AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez
 

 Un Kaiser pour les gouverner tous. [Fini]

Aller en bas 
AuteurMessage
Kaiser
Futur maître du monde
 Futur maître du monde
Kaiser

Surnom : Le Kaiser
Team : Aucune.
Pouvoir : Lié aux étoiles de mer
Points de Réputation : 7 700 points
Double Compte : L'abruti avec un masque à gaz.
Messages : 62

Un Kaiser pour les gouverner tous. [Fini] Empty
MessageSujet: Un Kaiser pour les gouverner tous. [Fini]   Un Kaiser pour les gouverner tous. [Fini] I_icon_minitimeDim 23 Nov - 14:11


Hohenburg Klaus
Les hommes ont besoin d'être guidés, fils.
Ton personnage...
-----------------------------------


Un Kaiser pour les gouverner tous. [Fini] Van


Nom : Hohenburg
Prénom : Klaus
Surnom : Kaiser
Age : 45 ans
Sexe : Homme
Où habites-tu ? : Frankfurt am Main, dans une villa construite en 1958 et aménagée par mes soins.
Activité : Conseiller financier à la banque centrale européenne, et homme d'affaires à mes heures perdues.

Ton histoire...
-----------------------------------

♠ Description Physique :

Avant d'être un conseiller financier, Mr Hohenburg est un homme d'affaires. Un homme d'un certain âge, qui a des valeurs, un certain standing, et qui aimante les regards. Si l'argent avait une odeur, vous pourriez être sûr que ce type la porterait en guise de parfum. Mais ce n'est pas tant son apparence chic et bon genre que sa grande taille (2m00) qui lui permette de se démarquer. Passons plutôt à son apparence physique :

Sa chevelure, d'un blond tirant sur le gris, forme une queue de cheval qui fait ressortir un visage d'une certaine noblesse. Sa mâchoire, assez imposante, est accentuée par une barbe qui donne à Mr Hohenburg un air autoritaire. Le menton raccourci par cette masse de poils se trouve en bas d'une bouche de taille moyenne, qui ne s'ouvre que trop rarement.

Un grand nez droit donne à ce visage une allure lupine, l'homme semble davantage évoquer un loup qu'un être humain. Des lunettes ovales s’appuient sur l'organe olfactif, protégeant un regard tantôt méprisant, tantôt inexpressif. De fins sourcils s'ajoutent à ce tableau, souvent froncés afin de donner à Mr Hohenburg un air plutôt maussade.

Outre sa taille, le conseiller financier a de larges épaules, et une solide musculature ce qui en étonne plus d'un et lui donne une certaine prestance. Une telle tenue physique est un héritage de ses nombreuses années à pratiquer l'ATK (Anti-Terror-Kampf ) de manière intensive.

D'ailleurs, difficile d'imaginer Mr Hohenburg dans une tenue de pratiquant d'arts-martiaux alors que la tenue la plus relâchée qu'il ait porté en public fut un ensemble chemise-cravate. L'homme reste toujours droit en toute circonstances, ne laisse jamais transparaître ses émotions et snobe souvent complètement son entourage.

♠ Caractère :

Mr Hohenburg est d'une condescendance rare et ce, même avec ses clients. Toutefois, il est assez subtil avec ces derniers pour que cela ne se remarque pas... trop. Il se considère comme supérieur au commun des mortels, à ce qu'il nomme la « Pöbel », mais ne le fait jamais directement savoir.

Il est également très intelligent, ce qui l'oblige souvent à tempérer sa condescendance, lorsqu'il fait face à quelqu'un de plus puissant. Toutefois, à Dreamland, ce n'est pas le cas puisqu'il n'a pas peur des conséquences. Dans tous les cas, il a l'assurance de rester un homme puissant dans le monde réel.

Il ne sourit jamais, ne tremble jamais de froid, ne se plaint jamais, ne s'énerve jamais, ne manifeste jamais la moindre émotion. Lorsqu'on lui a annoncé la mort de sa mère, quelques années auparavant, il n'a même pas daigné laisser transparaître ne serait-ce qu'un peu de surprise. Soit cet homme est une machine, soit il est passé maître dans l'art de dissimuler ses émotions.

Depuis son arrivée à Dreamland, il est resté le même. Seigneurs cauchemars, rois des rêves ou même d'autres Voyageurs, il les considère tous comme faisant partie de la Pöbel. Celui qui se fait appeler Kaizer dans le monde onirique (lorsqu'il daigne donner un nom) n'a peur de rien ni personne. C'est à se demander s'il est arrivé à Dreamland par hasard, car ce type ne semble pas avoir eu, un jour, une phobie.

Mr Hohenburg n'aime personne autant que lui-même. Aucune femme, aucun homme n'est digne de son intérêt. Les enfants... n'en parlons même pas ! De vulgaires créatures sans cervelles destinées à faire partie de la Pöbel. C'est à croire qu'il n'a jamais été lui-même un enfant.

Il n'ignore pas que, dans le monde réel, il ne pourra jamais s'élever au-dessus de sa condition de vulgaire banquier et homme d'affaire. Ce qui a été fait un jour par un certain Adolf ne pourra être reproduit car l'Allemagne a perdu à jamais sa chance. C'est pour cette raison que Mr Hohenburg déteste son pays (et le moustachu).

Dreamland a changé la donne. C'est un monde où les écarts entre les hommes sont bien plus grands; où il est possible à un seul homme de dominer tous les autres s'il maîtrise suffisamment son pouvoir. Un monde dans lequel Mr Hohenburg pourra se faire une place, sans craindre pour sa vie puisqu'il lui restera toujours celle dans le monde réel.

Son objectif est donc de régner sans conditions sur Dreamland. D'en devenir le maître incontesté. Ouais, il ne brille pas par son originalité. Et il n'a pas peur de l'échec, ni même de la mort. Car, jusqu'à son dernier souffle, il sera persuadé de son invulnérabilité presque mystique, que personne ne peut lui porter le coup fatal.

Ainsi, Mr Hohenburg est plutôt du genre à accepter sa mort prochaine avec un calme olympien et à émettre un jugement de valeur sur la manière dont vous souhaitez le faire mourir. Etrangement, il n'y a qu'en étant à deux doigts de le tuer qu'on peut gagner son respect (et en l'épargnant qu'on peut ensuite le perdre).

Il adore le piano, et l'on ne peut percevoir ses émotions que lorsqu'il joue de cet instrument. Il aime également se mesurer à d'autres combattants au travers de son ATK, même s'il ne le montre pas.

Il est également très croyant, même si sa pratique de la religion présente des différences avec d'autres personnes. En son for intérieur, il se compare souvent à Jesus et pense être un véritable Messie. La Main de Dieu, crée par Lui afin de châtier la Pöbel qui a condamné à mort son fils. Dans le monde réel, il a échoué par manque de puissance financière comme politique... mais il lui reste Dreamland.

♠ Histoire :

Klaus est né dans une famille vraiment modeste de l'Allemagne de l'Est. Du mauvais côté du mur de Berlin, quoi. Il a fait subi diverses crises, quelques famines, et n'a pas eu une enfance gâtée. Ajoutez à cela un père très autoritaire (et violent) ainsi qu'une mère passive, vous obtenez une bonne enfance désastreuse et cliché. Il n'y a pas que les chiens qu'on peut rendre méchant à force de les tabasser.

Bon, j'exagère quand même. Le HLM où il vivait avec sa famille était chauffé, et il avait le droit à l'éducation. Une éducation directement contrôlée par l’état, qui avait pour but d'en faire un bon petit communiste. Mais une éducation tout de même.

Peut-être n'était-ce pas la faute du père, s'il déchargeait sa frustration sur son fils, mais celle des autorités soviétiques qui l'obligeaient à travailler pour « la communauté ». Toujours est-il que le jeune Klaus ne put jamais lui pardonner, et commença à se refermer sur lui-même : lorsqu'on en vient à ne plus faire confiance à ses propres géniteurs, comment voulez-vous qu'on fasse confiance au reste du monde ?

Plutôt que de rejeter l'éducation dispensée par  l'école soviétisée comme certains de ses congénères, il l'accueillit à bras ouverts. Son rêve était de devenir l'égal de ceux qui persécutaient son père à son travail, afin de se venger des mauvais traitements. Il voulait gravir l'échelle sociale, afin de se venger.

Il ne tarda pas à avoir de bien meilleurs résultats scolaires que ses camarades, qui ne faisaient pas preuve d'autant de sérieux que lui. Il n'en conçut aucune joie, mais cela le conforta dans une idée qui avait commencé à germer dans son esprit : il valait mieux qu'eux.

Il n'eut aucun mal à avoir une place dans l'une des plus prestigieuses écoles d'économie de la RDA, grâce à l'appui de certaines relations qu'il s'était faites dans le milieu communiste. On aurait pu penser qu'il aurait alors profité de sa position et de ses relations pour se venger de son père, mais il n'en fit rien. Il avait compris que les cancrelats dans son genre devait être ignoré par l'élite à laquelle il appartenait.

Promis à un brillant avenir (son objectif étant de partir travailler en URSS en tant que conseiller financier), la chute de l'URSS ne fut pas un bon présage pour sa réussite. Mais Klaus n'était pas du genre à baisser les bras. Comme beaucoup d'autres jeunes hommes de son âge, il fuit vers l'Allemagne de l'Ouest, où les perspectives d'avenir étaient plus réjouissantes. Continuant à travailler d'arrache-pied, il finit par décrocher un diplôme et un travail dans une petite banque de Berlin. Ce qui était déjà bien, mais pas assez pour un être aussi supérieur.

Se créant de nouvelles relations, il parvint petit à petit à évoluer dans le milieu financier de l'Allemagne réunifiée. Trempant dans quelques histoires louches, Mr Hoheinburg fit mystérieusement disparaître les quelques personnes qui occupaient les sièges qu'il convoitait. Cependant, à force de laisser la sale besogne aux autres, il se mit à avoir une piètre opinion de lui-même et décida d'y remédier : il se mit à la pratique de l'ATK (Anti-Terror-Kampf), un sport de combat destiné à la lutte contre le terrorisme. Lorsqu'on avait de l'argent, trouver des instructeurs n'était pas un problème, surtout à Berlin. Il n'était pas le meilleur de son groupe mais n'abandonna pas, s'obligeant à s'entraîner avec des êtres dont la médiocrité intellectuelle était rattrapée par leurs capacités physique. Il se mit également à la pratique du piano, qui lui permettait de se vider de toute émotion, en les exprimant au travers de sa musique.

La progression de Mr Hohenburg au sein du système financier allemand continua jusqu'à ce que, dix ans plus tard, il se retrouve avec des supérieurs trop dangereux pour parvenir à les déloger de leurs sièges avec des moyens illégaux. Il était alors conseiller financier de la banque centrale européenne, soit de l'une des banques les plus prestigieuses et importantes du monde.

L'argent n'était alors plus un problème pour lui et il utilisa une partie de cet argent pour retrouver sa famille, qu'il n'avait pas revu depuis le jour où il avait quitté le foyer, lors de ses dix-huit ans. Quelques jours après qu'il l'ait retrouvé, son père périt mystérieusement dans un bar, suite à une rixe. Quant à sa mère, sans personne pour s'occuper d'elle, elle ne tarda pas à se laisser dépérir. Leur mort ne sembla pas attrister le banquier lorsqu'il l'apprit de ses informateurs. Même si les cancrelats ne méritaient que son dédain, ils restaient ses parents et Klaus eut la gentillesse de leur épargner des années supplémentaires de misère et de néant intellectuel.

Notre homme fit la connaissance des étoiles de mer la même année, après avoir visité un aquarium avec un client. Les créature le fascinaient autant qu'elles le terrifiaient : derrière leur apparente apathie se cachaient des prédateurs redoutables... ce qui lui rappelaient les conseillers généraux de la banque centrale européenne.

Il se mit à en faire des cauchemars, puis à découvrir Dreamland.

♠ Dreamland :


Chaque année, un ancien garde étoile de mer prenait sa retraite et était remplacé par un nouveau, tout juste sortie de l'aquarium d'étude. Il en allait ainsi depuis la nuit des temps au royaume des mollusques. Aujourd'hui, c'était le tour de Jack de surveiller les aquariums de l'angoisse, et il était accompagné de Marc, un garde plus âgé.

Les deux compères étaient grands et se déplaçaient à la verticale, un peu comme des humanoïdes. Les extrémités de leurs appendices serraient la hampe d'un trident, qui était plus fait pour faire souffrir que pour achever ceux qui feraient l'erreur de menacer la sécurité du royaume. Ils ne portaient pas d'armure, car leur meilleure défense résidait dans leurs formidables capacités de régénération.


- Nous nous approchons des aquariums de l'angoisse. Tu seras garant de leur sécurité et veillera à ce que tout....

Jack cessa de prêter attention au discours de Marc. Il s'agissait de choses qu'il savait depuis sa naissance : que les aquariums de l'angoisse servaient à accueillir les Rêveurs qui avaient une peur bleue des mollusques de toutes sortes, que les gardes étaient chargés d'escorter les Voyageurs nouvellement formés et de tuer ceux qui refusaient de servir le seigneur cauchemar des mollusques.

Alors qu'ils arrivaient devant les aquariums, Marc commença à lui désigner les Rêveurs enfermés dans les aquariums, qui étaient plongés dans une profonde terreur.


- Comme tu peux le constater, nos protégés ne sont pas prêts de devenir des Voyageurs. Soumis à la voracité de nos plus jeunes congénères, ils en ont pour encore pas mal de temps. Ton job consistera à...

Mais Jack avait de nouveau cessé d'écouter son aîné. Sans comprendre pourquoi, il se retrouva comme attiré en direction de l'un des aquariums. À l'intérieur, un homme bien plus âgé que les autres Rêveurs était submergé par des dizaines d'étoiles de mer, qui enfonçaient leurs dents dans sa chair afin d'y dévaginer leur estomac cardiaque, et ainsi digérer l'homme de l'intérieur. Pourtant, loin de trembler de terreur, l'homme restait calme et paisible, n'affichant pas le moindre signe de douleur. On aurait dit qu'il dormait.

- Et çui-là, chef ? Va se réveiller bientôt, non ?

- Mais non, il est tétanisé par la peur. Crois-moi, cela fait bien longtemps qu'il est ici et c'est pas maintenant qu'il va s'éveiller !

Jack commença à se détourner lentement de la vitre, comme à contrecœur. L'homme donnait finalement plus l'impression d'être mort qu'endormi. On aurait dit qu'il s'agissait d'un cadavre sur lequel s'acharnaient de dizaines d'étoiles de mer. Cédant à une brusque envie, le garde frappa la paroi avant de s'éloigner. Comme le ferait un gamin au vivarium, devant la vitre d'un serpent endormi.

La réaction ne se fit pas attendre et les yeux de l'homme s'ouvrirent. Un bruit sans aucun rapport venait de faire irruption dans son rêve, et il chercha son origine. Pour la première fois depuis qu'il faisait ce cauchemar, il se rendit compte qu'il se trouvait dans une sorte d'aquarium, sous l'eau, mais qu'il ne s'étouffait pas pour autant. Ce qui était étrange.

Sorti de son hébétement, il arracha les étoiles de mer qui s'accrochaient à sa peau et les jeta au loin. Il ressentait encore une légère répugnance à leur égard, mais plus vraiment de peur : elles semblaient incapable de le tuer, tant elles étaient lentes et inefficaces. Quelles créatures pitoyables !

Il nagea jusqu'à la surface de l'aquarium et, enjambant la paroi, se laissa tomber au sol. Puis, il entreprit de remettre de l'ordre dans sa tenue. Son smoking était déchiré là où les minuscules cavités buccales lui avaient arraché de la chair.


- Je t'ai dit lorsqu'on est rentré qu'aucune interaction avec nos protégés était possible. Pourquoi as-tu tapé dans cette vitre, John ? Imagine si jamais il devait se révei...

- Qui vous a permis d'entrer dans mon rêve ?

Le plus vieux des gardes se tourna vers l'homme qui venait de le couper, résistant à l'envie de faire un magnifique facepalm.

- Et bien, nous ne sommes pas dans ton rêve mais dans le monde des rêves, à Dreamland. En vainquant ta peur, tu es passé de simple Rêveur à Voyageur, ce qui te permet d'avoir un pouvoir lié à ta phobie. Cela pourrait être celui d'invoquer des étoiles de mer ou même de les contrôler, qui sait ? Maintenant, nous allons t'emmener à notre seigneur et maître : le seigneur cauchemar des mollusques.

Le garde s'approcha de l'humain qui ne broncha pas, se contenta de foudroyer son vis à vis du regard. L'esprit de Klaus tournait à plein régime alors qu'il assimilait ce qu'on venait de lui dire. Il se trouvait dans un monde différent du monde réel, dans lequel il avait un pouvoir. Bon, l'idée de dominer une armée constituée d'étoiles de mer ne le fascinait pas tant que ça...

Pourtant, s'il fallait passer par ça pour devenir le Kaiser de Dreamland, alors Klaus n'hésiterait pas.


- Non. Agenouille-toi devant le Kaizer, esclave ! rugit-il d'une voix pleine d'autorité.

Le Voyageur inexpérimenté tendit un bras devant lui, et le fit s'abattre en direction du sol, visualisant l'étoile de mer écrasée au sol par une main invisible. Le plus jeune des deux étoiles de mer fit mine de se baisser, mais c'était plus à cause de l'autorité naturelle de Klaus que par soumission à un quelconque pouvoir.

Un silence gênant s'installa.


- Apparemment, mon pouvoir ne fonctionne pas de cette manière-là. Tant pis.

- Euh... On y va ?

L'homme ne répondit pas, vit volte-face et s'éloigna des gardes d'une démarche assurée. Garde qui durent se mettre à courir derrière le géant blond afin de le rattraper.

- Ahem... C'est pas la bonne direction, monsieur.
- Si vous ne nous accompagnez pas, nous vous tuerons !

Le Kaiser s'arrêta, se tournant vers l'étoile de mer qui avait prononcé cette affirmation. Puis, il ouvrit les boutons du haut de sa chemise et dénuda sa poitrine, tout en plongeant son regard dans celui du garde.

- Pas de menaces en l'air avec moi, fils. Tue-moi ou disparais de ma vue.

Marc porta le bras à sa lance, mais son congénère plus jeune le retint. Il cessa de s'intéresser à l'homme qui lui offrait sa poitrine, et se tourna vers son successeur, qui l'empêchait de faire son devoir.

- T'vas pas l'tuer ? Y nous ont dit, à l'école, qu'il y a presque pas de Voyageurs dans le royaume... T'vas pas molester un héraut potentiel, si ?

- Et tu voudrais que je fasse quoi ? On ne peut pas le laisser en vie, je t'ai déjà expliqué quels étaient nos ordres : si le Voyageur refuse de nous suivre, il doit mourir. C'est tout.

- Oui, mais p't'être qu'y pensait aller dans l'bonne direction... Donn'lui une aut' chance.

- Soit. (Se tournant vers leur « protégé » Cette fois-ci, tu vas... Nom d'un bullot !

L'homme qui s'était autoproclamé « Kaiser » avait disparu. Avait-il fui ou, lassé d'écouter la dispute des deux clowns marins, avait-il décidé de poursuivre sa nuit plus loin ? Personne n'en sut rien.

Mais une catastrophe nommée Kaiser avait été lâchée sur Dreamland. Décidé à les dominer tous d'une main de fer dans un gant de velours, il ne reculerait devant aucun sacrifice. L'échec était impossible car Dieu guidait chacun de ses gestes. Il était invulnérable, et personne n'était en mesure de lui porter le coup fatal.

Car il était le Kaiser, empereur parmi les empereurs.
J'aime -
1. Klaus Hohenburg dit le Kaizer
2. Le piano.
3. L'ATK.
4. La soumission (des autres, cela va sans dire).
5. Dreamland
Je n'aime pas -
1. Les étoiles de mer.
2. Adolf Hitler (c'est un raté), et mes supérieurs
3. L'Allemagne (trop faible à l'échelle mondiale)
4. Montrer mes émotions
5. La Pöbel


- Phobie :

Personne ne sait comment ni pourquoi mais Mr Heihenburg a toujours eu secrètement peur des étoiles de mer.

- Pouvoir :

Mr Heihenburg peut se transformer en Patrick l'étoile de mer... Ou pas. Pour le moment, Mr Heihenburg ne maîtrise tellement pas son pouvoir qu'il n'en connaît même pas la nature : il ne sait pas s'il est capable d'invoquer des étoiles de mer, ou d'en devenir une. Mais ne vous inquiétez pas pour lui, il est suffisamment badass pour survivre sans ça.

Il a quand même une légère partie de son pouvoir qui est éveillée : il peut respirer sous l'eau, et peut descendre à d'importantes profondeur sans être affecté par la pression.

- Objet magique : Il vient d'arriver à Dreamland, il n'en a donc aucun.
• Le personnage sur ton avatar : Father de Full Metal Alchemist
• Rang spécial désiré : Futur maître du monde
• Relation prédéfinie : Personne n'est assez bien pour moi.
• Code du règlement :

Derrière l'écran...
-----------------------------------


• Prénom ou pseudo: Nix Phels
• âge: 18 ans
• comment as-tu connu le forum ? L'homme de ma vie en a accouché.
• Connais-tu Dreamland ? Ouais, j'ai vu les sept films (et demi) au cinéma. Je suis d'ailleurs trop dégoûté que Harry soit pas mort.
• Depuis quand fais-tu du rp ? J'viens de commencer, ça m'a l'air cool.
• Des critiques sur le forum ? Dans le top 3, il y a un type qui s'appelle Sphinx. Il a une sale gueule et des goûts de chiotte en matière d'avatar, il y a pas moyen de m'y mettre à sa place ?
• Une remarque ? J'suis un DC. Si vous voyez vraiment pas de qui, j'enverrais un MP au staff.


Dernière édition par Kaiser le Dim 23 Nov - 15:11, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Harry Goldfarb
.Ressuscité.
.Ressuscité.
Harry Goldfarb

Pouvoir : Mémoire infaillible
Points de Réputation : 4 200 points
Messages : 54

Un Kaiser pour les gouverner tous. [Fini] Empty
MessageSujet: Re: Un Kaiser pour les gouverner tous. [Fini]   Un Kaiser pour les gouverner tous. [Fini] I_icon_minitimeDim 23 Nov - 14:16

On est d'accord pour le type là ! Euh... Sphinx +1 ! Bienvenue à toi ! Au plaisir de rp' avec toi !

Au fait t'est plutôt chapeau ou Bob L'éponge ? cache
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chupah
♀ Sexuellement Extraverti ♂
♀ Sexuellement Extraverti ♂
Chupah

Surnom : Chupah
Team : Girl Power
Pouvoir : Invocation des chiffres
Points de Réputation : 48 100 points
Messages : 693

Un Kaiser pour les gouverner tous. [Fini] Empty
MessageSujet: Re: Un Kaiser pour les gouverner tous. [Fini]   Un Kaiser pour les gouverner tous. [Fini] I_icon_minitimeLun 24 Nov - 16:42

Hello et euh... rebienvenu par minou ? cat

C'est toujours sympa de vous voir faire des DC's excited

Alors alors mon cher Sphinx...

Ton personnage est très bien travaillé, vraiment, bravo ! On sent bien l'influence Allemande sur toi. Au point que je suis sur que tu as toi même fait les jeunesses hitleriennes petit dégueulasse mouche

Bref, ton histoire est cohérente, ton personnage est intéressant et le fait qu'il arrive sans maîtriser du tout son pouvoir est très intéressant et promet une bonne courbe d'évolution.

Félicitation pour ton personnage, tu es validé !

_________________
Un Kaiser pour les gouverner tous. [Fini] 252644p10t

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://theoc-area.forumgratuit.org/
Kaiser
Futur maître du monde
 Futur maître du monde
Kaiser

Surnom : Le Kaiser
Team : Aucune.
Pouvoir : Lié aux étoiles de mer
Points de Réputation : 7 700 points
Double Compte : L'abruti avec un masque à gaz.
Messages : 62

Un Kaiser pour les gouverner tous. [Fini] Empty
MessageSujet: Re: Un Kaiser pour les gouverner tous. [Fini]   Un Kaiser pour les gouverner tous. [Fini] I_icon_minitimeLun 24 Nov - 17:30

- Tu as gagné deux points dans mon estime. C'est bien, fils.

Merci pour la validation o/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




Un Kaiser pour les gouverner tous. [Fini] Empty
MessageSujet: Re: Un Kaiser pour les gouverner tous. [Fini]   Un Kaiser pour les gouverner tous. [Fini] I_icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
Un Kaiser pour les gouverner tous. [Fini]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Un Kaiser pour les gouverner tous. [Fini]
» Un anneau pour les gouverner tous
» Un Empire Jaune pour les gouverner tous!
» En route pour la gloire (sujet fini)
» Rituels

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dream Land Infinity RPG :: Administration :: Personnage :: Présentations :: Présentations Validées-
Sauter vers: