AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Bordel à Armacity [PV ares et Oscar]

Aller en bas 
AuteurMessage
Maria
Ligue B
Ligue B
avatar

Pouvoir : Invocatrice d'escaliers
Points de Réputation : 16 600 points
Messages : 86

MessageSujet: Bordel à Armacity [PV ares et Oscar]   Dim 28 Déc - 17:01

Spoiler:
 

La Maria était de retour à Armacity. ça faisait quelques semaines qu'elle y était allé et qu'elle y avait rencontré Ares et Andrew. Elle découvrit entre temps que Ares est son cousinou d'amour! Bien qu'il habite en Sicile et elle en Californie, ils avaient décidé de garder le contacte, ça pouvait s'avérer utile. Et c'est alors qu'ils se rendirent compte que tous les deux avaient des trucs à faire à Armacity encore une fois. Lui cherchait une arme compatible avec je sais pas trop quoi! enfin il vous expliquera au pire ce brave ténébreux. Maria quand à elle avait entendu parler d'une arme légendaire, une clé des songes et donc arme très puissante. Il se trouve que notre pétasse en avait marrer de risquer toutes les deux nuits de se faire péter la gueule par ce que les gens ont des pouvoirs de grobills mais pas elle, elle voulait donc se trouver une arme potable qui la rende badass. Au moins pour impressionner les débiles et qu'ils lui foutent la paix. par ce que voilà, à dreamland, sous prétexte qu'y a pas de loi et que les gens ont des pouvoirs trop pétés, ils se permettent d'essayer de te buter. Heureusement avec son caractère Maria arrivait à se défendre mais des fois c'était chaud. Et puis justement, son caractère de chiotte avait tendance à lui attirer de sacrés emmerdes.

Mais passons, ils avaient donc convenus d'un rendez-vous dans la ville des armes. Ares était censé se coucher plus tard que maria. Malgré le fait qu'il soit censé se coucher plus tôt, vu le décalage horaire, son taf faisait qu'il se couchait très tard, mais bon, maria dut consentir à se coucher assez tôt quand même. Lorsqu'elle arriva à dreamland en s'endormant en pensant à la ville des armes, elle débarqua comme prévu au beau milieu d'un des quartiers de la ville la plus militarisée de dreamland. Comme d'habitude, on pouvait entendre des crieurs hurler leurs promotions. Sorti de son contexte c’est assez étrange d'ailleurs. imaginez entendre "elles sont pas chères elles sont pas chères mes mitraillettes! de quoi massacrer ce que vous voulez!"

Maria fut assez vite rejoint par Ares qui venait de passer N°1 de la ligue baby. Ouaaaaah Dat célébrité! En fait Maria voulait en partie de servir de lui comme d'un garde du corps et pour interroger les gens sur l'endroit où pouvait se trouver fatal. Elle était venu ici pour trouver des info car elle supposait que comme c'est une épée de légende, dans la ville des armes, on s'y intéresse à son cas. Lorsque ares arriva, maria se dirigea tout de suite vers lui.

- Salut cousinou!!!

La conasse! elle fait ça juste par ce qu'elle sait que ça l'emmerde! putain mais c'est vraiment une garce! Le pire c'est quelle affiche un grand sourire en disant ça. Elle sait que ça lui pourris son aura de héros solitaire trop dark!

- Bon... tu cherche quoi déjà?! Par ce que je m'étais dis qu'on profiterait que tu cherche des trucs pour demander des info' aux marchands.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ares
L'Ombre de Minuit
L'Ombre de Minuit
avatar

Pouvoir : Contrôle de l'obscurité
Points de Puissance : 44 500 points
Points de Réputation : 54 500 points
Points du Membre : 785 points
Double Compte : Eric & Sane
Messages : 660

MessageSujet: Re: Bordel à Armacity [PV ares et Oscar]   Sam 10 Jan - 17:36

Un duc obscur, challenge impressionnant. Néanmoins le voyageur obscur était fier de lui, il avait réussi à tuer l'une des créatures les plus puissantes de Dreamland, certes pas seul, néanmoins il en était fier. Ceci avait signé la fin de son appartenance secrète au royaume obscur, ainsi que son intégration au classement SMB. N°1... Enfin, cette place il la convoitait depuis longtemps et était plutôt heureux de l'avoir obtenue.

Le Voyageur obscur avait obtenu avant de partie de son ancien mentor des objets particuliers, ou plutôt des créatures particulières : les X-Pixies. Le contrôleur de l'obscurité n'était officiellement plus lié à son royaume, ni à son ancien mentor, du moins officiellement. Toujours est-il que les deux créatures selon le duc de minuit étaient capable de posséder une arme afin de la transformer en arme aux pouvoirs obscurs.

Pour ceci il avait prit contact avec sa cousine qu'il avait rencontré à Armacity il y a quelques temps puis dans le monde réel, où ils avaient appris leur lien familial. Si ça avait été plutôt difficile au début leur relation c'était arrangé et Ares avait même finit par considérer sa cousine comme une gamine chiante qu'il doit surveiller, la famille parfois c'est chiant. Enfant, toujours est-il que même après le départ de l'américaine ils avaient gardés contact.

Cette fois les deux italiens d'origine étaient tombés d'accord pour se revoir à Armacity, là ou Ares avait tenté de la tuer la première fois, apparemment elle cherchait un truc et puis bon, pour trouver une arme quoi de mieux que la ville des armes ? D'un commun accord les deux voyageurs avaient donc rejoins la ville de Fallas. Ares s'endormit comme il pouvait en y pensant et se retrouver sur place, plusieurs questions en tête.

Notamment au sujet de Fallas, le lord avait aidé Ares à vaincre le duc obscur, espérant juste qu'il ne cherche pas encore à prendre le contrôle d'Ares, comme lors des deux rencontres... Bien que la seconde soit d'un commun accord. Dans une ruelle bondée un nuage de poussière se forma, révélant le leader des babys. Plusieurs visages se tournèrent, apparemment surpris, puis intrigué. En soit ce rang le rendait célèbre : une pure merveille.

Un bruit l'attira, un « cousinou ». Ares soupira, voilà la chieuse. Il se retourna en la voyant s'approcher avec un franc sourire. Bon au moins ils n'allaient pas se chercher. Enfin, c'est dingue quand même cette fille est relativement chiante et pourtant elle est l'une des rare personnes à Dreamland qui n'a pas à craindre Ares, ou tout du moins plus : c'est déjà pas mal. Le n°1 des babys la regarda quelques instants tandis qu'elle lui demandait ce qu'il cherchait pour qu'elle demande des infos en plus.


« Hmm... Je sais pas vraiment je vais un peu faire les boutiques, je verrais bien des flingues, un truc dans le genre... Faut voir ce qu'ils vendent eux. »

« Owi ! C'est bien ça les flingues ! »
« Je prends le gauche ! »
« Nan moi ! »
« Nan moi ! »
« Il n'y a pas de gauche ou de droite. »
« Domaaaaaaage... »

« Ooooooh... »

« Maria, voici... Tiens on va dire A et B, j'arrive pas à les différencier de toute manière. Des fées. »

Un peu blasé en disant ça le voyageur tandis qu'il observait les étalages des marchands.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Oscar Heller
Le voyageur cleptomane
avatar

Pouvoir : Manipulation de cancers
Points de Réputation : 7 200 points
Messages : 56

MessageSujet: Re: Bordel à Armacity [PV ares et Oscar]   Jeu 15 Jan - 18:00

Monde réel :

- Ne me dis pas que c’est ce que je pense ! Un gun ?! Tu t’es pris pour Mesrine ou quoi ?! Tu me fais marcher c’est pas un vrai !


- Mais bien sûr que c’est un vrai ! T’as envie de rester une petite frappe pour toujours ? Ecoutes renoi, c’est juste un moyen de pression, si je tire c’est sur un pied ou en l’air. Bref, faudrait qu’on commence les affaires un peu plus sérieuses non ?

- Arrête de m’appeler renoi déjà, enfin je veux dire je suis blanc et toi aussi d’ailleurs !

- Et alors, t’es raciste ?! On est tous originaire d’Afrique d’après les archéologues.

- Me fait pas dire ce que j’ai pas dit. Je veux juste dire ça n’a pas de sens, t’appelle pas un noir babtou…. BREF je m’égare, les armes ! T’as pété un câble mec, c’est mettre en danger les autres, et nous même d’ailleurs. On est des voleurs, pas des tueurs !

- Quand tu te retrouveras devant un civil qui veut faire le chaud, tu penses lui faire peur avec ta carrure de crevette ?


Il avait marqué un point sur ce point là. Mais mes principes sont bien précis, je ne suis pas un tueur, et j’en suis sûr. Les choses que je prends sont matérielles. Ca se rachète, c’est assuré, je ne fais pas perdre la vie des autres. Dreamland m’obsède de plus en plus. Aussi bien que les éléments qui rythment ma vie « réelle » se répercute sur mes aspirations dans le monde des rêves. Dreamland, c’est beaucoup plus dangereux que le monde réel. Et je ne sais pas me défendre, et j’aime pas ça à la base les bagarres. Mais si j’avais un objet magique si puissant que je n’aurais même pas besoin de l’utiliser pour que mes ennemis prennent la suite ? M’enfin, si j’aurais un gun à Dreamland, les coups partirait beaucoup trop facilement aussi. Et je ne veux pas être un meurtrier. D’ailleurs il est temps que j’aille me coucher.

Dreamland :

ARMACITY ! J’adore cette endroit, tout ces gens qui se sentent puissant parce qu’ils sont armés. J’ai envie de te dire « lol » Oscar. S’il y a une chose que j’ai bien compris, c’est que ce n’est pas un endroit pour toi. Et t’y est quand même atterri. T’en voulais une hein ? Une belle arme que tu pouvais brandir pour faire fuir tes assaillants. « Lol » encore une fois, même armé tu reste ridiculement le grand gringalet que tu es. Et crois moi, un mec de ton genre qui tiens une arme ça me fait juste rire ! Revenons sur ton parcours de cette nuit. Si tu voulais une arme, il fallait que tu la vole en vue de ta pseudo-maladie que tu t’étais surement inventé. Cleptomane. Laisse-moi rire… Bref, il fallait que le vol se fasse de la manière la plus discrète possible. Bah oui, tu cours vite, t’as la technique de l’alcoolique avec toi pour la fuite mais bon, t’es entouré de milliers de personne armés jusqu’aux dents près à défoncer du voleur.

D’abord il te fallait trouver le graal. T’allais pas faire fuir les autres avec une fourchette rouillée voyons. Et ton orgueil, tu ne pouvais pas te permettre de voler un objet banal. Il te fallait L’ARME. Pas une arme mais L’ARME. Un flingue ça te ressemble bien, tu peux rester à distance de tes assaillants et le secouer comme dans les films. Le problème c’est que les étalages se trouvaient sur la même place. Et y aura toujours au moins un regard braqué sur toi. Ou alors il faudrait masquer le vol ?

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maria
Ligue B
Ligue B
avatar

Pouvoir : Invocatrice d'escaliers
Points de Réputation : 16 600 points
Messages : 86

MessageSujet: Re: Bordel à Armacity [PV ares et Oscar]   Ven 16 Jan - 20:32


Maria était la reine des connasses. Elle faisiat trop exprès de péter le trip de Ares. Vous savez, son trip du regarez comment je suis badass! je suis le numéro un de la ligue B! Mouaaaaaaaaaaah! je suis trop badaaaaaaaass! c'est avec un petit sourire mesquin qu'elle l'appelait "cousinou". Il finit par l'approcher et le saluer, lui demander ce qu'il voulait exactement à armacity. Il lui expliqua se montrer intéressé par des flingues.

- hmouais les flingues c'est un truc de p'tites bites généralement. Mais j'te vois plus porter un flingue qu'une épée. ça va bien avec ta tronche d'ex mafieux! Au passage je m'attendais pas à t'entendre dire un jour une phrase du genre "je vais un peu faire les boutiques" *elle tente d'imiter la voix et les intonations de Ares. Elle l'imitait mal au passage.* Toi qui hais tant faire les boutiques!

Elle se moquait encore une fois un peu de lui. elle aimait bien ça voire ce gros dure, qui en plus faisait peur à tout le monde à Dreamland ne même pas broncher alors qu'elle le taquine. Par ce que ouais! pourquoi elle aurait peur de lui?! c'est son cousinou m'enfin! Même si faut avouer qu'elle avait lu un article du dream mag sur lui et qu'il fallait avouer qu'elle l'imaginait pas si puissant que ça. Elle le savait fort mais bon... apparemment fallait vraiment pas le chercher. Il faisait partit d'une toute autre trempe de voyageur qu'elle. Juste après ça qu'il lui présenta les deux espèces de petites fées jumelles. Il semblait pas avoir un super respect pour elles vu qu'il les distinguait même pas et qu'il se contentait de les appeler A et B. Au passage, j'suis persuadé que même comme ça, il est foutu d'appeler la dite A, B et vice et versa. Maria se demandait ce que Ares foutait avec ces deux petites créatures qui semblaient largement le saouler. Encore plus que Maria, c'est dire.

- Hmouais! je vois! je vais pas te faire l'affront de te demander ce que tu fous avec des fées. Disons juste que c'est partie!

Maria se saisit du bras de Ares et commença à l'attirer vers une rue marchande. Elle était tout sourire. voire Ares tirer la tronche, ça la faisait rire et puis elle aime bien faire du shopping aussi. Comme une grosse biatch qu'elle est. Ils ne mirent pas longtemps avant de croiser un voyageur aux cheveux blonds portant des lunettes de protection, un chapeau de cow-boy et avec un bras mécanique. c'est un voyageur assez connu. le N°50 de la ligue M et le chef de la police d'armacity: John Silver. Il se présenta devant le duo de voyageurs.

- mademoiselle... monsieur... Bonne nuit!
- t'es qui toi?
- le garant de la paix de cette ville. Je voulais surtout parler à Ares... le tueur de duc. J'espère que vous êtes pas ici pour mettre le merdier en ville comme la dernière fois. On a mit 3 nuits à repérer les dommages.
- On vient faire du shopping! hein ares! du shopping!
- D'accord! Je vous souhaite alors une bonne soirée.

Le voyageur commença à passer son chemin mais une fois qu'il eut passé les deux voyageurs il se remit à parler.

- Mais n'oubliez pas qu'on vous surveille. Et ares... Ne pense pas que ton statut de leader des baby te rend invulnérable... Tu ferais une erreur.

Si ares s'était retourné, il aurait put voire Silver soulever juste assez son chapeau et dévoiler ainsi la marque de la honte. la tache noire que Tomoe appose sur les voyageurs qu'il a vaincu. Ceci signifiait certainement de mise ne garde pour lui rappeler qu'il pouvait trouver plus fort que lui ici même en sa personne, mais aussi en général. ça ferait très certainement réfléchir ares qui se fit à nouveau tirer par le bras par Maria. Elle voulait pas que cette nuit parte encore en couille! Alors ça non! du coup elle cherchait à l'éloigner de ce blond en le tirant le plus vite possible. Mission accompli. Ares ne s'était pas retourné pour aller tabasser le mec. ouf! Ils visitèrent quelques boutiques mais rien de bien concluant d'un point de vue des info. Et plusieurs vendeurs disaient ne rien vouloir vendre à Ares. Il avait une sale réput'. Mais du coup Maria encore une fois le retenait de leur péter la gueule. Elle voulait pas d'emmerdes. Mais ils finirent par tomber sur un marchand qui ne jetait pas trop les deux jeunes voyageurs. C'était un vieil homme pas bien grand qui tenait une boutique avec pas mal d'armes. certaines semblaient de très bonne facture voire même précieuses. La jeune femme pour sa part était persuadée que cette vieille créature avait des info! Non mais c'est vrais quoi! les vieux ont toujours des info! ça ressemblait presque à une boutique d'antiquité sa boutique. Une créature comme ça a forcément des info pour Maria! Un peu comme l'oncle de jacki chan dans le dessin animé m'oyez! Au passage, il y avait un autre voyageur dans la boutique. il semblait fouiner. il avait l'air louche. Vous savez, l'air du mec qu'a des trucs à se reprocher. Une tronche de voleur à la tire. maria a le nez pour ce genre de choses.


Dernière édition par Axel le Sam 17 Jan - 15:03, édité 1 fois (Raison : petit ajout de 2-3 lignes à la fin pour Oscar)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ares
L'Ombre de Minuit
L'Ombre de Minuit
avatar

Pouvoir : Contrôle de l'obscurité
Points de Puissance : 44 500 points
Points de Réputation : 54 500 points
Points du Membre : 785 points
Double Compte : Eric & Sane
Messages : 660

MessageSujet: Re: Bordel à Armacity [PV ares et Oscar]   Sam 17 Jan - 14:36

Pétasse. C'est le seul mot qui vint à l'esprit d'Ares en entendant sa cousine dire uqe les flingues c'était pour les petites bites mais qu'elle le voyait bien avec. Il n'en dit cependant rien, c'était une chieuse monumentale et également la seule personne à Dreamland qu'Ares ne pouvait pas tuer, non pas par manque de puissance, mais juste par ce que... Famiglia biatche ! Elle se moqua un peu de son cousin lorsqu'il lui fit comprendre qu'il voulait faire les boutiques.

« Et alors ? Je ne vole pas toujours les trucs pour les avoir chez moi. »

Han, de l'humour pourri ! Bah ouais c'est pas un type doué pour faire des blagues le Ares, encore moins là. Le fait qu'elle tenta d'imiter Ares faisait pitié, pour ça faudrait qu'elle tue des gens, soit puissante et ressemble à autre chose qu'à une chaudasse. Donc bon, il lui reste du chemin à faire avant ça. Ou tout du moins Ares voyait les choses ainsi, faut dire qu'au final côtoyé sa cousine le rendait plus patient... Ou l'inverse, du coup il tolérait moins avec les autres... Dépend des autres.

Maria eu l'air un peu sceptique en voyant A et B nouvellement nommées, dont Ares ignorait toujours laquelle était laquelle, au final elle n'en demanda pas plus au sujet des deux fées. Tant mieux ça évitera à Ares d'expliquer vite fait que c'était des créatures de dreamland pouvant posséder une arme pour la rendre capable d'utiliser le pouvoir obscur, qu'Ares les avaient eu du duc de minuit pour qu'il puisse continuer à lui servir d’exécuteur en secret à buter du monde à dreamland sans que quiconque ne sache qu'il serve encore le royaume obscur.

Dans la foule les deux voyageurs firent une rencontre que le leader des babys apprécia plutôt pas mal. Un blond, avec un bras mécanique et un chapeau. Il ne fallut pas longtemps pour que le contrôleur de l'obscurité trouve qui était ce type. John Silver. Un des voyageurs les plus redoutés de Dreamland, l'actuel n°50 de la ligue M. En y réfléchissant heureusement que lors de son premier séjour à Armacity Ares était tombé sur Fallas et non pas lui.

Le responsable de la sécurité d'Armacity conseilla de ne pas refoutre le bordel comme la dernière fois, référence à la rencontre de Maria et Ares avec un blondinet idéaliste. Trois nuits pour réparer ? C'est tout? Dommage, le voyageur obscur n'avait pas battu son record. Même le n°50 de la ligue M se méfiait d'Ares, de quoi flatter le contrôleur de l’obscurité. Alors qu'ils continuaient Silver s'autorisa uen dernière remarque, conseillant à Ares de ne pas oubliez qu'ils le surveillaient.

De plus il affirma qu'il ne devait pas croire que sa place de n°1 des babys le rendait invulnérable, il montra la marque de la honte apposée par Tomoe sur lui, ce qui ne manqua pas de faire sourire le leader des babys. Ce dernier s'arrêta un instant pour reprendre la parole, non pas pour chercher la merde mais simplement pour se moquer de ce type, qui, bien que fort, n'avait pas la personnalité d'un gagnant. D'un ton moqueur il s'exprima.


« Tu crois pouvoir me battre ? Demande à Fallas, il croyait aussi. Sinon, cette marque te vas bien. Une différence entre nous, je ne l'ai pas, je l'apposerais sur le leader de la major le jour où je le battrais. Crois moi, ce jour approche. »

Il se laissa ensuite entraîné par Maria. Bien sur il n'était pas fou, malgré son niveau Silver était meilleur que lui, n°50 de la ligue M, peut-être même sous-classé. Ares n'avait pas le niveau pour le vaincre, mais ça son adversaire ne le savait pas, nombre pensaient que le leader des babys avaient tués un duc obscur seul. Quels idiots, sinon que ferait-il encore en ligue B ? Plusieurs marchands refusèrent de parler à Ares, ne manquant pas d'irriter le leader des babys.

Finalement ils trouvèrent un vieux qui acceptait. Cool. Il avait de superbes armes sur tout son établi et surtout... De beaux flingues. Le leader des babys repéra rapidement les armes. Il s'y dirigea un sourire en coin aux lèvres, c'était parfait pour les deux fées. Un gamin était sur la route, d'un geste du bras il le repoussa afin de se caler devant les flingues. Il les observa sous toutes les coutures et fit son choix. Il les voulait.


« Je prends ça vieillard. »
« Ça coûtera 35,000 EV. »
« Euh... SI je te donne une voyageuse à grosse poitrine ça marche ? »

« Non. »

Il voulait son EV, un peu énervé Ares s'apprêtait à aller remettre les choses au clair, enfin peut-être que certains ne voulant pas voir une grosse baston éclater l'en empêcherait.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Oscar Heller
Le voyageur cleptomane
avatar

Pouvoir : Manipulation de cancers
Points de Réputation : 7 200 points
Messages : 56

MessageSujet: Re: Bordel à Armacity [PV ares et Oscar]   Dim 1 Fév - 22:56

Tu te trouvais dans un angle du magasin et tu remarquas facilement deux individus. D’une part par l’aura noir qui s’échapper de la présence de l’homme aux cheveux noir mais aussi et surtout par la vue de forme aussi généreuse qui s’offrait à toi te laissant incrédule avec ton corps remplis d’hormones en toute excitation. Bref une fois la vue de ce corps magnifiques et bien rembourrés tu décida d’entrer en action. En effet cela faisait quelques nuits que tu avais pris l’habitude de ramasser un bocal lorsqu’il se trouvait à t’apporter dans lequel tu prenais l’habitude d’y enfermer ta fumée. Ainsi cela te faisait une petite « bombe » à fumée qui pouvait être utile à toutes tes habitudes de vices. Et si ça l’était pas ben tu laissais le bocal à l’endroit où le vol à été commis. Une sorte de totem, de signature pour avoir un petit impact. Comme pour narguer la police. Il y a une police à Dreamland ?

« Je prends ça vieillard. »
« Ça coûtera 35,000 EV. »
« Euh... SI je te donne une voyageuse à grosse poitrine ça marche ? »
« Non. »

Parfait. Oscar, tu as choisis ton bouc émissaire. Tu fis un coup d’œil à droite, puis à gauche et derrière ton dos tu dévissas le bouchon du bocal laissant échapper la fumée qui n’attendait que de s’enfuir. La fumée se dissipa et une fois le magasin complètement enfumée tu passas à l’action. Tu choppas les deux flingues et tu entrepris de les disposer dans les poches arrières de la jolie demoiselle en évitant bien sûr de trop profiter de la situation et tu le sais. Entre vol et viol y a qu’une lettre ! Et maintenant ? Le but c’est que c’est toi qui t’enrichisses, pas les autres ! T’aurais pas virer altruiste quand même ? Ah je vois, t’es un roublard j’avais oublié. Une fois finis avec le postérieur de la jeune femme tu empoignas ton vrai butin. Une sorte de gants qui envoie de l’énergie, enfin c’est ce que disais le mode d’emploi. Tu glissas ainsi l’arme de tes rêves dans ton manteau et sortis calmement du magasin. Tout ce que je viens de raconter c’est passer en 5 secondes à peine. En effet tu bénéficiais bien sûr de ta technique de l’alcoolique te permettant de te déplacer plus vite. Tu sortis mains dans les poches, laissant la fumée se dissiper et laisser la magie de la diversion opérer. En essayant de pas avoir un air louche en passant.


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maria
Ligue B
Ligue B
avatar

Pouvoir : Invocatrice d'escaliers
Points de Réputation : 16 600 points
Messages : 86

MessageSujet: Re: Bordel à Armacity [PV ares et Oscar]   Jeu 5 Fév - 21:26


Ils étaient dans la boutique et Ares semblait se montrer intéressé par une paire d'armes mais le soucis cette fois n'était pas la marchandise ou le refus des vendeurs de refourguer leur marchandise au voyageur obscure. Le problème était plutôt dans le fait que ares voulait pas trop donner un de ses bras en échange de d'armes. Ce que je peux concevoir. Pourquoi acheter deux flingues si au final tu peux en tenir plus qu'un à la fois ? Il proposa alors au veux marchand de lui refourguer sa cousine comme marchandise sexuelle en  échange de l'arme. Eh! c'est pas réglo ça! Bah ouais! le vieux il a certainement plus de vie sexuelle. Lui offrir une bimbo en échange des flingues c'est terriblement inégal pour lui. Non et puis c'est vraiment pas sympa pour la cousine non plus. Bon ok elle se fout de toi mais pas la peine de la prostituer pour autant. Elle est capable de faire ce genre de choses seule comme une grande! non mais!

- Oh! tu me prostitue pas comme ça connard!

Elle poussa un peu le Sicilien en signe que protestation. Bon le vieux avait refusé. ça tombe bien, elle comptait pas faire des trucs avec un vieux croulant. Non mais. En tous cas, ce sale vioque avait l'air bien chiant. La jeune californienne à la tenue provocante  voulut essayer de voire si la vieille créature était capable de lui donner des informations sur ce qu'elle voulait.

- Écoutez pas ce grand con. Euh vous auriez pas des infirmations sur... *tousse* c'est quoi ce merdier?!

Au moment où elle allait poser sa question, un brouillard de fumée envahit la boutique. C'était surement l’œuvre du mec louche. qui d'autre?! il avait carrément une tronche de pickpocket. Elle se mit à tousser jusqu'à ce que... oh putain l'enfoiré! il a osé! Il lui a passé une main au cul! Le bâtard! Maria se retourna illico presto et tout en toussant et se dirigea vers la sortie de la boutique. Putain, elle allait le défoncer l'enfoiré!

- toi! Sale connard! je vais t'apprendre à me tripoter!

Elle était flippante à le poursuivre. A noter qu'elle avait toujours les flingues dans les poches arrières. Le vendeur ne manqua pas de le remarquer et appuya sur un bouton d'alarme qui condamna la boutique juste derrière maria. Le petit vieux sortitt alors une énorme arme. Il déconne pas le vieux! Il sortit carrément in bazooka et le pointa vers Ares.

- On bouge pas sale voleur !

Bon Ares! t'as intérêt à te tenir à carreaux. Bon te connaissant je sais que c'est pas possible. putain! ça va partir en couille toutes ces histoires. Remarque non. Le vieux ajouta quelque chose à tout ça.

- Hmmmm Si t'étais un voleur tu te serais enfuie aussi! Chope moi ces deux p'tits cons et je te file ce que tu veux!

Pendant ce temps! Maria se mit à courser Oscar qui s'était certainement mis lui aussi à courir lorsque Maria se mit à gueuler comme une tarée, comme d'habitude quoi. Mais pour une fois, elle eut une idée. Son pouvoir pourrait pourquoi pas être utile. Maria invoqua un escalier qui montait juste sous le nez de Oscar. Elle l'invoqua tellement au dernier moment qu'il le prendrait certainement par réflexe, ou plutôt par manque de réflexe. le truc c'est que après quelques marches montées, cet escalier commença à se transformer en escalator qui allait dans le sens inverse de la course de Oscar. bref, il lui était très compliqué de progresser ainsi. enfin... ça c'est s'il tombe dans le piège. En attendant maria elle continuait de beugler. A noter que cette scène de Maria qui coure après un pervers, ça rappelle un peu un certain concert.

- reviens ici sale pervers! J'vais pas te laisse me tripoter comme ça enculer!

Non elle te course pas par ce que t'es un voleur mais par ce qu'elle pense que tu lui a touché les miches. Qu'elle est con! Le pire, c'est quelle comptait juste lui coller une tarte avant de tourner les talons pour retrouver Ares.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ares
L'Ombre de Minuit
L'Ombre de Minuit
avatar

Pouvoir : Contrôle de l'obscurité
Points de Puissance : 44 500 points
Points de Réputation : 54 500 points
Points du Membre : 785 points
Double Compte : Eric & Sane
Messages : 660

MessageSujet: Re: Bordel à Armacity [PV ares et Oscar]   Sam 7 Fév - 13:07

Le sicilien commençait à rager, son poing se serrait tandis qu'en face de lui... Bah rien, le papy n'était pas vraiment d'accord pour faire quoi que ce soit et refusait de filer gentiment les flingues à Ares. Vous croyez que s'il lui colle une droite ça arrangerait les choses ? Moi non plus. Mais pour les nerfs du sicilien c'était positif. Enfin, la bombasse à ses côtés l'interrompu, le poussant tout en l'insultant car il avait tenté de la prostituer, agacé Ares répondit.

« C'est bon ça va, tu t'énerve pour rien c'était pas important. Tu sais vraiment pas négocier. »


C'est bon, elle s'énerve pour un rien, ça se voit non ? Il avait juste proposer d'échanger Maria contre les flingues, pas comme si il avait voulu lui mettre une balle. Le sicilien recula un peu de bouda un instant, cherchant comment envoyer chier ce papi pour de bon. La bombasse americano-italienne poursuivit, cherchant des informations sur... Eeeeet ben vous saurez pas. Une fumée s'éleva dans les airs en même temps que Maria gueulait, nan pas tout le temps, juste cette fois là ou elel gueulait.

« C'est pas moi... »

Le sicilien se défendit, bah ouais il sentait tout de suite que tout le monde allait l'accuser. Il cacha dans son dos sa main qui bouillonnait de fumée obscur, faut pas en rajouter. En plus il ne voulait pas enfumer la pièce lui, juste absorber le petit vieux. L'ancien mafieux grommela un peu, on y voyait rien. Il avança à tâtons pour tenter de chopper les flingues, hélas lorsqu'il arriva devant le présentoir il s’aperçut que celui-ci était vide... L'enflure ! Il a volé les armes !

« REND MOI MES FLINGUES ! »

A la suite d'Ares ce fut Maria qui gueula, apparemment ce type avait tripoté l'américaine, bon pour le coup le voyageur obscur était plus énervé par l'absence de ses armes qu'autre chose. Le sicilien tilta qu'ils étaient sortis en entendant tout le monde gueuler, il vit les flingues dans les poches arrières de Maria et se lança à la poursuite de la jeune femme eeeeet.... Se mangea la grille que le vieux au bazooka avait fait. Il menaçait Ares de son arme tout en le traitant de voleur.

« T'es con papi ? »

Il s'en rendit compte aussi car il libéra le voyageur obscur avec un raisonnement de fou, il voulait bien donner ce qu'il voulait à Ares s'il lui ramenait les deux coupables. Un éclair de connardise apparut dans le regard d'Ares qui se lança à la poursuite des fuyards, avec un peu de chance il allait pouvoir récupérer plus, une bonne aubaine. Et puis faire chier Maria, ça aussi c'est cool. Tandis que Maria courrait après l'inconnu elle créait des escaliers, pouvoir à la con.

Et puis elle l'insultait, caractère à la con. Ares lui souriait, il avait l'occasion de faire d'une pierre deux coups. De la mélasse se matérialisa dans chaque main et il envoya deux sortes de pinces, une sur Maria et une sur Oscar avait l'intention de les arrêter ou tout du moins d'essayer. Elles n'arrivèrent néanmoins jamais à destination, deux fées se mettant dans ses pattes au point qu'il se pette la gueule tout seul.


« C'est nos futurs nous ? »
« Dis oui dis oui dis oui dis oui ! »
« Vos gueule ! »
« Ouaaaaaais ! »

Il se releva en pestant puis reprit sa course, dans l'espoir de récupérer ses flingues.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Oscar Heller
Le voyageur cleptomane
avatar

Pouvoir : Manipulation de cancers
Points de Réputation : 7 200 points
Messages : 56

MessageSujet: Re: Bordel à Armacity [PV ares et Oscar]   Sam 21 Fév - 0:14

Ce n’était même plus toi qui courais après les filles mais ces harpies qui courraient après toi. Oscar Don Juan. C’était une course poursuite certes très brève mais avec son lot d’action. Ta technique de l’alcoolique te permettais de courir beaucoup plus vite et de disparaitre partiellement à la manière d’un bug vidéo ludique ou encore du Slenderman te tenais éloigné de la créature à grosse poitrine. Cependant il fallait prévoir dans ta course l’apparition d’un escalier aussi inattendu qu’étrange. Tu étais du coup contraint de le prendre sans te rendre compte qu’il finissait en escalator allant dans la direction inverse à la tienne. On va se poser deux secondes pour analyser la physique de Dreamland. On prend un individu A allant à une vitesse de course supérieur à la moyenne, on prend ensuite une invocation B donnant une vitesse de même calibre que celle de l’individu A mais dans le sens inverse. Et PAF ça fait des chocapics ! Euh m’enfin pour le cas ici présent ça fait un magnifique front flip 180 degrés. Je tiens à te féliciter pour avoir réussis à retomber sur tes deux jambes te faisant ainsi te tenir droit en face de ton agresseur. Maria ne perdit pas de temps et te foutu une claque d’une telle force que je suis sûr que tu l’a sens encore. Après avoir fait un tour sur toi-même tu remarquas derrière la demoiselle un homme aux cheveux de jais avec deux fées qui lui tournait autour. Tu décidas de te résigner, vu que tu es un lâche et que tu tiens trop à ta petite vie qui n’a pourtant rien de si précieux, je veux dire t’es le même assemblage d’atome que tout les autres humains donc techniquement ta vie vaut autant que celle du président et du pire des shlags.

« - C’est bon c’est moi le coupable ! Ne me faites pas de mal je le rends ! »

Tu sortis le gant que tu avais caché dans une poche de l’intérieur de ton manteau et le tendis vers tes poursuivants. Le mec avait vraiment pas l’air de rigoler donc fallait coopérer. Situation délicate. Tu me diras que tu as l’habitude de toute façon. Voyant que les deux voyageurs n’avaient vraiment pas apprécier l’idée que tu les fasses passer pour des voleurs pour te blanchir, tu décidas de partir dans une loooooooongue explication dont tu métrisais les ficelles.

« - Ecoutez-moi s’il vous plait. Oui je vous ai utilisé pour voler cet objet et je comprends très bien que vous n’adhérer pas complètement à l’idée, c’est votre droit. Mais mettez vous à ma place, je suis malade, c’est vital, il faut que je vole c’est comme ça. »

Sérieux ? La vieille excuse de nonmaisenfaitec’estunemaladie ?!

« - Je vois que vous ne m’appréciait pas encore complètement, je suis plutôt…comment dire… habile. Il y a bien quelque chose que je peux faire pour vous et après on s’oublie et on fait comme si rien ne c’était passé. S’il vous plait, je peux vous être utile, ne me dénoncer pas. »

Tu faisait bien pitié à cette époque Oscar.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maria
Ligue B
Ligue B
avatar

Pouvoir : Invocatrice d'escaliers
Points de Réputation : 16 600 points
Messages : 86

MessageSujet: Re: Bordel à Armacity [PV ares et Oscar]   Ven 6 Mar - 9:50

Le sale enfoiré de voleur était en fuite mais maria comptait pas le laisser s'en sortir comme ça. C'est donc ainsi qu'elle fit apparaitre un escalator pour l'empêcher de fuir plus loin. Et sa technique avait marché. Oscar, trop pris dans son élan était entré en plein dans l'escalator dont le sens était inverse à sa course. cela lui fit perdre du temps mais surtout, lui cassa complètement son rythme et il abandonna assez vite lorsque, après une acrobatie sortit tout droit d'un film de Yamakazi, il se retrouva nez à nez avec elle. Et puis putain, sa façon de se plaindre à ce mec ça lui donner envie de lui en coller une. Putain mec t'es qu'un sale voleur! assume merde! arrête de jouer la victime! Si y a bien un trait de caractère qu'elle supporte pas chez un mecs c'est d'être pleurnichard. Il lui donnait envie de lui tartiner la tronche à grand coup de baffes. Et d'ailleurs, c'est la premières réaction qu'elle a eut alors qu'il lui donna les gants et qu'il se mit à lui balancer l'excuse bidon de la cleptomanie. Elle lui colla une grosse baffe.

- D'une! Tu me tripote pas comme ça sale vicieux!

Par ce que oui, Maria, si elle te poursuit, c'est avant tout par ce qu'elle pense que tu lui a touché le cul au passage et oh! Si y a l'un de vous deux qui doit toucher le cul de l'autre, c'est pas toi c'est elle! Par ce que c'est elle qui porte la culotte ici tu pige? Elle lui colla une autre baffe dans le museau! Tiens! ça t'apprendra!

- Et puis en plus t'es pas du tout mon genre! *une autre baffe! une!* Et puis en plus on vole pas dans les magasins pendant que je suis dedans! ça me fout dans la merde après pigey tête de con?!

Désolé de la vulgarité de Maria. c'est une nana assez crue! Notons au passage, qu'elle a même pas tilté que Oscar a essayé de la faire passer pour la voleuse. Non mais cette nana est pas possible! elle arrive à détecté qu'on lui touche le cul mais elle se rend pas compte qu'elle a deux flingues dans les poches arrières de son short, pourtant super moulant. Y a des trucs que je pigerais jamais avec cette fille.

- Pfff tu me fait chier hein j'peux jamais venir dans ce royaume sans qu'y ai des emmerdes! Putain mais que fait la police ?! Et tout ça pour des gants! Putain! J'sais pas ce qui me retient de t'en coller une autre! Qu'est ce que je fais faire de toi moi ?! Et puis on est où maintenant! j'connais pas le quartier moi!

Maria tenta de regarder autour d'elle puis vit assez vite ares un peu plus loin avec ses deux fées un peu chelou qui le suivaient depuis le début de la nuit. elles le décrédibilisaient complètement soit dit en passant? Elle lui fit signe pour qu'il la reconnaisse bien. Meuf, comme si t'étais pas assez voyante avec tes cheveux rouges et blonds décolorés et ta tenue plus que vulgaire. Au passage, elle ne savait pas que le vendeur qui s'était fait volé avait passé un marché avec ares et vu comment ares est un enfoiré, il est bien foutu d'essayer de l’honorer alors qu'il lui suffit de discuter avec les deux, vu que maria sembla avoir arrêté le voleur qui semble avoir perdu l'envie de fuir. Bref, Ares, tu fais le connard ou tu le fais pas?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ares
L'Ombre de Minuit
L'Ombre de Minuit
avatar

Pouvoir : Contrôle de l'obscurité
Points de Puissance : 44 500 points
Points de Réputation : 54 500 points
Points du Membre : 785 points
Double Compte : Eric & Sane
Messages : 660

MessageSujet: Re: Bordel à Armacity [PV ares et Oscar]   Mar 10 Mar - 19:59

Le pire c'est que ça marche ! Maria venait d'invoquer un escalator devant le voleur, il monta dessus eeeet... Se péta la gueule. De loin Ares vit ceci, le contrôleur de l'obscurité comprenait à quel point les nouveaux arrivants de la ligue dont il était le leader étaient pitoyables... Quand même, se faire déglinguer par un escalier, la honte ! Enfin, un type bien pitoyable. Cool il sera d'autant plus simple à attraper et à emmener voir le vendeur, Maria ? Boarf il allait manipuler les choses et c'est cool, comme ça il aura ses flingues gratos.

Sans même faire le connard. Enfin, aux yeux de la loi. Donc déjà c'est un exploit pour le nouveau leader de la ligue B. Enfin, le bonasse qui lui servait de cousine venait d'attraper le voleur donc, forcément, elle commença à le maltraiter. Dans la famille ils sont tous bourrins, à votre avis lequel des deux est le plus bourrin, Maria ou Ares ? Question existentielle en soit, faudrait faire un concours un jour. Mais bon, actuellement Ares était plus d'humeur connard que bourrin, ça tombe bien.

Une maladie d'après l'autre gland, il ne voulait pas qu'on le dénonce est c'était une maladie, quel poltron ! Et puis en plus, excuse de merde ! Regarde, quand Ares il tue il dit pas « ouais mais c'est une maladie ». Il dit juste « ouais mais j'avais envie ». C'est beaucoup plus franc et beaucoup plus courageux voyons ! Enfin, le sicilien s'en battait pas mal les steaks, il avait surtout l'envie de livrer les deux suspects au vendeur et de récupérer ses flingues.

Alors qu'Ares arrivait sa cousine lui faisait coucou, pour lui indiquer sa position. Les deux fées se dirigèrent droit vers elle avec la ferme attention de lui tourner autour, classique, chiant mais classique. L'ancien mafieux n’accéléra pas pour autant la cadence, restant sur son pas calme et habituel pour rejoindre les deux voyageurs, aucune expression sur le visage alors qu'il préparait son coup de pute. Une fois à leur hauteur il prit la parole.


« Mouais maladie ou pas toujours est-il que tu nous as foutu dans la merde gamin, donc par politesse tu vas aussi nous en sortir... »
« Oh oui caca caca ! »
« Donc tu vas les en sortiiiir ! »
« Et nous aussi ? »

« Et oui nous aussiii ! »

« Donc on va retourner à la boutique, avec toi. Si tu veux pas de ton plein gré je te traînerais par le peau du cul s'il le faut. »


Bon évidemment A et B font chier le monde, rien de neuf, Ares lui parle calmement, ignorant les deux fées qui chantent « vive vive les gros nichons » en tournant autour de Maria, le sicilien se fit menaçant en terminant sa phrase, de la fumée obscure s'échappait de lui tandis qu'il montrait de la main la direction de la boutique, de la tête il faisait signe qu'il fallait y aller.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Oscar Heller
Le voyageur cleptomane
avatar

Pouvoir : Manipulation de cancers
Points de Réputation : 7 200 points
Messages : 56

MessageSujet: Re: Bordel à Armacity [PV ares et Oscar]   Mar 24 Mar - 20:50

 De la fumée noire, deux fées et cette gueule. T’avais déjà vu cette gueule. Mais où ? Ah oui ! DreamMag ! Tu venais de te faire chopper par le N°1 de la ligue B, félicitations ça se fête ! On a déjà fait plus conventionnelle dans la rencontre de star, mais comme le dit le dicton : Conventionnel n’est pas Oscar ! M’enfin… Tandis qu’Ares te bousculait pour que tu avances plus vite, toi tu réfléchissais. Une chose était sûre, tes deux opposants n’en avait rien à foutre de ton crime mineur, ça se voyait qu’ils n’avaient pas de réelle envie de te « punir » parce que tu as volé mais bien parce que tu pourrais leur apporter quelque chose. Le commun des voyageurs voient Ares comme une star, mais toi tu voyais beaucoup mieux. Et ce que ta vue offrait c’était un bon gros paquet de pactoles comme on les aime. Pour te sortir de cette merde il fallait juste que tu sois le plus offrant. Comment faire gagner à Maria et Ares plus que ce qu’ils peuvent avoir en te ramenant sur les lieux du crime ?

 La jolie nana et le contrôleur obscur t’avaient dit la même chose qui se résumait à « tu nous as mis dans la merde ». Sur ce coup là il fallait belle et bien que tu mettes ta cupidité de côté. Il fallait dire au revoir au butin même si ça donne un pincement procuré par milles épingles il fallait le faire.


« - Une fois que vous m’aurez ramené au magasin il se passera quoi ? (Tu attendis 5 secondes mais ni Ares ni Maria ne voulait te répondre). Je vais vous dire ce qui se passera, j’irai surement en taule et vous vous serez libre ! (Je t’ai déjà vu mieux commencer ton argumentation mais bon…) Cependant vous y gagnerait quoi ? Ce vieux marchand misanthrope et cynique vous a proposé combien pour ma peau ? Je suis prêt à vous laisser restituer le gant et les pistolets au marchand et à vous offrir bien plus que vous pourriez vous faire en ramenant juste un petit voleur, certes très habile. Vous n’aurez qu’à dire que j’aurais laissé tomber les artefacts à terre pendant ma fugue et pendant que toi Ares tu les restitue, cette jolie jeune fille pourra me garder à l’œil pour voir si je ne m’enfuis pas. Et ensuite je pourrais me débrouiller pour faire de vous deux des gens riches et encore plus puissant que vous l’êtes déjà. »

   Ça sentais l’idée foireuse mais t’avais l’air plus sûr de toi que jamais. On dirait que t’avais trouvé la faille. Utiliser la célébrité d’Ares. Et surtout sa crédibilité… Une manière pour toi aussi de remonter ta propre estime. Faire un coup qui marche. Tout d’un coup tes yeux s’illuminèrent tu relevas la tête, ton plan était prêt à être exécuté. Ce plan portait même un nom tu l’avais appelé…

« La menace fantôme ! Il faut que vous m’écoutiez ! Je sais comment on peut se faire beaucoup de fric et acquérir des artefacts surpuissants ! »

   T’en avais plus rien à foutre de la situation dans laquelle tu t’étais foutu. Plus rien à foutre du fait qu’Ares te tenait par le col pour t’amener à ta perte. Il y avait qu’une chose qui comptait désormais à tes yeux. C’était l’ARNAQUE. En majuscule ! Oui Monsieur ! Il fallait rentrer en contact avec les dirigeants d’Armacity et leur faire croire qu’une grosse menace courrait sur la ville. Un gus comme toi n’allais pas être écouté par ces gens, mais Ares oui, enfin plus précisément une de ses fées. Tu avais besoin qu’Ares accepte de te prêter une de ses fées, ainsi tu pourrais te rendre à la rencontre des dirigeants  avec Maria et ensuite leur faire avaler qu’Ares est en train de démanteler une petite partie de la  « menace » qui planait sur la ville mais surtout bien insister sur le fait que lui-même sait qu’il n’y arrivera pas tout seul. La fée étant garante de la crédibilité d’Ares. Le plus dur ça sera de convaincre les dirigeants de confier à toi, Maria et Ares le budget et les armes nécessaire pour financer la fausse guerre.

 Mais dans l’immédiat ce qu’il te fallait c’était surtout l’approbation de tes deux opposants pour ce plan aussi loufoque afin de tout mettre en place et de corriger les impuretés de ce plan pas totalement encore au point.



HRP :
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maria
Ligue B
Ligue B
avatar

Pouvoir : Invocatrice d'escaliers
Points de Réputation : 16 600 points
Messages : 86

MessageSujet: Re: Bordel à Armacity [PV ares et Oscar]   Jeu 9 Avr - 0:26


Ares arriva et ne fit aucun sale coup à Maria.... du moins rien qui n'eut apparu dans l'immédiat comme un coup de pute. Il annonça juste à l'enfoiré de voleur qu'ils allaient juste le ramener au vieux de la boutique afin qu'ils soient plus dans les emmerdes. Maria approuva la décision de son cousinou d'un hochement de tête alors qu'ils se dirigeaient vers la boutique d'armes. les deux fées tournaient autour d'elle. putain quelles reloues celles là. Maria avait juste envie de les jarter à coup de pieds. c'est ce qu'elle fit tiens! Elle colla un gros coup de pied dans le cul d'une des fée qui vola sur 10 mètres en hurlant "wouhouuuu". Le soucis c'est que la seconde se mit à la tanner pour subir le même sort. Maria souffla comme pas permis. 

- Putain comment tu fais pour les supporter ?

Le voleur se remit à parler... elle l'écoutait pas vraiment. 

- Pfff et lui aussi je me demande pourquoi on le supporte.

Mais bon, elle avait pas forcément envie de le frapper jusqu'à ce qu'il se la ferme. Elle se résigna donc à l'écouter sans vraiment l'écouter en même temps. il semblait vouloir encore une fois essayer d'arnaquer tout le monde. Sauf que ce qu'il a pas forcément pigé le mec... c'est que Maria et ares sont pas ses potes! Encore, il leur aurait proposé un plan en or avant d'essayer de les entuber, ils lui auraient fait confiance, le truc c'est que pour Maria, le type c'est juste un putain d'arnaqueur qui va tenter de l'enculer quoi qu'il arrive. Elle lui répondit banalement à ses questions rhétoriques.

- Personnellement il m'a rien promis mais s'il te défonce ça me soulagera. On m'tripote pas comme ça!

Et puis là... c'est le drame! le mec se mit à dire qu'il ferait d'eux des gens riches et leur sortit un plan totalement débile. Non mais il croyait vraiment que les dirigeants de ce royaume seraient assez demeurés pour tomber dans son plan débile ? L'espoir fait vivre en tous cas ! Franchement, son plan c'est tellement gros que c'est une ruse à la con. Bon après vous pouvez me dire que plus c'est gros plus ça passe. M'enfin là... faut vraiment le faire pour gober son mytho plus gros qu'une maison. Et pour bouffer une maison faut une sacré grande bouche je pense. Non mais franchement! genre le royaume est en proie à une terrible menace. Mais elle est où ta menace mec! Encore tu te serais démerdé pour faire croire qu'une montagne va tomber sur la ville j'veux bien mais là le temps est claire il fait beau. Ton plan ils vont pas y croire deux secondes, les gardes vont te refouler à l'entrée du palais du seigneur de ce royaume. ici c'est armacity, pas "jegogetoutcequetumediscity"Enfin bon. ça c'est la réaction qu’aurait Maria si on lui expliquait le plan de Oscar. En attendant, il y a un autre truc qui la fet tiquer. Le mec dit qu'il a un plan pour qu'ils soient riches...

- Ah ouais? On va être riche. tu sera sympa de m'filer tout ça par virement sur mon compte dans le monde réel! Tu pense que 100 Ev ça fait combien de Dollar Bouffon? t'es débile ou quoi mon pauvre? ça te rapporte quoi d'être riche à dreamland ? tout ça c'est pas réel! Pfff tu sais quoi tu m'soule! j'ai aussi un plan à t'proposer tiens. Eh ares! on lui coupe les deux mains et on les donne au marchand Comme ça on est sûr qu'il volera et tripotera plus personne pour le reste de la nuit. Et ça lui apprendra au pire. et comme ça le marchand nous emmerde pas!

Mais t'es tarée! Bon ok, oscar est pas super sympa et s'il le pouvait il vous volerait vos fringues et vous laisserait à une mort certaine pour se casser avec son butin... Mais bon, c'est pas une raison! Et puis c'est un peu gore et ça doit faire mal! Quoique. Au pire les mains ça repousse la nuit suivante! c'est pas comme s'ils lui faisaient ça dans le monde réel. En vrais Maria en avait un peu marre de ce type. il essaie de les faire passer pour des voleurs, il se trouve des excuse bidon et il essaie enfin, quand il a plus d'autre sollution, de les mêler à ses combines certainement foireuses. Maria en connait un ou deux de p'tits escrocs comme ça dans le monde réel. Elle peu pas supporter ce caractère de p'tite raclure sans couille prêt à n'importe quoi pour s'en sortir y compris à enculer la planète entière, sa famille y compris. En plus tout ça pour se faire du fric dans un monde imaginaire putain! ça rendait ce type totalement ridicule et détestable aux yeux de Maria. Il serait rêveur, ça passerait mais le fait qu'il soit voyageur et donc conscient de tout ça le rendait juste détestable aux yeux e Maria. Pour elle, il volait pas sa sentence. Et puis voilà, maria avait envie de le larguer par ce qu'elle en pouvait déjà plus d ele voire essayer de magouiller. oui, elle n'a aucune patience.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ares
L'Ombre de Minuit
L'Ombre de Minuit
avatar

Pouvoir : Contrôle de l'obscurité
Points de Puissance : 44 500 points
Points de Réputation : 54 500 points
Points du Membre : 785 points
Double Compte : Eric & Sane
Messages : 660

MessageSujet: Re: Bordel à Armacity [PV ares et Oscar]   Dim 19 Avr - 16:42

Le petit groupe se mit en marche, les mains dans les poches Ares avançait sans vraiment tenir compte des deux fées qui le faisait chier, pour le moment il pensait surtout aux deux flingues qu'il allait avoir, après peut-être qu'à l'avenir il serait un peu moins enjoué. Toujours est-il que, voyant qu'Ares ne réagissait pas, elles décidèrent d'aller faire chier Maria, elle foutu un coup de savate à l'une des deux, qui s'en retrouva plutôt heureuse, avant de désespérer et d'interroger Ares sur sa capacité à être avec elles sans péter un câble.

« Je pense surtout à quoi elles vont me servir, tu sais j'ai l'habitude de supporter des gens casse-couilles, tu devrais le savoir. »

Beaucoup de personnes étaient visées par cette phrase, Maria également, après tout... Ares est un gros enfoiré de merde. C'est un signe distinctif chez lui ça. Un des signes dont il est le plus fier d'ailleurs. Le voleur reprit la parole, Maria s'en plaint encore, elle fait que ça. Il tenta de se défendre, mettant à plat les faits. Il proposait de laisser les trucs volés aux deux voyageurs d'italie, de les faire les restituer et d'ensuite les aider à devenir plus riche. Demandant ce que le vieux avait promit.

Maria commenta, il ne lui avait rien promit mais elle voulait qu'il le défonce, vu qu'on la tripote pas toussa toussa... Ensuite le voleur parla d'une menace fantôme... Grosso modo Ares perdit le fil à ce moment là, pile au moment ou ça commençait sérieusement à l'agacer de perdre du temps avant l'obtention de ses deux armes. Énervé il se retourna, attrapa le voleur par la nuque, serrant sans retenu, afin de le traîner jusqu'à la boutique.


« Promit quelque chose ou pas je m'en bat les couilles ! Néanmoins je n'ai pas envie de me prendre encore une fois la tête avec les autorités d'Armacity, j'ai déjà affronté un lord une fois j'ai pas envie de me prendre le n°50 de la ligue M en plus cette fois ! Alors tu vas magner ton cul avant que je ne perde patience et je t'efface définitivement de Dreamland. »

D'un geste il lança en avant le voyageur arnaqueur, tandis que Maria aussi lui faisait un speech. En rogne le voyageur obscur laissa de la fumée obscure sortir de son corps, un peu hors de contrôle, accentuant un peu le côté flippant qu'il pouvait déjà avoir. Les deux cousins semblaient tous deux aussi radical, Ares menaçait de mort le voyageur et Maria proposait à Ares de lui couper les mains, proposition débile s'il en est.


« Nan, c'est con. Il les récupérera la nuit prochaine. On laisse les mecs d'Armacity faire, si ça se trouve ils ont une arme qui le fait définitivement ou un truc comme ça. Dans tous les cas on l'y emmène, s'il veut pas je le bute et on dira au vieux qu'il a pas été gentil c'est tout. »


Radical, mais simple à comprendre. La boutique arrivait en vue, Ares fit signe à Maria de forcer le voleur à entrer, aucune expression, si ce n'est de l'énervement, ne couvrait son visage, pourtant au fond il était content. Il allait laisser Maria et Oscar là, prendre les armes et se tirer. Le vieillard allait être content en tout cas.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Oscar Heller
Le voyageur cleptomane
avatar

Pouvoir : Manipulation de cancers
Points de Réputation : 7 200 points
Messages : 56

MessageSujet: Re: Bordel à Armacity [PV ares et Oscar]   Jeu 23 Avr - 1:04

Maria tenait le résonnement le plus absurde sur l’argent à Dreamland. Pour elle il n’y avait pas d’importance à en gagner tant que tu n’en reçois pas dans le monde réel. Sauf que les voyageurs devaient voir le monde onirique comme un de leur monde parallèle. Ils y vivent presque autant de temps que dans leur monde réel, ainsi les voyageurs évoluent dans deux mondes différents. Si c’était stupide d’essayer de gagner de l’E.V à Dreamland alors c’était aussi stupide d’y continuer à y vivre, d’y avoir des ambitions etc… Il y avait bien une distinction entre les deux mondes, mais pourquoi se priver de prospérité dans ces deux univers complètement différent mais où l’on évolue quand même.

Cependant ils étaient deux, ils étaient véner grave et l’un d’entre eux était le numéro 1 de la ligue B, donc je veux bien que tu essaye sans cesse de te sortir de ce mauvais pas mais désormais c’était soit le marchand soit Ares. Et le bougre transpirait de fumée noire. Tu compris qu’il était plus judicieux de complètement fermer sa gueule quand tes deux tortionnaires commencèrent à parler de la manière dont ils allaient faire disparaître tes mains. La boutique était juste en face. Ares t’attrapa par le col et te jeta face au marchand.

« - C’est lui l’enculé ?

Autant jouer la carte de l’impertinent

- En chair et en os. Je crois que ça vous appartient »

Tu tendis ton butin avec le sourire le plus faux de l’histoire de Dreamland. L’atmosphère était…bizarre. On avait l’impression que chaque personne dans cette pièce se détestait et ne se faisait confiance. Comme si la pièce était remplie à ras bord d’action par intérêt. Le vieil homme examina les objets tout en te fixant de son regard dur comme la pierre. Evidemment ça faisait plus de quelques minutes que tu n’avais pas ouvert ta gueule donc tu jugeais bon d’essayer de détendre l’atmosphère.

- Bon bah… on dirait que c’est pas trop le top niveau sécurité ici...enfin je veux dire… mon intrusion permet de vous le faire remarquer….

Rire gêné. T’étais le seul et l’atmosphère semblait encore plus lourde. Si le royaume aurait été complètement anarchique tu serais surement en train de te faire découper en fine lamelle devant le regard de glace du marchant, le sourire machiavélique qu’Ares aurait certainement et les boobs à Maria, toujours aussi gros parce que….enfin tu sais quoi voilà ça change pas selon la situation.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maria
Ligue B
Ligue B
avatar

Pouvoir : Invocatrice d'escaliers
Points de Réputation : 16 600 points
Messages : 86

MessageSujet: Re: Bordel à Armacity [PV ares et Oscar]   Ven 10 Juil - 12:21

Spoiler:
 

Au final, Maria s'attendait à ce que ce mec se mette à négocier ou à chialler quand elle se mit à parler d'amputation. Mais au final il ferma sa gueule. Preuve que ça devait être un voleur expérimenté... ou du moins, qui a de l'expérience pour s'être fait choppé souvent. Il devait avoir tellement l'habitude du "tout ce que vous pourez dire sera retenu contre vous" qu'il préfère d'office exercer son droit de garder le silence. Au passage, ares, si Maria parle d'amputation es mains, c'est qu'elle sait que ses mimines repousseront demain. Elle aurait jamais proposé ça si elle savait que c'était irréversible.

- Non mais moi j'veux pas lui couper les mains pour toujours! juste que ça lui serve de leçon. A force s'il se les fait couper toutes les nuits, ça va le calmer. T'es un fou toi tu sais !Y a pas à dire t'es un vrais mafieux toi ! Au moins avec un cousinou comme toi personne me cherche des emmerdes !

ouais elle avait décidé de continuer d'emmerder son cousin favoris. Limite si elle avait pas envie de lui passer la main dans les cheveux juste pour l'emmerder. ce qu'elle aimait par dessus tout avec ares c’est qu'il est aussi inoffensif qu'un chaton avec elle alors qu'il est du genre à vouloir et pouvoir tuer un peu n'importe qui ici à dreamland. ça la fait rire de limite le narguer en mode "tu peux tuer tout le monde saufeuh moi! " par ce que oui, Ares accorde une attention démesurée à la famille. Puis il est trop cute quand il a l'air énervé ! Elle pourrait passer sa nuit à l'emmerder sans s'en lasser une seule seconde. Puis au moins avec ares en général personne vient l'emmerder. Elle se sert un peu de lui comme garde du corps aussi. C'est pratique d'avoir un cousinou connu et super badass. C'était même parfois assez drôle de voire les mecs la mater et dès que ares tourne le regard vers eux, les mecs ont trop peur et se pissent limite dessus. Oui, Maria a des plaisirs simples. des plaisirs méchants et vicieux mais on ne peut plus simples.

Ils finirent par arriver à la boutique où ils l'amenèrent et le mec fit preuve d'une bonne volonté assez exemplaire. Ouais, ça confirme qu'il a l'habitude de se retrouver dans des situations pourries comme celles là. Le voleur se rendit, il rendit aussi l'objet de son larcin au vendeur et resta bien sagement à ne rien dire pendant un moment. Le vieux devait réfléchir sur la marche à suivre. Il devait hésiter entre en parler à la garde de la ville et se faire justice lui même. Mais le prisonnier jugea enfin utile d'ouvrir sa gueule pour essayer de détendre l'atmosphère. Il tapa à côté apparemment vu que Maria le récompensa de sa remarque par une claque sur le haut de la tête et d'une grimace de la part du patron de la boutique. Mais la remarque de l'autre méchant petit voleur fit tilte dans l'esprit de Maria.

- Bon, écoutez j'ai une solution pour que tout soit bien qui finit bien dans le meilleur des mondes. Lui, c'est un voleur pro apparemment. Il trouve qu'il y a des failles de sécurité das votre magasin. S'il vous les signale toutes, vous pourrez faire en sorte de plus jamais vous faire voler.

La créature ne sembla pas très emballée par l'idée. Faut le comprendre, laisser partir comme ça un sale petit voleur, c'est vraiment pas très tentant. Mais bon, en même temps, ça lui serait plus utile que d'appeler la garde. Si ce voyageur pouvait vraiment trouver toutes les failles de sécurité de son magasin, il y gagnerait plus qu'il n'y perdrait vu qu'il a retrouvé sa marchandise volée. mais voilà, c'est sur le principe. Laisser partir un voleur impunis c'est vraiment pas tentant comme idée. Puis la créature tendit la main vers Maria pour signaler qu'il acceptait sa proposition. notez qu'il serre la main à elle, genre elle lui vend oscar comme une vulgaire marchandise!

- marché conclu.
- Nikel! Maintenant vous pourriez me dire où je peux trouver Fatal ?!
- fatal la clé des songes ?!
- Bah oui !
- Si je savais où la trouver je pense que je serai riche !
- Pffff bon bah je crois que je suis venu ici cette nuit pour rien !
- Eh je pense que vous pouvez abandonner les recherches, ça fait des années qu'on a aps revu cette épée. Elle doit être perdue quelque part dans Dreamland, je peux pas vous aider mademoiselle !
- Pfff fait chier! allez Ares prends tes flingues puis on s'en va ! Allez à plus le voleur !

Ouais! elle était venu pour avoir des info' sur Fatal mais elle rentrait bredouille. En même temps elle pensait quoi ?! Que n'importe qui aurait des infirmations sur une fuckin' clé des songes ?! Et puis après ça... bah elle quitte la boutique tout simplement comme une connasse. En mode rien à foutre de ce que ce vieux fera de Oscar. A priori, rien de bien méchant. Maintenant elle avait qu'une envie, se poser à un bar bien tranquillou. elle attendait que Ares en ai finit de son côté pour aller boir un verre avec son cousinou préféré!!!

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ares
L'Ombre de Minuit
L'Ombre de Minuit
avatar

Pouvoir : Contrôle de l'obscurité
Points de Puissance : 44 500 points
Points de Réputation : 54 500 points
Points du Membre : 785 points
Double Compte : Eric & Sane
Messages : 660

MessageSujet: Re: Bordel à Armacity [PV ares et Oscar]   Mer 16 Déc - 19:31

La situation à Armacity commençait à faire trop de bruit, Ares avait hésité à y foutre le bordel, néanmoins affronter Silver ne le tentait guère, il n'était pas à la hauteur, peut-être que les armes allaient changer la donne, mais même avec il n'en était pas certain, ce type était sans doute dans le top 3 des voyageurs les plus forts se positionnant en ennemi du Dark Controler, le Dovakhiin en premier sans doute.

Dans tous les cas le possesseur du plus puissant pouvoir de Dreamland avait bien l'intention de quitter Dreamland avec en sa possession de quoi devenir plus puissant, ça lui faisait une raison pour supporter les deux fées l’idolâtrant et lui tournant autour en boucle. On aurait put croire que cela lui faisait plaisir que les gens le félicitent ainsi. Et bah en fait, pas du tout ! Bon, ok, au début il était flatté et heureux, mais à force bah sa jauge de flatterie a explosée.

Plus sombre et plus calme le leader de la ligue baby avait, à force, prit l'habitude des flatteries permanentes, bien que cela aidait à alimenter l'image du voyageur surpuissant qu'il se plaisait à entretenir, dans les faits cela ne faisait que l'agacer plus que jamais. Il suivit sans rien dire sa cousine, ainsi que le voleur qu'il surveillait, jusqu'à la boutique du marchand. S'en suivit une discussion entre le marchand et la bombasse, celle-ci remit le voleur et demanda quelques informations.

Rien de passionnant en bref, surtout que visiblement le marchand n'avait pas d'informations. Au sujet de Fatal, ou un truc comme ça. Une clé des songes apparemment. L'ancien disciple d'Ades leva un sourcil en entendant ça, une clé des songes ? Pourquoi diable sa cousine cherchait une clé des songes? Et surtout, quel pouvoir cela pouvait-il avoir ? De ce qu'il en savait les clés des songes étaient des artefact surpuissant. Un jour il faudra creuser ce truc, un bon moyen de devenir surpuissant non ?

Enfin, la cousine décida de se barrer, emportant avec elle son cousin en lui soumettant l'idée d'emporter les flingues. Le sicilien accepta et prit ses nouvelles armes et suivit sa cousine hors du bâtiment, les deux fées tournaient autour avec envie. Finalement elles comprirent suite à un mouvement de tête d'Ares et se lancèrent sur les armes, elles rentrèrent dans les canons et... C'est tout, pas de flash ? Bon tant pis. Quelques secondes après les armes changèrent de forme pour redevenir les X-Pixies. Bien, très bien.

La nuit se finit avec l'appréciation des armes avant un réveil et une nouvelle journée de boulot dans un bar.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Bordel à Armacity [PV ares et Oscar]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Bordel à Armacity [PV ares et Oscar]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» OSCAR MALE X CANICHE 6 ANS . NORD 59 - ADOPTE
» Oscar et la dame Rose
» [relaxe amende] escroquerie poitiers le 15 mars oscar 2000
» Grandis bordel, grandis !!
» OSCAR CANICHOU 15 ANS TORTURE ASSO ROSALIE (VAR 83)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dream Land Infinity RPG :: RP :: Deuxième Zone :: Armacity-
Sauter vers: