ? Disait-il en faisant le mou Y'a qu'avec toi que je cherche ce genre de trip, puis ça s'appelle "Flower Garden"  tu t'attends à quoi ?

-C'est bien ça le délire, à quoi faut que je m'attende bordel... Hahaha chui stone...


Un peu plus tard les deux amis se quittèrent en se donnant rendez-vous pour Dreamland dans les heures qui suivaient.  

*****

Alors il déposa son téléphone et en finissant de manger un yaourt à la mangue s'installa sur sa terrasse le cul dans son transat regardant la lune se refléter sur le miroir ondulatoire au grès du vent frai et délicat de la nuit.

Il rouvrit les yeux dans le creux d'un arbre couvert de mousse, les yeux légèrement collants -au même titre que sa gueule en fait- à cause d'une prolifération étrange de pollen ou de ce qui semblait plutôt être des spores qu'Isaac reconnaissait.


-Atchouuu...

-A tes souhaits. La voix non familière poussa Isaac à regarder à sa gauche, d'où venait l'éternuement, sur la racine au niveau de son épaule reposait une petite créature assoupie, toute rose, toute ronde qui rappelait une espèce de Kirby décérébré  .
Ouah putain!

- JUGUJUGULAIIIIIIIIIIIII. Il ouvrit sa bouche qui ressemblait à un conduit sans fond recouvert d'un incalculable nombre de dents, contractant des griffes acérées au niveau de ses papattes , la langue sortie de toute sa longueur dans le but de croquer un morceau du voyageur, mais c'était sans compter sur nos régions on du talent !

-HA TA GUEULE!!!! Cria-t-il de peur, lui attrapant le muscle buccal d'une main, celui-ci s'enroula autour de son bras il tira d'un grand coup net séparant les tissus des organes qui avaient suivit le mouvement.
Mais bordel, à qui il faut faire signer un contrat de non agression ! Il ne s'en rendait pas encore compte mais à chaque fois qu'il envisageait d'utiliser son pouvoir pour mettre fin à ses problèmes, son subconscient travaillait sur les façons de mettre à profit les différentes situations qu'il enregistrait dans le monde onirique.

-Bon restons zen...Où je suis là ? Il se leva et épousseta tous ses spores colorés qui venaient de quelques arbres plus loin à en juger par le courant qui s'y dessinait dans le climat tropical, la respiration du Dealmaker n'était pas atrophié, il avait l'habitude des atmosphères étouffantes, grâce à la plongée surtout son corps s'était habitué aux différences de pressions et à la rareté de son oxygène.
Il se leva alors et guetta autour de lui cette végétation luxuriante, outre la peur qu'il avait eu, il n' y avait là qu'un magnifique décor sauvage.
Au dessus de sa tête son habituelle auréole qu'il cacha d'une chapka toute fraîche en peau de truc là et commença son avancée vers la source de provenances des spores.
Il passa entre deux arbres gigantesques et gueula comme pour faire écho avec sa main devant lui.

-Hey regarde mon nouveau chapeau !

Santo dormait paisiblement sur un hamac tressé en toile d'araignée qui pendait à trois-quatre bons mètres du sol , entouré de ce qu'on aurait pu penser des champignons à première vue mais rien de tel, il était question d'araignées infectés par des champignons Cordyceps .
En effet les petites bêtes à peine plus grosses qu'un poing se retrouvaient avec un champignon au milieu de la cervelle, champignons que Santo avait délicatement semé dans son champs d'action et également au grès du vent.
Isaac chercha du regard comment il pourrait atteindre son camarade; pendant ce temps une vingtaine de ces petites choses descendaient en rappel sur leurs fils, en effet Santo avait dû imaginer un stratagème pour attendre patiemment le Dealmaker et ces petites choses étaient son système de défense.

-How,réveille toi ! Y'a pas idée de dormir à Dreamland bordel ! *Bon évaluons la situation, je sais pas ce que je risque à me faire piquer, bah quoi j'esquive et je shoote ? *

Isaac fit un grand saut en arrière, ses capacités physiques sur Terre lui offrait un avantage considérable sur la prise en main de ces effets incompréhensibles, certes il était plus rapide, plus fort , plus agile  et il avait même l'impression d'être plus réactif aussi mais rien de comparable à ce qui se faisait habituellement, il était juste meilleur parce que ce n'était pas un geek.
Doucement son subconscient toujours actif pensait à un lien invisible qui pouvait lier les E.V , le Corps et les capacités qui en découlent.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kael Dango
Cerberus
  Cerberus
avatar

Team : Alliance élémentaire
Pouvoir : Contrôleur du feu
Points de Puissance : 25 000 points
Points de Réputation : 30 000 points
Points du Membre : 288 points
Messages : 298

MessageSujet: Re: Quand vient l'heure de la sieste [Pv Joy Killamanjiro, Isaac D. Anatore, Kael Dango, Jaina Naya, Julie Augustin]   Sam 12 Déc - 22:35


Précédemment dans le Village Hunter - Suite à ça réunion avec le Roi Ceangal et Maahes, Lord du chat combattant, Kael avait repensé à ses responsabilité première de partir à la rencontre de nouveaux souverains pour renforcer les rangs de l’Alliance élémentaire. La tâche était plus ardu que prévu car l’avis sur l’Alliance était plutôt négatif et la plupart des Roi et Rennes mineures n’osaient pas se lancer dans une telle conquête au risque d’avoir des représailles du Royaume Obscur ou de leur propre Royaume non content de travailler plus ou d’avoir un handicap dans leur économie. Le peu de personnes tentés par l’offre n’était que de simples aventuriers lambda sans réel intérêt, n’y capacités exceptionnelles. En tant que futur lieutenant de l’armée de Firania , le cerbère devait se montrer convainquant concernant les troupes qu’ils recrutent et qu’il serait à même de commander plus tard.

Ainsi pour espérer trouver des voyageurs ou/et des créatures de talents il s’en était retourné auprès du Village Huter connu pour ces nombreux mercenaires et autres chasseurs de gros gibier. Un lieu plutôt désolé par son manque d’hospitalité et de classe, on pouvait sentir que le village était construit de bric et de broc et de toutes autres matériaux leur permettant d’avoir au moins un toit pour se couvrir. Malgré ça il y avait du peuple, principalement des créatures assez imposantes s’adonnant de multiples tâches comme la confection d’armes, d’armures ou visualisant les dernières affiches de recherches et autres demandes. On ne devait pas s’ennuyer ici car rien que la venu d’un étranger faisait déjà polémique, sachant qu’entre mercenaires on se connaissait bien. Kael n’en était pas un.

Une des créatures s’approcha de lui, confiant de par sa taille en roulant des mécanique dont chaque muscles saillants semblaient danser au gré de sa marche.

Spoiler:
 

« Dit dont étranger, on peut savoir ce qui t’amène ici ? »

Le cerbère n’était que très peu connu du monde onirique et il faut dire que se longue cape noire lui descendant jusqu’au cheville surmonter de sa capuche lui cachant une bonne partie du visage n’arrangeait pas les choses. Il leva lentement la tête laissant apercevoir son unique œil le reste étant toujours caché par la capuche qui glissait sur son visage.

« Je recherche des mercenaires intéressés pour passer un contrat avec l’alliance élémentaire. T’es partant ? »

L’énorme crapaud desséché resta figeait sur lui-même devinant très facilement que l’inconnu devant lui faisait parti de cette immense armée. Bien qu’hésitant, il ne se dégonflait pas.

« Une bande de charognes, profitant des petits royaumes jusqu’à les oublier. Nous les mercenaires nous vivons pour débarrasser les gens de leur misères et je crois étranger que tu en fais parti. »

Tout en se faisant craquer les doigts, le reste des créatures s’approchèrent pour créer une pseudo arènes permettant à leur congénère de se battre, mais aussi d’éviter le voyageur de fuir. Kael ne fit rien face à cela connaissant les risques que ça pouvait encourir de se pencher seul sur une responsabilité pareille.

♦♦♦♦♦

Dans la forêt aux abords du Village Hunter - Un lieu en apparence très calme, bien que non loin on peut entendre une créature geindre d’une marche difficile. Le fameux crapaud ayant au préalable défié notre cerbère s’était vu se faire corriger sévèrement par le Lord, par sa défaite la dite créature lui avait fait mention que tout les meilleurs mercenaires étaient déjà en vadrouille sans aucun moyen de savoir où ils étaient, n’y de les contacter. Ne voulant repartir bredouille, il en était amené à entendre du crapaud un on-dit sur le fait qu’un royaume voisin s’était vu parasité par ce qui semblait être une ruche obscure. Bien que le Village Hunter n’allait pas être son nouveau fief, Kael s’était finalement demandé si une enquête sur le royaume obscur n’était pas préférable, de quoi évaluer leur force ou tout simplement voir de ses propres yeux la fameuse ruche. Le combat entre les deux protagonistes fut court et le crapaud s’était vu brûler grièvement d’où sa marche qui le faisait atrocement souffrir. En plus de cela, le Lord flamboyant s’était amusé à en faire son esclave en lui octroyant un collier de métal relié à une chaîne, pour être sur que l’animal ne lui mentait pas et que cette petite promenade de santé ne se termine pas en gros foutage de gueule.

« Parle moi de ce royaume. »

Le crapaud était devant lui, le guidant, essayant désespérément de reprendre son souffle.

« C’est le Royaume de la Paresse, il est gouverné par un dragon, à ce qu’il paraît il représente bien son royaume en plus d’être un être sage … Beaucoup de Seigneurs devraient prendre exemple sur lui … et je pense que ça te ferait du bien de le voir car t’es aussi cruel que ton seigneur ! »

A sa dernière phrase Kael tira une nouvelle fois sur la chaîne pour le faire chuter et la chauffer pour que la chaleur se propage jusqu’au collier lui faisait cuir une nouvelle fois la peau déjà en sang. Dans toute la forêt on pouvait entendre les hurlements de la créature le suppliant d’arrêter.

« Je pourrais te tuer sur le champ, donc si tu veux éviter de te faire bouffer ce soir par les créatures du coin, tu devrais te tenir à carreau et éviter de parler pour ne rien dire. »

Un rictus se dessinait sur le visage du cerbère, il ne s’imaginait pas que dans un futur proche, il deviendrait plus que l’ombre du Seigneur infernal.

Quand le chasseur devient la proie …

La route reprise, les idées du crapaud remis en place, il pouvait enfin le guider à l’entrée d’un tunnel dans des ruines se trouvant au fin fond de la forêt. A quelques mètres, Kael semblait entendre des voix, le souffle bruyant de la créature lui mettant le doute.

_________________

Look.Evolve.Revenge
code par Summer's Desire pour Epicode
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jaina Naya
Félina
Félina
avatar

Pouvoir : Dessins vivants
Points de Réputation : 0 points
Messages : 13

MessageSujet: Re: Quand vient l'heure de la sieste [Pv Joy Killamanjiro, Isaac D. Anatore, Kael Dango, Jaina Naya, Julie Augustin]   Mar 15 Déc - 21:16




Paresse quand tu me tient ♥



Bonheur
Rêve ta vie en couleur, C'est le secret du...  

Jaïna avait passée une matinée des plus revigorante, elle avait flemmardé au lit avec Guizmo jusque tard dans la matinée puis c'était décidée à déjeuner. Une fois habillée d'une robe extra moulante rouge vif et bouclé ses cheveux en de belles anglaises. Elle avait ensuite décidé de passer voir sa mère au marché puis elle et Guizmo c'étaient éloignés du brouhaha pour réfléchir aux projets de leur journée. La jeune femme accompagnait de son chat se dirigea donc dans un pub pour boire un café. Elle avait commandé sa boisson le regard dans le vide absorbé par ses pensées.

La vie ce résumé  t-elle à travailler un peu avec sa mère et flemmarder avec son chat … ?

Pouvait elle partir a l'aventure pour faire de nouvelles rencontre et devenir plus forte ?

Assise-la dans ce bar elle décida qu'a partir de ce jour elle partait. Mais ou ? Par ou commencer ? Ça serait le hasard qui déciderait. Carte en main elle ferma les yeux et pointa son doigt sur la carte et ré ouvrit les yeux. Alors, se serait.... Le Village Hunter . La jeune femme savait que ce village était peut accueillant ou du moins accueillant toute sorte de personne et pas toute fréquentable, mais sa forêt était un lieu paisible où elle pourrait peut être s'entraîner . Elle était rentrée chez elle avait demandé à sa mère un de ses sacs fabriqué dans un tissu qui le rendait magique enfin on pouvait y mettre tous les objets que l'on voulait mais d'apparence le sac resté tout petit. Elle embrassa sa mère lui promis d'être prudente et parti avec son chat. Le lendemain elle arriva au dit lieu . Elle avait traversé le village un peu avec hâte pour éviter toute mauvaise rencontre.

Arrivait à la lisière de la forêt elle se sentait apaisé et sûr d'elle . Elle avait commencé son exploration dans la forêt quand elle tomba sur une clairière ou des lapereaux gambadais, mais quand ils la virent ils s'étaient cachés .Elle s'était assise sans un mot et ils la rejoignirent se rendant compte qu'elle n'était pas dangereuse. La jeune femme émerveillé par ses petites boules de poiles resta un moment avec eux avant de continuer  a s'enfoncer dans la forêt. Sa mère étant une experte en plante Jaïna avait appris a les reconnaitre et en cueilli un certain nombre sur son chemin . Toute avaient des vertus médicinales.

Avançant sans vraiment voir où elle allé elle entendit soudain du bruit . Des personnes étaient non loin. Curieuse elle décida de s'approcher. A la lisière de la clairière elle découvrit trois personnes qui se trouvaient au pied de ruine. Ces ruines étaient peu commodes elles étaient comme encastrés dans un tronc d'arbre énorme, mais tellement énorme qu'il ne pouvait pas être mesuré.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Julie Augustin
Ligue B
Ligue B
avatar

Surnom : Killer Queen
Pouvoir : Morpheuse insectoïde
Points de Réputation : 12 300 points
Messages : 112

MessageSujet: Re: Quand vient l'heure de la sieste [Pv Joy Killamanjiro, Isaac D. Anatore, Kael Dango, Jaina Naya, Julie Augustin]   Mer 16 Déc - 16:08


C'était le début des vacances de noël. Pour fêter ça, Julie avait invité son copain au cinéma - oui, une fille pouvait aussi inviter- et ils regardèrent ensemble le dernier "Hobbit", celui qui était sortit l'année dernière. Il y avait eu une reprogrammation et le cinéma remettait la trilogie de Peter Jackson. Il n'y avait rien de mieux pour elle, niveau fantaisie. Ce fut surement, en y repensant, qu'elle atterrit dans ce décor. Une immense forêt, sombre et hostile. Des craquements de branches se faisaient entendre de toutes parts, comme les cris d'animaux. Ce n'était pas vraiment rassurant. C'était bien la première fois, en plus de ça, qu'elle apparaissait dans un endroit aussi peu accueillant.

Elle n'avait pas le temps et cherchait à partir de ce lieu. Il fallait qu'elle "les" retrouve, à tout prix et le plus vite possible. Ce fut comme ça qu'elle implosa en milliers de mouches, se dispersant dans toute une zone pour pouvoir trouver un moyen de partir. Avec ses millions d'yeux composés, elle pouvait absolument tout voir et, contrairement à la Célestiafest, ne cherchait pas vraiment à se cacher. La jeune femme savait que si elle rencontrerait un danger, il suffisait tout simplement de rassembler ses insectes pour, directement, se reformer sous l'apparence d'une fourmi. Mis à part un tamanoir, avec une apparence et une taille aussi petite, elle n'avait plus rien à craindre. Non, la professeure toute innocente et frêle d'avant n'existait plus à présent, elle prenait les choses en mains. Cependant, pour elle, cette nuit était une vraie perte de temps.

Quelques minutes plus tard, la jeune femme décida d'arrêter de se disperser dans tout le périmètre. Il fallait ratisser! Au moins, ces diptères seraient toujours ensemble et, par expérience, rien ne pouvait résister à une nuée aussi nombreuse. La meilleure défense avait toujours été l'attaque non? En tout cas, c'était la meilleure solution, toujours d'après elle, pour sortir le plus vite possible.

« Je pourrais te tuer sur le champ, donc si tu veux éviter de te faire bouffer ce soir par les créatures du coin, tu devrais te tenir à carreau et éviter de parler pour ne rien dire. »

Dans une des extrémités, elle pouvait voir un homme tenir, au bout d'une chaîne, un crapaud. Qu'est-ce que cela signifiait? En tout cas, il n'avait pas l'air d'être une créature. Un voyageur? Sûrement. Julie "se rassembla" derrière un arbre, à plusieurs centaines de mètres de ces deux individus. Elle ne connaissait pas leurs intentions mais quelque chose lui disait qu'elles n'étaient pas bonnes. La professeure, telle une espionne en infiltration, commença à tourner autour, se cachant le mieux possible - avec son pouvoir, c'était extrêmement simple- pour mieux les entendre. Au bout d'un moment, profitant de l'aspect tropicale de la zone, elle se changea en moustique. À présent, sans attirer l'attention, elle pouvait s'approcher comme si de rien n'était. Se posant sur un arbre, à quelques centimètres de Kael, elle pouvait le dévisager de la tête aux pieds. Le crapaud ne l'intéressait pas par contre.

Vu l'apparence du jeune homme, ce dernier devait être plus ancien qu'elle dans Dreamland et, donc, mieux classé. Il était même probable qu'il n'était plus de la ligue B, mais ce n'était pas sûr. Julie cherchait des indices pour mieux le cerner, l’appréhender. Cependant, elle n'avait en rien oublié son objectif premier : partir et se remettre à leur poursuite. Avant ça, par curiosité, elle voulait juste savoir si la  personne devant elle était un possible allié ou adversaire.


Voletant et quittant l'écorce de l'arbre, elle se dirigea vers un autre perchoir. Se cachant à nouveau, elle reprit sa taille et son apparence d'origine. Néanmoins, elle était toujours intriguée. Pointant du doigt une chose invisible, l'ongle de son index se détacha de sa peau et se transforma en mouche. Elle adorait utiliser son sort de cette manière, c'était comme avoir un, et c'était le cas de le dire, mouchard volant.

« GRUUUUUUUUUUUH!!!! »

Plus loin, une créature venait de se réveiller. Quelque chose semblait l'attirer dans cette direction en plus de ça. Julie râla un bon coup car son plan tombait à l'eau et dû "rattacher" son ongle à sa place originelle. Le, à quelques détails près, Big Foot, fonçait sur Kael et son crapaud de compagnie. La voyageuse allait pouvoir voir ce dont été fait ces individus...Un spectacle de qualité allait avoir lieu.

Cachée, elle n'avait rien à craindre...

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Quand vient l'heure de la sieste [Pv Joy Killamanjiro, Isaac D. Anatore, Kael Dango, Jaina Naya, Julie Augustin]   Mer 16 Déc - 19:56

Sa main passa sur son visage endoloris par le sommeil. Son regard dépareillé était plongé dans un brouillard laiteux qui faisait taire ses sens aiguisés. Allongé sur son grand lit, le prince ne parvenait pas à plonger dans ce monde onirique.
On dit que la fatigue attire les rêves, mais que quand la fatigue est trop forte elle ne fait que dévorer l'énergie du corps et non de le plonger dans une phase de repos. Et c'était ce qui se passait actuellement pour le blond.
Se tournant sur le côté, il poussa un soupir rauque, sa voix étant embourbé trop longtemps dans un linceul de silence, elle n'était plus qu'un écho de voix.

Il ignorait l'heure qui passait, il ignorait même tout ce qui pouvait se passer actuellement dans DreamLand. Ciel se sentait aussi inutile qu'un rêveur. Et c'était rageant. Lui, le grand prince luxueux ne pouvait pas rester dans l'ombre dans lit alors que des voyageurs s'amusaient tranquillement.
Enfin tranquillement est un bien grand mot.
Fauster se releva aussi rapidement que ses muscles le lui permettait. Il s'extirpa de ses draps pour rester un instant inerte, debout et fixe dans sa chambre. Cherchant une réponse à son problème principal; la fuite de son sommeil.

Vêtu simplement d'un calbut de survie, il se dépêcha de filer vers la salle de bain, fouillant maladroitement dans le placard. Enfin, le contrôleur de l'eau venait de trouver la perle rare, appartenant à sa mère. Des somnifères.
Ah la la, parfois Ciel pouvait être un bouffon de la première espèce, oh attendez non, ça c'est sa fonction principale.


La lumière l'arracha du calme pesant qui régnait dans sa demeure. Il se trouvait dans une forêt, riche et illuminée. Un sourire fendit son visage en deux, well done il avait réussit -non sans mal- à s'endormir. L'ambiance qui régnait dans cette forêt le fit cependant frémir. Ces derniers temps il était abonné aux forêts.
Vêtu d'une chemise finement décorée de bordures dorées et de dentelles, ainsi que d'un short qui faisait très petit riche anglais dans les années victorienne, ciel soupira.
D'un mouvement ample il fit craquer son dos, il ignorait le nom de cet endroit, idiot qu'il était, s'intéresser à quelque chose c'était presque un exploit.

Il ne lui restait qu'une chose à faire, marcher, et c'est ce qu'il commença à faire. Ses yeux pétillants de naïvetés planaient sur chaque petites parcelles de verdure.
Il entendait déjà dans sa tête les hurlements de Luxuria, disant qu'il était sensé venir lui faire un rapport ou une merde du genre. Mais cette nuit était ne lui était pas consacré, et encore moins son temps. Il en avait déjà trop perdu à faire le bon petit soldat, explorer était son but premier après tout.
Ses yeux glissèrent sur les terres qui s'offraient à son visage enfantin. Relevant légèrement le menton pour profiter de la brise humide. Sa démarche lente et pesante était presque irréel pour ce monde onirique, il semblait sortir tout droit d'une tombe. Le blondinet inspira une goulée d'air, toujours concentré sur un point invisible dans l'espace. Il se tenait là après avoir passé une semaine enfermé dans l'enceinte de son propre royaume, son royaume qui devrait être la métaphore de la sûreté, maintenant il était devenu un solda de Luxuria, se battant pour des causes dont il ignorait le sens.
Ciel se mît à marcher vers ce fameux but toujours inconnu. Sans un souffle, le contrôleur des eaux pénétra dans cette forêt sans fin, laissant les couleurs émeraudes étouffer la blondeur de ses cheveux.
Fauster n'aimait pas les forêts, allez savoir pourquoi, mais il avait comme des mauvais souvenirs de ces dernières aventures dans ces verdures hostiles. C'est pourquoi sa mâchoire anguleuse était fermement serrée, ne laissant qu'un filer d'air glisser entre ses dents.

— « La paresse est un délicieux pêcher. »

Il sursauta, tournant son regard vif vers la source du bruit. Cette voix vide et sans vie l'avait arraché de sa motivation, et le prince tournait maintenant stupidement sur lui-même.
— « Plus haut. »

Sa patience était réputé pour être de courte durée. Ciel serra les poings, mais fini finalement par trouver l'être qui clamait l'attention du blond. C'était une créature à l'allure pathétique. Faite de bois et de cire, ligotée par des fils végétal qui s'enroulaient autour de ses membres. Une allure humanoïde, un pantin végétale qui pensait misérablement à une branche.

— « Pardon ? »
— « Je te pardonne. »

.. Quoi ? Le contrôleur de l'eau resta silencieux, détaillant la créature. Cette situation était gênante et les situations gênantes le faisait rire, c'est pour ça qu'un sourire creusa le coin de ses lèvres.

— « La paresse est un délicieux pêcher. »
— « Je pense avoir entendu, merci. Je suis supposé en conclure quoi ? »
— « Ce que tu veux. Moi j'en conclus que j'aime les pêches. »

Ciel fronça les sourcils, bientôt il allait se prendre un "au delà de ce que tu vois " il allait rien comprendre. Déjà qu'il comprenait rien de base avec cette créature. Passant ses mains derrière sa nuque, l'anglais n'osait plus rien répondre à ce genre de phrases. Sortant une simple onomatopée, un simple " ahain ", il attendait que les choses deviennent plus compréhensibles.

— « . . . Héhé. . . Plus au nord se trouve le plus délicieux des péchés. Mais chaque Ève essaient d'y goûter ... ~ »

Oh mon dieu il avait réussi à avoir une information. Nord. Il devait donc aller au nord ? Wait, depuis quand il suivait les conseils de ce truc ? Bah, il n'avait que ça à faire alors bon. D'un petit mouvement de la main, le prince remercia le pantin, plus par respect qu'autre chose en fait, car il n'avait compris qu'un mot de ce charabia.
Reprenant donc sa démarche fluide, repoussant les branchages, il se mit en route vers un espace hostile, remplis de voyageurs expérimentés, mais ça il l'ignorait.

Le sang appel le sang.
Un grondement fit vibrer les troncs, Ciel leva la tête vers la source du bruit. Quoi, encore ?
Cette fois, il ne se ferait pas piétiner dessus, ou même courser, ou encore interpellé par des tarés. Le contrôleur de l'eau se mit alors à courir droit vers le bruit, comme une brute. Il avait besoin de se défouler, ou alors tout simplement d’étancher sa soif de curiosité.
Quand il arriva sur les lieux de l'action, son souffle se coupa et il arrêta sa course rapidement. Des voyageurs. Beaucoup de voyageurs. Un groupe ? Ils n'avaient pas l'air de se connaître, mais il ne fallait pas se fier aux apparences.
Ses pensées furent interrompues par le bruit en question, car oui, il n'avait fait qu'une petite pause pour admirer la scène, mais l'action principale était une créature relativement bruyante.

— « Toi, t'es dans la mouise. »

Keske ?! Le blondinet se tourna pour voir la bouille creepy du pantin de tout à l'heure. Il l'avait visiblement suivi depuis le début. Shit, il allait se le taper visiblement.

— « 'Vielle habitude »

Le blondinet resta cependant à l'écart, appuyé contre le sol, les poings serrés. Il était prêt pour un combat..non en fait il était prêt pour fuir. Ah-ha. Vous avez vraiment imaginé que Ciel Fauster allait se salir les mains ? Pf, elles sont manucurés, ne gâchons pas ça.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Raven
L’Amazone
L’Amazone
avatar

Surnom : l'Amazone
Team : Essentiam Vitalem
Pouvoir : Gants de combat
Points de Réputation : 4 300 points
Double Compte : Alekto Briseis
Messages : 94

MessageSujet: Re: Quand vient l'heure de la sieste [Pv Joy Killamanjiro, Isaac D. Anatore, Kael Dango, Jaina Naya, Julie Augustin]   Ven 18 Déc - 22:19



Accroupie sur le sol, toute son attention focalisée sur le bruit qui se rapproché de plus en plus, la voyageuse contourna la structure le plus silencieusement possible. Elle entendit alors une réplique masculine stipulant qu’il était question de simples promeneurs, elle poursuivit néanmoins son cheminement sur ses gardes. Au bout d’une petite poignée de mètres, progressant lentement sur le qui vive, Raven se figea à la vu d’un animal sortit de nulle part dont la physionomie rappelée celui d’un bouc. La jeune femme écarquilla les yeux tout en se relevant, laissant un sourire d’admiration illuminer son visage. Contrairement à l’hybridation reptilienne rencontrée quelques minutes plus tôt, celle-ci semblée bien plus pacifique. Elle bénéficiée d’une paire de cornes verticale ainsi qu’une seconde paire à la manière d’un buffle, le tout accompagnées d’une longue crinière blanche, la créature caprinidée donnée l’impression de sagesse et de tranquillité. Elle servait visiblement de monture à un voyageur dont l’accoutrement renvoyé directement à l’image d’un aventurier. L’amazone détacha son regard pour le fixer sur le tee-shirt du cavalier.


Epelle la phrase, d’un air hébété

« An-ti Gravi-ty Apple »


Levant son bras dans le but de venir toucher le museau de l’animal onirique, ce dernier se rétracta légèrement, montrant sa réticence face à cette nouvelle rencontre. Se désintéressant de la créature, la guerrière adressa un sourire au nouveau venu. Plongeant son regard dans les yeux verts du voyageur, elle fut inspirée d’une certaine confiance envers lui notamment par son aspect vestimentaire ainsi que ses cheveux. Malgré son faciès sérieux et le fait que l’habit ne face pas le moine, chose importante à garder en tête, il y avait fort à parier pour que le nouveau venus soit plus d’une nature exploratrice que conquérante.


« Yô, je m’appelle Raven. C’est une très belle monture que tu as là... Fascinant... »

Reprend, légèrement plus ouverte

« Tu.. »


Basculant immédiatement de l’amicalité, sur la défensive, l’amazone plissa légèrement les yeux, sourcils froncés. Elle remarqua une silhouette étrange émergée de la forêt à quelques mètres derrière sa nouvelle rencontre. L’ombre de divisa rapidement en deux personnes qui progressées en direction de la clairière où ce tenait déjà les deux voyageurs. Elle fit signe de la tête à son homologue masculin qui semblé déjà avoir pressentit la chose. C’est à ce moment là qu’une troisième ombre foncièrement plus importante sembla faire son apparition, non-loin des intrus déjà repérés à l’instant. Cette dernière présentée l’aspect d’une sorte de prédateur. Le grondement qui s’en suivit confirmant l’hypothèse. Raven soupira longuement, frustrée de constater que comme le veux son quotidien, il lui est impossible de réaliser un projet sans qu’il se passe des choses improbables.


« Hm… Je crois bien que nous allons bientôt être plus nombreux… Tu as des projets pour cette nuit ? Je suis actuellement à la recherche d’un endroit assez particulier… »

Echangeant ou non leur impressions, la guerrière resta à observer l’arrivée des inopportuns prêtes à agir, toutes apparitions étant possibles.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Joy Killamanjiro
Indiana Joy
Indiana Joy
avatar

Pouvoir : contrôleur des chiffres
Points de Puissance : 40 650 points
Points de Réputation : 56 500 points
Points du Membre : 741 points
Double Compte : Diavolo Mayor
Messages : 691

MessageSujet: Re: Quand vient l'heure de la sieste [Pv Joy Killamanjiro, Isaac D. Anatore, Kael Dango, Jaina Naya, Julie Augustin]   Lun 21 Déc - 17:54

Ce fut d'abord une rencontre. Deux rencontres. La première avec un décolleté où l'adolescent se surpris à se perdre, lui qui n'en avait pas pourtant l'habitude. La deuxième avec la fille à qui appartenait la poitrine opulente. Joy, un peu gêné, se gratta la tête en la saluant du bras, en souriant. Comme pas mal de voyageuses, la fille était légèrement vêtue mais visiblement armée, parée pour la baston. Cheveux d'un gris qui n'était pas sans lui rappeler la couleur de ceux de la Princesse des Mots. Le voyageur zieuta les oreilles : rondes ; aucun souci de ce côté, aucun lien de parenté. Tandis qu'elle s'approchait pour caresser Narkowa en guise de salut, Joy sentit que ce dernier ne se sentait pas à l'aise. Non pas avec la nouvelle venue, mais ses yeux, observant Joy et sur les côtés, répondaient à ses oreilles dressées. Le matheux comprit qu'ils n'étaient pas seuls, et l'animal était sur ses gardes.

Joy observa un peu plus longuement la voyageuse, qui semblait méfiante. Elle ne devait pas savoir qui elle avait en face d'elle, et la forêt n'engageait pas forcément les rencontres amicales. Elle se présenta, complimenta Narkowa qui plissa des yeux en écoutant le compliment, comme charmé mais ne le montrant en rien, ce qui fit pouffer son jeune cavalier.



- Salut Raven, enchanté. Je m'appelle Joy, et voici mon ami, Narkowa-D'Hiver…
- Du Troupeau D'Hiver.
- On s'est croisé pas loin. Et...
- Bipède Joy, bipède Raven, il y a des gens qui arrivent !
- Oui, je l'ai remarqué aussi, et je pense que notre amie de cette nuit l'aura observé, possiblement.


Ça bougeait pas loin, le sous-bois tropical remuait, dans des cris soudains, des silences tendus, des sifflements, les fourrés avaient la bougeotte sans raison, des animaux apparaissaient soudainement pour disparaître, et ça sentait le voyageur à plein nez. Narkowa humait l'air ambiant et son regard se durcissait au fur et à mesure. Joy, ne voyant toujours rien venir, décida de combler les peurs en continuant la discussion comme si de rien n'était. Mais sur le qui-vive.


- Je veux l'aider à regagner ses pâturages, tu connaîtrais pas un chemin...sûr ?
- Qui suivrait les coulées dues aux inondations fréquentes…
- C'est ça. Enfin si tu connais le coin, quoi…où veux-tu aller toi ?


Raven semblait elle aussi à la recherche d'un endroit particulier, peut-être qu'il s'agissait également du lieu de vie du Dragon régnant sur ce royaume laissé dans une état de liberté proche de l'homicide volontaire. Et répété. Joy lança son objectif, ayant une confiance un peu naïve dans la voyageuse. Narkowa avait moins râlé en supportant sa présence, c'était un signe. Elle était sûrement réglo, voire aussi inquiète que les habitants de cette nuit quant à leurs sorts dans une forêt tropicale.

- Je souhaite simplement rencontrer le Roi de ce Royaume. On m'a dit que ça valait le détour.
- J'accompagnerai le jeune bipède vers le Roi. Mon troupeau effectue sa transhumance montagnarde non loin. Mais avant cela, il y aura de la marche. Et mes semblables…


L'animal laissa la fin en suspens, comme redoutant d'en dire plus aux deux voyageurs. Aussi, un de ses oreilles se tourna vers l'arrière, et il frissonna de partout, pris de terreur, tandis qu'il regardait avec les deux voyageurs les mouvements et l'agitation venant d'un endroit précis de la jungle. Il fit un signe de tête à Joy, qui en fit un autre à Raven, et les trois se tournèrent lentement mais sûrement, et firent face à une tête de ver géant.


Spoiler:
 


Salement moche, effroyablement affamée. Joy, sur le dos de Narkowa, s'agrippa quand ce dernier fit une cabriole pour éviter la gueule de l'animal, et hurla à Raven.

- J'espère que ton pouvoir est utile !!!

On multipliait les rings ce soir. Le premier round avait commencé.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kendal Kaala
Un Indien dans la Zone
Un Indien dans la Zone
avatar

Surnom : Ken'
Pouvoir : Contrôleur obscure
Points de Puissance : 2 000 points
Points de Réputation : 3 000 points
Points du Membre : 46 points
Messages : 107

MessageSujet: Re: Quand vient l'heure de la sieste [Pv Joy Killamanjiro, Isaac D. Anatore, Kael Dango, Jaina Naya, Julie Augustin]   Mar 29 Déc - 15:38

-Yata ! Frappant du poing en esquivant les multitudes d'actions synchro, il explosait encore une fois une araignée dans son sillage, en écrasait une autre sous son talon , en poussait une qui se balança de sa toile en direction de son visage et finit dans un plongeons par esquiver la collision d'une énième, roulade au sol il se releva s'époussetant le costume trois pièces , profitant de se laps de temps pour ajuster sa coiffe et compter ses victimes.

-Vingt-deux...

Les petites créatures continuaient sans cesse de tomber d'entre les branches où leurs nids se cachaient d'éventuels prédateurs plus gros qu'elles. Toujours plongé dans son esquive des arachnides, il n'avait pas remarqué qu'il tombait toujours plus de petites bestioles possédées, il tapait, esquivait, se propulsant les pieds joint sur un arbre il se balança vers les hauteurs dans une vrille aérienne, il passait à deux mètres du hamac de toile, les pieds en avant, sa trajectoire se freinant par la stagnation des fils qui tombaient comme un rideau fin tout autour de la zone et laissait descendre toujours plus d'arachnides, il devait en avoir une quarantaine de visibles dont une dizaine ne s'occupait qu'à faire leurs affaires en se déplaçant sur le  corps de Santo le visage très serein.

-Mais bordel de merde Totor ! Tu crois que j'ai la nuit à passer ici ou quoi ?


Bien sûr qu'il ne l'entendait pas, mais c'était le seul aux alentours à ne pas l'avoir entendu probablement, mais cette phrase avait finit par éveiller l'attention de quelque chose dans les branchages, quelque chose qui dormait probablement aussi profondément que Santo, sauf qu'à la différence de celui-ci l'écho de la voix d'Isaac avait finit par l'amadouer au réveil. Alors doucement, dans la plus grande discrétion une ombre descendait tête la première de son nid, ce soir l'animation était à son comble dans la zone et les alentours.
Alors que le pêcheur s'animait d'une certaine rancune qui jouait en sa faveur dans l'annihilation des créatures, que l'on pouvait matérialiser par un échange de coups de poings et de pieds dans une course entre les arbres, la nouvelle arrivée, une silhouette de femme montée sur un corps arachnéen, entama une approche lorsque de ses crochets ventraux elle essaya d'empoisonner le Dealmaker, l'ombre grandissante dans son dos finit par alerter Isaac à esquiver une prédatrice dont il ignorait encore la forme jusqu'à lui faire volte-face, perdant ainsi son chapeau de choix.


-Bonsoir petite friandise, ce que tu m'a l'air succulente,je vais me faire un régal de te dévorer toute crue hihihi.

-Va te faire foutre !

Isaac lui balança deux pièces, elle en esquiva une en pratiquant une rotation de son buste, l'autre fut interceptée par un fil tiré au même instant par la prédatrice.
*Elle ne peut tirer qu'un fil à la fois ? * les pièces s'étaient déjà glissés entre ses doigts, prêtes à être de nouveau lancé dans sa face, en effet Isaac n'était pas très organisé pour le moment dans sa démarche de survie, il se contentait de comprendre l'univers dans lequel il voulait évoluer la nuit et s'était finalement fait à l'idée que ce monde, du peu qu'il en savait, n'était pas régit par des lois d'hommes et qu'un être humain avait deux choix qui s'offraient à lui, soit refuser de prendre la vie et la perdre soit choisir de vouloir tuer et augmenter ses chances de survie, car Dreamland à proprement parlé c'était quoi ? Un gigantesque mode survie ou encore un  MMORPG surréaliste avec une seule vie au compteur, il fallait donc en prendre soin.


La mère arachnide s'élança dangereusement au rythme de ses huit pattes sur le sol qui clapotaient sur les carcasses et brindilles. Elle ne semblait éprouver aucun sentiment pour le mini champs de bataille sur lequel elle progressait tandis que la peur au ventre Isaac s'agrippait aux cordes pour se soulever du sol , comme-ci il planait avant de finir à terre dans une roulade ou esquiver l'étreinte mortelle de la tarentule entre deux troncs trop proches pour laisser passer la dame.
Pendant ce temps Santo se réveillait lentement , les cris de panique qu'Isaac poussait à chaque fois qu'il sentait trop de proximité entre lui et les pattes velues avaient finit en fin de compte par le sortir de sa sieste. Il regardait avec ses petites billes les yeux d'une de ses araignées, lui caressant le champignon et couina comme pour faire comprendre son contentement.
Pendant ce temps en contre-bas, le dealmaker jouait sa vie pour éviter les crochets  probablement mortels de la femme tarentule.


-Inutile de fuir, je peux tenir toute la nuit à ce rythme hihihi.

-Ta maman t'a jamais apprit à ne pas jouer avec la nourriture ? Fonçant sur le tronc d'un arbre suivit de la prédatrice, il exécuta une vrille pour lui passer derrière alors qu'elle montait le long de l'arbre pour probablement attraper Isaac en vol, il s’éjecta  au dessus de Santo toujours allongé et s'échangèrent un regard durant  un dixième de seconde avant que la Veuve ne suive la trajectoire en tissant sa toile d'un bout à l'autre son corps velu frôlant le visage du shroommaker.
Isaac profita de sa pirouette pour lancer quelques pièces dans la face de la Dame avant de courir sur la paroi d'un arbre pour continuer sa course folle.


Santo était maintenant bien réveillé après avoir eu la peur de sa vie, les araignées qui se baladaient sur son corps le firent descendre lentement à l'aide de leurs toiles , en effet grâce à ses champignons il pouvait passer en mode "manuel" et contrôler les parasites avec son champignon émetteur qu'il avait sur le crâne. Une fois au sol , il remarqua que la femme araignée ne se préoccupait pas un seul instant de lui, sans doute parce qu'il était recouvert des derniers enfants de la dame?
En tout cas Isaac lui passa devant en courant, suivit de la maman à huit pattes.

-Fais quelque chose ! Je fatigue un peu là !  En glissant sous une racine pour éviter un rapprochement mortel.  

-Hey man ! Attends je réfléchis, c'était pas prévu que tu attire la mère au début, puis mon pouvoir est inutile sur elle, elle est bien trop forte pour se faire avoir avec des spores parasites.


-Viens ici mon beau, je veux juste te croquer la tête comme un bonbon pendant que je ponds mes œufs dans ton ventre tout chaud ! Hihihi!


Santo lui ne bougeait pas, le regard vitreux, personne n'était vraiment sûr qu'il réfléchissait quand il faisait ça, en tout cas il était souriant.
Isaac quant à lui connaissait son pouvoir et logiquement les capacités qui en découle mais en temps réel il lui était inutile, il ne pouvait compter que sur ses capacités physiques et intellectuelles jusqu'à ce qu'il trouve un moyen d'arrêter cette spider salope qui voulait le bouffer. En attendant il courait plutôt vite pour le prix de sa vie esquivant tout face à face avec l'une de ses deux mâchoires ou les multiples tentatives de cordage à travers un décor blanchit par les toiles maintenant imposantes.
Pendant ce temps de l'autre côté d'une entrée qui n'était pas si loin de leurs position actuelle, le grabuge naissait, ce soir c’était la fête!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kael Dango
Cerberus
  Cerberus
avatar

Team : Alliance élémentaire
Pouvoir : Contrôleur du feu
Points de Puissance : 25 000 points
Points de Réputation : 30 000 points
Points du Membre : 288 points
Messages : 298

MessageSujet: Re: Quand vient l'heure de la sieste [Pv Joy Killamanjiro, Isaac D. Anatore, Kael Dango, Jaina Naya, Julie Augustin]   Mar 5 Jan - 22:14


Comme convenu le crapaud menait Kael à l'entrée menant au Royaume de la paresse, mise à part au Village Hunter la route avait été calme sans le moindre danger à l'horizon. Le hurlement fut donc une petite surprise pour le Lord qui entendit de loin les pas lourd et bruyant de la bête poilu qui fonçait vers lui et son esclave, ce dernier apeuré essayait de s'enfuir retenu par le cerbère par la chaîne. Hurlant au supplice de vouloir s'en sortir et de le laisser donc partir, Kael vit plutôt une opportunité à régler le problème rapidement. En effet l'entrée était enfin à vue et il n'avait plus besoin du crapaud pour suivre son chemin, il tira alors sur la chaîne de quoi offrir à la bête poilue une premier repas qui laisserait le temps au Lord flamboyant de s'éloigner de lui. Le crapaud agonisant sous le joue des crocs saillant de la bête maudissait le voyageur qui l'avait déjà au préalable foutu une belle branlée au village.

Continuant son chemin il vit peu de temps après que le groupe à côté de l'entrée était en proie à un ver géant. Tout deux semblaient déjà prêt à se défendre, alors que le ver se rapprochait d'eux en prenant son temps de quoi observer le lieu ainsi de savoir qui s'y trouvait. Kael ne se souciait guère de ce qui se passait attendant le bon moment voir la fin de cette confrontation pour parler aux survivants ou d’emprunter directement la porte le menant au Royaume de la paresse. Dans l'observation du ver il fut surpris par la venue d'un nouveau protagoniste, une créature non loin du cerbère aux allures félines il comprit rapidement que le ver géant viserait en premier lieu la créature dont il avait un peu plus l'habitude que la chair éphémère des voyageurs qui à peine tué disparaissait dans un léger nuage de fumée.

Ainsi le ver jouait enfin de son corps fonçant droit sur la créature féline, Kael aurait pu se cacher le temps d'attendre ce que la créature onirique allait subir, mais c'était sans compter sur l'envie de combattre une bête beaucoup plus intéressante que le précédent yéti. Sans savoir si cette dernière savait se défendre il prit les devants en bondissant se mettant sur le chemin du ver qui ne s’arrêtait pas pour autant. Il engloba ses bras de deux grandes ailes de feu tout en tournoyant sur lui-même faisant face au ver géant qui fut stoppé dans sa charge et se positionnant tel un cobra face à cet adversaire dangereux.

Arrêtant sa technique il laissa une partie de ses bras en flamme de quoi être sur de riposter le moment venu, en attendant il se retournait un instant observant la créature féline, plus près il pouvait remarquer qu'elle était très belle ses traits de chats accentuant son doux visage. Il aurait été dommage d’abîmer une telle beauté.

« Tu devrais rester en retrait, il semble apprécier les chats. »

Même avant de rencontrer Rebecca il était déjà protecteur envers les femmes oniriques ou voyageuses et dans le doute il valait mieux se préparer à visiter le prochain royaume avec un peu de compagnie car il ne faut pas oublier qu'il était là pour trouver des alliés pour l'Alliance élémentaire. Et dans son âme est conscience il avait besoin lui aussi d'allié fiable de préférence.

_________________

Look.Evolve.Revenge
code par Summer's Desire pour Epicode
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Julie Augustin
Ligue B
Ligue B
avatar

Surnom : Killer Queen
Pouvoir : Morpheuse insectoïde
Points de Réputation : 12 300 points
Messages : 112

MessageSujet: Re: Quand vient l'heure de la sieste [Pv Joy Killamanjiro, Isaac D. Anatore, Kael Dango, Jaina Naya, Julie Augustin]   Ven 5 Fév - 14:03

Ce fut intéressant. Il ne cherchait pas à se battre et, de façon cruelle, offrit son ami en pâture, afin de partir. Elle le suivit, toujours intrigué, sans faire le moindre bruit. Puis, se stoppant net, la jeune femme vit l'immense vers...Gluant, dégoûtant, tout blanc. C'était assez laid et donnait envie de vomir. Cachée par un arbre, elle ne pouvait presque rien voir cependant.

« Salutation! »

Elle sursauta au son de cette voix d'outre tombe. Elle avait, en plus de ça, sentit quelque chose lui effleurer le bras. C'était glacé. Mais, l'autre problème était, à présent, qu'elle était bien visible de l'autre voyageur. Gênée, alors qu'elle était à terre, elle le salua de loin avant de se relever, de se cacher, et de se changer en moustique. Au moins, maintenant, elle pouvait vagabonder sans être dérangée. C'est ce qu'elle croyait en tout cas.

Virevoltant, elle se rapprocha de ce nouveau duo entre le jeune homme de feu et la chatte en danger. Encore quelqu'un qui s'amusait à jouer les chevaliers blancs dans Dreamland...Il n'avait surement pas de chance avec les filles dans l'autre monde. Mais, elle laissa le bénéfice du doute à cet inconnu.

« Tu devrais rester en retrait, il semble apprécier les chats. »

Phrase clichée. Si ça se trouvait, elle était, la créature, plus forte que lui. Toujours ce besoin de se sentir indispensable à la femme...C'est ce qu'aurai penser Julie si elle n'avait jamais connu Dreamland. Car, ici, toute aide était la bienvenue et, c'était triste et horrible à dire, il était largement préférable de rester en vie en sacrifiant un chevalier servant que de mourir. Surtout qu'elle était une créature et, lui, un voyageur. S'il mourrait ici, il serait toujours en vie dans le monde réel. Malheureusement, la féline n'avait pas cette chance.

« Je te vois. »

Un énorme visage se matérialisa devant elle, un énorme crâne rouge aux orbites vides. Surprise, à deux doigts de la crise cardiaque, elle reprit sa forme d'origine et tomba au sol, juste devant Kael. Heureusement, elle n'avait rien de casser. Mais, à qui appartenait cette voix? C'était le véritable mystère. En tout cas, elle se trouvait entre le voyageur et ce vers à présent. Sur le coup, elle ne savait pas quoi faire et explosa en milliers de mouches, par peur, pour se rematérialiser derrière le contrôleur de feu et se relever.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Quand vient l'heure de la sieste [Pv Joy Killamanjiro, Isaac D. Anatore, Kael Dango, Jaina Naya, Julie Augustin]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Quand vient l'heure de la sieste [Pv Joy Killamanjiro, Isaac D. Anatore, Kael Dango, Jaina Naya, Julie Augustin]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Yoho, quand sonne l'heure...[pv Luth]
» Quand vient l'heure aux confesses (pv Brooky)
» Quand vient l'heure de partir ...
» [CLOS] Quand la valse s'emmêle... {Aoi}
» Quand vient la nuit...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dream Land Infinity RPG :: RP :: Troisième Zone :: Village des Hunter-
Sauter vers: