AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez
 

 L'impro, on aime ! [PV Mike Kaine]

Aller en bas 
AuteurMessage
Vara Lawl
Ligue B
Ligue B
Vara Lawl

Pouvoir : Rayon lobotomie
Points de Réputation : 5 800 points
Messages : 72

L'impro, on aime ! [PV Mike Kaine] Empty
MessageSujet: L'impro, on aime ! [PV Mike Kaine]   L'impro, on aime ! [PV Mike Kaine] I_icon_minitimeVen 31 Aoû - 23:58

Je m'étais endormie en pensant à de la bouffe. En même temps, j'avais FAIM. Mais pas faim de n'importe quoi, faut pas croire. Faim de VIANDE.
Dans mes pensées, il y avait des rôtis, des plats de lapins, de sanglier (c'est bon, le sanglier... Quand je rentrerais en Allemagne, faudrais que j'aille demander à mamie de m'en cuisiner, elle le prépare vraiment bien), de poulets, même un hamburger tiède au goût fadasse d'un fast-food m'aurait ravie. Une semaine sans viande ! Et je n'en étais qu'à la moitié de son séjour. Crotte !

Pour les besoins d'un de ses articles, j'avais dû aller en Irlande. Je me faisais héberger par l'arrière grande tante par alliance de l'ami de la femme du cousin de mon voisin, ou quelque chose du genre. En soi, s'occuper d'une vieille dame le temps d'un séjour, ça ne me gênais pas ; si mémé n'avait pas été VEGETARIENNE ça aurait même été parfait. Parce que oui, les animaux, c'est des gentils, nous, on est juste de grosses brutes humaines sans coeur. Donc, pas de viande, pas de poisson, pas d'oeufs. Pour moi, c'était de la barbarie, mais pour la mémé, c'était normal. En plus, comme elle commençait à se faire sacrément vieille, je m'étais proposée pour faire la cuisine. Et dire que je m'étais engagée à rester deux semaines !

A part ça, visiter l'Irlande, c'était cool ! C'est même pour cette raison que j'avais décidé de prolonger autant mon séjour.
Non, vraiment. C'est un beau pays. Même si franchement j'ai pas choisi le bon moment pour y aller... Ça caille ! Bon, il faut bien admettre que j'ai toujours été un peu frileuse, mais sortir en pull et en écharpe au mois d'aout, je m'y attendais pas... Quoi que, il fait moche dans toute l'Europe, actuellement. Enfin, selon la page météo du petit journal local de mon hôte. Pourquoi je parles de mon voyage moi ? Je suis censée aller sur dreamland.

Dreamland dreamland... Je suis arrivée pile devant un vendeur de grillades. Tout se vend tout s'achète, et surtout le poulet frit. Oh en fait non... Les nuggets, ce sera plus simple à transporter. Ne me demandez pas d'où il sort ça.
N'empêche, pour dreamland, c'était décevant. Quoi, pas de royaume de la charcuterie ? Pas de paradis du sanglier rôti et de la merguez trop cuite ? Enfin c'est vrai qu'il ne devait pas y avoir grand monde qui rêvait de ça... La nuit prochaine je rêverais à des bonbons. Parce que mon séjour dans le royaume du cauchemar de brocolis de la nuit dernière, c'était vraiment pitoyable, même si en fait ça a aucun rapport. Non, mais vraiment, comment vous voulez légumiser un légume ? C'est ridicule !

J'errais donc sans but précis, ma boîte de nuggets à la main. Ça ne faisait pas longtemps que j'étais sur dreamland, je ne savais encore quasiment rien de ce monde, mais plus je le visitais, plu j'étais curieuse. C'est en portant le dernier morceau de... Est-ce qu'on peux appeler ce truc de la viande ? Enfin... Ce machin fait de morceau d'animaux morts à ma bouche que j'atteignis... Une sorte de forêt... Avec des arbres bleus. Décidément, les gens peuvent faire des rêves bizarres... Y'aurait pas une poubelle par ici ?

J'entrais donc dans cette univers de droguée. Pour l'instant, j'hésite entre LSD et héro, et vous ? M'ENFIN. Passons.
Au passage, j'examinais attentivement le tronc, les racines, les feuilles des arbres. Pour un arbre, l'écorce était étrangement lisse et les feuilles ressemblaient un peu à de la soie. C'est marrant, dreamland... Le sol, lui, était humide, d'un violet sombre aux nuances rouge. C'est kitch ! Manquerait plus qu'un oiseau rose et jaune pour compléter le tableau.

D'ailleurs, en parlant d'oiseaux... Elles étaient où les bêbêtes de la forêt ? Qu'il y ait moins d'araignées, de bestioles qui piquent, dans un royaume de rêve je veux bien, mais non, faudrait bien deux-trois lapins violet et quelques éléphants roses pour compléter le côté... Étrange de l'endroit.
Moi une fois j'avais rêvé d'un tique géante qui mangeait des fraises et qui parlait japonais... Mais heu c'est hors-sujet. AAAH une toile d'araignée !

Je reculais avec dégoût, avant de me souvenir que je n'avais pas peur des araignées. Par contre j'avais une amie qui s'était fait pondre dans le bras une fois et... NON ! Non et non je n'ai pas peur des araignées.
Sur cette courageuse déclaration, je décidais de grimper à un arbre. J'ai trouvé une poubelle, j'ai jeté la boîte de nuggets, enfin non, j'ai récupéré la figurine cadeau que le vendeur avait fourré dans le paquet et ENSUITE j'ai jeté le morceau de carton et je me suis mise à escalader l'arbre bleu. Arrivée à une hauteur que j'estimais correcte, j'inspectais mon cadeau.

C'était un... Brocolis. Un brocolis avec des yeux. J'eus un long, TRÈS long soupir. Sur son ventre, il y avait un petit bouton rond. J'appuyais dessus, déjà blasé quand au résultat, pour entendre la petit figurine lancer d'une voix nasillarde :

-Mange cinq fruits et légumes par jour !

...Enfoirée de figurine.
Je l'aurais bien balancée par terre, si je n'avais pas entendu un bonhomme... Sûrement un rêveur, arriver. Vu le bruit, il jouait à Tarzan... Il m'avait visiblement repéré. Il me rejoignit rapidement, l'air heure... Défoncé, ouais, c'est plus juste comme mot.

-Vara !

Non.

-Ça faisait un bail !

C'est marrant comme ça peut être court, un bail, quand on se retrouve face à un mec en pagne dans une forêt d'arbre bleus.

-T'étais passée où ?

Bonne question. Dans ton... Non en fait. Certainement pas.

-Oh, heu... Ici et là... Ça faisait longtemps, ouais.

Il sourit.

-Sûr ! On s'était croisé, à la fête de Brian !

Oh, non. Ne me dites pas que... Ce n'était pas la première que je...

-La fois où t'étais totalement bourré ! Je t'avais laissé mon numéro !

Que j'étais rentrée totalement saoule, effectivement.
Heureuse de ne jamais l'avoir retrouvé, son numéro. Devant mon air perdu, il se sentit obligé de préciser :

-Tu te souviens plus ? On avait fini par...

Je ne veux pas savoir.

-Par jouer au scrabble ! T'avais essayé de faire passer le mot "zooléocrafied" !

Arf. Je ne voulais pas savoir... Comment ça jouer au scrabble ? C'est quoi cette soirée ? ...
J'eus un sourire contrit :

-Ah... Ouais. Possible. C'est plus très clair dans mon esprit, tu sais.

Il sourit, il sourit encore, nous ne disions rien, nous n'avions rien à nous dire, c'était gênant, il reprit.

-Et heu... T'as quoi en main ?

D'un réflexe stupide, je tournais le regard vers la figurine que je tenais en main.

-Oh, ça ? C'est... Bah regarde.

J'appuyais sur le bouton du brocolis, il répéta sa phrase moraliste à deux balles ; Raoul (faut bien lui trouver un nom un jour ou l'autre et franchement, même s'il s'appelle sûrement Ludovic ou René ou George) éclata de rire. Très spontanément je demandais :

-Tu le veux ?

En même temps s'il le prenait, ça m'arrangeait. Il sourit :

-Je veux bien ouais... C'est marrant ce truc-là.

Y'a des gens qui ont des rêves bizarres, vraiment. Pourquoi je me retrouvais chez lui ? Je veux dire, je pensais à manger en m'endormant moi... Par quel écart de pensée étrange j'avais pu finir comme ça ?

-Oh regarde !
-Quoi ?

Il me désignait la branche en face de lui. Un petit singe s'y baladait.

-Je le cherche depuis tout l'heure ! A plus !

... Les dangers des petits champignons, les amis. Avec un soupir et un léger signe de main dans sa direction, je redescendis de mon perchoir pour recommencer mon exploration.
...Franchement, comment j'étais arrivée là ? Mes pensées dévient vraiment trop rapidement ! Si je veux vraiment réussir à aller dans le monde des bonbons un jours, va me falloir de l'entraînement, parce que j'ai pas envie de finir dans le rêve du marchand de sucette au regard de pédophile de la Saltzstraβe. Vraiment pas.

La forêt n'était pas aussi grande que ce que je croyais, finalement, et je me retrouvais assez vite dans une petite plaine avec un étang. Je me demande si je suis toujours dans son rêve... Enfin, si j'en crois l'herbe violette, c'est fort probable. Je soupirais. J'aurais préféré tomber autre part, c'est sûr, mais bon, on va faire avec ça... Je me demande si ce royaume a un nom et s'il existera encore, demain, quand plus personne ne sera là pour le rêver. C'était possible, après tout il doit bien y avoir des royaumes permanents par ici ! Mais si tout les royaumes étaient permanents... Ce serait vraiment le foutoir non ?
Je soupirais, puis me levais.
Si ça se trouve, son rêve n'est pas aussi étendu que ce que je croyais. Je me demande si j'arrive à en sortir avant la fin de la nuit...
Ah ! Il s'appelait Hugo, je m'en souviens maintenant !

C'est toujours en marchant que je croisais soudain un homme... Enfin, un jeune homme, disons, à l'allure décontractée, qui se promenait non loin de là. De loin, je notais son allure relaxée, ses cheveux blancs (c'est dur pour un mec de son âge non ? Je me demande ce que ça donnera à 60 piges). Qu'est-ce qu'il faisait là lui ? Oh mais si ça se trouve il vient de passer la frontière de l'endroit... Donc je ne serais pas trop loin de la sortie, ça ce serait cool. Ça valait le coup d'aller saluer tiens. Je m'avançais vers lui.

-Bonjour !

De plus prêt cette fois. Un visage où des restes d'adolescence demeurait, des yeux d'une couleur oscillant entre le vert et le gris, des épaules plus solides que ce qu'on pourrait croire de loin. Hum, plus âgé que ce que j'avais estimé en le voyant marcher de loin ; une vingtaine d'année, sûrement. Un étudiant peut-être ?

-Tu viens d'où exactement ? Est-ce que tu sais au juste si l'endroit où on se trouve a un nom ?

Hum, j'aurais pas oublié un truc important moi ? Ah oui.
Je lui tendis la main en souriant.

-Je suis Vara... Vara Lawl pour le nom complet mais c'est pas important. Et toi ?

C'est déjà mieux. Je me raclais la gorge, avant d'ajouter :

-Je ne suis pas ici depuis très longtemps, donc je crois que je me suis un peu... Perdue. Enfin... En quelque sorte.

Ce que je sais, c'est que je traîne dans le rêve d'un drogué que je n'ai plus vu depuis des années et qui a pour seul mérite d'être venu traîner dans mes pensées juste avant que je m'endorme... C'est magnifique, non ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


L'impro, on aime ! [PV Mike Kaine] Empty
MessageSujet: Re: L'impro, on aime ! [PV Mike Kaine]   L'impro, on aime ! [PV Mike Kaine] I_icon_minitimeDim 2 Sep - 9:46

La journée avait été difficile aujourd'hui. En effet, le jeune homme avait dut subir l'humeur de Mya, l'élève arrivé il y a peu de temps. Celle-ci avait du se lever du pied gauche. Elle n'arrêtait d'envoyer des baches à Mike qui ne savait pas vraiment pourquoi et lui parlais assez méchament dès qu'il tentait de lui dire quelque chose. Qu'est-ce qu'il lui avait fait pour qu'elle lui parle ainsi. Le jeune homme n'en savait rien et demanda alors à Kamo, son meilleurs pote afin de savoir et même lui ne savait pas. Décidement les filles. De plus en rentrant, il dut également subir la mauvaise humeur de sa copine. Qu'est-ce qu'elles ont aujourd'hui, c'est leur règles qui les rend comme ça ou quoi ? Bah pourtant non, c'est pas encore maintenant les règles de Crystal (Oui Mike connait le cycle menstruel et la periode d'ovulation de sa copine pour ne pas faire de connerie et s'adapter sa ses sauts d'humeur.) Allons bon que pouvait-elle bien avoir pour être de mauvais poil. Mike ne tarda pas à le savoir, car dès qu'il rentra chez eux, un calme plat régnait dans l'appartement et ça c'est pas normal, surtout qu'aujourd'hui la demoiselle finissait avant lui et mettait de la musique dès qu'elle rentrait.

L'étudiant se dirigea alors vers leur chambre ou se trouvait leur bureau pour bosser le soire, ou du moins pour qu'elle bosse car lui et les devoirs à faire ça fait deux et la découvrit en train de déchirer maintes feuilles de brouillon avec enervement. Il lui demanda alors se qu'elle avait et lui répondit avec aggréssivité qu'elle avait foirer une de ses thèses. Aie, là Mike est mal. Il n'est arrivé que très rarement que la demoiselle foire ses thèses et l'étudiant savait se qui allait se passé et préféra prendre la poudre d'escampette et de squatter un moment chez Kamo, laissant la demoiselle seul dans l'appart'.

Arrivé chez Kamo, il squatta pendant quelques heures, jusqu'à peu près la tombé de la nuit, puis retourna à l'appart' où Crytal ne s'était pas encore calmer, contrairement à se qu'il pensait. Celle-ci l'enguella comme un chien car il l'avait laisser seul et n'avait pas préparer le diner. De toute façon il y avait pas grand chose vue que le frigo était vide et qu'ils fallaient qu'ils aillent faire les course. Avec un ton assez calme afin que cela ne tourne pas au vinaigre entre les deux, le jeune homme lui répondit simplement qu'il ne voulait pas la déranger en faisant du bruit.

Et merde, t'aurais jamais dut dire ça mon gars. Elle commença à lui dire que lorsqu'elle fait ses devoirs et pas forcément ses thèses, cela ne le dérangea pas de faire du bruit, le tout en lui hurlant dessus. De quoi rameuter tout le voisinage. Bref un dispute s'engagea entre les deux pour savoir qui faisait le plus de bruit. La soirée passa avec un tension assez forte entre les deux et au moment de se coucher, tellement énerver, Crytal le dégagea du lit et lui dit d'aller dormir sur le canapé en lui donnait un plaid. Le jeune eut du mal à s'endormir en ne pensant à rien histoire de ne pas être énerver et de tomber dans un royaume de DreamLand en rapport avec sa colère. Après un long moment à trouver une place adéquate pour dormir sur le canapé, le jeune homme s'endormit enfin en ne pensant toujours à rien.

Il arriva alors à Dreamland, dans un endroit assez ... étrange. En effet, tout était de couleur différent. Il vit tout d'abord un arbre violet avec des feuilles turquoise ou une sorte de volatile à l'air drogué mangeait ... bah mangeait des pillules d'extasie ou de cocaïne.

"Putain mais je suis où là ? Et c'est quoi cette endroit pour junkies"
"Cool man pas la peine de se prendre la tête. Tiens prend ça et tu vera la vie en rose"
"Heu ... non ..."
"Tu sais pas se que tu loupe mec"
"Pas grave le prochain coup heu ... chose"
*Dans tes rêves, je veux pas revenir ici c'est trop chelou*


Mike partit alors en s'enfonçant dans ce paisible ou pas et étrange endroit. Il marchait tranquillement, en regardant autours de lui se décors assez spécial qui s'offrait à ses yeux. Un endroit plus bizarre que ça, Mike ne sais pas si ça existe et n'espère jamais y aller. Il machait donc tranquillement en se dirigeant droit devant lui quand il entendit un hurlement qui lui semblait famillier. Tellement famillier qu'il le reconnu après quelques secondes. et se retourna afin de confirmé se qu'il pensait. Il vit un gras habillé en Tarzan, ou en George de la jungle, vu le tronc d'arbre qu'il vient de se manger en pleine poire.

"Nan mais sérieux je suis tombé ou moi ? Et putain pourquoi j'ai pas pensée à Axel, ça aurait été sûrement mieux. Bref je suis condamné à rester ici justa se que je me reveille."

Le jeune homme venait à peine de s'endormir qu'il voulait déjà se réveiller. Il était blazer de cette endroit. Après sûrement de longues minutes qui parraissait être de heures pour l'homme-chien, il arriva non loin d'un lac de couleur ... aux couleurs ... tellement bizarre qu'il ne savait même pas si c'était vraiment un lac ou autre chose.

Alors qu'il marchait tranquillement, un demoiselle vint à sa rencontre. Elle était plutôt grande et avait pas vraiment de forme, les cheveux court et une peau pâle. Un vampire ? Dans un endroit comme celui-là, pas possible. Bref ça le jeune homme s'en foutait de son apparance, il avait trouver quelqu'un ou plutôt cette personne l'avait trouver et était suscétible de l'éclairer sur l'endroit ou il était, mais en fait non.

"Bonjour !"
"Salut. Heu est ..."
"Tu viens d'où exactement ? Est-ce que tu sais au juste si l'endroit où on se trouve a un nom ?"
"Je suis Vara... Vara Lawl pour le nom complet mais c'est pas important. Et toi ?"
"Je ne suis pas ici depuis très longtemps, donc je crois que je me suis un peu... Perdue. Enfin... En quelque sorte."

"Bah euh moi c'est Mike, heu non je sais pas ou on est et je pensais que tu allait pouvoir m'aider à savoir ou j'étais, mais bon.

Le jeune homme enchaina juste après en lui posant une question dont il connaissait déjà la réponse.

"Sinon ça te dit qu'on cherche justement la sortie de cet endroit assez bizarre ? J'ai pas envie de trainer plus longtemps ici ?"

Sans même attendre une quelconque réponse, le jeune commença à marché dans une direction totalement aléatoire.

"Au fait, t'es une voyageuse si je ne me trompe pas. C'est quoi ton pouvoir ?"

Après que le demoiselle eut répondit, le jeune homme lui montra également son pouvoir. Il se transforma alors complètement en chien, puis redevint normal après quelques seconde de transformation. Il voulait connaitre son pouvoir au cas ou il devrait se battre soit contre, soit avec elle et vue l'endroit ou ils étaient, vallait mieux se préaprer et s'attendre à tout, même si le jeune homme n'avait pas réellement envie de se battre.
Revenir en haut Aller en bas
 
L'impro, on aime ! [PV Mike Kaine]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» L'impro, on aime ! [PV Mike Kaine]
» FLASH,ALIX FILS-AIME KITE BATO A
» Une musique que j'aime bien....
» mike vozza
» Je t'aime, moi non plus

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dream Land Infinity RPG :: RP :: Première Zone :: Le "n'importe où"-
Sauter vers: