AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Hate me like the fire hate the water [PV Joël Hamel]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Hate me like the fire hate the water [PV Joël Hamel]   Jeu 9 Avr - 20:20



 
Addicted;
ft. Joël Hamel;


Une journée trop remplie qui l'avait complètement vidé de son énergie. Le prince était rentré chez lui, jetant son sac dans les bras de ses majordomes, avait grimpé lentement les escaliers - trop long à son goût - pour s'enfermer dans sa chambre, ignorant les " le repas est bientôt prêt ! " de sa gouvernante. Il voulait avant ça bosser un peu son chant, et pourquoi pas le combat .. Car oui, monsieur s'était mit à réviser un peu son corps à corps. N'étant pas un athlète, l'héritier se devait de réviser ses bases. Bien dans Dream Land que dans la vie réelle. Faisant partie clandestinement de ce groupe de voyous à Londres, il se devait de savoir éviter une droite, et placer un direct du gauche par la suite dans une grâce exemplaire.

Cependant, Ciel n'en avait pas eu le temps. S'étant allongé quelques minutes pour reposer son esprit, il avait mal jugé son niveau de fatigue, et s'était endormi aussi-tôt. Sa mère, n'osant le réveiller, l'avait laissé là.

Ses yeux s'ouvrirent sur une lumière tamisée. Fauster regarda à droite et à gauche, il était vraisemblablement seul dans une immense forêt. Le blond se gratta la nuque en soupirant. Il se demandait encore pourquoi il n'était pas dans sa chambre à se défouler comme tous ces ados en manque de virilité. Son regard dépareillés se riva sur les arbres, énormes. Ils étaient immenses, c'était à couper le souffle, leurs troncs le faisait presque frémir, s'imaginant sûrement s'en recevoir un en pleine tronche.

Le contrôleur de l'eau commença alors à marcher dans ce bois si mystérieux. La forêt des rêves, visiblement. En effet, le garçon venait de croiser un vieux panneau envahis par du lierre, où été écrit " Bienvenue dans la Forêt des Rêves ". Le prince haussa les épaules et continua. Un silence sinistre régnait ici.

Il n'avait pas fait 10 mètres qu'un bruit résonna. Un bruit que le prince des abysses connaissait que trop bien. Un bruit qui le fit grimacer. Son ventre vide. Ah oui merde, Ciel avait oublié de se nourrir avant de venir à Dream Land. Erreur fatal, il était maintenant en manque de sa drogue principale, le sucre. Et le contre-coup le mit presque K-O.

« Gn...DU SUUUUUCRE JE VEUX DU SUUUUUUCRE »

Son regard balaya la forêt. Des branches. Des branches, et oh ! Des branches. Bien-sûr. Et puis, ça tombait toujours sur lui. Il ne devrait même plus être surpris à force. Se laisser mourir contre un arbre, la bouche ouverte, attendant que le roi des sucreries passe par là pour laisser couler dans sa gorge son doux miel ( mh, c'est un peu étrange dit comme ça ). Ciel avait l'air malin maintenant, celui qui se motivait mentalement pour faire grossir ses muscles, se laissait abattre par sa gourmandise. Quelle larve j'vous jure...

Le blond alla s'appuyer contre un immense tronc, posant ses petites mains pâles sur l'écorce. Il avait vraiment faible à côté de cette force de la nature.

© nemoe sur epicode


Revenir en haut Aller en bas
Joël Hamel
Combattant Du Feu Libre
Combattant Du Feu Libre
avatar

Team : Meteors
Pouvoir : contrôleur du feu
Points de Puissance : 34 000 points
Points de Réputation : 40 000 points
Points du Membre : 486 points
Double Compte : Maahes
Messages : 376

MessageSujet: Re: Hate me like the fire hate the water [PV Joël Hamel]   Jeu 9 Avr - 21:29


Quel lieu magnifique, un endroit où l'on pouvait facilement imaginer la nature reprendre ses droits sur toutes formes de civilisation, ne possédant qu'une vaste étendu d'herbes, de champignons, de mousses et d'arbres. Oh oui, pour en avoir des arbres, il y en avait.  Des arbres faisant bien des dizaines de mètres, si grands que leurs branches recouverts de feuilles remplacé les nuages dans le ciel. Tout était si beau, si merveilleux, si paisible, si...

▬ Bon sang, je déteste les forêts...

Voilà, je ne pouvais pas m'empêcher de sortir ça de but en blanc. Je marchais au milieu de ces énormes troncs faisant bien la largeur d'une maison, donnant un coup de pied à toutes les petites choses qui se dressaient devant moi : fruits, chaussures, pomme de pin etc. Pourquoi est-ce que j'étais aussi énervé vous me demandez ? Ou plutôt pourquoi est-ce que je donne l'impression d'avoir les forêts dans le collimateur ? La réponse se trouve dans le pourquoi je me retrouve ici cette nuit : avant de m'endormir, j'ai repensé à Valentine, et bordel il a fallu que le souvenir qui refasse surface c'était cette balade en forêt qu'on avait fait en France durant cet été. Et comme ces temps-ci la situation avec elle est de plus en plus tendue, je m'énerve très rapidement pour un rien. En vrai je ne déteste pas les forêts, au contraire je suis plus du genre à profiter de ce genre d'endroit, c'est joli et mignon et tout mais bon voilà, la belle rousse arrivait toujours à déranger mon esprit, même quand elle n'était pas là.

J'inspirais un bon coup avant de tout relâcher dans un soupir, passant ma main sur mon épaule et de faire des moulinets pour me détendre le bras. Puisque j'étais là, autant visiter le coin et voir s'il y a un truc amusant que je pourrais faire pour la soirée. Après tout je n'avais rien à perdre, j'étais à Dreamland. Enfin, au moment où je me disais ça, je sentais quelques tremblements à mes pieds, la terre vibrer. Qu'est-ce qui se passait encore ? Je tournais la tête de droite à gauche, ne remarquant rien de trop visible, mise à part... Des cerfs ? Je remarquais un groupe de ces bêtes-là qui couraient dans ma direction. Bah, c'est que des cerfs, ils devaient pas être si méchants que ça. Bien qu'en réalité, la terre tremblait de plus jusqu'à ce que je comprenne que ce n'étaient pas des cerfs normaux, mais des cerfs qui faisaient bien deux têtes de plus que moi !! Et en bon paquet de cinquante environ.

▬ Oh merde !!

C'était peu de le dire vu que je me suis mis à courir dans la direction opposé, si ils arrivaient jusqu'à moi ils allaient me rouler dessus comme c'était pas permis ! J'étais même pas sûr que mon Feu les effrayerait vu leur nombre, au mieux ça fera peur aux dix premiers, puis les quarante autres me massacreraient. Je courais sans ralentir, remarquant une tête blonde qui semblait inspecter un tronc d'arbre. Ah mais attends, des arbres ? Mais c'est ça la solution !!

▬ Hey gamin ! Grimpe dans les arbres ! VITE !

Je criais au bonhomme de monter dans les arbres pour sa vie s'il voulait pas crever écrabouiller sous des dizaines de coups de sabots. Je bondissais au-dessus du garçon pour m'accrocher à l'écorce de l'arbre, gardant une bonne prise avant de monter rapidement jusqu'aux branches et observer le troupeau traverser la forêt sans faire gaffe à ce qui les entouraient. Je soufflais un bon coup en essuyant une goutte de sueur sur ma joue, je jetais un regard pour voir si le garçon avait suivie mon conseil, ce serait con pour lui de mourir pour un truc comme ça.

▬ Ca va petit ? T'es toujours en un seul morceau ?

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Hate me like the fire hate the water [PV Joël Hamel]   Ven 10 Avr - 17:06



 
Runaway;


Alors qu'il reprenait ses idées, un voyageur se pointa en courant comme un dératé, bondissant au dessus de lui pour s'accrocher à un arbre et s'y percher. Ciel en resta sans voix, levant le visage vers lui. Son unique pensée fut " wtf ? ", ce type faisait ce qu'il voulait après tout, s'il était en kiff sur les arbres, c'était sûrement pas le problème du contrôleur de l'eau. Mais voilà que celui-ci se mit à lui gueuler dessus de monter lui aussi dans un arbre. Le brun n'avait visiblement pas vu l'état critique du prince, qui se contenta d'hausser ses sourcils.

Mais il aurait du réagir plus vite, car le bruit s'approcha alors des oreilles du prince qui se tourna lentement, pour voir un spectacle d'horreur. Des cerfs, des fucking cerfs qui courraient vers lui. Seul problème, ils étaient immenses. Sa bouche s'ouvrit, ainsi que ses yeux. Bordel de crotte de lapin.

Le blond soupira, puis en inspirant le plus d'air qu'il put, fit volte-face vers le tronc, prit le plus de vitesse possible, prenant appuis sur les muscles de ses jambes pour ensuite se propulser en avant, attrapant une petite branche, il s'y hissa non sans mal, poussant des râles de fatigue. Le voyageur de la ligue B réussit à monter en hauteur, évitant ainsi la course des Cerfs.

Le calme retomba, et la voix de l'inconnu brun retentit de nouveau. Ciel tenta de se redresser, mais glissa sur la branche qui se brisa sous ses pieds et il s'écroula comme une grosse merde sur le sol.

« Mgrblbl.... Ouais ça va.  »

Le blondinet, le cul en l'air, la tête dans un tas de feuille morte, se redressa en massant son épaule d'un air irrité. Puis ôta la poussière de ses vêtements, relevant le regard vers le voyageur perché. Boarf, ce n'était pas vraiment sa faute, il l'avait juste prévenu.

En s'approchant du tronc, Fauster afficha un sourire un peu gêné, laissant sa main glisser dans ses propre cheveux.

« Ciel Fauster, enchanté. Voyageur de la ligue baby, enfin je crois.. bref ! Contrôleur des eaux abyssales.  »

© nemoe sur epicode


Revenir en haut Aller en bas
Joël Hamel
Combattant Du Feu Libre
Combattant Du Feu Libre
avatar

Team : Meteors
Pouvoir : contrôleur du feu
Points de Puissance : 34 000 points
Points de Réputation : 40 000 points
Points du Membre : 486 points
Double Compte : Maahes
Messages : 376

MessageSujet: Re: Hate me like the fire hate the water [PV Joël Hamel]   Mar 14 Avr - 7:40


J'observais le troupeau de bêtes qui ne détournait même pas une seule seconde de sa direction, ne doutant pas de leur course sans arrêt visible, ou de leur fuite. Ces animaux étaient pas si petits que ça, ils étaient plus grands que des personnes normales ! Mais bon, à Dreamland ce qui est normal reste quelque chose de difficile à déterminer. Me grattant le menton, j'en venais à me poser quelques questions, ainsi que des conclusions. Cependant, pour le moment.... Je voyais le petit blond qui tombait, telle une pierre dans la mer, directement en bas de l'arbre sur lequel lui et moi nous étions réfugiés.

Je ne manquais pas de sourire avant de rire de bon cœur, me disant que ce genre de galipette fallait vraiment le faire hahaha. Regardant par-dessus toutes les branches, je le voyais se redresser tout en se massant l'épaule. Au moins il n'a pas dû se faire si mal que ça. Je gardais une simple expression sur mon visage. Installé sur ma branche, je me laissais tomber en sautant légèrement, atterrissant de branches en branches avant d'arriver à côté du garçon qui disait s’appeler Ciel. « Enchanté », un jeune homme bien poli que voilà, cela collait avec ce petit air de prince sur son visage mais ne serait-ce pas ce qu'il souhaite montrer ? Plus on cherche à crier et justifier quelque chose, plus on souhaite en cacher une autre. Enfin, je ne vais pas l'accabler avec des accusations indiscrètes, après tout il ne le comprend peut-être pas lui-même, tout comme j'étais ignorant à l'époque.

Ce qui m'intriguait un peu plus c'était ce qu'il ajouta ensuite. Eaux abyssales ? C'est bien quelque chose qui ne me disait rien. Je me doutais bien que je finirais par rencontrer des contrôleurs d'eaux, mais aussitôt.... Je tendais ma main vers elle, souriant plus amicalement.

▬ Moi c'est Joël, Joël Hamel. Tu es nouveau dans Dreamland ? Ca fait un moment que je traîne dans ce monde donc si tu veux tu peux voyager avec moi. T'en apprendras probablement plus de cette façon.

Pourquoi lui proposer de m'accompagner, alors que je viens à peine de le rencontrer ? Boarf, pas besoin de raison quand on veut juste s'amuser, donc plus on est de fous plus on rit. Moi cela ne me dérangeait pas plus que ça, je n'en étais pas vraiment à mon premier inconnu devenu partenaire d'aventure pour le moment. Sphinx était un inconnu lui aussi, Caleb également, on est tous inconnus aux yeux des autres, jusqu'à ce que la parole agrémentée de contacts nous rapprochent. Pour être franc, je voulais en savoir plus sur son pouvoir. C'est qu'il m'intéresse beaucoup quand même...

▬ Au faite je suis contrôleur de feu. Ne fais pas attention aux rumeurs que t'as pu entendre à propos du Royaume du feu, enfin si gardes-les en tête mais elles ne s'appliquent pas à moi...

Je donnais l'impression de m'embrouiller comme si j'étais quelqu'un qui avait envie de dire plus que sa bouche n'était prête à dire. Pas assez de salive dans la bouche, il faut inspirer un bon coup et repartir de bon pied. J'expirais tranquillement.

▬ Je te ferais pas de mal, à part si tu veux mesurer ta force contre un autre élémentaire ?

Le sourire d'enfant qui accompagnait ma phrase devrait suffire à montrer que je ne devais pas être si méchant au fond, enfin non pas que je cachais mon jeu ou quoique ce soit ! Loin de là haha. Tournant ma tête dans la direction vers laquelle je venais à la base, je frappais mon poing dans la paume de l'autre, un sourire beaucoup plus intéressé que précédemment.

▬ Bon, et si on partait à la chasse de ce qui a effrayé ces pauvres bêtes ?


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Hate me like the fire hate the water [PV Joël Hamel]   Dim 19 Avr - 20:08




L'homme       Poisson                      et              La       Torche          Humaine;


Ciel serra la main au grand type, toujours en souriant. Ce Joël avait l'air marrant. Il lui proposa même de voyager avec lui le temps de cette nuit, ce qui fit légèrement douter le prince, qui n'aimait pas vraiment ce genre de phrase, n'aimant pas s'engager dans des histoires tout court. Mais bon, après tout, il n'avait rien à craindre vu que visiblement ce n'était pas un voyageur killer.


«  Ouais si tu veux !  »

Le blond lui lâcha la main, levant un regard amusé vers lui. Un contrôleur du feu ? Classe en effet. Mais Ciel n'écoutait absolument pas les rumeurs qui filaient dans DreamLand, alors les dangereux voyageur du royaume du feu, il n'en avait jamais entendu parler. Il ferait un peu plus attention maintenant.

Un sourire enfantin se dessina sur le visage fermé de Joël, puis il frappa son poing dans sa paume. Proposant de croiser le fer contre un autre élémentaire.

«  Tu me demandes de voyager avec toi et de pas craindre les voyageur du feu, puis tu me propose un combat...T'es fun comme type toi, hua ha ha !   »

C'était un non merci façon Ciel Fauster. Celui-ci d'ailleurs étudia la dernière phrase de Joël un instant, puis se tourna vers la direction opposa de la course des Cerfs. Son regard se perdit dans la forêt qui devenait légèrement sombre. Un courant d'air froid passa dans ses fins cheveux, il frissonna. Il n'aimait vraiment pas cette fucking forêt.

«  Let's go..!  »

Le contrôleur de l'eau se mit à avancer, traînant des pieds. Il avait toujours faim, et il était toujours en manque de sucre, et ça le gavait toujours mais à un point..
Les deux garçons marchèrent un temps, dans un silence inquiétant. Faut dire aussi qu'ils étaient en "traque", bien-sûr, Fauster s'imaginait à tout, sauf ce qui les attendait..

Pour installer le design, des toiles d'araignées, des cadavres d'animaux un peu partout, de la poussière, de la craditude, mais surtout, ce bruit. Ce bruit désagréable et répétitif.

Celui de Arguha.
Arguha:
 

Immense insecte effrayant mi-électrique mi-féraille. Elle tomba sur le sol dans un craquement sinistre. Ciel resta devant elle, interdit. Son cœur s'emballa. Les deux voyageurs étaient en face d'un monstre. Et les trois êtres étaient silencieux. Ils se testaient du regard..



© nemoe sur epicode


Revenir en haut Aller en bas
Joël Hamel
Combattant Du Feu Libre
Combattant Du Feu Libre
avatar

Team : Meteors
Pouvoir : contrôleur du feu
Points de Puissance : 34 000 points
Points de Réputation : 40 000 points
Points du Membre : 486 points
Double Compte : Maahes
Messages : 376

MessageSujet: Re: Hate me like the fire hate the water [PV Joël Hamel]   Sam 30 Mai - 12:48


Le jeune blondinet déclina gentiment la proposition – lancée sur le ton de l'humour – à propos de partager un petit combat entre contrôleurs d'éléments. Il me faisait remarquer que par moment je pouvais dire des choses qui se contredisent, non seulement je lui dis de faire attention à tout ce qui a un rapport avec le royaume du feu et comme un abruti je lui propose un match. Pour le coup je passe vraiment pas pour quelqu'un de crédible. Bien que Ciel acceptait tout même de m'accompagner le temps d'une nuit, alors que je l'invitais sans peur à pénétrer plus profondément dans cette forêt aux cimes immenses. Elle avait l'air d'être plus étrange qu'elle ne pouvait nous laisser penser, cette forêt. Le jeunot et moi marchions en silence, passant entre les arbres, à l’affût de celui ou de la chose qui aurait pu effrayer ces pauvres bêtes. Pour les faire peur il fallait que ce soit quelque chose de bien plus grand qu'eux, ou alors qui a dû blesser à mort une bête ce qui aurait provoqué la panique. Je gardais un léger sourire, impatient de rencontrer un nouvel adversaire. Dans ma quête de puissance je devais rencontrer des êtres forts, voyageurs ou non j'allais affronter la chose qui avait fait de cette forêt son terrain de chasse.

Plus on avançait, et plus j'avais l'impression de m'être retrouvé dans la forêt du film d'Harry Potter, vous savez : celle à côté de l'école des sorciers. Des toiles d'araignées s'enroulant autour des arbres, faisant un lien avec d'autres toiles ce qui avait pour effet de créer un véritable réseau dans cette partie de la forêt. Je ne parle pas non plus de l'odeur de moisissure qui nous accompagnait tout le long de cette escapade diurne. Bien qu'un bruit en fond se faisait entendre, je finissais par marcher sur quelque chose d'assez solide qui se brisait sous le poids de mon pied, faisant un bruit sourd comme « crac ».

▬ Aaaah merde, je me suis coincé le pied dans... Euh... On va dire que c'est des os de cerf hein.

En effet, mon pied était entremêlé avec plusieurs ossements d'animaux, comme si j'avais planté ma patte dans la cage thoracique de l'une de ces choses. J'agitais le pied de droite à gauche en espérant que cela suffirait pour me sortir de là, rien à faire c'était coincé. Je soupirais en posant un genou à terre, passant mes mains sur les os et en forçant comme un forcené pour briser les ossements fragilisés par le temps, sortant enfin mon pied de là. Maintenant que je m'étais arrêter, il y avait ce bruit étrange et redondant qui n'arrêtait pas de gémir autour de Ciel et moi. Un bruit vraiment agaçant...Presque menaçant. Et c'était peu de le dire vue qu'une énorme araignée tout droit sortie du pays du métal débarquait, tombant de son immense toile au-dessus de nous, se trouvant désormais face à notre petit duo de voyageur. Elle nous fixait, produisant quelques petites parcelles d'électricités entre ses mandibules, nous analysant. Wow, pour le coup je comprends pourquoi les petites bêtes ont fuies face à un tel monstre. La seule vraie question était : allais-je pouvoir la vaincre ?

Il fallait réfléchir, et vite. Je ne sais pas pour Ciel, mais s'occuper d'une telle bestiole de face s'avérerait plus compliqué que je ne pourrais le penser. Il faudra se la jouer fine pour cette fois, et de façon intelligente si possible. Un sourire s'installant lentement sur mes lèvres, je regardais l'araignée géante toute en laissant des flammes prendre naissance dans ma main droite, prêt à bondir.

▬ Okay Ciel, on la prend en tenaille ! Tout de suite !

Disais-je en hurlant bien assez fort pour briser le silence qui pourrait l'avoir destabilisé, faisant un léger bond en avant pour lancer une vague de feu avec mon Fire Punch, bloquant éventuellement l'araignée dans son élan qui se baignait un instant dans les flammes avant de reculer brusquement, émettant un gémissement digne d'un insecte pas content. Je courais le long de son flanc droit, prêt à lancer un éventuel second assaut lorsque soudain une des pattes de l'araignée s'approchait dangereusement de ma tête. J'esquivais de peu en me baissant assez bas, la patte arachnide métallique brisant en deux un arbre derrière-moi. Quelle force ! Une erreur et on pourrait vite le regretter, il va falloir y aller sérieusement dès le début !


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Hate me like the fire hate the water [PV Joël Hamel]   Dim 31 Mai - 12:54




Geezus Krist;


Tout fut rapide, mais le blondinet réussit à s'accrocher au fil rouge de l'action. Joël n'hésita pas un seul instant et se mit à bondir sur l'insecte. Une flamme s'installa dans son poing, un contrôleur du feu hein ? Lançant un ordre à Ciel, qui serra la mâchoire. Sérieusement, même si c'était un rookie, il allait pas se laisser faire impressionner. Il ôta les bouchons de ses deux gourdes pour que laisser l'eau noire sortir silencieusement. Les deux fils d'eau rejoignirent les mains de Fauster pour créer deux fouets. Black whip pour commencer.


«  T'inquiète, je gère..  »

Il essayait de s'auto rassurer, ha-ah. Le brun s'élança sur l'insecte, lui lançant une vague de flamme, celle-ci se cabra de douleur comme un insecte, mais contre-attaqua, le voyageur du feu esquiva de peu. Un arbre se brisa, tombant droit sur le blondinet qui du bondir en avant pour ne pas se le prendre en pleine tronche.

T'sk ! Fauster se releva, puis braqua son regard sur le monstre. Elle était occupée à attaquer Joël, mais soyons franc, Ciel n'était pas assez puissant, mais c'était un contrôleur de l'eau. Le blondinet se mit à courir vers elle, bondissant par-dessus des débris d'arbres, puis prit appuis sur un gros rocher pour faire un bond sur une patte de l'insecte, il s'y accrocha. Se hissant un peu plus haut pour atteindre une de ses " articulations " qui faisait office de petite plateforme, à la Shadow of the colossus vous voyez ?

«  J'AI HORREUR DES ARAIGNEEEEES  »

Il prit toute la puissance qu'il pouvait pour percuter sa patte, avec ses deux fouets d'eau. L'articulation se brisa sous l'impacte, parfait, et en plus de ça, ça fit disjoncter son exo-squelette de fer. Arguha venait de perdre une de ses pattes, et elle n'apprécia pas du tout. Dans un bruit horrible, elle réussit à approcher sa grosse tête d'insecte horrible vers le garçon. Elle l'observait de ses yeux électriques. Ciel se colla contre sa patte, il avait peur. Très peur. Et c'était rare.

Rapidement, elle balança une de ses pattes tranchante vers le jeune voyageur qui fut obligé de sauter dans le vide, se prenant la moitié du cou. Il roula un peu plus bas sur le sol, mais son épaule venait d'être salement amochée.

Dammit !


© nemoe sur epicode


Revenir en haut Aller en bas
Joël Hamel
Combattant Du Feu Libre
Combattant Du Feu Libre
avatar

Team : Meteors
Pouvoir : contrôleur du feu
Points de Puissance : 34 000 points
Points de Réputation : 40 000 points
Points du Membre : 486 points
Double Compte : Maahes
Messages : 376

MessageSujet: Re: Hate me like the fire hate the water [PV Joël Hamel]   Sam 1 Aoû - 0:57


Pour quelqu'un de tout nouveau dans Dreamland le blondinet s'en sortait sacrément bien ! J'avais même pas à le prévenir qu'un arbre allait lui tomber sur la tronche qu'il l'esquivait, et même mieux ! Il grimpait sur la bête ! Bien que j'ai pas pu m'empêcher de rire lorsqu'il hurlait avoir horreur des araignées. En tout cas, il avait réussis à donner un sacré coup avec ses fouets noirs, contrôleur de l'eau hein ? Pas mal gamin ! Tant d'efforts ça faisait bouillir quelque chose en moi, moi aussi j'avais envie de plonger encore plus dans le combat pour commencer à cogner ce monstre. En tout cas Ciel commençait à esquiver comme il le pouvait les coups de l'araignée en métal, si j'allais pas l'aider ça pourrait mal se finir tout ça.

Je terminais de préparer mes flammes de mon côté afin de les rassembler dans ma jambe, cette dernière devenant une puissante arme alors que je bondissais en direction du monstre pour me retrouver sous lui, créant d'autres flammes de ma main droite alors que je souriais à pleines dents.

▬ Faudrait pas que tu m'oublies ma cocotte ! Ce soir c'est ta fête !

D'un mouvement brusque de la main j'élevais une Colonne de flammes qui percutait directement le flanc gauche de l'araignée géante, la déstabilisant pas mal sur le coup alors que je profitais du courant ascendant du feu pour m'élever au-dessus de mon adversaire. Une fois en l'air, je me penchais en avant afin de m'élancer dans un salto pour au final redescendre en flèche sur le crane de l'araignée, mettant en avant mon pied enflammé afin de causer un maximum de dégâts. Prends ça garce ! Ca t'apprendra à frapper mon nouveau pote ! Enfin, je disais ça mais la bête allait pas se laisser faire comme ça. Elle agitait soudainement sa tête pour m'envoyer voler plus loin d'un sacré coup de tête.

J’atterrissais entre deux arbres à environ cinq mètres de la scène de combat, une grosse marque rouge au niveau de mon abdomen. Ca faisait un mal de chien, comme si on m'avait frappé avec une poutre ! Serrant les dents tout en grognant légèrement, je frappais mon poing contre l'autre en me décidant cette fois-ci à faire appel à l'aide de Ciel.

▬ Ciel ! Faut qu'un moment ou un autre on frappe un point faible, je peux détourner son attention pendant quelques moments mais il faut qu'on trouve un moyen de s'en débarrasser une bonne fois pour toutes !

Voyant l'araignée poussait un cri des plus strident, je répondais par un cri de guerre en fonçant en direction de l'adversaire. Elle tentait de me frapper avec l'une de ses pattes, dessinant un large demie-cercle pour me toucher avec. Pfeuh ! Je décidais de donner un coup en plein dedans avec ma jambe enflammée pour dévier la trajectoire de la patte, souriant comme un enfant qui appréciait le jeu auquel il participait.

▬ Je compte sur toi blondie !

Spoiler:
 


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Hate me like the fire hate the water [PV Joël Hamel]   Mer 5 Aoû - 12:43

Ciel observait de loin la danse du pyromane, en fait il n'avait pas envie de se brûler les poils en essayant de faire son héros à deux sous. Elle ne faisait que suivre la danse qu'il menait bien cordialement. Il était fort, bien plus fort que les autres voyageurs que Fauster avait déjà eu l'occasion de voir. C'était cool. De temps en temps, il évitait des débris de bois, d'écorces ou du métal qui tombaient vers lui. Wow, il servait à rien, et il avait très mal à l'épaule. Le blond se cacha derrière un arbre qui était tombé, massant sa blessure d'un air dépité. Quand la voix de l'autre le tira de sa faiblesse. Blondie. Il l'avait vraiment appelé blondie ?

— « BLONDIE ? BLONDIIIIE ? C'qui ça. »
...Anyway. Le contrôleur de l'eau se releva alors, laissant le vent ébouriffer ses cheveux, il semblait même entendre une musique épique sonnait derrière lui, il monta sur le tronc, avec les cendres qui volaient autour de lui, putain quelle clas-
Et hop là, il venait de se prendre une branche en pleine gueule, ce qui le fit tomber à la renverse.
...Anywai, again.

Bon ok, pas d'action héroïque pour cette nuit. Il forma ses petites billes d'eau sur le bout de ses doigts, et les fit voler à une vitesse très rapide dans les yeux de la créature. Pas exactement à l'intérieur, mais le plus possible, ce qui provoqua un aveuglement éphémère de l'insecte, et là il en profita pour se faire propulser par son eau, atteignant son omoplate métallique. Point faible. Point faible. Il aurait bien aimé brandir une épée pour qu'elle lui indique grâce à un faisceau de lumière le point faible de la bête. Mais il n'était pas dans un jeu vidéo, alors il devait simplement utiliser son esprit. Ce qu'il faisait rarement vu qu'il préféré le spontané.

Oh! Il savait ! Il forma toute l'eau possible pour créer en haut de la créature des pics en suspensions. Prêtes à tomber. Sauf qu'il ne savait pas comment faire ça, et que l'eau allait simplement s'écraser lamentablement sur le sol sans rien faire comme dégâts, mais ça, le monstre ne le savait pas. Et pas instinct de survie, elle plaça sa grosse patte sur ses antennes. Oh oh oh... gotcha.

— « JO' ! LES ANTENNES ! C'EST LES ANTENNES ! » Ciel se mit à courir le long du corps de la créature, faisant tout pour ne pas tomber. Elle se mit alors à se charger d'énergie, comme un pikatchu. Il fallait alors vite éviter tout contact avec elle.
Le jeune voyageur profita de la proximité de l'araignée des arbres pour bondir sur une branche, attendant qu'elle lâche des gerbes d'éclairs'. Il espérait que son comparse n'ait pas été touché, puis se remit à bondir sur elle, visant les antennes. Il fallait agir le plus vite possible.
Revenir en haut Aller en bas
Joël Hamel
Combattant Du Feu Libre
Combattant Du Feu Libre
avatar

Team : Meteors
Pouvoir : contrôleur du feu
Points de Puissance : 34 000 points
Points de Réputation : 40 000 points
Points du Membre : 486 points
Double Compte : Maahes
Messages : 376

MessageSujet: Re: Hate me like the fire hate the water [PV Joël Hamel]   Mer 5 Aoû - 13:24

Bon, maintenant que j'ai donner pour mission à Ciel d'observer la bête histoire de trouver son point faible, je pouvais me concentrer un maximum sur l'araignée géante et ainsi la retenir aussi longtemps que possible. Un paris plutôt amusant en somme, qui allait tenir le plus longtemps ? Est-ce que je vais réussir à retenir la créature ou bien va-t-elle réussir à nous dominer ? Telle était la question. Dans un grand sourire je ne cherchais pas plus loin et foncer en direction de Arguha. Je bondissais en l'air afin d'éviter un énième coup organisait par l'une de ses pattes, fonçant en direction de cette dernière afin de donner un puissant coup de pied qui en tordait le métal dans un craquement strident.

Néanmoins la créature avait de quoi répondre puisqu'elle utilisait l'une de ses pattes les plus rapides mais légères pour donner un soudain coup contre moi. Je sentis la peau sur mon abdomen être déchirée alors que je fus repoussé contre un arbre. Secouant la tête de droite à gauche, je pouvais voir la blessure relativement profonde mais elle n'était pas mortelle pour l'instant. Je serrais les dents pour me redresser et observer le blondinet qui adhérer à sa tâche. J'étais plutôt sceptique quand je le vis grimper comme ça sur l'araignée mais lorsqu'il formait de l'eau au-dessus de cette dernière pour la menacer avec, la créature en fut effrayée et se protéger au-dessus de la tête.

Dans un grand sourire j'avais compris le message de Ciel alors que je me cachais un tronc d'arbre afin d'éviter la foudre de tomber sur moi lorsque l'araignée semblait péter un plomb. Néanmoins après une telle décharge elle semblait moins sur ses gardes à présent, j'en profitais pour foncer dans sa direction et une fois arrivée sous sa tête de bondir en donnant un coup de pied dans son menton avec ma jambe en feu, de quoi le sonner un bon coup alors que je rassemblais une grande quantité de flammes pendant que j'étais en l'air.

▬ It's SHOW TIME !

J'abattais une colonne de flammes directement sur la tête de l'araignée et plus précisément sur ses antennes. J'eu l'impression de voir son corps lourd s'écrouler au sol tellement elle n'arrivait plus à tenir sur ses pattes, complètement désorientée alors qu'elle s'agitait comme si on l'avait clouée au sol. Une fois les pieds au sol, j'étais face à la bouche de la créature et je concentrais mes flammes dans mon poing, poussant un cri de guerre avant de plonger mon bras entre ses mandibules et de relâcher tout le feu dans ses entrailles. Si attaquer de l'extérieur pouvait lui faire mal, ce serait le cas de l'intérieur aussi !

Dans des gémissements de douleurs la créature roulait de droite à gauche en saccageant plusieurs arbres au passage tandis que je bondissais en arrière, retirant mon bras de sa bouche alors que je m'étais pas mal coupé en le plongeant dedans en premier lieu. Au final elle s'arrêtait de bouger après une minute, laissant uniquement le bruit du bois craquant sous les flammes remplir nos oreilles. Soufflant un bon coup, je m'asseyais au sol dans riant un bon coup. J'étais content de notre victoire !

▬ Hahaha on a réussi Ciel ! C'était une vraie plaie c'te bestiole !

Néanmoins, je me demandais si on avait vraiment le temps de se réjouir en premier lieu parce que dès que je finissais par m'arrêter de rire, je remarquais une ombre sur une branche au-dessus de nos têtes, à la voix grave et menaçante.

▬ Qui ose faire souffrir ma forêt ?!

Je sais pas pourquoi, mais je crois qu'on est dans de beaux draps. J'ai toujours eu du mal à expliquer à quelqu'un pourquoi je finis toujours par foutre le bordel chez lui...

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Hate me like the fire hate the water [PV Joël Hamel]   Ven 20 Nov - 0:55

Son comparse fut rapide et remarquablement efficace, il s’élança, brisant l'apesanteur inefficace contre sa carrure entraîné pour le combat. Le feu courrait le long de sa musculature, et il finit par donner un bon gros coup sur le point faible de la créature qui se contracta sous la douleur, s'arquant comme une bête folle pour échapper au langues de flammes qui surgissaient de nulle part. Ciel observait cette danse brûlante d'un regard captivé, car il l'était, complètement. C'était rare quand le jeune ne disait rien - en tout cas rien de stupide -, mais là il n'avait tout simplement rien à dire sur cette maîtrise de son pouvoir.
Mais le blond se rendit rapidement compte qu'il ne servait actuellement à rien. La seule chose qu'il pouvait faire pour ne pas paraître complètement stupide était d'éviter les gerbes de cendres et de branches qui fuyaient cette étreinte mortelle entre l'homme et l'insecte.

Joël finit par exterminer cette punaise géante en lui arrachant ses précieuses antennes par l'intérieur de la bouche, it was pretty cool ! Un souffle putride de chair en décomposition s'échappa de la carcasse fumante de l'insecte, mais le blondinet n'y fit pas attention et se rua vers son comparse victorieux, affichant un sourire édenté.

— « You did it ! Congrulation ! ça va ? »

Ouais enfin il n'était pas vraiment au meilleure de sa forme. Ses blessures faisaient un peu flipper le jeunot qui s'approcha légèrement du guerrier. Mais ses muscles se contractèrent d'un coup et stoppèrent son mouvement, qui était à la base apaiser un peu les blessure de Jo', après coup c'aurait été peut-être une mauvaise idée, bref, une voix le força à se dévisser le cou pour essayer de trouver la source de cet menace sordide.

— « On viens de se débarrasser d'un parasite et on nous engueule ? ... J'ai du mal à suivre sur pour le coup.. »

Fauster se redressa pour faire face à leur opposant. Il s'attendait à une créature grande, imposante, puissante, majestueuse. A un serpent émeraude aux yeux de flammes, à un loup blanc aux milles queues, à un elf recouvert d'or, bref, à quelque chose qui imposait le respect, qui faisait frémir les plus forts, quelque chose qui allait avec cette voix suave et sévère en même-temps.
Quelle fut donc sa surprise quand son regard dépareillé se riva sur.. Un pot de fleur entouré d'une charlotte pourpre, et à l'intérieur de ce trône en terre brunâtre se posait fièrement une plante coloré de jaune, en guise de chevelure des pétales indépendamment déployées comme les ailes d'un ange.
Le prince passa sa main dans ses boucles blondes, restant silencieux un instant. Il hésitait, exploser de rire, ou s'inquiéter de sa santé mental. Par simple reflex, il laissa sa main logé dans sa chevelure parcourir son crâne pour y trouver une bosse ou une blessure du genre qu'il aurait pu recevoir, mais rien, il était donc bien en face d'une putain de fleur.

— « 'The hell are you ? »

La plantule sembla se crisper et un horrible sourire se dessina, car oui, elle possédait un visage en son cœur. Clique ici pour voir la bête
La posture nonchalante qu'adoptait le voyageur de l'eau et son insouciance semblait l'agacer au plus haut point. Ce qui fit légèrement sourire Ciel. Gosh c'qu'il adorait embêter les gens.

— « Petit malin, ne joue pas l'imbécile avec moi, je suis Jaunedeuf, le duc Jaunedeuf ! Cette forêt m'appartiens ! ... Enfin presque, mais oublions les futilités futiles ! Vous avez abîmez ma belle créat-...Forêt ! Vous avez abîmez ma forêt ! GARDES ! »

A ces mots, deux créatures à la pâleur effarantes sortirent des entrailles de la terre, tel des zombies, pour s'extirper à l'air pur. Ils étaient magnifiques et effrayants à la fois. Une chevelure blanche, des yeux noirs comme la suie, un sourire figé, comme s'il était taillé dans leurs joues, une posture presque sans vie, des êtres horribles, et en même temps passionnants. Comme des sirènes.

— « Vous savez ce que vous avez à faire, mes enfants. »

Et ils foncèrent vers les deux voyageurs, tandis que Jaunedeuf jouissait de cette vision délicieuse de voir ces sbires anéantir des gêneurs.
Fauster pris appuis sur le sol, un sourire de défis sur les lèvres, et en poussant un cri de guerre qui aurait été parfait dans un film d'action, il banda ses muscles pour foncer sur le premier garde, formant une masse aqueuse au creux de sa main, mais au moment ou son eau toucha la peau livide de la créature, celle-ci se muta dans un mouvement horrible à la vu. Son dos s'arqua, tandis que l'eau du garçon courra le long de ses membres. Il fusionnait avec son pouvoir.

Jeez, c'était problématique. Le prince fit un pas en arrière, il se sentait vidé. Et il avait mal partout. Bon, ils n'étaient que deux, mais le problème était encore entier. Si le dénommé duc en faisait poper d'autre, ils seraient vraiment dans une merde noire.

— « Merde.. »
— « Ton langage jeune-homme. »

Fauster grimaça. Puis il fit disparaître son pouvoir dans sa gourde, fit craquer ses poings. Certes, face à un insecte électrique en fer il était impuissant, mais face à des types copieurs, il pouvait faire un effort uhuh.

— « The show must go on ~ »

Et il se mit à courir vers la première créature, croisant le fer avec son corps dans une étreinte brutale, lui donnant un coup sur les côtes, tentant de le faire renverser sur le sol pour profiter de l'avantage. Il fallait agir maintenant, il fallait qu'i manipule son pouvoir, car ça pouvait être problématique pour l'autre voyageur du feu s'il se trouvait face à un aquatique.


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Joël Hamel
Combattant Du Feu Libre
Combattant Du Feu Libre
avatar

Team : Meteors
Pouvoir : contrôleur du feu
Points de Puissance : 34 000 points
Points de Réputation : 40 000 points
Points du Membre : 486 points
Double Compte : Maahes
Messages : 376

MessageSujet: Re: Hate me like the fire hate the water [PV Joël Hamel]   Dim 29 Nov - 23:38

Le jeune Ciel s'approchait de moi, inquiet de mon état de santé. Après tout j'avais pris quelques méchants coups, mais rien d'insurmontable. Si ce genre de blessures me ralentissaient j'avais encore pas mal à apprendre, enfin bref. Au moment où je comptais estomper ses doutes une voix forte résonnait entre les branches autour de nous, de quoi me donner mal aux oreilles. Comme si les cris stridents de la bestiole en ferraille n'avaient pas suffit ! Grimaçant légèrement alors que je passais l'une de mes mains contre mon oreille, je levais la tête pour voir quelque chose de petit et de jaune se présenter à nous, descendant de son arbre. Un... Pot de fleur. Aquaman me devança en se demandant ce que pouvait bien être cette fleur au sourire énervant et beaucoup trop innocent pour l'être réellement.

Je vous mentirais pas en disant qu'un nerf commençait à gonfler sur l'une de mes arcades alors que j'écoutais parler cette chose ridicule, sa voix étant assez singulière et son ton beaucoup trop hautain pour me donner mal à la tête. En général quand j'ai une douleur dans le crane faut pas trop chercher à me titiller, parce que telle une bombe ça peut rapidement sauter avec moi dans le coin. Néanmoins il avait réussi à capter mon attention lorsqu'il disait être un duc, me forçant à le comparer avec Dagon... Ouais, non, zéro chance qu'il soit du même niveau... Je veux dire merde quoi, c'est une plante, une fleur en plus. Y'a pas moyen qu'elle se mette à me tirer des lasers obscures ou autre. Soupirant, je pouvais imaginer à quel point Ciel était aussi exaspérer que moi, surtout lorsque le pot rempli de terre invoqua des gardes qui sortirent du sol.

Ils avaient beau être mignons, ils avaient une tronche à foutre la trouille. Sérieusement, on dirait qu'ils avaient le même sourire que le Joker, ce qui ne leur va pas du tout puisque pour moi le sourire de l'ange ne peut aller qu'au Joker et à personne d'autre. Enfin bref, c'était sans hésiter que les deux soldats en herbe obéissaient aux ordres de Jaunedeufet commencèrent à nous attaquer. Fronçant les sourcils, je me demandais sérieusement si tout ceci avait un sens... Je veux dire, est-ce qu'ils savaient au moins à quoi il s'attaquait ? Voyant le contrôleur de l'eau se battre contre son propre adversaire, j'imaginais que oui et non. Une sorte de réaction étrange se déroulant sous ses propres yeux, son eau étant absorbée par la plante sur patte. En même temps l'eau ça fait du bien pour tout ce qui est vert, à moins qu'il ait assez d'expérience pour utiliser son pouvoir d'une autre manière, ce dont je doutais un peu. Après tout il avait l'air d'à peine commencer Dreamland, ce qui n'a rien de mal. On commence tous quelque part...

Pensais-je jusqu'au moment où le second garde se ruait sur moi, l'envie de se battre l'animant. Je le regardais d'un air assez blasé avant de soupirer un poil plus fort qu'avant, tout ceci était ridicule. Alors qu'il courait vers moi, je m'avançais rapidement d'un pas en avant afin de le bloquer dans son élan et de lui saisir la gorge avec ma main droite. Serrant fermement, je l'avais stoppé net tandis que de la fumée commençait à apparaître autour de ma prise.

▬ Je sais pas ce que tu me veux mais j'avoue que je m'en fous un peu...

J'allais jouer la carte de l'intimidation alors qu'un cercle de flammes se dessinait autour de moi et du garde, une soudaine colonne de Feu s'élevant du sol en réduisant en grande partie le soldat en cendres alors que le reste de son corps vert continuait de brûler en fumant comme il le fallait. Je balançais les restes au pied du pot de fleur, laissant quelques flammes dansaient sur mon corps.

▬ Je te laisse deux choix : soit tu crèves ici et maintenant, soit tu dégages de ma vue et je ferais comme si j'avais rien vue.

Mon regard se voulait tranchant, mon ton menaçant alors que je n'hésitais pas à rendre un peu plus intense le Feu qui se trouvait autour de moi. La colère bouillonnait en moi, alimentée par l'agacement. Le choix serait vite fait, selon moi.

Spoiler:
 

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Hate me like the fire hate the water [PV Joël Hamel]   Jeu 14 Jan - 0:54

Feu et eau sont de bases deux opposés. Deux opposés dangereux qui ne faisaient que très rarement des valses. Mais cette nuit, une danse langoureuse venait de commencer. Des langues de flammes s'élevaient dans les cieux, tandis que des plumes d'eaux venait rejoindre ce brasier.
Le regard dépareillés du blond filait sur la créatures au sol. Agile, et encore en plutôt bon état, il parvenait à le tenir en haleine. Dans un soupir, il se baissa la tête pour esquiver une de ses propres attaques venant d'un des monstres. Une lueur de colère vint perler sur son front. Se faire attaquer par son propre pouvoir, c'était une honte. Une honte pour lui, prince orgueilleux et capricieux. Il serra un poing, et prit sur lui. Il tenait toujours au sol la créature qu'il avait percuté un peu plus tôt, ses mains se posèrent sur son cou, lui volant son air. Sa mâchoire se crispa tandis qu'il faisait glisser de ses bras de l'eau, entourant le visage de son ennemi d'une bulle aquatique. Certes, il contrôlait son pouvoir, mais respirer sous l'eau n'était pas donné à tout le monde. Pendant qu'il éteignant la flamme de la créature, le contrôleur du feu venait de réduire en cendre son adversaire. La chaleur qui émanait du pouvoir du brun vint se presser contre sa nuque. Jamais il n'espérait un jour avoir à faire à lui. C'était comme marcher les yeux bandés dans un incendie.

Et voilà. C'en était fini de l'autre. Il se décomposa sous ses yeux, se transformant en petit tas de terre. Le blond se recula, plutôt surpris de cette transformation lors du décès du boy de la fleur. Un petit sourire fatigué creusa les joues du prince, qui en se relevant, pu remarquer qu'une pousse se tenait fièrement au centre du tas de terre. C'était mignon, dans un sens.
Le blondinet fit volte-face, plantant son regard brûlant dans la scène qui se déroulait calmement devant lui. Joël n'avait plus l'air de rigoler du tout, sa colère semblait dévastatrice. Ce type était un démon venant tout droit de l'enfer de Dante.

Jaunedefeu eut du mal à avaler sa salive. Elle restait coincée dans le fond de sa gorge. Son sourire, cependant, devenait inquiétant, édenté, luisant, horrible. Un frisson de dégoût courra le long du dos de Fauster. Et voilà que le duc ouvrit cette énorme bouche pour sortir d'une voix stridente une phrase qui coupait l'air en deux.

— « Insolent. »

Une immense branche de ronce aux épines pourpres sortie du sol, exactement comme les créatures l'avaient fait un peu plus tôt, pour fondre sur le brun. Ou plutôt, pour foncer tout simplement vers les deux voyageurs. Ciel vit sa vie défiler devant ses yeux. Une goutte de sueur se laissa tomber de sa tempe.
Le prince fit un bond sur le côté, se protégeant les flancs avec un pseudo bouclier en eau, qui n'arrêta que 40 % du coup. Les ronces vinrent embrasser sa peau, dévoilant une plaie rougeâtre gâcher la pâleur de son épaule.

— « Shit ! »

L'impact de son bras végétale avait soulever de la cendre et de la poussière, rendant l'espace de combat (ou de survie, à voir ) encore plus emmerdant que la normal. Un rire guttural s’échappa de ce nuage de fumée. Le blond se couvrit la bouche avec la manche de son t-shirt.
Son visage se crispa, et dans un élan d’héroïsme ( lol ), le blond envoya une nouvelle fois son eau en l'air, faisant tomber des gouttes d'eau pour tenter de faire retomber les particules de cendres et de poussière sur le sol. La silhouette de la fleur se découpa alors dans le paysage. Gotcha !
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Hate me like the fire hate the water [PV Joël Hamel]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Hate me like the fire hate the water [PV Joël Hamel]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Love me now or hate me forever!
» Sometimes I hate you so much [pv Lysandre]
» [Terminé] You hate me, I know ... [Nathan]
» i hate shonda rhimes, i hate everything. - sweva
» Love me, hate Me [PV Aarhyel]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dream Land Infinity RPG :: RP :: Deuxième Zone :: Forêt des rêves-
Sauter vers: