AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Dans la vie, il y a des cactus! [PV Hannah et Samy]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Dans la vie, il y a des cactus! [PV Hannah et Samy]   Ven 22 Aoû - 21:28



Le réveil fut difficile. Vincent ouvrit les yeux, encore comateux et regarda l'heure: huit heure et demi... Il avait vraiment fait une petite nuit vu comment il avait galéré à s'endormir à cause de ses angoisses. Mais plus que la fatigue, ce qui le perturbait, c'était ce rêve. Enfin plutôt, ce cauchemar. D'abord ce long couloir puis cette pièce et ce trône, ce truc de torture. Et enfin, Vince avait rencontré un homme ou une créature étrange. Il avait en effet fait la connaissance d'un type qui était sortit du trône de fer comme s'il s’agissait d'une vierge de fer. Couvert de blessures et en sang, il avait insulté Vincent, lui disant de combattre sa douleur ainsi que sa peur. Au final, le jeune homme y était parvenu au point d'aller jusqu'à s'arracher les cotes. Vous allez dire: comment peut-on s'arracher soit-même les cotes? C'était un rêve, donc tout est possible non? Mais passons les détails futiles. En ayant agit ainsi Vincent était devenu à ce que disait l'autre un Voyageur. L'homme se présenta comme étant un seigneur cauchemar, celui de la douleur. Normalement, il se nourrissait de la peur liée à la douleur alors pourquoi avait-il aidé Vincent à vaincre sa peur? Cela restait un mystère. Probablement que cette créature avait un plan. Enfin il lui expliqua qu'ils étaient à Dreamland, comme quoi en s'endormant on arrivait dans le monde onirique. En ayant battu sa peur, Vincent en avait obtenu un pouvoir et était totalement conscient de ce monde.

Vincent se leva et bailla. Se dirigea d'un pas lent et lourd vers la cafetière qu'il mit en route. Il se tourna ensuite vers son ordinateur et l'alluma pour enfin aller aux toilettes. Il repensait encore à ce rêve... Cela était trop étrange même pour n'être qu'un songe. L'autre voulait l'entrainer et en faire un combattant, mais Vince n'en voyait pas trop l'intérêt. S'il était vraiment un Voyageur du monde onirique durant ses rêves: autant voyager plutôt que de se battre. Surtout qu'être un indolore n'est pas spécialement puissant. Oui... Je sais ce que vous pensez: il n'imagine pas l'étendu d'un tel pouvoir. De retour dans le salon, café en main, il s'installa d'une manière bien étrange sur sa chaise, devant l'ordinateur. Les pieds sur la chaise, les genoux remontés et les tibia appuyés sur la table. Il consulta rapidement ses mails, bu une gorgée du liquide noir et s'alluma une cigarette. L'heure tournait et il devrait bientôt aller travailler. Allait-il encore aujourd'hui vendre des jeux violents à des gamins débiles? Probablement... Enfin c'était son boulot. Même si voir un gamin de onze ans sortir du magasin avec le dernier Assassin's Creed l'horripilait. Un gosse ne peut comprendre la subtilité de l'histoire ni le coté historique du jeu, non, il se contente de tuer tout le monde car c'est drôle "lol". Une envie de meurtre s'empara de lui et pour se détendre, il bu une autre gorgé de café tout en démarrant un jeu en ligne.

Alors qu'il jouait, son esprit divaguait pour s'attarder sur ce seigneur cauchemar. Ce balafré lui avait refilé un arc étrange, lui disant que cela lui servirait à survire dans Dreamland. Genre avoir un pouvoir suffisait pas ou on le prenait tant que ça pour un branleur? Il poussa un soupire, la journée commençait mal s'il s'énervait déjà avant même de mettre le nez dehors. En revanche, ses douleurs quotidiennes semblaient lui foutre la paix. Pour l'instant.

Le reste de la journée se passa normalement. Il discuta avec une fille qui aimait particulièrement une saga de jeu vidéo que lui même appréciait. Pour une fois qu'il avait un sujet intéressant. En général, il voyait des boutonneux qui demandaient si le dernier Call of était bien. Bien sur qu'il était nul: tu tire dans le tas, tu avances, tu tires encore. Ah et surtout: tu campe un peu histoire de temporiser et tuer encore en douce. Il rentra finalement chez lui et se posa dans son canapé pour regarder la télévision. Vers vingt et une heure, il se commanda une pizza qu'il dévora tout en buvant une bière. Enchainant entre ordinateur et télévision, il discuta un peu sur internet avec une amie, lui racontant son rêve trop étrange de la veille. Totalement crevé et un peu intrigué par la nuit qu'il allait passer, il se laissa enfin tomber dans son lit un peu avant minuit...


--------------

Avant même d'ouvrir les yeux, Vincent mourrait de chaud. Il voulu retirer sa couette mais réalisa qu'il n'en avait pas sur lui. Il ouvrit donc les yeux et fit un bond en arrière de stupeur. Il se tenait tout en haut d'une dune de sable relativement grande. L'erreur fut d'avoir reculé: il perdu l'équilibre, parti en arrière et descendit la dune dans un roulé boulé totalement ridicule. Avant du sable à chaque tour sur lui même, il termina enfin sa course contre un truc plus ou moins mou qui l'amortit: par chance. La tête en bas, les fesses en l'air, il se dit alors que sa nuit serait tout aussi nulle voir même pire que sa journée. Poussant un soupire, Vince se laissa tomber sur le coté pour enfin se relever. C'était quand même bien le sable: il ne s'était pas fait mal et ce machin mou était pile au bon endroit. Justement, c'était quoi? Se retournant, il tomba nez à nez avec un cactus totalement ravagé.

Observant son bras, il vit plusieurs aiguilles et commença à les retirer tout en réalisant qu'il ne sentait strictement rien. Ok, c'était donc bel et bien un rêve, on ne souffre pas dans un rêve. On notera que sur le coup, il ne pensait déjà plus vraiment au balafré de la nuit précédente. Vincent regarda autour de lui: du sable, encore du sable... Toujours du sable.

"Mais c'est quoi cet endroit de merd..."

Un truc scintillait tout en haut de la dune: l'endroit où il devait être avant de tomber. Intrigué, il commença donc à remonter, espérant ne pas chuter une seconde fois. Après plusieurs minutes, essoufflé mais en haut, il trouva ce qui brillait: un arc avec plusieurs cordes. Le même qu'on lui avait donné la nuit précédente. Ok, mais cela ne pouvait être qu'une coïncidence, rien ne prouvait que ce n'était pas qu'un simple rêve. Le monde onirique... Pourquoi avoir imaginé un truc si grotesque et impossible? De l'autre coté de la dune se trouvait un petit oasis et ce soleil de plomb commençait à lui donner soif. Il décida donc de descendre, lentement cette fois pour s'y rendre. Une chose était étrange: il ressentait la soif et la chaleur mais les aiguilles du cactus ne lui faisait rien. Indolore hein? Y aurait-il une chance que tout ce qu'il avait vu la nuit d'avant soit vrai? Comment en avoir le cœur net?

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Dans la vie, il y a des cactus! [PV Hannah et Samy]   Sam 23 Aoû - 20:47

Dreamland... Le monde onirique. Là où tous les rêves et les cauchemars de l'humanité étaient rassemblés, là où les fontaines de caramel pouvaient côtoyer les xénomorphes issus des traumatismes des jeunes enfants. "An invitation to endless wonder" pour reprendre les mots d'une série bien trop inconnue par rapport à son excellence. Et arpentant ce monde de tous les possibles chaque nuit de sommeil, il y avait moi, Hannah Duncan, une voyageuse, humaine consciente de l'existence de Dreamland et pouvant m'y balader à ma guise et non soumise à mes rêves mais en contrepartie vulnérables aux caprices de ce monde au lieu d'être capable, comme les simples rêveurs, de le plier selon les délires de mon subconscient. Et j'attaquais fièrement la deuxième semaine de ma vie dans lequel je pouvais profiter de ce nouveau statut et des pouvoirs qui allaient avec. Car oui j'avais maintenant des pouvoirs !... Que je ne savais foutrement pas utiliser ! Mais bon tout s'apprenais et j'étais sacrément décidée à parcourir Dreamland et a apprendre le maximum de choses dessus, devenir forte et découvrir toutes les merveilles et les défis qu'il pouvait receler. Pour une nerd finie dans mon genre, ce truc était carrément mieux que tous les jeux vidéos du monde rassemblés. Le sublime absolu !

Et c'était ce soir que tout allait vraiment commencer. La 1ere semaine à découvrir ce nouveau jeu je n'avais rencontrée que des êtres, des créatures et des personnes de Dreamland, pas un seul voyageur et surtout pas un seul ennemi. Je savais que ce monde était clairement une terre de combat, presque tous ceux que j'avais rencontrés me l'avaient dit. Mais même si ces gens étaient plus ou moins amicaux, ou plus ou moins terrifiants aucun n'avait essayé de m'attaquer... Et même toute enthousiaste que j'étais je ne resterais pas du genre à frapper à vue sans poser de questions. Respectons nous un minimum malgré tout ! Mais c'était cette nuit que les choses "sérieuses" débuteraient enfin, même si mes rencontres précédentes avaient été enrichissantes, les habitants de Dreamland m'ayant appris plusieurs choses sur le monde et les voyageurs (surtout ceux du royaume des doutes) et ayant même été gratifiée de ma 1ere quête ! Ou plutôt d'un ordre déguisé en moqueries, balancé par "mon" Seigneur : l'être de Dreamland dirigeant le royaume dont je tirais mes pouvoirs, une personne extrêmement étrange et flippante qui m'évoquais étrangement un sac de croquettes pour écureuils... Mais c'était une toute autre histoire. Là nous étions dans un registre différent, Tonight the night. L'essence du monde des rêves débutait enfin : le mode multi-joueurs.

Oui bon par contre sur le moment c'était pas trop gagné. Là j'étais surtout seule a tourner la tête de gauche à droite sans ne rien voir d'autre que.... Du jaune, un sol jaune, des reliefs jaunes, tout jaune partout, le royaume de la conjonctivite ! En baissant le regard je pus comprendre que le jaune n'étais que du sable, du sable et encore du sable partout où je posais le regard autour de moi il n'y avait que ça, une mer de ces petites particules minérale à perte de vue. La tristesse m'envahit. Un désert, un putain de foutu désert vide. Mais bordel c'était le monde des rêves où étaient les prairies bucoliques, les forêts elfiques enchantées pleines de biches, de licornes, d'elfes ? Ou se trouvaient donc les nuages multicolores de papillons libellules et coccinelles? Déprimée à l'idée de me retrouver dans quelque chose d'aussi banal qu'un désert vide je me remémorais ma journée cherchant à savoir pourquoi je me retrouvais là alors que tous mes fantasmes se résumaient à parcourir Azeroth, Tamriel et Hyrule, à explorer des vaisseaux spatiaux ou voyager sur Grand Line. MAIS PAS GLANDER DANS UN VIDE JAUNATRE BORDEL.

Donc résumons : Comme depuis ma rentrée je travaillais sur ma thèse et devait supporter la douleur mentale et oculaire de côtoyer sa directrice de thése dont le caractère nauséabond, égocentrique, hautement méprisable et tout aussi méprisant de cette mégère n'étais que sublimé par son physique si particulier, dont les ratés innombrable faisait irrésistiblement penser à une sorte de croisement génétique entre un camionneur portugais et une vache camarguaise tant il était grotesque et douloureux à observer. Le pire étant que la catin, de plus en plus aigrie par le fait que le temps achevait la disgrâce entamée par la reproduction de ses parents semblait de plus en plus insupportable jour après jour. D'excellente humeur, comme toujours après avoir passée ma journée avec elle, je tentais de me calmer en m'offrant une provision d'haribo et d'ice tea et en me réfugiant sur les internets, parcourant les tchats pour discuter avec mes amis, et troller les inconnus. L'un de mes contacts me raconta d'ailleurs l'un de ces rêves, assez semblable au dernier que j'avais fais... Connaissais-je donc moi même un compatriote voyageur grâce à la toile? Huuummm... A voir. Je finis ma soirée avec le fameux combo pizza + télé  et m'endormis devant un reportage sur les scorpions du désert... Mais oui ! C'était ça, je me rappelais que le Seigneur m'avais expliquée que l'état dans lequel je m'endors, toute comme la dernière chose à laquelle je pense influaient sur l'endroit dans lequel j'apparaissais dans Dreamland. Le reportage sur le désert m'y avait donc conduite... Super, quelle malchance, mes débuts à Dreamland ne seraient donc que frustration?

- Pas un geste !

Surprise par l'injonction venant de mon dos, je fis tout l'inverse et pivota pour regarder la personne qui m'avais parlé et... Wow ! La panoplie complète de l'aventurier du dimanche. La pilosité de 3 jours, la veste en cuir, le petit chapeau, un vrai cosplay, impressionnant ! Par contre je louchais un peu sur le colt qu'il pointait vers mon ventre. Ce n'est pas le genre de trucs qui me mettaient vraiment en confiance. Je réagis comme n'importe quelle idiote beaucoup trop gavée de films et de série et levait les mains. Le baroudeur du désert me regarda de la tête aux pieds et me posa une question qui me fit hausser les sourcils.

- Vous aussi vous cherchez les artefacts? Vous êtes avec les nazis?

- Euuuuuuh, moi non pas spécialement, par contre si vous en cherchez vraiment je connais deux ou trois sites internet qui sont pas mal versés dans le délire... De quels artefacts vous parlez au juste?

Bah oui parce que bon, un mec qui arrive et qui parle de trésors dans un désert.. Mon esprit de gameuse est obligé de s'éveiller et de poser des questions... Même si l'homme en question semble tenir une sacrée couche, à se prendre pour.... Nan attendez une minute, passé le choc de la 1ere rencontre et un examen en détail, il ne se prenait pas, IL ETAIT

- Vous... Vous êtes Indiana Jones?!

- Lui même jeune fille, si vous me connaissez c'est que vous êtes surement là pour me venir en aide ! Nous devons trouvez les ruines enfouies dans le désert, la légende raconte qu'elles regorgent trésors et artefacts et les nazis cherchent à mettre la main dessus pour l'effort de guerre, nous ne pouvons les laisser faire ça. De plus, leur place est dans un musée ! Il faut nous mettre en route et les trouver rapidement, demander aux locaux serait probablement une bonne idée, suivez moi donc

Je lui emboitais le pas sans rien dire, forcément car même si je semblait stoïque de l'extérieur, en vrai mon cerveau était tellement en ébullition qu'il ne fonctionnait plus, dans ma tête les choses devaient ressembler à ça :

* Kyyyyyyyyyyyyyyyyyyyaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaa ! C'EST LUI ! C'EST INDYYYYYYY ! Il a dit la phrase ! OMGOMGOMGOMGOMGOMGOMGOMG j'ai trouvé Indiana Joooooneeeeesssss !*

Nous grimpions à une dune de sable, et une fois en haut, une partie du désert qui m'était jusque là cachée s'offrit à mes yeux : une magnifique oasis luxuriante, autour de laquelle quelques habitations étaient installées. Des rêveurs se baignant dans l'eau cristalline sous les palmiers, ou bronzant au soleil un cocktail à la main. Un vrai décor de carte postale... Enfin ca ressemblait effectivement à un rêve ! Mes préjugés venaient d'être balayés par la beauté hospitalière de cette sorte de crique qui ne me donnaient que l'envie d'un maillot de bain pour pouvoir me jeter dedans, et la promesse d'aventure que le professeur Jones venait de m'offrir.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Dans la vie, il y a des cactus! [PV Hannah et Samy]   Sam 23 Aoû - 23:59

Des pâtes. Pourquoi des pâtes ? Pourquoi pas du risotto avec une bonne vieille entrecôte de 500 grammes hein ? Bah parce que c'est cher. Alors la seule solution c'est des pâtes, avec le ketchup du Mc Do dessus. Cette mixture bizarre ne payait vraiment pas de mine et pourtant, un pauvre garçon se l'enfournait à contre coeur au fond du gosier. Cela ne lui plaisait absolument pas, mais avait il vraiment le choix ? Pas vraiment. C'est ainsi que la main gauche dans le calebard, la droite récupérant les penne discount au fond de la marmite, Samy végétait sur son canapé. Notre héros mesdames et messieurs ! Son esprit était totalement aspiré par la télévision, seule source de lumière dans son appartement lugubre. Tout en se grattant alègrement les testicules, il admirait le pakistanais louche qui dansait sur du Patrick Sebastien de l'autre côté de l'écran, ça c'était un génie.

Puis alors qu'il posa sa casserole sale sur le sol -la vaisselle c'est pour les fiottes-, il se remémora son après midi bien pourrie. Il avait rendez vous à la banque, esperant pouvoir baisser ses agios qui lui avaient bien pompés son compte ce mois ci. D'ailleurs c'est quoi ce principe ? Vous êtes à découvert donc, avez tellement pas d'argent que vous êtes négatifs, et en plus vous devez payer ? Les banques sont vraiment des enfoirés. Il comptait exposer son point de vue, qui dans sa tête avait l'air d'être un peu plus logique, à son banquier. Malheureusement ce dernier ne semblait pas conquis, sous prétexte qu'il avait fait des études sur ce domaine et qu'il savait de quoi il parlait etc. Mais ça, notre héros ne l'avait pas trop apprécié. Alors il échafauda un plan, cette nuit lorsqu'il arriverait dans le monde onirique, il casserait bien sa gueule à ce salaud de banquier. Bon certes, il avait une chance sur deux de tomber sur un voyageur super puissant qu'il le démonterait, mais il se devait au moins d'essayer, dans le doute. C'est ainsi qu'il se coucha en repetant le nom de son conseiller : Urs Wollenstein (oui, en Suisse les noms de ce type sont normaux).

_____

Notre héros ouvrit les yeux pour son second réveil, et fut directement déçu : il avait du sable dans les chaussures. Voilà comment mal commencer une nuit, d'entrée de jeu, l'univers lui crachait au visage. Reprenant calmement ses esprit il constata, ébloui, qu'il se trouvait dans un désert. Fort heureusement pour lui, il était pile au bord d'une Oasis, ça c'était de la veine. Barbotant dans l'eau fraîche se trouvait d'ailleurs Fuu, visiblement plus heureux que jamais. Il faut dire qu'après avoir visité Jurassic Park, Ikéa et une partie de League of Legends, le bébé Panda devait être assez satisfait d'avoir atterri dans un endroit aux apparences si paradisiaques. L'invocateur l'attrapa et le sécha rapidement avant de s'éloigner du bord de l'eau, son but était actuellement de trouver son banquier. Utilisant sa main pour éviter à ses rétines de bruler il scrutait l'horizon. Après quelques instants de recherche durant lesquelles le voyageur insulta le matchmaking (ouais j'ai osé) du monde onirique qui selon lui ne marchait pas, il aperçut enfin sa cible. Il se tenait droit comme un I comme au garde vous, habillé en noir, une casquette de cuir lui cachant les yeux. Il portait beaucoup de cuir d'ailleurs, ça ressemblait à un uniforme d'un régime qu'on préfère oublier. Mais sur le moment, Samy ne s'en rendait absolument pas compte, craignant plutôt que le banquier aux airs si sérieux ne se tapait un délire cuir et moustache durant ses nuits.

Il s'approcha alors rapidement de lui et sans même se donner la peine de lui dire bonjour, l'attrapa par la nuque et le balança dans l'eau. Lui tenant les cheveux, il executa des petits allers retours, comme lors d'une bonne vieille séance de torture. Tout en s'acharnant sur le rêveur qui n'avait visiblement aucune idée de ce qui lui arrivait, l'invocateur hurlait à sa victime.

" HEIN ALORS CA TE FAIT PLAISIR HEIN ENFOIRE "

Puis, fatigué il laissa sa proie s'étendre sur le sol au bord de l'eau. Il pu ainsi apercevoir, maintenant que la casquette de cuir était tombée, la jolie croix gammée entre les sourcils du banquier. Un banquier suisse au nom fortement germanique qui en plus a des penchants nazis, quel cliché. L'invocateur aurait il pu tomber sur pire ? Oui, il aurait pu, en effet le reste de l'escouade SS pourrait rappliquer et ... Bon ok, ils ont rappliqué. Imaginez la réaction de notre héros face à une dizaine de soldats fringués de cuir se mettant au garde à vous devant le corps inerte du mec qu'il venait de maltraiter. L'un des soldats s'adressa à lui dans toute la finesse et la subtilité de la langue germanique en criant

" WO IST DER SCHATZ ? LOS SAG MIR "

Un peu troublé, Samy regarda un peu partout autour de lui, cherchant une solution de sortie. Puis, au loin, son opportunité de fuite apparut en une personne affublée d'un magnifique chapeau d'aventurier. Fort de son experience à Dreamland durant laquelle il avait déjà croisé Alan Grant de Jurassic Park cavaler pour sauver sa vie, Samy espérait sincèrement que le mec au chapeau était bien celui qu'il pensait. Il leva alors son doigt dans la direction opposée aux soldats et leur souffla :

"
Oh regardez là bas, c'est Moïse !"

Puis pendant que l'amicale des nazis de Dreamland cherchait autour d'elle la trace de leur ennemi juré, le panda maker en profita pour prendre ses jambes à son cou et se diriger vers l'aventurier du haut de la dune, après avoir placé Fuu sur son épaule, il n'allait pas le laisser là le pauvre. Arrivé à son niveau, il reconnut ce bon vieux Harrison sous les traits du professeur Jones et s'arrêta devant lui, se considérant comme sauvé. Aux côtés de l'aventurier se tenait une jeune femme, la première pensée qui traversa l'esprit de notre héros à ce moment était "Elle est bonne", cela résumait parfaitement l'état d'esprit de mec un peu en manque qu'il était. Il engagea alors la conversation.

"Bien le bonjour, je veux pas vous commander ou quoi mais ... Y'a des nazis là bas, et je pense qu'ils sont méchants et ils m'en veulent. Bon j'ai en quelque sorte frappé l'un des leur mais j'ai pas fait exprès"
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Dans la vie, il y a des cactus! [PV Hannah et Samy]   Dim 24 Aoû - 1:08



Du sable pleins les chaussures... Les vêtements collant et poisseux de sueur, puant surement à des kilomètres à la ronde. Voilà dans quel état se trouvait Vincent. Bon, se pointer dans un désert en petite veste à fleur typique hawaïenne. Un pantacourt et des vieilles van's dégueulasses. Il faut avouer que ce n'est pas la tenue la plus adaptée. Mais cette oasis était un salut! Non: une terre d'accueil! Un refuge! Un paradis au milieu de l'enfer. Mais hormis les différentes habitations autour, il remarqua une certaine agitation. Il y avait pas mal de types complétement cinglés qui devaient avoir un problème psychologique. Pourquoi Vince pensait ça: bah des gens tout vêtu de cuir au milieu d'un désert... Il faut avouer que cela à de quoi intriguer sur l'état mental de ces gens!!

Mais notre jeune homme n'en avait strictement rien à foutre, tout ce qu'il voulait, c'était se jeter dans l'eau pour se rafraichir. Il accéléra le pas en s'imaginant déjà dans l'eau fraiche, se prélassant comme une grosse larve. Rien à foutre de ces types fans de cuir et probablement de latex. C'était peut-être des terroristes ou simplement des mecs qui adorent le SM mais chacun était libre d'aimer ce qu'il veut. D'un bond, il plongea tête la première dans l'eau.

L’atterrissage fut semblable à une seconde vie. La fraicheur incroyable de l'eau. C'était jouissif pour Vincent mais d'un coup, un truc étrange ce produisit. Son corps refusait étrangement de bouger, il était donc en train de couler, tel un putain de caillou ridicule et surtout inutile! Comprenant enfin son erreur, un truc qu'on vous sort plein de fois quand vous êtes gosses. Quoi donc? Mais c'est pourtant simple: "mouilles toi la nuque avant d'aller dans l'eau". Et pourquoi faut-il faire ça? Car la divergence de température fait ce qu'on appel une hydrocution. Première nuit à Dreamland et déjà notre héros allait crever misérablement au fond d'un oasis pour avoir voulu se rafraichir en oubliant les bases. Sa vision commençait un peu à se troubler, il manquait cruellement d'air et se voyait déjà en train de se noyer. Bon après, était-ce grave? Il se réveillerait, tranquillement dans son lit tout en rigolant de son idiotie. Oui, il ignorait encore ce qu'il advenait d'un Voyageur quand il meurt.

On l'attrapa alors par le col de sa chemise à fleurs et on le sortit de l'eau avec force. L'air entra dans ses poumons, la vie rentrait en lui ou du moins c'était l'impression qu'il avait. Tombant sur le bord, il cracha de l'eau tout en réalisant sa chance d'être en vie. Il tourna la tête pour remercier son sauveur et vu une femme un peu âgée. Elle lui disait vaguement quelque chose mais impossible de se souvenir où il l'avait vu. Elle lui demanda alors comment il allait. Et là, sa voix suffit à lui rappeler qui était cette vieille peau! C'était Dorothée!!!!! La nana qui présentait l'émission pour enfant le matin! Le club Dorothée avec les Chevalier du Zodiaque ou encore Nicky Larson ou mieux encore: Dragon Ball Z avec son incroyable générique chanté par Bernard Minet. Mais... Qu'est-ce qu'elle foutait ici? Elle se croyait en vacances? Bah après c'était le monde onirique donc elle pouvait être ici pour un millier de raisons. Alors qu'il hurla son nom tel une groupie devant son chanteur de rock préféré, elle lui colla la main sur la bouche pour le faire taire.

Mais déjà des voix se faisaient entendre au loin et quelques secondes plus tard: une armada de moustachus en cuir entourait la star de la télé pour enfant et notre jeune Voyageur. On lui vociféra des trucs incompréhensible et apparemment en allemand. Vince se releva tout en disant qu'il ne comprenait rien mais l'un d'eux lui colla un uppercut dans l'estomac. Le souffle coupé mais apparemment pas assez fort pour faire mal, Vince colla un coup de coude à ce type au sang chaud. Direct les autres le mirent en joue en hurlant en allemand.

"C'est un peu trop nazi à mon gout..."

D'un coup d'épaule, il poussa Dorothée dans l'eau de l'oasis pour lui éviter de prendre une balle perdue. Il tira son arc de son épaule en l'attrapant par l'une de ses cordes. Lâchant la corde pour attraper le bois de l'arme, il réalisa qu'il avait tendu, un peu la corde rouge. Et malheureusement pour lui, il avait activé l'artefact... Oui, il venait de décocher une flèche explosive à ses pieds... L'explosion ne fut pas bien puissante, mais souleva pas mal de sable pour faire un écran de fumée. On aurait pu croire que c'était voulu mais c'était surtout un méga gros coup de chance qui n'arrive qu'une fois dans une vie. Prenant ses jambes à son cou, il courut en direction des habitations. Rapidement il du dévier sa course car un autre groupe de Nazis courait dans sa direction. Il vit alors un autre mec qui courait: blond et à lunettes. Mais surtout avec une petite bestiole étrange sur son épaule. C'était quoi ça? Une loutre? Se dirigeant vers lui, il réalisa que c'était un bébé panda, mais sérieusement, comment avait-il pu prendre ça pour une loutre? A croire qu'il avait fumé un truc entre temps! Il réalisa alors que le blondinet avait courut vers une jeune femme, plutôt mignonne avec une paire de seins à vous décrocher la mâchoire. Mais plus incroyable encore: le mec qui l'accompagnait ressemblait un peu trop à Indiana Jones.

"Euh... D'abord Dorothée, maintenant Indiana Jones, le prochain ça sera qui? Vin Diesel ou Chuck Norris?"

Son coté geek ressortit alors en se disant que Chuck, Voyageur ou rêveur serait peut-être leur meilleur solution pour se sortir de ce bordel. Mais déjà, il serait bien de savoir ce qu'il se passait ici! Vincent avait espéré se baigner et se détendre dans ce qui ressemblait un peu à une station balnéaire. Mais maintenant, ça avait surtout l'air du repère des anciennes stars de la télévision et des accrocs du fouet.

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Dans la vie, il y a des cactus! [PV Hannah et Samy]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Dans la vie, il y a des cactus! [PV Hannah et Samy]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Haïti: un camion plonge dans une rivière, des dizaines de victimes
» ET LA VERITE SORT DU PUIT/SOU MENSONGE DANS GNB CONTRE ATTILA
» haiti dans les annees 50
» Les changements climatiques menacent le tourisme dans les Caraibes
» Le poids de la Digicel dans la fiscalite haitienne

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dream Land Infinity RPG :: RP :: Première Zone :: Saharia-
Sauter vers: